AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  [Event] Tartaros#2 : Réunion & Infiltration

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant
Message
MessageSujet: Re: [Event] Tartaros#2 : Réunion & Infiltration   Jeu 18 Juin - 18:58

Narcisse JudalBlack Sun | Prince des vices
Black Sun | Prince des vices
avatar

Messages : 2079

Navigation
Doriki:
3840/6000  (3840/6000)
Fruit du Démon: -



On signe où ?




[J'ai eu des Mps pour faire bouger les personnages, histoire qu'ils restent pas sans rien faire]

La petite violette me plaisait vraiment beaucoup, et sans hésiter, j'avais partager mon verre avec elle, chose rare pour moi, faut dire que c'était rare que quelqu'un m'en demande si facilement aussi. Et le mieux dans tout ça, c'est que je vis que ça avait l'air de lui faire plaisir, la rose semblait plus septique, comme si elle avait peur que je l'empoissonne avec ma boisson. J'avais une gueule à boire moi-même du poison ? Et si je tentais le coup pour la conasse d'Angela ? C'était à méditer ! En tout cas, j'étais presque amoureux, on avait partager un jus ensemble, ça devenait intime entre nous. J'avais même arracher un morceau de chaire à Hugo pour la nourrir, le temps que les autres idiots reviennent pour qu'on se fasse une pause pic-nique.

« Content que ça te plaise ! »

Accroupie en face d'elle, je lui adressais mon plus beau sourire. Oui j'étais vraiment content, si elle aimait et qu'elle mangeait elle aurait rapidement des forces et on pourrait se battre pour exprimer nos sentiments. Elle termina ce que je lui avais offert avant de se jeter dans mes bras. Un câlin, depuis combien de temps on ne m'en avait pas fait ? Je ne saurai le dire, plein d'émotion me traversais, je ne savais comment réagir que je réagis pas. Hélas ce fut un moment trop court, ça allait être dure de la frapper maintenant, quoique, ça nous permettrait d'avoir de nouveau un contact physique. Après mon explication concernant Hugo, la rose c'était mise à l'attaquer, elle m'avait taper dans l'œil aussi, est-ce qu'elle était forte au moins ? En tout cas, elle pouvait faire ce qu'elle voulait d'Hugo, il travaillait pour Angela … Hey mais j'avais dis que pour elle la nourriture !

« Judal, et toi ? »

Elle m'avait demander mon petit nom, mais moi je mourrai d'envie de connaître le sien, même la bouche pleine, elle était mignonne. Et moi j'allais lui péter sa petite gueule, bon j'irai doucement, je l'aimais bien quand même, si en une droite je lui déchaussais toutes ses dents, elle pourrait plus manger, mais elle pourrait toujours boire du jus de papaye, donc finalement c'était pas si grave. Une fois que le repas fut pratiquement fini, et qu'elle avait donc du reprendre des forces, je m'étais redressé avant d'étirer mes bras le plus possible en baillant, à rien faire j'allais m'endormir.

« Alors maintenant on fait plus ample connaissance ? »

Un petit sourire, et je m'étais mis en position de combat, commençons en douceur, surtout que je ne savais pas ce qu'elle valait, à part manier le métal. Paramecia ? Logia ? Encore aucune idée, mais pour pas gâcher tout le plaisir, j'allais pas utiliser le haki pour mon premier coup, par contre les autres … J'allais pas me gêner ! Et puis mon fruit du démon serait surement utile si elle utilisait le sien. Maintenant, combattons !

©Strange.D.Nana

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] Tartaros#2 : Réunion & Infiltration   Jeu 18 Juin - 20:29

Whirlwind LexyLieutenant
Lieutenant
avatar

Messages : 986

Navigation
Doriki:
1000/6000  (1000/6000)
Fruit du Démon: Pawaa Pawaa no mi





















Tartaros II
Partie 2 - Infiltration


Il y avait des souris partout. Je le jure. C'était une famille complète qui voulait me monter dessus ! Je les voyais, je voyais leurs yeux, je voyais leurs petites pattes, je voyais leurs longues dents dépasser de leurs petites gueules, je les voyais toutes ! Il y avait des centaines et des centaines de souris ! Comment cela ce fait que personne ne réagit ? Pourquoi personne ne semble les voir ? Et puis, pourquoi est-ce que ces satanées souris de malheur semblent vouloir s'en prendre à moi ? Je déteste ça. Mais, le pire n'est pas les souris qui veulent partir à l'aventure sur moi. Non, le problème, c'est quand soudainement, mes souvenirs reprennent le dessus. Et moi qui avait gardé un si bon contrôle. J'avais réussi à enterrer mes souvenirs au plus profond de mon cœur. Alors pourquoi est-ce qu'ils ressortent maintenant à la vue de souris. La salle blanche n'est maintenant plus une chambre dans le cœur de l'île des flammes. Non. C'est maintenant une chambre sans sortie. Sans échappatoire. C'est une chambre blanche certes, mais il n'y a rien. Rien. Même que pendant un instant, Musume et Hugo n'existent plus. Je suis seule et j'ai l'impression que les souris se multiplient. Involontairement, mes yeux retrouvent le sol et mon cœur arrête de battre une seconde. Elles sont toujours là ! Je cours. Je ne sais pas si c'est pour m'échapper des souris, ou pour m'échapper de la salle. Peut-être les deux. Mais, en regardant le plancher, je fonce et tombe littéralement sur Hugo. Bonne nouvelle ? En fait, je ne sais pas si l'avoir trouvé est réellement une bonne nouvelle... Puis, sans le vouloir, je crie. Pendant un moment, j'ai eu l'impression d'être à l'extérieur de moi. Je voyais presque la scène en tant que témoin. Quand je m'entends hurler à quelqu'un d'enlever les souris, j'ai l'impression d'être redevenue une enfant. L'enfant terrorisait à l'idée de ne plus jamais revoir le jour. Il faut que je me reprenne. On a une mission à accomplir. Mais, mon corps refuse de bouger. J'étais comme en état de choc. Je tiens ma tête et la serre tout en la secouant pour tenter en vain de dissiper mes souvenirs. J'entendais la voix de Musume, mais j'avais l'impression qu'elle était loin. C'était un peu écho. De quoi parle-t-elle ? De manger ? Elle a faim dans une situation pareil ? c'est peut être ma tête qui me joue des tours. Je dois me concentrer. Je sais qui je suis. Je sais ce que je fais. Je sais pourquoi nous sommes ici. Nous avons une mission. Je suis sur l'île des flammes, pas dans un hôpital. Je répétais sans cesse ses mots dans ma tête pour essayer de faire disparaitre les images de ma tête. J'étais si concentré, je ne sentis même pas mes pieds quitter le sol. J'étais paralysée par mes souvenirs. Je prenais de grande respiration avant d'ouvrir mes yeux. Ceux-ci tombèrent sur la révolutionnaire. C'est alors que mon cerveau se rendit compte que Hugo me soulevait. Je restais muette. L'anxiété de tout à l'heure m'avait volé ma voix. Mais, je fis un léger sourire à Musume. J'avais réussi à me calmer un peu. Les souris étaient presque toute partie. Je pouvais enfin respirer mieux. Je n'étais plus complètement écrasé par le poids de mes souvenirs. Ça fait du bien.

À peine sortie de ma transe, j'entends des coups de fusil. Ce bruit sourd, je m'en aurais passé. Musume se tenait devant nous, elle avait réussi à faire un mur. C'est pratique comme fruit du démon. Mais, le mur n'arrêta pas une balle et celle-ci se logea dans mes cotes. J'étouffai un cri en mordant ma joue. J'étais définitivement sortie de ma transe. La douleur vive se répandait partout et magiquement, tous mes souvenirs avaient disparu. Un mal pour un bien. Je mis ma main sur ma blessure et fis un petit grognement. Si seulement je n'avais pas été prise de panique, on ne serait pas là et on ne se ferait pas tiré dessus. La douleur avait engourdi un peu mes côtes, mais avec mon pouvoir, j'avais réussi à refermer la plaie. Entre mes doigts, je sentais le sang couler et la balle que j'avais réussie à sortir. Encore heureuse qu'il n'ait pas encore des balles de fusil en granite marin. Sinon, l'antipoison ne fonctionnerait plus. Mais, ne voulant pas laisser Musume se battre seule, je sortis mon propre pistolet et sautai hors des bras de Hugo. Ça suffit. Je n'aime pas être trop près des gens. Je prends mon fusil et une drôle de sensation picote mes doigts. Ça fait étrange d'en tenir un. Cela fait un moment que je ne l'ai pas utilisé. Puis, un coup projeta Musume. Ça ne doit pas faire du bien. Je chargeai mon arme, mais, au moment où je le sortis, les tireurs arrêtèrent. Ils sont à court de munitions ? Pourtant, les autres semblaient en avoir bien plus. Un homme arriva. Ça doit être pour lui qu'ils ont arrêté. C'est l'un dès leur. Je serrais l'arme dans mes mains prête à l'attaquer dès qu'il lèverait le bras. Il connaissait Koala ? Je me demande comment. D'ailleurs, il a l'air de bien connaître Hugo. Ça ne me plaît pas du tout. Mais, vraiment pas du tout. Serait-ce de sa faute si Koala a disparu ? Je ne m'en plains pas, mais si c'est le cas, alors il est dangereux. Je savais que j'aurais dû le tuer à notre première rencontre. Puis, l'homme étrange s'approcha. Je rapprochai l'arme de moi, prête à lui tirer une balle en plein front. Il était près, trop près. Je n'aime pas ça.

« Dégage, si tu veux pas un trou entre les deux yeux. »

Ses yeux étaient rouges. Il était possédé, mais il avait l'air différent des autres, je ne sais pas pourquoi. Mais, il m'énerve tellement. Puis, lorsqu'il parle de ma soeur, je sens une rage à l'intérieur de moi. Ce n'était pas dans mes plans de la perdre. Et jamais je ne lui dirais adieux. Jamais je ne la perdrais. Pas tant de je serais là.

« Folle, moi ? Je le savais déjà, mais si jamais j'apprends qu'il est arrivé quelque chose à Nana, tu va voir ce que je peux faire complètement folle. »

Je le détestais déjà. Son rire était tout autant détestable. Je me demande ce qu'il est arrivé à Nana. Avec un peu de chance, elle aura retrouvé les autres, mais il est impossible de penser qu'elle n'a croisé aucun ennemi. J'espère simplement qu'elle aille bien. Mes yeux fixent l'homme sans relâche. Il s'approche de Hugo et le prend par ses épaules. Ils se connaissent. Il ne peut pas le nier. Il a connu Hugo après être manipulé. Ce qui veut dire que depuis le début il était de leur coter ! J'en reviens pas. Mais, ce qui me choque c'est de voir ce qui se passe devant mes yeux. Tout ce que Mususme pense, c'est à de la nourriture. Je ne sais pas si c'est ça le plus déconcertant ou le fait qu'il en offre. Puis, sans savoir ce qu'il c'était passer, Hugo avait perdu un bras. Comment avait-il fait cela ? Un frisson parcourut mon dos. Il est fort. Mais, je regardai Musume avait un air de dégout lorsque je la vis croquer le bras. Et je croyais qu'elle n'était pas cannibale... Puis, d'autres personnes arrivèrent avec de la nourriture.

« Non, merci. Je n'ai pas envie d'être empoisonné... »

Le poison n'était pas tout à fait un problème pour moi, mais pour elle... Je lui ai peut-être donné un antipoison, mais se souvient-elle si elle en a un ? Je me demande si quelqu'un l'a utilisé. Je ne pense pas. Je n'ai ressenti aucun effet de poison pour le moment. Je restai muette le temps qu'elle mangeait. En fin de compte, ma remarque ne semblait pas l'affecter. Et puis, si l'autre mange aussi, j'imagine qu'il ne s'empoisonnera pas lui-même... À moins qu'il soit immunisé contre le poison. Je restais bouche bée. Non, mais pourquoi faire connaissance ? Il est un ennemi. J'ai l'impression d'être entourée d'idiots.

« Ok, ça suffit les plaisanteries. Toi, tu ne dis pas ton nom, s'il vous plaît. Et toi, Hugo, je savais qu'il y avait quelque chose de bizarre avec toi. »

Visiblement, ce Judal avait décidé de s'amuser avec Musume. Je suppose que je m'occuperais de Hugo. Je regardai mon parapluie puis les autres nous entourant. Il me semble que Hugo n'a pas de fruit du démon. Je ne me souviens pas s'il a dit qu'il en avait un. Mais, jusqu'à présent, s'il en avait un, il ne l'a pas utilisé. Je me demande si Judal en a un. S'il en a un, serait-ce plus simple de le combattre ? Musume pourrait utiliser son pouvoir sur la lance de Hugo et moi j'ai du granite marin pour arrêter le pouvoir des utilisateurs de fruits du démon. Je réfléchissais et je n'arrivai pas à croire que je venais de penser à un plan tel que celui-ci. Mais, n'ayant rien de mieux, je n'avais pas le choix. Je m'approchais de Musume et prit sa main. Je pris une grande respiration, puis je fermai les yeux. Je ressentais de nouvelle douleur. Mais, c'était passable. J'étais capable d'endurer.

« Tu sais quoi, on échange. Je m'occupe de Judal pour le moment, on échangera après. »

Niveau de Vie : 85 %


© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] Tartaros#2 : Réunion & Infiltration   Jeu 18 Juin - 23:34

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18437

Navigation
Doriki:
4454/6000  (4454/6000)
Fruit du Démon: Sang



J'ai encore perdue ma voix


La bête hurlait et moi je suffoquais, plus elle forçait ses attaques et plus j'avais l'impression de couler, je me noyais, j'allais définitivement sombrer sans qu'on puisse m'attraper. C'était ça ma fin ? J'aurai préféré celle où il me prend ma vie comme il l'avait sauver, plus théâtrale, là c'était ridicule, je faisais faible. Je l'étais, sinon j'en serai pas là. Je fermais les yeux, enfin je n'avais plus le contrôle de mon propre corps, mais dans mon esprit je les fermais, c'est comme cela qu'on fait non ? Et puis ainsi je ne verrai pas pour qui serait ma dernière pensée. C'était stupide, je savais pour qui elle l'était. J'en souriais.

L'autre n'était que haine et colère, et pourtant elle souriait, la démence totale, elle s'amusait, comme un enfant. Après tout durant dix ans elle avait dormis sans jamais vraiment grandit, elle était rester à l'âge où la cruauté existe sans pour autant que ça en soit une notion. Le bien le mal, c'était abstrait, le plaisir ça par contre … C'était bien concret. Elle donnait des coups avec ses fouets sanglants, et riait, même s'ils se faisaient trancher par Angela, elle continuait de sourire en en créant d'autre, encore et encore. Seira, elle repoussa ses attaques, même quand elle explosait le décors avec sa force, ce n'était pas évident d'esquiver les deux femmes plus les rochers. Mais c'était le jeu non ?

Son corps avait plusieurs écorchures qui ne pouvait guérir à cause du haki, mais si ça ne pouvait pas se cicatriser, ça pouvait toujours faire des projectiles avec le sang qui coulait. Enfin c'était moins efficaces, donc moins amusant, la bête préféra laisser couler plutôt que de perdre du temps à l'utiliser comme arme. D'un coup, un coup la blessa, contrarier, elle chercha du regard celle qui avait osé lui faire mal. Les enfants ça aiment jouer à la bagarre, mais déteste se prendre des coups. Toute son attention se focalisa sur la bleutée, ses queues se changèrent pour prendre une forme plus tranchante au bout, tels trois lances prête à fendre n'importe qui et ce fut sur elle, l'empalant ...

C'était si paisible, tout était calme, c'était surement ce que ressentais les fœtus dans le ventre de leur mère, une profonde sérénité. J'étais si bien, envelopper dans un doux voile, je ne pensais plus à rien, là perdu dans un néant qui n'avait rien d'effrayant. Je ne savais pas où j'y étais mais j'y étais, je pourrai y rester jusqu'à la fin des temps, d'ailleurs j'en avais même plus notion, tout était vide, ni pensée, ni sentiment. Impossible de définir vraiment ce que je pouvais être vraiment en ce moment même. Mais soudain quelque chose me gêna, quoi j'en savais rien, mais quelque chose troublait se calme. Cette sensation m'intriguait, ça semblait nouveau et en même temps je savais que c'était important, comme si je la connaissais, étrange.

Un nom, j'avais envie de crier un nom, mais aucun son ne sortait, ah oui j'étais nul part, et aucun son ne pouvait être entendu. Ou j'avais de nouveau perdu ma voix ? J'ouvris les yeux mais rien, du néant de partout je ne voyais rien, est-ce que mes yeux étaient vraiment ouvert ou bien toujours fermés ? Je ne pouvais même pas le dire. Mais je réalisais une chose importante : je ne devais pas être ici. Il fallait que je reprenne ma place sinon quelque chose de terrible allait se produire, cette pensée m'était insupportable, il fallait que j'évite ça, j'étendais mon bras mais pour atteindre quoi ? Je ne savais pas comment atteindre la sortit ! Ah oui, ça me revient, l'autre avait prit ma place, si je la récupérait pas, elle allait faire du mal à quelqu'un que j'aime, non je préférais encore mourir.

Mourir, mais oui c'était ça la solution, l'autre avait besoin de mon corps pour vivre, alors si je le détruisais moi même, impossible de faire du mal à un autre. Je n'avais plus qu'à me dévorer, et nous disparaitrons ensemble. Sauf que l'autre avait vu en ce nouveau venue, un autre compagnon de jeu ...

Nana → 85% de vie 0% mental

[J'ai fais simple et un peu moisi vu que j'avais pas beaucoup de matière, mais fallait que je réponde aujourd'hui demain je suis pas là, je referais un truc mieux quand j'aurai les mouvements d'Angela et Seria:) ]

©Strange.D.Nana


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] Tartaros#2 : Réunion & Infiltration   Jeu 18 Juin - 23:43

Monkey D. Luffy2
avatar

Messages : 1003

Je te le confie ! Rends le moi à la sortie
Traffy & Sabo & Zoro & Marde

Luffy était heureux que son frère s’excuse par rapport à Law au moins, il n’y avait plus d’histoires hein ? Et ainsi, son nouveau "nakama" n’en voulait plus non plus à son frère hein ? Il ne supporterait pas l’idée que Traff ya soit en mésentente avec l’un de ses frères. En tout cas, il semblait que tout était retourné dans l’ordre et son frère s’était mis à tracer leur chemin tandis que lui, restait en arrière avec son aîné sur le dos même si, ce ne fut pas très longtemps puisque voilà que mister Monkey avait décidé de faire la danse de la savane tant il était heureux que le plus âgé accepte ses remerciements ! Non mais, vous vous rendez compte comment c’était éprouvant de faire capituler un être aussi borné que le capitaine des Heart Pirates hein ? Oui ben, ce dernier pourrait en dire autant pour lui parce que le plus à plaindre n’était pas le cadet mais bel et bien l’aîné ! Cependant, en faisant la samba improvisée par ses soins, il avait lâché carrément l’aîné au sol… Heureusement que ce n’était pas très haut car sinon, son derche aurait plus souffert. Il ricana aux paroles du Shichibukai… Il pouvait toujours essayer de le lui apprendre cela ne lui fera que le plus grand bien mais, est-ce seulement possible ? Rien n’est moins sûr mais déjà, il arrivait à l’être un peu plus en le reprenant sur son dos où, il en avait profité pour s’excuser aussi. Il fut rassuré qu’il aille bien même si, à son humble avis, il lui avait balancé ça pour qu’il cesse avec ses « désolé » qui au final, pourraient être comparés à des mensonges puisqu’il n’en ratait jamais une pour se faire remarquer ou faire « mal » à ses proches à cause de ses actions inconsidérées ou complètement folles. Bien que maintenant, il semble qu’il ait vraiment trop soufflé sur son Koala qui était accroché à lui car, voilà que ce dernier s’amusait à faire le gamin en lui enfonçant son index de partout… Ah vraiment qu’est-ce qu’il pouvait être puérile lui aussi, il n’hésiterait pas à lui ressortir mais, il tiendrait bon ! Hors de question qu’il lâche le morceau parce qu’il ne sait toujours pas comment réagir à ce qui s’était passé entre-eux. Law agissait vraiment trop bizarrement avec lui. Pourquoi est-ce qu’il l’avait embrassé hein ? Pourquoi, ne l’a-t-il pas non plus repoussé ? Des fois, il serait capable de se donner une belle paire de gifles quoi que, c’est la première fois qu’il le pensait. Parce qu’il n’était guère plus « sage » que son confrère, voilà qu’il termina sa phrasée par un joli tirage de langue. Il aurait même été capable de se tirer la peau sous l’un de ses yeux pour grossir la grimace enfantine ! Pas un pour rattraper l’autre vraiment…. Elle était magnifique leur équipe de secours ! Et puis, voilà que le Corsaire était devenu pire qu’un moulin à parole… Ses billes s’arrondirent comme des soucoupes ….. A la fin de sa première tirade… Attendez, il..

« ATT…. ATTENDS TU …. TU TE… SOUVIENS DE TOUT… VRAI…VRAIMENT TOUT ? »

Il en était coi. Et avant même qu’il ne puisse le traiter de menteur, il sentit des doigts attrapaient son menton qui manipulèrent son visage afin de le retrouver en face du sien toutefois… Il ne s’attendait pas accueillir une troisième fois les lèvres du plus vieux. Ce n’était pas un baisé prolongé ou plus en profondeur mais…. C’était assez pour que son sang chauffe à l’intérieur de ses veines, qu’il lui monte à la tête et qu’il ait de nouveau une bouffée de chaleur…. De drôles de picotements le prirent à l’intérieur de l’estomac…. Qu’est-ce que c’était ? Comment pouvait-il faire ça ? Et son sourire… Son regard malicieux, l’hypnotisaient. Encore une fois, il fut passif et les lèvres légèrement séparées, il resta un moment interdit tout en rougissant. Cette couleur doubla d’intensité devant les taquineries de Chirurgien des plus fourbes ! Luffy se retourna et continua d’avancer ne revenant toujours pas de s’être fait une nouvelle fois avoir ! Est-ce que c’était un moyen pour l’embêter ? Jouait-il avec ses sentiments…. Pourquoi son cœur battait hein ? Et voilà que le coupable de son état en remettait une couche ! Il devint encore plus rouge et mima seulement ce qu’il voulait dire sur le coup car… Aucun son ne s’en échappa. Qu’est-ce qu’il devait en déduire hein ? Voilà que son cerveau était en train de fumer… Même ce « adorable » sortit de sa bouche, il ne savait pas s’il se moquait oui ou non de sa personne. Dans un murmure, le feu encore aux joues il…

« C’est même pas vrai ~ »

La tête tournée sur le côté car il fuyait une nouvelle confrontation. Cela n’annonçait rien de bon s’il était incapable de se défendre contre cela … D’ailleurs, comment pouvait-il appeler cela ? Est-ce qu’il devait penser à embrasser Ace et Sabo de cette façon car, ils étaient de sa famille ? Vraiment, il aurait aimé poser la question à ce médecin mais, il préféra éviter car, cela le mettrait assurément dans une position inconfortable car, il ne saurait pas y répondre. Il lui fallut un certain moment pour se reprendre mais, il reprit peu à peu son contrôle pour lui dire ce qui s’était passé par la suite et même si, il devrait déjà s’être rendu compte que, son allié s’inquiétait de son état, il s’en rendit réellement compte que "là"… A cause de son emprise renforcée sur lui et ce murmure. Ce n’est pas tous les jours qu’il voit son nouvel ami dans cet « état » alors, cela l’inquiète mais, il essaie de rester confiant afin qu’il puisse l’être à son tour. Ce n’était probablement pas grand-chose, cela pourrait le faire souffrir plus que « là » mais, il ne s’inquiétait pas du « après » mais du présent car, c’était celui importait le plus. Il ne souhaitait pas que le plus âgé ait sa sécurité sur sa conscience. Qu’il puisse croire qu’il pourrait mourir. Alors, c’est la raison qui le pousse à lui faire cette promesse. Cette promesse que quoi qu’il puisse se passer à partir de maintenant, il survivrait ! Il n’en était pas lui-même assuré mais, il comprenait un peu mieux ce que devait ressentir Ace à cet instant quand il lui avait fait cette foutue promesse à laquelle il s’était toujours accroché. Toutefois, il y a deux ans cette promesse aurait pu être brisée…. Il ne laissa rien transparaître de ses incertitudes, préférant sourire et positiver :

« Shishishishi !!! Il n’y a pas de quoi ! »

De là, ils parlèrent un peu plus d’eux ou plutôt de leurs nakamas, de doffy qui fut vite mis au placard pour se concentrer sur leurs membres car, il ne fallait pas se voiler la face, tous les deux souffraient mutuellement de l’éloignement de leurs « amis ». Les circonstances n’étaient pas les mêmes mais, le sentiment de solitude si ! Encore une fois, leur vision des choses s’affrontèrent… Arriveraient-ils à se mettre d'accord sur un même sujet ? Law était très terre à terre alors que lui... Complètement l’opposé et le pire, c’est qu’il ne se rend même pas compte que c’est ce côté de sa personnalité qui attire les gens vers « lui ». Il se mit à bailler quand il lui parla des autres… Je vous jure… Il demandait mais, quand cela traînait plus ou moins en longueur, il n’écoutait guère. Si cela ne tenait qu'à lui, il ferait même un petit somme s’ils n’étaient pas si pressés par le temps. Pourtant, il finit quand même par répondre parce que la description de Law sur ses nakamas l’amusait.

« En un seul morceau ? Shishishi ils semblent encore plus amusants ! Je suis certain que nos équipages entre-eux s’entendraient à merveille !!! Bah… Tu ne t’amuses pas avec moi ? »

Fit-il en sortant son regard de Bambino qu’on a envie de croquer ! Qu’est-ce qu’il pouvait avoir des expressions innocentes celui-là ! On pourrait se poser la question sur son utilité d'acheter son entourage ! En tout cas, à son tour ne venait-il pas de laisser sans voix ce dernier ?

« Quant aux nouveaux amis de tête de feu, ils ont l’air encore plus bizarres que lui ! Bah on les rencontrera tôt ou tard… 11 hein ? C’est super autant d’ennemis non ? Tout ce monde qui risque sa vie afin de réaliser ce rêve je trouve cela vraiment passionnant !! »

Ce petit ne comprendrait sans doute jamais que sur ces mers, pouvaient se révéler de sérieux prédateurs comme ce Marde mais, il trouvait ça intéressant de faire de nouvelles rencontres surtout s’ils étaient aussi « bons » que Law. Bien que pour lui Traff’ya était vraiment un très bon gars bon un peu spécial puisque, il aimait embrasser sur la bouche un peu tout le monde quoi que… Ce n’est que lui envers qui, il a agi comme ça jusqu'à maintenant…. Ah non, il ne fallait pas qu’il y repense, il fallait qu’il reste concentré et, c’est la raison pour laquelle il secoua la tête de droite à gauche ! De là, ce fut à son tour de faire rougir le grand-père comme aimait le surnommer son frère ! En effet, Mugiwara n’a toujours pas oublié son envie à ce que son pandaman devienne un membre à part entière de son équipage. De cette conversation, il le complimenta sur son sourire et le « sien » s’agrandit davantage quand il le vit camoufler son regard et surtout rougir.. Chacun son tour héhéhé ~

« Shishishi tu es mignon toi aussi quand tu rougis ~ »

Le pire est qu’il le pensait vraiment. C’était mignon comme attitude. S’il avait su ce qu’il adviendrait d'eux dans quelques minutes, alors peut-être qu’il en aurait profité pour parler plus longuement avec lui, lui aurait demandé pourquoi il a déposé ses lèvres sur les siennes mais non… D’un côté, c’est ce qu’il aimait dans la vie : Que rien ne soit calculé car sinon, la vie serait mortellement ennuyeuse ! La suite des événements fut des plus éprouvantes le concernant… Un bracelet appartenant à sa navigatrice qu’il avait mis à son poignet afin de pouvoir le garder et le rendre à sa propriétaire et, ce combat avec Zoro mais, pas seulement Zoro…. Il y avait aussi sa conscience…. Pourtant, il avait choisi de l’affronter et ses paroles lui firent mal et pourtant… Il ne pouvait pas reculer ! L’enfer hein ?

« Alors allons y ensemble car, je ne t’abandonnerais pas ! »

Il ne le supporterait pas et, le combat aurait était plus éprouvant si son frère n’était pas intervenu. A cet instant, il se rendait bien compte de la chance qu’il avait… Il y avait encore de l’espoir… Sauver Zoro ? C’est ce qu’il souhaitait. Lui rendre sa liberté c’est tout ce qu’il demandait… Ce à quoi il aspirait. Rien ne comptait plus pour lui que de pouvoir ramener Zoro à ses côtés. Car il fait partit des membres qu’il avait choisi, le premier à devoir faire du chantage afin qu’il rejoigne ses rangs. Pourtant, il n’était pas à l’aise car, son frère et son ami semblaient souffrir… Pourquoi semblaient-ils tiraillés par la douleur alors que lui…. Ne ressentait rien ? L’explication ne viendra sans doute jamais et puis, il l’oublia rapidement car là…. Il se retint de pleurer, de laisser couler ses larmes quand Zoro s’adressa à lui en prononça son prénom… D’où sa réaction excessive de lui sauter au cou et de l’aplatir comme une crêpe ! Il était idiot. Il sentait que cela n’allait pas vraiment psychiquement mais…. Il serait là pour lui !

« Tu n’as pas à t’excuser ! Le seul fautif c’est moi ! »

Il lui sourit encore avant de l’écraser pour la route et vendre complètement le chirurgien après s’être rassuré de leurs états à son aîné et lui. Celui du révolutionnaire l’inquiétait davantage. Il espérait vraiment qu’il irait bien ! Bien que Sabo lui dirait sans doute le contraire car, il était ainsi. Il en profita pour sortir Chopper junior de son chapeau comme un véritable magicien et en donna la garde au chirurgien tout en continuant sa lancée de présentations et ricanant de la réaction du plus vieux vis-à-vis du crabe et..

« Shishishi !! Il a l’air de t’avoir adopté comme nounou ! Tu vois Zoro Traf ya est un gars bien ! Aucune chance qu’il nous trahisse hahahaha !!! »

Il manquait vraiment pas de culot celui-là ! De là, ils trinquèrent tous les quatre et, il répondit à la question de son bretteur concernant l’avenir de Chopper 2 mais aussi sur l’idée qu’il avait balancé :

« Une fois qu’on sera sorti d’ici je vous dirais tout !!! Hors de question de perdre contre hérisson rouge hahahaha !! Tu vois un inconvénient à ce qu’il nous rejoigne ? Quoi que c’est vrai, que ce serait mieux pour lui qu’il retourne à l’océan… »

Dans tous les cas, cela n’annonçait vraiment rien de bon et, l’escrimeur ne devait pas être plus avancé qu’avant ! De là, il parla d’organiser une grande fête pour fêter l’alliance entre leurs équipages respectifs mais, voilà que le concerné refusa… Non mais alors celui-là…. Et puis… Cognant un poing dans la paume de l’autre avec une petite moue il fit :

« Ah Mais ça c’est de l’idée !! Tu es vraiment un génie Traffy guy ! On va faire une fête pour zoro et notre alliance et après, une fête pour Robin, Nami, et Brook ! Tous les jours cela va être la fête ! Ça va être fun !!! Et puis faut qu’on fête aussi nos retrouvailles hein Sabo !!!? Hors de question que tu partes comme un voleur ! Vivement qu’on quitte cet endroit je sens qu’on va bien s’amuser shishishi !!!! Tu es partant hein zoro ? On aura qu’à faire des défis de boissons aussi ! »

Ou pas… Il en avait des rêves ce gamin enfin, en tout cas cela pourrait peut-être se révéler être un futur cauchemar pour le Corsaire ! D’un autre côté, il avait lancé la perche ! Vraiment aucune pitié ce sale garnement !!! De là, il raconta une anecdote pas des plus réjouissantes parce que ce souvenir lui faisait encore mal mais, il tenait bon et arrivait encore à sourire ! Finalement, ces deux-ans l’ont réellement renforcé sur le plan psychique. Il avait plus de facilité à dissimuler ses vraies douleurs afin de ne pas blesser les autres. Zoro lui expliqua la raison du pourquoi il voulait changer un autre sujet et.. Il décida aussi de rebondir sur ce qu’il lui avait dit par rapport au fait que ce n’était pas mal de vouloir profiter de « lui » mais, aussi qu’il acceptait qu’il l’excuse de son côté .

« Je comprends. Enfin, cela prouve aussi que notre serment de fraternité est réellement inébranlable ne Sabo ? Quant au fait que les autres te pardonneront, je n’en doute pas une seule seconde. Ils ont tous hâte de ton retour ! Bon pour ce qui est de Sanji… Comment dire… Il m’a dit qu’il te réservait un spécial flamboyant et épicé et qu’il te pardonnerait après shishishi !! Courage Zoro je suis de tout cœur avec toi ! !!! »

Vraiment celui-là alors…. Il savait comment rassurer pas de doutes et en plus, il en rigolait. Sûr qu’il était préférable d’en rire que d’en pleurer mais quand même… Il avait posé sa main sur son épaule tout en levant le pouce ! En attendant, lui il voulait en savoir plus sur les capacités de son frère et, quand ce dernier répondit à ses questions ce fut… Une explosion de divers sentiments même si lui, ne retint que l’information Révolutionnaires ! En même temps… C’était tellement inattendu quand on connaissait leur histoire…. Cette promesse mais, finalement, s’il était heureux ainsi alors…. Il n’a pas son mot à dire pas vrai ? Il posa des questions à Sabo concernant la séparation de son équipage par Kuma se posait intérieurement cette question : "est-ce que Sabo à veiller sur lui depuis tout ce temps est-ce qu’il…." Il se retrouva avec son chapeau à nouveau devant les yeux et des paroles réconfortantes de son frère mais… Alors cela voulait dire qu’il…

« Bien mais, il faudra qu’on parle plus tard de tout ça ! Est-ce que Ace est au courant pour toi chez les Révolutionnaires et Iva san il va bien ? »

Il aurait voulu lui poser une autre question mais, son frère était sûrement le mieux placé pour comprendre sa douleur concernant son combat contre ses propres nakamas à cause de l’emprise de Marde. Par contre, il posa une question aux deux autres parce que ces derniers semblaient choqués par rapport au pouvoir de son aîné ! Ils faisaient de ces têtes vraiment… Cette fois, il avait deux personnes pour tout lui expliquer ! Chacun à leurs manières si ce n’était pas mignon tout ça ! D’accord, il avait compris… Surtout quand il prit conscience du pouvoir du second chef..

« Donc si je vous comprends bien…. On ne peut pas lui mentir ! Donc je pourrais plus mentir sur le fait que j’ai volé de la viande dans le frigo ??? »

Quel guignol celui-là par contre, il se retourna vers son aîné qui s’était relevé et… A son tour, il se releva pour lui faire face… Il ne semblait pas aller bien… Et c’est là qu’il se rendit compte à quel point, il a dut le blesser tout ce temps avec ses pensées « noires »…. Il s’en voulait un peu mais… Sabo devint grave et il parla de Nana qui pensait à Law ? Hein pourquoi ? Qu’est-ce que tout cela signifiait hein ? Zoro… Traff ya…. Robin… Pourtant, à savoir qu’elle était proche de Ace, et se rappelant de son sourire qui lui rappelait un peu celui de Nami.. En pensant à cette dernière… Il toucha le bracelet. Sa décision hein ? Il fallait prendre une décision rapidement en plus… Zoro s’inquiétait pour elle… Ce n’était pas une décision à prendre à la légère mais, apparemment tout le monde était en danger et ça…. Il ne le supporterait… Ils ne se connaissaient pas mais… Il refusait qu’un d’eux tombe pour sauver les siens pourtant partir…. Signifiait qu’il devait laisser tomber les autres mais…. Il fallait prendre une décision rapidement… Ce n’était pas de gaieté de cœur mais…

« Traffy guy tu m’as dit qu’il ressentait tout donc… On peut se fier à Sabo ! Partons en leur direction et allons les sauver ! Enfin… Traffy Guy et Zoro vous y aller… Moi je n’ai pas finis ce que je devais faire ici ! Par contre je ne supporterais pas que d’autres soient blessés encore plus par cet enfoiré ! Allez fait pas cette tête je t’ai promis quelque chose ! Je ne mourrais pas ! Pour te persuader tiens … »

Luffy lui offrit un sourire et lui confia son chapeau de paille. C’était rare qu’il le fasse… Il ne l’avait confié qu’à Nami jusqu’à présent mais.. Aujourd’hui !

« J’y tiens comme à la prunelle de mes yeux ! Alors fais – y gaffe ! Tu me le rendras à la sortie shishishi ! Donc dès que vous avez les filles, sortez ! Vraiment… On s’y retrouve je ne serais pas long et je ne suis pas tout seul ! Jusque-là… Je préfère qu’il soit avec toi ! »

Si sortie il y avait car, leur ennemi fit son apparition….. Cette personne….. Elle était vraiment très sombre… Pourtant… Il ne sourcilla point. Il serra juste les poings et les dents… Enfin, il osait se montrer devant lui !! Seulement, il n’aurait pas cru que Traff ya disparaisse soudainement et… Avant même qu’il ait pu dire quoi que ce soit, il n’était plus là ! Sa peur et sa colère commencèrent à grossir en lui…. Il se foutait de la conversation entre Zoro et ce Cinglé avec un grand « C ». Il parlait de sorties hein ? 15 minutes… Il ne le connaissait pas… Il ne partirait pas sans le reste de son équipage !

« Hé l’enflure où est-ce que tu as envoyé Traffy ya ? Tu crois que je vais vraiment partir d’ici sans le reste de mes nakamas ? Zoro …. Fais ce qu’il te dit pars devant ! Va SAUVER NANA ! C’EST UN ORDRE !!! PRENDS NANA ET BARREZ VOUS D’ICI TOUS LES DEUX !!! On se retrouve à la sortie dans 15 minutes ok ? Shishishi ! »

Il s’était retourné vers Zoro afin de lui offrir un grand sourire ! Il s’inquiétait pour Law mais, il espérait que son chapeau de paille pourrait l’aider à surmonter l’épreuve… Maintenant, ils étaient plus que tous les trois…. Ce…. Il n’y avait pas de mots…. Sa colère le faisait trembler de la tête aux pieds. Il allait le tuer. 15 minutes hein ?

« Je vais te rendre la Monnaie de ta pièce ! GEAR SECOND ! Gomu Gomu no Red Hawk »

Luffy était sourd à cause de la colère, de l’inquiétude qu’il n’entendit même pas le conseil de son frère non… Le monstre de ses cauchemars était devant lui… Hors de question qu’il le laisse s’enfuir maintenant. D’où l’utilisation de cette attaque qui était en mémoire à ce frère qu’il pensait disparu. Dont pour laquelle, le chapeau de paille avait passé son bras droit en Gear 2, l’ait renforcé du fluide de l'Armement et frappa de plein fouet ce monstre allant même jusqu'à créer des flammes. Il toucha le corps de cet ennemi après s’être directement jeté dessus…. Tout ce qu’il espérait à cet instant est que tous s’en sortent… Que dans 15 minutes, ils se retrouvent tous…

Emi Burton


Niveau de vie : 100 %
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] Tartaros#2 : Réunion & Infiltration   Ven 19 Juin - 14:13

Sabo²
avatar

Messages : 1229




Traffy & Luffy & Zoro & Marde

On se revoit à la Sortie!


Nous ne sommes jamais à l'abri de rien.... Des adieux hein ? Qui sait... Je n'ai jamais aimé en faire alors, ce n'est pas maintenant que cela va commencer. Dans la tête, j'avais toujours cette image d'Ace en train de pleurer... Cette confiance qu'il a placé en moi... Je n'ai pas envie de le décevoir encore une fois. Peut-être qu'il m'a pardonné mais moi.... Où j'étais quand tous les “deux” avaient besoin de moi ? J'étais loin... Très loin, à des années lumières même d'eux. Tout ce que je pouvais faire, c'était rattraper mon erreur en commençant par “le” protéger aujourd'hui ainsi que ceux qui lui sont proches... Ces derniers temps... Il s'est passé énormément de choses autour de moi. Mes actions n'ont pas encore été dévoilées au grand public et, c'en est mieux ainsi. Je ne dis pas que cette mauvaise impression m'a quitté depuis notre arrivée ici.... Ne plus sentir Koala signifiait que je l'avais perdue... Et cela me faisait mal..... Qu'est-ce qui se passait dans ce groupe hein ? C'était le groupe 3 qui m'inquiétait le plus mais, je préférais garder cela pour moi afin de ne pas l'inquiéter davantage. Ses sentiments étaient bien assez lourds sans que j'ai besoin d'en rajouter une couche. Ils étaient déjà forts... Pourtant, je peux m'empêcher de sourire même si je laisse les deux pirates derrière moi car, leurs sentiments à tous les deux m'apportent de l'espoir pour “lui”. Quoi qu'il se passe désormais, je sais qu'il y a une personne qui tient à mon petit frère même si, je ne pense pas qu'Ace pense ainsi.... Protéger le médecin même si, je l'ai blessé sans le vouloir est aussi devenu une de mes prérogative pour moi. Hors de question qu'il ne sorte pas de cet enfer dans lequel nous avons sauté les deux pieds joints. Je devrais frapper cet “avorton” qui osé l'embrasser une nouvelle fois mais, attendons qu'ils en aient finis tous les deux. C'était beau l'inquiétude qu'ils ressentaient l'un pour l'autre j'espérais juste que cela ne ruine ni l'un ni l'autre à la “fin”. La fin n'était jamais écrite à l'avance... Moi qui devais mourir, je suis encore “ici”... Autant rester calme jusqu'à la fin, se précipiter n'a jamais apporté quelque chose de bon pour nous. J'espère que Ace se porte bien. Cela fait juste quelques jours que nous nous sommes quittés et pourtant, j'aurais aimé qu'il soit avec nous... Quoi qu'au fond, je ne sais même pas si on aurait pas déjà détruit l'île au vu de nos comportements respectifs. Nous sommes après tout le trio qui représentait le cauchemar des habitants de Goa. Des fois, je me dis que j'aurais aimé rester gamin alors que, lorsque je l'étais, j'étais pressé de grandir. J'aurais mieux fait d'apprécier mon “enfance” quand j'en avais le temps. Maintenant ? Je dois sur la voie que j'ai choisie ou plutôt qui est venue frapper à ma porte quand j'étais sur le point de franchir les enfers dans lesquels, ce Dragon Celeste m'a envoyé. Ou peut-être que c'était avant au moment où j'ai rencontré Dragon san ? Je ne sais pas mais, j'y réfléchis de plus en plus et, quand je les vois se rapprocher, ou les entends je leur offre un sourire jovial même si, je gardais mon poing d'amitié pour lui car, entre-nous ce n'était pas tout à faire de l'amour même si, je tenais à lui. Faut dire que c'était notre deuxième rencontre et, cette expédition sur l'île des flammes nous a rapproché enfin... Si, c'était le cas.... Je n'allais pas le tuer ah vraiment... Il avait la bonne place mais par contre, quand nous fûmes assis, je n'hésite pas à lui offrir une pichenette sur le front et c'est avec un grand sourire que je lui dis :

« Ero médecin je sais que luffy est mignon adorable et tout ce que tu veux mais.... Calme tes ardeurs ~ Surtout qu'à force, il pourrait croire que tu joues avec ses sentiments ~ »

Je le taquine parce que c'était ainsi qu'était notre situation. Evidemment, j'aurais aimé qu'il y aille plus mollo avec “lui” car, mon cadet se creusait vraiment la tête pour comprendre pourquoi le chirurgien l'a embrassé ainsi. Ce qui était légitime si j'étais à sa place parce que même moi, j'aurais sûrement du mal à le comprendre si je ne possédais pas un peu de logique et un fruit qui m'épuise avant même que je ne fasse un geste. Même inconscient, il continue d'agir indépendamment de ma volonté et c'est épuisant. Les événements à partir de notre pause s'accélérèrent et, je dois avouer que l'état de mon frère est celui qui m'importe le plus. Je n'aime pas le voir avec du sang sur le visage alors, je lui caresse la joue mais, ce que je ne supporte pas, par-dessus tout c'est qu'on le blesse. Je sais qu'il est contrôlé oui, je parle de “lui” de ce bretteur qui se tient devant nous et qui a essayé de se sauver. Je sais que notre échange ne fait qu'enfoncer un peu plus Luffy pourtant, c'est pour moi l'occasion de connaitre les failles du contrôle de Marde. Un pouvoir bien particulier en effet mais, je ne comptais pas perdre contre cet enfoiré qui se cachait sur son trône. La dernière réponse du gamin alors que, je pense que nous avions à peu près le même âge m'amuse et, je ne perds pas de temps pour le lui avouer et...

« Fourbe ? Je vais prendre ça comme un compliment ~ »

Je m'arrête là, les convictions sont aussi ce qui me fait tenir... Et si j'avais continué, j'aurais blessé mon "intrépide". Il pense à une une jeune fille... Mais là encore, je préfère essayer de me concentrer sur la tâche que j'ai promis à Luffy : Celle de sauver son nakama à ses côtés. Ce n'est pas facile, la douleur de cette technique pourrait me dévaster mais, je tiens bon. Je n'ai pas d'autres choix, car quels autres s'imposent à moi ? Aucun. Finalement, j'arrive à briser ce contrôle tenu par ce Dragon Céleste et m'écroule aux côtés de l'autre gamin qui sirote tranquillement sa boisson. Je dois avouer que son attitude envers-moi est étrange mais, je sais qu'il est sincère même si, j'en ai les bras qui m'en tombent. Je le remercie et m'excuse encore une fois auprès de lui. Sa phrase me titille car, j'étais au courant mais, j'ai omis. Faut dire que je ne connais pas tout de lui... Je n'ai vu que des bribes de souvenirs... Après, je n'ai plus eu qu'à faire marcher mes petits neurones afin de comprendre ce qui s'était passé.

« Hmm. Cela ne se reproduira plus Mister Ero Grognon ! »

Je pense que ce surnom ne le quittera pas de sitôt de mon côté et je me mets à pouffer afin d'atténuer un plus l’atmosphère qui s'était électrisée. Même si les retrouvailles entre Luffy et ce Roronoa faisaient chaud au cœur. Je ne pus m'empêcher de m'esclaffer devant le spectacle avec Chopper Junior ! D'ailleurs, je ne peux pas m'empêcher de rajouter une couche :

« Trafalgar Law, l'homme qui parlait aux crabes ~ Vraiment cela ferait bien la une !!! Ne t'en fais pas Zoro san... Je peux t'assurer que ce type est digne de confiance niveau alliance ! »

On se rattrape comme on peut hein ? Je n'allais pas m'en plaindre et, je les laisse parler entre-eux. Des fois être un simple observateur suffit. C'est même la meilleure place je dirais car au moins, on peut facilement se faire oublier et, c'était toujours plaisant de voir à quel point Luffy arrivait à se faire des amis là où on s'y attend le moins. Même si, il souffre, en surface il ne cède pas. Il est même assez rassurant avec son épéiste ce qui, par le passé aurait été impossible. Ainsi il n'est plus notre bébé pleurnichard ? Je dois avouer que cela me manque mais, je ne rajoute rien et sourit tranquillement même si, je finis par m'adresser au jeune combattant que j'ai sauvé ! Je suis content qu'il comprenne et accepte de me raconter ce que j'ai manqué :

« Merci ! J'espère que vous avez de bonnes bouteilles de saké, c'est toujours agréable d'écouter des histoires autour d'une bonne coupe ! »

En parlant de boissons, voilà que notre intrépide a encore une fois parlé ! Son idée me plait mais, elle ne semble pas être aux goûts de Mister Grognon bien que j'en devine la raison. Seulement, mon chapeau de paille rebondit à ses propos et d'une fête, cela est devenu un défilé de fêtes ! Je ne peux m'empêcher de rire à ses propos même si, j'écarquille les yeux quand l'auteur de cette idée de base en propose aussi une à mon compte ! Hein pour moi ? Je suis touché par ses paroles et en baissant mon chapeau devant les yeux afin de busquer mon regard pour que personne ne puisse voir les émotions qui sont en train d'affluer en moi je..

« Ce sera avec plaisir ! Mais attendons de revoir Ace pour notre fête de retrouvailles ! Qu'en penses tu ? Ah cela me donnerait presque envie de chanter une petite chanson ! C'est ce que font les pirates non ? »

”Dans le ciel, des pétales de cerisier dansent et se dispersent doucement.
Ils ont pu contempler des milliers de moments.
En cet endroit où la lumière brille, raconte-moi à nouveau ce rêve
Un jour, sous les fleurs de cerisier.

Je confie la suite du rêve à toi, et à ton sourire qui est comme le soleil.
Une lumière radieuse m'a enveloppée, puis j'ai trouvé les liens de l'amitié.


Je m'étais mis à fredonner sans leur demander leur consentement mais je suis ainsi... Autant qu'on profite au maximum car, les sentiments que je ressens, me préviennent que nous n'en avons plus pour très longtemps à nous reposer. Je peux sentir le mal s'approchant et si, je pouvais les épargner de quelques minutes de leur douleur alors, j'aurais réussi cet exploit même si, Luffy y arrive très bien tout seul. Au moins, ils pourront toujours s'en souvenir même si, je ne suis plus là ! Et voilà que je décide de reprendre sans attendre :

« Sinon j'ai aussi celle là comme chanson ! »

« So take a chance and sail above the wind to climb the sky
Soaring to the future if we try
It’s in your eyes, the prayers you cannot hide
It resonates, overwhelming from your smile
So trust your wings, and let the current sweep you high
Take a breath, there’s no turning back around 
How a miracle could be our chosen pleasure line
A chance and promise for the day
So take a chance and sail above the wind to climb the sky
Even if you fall we have to try
Seizing tomorrow never knowing on our way
Pushing through all of the pain
How your words, kind and true
We will always make it through»


« Alors comment vous la trouvez ? »

Je ne m'attendais pas à des réponses de leur part... Cette chanson, je l'avais fredonné à Ace et, cela avait permis de calmer ses peurs.. J'espérais que cela puisse nous porter bonheur à tous les 4 ! Dans tous les cas, je finis par répondre à la question de mon cadet qui m'amusa ! Mais, ce qui fut encore plus fun, furent les réactions en chêne que cela provoqua chez les deux autres. S'ils voyaient leurs propres têtes je suis certain qu'ils se moqueraient d'eux-même ! Par contre, je crois que je vais vraiment l'étrangler ce papy pour m'envoyer des sentiments encore plus négatifs... Je remercie le nakama du plus jeune de notre groupe tout en lui envoyant une pique et, sa réaction...

« Toujours aussi poli et agréable ! Des cours de courtoisies ne te feraient sans doute pas de mal le “Vieux” ! »

J’agissais comme un gamin et, je l'assumais pleinement à cet instant ! Par contre, celle qui m'adoucissa, fut celle de mon cadet même si, cela réveilla des blessures passées. Une perte... J'en ai perdu des personnes que j'appréciais vraiment. Les gens viennent et repartent dans votre vie sans que vous ne le demandiez.... J'essaie de le convaincre que tout va bien et surtout, qu'il n'a pas de soucis à se faire pour mon ancien ami désormais mort. Il n'était plus qu'une énorme boite de conserve au service de l'ennemi de notre cause. Je sais où veut en venir Luffy et il ne semble pas m'en vouloir de ne pas être devenu un fier pirate comme “eux”. D'ailleurs, cela me fait penser que je n'ai toujours pas répondu à sa question : Celle à laquelle nous serons toujours liés.

« Oui on en parlera une fois sortit d'ici et pour Ace, je ne lui ai pas dit ! Je pense qu'il m'aurait tué ! Dans tous les cas, ne t'inquiètes pas Iva san va bien... Mais, votre ami le cuistot, ne te l'as pas dit ? Bah c'est pas grave et... Pour répondre à ta question d'un peu plus haut... Evidemment que notre lien est impossible à briser ! »

De là, je redevins plus neutre quand les deux autres lui expliquent mon pouvoir. Des fois, j'aimerais vraiment frapper ce vieux qui dramatise alors que, Roronoa est plus calme et prend plus en compte mes sentiments. Dîtes-moi pourquoi je l'ai choisi dans mon équipe hein ? D'un côté, il n'a pas tord... Certaines choses devraient rester dissimulées. Je me lève mais, soudain je suis attaqué par de multiples sentiments. Particulièrement ceux de Nana. Je leur en fait part à tous les trois ! Tout en posant des questions précises aux amis de mon frère avant de poser la question concernant lui suite à mon cadet ! Sa réponse ne m'étonne même pas et, mes lèvres s'étirent doucement pendant que je croise mes bras.

« 2 km c'est pas mal comme distance ! Cela couvre toutes les profondeurs et moindres recoins de cette grotte ! Mon pouvoir peut-être comparé au haki de l'observation ! Si vous savez bien utiliser vous les trouverez mais, Zoro Nana ne se trouve pas loin en effet ainsi que Vie qui a voulu nous accompagner. Par contre... De l'ennemi, nous avons juste 5 personnes dont Hugo.... Musume chan et la Rosette sont contre deux ennemis. Nana deux... Et le 5, n'est autre que le maître des lieux qui vient nous faire l'honneur de son déplacement ! »

Mon regard s'était obscurcit tout comme mon visage car, avant même qu'il ne parle... J'avais sentit la présence de Marde Guille. Mais, ça je n'avais pas besoin de le présenter. Ses applaudissements et ses félicitations qui sonnaient faux avertirent les autres à sa place. J'étais sur mes gardes. Pourtant, je préfère le laisser parler... 4 chemins ? 15 minutes ? Nous laisser prendre la fuite ? J'ai du mal à y croire vraiment...

« Nous laisser partir ? Ne te fous pas de moi. Dans ton intérêt il est préférable que je meurs car, je suis probablement le plus gros problème de ton pouvoir n'est-ce pas ? Tu n'as encore rien vu... Bâtard... Ton mensonge ne prends pas avec moi ! »

Je l'écoute parler, mon regard est camouflé par mon chapeau. La mort ? Il ne peut pas me manipuler à sa guise même s'il ne connait pas le véritable potentiel de mon pouvoir... Je présume que nous allions devoir faire avec dans tous les cas car, je doute sérieusement qu'il me laisse partir après avoir libéré Zoro. Je suis content de ne pas avoir utilisé réellement mon pouvoir .. Cependant, je me traite de con quand Law disparaît rapidement à cause d'une trappe... Et merde... Une autre personne hein ? Non, il n'y avait personne, j'en étais formel.... Sinon j'aurais ressenti que quelqu'un voulait voir Law.... Un énième mensonge ? Cela sent le piège oui... Je peux le sentir... J'espère juste que ce gamin, me fera confiance sur le coup... Qu'il a bien retenu ce que je lui ai dit sur l'effectif de notre ennemi. Je reste concentré et sur mes gardes surtout en ce qui concernait notre hôte qui m'inspirait que haine. Au moins, Luffy pouvait compter sur une personne de confiance en la personne de Zoro. Dans ses paroles, je sentais qu'il était sincère. L'ordre de Luffy ne me surprit pas et je devins mois aussi plus “jovial”. Surtout quand il offrit un grand sourire à son bretteur. Je reste de profil et je finis par lui glisser en répondant à son “avertissement de prudence”

« T'en fais pas va... Je ne compte pas laisser mourir ton capitaine et puis, tu me dois une histoire enfin plusieurs héhéhé ! On se retrouve dans 15 minutes enfin, accorde-nous 5 petites minutes de retard. »

J'attendis que nous soyons plus que trois pour que je me mettes à la hauteur de mon frère mais, à peine ai-je prononcé son prénom, que le voilà qui se jette littéralement sur l'ennemi. Très bien.... 15 minutes hein ? Alors jouons... Je ne comptais pas m'attarder ici plus longtemps et, j'allais soutenir mon frère autant que je le peux bien que cela ne lui plaise pas :

« Ryūkansen ● Tsumuji »

J’imprègne mon bras et mon tuyau métallique du fluide de l'armement tout en me jetant vers l'ennemi en faisant une rotation sur moi-même de plus en plus vite afin de donner l'impression qu'une immense torpille se dirigeait droit vers cet ennemi. Il ne pourrait pas esquiver nos deux attaques, c'était impossible !


Niveau de vie : 100%
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] Tartaros#2 : Réunion & Infiltration   Sam 20 Juin - 0:38

Trafalgar D. Water LawSupernova | Heart Pirates
Supernova | Heart Pirates
avatar

Messages : 5576

Navigation
Doriki:
3514/6000  (3514/6000)
Fruit du Démon: Ope Ope No Mi




Feat Les coupains et deux Enfoirés

15 minutes pour sortir de ce cauchemar



Cette salle nous avait complètement rendu fou. Je ne sais pas laquelle je préfère entre la salle des larmes et celle-ci mais au final, j'aurai préféré finir noyé. C'était peut-être moins glorieux comme mort mais c'était toujours préférable que de voir écrit dans un journal : « Mort à cause d'un trop plein d'alcool » Au moins, je n'aurais pas eu à subir les moqueries après ça mais quand même ! Et puis, j'étais une toute autre personne loin de celle qu'on connaît... Je sais que je suis introverti, froid et râleur... Je suis comme ça depuis que je suis môme mais quand j'ai un peu trop bu, je deviens quelqu'un d'autre. Je m'amuse en quelque sorte. C'est comme si je profitais de la vie.... mais ça ne colle plus à ma réelle personnalité. Après m'être vidé une bouteille entière de saké, je commence un peu à halluciner... genre je vois des éléphants roses qui se pavanent en jouant de la musique et qui cherchent aussi à faire du gamin un putching ball ! J'ai la gentillesse de le prévenir mais il ne me croit pas ! Comment ça Monsieur n'ose pas me croire ?! J'suis peut-être, légèrement, ivre mais au moins, je ne me suis pas pris pour un oiseau ! Hormis ça, nous allons très bien cela dit ! Notre santé physique bat son plein mais notre santé morale... Je crois que nous avons dépassé le 0 depuis un bon moment. Les choses tournent au drame quand j'ai besoin de mes capacités et que, dans mon état, elles sont inutiles ! Je me maudis intérieurement de ne pas avoir réussi à me contrôler car au final, je risque de perdre une personne importante pour moi ! Non hors de question ! Je ne veux plus perdre personne... ni maintenant, ni jamais ! La seconde tentative réussit et après être certain qu'il va mieux, je peux enfin m'écrouler tel l'ivrogne que je suis dans les bras de Morphée.

Ce n'est qu'après une lutte de 3 heures que je me réveille enfin. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé mais il vaut peut-être mieux que cela reste un secret... parce que si je venais à apprendre que j'avais été utilisé comme feuille de salade pour un sandwich... pas sûr que ça me plaise. Ni même le fait que j'ai fait office de cerf-volant derrière le chapeau de paille quand il faisait la course contre un papillon. Non, en fait, je ne veux rien savoir ! Je vais juste... profiter du mal de crâne qui me lacère le crâne en cet instant. Les deux gamins me saluent à leur manière... Hmm chut ! J'ai mal au crâne. Le blondinet touche un point sensible et peut-être qu'il ne la pas fait exprès, néanmoins, il a manqué de tact sur ce coup-là. J'ai envie de le frapper... de toutes mes forces mais je me sens encore bien trop affaibli pour tenter quoique ce soit... Il a bien de la chance ! Il s'éloigne un peu... peut-être pour nous laisser respirer mais une idée me vient à l'esprit et je commence à taquiner mon chapeau de paille pour avoir une réponse à mes questions. Il ne cède pas facilement le bougre pourtant, même si je ne sais pas lire les émotions, je comprends quand même qu'il est gêné par le fait que je l'ai embrassé... 2 fois. Je n'y peux rien... J'ai ressenti le besoin de lui montrer ce que je ressentais pour lui même s'il ne le comprend pas, je suis certain qu'il le découvrira bien assez tôt... Je n'en doute pas une seule seconde. Finalement, je mets fin à ses souffrances en lui avouant que je me souviens de tout... enfin à peu près. Quelques détails sont encore un peu flous mais je me souviens de l'essentiel. Je souris amusé devant sa réponse

- Hmm hmm... Enfin « tout » est un bien grand mot ! Disons que je me souviens du plus important et c'est déjà pas mal

Fis-je en me levant légèrement et en lui tournant le visage vers moi pour que nos lèvres se rencontrent une nouvelle fois. Un troisième baiser... Beaucoup plus tendre que les deux autres et plus sincère aussi. Je veux qu'il comprenne combien il est important pour moi... Je sais que je pourrais le lui dire mais il ne comprendrait sûrement pas dans ce sens là... Il est important pour moi mais pas uniquement parce que nous avons formé une Alliance... Il l'est surtout parce que j'en suis amoureux... tout simplement. Je retourne à ma position initiale et je le sens perdu, fuyant mon regard et surtout rouge de chaleur. Il est vraiment mignon... bien que le mettre mal à l'aise était la dernière chose que je voulais !

- Bien sûr que si tu l'es... Mais rassure-toi, je ne t'embêterais plus avec ça... Je ne cherchais pas à te mettre mal à l'aise, bien au contraire

Autant être sincère. Puis c'est la vérité ! Je ne veux pas qu'il croit que je me moque de lui alors que c'est faux. Je ne pourrais jamais me moquer de lui ou le blesser... Je préférerais mourir que de lui faire ça. Alors autant le laisser tranquille un moment avec ces gestes d'affection... Je n'ai pas envie qu'il soit blessé par ma faute. Mais le répit est de courte durée, il me remémore ce que je voulais oublier... Mon incapacité à avoir été efficace pour le soigner... J'ai failli assister à sa mort en direct ! Et rien qu'à cause de ça, je resserre mon emprise autour de sa nuque et je niche ma tête dans le creux de son cou. Je respire même presque faiblement tant les souvenirs sont insupportables et je lui avoue que j'ai eu peur... peur de le perdre... de connaître encore cette douleur qui ne m'a jamais vraiment quitté... Cette peur d'être faible, de perdre mon pouvoir et de n'être plus capable de le protéger... Je ne veux pas que ça arrive... Ni maintenant ni jamais. Ses paroles me surprennent... à tel point que sa promesse me redonne un léger sourire. Je sais qu'il veut me remonter le moral... il y parvient doucement. Je souris doucement contre sa nuque mais je ne réponds rien... Je sais qu'il tiendra sa promesse et c'est tout ce qui compte à mes yeux. Nous parlons de choses et d'autres sur le trajet... de nos nakamas, de Doffy... et même d'Eustass-ya ! C'est à croire que même dans un moment pareil, il occupe quelques instants nos pensées.

- Hmm oui... Ils pourraient s'entendre. Je suis certain que Shachi et Penguin s'amuseraient à merveille avec ton tireur d'élite et ton raton-laveur... Ils ont l'air vraiment sur la même longueur d'onde... quand il s'agit de faire des conneries... Non non, je ne maltraite pas mes nakamas ! Mais de tous, ce sont bien ces deux-là qui aiment s'amuser... Je n'ai pas dit ça ! Pour être honnête, je crois que ça fait bien longtemps que je ne me suis pas amusé comme ça

C'est vrai dans un sens. Mes journées n'ont jamais été aussi rythmées qu'en sa compagnie ! Mais il continue sur sa lancée en parlant de Kid et de son alliance avec Apoo et Hawkins... Alliance bizarre... mais si ces trois là arrivent à s'entendre, ça peut donner quelque chose de constructif au final.

- Ahah ça je ne peux être que d'accord avec toi ! Tu sais, Kid n'abandonnera jamais son rêve. Mais contrairement à toi, il n'hésiterait pas à tuer père et mère pour atteindre son objectif... Luffy n'est pas vraiment le genre à tuer sans raison... Kid par contre, pour l'avoir vu une fois en action, c'était autre chose Oui nous les rencontrerons un jour... Nous voulons tous la même chose au final...

Le One Piece. Et encore, en ce qui me concerne, je ne le recherche pas vraiment... J'ai d'autres choses en tête pour le moment que de rechercher un trésor caché au bout du monde. La suite de sa question... me surprend et me fait sourire, franchement. Tout en lui abaissant son chapeau sur la tête, je lui réponds qu'il me repose la question une fois dehors... mais cette fois-ci, c'est lui qui me surprend en me disant qu'il aime mon sourire. Argh... Je me mets à rougir comme une fille et je baisse mon chapeau jusque devant mes yeux... mais je garde tout de même mon sourire... ça me fait plaisir ce qu'il me dit... mais c'est terriblement gênant pour moi ! Après tout, je ne suis pas habitué à entendre ce genre de choses sur mon compte.

- Ce n'est pas loyal... Okay, j'accepte ma défaite. Un partout balle au centre dans ce cas !

J'aimais bien ces moments avec lui... C'était si rare que j'arrive à me détendre avec quelqu'un comme je le faisais avec lui. Nous finissons par rejoindre le blondinet qui propose une halte... Pour une fois qu'il a une bonne idée ! Pourtant, dès que Luffy a le dos tourné, l'autre gamin en profite pour s'approcher de moi et me coller une pichenette sur le front. Je serre doucement les dents et je me mets à grogner légèrement

- Grrr ! Ça fait mal ça crétin ! Puis j'écoute ce qu'il me dit sur Luffy et je secoue doucement la tête Je ne joue pas avec lui... Je tiens à lui... Je ne veux pas le faire souffrir...

Pourquoi je voudrais qu'il souffre hein ? Je veux juste... Argh, je veux juste qu'il comprenne... Mais dans l'intervalle, un zombie déboule, se fait massacrer et un autre protagoniste arrive sur cet entrefaite. Zoro... Un des nakamas du gamin... Les choses défilent à une telle vitesse que je ne comprends pas comment les événements se passent ! Sabo pose une main sur le front de son frère et du bretteur... ça j'ai compris... mais ensuite ? Ils semblent souffrir le martyr lui et le type aux cheveux verts ! Une chose est sûre, je n'ai pas envie de le titiller ce soir ce gamin ! A la fin de minutes interminables, les 2 gamins s'écroulent et Sabo finit à mes côtés et je lui tends une canette et il s'excuse encore... Il est têtu n'empêche ! Mais je ne peux pas faire autrement que de m'inquiéter pour lui

- Je ne sais pas où tu vas chercher ces surnoms... mais ils sont ridicules

Déclarais-je dans un léger sourire avant de boire ma canette de caféine. Après avoir vu des éléphants roses, voilà que je fais office de nounou pour un crabe ! Vous croyez que ça passe sur un CV ça ? « Nounou de crabe » ? J'en doute.

- Ce n'est absolument pas drôle ! J'suis pas gardien de zoo ! Déclarais-je en boudant mais le crabe, tout comme son propriétaire, n'en fait qu'à sa tête et vient me faire un câlin en se calant dans le creux de mon bras. Super quoi ! Je serre les dents sous la réponse de l'autre gamin... J'ai envie de le découper là de suite ! Malgré ça, je pousse légèrement Luffy et abats mon poing sur le crâne de ce morveux Putain, depuis le temps que j'en rêve !

Et c'est aussi une pseudo vengeance pour avoir manqué de respect à Cora-san. Luffy parlait de fête mais je n'avais pas envie qu'il y en ait une en mon honneur. Pourquoi ? Je n'ai rien fait qui mérite d'avoir une quelconque récompense ! Puis je n'aime pas trop les fêtes... Encore moins depuis tout à l'heure.

- Non mais je n'ai pas dit ça pour que tu fasses plus de fêtes ! Argh... Fais des fêtes en l'honneur de qui tu veux Mugiwara-ya mais moi, je n'en veux pas... Je n'ai rien fait de spécial... et j'ai horreur des fêtes !

Voilà que l'autre gamin se met à chanter à tue-tête... Je le regarde en arquant un sourcil... Pourquoi je devrais chanter moi hein ?! Moi vivant, jamais je ne pousserais la chansonnette ! JAMAIS ! Et puis quoi encore ?! Je m'étais déjà assez ridiculisé comme ça pour au moins 10 ans ! Suivant le mouvement, je me relève à mon tour et je replace correctement mon chapeau sur ma tête. Les dires du gamin me surprennent... j'ai envie de protester

- Non... Je ne pars pas ! Je... Mais je reste sans voix par ce qu'il se passe ensuite. Son chapeau ?! Sérieusement ? Il ne s'en séparé jamais d'habitude... Je me sens mal à l'aise tout d'un coup... Je fixe un instant le chapeau de paille entre mes mains... Ce n'était pas la première fois que je le tenais... Mais mes souvenirs avec lui ne sont pas joyeux... Je l'avais entre les mains quand il a failli mourir et quand il a failli perdre la raison sur Amazon Lily suite à la Guerre au sommet. Je secoue la tête sortant de mes pensées et je souris doucement J'y ferais attention. Tu as ma parole

Sur ces mots, notre invité de marque se pointe et comme tous les autres je suis sur la défensive... Je ne réponds pas vraiment au début de ces paroles mais uniquement quand il s'adresse à moi

- En fait, si tu pouvais ne pas me parler tout court, ça me plairait tout autant ! Quelqu'un veut me voir ? Qui ça ?! Une trappe s'ouvre sous mes pieds et Wouuuuuuuuuaaaaaaaaaaaaah !!! Fut la dernière chose que je pus prononcer avant de descendre et de m'écraser sur un tas de cadavres puants... Yeurk... Même pas mal ! Ou presque. La vache ça sent mauvais ici ! J'ai envie de vomir à force de respirer cette odeur. La fumée me donne l'impression d'être drogué... Machinalement, je porte ma main sur ma bouche et je prends doucement ma marche après avoir passé le chapeau de paille de Luffy autour de mon cou. C'est parti pour l'aventure ! Après quelques minutes, j'arrive devant une salle... Je ne ressens rien de bon... Vraiment mais je n'ai pas le choix... Je dois avancer... A peine ai-je franchi la porte qu'elle se referme et j'écarquille les yeux en découvrant un de mes pires cauchemars devant moi... Ce boa rose... Machinalement, ma main retombe le long de mon corps et un sourire amusé se dessine sur mon visage

- Doffy... Et dire que je pensais naïvement que tu m'aurais oublié pour passer à autre chose

Pourtant, l'air est presque irrespirable et je tousse doucement. J'ai l'impression de suffoquer et je n'aime pas cette impression

- Te sauter au cou ? La seule fois où tu me verras te sauter au cou, ça sera uniquement pour te trancher la tête

Il s'approche doucement... le geste en suspension. Je n'aime pas ça... Puis il pourrait arrêter d'être immense aussi ! J'ai mal à la nuque à force de devoir lever les yeux pour le fixer ! Et encore j'ai grandi depuis... quand j'étais petit... c'était pire !

- Ahahaha ! Ni l'un ni l'autre ! Je n'ai jamais cru de toute manière à cette histoire d'immortalité. Il n'y a que les fous qui peuvent y croire, n'est-ce pas ? Non, je ne le provoque pas... je me remets à tousser doucement... Je panique légèrement même si je ne laisse rien montrer... j'ai besoin d'air ! Cora-san ! Argh ! Ferme-là ! Ne parle pas de lui ! Tu n'as jamais fait rien d'autre que de te servir de lui ! Je ne pensais pas t'affronter dans cet endroit... mais maintenant que nous y sommes, je vais tenir la promesse que je lui ai faite... il y a 13 ans de cela ! Je tends ma main devant moi et Room Suivi de Shambles Pour me retrouver derrière lui. Avant qu'il ne me frappe, bien qu'il ne semble pas bouger en réalité, je place mes deux pouces l'un contre l'autre et cette fois-ci je Counter shock !

Sauf que ça n'a pas eu l'effet escompté. Il n'est pas touché... mais moi je crie de douleur en subissant la force de ma propre attaque et je me retrouve envoyé en arrière vers l'autel. Je me tiens les côtes en crachant du sang... Bordel c'était quoi ça ?! J'observe ma main un instant... mon attaque... je n'ai pas rêvé... c'était mon attaque que je viens de subir... Sorcellerie ! Ah non ça n'existe pas les sorcières...

Niveau de vie: 90%


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] Tartaros#2 : Réunion & Infiltration   Sam 20 Juin - 11:02

InvitéInvité
avatar






Le sang appel le sang : 10 minutes restantes




Avec lenteur, Angela se rapprochait de Seira pour se mettre à ses côtés. Le duo de choc fixait l’infirmière dans un profond silence et la bleuté se délectait de la folie émanant de sa Nemesis. Elle sombrait de plus en plus, c’était palpable et complètement jouissif. Si la tueuse vêtue de blanc s’écoutait, nul doute qu’elle s’éclipserait un petit moment pour se finir et avoir son orgasme sadique. Seira, elle, était calme et posée. Son regard dénué de vie se contentait simplement de regarder sa prochaine victime avec curiosité. La brune voyait très clairement que la rouquine se souvenait d’elle. Le silence ne fut brisé uniquement lorsque Nana annonçait vouloir les tuer. Angela eut un petit rire moqueur alors que sa comparse restait de marbre.

- Tu sais Nana, dans la vie, il faut grandir. Les rêves, c’est beau, agréable, doux, tout ce que tu veux. Mais ici ce n’est pas un rêve, mais bien la réalité et je dirais même plus que c’est un cauchemar. Regarde-toi, je t’ai prouvé que tu n’étais rien d’autre qu’une bête immonde constituée de folie pure. Et tu essayes encore de te raccrocher à la raison ? Tu me fais tellement pitié Nana.

La chef des armées pointait sa lame, une nouvelle fois, vers Nana avant de conclure d’une voix cruelle.

- Mais je suis une fille sympa, tu le sais. Alors je vais te trancher la tête pour abréger tes souffrances. Je me ferais même un plaisir de l’empailler pour en faire une jolie décoration. Seira tu es prête ?

La seconde femme hochait la tête avant de se mettre en position et le combat commençait. Les coups fusaient de toutes part, chacune des deux membres de Tartaros complétait l’autre. Par exemple, Angela était extrêmement agile, mais manquait de vitesse, une vitesse que possédait Seira. C’était toujours la bleuté qui servait d’appât, alors que l’amante de Marde frappait rapidement et très fortement via le Pawaa-Pawaa No Mi, l’adversaire pour le détruire. Seulement, ce n’était pas aussi simple. En effet, l’infirmière rousse avait complètement céder à la folie et se montrait très agressive. Ses attaques étaient dévastatrices. Angela se retrouvait blessée maintes et maintes fois, mais son Haki de l’armement limitait les dommages alors que Seira, blessée également, esquivait via son Haki de l’observation.

L’affrontement était impitoyable. Angela tranchait la chair de la rousse et Seira frappait tellement fort qu’il en était surprenant que les os de Nana n’étaient pas encore brisés. Mais un évènement impromptu allait décider de l’issue de cette confrontation. Alors que Seira frappait Nana pour l’attirer, Angela bondissait derrière elle pour l’achever. Mais, elle n’avait pas prévu d’être la cible des trois queues de sang qui l’empalèrent. Malgré son Haki, Angela crachait du sang et se retrouvait expulser contre une paroi en pierre. Chancelante, elle se remit sur pied et touchait ses plaies.


- Sale pute. On n’arrivera pas à l’avoir comme ça Seira. Je n’ai presque plus de Haki.

- Nous sommes logées à la même enseigne Angela-san.

Seira avait battu légèrement en retraite pour venir la rejoindre. Son état était catastrophique, mais moins grave que celui d’Angela. C’est alors que l’impensable se réalisa. Un invité de taille fit son apparition. Angela souriait.

- Tiens. C’est le bretteur des Mugiwara ayant retrouvé la raison. Dis moi, tu veux bien nous aider à la calmer ? En échange, on vous laisse partir tous les deux. Ça te convient ?
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] Tartaros#2 : Réunion & Infiltration   Dim 21 Juin - 0:25

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18437

Navigation
Doriki:
4454/6000  (4454/6000)
Fruit du Démon: Sang



Je ne veux pas te blesser


Ce qu'elle disait, la bête ne le comprenait pas, seul Nana écoutait, mais elle n'était plus là, elle avait disparut dans les limbes de son propre esprit, pour laisser toute cette partie d'elle agir à sa place, c'était tellement plus facile. Surtout en combat, la démence n'a que faire de se prendre des coups, au contraire, d'autant qu'avec son fruit, elle se protège des attaques, l'avantages d'avoir des queues c'est qu'elles peuvent aussi bien servir à attaquer qu'avoir pour rôle d'être un bouclier. Le seul problème c'était le haki, ça par contre, la furie aimait beaucoup moins. Même si elle feignait de ne pas s'en préoccupait, le corps lui fatiguait à être si maltraité, et si le corps s'épuisait, alors le jeu se terminerait. La seule preuve d'intelligence fut de faire attention à subir le moins de dégâts possible, mais dès qu'une faille chatouilla un peu trop son intérêt, elle s'y jeta dessus.

C'est ainsi qu'Angela se retrouva planté par des queues sanglantes, des deux adversaires, la bête avait compris que c'était à elle qu'il fallait s'y prendre en premier, sans vraiment savoir pourquoi, peut-être juste parce que c'était celle qui la blessait le plus. Voir son sang giclé, la fit rire. Elle était contente, de quoi ? D'avoir fait du mal ? Sans doute, ça voulait dire qu'elle gagnait, qu'elle était plus forte, la notion de mal est flou encore chez l'enfant, seul le plaisir de jouer était important. Et là c'était important d'avoir le dessus sur l'autre, c'était le jeu et là elle s'amusait, un peu trop, car ça ne faisait qu'augmenter sa force. Tandis que Nana ne faisait que sombrer d'avantage dans le néant jusqu'à disparaître.

D'un coup la bête arrêta de rire et tourna sa tête de moitié, observant férocement le nouvel arrivant, le nouveau partenaire de jeu, ses queues s'agitèrent, lui aussi avec des armes tranchantes comme celle qui l'avait blessés, il en avait plusieurs, le jeu serait plus dure mais aussi plus amusant. La difficulté augmente l'adrénaline, et la démence s'en nourrissait. Un sourire scia son visage en deux, laissant voir tous ses dents blanches. Voilà que ses trois fouets claquèrent sur le sol et les murs avant de s'avancer vers lui, il était trop dangereux, il fallait le détruire rapidement.

~~~~

Sans voir j'avais sentit qui était là, ce nom que je voulais crier sans qu'il puisse entendre, pour lui dire de fuir au plus vite, de partir loin et de ne pas me regarder. Non je ne voulais pas qu'on me voit ainsi, je voulais pas faire du mal. Part avant que je te blesse ! Je ne supporterai pas que cela arrive, l'idée qu'on me voit ainsi m'était déjà terriblement douloureuse, j'avais mal. Personne ne m'avait vu ainsi, sauf Taizone, les autres étaient mort … c'était comme cela qu'on finissait quand l'autre était là, j'en avais peur. Qu'on me tue, si seulement je pouvais le faire moi-même, mais j'en avais pas le contrôle. Si Mihawk était là il m'aurait tranché en deux, c'était ce qu'il avait faillit faire la dernière fois quand l'autre avait voulu se montrer. Il n'aurait pas hésiter à me tuer … J'avais si mal. Va t'en ! Ne me regarde pas ! Va t'en !

« VA T'EN ! »

J'en restais sans voix, ma voix avait réussi à passer la folie, je l'avais pensé si fort que c'était sortit, la bête ne semblait pas apprécier, elle se prit la tête dans les mains en hurlant et donna de grand coup de queue dans les murs faisant s'effondrer par endroit des parties de la roche, si seulement ça pouvait le faire partir. Au moins comme ça elle ne l'attaquait pas.

Soudain une violente douleur traversa mon corps, quelque chose d'horriblement douloureux, mes yeux s'étaient ouverts au maximums, et du sang jaillis de ma bouche. Certes c'était mon corps, mais c'était la bête qui le dirigeait, elle hurla de douleur, et s'écroula sur le sol avec des convulsion après avoir mit un genoux à terre. Pourquoi étais-je encore vivante ? Ce n'était pas prévu, normalement j'aurai dû … Non cela voulait dire que quelque chose de grave était arrivé, Zoro … Pourquoi étais-tu revenu ici ? Tu aurais dû rester avec les autres, ils sont en danger, laisse moi.

« Pa … pa ... »

Profitant de la douleurs qui avait secouer la furie, j'essayais de reprendre le contrôle, tendant mon bras dans sa direction, mais le goût du sang dans ma bouche me faisait perdre la tête, mon être était trop endolorit pour réussir à articuler le moindre mot. C'était sans compter sur l'autre, la douleur ce n'était pas grand chose, et je disparus de nouveau pour lui faire place, elle m'arracha du trône pour se redresser d'un coup à l'aide des queues et les frapper dans tous les sens contrarier d'avoir faillit tout perdre.

Nana → 70% de vie 0% mental

©Strange.D.Nana


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] Tartaros#2 : Réunion & Infiltration   Dim 21 Juin - 2:46

Ookamino MusumeRévolutionnaire
avatar

Messages : 590

Navigation
Doriki:
657/6000  (657/6000)
Fruit du Démon: Kaji kaji no mi, le fruit du forgeron

La louve était contente elle avait un festin rien que pour elle en plus vu que Vie ne semblait pas vouloir toucher à la nourriture. Musume ne comprenait pas le comportement de la rose, mais à vrai dire elle ne s’en préoccupait pas trop, ça en faisait plus pour elle. Ha si elle avait parler d’empoisonnement, la jeune fille répondit par un haussement d’épaule : l’humain n’avait aucun intérêt à les empoisonner en plus elle aurait sentit si un aliment était suspect. En conclusion, Musume lui fit un grand sourire pour lui fair comprendre que tout allait bien et continua son repas. Puis, l’humain lui dit son nom : Judal. Il lui semblait avoir entendu se nom mais où? ho peut importe… Cette fois encore Vie ne semblait pas satisfaite de la tournure des événement. Elle demanda même, non, ordonna à la louve de ne pas lui dire son nom. *Pourquoi elle me donne des ordres?* « Ne t’inquiète pas un nom, ça ne peux pas faire de mal. Enchanté, moi c’est Musume, mais certains humains m’appellent Musu. » C’est sur cette dernière phrases que Musume finit son magnifique repas. Dans une classe toute lupienne elle lâcha un splendide rot en se léchant les babines. Judal se redressa en baillant… « Alors maintenant on fait plus ample connaissance ? »
La louve se redressa d’un bond un grand sourire aux lèvres. Oui, c’était bien ce qui était prévu. Musume avait complètement oublier l’incident avec Hugo et la rapidité et la force don l’humain avait fait preuve. Pour l’instant elle venait juste de trouver un nouveau copain. Et comme chez les loups, une nouvelle rencontre commençait toujours par une bonne vielle bagarre. Elle se mis en position et ni une ni deux attaqua. Son coup de poing atteignit l’autre en pleine joue, mais ça n’avait pas semblé lui faire mal… Pas une seul seconde Musume ne pensa à utiliser sont fruit, en fait elle avait tout simplement oublier qu’elle en avait un.
Mais une fois encore, Vie s’interposa. La louve la regarda en boudant, elle allait lui dire ses quatre vérité quand la rose s’avança vers elle. Vie pris les mains de Musume sous le regard incompréhensif de cette dernière. Soudain, la louve senti une douce chaleur se répandre dans ses membres comme si ses muscles reprenaient des forces et certaines de ses blessures ne lui faisaient plus mal. Puis la peau de Vie disparut en même temps que la sensation. La louve ne se sentait pas très à l’aise, elle regrettait ses précédents actes, surtout le fait de lui avoir désobéis et d’avoir voulu lui hurler dessus. Elle senti ses joues devenir toute rouge. « Merci… » La jeune fille se détourna rapidement afin de ne pas montrer sa gène et fit face à son nouvel adversaire. Elle le regarda de bas en haut, il n’avait pas l’air bien dangereux avec son moignon encore dégoulinant de sang. Mais mieux valait ne pas trop le sous-estimé. La louve savait d’expérience qu’il fallait faire attention avec un animal blessé. Se souvenant soudain de son pouvoir, elle rassembla tout le métal (armure de Luffy, mur et balles tombé) pour crée une boule, une réserve à porté de main. Puis elle utilisa un peut de cette matière pour reformé sa double-lame. La louve la fit tournoyer autour de son poignet et se projeta sur l’ennemis
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] Tartaros#2 : Réunion & Infiltration   Dim 21 Juin - 14:27

Narcisse JudalBlack Sun | Prince des vices
Black Sun | Prince des vices
avatar

Messages : 2079

Navigation
Doriki:
3840/6000  (3840/6000)
Fruit du Démon: -



D'où t'échange toi ?!




En voyant l'arme de la rose j'avais souris, c'était si mignon, un petit pistolet. Étrangement c'était une arme que je prenais pas au sérieux, ça me rappelait bien trop ceux qu'on avait petit qui tirait un tire bouchon dans un bruit identique à une bouteille de champagne. Non vraiment, j'avais dû mal à pas rire à chaque fois que j'en voyais un, le souvenir était trop fort. Et puis c'était pas ce joujou qui allait m'empêcher de faire un brin de causette, pas avec mon copain Hugo, enfin copain, c'était l'animal bien dressé d'Angela, et comme je pouvais pas piffer cette connasse …

« Trop mignon. »

Sa petite menace, j'avais fais un grand sourire béa avant de lui faire un clin d'œil. Un troue entre les deux yeux, ça nuirait à mon si jolie minois, et je ne faisais pas partie de ses gens qui se défigurait le front en s'y mettant un point dessus, alors un trou encore moins. Elle avait aucun goût, enfin quand on revenait ici de toute façon de son plein grès, on ne devait pas avoir toute sa tête, en plus elle l'avouait elle même. L'équipage du Moby Dick n'était qu'une bande d'aliéné qui était en proie à la folie ?

« Désolé chérie, mais je crois que pour elle, c'est déjà trop tard. »

Après un petit rire, j'allais vers ma futur dulcinée, bien que la rose eut mon intérêt premier, la violette l'avait surpasser. Jus de papaye quand tu nous tiens. Je la regardais, lui offrant de la chaire humaine sans réfléchir juste pour la satisfaire, et ordonnant au sbire d'aller chercher à manger sous peine qu'ils se retrouvent à jouer les décorations murales. Malheureusement elle en proposa à la rose, qui n'avait pas faim, elle avait rien demander, à part vouloir abimer mon visage, et ce qu'elle répliqua m'indigna au plus haut point. D'un coup je me redressais, la pointant du doigts, les sourcils froncés de colère.

« Empoisonné ?! Empoisonné ?! Non mais tu m'as prit pour qui ?! Quel intérêt aurais-je à empoisonner mon futur adversaire ?!! HEIN ? Non mais ça va pas bien toi ! C'est insultant, comme si j'allais l'empoisonné, tss ! »

Un coup de pied sur le sol pour atténuer mon énervement, si je me jetais tout de suite sur elle pour lui briser la mâchoire, ma petite violette ne voudrait surement plus échanger de passionnant coup avec moi. Puis je m'accroupis de nouveau pour n'avoir d'yeux que pour celle en face de moi. Une chance que Koala était pas là, je crois que j'aurai pas pu tout supporter en même temps, quoique non, si elle avait été là, j'aurai éviter ce groupe. La rose continua des remarques désobligeante, non mais pourquoi elle donnait des ordres à ma Musume ?! En plus je venais de lui dire le mien, elle pouvait bien me dire le sien non ? La politesse elle connaissait ?!

« Toi laisse la faire ce qu'elle veut ! Musu ? C'est mignon, je t'appellerais comme ça alors ! »

Après m'être étiré une fois debout, nous étions prêt pour nous dégourdir en échangeant quelque coup, j'avais hâte de voir ce qu'elle avait dans le ventre ! Mis à part ce qu'elle venait de manger. Je me pris un coup en pleine joue, ah elle était si adorable, allez j'allais pas utiliser le haki, ça serait trop violent, je voulais encore sentir ses petits poings sur mon corps. Un grand sourire se dessina sur mon visage et je lui percutais le plexus avec mon pieds pour la faire reculer, comme ça elle devra de nouveau courir vers moi ! J'avais même pas à me préoccuper des deux autres, seulement à la fin savoir qui de Hugo ou elle aurait gagné.

Mon Den Den Mushi sonna, je le sortit de mon sarouel, manquant de faire tomber celui-ci, bien que ça ne me dérangeait nullement, je n'avais pas honte de mon corps, rien que quand je donnais des coups de pieds, il glissait, on pouvait déjà voir certain signe de ma virilité apparaître, même si l'oiseau était encore dans son nid. J'avais tendu ma main devant moi pour dire stop, mais la rose prit ma violette, bien que contrarier, je devais d'abord écouter ce qu'on avait à me dire, c'était ce foutu boss, toujours là quand il fallait pas lui, à croire qu'il avait un don. Katcha, j'étais dégouté, il faisait tout pour gâcher mon plaisir, je le haïssais ! Que faire ? Leur dire la vérité ou au contraire rien dire et qu'ils tombent tous sous l'emprise de Marde ? J'observais Musu … La voir chez Marde, ça me faisait chier, la voir partir ça me faisait chier. RAAAAAAH !!! J'avais hurler en me prenant la tête pour la secouer de droite à gauche tant ce dilemme me prenait la tête.

« Le temps vous êtes compter pour sortir...  »

En détournant la tête j'avais lâcher ça, pas vraiment envie de tout leur expliqué, j'étais suffisamment dégouté pour en rajouté une couche. Cette situation était vraiment agaçante en tout point. En regardant de nouveau mon adversaire je vis qu'elle n'était plus là, c'était l'autre. Je restais un moment à cligner des yeux sans comprendre. On me faisait quoi là ?

« Hey mais c'est quoi ça ? Pourquoi t'es là toi ? Love, tu me gêne, c'est ma petite Musu que je dois affronter. »

Et je pensais que seul Koala était une fille chiante ? Non car Angela elle, elle était bien au dessus de ça, c'était la catégorie au dessus, incroyable mais vrai. J'observais Musu se jeter sur Hugo, j'étais jaloux, je bouillais de colère, elle y allait, là avec sa double-lame, et moi j'avais le droit à l'autre ? Non mais non ! Stop, le scénario partait en sucette là ! Pourquoi on me piquait mon jouet à moi ?! Donnant un coup de poing dans ma main avec un grand sourire, j'allais rapidement dégager cette fille pour retrouver ma Musu. Bien qu'elle m'avait taper dans l'œil en premier, j'avais changer d'avis ensuite, fallait qu'elle s'y fasse ! Je me jetais alors sur elle, sautant pour tomber sur elle, me décalant au dernier moment pour atterrir sur mes mains et tournoyer les jambes écartés pour donner des coups en toupies. J'aimais les jeux du cirques, j'aurai dû me faire acrobate. Mais je savais jouer des poings aussi, et j'allais pas me retenir !

[Du coup tu perds les points de vie que Musu récupère ? Les murs sont en pierre]

©Strange.D.Nana

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] Tartaros#2 : Réunion & Infiltration   Dim 21 Juin - 15:09

Roronoa ZoroBretteur des Mugiwara
Bretteur des Mugiwara
avatar

Messages : 2192

Navigation
Doriki:
3637/6000  (3637/6000)
Fruit du Démon: Nope




Feat Nana, Angie et Seira

Souviens-toi Nana !!



Perdu. J'ai réussi à me paumer dans cet endroit ! Marde devrait vraiment réfléchir pour mettre des panneaux directionnels ça serait plus simple ! Bon pour l'ennemi aussi certes, mais là, ça devenait pénible ! Tout se ressemble dans ce maudit labyrinthe... Je tombe même sur des cul-de-sac ! Quel intérêt d'en mettre ?! Trouvant la situation de plus en plus pénible, je détruis la paroi avec facilité et je me retrouve nez à nez avec plein de poussières déjà et 2 gamins... Dont un qui m'avait lâchement abandonné sur Punk Hazard ! J'avais même décidé de le bouder... Je revois encore les 2 grizzlis qu'il m'avait balancé pour se barrer dans l'intervalle... Il était fourbe ! Mais la « dispute » des 2 hommes m'avaient bien amusé ! J'avais l'impression d'être devant une télé grandeur nature. Je ne sais pas si je pourrais avoir de nouveau droit à ce charmant spectacle mais qui sait... Ils s'entre-tueront peut-être cette fois-ci ? J'ignore complètement le blondinet pour me jeter dans un combat avec le fameux chapeau de paille ! Le piquer au vif m'amuse, il souffre et je souris. Pourtant, quelque chose se produit. Je ne peux plus bouger d'un pouce... Pourquoi ?! Qu'est-ce qu'il se passe ?! Et finalement, je comprends. Ce traître... ! Il m'a touché avec je ne sais quelle technique et je ne contrôle plus rien... J'essaie mais toute tentative est vaine. Je le hais !

Maintenant que je suis à sa merci, je suis spectateur de ma propre mort et je déteste ça ! Il se moque de moi et je ne peux rien faire, hormis serrer les dents et attendre une quelconque vengeance. Il pose sa main sur mon front ainsi que sur celui de l'autre mioche et il prononce un mot... A partir de là, des tonnes de souvenirs me lacèrent le crâne ! J'ai envie d'hurler tant la douleur est atroce mais je n'en fais rien... Ils seraient tellement heureux que je crie de douleur. La seule chose que je ne contrôle pas, c'est cette larme qui coule sans mon accord... C'est douloureux... Je revois tellement de choses... Ainsi donc, j'ai voulu tuer celui que je considère comme mon capitaine ?! Je lui ai vraiment fait toutes ces choses affreuses ?! Je me hais pour ça ! Je ne veux pas qu'il me pardonne... Je préférerais qu'il me tue... J'ai oublié ma promesse... Comment ai-je pu être aussi stupide pour croire que j'étais assez fort ?! Parce que j'avais été l'élève de Mihawk ?! Je me rends soudain compte de mon arrogance ! Comment ai-je pu être aussi naïf et stupide hein ?! La parade cesse enfin et je tombe à genoux histoire de reprendre mon souffle... J'ai eu la sensation de suffoquer avec tous ces souvenirs ! Mais mon œil rouge est redevenu noir... Je me souviens à présent... de tout... et c'est peut-être lâche à dire mais j'aurai préféré ne jamais me souvenir... Pas en comprenant que j'ai blessé des personnes à qui je tiens énormément.

Je lève mes yeux vers le Chapeau de Paille et pour la première fois, je l'appelle par son prénom... « Luffy ». Ce nom résonne dans ma tête comme s'il voulait s'inscrire à jamais dans ma mémoire pour ne plus jamais en sortir. Sa réaction ne me surprend pas des masses... Je l'ai toujours connu comme ça mais cette étreinte réduit les barrières que je m'étais forcé à mettre... Je secoue doucement la tête

- Non, tu n'as rien à te reprocher. Je suis resté en arrière par choix... Ce n'était pas de ta faute Mais avant qu'il ajoute quelque chose je continue Mais comme nous sommes deux têtes de mule butés et bornés, nous chercherons toujours à avoir raison sur l'autre donc je suis désolé et on passe à autre chose non ?

Déclarais-je avec un sourire amusé devant son air surpris. Après tout, j'ai raison non ? La conversation ne nous mènera nulle part dans ces conditions donc autant essayer de passer à autre chose. Il finit par se relever en m'écrasant avec sa grande délicatesse et il rejoint les deux autres pour leur demander comment ils vont... avant de les griller chacun leur tour. Ça me fait doucement sourire... Au moins, il détend l'atmosphère. Le plus étrange ce fut quand le capitaine des Heart se mit à parler à un crabe... Avait-il perdu la raison ?

- Tu arrives à dire ça en te basant simplement sur un échange avec un crabe ?

J'ai un peu raté tout le début de l'épisode donc je ne suis pas au courant de ce qu'il s'est passé entre eux avant. Mais bon, ce n'est pas le plus important après tout. Luffy nous annonce qu'il a une grande idée pour notre futur voyage dans le nouveau monde et cela m'intrigue à dire vrai... Je lui demande alors ce qu'il a en tête mais comme toujours, il répond par une autre question et change de sujet. Bon, j'ai compris... J'attendrais que nous soyons dehors pour comprendre alors !

- Pas vraiment non... Au pire, il pourra toujours aller dans l'aquarium du bateau... Si tu veux absolument le garder

C'est la seule solution que je voyais ! Fallait juste garder à l'esprit que Chopper 2 n'était pas à manger voilà tout. D'un coup, moi qui pensais être chanceux, je me retrouve avec une promesse sur les bras ! Je dois raconter au frère de mon capitaine, le début de nos aventures... J'espère qu'il a au moins une quinzaine de jours de libre devant lui ! Je souris doucement sous ses dires

- On a en encore... Enfin, dans mes souvenirs, il y en avait encore... L'Ero-cook essaie de les planquer mais sans succès... Mais logiquement, il y en a encore...

Après tout, de l'équipage, j'étais celui qui buvais le plus de saké ! Luffy volait la bouffe, moi les bouteilles ! Ouais au final, on se complète bien ! Ahahah !

Une fois n'est pas coutume, Luffy balance son envie de faire la fête... Je suis d'accord mais une fête pour tout le monde n'est-ce pas suffisant ?! Eh ben ! Les fêtes allaient aller bon train sur le Sunny ! Mais ce n'était pas plus mal après tout ! La dernière réplique de mon capitaine me fait sourire, amusé

- Je ne peux pas refuser un défi de boisson... C'est impossible ! De toute manière, je ne peux pas perdre à ce jeu !

Mais ça c'était avant la terrible nouvelle ! Certes, il m'avait pardonné et j'en étais heureux... sauf qu'il me balance que Sanji m'attendait avec un de ces fameux coups de pieds dont il a le secret et rien qu'à l'idée... Non, je ne veux même pas y penser en fait...

- En même temps, je ne voyais pas ce crétin de cuistot me faire un câlin... Je ne suis pas vraiment surpris finalement...

Ou à moitié alors. Hormis nous montrer que nous tenons l'un à l'autre en nous frappant... Je ne vois pas comment nous pourrions exprimer nos sentiments d'une autre manière lui et moi.... C'est un peu devenu comme un rituel. Puis Sabo se met à chanter pour fêter nos futures retrouvailles et cela m'amuse... Je ne le suis pas vraiment mais lors de nos véritables retrouvailles et si musique il y a... Là, je le suivrais certainement. Là où je ne peux m'empêcher de rire, c'est quand il nous dit qu'il ne peut plus mentir pour le vol de viandes dans le frigo

- Non mais ça Luffy, rassure-toi ! Tout le monde est déjà au courant... Et de toute manière, tu ne sais pas mentir

Mais voilà que tout change quand le chef en personne débarque et s'invite à notre petite fête. D'un claquement de doigt, le capitaine des Heart disparaît sans que nous ne puissions rien faire et il s'adresse ensuite à moi... Je veux les aider à lui faire la peau... mais apparemment mon capitaine en décide autrement. Sauver Nana hein ? Je souris doucement en acceptant, cette fois-ci, son ordre de la rejoindre mais je m'arrête quand j'entends les paroles de Sabo

- Merci beaucoup ! Soit ! Je vous laisse même 10 minutes au cas où !

Puis je m'en vais les laissant seuls tous les 3 avant de courir pendant quelques minutes et de me retrouver sur un cul-de-sac... Encore. Fais chier ! Pour la seconde fois, je brise la roche et je me retrouve dans une nouvelle pièce face à Angela et sa dame de compagnie... Je les oublie bien vite en me retournant pour découvrir Nana... dans une version d'elle que je n'avais jamais vu. Même si cela m'a surpris sur le coup, je n'ai pas peur et je m'approche d'elle doucement occultant carrément les deux autres filles... C'est seulement quand Angie se met à parler que je me rends compte qu'elles sont encore là

- Je vous avais complètement oublié toutes les deux ! Tu nous laisses partir hein ? Angie de tout le Tartaros c'est bien toi la plus garce de toute ! Tu crois que je vais me laisser avoir par ton histoire ? Je vais laisser Nana vous tuer et ensuite, je la calmerais pour qu'on sorte d'ici. Bien que moi aussi j'ai bien envie de m'amuser un peu

Déclarais-je, amusé, en lançant rapidement un Demon Slash qui heurte la paroi juste au-dessus de leur tête. Angie les évite mais pas tous quant à sa dame de compagnie, elle n'est guère mieux... Elle se retrouve même coincée par l'un d'eux. Ça me laisse le temps de parler à Nana... Tout du moins essayer

- Nana ?! Tu m'entends ?! Oh arrête un peu tes conneries et reprends-toi !!

Je sais qu'elle en est capable et ce monstre ne m'effraie absolument pas ! Son « pars » me surprend mais je secoue la tête

- NON ! Hors de question ! Rappelle-toi ce que je t'ai dit il y a deux ans !! Rappelle-toi !!!

Je la protégerais quoiqu'il arrive. C'est une promesse que j'ai faite et que je compte bien tenir... que ça lui plaise ou non !


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] Tartaros#2 : Réunion & Infiltration   Dim 21 Juin - 22:13

Whirlwind LexyLieutenant
Lieutenant
avatar

Messages : 986

Navigation
Doriki:
1000/6000  (1000/6000)
Fruit du Démon: Pawaa Pawaa no mi





















Tartaros II
Partie 2 - Infiltration


Le rire de l'homme m'énervait au plus haut point. Je n'étais plus capable de l'entendre rire. Surtout lorsqu'il parlait de ma soeur. J'avais cette rage qui grandissait. Lentement mais sûrement. Une rage, un feu énorme. Mon sang bouillait de l'intérieur. Ma colère était plus brûlante que n'importe quoi, mais elle n'explosait pas. Non, elle ne faisait que continuer de grandir encore et encore. Ses moqueries ne faisaient qu'ajouter de l'huile sur le feu. De l'huile sur le feu de ma colère. Je sentais mon coeur battre dans ma tête. Je voyais presque rouge. Jamais, jamais je n'ai été aussi fâcher. Mais, lorsque j'entends que ma soeur est en danger, je sens ce monstre en moi. Je sens la personne que je suis réellement au fond de moi voulu étriper cet homme de mes doigts. Vie, le monstre du cirque. J'avais réussi à oublier ce moi. Comme j'ai réussi à oublier l'enfant que j'étais. Tant de rôle à jouer. Tant de rôle poussait à coter pour devenir Vie, membre de la grande famille du Moby Dick. Mais, en ce moment, j'étais prête à pousser de force cette Vie et devenir la jeune adolescente remplie de haine et de rage pour combattre cet homme et retrouver ma soeur. Il n'est jamais trop tard. Si elle est vraiment aussi mal en point qu'il le prétend, je le détruirais et irai au secours de ma soeur. Même si en chemin, je dois redevenir le monstre du cirque. Et puis, si j'ai été capable de devenir ce que je suis à présent, je sais que je pourrais enterrer le monstre dès que j'en aurais fini avec lui. Je n'ai qu'a me dire qu'il est comme les autres et trouver un plan pour s'occuper de lui et Hugo en même temps le plus rapidement possible. Mais, Musume ne semblait pas se méfier. Peut-être est-ce ma rage qui me fait voir rouge. Je suppose que c'est le cas. Sans dire un mot de plus, je la laissais parler. Je fronçais les sourcils. Musu... Elle se laisse appeler Musu ? Je n'aurais pas pensé. En fait, j'aurais pensé qu'elle aurait dévoré la tête à la première personne ayant osé la nommer ainsi.

« J'arrive pas à y croire... »

Je soupirais. Malgré mon avertissement, elle lui avait donné son nom. Au moins, elle n'avait pas donné son nom complet. Mais, je crois qu'elle n'a pas tout à fait compris. Avoir une information sur un ennemi, c'est avoir un certain pouvoir. Donner son nom, c'est donner un pouvoir à l'autre. Enfin, il est trop tard, le mal est fait. Je ne comprendrais jamais les idiots... Et puis, ce Judal tombe parfaitement dans cette catégorie. Sa façon de marcher, sa façon de parler, tout en lui criait arrogance. Même que si je l'examine un peu plus, je suis sûre qu'il s'est tatoué ce mot en quelque part sur lui. Et puis, quelle question idiote. Quel intérêt à empoisonner un adversaire ? Son but n'est-il pas de nous tuer ? Car, je doute que Marde aime notre présence sur son île infernale. Ne préférant pas me laisser avoir par ses insultes, je décide de faire quelque chose pouvant nous aider à nous sortir de ce foutu pétrin. Trouver un plan. Judal doit maintenant savoir le pouvoir de Musume. Mais, il ne connaît pas le mien. Je n'ai d'ailleurs pas montré mon pouvoir à Hugo, alors lui non plus ne sait pas ce que je sais faire. De plus, le bleu à une lance, de ce que j'ai vu, il peut arrêter les balles de fusil en tournant sa lance entre ses doigts. Cela ne m'avantage pas du tout. S'il peut arrêter les balles de fusil, il va sûrement pouvoir arrêter mes cartes. Je ne peux pas me battre contre lui. Je range mon pistolet. De toute façon, je ne croit pas que je pourrais l'utiliser. Pas contre Judal. avec son rire, je crois que les fusils, ça ne lui fait rien. Musume aurait plus de chance contre Hugo. En plus, sa lance doit sûrement être faite de métal. La révolutionnaire n'aurait qu'à utiliser son pouvoir et il est désarmé. Je doute que Hugo décide vraiment de se battre au corps-à-corps si on agit selon le plan que je fais. Avec toutes ses blessures, il serait presque préférable qu'il fuit. Il n'a pas de chance au corps-à-corps. À moins qu'il soit des talents cacher. Ça reste à voir. Puis, lorsque je vois que Judal se met en position de combat, je cesse de penser. J'attrape les mains de Musume et utilise mon pouvoir. Lorsque je sens la douleur se répartir sur mon corps, je sais que ses blessures sont guéries et qu'elle ne doit plus ressentir la douleur des blessures soigner. Je ne vais tout de même pas la soigner complètement. Je ne suis pas suicidaire. Je dois être en mesure de me battre moi aussi. Alors, lorsque je sens que c'est assez, je relâche ses mains. J'allais me retourner pour commencer le combat lorsque j'entendis un merci gêner venant de sa part. Un sourire accueillit mes lèvres et je passais ma main dans ses cheveux amicalement.

« Survie, Musu-chan. »

C'est la seule chose que je lui dis avant de commencer mon combat. Je n'ai pas pu protéger Nana. Alors, je la protègerais le temps de retrouver Nana. Sinon, j'ai peur qu'elle soit déçue. Mais, je m'arrêtais de bouger lorsque je le vis sortir un den-den mushi. Ce n'est pas bon signe. Surtout lorsque je l'entends dire qu'on a un temps pour sortir. Pourquoi ? Que se passe-t-il ? On doit vraiment se dépêcher à s'occuper de lui. Puis, en voyant sa confusion, je sourie. Il n'avait pas vu que ce n'était plus Musume devant lui ?

« Désoler chéri, Musume est occupée, je vais m'occuper de toi pour le moment. »

J'utilisais même surnom qu'il m'avait donné avec le même ton et un petit rire. Quand je le vis charger sur moi, j'ai comme réflexe de me tourner de coter pour éviter son coup. Mais, il sauta et je baissai ma garde une fraction de seconde. Juste avant de recevoir un coup, je sautai évitant les jambes de Judal. Profitant de ma hauteur, je sortis des cartes et les lançai sur lui. Devrais-je sortir mon épée ? Non. Pas maintenant. Je ne veux l'utiliser qu'au dernier moment. Puis, lorsque mes pieds se posèrent sur le sol à quelques mètres de lui, je repris d'autres cartes. Par contre, cette fois, je laissais mon sang couler. Je serrais mes doigts autour, lacérant mes mains et imprégnant les cartes de sang. Je les lançais puis fondis sur lui. Je n'étais pas bonne au corps-à-corps, mais j'avais besoin de le toucher si je voulais transférer mes blessures. Tout ce dont j'avais besoin, c'était une ouverture de sa part.

Niveau de Vie : 80 %


© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] Tartaros#2 : Réunion & Infiltration   Dim 21 Juin - 23:02

Maître du JeuPnj | Maître du Jeu
avatar

Messages : 1521





Fratricide : 10 minutes restantes.




L’impitoyable roi de Tartaros souriait sans faillir devant le duo de frère qui se tenait devant lui. Ses yeux rouges flamboyants dévisageaient les deux rats comme le feraient des rayons X. L’enfer allait débuter et les quinze minutes seraient décisives pour la suite des projets de Marde Guille. Le combat débutait sans détour lorsque la colère de Luffy éclatait. Quel abruti. Il agissait comme le souhaitait l’homme le plus dangereux du monde. Luffy n’était pas un problème. Non. Le plus gros problème était son présumé frangin révolutionnaire. Lui par contre, Marde ne savait pas vraiment comment l’aborder et, il fallait bien l’avouer, si le chef de Tartaros ne trouvait pas une solution dans la seconde, les carottes seraient cuites pour sa personne.

Son sourire s’étirait lorsque le plus jeune des frangins, lui bondissait dessus avec son gear second. La solution était là et se trouvait être évidente. Tellement évidente que le chef de Tartaros s’en voulait de ne pas l’avoir trouvé de suite. Il avait vaguement envisagé d’utiliser sa pièce maitresse, mais pourquoi se donner cette peine alors qu’il pouvait s’amuser un peu avant de gagner cette bataille ?

Marde recouvrait ses bras de Haki pour contrer les deux attaques frontales provenant de ses adversaires bien décidés à en découdre avec sa personne. Le contact des Haki était violent et l’onde de choc résonnait sur toute l’île.


- Amusant. Tu es exactement comme le pensait Marde Guille, Monkey D. Luffy. Un gamin plein d’avenir, mais qui fonce tête la première. La petite leçon de Doflamingo ne t’a pas suffi, on dirait. Marde Guille va donc devoir te punir une seconde fois. Quant à toi, jeune révolutionnaire, il semblerait que tu vives parfaitement bien la disparition de ta partenaire. Comment se nommait-elle déjà ? Marde Guille l’a oublié. Il a du mal à se souvenir du nom de tous les rats ayant infesté son île.

Le contact se brisait, projetant le Dragon Céleste plus loin dans la pièce. Son sourire arrogant toujours sur les lèvres, ses yeux rubis constamment rivés sur ses deux adversaires. Avec lenteur, elle se redressait pour mieux surplomber les intrus les plus intéressants.

- En règle générale, toucher un Dragon Céleste est un crime impardonnable. Marde Guille pourrait demander l’aide de l’amiral Kizaru pour en finir avec vous, mais il a d’autres projets pour vous. Marde Guille aimerait vous apprendre une chose concernant ses capacités. Un simple contact avec Marde Guille, et c’est la soumission absolue. Par exemple, vous avez touché Marde Guille avec vos mains. Elles sont donc sous mon contrôle désormais.

Le brun mentait purement et simplement pour la simple raison qu’il n’avait pas activé son pouvoir à ce moment-là. Profitant de ce moment, il claquait des doigts et de multiples pétales de rose noir, du moins cela y ressemblait et c’était le signe de la manifestation du pouvoir de Marde, s’abattaient sur Luffy.

Son sourire devenait plus large et Marde reprenait une position plus digne avant de retourner s’asseoir sur son trône comme si de rien n’était. Puis, d’une voix calme, il reprit la parole.

- Marde Guille a gagné. Monkey D. Luffy, tu viens de rejoindre l’armée de Marde Guille a présent et il t’ordonne d’éliminer ton très cher frère, qui se trouve être la personne juste en face de toi. Tu ne sais plus qui tu es, tu n’es plus rien hormis l’esclave de Marde Guille.
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] Tartaros#2 : Réunion & Infiltration   Lun 22 Juin - 23:21

Maître du JeuPnj | Maître du Jeu
avatar

Messages : 1521





Le cauchemar continue : Démon du passé.




- T'oublier ? Toi, alors que je te considère comme mon cher petit frère ?

Se grand sourire c'était arrêter devant lui, on pouvait entendre un petit rire étouffé, toisant du regard le chirurgien, et d'un coup écarta ses deux bras comme pour mieux accueillir à l'intérieur celui qui avait, fus un temps, partie de sa famille. celui en qui il avait mit beaucoup d'espoir à l'époque, quelle déception. Non, du gâchis.

- Essaye Law ! Moi qui ait veillé sur toi dans l'ombre ! Fufufu ! Prend ma tête si tu la veux tellement !

Un immense rire sinistre emplit la salle, sa tête légèrement pencher en arrière avant de revenir vers l'avant avec un air plus sérieux, un sourire toujours dessiner sur son visage. Bien que caché, son regard était fixé sur le shichibukaï, celui qui aurait pu être son bras droit s'il l'avait voulu, son autre petit frère comme il aimait le dire, après tout n'étaient-ils pas une grande famille ?

- Me servir de lui ? Fufufu ! Je vois que me connait mal mon cher Law.

Le parrain de l'ombre s'empêchait d'être hilare, scrutant toujours son adversaire, la tête légèrement penché pour mieux l'observer, les mains de nouveaux dans ses poches. C'était ça d'être grand, mais ça le rendait plus imposant.

- N'oublie pas que c'est de ta faute si mon cher petit frère est mort ...

Le sourire s'étira d'avantage à l'idée de dire des mots cruel et pourtant vrai. Si Corazone n'avait pas rencontrer la route de Law, il n'aurait pas disparut durant six mois ainsi on n'aurait pas pu voir la différence entre les attaques de marines lorsqu'il était présent et quand il ne l'était pas. Et le fruit Ope Ope serait entre les mains du jeune maitre.

Lorsque Law se retrouva derrière lui, en tournant de moitié sa tête, son sourire s'inversa, la bouche entrouverte. Il avait à peine eut le temps de tendre sa main au dessus de lui que maintenant il n'était plus à la bonne place, comme c'était contraignant. Puis Law hurla douleur, tandis que l'homme de l'ombre partit dans un rire bien plus puissant que les autres avant de s'arrêter plaçant sa main au dessus de Law, et souleva son index.


- Maintenant meurt.

Un fil fut tirer à grande vitesse de son doigt comme une balle de pistolet pour transpercer Law, puis une autre, encore et encore, mitraillant ainsi le médecin déjà mal en point. Bien sûr c'était lui-même qui s'infligeait toutes ses blessures, mais ça il ne s'en rendait pas compte, c'était tout l'intérêt de cette salle, on ne pouvait se soustraire à son pouvoir, on y était condamné, comme prisonnier d'un cage. Mais l'homme au manteau en boa rose ne s'arrêta pas là, son sourire s'effaça comme pour en finir plus vite avec sa victime. Le transformer en passoire n'était plus intéressant, cette fois-ci tous ses doigts furent écartés, chacun un fils, et d'un geste vif, lacéra le pauvre, abimant d'avantage son corps et tous ce qui étaient dessus.
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] Tartaros#2 : Réunion & Infiltration   Mar 23 Juin - 0:07

Monkey D. Luffy2
avatar

Messages : 1003

Vous autres… Pardonnez-moi car j’ai péché !
Traffy & Sabo & Zoro & Marde

Les évènements allaient beaucoup trop vites pour lui… Comment devait – il prendre cet échange avec le Supernova ? Il peut encore sentir cette douche chaleur sur ses lippes. Le baisé était d’une douceur qu’il n’aurait jamais deviné de « sa » part jusqu’à cet instant. Pourtant, il se sentait bizarre…. Parce qu’il avait apprécié enfin…. Il le pensait mais, il refusait d’être considéré comme un gars « mignon » mais, le Chirurgien marquait un point : Il était sans voix. Qu’est-ce qu’il pouvait rajouter ? A part tenter de lui dire qu’il se trompe, qu’il n’était pas du tout mignon rien… Son cœur battait fort la chamade mais ça… Il n’en était pas conscient. Pourtant, il se retrouva troublé par la suite des paroles de son aîné. Il ne l’embêterait plus ? Il ne tenterait plus rien à son encontre ? Cela le rendit subitement triste et perdu en même temps. Ah vraiment… Les sentiments que cela pouvait être compliqués. Il le remerciait intérieurement d’arrêter de faire de telles choses et d’un autre côté, il regrettait un peu quelque part. Disons que maintenant qu’il avait ressenti à plusieurs occasions « ces » sentiments dont il ne captait rien, c’était le cas de le dire… Il aimerait bien en connaitre le fond mais, ils n’étaient pas au bon endroit en plus de ne pas être le bon moment pour eux ‘en parler. Est-ce que Traff’ya va oublier aussi ce qu’il a fait pour lui ? N’en reparleront ils jamais ? Cela le travaillait mais…. Il aurait aimé avoir des réponses ah qu’est-ce qu’il était en train de maudire son confrère pour le plonger dans un tel désarroi. Après tout, il se demandait si à la sortie quelque chose changerait entre-eux. Est-ce qu’il serait « froid » comme au début ou alors, comme maintenant il laisserait ses barrières aux vestiaires afin de pouvoir le laisser proche de lui ? Pourtant, comme cela ne lui ressemblait pas de tergiverser durant des lustres alors, il se reprit avant de partir sur des sujets qui lui ressemblait plus.

« Ne Traff’Ya… Rassure-moi… Rien ne changera hein ? Je veux dire… On restera aussi proches ? Tu ne vas pas instaurer une barrière entre-nous dis moi ! »

Il frisait même les yeux de cockers afin que Traffy ya change d’avis s’il avait pensé à cette finalité. Il aimait passer du temps avec lui et puis, c’était étrange mais, il ne se voyait pas être séparé de « lui » abruptement comme ça…. D’un claquement de doigts… De là, ils s’échangèrent encore quelques mots, comme cette promesse qu’il lui offrit. Il comptait la tenir. Il ne souhaitait pas abandonner le capitaine des Heart Pirates pas comme ça surtout, qu’il semblait fragile à cet instant. Qui aurait cru, qu’il puisse imposer de tels sentiments de craintes à son aîné en étant allongé ainsi à cause de champignons ? Pas lui, il ne dissimula pas son sourire à ses réponses, ce dernier s’élargit même quand son koala admit qu’il ne s’était pas amusé depuis un moment. Il pouffa même, soulagé de ce poids… Car faut avouer qu’ils étaient déjà en désaccord sur plusieurs points alors, il ne souhaitait pas en rajouter un sur la longue longue liste.


« Alors…. Restons vraiment un long moment ensemble pour qu’on puisse s’amuser encore très longtemps d’autant plus avec tes nakamas ! Comme dit le dicton : Plus on est de fous, plus la fête est plus folle shishishishi !! »

Une autre promesse même si, celle-là était posée subtilement. Ils parlèrent de leurs futurs adversaires pendant un moment mais, comme à son habitude, Mugiwara demandas qui étaient les deux autres pirates mais, il n’écouta qu’à moitié. Rien qui ne sort de l’ordinaire jusque-là… Si ce n’est, qu’il en profite pour dire ce qu’il pense mais cette fois, sur le registre des émotions. Le sourire du Corsaire c’était un sourire qu’il voulait revoir et, le voir en train de rougir l’amuse même si, il ne s’attendait pas à une réaction de sa part. Il s’esclaffe tout doucement :

« Shishishi ! Alors comme ça toi aussi tu peux rougir ? C’est donc normal ? Et tu as chaud aussi ? Quoi qu’il en soit, je suis content d’être témoin de ton sourire et de ta rougeur héhéhéhé ! »

Un autre compliment sans arrières pensées même si, les questions pouvaient paraitres affreusement stupides. S’il avait su … Alors il aurait plus attention au médecin du groupe. Parce que la suite… Il avait encore l’impression que tout ceci s’était passé au ralentit. A peine avait-il enfilé à son poignet le bracelet de Nami, de sa navigatrice à qui il tenait comme la prunelle de ses yeux, voilà qu’il affrontait Zoro même si, ici on ne pouvait par décrire cela comme un duel car, s’ils se battaient réellement c’était par les mots… Zoro avait l’avantage car, ses paroles semblaient si véridiques et sorties de « sa » bouche même s’il était manipulé se révélaient semblables à un énorme coup de massue mais, ce n’était pas seulement sa vie qui était en jeu. Il y avait celle de son frère, de son Law et de son nakama ici présent mais, aussi les autres qu’il avait rencontré sur la plage ! Il ne pouvait pas se permettre de baisser les bras alors que d’autres, avaient mis leurs vies en jeu afin de ramener le plus de personnes possibles à la « surface ». De les sauver de ce gouffre dans lequel, elles ont été plongées par un seul homme : Marde Guille. C’est son frère qui lui sauva la mise en venant l’aider… Pourtant, il avait quand même usé de quelques coups amplifiés par le fluide de l’armement. Ceci dit, il retint sa respiration quand il vit les expressions des deux plus vieux se déformaient à cause d’une douleur apparente. Douleur qui ne le frappa pas mais, il arrêta d’y penser quand il se rendit compte que son bras droit était revenu à lui…. Son cœur était blessé, mais, les blessures étaient moins douloureuses devant le fait que son épéiste se rappelait de lui. Par sa faute ils finirent au sol et, s’échangèrent quelques paroles accompagné d’un sourire de son côté…. Il s’excusa pour ne pas l’avoir protégé… Il s’en voulait toujours de ne pas être resté sur l’île et pourtant… Il aurait vraiment aimé qu’il l’écoute. Qu’une telle situation ne se présente plus devant lui.

« HUM ! J’accepte si tu acceptes les miennes ! Sinon je ne veux plus rien entendre ce que tu me dirais d’autres ! J’entends plus rien ! Lalalalalalal »

Fit-il en se bouchant les oreilles. Cela suffit. Il ne souhaitait pas entendre quoi que ce soit concernant les actions ou paroles de Zoro envers son égard. Les souvenirs sont encore trais frais comme les paroles. Malgré tout, il ne souhaitait pas se prendre la tête avec lui à sujet. Car il était effrayé de ce qui pouvait en découdre et puisqu’il était ainsi, un bon vivant voulant profiter de chaque instant que la vie lui accordait…. Il décida de changer de sujet et de trinquer sans oublier de vendre les deux plus vieux. L’atmosphère était devenue agréable ! Ils parlaient tranquillement comme s’ils étaient à l’extérieur, dans l’herbe ou sur le plage ou bien encore sur le Sunny…. Il espérait qu’Usopp et Chopper n’aient pas faits trop de dégâts sur leur navire mais, vu ce qui s’était passé avec Merry, parce qu’ils ne souhaitaient sans doute pas recevoir les foudres de Franky, il devait être en bon état ! Le retour de Chopper Junior avait refait son grand retour et, Luffy l’avait confié à son allié ! Malgré tout, ils semblaient s’apprécier tous les deux, excuse qu’il usa afin de rassurer Zoro sur leur alliance se foutant royalement du corsaire frappant son frère pour une connerie qu’il avait dite… Encore une ! :

« Ah non pas seulement !!! Mais, cela restera secret shishishishi !!! Dans tous les cas vidons ces jus de Papaye !! »

Il s’était fait le lot de jus quasiment à lui tout seul si ce n’était pas quelque chose ça ! D’ailleurs, il parla de faire la fête sur plusieurs jours ! Cela semblait être une organisation complètement folle mais… Il était certain qu’ils s’amuseraient vraiment ! A la réponse de Sabo, son cœur devint plus léger… Même si, son esprit était occupé par Ace. Fête quelque chose tous les trois cela sonnait comme irréel. Il était terrifié de perdre l’un de ses aînés après les avoir cru morts tous les deux ! Est-ce qu’ils savaient tous deux qu’il avait ressentis ces deux dernières années. La réponse de Traffy ne l’étonne guère et son sourire, s’élargit jusqu’à ses oreilles à la réponse de Zoro :

« Bouh… Tu es vraiment pas drôle !! Tant pis j’organiserais une fête quand on aura récupéré ton équipage à l’île de Zou Na ! Et Sabo c’est une promesse hein ? ASL sera réuni à nouveau shishishi ! Super Zoro tu es le meilleur !! Je sais toujours pas comment tu fais pour boire autant avec Nami !!! Tant pis, j’essaierais d’être ton adversaire !!! »

Il savait qu’il serait un piètre rival pour le bretteur cela dit, rien que de parler ainsi et de « ça » permettait apparemment à son aîné de se reprendre. Bien que finalement, ce qui brisa cette ambiance fût l’annonce des pouvoirs de son frère alors que pour lui, c’était son rôle dans ce monde. Un révolutionnaire ? Pas que cela soit choquant en soit mais… Ce n’était pas son souhait… Avait-il changé son rêve ? Il ne savait pas mais, s’il était heureux ainsi… Alors, il n’avait pas son mot à dire et puis… Ce n’était pas si mauvais d’être chez les révolutionnaires.

« Je vois… Bah ! Tant que tu es heureux moi ça me va ! Donc Ace n’est pas au courant ! Je sens qu’il s’en foutra !!! Qu’est-ce que Sanji ne m’a pas dit ? Quoi qu’il en soit je suis content qu’Iva chan et Inazuma chan se portent bien ! D’ailleurs, j’adore tes chansons sont superbes !!! »

Il avait applaudit comme un demeuré ! Si Sabo pouvait chanter pendant les fêtes alors, ce serait d’autant mieux. Pour les capacités de ce dernier, il écouta attentivement ce que ses deux aînés lui expliquèrent. Et lui, tout ce qu’il retint c’est que maintenant, tout le monde saurait qu’il a piqué de la nourriture dans le frigo ! Le rire de Zoro le surprit mais, cela lui faisait un bien fou de l’entendre ! Il lui avait manqué aussi et son commentaire le tordit de rire qu’il tira un peu la langue :

« Hé je suis pas le seul fautif, Chopper, Usopp et Brook aussi mangent dans le frigo !!! »

Un dernier moment de détente avant que tout cela ne se brise. C’est à partir de là, que tout commença, du moins, leurs cauchemars respectifs. Il commençait à comprendre que quelque chose n’allait pas…. Enfin, que son pouvoir semblait être une malédiction. Surtout quand, il le vit se plier de douleur et là… Ce fut le début de la fin… Sabo les informa tous les trois que les autres étaient en danger et Luffy, commençait à s’inquiéter pour eux tous mais…. Il n’arrivait pas à se convaincre de partir avec son nakama et son confrère…. Il devait sauver les autres…. Il était là pour cela mais, il ne permettrait pas qu’il arrive malheur aux proches de Ace ainsi que de Sabo alors, il leur annonça sa décision. Le Shichibukai semblait être encore contre sa décision toutefois, il trouva la parade afin de l’empêcher de lui tenir tête ! Il lui confia son chapeau de paille. C’était son plus précieux trésor… Il lui avait mis sur la tête et… Sa réponse le fit sourire :

« Je te fais confiance ! »

C’était la dernière chose qu’il sera capable de lui dire car, le "Seigneur" de cet enfer se présenta devant eux. Luffy avait serré les poings. Il ne pardonnerait jamais à ce monstre… Pourtant, la disparition de son partenaire du début le paniqua… Cet enfoiré…. La seule chose qui l’empêchait de perdre les plombs, c’était de savoir qu’il avait son chapeau et Chopper Junior ! Il espérait qu’il s’en sorte quant à Zoro…. Il lui donna l’ordre d’aller récupérer Nana et de sortir d’ici… Il fallait qu’il parte… Que tous partent et…

« A tout à l’heure Zoro !!! Maintenant…. A nous deux Marde Guille… »

Son sang bouillonnait… Incapable de réfléchir plus longtemps ! A quoi cela servait de réfléchir quand il y avait une minuterie hein ? 15 minutes ? Il devait permettre à tout le monde de partir d’ici. Il lança son attaque enduite de fluide combinée à celle de son aîné… Le choc… Si personne sur l’île ne le ressentait c’est qu’il y avait un problème de leur part… Tout cet endroit trembla que la poussière de souffre s’échappa de plusieurs pores... Des fissures se manifestèrent à nouveau sous leurs pieds mais, les paroles de cet emmerdeur résonnèrent encore de plus belle…

« FERME LA ENFOIRÉ ! JE VEUX MÊME PLUS VOIR TA SALE FACE DEVANT MOI ! »

Ils envoyèrent ensemble voler leur ennemi à plusieurs mètres dans un « brouhaha ». Par contre.. Ses prochaines paroles ne l’énervèrent qu’un peu plus ! Comment ça ? C’était impossible…. Est-ce que cela signifiait que son frère et lui allaient tomber sous son joug ?

« Dragon Céleste ? Tu n’es qu’un Clown qui ne fait même pas rire ! Un pauvre bouffon complètement fou ! TU ME DONNES ENVIE DE VOMIR ! »

Et puis quand il vit cette ruée de pétales ? Il ne sait pas… Mais ces dernières s’abattirent sur lui et… Il eut mal tout ce qu’il put dire avant de perdre le contrôle c’est tout en essayant de se débattre en gesticulant ses bras ce fut..

« SABO SAUVE TOI ! »

Il eut mal…. Et ses bras tombèrent le long de son corps… Il s’agenouilla devant son nouveau "roi"… Sa tête était vide… Plus que d’habitude… Il n’y avait rien… Pas un souvenir… Rien… C’était le noir complet… Ses yeux étaient devenus rouges… Seule cette voix était important et d’une voix morne et calme il…

« Vos désirs sont des ordres maitre ! »

Avant même qu’il laisse le blondinet faire quoi que ce soit ou dire quelque chose… Il se mit en Gear 2 avant d’user de la technique de Gomu Gomu no Jet Mace. Le Chapeau de paille frappa ce danger pour son maître, d’un coup de pied retourné enrobé de haki le faisant traverser plusieurs parois et galeries… Encore une fois.. Un nouveau tremblement fit rage… Il usa du Soru pour se retrouver derrière Sabo et utiliser une autre technique qui se nomme Gomu Gomu no Jet Spear. Pour cette dernière, Marde pouvait voir son nouveau jouet, joindre ses pointes de pied et étirer ses jambes comme une lance pour frapper son ennemi. Et sous son Gear 2 cette technique, était capable de perforer le métal en un coup ! Un coup fatal qu’il venait d’asséner à son propre frère… Frère dont il pouvait entendre le cri et qu’il venait de renvoyer vers Marde ! Comme il l’avait fait plus tôt avec Zoro bien que là… Il passa sous le champ de vision du dragon céleste pour épouser plusieurs murs qui s’écroulèrent sous son passage…. Le choc était violent… Plus violent que le premier et le bruit de la collision était plus terrible… Le révolutionnaire crachait du sang mais, il n’éprouvait rien… Il devait le tuer… Son frère son maitre à dit ? Il n’éprouvait rien pour cet homme…. Il était clair qu’il ne lui laisserait pas le temps de se reposer. En cet instant Mugiwara était devenu une véritable machine de guerre…

Il se précipita de nouveau devant lui… Tout en se mordant le pouce cette fois…. Oui, après le Gear 2 voilà qu’il comptait en finir avec le Gear 3. Il ne parlait plus, il murmurait juste des mots tels que « tuer, tuer, tuer »…

Survolant son frère dans les airs… Qui était encore allongé il usa de :

« Gomu Gomu no Eléphant Gatling »

Luffy passa ses deux bras en Gear 3, les renforça grâce au Haki de l'armement et débuta une série de coups de poing titanesques en direction de son adversaire. Ceci une fois, que ses deux bras gigantesques aient rencontrés le plafond brisant ainsi, plusieurs roches provoquant plus ou moins une onde de choc et ce fut pire quand il frappa de toutes ses forces ce sol où se trouve son ennemi… Pour sûr qu’il était en train de détruire fortement les fondations de cet endroit en frappant ainsi sans aucune retenue. Peut-être même, que ses poings étaient visibles par d’autres membres d’autres groupes… Une chose était certaine… A cette allure…. Il allait ensevelir tout ce petit monde alliés comme ennemis ! Si ces derniers ne partaient pas de suite risquaient de se faire écraser par des tonnes de roche mais… Voilà, il semblerait que le révolutionnaire n’ait pas dit son dernier mot… Car dans sa mission de le tuer… Il ne s’était pas rendu compte que son ennemi avait pu s'extirper de ses coups au bout d'un moment et, s’était élancé vers lui… Quand il s’en rendit compte…. C’était trop tard…

« AAAAARGH ! »

Un goût cuivré sur la langue, des filets de bave sortirent de sa bouche et voilà, qu'il s'écrasa plus loin en arrière…. Il venait de recevoir un goût de tuyau enduit d’un haki plus puissant que le sien…. Une autre onde de choc fit tressaillir l'endroit brutalement. Il cracha et grimaça de douleur… Il était là à faire l’étoile… Cet enfoiré… Il allait le lui payer… Hors de question… Qu’il s’en prenne à son "maître"… Il se releva et toujours en mode Gear 3 il décida de sortir une autre attaque redoutable de sa part :

« Gomu Gomu no Gigant Pistol »

La douleur était là… Mais, son ordre de « mission » passait avant tout… A cette allure… Les 10 minutes allaient vraiment être raccourcies…. Ce ne serait pas étonnant que ses anciens alliés doivent éviter plusieurs rochers puisqu’ils étaient en dessous de lui bien que, même au-dessus… Ils risquaient gros… Cependant, le danger que représentait le blondinet… Semblait avoir de l’énergie à revendre… En effet, il n’arrivait pas à le toucher… Certes, le Gear Third lui faisait perdre de la vitesse en échange d’une force monstrueuse… Mais là… Il avait l’impression de jouer à ce jeu d’assommer les taupes avec une massue… Même autour d’eux, des gros débris de roches tombaient ce qui, l’égratigna au passage. Pourtant, ce type n’arrêtait pas de bouger… Il créa plusieurs trous sans arriver à le toucher un peu partout dans la salle. De plus, A force d’user de cette technique de manière aussi irréfléchie…. Il ne se rendit pas compte…. Qu’il devint petit à petit invisible pour Marde Guille et même lui…. Il ne voyait plus rien si ce n’était que le noir complet.. En effet…. Toutes ces attaques venaient d’emplir cette « place » d’une fumée épaisse… Est-ce qu’il l’avait eu ? Avait-il réussi à tuer son « frère » ? Il toussota plusieurs fois après avoir repris sa forme initiale… C'était impossible qu'il ait pu survivre à ça enfin.... Pas avec tous les dégâts occasionnés sur l'endroit. Et soudain... Il sentit une main sur sa nuque…. Et avant même qu'il ait pu esquisser un geste contre cette "apparition" il entendit :

MIRROR PSY

Emi Burton


Niveau de vie : 85 %
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] Tartaros#2 : Réunion & Infiltration   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

[Event] Tartaros#2 : Réunion & Infiltration

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant

 Sujets similaires

-
» EVENT ► Réunion des Mangemorts
» [Event] Tartaros#1 : Taizone, Anzu, Angela
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» event coupe du monde la semaine prochaine
» Comment régaler pour la prochaine réunion ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Ile des flammes-