AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une rencontre inattendue (pv Nazario Taizone)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Message
MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue (pv Nazario Taizone)   Mar 25 Aoû - 15:18

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2604

Navigation
Doriki:
3603/6000  (3603/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

Comprends-tu ?

    Yamato avait beau couvrir son corps de sable, l'issue n'allait pas pour autant changé en sa faveur. J'avais calculé les probabilités de victoire, je ne pouvais perdre. Je ne voyais pas de défaite même si à mes yeux, ce combat était un échec. Un fiasco total. Je n'avais pu me prouver que j'étais si puissant. Dommage. J'aurais bien aimé montrer ma force dévastatrice sous un meilleur jour et détruire tout ce qui aurait pu se mettre sur mon chemin. La chaleur et le sable de cette île ne m'aidaient pas à me sentir mieux dans ma tête. C'était le bordel dans mon esprit. J'en avais marre. Je pensais à tuer mon adversaire pour me venger de cette humiliation mais ce n'était pas de sa faute. La cause était cette maudite île. Je ne supportais pas la chaleur, encore moins mon pouvoir de l'acide. Les températures trop basses ou trop hautes ne jouaient jamais de mon côté, je détestais ces saloperies. Le pire était que j'oubliais à chaque fois que je ne pouvais exploiter au maximum mes capacités divines.

    Mon attaque avait été ma dernière. Je ne pouvais continuer puisque mon corps ne possédais plus d'énergie. J'avais du mal à bouger, mes jambes me paressaient tellement lourdes. Je finissais dans un état terrible pour ce qui semblait être un affrontement remporté d'avance. Grossière erreur de ma part. J'aurais du le sous estimer, peut-être que j'aurais eu moins de difficultés de cette façon. Voir les choses sous un angle différent. Je devrais apprendre à penser d'une nouvelle manière, je ne sais pas si cela serait une meilleure option sachant ne changera pas pour autant le problème. Je devais réfléchir à une possible solution, cependant le moment n'était pas venu et ce n'était pas le moment alors que le sang s'écoulait de mes diverses blessures.

    J'avais proposé une fin. Belle et savoureuse qui nous permettrait de nous en sortir en vie sans en venir à l'instant où un de nos deux êtres se laissent emmener dans les abîmes de l'Enfer. Je ne tenais guère à en arriver là, je n'avais pas envie de commettre un meurtre. Ôter une vie ne m’intéressais pas, je ne souhaitais que m'amuser et apprendre de mes adversaires. J'avais vu, j'avais vaincu, j'avais appris. L'autre homme n'avait pas l'air de ce vouloir terminer ce combat sur cette agréable note si douce. Il osa foncer dans ma direction pour essayer de me frapper avec ce qu'il lui restait de force. Esquiver à ce niveau du combat, rien de très compliqué. Je trouvais amusant le fait qu'il soit tenace à ce point face à ma personne. J'avais été généreux. J'allais le tuer s'il souhaitait être idiot. Après avoir frappé Yamato de mes poings lors de ma précédentes offensives, j'avais pris la décision d'aspirer ce qu'il restait d'acide sur mes poings par ma peau. Je pensais que le combat allait prendre fin, j'avais fais une autre bourde. Je devais me rattraper à un rocher tandis que je tombais dans le gouffre de la connerie humaine.

    J'avais mis la main sur mon couteau. Je me tenais prêt à le planter rapidement dans la gorge de cette insatiable andouille. Je sentais monter en moi une sensation terriblement exitente. Je me voyais déjà prendre sa misérable vie, le sentiment de plaisir que je prenais en tuant m'envahissait alors que la cible était loin d'être morte.

    Un miracle se produisit. Le combat prit une autre tournure lorsque Yamato accepta de mettre un terme à celui-ci de son plein gré. Merveilleux n'est-ce pas ? Je n'avais pas eu besoin de tuer. J'en avais terminé avec ce combat. J'étais fier de pouvoir dire que ma vie était sauve. Je m'écroulais dès lors au sol. M'appuyant de mes mains pour ne pas tomber entièrement de fatigue. J'étais épuisé. Mes tempes me faisaient atrocement mal comme si une brute appuyait dessus de toute sa puissance. Le monstre me quittait. Je reprenais le contrôle. Je souffrais davantage en voyant tout le sang qui était autour de moi, qui quittait mon corps sans défense. Je ne sais pas si je pouvais aller jusqu'au navire. Je devais me rendre à la prochaine ville, je me rappelais son nom. Elle ne se trouvait pas très éloignée de cette ruine. Arrivé là bas, il ne me restera qu'à joindre un de mes camarades de voyage pour qu'il vienne me chercher au plus vite.

    Une question intéressante me fut poser par mon adversaire. Il voulait avoir des informations sur la forme bestiale et apprendre à la maîtriser. Pas mal. Je ne m'attendais pas à ce qu'il me demande des renseignements. Son comportement était tordant de rire mais je n'avais plus la force de rire. Étrangement j'en avais toujours pour lui répondre. Cela devait être du au fait que je ne parlais que peu aux gens, l'énergie utilisée pour cela devait être garder. Je ne pensais pas correctement, j'avais l'impression de délirer complètement. Je pris une profonde respiration avant de prendre le temps de répondre.

    "La forme bestiale ? Tu parles de ce que nous sommes au fond de nous ? Notre nature ? Si tu veux en apprendre davantage, je te conseille de laisser ce qui te démange intérieurement prendre la place de ce que tu dois considérer comme ta personnalité principale et en faisant cela, tu pourras parvenir à la maîtriser dans quelques années. Tu es un monstre. J'en suis un. Il est possible de maîtriser notre réelle conscience, néanmoins cela prends énormément de temps ainsi que d'énergie. Nous sommes nés pour rendre ce monde plus sombre. Comprends tu ?"
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue (pv Nazario Taizone)   Mer 26 Aoû - 11:38

Kanzaki YamatoCivil
avatar

Messages : 191

Navigation
Doriki:
186/6000  (186/6000)
Fruit du Démon: Oiru Oiru no Mi



La forme bestiale

La fin du combat était certaine, en effet, Taizone avait proposé une fin heureuse. Cependant, je ne l'entendais pas ainsi, je savais qu'il était possible de s'en sortir, j'avais toujours l'avantage du terrain. Il souffrait de la chaleur et de ses blessures, il y avait vraiment un dernier coup à jouer. Pendant, la petite pause qu'il s'est accordé j'avais réfléchi à un plan, ainsi je m'étais recouvert de sable et je cherchais un moyen de récupérer mon sac à dos. J'ai voulu surprendre mon adversaire avec une attaque frontale, mais il avait vu clair dans mon jeu. Ce fut la seule erreur stratégique de ma part. J'avais signé mon arrêt de mort, en ayant foncé sur le Nazario, ce dernier feinta à droite et me frappa à la joue avec son poing droit en mode gant de boxe couvert d'acide, une fois au sol, il voulut entreprendre ma mis à mort en me frappant au ventre avec son acide. J'avais craché du sang au moment de l'impact et je perdais peu à peu connaissance. Une sorte de mort pas du tout paisible. Alors que je me laissais aller, mon instinct de monstre fit surface car si je meurt lui aussi mourra. Pour une fois qu'il m'aide ce connard, je repris petit à petit connaissance, jusqu'au point où j'eus un second souffle. Me voilà maintenant en forme bestiale prêt à en découdre au sommet de ma puissance avec le Dark Killer. Mais là encore, mon coté bestiale me lâcha juste une minute après s'être manifesté; j'ai dû mettre un terme au combat pour que mon adversaire ne me donne pas le coup de grâce, car encore une attaque de sa part pouvait sans doute m'être fatale. De fait, on fut d'accord pour mettre un terme à cet affrontement, nos points de vue devaient sans doute diverger, bah oui ! De mon point de vue, ce combat est en quelque sorte une victoire étant donné que j'en ressors vivant, et j'ai pu rivaliser face à un homme du yonkou qui n'est d'autre que Taizone Nazario le Dark Killer, un pirate recherché. De plus, cela m'a permis de "m'entraîner" avec quelqu'un de puissant. De l'autre coté, je pense que pour Taizone, ce fut un fiasco total puisqu'un pirate comme lui doit me battre en quelques minutes, il devait sans doute m'avoir sous-estimé. Néanmoins, on sort tous deux affaiblis de ce combat; j'ai décidé de le soigner, ce n'est pas à proprement parler un ennemi, je ne veux pas le tuer pour le moment car il est plus fort que moi et il peut m'être utile. En effet, je pris l'initiative de lui poser des questions sur notre forme bestiale.

Me voilà sur le point d'en apprendre plus sur le mal qui m'habite. Taizone m'a dit que si je veux en apprendre davantage sur notre nature, je devais laisser intérieurement ce qui me démange prendre la place de ce que je considère comme étant ma personnalité principale. Ainsi en faisant cela je pourrais parvenir d'ici quelques années à maîtriser ma forme bestiale. Le Dark Killer ajouta également, qu'il faut donc beaucoup de temps et d'énergie pour pouvoir maîtriser notre réelle conscience; et surtout que nous sommes nés pour rendre le monde plus sombre.
J'avais raison, je suis la main de Dieu, je dois détruire ce monde avec tous les humains. Cependant, j'avais d'autres questions à poser. Je lui demandais si on était les seuls à être des monstres, et aussi dans un futur proche de me rejoindre pour accomplir le but de notre existence c'est-à-dire rendre le monde sombre, le détruire.


"Comment fais-tu pour doser le coté bestial, je veux dire pour pas qu'il prenne totalement le contrôle sans mon "accord" ? Et sommes nous tous les deux les seuls à être comme ça ?"

Pour moi, le plus important était de pouvoir garder le contrôle, ne pas perdre la raison comme ce fut le cas sur l'Île des flammes. Je veux aussi bien le maîtriser que Taizone. Je veux comprendre, ainsi, si je réfléchis bien, on est deux êtres distincts: le monstre et l'humain; dès que je suis rempli de haine et de colère et parfois sans rien demander, le monstre prend le contrôle. Cependant, je ne peux pas le maîtriser puis je reviens à moi. Mon travail doit se porter d'abord sur la maîtrise du monstre ensuite sur la conscience partagée comme le fait si bien le Nazario.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue (pv Nazario Taizone)   Jeu 3 Sep - 23:15

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2604

Navigation
Doriki:
3603/6000  (3603/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

Fruit de notre imagination

    La forme bestiale n'était que le fruit de notre imagination. Nous ne sommes pas des animaux, nous n'en seront jamais. Je me demandais pourquoi cet individu était tant intéressé par cet second état qui anime nos vies. Ce n'était pas glorieux d'être comparé à une vulgaire créature sans la capacité de pensée et de conscience. Je me comportais effectivement lorsque je laissais le contrôle à mon double intérieur, de la même manière que ces pauvres bêtes mais j'étais bien divergent sur de nombreux points importants. Nous sommes supérieur car nous avons accepter d'être différent. Tous ne peuvent se voir sous leur véritable nature de prédateur mais dans la vie, il faut choisir entre être la proie ou celui qui chassera celle-ci soit pour affirmer sa puissance soit pour survivre. Je n'avais pas mis de nombreuses années à faire mon choix. Je ne voulais pas être une proie. Malheureusement, nous sommes toujours la proie de quelqu'un. Il n'est pas possible de n'être que le chasseur car il aura éternellement une personne qui cherchera à vous faire la peau pour une certaine raison. Des gens veulent me voir mort, je suis ainsi la cible qu'ils convoitent. J'aime tout de même me sentir autant désiré, cela fait plaisir que des gens pensent à moi sachant que je pense guère à leur sale tête sans réelle valeur.

    Il n'était pas possible de contrôler cette forme car au fond, c'est ce que nous éprouvons au fond mais que nous souhaitons masqué sous d'imposantes couches d'hypocrisie pour nous rendre plus humain tout en commettant des actes inhumains. Il n'est pas agréable de se mentir à propos de sa nature , cependant, ce n'était pas plus mauvais que de laisser cette maudite entité détruire tout ce qui peut se trouver sur son chemin. Je pensais cela, j'agissais dans le sens inverse. Je voulais causer une certaine dévastation autour de moi afin de ne plus être pris pour un clown. J'avais envie de grandeur, je devais montrer l'étendu de mes capacités au monde. Parvenir à mettre en commun mes deux personnalités, serait un fait incroyable bien plus étonnant que tout ce que j'ai pus réaliser durant ma vie entière. Je pourrais devenir tellement fort si j'arrivais à mes fins. J'allais faire mon maximum pour réussir.

    Je pensais beaucoup à énormément de choses à la fois. J'avais la fâcheuse impression que même si je savais que j'étais seul à diriger mon corps, d'autres étaient là. Étrange sensation. Il ne pouvait avoir diverses autres personnes dans mon esprit. Je me connaissais assez bien. J'étais simplement dingue. Rien de très nouveau. Je n'étais pas unique en mon genre même si je suis certain que vous ne pourrez trouver deux Taizone Nazario en ce bas monde. Je pouvais mettre ma main à couper.
    Yamato pensait que je pouvais maîtriser ma bête. Il se trompait. Je ne pouvais lui expliquer la vérité. Il devait prendre le temps de comprendre. Il me demanda comment je faisais pour doser mon autre forme afin qu'il ne prenne pas le contrôle sans mon accord. La réponse était évidente. Je venais de lui dire, il fallait laisser son côté sombre prendre le dessus pour le dominer. C'était le seul moyen. Permettre de cette manière d'exploiter le potentiel afin de l'utiliser à chaque fois un peu plus facilement. J'étais loin de tenir le monstre en laisse et de contrôler ces aptitudes, néanmoins je pouvais généralement choisir quand le faire entrer dans la danse. Je savais au moins faire ça, c'était déjà bon à prendre. J'avais de l'avance sur les autres, car oui, nous ne sommes pas les seuls à souffrir de ce problème. Un problème digne d'une malédiction. Dur à vivre par moment.

    "Apprends à le connaître, laisses toi entraîner dans l’obscurité mais gardes une emprise. Ne te laisses pas corrompre pleinement, sinon tu ne pourras comprendre que nous ne sommes qu'une entité. J'aime pas le dire mais tu dois savoir que cette chose est ce que tu es, c'est le toi que tu tentes de dissimuler. Il ne faut pas en avoir peur. Tu n'es pas unique. Nous sommes nombreux."
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue (pv Nazario Taizone)   Ven 4 Sep - 23:42

Kanzaki YamatoCivil
avatar

Messages : 191

Navigation
Doriki:
186/6000  (186/6000)
Fruit du Démon: Oiru Oiru no Mi



Merci mon ami

Après notre combat, je voulais en savoir plus sur le mal qui nous habite Taizone et moi. Peut-être qu'il avait des réponses ?
Ce fut le cas, en effet, il allait me dévoiler lesdites informations. Après me les avoir divulgués, je fus assez confus. Oui, je devais me laisser aller dans l'obscurité afin que la bête prenne place. En gros, ma personnalité n'est pas celle que je crois, donc mon vrai moi est enfoui dans les profondeurs de ma conscience ? J'avoue, je suis assez perdu. Il ajouta qu'on était là pour une seule raison: la destruction, eh ouais, cette partie là me plait énormément, mon but est finalement conforme à ce que je suis. Je ne déraillais pas contrairement à ce que pensait les médecins de l'asile psychiatrique. Je suis le Salut de l'humanité. Enfin bon, je me demande si Taizone et moi sommes les seuls à avoir une forme bestiale. Aujourd'hui est une journée assez productive, du fait que je me suis battu avec un grand pirate et que cela à aussi constitué un bon entraînement, mais aussi que j'apprends qui je suis vraiment, quelle est ma véritable "identité".

Mais ce que je redoutais le plus était de faire en sorte de tomber dans les abysses de ma conscience, je devais quand même garder une emprise sur la bête afin qu'elle ne prenne pas ma place. Je n'aime pas ce jeu, si je me rate à chaque fois, la bête m'entraînera dans les profondeurs afin qu'elle puisse émerger définitivement. Le Nazario a raison ça va prendre énormément de temps et d'entraînement. Pour revenir à la question du sommes nous seuls, la réponse est non, en effet, il y a d'autres personnes comme nous. Hum, plusieurs annonciateur de la fin du monde ? J'aime ça, ma mission sera plus facile que jamais dorénavant; je veux partir à leur rencontre. Et même, si je peux faire en sorte que ces personnes perdent totalement le contrôle de leur conscience au profit de leurs bêtes ce sera un plus. Ainsi, je pourrais transformer ces gens en une arme de destruction. Certes, ils seront incontrôlable mais leurs bêtes détruiront tout sur leurs passages.

En tout cas ma forme bestiale est le vrai moi selon le Dark Killer, c'est le moi qui tente de se dissimuler. Mouais, pour ça je ne le crois pas trop, je pense que c'est elle qui me donne mes pulsions meurtrières et destructrices. C'est ma force, la haine et les traumatismes que j'ai accumulé au fil de ma vie. Et elle se renforce jour après jour. Le jour où je pourrais atteindre le même niveau de maîtrise que Taizone, le monde va connaître son dernier chapitres.
J'ai demandé à Nazario s'il voulait me rejoindre mais son sourire en disait long, il n'est pas habité des mêmes objectifs que moi. Mais j'aurais eu le mérite de lui demander. Néanmoins je tenais à savoir où se trouvait les autres comme nous, cependant il n'eut aucune idées.
Ce n'est pas grave, il sera logique que je tombe sur eux dans un futur proche. Et quand ce jour arrivera, je serais assez puissant pour les "contrôler", du moins pour qu'ils laissent place une bonne fois pour toute aux créatures qui détruiront la Terre.

Avant de partir, je remercia Taizone pour les réponses et je lui proposais qu'on se retrouve ici même dans un an afin qu'on puisse s'affronter de nouveau.
De plus, afin de mettre mes plans en oeuvre, je lui ai donné quelques informations sur le Tartaros. Je pense que cela fera plaisir à son capitaine, de fait, j'ai besoin que ça cogite en interne afin de me rapprocher de Marde pour avoir plus d'influence sur les gens. Eh oui, je veux constituer l'armée de la mort, le pouvoir du petit me sera extrêmement utile, et si je peux faire en sorte qu'il y ait des désordres en interne je ne m'en priverais pas, je dois gravir les échelons.

Bref, mes nouveaux plans sont de maîtriser la forme bestiale. Gravir les échelons au sein du Tartaros. Retrouver les autres comme moi. Faire en sorte que les bêtes prennent définitivement le contrôle de leurs esprits et les utiliser pour tuer tous les humains.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue (pv Nazario Taizone)   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre inattendue (pv Nazario Taizone)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Taizone Nazario [FINI]
» Combat à coeur opposé [PV Nazario Taizone]
» Retrouvaille inattendue [pv Zarathos]
» Un assassin qui voit rouge [Seconde validation s.v.p]
» Une visite inattendue (PV Roro et Lala)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Sandy-