AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Je t'ai trouvé ! [Robin et Bailey]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Je t'ai trouvé ! [Robin et Bailey]   Sam 28 Mar - 12:45

Roronoa ZoroBretteur des Mugiwara
Bretteur des Mugiwara
avatar

Messages : 1815

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Nope




Feat Nico Robin et Suzanna Bailey

Je t'ai trouvé !



Voilà quelques mois que Robin a été sauvé par l'ennemi... Comment faire pour la retrouver ? Savoir que je n'ai pas réussi à la récupérer bien plus tôt me met en rogne. Pourquoi n'ai-je pas réussi d'ailleurs ? Un douloureux flash me revient en mémoire... Ah oui... Cette fille... Cette gamine aux cheveux roses... Elle m'a grillé le cerveau avec toutes ces insinuations sur le chapeau de paille. Pourquoi m'a-t-elle dit tout ça ? Pourquoi est-ce que j'aurai fait partie de son équipage ais que je ne m'en souviens pas ?! Un mal de crâne reprend le contrôle de ma tête et je lâche un soupir. Je ne comprends vraiment rien, je suis sur les nerfs et personne ne peut me fournir d'explications valables ! Bizarrement, tout le monde m'évite aujourd'hui... Les hommes qui ont l'habitude d'essayer de me jouer de sales tours ne tentent rien et ça me surprend un peu... Peut-être ont-ils enfin compris que toucher mes sabres risquent de leur coûter la vie ? Je n'en sais rien... Je ne comprends plus rien... et c'est royalement frustrant !

Quelques jours plus tard, notre maître veut retourner sur l'île des hommes poissons pour discuter affaire avec le roi mais avant cela, il nous a demandé, encore, de retrouver quelques hommes sur l'Archipel des Sabaody. Rien que ce lieu me fait revenir quelques souvenirs... C'est douloureux puis joyeux et je n'aime pas ça. N'attendant pas réellement les ordres puisque je sais déjà, dans les grandes lignes, ce que Marde va nous dire, je descends du bateau et regarde le numéro du groove. Le 51. Je reprends ma marche et à peine quelques pas plus loin, je ressens quelqu'un à mes côtés... Tashigi.

- Encore toi ?! Mais tu ne peux pas m'oublier deux minutes ?!
- Si je le fais, tu vas encore te perdre et je vais être obligé de te chercher partout sur l'île
- Comment veux-tu que je me perde ?! Il y a des numéros écrits partout et si je ne retrouve pas mon chemin, je peux toujours demander la route aux habitants !!
- Oh, tu as tout prévu pour une fois ? Tant mieux... mais je viens avec toi quand même

Dit-elle avec un sourire amusée. C'est officiel, elle me tape sur le système ! Comment je fais pour survivre avec une fille pareille ?! C'est un réel démon ! Me résignant une fois de plus – et surtout parce que je n'ai pas le choix – je pars en sa compagnie vers le centre de l'île. Tout le monde se retrouve ici, des pirates, des chasseurs de prime... même des hommes poissons... Par où commencer pour recruter quelques personnes ? Mon regard se pose sur une taverne... Oui, cela peut-être l'endroit idéal pour commencer des recherches. J'y entre avec la demoiselle et m'accoude au bar n commandant un verre. En attendant, j'observe les gens présents mais rien ne semble faire l'affaire... Beaucoup de grandes gueules mais très peu d'entre eux ne mordent réellement... Déception totale. Soudainement, une sensation me fait relever la tête et regarder vers l'extérieur... Cette présence... ? Se pourrait-il que... ? Sans attendre mon verre, je sors de l'établissement... Quelqu'un était là il y a encore quelques minutes... Je suis mon instinct qui, pour une fois, ne me fait pas défaut et après quelques minutes de marche, j'aperçois une silhouette bien familière non loin. Robin était là, de dos... et elle ne semblait pas m'avoir repéré pour le moment. En voilà une aubaine ! Je la suis pendant quelques minutes en étant le plus discret possible et elle s'arrête devant un magasin de chapeaux... Pourquoi ai-je une impression de déjà-vu ? Secouant la tête pour empêcher tout souvenir de me troubler comme la dernière fois, je me dirige vers Robin. Elle tourne enfin la tête et son sourire disparaît tandis que le mien s'agrandit.

- L'Archipel est bien le dernier endroit où je pensais te revoir... Nico Robin


© Codage By FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je t'ai trouvé ! [Robin et Bailey]   Ven 3 Avr - 9:04

Nico RobinBandit
avatar

Messages : 3198

Navigation
Doriki:
1906/6000  (1906/6000)
Fruit du Démon: Hana-Hana no Mi





Rencontre amicale ?




Les mois passaient et tous se ressemblaient comme deux gouttes d'eau. L'ambiance sur le Thousand Sunny était des plus sombre que l'histoire de l'équipage des Mugiwara ai connu. Tout le monde ressentait un immense vide sur le navire. Les absences de Zoro, Nami, Franky ainsi que celle de Brook étaient véritablement palpable. Pour tout le monde. Même Sanji était attristé par la disparition de Zoro. Et quand on sait à quel point ces deux-là passaient leurs temps à se prendre le bec on peut dire, sans avoir peur de se tromper, que cette situation était difficile pour tout le monde.

La seule lueur de bonheur ayant brillé sur le navire était celle du retour de Nico Robin au sein de son équipage. Les derniers survivants étaient tellement heureux de la revoir qu'une petite fête avait été organisée. Mais elle n'avait que peu de saveur sans les autres Mugiwara. Ne sachant que faire, les membres restants de l'équipage avaient trouvé refuge chez Shakey et Rayleigh afin de réfléchir à un début de plan.

Profitant d'un moment de répits, Robin quittait ses amis pour se balader un peu dans l'enceinte de l'île. Préférant rester invisible, la belle brune vagabondait uniquement dans les Groove les plus fréquentés et passait le plus clair de son temps à analyser les vitrines. Mais cet exercice lui donnait mal au cœur. D'habitude, l'archéologue de l'équipage s'amusait à faire du shopping avec Nami, mais depuis que la rousse n'était plus parmi eux, l'envie de faire des achats était moins présente.

La brune laissait son regard bleuté se perdre parmi les nombreuses vitrines et plus particulièrement sur celles comportant des chapeaux. C'était l'une des seules choses qui lui permettait d'oublier, temporairement, la situation dramatique qui sévissait dans l'équipage. Alors qu'elle regardait une vitrine qui présentait des chapeaux de cow-girl d'une beauté rare, l'archéologue trentenaire entendait une voix derrière elle. Une voix très familière. D'un geste vif, Robin se retournait pour fixer la personne. Devant cette vision, Robin perdait son air joyeux et souriant pour laisser place à un air troublé. Mais bien vite, son sourire revenait et Robin reprenait pied.


- Bonjour Zoro. Je suis contente de voir que tu te portes bien. À en juger par la couleur de tes yeux, tu n'es pas encore redevenue toi-même. Mais ça viendra, j'en suis certaine.

La belle femme lui adressait un beau sourire fraternel. Même si son ami était dans le mauvais camp, Zoro restait toujours Zoro et il était hors de question de l'attaquer où de lui faire du mal. De toute façon, Robin n'avait que peu de chance de gagner contre un homme comme lui.

Le regard bleu de la demoiselle fixait le bretteur avant de reprendre avec une grande douceur.


- Qu'est-ce que tu fais ici ? Tu n'es pas là pour faire les boutiques, je suppose. Peut-être es-tu là pour servir ton « maître » ou bien, tu es là pour me ramener à ses côtés ? Si c'est le cas, la réponse est non. Ma vraie place est avec Luffy et tu le sais très bien au fond de toi. Tout comme la tienne.
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je t'ai trouvé ! [Robin et Bailey]   Sam 4 Avr - 2:50

Suzanna Bailey♠ The Truth Seeker ♠
♠ The Truth Seeker ♠
avatar

Messages : 87

Je t'ai trouvé !
Suzanna Bailey Feat Roronoa Zoro & Nico Robin


Ce qui est bien dans la vie de journaliste, c'est que nous sommes toujours les premières personnes à savoir ce qui se passe dans le monde si grand. N'est-ce pas quelque chose de merveilleux ? Les premières places pour voir le monde changer. Mais, le problème dans ce métier sont les imbéciles. Décidément, il y en a dans tous les domaines. Même dans le journalisme. Quelle tristesse. Comme c'est affreux ! Je les déteste tant. Eux qui ne savent faire catastrophe par-dessus catastrophe. Et les journalistes qui avaient écrit aujourd'hui tombaient bien bas dans cette pauvre catégorie. Je n'arrivais pas à croire que des idiots comme eux avaient écrit de telles choses à mon sujet ! C'est inacceptable. Cela fait déjà quelques mois que je suis de retour dans mon petit monde de journalisme et des ignorants, imbéciles, des petites vermines sans éducations parlent contre moi ?! Ne savent-ils donc pas qui je suis ? Ne savent-ils pas ce qui est arrivé à la journaliste qui m'avait traité d'alcoolique ? Eh bien elle essaye encore de refaire sa réputation, même si j'ai écrit mon article sur elle il y a plusieurs années. Mais, là, des médiocres écrivains improviste de quelques heures croient qu'ils peuvent dire que je ne sais rien sur le monde ? Que mes articles sont faux ? Une visite chez eux s'impose. Mais, tout d'abord, il faut se calmer un peu, et quoi de mieux qu'un verre de vin bien froid pour se refroidir le sang. Je n'avais même pas encore demandé à mon seul servant quoique se soit, et il me tendait déjà un verre à moitié plein. Que charmant jeune homme. On dirait qu'il lit dans mes pensées.

Après plusieurs longues minutes, je terminai enfin mon verre. Il ne restait plus une goutte. J'avais retrouvé mon calme, selon Chase. Il était temps. Je ne me pouvais plus d'attendre dans mon bureau. Je ne voulais qu'une chose, rencontrer ceux qui m'avait rabaissé. Ils auraient très bien pu m'appeler une sorcière et je serais de bien meilleures humeurs. Lorsque mon cher valet termina de laver le verre, il revint avec mon ombrelle. Je n'avais pas particulièrement envie d'avoir un coup de soleil à cause de quelques ignorants. Je me regardai une dernière fois dans le miroir pour m'assurer de la perfection de mon habit. Je replaçai quelquefois les plumes de mon chapeau et ordonnai au moins cinq fois à Chase de refaire les boucles dorées sur mes manches. Parfait. Tout est parfait.

« Chase, replacer les plumes de votre habit, elles sont trop vers la droite, elles cachent votre visage. »

Lorsque tout était à mon gout, je suis sortie de ma maison avec Chase derrière moi, prenant soins que les longs rubans en tissu, dans mes cheveux, ne touchent pas au sol. De l'air frais ! En fin de compte, j'irais peut-être voir ces pestes un peu plus tard dans la journée. Aujourd'hui, la température était si belle, comme à tous les jours en fait, j'avais envie de marcher un peu. On ne sait jamais, peut-être trouverais-je quelques petites vérités sur le monde. Tant de chose s'est passée, c'est dur de suivre l'actualité. Peut-être y a-t-il quelqu'un sur l'île qui sait quelque chose sur ce Marde. Peut-être aurais-je dû demander à Sourcream C. Luciela... Non. Je ne fais pas confiance à cette dame. Pensant à elle... J'observai discrètement les alentours. C'est gardes me suivent. Eh bien, ils savent être discret. C'est excellent. Durant plusieurs minutes, Chase et moi avons marché sur l'île. Il faisait bien chaud. J'allais dire à mon serviteur de me trouver une place pour relaxer sous l'ombre lorsque je vis quelqu'un. Ou plutôt deux personnes. Je sentais mon sourire s'agrandir sur mon visage. Nico Robin et Roronoa Zoro. N'étant pas très loin, je pouvais parfaitement entendre ce qu'ils disaient. Et je ne pouvais m'empêcher de rire, donc annoncer ma présence.

« Ne suis-je pas chanceuse de vous voir Nico Robin, l'enfant démoniaque et Roronoa Zoro, le chasseur de pirate ? Deux pirates du même équipage et pourtant séparer par un homme dont personne ne connaît ses intentions. N'est-ce pas quelque chose d'une grande tristesse ? »

J'avais l'attention des deux pirates. Mais, à qui allais-je soutirer des informations sur ce Marde Guille ? Décision et décision. Je marchais autour de Nico Robin et ensuite autour de Roronoa Zoro. Que des décisions.

« Alors, dites-moi, jeunes gens, que savez-vous donc de la nouvelle menace qui plane au-dessus de nos pauvres têtes ? »

Je n'avais pas besoin de mon fruit du démon pour le moment. Après tout, je ne savais pas qui j'allais choisir. Pourquoi perdre de l'énergie à l'utiliser ?




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je t'ai trouvé ! [Robin et Bailey]   Sam 11 Avr - 17:21

Roronoa ZoroBretteur des Mugiwara
Bretteur des Mugiwara
avatar

Messages : 1815

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Nope




Feat Nico Robin et Suzanna Bailey

Je t'ai trouvé !



Sabaody. C'est la première fois que j'y mets les pieds et pourtant j'ai une étrange impression de déjà-vu. Je ne sais pas si c'est normal... A dire vrai, je m'en balance un peu, je ne suis pas ici pour faire du tourisme. Si je suis là, c'est avant tout parce que nous avons eu ordre de trouver des nouvelles recrues pour Marde. Comme si c'était facile à trouver... Oh des hommes voulant faire partie de l'équipage, il y en avait plus qu'on ne pourrait le croire... Mais aucun d'eux n'est assez fort pour rester longtemps. Quelques-uns font figure d'exception mais ils sont tous affreusement rare ! Le départ de Robin – enfin disons plutôt son sauvetage par l'ennemi – a causé un gros bordel au sein de l'équipage. Pour d'obscures raisons, 10 personnes ont été tué... et maintenant il faut les remplacer. Autant ne pas rentrer bredouille si on tient un tant soit peu à la vie... et j'y tiens à la mienne !

A peine venions-nous de débarquer, que Tashigi me suit comme une mère poule et elle me propose son aide. J'ai beau refuser, elle reste quand même... Tout en me soutenant que si elle ne venait pas avec moi je pourrais me perdre... Non mais comment je pourrais me perdre ?! Tous les groves sont numérotés et au pire j'ai une langue et je peux m'en servir ! Mais même avec de si bons arguments, elle ne lâche pas l'affaire et me suit... J'abandonne. De toute manière, plus têtue qu'elle, ça ne doit pas exister ! Je passe ma main dans ma poche et quelque chose attire mon attention. Une carte ? Qu'est-ce que ça vient faire là ça ?! Une inscription est gravé dessus « Ne m'oublie pas » signé d'un nom et d'une date. Oh ? Serait-ce cette fille aux cheveux roses qui m'a laissé ce souvenir en cadeau la dernière fois ? Je n'arrive pas à m'en souvenir. Je me souviens du mal de crâne qu'elle m'a procuré avec toutes ces informations sur l'équipage de ce gringalet au chapeau de paille... J'en faisais soit disant partie... Ça ne peut pas être vrai. Si ça avait été le cas, ne serais-je pas avec eux en ce moment ? Refusant d'avoir à nouveau une migraine de 3 jours, je range la carte dans ma poche et pars remplir ma mission avec une Tashigi collée aux basques. Mon jour de chance quoi.

Nous finissons par élire domicile dans une taverne, mais personne ne semblait faire l'affaire. Pourtant après avoir commandé un verre, un sentiment bizarre s'empare de moi et je quitte précipitamment la taverne. J'entends Tashigi me crier de revenir mais trop tard, j'ai juste envie de suivre mon instinct et de savoir s'il ne m'a pas joué un vilain tour cette fois. Après quelques minutes de marche, un sourire amusé illumine mon visage. Alors ça pour une surprise... Nico Robin ! Elle est en face de moi, en pleine recherche d'un nouveau chapeau semblerait-il. Elle ne m'a pas remarqué. Parfait. Je m'approche d'elle et l'interpelle. La demoiselle se retourne et perd très vite son sourire. Elle le retrouve assez rapidement et elle... me salue ? J'arque un sourcil, indécis.

- A quoi tu joues là ? Tu peux m'expliquer ? Pourquoi agis-tu de cette façon... aussi... gentille ? Tu pourrais mourir aujourd'hui et ça ne semble même pas te préoccuper...

Je ne me souviens même plus qu'elle faisait partie de l'équipage de Marde. Enfin je sais qu'elle y était mais cela fait un moment qu'elle a été sauvée et depuis, Marde veut la retrouver... mais j'ignore pour quelles raisons.

- Je te laisse deviner la raison de ma présence ici. Pour ce qui est de te ramener auprès de notre Maître, c'est peut-être le cas... Je crois qu'il a quelques questions à te poser Déclarais-je amusé... Avant de perdre mon sourire à la simple évocation du nom de ce capitaine. Est-ce qu'on peut m'expliquer à la fin pourquoi tout le monde pense que je fais partie de cet équipage ?! Epargne-moi ce sujet tu veux. Je n'ai pas envie d'avoir de nouveau un mal de tête et des questions sans réponses à l'esprit pendant des jours. Je ne connais pas ce Luffy, je ne sais même pas qui il est et, pour être honnête, je m'en fiche. Le seul endroit où je dois être, c'est avec Marde et personne d'autre

Têtu ? Non, jamais de la vie. Alors que nous débattions tranquillement sur nos désaccords respectifs, quelque chose, ou plutôt quelqu'un, nous empêche de continuer. D'abord un rire, puis une phrase. Robin et moi tournons nos têtes simultanément vers une jeune femme... Elle connaît nos noms. En même temps, tous les journaux en parlent, ce n'est pas difficile. Quoi ?! Encore une qui me sort que je fais partie de l'équipage du gringalet ?! Veulent-ils réellement tous mourir aujourd'hui ? Je pose ma main sur la garde de mon épée, cette femme ne m'inspire absolument pas confiance. J'ai déjà beaucoup de mal à faire confiance à quelqu'un... mais, là... c'est pire. Elle marche autour de Robin, puis de moi... Ça commence doucement à m'agacer

- Premièrement, je ne sais pas qui tu es et je m'en fiche royalement. De toute manière, même si tu me donnais ton nom, je l'oublierais dans la minute qui suit. Deuxièmement, arrête de tourner autour de nous comme ça ! Nous ne sommes pas des morceaux de viande ! Surtout que l'Archipel est tristement connu pour ses ventes d'esclaves et j'ai d'autres choses à foutre que d'en devenir un Et pour finir, c'est une conversation privée... alors dégage ! Tu nous déranges


© Codage By FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je t'ai trouvé ! [Robin et Bailey]   Mer 22 Avr - 9:11

Nico RobinBandit
avatar

Messages : 3198

Navigation
Doriki:
1906/6000  (1906/6000)
Fruit du Démon: Hana-Hana no Mi





La presse est parmi nous.




La demoiselle fanatique des chapeaux restait un bon moment à contempler son ami aux cheveux verts. C'était d'une tristesse infinie que de savoir l'équipage brisé une nouvelle fois, mais Robin faisait pleinement confiance à son capitaine pour réunir tout le monde et que tout le monde puisse repartir à l'aventure dans les plus brefs délais. L'archéologue des Mugiwara écoutait les propos du bretteur en silence et consentit enfin à lui répondre après avoir jugé qu'il ne lui voudrait aucun mal. Du moins pour le moment. Affronter Zoro serait une pure folie puisqu'elle était très loin d'avoir son niveau.

- Pourquoi je suis aussi gentille ? Parce que je suis moi-même. Une femme gentille ayant trouvé sa place dans le monde. Depuis l'instant où j'ai trouvé ma place, je peux vivre comme je l'entends et faire ce qu'il me plaît. La mort ne me fait pas peur. Ou du moins ne me fait plus peur, parce que j'aurais toujours mes amis pour moi. Ils ont été là une fois pour moi. Pourquoi ne seraient-ils pas là une seconde fois ? Même toi, tu étais là Zoro. Sur les remparts d'Ennies Lobby. Tu étais là lorsque Luffy a déclaré la guerre au monde entier. Et tu sais pourquoi il a fait ça ? Pour moi. Rien que pour moi. Alors, si tu me demandes de choisir entre Marde et Luffy, laisse-moi te poser une question : qu'à fait Marde pour moi, hormis me faire combattre ma sœur de cœur ?

Robin eut un petit sourire tendre, alors que ses yeux bleus plongeaient dans ceux du second des Mugiwara. La brune attendait une réponse, mais elle fut interrompue par la visite d'une femme plus qu'étrange. Cette dernière leur tournait autour comme un vautour prêt à dévorer un cadavre desséché au milieu du désert.
L'archéologue la regardait un petit instant lorsque Zoro l'envoyait balader.

Visiblement, cette femme voulait en savoir plus sur Marde Guille, mais la raison principale en était inconnue. Robin prit la parole un peu après, tout en fixant l'intruse.


- Suzanna Bailey si je ne m'abuse. Vous êtes une journaliste à la réputation... particulière. Je me demande pourquoi une sommité dans le monde du journalisme cherche à en savoir plus sur cette menace, comme vous dite. Cela risquerait de mettre votre vie en péril. Remarquez...

La brune trentenaire regardait un peu les alentours et eut un grand sourire en voyant des agents du gouvernement surveiller la scène. Robin devait admettre que la journaliste savait s'entourer à la perfection et que ses gorilles étaient vraiment très doués dans leurs domaines.

- Avec une équipe de garde du corps comme celle que vous traînez, vous n'avez rien à craindre. Pour avoir passé plus de vingt-ans à les fuir, je sais de quoi je parle. Seulement, miss Bailey, je ne suis pas très rassuré de voir autant de monde appartenant au gouvernement autour de moi. Qui me dit qu'ils ne vont pas vouloir me capturer ? Où bien capturer mon interlocuteur ici présent ? Si vous voulez des infos, il va falloir leur demander de nous laisser seuls.

Première étape, éloigner le danger du gouvernement. Si les agents partaient, cela faciliterait grandement la fuite de Robin. Car oui, elle devait fuir le plus rapidement possible. Zoro voulait la ramener sur cette horrible île et cette femme journaliste allait sans doute écrire un article et mentionné le fait qu'elle se trouve sur Sabaody. Robin, ainsi que les autres, auraient toutes la marine, voir pire encore, sur le dos suite à cela. Tant pis pour Zoro. La brune aurait bien d'autres occasions pour lui parler.
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je t'ai trouvé ! [Robin et Bailey]   Sam 25 Avr - 21:06

Suzanna Bailey♠ The Truth Seeker ♠
♠ The Truth Seeker ♠
avatar

Messages : 87

Je t'ai trouvé !
Suzanna Bailey Feat Roronoa Zoro & Nico Robin


Je suis si heureuse de voir enfin quelqu'un pouvant me parler de Marde Guille. Ce personnage semble avoir beaucoup de secret et j'aime les secrets, moi. Enfin, j'aime savoir ce qui pourrait me tomber sur la tête. Alors, je m'amuse un peu. Je tourne autour des deux pirates. Ah, l'un d'eux me connaît. L'autre non, sinon il ne me parlerait pas sur ce ton. Je commence à rire doucement. Il pose sa main sur son arme alors que je n'ai rien fait. En fin de compte, je crois que je vais plutôt rester près de l'autre. Je lui souris. Nico Robin. Elle aussi est une femme remplie de secret.

« Jeune ignorant, vous ne me connaissez pas et vous n'avez pas envie de connaitre mon nom alors que vous ne connaissez pas la vérité et moi si. Et puis, je n'ai pas envie de partir. Priver ou pas, j'aime bien savoir ce que se disent les gens. »

Mais, les paroles de la femme attirèrent mon attention. Est-elle surprise ? Pourtant, ne sait-elle pas que ma demeure se trouve à quelques lieux d'ici ? Pourtant, il y a beaucoup de personnes qui viennent chez moi pour avoir des informations. Mais, mon sourire s'agrandit lorsqu'elle me parla de ma réputation. Particulier, c'est un mot que j'aime bien.

« Vous n'aimez pas mes gardes du corps ? Quel dommage. »

Un court instant, je tournai la tête vers eux. Je doute qu'ils soient un problème. Mais, si elle préfère qu'il s'en aille, alors pourquoi pas. Mais, le seul problème : Roronoa Zoro.

« Voyez-vous ma chère, j'aimerais bien le faire, mais j'aimerais bien garder ma tête. Et vous savez, des épées, ça tranchent. Il serait triste pour moi de perdre la tête à cause de votre coéquipier, vous ne pensez pas ? »

Je n'avais pas envie de mourir si tôt. J'ai des choses à faire. Ouvrir la boite de pandore de la nouvelle menace par exemple. Tant de secrets me sont encore cacher, et un mystère se trouve devant mes yeux.

« Mais, je suis sûre que l'on peut trouver un arrangement. »

Je m'approchais lentement vers l'archéologue. Je passai mes bras autour de ses épaules et souris.

« Je peux leur demander de partir en un claquement de doigt. Mais, que me donneriez-vous en échangez ? Une protection temporaire contre les épées de votre ami ? Je l'espère bien, car je n'ai pas envie de mourir. Et qui sait, peut-être vous aiderais-je à sauver votre ami. »

Je regardai le pirate curieux. Quel secret pouvait-il avoir ? J'aimerais bien savoir. Je me demande bien ce qu'il peut savoir à propos de ce personnage encore inconnu. Et si... Et si je lui demandais.

« Je suis prête à vous donner une deuxième chance pour m'avoir parlé d'un ton inconvenable. »

Je relâchai lentement Robin et avançais lentement vers le chasseur de pirate. Je plongeai mon regard dans ses yeux rouges avec un sourire narquois.

« Alors, jeune innocent, dites-moi ce que vous savez de Marde Guille, je ne veux que la vérité. »

Mes yeux ne lâchaient pas ceux de Zoro. Impossible de fuir. Impossible de mentir. J'avais la clé de tous les secrets. Tout n'était qu'une question de temps avant qu'il ne soit sous mon contrôle et qu'il me réponde.



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je t'ai trouvé ! [Robin et Bailey]   Dim 3 Mai - 18:26

Roronoa ZoroBretteur des Mugiwara
Bretteur des Mugiwara
avatar

Messages : 1815

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Nope




Feat Nico Robin et Suzanna Bailey

Je t'ai trouvé !



Sabaody. Si j'avais su que c'était ici que j'aurai retrouvé Robin, je serais peut-être venu bien plus tôt... ou pas, je ne sais pas vraiment. A dire vrai, je ne sais même pas ce qu'il se passe dans mon propre camp... Je sais juste que nous devons recruter quelques personnes utilisables pour un usage à long terme ou non mais rien de plus. En fait, j'me fous carrément de savoir quoique ce soit, tant que je peux me battre, je ne demande rien de plus. Que cela soit sur le bateau ou dans le camp, il y a toujours des petits malins qui cherchent à nous prendre par surprise ; après tout, c'est la loi du plus fort qui prime en ces lieux mais comment leur expliquer qu'ils perdent leur temps... et surtout, qu'ils me font perdre le mien ?! Plusieurs personnes sont déjà passées par-dessus bord ou ils se sont égarés dans un coin et on ne les a jamais revus... Oups. Mais là, face à l'archéologue que je suis censé ramener, je suis décontenancé. Nous sommes ennemis, je pourrais la tuer là sur le champ... pourtant, sa voix semble douce, presque gentille... Pourtant, un détail me trouble comme lors de ma rencontre avec cette fille aux cheveux roses... D'un mouvement rapide, Shûsui se retrouve sous le cou de la jeune femme. Pourquoi quand on me parle de ce chapeau de paille, je me sens énervé ou en colère et qu'en prime, j'ai mal au crâne ?! Je ressens exactement la même chose qu'avec cette jeune insolente.

- Aussi loin que remontent mes souvenirs, je n'ai jamais mis un pied à Enies Lobby. Quelque chose ne colle pas. Si j'y étais pourquoi je ne m'en souviens pas ? Pourquoi aurais-je aidé quelqu'un qui est censé être mon ennemi ? Je ne comprends pas. Il n'y a aucune logique dans leur propos, que cela soit les siens ou celle de la gamine. Rien ne correspond à ce que je connais... Quant à ta question, si tu l'as combattu, c'était forcément pour une raison. Quoiqu'il en soit, je ne remettrais pas en doute les paroles de mon maître

Mon épée n'a toujours pas quitté sa nuque et mes yeux n'ont pas quitté les siens. Elle semble sereine et ça m'énerve. Comment peut-elle accepter si facilement la mort ? N'a-t-elle donc pas de but à atteindre ?! Alors que nous parlions tranquillement voilà qu'une personne se met à rire et nous coupe notre conversation privée. Enfin, pas si privée que ça puisque nous aurions pu parler dans un endroit un peu moins bondé... Enfin, maintenant que c'est fait. Instinctivement, je rengaine Shûsui mais mon autre main se place sur Sendai Kitetsu et je n'ai qu'une envie... Découper en rondelles cette maudite femme qui me prend un peu trop de haut à mon goût

- Non, tu me tapes déjà sur les nerfs et ceux qui m'énervent, je n'ai pas spécialement envie de les connaître. Puis savoir ton nom ne me rapporterait strictement rien hormis une perte de temps Déclarais-je sur un air légèrement agacé

J'écoute ensuite l'échange entre les deux jeunes femmes mais je reste sur mes gardes. Je ne lui fais pas confiance, pas plus à elle qu'à Robin... Mais, je vais devoir faire avec et subir les légères piques de l'autre journaliste un peu trop curieuse. Des épées ça tranchent ? Ah bon ? Je croyais qu'on dessinait avec...

- Ola ! Je t'arrête tout de suite mamie. Elle et moi, nous ne sommes ni amis, ni coéquipiers, ni rien d'autre. Je l'ai juste croisé par hasard alors arrête de te faire des films Pourtant, son ton change quelques instants. J'ai un très mauvais pressentiment. Je la regarde venir vers moi ; inconsciemment je recule, toujours la main serrée sur Sendai Tu n'aurais pas gâchée notre conversation, je ne t'aurais pas mal répondu... Ce n'est qu'un juste retour des choses pour ton impolitesse Déclarais-je amusé même si je n'aime pas le tournant que prennent les choses. Je me retrouve dos au mur et je croise le regard de la journaliste. Je fronce les sourcils Parler de Marde ?! Et tu ne veux pas savoir ce qu'il a mangé hier soir pendant que tu y es ?! Répondis-je d'un air sarcastique. Pourtant, je n'arrive pas à rompre le contact visuel... comme si quelque chose m'en empêchait... Mon mal de tête s'intensifie... Je serre les dents... avant que des noms ne franchissent mes lèvres sans mon accord

- Vista, Joz, Franky, Brook, Nami, Magellan, Kizaru, Tashigi, Judal, Angela et Zaki... Ils font partis des alliés du maître...

Le pire, c'est que c'est vrai et je ne connais rien d'autre. Marde est quelqu'un de très secret et jamais, il ne prendrait le risque de dévoiler ses plans à ses sous-fifres...


© Codage By FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je t'ai trouvé ! [Robin et Bailey]   Jeu 21 Mai - 11:30

Nico RobinBandit
avatar

Messages : 3198

Navigation
Doriki:
1906/6000  (1906/6000)
Fruit du Démon: Hana-Hana no Mi





Fuite




Le regard bleu de l’archéologue des Mugiwara suivait chacun des mouvements que pouvait faire la journaliste intrigante. Chaque mouvement était inquiétant et donnait quelques frissons dans le dos de la belle brune trentenaire. Cette femme était dangereuse, Robin le sentait. Peut-être pas au niveau de la force, mais au niveau de sa capacité à obtenir des informations plus que confidentielles. C’était probablement pour ça que c’est Suzanna était autant détestée dans le milieu de l’information. Robin fermait les yeux et eus un mouvement de recul lorsqu’elle lui touchait les épaules et proposait un marché, qui semblait intéressant à première vue.

Robin réfléchissait à la vitesse de la lumière pour savoir quoi faire en analysant la situation. Zoro souhaitait vivement la ramener chez Marde et, par conséquent, il n’avait nullement l’intention de lui faire du mal. L’archéologue pouvait profiter de cet avantage important pour, à la fois, se débarrasser de cette fouineuse et de ses gardes du corps aux allures de gorilles. Alors qu’elle allait lui répondre, la journaliste étrange reportait son attention sur Zoro et le questionnait longuement sur les affaires de Marde. Robin observait la scène et comprenait parfaitement comment procédait l’inquisitrice afin d’obtenir ses informations. Un fruit du démon était à l’œuvre. Robin tiquait sur les réponses de Zoro. Angela et Judal ? Certes, ils étaient des membres très importants au sein de Tartaros, mais dans le peu de souvenirs qu’elle avait, il y avait une troisième personne encore plus importante que ces deux là. Ainsi, bien que la puissance de Zoro ne soit pas négligeable, il n’était pas considéré comme un membre important et ignorait encore beaucoup de chose sur Tartaros.

Cette idée la fit soupirer de soulagement. En savoir peu était la meilleure des couvertures. Cela le protégerait dans le futur si jamais Marde décidait de tuer ses esclaves. Robin reportait son attention sur Suzanna et ouvrait enfin la bouche.


- Je sais quelques petites choses sur cette organisation. Pas grand-chose, mais cela devrait vous satisfaire je pense. Marde Guille n’a pas que des esclaves. Il a bien plus que ça. Des alliances ont été crées avec les pires brigands du monde. Ener, Crocodile, Moria et même Barbe Noire sont avec lui. On prétend même qu’il possède un allié encore plus terrible.

Robin s’approchait doucement de la journaliste avant de la toiser du regard pendant un moment. Un petit sourire se dessinait sur le visage de la fanatique des chapeaux, puis elle reprit la parole.

- Maintenant que vous savez ce genre de choses, n’avez-vous pas peur pour votre vie ? Marde est une personne secrète et il n’aime pas savoir que ses secrets sont dévoilés. Et vous, vous voulez tout savoir. De plus, on raconte que vous avez une Dragonne Celeste comme gardienne. Ne craignez-vous pas qu’elle soit dans son camp ? Qui sait exactement les personnes qu’il a dans son camp ?

L’archéologue tournait les talons pour voir son ami aux cheveux verts. Elle le regardait longuement, en silence, ne sachant quoi faire pour le sortir de cet état second lorsqu’une voix résonnait derrière lui. Tashigi venait de faire son apparition en pestant contre Zoro pour l’avoir laissé en plan. Lorsqu’elle vit Robin, la Marine bondissait pour lui porter un coup de sabre, que la trentenaire évitait de justesse. Sachant pertinemment qu’elle n’aurait aucune chance contre eux, Robin prit la fuite en attrapant Suzanna au passage.

- Si on reste ici, on risque de perdre bien plus que nos souvenirs. C’est moi que ces deux là veulent et vous, vous êtes un témoin gênant. Vous pouvez remercier votre soif de vérité pour vous êtres mise dans ce pétrin.
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je t'ai trouvé ! [Robin et Bailey]   Sam 23 Mai - 20:43

Suzanna Bailey♠ The Truth Seeker ♠
♠ The Truth Seeker ♠
avatar

Messages : 87

Je t'ai trouvé !
Suzanna Bailey Feat Roronoa Zoro & Nico Robin


Je n’étais pas la bienvenue dans cette conversation. Pas besoin d’être un génie pour le savoir. Ceci était une conversation privée. Une rencontre intime si je puis dire. Nico Robin venait tout juste de sortir des griffes de ce Marde Guille. Roronoa Zoro était encore emprisonné. Mais, ceci n’est pas mon problème. Je ne cherche que des informations. Je ne suis qu’à la recherche de la vérité. Si ce que je fais aide où condamnent mes précieuses victimes, c’est le moindre de mes soucis. Alors, que ma venue plaise ces pauvres gens ne m’affecte point. Je crois bien que mon sourire sera difficile à enlever. Je m’amuse bien en ce moment. Mais, je suis sûre que je m’amuserais bien plus avec Nico Robin. Une femme pleine de secret je doit dire. Tant de chose s'est passée sous ses yeux bleus. Je l’aime déjà beaucoup. Elle sait ce que la majorité ne sait pas. Quoique… Le peuple est très ignorant. Tout comme le chasseur de pirate. Un ignorant pur et classique. Un homme qui n’use jamais de sa tête, j’en suis sûre. Sait-il au moins lire ? N’a-t-il donc jamais lu ce que j’écris ? Tant de mots ont été écrits par ma main et seule la vérité a été écrite. Jamais de mensonge. Même pas un. Un vrai et bon journaliste doit informer les gens. Leur dire la vérité. Leur raconter ce que leurs yeux ne voient pas, ce que leurs oreilles n’entendent pas, ce que leur tête ne comprend pas. J’ai peut-être omis quelques détails, mais me blâmer pour oublier un petit fais serait une erreur. Ce n’est pas comme si j’avais menti. Lorsque je donne des informations, je ne mens jamais.

« Mamie ! Vous osez dire ce mot devant moi ? Et en plus de ne pas me connaître vous osez m'appeler ainsi ? Jeune ignorant. Vous ne méritez pas l'attention d'une femme comme moi. »

Insolent… Je crois que j’ai trouvé le mot qui va à merveille cet homme. Quoique… Avec son air, il a l’air d’une bête. Ne sait-il pas ce qu’est un sourire. Il serait bien qu’il apprenne à utiliser les muscles de son visage pour faire autre chose que froncer les sourcils. Mais, je n’ai pas envie de m’amuser avec lui maintenant. Une femme remplie de secret se trouve devant moi. Je suis sûre qu'elle cache un beau trésor enfermé à double clé. Il serait dommage de ne pas ouvrir se coffre. Ce serait du gâchis sachant que j’ai les clés de tous les secrets. Peut-être, un jour, trouverais-je ce que je cherche vraiment, qui sais. Je laisse mes longues jambes me guider jusqu’à Nico Robin et l’enlace de mes grands bras. Elle est… plutôt grande. Mais, je suis plus grande. J’aime regarder les gens de haut. Mais, pour le moment, regarder de haut quelqu’un me pouvant être très utile ne serait pas très intelligent. Même que pour être un peu plus dans ses faveurs, je lui accorde quelque chose. Après l’avoir enlacé, je jette un rapide coup d’œil aux gardes du corps et leur ordonne de partir. Je savais que l’on allait pouvoir s’entendre. Je n’aime pas la discorde. Alors, vaut mieux pour moi de lui donner tout de suite ce qu’elle veut pour avoir ce que je souhaite. Je sens sous mes mains les frissons et son mouvement de recul. Un sourire encore plus grand s’affiche à mon visage. Comme c’est drôle. Mais, elle n’est pas très bavarde. Zoro est un moulin à paroles à côté d’elle. Sans oublier qu’il est un vrai insolent. Je suppose que sa grande bouche va m’être utile. Et puis, je me sens généreuse. Je vais lui donner une deuxième chance. J’encre mon regard dans le sien, mais sa réponse ne me plaît pas. Il n'a rien sur Marde ? Je suis terriblement déçue. Que du gâchis. Je venais d'utiliser mon pouvoir pour rien. Quoi que c'est une bonne chose que je sache qui sont sous les ordres de cet homme.

« Comme c'est triste. Trois de ces personnes vous sont proches et vous ne le savez même pas. Quelques noms me surprennent, car je trouve hilarant que Marde est put les avoir sous son aile... Par contre, il y en a que je ne connais pas, n'est-ce pas dommage ? »

J'aurais dû demander à Nico Robin des informations. J'aurais sûrement eu un plus grand sourire à la fin de la journée. Mais, lorsque la voix mélodieuse de l'archéologue trouva un chemin à mes oreilles, toute mon attention fit poser sur elle. Je savais qu'elle avait un ou deux détails sur lui. Mais, lesquels ? Je me languis d'entendre ses informations. Plusieurs noms s'échappent de ses lèvres et je souris encore plus. Son regard croise le mien. Elle n'a pas peur de mes yeux ? Voilà quelque chose qui me plaît. Je soutiens son regard sans problème pendant qu'elle s'avance vers moi. Essaie-t-elle de me faire peur ? Mon sourire s'agrandit et je ris de ses propos. Étant assez près d'elle, je pose ma main sur sa joue avant de tourner une mèche de ses cheveux.

« Avez-vous peur qu'il m'arrive quelque chose ? Craignez-vous pour ma vie ? Tout le monde a des secrets et personne n'a envie qu'ils soient dévoilés. Et puis, même si cette garce est ma gardienne, notre entente n'est pas violé pour le moment. »

Oui, un horrible mot vient de franchir mes lèvres, mais cette dame est une vraie sorcière à certains moments. Et puis, peu importe ce que je dis pour le moment, ce n'est pas comme si elle allait le savoir. Ses gardes ne sont plus là et je doute qu'ils m'entendent. Puis, lorsque Nico Robin reporta son attention sur Roronoa Zorro, je me suis mis à bouder. Elle m'ignore. Je n'ai pas l'habitude que l'on m'ignore. Mais, la situation changea rapidement lorsque mes yeux rencontrèrent une marine. Tashigi. Voyant qu'elle avait sa main sur son épée et qu'elle avait visiblement l'intention d'attaquer, je fis ce qui me semblait le plus évident : me mettre hors de porter de cette femme.

« Mais, où sont vos manières ? On ne- »

Puis, je sentis une force me tirer vers l'arrière. Et moi qui parlais de manière, elle non plus elle n'a pas de manière. On ne fait pas courir Suzanna Bailey ! Suzanna Bailey fait courir les autres.

« Et moi qui vous aimais, vous venez de perdre plusieurs points. On ne me fait pas courir. Mais, puisque vous essayez de m'éviter la mort, je ne dirais rien. »

Un dernier coup d'oeil et je regardais Zoro. Puis, pour m'amuser un peu je tirais la langue. Voilà petit ignorant.

« N'oubliez pas mon nom jeune ignorant. Je suis la grande Suzanna Bailey, insolent. Revenez me voir lorsque vous serez réellement prêt. »


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je t'ai trouvé ! [Robin et Bailey]   Sam 30 Mai - 15:53

Roronoa ZoroBretteur des Mugiwara
Bretteur des Mugiwara
avatar

Messages : 1815

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Nope




Feat Nico Robin et Suzanna Bailey

Je t'ai trouvé !



Retrouver Robin. Il en avait de bonnes parfois notre « maître ». Ne pouvait-il pas nous donner un peu plus de renseignements sur elle ? Par exemple, l'endroit où on l'a vu pour la dernière fois, ça aiderait vachement ! Mais non, il veut Robin et comme toujours, Robin il aura. Enfin, si on arrive à mettre la main dessus un jour. Avec mon pot de colle de toujours, nous arrivons sur Sabaody, l'endroit le plus improbable pour une rencontre mais sait-on jamais. Je préfère faire chou blanc et rentrer bredouille que d'apprendre quelques jours plus tard qu'elle était sur cette île et que je l'ai manqué. Loin d'être satisfit de cet endroit, c'est vraiment par un pur hasard que je tombe nez à nez avec l'archéologue du Chapeau de paille. Je ne peux pas cacher ma « joie » de la voir mais sa réponse m'intrigue. Elle n'a pas peur de mourir, pas même quand je la menace de la tuer... Je reste surpris quelques secondes devant son aplomb... Ne craint-elle donc pas la mort ? Pour me sourire comme elle le fait, elle semble confiante... Alors que nous commencions une conversation un peu plus « amicale », une étrangère vient nous déranger et elle m'agace déjà. Je ne la sens pas du tout celle-là ! Je tique légèrement quand elle insinue que Robin et moi soyons amis et ça, il en est hors de question ! Nous ne sommes pas amis, je préfère être clair ! « Mamie » retient de mes paroles, c'est le simple fait que je l'ai traité de « Mamie ». Je ne peux m'empêcher de rire doucement tant la scène était drôle

- Pourquoi tu te mets dans cet état Mamie ? Il n'y a que la vérité qui blesse non ? A moins que tu ne préfères que je t'appelle la vieille ? Au moins, je suis certain de ne pas oublier ton visage comme ça vu que ton prénom je m'en balance complètement... Un sourire amusé se forme sur mon visage J'te rassure Mamie, je ne cherche pas non plus à attirer ton attention !

Je me fiche de ce qu'elle a ou non à dire, tout ce que je veux moi, c'est discuter avec Robin et avoir des réponses à certaines de mes questions. Sauf que cette vieille peau m'en empêche. Ne peut-elle donc pas aller voir ailleurs si nous y sommes ?! Moi aussi j'aimerais bien savoir ce qu'il se passe... Pourtant, la scène qui se déroule devant moi me laisse quelque peu perplexe... Je ne comprends pas vraiment de quoi il s'agit mais ces deux-là semblent connaître un paquet de choses l'une sur l'autre... ça serait peut-être intéressant d'écouter discrètement mais finalement, la journaliste revient vers moi pour me donner une seconde chance. La bonne blague ! Parce qu'elle m'en a laissé une peut-être ? La voilà qui se dirige une nouvelle fois vers moi et je recule jusqu'à me trouver dos au mur... Des informations sur Marde ?! Et puis quoi encore ?! Malgré moi, les noms des membres du Tartaros franchissent mes lèvres alors que je n'avais nullement l'intention de lui en faire part. Fait chier ! Je n'ai pas voulu dire tout ça... Mais, dans un sens, heureusement que je ne connais rien d'autre sur cette organisation... Je n'ai pas envie de finir en pâtée pour chien. Marde ne fait pas confiance à personne ou très peu... Des sous-fifres comme nous ne savons rien sur lui

- Tu n'as qu'à te trouver un autre chien pour avoir tes informations Mamie... même si je doute que tu y parviennes

Déclarais-je un tantinet amusé par la situation. Je viens de me faire avoir mais je ne peux m'empêcher de garder mon aplomb face à cette sorcière. Reprenant doucement ma respiration, mon regard croise celui de l'archéologue... Quoi ? Qu'est-ce qu'il y a ? Mais ce contact est vite interrompu par une voix que je ne connais que trop bien. Je serre les dents et tourne ma tête vers mon pot de colle... avant d'écarquiller les yeux quand elle décide de s'en prendre à Robin.

- Tashigi ! Non ! Attends ne fais pas ça !

Trop tard ! Son sabre s'abat sur Robin mais elle l'évite de justesse... Je soupire de soulagement. Mais pourquoi je suis soulagé moi ?! Les deux filles s'enfuient ensembles et je regarde Robin partir sans chercher à la poursuivre. La voix de la mamie me parvient aux oreilles et, malgré moi, je ne peux que sourire amusé devant son tirage de langue.

- J'espère ne jamais te revoir Mamie !

Déclarais-je une dernière fois avant que les cris de Tashigi ne s'élèvent à mes côtés

- Ferme-là ! On la retrouvera plus tard ! Pour l'instant, nous aussi on doit se tirer d'ici !

Fis-je en pointant les Marines qui venaient de débarquer. Certes, certains étaient avec nous mais les autres non... et même si je brûlais d'envie de tous me les farcir pour oublier ma colère envers cette sorcière, j'opte finalement pour la retraite anticipée avec l'ancienne Marine. Il faut qu'on rentre... J'ai deux/trois petites choses à mettre au clair... comme le cas de cette journaliste de malheur... J'ai menti en affirmant que je ne retiendrais pas son nom... Bailey... Il faut que j'en parle à quelqu'un... et je ne vois pas 500 personnes susceptibles de m'aider.


© Codage By FreeSpirit


hrp: Pour ma part, c'est ma dernière réponse Libre à vous de voir si vous voulez continuer à deux ou non =)
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je t'ai trouvé ! [Robin et Bailey]   Mer 1 Juil - 8:49

Nico RobinBandit
avatar

Messages : 3198

Navigation
Doriki:
1906/6000  (1906/6000)
Fruit du Démon: Hana-Hana no Mi





Le tournant du monde.




Courir le plus loin et le plus vite possible. Voilà à quoi pensait Nico Robin à ce moment précis. Elle devait fuir pour éviter que Zoro ou sa partenaire de sabre ne les atteignent pour leur faire du mal, voir pire encore. Courant à toutes jambes avec la journaliste comme bagage, la fanatique des chapeaux n’osait même pas se retourner pour jeter un œil derrière elle afin de voir si les deux épéistes la poursuivaient. Ce n’est qu’après une bonne paire de minutes que l’archéologue arrêtait sa course en posant ses mains sur ses genoux, le souffle court. Elle se risqua à regarder par-dessus son épaule et soupirait de soulagement en voyant qu’ils ne l’avaient pas poursuivie jusque-là.

- On a réussi à s’enfuir. Vous voyez où cela mène mademoiselle Bailey de fourrer son nez partout ? Cela n’attire que des ennuis. Vous avez eu beaucoup de chance. Une chance insolente. J’espère que vous en tiendrez compte cette fois-ci. Sinon la prochaine fois, vous risquerez de finir en petits cubes de viande.

Robin respirait fortement, remplissant ses poumons d’air ce qui eut pour effet de faire gonfler son opulente poitrine. Elle avait mal au ventre. Ce dernier la brûlait et Robin sentait bien qu’elle n’était pas encore entièrement remise de ses blessures provenant de l’île des flammes. Reprenant un rythme respiratoire plus lent et plus régulier, la fanatique de l’humour noir se redressait et se tournait vers la journaliste.

- Dans tous les cas, je vous conseille de rentrer chez vous et d’attendre que tout cela se tasse avant de pointer le bout de votre nez dehors une nouvelle fois. Maintenant, veuillez m’excuser, mais j’ai à faire. C’était un plaisir de voir une journaliste aussi chevronnée que vous.

L’archéologue la saluait poliment et tournait les talons en direction du bar de Shakey et Rayleigh. C’était ici qu’elle avait trouvé refuge en attendant d’avoir pleinement récupéré. Seulement, il y avait quelque chose d’étrange sur sa route. Une sensation vraiment bizarre d’être espionné et que le mal absolu se rapprochait d’elle. Ressentant ce profond malaise, Robin accélérait le pas afin d’arriver plus vite à destination, mais cela ne fit pas disparaitre ce sentiment négatif qui la rongeait cruellement.

Pendant de longues minutes, la trentenaire brune arpentait les grooves pour retourner chez Shakey lorsqu’elle vit un homme en face d’elle. Cet homme, elle espérait ne plus jamais le revoir de toute sa vie. Cet homme si dangereux, si machiavélique, si certain de sa puissance. Il l’attendait avec patience, les bras croisés et le corps droit avec un sourire inquiétant sur les lèvres. Contrainte de s’arrêter, Robin s’avançait jusqu’à lui et le fixait. Son corps fut parcouru de frissons en voyant cette personne.


- Vous ? Que faites-vous ici ? Dégager. Je ne veux plus vous voir.

- Marde Guille en a pourtant envie Nico Robin. Il souhaiterait vous faire une proposition. Acceptez-vous de l’écouter ? Il partira qu’importe votre réponse.


Robin déglutissait. Pour que le cauchemar de ce monde vienne en personne, c’est que cela devait être important. Après réflexion, elle le fixait un moment.

- Je vous écoute. Que me veut le chef de Tartaros maintenant ?

L’homme souriait. La tournure du monde était en marche dès ce moment et commencerait sur l'île des flammes.
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je t'ai trouvé ! [Robin et Bailey]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Je t'ai trouvé ! [Robin et Bailey]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Trouvé croisé caniche/griffon à Bruay la Buissière (62)
» recherche shih tzu femelle J'ai trouvé
» [Terminé] Robin des bois ? Non...
» trouvé caniche abricot qui recherche ses maitres
» Rp avec Robin ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Sabaody-