AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La chasse au dragon. [pv : Kokaku Shiraho]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: La chasse au dragon. [pv : Kokaku Shiraho]   Ven 4 Juil - 16:00

Muneaki Asa
avatar

Messages : 229




L'arrivée à Orange town.

Le QG de la marine m'avait contacté pour une mission des plus difficiles. Je devais me rendre à Orange Town pour arrêter un dangereux équipage de pirates dont on disait que le capitaine était un dragon. Réalité où mystère ? Après avoir vu un phénix lors de la bataille de Marineford, voir un dragon ici ne m'étonnerais pas.

Je dirigeais le navire de guerre d'une main ferme. Je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre. Comment combattre un dragon ? Cette question m'obstinait. C'était là un épineux problème. Heureusement, la mer était calme. Il était donc aisé de naviguer sur ces eaux. Si bien que l'île d'orange se profilât très rapidement à l'horizon.

Aussitôt arrivée sur l'île, mon unité fut accueillie par un vieil homme portant une vieille armure rouillée nous attendais. Il se présenta comme le maire de cette ville. Puis il nous expliqua que l'équipage pirate avais accosté de l'autre côté de l'île, mais qu'ils se rendaient souvent en ville pour prendre ce qu'ils désiraient et commettre des crimes. J'étais perplexe. La ville ne semblait pas si abimée que cela. Cependant, c'était une ville fantôme. Il n'y avait personne dans les rues.



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La chasse au dragon. [pv : Kokaku Shiraho]   Sam 5 Juil - 12:08

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3220

Navigation
Doriki:
2387/6000  (2387/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    Quelques jours plus tôt, suite à la mort de Ciel, j’avais fini par partir dans une autre ville de l’île. Mon but avait été très simple : n’ayant plus que peu de membres d’équipage, je voulais kidnapper quelqu’un qui saurait faire flotter mon navire sur une autre île, pour s’éloigner de ces évènements et me poser un peu, réfléchir, etc… Ce ne fut pas bien compliqué, mon fruit aidant à faire peur aux villageois. J’avais donc kidnappé un vieux loup de mer, me disant que comme ça il aurait un voyage gratuit. Par contre pour rentrer chez lui, il se débrouillera, je n’avais vraiment pas la tête à penser à ça. Sous le coup de la peur il s’exécuta et m’amena donc à une autre île. Le vieux connaissait l’île sur laquelle il m’amena, il y avait de la famille, aussi quand je lui demandais de jeter l’ancre à un endroit où je ne risquerais pas de me faire choper, il me posa de l’autre côté de l’île, m’indiquant que celle-ci était assez petite et ne comportait qu’une ville du nom d’Orange Town. J’avais déjà entendu ce nom sur les mers cardinales, un homonyme ? Peu importe, ce qui m’étonnait le plus, c’était le fait que le vieux me donne ces indices assez facilement. De moins en moins j’avais besoin d’utiliser mon fruit pour lui faire peur. Peut-être avait-il senti quelque chose dans mon regard, lui qui avait vécu depuis déjà des lustres et avait dû en voir beaucoup sur les mers. Quoiqu’il en soit il me déposa, et comme convenu je le laissais partir vers la ville rejoindre ladite famille.

    J’étais donc installé là depuis au moins une semaine. J’allais régulièrement en ville pour me sustenter, aussi bien en nourriture qu’en boisson, et en alcool, le tout sans payer évidemment. Pour l’alcool, ça n’avait jamais été trop mon truc, mais ça venait maintenant. De temps en temps je provoquais une bagarre quand j’avais trop bu. J’essayais d’éviter ce cas de figure, aussi bien parce que la gueule de bois n’est pas la meilleure étape de la vie d’un homme que parce que je ne tenais pas vraiment à trop tomber dans l’alcool. D’autres fois je claquais des hommes en forme hybride, simplement parce qu’ils m’avaient provoqué. Il faut dire que ce n’était pas vraiment la période où il fallait m’embêter. En bon pirate, je ne prenais pas le temps de m’excuser évidemment, ce qui alimenta des rumeurs comme quoi je provoquais le désordre où que j’aille. Seul le vieil homme restait gentil avec moi, malgré le fait que je l’aie enlevé à sa terre. Je lui en étais reconnaissant, et j’évitais donc de foutre le bordel devant lui. Et quand ça arrivait par mégarde, je m’excusais. Après tout, mon état ne m’obligeait pas à être insensible à la compassion de cet homme.

    Seulement aujourd’hui, il y allait avoir plus de désordre que d’habitude. Depuis une semaine j’avais difficilement réussi à me persuader que le marine de l’autre fois n’y était pour rien dans la mort de Ciel. Il avait simplement eu une phrase de travers, ce qui fait que je ne ferais pas pour autant la paix avec lui. Seulement la marine revenait à l’assaut. A croire qu’ils comptaient s’acharner sur moi, l’autre s’étant échappé avait pourtant dû faire un rapport. Enfin bref. J’arrivais par la rue principale de la ville, et à l’autre bout je voyais le maire dans une drôle de tenue, discutant avec une femme vêtue de bleu et de blanc. C’était tout ce qui peuplait cette rue, les louper aurait été compliqué. J’avançais vers leur direction, bien que ma vraie direction était l’épicerie du coin, j’avais fini ce matin ce qui me restait de nourriture. J’avançais tel un fantôme jusqu’à ce que mon cerveau se décide à faire tilt. Ces couleurs n’étaient pas anodines, et je commençais à apercevoir la voile d’un navire au bout de la rue donnant sur le port. Et sur cette voile se dessinait la mouette, symbole de la marine. Ni une ni deux, je compris que le maire parlait à une marine, certainement pas venue ici par hasard. Heureusement que je sors toujours armé de mon épée, initialement pour partir sans payer sans trop me faire embêter. Mais là, elle allait servir à tout autre chose. La jeune femme ne semblait pas très forte physiquement, s’ils l’avaient envoyée, elle devait probablement posséder les pouvoirs d’un fruit ou un haki. Malgré tout, j’étais un peu dépité qu’ils n’aient envoyé qu’une grosse tête. A croire qu’ils me croyaient vraiment mal en point. Mais j’ai encore assez de hargne en moi pour me défendre. La marine n’étant déjà pas l’amie des pirates, les mots de l’autre à la substance verte remontaient dans ma mémoire. A une vingtaine de mètres du maire, je m’arrêtais donc, prenant mon épée dans mon dos pour la planter dans le sol, tout en lançant un regard de défi à la jeune femme qui m’avait probablement remarqué depuis un moment.

    « Hé bien, la marine semble capable de tabasser un chien blessé à terre. Malheureusement pour vous, je ne suis pas un chien, mais un dragon. Soyons honnête, vous seule ne suffirez pas, je vous conseille de faire demi-tour.»

    Ne bougeant pas d’un centimètre, j’attendais sa réponse. Evidemment, quitte à être venue jusque-là, je supposais qu’elle n’allait pas faire demi-tour aussi facilement. Et tant mieux. Ca me permettrait de me défouler sans regrets, enfin moins que d’habitude.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La chasse au dragon. [pv : Kokaku Shiraho]   Mer 16 Juil - 18:18

Muneaki Asa
avatar

Messages : 229




Shiraho le Dragon

Pendant que je discutais avec le maire, un jeune homme armé d'une lance et d'un sabre est arrivé vers nous et se mêlât à la discutions :

« Hé bien, la marine semble capable de tabasser un chien blessé à terre. Malheureusement pour vous, je ne suis pas un chien, mais un dragon. Soyons honnête, vous seule ne suffirez pas, je vous conseille de faire demi-tour.»

Selon un raisonnement logique, il devait s'agir du fameux pirate dragon que je recherchais. Il semblait se sentir capable de s'en sortir. Bien que je sois seule, il ne fallait pas me sous-estimer et ce pirate, bien qu'il soit un capitaine venait de faire cette grave erreur.

" Tu dois être Shiraho, le capitaine des Yukiryuus. Je te passe les formalités. On m'a envoyé ici pour t'arrêter. Je n'irais pas par quatre chemins. Il est plus que probable que tu ne te rendras pas de ton plein gré. Donc j'userais de la force pour t'arrêter. Et tu as beau être un dragon. Sache que je ne te crains nullement. J'en ai vu des plus coriace. Maintenant en garde et prépare toi à perdre.

En réalité, j'avais des doutes sur mes chances de victoire. Je ne savais absolument pas à quoi m'attendre, mais je ferais en sorte de gagner. Même si pour cela, je dois raser cette ville. J'observais mon adversaire. Où plutôt je le sondais. Je tentais de lire ses pensées, mais cet exercice se révéla plus compliqué que prévu. Il ne semblait pas penser comme un humain. Était-ce sa nature de dragon qui modifiait sa façon de penser ? Probablement. Étant privé de cet avantage tactique. Il allait falloir que j'improvise et contre un adversaire dont on ne sait rien cela pouvait se révéler très dangereux.



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La chasse au dragon. [pv : Kokaku Shiraho]   Lun 21 Juil - 9:41

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3220

Navigation
Doriki:
2387/6000  (2387/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    Les marines d’aujourd’hui ont au moins le bon goût d’avoir compris notre fonctionnement de pensées. Nous, les pirates, on se considère comme libres, et de ce fait on ne tient pas à ce qu’on nous la prenne, cette liberté. Enfin ils espéraient encore que l’on se rende gentiment comme des agneaux rentrant dans la bergerie, généralement. Celle-là non, elle savait déjà qu’elle devrait en arriver aux mains pour réussir à m’embarquer. Bien qu’ayant toujours Ciel dans un coin de ma tête, je ne pus m’empêcher de sourire en l’entendant parler. Mais ce ne fut pas de longue durée. Elle enchaîna en m’affirmant qu’elle avait vu plus coriace que moi, qu’elle n’avait pas peur de moi, etc etc… Pour me sous-estimer de la sorte, il n’y avait que deux raisons : la folie, ou un pouvoir quelconque. Parier sur la folie risquait de me jouer des tours, il valait donc mieux que je parie sur un pouvoir quelconque, et donc que je fasse bien attention avant de me lancer tête baissée dans un piège grossier. D’autant plus que malgré sa provocation, elle ne semblait pas décidée à avancer. Passant ma main sur la muselière attachée à ma ceinture comme à son habitude, je réfléchissais à la manière d’y aller. Oui, j’ai toujours mon gadget, pas pour faire flamber les maisons du coin, mais parce que rester trop longtemps sur une île, ça attire forcément les marines, et aujourd’hui j’en avais la preuve. Bref, après une minute de réflexion, je sortais la pointe de ma lame du sol et j’avançais en direction de la marine.

    Après quelque pas, je me mis à courir dans sa direction, restant toujours à l’affût d’une réaction. Vingt mètres nous séparaient initialement, je devrais avoir le temps de voir venir un coup. Surtout que les fruits du démon, c’est rarement discret. Cependant, me souvenant d’un tournoi où mon adversaire faisait apparaître des pics du sol, j’étais de toute façon prêt à changer de forme pour me protéger avec mes écailles. Je comptais bien me défouler sur elle, mais ça n’incluait pas de prendre des risques trop inconsidérés. Une fois arrivée à portée de saut de la demoiselle, je pris un appui pour lui sauter dessus, prêt à abattre ma lame sur elle sur une trajectoire verticale, mais également prêt à passer en forme hybride pour m’envoler à la moindre action suspecte. En l’air, je n’aurai qu’à battre des ailes pour me mettre théoriquement hors de portée de ses attaques. Bien sûr, rien n’était certain dans cette histoire, ne sachant pas son pouvoir, ni même si c’était un haut-gradé. Mais dans tous les cas, les airs seraient mon terrain de prédilection face à elle, comme face à beaucoup d’ennemis…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La chasse au dragon. [pv : Kokaku Shiraho]   Lun 21 Juil - 11:50

Muneaki Asa
avatar

Messages : 229




Avertissement

Ainsi il entendait porter le premier coup. Mon adversaire s'était élancé brandissant l'épée qu'il avait plantée dans le sol un peu plus tôt. Je me contentais de le regarder attendant le bon moment pour le prendre par surprise. Il courut dans ma direction et quand je fus plus où moins à sa portée, il sauta. Surement pour parer à toute éventualité. Son pouvoir de dragon devait lui permettre de voler.

Il brandissait son épée au dessus de sa tête pendant son saut. Je tendis la main en direction de l'arme de mon adversaire. À cet instant, j'avais deux solutions. L'attaquer avec le système pendulum et lui planté la pointe du pendule dans l'épaule. Où bien utiliser mes pouvoirs télékinésiques sur son épée et la laissée en suspension au dessus de sa tête et m'en servir comme une arme supplémentaire par la suite. Soit je lui dévoilais mon arme, soit je lui dévoilais la nature de mes pouvoirs.

J'optais pour la première solution. J'activai donc le système pendulum qui partit à la vitesse d'une balle de pistolet. Cependant, je ne visais pas son épaule. Je voulais simplement lui lancé un message d'avertissement pour lui prouver que je savais me défendre. Si bien que je me contentai de lui infliger une légère coupure à la joue. La pointe du pendule allât se planter dans un toit, puis je rembobina le câble métallique. Ce qui me fit suivre la trajectoire empruntée par le pendule. Ainsi au passage, je mis un coup de genou dans le menton de mon adversaire. Puis je termina ma course aérienne sur un toit un peu plus loin. J'avais envie de jouer avec mon adversaire.



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La chasse au dragon. [pv : Kokaku Shiraho]   Mar 22 Juil - 12:01

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3220

Navigation
Doriki:
2387/6000  (2387/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    L’action ne se passa pas tout à fait comme prévu, mais m’avait au moins permis d’en savoir un peu plus sur ses capacités. Enfin à moitié, ça s’était passé trop vite. J’avais vu un éclat, comme un bout de métal réfléchissant la lumière, une douleur légère à la joue, puis en quelques secondes ma cible n’était plus là. Quand la douleur à la joue s’était déclarée, je m’étais légèrement écarté sur le côté, et j’avais pu voir une forme blanche et bleue passer à toute vitesse qui s’était accompagnée d’un coup au menton qui m’avait déstabilisé, me faisant tomber sur les fesses. Le coup n’avait pas été assez fort pour me sonner toutefois, j’en avais vu d’autres. Aussi, je me remis rapidement sur pieds pour voir où elle avait atterri. Passant deux doigts sur la plaie de ma joue, je fouillais le paysage à sa recherche, réfléchissant également sur comment elle avait fait ça. L’éclat métallique m’avait fait penser à une sorte de câble, assez résistant pour lui permettre de jouer à Tarzan. Mais bon, c’était allé vite, je n’en étais donc pas sûr. Je finis par la retrouver sur un toit. Soit elle avait un pouvoir pour voler, soit c’était vraiment le coup du câble. Quoiqu’il en soit, puisqu’elle comptait jouer les filles de l’air, on allait la suivre.

    Avec un sourire ma peau laissa place à des écailles, mon cou s’allongea un peu, mes doigts se dotèrent de griffes et mes mâchoires de crocs acérés. Des ailes poussèrent dans mon dos, ainsi qu’une queue de dragon frappant lourdement le sol dans sa chute. Maintenant que j’étais prêt, je pris mon envol, m’approchant de la marine en restant à une certaine distance tout de même. Mon épée, je la rangeais dans mon dos pour changer d’arme et prendre ma lance. Pour un combat aérien, ce sera plus pratique, et surtout si la théorie du câble se confirmait, j’avais de quoi bloquer son arme. Maintenant que mes écailles me protégeaient de ses attaques, je pouvais lui foncer dessus sans problèmes. Sur son toit, elle risquait de tomber si elle ne faisait pas attention à ses esquives, et ce serait tant pis pour elle. Et pour encore plus la déstabiliser, je lançais ma technique du Spear Pester, qui consistait en de nombreuses attaques, dans tous les sens. Je lui fonçais donc dessus une fois, puis je pris un rapide virage pour revenir sur elle tout aussi vite, et je recommençais encore. Je n’avais plus qu’à attendre de voir ce qu’elle allait faire face à ça.


Récap' des techniques:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La chasse au dragon. [pv : Kokaku Shiraho]   Dim 27 Juil - 13:19

Muneaki Asa
avatar

Messages : 229




À l'assaut du dragon

Suite à mon attaque, le capitaine pirate choisis d'utiliser les capacités que lui offraient son fruit du démon et se transformât en dragon apparemment. Il s'envolât en un seul battement d'ailes, puis se saisit de sa lance et s'élançât pour m'attaquer. Je tentais une nouvelle fois de m'infiltrer dans son esprit pour prédire ses mouvements, mais je n'y parvins pas. Je choisis donc d'utiliser une forme alternative de ma technique "Extra sensitive" et ainsi prédire les mouvements de mon adversaire en augmentant la sensibilité de mes sens. Je fermas donc les yeux et me contenta d'esquiver les assauts répétés de mon adversaire. Le plus souvent, la meilleur des façons de s'attaquer à un adversaire et de le laisser s'épuiser.

Je me contentais donc de laisser mon adversaire s'épuiser à tenter de toucher une cible qui prédissait ses mouvements à l'avance. Pendant qu'il s'épuisait, de mon côté je commençais à concentrer une bulle télékinésique dans ma main droite. Je voulais utiliser cette technique contre lui, car je me doutais que ses écailles devaient être capable de résister à mon pendule, bien qu'il soit en diamant. D'après la légende rien ne peux percer les écailles d'un dragon. Mais résiteraient-elles à un éxplosion télékinésique ? Il était temps de savoir si toutes ces légendes sur les dragons étaient fondées.

Mon adversaire laissât, au cours de l'un de ses passages, une ouverture dans sa défense. Je saisis l'occasion, lança le pendule pour ligoter mon adversaire et me tracter vers lui, puis une fois près de son corps, je posas la main sur son torse et laissa exploser la bulle télékinésique. Je me retrouvas propulsée vers le sol à cause de l'explosion. Quand je me suis relevée légèrement assommée, je n'avais aucune idée de l'endroit où était mon adversaire.

Résumé des techniques :
 



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La chasse au dragon. [pv : Kokaku Shiraho]   Mer 6 Aoû - 11:07

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3220

Navigation
Doriki:
2387/6000  (2387/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    Quelque chose clochait avec cette fille. J’avais beau tenter des mouvements que je pensais imprévisibles, elle trouvait toujours le moyen d’esquiver. Et ce, même quand j’arrivais dans son dos. Je ne savais pas comment elle faisait ça, mais il me faudrait un autre plan d’attaque. Au bout de la 5ème attaque, je décidais d’arrêter de faire ses allers-retours inutiles, mais ce fut la marine qui prit les devants pour changer le mouvement. En effet, son espèce de câble revint une fois de plus, pour s’entourer autour de mon bras cette fois-ci. Ce faisant, elle réussit à venir se coller à moi, me faisant perdre un peu d’altitude puisque je n’avais pas prévu de porter une charge supplémentaire. En temps normal, une telle proximité pouvait être mal interprétée, surtout quand elle posa sa main sur mon torse. Mais il se révéla que c’était pour lancer une attaque que je ne compris pas plus que ses capacités de prévention de mes attaques. Une onde de choc m’atteint là où elle avait posé sa main, m’envoyant quelques mètres plus haut et l’envoyant au sol. Finalement, c’était elle qui allait le plus en souffrir je pense. Son onde de choc, quelle qu’elle soit, avait été bien amortie par mes écailles, bien que puisque c’était une onde de choc, j’avais tout de même senti l’impact. Pour elle, la chute avait au moins dû la sonner. Mais bon, un marine doit être entraîné, elle devrait s’en sortir tout de même.

    Une fois que j’eus repris le cours de mon vol, je regardais au sol. Comme j’avais espéré, elle s’était retrouvée un peu sonnée à cause de la chute. C’était une chance inespérée. Elle s’était mis elle-même en proie parfaite à l’une de mes techniques de lance les plus violentes, mais dures à mettre en place. Si j’avais été sûr du temps qu’elle mettrait à se relever, j’aurais pu mettre ma muselière pour rajouter le feu à ma technique, mais il fallait que je me hâte avant qu’elle ne se relève et esquive à nouveau. Je ne pris donc pas de gants et je me mis à voler vers le bas, à toute vitesse, lance en avant. Au fur et à mesure que je me rapprochais du sol, mes coups d’ailes m’accéléraient de plus en plus. L’air faisait son œuvre, mais la gravité aussi, et je n’eus aucun mal à prendre une vitesse considérable, m’assurant de gros dégâts une fois arrivé au sol. Elle semblait commencer à se relever alors qu’il ne me restait qu’une dizaine de mètres à parcourir. Je réajustais donc ma trajectoire, je ne voulais pas non plus la tuer en atteignant un point vital. Ce n’est pas parce que les marines sont comme ils ont pu me le montrer à San Faldo que je devais m’abaisser à eux et les tuer sans pitié. Ciel n’aurait pas aimé non plus, je pense. J’atterris donc au sol, n’ayant aucune preuve que j’avais réussi à embrocher la demoiselle, mais avec une marque que le village garderait un moment de ce combat qu’ils avaient eux-mêmes provoqué en appelant la marine : un cratère large comme la moitié de la rue s’était créé autour de mon point d’impact. Comme quoi j’avais pris une bonne vitesse. Mais ce n’était pas le moment de me féliciter, je repris un peu mon vol, quelques mètres au-dessus du sol, pour regarder où était passée la marine et si mon attaque avait porté ses fruits, ne serait-ce que par l’onde de choc. J’étais prêt à me défendre à une nouvelle attaque de son câble, il y avait toujours un reflet grâce au soleil quand il arrivait.


Résumé des techniques:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La chasse au dragon. [pv : Kokaku Shiraho]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

La chasse au dragon. [pv : Kokaku Shiraho]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "Qui trop chasse le dragon devient dragon lui-même." Amdir Panthera, Roi d'Umbar [FINI]
» Le dragon et la louve [Pv Kokaku Shirao]
» Le Dragon en chasse [chasses continues]
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» How train your dragon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Autre îles-