AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  [Event] Tartaros#2 : Réunion & Infiltration

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant
Message
MessageSujet: Re: [Event] Tartaros#2 : Réunion & Infiltration   Dim 24 Mai - 23:59

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18437

Navigation
Doriki:
4454/6000  (4454/6000)
Fruit du Démon: Sang



Je veux revoir ce regard


Des cris, du sang, une odeur de fumée et de bois brûler. Qu'est-ce qui se passait ? Je regardais mes mains, elle était petite, à oui, c'était à cette époque, ma mère venait de me cacher sous le plancher de la cuisine, il y avait juste assez d'espace pour moi dans la réserve, je n'étais pas serrer puisqu'on avait pas fait encore le marcher, on aurait dû le faire le lendemain. Mais j'avais compris quand ma mère m'avait dit de ne pas bouger qu'il n'y aurait plus de jour suivant. Les attaques pirates ne pardonnaient pas, nous avons trop longtemps. Je me sentais mal, la scène était trouble, les choses n'étaient pas clairs, ni même les sons … La tête qui roulait sur le sol au dessus de moi … J'allais vomir. Tout devient noir.

Depuis combien de temps j'avais fermé les yeux moi ? Pourquoi avait-il fallut que je revois ça ? Décidément dès qu'il y avait trop de sang … Je mettais ma main sur ma tête, j'avais trop mal. Un coup d'œil autour de moi, je réalisais alors que je m'étais endormir sous la torche, à côté … Mieux valait pas en parler. Pas étonnant que je fasse des cauchemars avec des cadavres figés dans une expression de souffrance atroce et dont des vers leurs sortaient des orifices. Sans parler de l'odeur qui s'en dégageait. D'ailleurs sur mon épaule un asticot semblait me toiser du regard. Désolé je n'étais pas encore morte, même si là, dans l'état que j'étais on pouvait surement se poser la question. Même pas la force de repousser un rampant plus petit qu'un de mes doigts, ridicule.

Soupire. Est-ce que j'allais mourir ici toute seule parmi tous ses pauvres gens qui avaient été surement sacrifier ou utiliser à d'autre fin plus funeste encore ? J'étais fatiguée de tout ce sang, cette odeur de fer qui s'invitait dans mes cavités nasales, jusqu'à dans ma bouche, sans y être entant que substance, mais qui irritait quand même mes papilles. Lentement je fermais les yeux, me laissant bercer par le bourdonnement des mouches qui allaient et venaient des cages thoracique ouvertes des macchabée qui m'entouraient. Des yeux jaunes, un regard pénétrant qui me transperçait la poitrine, me la soulevait, ils ma faisaient peur et en même temps … Je ne pouvais détourner les yeux fasciner, ils me rassuraient.

Non, je ne pouvais pas mourir ici. Bats-toi ma grande ! Que dirait-il s'il te voyait dans cet état pathétique ? Tu veux encore être gronder ? Avoir une claque derrière la tête ? Bouge toi ! En reprenant des forces j'essayais de me redresser à la force de mes jambes, et du mur derrière moi pour me soutenir, étant mes bras pour avoir plus d'équilibre, abandonnant ainsi Coco l'asticot qui était tombé lorsque j'avais bougé. Maintenant le plus dure restait d'avancer tout droit sans flancher, malgré les corps et l'odeur de putréfaction qui embaumait l'air et mes vêtements. Doucement, lentement, j'avançais pas à pas, sans m'évanouir, jusqu'à ce que des petits cailloux me tombèrent de nouveau sur la tête. Oh non, pas encore.

À peine le temps de m'esquiver sur un coin en évitant de me retrouver à moitié fusionner avec de la chaire en décomposition, qu'un zombie aussi gros que Barbe Noir, et de la même taille, me tomba dessus. Une partie du plafond s'écroula sur moi, et il eut la bonne idée de mettre le pied dessus. J'avais mal, bien trop mal, je n'étais pas en état de lutter, si j'utilisais mon pouvoir j'allais me sentir encore plus mal. Je pouvais que le regarder d'un œil, l'autre côté de mon visage étant coller sur le sol. Quelle plaie cette endroit. Et l'autre qui rigolait, voulant prendre ma place, j'avais l'impression de l'entendre murmurer à mon oreille, saleté de bête sauvage ! Je préférais encore le zombie !


Nana → 85%

©Strange.D.Nana


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] Tartaros#2 : Réunion & Infiltration   Lun 25 Mai - 11:04

Monkey D. Luffy2
avatar

Messages : 1003

Qu’est-ce que fout ce distributeur-là ? Ah, mais voilà un mignon escargot qui va finir dans mon estomac *Q*
Traffy & Sabo

Luffy était en colère…. Très en colère mais, plus que cet état, c’était l’inquiétude qui avait primé ! Certes, à Punk Hazard il avait pu refreiner ses soucis, ses peurs mais là…. Ils étaient chez Marde. Vrai que jusqu’à maintenant, il a agi avec insouciance comme à son habitude et d’un autre côté, il s’amusait oui… Vous avez bien lu… Une partie de ce gamin trouvait la situation hilarante ! Il aimait le danger qu’il attirait comme un aimant mais malheureusement pour lui, la réalité revenait et lui était jetée en pleine face. Les coups de poings de Nami lui manquaient, la musique de Brook, les démonstrations de mecchas de Franky, embêter zoro, se faire réprimander par Sanji parce qu’il avait volé une fois de plus dans le frigo, s’amuser avec Usopp et chopper à cache-cache, demander quelques informations à Robin qui lisait sur une chaise longue un livre. Il voulait les revoir tous ensemble ! L’affrontement avec Zoro fut terrible ! Plus que le fait que son second ne se souvienne pas de lui, c’était le fait qu’il ait osé l’attaquer comme il l’a fait ! Affronter encore un ami ? C’était douloureux… Il en avait de mauvais souvenirs… Il s’était promis de ne plus perdre contre quiconque et au final… Qu’est-ce qu’il a fait hein ? Il les a perdu, on les lui a arraché avec violence… Ce qui s’était déroulé il y a deux ans… Reste gravé dans son cœur… Revoir Sabo vivant, le rassure, lui a redonné du baume au cœur mais, il voulait voir Ace ! Il voulait s’assurer qu’il soit bel et bien vivant. Il désirait que tout redevienne comme avant et le pire dans tout cela… C’est que même s’il avait l’espoir qu’il puisse les sauver, tous autant qu’ils sont…. Cette chute dans l’inconnu de Law a réveillé ses doutes et ses peurs dû au traumatisme qu’il essayait de fuir depuis tout ce temps afin de ne pas paraitre faible. Plus jamais, il ne voulait que quelqu’un se sacrifie pour lui…. Plus jamais… Il était désormais assez grand pour prendre soin de lui. Il se débarrassa aisément du dernier ennemi restant brisant ainsi l’échange entre ses deux aînés, et vint à offrir un sermon à Law ! Au lieu de lui dire merci, il le secoua et le défia du regard pour lui rappeler qu’il aurait pu très bien se charger de ses rochers mais, le capitaine des Heart Pirates était aussi borné que lui ! Toutefois, Chapeau de Paille n’avait pas dit son dernier mot !

« JE REFUSE !! JE N’ACCEPTE PAS TA DECISION ! MOURIR POUR MOI MAIS ALORS TU ES VRAIMENT LE PLUS GRAND GRAND GRAND GRAND GRAND GRAND GRAND GRAND IDIOT QUE LA TERRE AIT JAMAIS CONNU ! »

Excepté lui. Parce qu’il fallait reconnaitre que Monkey D. Luffy niveau connerie et insouciance il était le grand vainqueur ! Son cœur s’était serré aux paroles de Law ! Pourquoi est-ce qu’il était prêt à sacrifier sa vie pour lui ? Il avait encore des nakamas qui l’attendaient ! Il ne comprenait pas. Il ne souhaitait pas comprendre tout simplement mais, il savait que cela allait être vraiment difficile pour la suite si tous les deux, n’en faisaient qu’à leur tête. Le plus à plaindre était certainement Sabo qui devait supporter les deux pirates. Il avait haussé le ton avant d’enlacer le Supernova par le cou. Exprimant son soulagement de le revoir parmi eux mais, en même temps, son inquiétude qu’il ne se rendit pas compte que Law lui rendit son étreinte. Mais finit par le relâcher quand Luffy s’écarta pour qu’ils puissent se faire fassent à nouveau et que Mugiwara lui présenta une moue des plus boudeuse qui devint rayonnante quand le chirurgien lui promit qu’il ne l’inquiéterait :

« Vrai ? Alors tant mieux si tu as compris ! J’ai gagné Shishishi ! »

C’est fou comme d’une minute à l’autre il pouvait modifier les sentiments des uns et des autres ! Genre là, on a envie de le protéger et la seconde d’après, le désir de meurtre apparait ! Faut dire que piquer le chapeau de Trafalgar Law n’était pas la meilleure idée qu’il ait eu mais, c’était un moyen comme un autre d’après lui de l’obliger à rester à ses côtés encore pour un moment ! Plus encore en lui montant sur les épaules comme le ferait un gamin âgé de 5 ans ! Innocent qu’il est, ou bien exaspérant, voilà qu’il était en train de rire à nouveau alors que le possesseur du chapeau qu’il venait de chourer était en train de le menacer :

« Shishishi ! Promis j’en prendrais soin ! Tu ne devrais pas autant froncer les sourcils… Cela ne te va pas… A ce rythme tu vas devenir tout ridé ! »

Pour accompagner ses paroles, il étira sa peau et décida de le mimer en regardant Sabo qu’il décida de menacer en prenant un ton grave :

« Hé Gamin ! Si tu ne m’écoutes pas… Je te découpe en deux ! »

Lève t-il ses mains comme le font les zombies ! Evidemment, il se mit à rire de lui-même de cette bêtise avant d’indiquer la route à prendre. Ce qui n’était pas bien difficile puisqu’ils n’avaient pas d’autres choix que de prendre cette dernière qui se trouvait devant eux. Il sifflota et était de nouveau aux anges même si, il n’oublia pas de tirer la joue de son aîné afin de lui sortir les vers du nez sur ce qu’il avait fait sur les autres morts-vivants. A la réponse de ce dernier, il relâcha le visage de son frère malmené et :

« Oh tu as mangé un fruit du démon toi aussi ? Je comprends tout shishishi ! »

Ou pas du tout…. Car, il lui fallut quelques secondes pour…

« HEIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIN ??? DEPUIS QUAND ??? »

Trop curieux ce gamin mais, ses questions trouveront une réponse plus tard car là, il descendit des épaules de Law pour s’accrocher à son dos quand ils entrèrent dans une salle qui ne lui disait rien qui vaille. A peine, les trois d’entre-eux furent plongés à l’intérieur que voilà que de l’eau commençait à faire son apparition et qu’une porte en granit marin d’après les dires de Sabo venait de se refermer sur eux ! Finissant le morceau de viande qu’il était en train de mâcher il se mit à se moquer de Sabo qui venait de tomber sur son fessier :

« Hahaha Sabo tu ne sais plus tenir sur tes jambes !? »

Dire que lui n’aurait pas été mieux, pendant les recherches d’une quelconque sortie, lui, restait sur le dos du chirurgien. Il tira la langue d’ailleurs, pendant que son visage se posa sur l’épaule de son aîné sur lequel il avait trouvé refuge. La température s’était quelque peu refroidie mais, il se sentait plus ou moins faible…

« Je me sens mal… Je veux sortir d’ici »

Et que peuvent dire les deux autres hein ? Hahahaha bonne question et voilà qu’une secousse les surprend et lui, comme un véritable petit singe qu’il est, s’accroche plus fermement à Law ce qui, n’aide pas ce dernier à garder l’équilibre pour atterrir de plein fouet sur Sabo. Toutefois ce n’était pas fini car, ils eurent droit à une bonne glissade jusqu’à ce que tout s’arrête contre un mur et, ce fut leur nouvelle planche de surf attitrée qui s’intitulait Sabo le Révolutionnaire qui encaissa le plus gros choc, protégeant ainsi les deux capitaines qu’ils étaient . Si l’un s’inquiétait pour son frère, l’autre..

« Shishishi C’était trop drôle ! On recommence dîte dîtes ? Faudra que je dise à Ace comme tu fais bien la planche de surf quand on le… reverra… »

Et voilà qu’il s’effondra à nouveau de tout son poids qui plus est, sur le dos du médecin. La langue bien sortante de sa bouche pour se plaindre que l’eau qu’il touchait désormais lui volait toutes ses forces…. Il voulait sortir d’ici ! Pas mourir noyé…. Toutefois son regard tomba sur plusieurs colonnes, dont une où c’était de l’eau… Cela lui rappela au combien il mourrait de soif à cause de la chaleur à laquelle ils avaient dû faire face. Sans réfléchir il se releva et quitta son fidèle destrier qui se nommait Law et couru vers cette eau avant de s’effondrer de long et en large dans un « plouf»sonore pour ressortir la tête et recracher un peu l’eau qu’il avait avalé :

« Je n’ai plus de force… J’ai soif… Traff-ya tu ne peux pas me donner une bouteille d’eau ? »

Non mais, il était incroyable ce gamin… Il fit malgré tout l’effort d’étirer ses deux bras pour entourer l’énorme distributeur d’eau qu’il fit tomber à l’horizontal et se dépêcha de s’assoir dessus… Enfin si se dépêcher était de trainer son corps comme une larve dont seules les jambes bougeaient car ses bras étaient ballants. Il finit par s’assoir sur la colonne, voir s’y allonger complètement comme s’il venait de faire le plus grand marathon jamais connu … Il se releva en position assise et cria alors que les deux autres étaient plutôt assez proches de lui en réalité :

« HEY LES GARS JE NOUS AI TROUVE UN RADEAU DE SAUVETAGE !!! DEPECHEZ VOUS DE MONTER !! »

Le pire c’est qu’il bombait le torse alors, qu’il n’y avait pas de quoi en être fier et puis voilà que son attention fut attirée par ce qui ressemblait fortement à un escargot… Ses yeux s’illuminèrent et un filet de bave sortit du coin de sa bouche… Oui il était en train de saliver et comme un idiot se remit à sauter dans l’eau, dans une position de plongée vers ce pauvre animal qui venait d’apparaitre devant ses yeux tout en criant :

« MAAAAAAAAAAAAAAAAAAANGEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEER »

Il prit le den den mushi qui s’était échappé de la poche de son frère pendant le moment surf pour de la bonne viande bien fraîche qu’il, ne tarda pas à engloutir complètement dans sa bouche alors que celui-là, était en train de gigoter dans les sens. Du coup, voilà mugiwara avec des joues biens arrondies alors qu’il restait encore la tête de l’escargophone hors de sa bouche qu’il essayait d’enfoncer le plus possible… Mais, à peine s’était-il relevé que le voilà s’effondrer de nouveau à l’arrière, la tête sur la colonne d’eau, le regard en direction du plafond comme si son âme venait de s’extirper hors de son corps avec la langue légèrement pendante… Ah, il n’y a pas à dire … Voilà un magnifique tableau.. Est-ce que Toto l’escargophone allait survivre à l’appétit féroce de Luffy ? La suite dans le prochain épisode…

Emi Burton


Niveau de vie : 100 %
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] Tartaros#2 : Réunion & Infiltration   Lun 25 Mai - 17:04

Sabo²
avatar

Messages : 1229




Traffy & Luffy

Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça hein ?


« Hmm… »

Qu’est-ce que je pouvais rajouter d’autre ? Cela me rappelait de mauvais souvenirs… Cela me rappelle quand je leur ai tourné le dos à tous les deux. Je me dis que cet endroit est fait pour que chacun d’entre-nous perdent pied avant d’être capable d’affronter le Big Boss d’ici. Un piège intelligent si physiquement nous sommes là… Psychologiquement le serions-nous ? Moi oui, je ne m’inquiètes pas mais, je suis plus inquiet par rapport aux autres du genre, les deux filles qui font partit de l’équipage de Barbe Blanche. Je n’ai beau pas les porter dans mon cœur, je ne souhaite pas leur mort au contraire… Je ne veux pas qu’il leur arrive quelque chose mais, à peine a-t-on mis un pied sur cette île que j’ai pu remarquer que le traumatisme du dernier évènement en date est toujours aussi présent dans leurs esprits respectifs. Quant à Luffy et Law… Leurs sentiments m’atteignent que je suis surpris qu’ils tiennent encore debout. Personnellement, je commence à maudire ce pouvoir. Toucher Luffy, me renvoie encore plus fortement ses émotions et, c’est la raison pour laquelle je voulais qu’on récupère au plus Law. Enfin quand je disais plus rapidement, ce n’était pas être remonté en 4 vitesses, me faire fracasser contre un géant bien rigide telle une boule de bowling et pire que tout, mordre la poussière dans le sens propre du terme. Niveau sauvetage j’ai connu mieux. Ce pourquoi je reprends Luffy qui n’écoute pas un traitre mot enfin le seul truc qui me fait pas péter un câble c’est l’expression adorable de mon petit frère et que je ne sois pas le seul à avoir vécu l’enfer. Je m’adresse au Shichibukai qui est bel et bien en vie en même temps, j’aurais été déçu si tel n’était pas le cas bien que n’importe quel homme aurait pu s’évanouir après un tel coup. Sa deuxième réponse me plût et je ne pus m’empêcher de lui répondre :

« Oh du coup tu n’es pas content que je t’ai sauvé la vie ? »

Je l’avais murmuré pendant qu’un sourire sarcastique s’affiche avant de me mettre à abattre deux zombies. Ce dernier me rejoint rapidement en usant d’une technique qui me donnait encore moins envie de devenir son patient. J’étais vraiment sérieux et, je ne m’en cachais pas. Sa réponse m’amuse nettement que je ne peux que lui répondre du tac au tac fièrement :

« C’est vrai et puis, maintenant c’est un peu comme si nous étions frères ~ Quoi que je ne sais pas si je te veux comme aîné grand-père ! »

Un très beau sourire Gibbs et d’un ! A croire que c’était de famille d’énerver les autres. Un don peut-être ? Qui sait ? En tout cas, j’étais en train de me marrer intérieurement et si j’avais su ce que le grand-père me réservait ou la chance ou la poisse, j’en aurais d’autant plus profité. En tout cas, je redevins plus sérieux et me fis discret pendant l’échange entre mon frère et le « vieux » bien qu’au final à la longue cela devenait un surnom plus affectif qu’autre chose. Je comprenais parfaitement le point de vue de chacun et je devrais probablement les arrêter mais, je pense que c’était mieux qu’ils s’expliquent eux-même. De plus, cela mettrait à mal la couverture de mon fruit. Je n’ai pas envie qu’ils soient au courant. Personne ne doit le savoir. D’où le fait, que jusqu’à maintenant, je ne l’ai pas vraiment usé ou du moins, j’en ai pas parlé. J’ai mal… J’aimerais rassurer Luffy et je me fais aussi du soucis pour les autres…. Koala et Musume se portent-elles bien ? Est-ce que j’ai bien fais de les laisser toutes les deux pénétraient en ces lieux ? J’ai encore de gros doutes mais, il est trop tard désormais pour regretter ou refaire ce qui s’est passé. J’espère que tous se portent bien. Peut-être devrais-je essayer de contacter Koala ? Ou bien hack pour voir s’il n’a pas reçu de nouvelles de ma seconde. Je fus extirpé de mes pensées devant la scène qui se jouait devant moi. Discrètement je souris. Elle était belle et, je ne me faisais pas de soucis pour Luffy même si, j’aurais vraiment aimé savoir si le chirurgien était sérieux à son sujet. Luffy était vraiment tout innocent même si, cela m’intéressait aussi de découvrir la réelle nature des sentiments de mon cadet. Je finis par rire quand le futur roi des pirates fit ce qu’il voulait de notre aîné et, je ne peux m’empêcher de ricaner tout en indiquant que je regrettais de ne pas avoir un appareil photo pour immortaliser cet instant ! L’expression du Shichibukai était à se souvenir ! Je me retiens de rire mais, ce fut plus fort que moi.. Je n’arrêtais pas de glousser. Et voilà que Luffy en rajoutait une couche avec son imitation ! Mon rire redoubla d’effort :

« Vraiment, tu es doué Luffy ! C’est tout à fait le grand-père ! »

Non, nous ne faisions pas comme le concerné était présent parmi nous ! Même si, je me tue quand mon cadet me tira la joue ! Sérieux, qu’est-ce qu’il pouvait être borné et entêté parfois et avoir de drôles d’idées… J’ai une tête à parler le Zoombiphibien ? Ou je ne sais quoi d’ailleurs ? Je laisse quelques informations et, quand il me dit qu’il a compris, je ne le crois qu’à moitié… D’ailleurs j’hausse juste les épaules à sa deuxième question… Depuis quand hein ? Bonne question mais ça… Je n’ai pas vraiment la tête de lui répondre maintenant et de me lancer dans une description en long et en large de mon pouvoir alors que, c’est tout ce que je ne veux pas pour le moment. De toute façon, j’ai d’autres priorités quand je me retrouve à faire une belle chute mais, douloureuse sur mon fessier à cause de l’eau salée dans la salle dans laquelle nous nous retrouvons enfermés. Sérieusement… C’était quoi ce merdier ? Et, je me retiens d’étrangler mon cadet. J’écoute ce que lance Trafalgar et je me relève bien que je me casse encore la figure une deuxième fois…. Vraiment… C’est là que je maudis doublement mon fruit. Ce n’est qu’au bout du troisième essaie que j’arrive à me relever et commence à fouiller la pièce afin de trouver une sortie de secours. Une chose est claire… Nous ne sommes pas filmés… Je ne vois aucuns denden mushi caméras accrochés aux quatre coins de chacun des murs.

Cependant, mon exploration des lieux dans le but de trouver une sortie fut brisée par un autre choc à peine la voix de ce capitaine me parvient…

BAM

Perte et fracas hein ? Je me retrouve écrasé …. Littéralement écrasé dans de l’eau qui diminue toujours un peu plus mes forces avec deux poids…. Je siffle de douleur mais, je n’ai pas finis d’en baver que voilà qu’après une énième secousse je sers de planche de surf… Après le punching ball, la boule de bowling, maintenant la planche à surf ? Dois-je songer à me reconvertir ? Je ne sais pas mais, je glisse avec eux sur moi et amorce tout seul l’arrêt brutal contre mur. J’ai l’impression que mes os vont se briser et je siffle douleur avant de m’étouffer avec de l’eau qui dépasse presque mon visage alors que je suis allongé sur le dos. Des étoiles… Oui ce sont de belles étoiles qui dansent devant moi… Je n’entends rien… Je coule, peut-être que c’est mieux ainsi… J’entends vaguement la voix de mon frangin mais, ce qui « ranime » c’est la voix du plus vieux qui est encore sur moi et qui s’appuie quand même de tout son corps contre moi appuyant ainsi fortement sur ma poitrine… Je… Je…

« KEUF KEUF ! NON MAIS VOUS VOULEZ ME TUEZ OU QUOI ? VOUS ETES LOURDS !!! DEGAGEZ !!! »

Je me retrouve vraiment trop proche de lui… Je ne me rends pas compte que nos visages sont proches l’un de l’autre ! Enfin j’avais montré par la même occasion mes dents pointues pendant que dans mes yeux, des flammes brillaient, preuve que je venais de perdre ma patience. Sans m’y attendre, je sens le poids sur moi s’alléger la raison ? Luffy venait de quitter le dos du chirurgien… Cela me permet de détourner un peu mon visage de « lui » et de continuer à toussoter pour lui dire après m’être calmé :

« Ca va ne t’en fais pas… Keuf keuf… Quelle horreur toute cette eau, j’ai la bouche en feu ! Par contre, ce ne serait pas de refus si tu pouvais descendre de moi… »

J’essayais de garder la tête froide et de sourire même si, je dois avouer que cette position sandwich ne me plaisait pas trop… Enfin j’essaie de me masser pour voir mon frère étalé non loin de nous… Comme si nous étions mieux pour ma part, j’étais aussi vidé et me relève difficilement pour me masser la tête et, de rire de mon cadet mais, mon regard s’attarda sur un autre distributeur… Du sirop ? Quelle veine ! Pourquoi se contenter de boire de l’eau hein ? Mais, je ne peux m’empêcher de me moquer de Luffy :


« Et ben dis donc Luffy tu es bien faible… Une tortue irait beaucoup plus vite que toi… »

Oui, je me vengeais à ma façon et le regarde faire… Il faudrait que nous nous asseyons aussi sur cette barque improvisée… Je ne perds pas de temps à m’approcher de ce dernier mais emboite le pas à mon cadet pour que je puisse obtenir du sirop même si… Je marcha à mon tour à 4 pattes tant j’étais faible… Heureusement que le ridicule ne tuait pas et qu’il n’y avait personne… Je finis par obtenir mon sirop le boire mais, je m’étrangle à la voix de Luffy qui cria « Manger » et fit un drôle de plongeon… Où à manger ? Je le laisse faire mais, quand je vis ce qu’il avait en bouche je…. Me me mis à recracher complètement la boisson en bouche dans une « PUUUUUUUUUF » et de me jeter sur mon cadet pour l’agiter dans tous les sens par les épaules :

« Recrache ça LUFFY !!! JE SUIS SERIEUX C’EST INDIGESTE RECRACHE MOI CA !!! Immédiaaaaaaaatement… »

Fis-je en lui écartant violemment les joues avant de m’affaler complètement dans l’eau… Magnifique… Je suis moi aussi à bout de force…. Va-t-on mourir ? Ou ne pas mourir… Pourtant, je me traine en essayant me retrouver à genoux devant lui et d’enforner ma main et mon poignet dans sa bouche… Mauvaise idée car..

« AAAAAAAAAARGH !!! CA FAIT MAL !!! LACHE MON POIGNET !!! JE NE SUIS PAS DE LA VIANDE !!! »

J’étais furieux pour le coup !! C’est qu’il y allait fort en plus !! Et voilà qu’il s’était apparemment endormi ce qui me pris complètement au dépourvu ou je ne pus m’empêcher de..

« HAAAAAAAAAAAAA IL S’EST ENDORMI !!!!?? »

D’un côté tant mieux car, je pu récupérer mon pauvre escargotphone tout tremblant et trempé de salive… Alors que mon frère était complètement partit dans les bras de Morphée… Je regarde ma pauvre main où je peux encore voir les traces de dents.. Je soupire et je demande de l’aide au Chirurgien pour m’aider à m’assoir sur le distributeur bien que je lui donnai Luffy et usa de mes forces pour faire tomber l’autre distributeur à l’horizontal afin de pouvoir m’y allonger à mon tour car… J’étais vraiment « mort »… Pendant un moment, je restai silencieux avant de briser le silence où excepté l’eau et les ronflements doux de mon cadet étaient les seuls choses qu’on pouvait entendre…

« Tu tiens à lui n’est-ce pas ? »
Niveau de vie : 100%

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] Tartaros#2 : Réunion & Infiltration   Lun 25 Mai - 23:05

Whirlwind LexyLieutenant
Lieutenant
avatar

Messages : 986

Navigation
Doriki:
1000/6000  (1000/6000)
Fruit du Démon: Pawaa Pawaa no mi





















Tartaros II
Partie 2 - Infiltration


C'est dans ces moments-là que je me demande pourquoi nous nous sommes séparés. Il est vrai qu’en groupe nous couvrons plus de terrain et que l'on divise les forces de l'ennemi, mais nos forces en sont gravement touchées. Après tout, nous n'étions que huit et nous n'avons aucune idée combien de personnes se cachent dans les ombres de l'île. Mais, visiblement, ils sont beaucoup. On n'aurait jamais dû se séparer. Nous sommes pris au piège. Pas loin, Hugo est seul contre une quinzaine, voire peut-être même une vingtaine de personnes, mais je ne vois presque rien. Je n'arrive pas à voir combien nous entourent. Tout ce que j'entends, c'est Hugo pas loin qui se bat contre les tireurs. Pourtant, même s'il nous a dit qu'il retiendrait les tireurs, il semblerait que cette tâche soit trop difficile pour lui. À peine quelques minutes ont passé et voilà que des hommes nous entourent. L'un deux tirs sur la révolutionnaire. Eh bien, notre chevalier ne protège pas très bien ses princesses. En plus de laisser des vermines nous attaquer, il laisse même une de ses princesses se faire blesser. Très mauvais prince. Mais, je ne suis pas sans cœur. Je ne vais peut-être pas la soigner avec mon pouvoir, mais je peux tout de même faire quelque chose pour l'aider... Et effacer ma dette avec les révolutionnaires, même si je sais que ce simple geste ne sera pas assez pour nous avoir aidé Nana et moi... Même si nous avions catégoriquement refusé leur aide. Ce n'est qu'un détail...

Je suis restée un peu surprise de voir Musume ma laisser faire. Elle avait laissé faire Nana, mais ce n'est pas pareil. Je ne suis pas elle. Je suis moi. Mais, je suis heureuse de voir qu'elle ne refuse pas mon aide. Elle ne fait pas l'enfant, ce qui est parfait. Je n'aime pas les enfants. Je termine le nœud et dessine un sourire sur mon visage. Et voilà le travail, une épaule bien bandée. Maintenant, place au combat. Je ne passerais pas la journée à admirer son épaule tâchée de sang que je vois à peine. Le bruit des canons raisonne de gauche à droite. Mais, le problème n'était pas les tireurs. La douleur d'une balle tirée sur un bras, une épaule ou une jambe ne se compare pas à la foudre. Pendant une seconde, mon corps fut engourdi. Ça m'apprendra à vouloir aider les autres. Chaque fois que j'aide des inconnus, on dirait qu'un malheur me tombe dessus. Je ne suis pas faite pour être gentille. Le bonheur des autres semble toujours me détruire. Ou me faire mal. Ça dépend des jours. Aujourd'hui, il semblerait qu'il me fait mal. Je tiens mon bras et je regarde mon bras. C'est guéri. Parfait.

« Tu vas bien ? »

Je regardais Musume s'approcher. Mais, une seconde fois, la foudre frappa encore à cause de son épée. On est très mal parti. Maintenant, elle ne peut plus utiliser son pouvoir, sinon, on risque de se faire griller par la foudre. Il faut qu'elle se débarrasse de son épée. Je n’ai pas envie de me faire frapper une seconde fois. Elle perdait l'équilibre. Je n'étais pas la seule à avoir vu son moment de faiblesse. Je sortis ma dague et déviai une des balles destinée au cœur de la révolutionnaire. Pour le moment, nous ne sommes que deux. Hugo n’est pas loin, mais je doute qu’il soit d’une grande aide. Et Koala semble avoir disparu. Peut-être est-elle avec Hugo, mais dans cette noirceur je ne vois rien. Et puis, qui sait. Peut-être s’est-elle fait avoir. Une de moins ~ pendant un moment, je me réjouissais d’avoir perdu celle-là. Ce qu’elle pouvait me tomber sur les nerfs parfois. J’aurais préféré qu’elle reste avec le blondinet. Je me retournai pour voir si la balle avait touché Musume, mais à peine m’étais-je retourné, quelque chose me tomba dessus… Ou plutôt quelqu’un.

« Mmh, si t’avais envie d’être aussi près de moi, tu n’avais qu’à le dire, je suis très ouverte ~ »

Et un petit sourire un peu étrange trouva mes lèvres. Un peu d’humour ferait du bien. Avec tous les cadavres, l’air est lourd… et puant. Mais, avant qu’elle ne se lève, j’agrippais ses épaules et nous tourna hors de porter d’une balle. Ces tireurs commencent vraiment à m’énerver. Je n’arrive pas à les voir donc je ne peux pas m’en occuper aussi rapidement que je le voudrais. Si seulement je pouvais les voir, je n’aurais qu’à leur lancer une carte au cœur et on passerait à autre chose, mais non. Tout doit être compliqué. Mais, soudainement je réalise quelque chose. Et si nous n’étions pas obligés de les attaquer. Nous ne faisons que perdre du temps. C’est peut-être ça que Marde veut. Gagner du temps. En gagnant du temps, il pourra réunir ses forces pour attaquer. J’aurais dû y penser plutôt ! D’un bond, je me relevais et tirai Musume du sol.

« Merde ! J’aurais dû y pensé plutôt. Vite ! Essaie de me suivre. »

Nous n’avions pas à les affronter. Notre but est de trouver Marde. Tout ce que l’on avait à faire est de continuer notre chemin. Je tourne les talons et continue le chemin. J’évite tant bien que mal les projectiles et les armes des ennemis. Le temps était un luxe que nous n’avions pas. Nous devions faire vite et rattraper le retard que nous avions sur les autres. Avec leurs forces, ça ne m’étonnerait pas qu’ils aient déjà détruit un ou deux groupes comme celui-ci… Et puis, ils n’ont pas le haki ? Ce n’est pas juste. Pourquoi ils ont le fluide de l’observation et pas une seule l’a ici ? Dès que je retourne à la maison, je commence un entraînement… Si j’arrive à sortir d’ici vivante… Dans ma course, je remarquai que j’avais oublié de dire à Hugo de laisser faire. J’espère qu’il aura compris… Quoi que j’aimerais bien qu’il reste en arrière. Je n’ai pas confiance en lui. Puis, j’arrivais devant un mur. Ou une porte. Qu’est-ce qui est écrit ? La salle du néant… Ça ne m’inspire pas confiance. Mais, quand faut y'aller, faut y'aller. De plus, on doit passer par-là si on veut continuer, non ? Je pris mon courage à deux mains et poussai la porte. Tout était blanc. La salle était blanche comme la neige. Étrange. Mais, un frisson parcourut mon corps au complet. Je ne voyais aucune porte. Était-ce un cul-de-sac ? Je n’ai pas eu le temps de réfléchir que je savais que je ne pouvais plus faire marche arrière. Je resserrais mes doigts autour de ma dague. Mes jointures étaient blanches. Je dois rester concentrer. Je ne dois pas laisser mes émotions paraîtres. Les émotions nous ralentis. Je dois surpasser mes souvenirs et me concentrer sur la raison de ma venue ici. Mais, c’est une tâche bien difficile lorsqu’un souvenir d’hôpital psychiatrique refait surface.


Niveau de vie : 95%


© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] Tartaros#2 : Réunion & Infiltration   Mar 26 Mai - 18:42

Trafalgar D. Water LawSupernova | Heart Pirates
Supernova | Heart Pirates
avatar

Messages : 5576

Navigation
Doriki:
3514/6000  (3514/6000)
Fruit du Démon: Ope Ope No Mi




Feat Luffy et Sabo

"Sésame ! Ouvre-toi ! Oh putain ça marche ! *-*



Revenir sur la terre ferme n'ait pas de refus... Ce qui aurait été plus agréable, c'est l'atterrissage ! Chapeau de paille nous a balancé son frère et moi contre un zombie pour le faire tomber avant de nous ramener vers lui en n'oubliant pas de nous faire manger la poussière au préalable. Je veux bien admettre qu'il soit en colère mais au point d'essayer d'assassiner son frère au passage ? Peut-être pas non. J'ai bien envie de rester allongé sur le sol... Je me découvre une nouvelle passion... Faire l'étoile de mer ! Entre tomber d'un pont, me prendre un plafond et des tonnes de rochers sur le crâne et manquer de me faire écraser par des zombies géants, le clou du spectacle est encore plus amusant ! Bouffer de la poussière jusqu'à ce que mort s'en suive... C'est plutôt... original et troublant comme fin non ? Restant allongé pour reprendre mes esprits et qui sait, peut-être entamer une conversation avec le sol, je suis dérangé dans ma pseudo sieste par le gamin qui ne peut s'empêcher de me taquiner... Mais ne peut-il pas me foutre la paix à la fin ?!

- Je n'ai pas dit ça ! Tu aurais simplement pu agir de manière différente...

Rien que le fait de repenser qu'il m'ait porté... dans ses bras... comme une fille... Non, je ne peux pas. Ça me met mal à l'aise... Je sais que sur le coup, j'étais choqué à cause de mes nakamas... J'avais peur que leurs blessures ne soient plus sévères que prévue... mais au final, ce fut mon entêtement qui failli leur coûter la vie. A ce simple souvenir, je baisse légèrement mon chapeau et je me mords la lèvre inférieure au sang. Mes nakamas... Je sais qu'ils vont bien sur cette île lointaine... Mais je m'inquiète pour eux... et un peu aussi pour le sous-marin... J'ai le sentiment que je vais devoir le recoller quand je les reverrais. Mais ce n'est pas pour tout de suite ! Là, il faudrait peut-être que je me relève pour sauver l'honneur du jeu dans lequel on m'a convié alors que la partie était presque finie ! Ce ne sont que des tricheurs ces deux garçons ! Mais je me prête au jeu en détruisant d'abord la pierre qui allait lui fracasser le crâne puis je me charge d'un zombie qui venait de pénétrer dans ma Room à ses risques et périls et après m'être téléporté derrière lui, je lui extraie son cœur grâce à l'une de mes techniques et je le fais cramer en balançant ce dernier dans le magma. La réponse de Sabo me fait sourire, amusé

- C'est réciproque Gamin ! Il faudrait être complètement fou pour supporter des gamins comme vous !

Fou... Ne l'étais-je pas un peu pour être tombé amoureux du Chapeau de paille ?! Je sais que les sentiments ne se contrôlent pas... Pourtant, je savais à quoi m'attendre avec un tel personnage... Je n'allais pas m'ennuyer... et même si ma tête n'avait pas encore compris mes sentiments, mon cœur, lui, le savait déjà. Voilà pourquoi j'accepte plus ou moins ses remontrances, ses facéties ou que sais-je encore... Si ça peut l'aider à se défouler ou soulager sa conscience alors qu'il le fasse. D'ailleurs, comme je m'y attendais, il se débarrasse du dernier zombie qui se trouve parmi nous et une fois vaincu, il me saisit par le col et commence à me passer un savon. Un merci aurait été tout aussi agréable à entendre mais ça ne me surprend qu'à moitié de le voir passer ses nerfs. Ma réponse ne lui plaît pas mais plutôt que d'atténuer le jeu, je continue sur ma lancée

- C'est l'hôpital qui se fout de la charité ! Et toi alors ? Question entêtement, tu es le premier et de loin. J'agis tout simplement comme toi Chapeau de paille, je ne veux pas perdre ceux auxquels je tiens et je serais prêt à mourir pour eux

Déclarais-je le plus calmement du monde, contrairement à lui. Je ne pouvais pas lui donner l'autre raison, pas celle que j'aimerais lui dire mais il ne me croirait pas... Tout du moins, il ne comprendrait pas. Quand il comprendra pourquoi je l'ai embrassé, il comprendra pourquoi je suis prêt à me sacrifier pour lui... Je ne peux m'empêcher de me dire que c'est stupide d'agir ainsi... Mourir par amour... Je n'y avais jamais songé avant... Et ici, dans cet endroit, ma stupide réflexion prendrait presque tout son sens... Je revois des images de la grande guerre, cet affrontement entre pirates et marines... Affrontement où ce crétin avait failli y laisser la vie... Quoiqu'il serait sûrement mort si je n'avais pas choisi de l'aider... Un médecin ordinaire n'aurait jamais pu guérir ses blessures... Tout du moins, ces blessures physiques... Les blessures morales, je ne peux, malheureusement, pas les arranger... Sinon j'aurai appliqué cette technique sur moi il y a fort longtemps. Contre toute attente, il me saute au cou après m'avoir engueulé et j'en suis encore surpris. Pourtant, en sentant son cœur s'accélérer au fur et à mesure qu'il parle, je me sens mal à l'aise... Non pas d'avoir agi comme je l'ai fait mais simplement de lui avoir causé pareille frayeur... Ces anciennes paroles me reviennent en mémoire ; il était ici pour sauver ses nakamas mais pas au détriment des autres... ça allait devenir compliqué cette histoire si nous refusons l'un comme l'autre de comprendre nos points de vus respectifs. Je suis le premier à lui promettre que je ferais attention à ne plus l'inquiéter même si je sais que s'il se retrouve en danger, je ne pourrais m'empêcher de vouloir le protéger. Je n'ai pas vraiment le temps de répondre à sa question qu'il s'empare de mon chapeau et grimpe sur mes épaules tel le grand gamin qu'il est. Je ne peux m'empêcher de soupirer d'exaspération... Comme dirait le gamin, il a toujours réponse à tout et c'est énervant. Surtout que ce chapeau est le seul souvenir qu'il me reste de mon passé alors j'y tiens énormément...

- Tu as ta personnalité et j'ai la mienne Chapeau de paille

Avant de l'entendre m'imiter... Je me pince l'arête du nez entre mon pouce et mon index tout en soupirant de dépit. Sérieusement, ne pouvaient-ils pas m'oublier 5 minutes ?! Il faut croire que non et la réflexion du gamin m'exaspère davantage

- La prochaine fois qu'une pierre te tombe sur la tête, je la laisserais te fracasser le crâne !

Répondis-je d'un air boudeur. Entre un frère qui se paie ma tête et l'autre qui se dandine comme une anguille sur mes épaules... J'ai envie de les massacrer sur le champ. Et aussi de replonger dans cette fosse pour retourner à mon exploration de ce tunnel sombre et sans fin. Même si j'étais seul au moins, je n'aurais plus à supporter ces deux crétins... Ils m'énervent... J'écoute d'une oreille distraite leur conversation pendant que je sers de taxi au plus jeune... Un fruit du démon hein ? Je serais bien curieux de savoir quel fruit lui est tombé dans les mains. Nous finissons dans une salle... La porte se referme dès que nous avons franchi, tous les 3, le seuil et de l'eau commence à couler, lentement. Génial ! A bout de force, j'essaie de trouver, comme le gamin, une issue mais rien... Hormis la charmante promesse d'une noyade à venir... Une secousse nous surprend et le chapeau de paille resserre un peu trop son emprise autour de moi et sa force me fait perdre l'équilibre... et de rencontrer le gamin sur qui je m'étale complètement, Mugiwara toujours sur mon dos. Nous surfons sur l'eau grâce à notre nouveau moyen de locomotion mais nous finissons notre course dans le mur... Sabo amortit le choc dans sa grande générosité et nous engueule légèrement. Comme si j'avais voulu me retrouver sur lui ! La réflexion du gamin me fait prendre conscience que je n'ai toujours pas bougé et que..

- Euh... Ouais... Désolé...

Je me relève tant bien que mal vu que l'eau m'affaiblit moi aussi... Ahem. Ce n'était pas du tout gênant ou embarrassant comme situation... M'enfin pour maintenant, je crois que la situation ne pouvait pas être pire... Je tourne la tête quand j'entends le chapeau de paille hurler qu'il a trouvé un radeau... et le dire sans hurler c'est possible ? A ce rythme, je vais finir sourd ! Tout comme les deux autres, j'ai quelques difficultés à marcher dans cette maudite eau qui nous donne l'impression d'avoir 200 ans alors que nous ne faisons rien de spécial... juste tenter de survivre ! Je m'assois sur le distributeur que Mugiwara a fait tomber et l'observe de nouveau plonger, alors qu'il hurle qu'il a trouvé à manger... J'observe la scène... Sans commentaire. Le second frère ne tarde pas à le rejoindre et tente de lui faire lâcher prise... Comment vous dire... Je soupire d'exaspération... Je me demande comment je vais les abattre... Les découper en morceaux ? Les noyer ? Les jeter dans la mare de magma ? Je ne sais plus quoi faire avec ces deux crétins... On dirait qu'un rien les amuse... Dans un sens, tant mieux. Je suis plutôt du genre taciturne, les émotions et moi ça fait deux. Sabo hurle après son frère... Rha et puis merde ! Je fixe la porte un instant cherchant toujours comment on pourrait l'ouvrir pendant que les 2 autres se « battent » entre eux. Ce n'est que lorsque que Sabo m'interpelle pour l'aider que je sors de mes pensées et je l'aide à monter sur son radeau de fortune. Je pose ensuite Mugiwara-ya sur son distributeur et m'assois à ses côtés... N'ayant pas spécialement de place pour 2 et n'ayant pas non plus envie de retomber à l'eau avant d'avoir trouvé un quelconque indice nous permettant de partir, je m'assois en tailleur et dépose le chapeau de paille sur mes genoux... Je n'aurai pas agi comme ça de moi-même mais là, c'était juste une question de place... On va se consoler ainsi hein ! Je l'observe un instant, il a l'air calme quand il dort... puis c'est la voix de Sabo qui me sort de mes pensées

- Malgré le fait que tu nous ais surpris, tu en doutes encore ? Demandais-je sans le regarder, j'avais le regard perdu dans le vide. Je sais que je ne réponds pas vraiment à sa question mais... Est-ce que je l'aurai embrassé, si je ne tenais pas un minimum à lui ? Bien sûr que je tiens à cet imbécile

Ce n'était peut-être pas le lieu ni le moment pour parler de ce que je ressens... Pour le moment, si on cherchait à trouver une sortie ? Histoire de ne pas finir noyés comme des idiots ! Je secoue doucement la tête et cherche une solution à notre problème... J'ai beau le tourner de long en large et en travers, je ne vois pas comment on pourrait s'en sortir cette fois ! Je soupire d'exaspération une nouvelle fois

- Je ne vois aucun moyen de s'en sortir... Même cette satanée porte... Pourquoi les phrases telles que « S'il te plaît ouvre-toi » ou comme celles qu'on trouve dans des contes pour gamins ne fonctionnent pas dans ce genre de situation ?! Un drôle de bruit se fait entendre. Je fixe la porte qui vient d'apparaître et... qui s'est ouverte ?! Alors ça ! C'est bien la première fois qu'un truc comme ça se produit ! Sérieux ?! Si on s'en sort, je remercierais les bouquins débiles que ma sœur me forçait à lire avec elle !

Argh, je me mords doucement la lèvre... Pourquoi je parle subitement d'elle ?! Je verrais ça plus tard... Pour l'heure, mieux vaut ne pas traîner ici vu qu'on ne sait pas ce qui nous attend ensuite ni même combien de temps la porte restera ouverte ! Sans attendre, je garde le chapeau de paille dans mes bras et j'essaie d'avancer vers la porte même si ça ressemble à un vrai parcours du combattant malgré le peu de distance qu'il y a à parcourir. Une fois la porte franchie, je tousse une dernière fois pour recracher l'eau que j'ai pu avaler mais je suis « heureux » de constater qu'il n'y a ni vide, ni lave, ni rien... juste une route normale complètement plongée dans l'obscurité... La routine quoi !

Niveau de vie: 95%


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] Tartaros#2 : Réunion & Infiltration   Mar 26 Mai - 20:25

Hervart LudvigChasseur de Prime
avatar

Messages : 121

Hugo se battait difficilement contre les hommes perchés en haut et qui tirait. D'autant plus qu'il se trouvait dans un passage qui était un véritable labyrinthe. Il ne savait pas où menaient certains passages qui avaient plusieurs chemins menant à des culs-de-sac ou encore à d'autres passages. Il ne s'en sortait plus. Bien qu'il eût eu un peu de chance quant au fait dans avoir tué deux avant en les trouvant rapidement, il s'était très vite perdu dans le labyrinthe des passages. Hugo ne s'était jamais arrêté afin de ne pas se faire tirer dessus.

Puis, il se souvenait alors que Koala n'était pas partie avec les filles tout à l'heure, cela était inquiétant. N'ayant pas trop le choix, il s'arrêta et se faisait tirer dessus dans l'épaule, non loin de l'endroit où il avait déjà reçu un coup. Cela lui faisait mal, mais tant pis. Au moins, il savait 'où provenaient les tirs. Il se dirigeait donc vers l'endroit dont il estimait que le trajet de la balle venait en espérant tomber sur Koala. Mais lorsqu'il arrivait finalement sur les lieux d'où il venait, il remarqua qu'il n'y avait plus de traces de Koala, hormis une chose. Il y avait des lunettes au sol. En regardant cela de près, il se souvenait que la révolutionnaire en avait des semblables sur son chapeau. Hugo était partagé entre le fait de rejoindre les demoiselles et partir à la recherche de Koala.

D'ailleurs, il remarqua qu'il n'y avait plus les hommes autour de lui. Cela était un plus, mais s'ils n'étaient plus là, cela voudrait dire qu'ils reviendraient plus tard. En soi, cela était une bonne nouvelle pour une mauvaise à venir. Revenant à sa réflexion, Hugo hésitait un bref instant à vouloir rester ici, mais l'envie n'y était pas. D'autant qu'il fallait qu'il avance. Si leur but était d'aller jusqu'au bout, il comptait bien les aider, quitte à ne pas faire ce qu'on lui a demandé. Cela était en somme un pari risqué, mais réfléchir n'avait rien de bon. Cela prenait du temps et lui donnait mal au crâne.

Hugo se levait et se jura intérieurement de le faire payer à ses hommes d'avoir piégé Koala. Il courait afin de rejoindre Vie et Musume en espérant les rejoindre rapidement. Ses deux blessures à l'épaule lui faisaient mal, mais restaient supportable. Ce qui ne le gênait donc pas pour courir. Hugo avait toutefois pris la peine de garder sur lui les lunettes de Koala. Il avait rangé ceux-ci dans sa poche et courait comme un forcené pour combler le retard qu'il avait pris. Hugo n'avait pas pris en compte le temps qui s'était écoulé et ne savait pas donc pas pendant combien de temps il était seul. Tout ce qu'il espérait, s'était d'avoir retenu les hommes assez longtemps pour qu'ils ne les atteignent pas.

Niveau de Vie: 90%
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] Tartaros#2 : Réunion & Infiltration   Mar 26 Mai - 20:27

Roronoa ZoroBretteur des Mugiwara
Bretteur des Mugiwara
avatar

Messages : 2192

Navigation
Doriki:
3637/6000  (3637/6000)
Fruit du Démon: Nope




Feat Nana

Eh ! Y'a un Zombie dans ma chambre ! Putain mais c'est pas ma chambre !



Regarder les 8 crétins s'amuser dans leur coin, ça va bien un temps... Rester le cul posé sur une chaise aussi... Je m'ennuie... Encore plus quand je vois les « grosses » têtes partir discuter avec le « maître ». Je jette un regard vers la sortie... Oh après tout, qui remarquerait mon absence ?! C'est en baillant à m'en décrocher la mâchoire que je m'esquive de cette salle où tout le monde semble s'éclater et s'extasier devant le malheur des 8 crétins. Personnellement, j'aimerais bien les rejoindre ! Pourquoi devraient-ils être les seuls à s'amuser hein ?! Pourquoi est-ce que nous devons attendre comme des cons à hurler de joie quand l'un des 8 joueurs tombe dans un piège ? C'est d'un ennui. Lâchant un soupir, je fourre mes mains dans mes poches et traverse un long couloir... avant de repérer une silhouette que je ne connais que trop bien... Oh non ! Pas elle ! Demi-tour droite et retour sur mes pas ! Je l'entends crier, non ne surtout pas se retourner ! Je n'ai pas envie de me prendre la tête avec elle ce soir. Je bifurque sur la gauche puis à droite... Eh ! je suis où en fait ?! Je ne suis pas du tout revenu dans la salle avec les autres...

Génial ! Je suis paumé ! Non ! Je ne suis pas paumé ! Il n'y a juste aucun panneau qui indique la direction ! Comment ne pas se paumer dans ce maudit labyrinthe ?! Je hais cet endroit ! Finalement, je pose mes fesses au sol et je m'adosse contre le mur histoire de m'accorder une petite sieste... Ici au moins, je serais tranquille et je pourrais dormir sans être réveillé par les cris des abrutis qui peuplent les rangs de Marde. Je ne suis pas long à m'endormir... même si je reste sur mes gardes... Je suis réveillé quelques minutes plus tard à cause d'un bruit sourd suivi d'une énorme secousse... Bordel ! Il se passe quoi là ?! Je me relève et me dirige vers le bruit inconnu... Je marche longuement – quelques détours involontaires – et j'arrive... face à un énorme zombie ! Enfin un peu d'actions ! Je dégaine Sendai et Shûsui avant de placer Wadô Ichimonji entre mes dents puis je...

- Eh mon gros ! Derrière-toi ! Je ne lui laisse pas vraiment le temps de se retourner complètement que mon attaque l'a déjà touché Technique à trois sabres : Senzen Sekai J'ai simplement fait tournoyer mes sabres avant de taillader l'ennemi et de finir dos à lui. Le zombie s'écrase au sol dans un vacarme d'enfer et je le dévisage avec un sourire fier et victorieux. Ouais, j'ai tué quelqu'un de mon propre camp... Arf. Les zombies ce n'est pas ce qu'il manque...Surtout ici ! Je lui tranche la tête avant de la jeter dans le lac de magma qui se trouvait juste en dessous de nous... En me retournant, je vois un morceau de tête avec quelques cheveux rouges qui dépassent... Je m'approche et je penche légèrement la tête en déclarant

- T'as pas trouvé meilleur endroit pour faire la sieste ?!

Demandais-je à la fille aux cheveux rouges qui semblait bien coincer sous son morceau de plafond. J'ai massacré le zombie... Bon d'accord, c'était juste parce que je m'ennuyais... Puis sans attendre, je fais un geste en forme de X avec mon sabre et la lame d'air créée tranche la roche comme si c'était un simple morceau de paille

- Tu me fais pitié en fait coincé sous ce rocher ! Puis abattre un ennemi à terre, ce n'est absolument pas drôle !

Déclarais-je amusé avant de poser mon sabre sur mon épaule droite. Je la regarde un instant... Eh mais...

- Nana ?!

Mon cerveau vient juste de faire tilt ! Ne me demandez pas d'où je connais son nom... Je le connais c'est tout... Et c'est bien ce qui m'intrigue !


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] Tartaros#2 : Réunion & Infiltration   Mar 26 Mai - 23:45

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18437

Navigation
Doriki:
4454/6000  (4454/6000)
Fruit du Démon: Sang



Je ne pensais pas te retrouver ainsi


« Tu veux ne veux donc pas revoir ses yeux ? »

Alors que je me faisais écraser entre le sol et le morceau de plafond, cette voix souriante me murmura ses paroles au creux de mon oreille, mes yeux s'écarquillèrent et toute une impulsion électrique parcourut mon corps. Si je choisissais le zombie, je ne verrai plus jamais ses yeux. Devais-je abandonner mon humanité pour eux ? J'étais frustrée, et plus j'étais compressée contre le sol et plus je l'étais. La douleur me rendait dingue, déjà que le sang me montait à la tête, mais à être broyé ça commençait à venir dans ma bouche sans que je ne puisse rien n'y faire, mon esprit était bien trop embrouiller pour que je puisse me concentrer sur mon pouvoir … L'autre souriait, elle savait qu'elle avait fait mouche avec ses paroles, son grand sourire sur les lèvres. Elle avait raison, je ne pouvais pas mourir bêtement ici, pas maintenant, ça serait trop con.

Alors que j'allais pousser un hurlement de rage pour faire ressortir mes dernières force que le destin décida d'entrer en action, dans un terrible fracas assourdissant qui m'ôta tout son de la bouche. C'était surréaliste, inattendu, comme une lumière qui venait déchirer les ténèbres de la fatalité qui allaient s'abattre sur moi. J'en étais ébloui de surprise, les yeux grands ouverts, tandis que l'autre, tout aussi surprise, serrait les dents dans une grimace contrariée. Son plan allait marché, je lui avais cédé, mais finalement, une volonté plus forte en avait décider autrement, je ne serai pas encore son jouet. Mais voilà que je ne savais même pas si ce que je venais de voir était la réalité ou non, il me fallait encore un peu de temps, les secondes semblaient pourtant au ralentit et durer une éternité.

C'est alors que je compris, ce n'était pas juste les gaz émanant de ses corps mort depuis bien trop longtemps qui me faisait halluciner, non la scène était bien réel, tout comme ma douleur. Mais ma surprise était encore bien trop grande pour que j'ai la présence d'esprit de bouger, je restais juste là, inutile, sous ce morceau de plafond à le dévisager comme s'il était une apparition divine. Son esprit se remit en marche uniquement lorsque le poids de la pierre quitta mon corps, et que ma poitrine pouvait respirer plus librement sans être compresser sur le sol. Toute chambouler je ne réagis pas encore à ses paroles, je me redresse simplement, l'émotion sans doute, j'en oubliais la salle où je me trouvais, même se cadavre de zombie avait quitté mes pensés.

« Zoro ? Mais … »

Les rouages de mon esprits se remirent en marche. Pourquoi est-ce que mon corps avait frémi ? Mon nom, à oui il l'avait dit, mais pas comme n'importe qu'elle nom qu'on disait parce qu'on l'avait lu la veille dans le journal, non, il le connaissait, il s'en souvenait.

« Tu te souviens de moi Zoro ? »

Avec difficulté je fis faire des mouvements à mon corps, histoire de ne pas rester assisse à le regarder d'en bas, mais d'être à sa hauteur. Ce fut relativement difficile, j'avais pendant quelque seconde les jambes flageolantes avant de reprendre de l'aplomb. Il fallait que je fasse double d'effort devant lui, surtout après l'avoir vu s'entrainer avec Mihawk. Sans m'en rendre compte je m'étais rapproché et en le voyant de plus près, ses premières paroles me revinrent en mémoire. Un regard d'agacement, et je lui donnais un coup sur l'arrière de la tête, car bon c'était vraiment pas juste que ce genre de coup m'étais toujours réservé.

« C'est pour ce que tu as dis ! Si tu crois que ça me faisait plaisir d'être dans cette situation … On évitera d'en parler à Mihawk hein … Mais … Merci. »

Après tout sans son intervention, une partie de moi serait morte actuellement, alors que ça soit volontaire ou non, je pouvais bien le remercier avec un sourire. Et puis j'étais contente de le voir, ça faisait si longtemps. Avait-il oublié tout ce qui c'était passé dans ce grand château ?

Nana → 85%

©Strange.D.Nana


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] Tartaros#2 : Réunion & Infiltration   Mer 27 Mai - 12:21

Monkey D. Luffy2
avatar

Messages : 1003

Un nouveau compagnon ???
Traffy & Sabo

« TU N’AS PAS A DISCUTER C’EST MOI QUI DÉCIDE PUISQUE C’EST POUR MOI QUE NOUS SOMMES ICI ! »

Il avait répondu du tac au tac sans vraiment prendre la peine de comprendre pleinement le sens caché de ses paroles ! Son souffle était nettement à bout de souffle pour avoir crié ainsi. Pourquoi est-ce qu’il voulait donnait sa vie pour lui ? Vraiment, il enrageait silencieusement enfin, il y avait sûrement plusieurs silences made in Luffy ! Finalement, aucuns des deux ne voulait céder à l’autre. Jamais, il ne permettrait qu’on puisse se sacrifier pour ses nakamas qu’il était censé protéger au péril de sa vie et seulement « SA » vie. Il pourrait presque tenir le même discours que Ace lui avait tenu sur son échafaud. Rien que d’y penser il en avait des sueurs froides. Il ne souhaitait pas perdre une autre personne pas ce soir, ni demain si demain il y avait. Le jeune homme était touché par les paroles de Law quand elles lui parvinrent mais au final, il entoura son cou de ses deux bras collant par la même occasion leurs deux corps ensemble. Il était content qu’il ne semble souffrir de rien pendant le laps de temps où ils ont été séparés à cause de « lui » apparemment… Encore à cause de lui… C’était pire que tout. Son cœur lui faisait mal mais, le fait que Law lui promette qu’il ferait plus attention le combla de joie. Ce n’était pas grand-chose mais, c’était assez pour s’accrocher ! De là, les choses s'enchaînèrent assez rapidement, Luffy grimpa sur les épaules du chirurgien tout en n’oubliant pas de lui chourer son chapeau très doux au passage. Pour passer le temps, acceptant les remarques de Law sur sa propre attitude, il l’imita pour adoucir l’ambiance ce que son frère semble apprécier contrairement à l’exemple pris pour cible mais, au moins c’était amusant ! De plus, sur le chemin, il apprit que son deuxième frère possédait aussi un fruit du démon. Il était estomaqué de l’apprendre mais, d’un autre côté, il était curieux de connaitre les pouvoirs de ce dernier car, jusque-là, à part immobiliser leurs amis zombies, son frère ne semblait avoir usé d’aucunes techniques particulières. Encore que même pour les figer, il n’y avait vu que du feu et n’a rien compris au « tour ». Il gigotait un peu dans tous les sens comme un véritable gosse au fond, c’est ce qu’il était parce qu’il prenait tout du bon côté et voilà, qu’ils se retrouvaient enfermés dans une salle emplie d’eau salée…

Malgré tout, Mugiwara y trouva son compte puisqu’il s’amusa comme un petit fou au final.. Il était sur le dos de Law alors, il n’était pas trop touché par l’affaiblissement et puis être porté était toujours appréciable qu’être debout et marcher. Paresseux ? Pas vraiment mais, puisqu’il avait un fidèle taxi autant l’utiliser du moins, jusqu’à ce dernier leur offre une activité encore plus fun. Transformer son propre frère en planche de surf et la glissade était extra. C’était le seul qui possédait un énorme sourire collé aux lèvres et qui voulait se payer un autre tour !!! Toutefois, dans leur malheur il trouva un distributeur d’eau… De l’eau… Il avait tellement soif… Sa gorge le grattait mais, pour s’y rendre c’était pire que le parcours du combattant. Il fit tomber la colonne d’eau afin qu’ils puissent s’y asseoir tous les trois se fichant un peu de l’état de son aîné ou du moins, n’y prêta pas une attention particulière. De plus, si Sabo élevait la voix c’est qu’il allait bien non ? Rare sont les fois qu’il le fait excepté si on arrive au bout de sa patience qui est plus grande que celle d’Ace en tous points ! Ace, cela ferait un moment qu’il aurait essayé de tout cramer ! Penser à « lui »… Lui fit mal, il désirait vraiment le voir… Il sait qu’il allait devoir être patient et au bout du compte… Est-ce que ce dernier voudrait toujours le voir ? Comment pourrait-il lui faire face alors qu’au final, n’a-t-il pas gaspillé la confiance que le « vieux » qu’il aimait a mise en lui ? Il avait été nul de de chez nul… Au fond de lui, il était paniqué à l’idée de lui faire face mais, il préférait se dire que cette fois, il ne serait pas seul. Sabo était revenu et il s’imaginait déjà l’expression d’Ace de se rendre compte que leur deuxième frère était toujours en vie depuis ce temps. Cette pensée, lui mis du baume au cœur et, il se traîna jusqu’au distributeur avec un sourire avant de décider de refaire un nouveau plongeon pour manger le gentil escargot qui flottait sous son nez ! Non mais, il ne pouvait pas y avoir pire torture pour lui que de voir de la viande bien fraiche être confortable sous nez !!

Le résultat fut burlesque ! Car, ce qu’il pensait être un futur petit steak, était en fait.. Un den den mushi sans défense devant l’appétit féroce de Monkey D. Luffy ! Oui parce que même faible, devenant un homme caoutchouc tout mou une fois trempé dans cette eau, il essayait de le rentrer entier dans sa bouche, tel un morfale qui ne s’est pas nourris des jours durant.. Sans même prendre la peine de passer par la case « Cuisson l’escargot tout mouillé ». Toutefois, il se ne s’attendait pas à ce que son frère s’en prenne lui et lui tire fermement les joues pour qu’il recrache… Comment ça recracher ?

« FGNON !! PRII KAN KCHE A POI ! L KE CHROUVER ! »

Traduction en oubliant les postillons innombrables qu’il venait de lâcher sur le visage de son frère : « Non nii chan c’est à moi ! L’ai trouvé » ! Oui le chapeau de paille pensait que son frère voulait lui dérober ce qu’il pensait être à lui à tort évidemment mais, allez le lui faire comprendre à ce gamin hein ? Et quand il vit la main de son frère s’enfourner dans sa bouche, lui tout ce qu’il vit ce n’était pas une main… C’était un bon morceau de viande… Des flammes brillaient dans ses prunelles et enfonçant ses dents pointues sans ménagement dans le bras de son frère pour continuer de dire ou plutôt baragouiner :

« Chrolleur !! KCHAMOI ! »

« Voleur, c’est à moi » ! Difficile de comprendre quelque chose ! Le pire c’est que même s’il était secoué dans tous les sens il ne lâchait pas l’affaire et commencer à baver sur le poignet de son aîné du moins, c’était avant qu’il se sente soudainement trop faible et finisse par dormir et ronfler la tête en arrière avec un sourire et la bouche ouverte libérant ainsi Sabo de son martyre et ce pauvre petit escargot qui venait de subir sans doute le plus gros traumatisme de sa vie. Dans tous les cas il ne fit plus du tout attention où il était… Il se sentit flotter un moment avant de sentir une source de chaleur sans se rendre compte non plus qu’un petit crabe pris refuge sous le chapeau du capitaine corsaire. Inconsciemment, il enveloppa ses bras autour de la taille du chirurgien enfonçant sa tête dans la poitrine de ce dernier. Il avait besoin de cela parce qu’il fut pris de cauchemars… Quelques bribes de souvenirs qui le frappèrent… Ce n’était pas fort et en même temps… Tous les visages de ses nakamas disparaissaient petit à petit pendant qu’il criait leur prénom mais, ils s’éloignaient tous autant qu’ils étaient…. Il essaya d’allonger son bras en leur direction mais rien n’y fit si ce n’est qu’il tomba juste de tout son long. Il releva la tête mais, il n’y avait personne… Il vit plusieurs autres visages dont le seul prénom qui s’extirpa de ses lèvres fut :

« Traffy ya… »

C’est le seul prénom qui sortit de ses lèvres et voilà que ses rêves devinrent nuls. Il dormait paisiblement pour combien de temps ? Aucunes idées mais, sa tête ballottant sur l’épaule du supernova, il se cala plus sous le menton de sa tête et finalement, il finit par se réveiller en sentant de l’agitation sur sa tête et il se gratta les yeux avec une moue et…

« Hmm On est-où ? »

Ils n’étaient plus dans une salle d’eau ? Tout d’un coup sentant de l’agitation sur sa tête il… Gesticula dans tous les sens en s’agitant :

« AAAAAAAAAAAAAH QUELQU’UN MANGE MON CERVEAAAAAAAAU !! »

Parce qu’il en avait un de cerveau au moins ? Il finit par tomber au sol et retirer les deux chapeaux sur sa tête pour attraper la présence qu’il sentait et, quand il vit ce que c’était un petit crabe avec des yeux tout mignon… Posant ses deux chapeaux sur ses genoux, il resta un moment silencieux avant de dire :

« Qu’est-ce qu’il est mignon !!! Ne Sabo, Traffy je peux le manger ? »

Normal que les yeux de Crabby s’exorbitent et commencer à s’agiter dans les deux mains de Mugiwara !! Le voyant s’agiter ainsi, il finit par rire fortement avant de le regarder et de lui dire :

« SHISHISHI !!! Je blaguais !!! Tu veux nous accompagner ? »

Et les avis des autres hein ? Et puis, il avait failli dévorer le Den Den Mushi de son frère mais, pour ce petit crabe il voulait qu’il les accompagne ? C’était vraiment le monde à l’envers.. Apparemment le petit crabe avait un grand sourire et il finit par dire :

« Bibby reste près de moi je te protégerais ! On va bien s’amuser shishishi ! »

Il le mit de nouveau sur la tête avec un grand sourire qu’il couvrit par son chapeau de paille. Une fois que c’était fait, il se releva et tendit le chapeau qu’il avait chipé un peu plus tôt :

« Tiens je te le rends ! Il t’est important non ? En tout cas, désolé de m’être endormi sur toi… D’ailleurs quand est-ce que je me suis endormi moi ? »

Se questionne t’il les bras croisés sur sa poitrine et la tête penchée sur le côté. Bah, ce n’était pas grave il s’étira en levant les bras en l’air et :

« Allez !! Continuons et si on chantait une chanson tous les trois ! Faut apprendre à Bibby des chansons de pirates !!! Vous ne connaissez pas des chansons ? Ah j’en ai une chantez après-moi pour Bibby notre nouveau nakama : Ho-hisse et Ho ! Miséricorde ! Pour nous tenir au bout d'une corde, Faudra d'abord nous attraper, Faudra d'abord nous aborder... Ho-hisse-ho ! Pavillon noir ! Ho-hisse-ho ! Pavillon haut ! Tant que le vent pousse la frégate, 'y a du bon temps pour les pirates. »

Evidemment on passera sous silence le fait qu’il chantait faux…

Emi Burton


Niveau de vie : 100 %
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] Tartaros#2 : Réunion & Infiltration   Mer 27 Mai - 18:00

Sabo²
avatar

Messages : 1229




Traffy & Luffy

Avertissement et cadeau


« Mais oui mais oui, merci d’assurer mes arrières le vieux pfiou hahahahah »

J’en pouvais plus, je sais que c’était mal de se moquer mais, c’était trop hilarant ! Dans tous les cas, nous étions d’accord sur un point : Impossible que je le considère comme un frangin ! Trop tôt et puis bon, pour moi, mes deux seuls frères sont Ace et Luffy ici présent qui mettait l’ambiance en se payant la tête du plus âgé ! Je devrais prendre plus au sérieux sa menace mais, je sais qu’il n'est pas totalement sérieux ! C’est ce qui fait que je lui ai répondu nonchalamment. Dans tous les cas, nous ne savions pas si nous allions ressortir d’ici vivants et tout comme Luffy, je préférais profiter de chaque moments pour m’amuser légèrement même si, je souffre intérieurement car, tout n’est qu’illusions. Evidemment aucuns d’eux ne sait mais, moi qui reçoit de pleins fouet leurs sentiments, je ne peux pas baisser ma garde sur ces deux-là. Ceci dit, je suis capable de prendre du recul pour continuer de sourire malgré que nous avançons clairement dans l’inconnu. Bien que je ne sais pas si je serais celui qui rira le dernier. Particulièrement quand, deux capitaines me prennent pour leur nouvelle planche à surf avec laquelle ils semblent s’amuser… S’amuser à mes dépends en effet, c’était beaucoup plus amusant ouais…. Sérieusement, je vous le dis je pense que je devrais songer sérieusement à me reconvertir ah je vous jure…. S’il ne s’agissait pas de Luffy, Law et l’inconnu auraient pris cher pour leurs matricules pour leur avoir servis de dauphin et encore, je suis certain qu’ils auraient épargnés l’animal de la confrontation avec M. Le Mur qui était bien rigide. Il s'agissait sans doute d'un miracle que je survive à un tel choc… Plus encore qu’avec Mister Zombie qui était en train se dorer la pilule au Magma… En même temps, à défaut d’avoir du soleil sous les cocotiers, ici ils avaient de belles cascades de magma bien dissimulées… Je crache de l’eau mais, j’ai l’impression de devenir aussi ramollo qu’un marshmallow… Je vous jure, je ne sens même plus mes forces… Mais là pour le coup, plus que le fait que j’ai eu la vision de belles cloches de pâques avec des petites poules qui tournaient autour et qui volent… Oui des poules qui volent… A quel point le choc fut violent pour que j'ai de telles visions. Est-ce le résultat de l’addition des deux « explosions » ? Allez savoir mais, au moins je me sens plus léger quand mon frère quitte le navire que je suis devenu, je ne tarde pas à inviter Law à suivre l’exemple de mon cadet. Non parce que bon, je veux bien servir de jouet pendant un moment mais, il y a une limite à ne pas dépasser.

Ouais c’était drôle… Prends du recul Sabo, regarde il y a une belle fontaine de sirop… Ouais… La boisson ne fera pas de mal mais, cela me coûte mon Den Den Mushi… Je vous le dis… Un moment d’inattention et voilà que Luffy fais encore des siennes me faisant découvrir avec horreur, qu’il était en train de manger mon escargophone ! Evidemment, je me jette complètement sur lui afin d’essayer de sauver le seul objet animal qui pourrait nous sauver la vie mais, quand Luffy est affamé, il devient impossible à raisonner même en lui étirant les joues:

« JE T’AI DIS DE LE LÂCHER IL SE MANGE PAS LUFFY !!!! »

Evidemment, vous pensez que le Corsaire m’aiderait ? Même pas non… Il s’est juste assis sur la barque improvisée pendant que moi j’étais en train de me battre pour notre survie à tous les trois ! Oui si ce dendenmushi finit dans l’estomac de mon frangin, ce dernier va être malade et on aurait plus aucuns moyens de contacter l’autre groupe et encore moins l’extérieur pour de l’aide !! Toutefois, je n’étais pas au bout de mes surprises quand je sentis les dents bien acérées de Luffy s’écrasaient sur ma pauvre main gantée !!

« LACHES MOI J’AI DIS ! C’EST PAS DRÔLE !!! ET CELA SE MANGE PAS ! C’EST PAS DE LA VIANDE !!!! »

Et voilà qu’il marmonnait des choses dont je ne comprenais rien si ce n’est que je grimaçais en recevant pleins de postillons sur le visage et le pire ? C'est que je m’écroulais entre-temps à cause de l’eau…. Je vous le dis… J’en peux plus… Que quelqu’un m’achève quoi que je n’avais qu’à regarder le plus âgé qui était tranquille pour me reprendre. Et je pris sur moi afin de ne pas gifler Luffy tout en continuant d’essayer de le secouer comme je le voulais mais, voilà qu’il tomba dans les bras de Morphée me laissant coi… Ouais… Je libère ma pauvre main et mon DenDen qui était devenu aussi mollasson que je pourrais l’être. J’ai déjà énormément de mal pour rejoindre le chirurgien sans me casser la figure…. Le parcours du combattant… Même mon combat contre Teach il y a une semaine était moins éprouvant que ce que je vivais là… J’étais presque à regretter ma confrontation avec cet abruti de personnage… Je ne sais plus combien de fois j’ai fini à 4 pattes et, je lègue mon petit frère à ce médecin avant de m’écrouler non loin sur l’autre distributeur comme une grosse larve… Ou un phoque bref l’image ne me mets pas à mon avantage mais, je m’en fichais… Là.. Je venais d’épuiser toutes mes forces… Je m’inquiétais même plus si on allait mourir noyés ou non… Perso, j’étais en train de parier au petit bonheur la chance… C’était très bien comme méthode mais, je gardais bien en main le sujet pour lequel j’ai failli perdre ma main pour un crochet… Je regarde un moment ma main avant de froncer les sourcils à cause de l’apparition de « nuages noirs ». Les sentiments de mon petit frère me firent mal… Ils étaient douloureux… Je ferme un moment les yeux pour essayer d’atténuer les ténèbres de mon cadet qui me parviennent. Je profite de ce moment de répit pour "lui" poser une question qui me turlupine depuis cette vision. Quand bien même, je perçois ses sentiments… Je veux m’assurer de la véracité de ses propres paroles. Je l’écoute et l’observe d’un œil et reste silencieux jusqu’à ce qu’il admette ce que je voulais entendre :

« N’empêche, que tu es courageux de l’embrasser devant moi ! Ah là là, tu as de la chance que c’est moi.. Cela aurait été Ace… Tu ne serais pas là ~ »

Je ne lui mettais pas la pression loin de là même. En même temps, je ne disais que la vérité… Ace était plus que protecteur envers Luffy et j’en suis la cause. Je n’ai pas de doutes là-dessus. Tout ce que je peux laisser échapper pour le moment, surtout quand j’entends son prénom sortir de la bouche mon petit frère ce n'est rien d'autre que :

« Tu lui fais du mal.. Je t’assure que je m’occuperais de ton cas personnellement. Luffy est « notre » unique petit frère. »

Ma voix était grave et sérieuse. Aucuns autres sentiments ne pouvaient être ressentis. J’étais même sombre et l’écoute parler pour notre sortie… Oui si tout était aussi facile cela se saurait… Attendez.. Pourquoi il y a un grincement ? Non ? Une porte se dessine et s’ouvre ? Sérieux ? J’en avais les bras qui tombaient ainsi que la bouche pourtant, rien ne m’échappe et je lui murmure :

« Je les remercie aussi ! »

Je suis son élan. J’ai comme qui dirait un regain d’énergie en même temps je voyais enfin la lumière du tunnel. Oui bon, quand nous étions enfin sortit, seul un chemin plus ou moins escarpé nous faisait face et était plongé par les ténèbres. Chouette ! Le seul point positif c’est que je sentais mes forces me revenir. Je pourrais porter Luffy mais, je trouvais l’image vraiment adorable et puisque, le vieux, n’était pas en position de combattre avec les bras encombrés, je me positionne devant eux en guise de défense et continue notre petite conversation entamée mais cette fois l’intonation de ma voix s'était adoucie.. Difficile de rester de marbre devant ce tableau de mon petit frère dormant dans les bras du supernova. Il ne semblait plus être attaqué par des remords ou des cauchemars.. Est-ce que c’était sa présence ?:

« Si tu es sérieux à son sujet, je te soutiendrais et te protégerais ! Luffy n’est pas en état d’accepter de perdre encore quelqu’un en ce moment. De plus, tu veux la peau de Doflamingo non ? Mourir par amour c’est beau mais, je te l’ai déjà dit : Si tu meurs maintenant rien ne changera ! Et Luffy ainsi que tes nakamas seront sans défense. »

Je sais qu’il l’était, sincère et sérieux je veux dire.. En tout cas, j'étais heureux que mon frère se réveille en fanfare afin de ne pas laisser le temps au plus vieux de me répondre. Je soupire après avoir écarquillé les yeux sous le coup de la surprise dû à ce crabe que Luffy semblait avoir adopté et plus que tout par sa question de le mener avec nous euh… C’était quoi cette arnaque ? Il avait failli dévorer mon Denden mushi et cédait devant ce petite crabe ?

« Luffy il serait préférable qu’il reste ici ! Nous ne sommes pas ici pour jouer et si il se retrouve écraser par un rocher ? Ou alors qu’il tombe de ta tête pour atterrir dans la braise hein ? Bon je ne dis pas qu’un crabe grillé cela cela doit être mauvais …. Tu m’écoutes un peu quand je te parles ? »

Non, il préférait s’adressait au grand-père et lui rendre son chapeau… C’est bon, autant abandonner et laissons Gibby nous accompagner. Ouais sauf, que je n’aurais pas cru que je devais fredonner une chanson pour un crabe… Je souris amusé mais, laisse Luffy chantait tout seul.. Quant à moi je posais mon regard de partout tout en me concentrant sur les diverses émotions que je ressentais. Soudainement.. Je sentis ma chaussure marcher sur quelque chose.. Je m’arrête afin de baisser la tête et voir que je venais de tomber sur un os… Ce n’était pas le premier… Non… Plus loin de quelques centimètres, d’autres ossements avec des crânes jonchaient le sol… Je m’abaisse pour prendre le premier crâne humain et me relève afin de le tendre vers le chirurgien :

« Tiens joyeux anniversaire ! Je suis certain que cela irait très bien dans ta cabine ! Et joyeux noël aussi en passant !! Il est un peu poussiéreux mais, c’est un crâne humain un vrai de vrai qu'est-ce que tu es chanceux ! »

Je lui offris un grand sourire avant de reprendre rapidement en l’étirant un peu plus à cause de son silence après que je lui ai mis dans la main et m’adresse à Luffy :

« Regardes comme ton nakama est timide ! Oh mais, s’il y a des os, il doit y avoir un bon monstre quelque part ! On part en chasse ? J’espère trouver un bon gros lézard en guise de nourriture ! Tu en dis quoi Luffy ? Ah Grand-père pas besoin de me remercier ~ »
Niveau de vie : 100%
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] Tartaros#2 : Réunion & Infiltration   Jeu 28 Mai - 23:05

Trafalgar D. Water LawSupernova | Heart Pirates
Supernova | Heart Pirates
avatar

Messages : 5576

Navigation
Doriki:
3514/6000  (3514/6000)
Fruit du Démon: Ope Ope No Mi




Feat Luffy et Sabo

Salut les gars ! C'est ici l'apéro gratuit ?!



Depuis que j'ai rejoint mes 2 compères, j'ai l'impression que tout va en empirant. Comme maintenant, j'me fais broyer le dos contre un zombie avant de manger de la poussière et de finir allongé en position étoile de mer. Non, il n'y a pas à dire, je n'avais jamais vécu ça avant... Même avec Doffy. Quoique finir en position étoile de mer avec Doffy, c'est assez rare... Une trahison, une seule et c'est la mort assurée. Quoiqu'il en soit, maintenant, c'est avec le Chapeau de paille que j'me prends la tête... S'entend-il seulement parler ? Il refuse que je le protège mais lui, il a le droit ? Pourquoi n'aurais-je pas le droit de défendre ceux auxquels je tiens ?! Que quelqu'un m'explique sa logique parce que là, je n'ai qu'une seule envie... l'étrangler ! Pourtant, sous ses paroles, je soupire doucement... Aucun de nous ne lâchera l'affaire, il est têtu, moi aussi mais là, tout ce que nous avons c'est un dialogue de sourd... Nous n'avancerons jamais à ce rythme. Alors même si ça me crève de le dire parce que je sais très bien que j'aurai dû mal à tenir parole, je déclare ceci

- Cette discussion ne mènera à rien, fais ce que tu veux au final

Mais je sais très bien que, pour ma part, si un danger se pointe, je ne pourrais pas rester les bras croisés sans rien faire. Avant d'avoir compris ce qu'il se passe, Mugiwara-ya se hisse sur mes épaules en ayant, au préalable, chourer mon chapeau. Me retrouver sans mon couvre-chef ne me plaît absolument pas, c'est mon seul rempart entre le monde et moi. C'est la seule chose qui me permette de dissimuler mes émotions quand elles décident de faire surface sans m'avoir demandé mon accord. Me voilà à présent bien embêté... et comme si ce n'était pas suffisant, ce crétin commence à m'imiter... Sérieux ? Qu'est-ce que je leurs ai fait ? Je sais qu'on dit qui aime bien châtie bien mais là... Ce n'est plus de l'amour c'est carrément de la rage ! Pourtant, je le laisse s'amuser comme le gamin qu'il est et je ne prends même pas la peine de répondre à l'autre Gamin qui est mort de rire des conneries de son frère... Pas un pour racheter l'autre ! Je ne pourrais jamais être leur « grand-frère » puis je n'y tiens pas spécialement... J'ai été grand frère une fois et tout ce que je garde de ce passage, ce ne sont que de violents traumatismes. J'aimais beaucoup ma sœur mais me rappeler de mon passé est quelque chose que je préfère éviter. Je finis par avancer tout en suivant Sabo et en servant de cheval de course pour le jockey perché sur mes épaules. Manquerait plus que je me mette à hennir tiens. Secouant doucement la tête, j'ente à la suite de Sabo dans la nouvelle salle et... manque de bol, nous allons finir noyés ! De l'eau salé et du granit marin ! Tout ce qu'un mangeur de fruit adore trouver sur son chemin ! J'essaie de trouver une sortie tout en gardant mon équilibre mais impossible... Mugiwara gigote beaucoup trop et les secousses ne m'aident pas non plus... Au final, nous glissons sur la vague enfin sur la planche qui s'appelle Sabo et nous finissons la course dans le mur. Il est vrai que je m'inquiète pour le gamin, après tout, nous ne sommes absolument pas en train de l'écraser... Mais ce n'est pas pour autant que je me relève ! Ce n'est que lorsqu'il m'en fait la remarque que je constate que notre position... n'est pas avantageuse. Ahem. Ouais on va se relever... Le Chapeau de paille découvre un distributeur d'eau quant à son frère un de sirop... C'est quoi cette salle ?! Depuis quand on trouve des distributeurs sur une île ?! Je ne veux même pas le savoir ! Génial, maintenant ils se battent... Comment dire... J'observe le plafond. Non, rien qui puisse leur écraser le crâne... Je soupire... Dommage, ils m'aurait laissé en paix pendant un temps... ou pas. Je cherche toujours un moyen de sortir pendant que les 2 gamins se battent pour un escargophone avant d'entendre un hurlement provenir de la bouche du blond. Je ne sais pas pourquoi mais ça me ferait presque rire ! Rire avant de mourir... Ouais ça peut-être pas mal mais finalement, je sors de mes pensées quand le blondinet me demande l'aide pour remonter sur son perchoir... avant de me laisser son frère. L'idée n'est pas faite pour me déplaire ! Bien au contraire. Mais là où je suis surpris, c'est quand le gamin brise le silence en me posant une seule question « Est-ce que je tiens à lui ? » Il doute encore alors qu'il nous a surpris... et avec tous les pics qu'il m'a lancé et mes réponses, il ne veut toujours pas me croire ? Je ne peux m'empêcher de hausser les épaules sous ses dires

- Cela n'aurait rien changé... J'ai... Je ne sais pas comment l'expliquer, mais j'ai compris ce que je ressentais pour lui alors il fallait que je lui montre même s'il n'a pas compris... et vu qu'on ne sait pas ce qu'il nous attend ici... Non, ne pas penser au pire... Pourtant, j'ai retourné la situation dans tous les sens et rien ne semble bon Et si ton frère veut me tuer juste parce que je tiens à lui eh bien, je lui... hmm, je vous souhaite bien du courage parce que je ne renoncerais pas

J'ai l'impression de partir dans du mélodrame mais je suis sincère... S'ils veulent me tuer, ils peuvent toujours essayer mais ce n'est pas ce qui me fera renoncer à lui. Alors que je pars dans mes pensées, je sens les bras du Chapeau de paille se serrer autour de ma taille et il se blottit contre moi. Je reste un instant surpris, les bras légèrement levés devant cette vision... Je ne suis pas vraiment habitué à ça ! Mais ça me rappelle fortement ce qu'il s'est passé à Punk Hazard... même si les rôles étaient inversés et qu'il m'a forcé à dormir en m'appelant « Panda-man » à cause de mes cernes... Qu'est-ce que j'y peux si je ne peux pas dormir à cause de mes cauchemars ? Finalement, je le serre doucement contre moi et lui caresse doucement le bras pour le « calmer ». Je ne peux m'empêcher de prendre la menace non voilée avec un léger sourire sur les lèvres même si mon vis-à-vis est étonnamment sérieux pour le coup

- Je préférerais mourir que le faire souffrir. Je ne compte pas jouer avec ses sentiments

Suite à cela, je commence à désespérer parce que je ne vois aucun moyen de nous échapper de ce merdier dans lequel nous nous sommes fourrés mais alors que je demande gentiment à la porte de s'ouvrir... voilà que cette dernière m'obéit et s'ouvre ! J'en reste sur le cul un instant avant de regarder le gamin et de me lancer vers la sortie ! Bon ce mouvoir avec l'eau tout en faisant attention au gamin dans mes bras n'est pas chose facile mais j'y parviens au prix d'un gros effort ! Sabo me rejoint quelques instants après et nous reprenons un peu notre souffle avant de repartir à la conquête de l'île à défaut du Far West. Je garde le gamin contre moi vu qu'il dort toujours et Sabo se place devant nous pour nous ouvrir la voie, après tout, je ne peux pas trop me battre avec le chapeau de paille dans mes bras. Je pensais notre conversation terminée mais je me trompais lourdement ! Voilà que le blondinet me sermonne à sa manière... Je reste surpris face à ses paroles... Me soutenir et me protéger ? Mais pourquoi ? Il n'allait pas s'y mettre lui aussi à m'interdire de me défendre seul quand même ?! Je voulais répondre mais le gamin qui dormait dans mes bras jusqu'à présent se réveille doucement... puis violemment avant de se retrouver les fesses par terre à cause d'un truc non identifié qui lui mange le cerveau... Cette petite chose s'avère être un crabe qui semble s'être pris d'affection pour le gamin. Sans commentaire. Sabo essaie de dissuader son frère de prendre le crabe mais c'est peine perdue ! Surtout qu'il ne semble pas l'écouter et contre toute attente, il m rend mon chapeau... de lui-même ?! Wow... J'en reste surpris quelques secondes avant de reprendre mon précieux bien blanc et noir

- Merci Bon il est un peu trempé mais bon... Je le replace sur mon crâne et je revis ! Ma barrière protectrice est de nouveau en place ! Je secoue doucement la tête Ne t'en fais pas pour ça...

Il se reprend bien vite et il veut... chanter ?! Et puis quoi encore ?! Chanter pour un crabe non merci ! Et puis, j'ai une tête à chanter sérieusement ? Je suis de nouveau les gamins dans leur folie de chasse... Ce n'est pas comme si j'avais le choix en même temps... et la suite de nos aventures se passe de commentaires ! Nous voilà tombé sur un os ! Sans mauvais jeux de mots puisque c'est réellement le cas et le gamin blond ramasse quelque chose et me le donne ensuite...Joyeux anniversaire ? C'est qu'il se fout de ma gueule en plus !

- Hmm... Chanceux non pas vraiment... Je ne peux rien en tirer de ton crâne... Tu aurais pu trouver mieux

Je suis médecin et parfois il faut bien que je fasse quelques expériences et comme mon équipage ne veut jamais me servir de cobaye, il faut bien que je les trouve ailleurs ! Un crâne comme ça ne me servira à rien... A la rigueur je peux m'en servir comme boule de bowling. J'écoute distraitement ce que les deux frangins se disent pendant que j'examine le crâne que Sabo m'a donné et finalement

- Je ne comptais pas te remercier. Ton crâne ne vaut rien, je ne peux même pas faire d'expériences dessus !

Pourtant, je garde Bob avec moi - Bah quoi ? Il lui fallait un prénom à ce crâne quand même – et j'avance pendant qu'ils parlent dans mon dos de chasse, de lézards et de tout ce dont j'ai horreur. Oh tiens... Une porte ! Je n'aime pas ça... Mais finalement, alors que les 2 autres ne se rendent compte que trop tard que j'ai ouvert la porte je les regarde haussant un sourcil alors qu'ils me disent d'attendre

- Quoi ? Comment voulez-vous qu'on avance si... Je tourne la tête vers l'intérieur de la salle et je Bon appétit les gars ! Désolé du dérangement, nous ne faisons que passer ! Déclarais-je amusé alors que je venais de tomber nez à nez avec deux sbires qui se prenaient une pause déjeuner ! Un coup d’œil rapide et il ne semble pas y avoir de danger dans cette salle... Puis je vois mon péché mignon sur la table et... je ne peux m'empêcher d'aller me taper l'incruste posant Bob au passage sur la table. Je pose mes fesses sur la chaise à côté d'un des gardes et je fais comme chez moi, je me sers à manger... Ça faisait longtemps que je n'avais pas mangé ça ! En parlant de la boulette de riz que j'étais en train d'avaler puis je me tourne vers les 2 autres qui attendent à la porte Vous n'avez pas faim ? Vous n'allez pas faire les difficiles, ils partagent leur nourriture !

Oui oui je suis en train de manger avec l'ennemi... Mais apparemment, ces deux derniers ne savent pas qui nous sommes... et ce n'est pas plus mal !

Niveau de vie: 95%


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] Tartaros#2 : Réunion & Infiltration   Ven 29 Mai - 5:50

Whirlwind LexyLieutenant
Lieutenant
avatar

Messages : 986

Navigation
Doriki:
1000/6000  (1000/6000)
Fruit du Démon: Pawaa Pawaa no mi





















Tartaros II
Partie 2 - Infiltration


En fin de compte, j’aurais préféré rester combattre les tireurs. Si seulement j’avais su. Mais, maintenant, me voilà dans cette pièce. Une pièce blanche. On ne voit rien. Tout est blanc. Je ne vois même pas de porte de sortie. J’arrive à peine à voir correctement les profondeurs de la pièce. Puis, pour me donner une tâche encore plus difficile, je revois sans cesse les images de cette horrible chambre. J’essaie de chasser les images, mais elle reste ancrée dans mon esprit. J’aimerais me concentrer sur quelque chose, fixer un point pour penser à autre chose, mais il n’y a rien à fixer. Que du blanc. Quand horrible couleur. Marde aurait pu être plus originale… Et puis, pourquoi blanc ? Une fois que l’on entre dans le cœur de l’île tout est sombre. Le noir et le rouge sont les deux couleurs principales. Depuis que nous avons posé nos pieds sur cette île d’enfer, je n’ai vu que des couleurs sombres. Alors, quelqu’un peut m’expliquer pourquoi blanc ? Pourquoi avoir mis cette satanée pièce blanche ? Pourquoi pas noir pour rester dans le thème des couleurs sombres ? J’aime les couleurs sombres et je n’aurais pas chialé si Marde avait mis cette salle d’une autre couleur.


Je prends de grande respiration et expire lentement. Je me concentre sur le son de mon souffle et cherche des ennemis. C’est un peu stupide. Tout est immaculé, manquer un ennemi serait lamentable. Mais, si les ennemis étaient en blanc ? Je préfère ne pas y penser. Pourtant, à trop laisser mes yeux ouverts, je commence à avoir mal à la tête. Je n’arrive pas à calculer les distances ni à me situer. Cette salle est vraiment étrange. Mais, le plus étrange est lorsque j’ai l’impression que quelqu’un ouvre une lumière. La pièce est déjà très bien éclairé, faute du blanc, pourquoi vouloir allumer une lumière. Ce n’est pas très long que je plisse les yeux pour continuer de regarder les alentours. Je fais quelques pas, espérant qu’il n’y a aucun piège. Je jette un coup d’œil à mes pieds, mais même le plancher semble briller. La pièce est trop éblouissante et elle me force à fermer les yeux. Première erreur. Il ne faut jamais fermer les yeux. Si on ferme les yeux, on ne peut plus voir l’ennemi. Mais, je ne peux pas laisser mes yeux ouverts plus d'une seconde. J'ai l'impression que mes yeux brûlent. Ce qui est plutôt étrange. Peut-être est-ce dans ma tête ? Je n'en suis pas encore sûre. Pourtant, même les yeux fermés, j'ai l'impression que la pièce m'éblouit. Je lève mon bras et tente de cacher mes yeux du mieux possible. Avec mon bras devant mon visage, c'est beaucoup mieux, mais c'est de loin la chose la plus stupide à faire. Complètement aveugle, je ne pourrais jamais me défendre si un ennemi attaque... C'est malin ça. Peut-être que cette lumière n'est que dans ma tête, par chance, si ce n'est que mon imagination, la révolutionnaire sera capable de s'aventurer dans cette foutue chambre sans problème. J'ose ouvrir un oeil, mais dès que mon iris laisse la lumière entrer, je laisse sortir un grognement. Ça ne s'est pas dissipé... Je ferme mon oeil et soudain un souvenir possède ma tête. Et moi qui avait réussi à me calmer et à me contrôler...

« Il faut vraiment que je trouve la sortie, sinon je défonce le mur et crée ma propre sortie... »

Je continuais de marcher me perdant dans mes pensées. Tout allait étrangement bien. Pas un obstacle, pas un ennemi, pas un tireur qui nous avait suivis, rien. Étrange. Devrais-je croire que c'est le calme avant la tempête ? J'espère bien que non. Mais, à trop me perdre dans mes pensées, ma tête juge très bien de ressortir un souvenir du cirque. Maudit cerveau, je ne t'avais rien demander, seulement de chercher une solution pour une sortie simple et rapide qui m'emmènerait loin de cette salle blanche comme un asile de fous. Des frissons me parcourent le dos et un léger sourire tire le coin de mes lèvres. Ce sentiment me manquait presque. Ce sentiment de ne rien savoir. Le fait qu'à tout moment je pourrais me faire attaquer. L'idée de me faire blesser et de sentir le sang couler le long de mon corps imprégnait mon esprit. Je me demande si c'est ce que ressentaient les victimes du cirque. Quel sentiment exaltant. C'est si bon. Le bonheur n'est qu'une simple chose éphémère et si facile à détruire. Mais, le mal, c'est si bon. L'anxiété qui vous vire et tord les tripes dans tous les sens c'est si bon. Une image passe devant mes yeux fermer. Des tripes sortant d'un corps humain. Ça me rappelle encore le cirque. Je dois arrêter de penser à ça. Je dois trouver une façon de sortir sans perdre ma tête... Quoique, si je la perdais, je ne perdrais pas grand-chose pour le moment. Mon esprit déchiré entre le présent et le passer, ce n'est pas ce qu'il y a de mieux. Je continue de marcher et je suis bien contente que jusqu'à maintenant, rien de mal ne m'ai arriver. Avec ma malchance habituelle, je suis surprise que je puisse marcher les yeux fermés sans être déjà morte. Étant donné les lieux et ma chance de merdre, je suis très fière de moi. J'ai réussi à marcher dans une salle sans mourir dès le premier pas. Mais, cette joie fu stoppait net lorsque le bout de mon nez ainsi que le reste de mon corps trouva un mur. Je fis un pas en arrière et frottai mon nez. Mais, qu'est-ce qu'il fait là le mur ? Pourquoi il est là ? Il ne pouvait pas être ailleurs ? Je commençais à perdre cette malchance habituelle. Mais, c'est toujours mieux foncer dans un mur que dans un obstacle... Ou une personne qui veut nous attaquer.

« Bon... J'ai trouvé le premier mur... »

Si cette pièce est comme le reste de l'île, un labyrinthe, pour me moment le plus simple serait de suivre le mur. Par chance on trouvera la sortie avant de mourir... Une idée me traverse l'esprit et je me dis que ce n'est pas si fou. Je tiens ma dague et coupe légèrement mon doigt pour laisser une tache de sang sur le mur beaucoup trop blanc et éblouissant. Le seule problème c'est que je ne pourrais même pas voir mon idée. Je me demande si je peux ouvrir mes yeux. La salle est-elle toujours aussi lumineuse ? Quelqu'un a des lunettes de soleil ? Ça serait pratique...

« Avec cette marque, je suis sûre d'avoir passé par ici... Et maintenant je sais que le mur est là... »


© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] Tartaros#2 : Réunion & Infiltration   Ven 29 Mai - 10:57

Monkey D. Luffy2
avatar

Messages : 1003

Un doigt et une Mouche ? Magnifique union
Traffy & Sabo

« Shishishi tant mieux ! J’avais peur que tu sois en colère parce qu’il est trempé ! »

Luffy lui offrit un énorme sourire gibbs des plus sincères ! Il s’en voulait un peu même si… Finalement il finit par se rendre compte de quelque chose… Il se tata un moment… Son corps n’était plus raplapla comme il y a quelques secondes et, il n’y avait plus d’eau.. Plus d’eau ? Ils étaient où ? Il avait dormi aussi longtemps pour … pour…

« ON EST MOOOOOOOOOORT ???? ON EST MORT NOYE C’EST CA ??? J’AI MËME PAS PROFITE D’UN DERNIER FESTIN AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH J’ESPERE QUE LES ANGES CA SE MANGENT !!! IL N’Y A PLUS D’EAU ALORS… ON EST AU PARADIS ? N’EMPECHE JE VOULAIS MON FESTIN !! J’ai faaaaaaaaaaaaaiiiiiiimmmmmmmmmm !!! J’ai soiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiif »

Plus que la Mort elle-même, Luffy râlait parce qu’il ne s’était pas rempli l’estomac… Il était même consterné par ça… Il pensait vraiment qu’ils étaient morts noyés tous les trois ? C’était sûrement la plus grosse blague du siècle qu’on n’ait jamais eu ! Là il était en train de plaidoyer ou de geindre parce qu’il avait l’estomac dans les talons… Toutefois, le fait qu’il sente Bibby sur la tête, lui changea les idées et voilà, qu’il décida de chanter une véritable chanson de pirate à sa sauce… Comme vous vous en doutiez, il était le seul à fanfaronner pour apprendre très tôt à Bibby ce qu’est la véritable vie de Pirate ! Un peu plus loin, sur le chemin où ils atterrirent sur plusieurs os, il fut de nouveau témoin d’un énième échange avec son frère et Traffy ! Cela le prit aux tripes au point qu’il se mit à rire comme un enfant quand il visualisa le visage du médecin du groupe face au cadeau de Sabo. Il s’arrêta même de rire oubliant les ossements jonchant le sol et ses yeux s’écarquillèrent sous le coup de la révélation ! Il se rapprocha de Traffy Guy pour finir par lui dire, n’écoutant pas un traitre mot de ce qu’il répondait à son frère :

« HEIN C’EST TON ANNIVERSAIRE ??? FAUT FETER CA !! Shishishishi ! Sabo je suis partant ! Allons chasser ! C’est moi qui vais te ramener la plus grosse viande pour ton anniversaire tu vas voir ! Tu aurais pu me le dire plus tôt ! On l’aurait fêté avant de venir ici Baka ! Ou alors tu préfères un crane ? »

Ses iris s’étaient enflammés. Pour Law, il allait tuer la plus grosse bête qu’il croiserait ! Non vraiment, il fallait rattraper tout ceci avant de continuer la suite qui n’annonçait rien de bon ! Il avait levé les deux poings en l’air tout en faisant face à Sabo ! De plus, chasser aux côtés de son frère lui avait manqué ! Même combattre à ses côtés quand on y pense. Ils n’avaient pas eu de réels combats tous les deux du moins, les zombies affrontés précédemment ne comptait pas tellement tant ce fut facile de les abattre ! Ils n’ont même pas été blessés par ces derniers. Il comptait quitter Law et le laisser ici et maintenant afin de lui chercher son cadeau mais voilà, la voix de ce dernier lui cassa son élan et attira son regard où il vit un banquet… Ses yeux sortirent de leurs orbites concentrées sur toute la bonne viande qu’il était en train de voir ! Toutefois, il fut étonné quand il eut dans son champ de vision un Law déjà assis avec des onigiris dans les mains !! Comment ça il était plus rapide que lui ? C’était quoi cette arnaque ? Il ne s’était toujours pas aperçu des deux autres sbires mais, il pointa du doigt son nouveau nakama pour se « plaindre » encore :

« Hé c’est pas du jeu !! Laisse-m’en !! »

Il se passa la langue sur ses deux lippes avant de rejoindre Law d’une façon bien à lui. Et quand on dit Made in Luffy c’était allonger ses deux bras afin que ses mains viennent attraper le rebord de la table juste à l’endroit où, le Shichibukai s’était assis et …

« Gomu Gomu No Rockeeeeeeeeeeet ! »

La langue pendante sur le côté, le voilà fonçait tout droit vers le pauvre médecin qui n’avait sans doute rien demandé et au lieu de s’arrêter complètement voilà qu’il vint juste s’écraser contre ce dernier. Ce qui résulta une chute à la renverse pour les deux dans un grand « Boom ». De la poussière s’éleva et, il se retrouva en position à cheval sur Law alors que les pieds de la chaise s’étaient brisés mais, là était le cadet de son soucis car, sans attendre le voilà gober les deux boulettes de riz que possédait le chirurgien entre ses doigts. Les joues bien gonflées, il leva un moment les yeux aux plafond pour finir par dire à son nouvel ami tout en lui « crachant » quelques grains de riz sur le visage parce qu’évidemment, Luffy parlait la bouche pleine :

« KCHE TON ! KANKE DE LA KIANDE ! »

Il finit par observer de nouveau le visage de Law pour lui demander :

« KA PA Vas ? »

Vous devez comprendre qu’il venait de lui demander si quelque chose n’allait pas… Quant à sa première phrase c’était : « C’est bon ! Manque de la viande » ! En tout cas il se mit à rire en voyant le visage de son ami avec tous ces grains de riz qu’il enleva un par un par un pour les mettre dans la bouche. Gaspiller ? Cela ne faisait pas partit du vocabulaire de Monkey D. Luffy ! Il finit par relever un peu son chapeau afin de nourrir son nouveau compagnon Bibby qui semblait sonné sans pour autant se lever de son destrier ! En effet, c’était qu’il était bien assis sur l’abdomen de son aîné :

« Tiens Bibi il faut aussi que tu manges ! Nous, pirates devons manger pour affronter de nombreux combats ! »

Puis voilà qu’une agréable odeur chatouilla ses narines qui s’étaient légèrement élargies et, il se releva sans demander son reste afin de prendre place sur une autre chaise. Cependant, il jeta un regard en biais à Law pendant qu’il était en train de se remplir le gosier en attrapant un peu tout ce qui se trouvait sur la table au hasard :

« Tu comptes rester longtemps sur le sol ? Tu ne sais pas ce que tu manques c’est trop bon ! AH !!! Sabo tu ne manges pas toi non plus ? Tant pis pour toi ! »

Le chapeau de paille qui avait posé Bibi à ses côtés à qui il, donnait quelques aliments afin qu’il se nourrisse, déroba l’assiette de son frangin sous son nez mais voilà … Il aurait mieux fait de regarder surtout quand un doigt était emprisonné dans une feuille de salade… A peine allait-il mettre le doigt dans sa bouche que…. Quand il vit ce qu’il tenait il fut soudain pris de nausée et jeta le doigt sur son frère pendant que lui, se mit une main sur sa bouche et que son visage tourna au violet, au vert et qu’il fonça sur l’une des deux personnes qui se trouvait aussi dans la salle et…

« BEUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUURRRK »

Bon appétit Messieurs et Mesdames !! Luffy venait de rendre tout ce qu’il avait mangé sur les vêtements d’un des sbires et quand ce fut fait, il lui offrit un magnifique sourire mais, ce n’était pas assez parce qu’il captura l’autre sbire afin que son haut serve de serviette en le levant de force sur la table ou du moins, il le tenait en lévitation avec un bras pendant que de l’autre main, il tira son t-shirt :

« Aaaaaaaaaaaaaah ça va mieux…. Shishishi désolé !!! J’espère que vous ne m’en voulez pas !!! »

Il avait une main sur l’arrière de sa tête et son rire résonna dans la petite salle !! Et avant qu’il ne puisse rajouter quoi que ce soit… Une mouche passa devant son regard « innocent ». Il trouva cette dernière tellement mignonne qu’il beugga sur celle-ci pendant de longues minutes. Il la suivit du regard et lâcha le pauvre type qui, lui servit de serviette sur son compère les faisant ainsi chuter au sol comme il l’avait fait avec Law dans un « boom ». Là, il monta sur la table avec un grand sourire et se mit à courir pour suivre cette jolie mouche les bras en l’air. Il courrait de partout renversant quelques plats et boissons au passage tout en s’écriant :

« Regarde Bibi comme elle est belle cette mouche !!! Allez petite mouche viens ici !! Je vais t’appeler Usopp 2 ! Allez Usopp Junior viens ici ne fuis pas ! »

Et voilà que ce dernier fit même un grand plongeon avec des yeux brillants mais tout ce qu’il fit pour cette pauvre petite mouche c’est se retrouver à se cogner cette fois tout seul dans un mur… Mur qui s’effrita sous le choc pendant que la petite mouche voleta vers la sortie…. Oui car après le saut de l’ange improvisé par Luffy… Il était préférable pour sa vie qu’elle aille voir ailleurs… Surtout que, cet abruti venait de se coincer la tête dans le mur…. Ah il n’y a à pas à dire…. Si vous voulez un repas animé alors, invitez Monkey D. Luffy à votre table.

« Nii chan, Traffy Guy !! Aidez-moi à sortir de là ! Je ne vois plus rien ! »

Emi Burton


Niveau de vie : 100 %
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] Tartaros#2 : Réunion & Infiltration   Ven 29 Mai - 11:55

Roronoa ZoroBretteur des Mugiwara
Bretteur des Mugiwara
avatar

Messages : 2192

Navigation
Doriki:
3637/6000  (3637/6000)
Fruit du Démon: Nope




Feat Nana

Content de te revoir Nana ! Mais... T'es qui ?!



Pendant que les autres sont en train de s'extasier devant le malheur de nos 8 invités, moi, je m'ennuie ferme. Je ne vois vraiment pas ce qu'il y a de passionnant à attendre là, le cul posé sur une chaise, que l'un d'eux fasse une connerie. Où est le plaisir d'avoir des invités si on ne peut même pas aller les saluer pour s'amuser un peu ? Voilà qu'en plus de ça, mon compagnon de boisson vient de partir avec les 2 autres pour discuter avec le « maître »... Bon c'est officiel, je suis à la limite de ce que ma patience peut supporter ! Et c'est dans un bâillement à m'en décrocher la mâchoire que je m'éclipse de la salle sans que personne ne m'est remarqué. Fourrant les mains dans les poches de mon pantalon, j'avance les yeux fermés dans ce labyrinthe... jusqu'à ce que j'entende une voix trop familière m'appeler à l'autre bout du chemin.

Oh non ! Pas elle ! Je ne veux pas croiser cette fille épéiste ! C'est mon pot de colle officiel et dès qu'elle me rattrape, elle ne me lâche plus d'une semelle ! Donc non, ce soir, je ne veux pas la voir, je ferais tout pour l'éviter ! Je tourne dans un sens puis dans l'autre en pensant que je retournerais dans la salle que je viens de quitter mais finalement... Je me retrouve je ne sais même pas où ! Mais sérieux, comment font les autres pour se repérer dans cet endroit ?! Tous les chemins se ressemblent et il n'y a même pas un seul panneau pour nous expliquer le chemin... Bon après, ce n'est pas dit que même avec un chemin fléché, je ne réussisse pas à me perdre... Je hais cet endroit ! J'ai besoin d'action ! A tel point que je me stoppe un instant pour poser mes fesses au sol et je m'adosse au mur histoire de piquer un roupillon.

Je crois qu'on m'en veut aujourd'hui ! A peine ai-je fermé les yeux qu'une secousse me réveille puis une seconde suivi de près par un tremblement ! J'esquisse un sourire amusé. Cela veut dire qu'il y a un combat de géant pas loin ! Et si j'allais m'incruster histoire de voir qui allait sortir vainqueur de ce combat ?! Je me rends sur place et encore, après avoir fait quelques détours... je me retrouve face à un Zombie géant qui semble s'acharner sur quelqu'un coincé sous le plafond. Je ne vois pas qui s'est mais je m'en fiche, tout ce que je veux moi, c'est m'amuser avec lui... Ouais même si ce Zombie est censé être dans mon camp... Les combats me manquent alors alliés ou non, je m'en moque... Je veux juste un peu d'actions

Je me débarrasse rapidement du Zombie et après lui avoir tranché la tête et balancé cette dernière dans le magma, je m'approche de la personne qui se trouve coincée sous le plafond... J'ai envie de rire tellement je trouve la situation hilarante ! Je l'aide à se dégager de là parce que pour moi, un ennemi sans défense ce n'est pas drôle à affronter ! Je finis par reconnaître mon « ennemi » et je ne sais pas vraiment d'où je la connais mais j'aimerais bien le savoir ! Je secoue doucement la tête

- J'en sais rien... Ton nom ne m'est pas inconnu et je ne comprends pas pourquoi... Je ne vois pas où j'ai pu te rencontrer

Elle se rapproche de moi, j'arque un sourcil. Que me veut-elle ?! Et la réponse ne se fait pas attendre. « Bing »

- Eh ! Tu veux mourir ou quoi ?! Fis-je en pointant mon sabre sous sa nuque Depuis quand tu as l'autorisation de me frapper comme tu viens de le faire ?! Et je me rappelle ce qu'elle vient de dire Hein ? Pourquoi tu me dis ça ? Pourquoi tu me parles d'Oeil-de-Faucon ? Qu'est-ce que ça peut lui faire qu'on se parle ? Surtout que je ne l'ai croisé qu'une fois... Enfin non 2 fois... J'avais oublié celle il y a un mois... Oui je ne me rappelle pas qu'il fut mon maître pendant 2 ans... Pour moi, j'ai toujours été avec Marde aussi loin que je m'en souvienne D'ailleurs où se trouve-t-il ?! Ça manque d'actions dans les environs...

Ouais il n'y a pas à dire, j'me sens mieux ici que dans la salle avec les autres !


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] Tartaros#2 : Réunion & Infiltration   Ven 29 Mai - 13:50

Sabo²
avatar

Messages : 1229




Traffy & Luffy

Comment vous coupez l’appétit et comment le regagner d’une autre façon !


Mourir maintenant hein ? Quelle belle alternative… Non mais sérieusement, j’ai l’impression ces derniers temps que, je dois m’éloigner de l’eau.. J’ai survécu à mon combat contre Teachy comme je l’ai surnommé, à des zombies et je meurs noyé ? Je vous jure… Si Ace était là, il se moquerait de moi à en pleurer de rire…. Toutefois, je n’étais pas non plus très heureux malgré mon côté espiègle que j’ai montré jusqu’ici. Difficile de l’être quand les sentiments de mon cadet sont si désespérés comme l’étaient ceux de Ace et, je ne parle pas non plus de ce Trafalgar qui sont malgré tout, plus supportables que lors de notre rencontre…. Je soupçonne que la présence de Luffy y fait… Au moins, ils s’apportent l’un à l’autre mais, je veux le prévenir… Et en même temps le tester car, même si, j’ai la capacité de ressentir les émotions et sentiments… J’ai besoin de savoir s’il est sincère ou non même si, je m’amuse aussi à ses dépens. Je suis fourbe ? Vous n’avez encore rien vu. Mon sourire est déguisé par mon chapeau et je l’observe tout en écoutant sa première réponse. Qu’est-ce qu’il pouvait être mignon hahaha ~ Au moins, il n’a pas peur d’Ace… Je dois avouer que je ne sais pas non plus comment le concerné qui doit avoir les oreilles qui sifflent en ce moment, prendra la nouvelle ! Le connaissant, il s’enflammera sans aucun doute. Je ricane doucement même si, ce n’était pas dirigé directement envers le chirurgien mais quand même… Il y avait une part de sa phrase qui m’embêtait même si… Il n’avait pas totalement tort !

« Ah quel impertinent tu fais !! Tu n’as vraiment pas froid aux yeux !!! Hahahaha quand tu rencontreras Ace, je suis sûr que tu vas regretter mon absence dans le coin ~ »

Je ne me jetais pas du tout des fleurs mais bon, si j’attends à ce que quelqu’un m’en jette je pourrais attendre une éternité car avant qu’ils ne viennent…. Je suis certain que je serais en train de manger les pissenlits par la racine quand ils se manifesteront ! Toutefois, prenant une position assise à son image, je ne le quitte pas du regard. Peut-être que je ne suis pas très discret mais, je m’en fichais littéralement ! Il ne blaguait pas… Je n’avais pas l’œil d’un certain épéiste mais, je pouvais être effrayant et fin limier bien que là, c’était pour voir comment il réagissait quand il était sous pression. Je n’hésite pas à le menacer pour le lui rappeler un détail important pour moi afin qu’il ne l’oublie jamais. Luffy est notre cadet à Ace et moi, il souffre, je me chargerais personnellement de « son » cas. Sa réponse me rassure et me plait comme cette caresse qu’il donne à Luffy sans que ce dernier ne s’en aperçoive.

« Il vaut mieux pour toi mais… Ne sois pas si dramatique sur notre situation ! Tant que je suis là, Marde ne peut pas nous toucher même si lui-même ne le sait pas et, je ne pense pas que ses sbires soient bien forts du moins pour nous trois… Sinon, il nous les aurait déjà envoyé ~ Alors t’en fais pas, nous sortirons tous les trois ! »

Comment essayer de remonter le moral de ses troupes… Je ne m’en sors pas trop mal si ? Je ne suis pas certain que ma réponse lui plaise mais, il devra s’en contenter. Car c’était parler de mon pouvoir et, je ne me voyais pas en dire plus pour le moment ! En réalité, j’étais beaucoup plus inquiet pour l’autre groupe ! Comment « elles » se débrouillaient ? Je devrais peut-être lancer un appel quand mon escargot sera remis du choc de sa vie… Dans tous les cas, je lui offre un sourire et cherche aussi une sortie non parce que bon…. Je mérite malgré tout une bonne mort non ? Sérieusement, je ne veux pas que sur la première page de la gazette de la journée ou de la semaine on y lit : Le deuxième homme des Révolutionnaires est mort noyé dans une chambre fermée ! Ouais quelle mort sérieux… Finalement, c’est le chirurgien qui nous sort de cette salle et je vous jure que là, il méritait vraiment pleins de poutoux bien baveux mais, je préférais laisser cela à Luffy … Non mais… Vous me voyez l’embrasser ? Rien que d’y penser je me sens déjà perdre connaissance et commencer à obtenir de l’urticaire…. Je dois me reprendre et sortir de cette salle maudite… Bon je ne vous dis pas la sortie…. Je sors de cet endroit maudit sur les fesses mais, une fois de nouveau au sec, mon énergie me reviens et je me relève comme si de rien n’était passé. Reprenant notre chemin moi, ouvrant la voie comme le ferait Moïse avec son bâton bien que moi ce soit un tuyau ! Je peux lire la surprise sur son visage et la ressentir. Je lui offre un simple sourire en guise de rajout supplémentaire et voilà que mon petit frère se réveille en fanfare comme toujours et, décide de nous encombrer d’un crabe… Ok il est mignon mais quand même …. Je parle à un mur… Je me demande pourquoi j’insiste alors que je devrais le connaitre depuis…. Je m’amuse à sa remarque et je reprends la parole après avoir laissé échapper un rire :

« T’en fais pas ! Tu pourras te remplir encore la panse ! Nous sommes vivants c’est le Grand-père qui nous a sauvé ! Alors remercie-le comme il se doit ! »

Je ne faisais pas de sous-entendu. M’enfin, souriant devant la chanson de mon cadet qu’il avait décidé de nous bassiner pour un crabe qui ne me surprenais pas le moins du monde.. Je l’arrête quand nous tombons sur des os. Pour m’amuser parce que c’est devenu clair que notre médecin était devenu une de mes cibles préférées pour me distraire… Pauvre de lui ~ Lui remettant le crâne je fis une moue à sa remarque !

« HEIN ? Moi je le trouve superbe ce crâne ! Non mais, on t’a jamais dit que c’était le geste qui comptait ? Vraiment…. Sérieux Luffy trouve-moi un autre frère ! »

Je souris de plus belle avant de ricaner devant les expressions de mes deux compagnons de fortune et, mon rire redoubla d’intensité devant la naïveté de mon frangin ! Au moins, on allait pouvoir chasser ensemble comme au bon vieux temps mais, voilà qu’il fallait que notre plan soit annulé par le chirurgien qui nous ouvre la porte d’Ali Baba une nouvelle fois ! Oui et il y a des trésors ? Non, juste de la nourriture abondante avec deux ennemis…. Ouais… Sérieusement… Je la sens pas cette nourriture surtout quand on voit les deux habitants des lieux… Ils ne semblaient pas très propres alors j’étais sur mes gardes et puis sérieux…. Et si c’était un piège vous savez : Nous nourrir comme des oies pour nous rôtir comme des dindons de noël hein ? Sérieux… Aux paroles du médecin de la mort.. Je suis en train de me poser des questions sur sa santé mentale… A-t-il bu trop d’eau de mer ?

Et avant même que je ne puisse esquisser un pas, voilà que j’entends du vacarme et voit un énorme nuage de fumée… Il n’y a pas à dire… Je suis tombé dans la 3 dimension ce n’est pas possible mais, je finis par lever légèrement mon couvre-tête envers les deux hôtes du moment et prends place sur une chaise et commence à prendre un morceau de viande mais, vu l’état de la viande… Je regarde cette dernière soupçonneusement comme la salade ignorant les deux capitaines même si, je ne pouvais pas m’empêcher de sourire à cause des idioties de mon cadet. Ouais enfin, je perdis rapidement mon sourire quand mon frère me vola mon assiette..

« Hé Luffy attends ! »

Tout alla vite… Le voilà qu’il me jette brutalement un doigt qui atterrit dans mes deux mains et à peine, l’eues je réceptionné que je décide de le balancer directement au chirurgien avec une expression un peu écœurée :

« YEUUUUUUUUUUURK !! Tiens attrapes Papi ! »

Non je ne venais pas de lancer un ballon prisonnier ~ Ou peut-être que si avec un doigt coupé ! Il n’y avait pas à dire…. Je n’avais vraiment plus faim. Et voilà que Luffy se mit à vomir et… Qu’est-ce qu’il était en train de faire avec cette mouche hein ? Je préfère me reculer pour éviter d’être taché par un pot empli de vin qui tombe sous la bousculade du pied du plus jeune de notre trio. Malheureusement, j’ai trop pris de propulsion que c’est à mon tour de tomber à la renverse en imitant bébé cabriole ! Sauf qu’à la place d’en faire une en avant, j’en fis une arrière instinctivement dans un grand « Bim »… Toutefois, je me retrouve à nouveau sur les fesses que je me masse :

« Tsss… Vraiment… Tout ça pour éviter de me tâcher ! Hey LUF… »

BOUM

Voilà que j’entends et vois mon frère coincé dans un mur…. Dois-je ignorer son appel à l’aide ? Enfin, je décide de me lever pour le tirer de là. Je vous le dis, mon grand cœur me perdra ! En me dirigeant vers lui, je n’hésite pas à me moquer de lui gentiment :


« Hahahaha Luffy tu t’es fait attrapé par un mur ? Si tu te voyais c’est vraiment drôle attends je vais t’aider ! »

Je le pris par la taille pour le tirer de là sans faire attention que j’étirais en même temps son cou… Grave erreur car, une fois que je réussis à l’extirper de là je..

Bam

Je me retrouve propulsé en arrière et imite le grand père un peu plus tôt en faisant l’étoile de mer ! J’ai même l’impression d’entendre une comptine : « Frère Sabo dormez-vous ? Sonnez les matines, Ding daing dong… Ding Daing Dong » ! Je me reprends quand ma vision est de nouveau claire et me relève pour le revoir assis à sa table… Je vous jure, ce n’est pas Marde qui allait avoir ma peau à ce rythme… Je finis par me rasseoir calmement pour prendre une assiette de soupe, oubliant radicalement l’ennemi et voilà que je découvre une mouche morte… Des petits points blancs étaient en train apparaître au-dessus de ma tête avant de prendre l’assiette et, de la jeter royalement sur le côté que alla se briser sur le visage d’un des sbires de Marde l’assommant par la même occasion. Je ne voulais plus rester ici… Je n’avais vraiment plus faim. Je me relève de ma chaise et voilà que je papillonne plusieurs fois des yeux devant l’apparition divine qui se manifesta sous mes yeux ! Je ne rêvais pas hein ? Je n’étais pas pris d’hallucinations pas vrai ? Un lapin géant venait de se manifester dans la salle et me salua après avoir pris des feuilles de salade… J’ai même l’impression qu’il est en train de me narguer que…. Peut-être parce que j’avais faim moi aussi qu’à peine il avait mis un pied à l’extérieur de la salle je…

« HEEEEEEEEYYYYYYYYYYYYY TOI REVIENS LA !!! JE VAIS TE CUISINER !! »

Mon expression était digne d’un Mort de faim ce qui, était un peu mon cas. J’avais pris mon tuyau et je me mis à le courser … Malheureusement pour lui, j’étais trop rapide ! Je m’élance dans les airs et :

« NOURRITURE ARRETE DE BOUGER ! »

Je lui assène un énorme coup de tuyau sur la caboche de cet animal qui allait me servir de 4 heures ! Le corps de ce lapin géant tomba lourdement sur le sol, la langue sortant de la bouche et 4 bosses étaient visibles sur le dessus de son crâne. De là, je le tire par les pattes arrière afin de le ramener à mes deux partenaires. Quand je les revis, je fis d’un sourire fier :

« Regardez ce que j’ai attrapé ! Luffy je crois que tu as perdu ! Allez faisons le griller ! Cela fait un moment que je n’ai plus manger un lapin grillé ! Et toi là-bas ! Amène-nous du bois ! »

Fis-je en indiquant le seul sbire survivant qui acquiesça et se précipita hors de la sortie pour revenir rapidement dans la salle avec des buches !!! Finalement, j’allais enfin pouvoir me rassasier comme il se doit !
Niveau de vie : 100%
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] Tartaros#2 : Réunion & Infiltration   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

[Event] Tartaros#2 : Réunion & Infiltration

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant

 Sujets similaires

-
» EVENT ► Réunion des Mangemorts
» [Event] Tartaros#1 : Taizone, Anzu, Angela
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» event coupe du monde la semaine prochaine
» Comment régaler pour la prochaine réunion ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Ile des flammes-