AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ♦ Entraînement ?! Peut-être pas... [PV : Uruk Anzu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: ♦ Entraînement ?! Peut-être pas... [PV : Uruk Anzu]   Ven 11 Juil - 19:22

Naga TousenMarine
Marine
avatar

Messages : 51


❝Un entraînement ? Peut-être pas.❞
feat. Uruk Ânzu.


Autant d'année à naviguer sur l'immensité de l'océan et pourtant il me reste encore tellement à voir, tellement de paysages somptueux, tellement de pays incroyables à découvrir et hélas, tellement d'injustice à réparer... Aujourd'hui, toutes ces choses ne m'appartiennent plus. Aujourd'hui, je ne suis qu'un nom qui résonnait pourtant tellement fort il y a quelques années, après tout avec l'âge nous ne sommes plus que le reflet de notre gloire, si courte soit-elle. Qu'est-ce que je pourrais espérer de la vie, de toute manière, du haut de mes quarante-six ans, mis à part transmettre autant que possible mes acquis aux prochaines générations. Je pense qu'au fond, nous recherchons tous un peu la même chose lorsque les belles années passent, laisser une trace de son passage... C'est pour cette raison que la proposition du gouvernement m'a attiré, après une trop longue carrière en tant qu'amiral. Formateur principal de nouveaux marins pour créer la nouvelle élite afin de combattre le fléau de la piraterie, un poste gratifiant de mon point de vue. Même si la justice mise en place depuis la grande guerre d'il y a deux ans, ne me plaît pas tant que ça. J'ajouterais même que l'homme en place qui est soi-disant le représentant de cette justice, ne me plaît pas du tout ! Là où devrais s'asseoir un homme intelligent, calme et stratège, sur ce même siège nous y avons mis un homme froid, impulsif et barbare. Comment peut-on avoir l'audace de prétendre agir au nom de la justice, quand l'homme en tête du pouvoir de la marine doit sa place qu'à la violence et la haine qui le hante.

Ce sujet reste le plus sensible concernant les « gros dossiers » actuellement, puisqu'à l'heure actuelle je ne me préoccupe plus tant que cela du nouveau monde. Même si ces mers se trouvent encore des hommes que je souhaite capturer avant mon arrêt total de toute fonction, car ne vous y tromper surtout pas... Bien qu'étant à un rang dit d'enseignement, j'en reste tout autant un membre actif de la marine et par ce fait, je botterais le cul de tout pirate se trouvant sur mon chemin. Précision faite, nous pouvons en venir à ce qui m'amène aujourd'hui, puisque je suis sur le point de faire l'entraînement que je préfère parmi tous ceux que j'ai imaginé. Depuis la prise de mes fonctions, j'ai véritablement révolutionnées la formation des marins, que je trouvais bien trop « théorique » à mon goût. Qu'est-ce qu'un membre doit connaître sur le terrain durant un combat ? Comment doit-il identifier les pirates et comment les appréhender ? Et est-ce qu'il va vraiment pouvoir s'améliorer en restant dans une base ultra-sécurisé à se tapoter dessus avec un camarade d'équipage ? Pour toutes ces questions et bien j'ai tenté d'y apporter mes propres réponses. Les résultats de mon enseignement parlent en ma faveur, en ce moment même un groupe formé par mes soins sont devenus l'élite du gouvernement et ils font énormément parler d'eux. Enfin, trêve de flagornerie, je vais vous expliquer tout ce qu'il y a à savoir sur ce fameux entraînement.

Je me trouve actuellement à bord d'un navire de guerre de la marine, celui-ci se dirigeant vers une île connue uniquement par moi et ceux choisis par mes soins pour m'accompagner, se trouvant quelque part sur Grandline. Tout autour de moi se trouvent des hommes de la marine venue spécialement pour participer à mon entraînement grandeur nature, ayant échos de celui-ci par bouche à oreille où par réputation. En fait, qu'importe la raison qui a poussé chacun d'entre eux à être présent ici même, il n'y a plus moyen de faire marche arrière pour tous ceux-là. Tandis que je sors de ma cabine afin de faire mon discours avant l'arrivée sur l'île de la guerre, je remets mon chapeau sur mon visage, légèrement en biais et ouvre la porte. Celle-ci grince légèrement au moment où je la pousse pour sortir, attirant tous les regards vers moi, observant chacun de mes gestes. Comme toujours je porte cette vieille pipe offerte autrefois par un bon ami, lâchant une bouffée de fumée avant de commencer à avancer sur le pont où se trouve l'ensemble des marins présents. Progressant lentement, en regardant du coin de l'œil leurs visages, j'arrive à apercevoir de la crainte, de l'envie, du respect, de la colère et des interrogations. Toutes sortes d'émotion pour des hommes qui, pour certains sont déjà arrivés à un certain grade dans la marine, distinguant des sergents, des lieutenants et même un ou deux colonels si mes yeux ne m'ont pas trompé. M'arrêtant devant le bord du bateau et me retrouvant dos à tous, je pose un doigt sur mon chapeau pour le remonter afin de dévoiler mon visage tout en me retournant vers tous les hommes.

« Content de voir autant d'hommes présents pour cette formation, quelque peu spécial... » Dis-je d'une voie sûr et complaisante.

«Hm ?! Pour ceux qui se le demandent, je me nomme Naga Tousen, certains reconnaîtrons ce nom et d'autres mon visage, mais pour tous aujourd'hui je serais votre formateur et de ce fait vous devez obéir à mes instructions. Est-ce que cela ne pose de problème à personne ? » Regardant chaque homme droits dans les yeux afin de bien faire comprendre qu'il y a des règles à suivre.

« Vous devez tous vous poser de nombreuses questions et je le comprends, je vais donc vous expliquer ce qu'on fait ici et ce que vous devez faire pour réussir cet entraînement. Avant tout, nous nous dirigeons vers l'île Sentoo, même si son nom ne vous dit rien actuellement, croyez-moi, vous vous en souviendrez toute votre vie. Nous l'avons surnommée l'île de la guerre et je pense que vous pourrez tous deviner pourquoi un tel surnom. Hm ?! L'entraînement est très simple en soit, vous n'avez qu'une seule chose à faire, enfin plutôt à ne pas faire... Hm ... Vous ne devez pas mourir. Vous mourrez, vous échouer... Simple, non ? »


Tout ce discours en gardant mon calme et en restant distant dans ma façon de leur parler, en gros c'est un entraînement à mort, enfin c'est ce que je leur fais croire. En gros, si je juge qu'une attaque ennemi ne peut pas être esquiver par l'un de ceux qui passent l'entraînement et que je dois intervenir, ce membre aura échoué son entraînement. Pourquoi faire ce type d'entrainement ? Il faut savoir que chaque marin pourra tenter sa chance autant de fois qu'il le souhaite, de ce fait un homme pourra faire plusieurs fois de suite mes entraînements, ne sachant jamais sur lequel il tombera. Donc, à force de côtoyer la guerre, le sang et les larmes, son mental s'y habituera et sa force augmentera à chaque fois. Pour une première fois, il est presque impossible de survivre à cette île, c'est pourquoi jamais personne n'a réussi l'entraînement du premier coup, sauf quatre personnes, mais ceux-là étaient d'une tout autre trempe ! À présent, j'ai hâte de voir si parmi cette centaine d'hommes, il y en a, ne serait-ce qu'un qui en vaille la peine...

Spoiler:
 


@Eques sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ♦ Entraînement ?! Peut-être pas... [PV : Uruk Anzu]   Dim 13 Juil - 19:13

PNJ | MARCOPnj | Maître du Jeu
avatar

Messages : 885

Aujourd'hui, j'étais à bord d'un navire de guerre m'emportant pour un stage dont je ne pouvais, selon les dires de mon cher commandant «sortir indemne», ça ne change pas de ces habituels coups tordus me direz-vous mais cette fois-ci, il me semblait que c'était plus particulier que les autres fois. Mais commençons par le commencement, pourquoi me retrouvais-je en si bonne compagnie vers une île au bout du monde ? Eh bien j'avais encore, comme vous vous en doutez, fait les quatre cent coups, du moins aux yeux de mon supérieur.

Tout avait commencé par une algarade avec des pirates dans un énième port où nous stationnions pour des raisons de ravitaillement. Nous les avions vus, ils nous avaient vus, bref, en ce qui concerne la vision, tout était clair. Aussi nous nous mîmes comme l'exige la coutume, à nous taper joyeusement dessus, dans le fracas des lames et des mâchoires. Par chance nous eûmes le dessus et nous rentrâmes victorieux au navire, avec quelques ecchymoses et vêtements déchirés pour tout souvenir. Alors que nous nous apprêtions à fêter ça dignement, nous étions revenus surtout chercher de quoi nous payer à boire, le commandant nous appela et nous nous prîmes un savon des plus costaud. Lors des crises de colère du chef, on ne peut souvent que saisir quelques mots, ceux que je pu comprendre furent: «intolérable», «inconséquent», «dangereux», «renforts» et c'est à peu près tout. En traduction littérale, il fallait comprendre que la bagarre dont nous avions triomphé quelques minutes plus tôt aurait pu mal tourner et que du coup, nous aurions dû appeler du renfort plutôt que de jouer aux héros que nous ne jouions même pas.

Sur ce, je fus désigné «leader» et donc responsable, alors que franchement, pour une fois, je n'avais fait que suivre. Mais à la décharge de mon cher commandant, il est vrai que j'avais l'initiative facile et que cela le mettait hors de lui. Nombre de fois je fus rappelé à l'ordre et menacé de sanctions diverses et variées, mais malheureusement pour lui et heureusement pour moi rien, dans les finalités, ne méritait une sanction. Mais ce coup-ci, pour lui c'était trop, l'accumulation de toute cette frustration qu'il avait accumulé à mon égard se concrétisait à cet instant. Je fus envoyé au dortoir avec ordre de ne pas en bouger pour être rappelé par la suite.

Lorsque j'arrivai dans son bureau il venait de raccrocher son escargophone et me regardait avec un sourire carnassier, cela ne me disait rien qui vaille et en effet, la suite ne manquait pas de sel. Il avait entendu je ne sais pas où qu'un amiral en retraite devenu formateur marine organisait des stages dont la seule chose approchant était la mission suicide. Fort de ces informations, il avait décidé de m'y envoyer me casser les dents car pour lui c'était sûr, j'allai en baver et bien entendu échouer ce qui, certainement, me calmerait. Je suivais mal sa logique à vrai dire mais c'est ce qu'il me semblait.

Une fois l'entretien passé, j'en parlais à mes camarades et visiblement le fameux entraînement était bien connu de certains plus anciens, ils en tremblaient rien qu'en l'évoquant. Ce n'était pas vraiment pour me rassurer mais je décidai de passer outre en me disant que de toute manière, je verrai bien sur place, ça ne pouvait pas être si dramatique que ça, du moins, pour le moment.

Le point de rendez-vous était situé dans une base peu éloignée de l'endroit où nous nous trouvions et l'embarquement pour dans trois jours, aussi nous ne perdîmes pas de temps et j'eus même un jour de solitude, séparé de mon équipage habituel, dans cette base inconnue, afin que mon appréhension puisse me prendre à la gorge et éventuellement me faire perdre mes moyens. Mais je savais que le commandant n'attendait que ça, alors je pris mon courage à deux mains et je le mis sur la table de nuit, au moins là, il n'allait pas partir, je le tenais à l’œil.

Le lendemain, le bateau m'attendait, je fus appelé et en une poignée de secondes j'étais à bord. Je fis connaissance du regard avec ceux qui étaient là et à peine ces formalités muettes remplies, nous nous dirigions déjà vers le lieu de notre entraînement. Je fus surpris de croiser des marines de tout grade, moi qui pensait ne trouver que des personnes «punies» comme je l'étais, eh bien non, la plupart avaient l'air d'être là de leur plein gré, ce qui me conforta dans l'idée que je pouvais définitivement retirer quelque chose de ce que mon supérieur croyait m'infliger.

Au bout de quelques temps, le formateur se présenta, il s'agissait d'un certain Naga Tousen, il avait l'air d'en être un sacré, enfin il fallait ça pour être formateur j'imagine. Ses consignes étaient on ne peut plus simple et contrairement à ce que j'aurai cru, ces explications me donnèrent envie d'arriver plus vite, de commencer même l'entraînement à l'instant. Mais il restait encore du chemin à faire.

Au son des vagues, j'étais partagé entre l'avidité de la nouvelle expérience et de l'autre côté, cette angoisse sournoise qui vient au creux de l'oreille, comme chargée de raison, murmurer «ça m'a quand même l'air bien dangereux cette histoire.»

Nous allions bientôt savoir de quoi il retournait et je comptais bien faire mes preuves, encore une fois, non pas pour la fermer encore une fois à mon supérieur non, mais cette fois, pour voir jusqu'où je pouvais aller.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ♦ Entraînement ?! Peut-être pas... [PV : Uruk Anzu]   Mar 15 Juil - 22:26

Muneaki Asa
avatar

Messages : 229




Un entrainement risqué

Le Vice-amiral Dalmatien m'avait contacté par éscargophone il y a quelques jours, il voulait m'envoyer faire un stage avec d'autres soldats, dirigé par un ancien amiral aujourd'hui formateur. Il disait que ce serait très formateur et que ça me serait utile pour traquer de plus puissants pirates. Comme c'était un ordre de mon supérieur hiérarchique, mais également le conseil d'un précieux ami qui m'avait aidé à atteindre ma place de lieutenant-colonel. J'avais donc pris la mer en direction de la base où il fallait que tout le monde se rejoigne pour ensuite embarquer sur le navire de stage.

Nous embarquâmes le lendemain dans la matinée. L'instructeur, un certain Naga Tousen, nous informa sur la nature du stage et nous fit un topo classique des règles à suivre lors de ce stage. En temps normal, j'aurais dit rien de plus simple que de survivre à un stage, cependant, j'avais entendu comme beaucoup de garder la réputation de Naga Tousen. Un entrainement mené par un Ex amiral n'avait rien de reposant. Il allait falloir m'accrocher sinon je me ferais vite déborder.

Nous formions tous un arc de cercle plus où moins régulier autour de Tousen. Je fus donc surprise de voir autant de soldats rassemblés ici. Nous étions nombreux, j'aurais pu détecter le nombre exact de personnes présentes, mais je n'en avais pas envie et ça n'aurait servi à rien. Cependant, mon sens télépathique ne manqua pas de repérer Anzù. Je fus surprise de le voir ici et ne pus m'empêcher de le contacter par voie télépathique.

"Alors Anzù, on a été envoyé en stage par son Lieutenant ? J'ai moi-même été envoyée ici par mon supérieur hiérarchique. Hé oui, les Lieutenant-colonel ont eux aussi besoin de cours pour progresser. En tout cas, je te souhaite bon courage et n'oublie pas que je suis prête à t'aider en cas de problème."

Sur ces mots, je reporta mon attention sur l'ex-amiral. J'attendais de voir ses prochaines actions. Qu'allait, il nous demander. Je ne pouvais que me fier à ce qu'il nous dirait, car je n'avais absolument aucune idée de ce que nous allions faire.



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ♦ Entraînement ?! Peut-être pas... [PV : Uruk Anzu]   Mer 16 Juil - 19:15

Naga TousenMarine
Marine
avatar

Messages : 51


❝Les premiers pas en enfer❞
feat. Uruk Ânzu et Akato Absol.


Chaque être humain se raccroche à des valeurs afin de croire qu’ils sont différent de ceux qu’ils croisent jours après jours, mais la vérité est blessante, car nous sommes une espèce d’animaux violents et égoïstes. La moindre différence entre deux personnes peut être prétexte à toute sorte de discrimination où d’injustice, nous ne méritons pas mieux que ce monde ravager par toute sorte de fléau. En tant que représentant de cette justice chaque membres de la marine se doit d’être irréprochable, mais est-ce le cas ? Sommes-nous si différent de ces pirates que nous traquons inlassablement et avec qui nous nous entretuons ? Je ne le pense pas, il n’y a que des chemins qui nous mènent vers des choix et ces choix vers des conséquences… Ainsi, aujourd’hui je me retrouve à cette place que je pense être la mienne, mais si j’avais choisis certaines options qui s’étaient présenté à moi dans le passé, j’aurais pu être une personne totalement différente… Je me permets cette petite réflexion philosophique pour une seule et bonne raison, chacun des hommes et chacune des femmes présents ici avec moi, devra faire face à des situations où leurs choix coûtera la vie à des innocents. Ce sera à eux et uniquement à eux de choisir en l’espace de quelques secondes seulement, comment réagir à chacune des situations avec le moins de risque possible pour ceux qui n’ont rien demandé à personne et qui se retrouve juste au mauvais endroit, au mauvais moment.

Tandis que mon discours finissait de faire son effet sur l’ensemble des participants à l’entraînement, le bateau rentrait dans une brume épaisse et grisâtre qui rendait l’air humide et l’ambiance ténébreuse. Des débris de bateaux flottaient dans l’eau tout autours, certains radeaux abandonnée venait se fracasser contre l’avant du navire de guerre, résonnant comme un tonnerre dans les airs.

« Nous arrivons à destination, donc préparer vous à combattre. Une fois sur la terre ferme vous deviendrez une cible pour quiconque se trouve sur cette île, souvenez-vous bien ça. Vous devez absolument rester à porter de vue de l’embarcation, sinon même moi, je ne pourrais pas vous garantir que vous reviendrez vivant de votre aventure. »

Cette fois-ci nous étions sur le point de jeter l’ancre et la pression semblait monter chez la plupart des hommes qui se préparaient à combattre, certains semblaient un peu plus calmes que d’autres, mais c’est toujours comme ça avant qu’ils descendent du bateau. Pour ma part il était temps de me préparer à assister au spectacle du haut de mon merveilleux navire, prenant place sur un siège confortable à l’avant. Je pris même le temps de me préparer une petite pipe afin de tirer quelques bouffées durant cette attractions, car pour ce n’est rien de plus qu’un divertissement. Bien sûr, j’avais certaines petites idées en tête, des idées qui feraient passer l’entraînement sur le point de commencer à un genre de test de recrutement afin de devenir un de mes élèves particuliers, comme l’auront été les plus célèbres de la marine.

« L’entraînement est officiellement démarrer, vous pouvez tous quitter l’embarcation. Il semble même que vous ayez déjà des adversaires à votre taille sur place. »

En effet, des groupes de bandits se battaient déjà sur la place remplis de ruine et de corps mutilé et la vision était horrible. Ajouter à cela les bruits du fer qui s’entrechoquent et les tirs de fusils, vous avez un petit aperçu de ce qu’est l’île de la guerre. Cette île est utilisée par toutes les nations et également par les bandits, pour venir y régler les comptes avec les autres. Tout ceci afin d’éviter que les innocents soient mêlée aux guerres des nations et aux affrontements entre groupes de bandits. Le plus sombre au sujet de ces lieux, c’est que c’est le gouvernement lui-même qui l’a créé dans le but de contrôler même ce que les gens pensent hors de contrôle, c’est-à-dire les guerres. En fait, nous sommes sur une île appartenant entièrement au gouvernement mondial et créer spécialement pour que les nations du mondes entiers puissent venir y faire la guerre.


Spoiler:
 


@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ♦ Entraînement ?! Peut-être pas... [PV : Uruk Anzu]   Ven 18 Juil - 13:49

PNJ | MARCOPnj | Maître du Jeu
avatar

Messages : 885

Alors que le discours touchait à sa fin je fus repéré par ma camarade Absol que jusqu'ici je n'avais pas remarqué. Elle me fit un appel télépathique tout à fait charmant bien que la situation ne s'y prêta pas vraiment et je tentai de lui faire parvenir mentalement, moi qui n'y connaissait rien, que s'y j'étais là c'était plutôt pour me faire tuer que prendre un cours, du moins dans l'optique de mon cher supérieur.

Une fois le discours grandiloquent et quelque peu naïf dans les images dépeintes, terminé, nous arrivâmes à la fameuse île où tout devait se jouer, un chaos incroyable y était installé, les combats y faisaient rage de toute part et absolument rien ne semblait pouvoir en détourner leurs protagonistes. Elle portait bien son nom l'île de la guerre, ça c'était sûr.

Une fois le bateau prêts à nous déversé comme un nouveau flot de violence sur cette endroit qui n'en avait nullement besoin, une fois les derniers conseils donnés, je fis un sourire à l'amiral et un clin d’œil à Absol juste avant de partir à l'assaut du néant, de la haine contre de la haine, de l'acier contre de l'acier, le non-sens absolu pour s'entraîner. Ça avait quelque chose de malsain et d'inquiétant et en même temps de très excitant, de très charnel. Alors dans cette débauche de sensations contradictoires, il me semblait important de garder un minimum de sympathie, avant de devenir une arme.

Une fois sur l'île il n'y eu pas de répit, les attaques pleuvaient de tout côté, pas spécialement dirigées contre nous d'ailleurs mais la furie ambiante semblait envoyer tout le monde à l'assaut de tout et n'importe quoi pourvu que ce ne soit pas le même camp.

Dans ce bordel inextricables, deux figures émergeaient tout de même de la masse guerrière, un homme à pied et une femme à panthère. Je choisis par instinct la femme puisqu'elle se servait d'un arc et de flèches. Je pouvais alors user de mon infirmité comme d'un effet de surprise saisissant, bien entendu pour l'atteindre il allait falloir traverser un tas de bœufs en armes, mais le jeu devait en valoir la chandelle. Une intuition me disait qu'il fallait en passer par l'un de ces deux combattant pour évoluer, pour passer au prochain niveau en quelque sorte.

Les combats étaient habituels sinon, le bruit était peut-être plus intense dû au nombre considérablement élevé de personnes engagées dans la bataille, mais rien ne distinguait un conflit d'un autre dans le fond, une guerre d'une autre, un combat d'un autre, c'est toujours des gens qui cherchent à se tuer, rien de plus. Alors je faisais de mon mieux, l'expérience des grands merdiers de ce genre aidant. Je voyais aussi Absol de temps en temps, de loin en loin, puis plus du tout avant qu'elle ne reparaisse soudain. Enfin, elle se débrouillait et je ne doutais pas que l'amiral intervint si le besoin s'en faisait sentir, comme il l'avait lui même dit plus tôt.

Malgré mon but d'atteindre la fille à panthère et arc, il me semblait ne jamais pouvoir l'atteindre, je combattais encore et encore et j'avais pourtant l'impression de faire du surplace, la fatigue aussi commençait à poindre, mais ce n'était pas le moment de se laisser aller à des considérations de ce genre, il fallait vaincre et prouver encore une fois que le moment de faiblir ne viendrait qu'avec la mort et pas avant.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ♦ Entraînement ?! Peut-être pas... [PV : Uruk Anzu]   Dim 20 Juil - 23:17

Muneaki Asa
avatar

Messages : 229




Au millieu de la mélée

L' entrainement venait vraiment de commencé. Nous étions livrés à nous-même sur une île en perpétuelle guerre totale. Chacun "clans" présents luttés de toutes ses forces. Apparemment, deux combattants sortaient du lot un femme genre amazone montant une panthère et un homme à pied genre gladiateur.

Nous fûmes lâchés dans la mêlée. Il serait difficile de nous en sortir sans la moindre blessure sérieuse. Je choisis de prendre pour objectif le colosse à pied qui semblait sortir du lot. Je me suis mise à courir dans sa direction en me contentant d'esquiver et contre-attaquer les attaques de ceux qui tentaient de s'en prendre à moi avec mon système pendulum.

Je ne surveillais pas la progression de mes alliers tout simplement, car je n'en avais pas le temps. Plus j'avançais et plus les ennemis étaient coriaces, si bien que je dus me mettre à combattre quatre où cinq adversaires qui possédaient dix fois ma force physique simultanément.

Ma progréssion était très lente. Mes adversaires étaient très forts et ne semblaient pas vouloir se laisser impréssionner où battre aussi facilement que je l'aurais voulu. Si bien que très vite je me suis retrouvée entourée de guérriers tous plus féroces les uns que les autres. Aux loin j'apercevais le colosse qui était mon objéctif pour le moment. Il était loin. Aucune de mes attaques ne l'atteindrait d'ici. Il fallait donc que je m'occupe des combattants qui me bloquaient le passage.

Je me suis élancée dans le combat contre les combattants en tentant de prédire leurs mouvements. Entrer dans leurs esprits fût très difficile. Je n'arrivais pas à suivre le flot d'informations passant dans leur cerveau. Se serais plus compliqué que prévu... Il allait falloir que je trouve une autre solution. Les attaquer avec le pendule serait inefficace. Ils était bien trop nombreaux. Il me restait bien sure un autre moyen d'attaque, mais il allait falloir que je m'occupe de chacun d'entres eux un par un.

Il est très difficile de penser et de se défendre en même temps contre plusieurs adversaires. C'est pourquoi, pour éviter de trop penser, je me suis contentée d'activer le pouvoir "extrasensoriel" que me conférait mon fruit du démon, ce qui me permettait du coup de couper tout mes sens et de percevoir les mouvements de mes adversaires à l'avance et d'esquiver en conséquence. Mais le problème restait entier. Comment allais-je abattre autant de combattants. Une attaque suffirait peut ètre, mais elle devait être surchargée d'énergie télékinésique et placée au bon endroit pour pouvoir provoquer une éxplosion suffisament puissante pour abattre mes adversaires.

Soudain, la solution s'imposa à moi, Je n'avais pas spécialement besoin de les attaquer eux. Si j'utilisais ma technique sur le sol avec suffisement de puissance, je provoquerais l'éxplosion dont j'avais besoin. Certes j'en payerais les conséquences, mais j'avais pas d'autres choix. j'ai donc chargé une bulle télékinésique plus puissante que j'amais dans ma main droite. Puis j'ai frappé le solet ai laissé exploser la bulle qui grandit et explosa, provoquant une grosse détonation et une puissante rafale due à l'explosion. J'atterrit un peu plus loin soufflée par la puissance du choc et mes adversaires sécrasèrent lourdement sur le sol.

- Telekinetic shock ...



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ♦ Entraînement ?! Peut-être pas... [PV : Uruk Anzu]   Mer 23 Juil - 21:50

Naga TousenMarine
Marine
avatar

Messages : 51


❝Deux ombres dans les ténèbres❞
feat. Uruk Ânzu et Akato Absol.


Chaque fois cette île me procure les mêmes frissons, la nostalgie des combats et des rencontres titanesques sur les mers du nouveau monde et pourtant je n’étais là qu’en observateur. Tellement frustrant d’être réduit à être celui qui reste à l’écart, surtout que mes jambes et mes bras frémissent d’envie devant ces visions de batailles. Je m’imaginais comment je réagirais à chaque situation sur le moment où je la voyais, entraînent mon imagination et rien d’autres… Ne pouvant pas trop m’attarder sur une seule personne afin d’être à l’affût, pourtant mon regard était au fur et à mesure un peu plus persistant vers deux marines lâcher au milieu de ce foutoir. Un jeune sergent qui me ressemblait étrangement lorsque j’étais encore jeune, se déplacent sans vraiment réfléchir à première vue. J’observais ces déplacements et il semblait chercher un adversaire en particulier mais pour cela il n’y allait pas par quatre chemins, fonçant et tapant sur tout ce qui bougent autours de lui. Fougueux et agile, ces mouvements étaient imprégner d’une grande confiance en lui et pourtant ce n’était pas forcement l’impression qu’il donne lorsqu’on le voit la première fois. Avec lui, un autre élément présent pour l’entraînement tirait son épingle du jeu. Celui-ci, enfin celle-là dans ce cas précis, puisqu’il s’agit d’une demoiselle, semblais un peu plus maline et réfléchis dans ces actions, donnant l’impression qu’elle calculait chacune de ces prises de décisions avec soin. Pourtant de loin, elle semblait aussi réactive que n’importe lequel d’entre eux, avec une capacité d’anticipation bien au-dessus de la moyenne. C’était comme-ci elle savait à l’avance les mouvements de ces adversaires, qu’elle pouvait les prédire… Pourtant je pense que je serais au courant si j’avais un membre sur mon bateau avec le haki de l’observation, puisqu’à ma connaissance il n’y a que ce pouvoir qui a la capacité de faire ce genre de chose… Deux membres intéressants et qui rendait les choses un peu plus divertissant, surtout que ces deux-là se dirige vers des adversaires peu conventionnel.

« Montrez-moi ce que vous avez dans le ventre, les enfants. »

Je ne tenais plus sur place, m’étant levé et observant l’enfer se défoulant avec fougue sur chacun des hommes venus pour affronter l’entraînement le plus redoutée au monde. Ma main poser sur le manche de mon sabre était prête à dégainer à tout moment, tellement l’envie de les rejoindre montait en moi et pourtant je devais rester tant que rien ne m’obligeais à intervenir. Bien sûr que je suis ici pour eux, pour la jeunesse afin qu’ils puissent faire les beaux jours de la marine, mais je ne pouvais m’empêcher de les envier… Tandis que mes pensées se bousculent les unes après les autres, un marine présent sur l’embarcation approche vers moi, semblant hésitant et craintif, il prend tout de même le courage de m’interpeller verbalement.

« Mon… Monsieur Naga ! Nous avons identifié les deux membres présents sur la plage et ils font partie de l’alliance entre deux pays. Ils sont réputés très dangereux sur ces mers, cette fois-ci ces cibles semblent un peu trop forte pour nos hommes, monsieur ! Ne devrions-nous pas les rappeler ? »

« Hmmm… Ah. Ah. Ah. Excellente nouvelle ! »

Le soldat face à moi ne savais comment réagir face à mon indifférence totale suite à une nouvelle qui pour lui était vraiment alarmante. Ils sont forts ? Très bien, c’est exactement ce que je recherchais en venant ici, abrutis. Ces mots j’avais envie de lui cracher à la gueule, mais il fallait rester courtois tant que possible, même si les navets présent sur grandline me donnait envie de vomir. C’était dingue de voir à quel point les marines de première classe étaient bien plus faibles et craintifs que dans le nouveau monde.



@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ♦ Entraînement ?! Peut-être pas... [PV : Uruk Anzu]   Dim 27 Juil - 19:11

PNJ | MARCOPnj | Maître du Jeu
avatar

Messages : 885

Alors que nous étions sous l'égide de l'amiral en retraite qui nous regardait de loin d'un œil scrutateur, pour ma part, je continuai mon petit bonhomme de chemin en prenant garde de ne pas me faire écorcher vif. Ce n'était d'ailleurs pas si évident que ça, les coups pleuvaient et les éviter tous demandaient une attention de tous les instants, j'eus bien une entaille légère dans mon bras mort, mais ça ne comptait pas vraiment du coup. Une fois sorti du marasme infernal des guerriers acharnés, je pus enfin faire face à mon adversaire qui avait l'air de m'attendre. Peut-être avait-elle compris que c'était pour elle que je venais.

Alors que mon épée fendait l'air derrière moi, je fus soudain plaqué au sol par le fauve qu'elle chevauchait, ses pattes sur mes épaules. N'écoutant que mon inconscience je lui donnait un coup de tête en plein sur le nez, juste assez fort, avec le peu d'élan que j'avais, pour le faire reculer et lui enfoncer mon sabre, que je n'avais pas lâché grâce à la garde qui s'était coincée dans mes doigts, dans le palais. La panthère fut prise de convulsions, de tressaillements tout en rugissant et envoya sa cavalière dans le décor avant de me filer un coup de pâte carabiné qui m'envoya volé à quelques mètres.

Un peu sonné mais encore tout à fait près à en découdre, je me remis debout rapidement puis m'élançai sur l'archère désormais délaissée par son improbable destrier. Mais hélas elle fut plus rapide et me lança une salve de flèches fulgurantes contre lesquelles seul le refuge donné par un tronc d'arbre me sauva. Reprenant aussitôt ma course, je fut cette fois empêché par un autre soldat de notre équipe, qui sans le faire exprès me barra la route et manqua de peu de se prendre une flèche, heureusement pour lui je l'avais attrapé par le col au moment de tomber, le mettant ainsi à l'abri. Quelque peu secoué par ce qu'il venait de se produire, il fit une pause à côté de la souche, un peu à part des combats afin de se remettre. Pour ma part je continuai mon avancée, esquivant les flèches du mieux que je pouvais, combattant parfois des combattants isolés de la bataille ou simplement désorientés, tout en surveillant du coin de l’œil mon ennemie principale afin de ne pas finir percé de toutes parts.

Une fois suffisamment rapproché, alors que j'allais pouvoir, je le sentais, conclure ce combat, un détachement qui voulait certainement en encerclé un autre vint s'interposer. C'était bien entendu un coup du sort, il n'y avait là rien de délibéré, puisqu'ils ne stationnèrent là que quelques secondes et reprirent aussitôt leur route, mais cette incursion avait suffit à couper mon élan et à me déconcentrer. À peine étaient ils partis que mon adversaire me relança ses dards avec toujours autant de précision. Et moi, avec toujours autant de constance, je les évitais avec les moyens du bord.

Après avoir repris consistance et concentration, je pris une faute d’inattention de sa part comme le signal du départ et me précipitait sur elle. Au moment où elle allait tirer, j'étais assez près pour donner un coup de pied dans son arc et le lui faire lâcher. Bien loin de lui faire perdre sa contenance, elle m'envoya au sol avec un coup de pied aux chevilles puis dégaina une épée. J'eus le bon sens de me relever rapidement avant de me faire clouer au sol façon brochette. Le combat n'était pas terminé.



[Note: j'ai les dorikis d'un sergent mais je ne le suis pas encore ;)]
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ♦ Entraînement ?! Peut-être pas... [PV : Uruk Anzu]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

♦ Entraînement ?! Peut-être pas... [PV : Uruk Anzu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4
» Entraînement d'escrime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Autre îles-