AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La justice coûte chère de nos jours [PV: Akato Absol, Hashiro Zaki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: La justice coûte chère de nos jours [PV: Akato Absol, Hashiro Zaki]   Dim 11 Mai - 11:33

InvitéInvité
avatar


On est où là ? Kame m'a absolument rien dit depuis qu'on a quitté l'île fugitive ensemble, il me fait la tête . J'espère que ce n'est pas ça, je n'aime pas faire un voyage qui se déroule sans discussion... je m'ennuie ferme, j'ai relu et relu toutes les primes que j'avais réussi à prendre. Il y a des primes élever dans le coin dis donc, meilleur que toutes les primes des pirates qui avaient élu domicile sur mon île. En fait, nous, les chasseurs de primes, n'avons pas besoin d'aller chercher le One Piece pour devenir énormément riches, les têtes des pirates réunis nous suffisent bien amplement pour avoir une fortune pouvant rivaliser avec ce trésor. En fait, d'un certain point de vue, le One Piece n'est rien d'autre qu'eux-mêmes, c'est juste génialissime comme conséquence, enfin pour moi en tout cas.

On arrive enfin à destination d'une île, enfin ! Je crois que je vais me jeter sur elle et l'embrasser fermement. Pourquoi je ferais ça ? Car ça fait plus D'UNE SEMAINE que j'ai quitté mon île et que je me nourris de poissons, d'algues et d'eau de mer, qu'est-ce que je ferais pour avoir de la viande terrestre ? Dépenser de l'argent dans une taverne c'est déjà assez non . En tout cas, je vais faire en sorte de tellement bien manger que mon estomac ne demandera rien à manger pendant un bon mois entier ! Qui a cru que c'était si difficile de voyager sur Grand Line ? Tout le monde en fait...

- Nous sommes arrivés !

- J'ai fini par le savoir vieille tortue !

- Fais preuve de beaucoup plus de respect envers tes aînés !

- Même si l'aîné en question n'est rien d'autre qu'une tortue perverse ?

- Même ! "C'est quoi le problème avec mon côté pervers, j'ai le droit d'aimer le corps des femmes non ?"

C'est la première fois que j'arrive à discuter avec cette tortue entêtée, si elle croit qu'elle va me faire peur, elle a tout faux ! Enfin, le premier truc que je vois sur l'île, c'est un navire de la marine, j'espère que Kame ne m'a pas emmené dans un QG de la marine... pourquoi je dis ça ? Je ne suis pas un pirate, juste un honnête chasseur de primes qui les débourse juste un peu. Mais à peine j'ai eu le temps de débarquer sur l'île où je vois un groupe de marine en train de poursuivre un homme, mais pas n'importe quel homme, un homme qui a une tête mise à prix ! 28 millions de Berrys, rien que ça, c'est déjà beaucoup plus que la meilleure prime sur mon île. J'espère que je vais l'avoir au complet cette prime... Autant m'engager dans cette poursuite, les bénéfices sont grands ! Pourtant, un petit groupe de marines avec des fusils, sans doute ayant pour objectif de protéger les civils, m'en empêche.

- Désolé, mais personne ne passe.

- Allez, je suis capable de me débrouiller tout seul. Laissez-moi passer, je dois aller voir ma mère-grand. "Mouais, je peux trouver mieux comme excuse pour aller chasser la prime."

- N'insistez-pas, on le fait pour votre sécurité.

- Vous n'êtes pas marrants...

Je ne dois pas forcer le passage, sinon ils vont croire que je suis son complice, tant pis pour cette prime, je trouverai une autre ailleurs... Minute ! Où est Kame ? Ne me dîtes pas qu'il est... si, il est passé et ce n'est pas pour la prime qu'il a fait ça, c'est pour se frotter la tête contre le fessier d'une demoiselle marine assez flippante... Mais pour Kame, une femme reste une femme, et ça la par empêcher de tester la "moelleusité" des fesses de la marine en prenant un air complètement idiot, quel gros pervers... Les marines se sont vite retournés en regardant ce qui se passe, ils ont été bouche bée en regardant le spectacle tandis que moi je me martyrisais la tête avec la paume de ma main.

- Lieutenant-Colonel Akato !

- Putain, Kame...

Ce vieux pervers m'a mis dans une sale situation, je n'ai pas peur pour lui, il peut très vite rentrer dans sa carapace si les marins lui veulent du mal, carapace qui, soi-dit en passant, est aussi grande et grosse qu'un bouclier spartiate et qui a résisté à énormément de balles et de lames en tous genres. Mais... moi je n'ai pas de carapace... je suis dans la mouise jusqu'au bout.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La justice coûte chère de nos jours [PV: Akato Absol, Hashiro Zaki]   Lun 12 Mai - 0:46

Muneaki Asa
avatar

Messages : 229




Une curieuse rencontre

Le QG de la marine m'avait contacté une semaine plutôt pour prendre en chasse un dangereux brigand du nom d'Hashiro Zaki sur une des nombreuses îles de grand line. Il avait été aperçu sur une île qui disposait d'une base de la marine, seulement aucun des soldats de cette base n'avait pu capturer le brigand. Et comme mon unité passait dans le coin, bah, c'était à moi de m'y coller.

Bref, cela faisait déjà quelques jours que nous avions accostés quand le brigand se manifesta. Nous l'avons immédiatement pris en chasse, mes hommes les poursuivirent sur la plage, quand soudain, je ressentis une pression sur mon postérieur. Une tortue était en train de me toucher les fesses. L'un de mes hommes m'interpela, mais par un ordre télépathique, je lui ordonna de reprendre la poursuite. Moi, je me suis penché pour regarder la tortue dans les yeux, mettant en évidence ma poitrine, j'allais parler à la tortue quand celle-ci décolla du sol par une projection nasale de sang.

- Hé ben... C'est alors que je remarqua un jeune homme qui semblait gêné par le comportement de la tortue, je me suis approché de lui pour en apprendre plus, mais à mesure que je m'approchais, il semblai de moins en moins à l'aise, une fois à une distance respectable je me suis présentée.

- Enchantée jeune homme, je suis le Lieutenant-colonel Akato Absol du onzième régiment en charge des arrestations de pirates sur Grand line. Pourriez-vous m'en dire plus sur cette tortue, je vous pris. Dis-je en désignant la tortue qui gisait sur le dos dans le sable de la plage.




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La justice coûte chère de nos jours [PV: Akato Absol, Hashiro Zaki]   Mer 14 Mai - 22:01

Hashiro ZakiBandit
avatar

Messages : 201

Navigation
Doriki:
961/6000  (961/6000)
Fruit du Démon: -

Quatre jours, ce fut le temps que la marine eut besoin pour envoyer des renforts. Un temps qui pourrait paraître long, mais en réalité cela était assez rapide. J'en étais moi-même surpris, je ne pensais pas qu'ils arriveraient si vite, étant donné que la base de la marine la plus proches était à aux moins cinq jours de mer. La seule explication plausible étais pour moi qu'il y avait un équipage de marine qui était dans le coin. Je me demandais maintenant ce que les marines m'avaient envoyé, un colonel, un lieutenant ? Une question très intéressante et importante qui jouerait sur ma survie. En attendant de le savoir, je ne fus pas de bruit pendant quelques jours avant d'avoir collecté assez d'information pour me permettre de faire du grabuge. J'avais enfin les informations que je voulais, il m'avait envoyé la Lieutenant Colonel Akato Absol. C'était la première fois que j'entendais ce nom, elle n'avait pas de réputation particulière. Ce qui me surpris c'est son grade, Lieutenant colonel, car quand j'étais dans la marine, il n'y avait pas de Lieutenant colonel de ce nom-là. Elle devait être fraîchement promu à ce poste. Je devais faire attention, j'avais déjà eu à faire avec des lieutenants colonels et ils étaient particulièrement surprenant.

Maintenant que je savais à qui j'avais à faire, je pouvais désormais reprendre mes occupations habituelles et pourquoi pas m'amusez avec ce tout nouveaux arrivages de marines tout frais. A peine sortie d'une petite auberge miteuse, que je me fis repérer. Les marines s'affolant, se lançant à ma poursuite je m'échappe en direction de la plage. Une plage comme les autres, on pouvait, si on regardait au loin voir un petit bateau qui se dirigeait vers l'île. Le temps de regarder plus attentivement ce bateau, les marines m'avaient rattrapé. Cependant, ce nouvel arrivage de marine n'était pas très intéressant, il était lent, trop lent pour que j'éprouve du plaisir à jouer avec eux. Des marines peu farouches donc, qui ne pouvaient m'apporter du plaisir seulement si je les tuais. Et encore il était possible que de leurs ôtées leurs pauvres vie de soldats ne m'apporte pas la satisfaction recherchée. Mais il fallait bien que j'essaye, je devais me distraire. Avant cela je me remis à courir pour m'échapper. Je devais réfléchir à une méthode de m'amuser avec ce gibier. Au bout d'une longue réflexion je finis par trouver une méthode qui allait m'occuper pendant un petit moment. Je partis donc faire les préparatifs de mon petit jeux. Je m'échappe donc rapidement de la vision des jeunes matelots. Ensuite, cela m'a pris une bonne dizaine de minute pour installer tout ce dont j'avais besoin sans me faire voir par les marines, une fois les préparatifs terminés, je me mis sur le toit d'une taverne en faisant attention de ne pas tomber. Cela aurait été gênant de tomber dans cette situation. Une fois sur le toit, je me mis à scanner les environs, du toit je voyais la plage et les groupes de marines qui me recherchaient. Le bateau que j'avais repéré quand j'étais encore sur la plage venait d'accoster. Je voulais aller voir, mais je voulais aussi m'amuser avec ses marines. Alors, pourquoi ne pas faire les deux en même temps ?

" Les petits marines, je suis là. Venez me chercher, où je vais venir vous tuer."

Ce fut les quelques mots qui furent entendus par une majorité des marines présents autour de l'auberge. Quelques secondes après avoir pris la parole, je descendis du toit dangereux de ce bâtiment. J'allais maintenant me divertir, ma journée commençais bien. Motivé je me mis à marcher en direction de la plage, une fois arrivé là-bas je fus témoin d'une scène plus que surprenante. Une tortue venait d'appuyer sa tête contre le postérieure d'une jolie demoiselle. Cette femme portait l'uniforme. Un uniforme d'officier, c'était elle ? La lieutenant Colonel Akato Absol qui était venu pour me traquer. Cela me plus, j'avais une si belle femme à mes trousses. Tout en regardant la scène, je me rapprochais d'eux, je remarque aussi un jeune homme gêné du comportement de la tortue, il n'était pas de la marine. Il ne leur ressemblait pas, qui était il ? Je me le demandais, pourquoi pas allez lui demander ? En quelques instants je m'approche à quelques mètres d'eux. Sans qu'il me remarque je m'allonge sur le sable en écoutant leur conversation. Cela ne fut pas dur de s'approcher d'eux sans attirer leurs attentions, ils étaient en pleines conversations, complètement concentrer sur leur histoire. La lieutenant colonel avait l'air de m'avoir oublié. Écouté la conversation fut marrante pendant un court instant, mais pas plus, cela m'ennuya rapidement. Je devais agir pour m'occuper, alors allongé sur le sable fin de la plage je déclare avec ma voix habituelle.

"Hello lady and gentleman ! Votre conversation est très intéressante, moi aussi je veux en savoir plus sur cette tortue. Ah oui moi c'est Zaki, enchanté de vous rencontrer, vous vous appelez ?"

Je m'apprêtais à bouger à la moindre actions suspecte des deux individus qui se tenaient en face de moi. Quand peu après mes paroles un groupe de sbire de la marine arriva transmettre un rapport à leur Lieutenant Colonel.

"Lieutenant Colonel, Nous avons repérer le suspect près d'une taverne au centre-ville, près d'une auberge."

[Dite moi si j'utilise les bons temps et si le rp est cohérent, car j'ai pas l'habitude d'écrire à la première personne.]
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La justice coûte chère de nos jours [PV: Akato Absol, Hashiro Zaki]   Jeu 15 Mai - 9:44

InvitéInvité
avatar


Euh... c'est moi ou elle n'a absolument rien dit ? D'habitude, les femmes qui ont été victimes de la perversité de Kame s'étaient tous mise à crier, à envoyer valser la tortue géante à coup de pompe ou encore elles étaient venu me voir pour me donner une claque sur la joue. Mais là... je ne m'y attendais absolument pas, j'en suis bouche bée et je penche la tête sur le côté, les marines semblent m'avoir imité. C'est que les gens qui viennent de se faire toucher les fesses par un reptile à carapace et qui lui mettent en évidence leur poitrine juste après ne sont pas très commun, c'est même rare, à croire qu'elle aime se faire peloter les fesses... elle est louche, elle est plus que louche même, à croire qu'elle connaissait le point faible principal de Kame, point faible connu de tout le monde mais bon... Mais à mon avis, les marines sa bouche bée d'avoir vu une tortue faire un jet-pack nasale utra-sanglant avant d'atterrir dans la plage en faisant bien sûr un gros trou. Je me suis mis à soupirer et je le regarde.

- T'es vraiment un gros pervers sale reptile...

Puis, la femme est venue me voir et elle s'est présentée.

- Enchantée jeune homme, je suis le Lieutenant-colonel Akato Absol du onzième régiment en charge des arrestations de pirates sur Grand line. Pourriez-vous m'en dire plus sur cette tortue, je vous pris.

Je me doutais déjà bien qu'elle était Lieutenant-colonel et que son nom de famille était Akato, les deux marines qui me bouchaient le passage l'avaient juste un peu HURLER tout ça dans mes oreilles. D'ailleurs, ces deux idiots ne se sont pas remis du spectacle on dirait... par contre moi j'ai dû me retenir de rire en entendant son prénom. C'est que chez moi, l'Absol était une famille de tortues noires qui était capable de produire de l'huile qui vaut celle des baleines, avouez que c'est à mourir de rire... non ? Enfin, ses parents ne devaient pas savoir que c'était le nom d'une tortue, après tout elles sont très rares puisqu'elles sont en voie d'extinction. Il n'y en a que sur mon île. En parlant de tortue, il semblerait qu'elle soit intéressée par Kame. Je me demande bien pourquoi...

- C'est une tortue savante, aussi appelée la "naine" puisqu'elle est sans aucun doute la plus petite tortue de la famille des tortues géantes. Ces tortues sont capables d'imiter à la perfection les êtres humains, de la parole aux gestes en passant par les sentiments et l'attitude, d'où le côté pervers de ce satané Kame. Elles sont dits aussi "immortelles" puisqu'elles peuvent largement dépasser l'âge d'un géant classique.

Puis je fixais la haut-gradée, pourquoi s'intéresse-t-elle à cette tortue ? Elle en voulait une ? Si c'est le cas, je pourrais peut-être m'arranger pour lui dresser une autre tortue savante, elles sont partout sur l'île, on peut même dire qu'il n'y a que elles sur une grande partie l'île tellement qu'elles sont courantes. Par contre, ça n'explique pas pourquoi elle n'a rien dit sur son "pelotage" de fesse. J'avais pris une tête sérieuse pendant toute la discussion, et j'avais l'intention de la garder.

- Par contre, je me demande pourquoi tu n'as absolument rien dit sur le fait qu'une tortue s'est servis de ton postérieur comme oreiller, j'en suis même plus que surpris.

- Hé vous ! Faites plus preuve de respect envers un Lieutenant-colonel.

- Respect ? Mais de quoi vous parlez ?

Je me suis tourné vers les deux marines en les regardant d'abord avec une expression idiote et froidement, ça fait un mélange bizarre certes, mais les marines en tremblaient rien qu'en subissant ce regard. Dommage que cet effet a cessé au bout d'une dizaine de secondes quand ma poche s'est mise à bouger dans tous les sens et qu'une petite tortue à la coquille toute rose sort sa mignonne petite tête de là, les marines sont passé de peureux à charmer par le doux regard de la petite tortue qui avait sorti un grand "miiii" de sa bouche, en d'autre termes elle a cassé l'ambiance que j'avais installée. J'étais en train de déprimer sur place en constatant ça, une aura noire m'entourait et j'étais prêt à m'écrouler par terre quand cette petite tortue s'est jeté sur Akuto juste sur son épaule pour lui mordille la lèvre. Je regarde le spectacle en sortant de la déprime.

- Tu n'as rien à craindre, c'est une tortue vaccin, elle est attirée par les virus à l'origine de nombreuses maladies sur Grand Line...

Les marines s'étaient tourné vers leur Lieutenant-colonel totalement effrayer, c'est vrai que les maladies de Grand Line sont en grande partie mortelle, mais j'allais gâcher à mon tour leur raison d'avoir peur.

- ...ou quelquefois par le sucre.

- Vous nous dîtes ça maintenant ? Vous nous avez fait une peur bleue !

C'est ce qu'avaient dit les deux marines en chœur, je me suis mis à rire comme un gamin, c'est vrai que j'aurais dû le leur dire avant mais c'était tellement marrant l'affection qu'ils donnaient à leur supérieur que je n'ai pas pu m'en empêcher.

- Ne vous en faites les bleus, si cette tortue avait reniflé une maladie de Grand Line sur votre supérieur, elle serait déjà en train de lui administrer les anticorps nécessaires grâce à ses pattes et sa coquille aurait pris une couleur rouge. Or, vous voyez, elle est encore rose.


Ils étaient trop attentionnés, il fallait qu'ils se relaxent un peu... Ce n'est pas la peine d'avoir une peur pareille. Je n'avais pas menti, mais avec tous les médecins à bord, il n'aurait pas besoin de ces tortues. Ensuite, un type s'est mis à parler.

- Hello lady and gentleman ! Votre conversation est très intéressante, moi aussi je veux en savoir plus sur cette tortue. Ah oui moi c'est Zaki, enchanté de vous rencontrer, vous vous appelez ?

Je me suis retourné et je n'ai vu personne, qui a parlé ? Zaki... ce n'est pas cette tête qui vaut 28 Millions et des brouettes ? Ça commence à devenir très intéressant comme situation. Un marin est venu prévenir son supérieur.

- Lieutenant Colonel, Nous avons repérer le suspect près d'une taverne au centre-ville, près d'une auberge.

- Perdu, il est juste ici...

Je me déplace vers la voix, une main sur mon katana encore caché par mon manteau. J'avais laissé la tortue vaccin jouer avec la bouche de mademoiselle la Lieutenant-colonel, au pire des cas, j'ai encore d'autres tortues de la même famille... mais ça me ferait quand même chier de perdre celle-là, c'est ma préférée ! Tandis que Kame se remet sur ses pieds, le nez encore rouge, je me suis arrêté juste au milieu de la plage en regardant dans toutes les directions. Il est ici, mais il est bien caché. Autant répondre à ses questions en attendant...

- Mon nom t'importera peu et si tu veux en savoir plus, sors de ta cachette.

Je suis resté en garde, au cas où il m'écouterait... mais ce serait trop beau... et trop facile.

HRP:
 



Dernière édition par Jiro Hiko le Jeu 22 Mai - 15:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La justice coûte chère de nos jours [PV: Akato Absol, Hashiro Zaki]   Jeu 22 Mai - 2:00

Muneaki Asa
avatar

Messages : 229




Enfin de l'action

Ce jeune homme était accompagné par toutes sortes de tortue, voilà qui était original. J'adorais les animaux. Donc me faire embêter par une petite tortue ne me gênais absolument pas. soudain, une voie retentit.

"Hello lady and gentleman ! Votre conversation est très intéressante, moi aussi, je veux en savoir plus sur cette tortue. Ah oui moi c'est Zaki, enchanté de vous rencontrer, vous vous appelez ?"

Le jeune homme répondit qu'il se nommait Jiro Hiko et qu'il était chasseur de pirate, moi je n'eus pas à me présenter, un de mes hommes pas très discret le fit pour moi. Ainsi donc le bandit que je traquais était ici. J'avais beau regarder, je ne le voyait pas. Il devait s'être caché. Heureusement, j'avais l'avantage, car sur une plage, le sable constituait un élément fort utile pour créer des pièges psychiques. Mais je n'avais pas spécialement envie d'attendre. Je choisis donc la deuxième option que j'avais, c'est à dire sonder la plage jusqu'à ressentir la présence du bandit. Il ne fut pas long à trouver. Une fois que j'avais bien visualisé son emplacement, je tendis la main dans sa direction.

- Psykotrap. Une fois le nom de ma technique prononcé, le bandit fut prit dans une minie tornade de sable qui le délogea de sa cachette et l'obligea à se cacher les yeux. Le combat allait commencer. J'ordonnai télépathiquement à mes hommes de restait en retrait au cas où, Puis j'activa le système pendulum qui se dressât tel un serpent prêt à attaquer.




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La justice coûte chère de nos jours [PV: Akato Absol, Hashiro Zaki]   Jeu 29 Mai - 19:53

Hashiro ZakiBandit
avatar

Messages : 201

Navigation
Doriki:
961/6000  (961/6000)
Fruit du Démon: -

Une petite tornade de sable, surprenant, je ne m'attendais pas à que la Lieutenant Colonel utilise des compétences psychiques, enfin cela n'avait pas vraiment d'impact sur la situation. Bien que la petite tornade eut le don de me déstabiliser, je ne pensais pas qu'elle dévoilerait ses compétences si rapidement. Akato Absol avait ouvert le bal, elle avait stoppé la conversation là où je l'avais moi-même commencé. Elle était moins prudente que l'homme aux tortues dont j'ignorai le nom. Cette personne qui parlait aux tortues ne m'avait pas dévoilé son nom, il se pouvait qu'il soit connu. Je ne savais pas grand-chose de mes deux interlocuteurs, je supposai seulement que l'homme était un samouraï ou un escrimeur. Quant à la femme, elle était un officier de la marine fraîchement nommé, elle voulait certainement prouver ses compétences en m'arrêtant. Son objectif était clair, me stopper dans mes actes de criminels. Cependant, en ce qui concernait l'homme aux tortues, j'ignorai totalement ses intentions, mais il m'avait l'air de ne pas être en mauvais terme avec la marine. Ce qui me laissa penser qu'il devait certainement être de leurs côtés.

Le reste des personnes présentes étaient simplement des sous fifres. Et ne présentais pas de réel dangers dans la situation actuelle. Tout de fois cela pouvait changer à tout instant. La mini-tornade me força à me mettre debout. Tout en fermant les yeux, pour ne pas avoir des grains de sable qui viennent nuire à ma vue, je sortis une cigarette de mon paquet. Une fois la technique de la Lieutenant Colonel terminé, je rouvris les yeux et alluma ma cigarette. En commençant à fumer, je confirme les positions de chaque personne se trouvant sur la plage. Je n'oublie pas les tortues de l'homme. Les sbires de la marine commençaient à se retirer de la plage. Je fus surpris par ses soldats, ils ne devraient pas plutôt me mettre en joue ? Cela devait certainement être un ordre de leur supérieur qui les poussaient à se retirer de la plage. Mais quand en avait elle donnée l'ordre ? Est-ce qu'elle les avait briffé avant mon arriver ou est-ce qu'elle était capable de transmettre des ordres par télépathie grâce à ses pouvoirs psychiques. Pour le moment je ne le savais pas, peut être que plus tard je serais amené à le savoir. J'avais analysé la situation dans laquelle je me trouvais, j'étais seul contre tous, enfin contre deux. Il avait l'avantage du nombre, peut être de la force, car je ne connaissais pas leurs puissances. Mais moi j'avais l'avantage de la folie, mes actes n'étaient pas liés à un raisonnement basique. Ils étaient dictés par un mélange de raison, d'instinct, de folie, mais surtout d'envie. Je ne dis pas que certains de mes actes ne sont pas prévisibles, j'insinue seulement qu'il était impossible de comprendre ma personnalité si on était pas soit même un fou. Oui, seul un fou pouvait avoir mon comportement. Debout devant mes adversaires, je fumais tranquillement, jusqu'au moment où je me décide enfin a prendre la parole:

"Je suis sorti de ma cachette, cela vous va monsieur le dresseur de tortue ? Maintenant j'aimerais savoir là raison de votre présence ici. En ce qui vous concerne lieutenant Colonel, je suis déçu ! Je pensais qu'on aurait pus avoir une petite conversation avant de passer aux festivités. Pourquoi précipiter les choses ? Je me doute de votre objectif Lieutenant Akato, vous êtes peut-être pressé, mais moi j'ai tout mon temps. Alors pour vous excuser de m'avoir vexé avec votre agressivité, je vous propose un petit jeu."

Je fis une petite pause après ses mots, je n'avais pas l'habitude de parler longtemps, Après avoir repris ma respiration et d'avoir tiré une latte sur ma cigarette, je me remis à parler.

"Voilà, alors le principe c'est : La lieutenant contre le dresseur de tortue. Ça vous va ? Il n'y a pas de règles dans ce combat, le premier à tuer l'autre à gagner. Mais cela n'est pas tout, le gagnant aura une récompense. Je suis dans un bon jour aujourd'hui alors le prix du vainqueur sera : Sa vie ! J'épargnerai le gagnant du combat. J'espère que cela vous motive, j'espère également que vous ne chercherez pas à éviter le combat. Sinon il pourrait avoir plus de victimes que prévue."


Ce jeu pouvait être amusant, je souhaitai une réponse positive de leurs parts, bien que je me doutais qu'ils seraient réticents à l'idée de s'entre tué. Le dresseur de tortue n'avait aucune raison d'accepter à part peut-être s'il avait peur de moi. Et je pense que cela n'était pas le cas pour le moment, je pense aussi qu'il refuserait l'offre. Cependant, j'espérais que l'officier de la marine accepte le petit jeu, car elle avait moins de choses à perdre en affrontant l'homme aux tortues quand me provoquant. J'espérais qu'elle comprenne qu'elle n'avait pas le choix, qu'elle ne pouvait pas se permettre de refuser si elle ne voulait pas de victimes supplémentaires. Car il y avait une chose que je n'avais pas déclarée dans l'annonce du jeu. C'est que chaque attaque qui me serait porté, affligera une pénalité aux deux participants. Je ne savais pas qu'elle allait être leurs réactions. J'avais hâte de sentir une hésitation dans leurs convictions. J'espérais qu'il allait hésité, qu'il allait accepter sans trop faire d'histoire. J'étais tellement excité par l'idée de les voir combattre que j'avais du mal à attendre. J'attendais leur réponse, pour cela je me mis assis par terre sur le sable à une dizaine de mètre d'eux. J'avais encore ma cigarette au bec, je pouvais la fumer tranquillement pour l'instant. Mais impatient de nature, je ne pus m'empêcher de rajouté ses quelques mots.

"Le jeu commence maintenant, je suis impatient de voir votre combat, ne me décevez pas."
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La justice coûte chère de nos jours [PV: Akato Absol, Hashiro Zaki]   Ven 20 Juin - 17:04

Maître du JeuPnj | Maître du Jeu
avatar

Messages : 1466

Dernière réponse le 29 Mai.
→ Dans une semaine ça fera un mois.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La justice coûte chère de nos jours [PV: Akato Absol, Hashiro Zaki]   Dim 29 Juin - 0:34

Muneaki Asa
avatar

Messages : 229




Telekinetic Shock !

Ce bandit voulait que je me batte contre le jeune homme aux tortues. Son objectif était clair. Éliminé un de ses concurrents pour mieux éliminer, l'autre. Mais j'avais plus d'un tour dans mon sac. Ce brigand allait avoir la punition qu'il méritait. Je me mis face au jeune homme. Je lui fis un clin d'œil pour indiquer qu'il ne risquait rien. Je me mis en "position de combat". Puis J'utilisai la fameuse technique de déplacement du rokushiki basique : le Soru. Pour me rapprocher du brigand. Une fois à quelques centimètres de lui, j'ai posé mes deux mains sur son torse et avant qu'il ne réagisse.

- Telekinetic Shock !

J'ai laissé partir une violente onde de choc depuis mes mains, ce qui eut pour effet de propulser le bandit vers l'arrière. Malheureusement, je n'avais pas l'habitude d'utiliser cette technique. Mes mains tremblaient à cause de l'impact télékinésique. Le brigand aurait surement du mal à s'en remettre. Et il fallait que j'apprenne à mieux doser cette attaque.




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La justice coûte chère de nos jours [PV: Akato Absol, Hashiro Zaki]   Ven 4 Juil - 13:12

Hashiro ZakiBandit
avatar

Messages : 201

Navigation
Doriki:
961/6000  (961/6000)
Fruit du Démon: -

Un Soru, une attaque physique grâce à des compétences de télékinésie ? Surprenant, cette jeune femme avait de l'avenir dans la marine, mais elle était très prétentieuse et n'écoutait sûrement pas assez les gens. Je lui avais recommandé de se battre avec le chasseur de prime. En m'attaquant elle venait de refuser ma proposition, ma recommandation ne me donnait pas seulement des avantages, elle procurait aussi à la marine une possibilité de sauver un maximum de soldat et ainsi évité un bain de sang.

J'étais d'humeur joueur, cela était malheureux pour mes adversaires qui allaient avoir le droit à mes délires de psychopathe. En attendant qu'il découvre ma vraie nature, je me fis attaqué par la lieutenant colonel. Une attaque qui aurait fait beaucoup de dégât à un soldat moyen de la marine. Cependant, elle ne devait pas connaître ma résistance supérieure à la moyenne. L'attaque me donna la sensation de m'être fait gifler, mais ce n'était pas seulement dû à ma grande résistance. J'avais minimisé les dégâts de l'attaque en bondissant vers l'arrière lors de celle-ci. Ce qui m'éloigna de Akato Absol. Puis je me mis à craquer mes doigts pour me donner en spectacle, je m'aperçu que les mains de mon adversaire tremblaient, cela était sûrement dû à l'impact de son attaque. Je n'avais pas envie de la punir tous de suite pour son insouciance. Je voulais jouer avec elle pour commencer, jouer avec ses sentiments, ce qui signifiait jouer avec ses hommes.

Je me mis à regarder, la position de tous mes ennemis. Quatre personnes sans me compter était présent sur cette plage, où dans ses alentour. La lieutenant colonel, lLe chasseur de prime et deux marines imprudent qui regardait de loin la scène, sûrement pour se tenir informé de la situation. Cela allait me donner un grand avantage pour la suite des évènements. Je bondis alors sur le premier soldat, lui coupant les liaisons entre ses muscles et ses os, à quatre endroits de son corps, ses quadriceps et ses biceps étaient maintenant inutilisables. On pouvait entendre les cris de douleur du soldat. Qui allait tomber par terre quand je le saisis avec un bras pour pas qu'il ne s'effondre. Dans l'autre main, j'avais ma dague et je lui tranche doucement la gorge. Puis je lâche le corps sans vie sur le sable fin de la plage, son sang fût facilement éponger par celui-ci. Puis je m'exprime à haute voix :

"Puisque vous avez refusé ma généreuse offres, il est de mon devoir de fixer une autre règle pour vous punir. Chaque attaque qui me sera lancé, fera tuer un innocent. Cette règle c'est déjà appliqué, comme vous pouvez le constater."

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La justice coûte chère de nos jours [PV: Akato Absol, Hashiro Zaki]   Dim 13 Juil - 19:00

Muneaki Asa
avatar

Messages : 229




Envie de meurtre

Je regardais le sang du soldat que Zaki venait d'égorger sous mes yeux. Par respect, j'adressai une prière silencieuse à ce soldat qui avait combattu à mes côtés. J'informerais moi-même sa famille de sa mort atroce. Apparemment, le bandit ne rigolait pas. Enfin plutôt si. Il s'amusait de la situation. Il avait un argument de taille. Il assassinerait un innocent à chaque coup que je lui porterais. Mais je n'avais d'autres choix que de le mettre hors d'état de nuire.

Il y avait une trentaine de mètres entre moi et le bandit. Serais-je suffisamment rapide pour l'atteindre avec une attaque plus puissante ? Nan, il fallait que je trouve autre chose. À côté de son camarade mort, se trouvait un autre soldat. Seriat-il suffisamment faible pour se laisser manipuler à distanceai Je tentais le coup. Je tendis une main vers le soldat éploré.

"Mind break"

Aussitôt, le soldat se raidit, il était sous mon contrôle. Le soldat était aussi fort qu'un ours. Il saisit Zaki par derrière et l'emprisonnât dans ses bras. Il saisit Zaki par derrière et l'emprisonnât dans ses bras. Ce type avait assassiné de sang froid l'un de mes soldats. Je sentais une intense colère monter en moi, mais je devais garder mon calme. Bien qu'il soit recherché mort où vif, mon statut de soldat me dictait de le livrer vivant à la justice. De plus la mort était une bien piètre sentence en comparaison d'impel dawn. Je m'approchai de Zaki en marchant dans le sable, libérant petit à petit le système pendulum. Avec mon système pendulum, je ligota le bandit au niveau des pieds et des mains, pendant que je le fouillais avec mon autre main.




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La justice coûte chère de nos jours [PV: Akato Absol, Hashiro Zaki]   Lun 21 Juil - 15:53

Hashiro ZakiBandit
avatar

Messages : 201

Navigation
Doriki:
961/6000  (961/6000)
Fruit du Démon: -

Impressionnante, cette lieutenant colonel ! Arrivé à contrôler directement un humain, c'était un pouvoir très puissant. Il fallait que j'y fasse attention à l'avenir. Cependant, la c'était déjà trop tard, je m'étais fait attraper par le soldat restant et c'est qu'il avait de la force. Enfin j'aurai pu m'échapper, si Absol ne s'était pas dépêcher de venir m'attacher. Je devais trouver une solution pour ne pas subir une défaite, car cette défaite m'amènerai directement à Impel Down. Il fallait que je fasse quelque chose avant de me faire attacher complètement, mais je n'avais pas beaucoup de temps pour réfléchir. La seule solution qu'y me venait à l'esprit était de me débarrasser du soldat. Ne pouvant pas bouger mes bras et mes jambes étant déjà attachées par Absol, il me fallait trouver un moyen pour venir a bout de ma cible. C'est là que mon instinct de bête sauvage fît son apparition. J'ouvris grand ma bouche et je croqua le cou du soldat qui m'emprisonnait. Arrachant ainsi son artère carotide, sa mort fût rapide, ses muscles ce détendu en une fraction de seconde, il fallait que je m'occupe de la lieutenant maintenant, pendant qu'elle avait ses mains occupées à m'attacher et à me tripotée. Pendant que le corps du soldat sans vie tombais sur le sol, je m'appuya sur celui-ci pendant sa chute pour affliger à la lieutenant un coup de poing. Puis je l'empêcha de saisir ma dague, elle était maintenant loin de moi. Je pris le temps de rompre les liens qu'elle m'avait affligées.

Libre je la regardai dans les yeux, j'avais envie de la tuer, elle était puissante et tuer des personnes puissantes me donner tellement de plaisir. Cependant quand j'aperçus la couleur de ses yeux, mes pulsions sanguinaires fût calmé. Elle avait les yeux d'une magnifique couleur ambre. La même couleur que les miennes, étant une couleur peu courante, c'était la première fois que je voyais une personne avec les mêmes yeux que moi. Je ne pouvais pas la tuer, enfin si je le pouvais, j'avais même aucune raison valable pour ne pas la tuer, mais je ne sais pas je n'en avais pas envie. Elle ressemblait tellement à un démon qui se faisait passer pour un ange, que je ne pouvais pas me décider à la tuer. C'était incompréhensible, c'était la première fois je ne pouvais pas me résoudre à tuer quelqu'un.
Pendant que j'étais perdu dans mes esprits, la lieutenant colonel s'était déjà remis de mon coup et était près à contre attaquer. Je pris la parole avant toute action de sa part :

" Tu es un démon qui se fait passer pour un ange, je vais t'épargner cette fois. Tu peux dire merci à la nature de t'avoir donné ces yeux."

Elle ne devait pas avoir compris complètement mes paroles. Elle n'était pas un démon à cause de ses yeux, elle était un démon à cause de ses choix, de ses actions, elle sacrifiait des soldats pour la réussite d'une mission, pour une justice imaginaire. Pour satisfaire ses nobles de tenryuubito. J'avais évoqué la couleur de ses yeux, car c'est ce qui m'avait fait comprendre qu'elle était en réalité comme moi. Une personne qui avait besoin de combat, de sensation forte. Ne voulant pas la tuer, il me restait plus qu'à m'échapper. Je pris donc à nouveau la parole avant de partir en direction de la ville.

"Je vais partir de cette île, je t'épargne toi et tes subordonnées. Par contre si vous tentez encore de m'arrêter. Il y aura d'autre victime, mais bon libre à toi de me suivre, car il semble que leurs vies ne t'importe peu."

La provocation, elle allait sûrement s’énerver et me poursuivre. Cela aurait prouvé qu’elle n’était pas faite pour être une marine et qu’elle était belle et bien un démon. Je voulais secrètement qu’elle me poursuive pour jouer avec elle, mais surtout pour me prouver que j’avais raison.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La justice coûte chère de nos jours [PV: Akato Absol, Hashiro Zaki]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

La justice coûte chère de nos jours [PV: Akato Absol, Hashiro Zaki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» Les 100 premiers jours du president Preval vus par les media
» La justice de Raphael [Terminé]
» HAITI-Justice : Un Système Judiciaire Qui Pirouette.
» Contre la vie chère, Marc Bazin a un plan pour l'action!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Autre îles-