AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un désert trop parfumé [PV : Calypso]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message
MessageSujet: Un désert trop parfumé [PV : Calypso]   Mer 4 Mar - 17:55

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3350

Navigation
Doriki:
2622/6000  (2622/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    Je n’avais même pas retenu combien de temps j’étais resté à Alabasta. Arrivé ici en forçant quelqu’un à m’y amener, je n’avais pas de moyens de repartir. Avec mon attirail, impossible de faire le passager clandestin. Malgré mon zoan, j’avais peur de ne pas tenir le vol assez longtemps pour atteindre une nouvelle île. Et j’étais las de kidnapper de pauvres innocents, même juste pour le trajet. Donc depuis mon arrivée ici, je passais mes journées dans le désert, errant ou tout simplement m’entraînant contre des palmiers ou des bestioles géantes. Des scorpions aux lézards en passant par les coyotes, j’avais du apercevoir une large majorité de la faune de l’île. A force, je les domptais assez facilement. Faut dire que quand on a un zoan comme le mien, coucher un scorpion n’était pas bien compliqué. Mes armes avaient plus de facilité à pénétrer les carapaces que les leurs à percer mes écailles. Enfin bref, c’était certes pour m’entraîner, mais dans le fond c’était également dans le but d’oublier un peu le vide régnant actuellement sur mon navire.

    Mais il fallait bien que quelque chose finisse par me tirer de ma routine. Et je ne m’attendais pas forcément à ce que ce soit aujourd’hui, puisque la journée commençait comme d’habitude, debout, manger, désert. Pour ce qui était de manger le midi, c’était généralement ma victime que je mangeais. Ca peut paraître violent dit comme ça, mais c’est la vie, la chaîne alimentaire tout ça. Ces repas étaient d’ailleurs la seule odeur que je sentais habituellement. Personne ne passant dans les coins où j’allais, puisque ceux-ci étaient réputés dangereux, il n’y avait rien pour produire une quelconque odeur. A part de la viande de coyote grillée évidemment. Car oui, même sans l’utiliser pour les entraînements, j’embarquais forcément ma muselière pour pouvoir faire du feu, juste au cas où, et pour manger.

    Pourquoi je vous raconte cette histoire d’odeurs ? Parce que c’est à ça que j’ai su que ma routine était brisée. En effet, malgré le manque d’humidité de l’air, ou peut-être grâce, je ne suis pas spécialiste pour ça, mais en tout cas j’avais senti une odeur tout à fait inappropriée au lieu. Une odeur de type florale, même si avec mes connaissances réduites en la matière, je ne savais pas vraiment de quelle fleur ça pouvait venir. Mais bon, en tout cas, une fleur dans le désert, c’est pas vraiment normal. Il y avait quelque chose qui clochait, et dans le doute je m’arrêtais au beau milieu de… bah nulle part en fait, prenant en main ma lance et scrutant les alentours pour comprendre ce qui se passait…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un désert trop parfumé [PV : Calypso]   Jeu 5 Mar - 17:15

Fair AerithCivil
avatar

Messages : 153

Navigation
Doriki:
754/6000  (754/6000)
Fruit du Démon: -

Comme à chaque fois que mes frères partaient en misson pour chasser du pirate ou du bandit pendant longtemps, je venais avec eux. Sauf que bien sûr j'avais juste le droit de rester dans la chambre qu'on louait à l'auberge avec une tape affectueuse sur la tête par Simbad. Le jour où ils accepterons que je vienne avec eux était pas encore venu à mon grand désespoir. J'avais même pas compris pourquoi nous étions venu ici, c'était un grand royaume, où il faisait chaud en plus. Bon ça ne me déplaisait pas, même si je préférais plutôt une chaleur tropicale, là c'était trop sec, et avec le vent utiliser mes parfums étaient bien plus compliqué. Je regardais mes frères partir, un foulard sur les cheveux pour travers le désert, c'est fou que ce que cela leur allait bien au teint. Finalement on devrait rester vivre ici ?

Non, il y avait déjà une garde royale, mais visiblement, ils n'avaient pas le temps de s'occuper de toute la criminalité de l'île, du coup mes frère c'étaient jeté sur l'occasion de chasser des bandits du désert et touché une récompense royale. Généralement elles étaient plus grosses que celle de la marine, car c'était une somme supérieur à celle sur la prime, si prime il y avait. Quoiqu'il en soit, j'avais décidé de faire un tour en ville, tout en prenant ma ceinture où je gardais sept parfum avec moi. C'était le nombre maximum je pouvais utiliser en une journée de différent. Et puis on ne savait jamais, on pouvait tomber sur n'importe quoi dans une ville, je voulais être capable de me défendre.

En entrant dans un petit restaurant pour manger le repas de midi, j'entendis la conversation de mes voisins de table, une créature étrange aurait été aperçut dans le désert, une sorte de dragon, ce qui effrayait les habitants, qui n'osaient se rendre aux villages d'à côté. Une fois mon repas terminé, je partit en direction du désert, là où était supposé être cette créature effrayante. Un vieillard essaya bien de m'en dissuadé, me disant que j'étais trop petite et trop jeune pour ce genre de chose. Non mais sérieusement pour qui se prenait-il lui ?! J'étais pas petite d'abord ! J'utilisais alors mon parfum d'accélération pour traverser plus rapidement le désert et ne pas perdre de temps, m'arrêtant lorsque je croisais la route de quelqu'un.

- Qu'est-ce que tu fais là ? Tu as pas peur du dragon, d'ailleurs t'aurais pas vu quelque chose qui y ressemble dans le coin ?

Une chance sur deux qu'il comprenne de quoi je parle, car ou il se croyait très fort ou voulait affronter la créature légendaire, ou totalement stupide et ignorant des rumeurs quant à son existence. Ce dont je doutais fortement, mais je voulais capturer ledit monstre pour, déjà avoir la reconnaissance des habitants du village, mai surtout prouver à mes frères de quoi j'étais capable.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un désert trop parfumé [PV : Calypso]   Sam 7 Mar - 16:07

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3350

Navigation
Doriki:
2622/6000  (2622/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    Après quelques instants d’épiage, la source de cette odeur finit par se montrer. Faut dire que le désert, c’est pas très accidenté comme terrain, donc il n’y a pas grand-chose pour se cacher. Aussi, j’eus le temps de me préparer. De loin, la personne ne semblait pas vraiment armée, bien qu’elle semblait étrangement très rapide. Dans le doute, je préférais remettre ma lance dans mon dos, la lâchant. Rien ne m’indiquait qu’elle était une ennemie. Donc pas la peine de lui faire peur pour l’instant. J’attendis donc qu’elle me rejoigne (car oui, bien que n’ayant pas des cheveux très longs, c’était une femme qui débarquait là). Le temps qui s’écoula, je pus confirmer dans ma tête qu’elle était bien plus rapide que la moyenne. Sans compter que se déplacer dans le sable n’est pas forcément aisé, mais peut-être habitait-elle dans le coin, et donc était habituée. Mais elle n’avait pas vraiment le style vestimentaire du coin. Enfin, les stéréotypes, c’est ce que c’est vous me direz. Quoiqu’il en soit, elle s’adressa à moi sans dire bonjour (ouais bon c’est vrai qu’au milieu du désert, c’est le dernier des soucis), et commença à me parler de dragon.

    « Hein ? »

    Zut, c’était sorti un peu tout seul là. Sur le coup je n’avais pas vraiment compris depuis quand il y avait un dragon dans ce désert. J’avais vu des dizaines de bestioles sans jamais voir un collègue draconien. Surtout que bon, je serais un peu moins mythique si ça existait dans le coin. Et puis, en réfléchissant un peu, j’ai compris le problème. C’était de moi qu’on parlait là. Faut dire que la discrétion, c’était pas vraiment mon fort sous cette forme. Mais de là à ce que des rumeurs courent à mon sujet… J’en étais presque flatté. Mais bon, l’heure n’était pas aux éloges, il fallait réagir.

    « Ah oui le dragon. J’en ai vaguement entendu parler. Il me fait pas vraiment peur, j’en ai vu d’autres des bestioles dans le coin. J’allais justement m’entraîner contre d’autres bestioles, si je le croise je verrai bien si je suis en mesure de le battre. »

    Aucune chance que ça arrive. Je ne suis pas schizophrène, et même si je l’étais, ce serait un peu compliqué de me battre contre moi-même. Enfin bref, c’était pour conserver le mystère sur le dragon, même si j’avais hésité à en profiter pour me la péter un peu. Sans compter que si elle comptait se battre contre le dragon, valait mieux pas qu’elle m’agresse. Pour vouloir ça elle devait avoir un bon niveau, et elle aurait pu en profiter pour m’attaquer sous forme humaine. Surtout connu comme je suis, du haut de mes quelques 70 millions de prime. Y a plus connu que moi, mais ça commence à me faire une certaine notoriété quand même.

    « Et vous, vous êtes là pour le dragon ? Au fait, Shiraho, enchanté. »

    J’avais fini ma réplique en tendant la main…. QU’EST-CE QUI M’ETAIT PASSE PAR LA TETE ? Autant lui dire d’office que je suis un pirate recherché par la marine qui n’a pas les moyens de quitter cette île. Peut-être toute cette solitude qui me poussait à chercher un peu de reconnaissance… Enfin, deux options allaient s’offrir à moi : soit ce n’était qu’une civile qui fuirait, soit elle allait vouloir ma tête. Ou alors elle me connaîtrait pas, mais ce serait presque frustrant. Enfin, advienne que pourra.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un désert trop parfumé [PV : Calypso]   Mer 11 Mar - 16:45

Fair AerithCivil
avatar

Messages : 153

Navigation
Doriki:
754/6000  (754/6000)
Fruit du Démon: -

Première réaction : j'étais tombé sur l'idiot de la région, ou le touriste ignorant totalement perdu. Aux choix. Pour rester tout seul dans le désert, où il était du coin, ou il ne connaissait pas les danger qu'on pouvait rencontrer. J'avais bien cru qu'il resterait bêta sans jamais répondre à ma question. La rapidité de la réflexion c'était donc pas son fort. Le soleil avait dû trop brûler dans sa boite crânienne. Et en plus il se croyait suffisamment fort pour abattre un dragon, maman je rêve. Il avait déjà vu un dragon dans les livres d'enfant ? C'est géant et ça crache du feu. À part un géant de la taille de ceux d'Elbaf, je voyais pas vraiment qui pourrait être en mesure d'en affronter un en vrai.

- Ou t'es carrément inconscient ou tu es sûr de te ta force. Je penchais pour la première solution. Enfin, je ne pense pas qu'un dragon soit vraiment dans les parages, juste une grosse bête qui y ressemble, car bon, on sait tous que les dragons, ça existe pas. Ou plus.

Comment savoir s'il avait vraiment vécu avant ou non ? Bon en tout cas il avait pas vu le gros reptile normalement disparu, ça confirmait le mon idée qu'il n'existait tout simplement pas. Ça aurait pu être un mirage si un seul type l'avait vu, le problème c'est qu'avec une rumeur, la réalité était souvent déformé et qu'on ne savait pas le nombre exacte de personne qui l'avait lancé. C'était pas pour m'aider tout ça, mais il devait forcément y avoir quelque chose qui fasse peur aux habitants du petit village pour qu'ils n'osent plus pratiquer la route, même pour aller au village d'à côté.

- Oui, je pensais me faire la main contre cette grosse bête et commencer à me faire connaître, car je pense pas que ça soit un dragon. Enchanté, moi c'est Calypso. Tu as rien vu qui puisse ressembler à ce fameux dragon par hasard ?»

J'avais serrer sa main en souriant -je savais être aimable, mais quelque chose me perturbais. Non par l'histoire avec le gros lézard, mais son nom, comme si je l'avais déjà entendu ou lu quelque part. Peut-être quelqu'un d'important du coin ? En tout cas sûr jamais croisé, j'aurai reconnu sa tête.

- Shiraho … Ce nom me dit quelque chose ...

J'avais beau réfléchir je ne trouvais pas, j'avais dû lire se nom dans le journal mais à quelle occasion ? Si c'était un pirate il m'aurait pas saluer aussi facilement ? Quoique, j'avais déjà déduit que c'était pas une fléche, alors c'était fort probable, mais comme c'était toujours mes frères qui gardaient les avis de cherche, impossible de m'en souvenir. Il allait bien m'aider de toute façon ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un désert trop parfumé [PV : Calypso]   Sam 14 Mar - 12:19

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3350

Navigation
Doriki:
2622/6000  (2622/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    Inconscient, ben voyons. Je sais que ça commence à faire un petit moment que je fais plus vraiment de vagues dans le monde, mais quand même. Les dragons ça fait pas si peur que ça, j’en ai vu plus d’un tenter de m’abattre, bien que ce fut en vain. Donc en soi, je serais loin d’être le seul inconscient si je voulais m’attaquer à un dragon. En plus, je n’avais fait qu’évoquer la possibilité de me mesurer à un dragon, pas que j’allais forcément le battre. Enfin bref, de toute façon, elle ne croyait même pas à cette rumeur, j’étais donc tranquille tant qu’elle ne faisait pas le lien entre le dragon qui traîne dans le coin et mon prénom. Et pourtant, je la sentais pas loin de trouver ledit lien… En effet, pendant les présentations elle me redemandait quand même pour cette histoire de dragon, et quelques secondes après, tiltait que mon prénom lui disait quelque chose. C’est pas qu’un combat en terrain avantageux me dérange, mais bon, sait-on jamais qu’elle cache de grandes capacités. Après tout, pour venir dans le coin chasser le dragon sachant qu’elle pensait que c’étaient de grosses bestioles très fortes, elle devait avoir plus d’un tour dans son sac. C’est en haussant les épaules que je tentais de me sortir de l’embrouille dans laquelle je m’étais mis tout seul.

    « Bah à part de gros lézards de couleurs diverses, j’ai rien vu dans le coin, et pourtant ça fait quelques temps que je me balade par ici. Quant à ce nom, je ne suis probablement pas le seul à le porter, peut-être que vous en avez croisé un parce que je n’ai pas le souvenir de vous avoir déjà vu. »

    C’était quand même vachement banal comme explication. Mais bon, rien d’autre ne m’était venu, donc il faudra se contenter de ça. Du coup, faudrait trouver une diversion rapidement pour combler ce manque d’inspiration. Et pour cela, j’avais un thème tout fait. C’est donc avec un large sourire que je lui proposais :

    « Bon, on va le chercher ce soi-disant dragon ? »

    Garder un éventuel ennemi près de moi, quelle idée. Mais bon, d’aucuns diraient qu’il vaut mieux les garder sous la main. On verra bien si c’était une bonne idée ou pas. De toute façon elle avait un bon point dans tout ce qu’elle avait dit jusque-là. J’étais sûr de ma force, surtout face à quelqu’un qui n’était pas armé. Bon, mon dernier combat en date m’avait prouvé qu’il fallait quand même faire attention aux éventuels pouvoirs et armes cachées. Mais bon, je ne possède pas un zoan mythique pour rien non plus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un désert trop parfumé [PV : Calypso]   Lun 16 Mar - 11:00

Fair AerithCivil
avatar

Messages : 153

Navigation
Doriki:
754/6000  (754/6000)
Fruit du Démon: -

Quand même se nom me disait terriblement quelque chose, et plus je pensais au dragon, plus je pensais à son nom. Pourtant quel lien pouvait-il y avoir entre les deux ? Je venais juste de le rencontrer et je ne croyais pas à l'existence de ses créatures légendaires. Bizarre, et mes frères n'étaient pas là pour m'aiguiller, ni même un quelconque journal. Toujours avoir un journal sur soi, mais là encore, faudrait-il qu'il ait fait parler de lui pour qu'on en parle dedans. Si c'était un pirate, il serait pas rester ici tout seul comme un idiot en plein milieu du désert de toute manière hein ?

- Tu as peut-être raison … Mais quand même, j'ai pas souvenir d'en avoir rencontré un autre avant toi, et c'est la première fois qu'on se voit … Bah ça me reviendra. Tu peux me dire « tu » au faite.

Oui fallait bien que ça me revienne à un moment donné. Si ça se trouvait c'était quelqu'un d'important et je ne le savais même pas, ou un criminel. Hum possible, mais j'allais pas l'attaquer sans en être totalement certaine. Imaginez que c'est le fils du marchant le plus riche et influant du coin ? J'aurai l'air bien si je le paralysai ou l'empêchai d'avoir une descendance. Moi et mes frères serions pas dans la merde après, on l'était déjà suffisamment à cause de nos origines familiales, pas besoin d'en rajouter, si je me faisais surprendre à un acte répréhensible, le ciper pol nous retrouvait facilement.

- Très volontiers.

Je lui avais rendu son grand sourire. À deux nous aurions plus de chance de trouver l'animal, du moins celui que tout le monde confondait avec un dragon. Nous marchions alors à travers le désert, une chance aucune tempête de sable à l'horizon, par contre la chaleur, j'aurai dû mieux me préparer. D'un coup un lézard apparut sortant du sol et nous barrant le chemin, l'air bête, les yeux qui convergeaient. Non les habitants n'avaient décemment pas pu confondre ça avec un dragon …

- Il y a plus gros comme animal dans le coin ? Enfin plus effrayant pour les habitants, car je doute que celui-là soit prit pour un dragon.

Nulle envie de le combattre du coup, je préférai garder mes parfums pour un meilleur moment, avec la chaleur, et parfois le vent, ils étaient plus difficile à utiliser, mais pénétrait plus facilement les pores. Il ne fallait donc pas les gâcher.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un désert trop parfumé [PV : Calypso]   Ven 20 Mar - 17:48

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3350

Navigation
Doriki:
2622/6000  (2622/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    Bon, elle avait jamais rencontré d’autre Shiraho dans sa vie. Moi non plus après tout. Mais bon, c’était quand même gênant pour moi que ça ne soit pas arrivé. Ça voulait dire qu’elle avait bien lu mon nom dans un journal ou sur mon avis de recherche. Et donc, qu’à un moment où un autre, elle finira par comprendre qui je suis vraiment. Soit elle fuirait, soit elle attaquerait, ça c’était une autre question, mais la principale restait le temps qu’elle mettrait à se souvenir. Enfin bref, passons. Elle accepta donc ma proposition de chasser les bestioles du coin. La chasse aux monstres, un classique. Y en avait eu beaucoup des jeux… de société à ce sujet, des histoires et tout. Et nous voilà comme ça, pour de vrai, partis chasser le mythique dragon dans des terres hostiles avec pour toute arme… Ma lance en fait. Je sais qu’il n’y avait en fait pas d’autre dragon que moi par ici, mais vouloir s’attaquer à une bestiole pareille sans rien. M’enfin bref, j’étais handicapé aussi si une bestiole nous tombait dessus, vu que je ne pouvais pas me transformer en dragon sous ses yeux. Et pourtant, c’est la base de mon style à la lance de pouvoir voler. Tant pis, on fera avec. On dira que c’est pour rajouter du challenge et puis voilà.

    Nous marchâmes donc un temps dans le sable jusqu’à ce qu’un gros lézard pas beau en sorte juste devant nous. Mais pas un lézard comme j’en avais vu jusque-là par dizaines. Celui-là… il louchait grave. C’était limite à croire qu’il regardait le côté gauche avec son œil droit et vice-versa. Je mis mon poing devant ma bouche, me le mordant à moitié pour éviter d’éclater de rire. Une fois la crise passée, Calypso fit une réflexion sur les dragons qui risquait encore de me coûter mon camouflage.

    « Ouais ça m’ferait mal qu’on me… qu’on dise qu’un dragon louche pareillement ! »

    Et allez c’était encore pas passé loin. Faut vraiment que je fasse gaffe à ce que je dis des fois. Mais bon, ces yeux qui louchent m’avaient perturbé aussi, c’est pour ça que j’avais encore failli me griller. Non je me cherche pas des excuses bidons. Enfin bref, je tournais donc la tête vers Calypso pour voir si elle avait tilté ce que j’avais failli dire, sans me rendre compte que j’étais pile au point de convergence des visions (ouais je mets au pluriel, j’suis sûr que ses deux yeux sont indépendants ! ) quand je me surpris à être à l’ombre. Comment je pouvais être à l’ombre au beau milieu du désert ? Y avait même pas de palmier dans le coin. Et j’étais sûr que j’étais au soleil y a un instant de toute façon. Je finis donc par regarder dans les airs et vis un rocher m’arriver dessus. D’un mouvement rapide, je reculais pour esquiver le projectile, puis je grimpais dessus pour comprendre ce qui c’était passé. De là je pus voir que le lézard avait également une queue anormalement longue, en l’air preuve, je supposais, qu’il m’avait lancé le rocher avec. Comme quoi même en louchant on pouvait être bon viseur. Je pris donc ma lance en main, un sourire en coin : voilà mon gibier de la journée.

    « Bon, je crois bien qu’il a pas aimé la réflexion. Et qu’il compte bien nous prouver qu’on ne passera pas pour autant. »

    Je me ruais maintenant dessus, visant une de ses pattes avant pour tenter de la transpercer, tout en faisant attention évidemment à ses mouvements.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un désert trop parfumé [PV : Calypso]   Sam 21 Mar - 12:33

Fair AerithCivil
avatar

Messages : 153

Navigation
Doriki:
754/6000  (754/6000)
Fruit du Démon: -

J'en avais vu des créatures étranges dans ma vie, mais avec un regard aussi stupide, là par contre ce n'était pas possible. Le pauvre, ça ne devait pas être facile pour lui, que se soit pour chasser ou fuir ses prédateurs. Il avait une bonne vue au moins ? Parce que son air ridicule là, ça me faisait presque de la peine, surtout de voir que Shiraho se retenait de rire en le voyant, et je pouvais le comprendre. Mais ce qu'il dit m'interpella : qu'on me ? Pourquoi on lui dirait, ce n'était pas lui le dragon ? Shiraho, dragon, tout me semblait lier sans que j'arrive à mettre le doigt dessus. Lui, je n'allais pas le quitter !

- Oui ... Je comprends, ça casse la créature mythique ...

Même en disant ça, je n'étais pas convaincu qu'il le pensait, il avait douté, c'était louche. Je le regardais du coin de l'œil, mais qu'est-ce qu'il pouvait bien cacher ? Mais si j'avais lu son nom dans le journal cela commençait à dater, il essayait d'être discret depuis quelque temps ? Pourquoi ? Tout cela m'intriguait plus que la vue du lézard géant. Une bonne vue en plus, puisqu'un rocher arriva sur Shiraho, je m'étais écartée juste à temps en voyant une ombre se rapprocher dangereusement de nous. J'aurai dû le prévenir ? Il me cachait tout de même quelque chose, à croire que c'était lui le dragon !

- Bravo, tu as vexé le lézard géant, comme quoi ils sont susceptibles en plus de nous comprendre, c'est même inquiétant.

Enfin, si le reptile du désert commençait à nous attaquer, il faudrait bien se défendre non ? Et puis je n'allais pas ce garçon s'en sortir si facilement, il fallait que je découvre ce qu'il cachait ! Je pris mon parfum accélérateur pour détourner son attention, comme ça Shiraho pourrait l'attaquer plus facilement, mais rapidement, il semblait avoir compris l'astuce, et sa grande queue était un gros avantage pour lui. Il essaya de nous avoir tous les deux d'un même coup. Bon pas le choix, il faudrait que j'essaye de l'aveugler avec le parfum pyrogène, mais avec le vent qu'il faisait en bougeant sa queue, ça ne serait pas facile.

- Shiraho éloigne toi si tu tiens à tes vêtements.

Une fois dit, j'en aspirai avant de cracher des flammes sur la tête du lézard. Ce parfum dans le désert était horrible, il faisait déjà très chaud et maintenant ma gorge me brûlait plus que d'habitude. Après deux utilisations pour aveugler l'animal qui se dandinait sur place, je me tenais ma gorge. Trop mal pour une troisième fois tout de suite, mieux valait utiliser celui d'accélération pour lui donner un coup de pied rapide dans la tête pendant que Shiraho le mettrait K.O.

- Hey bien, ses yeux qui louchent, c'est plutôt trompeur ...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un désert trop parfumé [PV : Calypso]   Sam 28 Mar - 14:33

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3350

Navigation
Doriki:
2622/6000  (2622/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    A en juger par le ton qu’elle commençait à utiliser, je me grillais de plus en plus. Encore quelques phrases malvenues comme ça, et elle finirait par tout comprendre. Le problème, c’est que je ne pouvais même pas m’économiser en vue d’un éventuel combat, étant donné qu’il y avait un lézard, sans mauvais jeu de mot. Bref, le combat avait donc commencé et j’étais trop concentré sur mes assauts pour pouvoir regarder ce dont Calypso était capable. J’essayais désespérément d’atteindre ses pattes, mais il bougeait dans tous les sens. M’esquivait-il, ou esquivait-il les attaques de Calypso ? Ca, on verra après. J’étais plongé là-dedans comme si c’était un entraînement, comme si j’étais seul. C’était quand même le comble, je voulais enfin voir des gens et voilà que j’agissais encore comme si j’étais seul. J’avais peut-être passé un peu trop de temps ici… Mais bon, l’entraînement, c’est ce que c’est, y en a qui se sont entraînés eux ans durant, alors je suis encore soft.

    Finalement, après avoir esquivé un coup de queue large en repassant sous le ventre de la bête, celle-ci eut un soubresaut. Allez savoir pourquoi, en tout cas c’était le moment rêvé. Je mis toute ma force pour planter ma lance dans son ventre, qui s’enfonça assez profondément avant qu’il n’arrive à m’atteindre avec une patte pour me faire voler… Ma lance restant là où je l’avais mise. Là par contre, ça allait être compliqué de ne pas utiliser mes pouvoirs… Et puis en plus, si elle s’enfonce encore, elle va être crade et compliquée à rattraper. Mais on verra ça plus tard, pendant mon voyage incontrôlé dans les airs, une lueur me fit tourner la tête. Une masse enflammée allait dans ma direction, semble-t-il repoussée par le vent que faisait le lézard avec sa queue. Allez savoir d’où elle venait, en tout cas sous forme humaine ne je pourrai pas l’esquiver, ni m’en sortir sans brûlures. Bon, j’avais pas le choix, la survie avant la discrétion. Je me transformais donc en dragon (sans armes, c’était mieux qu’en forme hybride, grillé pour grillé), disparus dans le feu, puis revint sur le lézard à toute vitesse.

    Maintenant que j’étais définitivement grillé, il fallait faire vite pour se débarrasser du lézard, question d’éviter les dépenses d’énergie inutiles si jamais Calypso m’attaquait. Il semblerait qu’elle sache faire du feu, ça c’était pas un problème, mais surtout elle semblait rapide. Assez rapide pour mettre un coup de pied dans la tête du lézard. C’était le moment ou jamais. D’un puissant coup d’aile j’atteins rapidement sa tête, prenant un peu sur le côté pour lui crever un œil d’un coup de griffe, puis je pris de la hauteur à la verticale, montant bien haut dans le ciel, pour redescendre en piqué sur le crâne de l’animal sonné, griffes en avant. Ma chute, accélérée par mes ailes, fut suffisante pour que son crâne craque sous l’impact. Il tomba raide mort, un bout d’os avait dû aller se ficher dans son cerveau.

    Je me posais finalement au sol, sur mes quatre pattes, fixant la demoiselle de mon regard draconien. Je ne savais pas vraiment quoi dire, le mieux restait de voir comment elle réagirait, maintenant que ses doutes s’étaient confirmés…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un désert trop parfumé [PV : Calypso]   Mar 31 Mar - 11:38

Fair AerithCivil
avatar

Messages : 153

Navigation
Doriki:
754/6000  (754/6000)
Fruit du Démon: -

J'essayais de le regarder tant bien que mal, mais en attaquant en même temps, c'était vraiment difficile. Le reptile géant hurla de douleur au point que j'en avais presque mal pour lui, il venait de se faire embrocher profondément. Les parfums dans le désert c'était vraiment dangereux, le vent avait faillit entrainer mes flammes sur Shiraho, je lui avais hurler de faire attention mais c'était trop tard, et je le regardais disparaître dans ce que je venais de lancer, effrayée. C'était tout de même de ma faute, je me sentais responsable de sa mort, comment j'allais expliquer ça à mes frères? Et puis est-ce que ce garçon avait une famille ? Il allait falloir que je les retrouve eux aussi. Mais et le corps ? Je me voyais pas leur ramener un barbecue en leur disant : désolé c'est ma faute, voilà votre fils.

Alors que je me faisais tout un tas de scénario catastrophe, en continuant d'attaquer le lézard, il était si énerver qu'il avait redoubler ses coups, sentant surement la mort arrivé, il agissait en désespoir de cause, je vis un dragon. Alors là j'étais bouche bée, il y en avait vraiment un ! Je m'étais rapidement reculer avec un coup à la tête à la pauvre bête pour éviter de me faire prendre par le dragon en même temps. Le pauvre, après le ventre, ce fut l'œil, comme j'avais mal. Le dragon le tuas alors l'autre reptile en lui éclatant le crâne sur le sol avant de se poser devant moi et de me regarder. Voyant qu'il ne m'attaquait pas et surtout qu'il n'y avait aucun autre cadavre que l'animal, je compris.

-  Euh … Shiraho ?

Je préférais demander tout de même, j'aurai pu avoir l'air stupide à parler à un vrai dragon qui cherchait juste à voir si j'étais assez épaisse pour lui servir de collation. Mais visiblement mon doute était confirmer, c'était bien lui, et cela m'énerva, il m'avait mentit. Ayant encore le parfum d'accélération qui parcourait mon sang, je me jetais sur lui pour un coup de pied dans la tête, histoire de faire comprendre que j'étais contrariée.

- Tu m'aurais pas prise pour une idiote à me dire que tu savais rien ? 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un désert trop parfumé [PV : Calypso]   Mer 1 Avr - 17:34

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3350

Navigation
Doriki:
2622/6000  (2622/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    Quelques instants après que je me sois posé face à Calypso, un bruit sourd se fit entendre quand la tête de la bestiole tomba au sol. Faut croire que les pattes du lézard tenaient un certain temps malgré la perte de contrôle. Cela laissa, en plus d’un léger nuage de sable, le temps à la demoiselle de faire le rapport. Enfin, il me semblait. Disons qu’au moins, malgré ma forme draconienne, elle avait compris que c’était moi qui me tenait devant elle, à quatre pattes sans que ça semble bizarre. Je n’osais dire mot, il fallait que je voie comment elle réagirait pour savoir de quel côté de la barrière elle était. Justicière ou bandit, voire neutre. Les prochaines secondes allaient me donner la réponse à cette question. Mais avant, un coup de pied atteint ma tête. Elle était définitivement très rapide. Et c’était pas naturel comme rapidité. Mais bref, elle pensait donc que je l’avais prise pour une idiote. A priori elle n’avait pas vraiment de problème avec ça. Donc il ne devrait pas y avoir de combat.

    Je repris donc ma forme humaine, me dirigeant lentement vers le cadavre pour voir si je pouvais récupérer mon arme.

    « Désolé, mais bon quand on est pirate et isolé, il vaut mieux faire attention. »

    Une fois à côté de la bestiole, j’essayais de la soulever pour la retourner, question de voir à quel point ma lance s’était enfoncée. Je faisais dos à Calypso, mais bon, elle comptait pas se battre au final. Puis, c’est pas comme si elle avait des armes tranchantes. Si elle en avait, ç’aurait été dommage de ne pas s’en servir contre le lézard. Je me frottais donc les mains avant des les passer sous le lézard pour le soulever. La vraie question, c’était de savoir si, sans mon fruit activé, j’avais la force suffisante pour le soulever. Et la réponse fut… Nan, j’arrivais à lever son côté de quelques centimètres, mais pas de quoi récupérer mon bien.

    « Rah, y a fallu qu’il tombe comme ça, il aurait pas pu se tourner avant de finir par terre ? »

    Toujours dos à Calypso, j’espérais vraiment que ma lance ne s’était pas enfoncée trop profondément dans le ventre de la bête. J’avais pas vraiment envie de devoir trifouiller les entrailles de ce machin…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un désert trop parfumé [PV : Calypso]   Ven 3 Avr - 14:56

Fair AerithCivil
avatar

Messages : 153

Navigation
Doriki:
754/6000  (754/6000)
Fruit du Démon: -

Après mon coup de pied car j'étais vexée, il retrouva son apparence humaine et me dit qu'il était pirate. Tien donc, donc en plus de le capturer pour avoir les remerciement des villageois, j'allais avoir ceux de la marine si je réussissais à le capturer toute seule comme une grande ? Mais voilà qui était parfait, je souriais rien qu'à l'idée de réussir, avant de rapidement revenir sur terre. C'était un dragon tout de même, un zoan mythique très rare, ça n'allait pas être facile de l'avoir, je n'avais aucun parfum assez puissant contre lui. Comment faire ? Mes frères avaient le haki c'était facile pour eux, mais moi ? Utiliser le feu contre un dragon ? L'idée me sembla d'un profond ridicule.

Pour le moment je ne disais rien, je réfléchissais, il avait raison, ça n'aurait pas été prudent de crier qu'il était le guerrier Dragon, criminel recherché, bien que certain pirate, avait un tel égo qu'il n'hésitez pas à le faire. Les idiots, surtout que certains n'étaient au final, pas si fort qu'ils le prétendaient. Il me tourna alors le dos pour récupérer sa lance, il aurait pas dû y aller si fort avec, ni même laisser le lézard tomber sur la lance, elle devait être bien profonde maintenant, peut-être même coincé. Le manche serait moite de sang et de chaire, il serait encore plus longtemps de dos à farfouiller ses tripes.

- C'est un peu ta faute, t'aurai dû faire en sorte qu'il tombe d'une autre façon.

Bien que ça remarque me fit rire, il fallait que je l'arrête, mais comment ? Pas le feu on avait dit, la vitesse ? Je n'avais que cette carte pour le moment, l'autre je me la réserverais pour quand je serai plus en difficulté. Je pris discrètement une inhalation avant de de me concentré. Il était sympathique c'était dommage, mais quand il faut, il faut. Et d'un coup en augmentant ma vitesse, je lui donnais un grand coup de pied dans la tête pour qu'il se cogne contre le cadavre. Deux coups en un, puis encore un avant de le faire trébucher. C'était pas une bonne méthode, j'en étais pas spécialement fière, mais bon.

- Désolé mais j'ai dis au villageois que j'arrêterais le dragon qui les effraient tant.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un désert trop parfumé [PV : Calypso]   Jeu 9 Avr - 21:47

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3350

Navigation
Doriki:
2622/6000  (2622/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    Je me grattais la tête. Ce problème m’énervait. Evidemment, il me suffisait de me transformer pour avoir la force nécessaire pour retourner ce machin. Mais après, il fallait que je trifouille ces intestins, ces trucs en tous genres qui ne sont ragoutant que quand ils sont bien cuisinés. C’est pour ça que quand je faisais griller des lézards le soir je faisais ça un peu n’importe comment, en découpant dans le gros, en mettant le morceau sur une broche improvisée au-dessus d’un feu. Bref, on pourrait me prendre pour un homme des cavernes à force. Mais j’étais juste pas très bon en cuisine, surtout quand les ingrédients sont bien plus grands que moi.

    Bref, Calypso ne manqua pas de rappeler que c’était de ma faute si mon arme était coincée là-dessous, ou là-dedans. Je sais bien que c’est ma faute, mais bon, la plupart de ces bestioles ont un dernier sursaut, une dernière étincelle de vie. Donc il aurait au moins pu faire l’effort de faire en sorte que ce dernier sursaut soit de travers pour qu’il tombe sur le côté. Mais non, malgré son strabisme prononcé il était encore capable de tenir droit même quand il avait le crâne défoncé. On était vraiment tombé sur une drôle de bête, complètement stupide de face, mais pas si gauche dans le fond. Et ça, personne n’aurait pu s’y attendre.

    Et ce qui m’arriva ensuite non plus, je ne m’y attendais pas. Alors que j’étais en train de me faire craquer les doigts, que j’allais passer sous forme hybride pour retourner ce corps volumineux, une vive douleur se déclencha à l’arrière de ma tête, propulsant celle-ci droit sur les écailles de la bestiole, certes moins solides que le miennes, mais tout de même, se les prendre à la vitesse où ma tête était partie, c’était un peu violent. Je suspectais la vitesse que je l’ai vu utiliser pendant la « chasse » d’être l’origine d’un coup si violent. J’étais légèrement sonné, assez pour avoir un peu du mal à tenir debout, quand un second coup vint m’achever. Décidément, quand j’avais besoin de résistance, je me reposais un peu trop sur mes capacités de fruit du démon. Résultat, maintenant que je n’ai pas eu le temps de me transformer, je finissais dans les vapes pour quelques coups de pieds un peu trop rapides et violents pour moi…

    Etonnement, avant mon réveil, je sentais quand même qu’on me traînait dans le sable. Je ne saurais dire combien de temps je restais dans les vapes par contre. En tout cas, mon réveil ne me plut pas beaucoup. J’étais ligoté, et on arrivait tout juste au village. Des regards se tournaient déjà vers nous, les gens me connaissaient un peu, je mangeais ici des fois. Ces regards me rappelèrent que j’avais un avantage malgré mon état. Mais bon, quitte à ce qu’elle m’ait attaqué dans le dos, autant la laisser voir par elle-même la réaction que pourraient avoir les gens. C'est pas que je voulais me moquer d'elle, mais elle l'avait cherché pour le coup. Et de toute façon, il me restait encore des tours dans mon sac…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un désert trop parfumé [PV : Calypso]   Ven 10 Avr - 14:11

Fair AerithCivil
avatar

Messages : 153

Navigation
Doriki:
754/6000  (754/6000)
Fruit du Démon: -

Finalement, il avait bien fait d'enfoncer profondément sa lance, même si j'avais mal pour l'animal, en plus de nous avoir sauvé la vie, je pouvais ainsi l'arrêter. Pourtant, il n'avait pas l'air bien méchant, mais bon c'était un pirate et les apparences sont parfois trompeuses, rien que moi, on me prenait rarement au sérieux à cause de ma taille et de mon âge, et pourtant, on devrait. J'avais quand même de quoi pourrir la chaire et mettre le feu partout. Même si là, contre lui j'avais envie d'être brève et rapide, surement parce qu'on avait combattu ensemble, je me mettais à faire dans le sentimental. Après l'avoir prévenu, je pris une inhalation de mon parfum d'accélération et je lui donnais un grand coup de pied sur l'arrière du crâne, le projetant ainsi sur la carcasse de l'animal. Puis un deuxième coup, le premier n'avait pas été suffisant à mon grand regret.

- Rien de personnel.

Je le regardais, endormis sur le sol suite au coup sur la tête, il aurait surement de belles bosses quand quelque minutes. Tant pis, c'était les risques de la vie. Je regardais ensuite sa lance, rien à faire, je n'avais pas assez de muscle pour la retirer, et avec mon parfum, j'avais plus de chance de la briser. Mes autres parfums ne m'aideraient pas non plus, même si je pourrissais la chair de l'animal, la lance pourrait se mettre à rouiller. Bon pas le choix, je devais la laisser là, de toute façon s'il finit à l'ombre, il n'en aurait pas besoin.

Après l'avoir ligoté, je le traînais jusqu'au village, avec mon parfum d'accélération, j'allais vite, mais lui, il était ballotter dans tous les sens, la tête parfois dans le sable, une chance qu'il soit sonné, sinon ça aurait était fort désagréable comme voyage de retour. Une chance que le sable ne le réveille pas. Une fois proche du village, j'avais ralenti la cadence, marchant doucement. Tout le monde se tourna vers nous, bon c'était vrai que j'avais dit que je ramènerai un dragon et là je ramenais un garçon, mais bon ce n'était pas ma faute si le dragon, c'était lui.

- Voilà votre dragon ! C'est d'ailleurs son surnom dans la piraterie.

Il eut un moment de silence avant que certain éclate de rire à mon grand désarroi. Pourquoi ils rigolaient ? Ils étaient stupides ou quoi ?! Même en leur disant que c'était un fruit du démon de type zoan, ça ne changeait, même que l'un des cerveaux atrophier hilare me dit que ça n'existait pas. Une veine était prête à éclaté sur ma tempe.

Mais voyons, on le connaît, il vient manger au village parfois !
- Vous êtes sourds ou quoi ? Vous comprenez ce que je vous dis ?!

Non, c'était peine perdu. J'avais ma première fois, j'en étais toute fière, et voilà qu'on me prenait pour une folle, j'étais dégouté, si seulement mes frères étaient là. Eux, on les croirait, il avait une bonne réputation entant que chasseur de primes.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un désert trop parfumé [PV : Calypso]   Ven 17 Avr - 15:12

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3350

Navigation
Doriki:
2622/6000  (2622/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    La scène qui se déroula dans ce petit village d’Alabasta me tira malgré moi un rire. Comme prévu, les citadins ne la croyaient pas le moins du monde, et ce malgré les explications d’un zoan et tout. Faut dire que si elle m’avait ramené dans le village où j’avais fait un cratère dans la grand-rue, là ils l’auraient peut-être crue. Mais ici, j’ai rien fait de bien vilain, sauf dans le désert mais ça… Ca les dérangeait pas plus que ça. Au contraire, ils devaient être bien contents de croiser moins de bestioles en allant d’un village à l’autre. Bon, en contrepartie y avait un dragon qui traînait dans le coin qui leur faisait probablement plus peur que n’importe quelle autre bête. Mais bon, n’empêche que ce dragon ne les attaquera pas.

    D’un regard je jugeais de la réaction de Calypso, et la déception se lisait sans peine sur son visage. Bon, même si elle chassait des têtes, elle était relativement cool, je pense que la blagounette était terminée. Il était temps de dévoiler mon vrai visage, au risque de me contenter de viande de monstre grillée pour mes repas, parce que je ne suis pas sûr que les villageois veuillent encore de moi après ça. Je pourrais toujours m’imposer évidemment, j’suis un pirate. Mais c’était un coup à les faire appeler la marine. Je crois que ce pays fait partie du gouvernement mondial, c’est pas forcément le bon endroit pour faire du boucan.

    « Bon, il est temps de lever cette mascarade. Désolé, mais elle a raison, je ne vous ai pas tout dit sur mon compte, vous n’auriez probablement pas été aussi chaleureux sinon. »

    Les regards se tournèrent vers moi, interloqués. Même venant de moi ils semblaient avoir du mal à comprendre. Mais contrairement à Calypso, j’avais l’argument ultime. Je me transformais en demi-dragon, forçant sur les liens qui me bloquaient grâce à la force que me procurait mon fruit pour me libérer. Les regards virèrent à l’étonnement et même, pour certains, à la peur. Ouais, bah je reviendrai pas ici c’est définitif, ça foutrait trop le bordel.

    « Je suis effectivement un capitaine pirate. »

    D’un équipage disparu certes, mais capitaine tout de même.

    « Et je peux effectivement me transformer en dragon, c’était bien moi dans le désert, m’entraînant contre d’autres lézards. Sur ce, je dois vous laisser, j’ai des choses à régler. »

    Un bout de la corde à la main, je pris une impulsion pour monter dans le ciel d’une traite, embarquant Calypso à l’autre bout de celle-ci. Mon ascension était assez rapide pour qu’elle n’ait pas le temps de sauter, sauf si elle voulait se casser quelque chose. Ne prenant pas le temps de regarder comment se passait le trajet pour la chasseuse (après tout, le mien avait pas été très agréable non plus vu la tonne de sable qui tombait de mes cheveux), je repartais vers le désert pour retrouver le cadavre qu’on avait laissé. Une fois arrivé je la posais quand même en douceur, avant de me placer devant le lézard, de le retourner comme si ce n’était qu’un gros caillou, et récupérer ma lance, un peu sale mais on lavera ça plus tard. Puis, je fis face à Calypso.

    « Bon, maintenant qu’on est au calme, comment ça se passe ? Un vrai combat à la régulière et pas un coup dans le dos, ou bien tu laisses tomber et on rentre chez nous ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un désert trop parfumé [PV : Calypso]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Un désert trop parfumé [PV : Calypso]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» tuto haradrim, opération désert
» Regardez ça aller. Est-ce que je tire trop fort sur la laisse de l'animal?
» Etudes d'Oroken
» FIDJI canichou abricot 17 ans abandonné car trop vieux (76)
» Calypso.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Sandy-