AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Découverte de la cave du faucon [PV : Zoro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message
MessageSujet: Découverte de la cave du faucon [PV : Zoro]   Dim 21 Juin - 16:22

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18036

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang



En voilà une pièce intéressante


Mihawk m'avait dit de me préparer à partir le plus tôt possible, car mon nouvel équipage m'attendait, mais j'ai décidé de prolonger un tout petit peu, le temps de bien me préparer et surtout de les retrouver sur une île à proximité d'ici sans qu'ils découvrent où j'étais durant ce temps-là. Le faucon avait surement compris que je serai bien rester ici un peu plus, et même s'il me poussait à partir, il m'accorda quand même ses quelques jours en plus. J'en étais contente, car l'idée de me lancer dans la vie de pirate, m'effrayait encore, prendre exemple sur Zoro c'était facile à dire, lui il était fort, et avant de devenir pirate, il était chasseur de pime ! Les combats et tout ça, il connaissait, moi ça tombait dessus et je me faisais écraser.

Quand je le regardais durant ses entrainements, j'avais dû mal à me dire que je pourrais un jour atteindre ce niveau, c'était bien trop hors de ma porté, les deux bretteurs étaient des monstres à leurs façon. Je me sentais toute petite, ça me travaillais d'ailleurs tellement que par moment, je ne remarquais même pas que Perhona me faisait des coiffures des plus originales ou m'avait affublé de fanfreluche. Figaro lui s'en sortait bien, elle n'osait pas le caresser, il était pas assez mignon. À mon avis c'était surtout parce qu'elle avait tenter de lui mettre un chapeau et qu'il avait ouvert grand sa gueule devant sa tête pour lui montrer qu'en une fois, il pourrait la broyer sans effort.

De mon côté, quand j'assistais pas au entrainement ou que la princesse ne m'utilisais pas à mes dépends comme tête à coiffé, je m'entrainais également. J'essayais de sortir plus rapidement des choses de mes blessures, si je me tranchais le bout des doigts, en ce concentrant bien, je pouvais envoyez plusieurs gouttes de sang en l'air pour qu'elles retombent comme de la pluie. C'était jolie mais pas très utiles, je passais donc des heures à faire en sorte que ça retombe en une pluie tranchante, pour que dans un combat, ça puisse vraiment être utile. Et puis les voir avec les sabres, m'avait donner envie d'essayer d'en avoir un, mais l'épée de sang que ma main produisait n'était pas encore très solide …

Quand je ne faisais pas tout ça, je lisais des livres, j'en avais trouvé un sur la médecine, pas très développer, juste quelque petite recette de grand mère visiblement, mais il y en avait un ici qui avait besoin qu'on se soucie un minimum des pratiques médicinales. Car c'était pas Mihawk qui allait jouer les docteurs, de toute façon il nous ordonnait toujours de le faire. Il avait qu'à y aller moins fort aussi. Au moins on en avait qu'un à soigner. Malheureusement, la date de mon départ se rapprochait, je m'amusais bien moi ici. Mon faucon n'était pas encore rentrer et Perhona m'avait proposer de me faire une tenue dite « adorable » sauf que quand j'avais vu le croquis, j'avais prit peur et l'avais laisser à son œuvre.

« Bon, qu'est-ce que je pourrai bien faire moi ? »

Et c'était pas Figaro qui allait m'aider, monsieur baillait et s'était allonger dans le couloir. Merci la solidarité. Zoro lui était surement encore entrain de s'entrainer, me restait plus qu'à trouver une occupation toute seule. Pas envie de me couper aujourd'hui, trop souvent ça me donnait le tournis. En parcourant toutes les salles du château, j'en avais rencontrer des improbables et même des oubliettes qui n'avait pas été nettoyer depuis des siècles, j'avais fini par trouver la réserve du corsaire. Sa cave personnel et bien remplit.

« Pour un petit verre il va rien me dire. »

Je m'étais assise sur un des tonneaux de vin après m'être servis un verre, car parmi toutes les bouteilles, il y avait aussi de grosse barrique. Il y avait beaucoup d'alcool différent même si le vin était dominant, d'ailleurs depuis toujours, il ne me semblait pas avoir vu Mihawk boire autre chose que du rouge.

©Strange.D.Nana


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Découverte de la cave du faucon [PV : Zoro]   Sam 1 Aoû - 15:47

Roronoa ZoroBretteur des Mugiwara
Bretteur des Mugiwara
avatar

Messages : 1815

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Nope




Feat Nana

Tu oses boire sans moi ?!



Depuis combien de temps suis-je ici ? Je ne m'en rappelle pas... Je dirais 3 voire 4 semaines. Cela va faire 4 semaines je crois que Mihawk a accepté de m'entraîner... Je me dois d'être à la hauteur... enfin, si je peux être à la hauteur de ce grand ronchon ! J'ai encore du mal à le considérer comme mon « maître » mais c'est moi qui l'ait supplié d'accepter ! Bien entendu, je n'oublie pas qu'il est mon ennemi et surtout mon plus grand rival dans ce monde mais si je veux un tant soit peu progressé vers mon objectif... Je me dois de suivre ses conseils... même s'il me tape franchement sur le système ! Non mais un mot gentil ? Des encouragements ? Ça le tuerait d'en faire parfois ?! Quel crétin ce sabreur parfois je vous jure ! Il ne fait que critiquer et décortiquer mes moindres mouvements ! Je suis certain que ce qu'il lui va, il s'en fout royalement ou il ferme les yeux pour se concentrer uniquement sur ce qui ne va pas ! Bon c'est un peu le but de ma formation je suis d'accord... Mais de temps en temps, un « bravo » ou un « félicitation » ne serait pas de refus ! Non, Monsieur Mihawk a de trop grands principes et est beaucoup trop fier pour l'admettre ! Qu'est-ce qu'il m'a pris de lui demander de l'aide hein ?! Je vous jure, si ça n'avait pas été la demande de Luffy... Il y a longtemps que je me serais tiré de cette île maudite !

Je me rappelle encore de mon arrivée ici... Perona m'avait sauvé et soigné à sa manière... Je ressemblais plutôt à une momie qu'autre chose mais bon, c'était le geste qui compte pas vrai ? Puis je l'avais rencontré... au détour d'un chemin alors que je cherchais un moyen de me barrer d'ici... Cette rouquine... Nana... Elle se battait contre des Mandrills... Les mêmes qui m'avaient attaqués un peu plus tôt et même si je n'étais pas au mieux de ma forme, j'avais une revanche à prendre sur ces saloperies de singe ! Sauf qu'avec deux côtes cassées et une plaie qui allait s'ouvrir dans pas longtemps, je n'allais pas aller très loin ! Mais cela m'importait peu, j'avais été blessé dans ma fierté et il fallait que je me venge... Je ne pensais qu'à ça en réalité.

Après avoir vaincu ses maudits singes, c'est au tour de Nana de soigner mes plaies et je découvre avec amusement qu'elle est bien renseignée sur Oeil-de-Faucon... je m'amuse à la titiller dans ce sens et voilà que j'apprends qu'elle le connaît depuis qu'elle est gamine ! J'en suis surpris ! Mihawk qui aime les gosses ?! Il est plus pervers qu'il en a l'air ce Faucon ! Quoiqu'il en soit, nous discutons énormément et une complicité s'installe entre nous... Je suis certain que l'Ero-cook serait jaloux de me voir agir comme ça avec une fille mais contrairement à lui, je ne saute pas sur tout ce qui bouge ni sur tout ce qui est jeune et jolie... Faudrait vraiment qu'il calme ses ardeurs parfois celui-là ! Mais la situation devient rapidement gênante quand je trébuche à cause d'une bassine d'eau que nous avait apporté Perona et j'entraîne Nana dans ma chute mais je la serre contre moi pour lui éviter de se blesser... Sauf qu'un léger incident se produit et que quand je me relève, je la vois en topless. Ahem... Je suis mort de honte ! Pourquoi ça m'arrive à moi ça hein ?! Alors que je lui rends son haut qui a atterrit je ne sais comment dans ma main, il fallait qu'en plus le Faucon entre dans la pièce au même moment et nous surprenne dans cette position gênante ! Nana sans son haut et moi en boxer... La honte ! Il nous gratifie d'un sermon dont il a le secret et une fois encore, je n'en fais qu'à ma tête et je vais affronter les Mandrills dans le seul espoir qu'il accepte de m'entraîner !

Sauf que je vais sérieusement le buter ce salopard ! Il m'agace... Je le hais ! J'ai envie de le trancher avec mes sabres ! Mais il s'agit à présent de mon « maître » et que cela me plaise ou non, je dois m'y faire ! Un homme n'a qu'une parole et je resserre ma poigne autour de Shûsui tout en l'entendant me crier que je suis encore bien trop « faible » pour me battre. Je serre les dents ! Je sais que je ne suis pas guéri mais si je veux progresser, je ne peux pas me permettre d'attendre que mes blessures soient guéries ! Il faut que je devienne plus fort maintenant et pas dans deux ans ! Sauf qu'à trop réfléchir, je ne vois pas le coup de sabre d'un des Mandrills et une fois encore, je suis vaincu et inconscient

Je me réveille le lendemain en mode momie une nouvelle fois et en me redressant, je serre doucement les dents à cause d'une de mes blessures. Perona arrive sur l'intervalle et me demande de rester allongé... Je secoue doucement la tête

- Pas envie... Dis-moi plutôt... Tu sais où se trouve Nana ?!

Elle n'en sait rien ! Bon tant pis, je vais la chercher moi-même ! Je me lève doucement et tout en m'aidant du mur, j'avance vers la sortie et je répète la même action dans le couloir. Où est-ce que la rouquine se trouve ? J'entends Perona hurler de revenir me coucher mais non ! Hors de question ! J'ai horreur qu'on me donne des ordres d'abord ! J'avance doucement et j'arrive à me paumer dans les couloirs !

- Putain c'est bien ma veine ! Si je défonce les murs, Mihawk va me tuer ! Et comment je fais alors pour savoir où je suis ?! Tous ces couloirs se ressemblent !!!

Finalement, après de longues minutes à chercher, je tombe enfin sur un endroit intéressant ! Une cave ! Et voilà qu'en plus, la rouquine s'y trouve... sauf que...

- Eh ! T'es pas sympa ! T'aurais pu m'attendre pour boire un verre !

Elle sursaute et je ne peux m'empêcher de rire doucement... avant de grimacer légèrement à cause de ma blessure

- Désolé, je ne voulais pas te faire peur ! Mais n'empêche, t'aurais quand même pu m'attendre ! Tu t'es pris quoi ? N'empêche, je ne pensais pas que Mihawk avait une réserve d'alcool aussi immense ! Il nous en fait des cachotteries !

Déclarais-je amusé tout en la rejoignant et m'asseyant sur l'autre tonneau à ses côtés


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Découverte de la cave du faucon [PV : Zoro]   Ven 7 Aoû - 0:35

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18036

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang



Tu pourrai prévenir aussi !


Ce n'était pas que je n'appréciais pas Perhona, ou bien qu'elle m'effrayait, non c'était plus ses idées qui parfois me faisait peur. Comme la robe qu'elle avait voulu me confectionner. Pourtant je m'étais volontiers laisser faire pour l'aider à exprimer son côté créatif, mes cheveux en avaient vu de belle, je suis sûr rien qu'à la coiffure qu'elle m'avait faite, j'aurai pu vaincre des pirates ou des marines par crise cardiaque de surprise. Alors si en plus il fallait rajouté les tenues … Pour me faire plaisir elle avait même envisager une fraise géante … Enfin me faire plaisir, vu son amour des peluches, je me demandai si c'était pas plutôt pour son propre plaisir. Avais-je une tête à porter un costume de lapin ? Sa version de lapin qui plus est ? Mais bon, tout n'était pas à jeter, elle avait voulu me faire des tenues pour fêter ma carrière de pirate, si certaines étaient plutôt agréable à regarder, sa dernière lubie m'avait fait fuir en quatrième vitesse. Je voulais bien être généralement de bonne composition, mais là c'était trop m'en demander.

Déjà que devenir pirate m'effrayait, alors avec une tenue aussi voyante, autant que je me jette à l'eau dès maintenant. Le côté pratique avec un fruit du démon, c'est que si on tombait à l'eau on devenait une enclume, ce qui faisait qu'on coulait dans les abysses et que notre corps ne serait jamais retrouver, on ne serait pas le genre de noyer à finir échoué sur un rivage, porter par les vagues. D'ailleurs si un monstre marin nous dévorait, est-ce qu'il coulerait ? Pourquoi est-ce que je pensais à cela moi ? Vraiment l'idée de devenir pirate devait me travailler plus que je ne le pensais pour en venir à ce genre de réflexion, pourtant maintenant que je m'étais lancé l'idée, je me demandai vraiment ce que ça ferait. Normalement rien, on était mort, mais à partir du moment où notre fruit repoussait quelque part, est-ce que notre corps serait toujours une enclume ? Ils seraient surement déjà manger par les poissons ...

Comment il faisait lui ? Bon, pour lui ça avait eut l'air facile de décider ça du jour au lendemain, alors pourquoi moi ça me prenait la tête ? Ah oui, mon île natale, mais les pirates n'étaient pas tous méchants, impossible de voir Zoro comme quelqu'un de mauvais, tout comme Mihawk. D'ailleurs lui qu'est-ce qui l'avait pousser à devenir l'homme qu'il était maintenant ? Si seulement il pouvait m'en dire plus, mais non, monsieur était tellement ouvert aux autres … Et si l'hypnose était la seule solution ? Il risquerait de me tuer si je tentais quelque chose d'aussi stupide sur lui, surtout pour en apprendre plus sur son histoire. En même temps s'il était pas si solennel, j'aurai pas chercher ce genre de plan pour lui décrocher une information ! J'étais là depuis des jours, des semaines, j'avais même passé des mois entier en sa compagnie sans rien apprendre. C'était d'un frustrant …

Au moins je compensais avec ma rencontre avec Zoro, avec cette rencontre je me sentais plutôt chanceuse, même si on s'était prit la tête concernant son but de battre mon Faucon, ce qui pour moi était clairement impossible. Et puis il y avait eut cette scène embarrassante … Que la princesse fantôme voit, à la rigueur, que Zoro voit ça par contre j'avais plus aucune dignité, mais qu'en plus Mihawk voit ça … Jamais ne pourrai effacer ce passage de ma mémoire, j'avais tellement envier celui qui avait le fruit de l'invisibilité à ce moment précis. On ne se méfiait jamais assez des bassines, qui aurait pu croire qu'elle nous aurait entrainé dans une telle situation ? Ça m'apprendra à vouloir le soigner et regarder son corps sous toutes les coutures, car avec ses blessures il en avait des coutures ! Je crois que je me contenterai de regarder la cicatrice sur le torse … De toute façon j'avais tout vu, vu le peu de vêtement qu'il avait eut à ce moment-là … Les phrases de Shichibukai résonnèrent encore dans ma tête ...

À force de penser, et de fouiller des salles, j'avais trouver la salle secrète d'Oeil de Faucon ! Sa réserve personnelle d'alcool. Grande, bien rangé, et surtout très bien remplit. J'étais plutôt fière de ma trouvaille, et je m'étais autorisé un petit verre, qui ça dérangerait ? Si personne ne l'apprenait … Bon ma carrière de médecin commençait mal si je me mettais à boire en douce, mais pour le moment mon seul patient était le bretteur à qui j'allais faire un forfait fidélité, le nombre de fois qu'il revenait blessé des entrainements … Rien qu'hier, il avait fallut aller le chercher, vraiment je me demandai comment Mihawk ferait si Perhona et moi nous n'étions pas là. Il le laisserait tout seul comme ça blessé dehors ? Et si on faisait grève juste pour le voir ramener son disciple, après tout c'était lui son maitre.

Mais voilà que soudainement, alors que je buvais mon verre tranquillement, voilà que Figaro s'était mit d'un coup à grogner, car monsieur avait bien daigné me suivre, mais en aucun cas à jouer avec moi, journée repos pour le matou. Il n'y avait à mon sens, aucune raison pour qu'il réagisse et d'un coup une voix, sauf que sur le moment, avant de la reconnaître, après avoir sursauté face à ses deux éléments, j'avais envoyé la bouteille ouverte. Il venait de gagner le contenu et le contenant. Sur que face à un ennemie, une bouteille d'alcool ouverte c'était une arme redoutable … Finalement c'était moi qui avait besoin d'un maitre.

« Désolé, mais tu m'as fais peur aussi ! Qu'est-ce que tu fais ici ? Tu ne devrais pas te reposer plutôt ?! Si dès qu'on te soigne tu repas en guerre sans prendre le temps d'être remis tu vas aggraver ton état tu sais ? »

J'avais totalement occulté le faite que Figaro n'appréciait pas le bretteur, rivalité masculine quand tu nous tiens, d'ailleurs on pouvait parler de ça entre un homme et un animal ? En tout cas il était contrarier, toujours un truc qui allait pas avec lui. Et il retourna à sa sieste. Tout ça pour ça ...

« Mais tu te reposais ! Je pensais venir te chercher pour après ton entrainement, car même blessé tu aurai été capable d'y aller, pour qu'on se partage une bouteille. »

Bien que j'aurai très bien pu courir jusqu'à chambre, sauter sur son lit pour lui faire par de ma découverte. Là ça aurait été moi qui aurait aggravé son état, mauvais plan. En tout cas il avait raison, le faucon nous avait bien caché sa réserve qui était loin d'être petite, à ce demander ce qu'il consommait par jour.

« Tu as vu ? On a découvert son petit vice caché : l'alcool ! Hé hé. J'ai pris la bouteille que tu viens de recevoir … Je me suis dit qu'un petit verre ça ne se verrai pas, ou au pire que si on se buvait la bouteille après, il le remarquerait pas. Enfin maintenant que tu es là, j'ai même pas besoin d'en cacher une pour te retrouver ! »

Je lui avais fait un grand sourire avant de reprendre mon verre, lui il allait surement boire à la bouteille, il nous restait plus qu'à trinquer et profiter d'un moment de détente en savourant l'alcool. Là au moins Mihawk ne penserait pas à venir nous y trouver et surtout à nous surprendre dans une situation délicate ! Plus jamais je ne voulais revivre ça ! Jamais.

[J'espère que ça t'ira ]

©Strange.D.Nana


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Découverte de la cave du faucon [PV : Zoro]   Dim 16 Aoû - 17:07

Roronoa ZoroBretteur des Mugiwara
Bretteur des Mugiwara
avatar

Messages : 1815

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Nope

hrp: T'inquiètes ! Elle est parfaite ta réponse ♥♥




Feat Nana

Tu oses boire sans moi ?!



Mihawk est devenu mon maître hein ? Ouais, je crois que j'ai vraiment touché le fond... Quand je repense à la scène que j'ai fait devant lui... J'ai mis ma fierté au placard pour lui ! Pour lui montrer que je ne plaisantais pas... Je tiens toujours à le dépasser... Mais j'ai l'impression qu'il ne m'en croit pas capable... tout du moins, pas dans l'immédiat ! N'empêche, il s'est appuyer là où ça fait mal cet abruti ! Un mot gentil de temps en temps, ça lui ferait mal aux fesses d'en dire ? Apparemment oui... Mais je ne peux pas le critiquer ! Après tout, si je veux progresser c'est bien grâce à lui que j'atteindrais mon objectif... et que je pourrais cette promesse faite à Kuina... Tiens, ça faisait un moment que je n'avais pas repensé à elle...

Kuina... Dire qu'elle était la première bretteuse que j'ai croisé quand j'étais un gamin... Elle avait peut-être 2/3 ans de plus que moi... Elle était forte qu'elle battait les adultes en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire ! Et je n'ai jamais réussi à la vaincre ! 2001 défaites pour moi... Ce n'est pas très reluisant mais... C'est grâce à elle que je suis devenu plus fort, que j'ai eu cette envie de me surpasser quoiqu'on en dise : est-ce mal de rechercher à toujours vouloir le meilleur pour atteindre son objectif ? Non, je ne crois pas. Et puis, pour être honnête, je me moque de ce que les autres peuvent penser... tant que moi, je sais où je vais, il n'y a aucun problème ! Je lève légèrement les yeux au ciel... Je me demande comment c'est là-haut... Est-ce que c'est grand ? Paisible ? Chaleureux ? Tsch... Pourquoi je pense à ça maintenant hein ? Mais j'espère quand même que tu te portes bien là-haut... T'inquiètes, je n'ai pas prévu de te rejoindre dans l'immédiat... Tu serais bien capable de m'accueillir à grands coups de sabres et de m’asséner une 2002ème défaite ! Mais rassure-toi, Kuina, je tiendrais d'abord la promesse que je t'ai faite et je rejoindrais quand mon heure sera venue... C'est ma promesse

Aujourd'hui, après de nombreuses blessures à cause de ses satanés Mandrills, me revoilà sur le terrain ! Bon, je ne suis absolument pas remis de mes précédents combats mais je n'ai pas le temps de me reposer ! Je ne peux pas prendre le temps de me reposer si je veux devenir le meilleur ! Pourtant, à ma plus grande surprise, même Mihawk m'a fait la réflexion que je devrais me reposer aujourd'hui... Tsch.

- Tu joues les pères protecteurs maintenant ? Si je suis là c'est que ça va non ?! Alors épargne-moi tes sermons et commençons l'entraînement

Il s'approche de moi et me gratifie d'un « tête de mule » en me collant une gifle derrière le crâne et je serre doucement les dents ! Non mais qu'est-ce qu'il a aujourd'hui ?! Il cherche la guerre c'est ça hein ?! Il veut peut-être que j'abrège ses souffrances ?! J'ai horreur quand il joue les papa poule ! Mais peut-être qu'aujourd'hui, j'aurai mieux fait de l'écouter parce que je dois bien avouer que le simple fait de lever mon arme me fait un mal de chien mais je ne l'avouerais pas ! Je serre les dents et je prends mon mal en patience. Me battre avec des Mandrills encore hein ? On ne passera jamais à l'étape supérieure ?! Faut croire que non... Mais après tout, ça ne fait pas longtemps que je suis ici... A peine 4 semaines... et si je dois passer deux ans ici puisque tel est le souhait de mon capitaine... Autant ne pas trop précipiter les choses pas vrai ?! Ouais... Sauf qu'à trop réfléchir... Je n'ai pas vu l'attaque cachée d'un Mandrill et une fois de plus, je me retrouve au sol, couvert de blessures... et surtout, inconscient.

Je ne sais pas qui m'a ramené dans ma chambre... Mais c'est bien dans cette pièce que je me trouve quand je me réveille... J'étais seul avec Mihawk hier alors... je crois... que c'est lui qui m'a aidé... non ? Je passe une main sur mon front... je serre les dents... Bordel, j'ai mal partout... J'ai l'impression de m'être fait écrasé par un rocher de deux tonnes... Mais malgré ça, je me redresse doucement tel le type borné que je suis et j'entends la douce voix de Perhona m'ordonner de rester allongé. Pas envie... Je lui demande où se trouve Nana, elle n'en sait rien... Tant pis, je la chercherais moi-même ! C'est en m'aidant du mur que je me lève et que je sors de la pièce non sans difficultés. Mes blessures me font vraiment souffrir mais qu'importe, je suis un survivant ! Je tiendrais bon ! Après plusieurs détours non voulu dans le château, je trouve enfin la personne que je cherche ! Et la traîtresse boit un verre sans moi ! La vilaine ! Je finis par annoncer ma présence et sa surprise me fait rire ! Enfin pas trop parce que le simple fait de rire me fait tordre de douleur. Je serre doucement les dents et j'attrape la bouteille qu'elle a lâché sous le coup de la surprise et je la regarde, amusé

- Merci pour le cadeau ! Argh... Oui maman je sais ! Maman Perhona m'a déjà fait la leçon ! Je devrais me reposer mais... je voulais juste savoir où tu étais... pour te remercier de ton coup de main pour hier... encore. Je suppose que c'est Perhona et toi qui m'avez ramené dans ma chambre non ? J'ai bien pensé un moment que Mihawk aurait pu le faire mais je ne le voyais pas me porter jusque dans ma chambre alors... encore une fois, il a dû vous le demander à sa manière... n'est-ce pas ?

Autrement dit, il a dû leur en donner l'ordre de manière la plus froide possible ! Ah cet homme je vous jure ! Une vraie porte de prison ! Et je ne plaisante pas. Je m'assois à ses côtés non sans avoir une légère grimace à cause de mes blessures et je secoue légèrement la tête

- Nope. T'inquiète pas ! Aujourd'hui, je n'irais pas me battre. Non pas que je ne veuille pas mais je crois que c'est mon corps qui refuse de lui-même. Donc rassure-toi, aujourd'hui ça sera repos ! Tout du moins, j'essaierais

Puis, je lui fais part du fait que Mihawk nous avait caché sa cave ! Elle est immense ! Je ne sais pas combien de bouteilles il cache là-dedans mais ça peut se compter par centaines voire milliers ! C'était juste... hallucinant ! Je ris doucement sous ses propos

- Aï ! C'est un vilain cachottier ! Tu crois qu'il ne le remarquerait pas ? On parle du même Oeil-de-Faucon ? Celui qui a failli nous écorcher vif la semaine dernière parce qu'on avait eu le malheur de lui piquer la bouteille avec laquelle il buvait ? Bon certes, c'était pendant le repas mais apparemment, Monsieur Mihawk avait ses petites habitudes de grand-mère et c'était marrant à voir ! Mais t'as raison... Maintenant que nous y sommes... Autant déguster ce vin ensembles ! Même si j'aurais préféré une bouteille de saké à la place... M'enfin, c'est de l'alcool... Ça ne se refuse pas, pas vrai ?! Déclarais-je en trinquant avec elle Kampaï !

Déclarais-je avec un grand sourire avant de boire ouais, la moitié de la bouteille !

- Eh, je ne sais pas où il l'a trouvé mais il n'a pas mauvais ce vin ! Il a bon goût en matière d'alcool notre Oeil-de-Faucon !


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Découverte de la cave du faucon [PV : Zoro]   Jeu 20 Aoû - 19:41

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18036

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang



Euh ... Oups ?


Dans ce château on pouvait facilement se sentir seul, et pourtant nous étions cinq à y vivre depuis un moment. Au moins si on avait besoin de solitude c'était facile, il était si vaste que trouver un endroit au calme était plutôt facile, fallait juste marcher et éviter de se perdre. Pour ça je comptais sur Figaro et son flaire. Pour la princesse fantôme c'était encore plus simple, elle passait à travers les murs, ce qui fait que parfois, quand on avait besoin d'un moment à soit, on ne l'avait pas forcément si elle en avait décider autrement, et on ne pouvait rien y faire. Intouchable, et souvent la flemme de parcourir toutes les pièces du château à la recherche de son véritable corps. Parfois je ne saurai dire si son pouvoir était pratique ou bien au contraire effrayant.

Ce qui était effrayant c'était de pensé qu'on ne pouvait pas avoir une véritable intimité quand elle était dans les parages, et quand elle vous cherchait elle ne cherchait même pas à savoir quelle pièce elle traversait pourvu qu'elle vous trouvait vite. Elle pouvait même venir nous espionner quand on dormait, horrible. Enfin tant qu'elle était en vie, c'était que Mihawk avait échappé visite surprise. Si jamais la pauvre venait à le surprendre pendant qu'il était sous la douche, je donnais pas cher de son corps de fantôme. Sûr qu'il trouverait le moyen de mettre fin à sa vie même avec un corps qu'on ne pouvait normalement pas toucher. Moi ça va ça allait, j'avais mon fauve pour monter la garde.

Quand même pour espionner c'est vachement utile comme pouvoir, à voir si je ne devrais pas l'exploité avant de partir d'ici rejoindre ce qui allait devenir ma nouvelle famille. Il fallait bien s'amuser un peu non ? Et vu que je partirai, je ne serai pas puni ! Du moins dans ma tête, si je me débrouillais rien, je ne risquerai rien. À force de penser à m'amuser, j'essayais surtout de m'échapper de la nouvelle vie sur les mers qui m'effrayait tant. Vivre parmi tous ses inconnus, ses pirates … Bon ici j'étais aussi avec deux inconnus, mais maintenant ils ne l'étaient plus, et surtout ils n'étaient que deux tout en sachant qu'on était sur la terre ferme. Là, sur un navire, avec je ne savais combien de personne dedans … C'était terrifiant.

Je me demandai d'ailleurs comment Figaro allait faire pour s'adapter avec tant d'humain, il était si sociable l'animal, que j'avais peur que désintégration se passe mal. Quand je voyais déjà sa réaction vis à vis de Zoro, je voulais même pas imaginer avec les pirates du Moby Dick, parce que là, des hommes forts à proximités de moi, il y en aurait plein, la pauvre bête. De tous les animaux que j'aurai pu recueillir, il avait fallu que je prenne celui qui avait un caractère bien que celui d'un cochon. Mais bon je l'aimais quand même, aussi chiant qu'il puisse être. Et puis il avait quand même réussi à porter le bretteur sur son dos, il avait un bon fond.

Bon j'avais bien cru qu'il allait dévorer Perhona lorsque celle-ci essaya d'en faire une véritable peluche à son goût. Depuis il s'était encore moins éloigné de moi, même pour ses moments de tranquillités, il devait être inquiet que cette expérience arrive de nouveau, mais vu la peur qu'elle avait eut, c'était peu probable. Au moins, là elle était resté à veillé sur notre bel endormi, vu que j'avais refusé de lui servir de cobaye pour ses tenus, j'osais imaginer si elle n'avait pas profiter de lui pendant qu'il dormait … Par Davy Jones ce que je n'avais pas imaginé.

D'ailleurs il arriva alors qu'il devait se reposer, rien qu'à l'observer on voyait qu'il était pas au mieux de sa forme. Il n'y avait qu'une seule solution : l'attacher à son lit. Perhona me donnerait surement un coup de main, faudra juste bien serrer, il serait capable de partir en étant accrocher au lit. Mais à sa remarque je lui fis quand même la moue.

« Chanceux, deux mamans ! Et puis me tente pas hein ! Je pourrai être tenter de te donner la fessé pour être sortit du lit dans ton état alors que tu souffre ! Fait pas semblant que non, ça se voit. Bois ton biberon pour reprendre des forces. »

Dire que le biberon était une bouteille de vin … Pour reprendre des forces hein ? J'aurai l'air malin si je sevrai d'infirmière dans mon nouvel équipage et que comme technique de soin je leur proposais ça. Bonjour le sérieux. Enfin s'ils aimaient boire, ils en seraient peut-être très content.

« Tu crois que Mihawk continue de demander ce genre de chose ? Je crois qu'il en a eut marre de se répéter toujours la même chose. C'est gentil, mais pas besoin de me remercier tu sais, j'aime bien faire ça … Enfin … Bref. Remarque je suis sûr qu'à un moment il va finir par craquer et le faire lui même quand il restera que Perona pour le faire. »

Oui parfois il ne demandait même plus, juste un regard suffisait, et parfois rien qu'à l'expression de son visage et le fait qu'il laissait la porte grande ouverte, on comprenait que Zoro était resté dehors, et qu'on devait le ramener. Je posais mon regard sur lui, inquiète, il semblait souffrir à chaque mouvement,

« J'espère bien que ça sera repos, tu devrais écouter ton corps plus souvent ! Et puis je veillerai à ce que tu te repose, sinon je te jure que je vais finir par t'attacher jusqu'à ce que ton corps soit entièrement remis. »

Je lui faisais un regard sévère, mais vu sa force par rapport à la mienne, j'avais peu de chance d'y parvenir, ou je demandai à la princesse de l'assommer … Avec les bouteilles ça serait facile non ? Surtout que là, on en avait vraiment plein ! On pourrait faire vivre plusieurs taverne avec ce qu'il y avait dedans. Si jamais la carrière de corsaire ne lui convenait plus, il pourrait monter son propre bar, bon avec son amabilité légendaire, pas sûr qu'il ait beaucoup de clientèle.

« Euh … Bah c'est à dire que … Juste une petite bouteille, il aurait peut-être rien dit, et puis il aurait pas su qui c'était ! Au pire vu ce que tu bois, il t'aurait accusé, et moi comme je dois bientôt partir … J'aurai peut-être eut la chance qu'il ne ne le remarque qu'après mon départ. »

Oui pour le coup j'avais pas vraiment pensé à tout, je faisais une petite moue un peu honteuse, avant de lui faire un grand sourire.

« On en trouvera bien une t'en fais pas ! Kampaï ! »

Après avoir trinqué que je regardais descendre sa bouteille à une vitesse folle, alors que je terminais à peine mon verre. D'ailleurs pourquoi j'avais un verre et lui la bouteille ?

« Je sais pas non plus, mais depuis dix ans il en boit toujours, et il en a toujours sur son petit navire aussi d'ailleurs, mais quand je vois ta descente, je crois comprendre pourquoi il voulait pas nous laisser boire à table avec lui, sa bouteille aurait pas tenue tout le repas ! »

Le maitre avait déjà vu venir son élève ! Comme il avait fini sa bouteille j'avais décider qu'on allait continué à boire. Comme il était pas au mieux de sa forme, j'avais décider de le servir moi-même, pour lui éviter ainsi de bouger. Remplissant ainsi mon verre ainsi que le sien, car s'il continuait au bouteille, j'allais pas boire beaucoup, mais j'étais remonté un peu brusquement sur mon tonneau qui s'était mit à tanguer … Et voilà que les trois quart du contenu du verre lui était tombé dessus, Figaro s'était prit le deuxième sans rien dire, s'éloignant juste avec une mine bien dépité.

« Euh ... » Un léger silence s'installa alors que je commençais à être vraiment gênée. « Pardon pardon pardon ! »

Me retournant pour plus le regarder, j'avais fini par remarqué une bouteille dont la forme et la couleur étaient différentes des autres. Le liquide à l'intérieur n'était pas rouge mais ambré. Je ne l'avais jamais vu boire autre chose que du rouge, peut-être que c'était pour ses invités, si jamais il avait des invités. Par contre j'allais le laisser se servir tout seul cette fois … Boire à la bouteille c'était pas si mal aussi.

« Tien j'ai trouvé ça ! C'est pas du saké, mais ça change du vin si tu veux ? »
[Tant mieux alors ]

©Strange.D.Nana


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Découverte de la cave du faucon [PV : Zoro]   Mar 1 Sep - 12:09

Roronoa ZoroBretteur des Mugiwara
Bretteur des Mugiwara
avatar

Messages : 1815

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Nope




Feat Nana

Tu oses boire sans moi ?!



Est-ce que quelqu'un peut me dire pourquoi il a fallu que je reste ici avec cette porte de prison hein ? Non mais sérieusement... Kuma ne pouvait pas m'envoyer ailleurs qu'avec lui ?! Il n'avait pas trouvé un autre entraîneur que cet Oeil-de-Faucon ?! Je vous jure, si j'avais la puissance nécessaire, je lui trancherais volontiers la tête... mais je ne suis pas assez stupide pour croire que je le vaincrais dans mon état actuel. Oh non ! C'est difficile de l'admettre mais je suis loin d'avoir son niveau... Est-ce que je l'atteindrais un jour ? Oui il y a des chances puisque c'est mon objectif ! Mais, il va me falloir du temps pour le vaincre mais, foi de bretteur, un jour, je le vaincrais, je deviendrais le meilleur sabreur au monde et je pourrais enfin tenir cette promesse que j'avais faite à Kuina ! Si je me bats c'est pour elle... et pour mes rêves aussi. Puis aussi pour cette bande de crétins que j'ai rejoint... Je me demande comment ils vont en ce moment... Je suppose que chacun s'entraîne de son côté... 2 ans... C'est le temps que Luffy a choisi pour nos entraînements respectifs... et ainsi, une fois que nous nous serons retrouvés, nous partirons à la conquête du Nouveau Monde ! Ouais... Si je savais ce qui nous attendait réellement après ces deux ans... Je crois que je me serais entraîné encore plus durement... Même à cause de mes blessures, je me serai battu encore et encore, quitte à rouvrir continuellement mes anciennes plaies jusqu'à être capable de supporter la douleur... mais, je ne suis qu'un homme et même si je veux surpasser mes limites, il arrive un moment où mon corps lui-même refuse de m'obéir... et c'est ce qui se passe aujourd'hui. L'accumulation de toutes ses blessures dues aux différents entraînements et combats se fait ressentir et il serait temps que je me repose... Je devrais rester allongé, je le sais mais... Je suis un éternel borné ! Je n'admettrais jamais, ou en de très rares occasions, que j'ai besoin d'aide... Si je ne peux pas me protéger moi-même ou protéger les autres, je ne suis pas digne de cet entraînement ! Ni même de faire partie de cet équipage.

Alors, aujourd'hui, il n'y aura pas d'entraînements. Mihawk me l'a bien fait comprendre hier ! Durant les quelques jours à venir, je devais me reposer... Tsch. Voilà qu'il rejoue les mères poules celui-là ! Ça en devient pénible ! Vraiment ! Bon je veux bien comprendre qu'avec deux gosses comme Nana et moi... Il a de sérieux soucis à se faire ! Déjà la première fois quand il nous a surprit à moitié déshabillé dans une chambre... Alors que nous n'avions rien fait ! C'était juste une accumulation de malchance... mais le fait qu'il nous surprenne ainsi... C'était... affreusement gênant ! Surtout que nous sommes rivaux et ennemis à la base alors me retrouver en boxer devant lui... ouais... il y a beaucoup mieux comme situation ! Alors aujourd'hui, c'est un réveil assez difficile ! La douleur n'est pas réellement supportable mais je fais comme si... De toute manière, je suis assez grand pour connaître mes limites – ou pas – Preuve en est de l'épisode de Thriller Bark... J'étais déjà aux portes de la mort et en plus de mes propres souffrances, j'ai enduré celles de Luffy et de ses combats... Mais... J'ai survécu ! 3 jours de repos complet et j'étais sur pieds ! Même si je n'avais pas complètement récupéré de mes blessures en 3 jours mais il était hors de question que le voyage prenne plus de temps à cause de moi... Quand je vous dis que je suis pire qu'une mule parfois ! Ce n'est pas pour rien. En me levant, j'ai le droit à un magnifique sermon de la fillette spectre rose bonbon... Je suis censé me reposer, oui je sais. Mais un tour pour me dégourdir les jambes ne peut pas me faire de mal pas vrai ?! Alors forcément, quand je me lève, je titube légèrement mais je me rattrape au mur... et une fois certain de mon équilibre, je pars à la recherche de ma rouquine préférée dans les dédales de ce château.

Je la retrouve après m'être paumé un temps, dans la cave. Elle se siffle un verre de vin tranquille... sans moi ! Non mais c'est quoi cette radine ?! Depuis quand elle boit en traître la vilaine ?! Elle ne m'a pas vu... alors je m'approche doucement et quand je m'annonce, elle sursaute et me balance la bouteille de vin qu'elle tenait... Je la rattrape au vol et... je suis mort de rire bien que mes blessures me font assez mal quand je ris. A son tour, elle me fait la morale... Rho c'est bon quoi ! Ce n'est pas comme si j'étais mourant ! Mais sa réflexion... même si au début, j'ai plutôt envie de lui tordre le cou... La fin, elle, me fait doucement rire

- Pas la peine de t'énerver pour si peu ! 2 jours 3 sermons... Heureusement que vous n'êtes 200 dans le château, je serai déjà mort et enterré avec vos reproches ! Oui maman ! Des biberons comme ça, je veux bien en boire toutes les 4 heures !

Bah quoi ?! C'est elle qui me le propose non ?! Puis pour une infirmière, ce n'est pas très sérieux de donner de l'alcool à boire à ses patients ! Quoique... Je veux bien avoir une infirmière comme elle sur le navire ! On pourrait boire plus souvent de l'alcool ! Parce que ce radin de cuistot planque les bouteilles ! Ça devient compliqué de les chercher discrètement ! Surtout que parfois, j'me demande quand il dort... parce qu'il n'est jamais très loin de sa cuisine ! Peut-être qu'il se doute à force qu'on va passer la nuit et que c'est pour ça qu'il reste à proximité ? Tsch. Il n'est franchement pas drôle ! De là, je la remercie de m'avoir aidé une nouvelle fois avec Perona à me transporter dans ma chambre la veille. J'imagine que Mihawk à dû leur demander une nouvelle fois à sa charmante façon... mais apparemment, il n'a même pas eu besoin de le faire

- J'en sais rien... Je ne suis pas vraiment conscient à ce moment là pour voir ce qu'il fait... ou dit. Quoiqu'il en soit, je ne sais pas comment t'as fait pour survivre avec lui pendant autant de temps... Il parle tellement souvent que tu as dû bien t'amuser en sa compagnie ! La fin de sa phrase me fait rire à nouveau mais je m'arrête bien vite en grimaçant légèrement Sérieux ?! Ce jour-là, il faut que je reste à moitié conscient pour le voir faire ! Quoique s'il le remarque, je me prendrais un nouveau sermon sur mon inconscience... Choix cornélien !

Déclarais-je en buvant à nouveau un peu de vin à même la bouteille ! Pourquoi prendre un verre ? Ça gâcherait le plaisir de boire ! Néanmoins, vu qu'elle s'inquiète pour moi, je lui fais la promesse qu'aujourd'hui, je resterais tranquille... en même temps, mon corps a décidé que je ne m'entraînerais pas aujourd'hui... donc j'ai plutôt intérêt à l'écouter... au moins pour cette fois !

- Ah ah ! Je vais finir par prendre ça comme une invitation... Mais de toute manière, même si tu m'attaches, je trouverais toujours le moyen de me détacher. J'peux pas me permettre de me reposer... J'ai 2 ans pour devenir plus fort et rejoindre les autres... J'peux pas me permettre de perdre du temps à dormir... même si mes blessures me font souffrir, j'endurerais la douleur... Il n'y a rien de plus simple

Bon, j'avoue que je passe pour un type complètement taré mais, c'est ce que je pense ! Je ne peux pas me permettre d'attendre... J'ai toujours agi comme ça, sans me soucier de ma santé et... je dois bien avouer que même Chopper, depuis qu'il a rejoint notre équipage, n'en peut plus de ma désobéissance à ses ordres de médecin... et la jolie rouquine ne dérogera pas à la règle. J'écarquille les yeux de surprise sous ses paroles et prends un air faussement choqué

- Pardon ?! Tu aurais osé me faire accuser à ta place ?! Non mais tu mériterais une claque pour la peine ! Bien entendu, avec un sourire amusé plaqué sur les lèvres, j'ai l'air complètement crédible T'as de la chance de m'avoir filé la bouteille avant sinon, tu aurais eu le droit à ta célèbre claque derrière la tête !

Déclarais-je en lui tirant la langue comme les mômes avant de rire doucement devant son air. Eheheheh ! Ce que ça faisait du bien de se détendre un peu ! Je pris une mine un peu plus intéressée

- Ah ?! Tu sais où il planque ses réserves de saké ?!

Bah quoi ? C'est elle qui a commencé à me dire qu'on en trouverait une ! Donc je suppose qu'elle doit connaître les cachettes du Faucon ! Ouais c'est beau de rêver je sais. Je finis par descendre le reste de la bouteille cul-sec et dommage... Il était bon ce vin ! J'aurais peut-être dû l'apprécier un peu plus longuement... M'enfin... Je retrouverais bien une bouteille de ce cru d'ici là !

- Rho quoi ? T'es jalouse de ma descente petit ?! Si tu veux, prends-toi aussi une bouteille et on verra qui boit le plus ! De toute façon, Mihawk garde tout pour lui ! La preuve, il ne nous a même pas parlé de cette cave ! T'imagines, si tu ne l'avais pas trouvé, nous serions passés à côté de quelque chose !

Non, je ne venais absolument de lancer un pari à la con... Mais autant s'amuser un peu non ?! Mais... On dirait que Madame Chance n'est pas avec la rouquine aujourd'hui ! Non content d'avoir pris une bouteille en plein vol tout à l'heure... Voilà qu'à présent... Je me prends carrément du vin sur le pantalon ! Je grimace légèrement parce que d'une... C'est froid ! Et de deux parce que j'ai eu un sursaut de surprise et que ça m'a relancé la douleur de mes blessures ! Ouais là pour le coup, je maudis intérieurement la rouquine et sa malchance !

- T'en fais pas va ! Tu viens juste de trouver une nouvelle façon de cautériser les plaies beaucoup plus rapidement !

Bon, j'avouerais que je ne suis pas le seul à m'être mangé du vin sur la tronche ! Le gros chat aussi s'en est pris et ça, ça me fait sourire ! Je tourne la tête vers elle quand elle me présente un nouvel alcool... ambré... Oh ? Whisky ?! Mihawk a du whisky planqué dans sa cave ?! YATTA !

- Mihawk nous a caché qu'il était amateur de whisky ?! Envoie la bouteille mais cette fois-ci, je me sers tout seul ! J'ai pas envie de me prendre 40° degré d'alcool sur mes blessures ! Lâchais-je dans un petit rire avant de me servir un verre et de lui en tendre un aussi ! Après tout, autant qu'elle y goûte aussi non ? Ça ne vaut pas le saké certes, mais ce whisky... pourrait presque me faire oublier l'envie de boire du saké ! Il est excellent ! Tu ne bois pas ?

Demandais-je surpris parce qu'elle n'avait pas encore touché à son verre de whisky... Timide peut-être ?


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Découverte de la cave du faucon [PV : Zoro]   Mar 8 Sep - 23:03

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18036

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang



Une première fois


Pourquoi avoir décidé d'un coup de prendre le large ? Mihawk m'avait offert une nouvelle vie dans un endroit paisible, à croire qu'il avait suivi les dires de Shanks pour trouver cette île, pensant sans doute que si le roux avait trouvé ce coin de terre accueillant, il en serait de même pour moi ? Mettait-il tous les cheveux rouges dans le même cerveau ? Possible, les interactions avec autrui semblaient si limitées avec lui que comprendre le comportement des autres devaient lui être étranger. Il faisait surement au plus simple dans sa logique. Si l'un aimait ça, alors ça devait être le cas pour les autres. Bien qu'il soit surement plus réfléchit que ce genre de réflexion plus que simpliste. Mais alors pourquoi ? Cet endroit était, en effet, très bien choisis, le yonkou n'avait pas mentit au Shichibukai, c'était une petite île simple et agréable à vivre, à part le grand incendie, je n'avais jamais eut à m'en plaindre, j'y menais une vie paisible, mais solitaire. Certes, je sortais voir le reste du monde, enfin les habitants de l'île, il fallait bien pour faire mon marché, et puis étant arrivé enfant, beaucoup s'étaient occuper de moi, j'avais dû faire quelque petite tâche dans le village en échange de nourriture. Tout le monde était gentil et avait fait un effort pour m'aider, je m'en étais sorti très facilement, même si je ne parlais pas.

Mais c'était trop calme, enfin non. Ce n'était pas ça, c'était que je n'avais pas d'attache, cet endroit bien que j'y n'y étais pas malheureuse était pour moi : le lieu où on m'avait laissé. Rien de plus. J'y étais seule et triste. Chaque jour, là-bas, me rappelait ce que j'avais perdu même si la douleur s'estompa petit à petit, car je compris que cela n'était pas la fin du monde, même si enfant, j'aurai cru que toute une île réduite en cendres par les pirates choquait plus les mentalités, mais non un fait banal et sans grand intérêt pour le reste du monde. J'en fus un moment choquée. Le plus dur fut que là-bas, chaque jour, je me dis que j'étais un fardeau, petite, faible inutile, muette. Chaque matin, je n'espérais qu'une chose : grandir et devenir forte. Je croyais naïvement, comme beaucoup d'enfant abandonnés sans doute, que si je changeais, on viendrait me récupérer. Cette idée était devenue fixe avec le temps, j'y mettais beaucoup d'espoir, je souhaitais qu'un jour, il revienne me pendre, que je ne sois plus seule, malheureusement les jours, les semaines, les mois, les années passèrent sans qu'à l'horizon, je ne vois la silhouette de son navire si atypique, me disant : demain. Mais ce demain n'arriva jamais.

Alors à force d'en souffrir intérieurement, un beau jour je m'étais dit que c'était sans doute à moi de lui montrer que j'avais grandi ? Que lui était bien trop solitaire et renfermer pour comprendre les autres et interagir de lui-même avec eux, donc je devais tout faire moi-même. Mais j'avais longuement hésité, j'avais eut peur de le décevoir, de ne pas avoir suffisamment grandi, d'être encore un fardeau. La voix m'était revenue, mais ce n'était surement pas suffisant pour lui, d'autant que bavard comme il était, c'était surement la chose la moins importe à ses yeux pour qu'il ne me laisse pas derrière lui. Son dos était si loin, mais je n'en voulais pas, j'avais voulu rester à ses côtés, mais il ne m'en jugea pas capable, dix ans après son avis aurait-il changé ? Un beau matin, je pris le taureau par les cornes et je pris le large. J'avais eut vent que deux jeunes garçons de cette île aussi avait prit le large, mais pour devenir pirate. Pirates… Des barbares, comment pouvait-on si jeune vouloir devenir pirate ? Comment même les villageois pouvaient-ils apprécier des personnes désirant mener une vie de criminel qui irait piller et massacrer des villages entiers ? Je n'arrivais pas à comprendre, cette île ne fut définitivement pas pour moi. Une simple terre d'accueil pour un temps.

C'était dans ses souvenirs nostalgiques que je savourais le verre que je m'étais servie dans la cave du Faucon sans son avis. Comme si boire les mêmes boissons que lui me rapprocherait de lui. C'était stupide, finalement je n'avais peut-être pas tant grandi que cela. Depuis que j'avais été laisser sur East Blue j'avais eut des contacts relationnels, mais toujours d'un strict minimum, jamais vraiment d'attache, depuis dix ans mon seul lien en dehors de lui, fut Figaro, mais depuis quelque jour cela changeait, mon monde s'agrandissait, en vivant sous son toit, j'avais découvert d'autre personne, et tout semblait différent, ça me perturbait un tantinet. N'y était pas vraiment habitué, non pas que mon éducation et le reste, c'était arrêter ce fameux jour il y a dix ans de cela, mais ma socialisation oui, d'une certaine façon, ne s'était plus jamais ouverte qu'à de la simple politesse. D'ailleurs l'un de ceux qui me perturbait tant entra en scène, son entrée me perturba tant que je lui avais jeté par réflexe ma bouteille de vin avant de le gronder. Mais ça, il devait en avoir l'habitude, à croire qu'on s'était tous mis d'accord pour lui en faire, sauf que non, c'était juste son caractère qu'il faisait qu'il en recevait automatiquement.

« Ah ah ! Ça s'est sûr ! Mais je crois qu'on serait tous devenu fou à entendre successivement tout le monde te faire des remontrances ! Aller si tu es sage et que tu te reposes convenablement, je t'apporterais ton biberon journalier discrètement ! »

Bah oui parce que je doute que le faucon soit d'accord pour que j'utilise a réserve personnelle pour requinquer son élève, surtout sans sa permission. Mais l'idée m'amusait au point que j'en riais d'un tout léger avant de reprendre mon sérieux. Quelle infirmière digne de ce nom proposerait à ses patients de l'alcool pour reprendre des forces alors que ça devrait servir de désinfectant en cas d'urgence s'il n'y avait rien d'autre à porter de main. Voilà que j'allais être irresponsable.

« Oui, ça, je confirme… Mine de rien, c'est toi qui nous prends toute notre énergie ! Te porter, te ramener jusqu'à ton lit, te soigner… Impossible de se reposer avec toi ! On devrait demander une compensation tien ! »

Puis je repense à ce qu'il dit, revoyant le faucon aussi muet qu'une tombe, les yeux fermés, les mains croisées sur son navire, tandis que moi à ses pieds, le regardait avec mes grands yeux attendant un signe de sa part qui ne semblait jamais vouloir venir.

« Ah ça… Je m'y suis habitué, je n'avais pas le choix, sur son petit navire, je ne pouvais rien faire d'autre que de rester à ses côtés et puis à ce moment-là… J'étais muette, donc la conversation aurait été difficile. » Même si j'avais bien vouloir qu'il me parle, cela n'aurait servi à rien. « Ou peut-être qu'il te laisserait tomber sur le sol en te disant que tu es suffisamment en état de te débrouiller tout seul, ou qu'il t'assommera de honte que tu le vois te porter ! »

J'imaginais les deux scènes et cela me fit rire, la tête de Mihawk était si facilement imaginable avec son air bougon constant, à croire que son visage n'avait pas d'autre expression. Puis j'avais grondé Zoro pour qu'il se repose, je n'avais pas le voir se tordre de douleur, ni même se voir constamment son sang couler, pour une fois, je voulais qu'il aille bien, même si le mot était mal choisi, car il avait encore des blessures et qu'on voyait bien qu'elles le faisaient souffrir de temps à autre.

« Une invitation ?! C'est bien ça qui m'inquiète… J'ai aucune idée de comment t'attacher pour que tu ne t'échappes pas, j'ai l'impression que quel que soit le moyen, tu y arriveras, c'est terrible !!! Ne te surmène pas trop, ça serait affreux si tu corps venais à céder avant ton esprit. Espèce de masochiste, je suis sûr, c'est ton vice caché d'aimer souffrir ! »

Je pris un air effrayé de cette révélation de sa perversité, bien qu'on vît que mon expression n'était pas sincère, comme si d'un seul coup, l'image de Zoro voulait en éclat. Il est vrai que s'il aimait souffrir et que c'était un plaisir pour lui, on aurait quelque question à se poser quant à sa situation mentale.

« De toute façon, tu es déjà monstrueusement fort, je n'ose même pas imaginer ce que tu seras dans deux ans, surtout si c'est Mihawk qui t'entraîne ! »

Je lui avais fait un grand sourire, je le pensais vraiment, pour moi sa puissance était déjà terriblement effrayante, même si à mes yeux personnes ne pouvaient être plus fort que mon Faucon, on ne pourrait jamais le surpasser… Normalement.

« Te faire accuser ? Non, te laisser te faire accuser, car je n'aurai plus été là … Oui. Et puis tu pourrais toujours rejeter la faute sur Perhona au pire ! Qui nous dit qu'elle ne boit pas en douce elle aussi ? Ah non pas la claque ! Que tu sois l'élève de Mihawk pour le combat, c'est une chose, mais pas pour ça ! »

Je mis mes mains derrière ma tête comme pour la protéger en lançant une moue au bretteur, j'en avais déjà suffisamment avec l'un, pas besoin d'en rajouter avec l'autre, ma tête allait finir toute moelle à force ! Mais sa langue me fit sourire, effaçant ma moue d'un seul coup.

« Je suis certaine qu'il en a quelque part, donc on en trouvera forcément, et si je vois une bouteille et que tu ne fais pas de bêtise, je te préviendrais ! »

Puis à voir sa bouteille vide, j'étais plus très sûre de vouloir chercher les bouteilles de Saké qui devait être plus rare ici, l'oiseau de proie ne buvant pratiquement que du vin rouge, soit bien la majorité écrasante des bouteilles qui se trouvaient ici.

« Un peu… Tu fais ça juste pour gagner avoue ! Vil personnage ! Comment tu dis ça en plus ! Et le gagnant gagne quoi ? » Je lui lançais un regard accusateur, mais bon, je pouvais toujours faire un effort si le jeu en valait la chandelle. « Il n'est pas très partageur, je crois, bon là, il partage bien son château, c'est déjà un miracle. Peut-être qu'il ne voulait pas qu'on sache à quel point il aime boire ? Si ça se trouve dans sa table de nuit, il a une bouteille planquée. Oh oui, j'aurai regretté de ne pas l'avoir trouvé et y goûter ! »

Avec son pari, j'avais resservi les verres, bien que j'allais perdre, j'avais répondu à la provocation en jouant les outrés, sauf qu'en plus d'avoir peu de chance de gagner, j'avais peu de chance tout court, car il y eut le moment tragique ou je reversais le verre sur Zoro et aussi Figaro. Morte de honte, je m'étais cachée le visage avant de me retourner, priant pour que je disparaisse à la seconde. Prière jamais exhaussée. Même avec ce qu'il me dit, je me sentais mal à l'aise. Puis j'avais trouvé une bouteille d'un autre genre, du Whisky, et je l'avais tendu au bretteur sans le regarder, encore gênée de l'avoir ainsi trempée.

« Pardon… »

Ça réflexion me mit mal à l'aise, ma maladresse me fit vraiment honte et je me sentis si sotte, au point que j'osais même plus toucher une bouteille ou un verre de peur de créer un accident, me plongeant dans mes pensées.

« Hein ? Ah oui, non désolé, j'ai si peur d'être de nouveau maladroite et de voir le verre finir ailleurs que dans la bouche ... »

Je lui fis un sourire gêné avant de le boire, une moue de dégoût, c'était atrocement fort jusqu'à ce que l'arrière-goût se fasse sentir, bien meilleur tout d'un coup, et ma moue disparut. Soudain, je réalisais que je n'avais jamais bu ainsi, quelque fois ça m'était arrivé de boire un verre, mais j'avais toujours était seule, et je n'avais jamais goûté autant d'alcool différent.

« Au début, ça surprend, mais il est vraiment bon ! On se reprend un petit verre ? On a bien le temps de voir qui descendra le plus de verre avant la prochaine bouteille non ? »

Je lui fis un grand sourire, n'avions-nous pas après de l'alcool de riz à chercher ?

©Strange.D.Nana


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Découverte de la cave du faucon [PV : Zoro]   Ven 23 Oct - 23:39

Roronoa ZoroBretteur des Mugiwara
Bretteur des Mugiwara
avatar

Messages : 1815

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Nope




Feat Nana

Tu oses boire sans moi ?!



Le réveil est difficile... Où est-ce que je suis déjà ? Ah... On dirait ma chambre... Je sens des bandages autour de mon torse... Hmm... On dirait que mes deux infirmières attitrées du moment sont passées par là... Ouais ça doit être ça... Sauf que je n'ai pas envie de rester allongé toute la journée mais à cause de mes blessures, je suis censé rester alité plusieurs jours... au moins le temps de laisser à mon corps se rétablir. Sauf que non, je suis plus têtu qu'une mule et je me lève avec grand peine. Mes blessures me font encore souffrir... L'entraînement la veille n'a pas été de tout repos mais avec Mihawk de toute façon, ce n'est jamais une partie de plaisir. Après tout, je n'ai pas le droit de broncher puisque c'est moi qui ait tenu à ce qu'il m'entraîne malgré le fait que nous soyons ennemis. Nous sommes deux épéistes et mon but ultime c'est de le surpasser... Mais pour ça, il me faut être encore plus fort et toujours plus... Malheureusement, ce n'est pas avec mes capacités actuelles que je pourrais y parvenir ! La preuve en est de Thriller Bark... Je n'ai même pas pu protéger mon capitaine dès le départ... Je reste un instant interdit en observant mes mains... Comment je peux tous les protéger si je reste aussi faible hein ? Si je ne peux pas vaincre mon « maître » je ne suis pas digne d'être un épéiste... et je ne pourrais jamais tenir ma promesse faite à Kuina. J'ai un léger sourire... Elle doit bien se foutre de moi là-haut, tranquillement posé sur son perchoir. Je suis certain que si elle était encore parmi nous et que, si elle m'entendait parler ainsi, elle me giflerait... juste pour me remettre les idées en place. Après tout, elle n'était pas ma meilleure amie pour rien.

Mais voilà, à présent, j'avais une autre personne sur qui compter ; cette rouquine que j'ai rencontré quelques jours auparavant dans cette même demeure. Je sais, ça fait court comme laps de temps pour connaître quelqu'un mais, au final, nous avons plusieurs points en commun. Le premier étant l'alcool... Elle cache bien son jeu la petite ! Le second étant... Oeil-de-Faucon. Dit comme ça, ça sonne vraiment bizarre... mais Mihawk est une sorte de lien entre nous... Aujourd'hui, il est mon maître tout comme il a été le sien des années auparavant. Maintenant, il agit un peu comme un père pour nous et parfois, c'est un peu bizarre... Je ne me rappelle pas vraiment de mes parents, j'ai toujours vécu au dojo avec le père de Kuina mais... j'imagine que si j'avais passé du temps avec mon père, il aurait agi certainement comme lui... Allez savoir. M'enfin, là n'est pas la question... Pour le moment, j'essaie de tenir sur mes jambes mais elles sont encore bien trop faibles pour supporter mon poids. Je me serais lamentablement écrasé sur le sol... si je n'avais pas réussi à me rattraper à temps grâce au mur. Perhona arrive sur l'intervalle et voilà que je fais disputer comme un gamin pris en plein vol de biscuits. J'ai beau lui dire que je me moque de devoir rester allongé... Pour le moment, je veux voir Nana et savoir comment elle va... J'ai le droit non ?!

C'est donc non sans mal que je me déplace dans les allées du château. Autrement dit, je suis carrément paumé ! Ce n'est absolument pas drôle ! Toutes les pièces se ressemblent, ça devient énervant pour se repérer dans cet endroit de malheur. Pourtant, après des « années » de galère, je me retrouve devant la cave... Une pièce que je n'avais jamais découverte avant ce soir... et où je retrouve ma rouquine qui boit en traître... sans m'attendre ! Je lui en fais la remarque et surprise, elle me balance la bouteille de vin qu'elle buvait en cachette... et que je rattrape sans difficulté... enfin, c'est ce que j'arrive à faire croire vu que mes blessures m'empêchent de me mouvoir réellement comme je l'aimerais. Une fois remise de sa surprise, je m'installe à ses côtés sur un tonneau et on entame la discussion... Et son commentaire sur le biberon journalier me fait rire... mais ça fait mal !

- Vous n'avez qu'à simplement éviter de me faire des remontrances et vous ne serez pas fatigués ! C'est plutôt honnête comme compromis non ? Je sais d'avance que la réponse sera non... Puisque que, même à la minute où je vous parle, je suis censé être dans mon lit... et où est-ce que je me trouve ?! En train de boire de l'alcool dans la cave privée de Mihawk avec sa protégée ! Tu entends quoi par « me reposer convenablement ? » Déjà que Chopper a des difficultés à me faire garder mes bandages plus de 5 minutes... Je suis curieux de savoir ce que toi, tu pourrais m'inventer pour me forcer à rester couché

L'alcool, certes, pourrait aider... mais ça ne suffirait pas. J'ai besoin de bouger, de m'entraîner. J'ai besoin d'être au top de ma forme le plus rapidement possible ! Ouais en fait, Nana a raison... Je dois réellement être maso pour aimer la douleur à ce point.

- Eh ! Ce n'est aucunement ma faute ! Le seul responsable c'est Oeil-de-Faucon. Si tu as des réclamations à faire, c'est à lui qu'il faut te plaindre... Pas à moi ! Moi, je ne fais que suivre ce qu'il m'enseigne

Elle a bon dos cette excuse tiens ! Ne suis-je donc pas le premier à m'énerver contre Mihawk quand il me paterne trop ?! Surtout que je déteste quand il me croit incapable de faire telle ou telle chose, au point que je me sens obligé de lui prouver le contraire... ce qui m'amène toujours au même résultat... Je finis découpé de partout, avec au réveil, des bandages tout le corps... Ouais, c'est pas mal comme entraînement !

- Même muette, vous auriez toujours pu parler par message interposé... Le papier ça existe de nos jours... M'enfin, ça serait revenu au même remarque... Il est tellement causant, qu'il aurait pu jeter les feuilles que tu lui écrivais... Ouais... T'as dû t'amuser avec lui dans ton enfance ! Comparé à la tienne, je trouve mon enfance bien moins terrible Puis nous évoquons le fait que Mihawk serait mort de honte s'il devait me porter pour me ramener dans ma chambre... parce que mine de rien, ce sont toujours les filles qui doivent le faire et... non pas que je sois énorme, mais je ne suis pas un poids plume non plus Ahahahahahah Mihawk ? Me porter ? Sérieusement, ce jour-là, si tu peux filmer cette scène... fais-le ! Cela sera certainement la seule fois où il le fera !


Déclarais-je à moitié amusé avant de me prendre un petit sermon de sa part pour mon inconscience. Bon, elle n'a pas entièrement tort, je devrais me reposer à cause de mes blessures mais je hais rester sans rien faire...

- Eh bien, je vais te faciliter la tâche... Ne m'attache pas et tu ne craindras pas que je m'enfuie Ouais je sais, c'est pas drôle Je sais déjà ce que tu vas dire... Je devrais me reposer et attendre que mes plaies soit cicatrisées... Je ne peux pas. Comment puis-je espérer atteindre un seul de mes objectifs si je ne suis pas plus résistant que ça ?

En réalité oui, je suis masochiste. Je dois certainement l'être puisque j'ai l'impression d'aimer souffrir ! Mais en réalité... ce n'est pas que j'aime ça... c'est juste qu'à force, j'ai appris à endurer la douleur que je ressens... et c'est le plus souvent en repoussant mes limites que je deviens plus fort... Alors si aujourd'hui, je dois encore repousser la douleur... qu'il en soit ainsi.

- Monstrueusement fort ? Je ne suis pas certain non... Si je l'étais réellement, j'aurai réussi à vaincre Mihawk depuis longtemps... et ce n'est pas le cas. Je ne suis pas encore assez fort... J'en suis même loin...

Trop loin. Et si je veux protéger ceux que j'aime hein ? Comment je fais avec ma force actuelle ? Je les laisse mourir sans réagir ? Inconsciemment, je serre les poings devant ce fait que je n'avais, encore, jamais réellement accepté. Cela fait déjà mal de penser qu'on n'est pas assez fort mais l'admettre à haute voix, c'est autre chose.

- Mais en fait, t'es une peste ! Depuis quand tu agis en traître comme ça dis-moi ? Le faucon t'a vraiment mal élevé ma parole ! Il faudrait que je lui en touche deux mots à ce sujet ! Déclarais-je amusé avant de rire doucement en voyant son geste de protection et de m'arrêter en grimaçant... une nouvelle fois Eh, si je suis l'élève de Mihawk, faut que je le sois à 100%... avec et sans les mauvaises habitudes qu'il a

C'est mesquin oui je sais... Mais c'est drôle parfois de lui coller une claque derrière la tête ! De toute manière, ce n'est pas comme si elle ne se vengeait pas derrière ! Ensuite, elle me parle de saké... Alors oui, mes sens se mettent en alerte et je deviens, soudainement, beaucoup plus réactif à l'entente du nom de ma boisson favorite... Mais c'est une fausse joie

- Pas de bêtises, pas de bêtises... Ouais... Donc j'aurais jamais de saké en réalité !

Déclarais-je sur un ton de gamin privé de son plus beau jouet. Il ne manquerait plus que je croise les bras pour accentuer le côté boudeur et le tout serait parfait ! Mais je ne fais rien de tel, à la place, je me descends cul-sec la bouteille de vin que j'avais en main. Merde, j'aurais dû mieux l'apprécier celle-là ! Elle n'était pas si mauvaise au final... Tant pis

- Ce que gagne le gagnant ? Excellente question... Soit. Si tu gagnes, je consens à rester coucher une semaine le temps que mes blessures cicatrisent. Si je gagne, je reprends l'entraînement dans deux jours, et tu ne pourras rien dire. Plutôt honnête non ? Par contre, là je ne peux pas me retenir de rire mais ça me fait toujours autant souffrir alors je me tiens doucement les côtes en grimaçant légèrement avant de reprendre Ne me fais pas rire comme ça je t'en prie ! Mais j'imagine aussi la bouteille de vin planquée dans le tiroir de la table de nuit de Mihawk... On devrait aller vérifier un de ces jours ! Dès qu'il aura le dos tourné... Ça ne devrait pas trop être compliqué...

Mais il faut croire que la malchance de la rouquine nous poursuit encore. Non content d'avoir attrapé la bouteille de vin en plein vol, voilà que je me prends un verre de vin carrément sur le pantalon et aussi sur le tee-shirt ! Là, je serre les dents parce que l'alcool sur une plaie à vif... Ce n'est pas, franchement, très agréable ! Mais bon... ça a le mérite de me réveiller un peu

- Hey, ne t'en fais pas ! Les accidents ça arrive. Par contre, ne m'en veux pas mais le tee-shirt mouillé sur les plaies à vif... c'est pas super agréable comme sensation

Et c'est ainsi que sans attendre de réelle réponse, j'enlève mon tee-shirt pour ne laisser apparaître que les bandages récents et anciens qui décorent mon torse... D'ailleurs, il y en a un peu trop à mon goût.

- Te prends pas la tête pour si peu ! Au pire demande au gros chat de te servir de plateau pour amener les bouteilles

Ouais je sais, c'est pas drôle... Mais je m'en fiche... Moi ça m'amuse ! Vidant mon verre de whisky d'une traite, j'ai un goût de trop peu sur les lèvres... mais je constate aussi que la demoiselle ne boit pas alors je lui demande si elle n'a plus soif... mais en fait si ! Et à sa demande, je ne peux m'empêcher de sourire, amusé

- Ravi de te l'entendre dire ! Vas-y ! Balance le second verre petite ! J'ai un pari à tenir et je compte bien le remporter !


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Découverte de la cave du faucon [PV : Zoro]   Dim 25 Oct - 1:53

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18036

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang



Il fait chaud non ?


Mihawk était un crétin. Zoro était un crétin. Ils étaient tous les deux idiots. Je ruminais ça depuis quelques minutes et plus le temps passait et plus j'avais envie d'hurler leur bêtise au monde entier. Pourquoi est-ce qu'ils étaient idiots ? Parce qu'ils se battaient ! S'ils se battent, ils se blessent, logique. Mais j'aimais pas le sang, alors l'idée d'un blessé … Bon Mihawk avait l'avantage de ne jamais être blessé, du coup je ne l'avais jamais vu, s'il l'avait été en ma présence, il l'avait bien caché. Ça n'empêche que ça m'énervait quand même, car du coup il blessait les autres. Bon, ça à vrai dire c'était le cadet de mes soucis, j'avais l'habitude qu'il tue des gens, et en vérité ça ne me faisait pas grand chose de le voir faire ou de le savoir. Par contre ce qui me dérangeait plus c'était qu'il blesse Zoro avec qui on vivait, et que du coup je devais tout le temps le soigner avec Perhona. D'ailleurs si elle était pas là avec son débit de parole constant et sa voix plutôt haute, je me serai plus souvent évanoui à la vu du sang qu'à le soigner. Je risquerai de faire une piètre infirmière si je réglais pas ce problème, et dans un équipage pirate, j'allais voir du sang plus souvent que je ne le voudrait. Zoro était plutôt une bonne épreuve pour me préparer à mon futur rôle.

La vie de pirate … En vérité, ça m'aurait bien plus de rester ici avec Perhona, Zoro et Mihawk. La demeure était un peu grande, il n'y avait jamais de soleil, mais je préférais cet endroit à l'île sur laquelle il m'avait abandonné durant dix ans. Si je m'étais pas bougée, il serait sans doute jamais venu me voir, à ce demander s'il avait pensé à moi durant toutes ses années. Finalement je ne voulais pas savoir, c'était moi qui me faisait des idées, j'avais juste était un poids mort qu'il avait ramassé et pour avoir bonne conscience histoire de se dire qu'il n'avait pas juste massacrer des pirates dans un village mais qu'il avait aussi sauvé une misérable vie, il m'avait jeter plus loin. Hors du danger, histoire que son action n'ait pas été faite en vain. Rien que d'y penser ça me rendait triste, je voulais pas savoir si ça c'était la vérité, ça me ferait trop mal. Saleté de Faucon, il me prenait la tête pour beaucoup de chose ! Un jour il faudrait que je trouve le courage de me pointé vers lui et de lui crier toute ma colère à la figure ! Bon, je risquerais de me faire engueuler après …

C'était ce genre de pensé qui poussait à boire, à boire la réserve sans penser aux conséquences ! Car voler les affaires de Mihawk … Entrainait forcément des conséquences. Par chance ce ne serait pas la seule à les subir, ça aurait pu, bien que j'avais prévu de partager ma connaissance de cet endroit et ainsi entrainer quelqu'un d'autre dans mon délit. Bien entendu j'avais pas choisis n'importe qui : je savais que Zoro aimait l'alcool, plus que moi je pensais, je préférais les choses sucrées. J'étais contente de le voir, j'appréciais beaucoup sa compagnie même s'il voulait prendre la tête de mon sauveur, mais j'étais aussi contrarier : il était blessé et à bouger il allait jamais guérir. Je sais pas ce que je donnerais pour l'assommer et le clouer à son lit ! Qu'il bouge plus, qu'il ouvre plus ses blessures ! Enfin si je l'attaquais avec une bouteille j'allais pas aider à ce qu'il soit pas blessé, heureusement qu'il avait des réflexes.

« Quel compromis ?! Tu as qu'à arrêter de faire des bêtises ! Tu fais pas n'importe quoi, pas de remontrances, et donc personne n'est fatigué ! » Là d'accord, mais il y avait peu de chance que ça arrive un jour, on resterait dans se cercle vicieux, car depuis que je l'ai rencontrer, il n'en faisait qu'à sa tête ! « Oh … Me tente pas, je peux avoir une grande imagination tu sais … »

Je lui fis un grand sourire malicieux. Je ferais mieux de l'assommer, le transporter, l'attacher à un lit, l'y clouer même s'il fallait, non ça c'était trop dure, et même poser Figaro sur lui pour être sûr qu'il bouge plus! C'est que l'animal pesait son poids. Non car ce type avait deux trois soucis quand même, il voulait être en forme, mais faisait absolument rien pour l'être ! Non môsieur faisait tout pour avoir d'avantage mal.

« C'est pas une raison ! Lui il enseigne et toi tu écoute bien ! À vouloir aller trop précipiter les choses je suis sûre que tu te met encore plus en danger ! »

Il était bien mignon à vouloir devenir fort le plus vite possible, mais il aurait l'air malin s'il perdait un bras en cour de route ou s'il mourait. Là je crois que je gronderais Mihawk de ne pas faire plus attention à son élève. Et puis non j'avais vraiment pas envie qu'il meurt donc je pourrais même pas être en colère contre lui. Ils m'énervent les bretteurs !

« Si tu crois que Mihawk en avait à disposition sur son petit navire pour une personne … Et puis j'étais pas en état d'écrire, enfin pendant un moment, j'ai fini par m'habituer à sa présence. Je crois que j'aurais pas supporter qu'il jette les feuilles. Elle était comment la tienne ? » Puis nous imaginions la scène où Mihawk se retrouverait à porter Zoro pour le ramener dans sa chambre parce que ce dernier serait encore blessé dans l'un de ses entrainements. «  Promis, j'en ferais même une photo que je garderai sur moi ! »

Rien que d'y penser j'en riais. Quand je voyais déjà comme ça avait été dure pour Figaro, alors pour mon Faucon … Enfin si le bretteur était moins inconscient, il serait moins blessé et donc ce genre de situation n'arriverait pas !

« Et comment tu comptes les atteindre en te tuant à la tâche hein ?! Baka ! Tu mériterais qu'on t'enchaine à ton lit oui ! Et me tente pas ! C'est toi qui pousse aussi à de tes extrémités ! »

Je m'étais risquée à me pencher vers lui pour lui donner un petit coup sur la tête. Qu'il veuille être résistant je comprends, mais c'était pas une raison pour risqué à ce point d'y passer, car le jour où il y passerait vraiment, il atteindra jamais son rêve. Ça serait donc parfaitement inutile. Mihawk finirait surement pas en avoir marre de le ménager si ça doit durée deux années entières ! Vraiment quel masochiste … Aimer souffrir à ce point c'était pas saint du tout !

« Non mais Mihawk il est au dessus de monstrueusement … Et puis je suis contente que tu sois pas au dessus, t'es déjà impressionnant, alors dans deux ans … Mais si tu étais plus fort et que tu battais Mihawk ... »

Mes yeux se perdaient dans le vide. Mihawk battu ? Non, c'était impossible, impensable pour moi, je refusais l'idée qu'un jour il puisse être battu. Je voyais bien que Zoro mourrait d'envie d'être encore plus fort, de le battre, mais moi … Je voulais pas. Du coup autant détendre l'ambiance en disant que je l'aurai fais accusé à ma place pour le larcin fait dans la cave. C'était bien mieux de rire que de penser à des choses affreuses.

« Et toi tu es mesquin à vouloir prendre ses mauvaises habitudes ! Je vais t'appeler Mihawk second sinon ! Tu mériterais que j'agisse ainsi plus souvent ! »

Je lui tirais la langue amusée. De toute façon même s'il le disait à Mihawk, je ne pensais pas qu'ensuite j'en subirais les conséquences, le faucon avait plus de chance de faire une remarque à Zoro en échange. Au moins j'avais pas eu ma claque, j'étais contente. Puis on s'intéressa au Sake, visiblement l'alcool de riz était sa boisson préféré, là il sembla très intéressé, c'était drôle.

« Ah tu vois, tu admet que tu fais plein de bêtise ! »

Il l'avait avoué ! C'était bien, un bon début. Mais c'était mignon, on dirait dit un petit garçon. Et pour compensé sa frustration, il avait but d'une traite sa bouteille. Oui alors là … Je faisais comment moi ? Il buvait trop vite ! Et à sa vitesse, j'étais pas sûre que la cave entière soit suffisante pour combler sa soif de la soirée …

« C'est promis si je gagne ? C'est honnête mais c'est ta santé que tu mets en jeu là … Bon au moins si tu gagne tu te repose quand même deux jours ... » Après on s'imagina trouver la bouteille cacher de Mihawk dans sa table de chevet, j'avais ris, mais pour Zoro ça semblait plus douloureux. Quand je disais qu'il fallait vraiment qu'il se repose … Il pouvait même pas rire sans avoir mal ! « Demain j'irais chercher dans sa chambre voir ! J'attendrais qu'il soit pas là, ou quand il dort, je ferai une technique ninja pour m'introduire dans sa chambre et fouiller sa table de nuit ! Ou sinon on demande à Perhona de l'occuper ... »

Je mourrais maintenant d'envie d'aller vérifier. Mais voilà qu'en voulant servir Zoro, le verre m'échappe et l'arrose lui et Figaro, qui s'éloigne pour éviter de subir d'autre dégât. L'animal n'aimait pas être mouillé par l'alcool. J'avais soudain envie de devenir une souris et me cacher dans un trou. En plus ça avait dû le piquer. Enfin lui qui aimait la douleur … Puis il ne me laissa pas le temps de répondre qu'il se déshabilla, enfin sur le haut, j'étais passée de très désolé à très gênée. Enfin j'étais déjà gênée, mais là c'était d'un autre niveau. Je l'observais avec de grand yeux. Voir son corps ainsi me rappela la scène où il était encore moins vêtu … Je posais mon regard sur son torse, toutes ses blessures, tous ses bandages tâchés de rouge … Et surtout cette grande cicatrice … Je les regardais toutes en détaille, avançant ma main pour toucher la plus impressionnante de toute, celle qui prouvait que Mihawk l'avait laisser en vie, qu'il avait vu quelque chose en lui, qu'il attendait beaucoup de lui.

« Oups désolé. Hum pas sûr que Figaro apprécie beaucoup, déjà qu'il se cache loin de nous pour éviter d'être encore arrosé. »

J'imaginais le fauve en porteur de verre, il faudrait juste un petit costume à sa taille et ça serait parfait. À sa tête par contre il détestait l'idée, et je crois bien qu'à son regard il avait comprit que j'avais imaginé la mise en situation. Je pinçais mes lèvres pour me retenir de rire. Puis j'avais bu mon verre de whisky, j'avais rarement bu de l'alcool aussi fort, et aussitôt nos verres fini qu'ils furent de nouveaux remplis.

« Ah non il faut pas que tu le gagne ! Il en va de ta survie !!! Je dois gagner pour ton bien ! »

Et d'un coup j'avais fini le verre ! Toujours ce petit goût amer, mais j'avais une grande motivation, un enjeu important. Très rapidement, trop rapidement, on était arrivé à la fin de la bouteille.

« Ah ! Tu vas finir par rester coucher tu vas voir ! On remet ça ? »

Pas envie de voir mon premier patient mourir à l'entrainement. Une nouvelle bouteille fut récupérer pour continuer le jeu, ça serait trop bête de terminer maintenant qu'on s'amuse et d'aller se coucher ou autre. Par contre je venais d'apprendre quelque chose : beaucoup d'alcool fort donnait chaud. Il trichait à avoir déjà retirer des vêtements lui et puis comment il faisait pour boire autant ? J'avais peur de pas suivre, mais il fallait que je tienne bon ! Figaro ne me fit même pas un signe d'encouragement à part un bref regard avant de s'endormir. Super le soutient.

« Et dire qu'après il faudra retrouver nos chambres sans faire de bruit ... »

Pour Zoro s'était peut-être pas gagné.

©Strange.D.Nana


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Découverte de la cave du faucon [PV : Zoro]   Mar 3 Nov - 13:07

Roronoa ZoroBretteur des Mugiwara
Bretteur des Mugiwara
avatar

Messages : 1815

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Nope




Feat Nana

Tu oses boire sans moi ?!



« Réveil matin 15 heures. J'me réveille comme une fleur... Marguerite dans le macadam pas besoin d'un doliprane. Réveil matin 15 heures j'me réveille comme une fleur ; ça va les gars bien dormi ? Pas de réponse tant pis »

Ouais, c'est ce que j'aurais pu dire en me réveillant... sauf que j'étais loin d'avoir la gueule de bois... Non, j'avais juste l'impression d'avoir le corps en 1000 morceaux mais hormis ça, tout allait bien. Enfin, si j'oublie le fait que je dois avoir encore des entailles partout, merci Mihawk ! Enfin non, merci surtout ces satanés singes qui adorent singer les techniques des autres... Plutôt que de les singer, ils devraient en développer eux-mêmes ces sales créatures ! Bon, j'admets que c'est un bon challenge de devoir se battre contre ses propres techniques... mais où est la difficulté quand on connaît déjà nos attaques ? Peut-être pour y voir nos points faibles ? Allez savoir... Toujours est-il que ces singes me gonflent... J'ai beau en avoir tué plusieurs il y a de ça quelques jours, j'ai l'impression qu'il en reste toujours autant si ce n'est plus... et ça m'énerve !

Toujours plus têtu que 100 mules, je finis par émerger de mon profond sommeil et... ça fait mal. Douloureusement mal ! J'ai l'impression de m'être fait piétiner par un bateau de 100 tonnes ou pire encore... c'est loin d'être agréable mais malgré la douleur, je me lève doucement... jusqu'à entendre la charmante voix de Perhona qui me demande à sa manière de rester allongé. Et si je dis non qu'est-ce qui se passe ? Elle ne va quand même pas attaquer un blessé pas vrai ? Restons méfiant, elle pourrait attaquer la vilaine. Faisant fi de ma douleur, je sors de la pièce en m'aidant du mur pour avancer et voilà que je cours – enfin si on veut – vers ma rouquine préférée. Je crois que j'ai dû me perdre... NON ! Je ne suis pas perdu ! Les ailes de ce maudit château se ressemblent toutes ! C'est à en devenir chèvre ! Mauvaise foi quand tu nous tiens... Mais voilà qu'après de longues minutes à chercher, je tombe sur un endroit qui me plaît énormément... La cave secrète de ce cher Oeil-de-Faucon ! Et voilà aussi où se cachait Nana... Alcoolique qui ne s'assume pas ? Et voilà qu'un sourire amusé se dessine sur mes lèvres avant de rentrer et de signaler ma présence d'un raclement de gorge. Elle sursaute et je récupère la bouteille qu'elle avait dans les mains... J'aime le début de cette soirée ! Mais voilà que le début de notre conversation menait à quelques phrases un peu étrange...

- Eh bien, ne vous occupez pas de moi et vous ne serez pas fatigués non plus... Je ne me rappelle pas avoir demandé des chaperons qui plus est ! La suite de sa phrase... Un sourire en coin apparaît sur mes lèvres Je suis curieux de voir ça... Je prends le risque de ton excès d'imagination

Bon, j'admets, je dois être maso... mais ça peut être amusant de la voir chercher désespérément un moyen de me faire garder le lit pour qu'au final, elle accepte de me laisser faire comme je l'entends... Un peu comme je l'ai toujours fait en fait. J'hausse les épaules avec un petit sourire amusé

- Nope. J'écoute ce qu'il me dit... Mais je n'y peux rien s'il agit comme un père un peu trop protecteur avec toi Enfin, certaines fois, il me le sort aussi ce côté papa poule un peu trop chiant sur les bords mais bon... Ça fait que les mimiques qu'il a avec toi, j'ai aussi pris le pli de les copier... Ouais je suis un élève modèle je sais. Ahem. Je secoue doucement la tête avant de répondre

-J'ai toujours été comme ça aussi loin que je me souvienne... Je ne vais plus changer pour maintenant. Puis, j'ai une promesse à tenir alors je sais que je ne mourrais pas dans l'immédiat !

Sinon, même mort, je ne pourrais jamais regarder Kuina en face... Puis nous parlons de son enfance... Ouais, elle a vraiment dû s'amuser avec lui durant son enfance ! Quel curieux personnage...

- J'en ai aucune idée... Déjà l'idée même de le voir s'occuper d'un enfant, ça me paraît un peu inconcevable alors... Il aurait pu sortir du lot et avoir des choses à disposition pour ça... Tu sais genre en cas d'extrême urgence... C'est beau de rêver hein ? Puis vient la question que j'aurai aimé ne pas avoir... Comment était mon enfance ? Je m'assombris un peu... Je n'aime pas vraiment parler de ça mais... Disons que si je n'avais pas rencontré mon ancienne meilleure amie, je ne serais sûrement pas en train de parler avec toi aujourd'hui. Elle aussi avait pour but de devenir la meilleure épéiste du monde... Imagine un peu, je l'ai défié 2001 fois quand j'étais gamin... Je ne l'ai jamais battu une seule fois... On s'était fait la promesse que l'un de nous deviendrait le meilleur bretteur au monde... Elle est morte le lendemain... Un stupide accident... Inconsciemment, mes poings se serrent... Ouais pourquoi a t-elle voulu utiliser son sabre ce jour-là hein ?! Cette chute dans les escaliers... Si je veux absolument être le meilleur escrimeur, c'est aussi pour elle et honorer cette promesse

Pathétique hein ? Je dois l'être comme je ne l'ai jamais été... enfin, je crois. L'ambiance est devenue un peu plus tendue à cause de ce passage alors pour changer de sujet, nous parlons du fait que Mihawk pourrait, un jour, me porter pour me ramener dans ma chambre parce que je serais tout bonnement incapable d'y aller seul...

- Argh non pas de photos ! Et pourquoi tu garderais une photo de ça d'abord ?!

C'est louche cette histoire ! Sauf si un jour, elle veut me faire chanter avec ça... genre pour me reposer ou autre... ouais elle en serait bien capable la vilaine ! J'appuie l'arrière de ma tête contre la paroi et je finis par hausser doucement les épaules

- Ça ne me servira à rien, je le sais très bien... Mais tu veux que je fasse quoi hein ? Tu me demandes l'impossible ! Je sais comment je suis et ce que tu me demandes, je ne pourrais jamais le faire... Je ne serais jamais calme ou raisonnable

Non pas que je ne veuille pas l'être mais... il s'agit simplement de mon esprit qui est ainsi. Déprimant ouais je sais... mais c'est ainsi. Je préfère mourir en sachant que j'ai tout donné plutôt que mourir en fuyant. Sans crier gare, voilà qu'elle me rend la claque que je lui avais donné. Enfin, elle n'était pas violente... Disons juste que j'étais surpris de me prendre une claque sur le haut du crâne... La suite de sa phrase, enfin, ça sonnait comme une sorte de confession, je ne peux m'empêcher de sourire doucement pour la rassurer un peu

- Ne t'en fais pas va. Le jour où je vaincrais Mihawk n'est pas encore là ! J'ai encore du chemin à faire pour y parvenir... Tu peux dormir tranquille pour quelques années encore

Une nouvelle fois, ses paroles me font rire... mais curieusement, ça me fait moins souffrir que la première fois... mais ça fait mal quand même.

- Hmm, non ça ira merci ! Je tiens à mon prénom... Si je prenais celui de Mihawk... Non seulement, ça sonnerait bizarre et de deux, un seul Mihawk, ça suffit amplement !

Mais voilà qu'à force de parler de tout et de rien, on en vient à parler de saké. Là, étrangement, je suis beaucoup plus attentif qu'au départ, mais je déchante bien vite. Elle me promet de l'alcool seulement si je me tiens à carreaux... Ouais, donc je n'aurais jamais d'alcool en somme !

- Comment ça pleins ?! J'admets que j'en fais, mais... je n'ai jamais dit que je ne faisais que ça ! Tu t'imagines des choses petites !

Là, c'est à mon tour de recommencer à faire l'enfant, mais après ce qu'il s'est passé un peu plus tôt, c'est plutôt agréable de plaisanter sur ça ! Histoire de détendre l'atmosphère. Puis, pour cacher mon léger malaise, je bois d'une traite la bouteille que j'avais entre les mains. Mince, j'aurai mieux fait de la savourer celle-là, elle était tellement bonne. Ensuite, elle me demande ce qu'obtient le gagnant du pari... C'est simple, si je gagne, je me repose deux jours avant de reprendre l'entraînement... Et si elle gagne, je me repose une semaine entière pour reprendre des forces. J'hoche doucement la tête sous ses dires.

- Je n'ai qu'une seule parole Nana. Si je te promets de me tenir tranquille durant une semaine si tu gagnes le pari, je le ferais sois en certaine Je sis que parfois je ne suis pas sérieux mais là, je tiendrais ma promesse ! Je suis certain que Perhona serait ravie de nous aider ! Surtout si ça lui permet de tuer le temps... Je n'ai jamais entendu quelqu'un se plaindre autant !

Mais au cours de la discussion, la maladresse de Nana la rattrape et je me reçois un verre entier d'alcool sur mes blessures encore fraîches et Figaro se reçoit un autre verre sur le coin de la figure. La réaction de l'animal me fait doucement rire, mais même ce simple geste me fait encore mal... Tsch fais chier ! Sans crier gare, je m'excuse auprès de Nana pour ce que je vais faire mais le tee-shirt trempé... ce n'est pas l'idéal pour des blessures. Je le retire et Nana semble subjuguer de nouveau par la cicatrice que m'a laissée Mihawk. Je ferme un instant les yeux avant de lui saisir son poignet tandis qu'elle s'amuse à toucher, encore, cette cicatrice qui me barre le torse... vestige de mon premier combat contre Mihawk.

- Je vais remettre mon tee-shirt à ce rythme si tu n'arrives pas à te retenir de toucher cette cicatrice. Je sais qu'elle te fascine... mais un peu de retenue ! Z'imaginez si Mihawk débarque, encore, à ce moment ?! Il nous a déjà surpris dans une position plus que gênante il y a quelques jours alors si ça venait à recommencer aujourd'hui... Je ne donne pas cher de notre peau ! Ta peluche est vraiment un petit joueur ! Si un simple verre suffit à le faire abandonner la partie... Déclarais-je avec un sourire amusé sur les lèvres

Pendant ce laps de temps, voilà qu'elle remplit de nouveau nos verres. Excellente initiative ! Je secoue négativement la tête en conservant mon sourire

- Si tu crois que je vais te laisser gagner, tu te trompes lourdement petite

J'ai des années de pratique ! Être un chasseur de prime, ça aidait parfois... et quand il y avit un client qui payait une tournée générale... Pourquoi décliner hein ?!

- Hmm hmm, j'en doute fort ! Ou alors si je reste couché, ça sera uniquement pour deux malheureuses journées !

Oh le défi était amusant ! Réellement ! Manquerait plus qu'on nous surprenne tiens ! On aurait l'air malin. Un nouvelle bouteille... Si elle, elle buvait verre sur verre, personnellement, je buvais direct à la bouteille. Eh quoi ? Vous avez déjà vu un pirate boire au verre vous ?! Je descends les ¾ de la seconde bouteille de whisky qu'elle avait dénichée... J'aime boire à la bouteille, c'est plus pratique. Bon, ça brûle un peu intérieurement avec les blessures, mais ça reste relativement supportable.

- Ahahaha ! Ouais mais au pire, s'il le faut, on dormira sur place... T'imagines si on se plante de chambres et qu'on s'endort dans celle de Mihawk ?! Ivre ou non ; protégée ou élève, il nous tuerait tous les deux...

On aurait l'air malin tiens si on mourrait comme ça ! « Ci-gît deux alcooliques, tués dans leur sommeil par un bretteur en colère » Ouais non... Bonjour la honte avec cette épitaphe !

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Découverte de la cave du faucon [PV : Zoro]   Sam 7 Nov - 12:05

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18036

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang



Une partie à 3


[Ah ça me rappel à Disney quand on cherchait les paroles lol]

Il fallait vraiment que j'arrête de penser, si je pensais trop, je devenais nostalgique ou j'avais peur. Nostalgique du passé que j'avais perdu, peur de l'avenir qui s'offrait à moi. Pirate. Non vraiment ça m'effrayait un peu. Les combats … Le sang … Les morts. Rien que d'y penser je me sentais mal, comment Mihawk faisait pour vivre dans tout ça ? Bah il semblait bien aller avec les décors funestes alors … Je me demandais tout de même ce qu'il avait pu vivre pour en arrivé à une telle vie, qu'est-ce qui l'avait pousser à devenir escrimeur ? Le meilleur qui plus est ? Et Shichibukaï ? Il y a bien une raison derrière tout cela, mais laquelle ? Plusieurs fois j'avais eu envie de lui demander, mais à part un regard -et encore, avec un grand silence, je n'obtiendrais rien de plus. Ce que cet homme pouvait être chiant.

Il avait rien fait que j'étais déjà entrain de le houspiller tout en savourant une de ses bouteilles. S'il le savait, j'aurai le droit à une belle réflexion. Et puis il était qui pour m'en faire ? Mon sauveur ? Est-ce que sauver quelqu'un justifiait qu'on lui tape derrière la tête et le gronde jusqu'à la fin de sa vie ? Peut-être, ma vie était la sienne après tout non ? Car je la lui devais, il en était le maitre. Et bien maitre ou pas, je boirais pas à lui cette fois-ci. M'énervait de penser à lui, il voulait que je parte en plus, rien que d'y penser ça m'énervait encore plus. Le pauvre Zoro avait faillit subir mon gourou sans rien avoir demander. C'était ça aussi d'arrivé à l'improviste alors qu'on est censé gardé le lit ! Les sabreurs tous les mêmes ! Me faire peur, franchement ! Il avait bien mérité la bouteille, enfin, pas de la boire, mais de la recevoir !

« Pas besoin d'en demander, c'est inscrit sur ta tête ! » Heureusement que personne n'entendait cette conversation, car si moi je n'y voyais rien de suspect, une autre personne pourrait s'interroger. Je lui fis un grand sourire. « Oh je trouverais ! C'est un challenge que je dois réussir avant de partir ! »

Pour sûr que Mihawk me laissera rester un jour de plus s'il faut pour que je réussisse à le clouer au lit ! Ou pas … Il dira probablement que ce n'est pas mon affaire et que s'il était assez idiot pour ne pas se reposer on avait pas de temps à perdre avec lui. Ce que cet homme pouvait être froid.

« Un père trop protecteur ? » J'avais les joues qui se teintaient et c'était pas le breuvage. Moi qui m'énervait contre mon faucon, voilà que j'en étais toute émue. Vraiment ce type était un casse-tête et j'allais avoir le cerveau qui allait exploser un jour à essayer de le déchiffrer. « Ah oui bah un ça suffit ! Je vais finir par voir la tête toute plate ! »

« Si tu meurs je trouve le moyen de te ramener à la vie pour t'engueuler et je laisserai le soin à Perhona de te tuer en te piétinant après t'avoir déprimer ! »

Voilà, ça c'était dit ! J'aimais pas l'idée de perdre quelqu'un que j'appréciais, j'appréciais pas beaucoup de personne à vrai dire. Le nombre était limité à moins de doigt qu'il n'y en avait sur une main. Je ne voulais plus perdre quelqu'un, une île entière était largement suffisant pour toute une vie, c'était même trop pour une seule vie.

« Oh tu imagine ? Dans la petite planque de son navire, au lieu d'avoir des bouteilles de rouge, il aurait plein de jouet pour enfant ?! » J'imaginais la scène. « Oui, non en fait, c'est terriblement suspect. »

J'aurai peut-être pas dû poser la question, mais j'avais parler de la mienne, alors je pensais pouvoir équitablement en savoir un peu plus sur la sienne. Je fus surprise, lui battu ? Était-ce possible ? Par Mihawk je voulais bien, Shanks surement aussi même s'il ne l'avait jamais rencontré, mais une autre personne ? Même s'il était enfant, j'avais l'impression que c'était surréaliste ! L'histoire était si vive et brutale que je n'osais pas prendre la parole tout de suite. Une promesse et tout de suite le lendemain le seul choix de se voir endosser le rôle, puisque sur les deux plus qu'un était là pour tenter de la tenir. Je comprenais mieux sa motivation, le choc avait dû être violent, j'en savais quelque chose …

Je lui en voulais moins de vouloir surpasser Mihawk, mais j'avais toujours du mal à accepter que cela arrive. Cela me gênait à vrai dire, j'avais envie qu'il y arrive, mais je refusais que Mihawk soit battu. Contradictoire. Je voulais faire quelque chose pour détendre un peu l'atmosphère, mais cela vient tout seul avec la conversation.

« Parce que c'est pas tous les jours que Mihawk accepterait de faire ce genre de chose ! Et puis … ça peut toujours être utile ! »

Rien qu'à l'idée j'en riais. C'est vrai que cela ne me servirait pas à grand chose, mais je pourrais toujours lui dire à l'avenir, même au faucon : alors tu te souviens de cette fois là ? Et puis je devais bien trouver un moyen de le motiver à rester au lit non ?

« Au moins tu es conscient que tu es borné, c'est déjà une bonne chose. Reste plus qu'à t'assommer et t'enchainer pour palier le fait que tu est irresponsable avec ton corps. »

En plus comme je lisais des livres sur la médecine pour être utile, je savais bien à quel point s'était dangereux de ne pas se reposer assez lorsqu'on est blessé. Mais bon il s'en rendait compte, maintenant fallait qu'il fasse des efforts, car il fallait aussi faire des compromis pour arrivé au résultat qu'on voulait. D'ailleurs je lui avais donné une tape sur la tête, à mon tour de faire ce genre de chose. Oui je prenais des libertés.

« C'est toi qui le dis … De toute façon tu le battra jamais ! Et puis … Et puis voilà ! »

Je pouvais même pas dire : et puis je veux pas. Je comprenais que trop sa motivation, mais l'idée qu'il soit battu m'était impossible, même si c'était par Zoro, je savais pas comment l'expliquer mais ça me faisait peur. Quelque année ? Non s'était vraiment trop court.

« Et bien si un ça suffit amplement ne prend pas ses mauvaises habitudes qu'à sinon je te promet de t'appeler deuxième Mihawk ! »

Bon ça serait surtout Mihawk qui serait pas content et qui me gronderait, mais je prendrais le risque si ça pouvait m'éviter de finir la tête aplatit.

« J'imagine rien du tout mon cher ! Je constate seulement ! Et puis tu l'avoue ! »

Je souriais amusée par la conversation, il était aussi conscient qu'il se tenait jamais tranquille, logique vu qu'il n'était pas capable de rester dans un lit à se reposer. D'ailleurs pour qu'il se repose, on mettait sa santé dans un pari, enfin c'était lui qui la mettait en jeu le fou ! Déjà qu'il commençait mal en descendant si vite une bouteille.

« J'espère bien que tu n'as qu'une parole ! Sinon ça se passera très mal ! Alors promis ? » Je lui tendais mon petit doigt, signe d'une promesse inviolable. Oui je croyais toujours en ses petites choses. « Oh quelle bonne idée ! Avec son pouvoir en plus elle pourra vérifier si Mihawk est dans sa chambre, et au pire des cas, elle se fera disputer tandis que nous, nous seront à l'abri ! »

L'idée me faisait sourire, nous attendant sur le côté derrière la porte le signale de la princesse fantôme que la voie et libre, et que si ce n'était pas le cas, nous en serions avertit par Mihawk et les hurlement de Perhona. C'était mesquin, mais terriblement amusant.

Sauf que voilà, il avait fallut que dans tout ça, je joue les maladroites, reversant tout un verre sur Zoro et ses plaies. Comment se sentir mal en une fraction se seconde ? Même les pouvoir de Perhona serait inefficace sur moi tellement je me sentais mal ! Enfin, ça avait du bon aussi, je revoyais la cicatrice faite par Mihawk. J'avais un sérieux problème avec elle, avec les blessures qu'il faisait. Pourquoi ? Allez savoir. Je n'avais pu résister à l'appel de la cicatrice et ma main s'était sentit attiré par elle, la touchant, puisqu'il avait fermé les yeux je pensais que je ne craignais rien, mais d'un coup, mon poignet attrapé, je faisais la mine gênée. Un enfant prit en flagrant délit d'une bêtise.

« Maieuh ! C'est de sa faute ! Elle a qu'à pas m'attirer autant ! Fallait pas l'avoir voilà tout ! Et puis tu peux pas le remettre, ça serait pas bon pour tes blessures. » Bon le niveau de mon argumentation n'était pas des meilleures, j'avais surtout sortit ce qui me passait par la tête plutôt que de réfléchir, c'était quand même gênant, la dernière fois qu'il avait été ainsi … Non trop gênant. « Je crois que tu l'as vexé. »

Figaro s'était en effet redresser, le regard déterminé, placé face à Zoro dans une attitude pleine de défis. Je savais même pas si mon animal tenait l'alcool ou quel était les effets sur lui. Je le sentais mal. Ça pouvait aussi bien le rendre ivre que sauvage, sauf qu'il était meurtrier de nature, avant il tuait tout ce qui bougeait sans distinction. Au moins il avait abandonné l'idée de dormir.

Je remplissais de nouveau nos verres, et en servit un à Figaro, enfin verre, j'avais pris un récipient à côté qui tenait plus du plateau qu'autre chose. C'était toujours mieux qu'une bassine, c'était des armes diabolique. On sous-estimait les bassines.

« Et bien ça sera la guerre ! »

Je disais ça mais j'avais jamais réellement bu de l'alcool. De temps en temps je buvais sur l'île où Mihawk m'avait laissé pour l'imité, c'était la seule chose qui me restait de lui, ça me donnait l'impression d'être proche de lui, mais j'avais surement moins bu que Zoro.

« Je prends le risque, au pire ses deux petites journées me laisseront le temps suffisant pour trouver le moyen de t'attacher plus longtemps ! »

Bon l'avantage c'était que déjà à boire à la bouteille il buvait sans doute plus que moi. A force il finirait bien par sombrer non ? La cave entière de Mihawk n'était quand même pas si petite pour que ça ne lui suffise pas ?

« Han mais tu imagine ?! Il a sans doute choisis la meilleure chambre, avec le lit le plus confortable et tout … Rien que d'y penser j'ai presque envie de faire exprès de me tromper de chambre ! Mais c'est vrai qu'on risque de mourir … Hum. Dure de choisir, car ici ça a pas l'air confortable, sauf si je me sert de toi et Figaro. »

Prenant un air penseur j'essayais d'imaginer comment placer les deux pour être confortablement installé sur le sol froid et dure en pierre de la cave. Je continuais de servir les verres et les bouteilles, Figaro ne disait rien, bon d'accord il ne disait jamais rien, mais semblait très concentré pour laper aussi rapidement que possible et nous rattraper. C'est vrai qu'il n'avait pas la même descente le pauvre. Après quelque bouteille, Mihawk était désormais obligé de voir qu'il y avait un certain vide dans sa cave, Figaro se mit d'un coup à rugir sans raison à Zoro avant de retourner à son plateau. L'idiot m'avait fait sursauté. Ça promettait s'il commençait déjà à rugir pour un rien.

« Bah je crois qu'on va en perdre un, encore une bouteille ? Dommage qu'elle soit pas fraiche, fait chaud. »

[Tu m'as tuée avec l'épitaphe j'en pouvais plus ]

©Strange.D.Nana


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Découverte de la cave du faucon [PV : Zoro]   Dim 29 Nov - 16:46

Roronoa ZoroBretteur des Mugiwara
Bretteur des Mugiwara
avatar

Messages : 1815

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Nope




Feat Nana

Tu oses boire sans moi ?!



hrp: Ouais on avait un peu raté

Je me réveille dans cette chambre... le corps couvert de bandages... encore. J'ai l'impression d'être en mode momie bien trop souvent ces derniers temps ! Mais n'est-ce pas moi qui ai justement demandé à ce cher Mihawk de m'entraîner ? Je ne m'autorise déjà pas la moindre erreur quand je suis seul alors maintenant qu'il est mon « maître », je n'ai plus aucun droit à l'erreur... 2 ans... Ce n'est plus 3 jours mais deux ans avant de se retrouver tous... Deux longues années durant lesquelles, il faudra qu'on donne tout ce qu'on a – voire plus - pour progresser et rendre fier ceux qui nous ont aidé. Pour ma part, je me demande encore pourquoi Oeil-de-Faucon a accepté de m'aider. Je ne suis qu'un rival parmi tant d'autre pourtant... Pourtant, c'est bien lui qui m'a conseillé d'apprendre à me connaître et que, dès que je m'en sentirais prêt, de le combattre à nouveau ? Ce jour n'est pas encore arrivé et je suis encore loin d'avoir progressé comme je le veux... Je me remémore doucement des événements de la veille... Je me suis battu contre ces satanés singes... sous la surveillance de Mihawk. Ouais, ça, c'est encore assez clair dans mon esprit mais... le reste... comment je suis arrivé là d'ailleurs ? Sûrement Nana et Perona... Comme d'habitude.

Maintenant que je suis réveillé et plus têtu qu'une mule, je me lève non sans mal... Essayez de vous lever après avoir subi l'entraînement de Mihawk ! Z'allez voir si c'est facile ! Je me tiens péniblement au mur et après un énième sermon de la princesse fantôme, j'essaie de trouver Nana... Il faut bien que je la remercie pour m'avoir aidé hier non ? Je la retrouve dans la cave du Faucon... et ce que je vois... Non mais elle va réellement boire sans moi la vilaine ?! Je n'y crois pas ! Je me racle légèrement la gorge pour qu'elle comprenne que je suis là et dans son immense générosité, je me reçois une bouteille – pleine – entre les doigts ! Merci du cadeau en tout cas !

- C'est inscrit sur ma tête ? Que je veux un chaperon ?! Je n'ai aucunement besoin d'aide ! Encore moins de quelqu'un qui passe son temps à se soucier de moi... Enfin, je veux dire... Nous sommes des pirates... Plus des mômes Les chaperons servent uniquement à vous éviter de faire des conneries... Moi je sais très bien que si un combat se présentait devant moi dans quelques minutes, même dans mon état, j'y prendrais part... parce que c'est dans ma nature de toujours repousser mes limites. Pari tenu ! Je veux voir ça réellement ! Je suis même certain que tu ne trouveras pas d'idées d'ici ton départ...

Je la cherche un peu mais je vous assure, elle me le rend bien aussi ! Puis nous parlons de son enfance et du fait qu'être une gamine avec Mihawk n'avait pas dû être facile... Après tout il agit comme un vrai papa poule avec elle !

- Ouais, un papa poule ! Tu ne le vois pas ? Les claques affectueuses derrière le crâne ? Les réprimandes ? Hormis un père ou un ami très proche, je ne vois pas trop qui pourrait faire ça ! Il doit regretter de ne pas avoir eu d'enfants alors, il agit comme ça avec toi... Adorable non ?

Elle rougit ! Non mais elle rougit ! Si ce n'est pas mignon ça ! Bon j'admets que de mon côté, j'ai, parfois, le droit aussi à son côté protecteur hyper chiant... Preuve en est du premier jour où je suis arrivé ici et que je suis tombé nez à nez avec ses maudits singes... qui ont détruit la barque qu'il m'avait « gentiment » donné... Il m'a conseillé de rentrer au château et de me reposer parce que dans mon état, je ne serais capable de rien... Cela m'avait vexé ! J'ai une bien trop grande fierté pour admettre ma défaite à la base, alors, admettre que des Mandrills sont plus forts que moi... hors de question ! Bien entendu, j'ai perdu... Et la suite, tout le monde l'a connaît. Ne plus la frapper derrière la tête ? Non mais c'est trop tentant quoi ! Elle ne peut pas me priver de ce petit plaisir ! Et puis, ce n'était pas comme si je la giflais fortement... C'est juste... affectueux.

Alors que je bois tranquillement mon verre – ou plutôt la bouteille – je suis surpris par son éclat de voix. Pourquoi s'énerve-t-elle ainsi ? Je... Je penche légèrement la tête sur le côté

- Pourquoi tu t'énerves comme ça dit ? Je ne compte pas mourir avant d'avoir vaincu Mihawk de toute manière... Donc tu peux être tranquille pour disons... les 20 prochaines années !

Après tout, je ne sais pas ce que l'avenir me réserve... Je peux très bien mourir demain... sous les coups de ces abrutis de singes... ou tomber dans les escaliers... tout comme elle... Rien n'est défini. Mais je sais juste que la mort attendra pour moi ! Parce que j'ai un combat à gagner contre ce type et je ne compte pas le décevoir ! Mais ce qu'elle me dit ensuite... me fait doucement rire

- Ahahahahahah ! Non en fait, je ne veux même pas tenter d'imaginer la scène ! Je ne serai plus capable de le regarder en face sans vouloir rire... Je vais éviter

Elle m'a parlé de son enfance... Je lui confie la mienne. Celle de ma rencontre avec Kuina au dojo. Elle était ma meilleure amie... et voilà que le lendemain de notre promesse... elle meurt ! Sur le coup, je me suis senti trahi... Contre qui pourrais-je bien me battre à présent ?! Comment lui prouver que je suis devenu fort si elle n'est plus là ?! Autant de questions sans réponses... Je lui en ai voulu... C'est stupide je sais... mais quand j'ai supplié son père de me confier Wadô... pour que Kuina puisse toujours être avec moi dans n'importe quel combat, j'ai compris que cela ne me servirait à rien de lui en vouloir... Elle a gagné 2001 fois... C'est en partie pour elle que je veux vaincre Mihawk... et, un jour, j'y arriverais... quoiqu'on en dise !

- Je te jure que si tu gardes une photo de ça... Si je la trouve, je te la fait avaler de force !

M'assommer et m'enchaîner à mon lit ? Un petit silence s'installe entre nous... Je me retiens vraiment de rire...

- Ne me tente pas s'il te plaît ! Je serai bien capable de le faire exprès juste pour voir si tu en es capable

Mais sa phrase m'avait paru... ouais un peu perverse dit comme ça... Depuis quand pense-t-elle pouvoir m'attacher à un lit hein ? Perverse ce petit bout de femme ! Mais voilà que dans mes réflexions, je me prends une claque derrière la tête et... ça me surprend ! Elle se dévergonde la petite ! Papa Mihawk doit revoir toute son éducation ! Il y a du laisser aller là ! Mais... quelque part, je l'ai peut-être un peu mérité cette claque...

- Nous verrons cela dans quelques années

Déclarais-je un peu comme pour clore le sujet. De toute manière, sur ce sujet, nous ne serons jamais d'accords ! Donc autant ne pas s'y attarder et parler d'autre chose non ? Je grimace légèrement quand elle m'appelle « deuxième Mihawk » Non, franchement, je n'ai pas envie de finir comme ça... Le vaincre ne me pose pas de problèmes mais avoir son prénom... Non hors de question ! Zoro me convient parfaitement !

- Bien obligé de l'admettre ! Tu ne me lâcheras pas sinon si je ne le fais pas !

Nous nous disputions vraiment pour des idioties... mais au moins, ça détendait l'atmosphère ! Puis, je lui lance un pari un peu à la con. Si je gagne, je me repose deux jours avant de reprendre l'entraînement... Si c'est elle, je reste allongé une semaine entière histoire de récupérer... Un deal plutôt équitable non ? Sa réponse m'amuse et je baisse légèrement la tête un instant avant de planter mon regard dans le sien et... de placer mon petit doigt contre le sien... comme deux enfants le feraient

- Si ça peut t'aider à me croire... Mais de toute manière, je gagnerais ce pari ! Tu peux en être certaine ! Avant de rire doucement sous ses propos Tu es le diable en personne ! J'te signale que quand tu seras partie, c'est sur moi qu'elle va se venger...

Mais voilà que dans la foulée, elle renverse un verre d'alcool sur Figaro et un autre sur moi... Génial ! Maintenant, je suis trempé et ça brûle légèrement... Je m'excuse auprès de Nana et l'instant d'après, je me retrouve sans tee-shirt parce que ce n'est franchement pas agréable... La réaction de Nana ne se fait pas attendre. Voilà qu'elle caresse de nouveau ma cicatrice et... quelque part, ça me rend mal à l'aise... Alors, pour palier à ça, je lui saisis doucement le poignet et je la menace de le remettre si elle ne se retient pas... Ça a l'air de fonctionner... plus ou moins !

- Eh ! Je n'ai pas spécialement chercher à l'avoir... Mais un coup dans le dos aurait été un déshonneur ! Puis j'en suis plutôt fier au final de cette cicatrice ! Elle signifie que j'ai un petit plus pour avoir attisé la curiosité du plus grand bretteur au monde ! Pas grave ! Plus on est de fous plus on rit pas vrai ? Je suis certain que ton gros chat va apprécier de prendre un verre avec nous !

Je défiais l'animal du regard. Je ne sais toujours pas pourquoi mais depuis le début, c'est une guerre entre lui et moi... Est-ce que son deuxième prénom serait « Sanji » ?! Parce que ça expliquerait bien des choses... Je m'apprête à boire mon nouveau verre... mais je souris, amusé sous ses dires avant...

- Santé petite rouquine !

Et je bois mon verre cul-sec ! Je suis plutôt bon en descente. Et la seule qui puisse me tenir tête, c'est cette autre rouquine... Nami... Dans deux ans, cela devrait être sympa de se refaire une bataille de boissons... comme à Whisky Peak ! Il me tarde d'y être...

- Tu es encore avec cette histoire de vouloir m'attacher ?! Je vais finir par me poser des questions sur toi petite rouquine

Quoi ? J'ai bien le droit d'avoir quelques doutes non ? C'est tellement drôle de l'imaginer un peu perverse cette demoiselle... juste un peu !

- Hmm, non sans façon ! Quitte à choisir, je préfère mourir des mains de Mihawk plutôt que de dormir avec ce gros chat ! Et je crois qu'il est de mon avis...

Et pour ma fierté aussi ça sera plus agréable de me dire que c'est Mihawk qui m'a planté dans sa piaule que dans sa cave... Puis voilà que le gros chat se met à rugir... Non mais il est taré ou quoi ?!

- Chut satané chat en mousse !! Tu veux te faire transpercer avant la fin du pari ou quoi ?! Tsch... Crétin cet animal... Mihawk pourrait débarquer et nous trucider avant la fin ! Puis je vois que Nana... ne tient pas vraiment l'alcool... Un sourire amusé se dessine sur mes lèvres

- Le sol est froid... Tu l'as dit toi-même... Assis-toi quelques minutes, peut-être que la fraîcheur te redonnera un peu de force ! Parce que là, encore quelques verres et je suis certain de remporter le pari !

Déclarais-je en me levant doucement et en regardant vite fait la cave du faucon. Je finis par trouver 2 bouteilles du même cru... Je les ouvre sans réelle difficulté et j'en tends une à Nana quand je reviens à sa hauteur

- Tu abandonnes ? Ou on continue notre petit jeu ?

Lui demandais-je un sourire amusé sur les lèvres

hrp: Eh eh ! Ça aurait été tellement drôle de voir ça sur nos tombes

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Découverte de la cave du faucon [PV : Zoro]   Sam 12 Déc - 19:42

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18036

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang



besoin de frais


Comment faire lorsque le tissu viendrait à manquer ? Car entre Perhona qui en prenait pour confectionner des vêtements à son goût, et Zoro qui utilisait toutes les bandes de tissus pour ses soins, on allait finir par en manquer. Car au bout d'un moment, les bandelettes, on aurait beau les laver encore et encore, il faudra bien le jeter et c'est que le monsieur en utilise plus que la normale humaine en une année. Hors sur l'île il n'y avait qu'un château, rien de plus. Et des singes, mais c'était difficilement la tribu des mandrills qui allait résoudre ce problème d'étoffe, eux ils avaient déjà bien assez à récupérer les armures des cadavres décomposer depuis des années sur l'île. Donc comment faire ? Mihawk n'était pas du genre à ce qu'on lui donne une liste de course et qu'il aille ensuite tranquillement sur une île voisine chercher lesdites fournitures. Bien que juste pour plus nous supporter il pourrait très bien y voir un prétexte pour justement se séparer de notre compagnie un moment, bien qu'il y ait plus de chance qu'il envoie l'un d'entre nous chercher ce dont on manquait. À tous les coups ça serait la princesse qui s'en chargerait. Ou il se faisait livrer ?

« Pas besoin d'aide ? C'est sûr tu aurai l'air fin à rester le nez coller dans le sable à te vider de ton sang parce que tu fonce tête baisser et que tu écoute pas ce qu'on te dit. Très utile pour réaliser ton rêve ça ! Et tu dis que t'es pu un môme ... »

Oui, il avait besoin d'une surveillance constante, non pas juste parce qu'il était capable de se perde même en ligne droite, mais parce qu'il risquait trop facilement sa vie, à croire qu'il n'en prenait pas soin ou qu'elle n'avait que peu d'importance. Je lâchais un gros soupire. Bon moi je m'étais bien mise à boire de l'alcool et à sursauté en l'entendant arrivé, lui jetant ma bouteille au visage dans un réflexe défensif, si même moi je me mettais à l'attaquer involontairement alors qu'il était convalescent. Voilà encore une autre preuve qu'il avait besoin d'être chaperonner : il ne tenait pas le lit.

« En tout cas si tu avais un chaperon, tu tiendrais le lit et tu te remettrais complétement de tes combats ! Fait attention, sinon j'utilise Perhona comme arme secrète ! »

Pour sûr que cette fille tyrannique avec ses envies d'essayages de tenue vestimentaire pouvait être un atout indéniable pour lui faire garder le lit. Enfin c'était bien plus facile de parler de lui et de son irresponsabilité plutôt que de ma relation avec Mihawk.

« Les claques derrières la tête affectueuses hein ? Je m'en passerais bien, quel est l'intérêt si après si la tête toute plate hein ? Ma pauvre petite tête … Mais du coup comme toi aussi tu as les réprimandes tu compte aussi dans son côté paternel affectif ? »

Voilà comme ça je rougirais moins si je portais la conversation sur lui. Mais ça me faisait plaisir de savoir que mon Faucon avait de l'affection pour moi, aurait-il vraiment voulu avoir des enfants ? Comment le savoir, c'était pas le genre de conversation facile à avoir avec lui, déjà avoir une conversation avec lui n'était pas toujours évident, il était bien trop silencieux, et si imposant qu'on n'osait pas forcément le déranger pendant sa lecture. Pourtant il y avait tout un tas de chose que j'adorerais lui demander. Mais lui aussi me frappait derrière la tête, donc ça voulait dire qu'il avait lui aussi de l'affection pour moi ?

Puis on arrivait sur le sujet qui fâchait : son désirs de vaincre Mihawk. Bon déjà il voyait loin, encore vingt longue année avant d'avoir un niveau capable de battre mon Faucon, c'était pas bête, lui deviendrait plus mature, et le Shichibukai lui prendrait en âge. Enfin quand on voyait Rayleigh et ce dont il était capable, tout comme Barbe Blanche à des âges aussi avancé ...

« Bon, bah ça me va alors, même si vingt ans c'est pas assez, vu que tu ne le vaincra jamais, tu ne mourra jamais. »

Je reprenais une pause sereine comme si cette affirmation était la plus véridique du monde, alors qu'il n'y avait aucune preuve que cela puisse réellement arriver. Mais j'avais décider de le prendre comme tel, s'il ne battait pas Mihawk, il ne mourrait pas, et comme ça n'arrivera jamais, il ne mourrait jamais.

« Il faut donc tout faire pour que cela arrive … Comme ça tu ne pourra jamais le combattre ! »

S'il n'est plus capable de le regarder sans rire, pour un affrontement ça compliquerait les choses non ? L'idée m'amusait, rien qu'imaginer leur combat me faisait sourire. Puis il me parle de son enfance, une enfance bien triste, perdre quelqu'un … Une douleur que je ne supportais pas, une douleur que je ne voulais ni me souvenir, ni ressentir.

« Han ! Tu oserais ?! Homme cruel va ! »

Je lui fis une mine la plus outré que je pouvais. Puis le silence, oui l'attaché à son lit … J'avais trouvé visiblement la meilleure solution, et si j'avais surtout dit ça pour plaisanté, me mettre ainsi face à ma farce, me donna soudain envie de me cacher telle une petite souris. J'étais toute gênée rien que de m'imaginer l'attacher au lit. Je secouais la tête, non c'était pas gênant, c'était pour sa santé, j'en serai capable !

« Et bien fait attention ! »

Bon, il y avait peu de chance que j'y arrive, mais savait-on jamais, en profitant du fait qu'il soit blessé, que je me retrouve à le soigner, pendant qu'il dormait j'aurais tout le loisir de trouver mille et une façon de l'attacher solidement à son lit. Avec tout ça, je me laissais un peu plus aller, puisque j'avais pas hésiter à le cogner derrière la tête comme il me le faisait. Chacun son tour, comme ça il verra ce que ça fait.

L'idée d'être « deuxième Mihawk » n'avait pas l'air de lui plaire, voilà qui était bien ! Car j'étais bien capable de l'appeler tout le temps comme ça, et de demander à la princesse fantôme de m'accompagner dans se surnom. Comme ça même quand je serai pas là, il continuerait de se faire nommé ainsi. Je souris alors victorieuse de sa capitulation.

Sauf que maintenant, il fallait aussi que je gagne le pari qu'on venait de se lancer, mais j'avais besoin de certitude, alors je lui avais présenter mon petit doigt, car je croyais encore naïvement qu'on ne pouvait pas trahir une promesse du petit doigt. Ça me rassurait, je le regardais alors dans les yeux, serrant nos doigts.

« C'est ce qu'on va voir ! Ne crois pas que tu t'en sortira si facilement. » Après tout une bonne infirmière devait réussir à faire tenir le lit à ses convalescents non ? Bon, je débutais … « Tu n'as pas idée ! Oh je le sais bien ça justement ... »

Je laissais échapper un petit rire. Mais voilà que ma maladresse prend le dessus, et adieux l'alcool, du moins en partie, lui et Figaro se retrouve trempés, et le félin n'apprécie pas vraiment d'avoir le pelage humide. Oups. Mais il y avait du bon aussi, je pouvais voir la cicatrice de Zoro, cette marque que Mihawk lui avait fait, un symbole extrêmement fort, mais cela je pense qu'il avait fini par le comprendre.

« Et puis ça aurait été moins agréable de devoir toujours regarder ton dos. »

Voilà qu'ensuite la guerre entre Figaro et Zoro reprenait. Aller savoir pourquoi le fauve avait un tel comportement vis à vis du bretteur. La fierté de mâle sans doute. En tout cas il se joignait à la course du pari, bon lui n'avait pas grand chose à gagné si ce n'est le plaisir de battre Zoro. C'était la première fois que je le voyais boire, enfin laper de l'alcool, aucune idée de s'il tenait bien ou pas, lui qui semblait ne pas apprécier l'odeur.

« Santé ! » Oui la guerre pour savoir qui allait gagner, mais vu qu'il buvait bien plus vite que moi et surtout en plus grande quantité. « Ne t'imagine pas de chose ! C'est uniquement pour ton bien ! »

Bon c'était vrai qu'à vouloir l'attacher c'était un peu spéciale comme méthode, mais fallait voir aussi ce que j'avais comme patient moi !

« Mourir dans le lit de Mihawk … Quelle belle réputation après ! Mais tu sais Figaro fait un excellent coussin ».

Au vu du regard noir qu'il venait de me lancer, l'intéresser n'avait pas envie de servir de repose tête à quelqu'un d'autre quoi. Même si je suis sûr que si Mihawk s'y installer sans lui demander son avis, il se laisserait docilement faire. Bien que là, je ne saurai dire si l'animal était ivre ou juste trop confiant pour aller rugir devant Zoro comme s'il le défiait.

« Hey pas touche à Figaro ! »

Chaud, il faisait chaud, comment il faisait lui ? Ah oui, je l'avais trempé et il avait retiré une partie de ses vêtements, quand à mon chat, lui avec sa fourrure ça devait être dure aussi, mais il était sur le sol. J'observais le bretteur, puis le sol. Il avait peut-être pas tord, après une longue moue indécise, je me redresse du tonneau où j'étais assise pour m'allonger sur le sol.

« Et ne crois pas que tu remportera le parie ! Toi tu triche t'as moins de vêtement, donc t'as moins chaud c'est normal ! Je vais reprendre des forces tu vas voir ! »

Après une moue contrarier je pris la bouteille qu'il me tendait, pas question qu'il gagne ! Aller mon fruit du démon ! T'étais censé être utile non ? Bon, pour réguler la température du corps par contre … il faudrait vraiment que je m'entraine à exploité toutes ses capacités. Comme si j'allais abandonner de toute façon ! Et me voilà à boire la bouteille en me redressant à moitié d'une traite. Bim, la barre sur la tête. Je me rallongeais, et Figaro semblait rire avant de lui même avancé sa gamelle pour qu'on le resserve. Je lâchais un soupire faisait signe à Zoro de recharger les bouteilles.

« Moi je récupère, le sol est si frai ça fait du bien. Que tu t'imagine pas gagner pour autant. Il faut que je tienne pour ta santé. »

Figaro lui semblait tenir, bien qu'il ait commencé après nous et surtout sa corpulence imposante faisait qu'il devait mieux répartir, ou pas. Après avoir fini sa gamelle il s'approcha du bretteur, leva sa patte gigantesque avant de l'abattre sur le tonneau où avant j'étais assise. Surement n'avait-il pas vu qu'il y avait un robinet pour puiser le vin … Après avoir détruit le couvercle il se mit à boire.

« Je crois qu'il va finir toute la cave avant qu'on ait nous même fini ! »

Je me redressais pour tenter d'empêcher Figaro de tout boire, mais il n'avait pas envie de partager et je manquais de finir dans le tonneau lorsqu'il releva brutalement la tête. Bon on allait peut-être lui laisser celui-là …

[t'en fais pas je cherche une belle image de tombe lol]

©Strange.D.Nana


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Découverte de la cave du faucon [PV : Zoro]   Sam 2 Jan - 20:16

Roronoa ZoroBretteur des Mugiwara
Bretteur des Mugiwara
avatar

Messages : 1815

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Nope




Feat Nana

Tu oses boire sans moi ?!



Tsch... Est-ce qu'on peut me rappeler pourquoi j'ai demandé à ce mec de me prendre comme élève ?! Ah ouais... sûrement parce que c'est le meilleur escrimeur et que j'ai énormément à apprendre de lui. Ouais, je sais, ça me fait mal aux fesses de l'avouer mais, pour le moment, Mihawk est LE meilleur escrimeur de tous les temps. Donc même si ça me soûle, il me faut ses conseils et sa sagesse. Surtout que j'ai quand même foutu ma putain de fierté au placard pour lui demander de m'entraîner ! Il aurait pu refuser mais non... il a accepté... et c'est bien ce qui m'a surpris ! Il est peut-être pas si méchant que ça au final... Mais bon, ça, plutôt crever que de le lui avouer ! S'il n'est pas méchant... peut-on me dire pourquoi je suis allongé dans ce lit avec des bandages sur TOUT le corps ?! Et j'ai aussi l'impression que mon cerveau me fait souffrir... enfin ce n'est pas le cerveau qui me fait souffrir mais juste la tête... J'ai l'impression qu'un camion – ou plutôt un énorme navire dans notre cas – m'est passé dessus sans ménagement ! Je soupire doucement avant de me lever et de tituber légèrement... Heureusement, Môssieur le mur est là pour me soutenir ! Et M'dame Perhona pour me casser les noises avec sa voix stridente... Sérieux ? J'peux pas juste faire un pas sans qu'elle me fasse la morale celle-là ?! Ouais je sais que je suis pas en grande forme mais je veux juste passer le bonjour à ma rouquine favorite, j'ai bien le droit de faire ça non ?! Beh apparemment... non. M'en fiche, j'y vais quand même et avant de sortir, je prends soin de claquer la porte au nez de la princesse fantôme. Ouais je sais, c'est con puisqu'elle passe au travers... mais moi, ça me soulage !

Finalement, vous savez où je la trouve ma rouquine ? Dans la cave ! En train de se siffler un verre... seule ! La vilaine ! Même pas, elle m'aurait attendu... Je la retiens celle-là ! Finalement, je montre ma présence en toussotant légèrement avant de la « gronder » gentiment pour m'avoir oublié... Mon cadeau ? Ouais, j'ai le droit à la bouteille qu'elle était en train de siroter et je ne peux m'empêcher de rire doucement devant sa surprise non feinte. Je ne suis qu'à moitié désolé de lui avoir foutu la trouille mais je n'y peux rien... c'est elle la petite cachottière ! Pas moi... Et voilà, à peine arrivé et déjà, elle m'engueule... Je me triture l'oreille avec mon petit doigt pendant qu'elle me sermonne... genre « vas-y engueule-moi je m'en fiche un peu »

- Tu disais quelque chose ? Lui demandais-je une fois son « sermon » fini avant de reprendre Non mais sérieusement, pourquoi tu t'inquiètes autant ? J'te l'ai dit non ? Je ne compte pas mourir avant d'avoir atteint mes objectifs ! Ce n'est pas une petite entaille qui va me tuer... Relax. De toute manière, j'suis un pirate non ? Le danger et la mort, j'les fréquente depuis un bon moment... T'as déjà vu un pirate qui ne risque pas sa vie ?

Bon d'accord, je dois être au-dessus des autres puisque même lors d'un entraînement je me bats comme s'il s'agissait d'un vrai combat... P'tet qu'elle a raison... Je devrais peut-être faire plus gaffe mais ça ne serait plus moi... Aussi loin que je me souvienne, je me suis toujours entraîné sans prendre en compte la douleur que je ressentais... Qu'importe ce que j'endure, la seule chose qui m'importe, c'est de devenir plus fort... et de protéger ceux auxquels je tiens... sauf que ça, plutôt crever que de l'admettre. Je grimace légèrement. Non pas à cause de mes plaies mais à cause de ce qu'elle vient de dire sur cette histoire de chaperon

- Parce que tu crois que même avec un chaperon, je me tiendrais tranquille ? Tu rêves un peu trop jeune fille ! Chaperon ou pas, si je veux bouger, j'y arriverais sois en certaine

Bon, voilà une nouvelle preuve de mon inconscience et de mon immaturité ! J'avoue que j'ai un peu de mal avec les ordres – sauf ceux de Luffy – mais je n'ai jamais dit que je faciliterais la vie des gens en même temps ! J'ai rien demandé à personne bien au contraire ! Voilà que le sujet dérive sur le cas de Mihawk et de son côté « papa poule ». Voir Nana rougir, sur le coup, ça me fait rire et je m'amuse à la charrier avec ça ! Mais quand elle me retourne la question, je ne sais pas trop comment je dois y répondre... mais la première chose que je fais, c'est d'écarquiller les yeux de surprise !

- Je... Ahem... Je n'ai jamais réellement réfléchi à cette alternative.... Pour moi, Mihawk est et restera mon maître mais aussi mon ennemi... Je ne l'ai jamais vu sous un angle différent... encore moins comme un père... Quoi qu'à son âge, il pourrait bien être ce qu'on appelle une figure paternelle... Vu que j'ai jamais connu le mien, ça pourrait être quelque chose dans le genre...

Enfin, j'en sais trop rien ! Je passe une main derrière ma nuque, signe de gêne. Je n'ai jamais connu mon père ni ma mère ! La seule famille que j'ai eu jusqu'à mes 19 ans, c'est le père de Kuina... et encore, j'le considérais comme mon maître et non comme un père. En réalité, j'sais pas trop ce que c'est que d'avoir un père qui veille sur vous et vous protège... J'connais simplement mes entraînements, mes séances de méditation et rien d'autre.... Compliqué cette histoire ! Voilà qu'on se met à parler ensuite de Mihawk et de mes projets de le vaincre rapidement... Pourtant, je sais que dans mon état actuel, je suis loin de pouvoir le vaincre ! Je ne suis pas fou ! Je compte bien le vaincre un jour... mais pas dans l'immédiat

- Erh, non mais t'imagines si je ne le bats pas ?! Je ne m'imagine pas à plus de 100 ans me battre encore pour le titre de meilleur escrimeur ! J'me battrais avec quoi en plus ? Un de mes os ?! Non mais t'imagines le combat un peu ?! Deux squelettes qui se battent encore pour une guerre qui aurait débuté 80 ans plus tôt ! J'veux bien être un acharné... J'suis même pas certain de passer le demi-siècle alors un siècle ? C'est un peu trop pour moi...

Quoi ? Autant être honnête ! J'suis un pirate et comme tout pirate, j'me vois pas passer le demi-siècle... pas avec le caractère fonceur que j'ai... Puis nous échangeons nos souvenirs d'enfance... Elle me parle de la sienne et j'en fais de même... Même si elle ne répond rien... mais sa réflexion sur Mihawk et le fait qu'il pourrait garder des jouets d'enfants dans sa cabine... me fait rire

- Non, ça serait déloyal ! De toute manière, ça ne marcherait qu'un temps ! S'il attaque sans cesse, il finira bien un moment où je devrais contre-attaquer ! Et ta technique ne fonctionnera plus

Voilà que maintenant, elle veut prendre une photo de Mihawk pendant qu'il me porte si jamais je tombe à cause de lui lors d'un entraînement ! Et puis quoi encore ?! Veut-elle réellement ma mort ?!

- Bien sûr que j'oserais si tu essaies de faire pareilles conneries ! Essaie de me prendre en photo avec Mihawk, conserve la photo... et tu verras que je pourrais trouver mille et une façons de te la faire digérer sans sourciller !

Vous imaginez cette scène un peu ?! Moi assommé sur le dos d'Oeil-de-Faucon ?! Bonjour la honte quoi ! Hors de question que ça se passe ainsi ! Bon, j'admets que si je suis évanoui, je ne saurai pas ce qu'il se passe mais... Nana serait bien assez vile pour demander à la princesse fantôme de garder un œil sur nos entraînements et d'avoir un appareil photo sur elle en cas de besoin... Ouais, je suis certain qu'elle en serait capable la vilaine ! Ensuite, elle me menace de m'attacher à mon lit et de trouver n'importe quelle idée pour y parvenir... Je demande à voir ! Et c'est bien pour ça que je la titille sur ce sujet

- C'est que tu me ferais presque peur comme ça !

Lançais-je amusé. Avant de perdre mon sourire à cause de ce surnom idiot qu'elle vient d'utiliser... « Deuxième Mihawk » Alors ça jamais de la vie ! Je refuse d'être appelé comme ça... J'ai un prénom et j'en suis très fier ! Au bout de quelques minutes, je lance un pari idiot qui a l'air de lui plaire... même si, je crois, c'est surtout parce que si elle gagne, je reste cloué au lit une semaine entière sans bouger – Bon certes, pour aller aux toilettes, je bouge quand même hein ! - C'est juste que je ne m'entraînerais pas pendant une semaine complète et, rien que pour ça, elle est prête à l'impossible. Même pas en rêve petite ! Elle semble douter de moi... Tiens, la promesse du petit doigt... Je souris doucement avant de plaquer mon petit doigt contre le sien et de lui promettre que je tiendrais parole ! De toute manière, je suis un homme de paroles ! Ce n'est pas mon style de dire quelque chose à la légère...

- Oh mais je ne crois pas... J'en suis certain ! J'tiens beaucoup mieux l'alcool que toi petite. Tu ne peux pas me vaincre sur ce terrain là Je la regarde, surpris, avant de sourire doucement Et en plus tu as une âme de sadique... Je ne te croyais pas comme ça !

Mais voilà qu'elle fait preuve d'une grande maladresse et renverse son verre d'alcool sur son gros chat ainsi que sur moi. Autant le chat peut se lécher pour s'essuyer... Moi j'ai pas énormément d'options... Et me lécher, ça serait un peu glauque... Donc je fais la seule chose qui me paraît logique... J'enlève ma chemise, je me sèche légèrement avec. Mais la réaction de Nana est immédiate... Elle se met à caresser du bout des doigts ma cicatrice et ça me met – un peu – mal à l'aise... Je lui attrape le poignet pour lui intimer d'arrêter... C'est gênant quand même ! Et sa réponse est pour le moins... inattendue

- Oh parce que regarder mon torse c'est beaucoup plus agréable ?

Répondis-je amusé. Et voilà ! Le pari commence ! Même le gros chat débarque dans le pari mais je crois que c'est surtout parce que j'ai blessé son ego qu'il nous a rejoint... Ah les mâles !

- Eh ! Je ne m'imagine rien du tout ! C'est toi qui parle sans cesse du fait que tu veuilles m'attacher dans mon lit ! Si quelqu'un entrait à ce moment-là, il pourrait se poser des questions sur la nature de notre conversation !

Eh quoi ? Z'imaginez si quelqu'un entre et entend ces mots « attacher », « lit » et pour ton « bien » ?! Sans avoir suivi la conversation, personnellement, je retournerais fissa sur mes pas pour ne pas entendre un seul mot de plus ! C'est trop pervers comme conversation !

- Ouais bah justement... quitte à mourir, je préférerais que ça soit ailleurs que dans son lit ! Tu me parles de m'attacher dans un lit et maintenant de mourir dans le lit de mon pire ennemi... T'as quelque chose avec ce mobilier ?

Demandais-je en haussant un sourcil. Elle veut que je passe encore plus pour un pervers c'est ça ?! Vu la tournure de la conversation, il y a énormément de quiproquos... Ça pourrait très mal tourner pour moi ! Le gros chat se met à rugir... Il est con ou quoi ?! Il tient à mourir avant l'heure peut-être ?!

- J'vais pas le toucher ton chat, t'inquiètes pas pour ça !

Ledit chat me fixe comme s'il avait un sourire amusé sur les lèvres. Hmm, ce chat m'énerve ! Finalement, la demoiselle se plaint d'avoir chaud... Bon signe ça ! Elle va bientôt abdiquer ! Espérons. Je pars à la chasse de bouteilles et je reviens avec 2 bouteilles de vin que j'ouvre et je lui en tends une

- Aucun rapport ! Ce n'est pas de ma faute si je me retrouve torse-nu j'te rappelle ! Si tu as trop chaud, tu n'as qu'à enlever des vêtements toi aussi ! Puis je réalise ce que je dis avant de... me sentir très mal à l'aise ! Enfin, je veux dire... Non, rien ! Oublie ce que je viens de dire !

Déclarais-je en rougissant légèrement et en détournant le regard. P'tain, c'est pas dans ce sens-là que je voulais dire ça ! Mais plutôt dans le sens que si elle avait trop chaud, elle pouvait juste enlever sa veste... elle a un tee-shirt en dessous non ? Je finis ma bouteille cul-sec histoire d'oublier mes conneries et je la regarde s'allonger complètement sur le sol... C'est moi ou que cela soit nos paroles ou nos actes, ça porte réellement à confusion ?! Et je ne peux m'empêcher de rire quand je la vois se prendre la barre en voulant se redresser

- Pas trop mal à la tête ?!

Eukay, je ferais réellement un mauvais médecin ! Je prends la bouteille que Nana me tend avant de chercher un truc pour les remplir... Un robinet par exemple ? Quand ce fut fait, je reviens vers elle et... le gros chat semble bien s'amuser

- Mais je n'imagine rien... Santé ou non, je sais que je vais gagner ! J'en suis certain

Bon, je sais que c'est mal de mettre la charrue avant les bœufs mais c'est quasi une évidence pour moi ! Qui serai-je si je perds un concours de boissons ?! Je regarde le gros chat s'approcher... Lever la patte... Wow ! On se calme le gros chat !! Il ne va quand même pas... ?! Je ne bouge pas pour autant... Le jour n'est pas venu où je ploierai face à un gros chat ! Mais en fait, il ne m'attaque pas... Non, il casse carrément le couvercle du tonneau où Nana était assise un peu avant...

- T'es sûre que t'as aucun moyen de l'arrêter pour le coup ? Parce que bon, s'il vide la cave avant nous déjà, on aura l'air malin... mais si il se met à rugir à tout va... Mihawk va vite nous retrouver... et on va réellement mourir avant d'avoir retrouver nos équipages respectifs !

Je la regarde tenter d'empêcher son fauve de boire mais... sans succès. Je soupire doucement

- Rappelle-moi, à l'avenir, de ne jamais l'inviter à boire ce matou !

Bon ce n'est pas tout ça mais... Je lui rends la bouteille que j'avais remplie dans l'intervalle

- On va se contenter de faire notre pari à deux hein ?! On va le laisser s'amuser avec son tonneau je crois...


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Découverte de la cave du faucon [PV : Zoro]   Dim 10 Jan - 0:53

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18036

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang



Qui tombera en premier ?


C'est vrai ça, pourquoi est-ce que je m'inquiétais autant pour lui ? Parce que je l'appréciais après ce temps passé avec lui dans le château ? Ou parce que je voulais vraiment que Mihawk est un adversaire à sa mesure, car je ne désirais que son bonheur et que je savais depuis combien de temps il attendait quelqu'un contre qui se battre, depuis que Shanks était hors jeu ? Ça serait trop simple si c'était ça, mais en même temps je me sentais moi-même en concurrence avec lui, il avait quelque chose que je n'avais pas, il était bretteur. Rien que pour cela, mon Faucon le regardait d'un œil différent. Je voyais bien qu'il avait beaucoup d'intérêt pour lui, j'aurai aimé avoir cette chose, mais je n'aurai jamais voulu me battre contre lui. Pour éviter cela, et pour ne pas prendre le risque de le décevoir, je n'avais jamais tenter de devenir bretteur. Mes quelques notions d'escrimes me permettaient de me défendre si jamais je me retrouvais avec une arme blanche entre les mains. Tout ce que je savais, c'était l'entretient des lames, car c'était tout ce que j'avais trouver à faire pour me rapprocher un peu de lui. D'ailleurs Zoro devait y passer du temps, lui en avait trois.

Je l'aurais bien aider, vu qu'il passait bien trop de temps allongés sur un lit pour s'en occuper, et qu'à force de vouloir trop en faire dans son entraînement, il oubliait d'en prendre soin. C'est qu'à peine capable de tenir sur ses deux pieds, monsieur repartait illico se faire dérouiller la tronche pour retrouver le lit. Peut-être qu'il aimait y passer du temps et que ce blesser était une excuse pour flemmarder. Je lui envoyais le bouchon de la bouteille de toute mes forces entre les deux yeux, ça lui apprendra à se déboucher les oreilles pendant que je lui parle ! Il va avoir de la cire sur les ongles, beurk. Gros dégoutant ! Mais il avait quand même raison : pourquoi je m'inquiétais autant ?

« Gros nul ! … Hum je sais pas, j'avoue, c'est comme ça c'est tout. J'avais vu qu'une fois des pirates avant la guerre de Marinford … Tu dis ça, mais une petite entaille, plus encore une, et encore une … A la fin tu n'auras plus de sang dans le corps. Si tu veux vraiment être capable un jour d'affronter Mihawk, faut que tu ménage un peu ta santé, car sinon en plein combat, tu tombera non pas à cause de ses coups, mais parce que tu as trop forcé sur ton corps. »

Mon ton était plus sérieux, et calme aussi, pas de sermon, ni rien. C'était ce que je pensais rien de plus. Je comprenais qu'il voulait être fort, égaler Mihawk, protéger son équipage, mais à vouloir en faire trop, trop vite, j'avais peur qu'il ne ruine son corps avant même d'avoir pu réaliser le moindre de ses rêves. Certes ça m'arrangerait, car il n'aurait pas à affronter mon Faucon … Tout de même, se faire avoir ainsi, les deux en seraient déçus.

« Bon, et bien j'engage Perhona pour le faire ! C'est parfait, elle peut passer à travers les murs et tu ne pourras pas l'attaquer. Mais ses attaques à elle pourront t'atteindre. »

Je lui faisais un grand sourire malicieux, je voyais bien notre cher princesse l'engueuler parce qu'il en faisait trop, et lui jeter un négative hollow parce qu'il ne l'écoute pas. C'est qu'elle avait son petit caractère notre amie aux cheveux rose. Je donnerais cher pour la voir jeter son attaque sur le Shichibukai, par contre ça la condamnerait à mort. Est-ce qu'elle aurait le courage de le faire si jamais il était trop violent verbalement avec elle ? Car je doutais qu'il puisse l'être physiquement.

« Et tu le verra encore comme ton maitre lorsque vous ferez votre affrontement finale ? » Ma mine était inquiète, est-ce que leur combat serait à mort ? « Tu n'as jamais connu ton père ? Vraiment ? »

J'étais plutôt fière, j'avais réussi à me venger, il m'avait fait rougir, à moi de le surprendre en retournant ses phrases contre lui ! Et toc ! Dans les dents le samouraï ! Maintenant il était lui aussi tout gêner, il verrait ce que ça fait ! Mais j'en apprenais aussi un peu plus sur lui involontairement. Il faut dire qu'on n'avait pas vraiment parler de nos passés respectif en détail.

« Bah ça serait parfait ! Un vieux papy aux cheveux blanc à moitié aveugle ! Par contre si tu as plus de cent ans … Je crois que tu seras le meilleur … Ou Mihawk est immortel, j'aimerais bien, mais je ne pense pas que cela soit possible malheureusement … Ou sinon avant, un jeune venu de nul part te piquera ton but sous le nez ! En tout cas ça serait amusant de vous voir vous battre ainsi ! Je donnerais beaucoup pour ça ! » J'en riais rien que d'y penser. « Comment ça pas certain de passer le demi-siècle ?! »

Il me disait qu'il allait pas mourir si vite, et là soudain voilà qu'il me disait que finalement tout bien réfléchit, sa vie n'allait pas être si longue que ça ! Qu'il vivrait pas plus de cinquante ans, ou que dans cinquante ans on pourrait gravé sa tombe. J'en étais estomaqué. Non mais vraiment ? Et il voulait après qu'il le mette pas sous surveillance ?

« Si tu n'es plus capable de le regarder et que tu rigole en y repensant, il y a aussi des chances pour que lui même n'arrive pas à te combattre. Voir même qu'il soit gêné que tu sois au courant ! »

Et bien quoi ? Tout était bon pour trouver un moyen d'éviter leur combat non ? Pour moi c'était important, déjà voir l'entrainement je me disais qu'il allait mourir, mais quand il aurait progresser … Et si Mihawk avait vraiment des jouets d'enfants, est-ce qu'on pourrait s'en servir d'une quelconque façon pour faire ressortir son instinct paternel envers son élève le jour J ?

« Je ne te savais pas si sadique, les pirates sont bien tous les mêmes, de être cruel sans état d'âme, snif … Tu serais prêt à me torturer … Juste pour un tendre souvenir qui prouve que Mihawk a un côté paternel. »

Je le regardais avec le grand yeux presque larmoyant, comme si j'étais profondément meurtrit par ce qu'il projetait de me faire. Sans sourciller en plus, c'était le pire, il n'avait pas de cœur. De toute façon, si cela devait arrivé, puisqu'il dormirait, il ne sera au courant de rien, et il faudrait prendre la photo suffisamment discrètement pour que le faucon ne s'en rende pas compte, et ainsi l'utiliser comme arme secrète. Ainsi les deux seraient gênés pour ne pas être totalement dans l'affrontement.

« Tu as bien raison d'avoir peur ! »

Mon sourire voulait en dire beaucoup, je trouverais un moyen, pour sûr ! Lequel, je ne savais pas encore, les idées me viendraient, peut-être grâce aux bouteilles, aller savoir. Dans le pire des cas je demanderais à la princesse fantôme de m'aider dans ma tâche, avec de la chance elle voudrait bien, quitte à lui donner Zoro comme poupée en échange. De toute façon, s'il était attaché à un lit, elle pourrait bien l'habiller comme elle en aurait envie.

Deuxième Mihawk lança un parie, j'en avais jamais fait avant, et je ne savais pas ce que j'allais donner dedans, depuis que j'avais manger mon fruit, mon sang s'occuper d'évacuer tout de suite tout ce qui était néfaste à l'organisme, je comptais bien m'en servir pour le clouer au lit. Au moins si j'arrivais pas à l'attacher au lit, j'aurais toujours le soulagement de savoir que durant deux semaines son corps ne serait pas meurtrit. Et puis il m'a promit avec le petit doigt, alors il sera obligé d'être sage si je gagne. J'avais vraiment pas le choix de gagner, d'ailleurs c'était quoi se parie idiot, si je gagne au final c'est son corps qui gagne. J'aurais peut-être dû choisir quelque chose plus pour moi non ?

« Grr ! Tu verras ! Avec tout le sang que tu perds à chaque fois, et vu ton état, si ça se trouve ton corps encaissera beaucoup moins ! Ça t'apprendra à le surmener ! »

Bah oui quoi, l'ivresse ça allait avec la santé, et pour encaisser fallait être en pleine forme. Finalement il se lançait dans un pari ou lui-même n'était pas dans les meilleures conditions pour le faire. Après tout j'étais le diable non ? Normale que je pense à toutes les solutions qui pourraient m'aider à gagner. Bon, vu ma maladresse, c'était plus moi qui n'était pas au mieux de ma forme … Un vrai boulet, la honte.

« Et bien oui. »

Le plus honnêtement du monde, car à mes yeux ça paraissait une pure évidence. C'est vrai, même avec la cicatrice de Mihawk, un dos c'était quand même moins jolie, et surtout on ne pouvait pas voir le visage, une cicatrice devant était bien plus pratique. Figaro sembla par la suite vexé de ne pas faire partie du parie, et entra dans le jeu à son tour. Il avait vraiment quelque chose contre Zoro, à croire qu'un jour il allait le manger pendant son sommeil. D'ailleurs si je n'étais pas là, peut-être qu'il aurait déjà tenté. Le bretteur avait le don pour le titiller.

« Il se dirait surement que t'es trop violent et que pour te calmer il faut t'attacher pour que tu reste enfin tranquille. »

Mais quel pervers ! Tout de suite ce à quoi il pouvait bien penser avec juste quelque mot ! Bah bravo, je plaignais Mihawk et Perhona, surtout elle d'ailleurs. La pauvre fille, entre un pervers et un … solitaire, elle allait s'amuser.

« Toi tu n'aime pas les lits ? Et puis non tu as dis que tu allais pas mourir, de plus si tu meurs dans ton lit voit le coté pratique : on pourra te mettre plus facilement un drap dessus ! »

Oui moi j'aimais bien les lits, rester dedans, bon j'aimais pas vraiment ça quand j'étais seule car je revoyais mon île natale, mais depuis Figaro, c'était beaucoup mieux, en plus il était doux et il tenait chaud. Quoi de mieux pour bien dormir ? Je le taquinais avec le fait de mourir dans le lit de Mihawk, même si ce dernier n'aimerait surement pas avoir un cadavre dans ses draps, pourtant on le recouvrirait rapidement, ce qui serait avantageux, il fallait le reconnaître.

« J'espère bien, sinon je le laisse te manger ! »

Je lui faisais un grand sourire, même si je comprenais pas ce que les mâles avaient à ne pas s'entendre. C'était quoi cette fierté bizarre hein ? Si seulement Figaro pouvait parler … Comme ça serait pratique, il aurait surement plein de chose à dire, pas forcément agréable sur le samouraï. Je me demandais d'ailleurs comment il faisait avec sa fourrure, je commençais à avoir chaud, l'alcool ? Ou mon organisme qui se chargeait de l'éliminer en me donnant chaud ? Mon dieu j'avais l'impression d'être une boule de feu ou de la lave, c'est ce que mon futur commandent ressentait tout le temps vu qu'il était en feu ? Ou bien l'Amiral fanatique ? Au moins du coup, c'était à Zoro de faire le service et de chercher des bouteilles ! Je collais une bouteille contre moi, car mine de rien dans une cave elle son un peu plus fraiche.

« Tout de suite ! T'aurais pu les garder même mouillé ! » Oui bon c'était pas forcément agréable d'avoir quelque chose qui vous collait au corps, mais quand on est pirate on doit bien en avoir l'habitude non ? « Oh t'es pas bête ! » Illuminé par sa remarque, je commençais à retirer les vêtements avant de m'arrêter pour écouter ce qu'il disait, et Figaro qui me grognait dessus maintenant. « Bah quoi ? C'est toi qui l'a dit ! »

Je les comprenais vraiment pas tous les deux ... Mais c'était amusant de le voir gêner et l'autre en colère, les deux opposés. Bon de toute façon je m'étais allongée sur le sol pour avoir un peu plus de fraicheur, quelque tissu en moins, je la sentais mieux sur ma peau. Sauf que voilà, pour boire faut se redresser, et … J'avais décidément pas de chance ...

« Oh et tu rigole ?! » Je me penchais vers lui pour lui tirer les joues : vengeance !!! « Non ça va, merci. »

Un grand sourire après lui avoir tirer les joues. Tout va bien, d'ailleurs j'avais remarqué que Figaro aussi s'en amusait, alors lui aussi tirage de babine ! Il y avait pas de raison, et comme ça pas de jaloux, car il avait rit de moi et de lui, le vilain chat. Au moins il y avait les bouteilles de nouveau pleine, mais pour cela il fallait de nouveau me redresser … Hum, j'allais devoir faire attention ...

« C'est ça oui ! Tu es un peu trop sûr de toi mon petit Zoro ! Tu vas voir ce que tu vas voir ! C'est pas parce que je suis pour le moment allongée que je vais perdre ! »

Après m'être à moitié redresser sur mes coudes je lui faisais de gros yeux et je gonflais mes joues. Ça serait la guerre de la boisson ! Je prenais fermement la bouteille pour lui montrer de quoi j'étais capable, mais pas le temps de boire que Figaro nous faisait son numéro. Alors là, c'était une première, je l'observais avec des yeux ronds de surprise. J'avais bien cru pendant quelque seconde qu'il allait arracher la tête du bretteur. Et moi j'étais bien contente de ne plus être sur le tonneau.

« Tu as bien vu comment il a réagit ? C'est la première fois que je le vois comme ça … Ou il veut nous faire concurrence, ou il est devenu accrocs … A moins qu'il ne soit totalement ivre et qu'il ait encore soif … Mais au moins on a une bonne excuse non ? On dira que c'est Figaro ! »

Je m'en amusais toute seule, Mihawk ne pourrait pas gronder le fauve, après tout, un fauve n'était pas vraiment responsable hein ? Bon Mihawk c'était Mihawk quand même donc félin ou pas, sa cave, il risquerait d'être assez colère. Mais en tout cas, s'il se mettait à finir toute la cave tout seul, oui il ne faudrait plus jamais l'invité à boire, même si là, il s'était invité tout seul dans la partie.

« Bien d'accord ! Ta santé est en jeu après tout ! »

Et c'était repartit, on vidait nos bouteilles respectives. Il avait une meilleure descente que moi, comment il faisait ? Il avalait pas ou quoi ? Ça coulait tout seul dans l'estomac ? Un monstre ! Il était pas humain, c'était sûr, ou sinon l'alcool ressortait par ses blessures ? Non j'observais attentivement, ça coulait pas. Une fois la bouteille fini je la lui tendais en la secouant avec un grand sourire pour lui montrer qu'il fallait la remplir de nouveau, ou trouver sa petite sœur.

« Et oui je suis encore dans la course ! Je t'avais dis que je ferais tout pour te faire garder le lit ! »

Je lui faisais un grand sourire avant de continuer la partie, jusqu'à ce que l'un de nous tombes ! D'ailleurs à bien écoute, Figaro s'était endormit à la moitié du tonneau. C'était rigolo de le voir là, la tête dedans à dormir. Brave bête.

©Strange.D.Nana


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Découverte de la cave du faucon [PV : Zoro]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Découverte de la cave du faucon [PV : Zoro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Petit Faucon [ Vent ] [PRIORITAIRE]
» floriam's cave boss
» découverte d'un FNI: félin non identifié! (pv fely) sujet clos
» Retour au perchoir pour le Faucon
» Le Faucon et la Croix.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Kuraigana-