AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le juste prix [PV : Akai et les Yukiryuus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Le juste prix [PV : Akai et les Yukiryuus]   Lun 6 Juil - 17:41

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3277

Navigation
Doriki:
2517/6000  (2517/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    L’île au crâne. Se diriger vers une île pareille était digne des stéréotypes les plus basiques de la piraterie. En plus, c’était pas comme si c’était la première fois que je venais ici. Mais bon, au final, ce n’était qu’une exploitation minière, pas de quoi s’affoler comme si c’était un repère à pirates. Mais bon, qui disait exploitation disait habitations, villages, commerces. Et les cales sont un peu vides, donc nous voilà. Après avoir jeté l’ancre un peu plus loin que le village pour pas faire peur aux ouvriers (s’ils faisaient l’extraction d’or, ils pouvaient avoir peur de pillages), nous nous dirigions vers les maisons assez rurales qu’occupaient des ouvriers aux uniformes totalement stéréotypés. Une fois dans le village, aucun des habitants ne commença à crier ou quoi que ce soit en nous voyant. Tant mieux on va pouvoir faire nos achats en paix.

    J’entrais donc dans le seul magasin de ce village, ou une femme en rouge était déjà en train de regarder la marchandise. J’avançais vers le marchand pour lui faire la liste de tout ce dont j’avais besoin, à savoir beaucoup de choses. Au fur et à mesure de ce que je lui annonçais mes achats, il notait sur un papier le prix auquel cela me reviendrait, pour être sûr de ne pas oublier quelque chose vu la longueur de la liste. Quand j’eus fini, il m’annonça aussitôt le prix, et…

    « VOUS VOUS FOUTEZ DE MOI ? »

    Le prix qu’il m’avait donné était tout simplement exorbitant. Comment pouvait-il vendre ça aux habitants de la ville ?

    « Ah vous devez être un étranger. Ici, on n’a pas l’habitude des étrangers, donc je fixe mes prix en fonction des ouvriers qui vont chercher de l’or. Je suis bien obligé de faire une conversion pour les berrys. »

    « Ouais, enfin moi je mine pas de l’or… »

    « Désolé monsieur, je ne changerai pas mes prix pour vous. »

    « Ok, on va faire autrement alors. »

    Ayant laissé mes armes sur le navire, pour éviter d’affoler les autochtones, je dus me transformer en demi-dragon pour l’effrayer. J’avais tout de même embarqué ma muselière, celle-ci étant assez discrète, mais je ne comptais pas en faire usage tout de suite.

    « Dans ce cas, on va plutôt ne rien payer du tout et prendre ce dont on a besoin. Après tout, c’est comme ça que font les pirates normalement non ? »

    Le marchand n’osait plus dire mot. J’appelais mon équipage resté à l’extérieur du bâtiment pour venir prendre dans des sacs les vivres dont nous avions besoin. Plus on aura de mains, plus vite on pourra dégager de là. Il ne faudrait pas trop longtemps pour que le marchand comprenne qu’il devrait crier pour que les ouvriers appellent la marine. D’ailleurs en parlant de ça, j’avais un témoin. Tournant mon cou, je jetais un œil pour voir ce que faisait la femme qui regardait les étals. Sait-on jamais que ce soit une marine, ou une quelconque justicière. Après tout, tout était bien possible sur Grand Line…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le juste prix [PV : Akai et les Yukiryuus]   Lun 6 Juil - 18:35

Koubai Akai
avatar

Messages : 19




Le Juste Prix

Le voyage en mer, la solitude et le bruit du vent, c'est ce qui fait le charme de ce que je vis en ce-moment même. Il y a une chose qui est bien quand on est seul, c'est qu'on manque rarement de vivre, mais quand on en manque, ça se fait ressentir. L'avantage d'être dans un équipage ? C'est que ce n'est pas forcément toi qui fait la nourriture, mais en plus, ce n'est pas forcément toi qui la paye. Cessons de divaguer sur la nourriture, car c'est bien la fin qui se fait ressentir sur ma petit barque que j'ai pris à un pauvre pêcheur qui n'avait pas vu le coup venir. Au loin, je pouvais apercevoir une île, une île qui me semblait bien étrange et quelque peu hostile. Il faudra faire avec. Doucement, je dirigea ma barque vers cette île et c'était partis pour aller acheter de la nourriture, ou peut-être tout simplement la voler. Vous allez me dire que ce n'est pas très honnête de voler, mais quand on a pas d'argent, on fait avec les moyens du bord !

La barque voguait tranquillement jusqu'à l'île, quand enfin elle l'atteignit enfin. Avant de sortir de celle-ci, je pris soin de la cacher pour que quelqu'un est la même idée que moi, c'est-à-dire, de la voler et je mit mon capuchon sur ma tête pour éviter que quelqu'un ne me reconnaisse, on sait jamais. L'arme sous la cape, bien à l'abris des regards, je me mis à marcher dans le village à la recherche d'un petit magasin où je pourrais subvenir à mes besoins. Au bout de quelques minutes de marche, je le trouva enfin, une simple petite boutique. J'y pénétra toujours bien caché, puis je me mis à farfouiller les étales, quand soudain une autre personne entra. C'était un jeune homme, un peu maigrichon, il ne me semblait pas très fort et apparemment, il avait une longue liste de course à faire. Par contre, tel ne fut pas ma surprise quand je l'entendis crier, il semblerait que les prix de ce magasin ne lui plaisait guère. Je fus deux fois plus surprise quand je redressa la tête et qu'au lieu de voir un humain normal, j'avais une sorte de mi-humain, mi-lézard. Le gérant du magasin ne savait plus où se mettre et de ce que j'ai pu entendre, il semblerait que ce soit des pirates. Nourriture ... Ils font pilier, ce que je comptais pilier ...

Après quelques minutes de réflexion, je me décida à peut-être aider le gérant du magasin, après tout, il pourrait ainsi m'être reconnaissant et je pourrais avoir de la nourriture gratuite ! Après, si je me range du côté des pirates, je suis aussi assurée d'avoir de la nourriture gratuite ... Le choix est compliqué ! Il faut que j'essaie un truc ou que je tente quelque chose du moins.

« Monsieur ! Vous avez que c'est mal de voler ? Vous ne savez pas qui je suis, mais moi je sais. Deux solutions s'offrent à vous, soit, je me débarrasse de vous, soit, vous m'enrôlez dans votre équipage. Faites votre choix minutieusement. Je suis capable du pire ...»


Un peu de bluff, de quoi, lui faire peur. Alors que je parlais, j'avais sortis mon arme de sous ma cape, celle-ci étant sous sa forme de pistolet, je la pointa dans sa direction. Mon regard grisâtre était planté dans le sien, aucune once de peur, j'étais près à le tuer, s'il le valait. Pour la nourriture !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le juste prix [PV : Akai et les Yukiryuus]   Sam 11 Juil - 1:06

Afternoon Sencha
avatar

Messages : 37


Feat. Akai

Elle a du culot...



Quelques jours. Cela faisait quelques jours que tu avais embarqué sur ce navire pirate. Une nouvelle proie, de l'argent facile et vite gagné. Tu ne penses pas rester plus d'un mois avec eux. Juste le temps de gagner un semblant de confiance. Mais de leur confiance, que tu n'en as que faire. Car, au final, tu l'as leur rebalancera à leur figure avec suffisamment de violence et de hargne pour les décapiter.
La confiance, c'est pour les dindons. Et la farce est toujours aussi drôle. Enfin... selon toi.

Vous avez débarqué sur l'île Skull pour vous ravitailler. En temps que cambusière, tu avais noté le peu d'eau potable à bord, le manque de vivre et de sel. Toujours important. Surtout le sel pour conserver les viandes. Les voiles semblaient en bon état, sans parler des cordages. Mais mieux vaut prévenir que guérir comme on dit, et tu avais préféré rajouter ces deux éléments sur la liste. Même si tu ne passes que quelques semaines dans ce bâtiment, tu es concerné par l'entretient du navire. Tu le seras toujours. Enfin, jusqu'au moment où tu le brûleras...

Assise sur une bite d'amarrage, tu regardes ton nouveau capitaine rentrer dans le magasin. Le seul sur l'île, il faut croire. Il ne paye pas de mine mais c'est mieux que rien... Quelques secondes passent avant que le jeune homme ne se mette à hurler. Très divertissant. Il faut l'avouer.
Après un bref dialogue, il vous fait signe. Vous, son équipage.
Ce jeune homme est plein de ressources. Il a utilisé son fruit du démon pour effrayer le pauvre marchand. Saleté de pirate ! Mais tu ne plains pas le propriétaire du magasin. Un salaud de mâle !

Tu fixes la nourriture devant toi. Tu devrais la voler ? La porter jusqu'au navire et partir sans payer ? Quel concept sans honneur ! Sans attendre, tu te saisis d'un tonneau d'eau. Il est plutôt petit mais bien rempli.
Pendant un mois, tu dois obéir. Cependant, tu ne le fais pas avec dégoût. Tu dois avouer que les prix sont exagérés et cela fera les pieds de ce marchand de mes-deux. Finalement, si les exploits des Yukiryuus se limitent à des vols d'épicerie, l'affaire sera rondement menée.
Non c'est faux... Ce Kokaku a un fruit du démon. Alors rien ne sera facile !
Sans un sourire, tu te diriges vers la porte.
Ton capuchon recouvre ton visage et dissimule au monde ton corps et tes armes.

Une voix retentit alors. Ha oui... la fille. Tu l'avais à peine remarqué tellement elle allait bien dans le décor. Tu ne peux empêcher un sourire. Rien de joyeux. Juste méprisant.

- Heureusement que tu sais qui tu es. Sinon tu aurais des problèmes plus importants que nous retardez.

Tu ne sais pas si tu aurais dû répondre... C'est sorti tout seul. Comme une couleuvre, de son trou. Mais tu n'éprouves pas de regret. Tu as peut-être fait une entorse à ton plan mais tu réagis vite. Un peu trop.
Après tout, qu'est-ce que cette gamine peut faire ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le juste prix [PV : Akai et les Yukiryuus]   Ven 24 Juil - 15:41

Neway AlanPirate des Yukiryuu
Pirate des Yukiryuu
avatar

Messages : 166

Navigation
Doriki:
155/6000  (155/6000)
Fruit du Démon: Kamifubuki Kamifubuki no Mi


Miss-la-Capuche s'énerve

Le Yukifune vogue en direction de l'Île Skull. Les directives avaient été relativement claires: on a faim donc tu te bouges. Mais sinon j'adore être navigateur ! L'équipage est donc assez animé, avec notre cambusière qui pourtant ne semble pas affolée alors que c'est elle qui gère les vivres. Comme quoi, il nous doit rester quand même quelques trucs ! Quoi qu'elle est pas vraiment expressive... Enfin bon, bouge-toi, il vaut mieux avec l'autre chalumeau. Je jette des confettis en l'air pour juger de la force et de la direction du vent. J'ajuste un peu la voile qui traîne légèrement. Déjà que le vent n'est pas vraiment là...

Quelques minutes plus tard, on arrive enfin à destination. Cap'tain préfère jeter l'ancre plus loin, et on finit par descendre. Bof, c'est pas folichon comme endroit... Da î ni jayôji, comme on disait chez moi. Juste du plat et de grandes installations, sûrement pour miner et faire travailler les habitants de l'île. On se met en route, avant d'arriver devant un magasin, une modeste boutique qui doit néanmoins vendre de tout. On nous fait comprendre qu'on doit rester en dehors du magasin pour le moment, peut-être pour pas finir carbonisé si ça tourne mal... Pour passer le temps, j'imite des animaux avec mes mains. La poule, la fourmi et le loup ! Grands classiques. C'est alors qu'on entend crier dans le magasin un truc du genre:

« VOUS VOUS FOUTEZ DE MOI ? »

Déjà ? Le cap'tain nous demande de venir pour prendre les sacs de vivres dont on a besoin. Finalement les marchands sont pas trop fermés à la négociation ici... En rentrant, j'aperçois une fille un peu... glauque, avec un capuchon rouge. Et comme par évidence, elle ne tarde pas à intervenir.

« Monsieur ! Vous avez que c'est mal de voler ? Vous ne savez pas qui je suis, mais moi je sais. Deux solutions s'offrent à vous, soit, je me débarrasse de vous, soit, vous m'enrôlez dans votre équipage. Faites votre choix minutieusement. Je suis capable du pire ...»

Je prend un sac. Super, on va encore pouvoir recruter une folle ! C'est sûr qu'on a pas assez de problèmes à bord... Pourquoi pas ramener un lapin pour s'occuper des cordages ? On aura plus vite fait de couler. Je décide de pas trop m'investir dans l'histoire, et je commence à déplacer le sac sous ma responsabilité. C'est alors que la femme dégaine un pistolet de son vêtement. Ouah ! Je réalise qu'il s'agit d'une planque idéale pour cacher plein de bons sentiments de ce genre-là, et qu'à mon avis on va avoir plus d'un sac à s'occuper. Et en plus, Sencha ne tarde pas à répliquer par une phrase d'un humour plutôt adapté pour l'encourager à utiliser son arme. Ou ses armes. Voire à la décapuchonner. Et si elle se décapuchonne, je pense qu'on trouvera autre chose que des fusées d'artifice.

J'amène vite mon sac près de la porte avant de revenir, toujours préoccupé par cette idée que sa tenue cache quelque chose. Je fixe son visage, dans l'espoir de l'apercevoir. Que de l'ombre et ces lèvres rouges...

©codage de "Eelis" sur "esquisse-rp.com"
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le juste prix [PV : Akai et les Yukiryuus]   Ven 21 Aoû - 12:07

Maître du JeuPnj | Maître du Jeu
avatar

Messages : 1479

Dernière réponse : 24 Juillet.
Soit un bientôt un mois.
→ N'oubliez pas de répondre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le juste prix [PV : Akai et les Yukiryuus]   Jeu 10 Sep - 22:13

La chèvreMange les documents officiels
Mange les documents officiels
avatar

Messages : 1495

Dernière réponse : 24 Juillet.
Soit un mois et demi.
→ N'oubliez pas de répondre.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.one-piece-rpg.com
MessageSujet: Re: Le juste prix [PV : Akai et les Yukiryuus]   Sam 3 Oct - 14:30

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3277

Navigation
Doriki:
2517/6000  (2517/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    Et voilà, y a fallu que ça parte en cacahuète alors que j’étais juste là pour prendre des vivres. Bon, déjà le vendeur qui fait son relou, du coup Al et Sencha ont débarqués pour piller le magasin comme je leur avais demandé, tandis que je gardais un œil sur l’encapuchonnée, toujours en hybride pour maintenir la pression sur le marchand. Mais apparemment, ça ne suffisait pas à faire pression sur ladite personne, qui commença à faire sa super-héroïne protégeant la veuve et le marchand malhonnête, sortant de sa cape une arme démesurée, ressemblant vaguement à un pistolet. Ayant eu, un temps, un inventeur dans mon équipage, la forme ne m’étonnait pas, mais quel inventeur pouvait l’avoir créée ? Si ça se trouve, pour vouloir défendre le marchand ainsi, elle était une marine et possédait une arme de Vegapunk. La question était de savoir si la technologie de Vegapunk était capable d’outrepasser mes écailles. On verra bien si le combat a vraiment lieu. Mais avant cela, il y avait un mystère qui pesait dans sa phrase que Sencha, même en s’étant moquée d’une partie de sa réplique, n’avait pas soulevé.

    « Passons le fait que tu saches qui tu es, ce qui est déjà pas mal. Mais c’est quoi pour un choix ça ? Quitte à faire une menace, faut pas montrer que t’essaies de rejoindre mon équipage, puisque tu sembles avoir vu nos avis de recherche. »

    Puis, avec un sourire carnassier.

    « Et encore, pour penser pouvoir se débarrasser de moi, je ne suis pas si sûr que tu saches qui je suis. »

    Moi aussi je sais taunter les gens. Je n’étais pas venu sur cette île pour me battre à la base, mais si elle me cherchait, elle me trouverait. Et je ne parle même pas de ce qui se passerait si elle venait à s’attaquer à Al ou Sencha. Là, ultimatum ou pas, elle comprendra qu’il ne faut pas me sous-estimer de la sorte. Mais bon, malgré tout, on va lui laisser le bénéfice du doute et continuer d’essayer de comprendre ce qui se passe, parce que j’avoue que même en faisant le beau comme ça, la situation me semble assez surréaliste. Je n’ai jamais vu un recrutement d’équipage pirate se passer comme ça.

    « Pourquoi tu veux rejoindre notre équipage ? C’est un peu trop spontané comme demande, et pas assez argumenté. »

    J’avais pointé son arme en parlant d’argumentation. C’est plutôt le genre de truc qui laisserait perplexe un capitaine pirate, voire même le pousserait à lancer l’assaut. Suivant sa réponse, c’est ce qui pourrait se passer, mais avant j’aimerais comprendre cette histoire tout de même. Pas que je sois très sélectif sur mes nakamas, mais il faut quand même qu’ils me fassent une bonne impression, et là, on est plutôt mal partis. Comment je suis censé sentir de la sympathie pour une fille qui, pour première action, décide de pointer une arme, efficace ou non, contre moi ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le juste prix [PV : Akai et les Yukiryuus]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Le juste prix [PV : Akai et les Yukiryuus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nous sommes tous des enfants, il n'y a que le prix des jouets qui change
» Remise des Prix à la VBM
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» Gérard Jean-Juste janbe kafou a
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Skull-