AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sous le soleil [PV Schwarz Mirai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Sous le soleil [PV Schwarz Mirai]   Ven 29 Mai - 2:00

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2542

Navigation
Doriki:
3240/6000  (3240/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

Sous le soleil


    J'avais décidé de ne pas m'attirer de problèmes en allant visiter la ville principale de l'île que nous avions accoster plus tôt dans la journée. Je souhaitais être discret. Je n'étais pas quelqu'un qui se faisait remarquer par son comportement exemplaire. Ironiquement parlant. Je ne faisais pas exprès d'attirer l’œil sur ma personne, mon image de monstre le faisait gentillement à ma place sans avoir besoin de demander. Ajouter à cela mon apparence démoniaque, je collais parfaitement à la vision qu'avait le monde des pirates de Barbe Noire mais fort heureusement, je n'étais pas autant connu que mes aînés de la piraterie. Pourtant, il est vrai que j'essayais avec ardeur de m'imposer comme une icône crainte à travers le globe, j'avais sûrement encore beaucoup de chemin à parcourir. Je peux vous garantir que j'atteindrais mon objectif. Je dispose des moyens pour y parvenir ainsi que du soutien nécessaire, je ne vois pas ce qui pourrait se mettre en travers de mon chemin. Le gouvernement mondial peut toujours essayer de se jeter en travers de ma route, mais cela ne m'arrêterais aucunement. Je suis cruellement au-dessus de ces fous de la justice. Quand comprendront-ils que le monde est injuste et que leur absurde justice ne pourrait empêcher le monde de devenir le terrain de jeu de types tels que Taizone Nazario ? C'était une question existentielle qui me trottait ainsi dans la tête mais aurais-je un jour, une réponse ?

    Cette charmante petite île n'avait rien d'extraordinaire, c'est ce qui avait poussé l'équipage à choisir celle-ci comme destination afin de faire le plein de vivres. Dommage qu'il ne restait que peu de temps avant sa totale destruction. La présence du soleil offrait un léger charme à cette île qui ressemblait à n'importe quel autre foutu bout de terre perdue au milieu de l'océan. Portée sur l'agriculture, de nombreux champs et de vastes étendues de verdures ornaient le paysage. La ville se situait en contrebas de deux colossales collines, dans une rocailleuse vallée. Lorsque je l'avais visité afin de prendre ma part de fournitures à emmener à bord du Radeau, je fus totalement et en l'espace de quelques secondes, sous le charme de l'architecture de cette dernière. Une ville construite sur l'eau qui s'écoulait dans la vallée, battit différemment de Water Seven, néanmoins cela contribuait au charme. Les habitants étaient sympathiques, ils avaient offerts sans poser la moindre résistance, tout vivres que recherchait la troupe de Barbe Noire en échange de la liberté des gens de l'île. Teach n'avait rien à faire de leur liberté. Promettre des monts et merveilles pour obtenir ce qu'il convoite, c'était l'une des manœuvres frauduleuses du capitaine. Il ne tenait ses promesses qu'envers les membres de son équipage, il ne fallait pas qu'une mutinerie éclate. Sait on jamais, personne n'est réellement immortel.
    J’observais, assis sur un banc en bois, depuis une des imposantes collines, les vagues se jeter avec une certaine fougue contre la plage de sable blanc. Je me sentais apaisé tandis qu'une brise se levait. Je m'étendis de tout mon long sur le banc, savourant les caresses du soleil sur ma peau. J'avais l'impression d'être au paradis mais une présence m'ôta rapidement de mes pensées. Je ressentais qu'une personne s'approchait de ma position, je ne savais pas qui pouvait bien me rejoindre. Je ne m'inquiétais pas, je ne m'attendais pas à faire face à un Amiral de la marine. Je ramassa mes sabres qui traînaient sur le sol. J'hésitais à les déposer sur le banc pour avoir une main proche pour me défendre en cas d'une possible attaque. Je n'avais pas le temps de me poser de questions. Je ne voulais pas paraître insolent, je ne touchais finalement pas à mes armes, mais je les laissais à proximité si le besoin devait se faire ressentir.

    Attrapant une bouteille de cola qu'un des habitants avaient aimablement offert, il l'ouvrit et avala une gorgée avant que cette personne fasse son entrée.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sous le soleil [PV Schwarz Mirai]   Lun 1 Juin - 22:21

Schwarz MiraiMarine
Marine
avatar

Messages : 14

Cela devait être une mission comme les autres. Tout aurait du bien se passer, tout aurait dû se dérouler selon le plan, alors pourquoi aie-je peur ? Pourquoi je tremble ? Pouvez vous- me le dire ? Je suis censée faire régner la justice, mais que puis-je faire si je suis terrifiée ? Je tremblais pourtant, je ne pouvais pas m'empêcher d'avancer. Avancer vers cette foutue île où se trouvait un foutu navire qui prônait fièrement le drapeau de Barbe Noir. Qu'est-ce que le nouvel empereur faisait ici ? On n'était pas dans le nouveau monde pourtant. Alors pourquoi était il- ici, sur cette ile ? Juste au moment, où on m'avait chargé de nettoyer l'ile de tout criminels. Ce n'était vraiment pas de chance, je n'étais pas de taille contre un yonkou. Qu'est-ce que j'allais bien pouvoir faire ? J'avais maintenant une mission bien dangereuse, débarrassée l'ile de tous ses criminels n'allait pas être facile puisque ceux-ci comportaient dans leurs rangs le célèbre Barbe Noir. Pourtant, malgré ma peur, malgré la difficulté de ma mission, je devais le faire, je devais faire régner la justice. C'était mon devoir, c'était ce pourquoi je m'étais entraînée. Je n'allais pas abandonner, juste parce que quelqu'un de plus fort que moi allait se mettre sur ma route. J'allais belle et bien effectuer ma mission, j'allais nettoyer cet endroit de tous ses déchets.

Mais avant, je devais prévenir mes supérieures que Teach était là. A l'aide de l'escargot phone du navire, j'informais ceux qui devaient l'être. Ceux-ci m'ordonnaient de ne pas les attaquer et de ne rien faire d'insensé qui pourrait nuire à la justice. Qu'ils ne s'inquiètent pas, je n'avais pas envie de me battre contre Barbe Noir, je tenais à la vie, je n'avais pas non plus l'intention de faire de l'ombre à la justice. Ma seule envie était de la faire régner. J'allais faire tout mon possible pour réussir ma mission, même si je ne pouvais pas toucher à Teach pour l'instant. J'avais bien d'autres moyens d'appliquer la justice sur cette île. Une fois accosté à l'opposé du navire de Teach, je foulais la terre ferme. Mes tremblements avaient cessé, ils n'avaient pas duré longtemps, mais ce fut assez pour me déstabiliser. Mais maintenant c'était passé, je ne tremblais plus, j'avais seulement de légers frissons à l'idée de penser que je pourrais tomber nez à nez avec Barbe Noir.

Cependant cela ne m'empêchais pas d'avancer d'un pas déterminer vers l'intérieur des terres. Mes subordonnées avaient quant à eux l'ordre de rester proches du navire, en sécurisant la zone bien entendue. En marchant, j'admirais le paysage que m'offrait l'agriculture de cette île. Je marchais vers l'autre côté de l'ile, vers le côté où se trouvait le mal. Pour m'y rendre, je devais monter sur une des deux collines pour la redescendre par la suite. Mais une fois sur cette colline, je voyais une scène inattendue. Un pirate de Teach étendue sur un banc en train de profiter du soleil, c'était plutôt surprenant. Il avait remarqué ma présence, il ne bougea pas pour autant, il devait se sentir en sécurité pour agir de la sorte. J'approchais donc de l'homme qui était étendu sur un banc en haut de la colline.

Cet homme n'était autre que Taizone Nazario, un pirate avec une prime de plus de 200 millions de Berry. Un gros poisson, enfin cela dépendait du référentiel qu'on utilisait. Car certes pour grand line, sa prime était incroyablement haute, mais dans le shin sekai, ce n'est qu'un poisson parmi les requins. J'avais déjà entendu parler de lui en dehors de ses wanted. Et vue ce que j'avais entendu, il correspondait très bien à l'équipage de Teach. Alors, j'étais finalement tombée sur un membre de l'équipage de Barbe Noir, comme je ne devais pas combattre, enfin je ne devais pas engager le combat du moins, si je voulais respecter les ordres qui m'avaient été données. J'allais donc simplement essayer de discuter avec ce criminel de renom. M'approchant de lui sans rien dire en regardant la beauté de l'horizon. Une fois près du banc, je me mis assis dessus, heureusement pour Taizone, il avait eu le temps de se relever. Une fois assise à ses côtés, je pris la parole naturellement :

« Alors c'est toi le terrifiant Taizone ? Enfin, comme quoi il ne faut vraiment pas se fier aux apparences, car un mec qui prend un bain de soleil sur un banc, ce n'est pas vraiment terrifiant. »

J'avais ouvert la conversation d'une manière assez décontractée, c'était bizarre pour moi, une jeune marine qui se trouvait aux côtés d'un criminel de renom, sans être intimidé. Je ne pouvais pas l'expliquer, mais, il ne m'effrayais pas du tout, alors que le simple fait de penser à Barbe Noir me terrifiais. C'était bizarre, mais bon, je n'allais pas m'en plaindre. J'attendais la réaction de Taizone, quand je m'aperçus que j'avais oublié de me présenter, quelle femme malpolie je faisais.

« Ah j'allais oublier, je m'appelle Mirai. »

Maintenant que je m'étais présentée, qu'allait-il penser de moi ? Moi une jeune femme d'un mètre cinquante-six, habillée d'une veste marron et d'un kepi sur lequel prônait le numéro 6 ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sous le soleil [PV Schwarz Mirai]   Mar 2 Juin - 16:38

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2542

Navigation
Doriki:
3240/6000  (3240/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

Sans peur



    J'aurais aimé me reposer une petite heure, prendre un maximum d'énergie avant de reprendre la route avec le plein de vivres. Je ne souhaitais pas assister au massacre de cette île. Je n'étais pas un monstre, pas ce jour. J'étais un monstre, mais il m'arrivait de ne pas vouloir faire du mal. Mon humanité prenait le dessus sur mon côté sombre, ce n'était pas voulu. J'étais faible, corrompu par le mal. Je m'écartais de la lumière pour les ténèbres, j'étais déjà bien avancé sur cette sinueuse route sans possible retour. Je devais m'adapter, trouver un moyen de rester un cruel pirate sans l'être pour autant. Cela irritait mon capitaine ainsi que les autres membres de l'équipage, je pouvais le voir lorsque leurs regards se portaient sur ma personne. Cependant, je ne pouvais pas être ce que je n'étais pas, je ne pouvais cacher ma personnalité du jour et jouer la bête sauvage. Je ne supportais pas être dans cet état. Mes actes me hantaient, je voyais toutes ces personnes dont j'avais pris la vie sans le moindre scrupule. Ma tête me faisait horriblement souffrir, je ne pouvais lutter. Je n'avais le choix d'attendre que cela passe avec le temps. Je n'espérais pas rester longtemps l'humain que je suis actuellement. Je préférais fuir lâchement.

    J'avais ultérieurement ressenti une présence qui se dirigeait dans ma direction, c'était une jeune demoiselle. Elle n'avait pas l'air de venir de cette île. Celle-ci ne ressemblait guère à une des habitantes de ce morceau de terre. Sa tenue vestimentaire, sa longue veste marron et son couvre-chef, ne venait pas de cet endroit. Elle n'était pas très grande, cependant je préférais me méfier. En ce bas monde, il ne valait mieux pas juger sur l'apparence car ces dernières étaient souvent trompeuses. Je ne l'avais jamais vu auparavant, je découvrais une fille qui ne semblait pas avoir peur de moi. J'étais surpris, ne pouvant cacher un léger sourire, je ne la quittais pas des yeux. J'étais confiant, mais pas certain d'une victoire si un combat venait à débuter. Je ne connaissais pas la moindre chose sur cette nouvelle arrivée, encore moins ses capacités. Je ne voulais pas me retrouver face à un éventuel adversaire plus puissant, je ne tenais pas à combattre.

    La demoiselle s'approcha sans appréhension du banc sur lequel je me reposais sous un agréable soleil. Je m'étais levé sans m'en rendre compte, sans doute à cause de l'effet de surprise. Je ne m'étais pas préparé à rencontrer un tel personnage. Elle observa ce paysage qui m'avais fais chaviré puis se posa sur le banc en toute sérénité. Je bus une gorgée de cola puis lui proposa une bouteille que je sortis du sac à provisions. Je voulais voir sa réaction. J'attendais.

    Elle prononça mon nom. Elle me connaissait, je me posais un tas de questions sur ce qu'elle savait réellement de ma personne. J'étais sûr qu'elle n'était pas de cette île et quasiment aussi sûr qu'elle ne faisait parti d'un équipage de pirates. Je ne pouvais imaginer cette petite créature dans un groupe de vilains. Il ne restait que deux camps, révolutionnaire ou gouvernement mondial, je devais faire très attention. Elle ne me trouvait pas effrayant. Cela expliquait la raison d'une absence totale de crainte dans ses yeux. Je ne souhaitais pas lui faire comprendre en quoi Taizone Nazario est si redouté, néanmoins, je n'hésiterais pas à montrer pourquoi je suis si méprisable.

    « Un grand homme a dit un jour que le vrai n'est pas toujours conforme à l'apparence. Ne te méprends pas, je suis celui que tu penses et j'ai fais ce que tu sais, j'ai juste besoin de souffler. »

    Elle me parlait calmement, d'un ton placide, j'avais l'impression qu'elle me parlait comme si tout deux, nous nous connaissions depuis de nombreuses années. Or je ne la connaissais pas. Je venais de faire une rencontre surprenante. Mirai était son prénom, elle venait de se présenter. Je pensais ne pas me présenter vu qu'elle savait qui j'étais mais finalement, je trouvais cette idée plaisante. Je retirais la capuche de ma veste, laissant mon visage apparaître au grand jour. Mes cheveux blancs et mes yeux couleur sang furent présentés à la demoiselle. Je tandis l'un de mes bras en direction d'un arbre quelconque qui poussait près du banc. Je me concentrais pendant quelques secondes, je n'en avais pas besoin mais, cela faisait toujours un effet puis un puissant jet d'acide quitta ma main pour se rependre sur l'arbre qui fondit sur place.

    « Je crois que tu me connais, mais je voudrais me présenter. Je suis Taizone Nazario, un méchant pirate de la flotte de l'Empereur Barbe Noire mais mon capitaine n'est pas là. Mon pouvoir est dangereux, je suis l'acide. Tu n'es pas là par hasard n'est-ce pas ? »

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sous le soleil [PV Schwarz Mirai]   Dim 7 Juin - 20:04

Schwarz MiraiMarine
Marine
avatar

Messages : 14

Il buvait du cola, il était aussi calme que moi. Il me proposa même d'en boire. Je saisie donc la bouteille, je n'allais pas refuser une petite collation gratuite. Si je pouvais faire mon job en prenant du bon temps, ce n'était pas de refus. D'autant plus que le cola était une boisson que j'appréciais particulièrement. Une gorgée pendant que Taizone parlait, c'était impoli de ma part. Cependant les pirates, les criminels n'avaient pas le droit aux politesses. Ils ne méritaient que d'être jugés pour leurs crimes. Je pouvais donc manquer de manière en sa présence si l'envie me venait. Malgré mon manque de manière, j'écoutais sérieusement les paroles du pirate. Les paroles sont des choses importantes. On apprend beaucoup en écoutant, l'écoute et l'observation sont d'ailleurs les meilleures sources d'apprentissage. Et en ce qui me concernai, j'adorais apprendre, j'avais soif de connaissance, soif de justice. Et là, ce que je voulais connaître était la raison de la présence des pirates de barbe Noir sur cette île perdue dans Grand Line.

Connaissant la réputation de l'équipage de Barbe Noir, cela laissait entrevoir rien de bon pour cette île. Ainsi, je me devais d'essayer de connaître leurs projets, leurs intentions. Et si je pouvais faire cela assise sur un banc en train de boire du cola, je n'allais pas m'en plaindre. Les premières phrases de Taizone étaient intéressantes mais sans plus. Car de toute façon, je le savais déjà, tous les Hommes ont besoin de souffler de temps en temps. Ce qui fût beaucoup plus intéressant, c'était sa petite démonstration. Le pouvoir de l'acide ? Quel pouvoir disgracieux, il correspondait parfaitement à un pirate dans son genre. Malheureusement pour moi, c'était un pouvoir dangereux, un pouvoir destructeur. Enfin comme tous les pouvoirs, il avait ses faiblesses, il me suffirait de les trouver si le besoin m'en faisait sentir. Mais pour l'instant, je ne comptais pas le combattre, donc je n'avais pas besoin de plus de détails sur son fruit.


Bien que cela serait toujours bon à prendre, j'avais d'autres informations plus importantes à prendre. Comme par exemple, ce qu'il avait inséré au milieu d'une de ses phrases, le fait que Barbe Noir ne serait pas présent. Cela était une information capitale, il fallait cependant la vérifier, car rien ne prouve qu'il me dise la vérité. Cette information était tombée du ciel, c'était trop beau pour être vrai. Et s'il me disait qu'il était tous seul sur cette ile ? Si c'était vrai, vous ne comprenez pas ce qui pourrait lui arriver ? Le pauvre Taizone, s'il était tous seul sur cette île. Cela aurait été une aubaine pour la justice. Cependant, pour le moment rien n'était sûr, il fallait que je continue de prendre des informations. La discussion, restait pour le moment, le meilleur moyen d'y parvenir.

“ L'acide, c'est vraiment un pouvoir sans aucun glamour. C'est vraiment dommage, tu aurais pu avoir du style avec un autre pouvoir. Enfin, un criminel avec un pouvoir stylé, cela aurait été du gâchis. Non, je ne suis pas là par hasard, ce qui est une coïncidence c'est plutôt vos présences à toi et tes camarades. Tu viens de dire que ton berger n'était pas là ? Tu ne trouves pas cette situation dangereuse ?”

Je ne mâchais pas mes mots, mais c'est comme cela qu'on devait s'adresser aux personnes dans son genre. Il ne méritait pas la délicatesse. La délicatesse d'une jolie femme comme moi. Et n'en doutez pas, il ne l'obtiendrait pas moi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sous le soleil [PV Schwarz Mirai]   Jeu 11 Juin - 1:48

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2542

Navigation
Doriki:
3240/6000  (3240/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

Je suis dangereux !



    Les questions fusèrent dans mon esprit, les voix ne s’arrêtèrent pas de jacter. Il y avait un incessant vacarme. Je ne souhaitais pas que le monstre entre dans la danse pour détruire cette île, je n'en avais pas envie même si au fond, je ressentais cette dérangeante soif de violences. Je luttais intérieurement pour rester calme, je ne devais aucunement perdre le contrôle. Il ne fallait pas que je perde patience. Je n'avais rien à perdre en luttant, au contraire, je pouvais me prouver que j'étais capable de faire preuve de retenue. J'essayais d'avoir une discussion avec cette demoiselle, mon sang ne devait pas bouillir. J’intériorisais mes émotions, essayant de paraître naturel, une guerre éclata dans ma tête.

    Cette fille était étrange. Je ne voyais pas cette lueur si particulière dans son regard. Ressentir de la peur dans le regard de possibles victimes, cela faisait chaud au cœur. J'aurais eu du mal à l'avouer avant de rejoindre l'équipage de Barbe Noire mais j'appréciais sentir ces yeux froids sur ma personne. Je sais que c'est pas normal, cependant je suis un méchant. Je ne suis pas entré dans la piraterie pour être aimer des gens que je pourrais croiser sur ma route. Il est vrai qu'au départ je voulais être reconnu comme quelqu'un de bien. Je voulais devenir un homme désireux d'offrir un monde meilleur à son prochain. J'étais jeune et stupide, tellement insouciant. Croire en un dessein si puéril, je me demandais comment faisait ces gens du gouvernement mondial pour y mordre aveuglement. Le fait d'y penser me donnait envie de m'occuper de chacun des ces illuminés. Je voulais les tuer sans exception et je ne me cachais pas de tenir à en manger certains. Mes yeux fixèrent celle qui était à mes côtés, je m’imaginais en train de dévorer sa chair fraîche. Cette vision m'ouvrait l'appétit. Je détournais mon regard, préférant observer mes mains, j'attendais le moment pour rassasier mon estomac. M'attaquer à un représentant des révolutionnaires ou du gouvernement, je n'avais aucun problème avec cette idée. Plus je passais du temps à réfléchir, plus j'avais hargneusement le désir de me vider de mes pulsions de violences.

    Son tour de parole était venu. J'écoutais ce qu'elle racontait sans interrompre ses dires. Je buvais à mon tour maintes gorgés de cola pendant qu'elle parlait en la regardant dans les yeux. Mon pouvoir n'avait aucun glamour, l'acide était pourtant une capacité extraordinaire. Heureusement ce pouvoir collait énormément à mon personnage. J'avais de la chance d'être tomber dessus lors d'un de mes périples. Je me serais mal imaginé avec un autre pouvoir. Le fait qu'elle utilise ensuite le mot "criminel" dans sa phrase me fit comprendre dans quel camp cette demoiselle se trouvait. Cette dernière était un membre du gouvernement mondial, sans doute un marine gradé car elle avait une assurance peu commune. Elle utilisa ainsi une métaphore qui me fit esquisser un sourire. Insinuant que nous étions les moutons de Teach, que lui était notre berger. La petite créature qui faisait face à une bête sanguinaire n'avait donc peur de rien. Mirai se trompait sur notre compte. Les membres les plus puissants de l'équipage dont je fais parti, ne sont pas des moutons, mais des loups.

    Elle n'était pas là par hasard. Si la marine était présent sur cette île, ce ne pouvait être que pour notre équipage. Néanmoins, si aucune attaque n'avait été déclenché, c'est qu'une faible troupe devait stationner dans les parages. Il n'y avait pas assez de marins pour faire face à notre flotte. Cette fille devait surement essayer de gagner du temps avant que des renforts ne viennent pour les aider à nous arrêter.

    Je déposais la bouteille de cola sur le banc,

    "Je suis désolé, je n'ai tout bonnement rien à faire de ton avis sur ma capacité de puissant. Tu parles de danger mais tu es là comme un abricot au milieu de pommes, sans soutiens majeur de la marine sur une île sous le tambour de Barbe Noire et qui sera détruite avant que tes renforts puissent atteindre l'île. Teach n'est pas mon berger, nous travaillons ensemble afin de remplir nos objectifs mutuels et même s'il n'est pas présent au moment où nous parlons, saches que tu devrais t'en faire pour ton existence. Je suis d'autant plus dangereux que mon capitaine petit asticot."

    Les provocations avaient toujours le même effet sur ma personne, cela attisait la colère du monstre. Je le sentais venir et forcer pour prendre le contrôle.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sous le soleil [PV Schwarz Mirai]   Lun 13 Juil - 17:54

Schwarz MiraiMarine
Marine
avatar

Messages : 14

Il avait une manière élégante de parler pour un criminel. Cela me faisait esquisser un léger sourire. J'étais surprise qu'un homme avec une telle réputation ait de telles manières. Comme quoi on découvre des choses tous les jours. La vie étant un éternel apprentissage, que l'on soit un truand ou un justicier. Même les dragons célestes sont soumis à cette vérité, je ne faisais évidemment pas exception à la règle. Pourtant, moi qui suis une simple marine, une simple servante de la justice, j'avais compris que ce que l'on apprend est toujours utile. Même si souvent on en aperçoit l'utilité que plus tard. C'était le cas pour ce qui m'arrivait aujourd'hui, je me demandais à quoi aurait pu me servir le fait de savoir qu'il y a des criminels avec un minimum de manière.

J'avais beau chercher, je ne trouvais pas, car après tous les pirates ont commis des crimes. Ils devaient donc être jugés, qu'ils aient d'élégante manière ou non. Taizone devait l'être aussi, pourtant l'heure de son jugement n'était pas encore arrivé. Ce qui lui donnait inconsciemment la confiance, un sentiment de sécurité. Cela me faisais sourire de savoir qu'il se pensait en sécurité. Mais en même temps cela m'énervait, car il n'avait pas tout à fait tort. Oui, car comme Taizone l'avait si bien remarqué, nous marines n'étions pas nombreux sur cette ile.

Cependant il se trompait sur un point, il n'était pas en sécurité, car l'on étaient peu nombreux. Il était en sécurité,car j'avais reçu l'ordre de ne pas engager de combat. C'était un ordre que je ne pouvais pas transgresser, puisque c'était ma supérieure Braiya qui me l'avait donnée. Bien que cela me contrariais, je devais suivre les ordres, car tous comme Taizone je n'étais qu'un sous-fifre. Seulement douée pour obéir, enfin pour l'instant puisque je comptais bien gravir les échelons et faire régner la justice. En attendant je devais obéir. C'est cette obéissance qui avait créé la discussion que nous étions en train d'avoir moi et Taizone. Puisque si cela ne tenait qu'à moi, je serais déjà en train de le combattre.

Le sort en avait décidé autrement. Cela avait entrainé ce jeu des provocations, pour déterminer qui de nous deux avait l'avantage psychologique. Et c'est dans ce jeu qu'il me comparait à un abricot ou encore un asticot. C'était charmant, d'autant plus qu'il m'avertit que je devais faire attention à ma vie. Enfin je ne sais pas vraiment si cela était un avertissement ou une menace, mais cela n'avait pas grande importance puisque la différence entre ces deux mots est tellement négligeable.

Puisque pour moi la seule différence qu'il y a entre ces deux mots, c'est qu'un avertissement on le donne à une personne qu'on apprécie, alors qu'une menace on la donne à nos ennemies. Il menaçait donc ma vie, cela devenait intéressant, car même si j'avais reçu l'ordre de ne pas les attaquer, je pouvais me défendre en cas de nécessité. La seule chose que je n'avais pas le droit de faire c'était de les attaquer en premier. S'il s'emportait et m'attaquais, j'aurai une chance à saisir pour le capturer. J'allais donc continuer cette conversation avec une seule idée en tête. Détruire sa fierté de pirate.

« Je te remercie de me prévenir du danger. Pense tu vraiment que tu sois encore envie à cause du manque de renfort ? Ne me fais pas rire, si tu es encore en état de parler c'est simplement que nous avons reçu des ordres. Ah et vous parlez de ma vie, mais mon cher, avez-vous déjà vu un loup tuer un asticot ? Moi personnellement, j'en ai jamais eu l'occasion, alors que j'ai déjà vue à plusieurs reprises des loups se faire manger par des asticots. Enfin vous devriez remercier ma supérieure, puisqu'elle nous a ordonnés de ne pas aller chasser de loup aujourd'hui. Cependant, j'ai une question pour vous mon cher. Comment compter vous détruire une ile où vous risquez d'être grignotés par de lamentables petits asticots ? »

Je ne sais pas si j'avais été assez provocante. Je me préparais pour les choses sérieuses, mais je ne savais pas quand il allait craquer. Alors il fallait bien que je lui donne un petit coup de pouce. Cependant maintenant que l'action ne tarderait pas à arriver, il fallait que je redouble de prudence. Puisqu'il ne faut jamais sous-estimer un ennemi, j'étais attentive à tout ce qui passait.

« Alors Taizone-kun, comment vas-tu t'y prendre pour détruire cette magnifique petite ile ? »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sous le soleil [PV Schwarz Mirai]   Mar 21 Juil - 19:41

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2542

Navigation
Doriki:
3240/6000  (3240/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

L'avenir est entre tes mains





    Je luttais avec cette présence dans ma tête qui voulait prendre le dessus. Ce n'était pas le moment de se battre. Je ne voulais pas me salir les mains, pas en ce jour sur cette si belle île. Je voulais rester le plus humain possible tandis que la demoiselle à qui je faisais la conversation avait l'air de tenir à ce que le monstre sorte de sa tanière. J’espérais que ce n'était pas fait exprès, qu'elle n'avait pas réellement envie que je devienne un autre. Il ne m'était pas facile de garder ma folie. C'était évidemment toujours plus simple de tout laisser aller sans me retenir. Dans ce cas, la vie semblait déjà nettement moins problématique. Je détruisais tout sur mon passage tel une tornade pour solution, ne laissant que sang et désolation. Pourquoi voulait elle que j'ouvre la cage ? Souhaitait-elle rejoindre le royaume des défunts ? Si ce n'était que cela, je ne comprenais pas ce qui l'empêchait de me demander car pour tuer, je me débrouillais plutôt bien. Je me posais énormément de questions mais je ne devais pas être le seul à en avoir.

    Je sentais que l'ambiance changeait petit à petit au fil que notre discussion s'intensifiait sous le poids des mots. Je ne tenais pas à m'en prendre à ce soldat, je ne voulais pas me battre, je me répétais ces quelques mots en boucle dans ma tête afin d'essayer d'enfouir mon envie de chaos qui grandissait à chaque apparition du monstre dans mon esprit torturé par le mal.

    Suite à mes paroles un brin provocatrices, ce fût à son tour de prendre la parole. Nous étions courtois et écoutions les arguments proposés par l'un et par l'autre sans couper court aux échanges. C'était plaisant de pouvoir simplement parler. Je me doutais que ça n'allait pas continuer puisque les bonnes choses ont une fin.

    Je prenais en considérations les phrases et les mots prononcés par le soldat. Je compris la raison de sa présence, comme elle l'expliqua clairement, Mirai avait reçu des ordres dont celui de ne pas nous attaquer, j'en étais persuader. Si ses pauvres âmes avaient eu la possibilité de se mettre dans notre chemin, ils n'auraient pas tarder. Cette obéissance aveugle allait coûter le sacrifice de cet endroit. J'étais fier de ne pas être soumis aux consignes de mon capitaine comme eux l'étaient avec leur supérieur hiérarchique. Je n'auras pas pu supporter de devoir suivre les règles sans broncher.
    Elle utilisa la métaphore du l'asticot mangeant le loup en retour à ma gentille provocation qui n'avait que pour but de lui faire comprendre qu'elle ne devait pas rester. J'étais terriblement déçu que le message ne soit pas passer. Les asticots ne mangent les loups que lorsqu'ils sont morts, je ne suis pas mort. Nous pouvons écraser de nos pattes vos insignifiantes vies. Je devenais intéressé par l'idée de me battre. Je n'étais pas stable, changeant d'avis comme de chemises, la mort de cette demoiselle me séduisait. Je lui avais gracieusement offert des informations, en retour j'en recevais.

    Cette fille semblait apprécier le jeu des provocations, je me demandais à quel point ce jeu pouvait continuer avant que la bête ne soit de sortie. Savait elle qu’attiser un tel démon, ce serait amené cette charmante petite île à sa destruction totale ? Cela pouvait être son objectif. Il se pourrait que la demoiselle veuille me pousser à ne plus me contrôler pour que je devienne une cible pour tous les marins présents. Je ne savais pas le nombre de ces derniers, ni la force de chacun de ses collègues. Un piège pouvait éventuellement se tendre dans l'obscurité. Je devais rester prudent, comme il se dit couramment, prudence est mère de sûreté alors suivons ce dicton.

    « Tu es fort amusante, je ne pensais pas tomber sur une personne dans ton genre en venant en ce lieux. Es tu un clown parmi les asticots ? Pour ensuite répondre à tes questions, je vais prendre le temps de t'expliquer le monde dans lequel nous vivons actuellement. Vous les lamentables asticots ne pouvez être en mesure de nous grignoter. Je ne juge pas votre capacité de digestion mais je vous donne un avertissement afin que vous puissiez vivre un peu plus longtemps. Nous ne sommes pas de vulgaires pirates, nous sommes les pirates d'un des quatre pirates les plus influents du monde, ne nous sous estimes pas s'il-te-plait. Surtout que notre nombre sur cette île est sûrement bien plus important que le votre et notre force de frappe doit être au moins beaucoup plus dévastatrice que la votre au moment où nous parlons en cet endroit. Rien ne survivra à l'assaut de mon équipage. »

    Je faisais une courte pause. J'avais besoin de reprendre ma respiration. Je n'aimais pas parler mais je préférais échanger quelques phrases que de me battre. Par cela j'avais ainsi l'occasion de barrer le passage de mon double intérieur.

    « Pour finir, je voudrais que tu saches que je ne souhaites pas détruire ce lieux. J’essaie de garder mon calme pour éviter que je ne me lâche dans la barbarie. Je ne tiens pas à me battre, cependant si tu me pousses à prendre les armes, je n'aurais pas la moindre pitié pour toi et tes collègues de la marine. Je ne suis pas un type bien mais je suis sans doute le plus généreux de la flotte de Barbe Noire. Alors que choisis tu ? Veux tu te battre ou préfères tu continuer de me parler ? Je te laisse le choix, l'avenir est entre tes mains. »

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sous le soleil [PV Schwarz Mirai]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Sous le soleil [PV Schwarz Mirai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Sous le soleil de la plaine...
» Sous le soleil (PV Akuzu Mia)
» Rendez-vous sous le soleil (PV Lrya)
» [TERMINÉ] Sous le sunlight des tropiques ♫ [Alex]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Autre îles-