AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sauvetage et découvertes innatendues (Mano, Gojyo, Iva)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Message
MessageSujet: Re: Sauvetage et découvertes innatendues (Mano, Gojyo, Iva)   Mer 22 Juil - 9:44

Echizen KoryuRévolutionnaire
avatar

Messages : 31


Nerfs mis à rude épreuves

Koryu commençait à en avoir marre de tous ces enfantillages. Qui c’est qui lui avait mis des cas pareils dans les jambes hein ? C’était déjà un miracle qu’il ne soit pas encore mort avec de tels imbéciles mais, maintenant qu’il y pensait… Est-ce qu’il arriverait à s’entendre avec d’autres gars ? Cela restait à voir car, son caractère est très particulier… Et puis, là aujourd’hui, il était encore plus tendu que d’habitude à cause de l’inquiétude qui le gagnait et les quelques mots échangés avec Hack n’arrangent rien. C’est même pour cette raison, que plus cet enfoiré de chevelu le cherchait, plus il lui tirait dans les pieds. Au moins, il avait le droit à une petite danse gratuite mais, voilà qu’il continuait à lui courir que le haricot. Ce zigoto souhaitait qu’il lui tire dessus ? Il avait de la chance, qu’il n’ait pas le haki de l’armement sinon, il l’aurait blessé avec plaisir. Là, les nerfs commençaient à lâcher avec cette nouille géante. Puisqu’il y tenait tant à se faire tirer dessus… Rechargeant de nouveau son arme de munitions avec une grande rapidité, il tira trois fois sur cet homme qui respirait la luxure… Trois fois à l’épaule gauche mais, comme il s’y attendait… C’était comme tirer sur le futur chapeau de paille qui allait débarquer… Les balles n’eurent aucun effets sur lui puisqu’il était un logia mais, au moins il avait tiré sur une partie de son corps cela dit… Il avait toujours gardé son air grave et coincé. Rire ? Koryu n’en a jamais vraiment eu la joie quant à sourire… C’était vraiment discret. On ne peut pas dire qu’il a eu la plus belle enfance qui soit. Ceci dit, son geste ne l’avait pas fait arrêter de parler alors… Il visa de nouveau le canon sur le front de ce géant qui s’était rapproché de lui.

« Ce n’était qu’un échauffement ! Mais, si tu veux tant que je tires que dirais-tu que je tire entre tes deux yeux ? »

Lui annonce t’il avec un léger sourire ironique. S’il souhaitait tant se prendre des balles de sa part, ce n’est pas lui qui allait s’en plaindre. Il ferait une magnifique cible. Pendant que ce saligaud lui, fixe son index sur son front et qu’il… D’autres veines sont en train de tressauter sur ses deux tempes et son front… Il allait vraiment finir par le buter cet emmerdeur de première…. Et puis déjà… Depuis quand, cet individu osait le toucher hein ? Mais, c’est qu’il lui fit mal avec cette pichenette.. Sans attendre, il lui tira vraiment dans la tête avant même qu’il ne sorte :

« Si tu veux vraiment que je m’amuse… Alors ne bouge pas afin que je puisse vider mon chargeur sur ta belle tignasse un peu trop longue à mon goût Salaud ! »

De là, ils rejoignirent les deux clowns sur le pont. Toutefois, il aurait été préférable que ce soit lui qui prenne la barre car, quand on voit le résultat.. Là, sa main le démangeait pour tirer sur cette tignasse écervelée. Encore une personne qui allait finir chauve ah mais, c’est qu’il était bougon notre bonze national… Ce type était tout le contraire de ce qu’on pouvait attendre d’un moine… A part peut-être le fait qu’un moine devait finir seul sa vie… Mais alors le reste… Où se cachaient sa compassion, sa gentillesse et autres ? C’était une bonne question car, au vu de son comportement on ne peut pas dire qu’il soit un moine… Les seules choses qui nous le dénoncent sont ce sutra dont il se sert comme arme et sa « robe » parce qu’en dessous, il porte des choses « simples ». Pourtant, ce qui lui mettait les nerfs en boule, c’était de se retrouver collé au corps de cet imbécile et qu’il soit en dessous en plus ! C’était vraiment une honte même si, le fait de se retrouver au-dessus n’était pas non plus très appréciable pour sa santé mentale… C’était déjà mieux que de se retrouver surplombé par cet idiot en manque. Purée comme si sa santé mentale n’était pas déjà en train de craquer… Là, il allait finir par exploser et voilà que ce dernier en rajoutait une couche. Un sourire sarcastique sur le visage et :

« Désolé mais, je n’ai pas envie de devenir un mollusque au niveau des neurones ! Ta connerie est reconnue pour être contagieuse ! Alors peut-être que je devrais te finir maintenant afin de nous sauvegarder tous autant que nous sommes ? »

Surtout lui car, avec Manoah ils formaient vraiment une belle équipe de couillons quand ils s’y mettaient tous autant qu’ils étaient tous les deux ! Parfois, il se posait sérieusement la question s’ils ne voulaient pas qu’il devienne chèvre. Bien qu’il ne leur ferait jamais ce plaisir. Et voilà un autre roulement à tribord, bâbord… Qu’importe car au final ce qu’il devait retenir c’est THE Choc. Son cœur se mit à vriller quand il senti cette paire de lèvres sur les siennes. Il resta un moment interdit devant cette douceur mais… Il était même prêt à lui foutre son poing dans le visage afin de le faire réagir. Heureusement pour ce dernier, peut-être parce qu’il a senti le danger, il s’était relevé et s’était excusé mais, le blondinet refusa de lui pardonner. Non mais… Non pas qu’il n’avait pas été surpris de trouver ses lèvres plus douces qu’il ne l’aurait pensé sur ses propres mais, hors de question de lui montrer que pendant quelques secondes, il avait été pris au dépourvu. Hors de question qu’il le sache parce qu’il pourrait rapidement avoir le dessus sur sa patience et autre ! Quoi qu’il en soit, heureusement pour lui que Manoah leur fit savoir que Hack arrivait et de là…. Cette ambiance agitée devint sombre….. Ce n’était pas vraiment le schéma que chacun d’entre-eux s’attendait à tomber… Sabo… Ce morveux était en lambeaux et le mot était faible… Il suivit toute la petite troupe et, comme tous les autres… Les cris de souffrances dont l’origine était ce même môme qui se trouvait dans une salle fermée à double tour par Iva, le glacèrent…. Il s’était paralysé…. Il espérait que l’autre gamin s’en sorte mieux car, s’il était aussi bien loti que cet abruti de chef… Koryu ne le supporterait pas. Il avait fumé mais, il tirait plus lentement sur ses lattes… La détresse de Manoah mais, aussi cette dresseuse bizarre étaient vraiment palpable comme l’était le remord de Hack d’avoir été incapable de sauver Koala qui était apparemment tombée…. Son cœur, rata un battement… C’était impossible hein ? Qu’est-ce qu’ils ont foutus hein ? Et maintenant cet inconscient avait ruiné 10 ans de sa vie mais, si c’était bien son petit frère comme il le reconnu auprès de Hack il comprenait parfaitement la raison qui l’a poussé à affronter Marde même si, il restait des zones d’ombre sur son comportement. Là tout ce qui l’intéressait, c’était de retrouver Manoah qui, était au bord des larmes… Il ne le reconnaîtra jamais mais, ce môme, il y tenait.. Peut-être que si on lui apprenait que cet imbécile se trouvait dans les rangs de Marde alors…. Il prendrait aussi de tels risques même pour l’autre guignol qui était resté dans le couloir… Evidemment, il préférait mourir que de leur avouer. Il pourrait le prendre dans ses bras, lui offrir une caresse dans ses cheveux afin de le consoler, de rassurer celui qu’il surnommait « saru » mais, le Sanzo avait une manière bien spéciale de remonter le moral des troupes et c’était de les frapper avec son magnifique éventail ! La réaction fut immédiate au moins, ce garnement avait décidé de se concentrer exclusivement sur le nettoyage de la cuisine même si, ses paroles étaient vraiment de trop et voilà qu’il lui offrit une deuxième fournée de coups !!! Toutefois, malgré son appel, ce paresseux d’autre animal pervers refusait de se joindre à eux… D’habitude, il n’aurait pas aidé mais là…. Même s’il menaça son « fils » d’une balle à cause de ses pensées à son encontre, il décida de l’aider à la nettoyer avec l’autre don de son fruit. Ils avaient d’autres chats à fouetter !

Koryu était heureux, au moins cet imbécile ne se penchait pas sur les cris atroces qui pouvaient être encore entendus. Ils finirent ça rapidement pour retrouver cet abruti qui était resté dehors malgré qu’il ait fallu un temps au singe pour réagir. Hack leur parla de se relier pour garder l’autre gamin qu’ils ne connaissaient pas et, son « animal de compagnie » réagit au quart de tour en se portant volontaire pour être troisième. Cela ne l’étonnait même pas… Devant les remerciements d’Hack, le blondinet tout en s’allumant une nouvelle clope :

« Tu n’as vraiment pas à nous remercier pour ça ! C’est la moindre des choses qu’on puisse faire et puis, cela ne sert à rien qu’on s’épuise tous ensemble ! Tu devrais prendre une douche pour t’ôter tout ce sang qui est encore collée sur tes mains ! On s’occupe du reste et de nettoyer le pont ! Enfin, cet abruti va s’en occuper puisque avec Manoah nous avons terminé la cuisine ! »

Fit-il tout en le pointant du pouce ! Il pouvait au moins faire cet effort. Il fallait que tout le monde y mette du sien ! Au moins, en s’occupant comme Manoah un peu plus tôt, il ne se concentrerait pas sur ces cris qui, fallait pas le croire lui faisaient froid dans le dos. S’il avait eu le moyen de devenir sourd rien que pour ne plus les entendre, il l’aurait déjà fait depuis un moment. Désormais plus que tous les trois où Manoah reprit la parole. Koryu resta silencieux quant à ce Judal… Il ne le connaissait pas personnellement mais, il savait que Manoah traînait avec ce dernier…. C’était même son compagnon de conneries… Il tira d’autres bouffées pendant et l’observa discrètement tout en regardant le paysage silencieusement… Lui aussi… Se sentait vraiment en colère… Il voulait tordre le cou à cet enfoiré vraiment…. Marde Guille hein ? Ce n’était pas un « nom » qui lui était inconnu puisqu’ils provenaient du même Monde que cela lui plaise ou non mais… Même s’il préférait cacher ses émotions, il tenait à ce chef totalement suicidaire… Il lui devait la vie pour commencer et, ce qu’il lui avait fait subir là… Etait vraiment trop… Malgré tout, il était pas stupide…

« On ne peut pas agir sans l’accord de Dragon san que cela nous plaise ou non et puis, il est préférable d’agir prudemment avec ce genre d’ennemis. De plus, s’il y a quelqu’un d’autre qui se trouve derrière tout ça… Cela devient plus compliqué… Cela dit… Cet enfoiré ne sait pas qu’on a cette information en notre possession et puis…. Le gamin est revenu non ? Marde aurait pu le contrôler mais, il ne l’a pas fait ! Pourquoi tenter de le tuer même s’il a failli réussir ? Cela signifie que Sabo ne peut pas être contrôlé par Marde, c’est ce que son retour me pousse à penser… Du coup, il y a déjà une faille en son pouvoir… Et, je peux supposer que moi aussi je peux être insensible à pouvoir grâce à mon pouvoir de télépathie… Même si, la situation semble désespérée.. Pour le coup… Elle ne l’est pas vraiment bien au contraire… Donc pour sauver Koala et les autres… Ce serait peut-être même un jeu d’enfant si on s’y prépare bien et qu’on ne part pas l’attaquer inconsciemment. »

En effet, Koryu se doutait qu’il y avait aussi d’autres ennemis qu’ils ne connaissaient pas. Déjà connaitre l’autre pouvoir de la personne qui est derrière ce mouvement. Pour un type comme lui, trouver ce genre d’informations de ne devrait pas être compliqué… Dans tous les cas, pour le moment, il fallait prévenir Dragon et les autres révolutionnaires. Car, si Sabo et le frère de ce dernier étaient annoncés comme morts, là aussi, au niveau stratégique, ils auraient l’avantage ! C’était même préférable que le Monde entier les croit morts même si, dit comme ça c’était passer pour un insensible de première. La question de Manoah sur les liens de sang n’était pas idiote mais..

« Si… Hiken no Ace.. Si mes souvenirs sont bons… Mais, il a été mentionné qu’il était le fils du Seigneur des Pirates donc… Je suppose que Sabo n’est pas lié à notre chef.. »

J’esquisse un sourire moqueur envers cet idiot de chevelu à cause du nouveau surnom de Manoah mais, aussi à cause de sa remarque sur le fait que son état pourrait effrayer l’autre enfant ! Ce n’est pas lui qui allait dire le contraire. Quant au fait que Manoah le supplie de l’accompagner dans le grand bain pour les hommes qui avait été emménagé sur ce navire… Il souffla un nuage de fumée et..

« Tu devrais l’accompagner ! C’est à ton tour d’avoir la garde de ce gamin ! Quant à moi, je vais prévenir Dragon san alors, je vais en avoir pour un moment ! Amusez-vous bien tous les deux mais, avant ce serait bien que tu nettoies le sol ! »

De là, le blondinet décida de les laisser pour rentrer dans sa chambre afin de pouvoir contacter leur chef et réfléchir ou du moins essayer !

Code By AFTERGLOW


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sauvetage et découvertes innatendues (Mano, Gojyo, Iva)   Mer 22 Juil - 14:17

Monkey D. Luffy2
avatar

Messages : 1003


Où se trouve tout le monde ?


2 jours plus tard après le sauvetage

« SAAAAAAAAAAAABOOOOOOOOOOOOOOO !! »

Il avait beau bougé, tendre le bras, rien à faire Sabo s’éloignait toujours sans se retourner… Il se rappelle encore demander à Ace d’aller le chercher mais, ce dernier a refusé en lui disant que leur frère était sans doute heureux alors que Luffy était persuadé que non mais, Ace ne voulait rien entendre et, là il se retrouve dans cette maisonnée où il vivait avec Dadan et les bandits où Dogra leur annonce que Sabo est mort… Mort… Non, c’était impossible, ils avaient jurés d’être de fiers pirates tous les trois ! Il ne pouvait pas mourir ! Pas maintenant ! Il se rappelle parfaitement la colère d’Ace mais, c’était trop tard… Sabo, il ne le reverrait plus jamais… Déjà que plusieurs jours auparavant, il n’avait pas arrêté de pleurer parce qu’il pensait qu’Ace était lui aussi mort !! Il avait cru mourir dans les flammes avec son frère aîné, celui auquel il s’est attaché, sur lequel il s’est appuyé et pris exemple parce qu’il n’était pas encore tout seul, il possédait encore Ace qui lui avait promis qu’il ne mourrait jamais !!! Sur le haut de cette colline, tous les deux, ils s’étaient fait la promesse de partir à leurs 17 ans comme leur défunt frère l’aurait voulu et de vivre leurs propres aventures sans jamais regarder en arrière…. Il y avait cru cette promesse… Jusqu’à ce que…

Le décor change, il se retrouve à Sabaody, il a peur comme il n’avait jamais eu peur depuis un moment… Ils sont poursuivis et tous les autres disparaissent un par un… Ses nakamas disparaissent tous… Il a beau crier et tendre encore une fois la main vers eux… Il n’y a plus personne… Il se retrouve une nouvelle fois seul… Avant d’être envoyé sur une île qu’il ne connaissait pas… Il avait échoué… Encore une fois… Il n'a pas su protéger ses nakamas… Ni leurs rêves… Il pouvait entendre cette voix intérieur lui soufflait qu’il était un « Incapable ». Et encore que, à ce moment-là, il pensait qu’il pourrait les retrouver mais, il avait fallu qu’il apprenne que son unique frère allait être exécuté. Non… C’était impossible, il ne pouvait pas mourir…. Alors, il a cru qu’il pourrait faire quelque chose… Même si, il devait mourir… Cela ne l’effrayait pas mais, il était hors de question qu’il l’abandonne. Il avait déjà trop perdu jusque-là… Il avait retrouvé son bon ami Bon Clay qui, encore une fois s’était sacrifié pour lui… Le remord d’avoir encore « perdu » était là… Son cœur était déjà émietté mais, ce n’était rien contre ce qui l’attendait… Le voilà désormais sur le champ de bataille et… Il peut s’entendre encore crié..

« AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAACE !!! »

Pourtant, ils lui bloquaient le chemin tous autant qu’ils étaient… A chaque fois qu’il avançait d’un pas… Il reculait de trois pas… « Tu es un incapable »…. Cette scène qui rejouait dans son esprit… Luffy n’en pouvait plus comme les sentiments de chacun… C’était affreux… Ils voulaient le tuer avec une telle force qu’il en était encore pétrifié…. Il revoyait les corps de tout le monde à ses pieds… Sabo… Puis celui d’Ace…. Non !!! Que quelqu’un les sauve… Et voilà que cette fois, ses nakamas se tenaient face à lui avant de lui tourner le dos et de s’éloigner… L’abandonnant encore une fois… Il avait beau crier leur nom… Rien y faisait… Il était seul encore et toujours seul… Et puis, il y avait une main sur son épaule et, il fut surpris de « le » voir..

« Traff ya… TORAOOOOOO !! »

Il lui avait sauté au cou et le serrait vraiment très fort dans ses bras… Pourquoi Torao ? Maintenant qu’il y pensait, c’était la première fois qu’il le surnommait ainsi mais, en y réfléchissant c’était mieux que Traffao.. Toraflar… Oui, il n’arrivait pas du tout à mémoriser son nom complet.

« Je suis content que tu sois là !! Ne me laisse pas tout seul s’il te plait !! J’ai vraiment eu peur !! Tu n’as rien hein ? Pourquoi tu ne rép… »

Il n’eut pas le temps de dire quoi que ce soit que voilà, que ce dernier disparu soudainement à cause d’un passage qui s’était ouvert sous ses pieds… Non… Pas encore.. Il ne souhaitait pas le perdre… Il se laissa tomber sur ce sol ténébreux tout en criant et frappant le sol pendant que de nouvelles larmes roulèrent le long de ses joues arrondies :

« TORAOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO !!! »

Pas lui encore… Pas encore une personne à qui il tenait !! Qu’on le lui rende !! Etait-il si misérable et faible pour qu’il ne puisse protéger personne encore ! Si il ne perdait pas, c’était ses nakamas qui lui tournaient le dos… Tous autant qu’ils étaient… Le paysage change et il se retrouve au-dessus d’un corps d’une personne qu’il n’avait jamais vu auparavant… Des cheveux blonds… Une cicatrice sur le visage… Où est-ce qu’il l’avait déjà vu ? Ce dernier avait les yeux fermés et, une grosse flaque d’un liquide carmin était en train de s’étendre et là… Ce fut le choc… C’était..

« Sa… Sabo ? »

Une question à peine audible et ses mains devinrent rouge… Et là, d’autres flashbacks firent irruption dans son esprit et, il se mit à crier les deux mains devant son visage… Non… Il pouvait pas… Il avait tué son propre frère ? Celui qu’il pensait mort depuis si longtemps… Il avait envie de vomir… C’était impossible… Et pourtant si… Que quelqu’un, n’importe qui viennent lui tendre la main… Et puis… Il y a cette Ombre… Cette silhouette fine et élégante… Qui s’approche à quelques pas… Il lève la tête et..

« Robin…. Robin, je ne l’ai pas tué… Je peux t’assurer… Je… »
« Je quitte l’équipage… Je ne reviendrais pas ! Oublie-moi… »

Gné… Et voilà que se superpose sur la silhouette de Robin, les silhouettes de tous ses nakamas qui, l’un après l’autre annoncent qu’ils préfèrent quitter cet équipage, qu’il était mauvais… Que c’était un incompétent…. Pour finir… C’est celle d’Ace et Law… Ace le regarde avec dédain et colère… Avant de le frapper et de lui dire… Au combien il était faible que c’était sa faute si Sabo et lui étaient morts… Tout simplement parce qu’ils voulaient le protéger… Et voilà que Law lui annonce que leur alliance est brisée… Qu’il n’a pas besoin d’un être inutile et faible comme lui… Qu’il y a beaucoup plus forts que lui… Il ne souhaitait pas faire de mal à Sabo… Ce n’était pas lui… C’était… C’était..

« Je ne voulais pas… Je ne voulais pas tuer Sabo… Je suis désolé.. Désolé… De ne pas avoir su vous protéger.. »

Quelques paroles audibles dans le monde réel… Avant que soudainement, ses yeux larmoyants s’ouvent en grand… Il les referma aussitôt à cause de l’éblouissement dû à la lumière qui était trop puissante pour ses iris. Il fallut un temps d’adaptation avant qu’il se lève subitement, tout en gémissant de douleur dégageant par la même occasion ses draps. Il posa une main devant ses yeux… Et puis… Petit à petit… Il entendit des voix derrière la porte.. Une voix qu’il lui sembla reconnaître mais, c’était vague… Mais surtout…. Il se rendit compte qu’il était tout seul et bandé de partout qu’est-ce que… Où se trouvaient les autres ? Sabo… Il se rappelait encore qu’il avait pleuré dans ses bras… Est-ce qu’il était… Est-ce qu’il était mort ? Et les autres ? Où se trouvaient-ils ? Traffy… Bien que là il avait juste envie de le surnommer Torao… Zoro… Nana chan… Les amis de Sabo et cette fille aux cheveux à la barbe à papa ? Il voulut se lever mais.. Tout ce qu’il trouva à faire ce fut de trébucher avec perte et fracas… Il fallait qu’il les retrouve et la porte s’ouvrit pour entendre une voix masculine. Il releva la tête pour distinguer un homme inconnu… Un type aux longs cheveux rouges avec une clope au bec qui semblait apparemment aussi surpris qu’il l’était... Le jeune Mugiwara essaya de se relever mais, dès qu’il sentit le mec aux cheveux rouges s’approchait de lui il s’agrippa à ce dernier et :

« HE OU SUIS JE ?? Où se trouve les autres ? SABO, TORAO, ZORO, NANA CHAN, Rose, Mushu chan, Koala chan où sont – ils ? IL FAUT LES SAUVER !!! Mon frère était avec moi !!! Il faut le soigner !! »

Il était paniqué… Il ne savait pas que deux jours étaient passés, ni que Sabo a arrêté de crier il n’y a pas si longtemps et qu’il se trouve allongé et inconscient dans une autre salle spéciale où, il était en train de récupérer. Là, tout ce qu’il voulait c’est qu’on lui dise qu’ils allaient tous bien ! Il voulait les voir… Si Sabo était absent, il fallait le récupérer… Il ne devait pas mourir ! Il l’avait à peine retrouvé… Il ne souhaitait pas le perdre !!

« J’ai déjà perdu Sabo une fois, je ne veux pas le reperdre.. Alors, je dois le retrouver, non les retrouver, ils étaient sur l’île des flammes et.. »

Code By AFTERGLOW


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sauvetage et découvertes innatendues (Mano, Gojyo, Iva)   Ven 24 Juil - 14:13

InvitéInvité
avatar





Feat Mano, Koko et Iva

Je vais le buter !



Il n'y a des choses que même un blond ne peut pas comprendre. Après s'être mangé un sac de farines sur la tête, il avait les nerfs... Bon ça je peux le comprendre après tout, nous nous sommes un peu moqués de lui aussi mais ça faisait du bien de se détendre ! Sauf que Monsieur le rabat-joie de service ne connaît pas ce mot ! Il passe son temps à crier, taper, tirer et réfléchir ! Quand est-ce qu'il se détend hein ? Pense-t-il naïvement qu'il puisse crever s'il ne faisait que sourire au moins une fois ? Était-ce vraiment trop lui demander d'avoir une fois une parole réconfortante ? Un rire ? Putain si ça ne tenait qu'à moi, il y a longtemps que je lui aurais retiré ce balai qu'il a coincé au cul ! Sérieusement, je veux bien croire qu'il a eu une vie pourri avant que je le rencontre il y a 3 ans... Mais croit-il qu'il soit le seul à souffrir ? Il me gratifie de balles entre les pieds ce qui a le don de me faire danser... Ah ah je préfère danser avec une fille mais si ça peut l'amuser... Pourtant, moi aussi j'arrive à saturation... sa sale humeur journalière me tape sur le système... mais contrairement à lui, je souris même si je n'en ai pas spécialement envie. Je soupire doucement

- Vas-y. Ne te retiens pas... D'ailleurs, je ne vois même pas pourquoi tu me poses cette question... D'habitude, tu tires et après tu questionnes

Non, je ne suis pas suicidaire mais disons qu'à un moment, je ne sais même plus pourquoi je parle avec lui. Il ne sait répondre qu'en tirant ou gueulant... En 3 ans, je ne compte même plus le nombre de balles que j'ai pu me prendre... Même quand je n'avais pas encore ce satané fruit ! Là c'était beaucoup plus douloureux mais je m'y suis habitué... et ce n'est pas comme si je n'avais pas vécu pareille situation dans mon enfance. Tsch... Voilà que je me mets à penser à mon enfoiré de beau-père et de ses charmantes intentions envers moi ! Tout ça parce que, soit-disant, j'étais un monstre à cause de mes yeux... Mais je m'en moque d'avoir les yeux rouges, en réalité j'en suis même plutôt fier d'être un cas à part... mais là, c'est ce vieux glaçon qui arrive à me bousiller lentement mais sûrement ma bonne humeur. Avant de sortir, je pose mon index sur son front en lui demandant si ça le tuerait de sourire un peu avant de lui coller une pichenette mais comme je m'y attendais, sa seule réaction fut de tirer... Pleine tête ! Aouch ! Ça picote un peu là ! Je m'arrête en écoutant ses paroles. Une cible immobile hein ? Je lâche volontairement mon arme et je me tourne face à lui

- Tu as dix secondes. Je ne bouge pas durant ce laps de temps. Tue-moi aussi si ça peut te soulager je m'en balance complètement Lui répondis-je d'un ton las, un ton qui ne me ressemble absolument pas. Son arme est pointée sur moi... J'attends je ne bouge pas... mais rien... hormis un silence absolu. Je tire alors une latte sur ma cigarette Tsch. C'est quand tu veux, je n'ai pas toute ma journée non plus... Je lisais une certaine incompréhension dans son regard mais je préfère l'ignorer. De toute manière, ce n'est pas comme s'il se souciait de ce qui pouvait nous arriver pas vrai ? Teme... Pourquoi t'hésites ?

Nouveau silence. Léger soupir. Bon mourir, je savais qu'avec son arme je ne pouvais pas réellement mourir... sauf s'il visait le cœur... Là je crois que n'importe quelle personne logia ou non, pouvait mourir avec une balle logée en plein cœur... Finalement, il a bien dû se passer plus d'une minute et mon temps c'est de l'argent ! Enfin si on veut. La scène paraît surréaliste...moi qui ne bouge pas imitant une cible parfaite en attendant que Koryu se décide à tirer. Je suis certain que si Mano arrivait dans l'intervalle pour savoir pourquoi nous mettons aussi longtemps à arriver, il serait surpris devant la scène qu'on offrait... Ou peut-être pas. Je ramasse mon arme et sans un regard pour mon vis-à-vis, je rejoins les autres sur le pont... Si ce n'est pas aujourd'hui, je mourrais demain... Je ne suis plus à une journée près. Pourtant, nous n'aurions pas dû laisser la barre à cette folle furieuse ! Parce que non seulement c'est un vrai danger public mais qui plus est, je crois qu'elle s'est liée à Bouddha pour signer mon arrêt de mort ! Non content d'avoir atterri sur mon glaçon préféré qui au passage est plus confortable que je n'aurais pu le penser, voilà qu'on se retrouve ballotter de gauche à droite et finalement, je reprends ma position de dominant... la situation m'amuse un peu même si ce n'est pas vraiment le jour où ça aurait dû se passer. Son sourire sarcastique ne me fait pas réellement peur... Disons plutôt que l'asticoter un peu fait partie de l'un de mes passe-temps favoris

- Merci. Je prends ça comme un compliment venant de toi ! Mais, entre nous, je préfère avoir la connerie facile que vivre avec un balai dans le cul ! Déclarais-je en lui tirant légèrement la langue Ouais ouais des mots toujours des mots... Tu me sors la même rengaine depuis 3 ans... « Je vais te buter ! » ou « Ferme-là si tu ne veux pas finir six pieds sous terre » C'est à se demander si tu n’aboies pas plus que tu ne mords

Le chercher ? Moi ? Noon ! Pas du tout ! C'est juste que ça va faire 3 ans que je dois mourir et que j'attends toujours ! M'enfin, je finis par me relever de ce corps qui était pourtant parfait pour faire une petite sieste mais j'ai l'impression qu'on a entendu mes pensées parce que le bateau vire de nouveau de bord et je finis de nouveau ma course contre lui mais avec un supplément en plus. Nos lèvres se rencontrent pour un baiser qui dure à peine quelques secondes et quand je m'en rends compte, je m'éloigne immédiatement de lui. Bordel, c'était quoi ça ?! Là je vais vraiment mourir ! Preuve en est quand il me vise entre les jambes... Eh ! Tu pourrais viser ailleurs ! Surtout que je ne l'ai pas fait exprès de l'embrasser ! C'est l'autre folle qui ne sait pas naviguer correctement ! Pourtant, même si la situation nous faisait oublier un temps l'urgence du moment, c'est le petit singe qui nous « réveille » en nous criant qu'il voit Hack non loin avec deux personnes. J'ai sauvé ma peau pour quelques secondes... Mais je sais d'avance que si ce n'est pas aujourd'hui, je vais payer mon geste un jour... même si ce n'est pas ma faute ! L'état dans lequel arrive ce gamin et son frère... Nous restons tous interdit pendant de longues minutes avant que le vieux glaçon nous réveille à sa façon et voilà que la folle furieuse emmène Sabo pour le soigner pendant que d'autres médecins s'occupent activement de l'autre gamin. Qu'est-ce que ?! Je tourne instinctivement ma tête vers la porte quand j'entends des cris s'élever... Qu'est-ce que l'autre folle lui fait subir ?! Pourquoi est-ce qu'il crie comme ça hein ?! Non... ce stupide gamin n'allait pas nous lâcher hein ?! Pas maintenant ! Il n'avait pas le droit de disparaître ! Iva-san sort de la pièce où elle s'étaient enfermée et nous ordonne de ne pas esquisser le moindre geste pour voir Sabo. Ah ouais ? Juste comme ça ? Sans avoir de ses nouvelles ou juste de savoir s'il va survivre ? La réponse arrive dans la foulée et voilà qu'elle nous annonce qu'il a sacrifié 10 ans de sa vie... 10 ans ?! Le prix est vraiment cher payé... Je ne comprends pas vraiment... Déjà qu'avec ses conneries il ne va pas vivre vieux alors si en plus, il venait de perdre 10 ans... Je préfère ne pas y penser et je me concentre sur mes cigarettes plutôt que sur ces cris que j'entends... Sa souffrance nous atteint tous... Crétin... J'ai envie de lui coller mon poing sur la tronche pour qu'il se taise ! Les autres parlent et je ne les écoute pas vraiment. Non pas que leur conversation ne m'intéresse pas mais je suis bien trop pris par mes pensées pour répondre quoi que ce soit. De toute manière, ce n'est pas comme si mon avis était primordial pour ce coup-là vu que le seul qui pourrait donner son avis, c'est Dragon-san... et de là, nous suivrons ce qu'il nous aura demandé de faire.

Le petit singe décide de partir nettoyer la cuisine, Koryu le suit et moi je vais m'accouder à la rembarre du navire histoire de rester fixer sur quelque chose pour oublier ces cris qui me terrifient. J'ai beau connaître la douleur, là, j'ai l'impression de partager sa douleur et ça me donne envie de vomir. C'est intenable ! Mes doigts s'enfoncent dans ma chair... Je n'entends même pas le vieux glaçon m'appeler pour aider le saru à ranger la cuisine. Enfin, non pas que je ne veuille pas les aider à le faire, disons plutôt que je n'ai rien entendu ! Je souffle doucement quand je les entends revenir même si je ne me retourne pas... Je préfère rester fixer sur la mer et l'horizon... ça me permet de ne plus penser... sans commentaire. Il n'y a que lorsque que Hack nous demande si on veut être utile pour veiller sur le fils de notre chef que je réponds que je prendrais la dernière relève. Il semble heureux que nous acceptions de l'aider et voilà que le vieux glaçon se remet à parler de choses et d'autres... Je m'appuie sur le mur tout en restant dans mes pensées et ce n'est que lorsque j'entends le « cet abruti » que je relève la tête

- Hein ?! T'as un problème vieux glaçon ?!

Mais je sais que je dois les aider... Ce n'est pas que je n'ai pas voulu les aider tout à l'heure ! Je ne les ai tout simplement pas entendu... Nettoyer le sang du pont hein ? Je reste à observer la tâche pendant de longues minutes et des souvenirs refont surface... Des souvenirs fort peu glorieux comme la plupart de mes souvenirs d'enfance mais ce fut Manoah qui me tira de pensées quand il me trouva un nouveau surnom débile...

- Depuis quand tu m'appelles comme ça baka saru ?! Mais avant que je ne puisse dire quoique ce soit, il agrippe à mon bras et son geste en lui-même me surprend. Je reste coi quelques minutes avant de finalement poser ma main sur ses cheveux Deux fois en une journée... Ce n'est pas bon pour moi ça Déclarais-je doucement. Oui, cela faisait deux fois que je lui cédais et c'est assez rare... surtout dans la même journée ! Mais cette journée était assez bizarre en même temps ! La réflexion du vieux glaçon me fit tressauter une veine sur ma tempe

- Pas besoin de me le rappeler, j'avais déjà compris la première fois abruti de vieux glaçon

Déclarais-je avant de laisser partir Manoah et d'aller de mon côté chercher de quoi nettoyer ce sang qui imbibait les planches du pont. Qu'est-ce qu'il pouvait me prendre la tête en ce moment ce vieux glaçon... puis en même temps, pourquoi on lui obéit en fait ?! Depuis quand c'était lui le chef de notre « bande » ? Eh ! Elle est où l'arnaque là ?! Je veux être remboursé ! J'ai pas signé pour me faire diriger par ce crétin blond à la gâchette facile ! Bon, en même temps, ce n'est pas non plus comme si je lui obéissais aveuglément... mais quand même ! Me revoilà avec un balai, une serpillière et tout un attirail de produits... avant de secouer la tête suite à la pensée que je viens d'avoir et je nettoie le sang bien incrusté. Génial, me voilà transformé en Cendrillon ! Koryu tient le rôle parfait de la méchante Belle-mère !! Manoah lui... Je ne sais pas... parfois il pourrait parfaitement jouer une des belles-sœurs débiles et parfois, le rôle de Gus-gus lui irait à la perfection tant il ne pense qu'avec son estomac. Une fois le boulot fini, je range tout mon bordel et je rejoins Mano sous la douche... enfin façon de parler. Je prends une douche, seul, avant d'aller voir le gamin avec Manoah... Il semble plus « calme » que son frère... si on veut... Et c'est parti pour le baby-sitting pour les 4 prochaines heures.

Deux jours plus tard. Je me dirige clope au bec et mains dans les poches vers l'endroit où je dois aller pour les 4 prochaines heures. Faire du baby-sitting commençait doucement à me courir mais puisqu'il était le frère de l'autre boulet, je le ferais. Hein ? Mais non je ne m'inquiète pas pour lui ! Et puis quoi encore ?! D'ailleurs, je ne sais pas où le vieux glaçon trouve ses clopes mais je ne les aime pas ! Ouais j'ai réussi à lui en piquer deux pendant qu'il avait le dos tourné ! Puis ne pas fumer pendant deux jours ça m'a manqué ! J'avais réellement besoin de faire descendre la pression. Arrivé devant la porte, j'entends hurler et j'écarquille les yeux avant d'entrer et de voir le gamin par terre

- C'était pas réellement une bonne idée de te lever

Déclarais-je en fermant la porte derrière moi tout en tirant une latte sur ma clope. Je souffle la fumée de ma bouche et je m'approche doucement du gamin... avant de le fixer de mes yeux rouges, surpris, quand il s'agrippe à mon pantalon. Je le relève doucement essayant de ne pas trop le brusquer...

- Oy ! Calme-toi ! Ce fait deux jours que t'es inconscient. C'est Hack qui t'as ramené sur le bateau avec Sabo... Il se repose lui aussi Dans son état actuel, je n'ai pas spécialement envie de lui dire que son frère est dans un état déplorable. Mon regard s'assombrit légèrement quand il parle de Koala... Elle a trop traîné avec Sabo celle-là et elle est devenue aussi suicidaire que lui. Pas un pour racheter l'autre je vous jure ! Quant aux autres que tu as évoqué... Je ne sais pas où ils sont... Vous n'étiez que deux quand vous avez été repêché...

Lentement, je le ramène sur le lit, au moins pour qu'il s'assoit et se ménage... Je m'en voudrais de lui coller mon poing sur le crâne à ce stade alors qu'il est quand même blessé !

- Elle est détruite Déclarais-je doucement L'île n'existe plus... Elle était déjà en train de s'effondrer quand Hack vous a ramené... Il blêmit... Mais je ne peux pas vraiment le ménager... pas pour le moment et je me maudis un peu à cause de ça. Malgré ça, je peux toujours essayer de le rassurer sur une chose D'après nos sources, tes amis sont toujours en vie... C'est tout ce que je peux t'apprendre pour le moment

Je ne peux pas trop en dire... Même s'il est le fils de notre chef ou le frère de ce crétin... Et il y a encore certaines choses à éclaircir... Les autres les croient morts d'après ce que j'ai compris... Pour le moment, il vaut mieux que ça reste ainsi ! Tsch. Quelle journée pourrie.


© Codage By FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sauvetage et découvertes innatendues (Mano, Gojyo, Iva)   Sam 25 Juil - 2:21

Maître du JeuPnj | Maître du Jeu
avatar

Messages : 1464



Suis-je donc si incapable ?!


Je savais bien que j'aurai dû placer Sabo sous surveillance constante depuis la fois avec l'Amiral Tousen. J'avais bien vu à ce moment là qu'il avait pas changer durant mes années d'absences et qu'il était toujours aussi téméraire même si cela doit nuire à sa santé, et par extension, celle des autres, notamment la mienne. Si j'ai une crise cardiaque, que tout le monde en soit témoin : ça sera la faute de Blondi-boy ! Déjà que j'étais inquiète en le sachant en danger et qu'on devait le récupérer mais là, le voir là avec tout ce sang, s'il était pas dans un tel état je l'aurai frapper. Ça arrive non de gifler quelqu'un parce qu'on s'était fait un sang d'encre pour lui non ? Bah là mon sang devait être plus que noir avec ses bêtises ! Et si je lui écrivais une lettre avec pour lui faire comprendre mon mécontentement de son comportement ?

C'était avec une profonde tristesse que j'avais planté mes ongles dans son corps pour lui administrer mon remède miracle. Miracle, soudain ce pouvoir dont j'en tirais une fierté me semblait bien ridicule, même maudit, car ce petit garçon que j'avais sous les yeux venait de perdre dix ans de sa vie. Dix ans, ça semblait rien et pourtant c'était énorme. On pouvait en faire des choses en dix ans, mais lui, par ma faute, ne pourrait jamais les faire. Je n'avais vraiment pas intérêt à lui survivre car je ne m'en remettrai alors jamais. Le cœur lourd, écraser par la culpabilité qui s'amplifiait avec les cris, j'étais aller voir le petit Luffy, au moins lui allait bien, enfin par bien j'entendais le fait que je n'avais pas à lui voler une deuxième fois des années de sa vie.

Une fois dehors, la discussion ne m'aide pas à me calmer, pourtant j'essayais de ne pas m'en faire, mais ses cris que je devrais supporter jusqu'au bout … D'ailleurs tous les nouveaux finissent par partir, le plus jeune, le fumeur puis le rouquin. Alors c'était là la nouvelle génération des révolutionnaires ? Bah, il ne devait pas avoir l'habitude, c'était dure ce genre de scène avec des bruitages aussi violent, même moi j'en avais l'estomac retourner dans tous les sens. Il n'y avait plus que Hack et moi, les anciens, près de Sabo à l'entendre souffrir …

- Un groupe de pirate qui nous portent pas dans leur cœur ? Il n'y avait pas que l'équipage de Mugi-boy avec vous ?

Je comprenais ce que ressentais Hack, nous les anciens on devait protéger les plus jeunes, c'était notre mission, mais avec des gamins aussi intrépides c'était pas de la tarte ! Enchainer, il fallait les enchainer ! Tout se mélangeait dans mes pensés, je revoyais Sabo tout petit, sa petite dent en moins qui ne savait plus qui il était mais qui ne voulait pas rentrer chez lui, alors nous l'avions adopté, et Sabo qui grandissait, qui affrontait l'Amiral et que j'avais du récupérer … Stupide gamin !

- En la faisant sauté tu aurai peut-être blessé des personnes qui les accompagnais ou qu'ils devaient aller sauver … Il faut se dire que tu as bien fait, Blondi-boy en aurait de toute façon fait qu'à sa tête, tu le sais bien, même si on est là, il aurait fini blessé ...

Mais ses cris … J'avais beau essayer de me dire que rien n'aurait pu empêcher ça, pour ne pas qu'il ne souffre plus de culpabilité de ne pas avoir agit, mais c'était difficile, après tout je n'avais pas été là, je n'avais pas vu ce qui c'était passé. Je me sentais si mal, je revoyais son sourire édenté, écoutant ses cris et pensant au faite qu'il venait de perdre dix ans, DIX ANS ! Dix années de sa vie qu'il ne verra jamais !!! Par ma faute, car mes miracles n'étaient rien ! De la poudre aux yeux, voilà ce que c'était ! La faiseuse de miracle ? La voleuse de vie oui ! J'avais finalement craquée et les larmes s'écoulaient.

- Bien sûr qu'il s'en sortira, s'il ne le fait pas, je jure d'aller le chercher où qu'il soit de le ramener dans son corps pour le frapper jusqu'à son réveil ! Il est hors de question qu'il ne s'en remette pas mais … Il ne vivra jamais entièrement sa vie … Par ma faute ...

Impossible d'arrêter le flot de larme qui s'écoulaient de mes gros yeux, j'allais inondé le sol. Et je ne pu que hocher la tête concernant la relève du petit Mugi-boy. J'irais veiller sur lui puis je retournerai devant cette porte, de toute façon, même auprès de Luffy on pouvait entendre Sabo gémir faiblement à cause des murs relativement épais pour que les malades soient au calme. Au calme … C'était le cas, sauf avec cette technique, mais plus je le regardais dormir paisiblement et plus je me sentais mal d'avoir gâcher leur vie ...

Deux jours plus tard …

À rester devant la porte à écouter ses cris surveillant ainsi qu'il n'y ait aucun problème, et alternant par moment avec la garde de Luffy, je n'avais pas fermer les yeux pour dormir depuis leur retour. Mon seul moment calme fut la préparation de plat, spécialités des Okama pour les requinquer lorsqu'ils se réveilleraient. Pas beaucoup puisqu'on ne savait pas quand ils allaient reprendre connaissance. Les plats avaient attendu deux jours, je ne savais même plus si j'avais manger tous mes repas à force de rester éveiller devant cette porte où au près de Luffy, j'avais bien cru perdre la notion du temps. Hack m'apportait mes plats, mais le moral n'était pas là, surtout quand Sabo hurlait, ça vous coupait l'appétit. Je revoyais son état, son corps teinté de cette couleur … Pas possible d'avoir faim avec ses images en tête.

Veillant toujours devant cette grande porte bouclé dont je rentrais parfois vérifier l'état de Sabo, depuis qu'il avait arrêter de crier, son état s'était amélioré, j'en avais informé les autres, mais il ne s'était toujours pas réveiller, et pour éviter que son pouvoir ne lui nuise trop, j'avais par prévention continuer à interdire les visites. Je ne voulais prendre aucun risque. Mais voilà qu'un cri me sortit de mes pensés, ou plutôt de mon inquiétude toujours présente. Ça venait de la chambre du fils de Dragon, surprise, j'en ouvris grand les yeux avant de me précipité dans sa chambre, ouvrant violemment la porte, Gojyo étant avec Luffy réveillé.

- Mugi-boy !!! Tu es réveiller ! Je suis tellement rassurée ! 

Je m'étais approchée de lui les larmes aux yeux et le prenant dans mes bras, j'avais serrer fort avant de me prendre compte que ça pouvait être dangereux dans son état et je l'avais alors laisser, restant à côté de lui après m'être essayeur les yeux de bonheur. Deux jours, ce fut terriblement long !

- La prochaine fois que je te vois dans un tel était je t'en colle une ! Et j'en colle une à Dragon aussi, pour avoir créer un fils pareil ! Non mais a-t-on idée d'avoir des enfants aussi inconscient ?! Faut savoir penser aux autres aussi ! Je retourne voir blondi-boy, ne t'en fais pas, il va bien.

Soulager de voir qu'il allait bien, je pris mon apparence féminine et je le laissais au bon soin de Gojyo avant de partir dans la salle de Sabo, je changeais l'eau du verre à côté de lui au cas où il se réveillerait, ainsi que de quoi manger. J'essuyais son visage avec une serviette mouiller, ne surtout pas oublier de s'hydrater ! C'était très important ! Quand est-ce qu'il allait se réveiller ? Si seulement je pouvais le savoir … Ses blessures ainsi que ses soins avaient été si violentes, qu'il lui fallait du repos, même s'il serait rapidement d'attaque de nouveau. Miracle après tout.

- Mon petit Blondi-boy, je sais pas si tu m'entends, mais Luffy va beaucoup mieux, il était déjà entrain de s'inquiéter pour les autres ! J'ai bien cru que j'allais le frapper pour le clouer au lit qu'il se repose !

[Si vous voulez que je modifie quelque chose dans ma réponse n'hésitez pas ! Je me suis laisser entrainer ...]

©Strange.D.Nana


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sauvetage et découvertes innatendues (Mano, Gojyo, Iva)   Sam 1 Aoû - 11:56

Flowright D. ManoahRévolutionnaire
avatar

Messages : 23


Tout se passera bien hein ?

J’écoute Koryu mais, ce n’est pas si simple que ça… Je ne comprends pas tout mais une chose dont je suis sûr c’est qu’on doit attendre ce que le grand chef a décidé pour nous là…. On doit juste veiller sur le petit frère de Sabo Kun. J’ai envie de me rendre utile et, c’est la raison pour laquelle je me suis proposé d’être le troisième membre. En même temps, c’était bien mieux d’avoir à son chevet un jeune de son âge qu’un vieux pervers non ? D’ailleurs, en parlant de ça je venais dans la foulée de donner un nouveau surnom à ce vilain pervers qu'il avait relevé plutôt facilement... Oh mais, c'est qu'il semblait avoir des oreilles en bon état de marche dîtes moi. Je ne me foutais pas du tout de lui bien au contraire. La preuve, je n'hésitais pas à le pointer du doigt pour lui “cracher” une nouvelle fois !

«  Là ! Tu vois tes mèches de cheveux on dirait des antennes ! Des antennes comme celles des cafards !!! Donc j'en déduis que tu es une mutation étrange un Kappa Cafard c'est logique non ? »

Mes yeux s'étaient illuminés un instant fier de ma trouvaille de surnom ! Vraiment, je crois que j'allais devoir protéger ma tête à partir de maintenant et encore... Je me demande si cela serait assez. Bien qu'au moins je venais de trouver un nouveau moyen de me défouler comme un idiot afin de ne pas entendre ces cris qui me crispent... Qui me mettent la chaire de poule. Je devrais être fort afin de ne pas pleurer mais, c'est vraiment difficile. Je crois que de notre groupe je suis le plus sensible et, je ne peux m'empêcher de vouloir me gifler pour être ainsi mais, je ne supporte pas les autres souffrir.. C'est vraiment plus fort que moi... Alors oui... Je suis content de les avoir tous les deux auprès de moi. Je sais qu'ils sont bien plus forts que moi ou plutôt, j'essaie de m'en convaincre car, s'ils sont forts, ils ne mourront pas et ne me quitterons pas. C'est ce dont je n'arrête pas de me convaincre. Je ne veux perdre aucun d'eux, je ne le supporterais pas... J'ai déjà vu trop de personnes mourir devant mes yeux.... Pourtant, je ne peux m'empêcher de m'en vouloir. Je suis heureux qu'ils aient décidés de partir de leur “univers” pour moi ou du moins, en partie pour moi mais, ne le regrettent-ils pas parfois ? Je ne jetterais jamais la pierre à Sabo pour avoir voulu en faire qu'à sa tête si le jeune brun est bel et bein son frère. Je pense que j'aurais agis de la même manière à sa place. En cet instant, je ne vais pas nier que j'ai besoin d'eux afin d'essayer de ne pas être gagné par la peur. D'essayer de rester optimiste alors, que ces cris, je ne veux qu'une chose : Qu'ils S'arrêtent !!! Mon regard tombe sur une flaque de sang et je me gèle.... Non... Il doit s'en sortir. Il ne peut pas nous laisser tomber ! Alors, pour essayer de contrer mon envie de me rouler en boule... Je n'ai rien trouvé de mieux que de tenir tête à cet idiot de chevelu que j'adore par-dessus tout. Disons qu'on avait une drôle de façon de montrer notre affection l'un pour l'autre. Même Koko, je suis certain qu'il tient à nous ou du moins, j'essaie de m'en persuadé... En entendant, son “baka saru” laquelle je gonfle mes joues et je décide de jouer sur ses nerfs une nouvelle fois en lui montrant mon poing :

«  Et toi tu es un Baka Kappa Cafard ! Kappa Cafard kapa Cafard ! »

Même pas peur de m'en prendre une. En cet instant, ma phobie c'était de me retrouver seul quelque part au bord de ce navire et d'entendre ces cris. Je ne voulais plus entendre ces cris, de près ou de loin. Ou alors si mais, qu'il y ait quelqu'un sur qui je peux me reposer parce que, quand je serais avec cet enfant, je vais devoir me montrer fort car, s'il se réveille lors de mon tour, je ne saurais vraiment agir avec lui. Alors après notre petite prise de tête, je finis par m'accrocher au bras de Gojyo et lui demande avec des petits yeux qu'il m'accompagne dans les bains revisités sur ce navire afin qu'on oublie un peu qu'on se trouve sur les mers. Est-ce parce que mon fruit a un lien avec la Terre que je déteste être trop longtemps sur une navire ? C'est possible mais, mon sourire s'élargit devant la réponse de mon aîné :

«  Merci de bien vouloir prendre un bain avec moi ! Tu es vraiment le meilleur ! »

J'étais satisfait de sa réponse. Au moins, je ne resterais pas longtemps esseulé. Je laissai à Koryu de prendre les devant pour informer notre chef ainsi que tous les autres révolutionnaires. Après par quel moyen ? Je ne le sais pas mais, son pouvoir pouvait s'avérer vraiment puissant même si, en échange c'était sûrement éreintant. Peut-être est-ce la raison pour laquelle c'est une grosse feignasse avec un si mauvais caractère ! Non parce que ce type, je suis certain qu'il me tuerait sans trop de difficultés s'il le souhaitait ! Je pris une rapide douche dans ma chambre même si, je fis tomber tout ce qui était gel et compagnie à cause de la nervosité causée par les cris et parce que, maintenant que j'étais seul, que le silence m'entourait, je me sentais vraiment mal... Quoi qu'il en soit une fois, nettoyé, je pris une petite serviette à mettre autour de ma taille afin de me rendre au grand bain pour m'amuser avec Gojyo ou du moins essayer. On ne sait pas ce qui pourrait nous tomber dessus et, je veux croire qu'un miracle puisse se réaliser. Je veux croire aux paroles de Koryu comme quoi, tout n'était pas perdu... Même Koala va bien hein ? Il faut qu'elle aille bien.. Quand Gojyo débarque, tout ce que j'arrive à faire, c'est de l'éclabousser d'eau et de rire doucement :

«  Hahahaha Tu as vu ça ? Je savais que j'aurais dû apporter des pistolets à l'eau ! »

Changer de sujet pour continuer de fuir la réalité. C'est ce dont j'avais besoin même si, cela paraissait être un acte lâche.

Deux jours plus tard


«  ENCORE J'AI FAIM !!! GRUPHM !!! C'est vraiment délicieux ! Ne Koryu tu ne manges pas ? Je peux manger ta part si tu veux ? »

Fis-je en lui crachant au visage de nouveau postillons de viandes mais, aussi de fruits ! Je mélangeais tout en même temps, une fois dans l'estomac, ils le sont donc bon ! Puis 4 heures sans manger pendant mon tour de garde c'est énorme mais, je n'avais pas eu le temps de manger ces 4 dernières heures puisque, Gojyo n'avait fait que m'embêter, qu'on s'était un peu entrainés à se fighter ! Ces deux derniers jours on prenait chacun la relève... J'avais essayé de faire de mon mieux avec le garçon en faisant bien attention à l'hydrater à l'aide de ce bout de tissus mouillé !!! Sabo avait arrêté d'hurler et d'après Oba chan Iva, il ne risquait plus rien.... C'était une épine en moins dans le pied mais... Ils n'étaient toujours pas réveillés et c'était inquiétant... Alors, mon inquiétude, mon stress je le passais sur la nourriture ! Je volais même dans l'assiette de Hack avec un sourire aux lèvres :

«  SUGOIIIIIIIIIIII CHE CREMENT CRO BON !!! »

Non, je ne venais pas de vider son assiette. Pas du tout même ! Cela j'étais en train de vandaliser un peu chaque assiettes ! Mais, ce n'est pas ma faute, je suis en pleine croissance, je ressens donc le besoin viscéral de me nourir. Cela dit, Koryu finit par sortir et je le suivis dehors où on vit ce drôle d'oiseau avec une casquette comment ils appelaient ça déjà ? Il était bien grassouillet celui-là... A la broche cela ne doit pas être mauvais, j'étais en train de saliver d'avance et j'allais vraiment le prendre mais, je me pris un énorme coup sur la tête avant de sentir les planches de bois. Je me relève et je finis par m'emporter comme d'habitude :

«  Hé pourquoi tu m'as frappé ??? Je jure je ne pensais pas du tout le cuire à la broche ! »

Comment se faire griller en deux minutes made par moi. Quel boulet je peux me révéler quand je le désire. Mais, ce sale bonze ne répondit pas et, semblait même s'être transformé en statue... Nani ? Il se passait quoi ? Il y avait quelque chose dans le journal qui arrivait à le retenir de me frapper ? De lui clouer le bec même ? J'essayais de sauter par-dessus son épaule à l'aide de mes pieds pour :

«  Nande ? Il s'est passé quoi ? Gojyo s'est marié ? J'ai envie la première page dans le journal ? Ils parlent de notre dernière mission ? Hé Sanzo dis quelque chose !!!! ! »

Et voilà que je tirais le pan de sa robe pour lui répéter inlassablement de me dire ce qui s'est passé et voilà, que je me pris un coup sur la tête où je me mis à gémir et avoir de nouveau des larmes aux yeux à cause de la douleur ! Vraiment quel ours mal léché... Je me la frotte un peu avant que Hack ne vienne à mon secours et, que j'apprenne ce qu'il y avait d'écrit et....

«  QUOIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ???? »

Je crois qu'on m'avait entendu jusqu'à Marie Joa !!! C'était... Cette nouvelle... Enfin ces articles c'était....

«  Trop cool !!! Sabo Kun est vraiment trop cool ! Faut que je prévienne ce Kappa cafard !! »

De là je m'étais mis à crourir et entra en fanfare dans la chambre en donnant un autre coup de pied dans la chambre, oubliant qu'il y avait un blessé et qu'il était endormi....

«  Hé le Kappa tu devineras jamais ! Sabo a tué un Amiral de la marine : Naga Tousen et a fait prendre un bain au Yonko Barbe Noire !!!! Si ce n'est pas la classe ça ! Je ne sais pas ce que c'est !!! Ah moi, aussi j'aimerais bien faire aussi bien contre de tels adversaires !!! Je veux me battre et.... »

Je m'arrête soudainement quand je rencontrais “ces” yeux. Celui du frère de Sabo. J'avais l'impression comme dans ces bandes dessinées, qu'un petit oiseau volait au-dessus de ma tête laissant trois petits points noirs...Et puis, mes pas m'ammenèrent vers le lit où je pousse un peu sur le côté, ce grand dadet !

«  AH !! Tu es réveillé ??? Je suis Manoah mais, tu peux m'appeler Mano ! Tu n'as pas trop mal ? Ce Kappa pervers ne t'as rien fait hein ? En tout cas c'est vraiment un soulagement que tu sois éveillé, tu nous as fais peur tu sais ! »

Code By AFTERGLOW


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sauvetage et découvertes innatendues (Mano, Gojyo, Iva)   Sam 1 Aoû - 17:28

Monkey D. Luffy2
avatar

Messages : 1003


On est où ? Et hein ??? Qu'est-ce qu'il a fait ?

Une respiration haletante… Des membres ankylosés… Le visage légèrement teinté de rouge à cause des cauchemars, de la fièvre qui a trouvé refuge chez lui… Il était secoué… Des larmes longeaient l’arrondissement de ses joues. Il lui fallut malgré tout un moment pour s’acclimater à la luminosité de la pièce dont les rayons du soleil filtraient la petite lucarne. Il était où ? Qu’est-ce qui s’était passé ? L’île des flammes ! Il fallait qu’il se lève… Il fallait qu’il se bouge… Il ne pouvait pas rester ici… Sabo n’était nulle part pour être vu… Et plus que tout…. Torao… Rien que ce surnom… Penser à lui, lui rappelait le goût de ses lèvres sur les siennes et malgré cette douce chaleur… Son cœur lui, était strié… Il souffrait… Lui non plus était absent et c’était idem pour le cas de Zoro et puis… Quand il s’imagina apercevoir la silhouette fine… Il devint livide… Cette douce voix… Tout ce qui s’était passé, ce qui s’était dit étaient en train de lui revenir comme les souvenirs de son cauchemar. Ils se portaient tous bien hein ? Ils n’avaient pas disparus ? Pourquoi cette sensation de vide ? Même ses poumons le brûlaient… C’était quoi cette douleur qu’il ressentait… Il commençait de nouveau à suffoquer… Notre jeune Mugiwara était en train de souffrir d’hyperventilation… Le vide…. Que cette voix arrête de lui parler… Il s’était même pris la tête entre les deux mains. Que quelqu’un fasse taire Robin ! Il n’en pouvait plus de l’entendre ! Elle quittait le navire afin d’épargner les autres ? Les épargner de quoi ? Est-ce qu’il était si incapable pour que chacun lui tourne le dos ? Il les perdait tous un par un ? Il n’y avait pas une seule personne qu’il puisse sauver ? Encore une fois…. Encore une fois il avait tout perdu… Il fallait qu’il les retrouve… L’angoisse lui rendit les mains moites… Il tremblait… Qu’importe la douleur qui cognait dans sa poitrine… Ses mains…. Elles étaient encore pleines de sang…. Du moins dans son esprit elles apparaissaient en flash alors qu’elles étaient bandées. Les traits de son visage s’étaient étirés pendant que ses yeux s’étaient arrondis et avaient grossis… Il fallait qu’il les retrouve…

Seulement, la seule chose qu’il gagna fut une belle chute sur le ventre le faisant légèrement gémir. Il ne fit pas attention à la porte qui s’ouvre à la volée ni prêta une attention particulières aux premières paroles de cet inconnu… Qui était-il ? La peur lui noua les entrailles !!! Il sentit même une inflammation au niveau de l’estomac et de la poitrine !!!! Non, il était sur un navire ennemi ? Comment s’en était-il sortit… Ce n’était pas ce visage qu’il souhaitait voir… Où étaient les autres ? Sabo… Il fallait le sauver !! Il fallait le récupérer… D’où le fait qu’il réussit à réunir toutes ses forces en son poing pour agripper le bas de cet homme pour le supplier de sauver son frère aîné. Ils devaient retourner sur l’île des flammes… C’était inadmissible qu’il perde encore une fois quelqu’un. Tout cela c’était sa propre faute… Son aîné n’avait de cesse de lui dire de lui laisser Marde et, il ne l’avait pas écouté une seule fois. Pour une fois, il aurait dû l’écouter ! Il commença à être sujet à une vague de spasmes. Il laissa cet inconnu le relever et le soutenir aussi tout en l’écoutant… Sabo était bel et bien ici ? Il se reposait aussi ? Hack… Cela lui disait vaguement quelque chose…. Ah vi… C’était l’homme poisson dans l’équipage de son frère. Alors, c’était ce qui s’est passé ? Doucement, il s’accrocha au haut de cet homme pour lui redemander…

« C’est… C’est vrai ? Sabo est bien ici ? Quel soulagement… Tout est de ma faute !!! J’aurais dû l’écouter ! J’aurais dû lui laisser cette enflure… »

Il serra les poings et les dents à cette vision flash qui était trop brutale au point de lui couper la respiration. Ses mèches brunes lui tombèrent sur le visage masquant un peu plus son visage.. Il s’en voulait… Comment pourrait-il le regarder en face maintenant ? Il avait failli tuer son propre frère. Celui qu’il avait retrouvé après toutes ces années. De nouvelles larmes jaillirent hors de ses prunelles pendant, qu’il ouvrit légèrement les lèvres pour capturer un peu d’air… Mais c’était tellement difficile… Et encore, le mot est faible… Tous ses muscles s’étaient contractés à cause de la douleur… Il était même gagné par le tournis accompagné de vertiges à cet instant. Pourtant, il ne pouvait s’empêcher d’être reconnaissant à cet inconnu et à Hack d’avoir sauvé son aîné et lui par la même occasion. Il se laissa asseoir sur le lit et, il essaya d’enregistrer toutes les autres informations sans un mot… Il blêmit de plus belle quand il apprit pour la destruction de l’île des Flammes…. Pardon ?

« Co…. COMMENT ? Et les autres ? Ils s’en sortis hein ? Ils sont obligés de s’en sortir ! »

En même temps, ne venait-il pas de lui dire que ses amis et connaissances avaient disparu ? Où se trouvaient-ils ? Est-ce qu’ils avaient pu s’échapper de cet enfer ? Il repensa à son cauchemar et, la douleur devint plus grande dans sa poitrine, qu’il se recroquevilla portant ainsi main à ce cœur qui était douloureux. Il ferma un moment les yeux afin d’essayer de calmer cette angoisse qui empoisonnait chacune de ses veines…. Il souffrait tellement…. Il visualisait les visages de chacun… Ils ne pouvaient pas l’avoir laissé tomber. C’était impossible. Pourtant, aux dernières paroles de cet étranger… Ses paupières se soulevèrent directement pour ancrer de nouveau ses iris dans les siens…

« En…. En… vie….. Ils sont en vie… ? C’est vrai ? »

Une soudaine lueur d’espoir brillait dans ses iris vide de tous sentiments jusqu’à présent. S’ils s’en étaient sortis c’était le principal… Cette nouvelle, permit de calmer ce mal qui le rongeait depuis son réveil… C’est à cet instant qu’il rencontra un visage qu’il connaissait bien et qu’il n’avait pas vu depuis un moment.. Ses larmes s’étaient arrêtées de rouler et..

« Iva…. IVA CHAN !? »

Il n’eut pas le temps d’en dire plus que le voilà piégé entre deux bras forts… C’était Iva chan… Il était trop sonné et ne comprenait pas très bien ce qui se passait à cet instant car, c’était plutôt lui qui offrait les câlins pas les autres mais, il le lui rendit très vite quand il reprit possession plus ou moins de son corps et de son esprit :

« Iva chan JE SUIS CONTENT DE TE VOIR !!! »

D’autres larmes s’étaient mises sortirent de ses orbites !!! Il était avec un visage connu et, cela le confortait au moins, il n’était pas sur un navire composé que d’étrangers. Il voulu rajouter quelque chose mais, il fut arrêté par les larmes de son ami et devancé par ses paroles. Cela mit du baume au cœur et lui valurent d’esquisser un léger sourire !

« Shishishi !! Désolé Iva Chan de t’avoir inquiété ! C’est toi qui m’as soigné ? Thanks you ! Tu es vraiment la meilleure ! Blondi Boy…. Tu veux parler de Sabo ? Tu connais Sabo ! Ah oui, c’est vrai qu’il m’a dit qu’il était le second de mon père donc ton supérieur ! S’il est avec toi alors je te fais confiance pour qu’il se porte bien ! »

Il avait repris un peu du poil de la bête même si, intérieurement, il se sentait coupable et n’arrivait pas à se séparer de ce sentiment. Et puis, il s’inquiétait toujours pour ses amis…. En tout cas, une fois rassuré, il laissa Iva chan disparaître de la chambre silencieusement… Avant de se retourner doucement vers Gojyo qui finit par reprendre la parole après un moment de silence :

« Si Iva chan est là… Que tu connais Hack et Sabo tu es un révolutionnaire toi aussi ? En tout cas.. Merci de ton aide ! Tu es un ami de mon frangin ? »

Il essayait de se calmer, d’essayer de sourire mais, l’inquiétude est toujours présente. Il ne pouvait pas être heureux tant qu’il ne serait pas rassuré de les revoir tous autant qu’ils étaient. D’ailleurs, il espérait qu’ils se portaient bien tous autant qu’ils sont. Est-ce que Traffy avait toujours son chapeau avec lui ? Zoro n’était pas retourné chez Marde n’est-ce pas ? Mais, puisqu’on lui a dit qu’ils étaient en vie alors, tout devrait bien aller non ? C’était le principal. Il devrait essayer de garder cela à l’esprit mais, il voulait les voir…. Il fut sorti de ses pensées par le fracas d’une porte et par un flot de paroles. Une voix qu’il ne connaissait pas encore mais, elle semblait enjoué et… Il fut noyé hein ? Qu’est-ce que Sabo a fait ? Il s’est attaqué à Barbe noire ? Il avait réussi à tuer un amiral ? Il savait que son frère était fort mais pas à ce point…. Avant qu’il ne puisse dire quoi que ce soit, il voyait un visage tout rayonnant et enjoué. Que celui lui donna envie de sourire même s’il se marrait à cause du surnom !

« Shishishi le surnom est super drôle ! Enchanté de te rencontrer Je suis Monkey D. Luffy celui qui … »

Qui quoi ? Il n’arrivait plus à le dire… Sa confiance avait été ébranlée… Une autre vision cauchemardesque surgit et il finit par dire en essayant de garder le sourire :

« Rien mais… On est où ? Et comment ça Sabo a fait prendre un bain à Barbe noire et a tué un amiral ? J’ai manqué quelque chose ? »

Code By AFTERGLOW


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sauvetage et découvertes innatendues (Mano, Gojyo, Iva)   Sam 1 Aoû - 22:10

Echizen KoryuRévolutionnaire
avatar

Messages : 31


Une décision s'impose !



« Teme ! Ferme là un peu ! Tu m’agaces ! Tu as de la chance que je sois de bonne humeur aujourd’hui ! »

Bonne humeur lui ? C’est vraiment rare quand on l’entend rire ou sourire excepté quand c’est pour se foutre de la tête des autres ! Mais là, Logia ou non il devait avouer que puisqu’il ne possédait pas le haki de l’armement le tuer était impossible. D’un autre côté, ce n’était pas comme s’il ne pouvait pas blesser les autres. Le Haki de l’observation lui permettait de posséder d’excellents réflexes pour éviter les pires attaques possibles. Après, il possédait des capacités qui lui permettaient de pallier le haki de l’armement du coup, même si il n’était pas le plus offensif du trio, il n’était pas non plus le plus faible de la bande ! Bande dont il était le chef… En même temps, il n’était pas le genre à accepter qu’un idiot puisse avoir le dessus sur lui si vous voyez ce que je veux dire. Et ce long chevelu lui donnait vraiment du fil à retordre ! Etait-ce parce qu’ils ne s’étaient pas vus depuis un moment qu’il le cherchait autant ? Allez savoir ? Il ne prendrait pas le risque de le découvrir car, il en ressortirait certainement plus mal. Non mais sérieusement pourquoi est-ce qu’il le cherchait autant hein ? Peut-être qu’il devrait être plus stricte à l’avenir et dresser un peu mieux ces étranges animaux ? Il devrait être capable de leur offrir d’incroyables migraines. Bien qu’il y a une autre personne qu’il va trucider… La folledingue qui se trouve en charge de la barre ! Sérieux… Qui a eu l’idée de la laisser venir avec eux ? Par sa faute, il se faisait écraser par un corps en chaleur et ce, plusieurs fois. Si la situation n’était pas devenue aussi chaotique dans quelques instants, la reine des pots de peintures serait étalée sur le sol avec une balle entre les deux pour lui avoir fait endurer cette situation qui était la pire qui soit. L’avoir sur lui ? Il détestait ça ! Il ne supportait pas être « soumis » car, pour lui c’était pire qu’une insulte et en plus, il fallait que ce soit cet animal en chaleur…. Plusieurs veines tressautèrent et, il finit par tirer dans l’épaule même si, encore une fois cela n’eut aucun effet.

« Au moins, je ne réfléchis pas avec mon bas ventre et je ne saute pas sur tout ce qui bouge ! D’ailleurs, tu es en manque pour prendre ton pied autant sur moi ? Ton état est encore pire que ce que je croyais ! »

Koryu usa de son sourire sarcastique. Il était où celui qui se disait être un homme à femmes hein ? Vraiment… S’il était en manque tant que ça, qu’il aille rouler une pelle à cette folle furieuse tant qu’à faire et qu’il dégage de son corps. Quoi qu’il en soit, il commençait à en avoir marre de ses sous-entendus ! D’où le fait qu’il lui avait tiré dans l’épaule avant de répondre à sa première réplique. Oui, il avait répondu à l’envers mais, bon ce n’était pas comme s’il était obligé dans l’ordre si ? Quoi qu’il en soit voilà que le pire arriva… Son premier baisé fut volé par cet enfoiré… Même si, ce n’était que lèvres contre lèvres… Ce fut le choc de sa vie car le pire, c’est que ce n’était pas vraiment désagréable bien au contraire… Mais, ça, il préférait se tirer une balle en pleine tête que l’avouer et voilà qu’il se mit à lui tirer entre les jambes ! Qui sait, peut-être que si il lui offrait une castration alors, cela irait mieux non ? Quoi ? Il ne le remercierait pas de le sauver de la pire addiction possible ? Quoi qu’en y pensant, il ferait que se plaindre à longueur de temps… Ce serait pire qu’en ce moment… Finalement la castration est à remettre à plus tard ou à annuler ! Dans tous les cas, ce qui leur tomba dessus était pire que ce à quoi il s’était préparé… Cette scène… Restera certainement bloquée dans son esprit pendant un long moment… Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas eu aussi peur. La dernière fois, c’est quand ils ont failli tous les trois y passer. Evidemment, il n’avait pas eu peur de mourir mais, d’être le seul survivant et que ces deux imbéciles dont il traitait un peu comme des serviteurs ce qui, dans le cas de Manoah n’était pas si faux quoi que c’était aussi autre chose là ! Cependant, là, la seule chose qu’il pouvait faire ainsi que les autres, c’était d’attendre impuissants que les cris de détresse et de souffrance se terminent et espérer que cela ne s’éternisent pas ! Les « bonnes nouvelles » tombent et les font tomber plus bas que terre… Koala est tombée sous l’emprise de Marde ? Cela va être dur.. Les rangs de leur mouvement venaient de prendre un énorme coup alors, ils vont être sûrement obligés de répondre pour remercier cet enfoiré et cette bande de fêlés ! Toutefois, comme il le souligna une fois que le nettoyage de la cuisine fut terminée, qu’il se retrouva en compagnie de ses deux « comparses » une fois qu’il avait accepté d’être l’avant dernier pour veiller sur le gamin brun, ils allaient devoir être prudents et puis…. Sabo n’était pas totalement revenu les mains vides…. Ou alors, il allait devoir jouer les agents doubles ? C’était une forte possibilité… Qui germait dans son esprit… Jouer l’enfoiré de Dragon Céleste ne risquait pas d’être très difficile pour lui.

Ceci dit, cela restait à voir plus tard et là, le plus important était que le chevelu mette la main à la patte pour nettoyer le pont. Il avait aidé à la cuisine ce qui, entre nous était une grande première alors, il pouvait au moins faire ça mais, il préférait le lui répéter afin qu’il enregistre bien sait-on jamais… Mais, c’était avant de pouffer de rire devant le nouveau surnom que ce singe avait sorti ! Camouflant ses lèvres à l’aide de ses doigts :

« Vraiment.. Vous ne changerez pas bande d’abruti mais, pour une fois, je te félicite le singe d’avoir fait cette excellente déduction !! Pff ! »

Il ne se foutait pas de sa gueule pas du tout !! Vous avez rêvez mais, en tout ces, imbéciles ne changeraient jamais. Tout en s’éloignant de ce dernier, suite à de Gojyo après le deuxième rappel du temps qu’il s’éloignait d’eux pour faire leur rapport car, ici excepté lui, il n’y avait pas grand monde de sérieux…

« Sait-on jamais… Je pensais qu’en plus de l’absence de cerveau, il fallait t’acheter une nouvelle paire d’oreilles ! Je voulais vérifier que tout était en ordre ! »

De là, il les quitta pour de bon afin de les retrouver plus tard.

2 jours plus tard

Il venait de terminer son tour de garde afin de laisser Gojyo prendre la relève. Il avait essayé de sonder l’esprit du garçon inconscient surtout qu’il avait pas mal transpiré. C’était plutôt calme sur le navire même si, encore une fois le calme était souvent perturbé par le singe et le cafard Kappa ou l’inverse… Il avait même plus pris la peine d’y prêter une attention particulière en réalité car, il s’en foutait comme de l’an 40 ! Malgré tout, il n’avait cessé de demander à Iva des informations sur l’état de l’autre être intelligent sur ce navire quoi que vu ses récentes actions, c’était à se demander s’il n’était pas atteint du syndrome de l’idiotie ! Peut-être que cet imbécile de Gojyo lui avait soufflé dessus ? Il en serait capable… Vraiment les roux étaient bizarres. Quoi qu’il en soit, maintenant qu’il était venu dans la cuisine pour manger un morceau, il fallait que cet idiot en veuille toujours plus…. Evidemment… Jamais, mais vraiment jamais il ne l’emmènerait dans un restaurant… Comment vouloir manger quand on a un ouistiti qui a plein de nourriture autour de la bouche ? Bonne question vraiment…. Il lui coupait littéralement l’envie de se nourrir…. Et en plus de ça… Il s’était aperçut que cet idiot de kappa pervers lui avait dérobé des clopes… Attendez… Ce dernier, il allait le cuisiner à sa manière… La vengeance est un plat qui se mange froid quoi que là… Celui qu’il avait envie de tuer c’était cet abruti de singe qu’il avait frappé un grand nombre de fois sur la tête !

« J’AI DIS NON ! COMBIEN DE FOIS JE VAIS DEVOIR TE LE REPETER SARU ??? »

BAF BAF BAF

Ce singe… Il fallait vraiment qu’il revoie toute son éducation mais, il avait la flemme de repartir de zéro…. Quand est-ce qu’il n’avait pas la flemme en même temps ? Le plus à plaindre entre les deux jeunes hommes, c’était certainement le plus jeune ! Il prit une serviette pour s’essuyer le visage recouvert de crachats et autres sur son magnifique visage. Au bout d’un moment, il décida de prendre le grand air littéralement afin de fumer tranquillement mais, son attention fut attirée par cet oiseau qui ressemblait un peu à l’albatros ou pas connu aussi sous le nom de New Coo ! Il lui donna quelques pièces en râlant et le fit dégager de la main afin qu’il s’en aille et qu’il puisse lire mais, apparemment ici, pour avoir un moment rien qu’à lui c’était pire que gagner au loto…. Il y avait toujours un abruti qui lui tournait autour en plus, toutefois les nouvelles dans le monde…. Il se figea et ses mains se crispèrent…. Il avait l’impression qu’un courant électrique le parcourut… C’est quoi cette arnaque ? Enfin, le fait que les deux blessés du navire soient considérés comme morts cela ne le déstabilisait pas réellement en fait…. Le plus intéressait étaient les faits antérieurs à sa mission suicide Ile des flammes qui étaient relatés dans ce bout de papier qui avaient capturé tout son intérêt mais… Il pourrait mieux lire si, il n’avait pas un casse pied qui insisté pour savoir ce qui se passait… Prenant son légendaire éventail, il n’hésita pas à le baffer avec une nouvelle fois :

BAF BAF BAF

« URUSAI BAKA SARU ! Tu oses te plaindre ? Je vais t’en donner moi des plaintes ! »

Et voilà qu’il lui donnait à nouveau des coups. Heureusement que Hack sauva le singe et avait la patience pour expliquer à cet idiot ce qui était retranscris et évidemment ce dernier en était tout content… Se foutant bien des problèmes que cela signifiait derrière mais d’un autre côté… Il en était heureux aussi ! Au moins, aussi gamin soit-il, il faisait la fierté des révolutionnaires il n’y avait pas à dire. Etant à présent seul avec Hack, la tornade disparue, il finit par s’adresser à lui :

« Tu étais au courant avant que ces faits soient relatés ? Cela ne m’étonne pas, tu étais avec lui non ? Hahaha mais, c’est que cela devient intéressant ! Au moins, il montre la supériorité des Blonds et qu’il ne faut pas prendre les Révolutionnaires pour des billes ! »

Pas égocentrique pour un sou le Mister ! Quoi qu’il en soit, Hack semblait surpris de l’engouement qu’avait provoqué chez eux ces deux nouvelles :

« Ha… Au contraire c’est intéressant ! Au moins, le monde sait que désormais nous pouvons agir comme nous le voulons. Que nous sommes prêts nous aussi ! Et puis bon, j’en avais un peu marre de voir toujours les mêmes visages et noms sur cette gazette que je paie vraiment trop chère ! Et puis, ce n’est pas non plus n’importe quelles figures à qui il s’est confronté …. T’inquiètes pas, je sais parfaitement que cela veut dire que le Monde va avoir les yeux sur nos activités aussi mais, dommage pour eux… Ils s’y sont pris trop tard ! Plus important maintenant… On va devoir cacher les deux frangins ! Mieux vaut que personne ne sachent qu’ils ont survécu et puis… Des nouvelles de Hiken no Ace ? »

Le ton était redevenu plus sérieux et les échanges ne furent pas des plus réjouissants… Un choix s’imposait maintenant… Quoi qu’il en soit… Depuis hier, une équipe sous sa coupe lui avait fait parvenir des informations comme quoi le commandant de la première flotte de Marco le Phoenix semblait agir pour le compte de Marde et cherchait Marshall D. Teach. Des yeux rouges et qu’il avait appelé dit « Mon maitre Marde » dans une phrase… Après est-ce vrai ? Est-ce faux ? L’ancien Tenryubito avait demandé à ce qu’ils le suivent mais de loin. Qu’aucun combat ne soit entamé. C’était plutôt une mauvaise nouvelle…. Puis, ils allaient devoir aussi s’intéresser au lieu des funérailles. De là, d’après ce Hack lui dit, il acquiesça et se dirigea vers la chambre du Chapeau de paille où il ne fut pas surpris de découvrir la porte grande ouverte mais, le fut quand il vit le gamin être éveillé… Il arriva même au moment où ce dernier demande de plus amples informations sur ce que Manoah s’était empressé de dire manifestement…

« Lors d’une mission à Tequila Wolf que ton père lui avait donné, cet amiral s’est trouvé sur les lieux et grâce au plan de ce dernier il a pu délivrer avec brio un grand nombre d’esclaves et détruit la prison ainsi que le pont… Une perte considérable pour le Gouvernement Mondial qui a perdu dans la foulée l’homme qui a tué Barbe Blanche il y a deux ans. Quant à Marshall D. Teach ce n’était apparemment pas voulu.. Ils se sont rencontrés par hasard d’après Hack et, ils ont combattu ! La raison ? Seul ton frère le sait mais, il a détruit une partie de l’île faisant sombrer Barbe Noire dans l’eau… Apparemment il lui a même bien tenu tête mais, ce n’est pas étonnant venant de sa part. Sinon tu te trouves sur un navire de révolutionnaires ! »

Il s’était tût un moment ! Devrait-il lui dire ou non ce qu’il avait entendu ? Bonne question… D’un autre côté… Il fallait aussi savoir où se dérouleraient les funérailles des deux frères. Hack en parlait justement avec Dragon par Denden mushi. Du coup, pour le moment, ils n’avaient plus qu’à attendre. Peut-être qu’il devrait aller retrouver Iva san ? Quoi qu’il laissait cette tâche à Hack et puis, le garçon s’était à peine réveillé. Pas besoin de le chambouler davantage. De là, tirant à nouveau sur sa latte, il fit signe à Gojyo de le suivre afin de laisser les deux gamins ensemble et qu’eux puissent parler entre-eux un peu plus loin mais avant ça… :

BAF

« Ca c’est pour m’avoir dérobé des cigarettes ! Bien… Maintenant que nous sommes seuls… Il faut que je te dise que nous avons un autre soucis… A croire que cette famille est composée d’idiots mais, le troisième frère serait sous la coupe de Marde aussi… Comment ? Je n’en sais rien mais, mes hommes me l’ont dit… Et cela ne nous regarde pas le moins du monde mais…. Tu connais ce gamin qui est endormi… S’il est au courant de cela… Je devine déjà sa prochaine action… »

Code By AFTERGLOW


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sauvetage et découvertes innatendues (Mano, Gojyo, Iva)   Sam 1 Aoû - 23:20

Maître du JeuPnj | Maître du Jeu
avatar

Messages : 1464




Feat révolutionnaires

Lui dire ou ne pas lui dire ?


Je ne cesserais jamais de m’en vouloir de ne pas avoir su mieux le protéger que ça. Maintenant, en plus de perdre 10 ans de sa vie, il souffrait le martyre et cela me faisait terriblement mal. Peut-être que je commençais sérieusement à me faire vieux mais, ce gosse… Je le connais depuis pas mal d’années maintenant avec Koala, je les considère un peu comme mes propres enfants même si Sabo je n’hésite pas à le traiter d’imbécile. Encore une fois, je savais que ce n’était pas le meilleur des plans mais quand il est comme « ça » qu’il devient « fou » je sais très bien que je suis dans l’incapacité de l’arrêter… Personne ne le peut. Ces deux dernières années particulièrement…. Il est devenu encore plus fêlé qu’avant ! Il agissait bizarrement mais, je mettais ça sur le compte qu’il ne se souvenait de rien mais maintenant ? C’est à se demander si dans sa vie il n’y a pas de limite à sa folie…. Là sa folie n’était pas forcément dangereuse sur les autres même si, elle se répercutée à cause de ses actes… La preuve nous étions tous touchés par sa douleur qu’on entendait… C’était insupportable même pour un ancien comme Iva chan ici présente et moi-même alors, pour un jeunot comme ce jeune Manoah je ne peux que comprendre son envie de partir au loin. Mais, parce que j’étais un équipier de cet inconscient, je me devais de rester debout quoi qu’il m’en coûte et d’échanger quelques mots avec Iva. Quand mon « confrère » ou « consoeur » me posa une question je lui répondis légèrement las… Epuisé par la peur de « le » perdre définitivement…

« Non… En fait, il n’y avait aucun membre de l’équipage de Luffy Kun ! Il y avait ce Shichibukai Trafalgar Law, une nouvelle chez nous, un chasseur de pirate dont Sabo se méfiait comme la peste et deux membres de l’équipage de Feu Barbe Blanche ! Ah si il y avait Robin chan avec nous mais, nous n’étions pas au courant pour Luffy… Ce fut une grande surprise pour « lui ». »

D’ailleurs, en pensant à Robin chan… Elle avait aussi disparue… Elle avait probablement été sauvée ? Mais, c’est vrai que lorsque j’étais revenu sur le petit navire, elle n’y était plus. Les cris stridents de Sabo me crispèrent… C’était vraiment horrible… Et le pire c’est que je tremblais de colère. Je remerciai cette vieille amie de me rassurer parce que je savais qu’elle avait raison. Il ne fallait pas être idiot pour le deviner… Sabo en fait toujours trop… Il joue bien souvent à la limite et aujourd’hui, il en paie le prix fort. Malgré tout, je ne peux m’empêcher de me dire que si je l’avais fait… Sabo n’aurait jamais perdu 10 ans de sa vie… Et mon amie n’aurait pas à souffrir de cette culpabilité qui la rongeait. Je lui pose une main et l’écoute parler tout en étant spectateur de ses larmes. Il fallait que je trouve les mots justes afin d’essayer de la rassurer même si, moi-même je n’étais pas très confiant en l’avenir..

« Certes mais, tu n’es en rien fautive. Aucun des deux ne t’en voudra j’en suis persuadé… Au contraire, je pense que Sabo t’en seras reconnaissant ! »

Oui, il fallait que je me mette à l’idée qu’il s’en sortirait. Je ne devais pas échouer dans ma nouvelle tâche de protéger son petit frère… Cette image de les voir dans les bras l’un de l’autre sous l’eau m’a ébranlé de tout mon être. C’était un si funeste et beau tableau mais, j’avais pu voir à quel point Sabo tenait à son frère. Ils n’étaient pas frères de sang et pourtant, la force de leur lien m’a secoué alors, cet imbécile avait intérêt à survivre afin de ne pas laisser derrière lui un petit frère blessé… Qui sait ce qu’ils ont vécu là-bas ? Personne ne le saura vraiment mais, je parie que ce n’était pas de la joie. De là, nous finissons par nous séparer et, je me mis à leur demander à eux trois, de nous aider Iva et moi à veiller sur le chapeau de paille. Ils n’étaient pas obligés de faire ça mais, quand ils acceptèrent… Je me serais presque mis à genoux pour leur montrer ma reconnaissance. De là, j’écoutais les conseils de ce capitaine de la section information sur le fait de prendre une douche mais, surtout, je le remerciais d’informer à ma place Dragon san…. Toutefois… Mes nuits qui allaient succédaient ces heures de la journée allaient être très courtes à cause de ces cris immondes…. J’aimerais tant le frapper.. Qu’il tombe dans l’inconscience, qu’il n’endure pas plus mais… Malheureusement, pour le ramener à nous, nous devions lui faire endurer l’une des pires tortures … Si, ce n’était pas ironique alors que cela pourrait le tuer… Il avait tellement perdu du sang…. S’il y avait une bonne âme là-haut alors…. Je voudrais prier afin qu’elle prenne soin de lui et l’aide à se sortir de ce long tunnel noir… Même cette douche pour nettoyer ce sang sur mes mains ne me suffit pas à aller mieux au contraire… J’avais l’impression qu’elles étaient toujours ensanglantées.

2 jours plus tard

Cela faisait maintenant 2 jours qu’avec Iva san nous faisant les gardiens des portes même si, nous n’étions pas forcément dans les chambres car, on voulait être présents s’ils se réveillaient mais plus que ça… Il était notre devoir de les soutenir dans la douleur même si, cela signifiait sauter des repas. Je n’ai pas vraiment mangé… Je ne sais plus. Ce que je sais c’est que j’essaie de toujours en savoir plus sur l’état de Sabo qui arrêté de crier mais, pendant ce temps, j’étais en relation avec d’autres chefs afin de connaitre l’actualité du monde, de notre mouvement mais, surtout… D’apprendre une nouvelle bouleversante et, ce ne serait qu’aujourd’hui que j’aurais la certitude que Portgas D. Ace est devenu lui aussi une marionnette. Nous ne savons pas comment mais, est-ce vraiment important ? J’aimerais, plus que les autres que cette nouvelle soit tenue éloignée de Sabo mais, si je fais ça.. Je sais qu’il m’en voudra… Je suis devant un affreux dilemme. Je remonte à la surface, après la discussion que j’ai eu un avec un confrère… Je n’ai pas besoin de lire la Gazette pour savoir ce qu’on trouverait aujourd’hui à la visualiser. Devant le spectacle du blond et du gamin… J’étais vraiment en train de me poser de sérieuses questions sur la nature de leur relation enfin… Faudrait aussi ajouter le troisième larron car, c’était à se demander s’ils s’aimaient ou se détester… J’hausse les épaules et, je finis par dire à Manoah ce qui s’est passé. J’étais présent plus ou moins lors des deux plus grands évènements le concernant mais, je dois avouer que ce n’était ce genre de comportements auquel je m’attendais de leur part. Ils étaient heureux ? J’avais l’impression que c’était comme si ma gazette parlait personnellement d’eux… Koryu sut lire en moi et m’expliqua le pourquoi d’une telle réaction sans que je n’ai à lui poser la question et cela me laissa coi :

« Malgré que cela puisse poser des problèmes, tu n’es pas effrayé que ces ennemis vous tombent dessus ? Et pour répondre à ta question… Oui et non .. J’étais présent mais, en même temps, je ne sais pas ce qui s’est passé avec Marshall D. Teach… Vous avez une drôle de vision… Mais, si cela vous fait plaisir… Quant à Portgas D. Ace… Il semblerait qu’il ait pris la direction de East Blue… Peut-être est-ce en rapport avec les funérailles qui sont mentionnées ? Nos hommes cherchent à en savoir plus. Dragon San a donné l’ordre d’enquêter sur ça et sur Ace qu’on surveille grâce à tes hommes. »

Etait-il vraiment sous la coupe de Marde ? Comment cela se fait ? Je ne sais pas du tout. On discute encore et je finis par entrer dans la chambre de Sabo car je dois prévenir Iva san des nouvelles et laisse ainsi pour le moment le jeune Luffy Kun au bon soin du trio. J’ai confiance en ses enfants. Et puis, qu’on y aille mollo même si, je soufflais comme un buffle de soulagement. Au moins lui, allait bien, j’espérais qu’il en va de même pour cette andouille qu’est notre futur grand chef. Refermant doucement la porte. Je me colle à elle car, je n’ai pas envie que mon inquiétude frappe d’autant plus ce sale garnement qui a toujours le don de nous inquiéter. Vous comprenez pourquoi maintenant je fais plus âgé que mon âge ? C’était à cause de lui mais, quand il aura récupéré je lui ferais savoir qu’il n’a plus intérêt à recommencer malgré qu’il reproduira les même actes qui l’ont mené à cet état surtout s’il sait…. Je me racle un peu la gorge et je finis par dire..

« Iva san… Les nouvelles viennent de tomber… Sabo et Luffy Kun sont considérés morts et des funérailles devraient avoir lieu… Dragon san a donné l’ordre que nos confrères se renseignent… Je suppose que c’est là qu’on pourra trouver ce qui reste de l’équipage de son frère et le déposer….. D’ailleurs, maintenant tout le monde sait que Naga Tousen est mort lors de notre mission à Tequila Wolf. »

Je parlais doucement et lui laisse le temps de rebondir ou surtout d’enregistrer toutes les informations que je venais de lui de dire. Même si, finalement je préférais me concentrer sur son état car, il y avait beaucoup plus grave, comme on en avait parlé avec Koryu…

« Sinon comment il va ? Tu penses qu’il va se réveiller plus tôt ? Enfin, Si Luffy est réveillé, je suppose qu’il ne devrait pas tarder même si, j’aimerais qu’il reste endormi plus longtemps… »

Une demande égoïste… J’en étais parfaitement conscient mais, s’il venait à être au courant, il ferait encore une folie. On pourrait le perdre à cause de son pouvoir… Comprenez-moi… Je serre les poings… Les dents…. J’aimerais vraiment qu’il se réveille mais, ce n’est pas le moment… Je l’observe un moment et je reprends.

« Avec Koryu, on ne vous a rien dit mais, on a su hier que Hiken no Ace est aussi tombé entre les griffes de Marde… Certains de nos hommes les suivent mais, tu le connais… Si Sabo apprenait la nouvelle… Cet imbécile même dans cet état ferait tout pour le sauver… Leurs liens sont vraiment puissants…. Mais, d’un côté… Je n’ai pas envie que la même scène d’il y a deux ans se reproduisent…. Tu sais qu’on a failli le perdre il y a deux ans… Quand on a appris le résultat final de Marineford ? C’est comme ça que Sabo a recouvré la mémoire… Il s’est mis à crier et s’est effondré… Pendant trois jours, il est resté cloué au lit, inconscient avec une fièvre de cheval… On a vraiment eu très peur…. Alors… Qu’est-ce qu’on doit faire ? Lui dire ? Ou ne pas lui dire ? Dans les deux cas.. Je suis terrifié du résultat… »

© Codage By FreeSpirit


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sauvetage et découvertes innatendues (Mano, Gojyo, Iva)   Dim 2 Aoû - 14:28

InvitéInvité
avatar





Feat Mano, Koko et Iva

Je vais le buter !



Rhalala ! Ces blonds je vous jure ! Ce qu'ils peuvent être long à la détente quand ils s'y mettent ! Koryu ne comprenait même pas pourquoi j'agissais avec lui comme le dernier des crétins... Sérieusement, ça fait vraiment 3 ans qu'on se connaît ? N'a-t-il toujours pas compris que quand j'agissais ainsi, c'était simplement pour qu'il laisse parler sa frustration ? Sa colère ? En plus, quand il tire ou quand il frappe, je ne riposte pas alors que je pourrais aisément le faire... Cela ne le surprend pas non plus ?! Mais ce qui me surprend le plus c'est que là, je lui offre sur un plateau d'argent la possibilité de vider son chargeur et de me trouer la peau et il refuse ! Non mais qu'est-ce qui lui prends aujourd'hui à ce crétin hein ?

- De bonne humeur ? J'te trouvais plus ronchon qu'à l'accoutumé mais si tu dis que tu es de bonne humeur... Je le regarde d'un peu plus près Ah ouais t'as peut-être raison... Tu dois vraiment être de bonne humeur parce que je vois moins bien tes rides ! Tu sais celles que t'as là entre les deux yeux à force de toujours faire la tronche !

Eheheheh ! Ne cherchez pas à comprendre pourquoi je le provoque... mais quelque part ça m'amuse même si je sais qu'un jour, je le regretterais amèrement. Non mais franchement, un sourire ça lui ferait vraiment mal au cul ?! Nous sommes tous sur les nerfs parce que personne ne sait ce qui nous attend... ni même si ce crétin est encore en vie mais est-ce une raison de faire la gueule ?! Sabo est peut-être un crétin mais il ne peut pas mourir aussi facilement ! Je refuse de croire que ce môme qui me tape sur le système puisse disparaître aussi simplement que de dire bonjour ! Non je ne m'inquiète pas pour lui ! Absolument pas ! Ou un peu alors... Moi aussi je suis inquiet pour lui mais contrairement à ce vieux glaçon, j'essaie de positiver ! Sérieusement, toute son éducation est à refaire à ce gamin ! Anyway... Je retourne sur le pont pour aider les autres à faire leur boulot, laissant la barre à cette okama. On n'aurait peut-être pas dû la lui laisser parce que là, c'est digne d'une caméra cachée ! Non seulement, je n'ai pas eu le temps de me tenir à la rembarre mais en plus, je tombe carrément sur le vieux glaçon et la position n'est absolument pas gênante ! Bah quoi ? Attendez, vous croyez que ça me fait plaisir de me retrouver entre ses jambes ?! Et puis quoi encore ?! Même si son visage peut faire efféminée parfois, il n'en reste pas moins qu'il n'a aucun des attributs que j'aime chez mes partenaires ! Mais si ça peut le rassurer, il est vachement plus confortable que je ne le croyais ! Cela me donnerait presque envie de piquer un roupillon tiens !

- Je ne saute pas sur tout ce qui bouge ! Seulement ce qui est jolie ! Et c'est assez rare d'en trouver en plus ! Même si son ton est menaçant, je ne peux m'empêcher de laisser échapper un petit rire Oh non rassure-toi ! Je préférerais encore être seul que de prendre mon pied avec toi ! Puis sérieusement, t'as toujours rien compris à mon comportement ? T'es vraiment un blond à 300 % ! Tsch. T'es affreusement long à la détente aujourd'hui Koryu !

Ouais j'étais redevenu sérieux. J'étais toujours sérieux quand je l'appelais par son prénom. Il ne me comprenait pas vraiment mais ça, je ne peux pas vraiment le blâmer... Après tout, je crois qu'il ne réussira jamais à me comprendre et surtout, qu'il ne fera jamais l'effort de le faire ! Avant que je ne me relève, je me mange une nouvelle fois une balle dans l'épaule... Je laisse mon regard ancrée dans le sien... Je ne réagis même plus à ses attaques... Quel boulet je vous jure ce type ! Je me relève enfin et je n'aurais peut-être pas dû crier victoire trop vite parce que, suite à une nouvelle manœuvre de cette okama, nous retombons l'un sur l'autre et en prime, voilà que nos lèvres se touchent ! Non mais qui a décidé que j'allais mourir à 30 ans ?! Puis je peux pas mourir... Je ne sais toujours pas qui est mon père ! Réalisant que c'est Koryu que j'embrasse depuis quelques secondes, je me relève rapidement tout en lui présentant des excuses... Excuses qu'il refuse puisqu'il me tire même entre les jambes ! Ça à le don de me refroidir et de me faire lâcher un cri de surprise. Non, mais il est taré ce mec ! Va vraiment falloir qu'il se trouve une gonzesse un de ces quatre pour qu'il se décoince un peu là ! Mais même si ça nous fait oublier un temps notre réelle mission, c'est le singe qui nous ramène à la réalité du moment. Hack revient avec les deux frères et le tableau que nous voyons est digne des plus grands films d'horreur ! Tout ce sang... Ils vont quand même pas crever hein ?! Bordel s'il crève, je ne lui pardonnerais jamais ! Tsch, quelle idée d'avoir un chef pareil ! Il ne pense même pas à ce qu'on pourrait ressentir avec ses conneries ?! Non, ça doit lui faire plaisir de nous voir inquiet ! Il est encore pire que ce que je croyais ! Moi ? M'inquiéter pour ce gamin... Que quelqu'un fasse taire ses cris... Je ne veux plus les entendre... C'est dans ces moments-là que j'aimerais être vraiment sourd... Je n'aurais pas l'impression étouffante, oppressante d'être complètement inutile. Accoudés à la rembarre, j'observe l'étendue d'eau sans vraiment entendre les paroles du vieux glaçon... Ranger la cuisine... Ouaip' j'ai rien entendu... M'enfin... Les voilà qui reviennent et cette saloperie de saru... Je vais me le faire ! Je vous jure que je vais le jeter à l'eau... Tiens je vais essayer ! Je le saisis par le col de sa veste et je le passe par-dessus la rembarre. Il m'agace ce môme à piailler et à me trouver des surnoms débiles ! C'est ma fête aujourd'hui ou quoi ?! Je ne savais même pas que la Saint Gojyo existé !

- Une dernière volonté avant de mourir con de singe ?!

Bon, bien entendu, je n'allais pas réellement le jeter à l'eau... C'est juste qu'avec les deux-là, mes nerfs lâchent ! Je vais me les faire ! Je vous jure que je vais réellement les buter ces deux abrutis ! Je ne l'avouerais jamais même sous la torture mais j'y tiens à ces deux crétins ! D'où le fait que même s'il m'arrive de les menacer de mort, je ne passerais jamais à l'acte... et pourtant, je vous jure que parfois c'est difficile de résister à la tentation ! Dans un geste rapide, je balance le saru sur le pont du navire et j'en profite pour allumer ma dernière clope comme si rien ne s'était passé ! Je tire une latte dessus et quand j'entends les insultes du singe qui ne semblait pas s'être calmé, une veine tressaute sur ma tempe et je le gratifie d'un coup sur la tête avec le plat de mon arme

- Ferme-là à la fin !!

D'un coup, alors que nous allions engager une sorte de mini-combat comme les deux gamins que nous sommes, Koryu parle et... J'écarquille les yeux de surprise ! Il est malade c'est ça hein ?! Je relâche le singe et je le regarde incrédule en pointant le vieux glaçon du pouce

- Eh le singe ! Rassure-moi d'un truc... T'as bien entendu comme moi là ? La princesse feignasse vient de te faire un compliment... J'ai pas rêvé hein ?

Bah quoi ?! Attendez ! Le Grand Koryu qui fait un compliment ! Ramenez-moi un calendrier c'est un jour à marquer d'une pierre blanche ! Je vais le noter dans mon journal tiens ! « Aujourd'hui, le grand Koryu a eu l'extrême bonté de nous accorder un compliment !! » Putain faut que j'annonce la nouvelle à tout le monde ! Dès qu'on rentre, je l'annonce à tout le monde que le vieux Koryu n'est pas aussi froid et insensible qu'il n'y paraît ! La vache ! J'en ai encore les jambes qui tremblent tellement je suis surpris ! Demain je vous jure il pleut ! Putain non j'ai horreur de la pluie ! Pourtant, maintenant c'est au tour du Saru de me faire des yeux de chat potté pour que je l'accompagne aux bains. Sérieux ? Je ne suis pas son père pourtant ! C'est Koryu qui a ce rôle ! Mais non, c'est à moi qui le demande et voilà qu'une nouvelle fois, je baisse complètement ma garde face à ce regard triste. Comment lui résister à ce crétin hein ?

- Ouais... Mais la prochaine fois, tu demanderas au vieux glaçon de t'y accompagner... Je suis certain qu'il n'attend que ça

Mais voilà que le vieux glaçon reprend très vite son rôle d'emmerdeur professionnel et me gratifie non pas d'un compliment mais d'une de ces répliques acerbes... Retenez-moi ou je fais un malheur !

- Et toi, t'as vraiment besoin de te trouver une gonzesse pour te dérider un peu vieux glaçon grincheux !!

Ahem... C'est sorti tout seul ça. Bah quoi ? J'ai raison non ?! Je suis sûr que s'il s'envoyait en l'air au moins une fois, il serait un peu moins con et chiant sur les bords ! J'lui demande pas de finir comme moi... juste de le faire au moins une fois ! Ah moins que... Non je ne veux même pas y penser ! Quoique... ça expliquerait qu'il soit si sur les nerfs... Rien que pour le faire chier, j'aimerais lui demander s'il est puceau... Bon, je vais peut-être remplir quelques papiers pour mes dernières volontés avant de le faire ! Et voilà que maintenant, je me transforme en Cendrillon ! Sérieusement... Je vais porter plainte ! Et ma Marraine la bonne fée elle est où ?! Mon prince charmant il est où ?! Qui a dit qu'il venait de rentrer dans sa chambre ?! Non mais c'est quoi ces insinuations bizarres ?! Le vieux grincheux... Tsch laissez-moi rire ! Une fois le sang nettoyé, je range tout mon bordel et je rejoins le Saru dans les bains mais à peine suis-je arriver à sa hauteur, qu'il m'éclabousse. Je lâche un léger grognement avant de rire doucement

- Haï, je suis bien d'accord ! Enfin, la bataille aurait sûrement mal fini et j'en connais un qui nous aurait encore massacré...

Ah celui-là je vous jure ! Je crois que je vais l'emmener dans un bordel et le lâcher au milieu de toutes ses filles en manque d'affection... juste pour voir comment il va s'en sortir !

Deux jours plus tard, les cris de l'autre gamin se sont enfin arrêtés... Il était temps ! Les entendre à longueur de journée, ça commençait à devenir pénible... et les maux de tête à répétition je déteste ça ! Mais voilà qu'il est temps que j'aille prendre mon tour de garde et après avoir volé des clopes à l'autre grincheux parce que oui, j'ai besoin de nicotine même si ses clopes me donnent plus envie d'arrêter qu'autre chose, voilà qu'à peine arrivé devant la porte de la chambre du fils de notre chef, j'entends des hurlements. Je suis surpris et j'ouvre rapidement la porte pour le trouver allongé par terre. Ah tiens, lui aussi il aime nager ?! Je referme la porte derrière moi et je l'aide à se relever alors que lui il panique une nouvelle fois ! Non mais ça suffit ! C'est pas moi le champion pour calmer les mômes ! C'est le vieux glaçon le champion ! Il a bien réussi à se faire amadouer par un chat il y a quelques temps... Alors je suppose qu'il doit être aussi doué avec les mômes qu'avec les animaux ! Non ? Par instinct, je pose mes mains sur ses bras quand il s'accroche à mon haut

- Haï ! Je n'ai pas pour habitude de mentir sur ce genre de choses Mon ton me donnait l'impression de me transformer en ce vieux glaçon ! Argh ! Non mais quelle idée je vous jure ! Ce n'est pas moi qui suis censé être le « sans cœur » de la bande ! Rassure-toi, tu pourras le voir dès qu'il ira mieux... Là, je crois qu'il avait vraiment besoin de sommeil !

Déclarais-je en essayant de détendre l'atmosphère. Le gamin s'en voulait et je suis certain que le blondinet ne voudrait pas qu'il s'en veuille alors j'essaie de le faire penser à autre chose mais autant parler à un sourd. Je lui annonce dans la foulée que l'île des flammes a été détruite mais que ses amis vont bien... Tout du moins aux dernières nouvelles... Il semble soulagé mais toujours autant sur la défensive... En même temps, je le comprends... Je serais aussi méfiant que lui si je me réveillais dans un endroit inconnu... Quoique... j'ai ben connu ça il y a 3 ans de cela... Pas au même stade mais c'était tout comme. J'hoche légèrement la tête

- Haï. Apparemment, ils ont été sauvé par les membres de ton équipage et d'une autre flotte qui les a aidé...

Et au même moment, voilà que notre Okama national débarque et je me sens un chouilla de trop... Une nouvelle fois. Je me recule légèrement et je craque une nouvelle fois une allumette pour la porter à ma cigarette éteinte. Les retrouvailles sont touchantes... Mais ce qui me surprend c'est que le gamin connaisse cette folle qui a signé mon arrêt de mort il y a deux jours ! Elle s'en va et l'autre gamin m'adresse une nouvelle fois la parole et je tire une latte de ma cigarette avant de répondre

- Excellente déduction gamin ! Amis... Est-ce que nous étions amis ? Il y a 3 ans de cela, j'aurais certainement répondu non sans aucune hésitation ! Je le voyais encore comme un ennemi ou un gamin se mêlant de choses qui ne le concernaient pas... ça n'a pas changé Ton frère est un crétin... Il prend toujours des risques inconsidérés sans se soucier de ce qu'on pourrait ressentir si on le perdait... Y'a pas plus buté que lui... Traduction de la phrase « Ouais nous sommes amis » Mais si tu lui répètes ça, je nierais tout en bloc

Plutôt crever que de dire à ce morveux que j'ai eu peur pour lui !! Puis je me retourne vivement quand la porte s'ouvre brutalement et je pose ma main sur mon visage dans un geste las... Ce con de singe... Je vais le buter !!

- Baka Saru ! Déclarais-je en serrant mon poing et les dents Le vieux glaçon a toute ton éducation à refaire ! Le tact ce n'est réellement pas son fort... Par contre, une veine tressaute sur ma tempe et mon poing s'abat sur son crâne quand il ose insinuer que j'avais profité de ce gamin Non mais pour quoi je passe avec tes insinuations débiles, abruti de singe ! Les mômes ce n'est absolument pas mon genre !

Puis alors que le jeune garçon demandait s'il avait raté quelque chose, voilà qu'une nouvelle personne fait son entrée dans la salle et répond de but en blanc aux interrogations du gamin. Et il pouvait la refaire avec un chouilla plus de sentiments ? Tu parles de jeter un froid !

- Tiens, tu nous honores de ta présence vieux glaçon ?! Au passage, t'as complètement raté l'éducation du singe ! Tout est à refaire !

Puis voilà qu'à présent, il faut laisser les gamins entre eux et je suis le vieux glaçon à l'extérieur en refermant légèrement la porte derrière moi. Sauf qu'en rejoignant l'ancien Dragon Céleste, je me prends un coup d'éventail sur le crâne et je pose mes mains sur mon crâne tout en lâchant

- Aïe ! Aïe aïe aïe aïe ! Non mais ça ne va pas ?! Ça fait mal ça abruti de vieux grincheux !! La vache ! Il n'y est pas allé de mains mortes sur ce coup-là ! Je me frotte la tête tout en écoutant ce qu'il dit... Cette fraternité... Pas un pour racheter l'autre je vous jure Ouais... Malgré ses blessures, il va vouloir aller le sauver. Mais dans le cas contraire, si on ne lui dit rien et qu'il l'apprend de lui-même, il nous en voudra de lui avoir menti... J'te jure ces frères... Pas un pour rattraper l'autre ! Je m'appuie sur la rembarre tout en tirant une nouvelle latte sur ma clope Dragon-san a décidé quelque chose le concernant ?

Que cela soit au sujet de ce troisième frère, de notre crétin de chef ou de son fils... Je serre doucement les poings... je vous jure, je donnerais n'importe quoi pour me défouler en cet instant


© Codage By FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sauvetage et découvertes innatendues (Mano, Gojyo, Iva)   Dim 2 Aoû - 15:40

Maître du JeuPnj | Maître du Jeu
avatar

Messages : 1464



Suis-je donc si incapable ?!


Nous étions rester tous les deux, les autres étaient tous partit les uns après les autres, ce n'était peut-être pas plus mal, chacun réagissait à ses dures nouvelles à leurs façon, moi je ne quitterai pas cette porte d'où les hurlements de Sabo surgissaient sans la moindre interruption. J'en arriverai presque à envier les sourds en ce moment. J'écoutais ce que mon camarade me disait, pensant naïvement que durant cet mission seul l'équipage de Luffy et les révolutionnaires étaient là, alors que non, plusieurs nom furent sortit.

- Du beau monde à ce que je vois … J'espère que tout c'est bien passer avec ce chasseur de prime, Sabo à un bon instinct pour reconnaître les bonnes personnes des mauvaises. En tout ça, il y avait des personnes étrangères à l'équipage des Mugiwara et des révolutionnaires, eux aussi avaient surement des personnes à sauver sans doute.

Est-ce que cela nous ferait également des alliés si on nouvelle confrontation devait se produire ? Je ne saurai dire, je ne connaissais pas assez bien ceux qui y avait participé, et des Mugiwara je ne connaissais que Luffy et Sanji suffisamment bien. Enfin moi j'avais craqué à l'idée d'avoir gâcher la longue vie que Sabo aurait dû avoir, je m'en voulais, d'habitude cette technique ne me faisait rien de particulier quand je l'utilisais, mais là, lui que j'avais connu à ses dix ans justement. Ça m'avait crevé le cœur. Hack me réconforta, ça apaisa ma peine, mais malgré tout je me sentais quand même mal, ce petit garçon avec un dent en moins qui ne savait rien de sa vie ...

- Cet idiot ...

Je mis une main sur mon visage, cachant un petit sourire, il ne m'en voudrait pas ? Ça serait le contraire ? Ça lui allait si bien ce genre de comportement, mais tout de même, l'idée qu'il puisse mourir sans consommé toute sa durée de vie … Ah comme je plaignais les mères de se monde en cet instant.


► Deux jours plus tard.

Les temps me semblaient interminables, même sauter les repas ne semblait pas avoir un quelconque impacte sur la notion de sa vitesse. Hack s'occupait de rassembler les nouvelles du monde, et moi je restais ronger par l'inquiétude, et si la technique du miracle avait été trop forte pour Sabo ? Non, j'avais été voir, il dormait paisiblement, mais dix ans de vie … Cela continuait à me bouleverser à l'intérieur, me rendant incapable de faire quoique se soit d'autre que d'attendre et de veiller sur les deux frères.

Comme j'étais contente de voir qu'il allait bien ! Deux jours, ce fut si long, j'avais été si inquiet, que je m'étais précipité vers lui pour le serrer dans mes bras, il était élastique, ça allait pas lui faire grand mal hein ? Non car si je venais à le blesser d'avantage je m'en voudrais je crois bien. Le plus étrange dans cette situation c'était que j'étais plus affectueuse avec Luffy que Dragon, je jure solennellement que quand je le revois, je lui offre le livre de comment être un bon père aimant et qu'il subira mille tourment de ma part ! Avant d'être chef des révolutionnaires, c'était un ami de longue date, je pouvais bien … Le taquiner un peu ?

- Moi aussi mon petit Mugi-boy !

Les larmes pleins les yeux qui coulaient sur mes joues, je félicitais celui qui avaient été acheter mon maquillage waterproof d'une grande efficacité, car depuis le temps j'aurai du ressembler à une vieille peinture abandonné sous la pluie.

- Remercie aussi l'équipe médicale des révolutionnaires, j'ai dû passer beaucoup de temps sur Blondi-Boy, oui c'est bien lui mais je trouve que se surnom lui va bien, je le connais depuis qu'il est petit ... me rappel pas qu'il est mon supérieur !

Je l'avais vu grandir depuis qu'il n'avait que dix ans, et maintenant il avait un grade au dessus de moi ! Dragon savait être un petit plaisantin ! Enfin je faisais l'offusquée, mais je savais que c'était un excellent choix, je l'avais bien vu lorsqu'il avait affronté l'amiral Tousen, même si cet idiot m'avait inquiéter !! Il me rendait cardiaque et nerveuse, un jour j'allais le tuer sans le vouloir tant il m'aura mise au bord de l'angoisse ! Mais ce que Luffy m'avait dit en dernier était quand même douloureux, j'avais volé dix ans de la vie de son frère … J'arrivais pas à m'en remettre.

J'étais partie en le laissant au bon soin du fumeur, j'aurai peut-être du jeter sa cigarette, on ne fumait pas près d'un malade, mais j'avais hâte d'annoncer la bonne nouvelle à Sabo, ce que je fis, bien qu'il était encore endormit. Je le regardai un moment dormir, le couvant du regard. À ma grande surprise, Hack entra dans la chambre, mais s'il l'avait fait c'était surement pour une raison importante, alors je ne dis rien, attendant qu'il s'approche de moi. Mes yeux s'ouvrir en grand et j'allais pousser un cris, me retenant au dernier moment pour ne pas le réveiller.

- Et bien, ils les enterres vites ses deux là, pourtant ils ont prouver plus d'une fois que les miracles ça les connaissaient … Il va falloir qu'on s'y rende pour annulé l'évènement, rien que l'idée de voir ça ... Une tombe avec le nom de Sabo dessus ? Non merci, même celui Luffy je voulais pas le lire.- Ah tout le monde le sait ? Ça se serait su un jour, de toute façon.

Pour le moment savoir que Sabo avait vaincu un animal n'était pas le plus important, je parlais le plus bas possible, jetant des coups d'œil au petit blond, on n'était jamais trop prudent, un œil pourrait très bien s'ouvrir d'un moment à l'autre avec lui.

- Avec lui rien n'est moins sûr, mais son état est stable, il a beaucoup de volonté, dans la journée il devrait ouvrir les yeux. On peut toujours l'attacher pour être sûr qu'il se repose, tu as une code ?

J'essayais un trait d'humour, car j'étais toute aussi inquiète qu'Hack pouvait l'être, s'il apprenait ça, il risquerait de se mettre dans ses états et là le but n'était pas qu'il s'agite mais qu'il se repose. L'idée de l'attacher au lit n'était finalement pas si mauvaise tout compte fait. Mais ce qu'il me dit ensuite me fit ouvrir grand les yeux. Je mis mon doigt sur la bouche et agitait l'autre main pour lui dire d'arrêter. Moi parano ? Pas du tout, j'étais totalement effrayé à l'idée que Sabo puisse être au courant. Là ça serait plus des cordes, mais des chaines en granite marin qu'il nous faudrait !!

- Ils ne sont pas encore en état, les deux voudrons de toute façon, et puis on doit récupérer Koala aussi, mais on leur dira lorsqu'ils seront complétement remis, le risque de les perdre est trop grand encore.


©Strange.D.Nana


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sauvetage et découvertes innatendues (Mano, Gojyo, Iva)   Lun 3 Aoû - 11:40

Sabo²
avatar

Messages : 1229




Feat Iva & Hack

C’est ma décision !


Où suis-je ? Je ne sais pas mais, je sens mon corps lourd et en même temps, j’ai l’impression de planer. C’est vraiment bizarre… Je me revoie gamin avec Ace, je revois notre rencontre… Je suis un spectateur… Ces deux enfants sont bel et bien nous ? Pourquoi est-ce que je me souviens de ça ? Pourtant, le souvenir n’est pas comme je m’en souviens… Il y a quelque chose d’étrange… Le regard d’Ace est celui qui me frappe en premier…. Ses iris sont devenues rouges… Au lieu de me donner un morceau de viande.. Il me frappe et me projette au loin… Son sourire n’est pas chaleureux… Il est haineux… Qu’est-ce qui se passe ? Je n’arrive pas à bouger, ni à respirer… Je suffoque… Je dois me sauver alors, je cours vers nos « nous du passé » mais, quand je m’approche, les deux garçons disparaissent avant de sentir soudainement une douleur au niveau de mon abdomen… Je baisse la tête pour voir une tâche rouge qui grandit de plus en plus… Et puis, je sens sa présence derrière moi… Ce souffle chaud et cette voix que je connais si bien qui me souffle un « Tu m’as laissé tomber.. Voilà ta sentence petit frère… » Sa voix n’avait rien de chaleureux… Elle était haineuse… Son rire était froid… Et je me crispe, j’essaie de me tourner pour voir son visage et, quand j’y arrive… Je me gèle… Son regard est rouge comme le sang… Il n’y a rien du Ace que je connais.. C’est impossible.. Il enfonce un peu plus cette lame qui me tue… Je m’accroche à lui et essaie de lui demander…

« Pour… Pourquoi ? »
« Pourquoi ? Tu me poses la question ? Alors que tu es celui qui m’a abandonné… Tu es comme les autres…. Tu n’es pas venu à Marineford parce que tu voulais que je meurs non ? De toute façon, je sais que tu as toujours été jaloux de moi…. Et puis… Il y a une autre personne qui te déteste… M’enfin t’en fais pas… Je me suis aussi occupé de cette autre lavette… Luffy… Tu vas le rejoindre bientôt ! »
« Que… Qu’as-tu fais à Luffy ??? »
« Qui sait ? Je déteste les pleurnichards… Il me cassait les oreilles et n’a pas arrêté de pleurer jusqu’à ce que je finisse par lui trancher la gorge… »

Non… Ce n’était pas vrai… Cela ne pouvait être réel… Et puis, je vis le visage de Koala… Elle n’était plus souriante… Son regard aussi était mauvais et voilà que je me pris un autre poignard en plein cœur pendant que je tombais à genoux…. La douleur était atroce… Je suffoquais… C’était un cauchemar.. Cela ne pouvait en être qu’ainsi…. Luffy était vivant… Il était dans mes bras dans cette grotte. Je me rappelle encore malgré mon épaule en miette, fendre ce sol au milieu de ces explosions. Des larmes roulaient sur mes joues… Je n’entendais plus rien… Je pouvais entendre la voix de Koala me dire :

« Par ta faute je suis sous le contrôle de Marde…. Finalement tu n’es qu’un gamin égoïste…. Crève… Tu ne manqueras à personne… Au contraire notre maître sera heureux… »

Maître ? De qui elle parlait ? Je ne comprenais pas et puis, j’entendis une autre voix lointaine… Pendant que je tombais en arrière… Je tombais dans un trou sans que je ne sente la rigidité d’un sol qui me retient… Je ne comprenais plus…. Il y avait d’autres voix qui surgirent dans ma tête… Mais, je restais concentré sur ces deux visages sombres arborant un sourire sardonique en me voyant sombrer dans les profondeurs des ténèbres… Qu’est-ce que cela signifiait hein ? Est-ce que… Et puis, ces voix qui me paraissaient lointaines devenaient de plus en plus claires…. Iva san ? Hack san ? De quoi parlaient-ils ? Pourtant, je compris que Luffy était réveillé et une question s'imposait dans mon esprit : Est-ce qu'il allait bien ? Les silhouettes de Ace et Koala devinrent floutées et furent rapidement remplacées par deux silhouettes que je connaissais mais, elles étaient trop floues que mes paupières se refermèrent aussitôt. C’est vrai… Hack nous avait sorti de l’eau Luffy et moi et, nous étions arrivés sur le navire d’Iva san… J’aurais pu sourire mais, je crois que je me suis réveillé au mauvais moment… Je me sentais lourd… J’étais épuisé… Mon corps était endolori. Un mal de tête était en train de me gagner mais, ce qui m’évita de faire le moindre bruit ce furent l’échange entre mes deux aînés… Quoi ? Ace était tombé sous la coupe de Marde ? Comment ça ? Alors ce rêve ? Je pouvais revoir encore Luffy me frappait avec une force titanesque… Ce regard de fou qui avait pris possession de lui…. Mon cœur me fit mal… Je commençais même à avoir des sueurs froides… Qu’est-ce qui se passait ? J’avais froid… Mon corps était devenu glacé… J’ouvris de nouveau les yeux même si, cela fut plus difficile que je l’aurais pensé. Ma bouche était pâteuse et sèche et, je finis par briser le silence qui s’était installé après les paroles de Iva San les informant par la même occasion que j’étais réveillé même si.. Je me sentais vraiment faible.

« Il est hors… de questions.. Que j’attende d’avoir repris… Toutes mes forces pour sauver…. Ace ! Je ne peux pas laisser mon frère rester le pantin de cette enflure aussi longtemps ! »

Parler me demandait énormément d’énergie. Je grimace même… Bouger ne serait-ce qu’un doigt de pied était une torture.. Pourtant, j’essayais de me relever non sans mal… Et quand ce fut fait, j’étais essoufflé… Je pouvais ressentir leur inquiétude pour moi et autres sentiments mais, je n’étais pas en état de les déchiffrer. Je finis par reprendre :

« Koala… Doit bien se porter si, personne ne l’a vu mais si Ace est dehors… Il pourrait s’en prendre aux membres de son équipage… Il faut que je l’empêche de s’attaquer à des personnes… Qu’importe si cela m’en coûte… Je ne l’ai pas aidé à Marine ford parce que je ne me souvenais pas de lui… Alors, cette fois, je veux être là pour lui ! Luffy n’y arrivera pas tout seul ! Je ne veux plus les voir pleurer… Autant l’un que l’autre ! Quoi que vous me direz, si vous m’empêchez de sauver au plus vite mon frère, je ne vous le pardonnerais pas ! Ace s’en veut déjà pour beaucoup de choses… S’il doit toucher un innocent… Ce sera pire que de le tuer… Il ne s’en remettra pas… Je ne veux pas qu’il ait plus de remord sur ses épaules… »

Je m’arrête afin d’essayer de prendre de l’air… Je me sens vraiment mal… Je m’en veux de leur imposer ça mais, c’était ma dernière demande égoïste. Avant de ramener Luffy à ce qui reste de son équipage, je devais récupérer avant tout Ace. Alors, j’attrapais le poignet de Ivankov et je me forçai à sourire :

« Je sais que je vous inquiètes mais, cela ira… Je vous suis reconnaissant pour tout ce que vous avez fait pour moi… Iva san Tu n’as pas à t’en vouloir pour m’avoir fait perdre 10 ans… Au contraire, je t’en suis reconnaissant… Au moins, je pourrais être capable de sauver mon grand-frère et de profiter de lui et de Luffy… Mais… Là, je ne céderais pas et je vous demande cette dernière requête à vous mais, aussi à tous les révolutionnaires… De suivre Ace afin qu’on le retrouve et de l’arrêter s’il s’en prend à des civils.. Ou plutôt de parer l’attaque et de s’enfuir avec ses cibles. Il ne faut pas qu’il blesse quelqu’un jusqu’à ce qu’on le retrouve. Je pourrais sans doute le payer cher mais, je ne regretterais rien… Par contre… Si Ace devait être brisé, alors je préférerais mourir sur le CHAMP ! J’ai déjà failli le perdre une fois avec Luffy ! Je ne rééditerais pas cette même erreur ! »

Mon regard était sombre ! Il n’ y avait pas l’ombre d’une hésitation dans celui-ci ! Qu’importe si, je me retrouvais à être dans un état comateux pendant des jours. J’en prenais la pleine responsabilité mais, je me rappelle encore des sentiments de culpabilité du nakama de mon cadet et, c’était terrible… La douleur d’Ace quand je l’ai retrouvé pour une seule nuit… Je ne me relèverais pas s’il reculait encore plus dans ses ténèbres car, je ne pourrais sans doute pas le sauver cette fois.. Je ne veux pas que cela arrive ! Je voulais qu’ils le comprennent et ne parlons pas non plus de l’état de luffy… Luffy… Je commençais à m’inquiéter pour son état psychologique… Je voulais le voir mais, je sais que si j’apparaissais ainsi devant lui, je ne ferais que le blesser davantage… Et je me mordais la lèvre inférieure… Je m’en voulais… De devoir leur faire subir ça tous autant qu’ils sont mais…. Comme je l’ai dit.. Si Ace et Luffy ont besoin de moi, j’oublierai tout de ma position et qu’importe les conséquences que cela engendrait !

« Sinon… Luffy comment va t'il ? Est-il au courant ? S’il ne l’est pas… Je pense qu’il vaut mieux qu’il le soit… Mais… Je ne peux pas le voir maintenant…. Il doit encore s’en vouloir pour ce qui s’est passé… Je ne veux pas qu’il perde l’esprit en me voyant ainsi alors… Jusqu’à ce qu’on retrouve Ace… Je resterais cloué au lit dans cette chambre.. Je suis vraiment désolé… De vous faire endurer tout ça vraiment… »

© Codage By FreeSpirit

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sauvetage et découvertes innatendues (Mano, Gojyo, Iva)   Lun 3 Aoû - 13:38

Maître du JeuPnj | Maître du Jeu
avatar

Messages : 1464




Feat révolutionnaires

Puisque c’est ton choix !


« Sans doute. De toute façon, de nous tous, c’est probablement celui qui a le meilleur instinct pour savoir sur les intentions de chacun… Comme « lui » le faisait autrefois… »

Ce « lui » était un ancien collègue… Le premier possesseur connu du fruit que détenait Sabo. Cet homme avait tout mon respect et malgré ce qui s’était passé… Ce qu’il a fait à cause de sa folie car, ce fruit est pire qu’une malédiction… Il reste malgré tout une personne qui a su nous faire avancer. J’espérais aussi que tous s’en soient sortis sans trop de dommages mais, après nous ne pouvons rien y faire. Nous n’étions pas non plus des sauveurs de pirates, de chasseurs de pirates et autres. Cependant, je m’inquiétais pour Robin. J’espérais qu’elle se portait bien mais, j’avais comme un mauvais pressentiment. J’espérais qu’une fois éveillé, il pourrait nous en dire plus sur ce qui s’est réellement passé mais, malheureusement, nous devrions attendre beaucoup plus longtemps… Parce que ce qui allait tomber comme nouvelles, allaient changer tous nos plans et surtout… Accepter une décision difficile…

2 jours plus tard

Je n’étais pas idiot. Je savais bien qu’un jour ou l’autre, le fait que Sabo ait tué un amiral et a réussi un autre exploit de mettre à mal un Yonkou allait faire le tour du Monde. Toutefois, je fus surpris d’apprendre que des funérailles allaient avoir lieu. D’un côté, si c’était la réalité, je leur étais reconnaissant de donner cela à Sabo. Pourtant, j’étais un peu outré qu’on puisse les enterrer tous les deux aussi vite ! Ils n’étaient pas si faibles… Luffy avait réussi à survivre à cette grande Guerre qui a bouleversé le Monde quant à Sabo… Je peux comprendre qu’on puisse l’enterrer. Excepté nous, les Révolutionnaires, personne ne connaissait vraiment ses compétences exceptées les adversaires qu’il avait affronté et encore…. Toutefois, ce qui me perturbait et m’inquiéter c’était de savoir que le frère aîné du trio était tombé dans les griffes de Marde Guille. Je ne comprenais pas… Comment cela avait-il pu se produire hein ? Avec Koryu nous essayons d’être aux aguets pour les nouvelles et nous allions continuer tout en attendant d’avoir les prochains ordres de Dragon san pour nos agissements futurs mais, ce qui m’inquiétait… Etait la réaction de Sabo… Si nous l’avons accompagné jusqu’à l’île des flammes c’était tout simplement pour le soutenir et aussi, parce que je pensais qu’en obéissant à ses extravagances cela pourrait atténuer ma culpabilité mais, ce ne fut pas le cas, je me sentais toujours aussi coupable car, je ne l’ai pas aidé. Je ne l’ai pas protégé et nous avons aussi perdu Koala…. Vraiment… On avait connu mieux excepté depuis la folie meurtrière de Saï…. Cette fois-là aussi nous avons failli perdre Sabo…. Ce gamin…. C’était vraiment un imbécile… Mais comme d’habitude, il n’a jamais parlé de tout ça et s’est toujours relevé et continue de sourire comme si de rien n’était. Je l’envie de posséder une telle force… Car, si j’avais vécu autant de douleur, je ne suis pas certain que je m’en serais remis complètement. Peut-être que ce n’est pas le cas mais, il arrive à dissimuler sa douleur et a continué de faire un travail de titans.. Ce n’est pas seulement pour sa force de frappe qu’il est notre supérieur… Mais, je pense qu’il va vraiment finir malgré tout à m’offrir une crise cardiaque avec ses conneries !

Après notre échange avec Koryu, quand je passe devant la chambre de Mugiwara je soupire de soulagement. Au moins ce dernier s’est enfin réveillé. Je suis content, je suis persuadé puisqu’il est le fils de notre chef qu’il sera rapidement sur pieds. Parce qu’il est bien entouré, je préfère aller voir Iva chan en pénétrant dans la chambre de cet idiot. C’est la première fois que je le revois et je dois avouer que le voir avec si peu de couleurs me fait mal. Je n’ai pas envie de le perdre… Toutefois, je finis par avouer à mon aînée la raison de ma venue ici. Je partage son avis… Il les enterre bien vite mais, peut-être ont t’ils été poussé penser ainsi ? Si j’avais su que c’était à cause de Robin chan, que je considérais une bonne connaissance, je crois que je m’en voudrais de ne pas avoir su mieux garder un œil sur sa personne. Oui, il faudrait arrêter ça quoi que cela nous en coûte.

« Je partage ton avis. Je ne supporterais pas de voir une stèle avec son nom dessus. En même temps, de telles actions ne pouvaient pas restées cachées plus longtemps. Au vu de ce qu’il a fait… Pour sûr que le Gouvernement Mondial ne doit pas être heureux de ce qui reste de Tequila Wolf. »

Le mot est faible. Il ne restait désormais plus que ruines. Il n’y avait rien de plus que de la poussière. Sabo avait réussi avec brio cette mission de tout détruire. Son plan avait marché… Il n’y a pas à dire, ses décisions aussi dangereuses et folles paraissaient-elles… Cela permettait malgré tout à ce que plus ou moins tout le monde s’en sorte. Je suis persuadé.. Que c’est grâce à l’explosion que les autres membres de l’équipe de sauvetage improvisée s’en étaient sortis. Malgré tout, ce n’était pas pour ça que j’étais venu. J’étais venu prendre de ses nouvelles et aussi lui annonçait que le troisième des frères était devenue une marionnette. Cette idée ne me plaisait pas. Je n’aimais pas ça.

« Malheureusement non, je n’aurais jamais cru qu’on aurait besoin d’une corde.. En effet, le risque est grand mais… »

Je ne pu finir ma phrase quand j’entendis une voix faible et en même temps ferme s’élevait… Je fus surpris et me tourne vers le lit. Je m’avance et même s’il continue sa longue tirade je ne peux m’empêcher de lui intimer :

« Imbécile ! Tu devrais rester allongé ! »

Sérieusement, je voulais lui en coller une ! Je n’étais sûrement pas le seul à en avoir envie mais voilà qu’il continuait et ses paroles firent mal. C’était fou comme des paroles pouvaient faire mal. Je serre les poings et les dents…. Ma mâchoire se crispe. J’aimerais lui dire de se taire mais, il est mal et pourtant, il continue de parler bien que cela lui en coûte. Qu’est-ce qu’il ne ferait pas pour ses frères. Je me sens mal… De plus en plus mal… Parce que si on l’avait aidé à se rappeler bien avant alors… Peut-être qu’il ne se sacrifierait pas autant pour ses frères car, il aurait participé à cette grande guerre comme notre collègue ici présente. Je me rappelle encore ses cris d’il y a deux ans… Sa fièvre était si haute… Même Dragon san avait eu peur… Je me rappelle encore des larmes de Koala… Telle était sa décision alors ? Je sais qu’il voudrait parler à Dragon… Et que notre supérieur à tous, appuierait sa demande comme nous tous… De toute façon, même si j’avais des doutes désormais… C’était clair… Ce Fou… pourrait en mourir si il arrivait vraiment malheur à son frère…. C’est la première fois que j’assiste à un lien aussi fort… Alors que le sang ne les unit pas…. J’expire de l’air et je finis par prendre la parole après « lui » même si, cela m’en coûte de lui céder mais, quand il est comme ça…. Je n’ai pas la force de l’arrêter encore une fois alors, qu’il se fait du mal en cet instant… Cela ne plaira sans doute pas aux autres ni à Iva probablement mais… Moi non plus, je ne veux pas le retrouver briser. Je ne veux pas que Sabo perde pied et, je dois avouer que je préfère le voir sur un lit l’esprit tranquille même s’il souffre, que le voir regretter à en devenir fou comme « lui »…

« Je comprends. Si telle est ta décision, je ne vais pas te contredire et nous t’obéirons. Je vais en parler aux autres et avertir Dragon san ainsi que ceux qui suivent Ace Kun afin d’exécuter ta demande. »

Je voulais qu’il se repose un peu. D’un autre côté, il m’a surpris et, je peux voir qu’il est aussi sage de vouloir rester ici dans cette chambre pour se reposer au lieu de se précipiter au chevet de son cadet. Finalement, il n’est pas si irresponsable que cela même si, ses paroles ne sont pas pour autant rassurantes… Comment ça Luffy kun souffrirait ? Que s’était-il réellement passé ? Mais, mes questions attendront le moment venu. Là, le mieux que je puisse faire c’était de le laisser aux bons soins d’Iva san qui avait préparé de quoi lui redonner des forces.

« Sois tranquille, on s’occupe de Luffy. Iva je te confie ce gamin idiot ! Je ne sais pas combien de temps cela nous prendra mais, on se dépêche de connaitre la situation de ton frère. »

Que pouvais-je rajouter d’autres ? Il n’y avait rien que je puisse dire… Evidemment, ce serait risquer de remettre à plus tard les funérailles mais, puisque c’était ce qu’il voulait alors, nous allions le faire. Même si, j’espérais que Luffy Kun soit plus raisonnable, qu’il nous dise qu’il veut retrouver ses camarades et de là, nous pourrons le ramenait auprès de ses amis une fois qu’on sera fixé sur le lieu des funérailles… Cependant, je ne suis pas certain… Que cela prenne cette tournure… Je referme la porte doucement derrière moi et je vois au loin les deux capitaines en train de parler à l’extérieur. Je me dirige vers eux avant d’attraper quelques mots ou plutôt ceux de Gojyo. Je me racle la gorge en mettant mon poing devant ma bouche et je pris la parole :

« Je pense que vous serez heureux d’apprendre que Sabo est réveillé. Si vous voulez le voir vous êtes libre de le faire mais, il est vraiment faible. Cet imbécile s’est réveillé quand j’ai parlé de l’état de Hiken No Ace à Iva.. Sa décision est sans appel… Il veut le sauver le plus rapidement possible. Du coup, nous faisons cap vers ce dernier. Dès qu’on saura où il se dirige. Je pense que Dragon san approuvera la décision de Sabo… Comme il a approuvé sa décision d’affronter Marde. Donc tenez-vous prêts aussi… Je m’en vais informer Luffy Kun, peut-être que la décision changera s’il nous demande qu’on le ramène auprès du reste de son équipage… »

L’espoir fait vivre comme on dit… Mais, au fond, je savais que la décision finale, serait de sauver le commandant de la première flotte de Barbe Blanche… Cependant, ce n’est que quelques heures plus tard qu’on découvrira que nous allions faire d’une pierre deux coups puisque, la destination de Ace kun était East Blue : Là où se déroulerait aussi leurs funérailles même si cela sonnait étrange. Je pénétrais enfin dans la chambre du chapeau de paille et me rapprochait de lui pour lui demander comment il allait mais aussi, lui apprendre que notre imbécile de chef était éveillé avant de finalement tout lui dire concernant le fils de Gold D. Roger et au sujet de leurs funérailles… Ainsi que la décision de Sabo… De là… Un autre silence plana et j’attendais plus qu’une chose : Qu’il donne lui aussi une décision mais, pas celle qui suivait son suicidaire de frère…

© Codage By FreeSpirit


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sauvetage et découvertes innatendues (Mano, Gojyo, Iva)   Mar 4 Aoû - 0:00

Monkey D. Luffy2
avatar

Messages : 1003


C'est décidé ! Notre prochaine destination est ..

Luffy n’arrivait pas à se calmer pourtant les paroles de Sabo lui revinrent quand ils étaient plongés dans la pénombre au milieu du souffre et de la terre. Comme quoi, tous étaient arrivés à sortir de cette grotte infernale. Il devait faire confiance à cet homme qu’il ne connaissait pas comme à son frère qui se reposait apparemment… Une image sanglante s’imposa à son esprit et il ferma les yeux pendant qu’il commençait à manquer d’air. Il écarta ses lippes afin de s’oxygéner mais, la douleur était atroce… Il recommençait à faire une petite crise d’hyperventilation. Un mal qu’il ne connaissait pas vraiment… Jamais il n’avait eu aussi mal pourtant, il essaya de tenir bon et de se répéter mentalement que tout allait bien. Tout irait bien… Il allait pouvoir les revoir s’il croyait aux paroles de son vis-à-vis et de son aîné. Il respira fort mais, la « crise » commença à se calmer mais, il s’accrocha au haut du soldat révolutionnaire jusqu’à ce que ce dernier l’aide à rejoindre son lit. Son frère besoin de sommeil ? Sûrement et ces flash le forcèrent à se replier sur lui-même et poser de nouveau ses deux mains. Ses paupières s’étaient baissées afin de ne voir que du noir mais, c’était pire. Car des flaques de sang jaillirent devant ses yeux qu’il ouvrit aussitôt alors que son teint blêmît et ses yeux étaient nettement vitreux. Ses mains n’arrêtaient pas de trembler, il fallait qu’il se calme et qu’il essaie de concentrer sur quelque chose ou quelqu’un ! Et là, c’était la voix du plus âgé qui n’était pas mielleuse mais, au moins elle était claire et elle lui donnait de bonnes nouvelles. Ils s’en étaient tirés mais… Attendez…. Des membres de son équipage ? Alors Sanji et les autres étaient arrivés à atteindre l’île ? Ils avaient désobéis à son ordre ? Mais, d’un côté, même si cela lui faisait mal de savoir qu’encore une fois, on ne lui faisait pas confiance, il leur était reconnaissant de l’avoir fait. Au moins, ils avaient pu tirer les autres hors du danger. Luffy soupira doucement pour reprendre un rythme normal au niveau de la respiration et quand il s’apprêtait à lui poser une question, voilà qu’une vieille connaissance et une bonne fit son apparition ! Iva chan !!! Elle semblait épuisée mais, se portait bien !! Son cœur si meurtri s’apaisa légèrement comme ses peurs intérieures. Il espérait que tout le monde se portait bien. Il finit par sourire et répondit à Iva chan tout en lui demanda si ce fameux « Blondie Boy » était bien son frère. Il s’esclaffe légèrement avant de reprendre la parole une fois le calin terminé qui bien que trop court à son goût l’avait rassuré pour de bon.

« Héhéhéhé je trouve aussi ! Oh tu le connais depuis qu’il est enfant ? Hahaha Sabo est fort ! Comment ça se fait ? Enfin, merci à toi de veiller sur lui ! Et promis, faudra que tu me présentes l’équipe médicale alors pour que je les remercie pour le bon travail qu’ils ont fait sur moi ! Sinon comment va Inazuma san ? »

Il semblait avoir repris du poil de la bête mais, ce n’était qu’une façade. Les séquelles étaient juste cachées pour le moment même si elles menaçaient de ressortir à tout moment ! Une fois qu’il se retrouva de nouveau seul en compagnie de cet homme aux cheveux longs. Il s’interrogea sur la nature de la relation entre-eux. Alors, sans hésitations, il lui posa cette question ui lui brûla les lèvres.. Est-ce que c’était un nakama de son aîné ? Il espérait que son frère possédait de bons compagnons aussi. Cela le rassurait qu’il connaisse Iva cha et Inazuma san mais, c’était bien aussi qu’il ait des personnes plus ou moins de son âge. La réponse de ce dernier le surprit avant qu’il ne puisse s’empêcher de rire au fil de ses paroles.

« Shishishi ! Ne t’inquiètes pas je ne lui dirais pas !! Ah cela me rassure de savoir qu’il a des personnes sur qui compter ! Tu as l’air d’un type fort et cool ! Je suis certain que tu t’entendrais bien avec Sanji !!! En tout cas merci de veiller sur mon frère !!! Sinon désolé pour le côté buté.. Je crois que c’est de famille mais, j’en suis pas sûr ! Shishishi et encore enfant c’était le plus doux ! Ace est pire que lui et moi on me dit souvent que je suis borné héhéhéhéhé ! »

Il laissa échapper un nouveau rire même s’il s’arrêta à cause de la douleur au niveau de son flanc gauche. Rire n’était peut-être pas conseillé pour le moment. Puis soudain, un autre visage surgit de nulle part et poussa un peu l’homme avec qui, il parlait jusqu’à présent avant d’être surpris par l’interaction entre les deux avant de se mettre à nouveau à rire soit à cause du surnom soit à cause de leurs chamailleries car, cela lui rappelait Sanji et Zoro qui se disputaient tous les deux pour un rien ! Qu’est-ce qu’il ne donnerait pas pour les avoir tous les deux face à lui en train de combattre pour un rien… Il ressentit soudainement un manque mais, au moins, les deux amis de son frère l’amusaient au plus point.

« Shishishi vous êtes vraiment hilarants on ne doit pas s’ennuyer avec vous !!! Faudra qu’on fasse une fête un de ces jours au moins pour vous remercier ! »

Evidemment, ce n’est pas lui qui s’occuperait du repas ! Pas qu’il n’en avait pas envie mais, c’était une catastrophe ambulante et il casserait plus de vaisselle qu’il aiderait ! Cependant, après s’être présenté au dénommé Manoah il hésita sur sa présentation…. Devenir le roi des pirates hein ? Il n’arrivait plus à penser ainsi… Comment pourrait-il alors qu’il a failli tuer son propre frère ? Alors, il se reprend du mieux qu’il peut et c’est là qu’il demande… De plus amples informations sur ce qu’il a dit quand il est entré dans la salle. Sabo avait tué un amiral et surtout avait affronté Barbe Noire ! C’est un troisième individu qui le fit sursauter qui répondit à la place de Manoah et cette nouvelle le perturba un moment avant qu’un sourire ne prône sur ses lèvres… Il avait réussi de tels exploits ? Sabo était vraiment fort ! Il n’en avait jamais douté mais, cela lui donnait encore plus envie de se dépasser afin de pouvoir le surpasser. Il n’eut pas le temps de dire quoi que ce soit que voilà qu’il se retrouvait simplement avec Manoah et avec un sourire amical il :

« C’est aussi un membre de votre équipage ? D’ailleurs vous êtes tous les deux aussi des amis de Sabo ? Sinon… Cela ne m’étonne pas de Sabo argh je vais devoir travailler encore plus pour le dépasser et »

Un bruit assourdissant retentit dans toute la salle !! Il se rappela ainsi quelque chose de fondamental :

« J’AI FAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIM !!! Il y a quelque chose à manger ici ? J’ai besoin de beaucoup de viande pour récupérer toutes mes forces shishishi ! »

Il n’était pas un poil sans gêne ce petit ! En tout cas Manoah lui dit qu’il allait apporter un chariot de nourriture après avoir ris à l’unisson avec lui. De là, Luffy perdit un peu son sourire et devint sombre… Ils allaient bien hein ? Tous autant qu’ils sont pas vrai ? Il regarda ses mains et se mit à grimacer une nouvelle fois quand il eut des flash de ce qui s’était passé chez Marde qui l’obligea à se courber pendant que sa poitrine était de nouveau enflammée… Ses mains s’agrippèrent fermement aux draps et, il se calma quand il entendit le nouveau bruit du chariot à trois étages emplis d’assiettes et puis le sourire de Manoah était communicatif alors, cela lui redonna le sourire :

« Que ça sent bon ! J’en salive… Je sens que je vais me régaler ! Thank You pour m’avoir apporté tout ceci !!! »

Aussitôt il avait finit de parler, aussitôt il étira ses bras afin d’engloutir à la vitesse de la lumière tous les plats au point de lécher même l’assiette sous les yeux abasourdis de celui qu’on surnomme le petit singe. Pourtant, il se stoppa net quand il vit Hack et content de le voir même s’il ne l’avait vu que de loin il..

« Haché chan ! »

Et voilà qu’il envoya de gros postillons !!! Il lui fit un signe d’entrer et de s’approcher car, il devait le remercier d’ailleurs, c’est la raison pour laquelle, il ne perdit pas de temps à s’incliner afin de lui montrer sa gratitude :

« Merci de m’avoir sauvé !!! Vous avez vraiment de la bonne nourriture, je ne savais pas qu’il existait d’aussi bons cuisiniers que Sanji chez les révos et… »

Voilà qu’une autre nouvelle bien sombre tomba au point qu’il lâcha l’assiette qu’il avait en main et, ne l’entendit pas se briser en mille morceaux. Ace était chez Marde ? Cet enfoiré avait osé enlever la liberté à son frère ? Comment ? Cela ne pouvait pas être l’équipage de Ace qui avait tiré d’affaires les autres n’est-ce pas ? Pourtant, il … Et voilà qu’on lui dit que pour le Monde entier comprenant donc ses nakamas, pensait qu’il était mort ??? C’était quoi cette histoire ? Il n’était pas mort n’est-ce pas ? Il était bien vivant sinon il ne souffrirait pas autant non ? Il recommençait à suffoquer.. C’était impossible… Il devait survivre il devait…. Pourtant… Il semblait tellement sérieux … Il n’entendait plus rien…. Son frère était sous le joug de Marde… Non… Pas lui…. La circulation de son sang devint rapide au point que son visage devint rouge et il commençait à avoir chaud….

« C’EST PAS VRAI !!! COMMENT ACE AURAIT PU TOMBER SOUS L’INFLUENCE DE MARDE HEIN ? Il N’ETAIT PAS LA !!! C’est notre grand-frère je… »

Il s’était relevé par la seule force de sa colère, de sa panique mais surtout et avant tout à cause de la douleur que toutes ces nouvelles engendraient. Puisque, Hack ne sourcillait pas alors il n’y avait effectivement qu’une possibilité : Tout ceci était bien réelle et cela fit trembler de la tête aux pieds ! Pourquoi est-ce qu’il était tombé ? Etait-ce parce qu’il voulait les sauver ? Avait-il cru lui aussi qu’ils n’étaient plus Sabo et lui ? Ce ne serait pas une surprise… Il connaissait la personnalité d’Ace et, il se laissa retombé, las sur le lit… La tête baissée, il regarda un moment ses pieds en silence avant de reprendre la parole plus tranquillement..

« Tant pis pour nos funérailles… Je ne veux pas que ce qui m’est arrivé, arrive à Ace… Je ne veux pas que vous me ramenez auprès des miens… Je veux retrouver Ace ! S’il vous plait conduisez-moi à Ace le plus rapidement possible ! Il ne doit blesser personne d’autres ! Vous pourrez me laisser, mais je vous en supplie il faut qu’on le retrouve ! Je dois le ramener à la raison ! »

Son regard sombre se planta dans celui de l’homme poisson. Il était obstinément décidé de vouloir aller à la poursuite d’Ace ! Encore une fois, ses nakamas devront attendre mais là, c’était trop sérieux… Il devait arrêter son frère à tout prix qu’importe si, encore une fois il se retrouvait à être blessé. Il ne cillait pas ne céderait pas qu’importe sa faiblesse physique. C’était déjà tout vu ! Leur prochaine destination était : Là où se trouvait le jeune Portgas D. Ace. Cette même décision qui les mènerait sans le savoir à ses nakamas et à Torao qu’il avait envie de revoir.

Code By AFTERGLOW


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sauvetage et découvertes innatendues (Mano, Gojyo, Iva)   Mar 4 Aoû - 11:03

Flowright D. ManoahRévolutionnaire
avatar

Messages : 23


C'est décidé : Faisons comme ça !

« C’est plutôt toi qui devrait avoir une dernière volonté sale cafard Kappa ! »

Et voilà que j’étais en train de lui tirer les joues après être « monté » sur lui mes deux petites jambes enroulées autour de sa taille !! Nous étions vraiment comme des gamins tous les deux mais, ce n’était pas nouveau ça ! Quand on s’ennuyait on se cherchait des poux, parce qu’on ne savait pas gérer une situation d’urgence comme là, surtout quand on ne pouvait rien faire d’autre qu’attendre on se chamaillait comme là !! Mais, c’est qu’il faisait mal cet imbécile ! Je crois que je vais vraiment le tuer m’enfin, je dis ça mais, en attendant je finis pas le lâcher en retombant douloureusement sur les fesses et, parce que je continuais avec mon nouveau surnom pour ce capitaine pervers, je me pris un coup de son arme !

« Hé espèce de tricheur !!! Depuis quand tu utilises ton arme contre moi ? En plus d’être un pervers tu es un tricheur !! Ah làlà normal que tu n’arrives pas à te caser ! »

J’avais retourné les paumes de mes mains vers le ciel que j’avais légèrement relevé comme j’étais arrivé à hausser mes épaules ! Il n’y a pas à dire on faisait vraiment un trio d’enfer c’était à se demander ce qu’on foutait tous les trois ensemble ! Peut-être que c’était le moment de rattraper le temps perdu ? Sans aucun doutes mais, je ne suis pas certain que ces deux vieux l’aient remarqués et puis, je préférais me focaliser sur eux que sur les cris épouvantes et douloureux qui résonnaient derrière nous. J’avais terriblement mal. Je me dis que je devrais être habitué ce n’était pas la première fois que j’entendais ce genre de cris… Quand on est esclave chez les Dragons célestes, mes oreilles ont pleuré plus d’une fois mais, là j’étais proche de Sabo peut-être que la différence se trouvait là ou alors, que je ne pourrais jamais m’habituer à la douleur d’autrui. A la torture, au fond, cela signifiait que j’étais toujours humain n’est-ce pas ? Alors, j’essayais de masquer ma peur en cherchant cet idiot à qui j’avais tiré la langue tout en continuant de l’insulter parce que cela l’emmerdait au plus point même si, nous étions de nouveau en venu aux mains, on s’arrêta net quand on entendit rire la personne la plus rigide que j’ai eu la chance de rencontrer et, je fis de gros yeux quand j’entendis un compliment… Il avait fumé quoi ? Sa dernière clope il n’y avait pas de produits illicites au moins ? Enfin de l’herbe plus forte que d’habitude ! On se relâche mutuellement, et je jette un œil à Gojyo à la longue tignasse :

« Sanzo a trop fumé la moquette tu crois ? C’est effrayant moi je trouve ! »

Non il y avait sûrement un piège quelque part non ? Je commençais vraiment à être plus effrayé parce qu’un compliment de sa part c’était trop suspect en mon sens qui était illogique je sais ! Quoi que peut-être qu’après il allait nous frapper avec son éventail maudit ? Et puis, un sourire carnassier apparut sur mes lèvres et je finis par regarder le grand dadet qui se situait à ma gauche :

« Héhéhéhé cela veut dire que je vais continuer à te surnommer ainsi et que je suis meilleur que toi pour avoir reçu un compliment de sa part héhéhéhéhé ! Cela t’en bouche un coin Sale cafard Kappa ! »

Je ne tirais pas du tout sur la corde pour repartir de plus belle dans nos chamailleries. Chamailleries qui finirent plus tôt que prévu parce que comme Koryu avait dit, un bon bain ne serait pas de refus mais, puisqu’il se chargeait sûrement avec hack d’être continuellement en contact avec notre chef, ce n’est pas avec lui que je passerais la majorité de mon temps. Alors, je me jetais vers Gojyo en l’implorant de mes yeux dorés tout mignons ! Bon ma bouille en elle-même était adorable non ? La vérité est que plus que le fait que je m’ennuyais, c’est surtout que je risquais de pleurer si il n’y avait personne auprès de moi. Je ne tiendrais pas seul à entendre ses cris et je pense que je vais squatter la chambre de ce grand chevelu afin de ne pas dormir tout seul sinon, je ne pense pas que j’arriverais à m’endormir. Je le compliment et lui offrit un grand sourire tout en sautillant comme une puce !! Même si, je demandais à Koryu de m’accompagner je prendrais un énorme coup sur la caboche dans le meilleur des cas. De là, je me précipite dans ma douche personnelle qui se trouve dans ma cabine avant de me rendre dans le grand bain. Je m’étais bouché les oreilles en pensant naïvement que le son de ces cris deviendrait moindre mais, je me trompai lourdement. Je finis par reprendre le sourire quand j’entendis le déclic d’une porte que je vis ce pervers envers lequel je décide de l’éclabousser tout, en parlant de pistolets à eau :

« Ouais… Finalement je préfère encore rester en vie !!! N’empêche c’était comment ta dernière mission toi ? Sinon, tu crois qu’il va se passer quoi maintenant ? »

Je parlais en général évidemment. Sur la situation actuelle, sur ce que nous allons faire et en même temps, est-ce que Sabo allait il arrêter de crier et ouvrir les yeux. Il fut celui qui m’a appris à devenir fort et à mieux manipuler mon pouvoir. Et puis, il était vraiment amusant au moins, avec lui je comprenais mieux les choses parce que s’il fallait que je compte sur les deux là, je me prends plus de coups que d’explications surtout avec ce moine égoïste !!! Vraiment… Nous étions dans une drôle de situation et puis soudainement..

« Dis, cela te dis de faire une compétition pour voir celui qui retient le plus longtemps sous l’eau ? »

Oui autant essayer de positiver et de s’occuper l’esprit et le corps comme on pouvait en entendant notre tour de garde respectif et surtout des nouvelles d’un peu tout le monde !


Les deux jours passèrent plus ou moins vite même si, cela ne changeait pas sur le fait que je me pris des coups, j’appris les exploits de Sabo et, je ne pouvais pas le garder pour moi, alors, je m’étais précipité dans la chambre du petit frère de notre supérieur avec perte et fracas oubliant qu’il y avait un blessé pour annoncer la bonne nouvelle. Sauf que comme à son habitude je me pris un léger savon alors celui-là… Vraiment…

« Oh et toi je crois que tu commences à arriver à son niveau en ce qui concerne pour celui à qui je décernerais la couronne du Grincheux par excellence ! Oh… Et pousse toi Kappa cafard ! »

Et voilà que je m’étais jeté sur le fils de notre chef tout en lui demandant si ce pervers n’avait pas essayé des choses étranges sur lui en faisant comme si le concerné n’était pas là ! Je lui jette un rapide coup d’œil et..

« Ah bon ? Donc cela veut dire que tu t’intéresses aussi aux hommes maintenant alors ? Tu es si en manque que ça ? Ce qui veut dire, qu’il y a possibilité que dans ta crise tu puisses être attiré par les gamins hein ? »

Je ne le cherchais pas non ! En tout cas je me présente à lui et, quand il me demande de plus amples informations c’est Koryu qui y répond me faisant sursauter par la même occasion ! Cela ne m’étonne pas de son comportement mais, quand même, il pourrait être plus doux mais, bon il a toujours été ainsi alors bon… Quand les deux « adultes » sortirent de la chambre je me tourne vers Luffy pour lui dire :

« Sabo est incroyable pas vrai ? Demande moi ce que tu veux si tu as besoin ! Parce que tu es mon cadet, je me dois en tant qu’aîné de prendre soin de toi ! »

Il finit par poser des questions sur Koryu et moi et savoir si nous étions amis avec son frère. Je lui offris un grand sourire tout en mettant mes mains sur mes hanches je finis par lui dire :

« Haï ! Le blond qui a un visage très peu expressif c’est Koryu, l’autre pervers là, c’est Gojyo nous sommes amis avec ton frère même si, on n’est pas souvent avec lui ! Mais, il est arrivé qu’on fasse des missions ensemble avec Koala et Hack aussi ! Oui moi aussi va falloir que je travaille encore plus dur pour atteindre son niveau ! »

Et puis voilà que j’entendis un gargouillement des plus forts ! Je ne pus m’empêcher de rire après l’étonnement passé. Je finis par lui faire un clin d’œil pour lui dire de ne pas bouger que je revenais avec de la nourriture !!! Seulement, je ne m’attendais pas à trouver quelqu’un de plus goinfre que moi sur ce navire quand je le vois s’attaquer aux assiettes que j’ai réussi à mettre sur le charriot sans les briser ! Il avait un bon appétit hein !

« Pas de quoi !! Iva Oba chan est miraculeusement un vrai cordon bleu ! Mange autant que tu veux pour reprendre des forces ! S’il faut je t’en ramènerais ! »

N’empêche qu’ils étaient un peu longs pour revenir Koryu et Gojyo… J’espère qu’ils ne me cachent rien et ne me tiennent pas à l’écart et puis ce fut au tour de Hack de débarquer dans la chambre qui donna des nouvelles bien sombres. Même moi, je me sentis triste pour lui et Sabo.. Je sursaute quand Luffy se relève pour empoigner Hack… Ils étaient tous les deux blessés et voilà que le troisième frère était aussi manipulé comme Koala chan… Ma mine s’assombrit et, je finis par écouter la demande de Luffy même si… Attendez funérailles ? Ils voulaient les enterrer qui ? Comment pouvait-on croire que Sabo kun était aussi faible hein ? Cela dit, ce n’était pas le plus important… Et parce que j’étais touché par la détresse de Luffy Kun peut-être parce que j’aurais réagi de la même façon que lui je finis par me rapprocher de lui et poser une main sur son épaule et même si ce n’était pas moi qui décide tant pis :

« Faisons ça ! T’inquiètes pas on va t’aider ! En plus je commençais sérieusement à m’ennuyer et puis, s’il t’arrivait quelque chose Sabo ne nous le pardonnerait pas ! Comme pour votre frère ! Tu peux compter sur notre soutien ! Bon le mien sûr ! Et ne fais pas cette terre nous sommes vraiment forts c’est vrai ! Même le blondinet râleur et radin ainsi que ce Kappa cafard hahahaha ! »

Pourquoi je sentis soudainement des regards meurtriers derrière mon dos hein ?

Code By AFTERGLOW


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sauvetage et découvertes innatendues (Mano, Gojyo, Iva)   Mar 4 Aoû - 14:27

Echizen KoryuRévolutionnaire
avatar

Messages : 31


Nerfs mis à rude épreuves

« Comme si ton comportement avait besoin d’être analysé ! De toute façon, ce n’est pas comme si j’avais besoin que tu gardes un œil sur moi ! »

Il l’agaçait et, peut-être qu’il était franc mais, il avait un peu compris son manège mais, il ne supportait pas qu’on essaie de le dérider ou bien qu’on essaie de prendre soin de lui. Disons que ce n’est pas comme si c’était un comportement avec lequel il se sentait bien. Il avait toujours appris à se débrouiller seul ou plutôt, il préférait le rôle du solitaire parce que s’attacher était trop dangereux et qu’il ne voulait pas laisser entrer ce type plus profondément dans son cœur… Amis ? Oui ils l’étaient même si, il préférerait se mordre la langue que de lui dire. Il tenait aussi à Manoah mais, s’attacher à des personnes faibles ne faisait pas partit de ses priorités car, la perte était d’autant plus grande. Surtout quand on sait comment les castes célestes se comportaient avec les hommes d’une classe basse. Il exacerbait ce genre de comportements, il en avait une sainte horreur et parfois, il se disait même s’il n’était pas déjà aussi pourri à cause de ce sang qui coulait dans ses veines. Il n’était pas aussi bon que cela et, il le savait pertinemment. S’il s’attachait aux forts comme ces deux idiots c’est tout simplement parce qu’ils n’avaient pas besoin de les materner ou de leur venir en aide à chaque fois et mieux encore, qu’ils n’étaient pas le genre de types à crever facilement. Ils étaient plutôt comme des mauvaises herbes et cela lui allait parfaitement. Au moins, il savait qu’il pourrait les revoir et qu’ils ne le laisseraient pas tomber. D’un autre côté, il agissait de même envers-eux. Il était devenu fort pour lui-même comme le disait souvent Manoah. Il ne se battait pas pour eux deux mais, pour lui-même bien qu’indirectement ce soit aussi pour eux afin qu’ils ne souffrent pas de son absence malgré que des fois, il se demandait si ils ressentiraient son absence. Faire confiance aux autres hein ? Dans ce bas monde, il valait mieux y réfléchir à deux fois. Quoi qu’il en soit, le voilà dans une position inconfortable à cause de cette folle ! Pour sûr qu’il ne la laisserait plus jamais à la barre ! Surtout pour recevoir en cadeau des lèvres de ce kappa pervers sur les siennes ! Déjà que c’était une honte d’être en dessous ! A cette allure ses lippes allaient pourrir plus rapidement que le ferait un fruit ! Si l’incongru ne s’était pas reculé il l’aurait envoyé par-dessus bord avec son pouvoir de télékinésie ou alors, il lui aurait donné un coup de barre sur la tête ! Il préféra vider son chargeur entre ses jambes au moins, ce dernier lui offrit un petit divertissement ! En tant que danseuse du dimanche peut-être qu’il pourrait gagner de l’argent sur ça ? Au moins, qu’il lui serve à quelque chose parce que jusque-là le service était à chier ! Et puis, pour sûr qu’il allait tomber malade avec ce ce… Quoi d’ailleurs ? C’était d’accord qu’un smack mais, quand même.. C’était son premier…

De là, les évènements s’enchainèrent qu’ils ne revinrent jamais sur cet échange impromptu à son grand soulagement car, il n’aurait jamais su réagir. Ce genre de contact le mettait mal à l’aise. Les relations et tout le bazar ce n’était pas pour lui. L’était de Sabo était préoccupant et, il était inquiet. Cela faisait un moment qu’il ne l’avait pas été… Il ne pouvait pas crever pas lui ! Ce dernier était fort non ? Il fallait qu’il s’accroche qu’importe la douleur qu’on lui imposait, il était plus fort que tout ça ! Koryu ne supporterait pas de perdre ce môme maintenant. Car, il devait avouer que c’était avec ce dernier qu’il pouvait parler calmement même si son attitude bornée et insouciante lui tapait aussi sur le système mais, il était bon en stratégies et ça… C’était un point non négligeable. C’était même son point fort avant d’être un combattant hors pair. Comme pour les deux autres, il lui avait appris à maitriser ses pouvoirs et aider à trouver des techniques de combat qu’il a après lui-même développé mais, il ne s’était jamais aussi amélioré depuis ses conseils juteux. Même si, celui en avait coûté d’obéir à ses directives parce que c’était un gamin épuisant encore plus que Manoah parfois comme aujourd’hui. Il fallait qu’il joue les héros… La disparition aussi de l’autre gamine l’inquiétait même s’il ne le montrait pas et, ne parlons pas de ce singe qui était devenu déprimé… Alors oui, sa grande Majesté Koryu avait fait l’effort d’user de ses pouvoirs pour ranger la cuisine avant de rejoindre ce paresseux de première. Bon pour faire les conneries mais, alors les réparer c’était autre chose. C’est ainsi qu’ils apprirent comment se rendre utile et qu’il assista à une énième scène de dispute entre les deux zigotos. Vous pensez que s’il les vendait pour le prix d’un on les lui achèterait ? Peut-être qu’il serait même forcé de payer pour qu’on les lui débarrasse ! Cela dit, il se mit à pouffer doucement à cause du surnom de ce baka de saru qu’il complimenta à sa façon… Cependant, cela ne passa pas inaperçus dans leurs deux oreilles et il eut un retour des plus……

« Je vais vraiment finir par vous buter en vous faisant passer par-dessus-bord espèces de sales cons ! »

Plusieurs veines tressautèrent mais, voilà qu’ils se chamaillaient encore… Très bien si c’était comme ça… Ils l’avaient cherché… Il prit son éventail magique afin de leur asséner plusieurs coups à l’arrière de la tête ! Ah qu’est-ce que celui lui faisait de bien de se défouler ainsi vraiment :

« Enfin le silence ! Bon maintenant vous savez ce qui vous reste à faire ! Pas de bain pour le pervers tant que le sang n’est pas nettoyé ! »

Et voilà qu’il s’éloigna d’eux parce qu’à ce rythme, il allait en attraper un pour frapper sur l’autre. A l’autre réplique de cet enfoiré sur le fait qu’il devait trouver une gonzesse, il lui répondit en lui faisant un gros doigt tout en lui balançant :

« Vu comment tu piales comme une fillette, cela ne me donne vraiment pas envie de m’en trouver une ! »

Et bim dans les dents ! C’était du grand art vraiment ! Pour sûre que l’amour vache cela les connaissait tous les deux. Il n’y avait pas d’autres explications possibles pour expliquer leurs liens enfin… Peut-être qu’il y en avait d’autres…. Quoi qu’il en soit, il préféra laisser les deux idiots seuls faire ce qu’ils avaient à faire pour se focaliser sur la tâche d’informer Dragon san. Evidemment, il passerait sous silence ces cris insupportables qui le crispèrent davantage. Les deux jours qui allaient suivre allaient se révéler être une véritable plaie.


Les deux jours sont passés, Sabo s’était calmé mais, cela ne voulait pas dire que ce dernier était sortit d’affaire. Il n’y avait toujours que cette folle qui entrait et sortait de cette chambre bizarre. Enfin, apparemment les murs et un côté et la porte étaient composés de granit marin afin qu’ils ne sentent pas les sentiments extérieurs. C’était une bonne idée car, pour sûr qu’il ne pourrait jamais s’en remettre s’il ressentait tous leurs sentiments en même temps. De là, avec Hack, ils échangeaient des informations avec leurs supérieurs mais, aussi autre confrères d’où le fait qu’ils avaient appris pour Hiken No Ace même s’il ne connaissait pas le véritable but de ce dernier. Et puis, les nouvelles tombèrent et elles en furent des plus surprenantes… Il s’était passé tout cela pendant son absence ? Bon au passage parce que l’autre singe désirait manger le New Coo et parce qu’il n’arrêtait pas de remuait dans tous les sens, il lui avait donné une vague de coups avant que Hack ne vienne à la rescousse. Son attitude ne l’étonna guère contrairement à l’homme poisson qu’il rassura tout en expliquant plus ou moins ou pas du tout le pourquoi du comportement du singe. De là, après avoir discuté sur la situation du frère aîné des deux blessés, il rejoint ses partenaires pour découvrir que le chapeau de paille était réveillé. Il se manifesta en répondant de but en blanc sans prendre de gants aux questions posées du jeune brun. Il n’était pas le plus doué avec les enfants et surtout pour être avenant et voilà, que l’autre idiot lui envoya une pique sur l’éducation de Manoah :

« Désolé de te décevoir mais, ça c’est ton rôle, après tout, tu as bousillé trois ans de mon éducation. Ta connerie l’a atteinte tu veux que j’y fasses quoi ? »

Il n’y a pas à dire, on dirait Tom et Jerry mais, c’était à se demander qui était Tom et qui était Jerry. En tout cas, il avait ignoré la première partie de phrase avant de l’inviter à le suivre pour lui faire comprendre qu’on ne le volait pas alors, il lui fit l’honneur de lui porter des coups sur la tête juste après qu’ils soient montés sur le pont avant de lui donner les informations. Il l’écouta un moment puis, reprit tout en s’allumant une nouvelle clope.

« Je suis d’accord. En même temps, lui cacher des choses est inutile avec lui ! Pour une fois, je suis d’accord avec toi, pas un pour rattraper l’autre même si, cela fait deux fois qu’il se fait avoir si on compte Marine Ford… Je présume que nous avons le plus « adulte » des trois frères… »

Il ne pensait pas qu’il dirait ça mais, au vu des actions de chacun, ils avaient sûrement hérité du plus « sage » même s’il fallait le dire vite. Car au vu de ce qui s’est passé et, dans quel état il se trouvait, en plus de ses actions dans le journal même s’il faisait ainsi la fierté de tout leur mouvement… Il fallait quand même penser qu’il n’avait pas agi avec une grande réflexion quoi que… Son plan avait permis de sauver la majorité des personnes qui étaient venus sur cette île après…. Ils avaient perdu Koala et cela faisait mal…

« Quant à Dragon San, il m’a dit qu’on avait quartier libre. Que nous devions suivre la décision de Sabo pour ce coup-ci… En même temps, quand il a une idée dans la tête, difficile de le faire changer d’avis… Alors, autant qu’on le soutienne et qu’on veille à ce qui ne leur arrive rien à tous les deux car, au vu des exploits du fils de notre chef… Je crois qu’il est autant inconscient que notre imbécile de chef… »

Et le mot était faible. Koryu se considérait un peu chanceux d’avoir Sabo en tant que supérieur. De là, Hack revint vers eux pour leur annoncer une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne était que Sabo était réveillé, la mauvaise, c’est qu’il avait ordonné qu’on découvre les intentions de son aîné sous le contrôle du Dragon Céleste m’enfin… Il fallait s’y attendre de sa part même si un peu plus de sagesse n’aurait pas été la malvenue. Hack ne fit que répéter ce qu’il avait dît plus tôt au chevelu. Que Dragon se range du côté de Sabo. Un peu d’action ne fera sans doute pas de mal. Au moins ils étaient fixés. Ils laissèrent Hack partir et pendant qu’il écarte doucement sa clope pour souffler un cercle de fumée il reprit :

« Bon ben, il semblerait que notre prochaine mission soit décidée ! Cela vous fera un peu de sport au singe et à toi… Car ces derniers temps, à part bouffer et pris des kilos je ne sais pas ce que vous avez faits ! »

Ah que c’est un comique notre Koryu même si, c’était pour mettre un peu dans l’ambiance ! Le blondinet était tout de même rassuré de l’état de santé de Sabo. Ce dernier était enfin éveillé, c’était rassurant pour la suite. Ils décidèrent tous les deux de retourner à l’intérieur dans la chambre du blondinet où évidemment les dernières paroles de Manoah leur parvinrent… Ce sale môme… Il allait le descendre… Il avait même sortit le flingue pendant qu’il lui jetait un regard noir.. Mais, il fallait qu’il se retienne, il y avait un convalescent et Hack :

« Tu as de la chance le Saru que tu te trouves en bonne compagnie ! »

De là, il se tourna vers ce dénommé Luffy et reprit :

« Ne t’inquiètes pas, comme l’a dit ce singe, nous sommes du genre increvables et puis, un peu d’exercice pour ces deux-là ne leur feront pas de mal ! Donc utilises les comme bon te semble ! Même jusqu’à l’épuisement s’il le faut ! »

Non, il ne se détachait pas du lot. Vous vous faites des illusions et le pire, c’est qu’il se mit à sourire légèrement pour reprendre de plus belle :

« Et puis bon… Ton frère à côté a pris la décision de nous diriger vers Hiken No Ace donc… Pour le moment, gamin repose toi je vais m’occuper de le retrouver ce sera ma participation à la mission ! Vous deux, vous avez intérêt à assurer au niveau de l’action… Si vous faites des conneries, ne comptez pas sur moi pour vous aider ! »

Code By AFTERGLOW


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sauvetage et découvertes innatendues (Mano, Gojyo, Iva)   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Sauvetage et découvertes innatendues (Mano, Gojyo, Iva)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Sauvetage et découvertes innatendues (Mano, Gojyo, Iva)
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Mado fem Lhassa-apso 9a sauvetage
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA
» Aska femelle croisée lhassa apso 7 ans SAUVETAGE (78)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Autre îles-