AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mais pourquoi t'es là toi? [PV : Zoro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Message
MessageSujet: Re: Mais pourquoi t'es là toi? [PV : Zoro]   Dim 22 Mar - 21:07

Roronoa ZoroBretteur des Mugiwara
Bretteur des Mugiwara
avatar

Messages : 1815

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Nope




Feat Strange D. Nana

Mais pourquoi t'es là toi ?



C'est définitif, jamais je ne sortirais vivant de cet endroit ! Non content d'avoir réussi à sortir du château, il fallait aussi que je tombe sur une forêt... Tous les arbres se ressemblent... Putain, elle est où la sortie de ce labyrinthe ?! C'est une détonation lointaine qui me sort de mon combat intérieur et me montre le chemin ! La sortie est en ligne droite... mais je me paume quand même... Je n'aurai peut-être pas dû tourner à droite tout à l'heure... Je ne vois plus la fumée... C'est en me retournant que je l'aperçois enfin... pourquoi est-ce qu'elle a changé de direction cette satanée fumée ?! Après bien des péripéties, j'arrive enfin sur le lieu de la fête et une jeune fille aux cheveux rouges semble rencontrer quelques difficultés avec des singes... Si j'avais su ce qui m'arriverait avec elle quelques temps après, je n'y serais peut-être pas allé à cette foutue soirée. Mû par mon sens du devoir et surtout parce que mes épées avaient soif de sang, je vais lui porter secours. Au final, je récolte encore plus de bleus, mes plaies s'ouvrent de nouveau et la grosse peluche qui sert de chien de garde – enfin de chat de garde – à la demoiselle ne semble que très peu m'apprécier. Il me fait penser à Sanji... Toujours à grogner pour un rien. Je me bats verbalement contre la peluche, ne cherchez pas vous ne comprendriez pas, et je finis par bouder parce que Monsieur le chat, tout comme moi, a une fierté mal placé. Est-ce qu'on peut juste m'expliquer pourquoi je me prends la tête avec un chat au fait ? Posant ma tête contre le froid de la pierre contre laquelle je venais de m'appuyer, j'écoute Nana me parler d'une bataille qui avait eu lieu à Marineford. Pourquoi les gens s'amusent sans moi ?! Satané Kuma ! Au lieu de m'envoyer sur cette île paumée, il aurait pu m'envoyer à Marineford pour aider mon capitaine ! Bon j'admets que je n'aurais peut-être pas été très utile mais d'un autre côté, c'est toujours quand je suis à deux doigts de mourir que je combats le mieux.

- Il n'y a pas de si, nous irons dans le Nouveau Monde Le reste de sa phrase me plaît beaucoup moins... Luffy qui s'était presque fait avoir ? Non impossible. Et pourtant... Que ça soit lui, Sanji ou moi, nous sommes tous les trois des têtes brûlées ; il nous arrive souvent de nous engager dans un combat sans réfléchir aux conséquences... Surtout quand quelqu'un d'important pour nous se retrouve en danger. C'est ce qui nous plaît... Une sorte d'adrénaline incontrôlable. Si le Nouveau Monde est si terrifiant que ça, eh bien... Il nous suffira simplement de devenir plus fort... Ce n'est pas plus compliqué

Il n'y a jamais de choses insurmontables pour moi. Après tout, si tel était le cas, je ne serais pas là où j'en suis aujourd'hui. Il n'y a qu'avec de la volonté qu'on peut avancer. Je mets ensuite à insulter la Marine qui n'a pas été capable d'arrêter Barbe-Noire dans sa folie destructrice... Et les Amiraux, à quoi ils servent ?!

- Comme quoi, il y a un début à tout... Même si valait mieux pour tout le monde que ce début n'existe jamais

Barbe-Noire n'était déjà pas facile à vaincre avec un seul fruit... Alors deux... Essayant d'oublier tout ça en le rangeant dans un coin de mon esprit, nous repartons vers le château où Perona nous accueille à sa manière. Elle ne se présente pas, elle ne salue pas la jeune fille aux cheveux rouges et elle se permet de me frapper et de m'engueuler... Je hais cette île. Nous entrons enfin et l'humour spécial Nana ne me plaît pas vraiment... D'une, je ne dors pas dans la chambre de Mihawk... Pourquoi j'irais dormir avec mon ennemi d'abord ?! De deux... elle m'agace avec ses blagues douteuses !

- J'étais inconscient pendant trois jours ! Et puis quand je me suis réveillé, elle attendait assis sur une chaise...

Déclarais-je toujours autant gêné par la situation. Elle a très bien compris que je n'aimais pas ça et elle en profite la vilaine... Un jour, je me vengerais. Je m'arrête un instant et... Pourquoi je me défends au fait ?! Je n'ai rien à me reprocher... Bordel, elle joue avec mes nerfs et je ne le comprends que maintenant ! Vexé, je serre les poings avant d'aller m'asseoir sur le lit. Voilà que la peluche ne me lâche pas du regard maintenant... Non vraiment, il n'y en a pas un pour racheter l'autre.

- Même si tu ne lui demandes pas, il te défendra de lui-même... pas vrai la peluche ?

Déclarais-je . Punaise, je craque complètement... Je parle au chat maintenant... Mais bizarrement, Figaro ne dit rien mais je sais que j'ai raison... Je l'ai bien remarqué tout à l'heure... La peluche prend soin de sa maîtresse.

- Marco... ? Vista... ? Désolé mais... Qui sont-ils ?

Demandais-je en haussant un sourcil. Hormis Ace qui était le commandant de la seconde flotte de Barbe Blanche, je ne connaissais pas l'équipage du Moby-Dick... Alors savoir qui était Marco ou Vista... c'était un peu comme me demander de chercher une aiguille dans une botte de foin. C'est à partir de cet instant que tout a commencé à foirer. Pour commencer, Nana la perverse décide de me retirer ma chemise et mes bandages, sans mon accord, et je me retrouve torse nu... devant deux filles et un gros chat qui me suggère, à sa manière, de ne pas bouger... Bonjour l'embarras ! Elle nettoie mes plaies puis s'arrête un instant pour toucher - ou caresser - la cicatrice qui me barre le torse. Elle en déduit d'elle-même qu'il s'agit d'une marque de Mihawk... Je suis impressionné... Enfin je pourrais l'être si elle voulait bien me rendre ma chemise !

- Bien entendu ! C'est mon but ultime ! Je ne pourrais jamais plus regarder mon ancien maître en face si je ne tiens pas ma promesse

J'avais fait ma promesse à Kuina mais je l'avais réitéré devant son père et dès lors, je n'avais que ça en tête, tenir ma promesse. Je ne m’étais focalisé que sur mon entraînement en oubliant complètement que je n'étais qu'un jeune garçon. Un peu plus tard, elle reprend son nettoyage de mes plaies tout en me forçant à m'allonger sur le lit. Non, hors de question ! Je ne suis pas en sucre et je peux très bien nettoyer mes plaies tout seul ! Dans l'intervalle, avec l'aide de Perona, elle arrive à me retirer mon pantalon sous prétexte qu'il y a des plaies aussi à nettoyer. Ouais... J'ai dû mal à y croire. Elle tombe sur les deux cicatrices que j'ai aux chevilles et me demande comment je les ai eus... Ma réponse n'a pas l'air de lui plaire.

- Si tu t'attendais à ce que ça soit Mihawk qui me les aient infligé, désolé de te décevoir J'hoche légèrement la tête Oui je les ai faites moi-même ! Je viens de te le dire ! Et ça serait trop long à expliquer...

Mais elles vont me lâcher à la fin ! Je me débats un peu plus violemment et je parviens à me redresser avant de me prendre une attaque surprise de Perona sur le haut du crâne et de retomber direct sur le lit. N'appréciant pas le geste, je la saisis par les bras et la balance à l'autre bout de la pièce en renversant au passage la bassine remplie d'eau. Je me relève enfin et regarde Nana

- J'en ai rien à faire ! Je t'ai déjà dit que je n'étais pas un jouet !

Vociférais-je en m'agitant un peu trop et... on aurait pu se croire dans un gag tant la suite était complètement prévisible. L'eau me fait glisser et avant de chuter, je saisis le poignet de Nana pour me rattraper... sauf qu'étant plus lourd qu'elle, je ne pouvais que l'entraîner dans ma chute. Je la serre contre moi pour éviter qu'elle ne soit blessée et nous nous retrouvons dans une situation plutôt compromettante si jamais quelqu'un venait à entrer... Ahem. Une de mes plaies s'est rouverte et la douleur me chatouille les flancs mais ce n'est pas encore trop grave. Je secoue doucement la tête

- Non, je ne crois pas. Et toi ? Tout va bien ?

Après tout, c'est un peu de ma faute si on se retrouve par terre, couché l'un sur l'autre donc il est normal que je lui retourne la question. Par contre, je ne serais pas contre un massage. Ahem. D'un coup, Nana s'agite et je ne comprends vraiment pas pourquoi... Mais ça devient de plus en plus embarrassant d'être dans cette position.

- Eh, tu ne veux pas bouger avant que... Sans crier gare, elle me serre plus fort contre elle en me demandant de ne surtout pas bouger... Hein ? Mais pourquoi ? Pourquoi je ne dois... Argh ! Mais arrête ! Pourquoi tu me serres comme ça ?! Tu vas finir par m'étouffer à force de serrer

Elle est rouge écarlate... Un peu comme ses cheveux en fait... Mais il se passe quoi à la fin ?! J'en ai marre d'observer le plafond et le pire c'est que je ne peux même pas bouger mes bras vu qu'elle m'en empêche avec toute la force qu'elle possède. Perona s'avance doucement vers nous et je sens le rouge me monter aux joues... C'est vraiment super embarrassant ! Elle semble vouloir nous aider mais je crois que c'est son tour d'être un boulet fini... Elle se prend les pieds dans la bassine et tombe littéralement sur Nana... et ça m'écrase encore plus... Un léger gémissement de douleur s'échappe de mes lèvres et là, je ne peux pas... J'ai besoin d'air alors je repousse mes deux « assaillantes » et je peux enfin respirer... Une des filles pousse un cri, ce qui me fait immédiatement relever la tête et... je prends deux secondes pour comprendre ce qui se passe... avant de virer complètement au rouge, tout comme la couleur des cheveux de Nana. En la repoussant, cette dernière a complètement perdu le haut de son kimono... qui se trouve entre mes mains... J'ouvre de grands yeux et même si je dois bien avouer que Nana est plutôt bien faite avec une généreuse poitrine... Ce n'est peut-être pas comme ça que j'imaginais une première rencontre... J'agite mes mains devant moi tout en détournant le regard.

- Ah !!!! Désolé ! Désolé ! Désolé ! Désolé ! Ce n'est pas ma faute ! Je n'y suis pour rien ! Bordel, qu'est-ce que c'est gênant ! Mais Perona fait quelque chose au lieu de rire comme une idiote !!

La situation semblait vraiment partir en live. Je n'ai même pas la présence d'esprit de lui tendre un drap... Je suis trop surpris d'avoir une fille à moitié nue devant moi pour avoir une pensée cohérente... Si Sanji était à ma place, il aurait déjà fait une hémorragie nasale... Ce n'est pas mon cas... Moi je suis plutôt très mal à l'aise de cette situation et je ne suis pas le seul ! Après quelques minutes, je finis par lui tendre son haut de kimono toujours en évitant son regard... J'ai toujours le rouge aux joues mais un peu moins que tout à l'heure... Que faire ? C'est déstabilisant comme situation !


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mais pourquoi t'es là toi? [PV : Zoro]   Lun 23 Mar - 14:11

Dracule MihawkRoyal Shichibukai
Royal Shichibukai
avatar

Messages : 298

Navigation
Doriki:
5080/6000  (5080/6000)
Fruit du Démon: Aucun ou aucun connu

La guerre enfin fini, après l'apparition de Shanks, Mihawk prit ses aises et quitta l'île marine, afin de regagner ses quartier à Kuraigana. N'ayant pas de mission pour le moment, et sachant que la marine aura autre chose à s'occuper des caprices d'un shichibukai, Mihawk n'hésita pas à se dépêcher de partir. Il venait d'avoir sa dose de marine, haut-gradés et autres shichibukai, même s'il n'avait pas forcément de relations tendu avec tous. Mais n'ayant pas de bonne relation avec aucun, malgré le respect pour certain, il n'attendait plus qu'à ne plus les avoir en face de lui. Il partit directement sur sa barque,log pose en main, et prit la route pour son bercail.

Quelques jours passèrent sans grande mésaventures en mer, et Mihawk atteint enfin son île. Il arriva sur son quai habituel, et amarra sa barque sur la terre ferme. Mais lorsqu'il le fit, il sentit quelque chose n'allait pas. Les environs semblaient moins peuplé que d'habitude, et une masse de mandrills était non loin de la forêt. Mihawk put les deviner en tas, mais pas du fait qu'ils dormaient. Quelqu'un ou quelque chose les avait mit dans cet état. Mais Mihawk se demanda qui pouvait venir sur cette île, alors qu'aucun visiteur n'était venu depuis au moins sept, à part sa propre personne et éventuellement Shanks le Roux une ou de fois en dix ans. Et cette mascarade n'était pas la marque du rouquin. Shanks, tout comme Mihawk, n'avait nul besoin de sortir son sabre pour se faire respecter de ces mandrills et les faire se disperser. De plus, Shanks était quelques jours plus tôt à Marineford, et devait à coups sûr régler l'enterrement de Barbe-Blanche et Ace aux poings ardents. Connaissant le yonko depuis des décennies, cela était la seule possible solution.

Mihawk prit sa route directement pour le chateau. Sur la route, à travers la forêt et les champs de ruines, il aperçut de nombreux mandrills à terre, ensanglanté, confirmant la présence de quelqu'un ici, et d'un sabreur également. Mais certains de ces mandrills avaient des plaies bien particulières, pas dût à des sabres, mais à un fruit du démon. Mihawk regarda de près les plais de différent mandrills afin de savoir à qui il avait à faire. Du côté du sabreur, les plaies qu'il cossa étaient particulières, et ne pouvaient être que celles d'un homme très spécifique, à la technique unique, qu'il avait rencontré quelques mois auparavant à East Blue. Tandis que pour les plaies par l'utilisateur du fruit du démon, elles ne devaient être dût qu'à sa petite protégée, mais Mihawk se demanda bien pourquoi ces deux têtes difficiles étaient ici. Il alla dans le chateau directement, où il sentit la présence de non pas deux, mais trois personnes, la troisième lui étant inconnue. Lorsqu'il entra, il entendit du bruit, celui de deux personnes tombant lourdement. Mihawk prit soin de posé son sabre dans le hall, à l'emplacement habituel, mais monta directement au niveau de la chambre où il avait entendu les deux tombés. Lorsqu'il arriva au niveau de la chambre, il eut la surprise de voir Nana se rhabiller, aider de la troisième personne, ainsi que Zoro s'excuser, mais étant légèrement en sang et entouré de bandage.

-À moins que vous ne vouliez que je vous réduise en corps sans âme, six pied sous terre, vous ferriez mieux de m'expliquer ce que vous faites dans ma demeure.

Ces quelques mots de Mihawk suffirent pour surprendre les trois personnes, et pour faire perdre l'équilibre à Nana et Perona, tandis que Zoro était rouge et honteux. La peur se faisait voir dans les yeux de Perona, légèrement dans ceux de Zoro, et la surprise prit d'assaut Nana, qui semblait néanmoins heureuse de le voir, malgré un semblant de honte et de ridicule.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mais pourquoi t'es là toi? [PV : Zoro]   Lun 23 Mar - 14:59

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18036

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang



Mais pourquoi t'es là toi?


« C'est bien ce qui m'inquiète justement ! Comment réussirez-vous à atteindre votre but si vous vous lancez sans réfléchir dans un combat où vous courrez droit à la mort ?! J'ai bien cru qu'Ace et Luffy allaient mourir à Marinford. Si Mihawk n'avait pas eut un adversaire, ça aurait été terrible ! »

J'avais vraiment eu peur qu'il ne le tue, certes je n'avais rencontré ce garçon qu'une seule fois dans ma vie, mais ça m'aurait blessé sur Mihawk le tue. Je n'avais pourtant aucun lien avec lui, mais sa détermination, son rêve auquel il croyait sérieusement, j'avais envie de le voir réussir. Même Ace je ne voulais pas le voir mourir, l'idée de vivre dans un monde où on tuait les enfants pour les crimes des parents me terrifiait. Tout était si différent de mon royaume ...

« Plus fort, beaucoup plus fort ... »

C'était plus pour moi que pour lui à vrai dire. J'étais si inutile en combat, j'avais mon fruit depuis pas longtemps et il était plus défensif qu'autre chose pour le moment, c'était pratique, mais si je devais survivre sur Grand Line, il me faudrait un sérieux coup de fouet. Pas question d'être un poids pour l'équipage de Marco si jamais je venais à les rejoindre. En quoi est-ce que je pourrai leur être utile si jamais je les rejoignais ?

Je ne pouvais qu'acquiescer ce qu'il disait à propos de Teach, je n'avais pas le moral pour répondre, je revoyais mon île natale brûler, et pensait à toutes ses îles qui auraient désormais le même sort bientôt. Tous ses enfants qui verront leurs parents mourir, et réciproquement. J'avais mal pour eux, peut-être même que des îles entières seraient détruites, des villages ravagés. Plein de vie allait périr maintenant, et tout ça a cause de la mort d'un seul homme, j'arrivais pas à croire que la Marine n'ait rien fait pour empêcher ça, d'accord c'était un pirate, mais ce qu'il représentait valait bien plus !

« Oh, c'est trop mignon. »

Elle avait attendu qu'il se réveille et l'avait soigné pendant qu'il dormait, elle était vraiment aux petits soins pour lui, c'était attendrissant, et pourtant il avait l'air de se détester. Un amour inavoué ? C'était tellement amusant de les voir si gênés, ah je sentais que je pourrai passer des heures à ça, si je ne devais pas le soigner, car mine de rien, le sang qui avait rougi ses bandages me titillait le nez, et je ne voulais pas qu'on découvre ce que cela pouvait engendrer chez moi. Tous ses enfants qui verront leurs parents mourir, et réciproquement.

« Oui ... Pour ça, je lui fais confiance. »

Je regardais Figaro affectueusement en lui grattouillant la tête. Il avait regardé Zoro en acquiesçant, un jour il allait se mettre à parler pour sûr et je n'allais rien comprendre. Enfin c'était justement très pratique que lui me comprenne en tout cas, même s'il disait rien.

« Tu pourrais au moins connaître les grands noms de la piraterie, ou celui des plus grands bretteurs ! Marco c'était le premier commandant de Barbe-Blanche, et Vista, le plus grand bretteur de l'équipage, il tenait tête à Mihawk à Marinford, c'est ce qui a sauvé Luffy d'ailleurs. »

Et en parlant de sauver, il fallait que je le soigne, et c'était assez éprouvant, je n'aimais pas le sang, mais si je ne faisais rien ça serait pire. C'était si contradictoire, même mon fruit du sang ne m'allait pas, pourquoi avait-il fallu que je tombe sur ce fruit ?« Tu pourrais au moins connaître les grands noms de la piraterie, ou celui des plus grands bretteurs !

« Et bien non, personne ne peut le battre, même Shanks ne lui a pas prit se titre ! »

Voilà une idée qu'elle était bien, il reste comme Shanks, à se battre contre Mihawk sans qu'on sache qui est l'heureux gagnant ! Mais c'était parfait ça, là je me sentirais mieux ! Bon les deux grands bretteurs ne s'affrontaient plus depuis que l'un d'eux était devenu manchot ... Si je rendais Zoro manchot également ? Non pas une bonne idée. Et puis avant de penser à lui couper un membre, il fallait que je vérifie si Mihawk ne l'avait pas gratifié d'autre décoration corporelle, mais sur ses jambes rien, j'avais beau regarder en détail une fois que Perona m'avait aidé à retirer son pantalon, juste les chevilles et encore, c'était lui-même qui avait fait ça. Soupire.

« J'espère qu'un jour, tu auras le temps de le faire. »

J'avais quand même envie de savoir pourquoi est-ce qu'il avait dû aller jusqu'à se couper les chevilles. Oui j'étais curieuse, je voulais tout savoir, Mihawk l'avait laissé en vie, du coup ça faisait de lui quelqu'un de très intéressant. Bien que Figaro n'ait pas vraiment apprécier le faite que la fille bonbon acidulé manque de lui tomber dessus et que de l'eau l'avait touché. Voilà que tout était mouillé maintenant, bien jouer le bretteur !

« Non, mais faut te soigner ! »

Ou pas, à le voir s'éloigner au ralentit, bien fait, à cause de lui on était mouillé. J'aurai dû me taire dans ma tête, voilà qu'il voulait que je subisse le même sort que lui, en moins douloureux, car moi, j'avais la chance de l'avoir lui pour amortir ma chute. Il a dû avoir bien plus mal avec moi dessus, mais ça il avait qu'à pas m'attraper aussi !

« Oui moi ça va ... Merci. »

Grâce à lui j'avais rien, mais ça c'était avant. Avant que je ne réalise que si moi j'allais bien, ma position elle ne l'était pas, mes vêtements n'avaient pas supporté la chute. S'il bouge je le tue car ça serait plus que compromettant pour moi. Et l'autre, elle ne pouvait pas nous aider au lieu de faire la choquer ? Elle avait jamais vu une paire de fesses avant ? Si d'ailleurs elle pouvait me les recouvrir, car m'accrocher sur le corps à moitié nu de Zoro, était relativement embarrassant ...

« Ne pose pas de question et ne bouge pas, je t'en supplie, ne bouge pas, tant pis si tu respires plus, il en va de ma dignité ! »

J'étais rouge de chez rouge, de la vapeur pourrait me sortir des oreilles tellement j'avais le visage en feu, du coup je me collais encore plus à lui de peur que la situation n'empire ! Je voyais la fille fantôme s'approcher de nous, oui vient nous aider !!! J'allais mourir de honte sinon !!! Allez, dépêche toi ! Sauf que j'aurai jamais dû compter sur elle, en la voyant se prendre les pieds dans la bassine, voilà qu'elle me tombe dessus, m'écrasant moi ainsi que Zoro sous mes yeux exorbités. Elle n'était pas censée nous aider ?! Je laisse un cri s'échapper quand je sens une partie de mes vêtements s'enfuir loin de moi. Je regarde méduser ma poitrine à l'air libre, non ça ne pouvait pas être plus gênant. Les yeux ronds, je reste au rouge, à se demander si mon visage ne l'était pas plus que mes cheveux. Puis mon regard remonte vers lui avec une certaine rage. Détourne les yeux tout de suite !!! Il mettait du temps à réagir le pervers ! Moi aussi d'ailleurs, s'il n'avait pas parlé, je n'aurais pas eut le réflexe de réaliser qu'il fallait que je mette rapidement mes mains devant moi pour cacher mon corps.

« Je t'avais dit de pas bouger !!! Pervers !!! »

C'est qu'il avait mis du temps à me rendre mon haut quand même ! Et Perona n'aidait en rien, elle se tordait de rire, on verrait si elle allait rire si elle se retrouvait dans ma situation !!! J'avais le poing crispé -l'autre main tenant fermement mon haut contre mon corps- prêt à en frapper un, mais lequel en premier ? Perona en première puis Zoro.

« Aide-moi au lieu de rire ! »

Mais c'est là que le drame arriva, alors qu'elle m'aidait, Mihawk arriva, rien ne pouvait être pire. Rien. J'osais même plus bouger alors que j'avais pas fini de me rhabiller. Comment ça nous réduire en corps sans âme ?! Mais c'était cruel !!! Si je dis qu'il m'avait manqué ça allait ?

« Je ... euh ... » Je finissais de me rhabiller pour être présentable, en me concentrant pour perdre le rouge de mes joues « Une simple envie. »

©Strange.D.Nana


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mais pourquoi t'es là toi? [PV : Zoro]   Lun 23 Mar - 21:03

Roronoa ZoroBretteur des Mugiwara
Bretteur des Mugiwara
avatar

Messages : 1815

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Nope




Feat Strange D. Nana

Mais pourquoi t'es là toi ?



Comment faire pour rejoindre l'Archipel ? Je n'ai aucun moyen de rentrer... Je hais ce Pacifista. Si je le revois, je le découpe en rondelles ! Pourquoi m'avait-il envoyé ici ? Quelles étaient ces intentions ? C'est à n'y rien comprendre mais toujours est-il que sur cette île, j'ai rencontré une jeune fille aux cheveux rouges. Elle semblait familière – ou tout du moins, ce n'était pas sa première fois – à cette île. Nous combattons des Mandrills ensembles puis nous discutons de ce qu'il se passe hors de cette île.

- Les défis impossibles ne m'ont jamais fait peur... C'est en les surmontant qu'on devient plus fort. S'il faut reculer à la moindre chose qui te paraît impossible alors tu n'es qu'un lâche... Si tu es un pirate, tu dois être prêt à risquer ta vie à n'importe quel moment... Tu ne dois pas non plus hésiter à tuer ceux qui menacent ton capitaine ou tes compagnons... La seule chose qui me pousse à aller de l'avant, c'est ma promesse... Le reste, je m'en fiche royalement Déclarais-je sérieusement et calmement. Se battre ne m'a jamais fait peur, ni même le fait que je pourrais mourir jeune Ne t'inquiète pas pour Luffy, il sait très bien ce qu'il fait... Lui non plus n'abandonnera jamais son rêve quoiqu'il arrive... et tu peux être certaine que nous serons tous là pour le voir devenir Roi des pirates

Mihawk ? Tuer Luffy ? Alors qu'il lui avait promis qu'ils se recroiseraient une fois dans le nouveau monde ? Ce n'était pas impossible... mais ça me surprenait... Enfin... Je n'étais pas sur place alors je ne pouvais pas juger... Pas énormément en tout cas. Par la suite, nous revenons au château duquel j'ai mis plus d'une heure à retrouver la sortie et après avoir fait la connaissance de Perona, Nana commence à me taquiner. Ces insinuations comme quoi je dormirais avec le propriétaire des lieux me fait froid dans le dos mais c'est encore pire quand elle me parle de Perona... Je crois que la traîtresse joue avec mes nerfs. Je finis par lâcher, sans réellement le vouloir, que durant mes 3 jours d'inconscience, c'est Perona qui m'a soigné et veillé... Erreur Fatale. Nana se moque gentiment de nous et de notre gêne respective... Je la hais c'est officiel !

- Oui bon ça va hein ! Pas la peine de jubiler comme ça

Gêné ? Moi ? Pas le moins du monde ! Dixit celui qui a les joues rouges. Je me réfugie sur le lit et elle me parle de Vista et Marco mais... c'est bien gentil de me parler d'eux mais je ne les connais absolument pas ! Ah non hein ! Elle ne va pas encore m'engueuler parce que je ne connais pas leur nom !

- Tu peux me dire ce que ça m'apporte de connaître leur nom ? Le seul que je veux vaincre c'est Mihawk ! C'est lui le plus grand bretteur au monde... Les autres ne m'intéressent pas... Enfin, ce n'est pas qu'ils ne m’intéressent pas... c'est juste que mon objectif est de surpasser Mihawk... C'est lui mon but ultime... Le reste, on peut considérer cela comme un plus si jamais je venais à les croiser un jour Mais rassure-toi, je garde leur nom dans un coin de ma tête... si jamais je venais à les croiser un jour...

J'hausse un sourcil. Tiens donc, c'était amusant ça ! La demoiselle ne semblait pas apprécier le fait que je veuille surpasser Mihawk... Cette constatation m'amuse mais je ne changerais pas mon objectif simplement parce que ça ne lui plaît pas

- Peut-être mais je ne suis pas Shanks. Que tu le veuilles ou non, j'arriverais à le vaincre un jour !

Même si elle me coupe les membres, j'arriverais à le vaincre... Au pire, je viendrais le hanter si je trépasse avant lui. Je viens de perdre ma chemise et mes bandages... Maintenant que je suis allongé sur le lit, voilà que je perds mon pantalon... J'ai beau me débattre, les filles ne veulent absolument pas me lâcher... Nana me demande d'où vienne les cicatrices qui barrent mes chevilles... mais ne semble pas aimer la réponse.

- Pourquoi tu tiens tant que ça à savoir pourquoi j'me suis fait ces entailles ? A quoi ça t'avancera de le savoir ?

Je ne comprends pas, elle est vraiment étrange. Je veux bien comprendre qu'elle voue une admiration aux bretteurs du monde entier, mais je ne vois pas l'intérêt de lui déballer ma vie... J'ai vraiment du mal à la suivre. Dans un regain d'énergie, j'arrive à me débarrasser de Perona en l'envoyant valser plus loin et je me relève. Enfin libre !

- Je me sentirais mieux dans quelques heures !

Mais c'est de courte durée. L'eau renversée me fait glisser et je me retrouve allongé au sol, Nana sur moi. La position n'est absolument pas compromettante... Mais alors pas du tout ! Pourtant, bien que je pensais que la situation ne pouvait pas empirer, elle s'aggrave encore plus. Suite à un léger problème technique, Nana commence à me serrer plus fort en hurlant de ne pas bouger. Ouais... Pourquoi pas. Je suis peut-être doué pour manier les sabres mais je n'excelle pas dans l'art de retenir ma respiration éternellement.

- T'as de bonnes idées toi ! Je ne pourrais pas retenir ma respiration très longtemps !

A ce rythme, j'allais passer du rouge au bleu. Une lueur d'espoir approche... mais s'estompe rapidement. Perona vient de se ridiculiser à son tour en s'écrasant sur Nana et donc sur moi. Je ne peux empêcher un léger gémissement de douleur de franchir mes lèvres et au final, j'ai besoin de respirer. Je repousse les deux filles dans un dernier effort et... je comprends mieux pourquoi Nana me parlait de sa dignité . Je ne me sentais déjà pas à l'aise en étant en boxer mais voir Nana les seins à l'air... J'ai un léger bug avant de remarquer que son haut se trouve entre mes mains et je rougis deux fois plus ! Bordel, c'est quoi cette situation ?! Je détourne le regard tout en m'excusant 1000 fois mais ça ne change rien à la situation... C'est extrêmement gênant !

- Je ne suis pas un pervers ! Et je t'ai dit que j'avais besoin de respirer

Déclarais-je toujours le rouge aux joues tout en lui rendant son haut. La situation ne peut pas être pire. La porte s'ouvre. Bah en fait si... Là, c'est 100 fois pire ! La phrase lâchée par Mihawk nous refroidit tous les trois mais je ne parviens pas à faire partir le rouge de mes joues. J'aurai dû apporter des cookies... Peut-être qu'amadouer le plus grand bretteur avec des cookies pourrait rendre notre arrêt de mort caduque ? Nana reprend la parole en premier après s'être rhabillée. En parlant de vêtements... Nana rend-moi ma chemise !

- Pour ma part, c'est Kuma qui m'a envoyé ici... Mais je n'ai aucune idée du pourquoi...

Déclarais-je d'un ton nonchalant, avant de détourner le regard gêné Non, rien ne peut être pire... Quoique l'idée de me faire découper par Mihawk pour avoir squatter sa demeure sans son autorisation... Non, autant ne pas y penser. Bon maintenant que la situation est devenue encore plus gênante, je pourrais récupérer mes vêtements Nana ?! Non parce que je n'avais pas spécialement envie de rester en boxer toute la journée... Sauf si j'étais complètement suicidaire mais, jusqu'à preuve du contraire, je ne l'étais pas complètement, j'avais un minimum de bon sens quand il le fallait.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mais pourquoi t'es là toi? [PV : Zoro]   Mar 24 Mar - 15:03

Dracule MihawkRoyal Shichibukai
Royal Shichibukai
avatar

Messages : 298

Navigation
Doriki:
5080/6000  (5080/6000)
Fruit du Démon: Aucun ou aucun connu

Mihawk ne savait pas comment réagir face à cette mascarade. Sa protégée à demi-nue, se dépêchant de se rhabiller, Perona silencieuse face au shichibukai et Zoro en bandage et boxeur ne voulant que se rhabiller également, c'était un tableau pour le moins absurde, et absolument honteux pour Mihawk. Mais ne voulant pas réduire sa demeure en ruine, Mihawk s'avança prêt du trio improbable, et commença par donner une tape derrière la tête de Nana.

-Ca, c'est pour l'indécence que tu as fait preuve, et venir ici sans prévenir. Toi, je suppose que tu es Perona la princesse fantôme qui était avec Moria. J'aimerai bien savoir ce que tu fait ici également. Quant à toi Roronoa, je me demande bien pourquoi Kuma t'as propulsé jusqu'ici. Mais maintenant, je comprend mieux pourquoi Chapeau de Paille est allé à Marineford sans son équipage habituel. Je suppose que Nana t'as déjà fait part de ce qu'il s'est passé là-bas.

Mihawk ne voulait même pas continuer la discussion. Il n'avait pas la volonté de s'occuper pour le moment de ces trois jeunes idiots qui avait prit possession de ses quartier. Il alla directement en bas, dans la salle à manger, tout en mettant sa chemise blanche, ayant enlevé son manteau après être sortit de la chambre où se trouvait Zoro, Perona et Nana. Quelques minutes passèrent, et Nana fut la première à venir le voir pour s'excuser.

-Je dois avouer que tu as du culot de venir à l'improviste chez moi, surtout avec d'autres personnes, même si ces deux têtes fortes sont en quelque sorte imprévues. Je ne parlerai pas de ce que j'ai vu dans la chambre, mais je n'en pense pas moins. Tu as de la chance que ce soit moi qui ai été témoin. Je doute fort que cela aurait été un temps soit peu accepté ou régler avec si peu de violence à ton égard si ca avait été quelqu'un d'autre autour de toi.

Mihawk était dur avec Nana, mais il le fallait bien, car pour lui, cette petite avait encore beaucoup à apprendre du monde, et était bien trop maladroite. Mais il avait beau lui faire la leçon, il savait qu'elle n'en ferrait qu'à sa tête comme toujours. Après tout, c'était une D, et les gens ayant cette lettre avait pour habitude de faire les choses de leurs propres manières, et étaient pour la majorité têtus et énormément imprudents. Mihawk n'attendait pas grand chose d'elle, mais il fallait bien lui faire la morale pour qu'elle puisse au moins se rendre compte de ses erreurs. Alors que Nana quitta la salle, c'était au tour de Perona de venir l'embêter. Durant un bon moment, après que Perona ait lu le journal concernant Moria, la princesse fantôme passa son temps à pleurer le sort de son ancien maitre.

-Vas-tu te taire. Tu me casse les oreilles. Si tu veux chouiner, va ailleurs.
-Ca va, Oeil de Faucon. Tu es aussi froid qu'un glaçon. Tu pourrais au moins me consoler. Je viens de perdre mon ancien maître.
-Tout d'abord, je n'ai aucun compte à te rendre. Tu as profité de mon absence pour prendre possession de mes quartier. Et puis la véracité de cet article reste à être prouvé.
-Tu veux dire que Moria n'est pas mort.
-Non en effet. Il était bien vivant lorsque j'ai quitté le champs de bataille. Reste à savoir ce qu'il s'est passé par la suite entre les forces de la marine et Moria.

Mihawk termina sur ces mots lorsque ce fut alors au tour de Zoro de faire son apparition. Ce dernier était debout, affalé sur un de ses sabres afin de pouvoir tenir et marcher sans tomber.

-Que fais-tu Roronoa? Pourquoi est-ce que tu t'es levé? Au lieu de faire l'idiot, retourne te coucher pour te reposer. Tes blessures sont bien supérieurs à ce qu'un homme peux endurer.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mais pourquoi t'es là toi? [PV : Zoro]   Mer 25 Mar - 0:46

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18036

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang



Mais pourquoi t'es là toi?


« Pirates hein ? ... »

J'avais un petit sourire sur le visage. Les pirates, ils avaient détruit ma vie, l'avaient réduit en un tas de cendres, et pourtant, je parlais en effet à un pirate, un pirate m'avait proposé un asile pour survivre après la guerre qui changea la face du monde. Toute ma vie est-elle finalement liée à eux ? Je n'aimais pas vraiment cette idée.

Quoiqu'il en soit, j'admirai sa détermination, sa confiance en lui et en ses camarades. Réussirais-je à être comme lui, si je rejoignais Marco ? Faire confiance à des pirates et vivre avec eux ? Il parlait de tuer si facilement, j'avais horreur du sang, n'étais-je pas déjà condamné ? D'ailleurs, j'étais venue ici pour réfléchir calmement, et voilà que je sentais le sang et que je tombais sur un pirate. J'étais définitivement maudite.

Pourtant tout pirate qu'il était, il était bien différent de ceux qui avaient attaqué mon île, je pourrai même rire de lui et de son amie. Pourquoi certains pirates étaient-ils si différents des autres ? S'il n'avait pas parlé de tuer, on aurait croire qu'il n'en était pas un. Il rougissait même pour de simples taquineries, c'était amusant. Enfin, je pouvais parler, quand il parlait de Mihawk je n'étais pas mieux. D'ailleurs pour lui, il n'y avait que lui, les autres bretteurs, il s'en fichait, pourtant ça pourrait être pas mal de les affronter pour voir ce qu'ils valaient eux aussi, et ainsi voir son propre niveau, s'il est digne pour pas du faucon.

« Bah que tu le veuilles ou non, t'y arrivera pas ! »

Il avait la tête dure lui ! J'avais d'ailleurs rapprocher ma tête de la sienne, bien déterminée. Comme s'il avait les moyens de le battre, il avait vu dans quel état il était ? Non mais franchement ! Personne ne vaincra un jour Mihawk, même pas Shanks, avec son sans ses deux bras ! Un monde où Mihawk ne serait pas le sabreur le plus puissant ? Ça non, pas question. Dix ans que c'était le plus fort, même plus, mais pour moi dix, et ça continuerait ainsi jusqu'à ma mort, et même après.

« A rien, je suis juste curieuse, c'est tout ! »

Oui, juste curieuse de savoir ce qui pour pousser quelqu'un qui a un but aussi important à faire prend un tel risque. Les pirates étaient vraiment prêts à ça pour leur compagnon ou c'était lui qui était hors norme ?! Je commençais à croire qu'il était d'ailleurs plus maladroit que moi, déjà qu'il ne savait pas où était le château -alors qu'on le voyait, voilà qu'il tombait du lit, moi avec, sinon ce n'était pas drôle, à croire même que c'était fait exprès ! Et puis j'étais bien trop contre lui pour ne pas être gênée.

« Fais un effort !!! »

Au moins s'il mourait d'asphyxie, j'aurai encore ma dignité, au pire je lui ferai un massage cardiaque après m'être revêtu correctement. C'était parfait non ? Et puis je ne pouvais pas demander de l'aide à Figaro, il attaquerait surement Zoro ... Mais il restait un espoir en Perona, un espoir vite oublié, elle n'arrangeait rien, c'était même pire ! En plus de la douleur, voilà l'humiliation de me retrouver aussi dénudé, je n'avais jamais eut autant envie de disparaître.

« C'était pas plus important que ma dignité ! Pervers ! »

Après les avoir tous les deux frappés et récupérer mon haut, la situation s'aggrava avec l'arrivé du maître des lieux. Après un léger silence de gêne, on avait tous expliqué la raison pour laquelle nous étions là. Finalement là, j'avais encore plus envie de disparaître, jamais eut aussi envie de mourir, pourquoi je n'étais pas morte il y a dix ans ?! Je me tenais l'arrière de mon crâne avec des larmes plein les yeux et une moue des plus triste. Pourquoi j'étais la seule à m'en prendre une hein ?!

« Mais ... »

Comment j'aurai pu le prévenir ?! J'aurai crié en plein milieu de la guerre « Mihawk je peux venir chez toi ? J'ai besoin de te voir ! » Absurde, et je n'avais pas d'idée d'autre façon de le prévenir. Ça n'avait déjà pas été une mince affaire de trouver l'île où il vivait ... Il nous avait ensuite laissés là, sans un seul mot de plus, dans le silence le plus profond. Une douche froide. Je pense que la gêne était générale, je n'osais plus parler ni même regarder autre chose que le sol. Figaro m'avait donner un coup de tête, mais ça n'y changeait rien, mon moral était en miette.

Après un moment, je finis par me redresser, je pris les bandages et fini de m'occuper de Zoro, qu'il le veuille ou non, je terminais toujours ce que je commençais. J'avais surtout nettoyé et panser la plaie que j'avais réouverte en lui tombant dessus. Dire que j'avais vécu dans le silence, et maintenant que c'était fini, j'y retombais. Une fois cela fait, je sortis de la pièce, demandant à Figaro de rester sagement à m'attendre. Il fallait que je m'excuse auprès de Mihawk, même si j'étais horriblement mal à l'aise. Je m'étais collé contre un mur un instant, soupirant avant de finalement me décider.

« Je ... Euh ... Désolé ... »

Il en pensait pas moins ?! Ça voulait dire quoi ça ? C'était terriblement blessant, surtout que ce n'était pas ma faute ... Je n'osais même pas le regarder dans les yeux, mais je m'y risquais tout de même. Je vivais terriblement mal cette situation, je venais de sortir de Marinford, j'avais appris le lendemain dans le journal que j'étais désormais considéré comme une criminelle, et maintenant, ça ... Finalement je retournais dans la chambre en croisant Perona qui allait à son tour voir Mihawk. Bonne chance.

« Tu vas le voir toi aussi ? »

Je regardais Zoro avant de regarder autre chose, j'étais toujours gênée parce qu'il venait de se passer, aussi bien qu'il m'avait vu dévêtu que le faite que Mihawk nous avait surpris. Pour éviter une catastrophe, j'avais décidé de le conduire là-bas, puis de remonter voir Figaro.

©Strange.D.Nana


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mais pourquoi t'es là toi? [PV : Zoro]   Ven 27 Mar - 22:16

Roronoa ZoroBretteur des Mugiwara
Bretteur des Mugiwara
avatar

Messages : 1815

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Nope




Feat Strange D. Nana

Mais pourquoi t'es là toi ?



Tuer des Mandrills, c'est plutôt sympa comme activité... Mais cela aurait été encore plus sympa si Kuma ne m'avait pas envoyé ici alors que j'étais à moitié mort. Mes plaies à peine fermées venaient de se rouvrir et comble du comble, voilà qu'un gros chat semble me détester parce qu'il me trouve plus fort que lui. Moi qui pensais avoir vu des choses étranges, eh bien, je me trompais royalement. Je la regarde intrigué quand elle me répond juste « pirates hein... » mais elle ne semble pas comme tout à l'heure

- Les pirates ne sont pas tous des êtres sans cœur... Nous on se bat pour nos convictions et atteindre nos objectifs... Mais ça ne nous empêche pas de faire la fête à la moindre occasion ! Je déteste faire des compliments à ce crétin de cuistot mais tu devrais venir un jour sur le Sunny, Sanji est le meilleur cuisinier qui soit ! Et crois-moi quand je te dis que je suis plutôt du genre à le frapper qu'à le complimenter... D'ailleurs, si tu le croises un jour, tu n'as pas intérêt à lui dire que je l'ai complimenté... Il s'en vanterait durant des semaines !

Déclarais-je pour essayer de détendre l'atmosphère que je trouvais bien trop tendue d'un coup. Ensuite, elle me parle de Marco, Vista et j'en passe. Apparemment, ce sont des pirates de renom... Eh bien pas pour moi en tout cas ! Je n'avais jamais entendu leurs noms avant aujourd'hui et ça ne semblait pas plaire à la jeune fille aux cheveux rouges. Je n'y peux rien moi si mon seul objectif c'est de vaincre Mihawk... mais si je les croisais un jour, je pourrais peut-être me frotter à eux, juste pour voir de mes propres yeux à quel point ils étaient forts. Quand je lui avoue que mon objectif c'est de surpasser l'épée de Mihawk, Nana voit rouge et le défend en me certifiant que jamais je ne le vaincrais... Nous verrons bien ce que l'avenir nous réserve.

- J'admire ta détermination à vouloir le défendre mais... Tu ne me feras pas changer d'avis. Personne ne pourra jamais me détourner de mon objectif

Si je me suis tant entraîné, c'est pour, un jour, pouvoir le vaincre... Je sais que je ne suis pas assez fort pour le vaincre aujourd'hui vu la raclée que j'ai subi il n'y a même pas quelques mois, mais un jour, j'y parviendrais foi de bretteur ! Par la suite, la jeune femme est bien déterminée à panser mes blessures... si bien que j'en perds ma chemise et mon pantalon ! Quel embarras je vous jure. Elle remarque mes 2 cicatrices qui ornent mes chevilles et me demande d'où elles viennent. Je la trouve bien curieuse pour une infirmière !

- On ne t'a jamais dit que la curiosité est un vilain défaut ?

Et puis, elle savait déjà d'où elles venaient... Puisque je me les ai faites, seul, pour me dégager d'un piège de cire. Ensuite, ma maladresse - ou alors j'ai juste joué de malchance – me fait renverser une bassine remplie d'eau juste après avoir envoyé valser Perona à l'autre bout de la pièce. J'arrive à me relever mais Nana me sermonne... Sauf que j'ai plutôt l'impression de patiner sur place et je finis par m'étaler au sol... la jeune femme sur moi. Embarrassant ? Humiliant ? Oh non si peu. Quelques minutes plus tard, elle m'éclate les tympans en hurlant et s'agrippe plus fortement à moi en me disant de ne pas bouger. Ouais, je veux bien ne pas bouger mais dans ce cas qu'elle me trouve un moyen pour respirer ! Là, je suis à la limite de virer au bleu à force de manquer d'air... Au bout d'un moment je n'y tiens plus et je les repousse avec les forces qu'il me reste. Je relève la tête et je fais un arrêt sur image. Je comprends mieux pourquoi elle me parlait de sa dignité tout à l'heure... C'est en m'excusant platement que je lui rends son haut, et je suis aussi rouge de gêne. Ahem, pour une première rencontre, il y a quand même mieux non ?

- Quoi ?! T'aurais préféré que je meurs à la place ?! J'en viendrais presque à regretter de t'avoir sauvé la vie...

Aidez les plus jeunes et voilà comment ils vous remercient ! La situation ne peut pas être plus embarrassante... Détrompez-vous. La porte s'ouvre et un Mihawk un tantinet agacé et surpris nous menace froidement. Son avertissement a le mérite de nous faire tourner la tête vers lui mais rend la situation encore plus embarrassante ! Je détourne le regard, gêné de me faire surprendre comme ça, en boxer surtout, devant celui qui m'a épargné quelques mois auparavant. C'est un chouilla humiliant et ma fierté en prend un coup. Pourtant, je lui réponds quand même que c'est Kuma qui m'a envoyé ici mais que je ne sais absolument pas pourquoi. D'ailleurs, ça n'a pas l'air de le surprendre plus que ça... ou il le cache vraiment bien ! Il se détourne après nous avoir un peu sermonné tous les 3 mais...

- Attends ! Mihawk !!

Trop tard. Il aurait au moins pu attendre que je lui pose une question avant de partir ! Même si je viens de me ridiculiser face à lui, il arrive tout de même à m'agacer. La situation entre Nana, Perona et moi n'avance absolument pas... C'est le grand silence. Passé quelques temps, Nana reprend les bandages et s'occupe de mes blessures... et bizarrement, je suis affreusement docile ! Quand elle a fini, je lui adresse un « merci » avant de la regarder partir et de me laisser seul avec le gros chat et Perona. Cette dernière d'ailleurs, m'aide à me relever et je récupère mes affaires que je remets immédiatement. Il n'y a pas à dire, on est bien mieux avec des vêtements sur le dos ! Je m'assois sur le lit puis finis par m'allonger avant de sombrer dans l'inconscience pour deux bonnes heures. Je reprends mes esprits et là, je constate avec une légère grimace que, jamais, je n'aurai dû me rallonger... Mon corps me fait souffrir... Je n'avais déjà pas récupérer de mon combat face à Kuma à Thriller Bark et bien, à présent, c'est deux fois pire. Pourtant, j'ai besoin de voir Mihawk. Je me relève péniblement, le moindre pas me fait souffrir mais je m'en moque. Je veux mes réponses. Je croise Nana en chemin et j'approuve d'un signe de tête

- J'ai besoin de certaines réponses

Elle se rappelle que mon sens de l'orientation frôle l’inexistence et m'amène jusqu'à la porte du salon, où se trouve Mihawk. Je la remercie, elle remonte et j'entre enfin dans la pièce. Le spectacle que j'offre doit être lamentable mais je m'en moque complètement. La première chose que je devrais faire, c'est m'excuser, je sais que je lui dois des excuses... mais ma fierté ne s'en relèverait pas alors je vais droit au but

- Je n'ai pas besoin de sermon, garde ça pour quelqu'un d'autre Pourtant, je mériterais même plus qu'un sermon. Je fais un pas de plus vers lui mais je me rattrape de justesse à mes sabres. Bordel, je ne pensais pas souffrir à ce point, même respirer devient difficile. Je ne me démonte pas et replonge mon regard dans le sien Si je n'avais pas rencontré Nana, je n'aurais jamais su ce qu'il s'était passé à Marineford. Elle m'a expliqué que Luffy voulait sauver Ace et qu'il avait réussi... Mais rien de ce qu'il s'est passé ensuite alors dis-moi... Où se trouve Luffy maintenant ?! Comment va-t-il ?! Dis-le moi j'ai besoin de savoir !

Je m'emporte un peu mais c'est mon capitaine et je n'ai rien pu faire pour l'aider... Rien que ça, ça me met hors de moi.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mais pourquoi t'es là toi? [PV : Zoro]   Lun 30 Mar - 14:34

Dracule MihawkRoyal Shichibukai
Royal Shichibukai
avatar

Messages : 298

Navigation
Doriki:
5080/6000  (5080/6000)
Fruit du Démon: Aucun ou aucun connu

Mihawk admirait la ténacité du sabreur, mais avait en quelque sorte pitié pour lui, de le voir tenter de garder la tête haute malgré ses blessures. Mais il ne pouvait que respecter un tel dévouement, surtout lorsque Zoro lui demanda des nouvelles du Chapeau de Paille.

-Épuisé par ses blessures, le Chapeau de Paille est tombé inconscient, et après il fut attaqué par Akainu, mais protégé par un autre grand corsaire. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé précisément, mais il semblerait qu'il fût sauvé en étant transporter dans un sous-marin, après que Shanks Le roux soit apparu. Quant à sa location précise en ce moment, je n'en sait rien. Seul ceux qui l'ont sauvé peuvent le savoir. Je ne peux rien t'offrir d'autre comme information.

Mihawk pouvait voir un soulagement, mais également une deception, dans le regard de Zoro. Sachant que Zoro voulaiit tant retrouver son capitaine malgré ses blessures, Mihawk l'interpella alors que Zoro allait quitter la salle.

-Si tu es si pressé de quitter l'île, il y a une barque à l'extérieur est du chateau. Tu peux la prendre, et prend la mer directement. Mais je doute que, dans ton état, tu puisse arrivé sur la plage, sachant que les mandrills sont toujours dehors.

Zoro le quitta en le remerciant et laissa Mihawk seul dans la grande salle. Mihawk, quant à lui, resta pour lire le dernier journal, qu'il n'avait pas eut le temps de finir avec les interruptions des trois pirates présents dans le chateau. Quelques minutes passèrent, et ce fut de nouveau Nana qui vint le voir, peu de temps après que Zoro ait quitter les lieux.

-Je dois avouer que Roronoa est une vrai tête de mule. Mais on doit reconnaitre son courage et sa loyauté envers son capitaine. J'en connais une qui en ferrait si elle était dans cette même situation.

Mihawk donna un regard à Nana, qui semblait acquiescer et reconnaitre qu'elle en ferrait autant. Mihawk put donc deviner que Nana, malgré sa jeunesse et sa récente arrivée dans l'équipage de feux Barbe-Blanche, était bel et bien une pirate loyal envers ceux qui la protégeaient et ne voulaient que du bien d'elle. Mais rien ne disait qu'elle serrait accepter par tous directement même si elle semblait vouloir bien faire. La voyant ne rien dire, Mihawk décida de briser le silence.

-Tu as le droit de rester un moment sur l'île, mais comprend que je ne peux pas te garder ici trop longtemps. Ton équipage va avoir besoin de toi. Donc prend le temps qu'il faut pour te reposer et pour faire tes préparatifs, mais rejoins ceux qui t'ont accepté le plus rapidement possible. Ce sont eux ta nouvelle famille, entendu?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mais pourquoi t'es là toi? [PV : Zoro]   Mar 31 Mar - 18:18

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18036

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang



Mais pourquoi t'es là toi?


« J'avais toujours vu les pirates comme des être cruel et sans cœur, qui pillaient les villages pour leur trésor, tuant sans hésitation pour la renommée ... »

Comme ceux que j'avais vus il y a dix ans, détruire mon île natale. De toutes les histoires de piraterie que j'avais entendues, ils n'avaient jamais eut le beau rôle jamais, il n'y avait pour moi que Roger qui était intéressant et encore, uniquement grâce à l'exploit qu'il avait fait de trouver Rough Tell.

« Je retiens, on verra si un jour je le croise si je lui dis ou pas ... »

Je lui fis un petit sourire taquin, maintenant que l'air était plus respirable dirons-nous. Puis après quelques conversations, nous arrivons au fait qu'il voulait surpasser Mihawk, la bonne blague, comme si c'était possible, n'importe quoi. Qu'il l'égale, ma fois, pourquoi pas, on pouvait bien rêver, mais de là à le dépasser un jour ... Non. Tant pis pour lui si son rêve ne verrait jamais le jour, mais on dit bien que l'espoir fait vivre non ? Zoro risquerait de vivre alors très longtemps ...

« Moi, je te préviens juste que tu seras déçu. »

Puis je lui tirais la langue. Oui j'étais très mature quand je m'y mettais, et dire que je le soignais en même temps ... En tout cas, il en avait fait des combats, et quand je voyais toutes ses blessures, tout se sang, et qu'il était encore venu se battre pour m'aider, je pouvais que l'admirer. Un jour, mon corps sera surement un album photo du même genre, un vrai roman historique, ça avait même déjà commencé.

« Si, mais je n'écoute pas beaucoup. »

La curiosité, c'était bien aussi non ? Ça permettait d'en apprendre souvent plus ! Mais je venais d'être puni pour mes questions, il avait peut-être raison, la curiosité c'était venger, j'avais fini coller serre contre lui, tout ça parce qu'en était mouillé, on glissait plus facilement. On ? Non lui ! Mais bien sûr, il m'entraîna dans sa chute, et il était hors de question qu'il bouge sinon, c'était mon haut qui s'ouvrirait devant lui. Sauf qu'il n'avait pas l'air de cet avis, et à cause du poids de Perona qui nous écrasa, il céda et vit tout. Jamais je n'avais été si rouge, il n'était pas mieux ...

«T'es horrible ! Je t'aurais ranimé après si tu étais mort, juste le temps que je me rhabille ! Au moins, mon amour-propre n'aurait pas souffert ! »

Pour qu'ensuite, il souffre encore plus. Oui j'aurai préféré que Mihawk nous surprenne pendant que je faisais un massage cardiaque à Zoro, plutôt que je lui donne un coup en protéger mes seins avec mon haut pour ensuite l'enfiler à la vitesse de l'éclair. Là je fus la douche glacée, ça y est, je n'ai plus de fierté. Néanmoins, je continue quand même ma tâche, j'avais commencé quelque chose, je n'allais pas le planter là, mais ne répond à son remerciement que pas un sourire très gêné, comment le regarder dans les yeux après ?

Puis j'étais allé voir Mihawk, la première discussion avec lui fut terrible pour mon moral, je me sentais terriblement mal, j'aurai voulu effacer ça de ma mémoire, non remonter le temps et tout changer ! Je n'arrivais même pas à lui parler, autant remonter, et accompagné Zoro le voir, puisqu'il avait des questions à lui poser avant de retourner dans la chambre me jeter sur la fourrure de Figaro pour y déprimer.

Après un moment, je vis que Zoro ne revenait toujours pas, Mihawk l'avait tué ?! Non quand même pas ... J'étais alors redescendu pour voir, et je trouvais le faucon seul avec son journal. Je craignais le pire, même s'il était vivant, il s'était surement perdu. Pas le temps de lui poser la question, qu'il me parla en me jetant un regard. Je hochais la tête, si je pouvais être comme Zoo, je le ferai, c'était certain, du moins je le pensais. Je n'osais cependant toujours pas répondre, avec le sermon d'avant, j'étais encore très mal à l'aise en sa présence, il n'en pensait pas moins, et il me trouvait culotté ...

« C'est vrai ?! Oui, je comprends ... Je ne comptais pas rester vivre ici ... Enfin ... Entendu ! »

Mes yeux c'étaient à briller, je pouvais rester, rien ne pouvait me faire plus plaisir, même si je devais avouer que l'idée de rester vivre ici m'avait plus d'une fois traverser l'esprit, et ce depuis des années déjà.

« Merci ! »

Et voilà, j'étais de nouveau toute heureuse, oubliant presque ce qui s'était passé avant ! D'ailleurs je m'étais laissé emporter par mes émotions, au point que j'étais allé l'enlacer en remerciement, jusqu'à ce que je réalise. Je lui jetais un regard assez gêné avant de m'éloigner en essayant de garder un semblant de dignité. Ce n'était vraiment pas ma journée.

« Pardon, je me suis emporté ... »

Puis je détournais le regard, avant de réaliser que Zoro n'avait pas le sens de l'orientation, et qu'à l'heure qu'il est, il était surement perdu quelque part sur l'île. Tu parles d'un mort idiote si ça lui arrivait.

« Au faite Zoro il est où ? »

Mihawk m'expliqua qu'il était sorti, je craignais le pire, rien que d'imaginer, je faisais une moue dépitée avant de soupirer.

« Bon, avec son sens de l'orientation qui est à revoir entièrement, je crois qu'il mourra dehors en cherchant son chemin ... Et puis dans son état ...»

Restait plus qu'à aller le chercher, Figaro m'accompagna d'ailleurs, est-ce que Mihawk viendrait avec moi voir Zoro contre des mandrills, ou juste Zoro qui courait dans tous les sens en se plaignant que les arbres avaient tous la même tête et que ça l'empêchait de savoir où il était ?

©Strange.D.Nana


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mais pourquoi t'es là toi? [PV : Zoro]   Mer 1 Avr - 16:39

Roronoa ZoroBretteur des Mugiwara
Bretteur des Mugiwara
avatar

Messages : 1815

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Nope




Feat Strange D. Nana

Mais pourquoi t'es là toi ?



Sa réaction est tout à fait normale... même si elle me fait doucement sourire

- Les pirates qui agissent ainsi n'ont aucune idée du sens du mot « piraterie ». Moi j'ai ma propre idée de ce concept... J'avoue que je ne suis pas contre le fait de tuer mais je le fais uniquement quand je me sens menacé ou pour protéger mes nakamas. Jamais je ne prendrais la vie de quelqu'un sans aucune raison. Quant aux trésors, nous ne les gardons jamais en fait... Pas quand les villageois en ont plus besoin que nous...

Au grand damne de Nami d'ailleurs. Elle ne pense qu'au profit... mais il lui arrive de faire preuve de générosité... et généralement, quand elle fait ça, on se prend tous des claques pour nous être – légèrement – moqués d'elle. Rien que cette idée me fait sourire... Ils me manquent tous vraiment. Je retourne ma tête vers elle quand elle me parle de révéler mon secret à Sanji

- Si tu fais ça, je serais dans l'obligation de te tuer... et ça serait vraiment dommage

Bien entendu, c'est complètement faux. Je ne la toucherais jamais ! Mais savoir qu'elle pourrait révéler mon secret me fait – un peu – peur. Nous parlons de tout et de rien... jusqu'à ce qu'arrive mon but ultime sur la table. Surpasser Mihawk. Ça n'a franchement pas l'air de lui plaire. Je n'y peux rien, moi, si c'est mon principal objectif. Mais son entêtement me fait sourire.

- On dirait que tous les porteurs d'un « D » sont extrêmement têtus et bornés

Luffy était exactement pareil ! Plus têtu que lui, ça n'existe pas... Quoique, je viens de trouver quelqu'un de plus obstiné apparemment. Elle me demande ensuite comment je me suis faite les blessures que j'ai aux chevilles. Ce n'est pas bien compliqué... Je me suis volontairement tranché ces dernières pour survivre.

- Je t'expliquerais à l'occasion si tu tiens tant que ça à le savoir...

Mais je restais quand même sur mes positions... Je ne voyais pas en quoi ça l'aiderait de savoir ça. D'accord, elle voue un culte aux épéistes qui pourraient se battre contre Mihawk... Mais là encore, il fallait être au top pour avoir l'honneur d'être digne d'Oeil-de-Faucon. Après bien des péripéties, nous nous retrouvons dans une position compromettante, moi en boxer , allongé sur le sol,et elle sur moi. Non, ce n'est absolument pas gênant ! Je finis par la repousser par manque d'oxygène et je comprends un peu mieux pourquoi elle a hurlé. Je crois que je suis aussi rouge qu'elle et j'essaie de faire bonne figure...Jusqu'à ce qu'elle vient de me dire.

- Quoi ?! Mais comment m'aurais-tu réanimer si j'étais mort ?! Ton pouvoir ne te permet pas de ramener un mort à la vie quand même ?!

Elle m'assène un coup de tee-shirt... Bon d'accord, je l'ai mérité. Et Mihawk arrive dans l'intervalle. Euh... Oups ? Comment dire, la situation ne pouvait pas être pire ! Nana, à moitié devant lui et moi en boxer... Non, ça ne prête absolument pas à confusion. Et dire que tout ça partait d'une simple glissade... Quel spectacle navrant. Nous recevons un sermon made in Mihawk, qui n'est absolument pas glacial, et après nous avoir demandé pourquoi nous étions là, il s'en va. Nana finit de panser mes plaies et s'en va le retrouver. De mon côté, je m'allonge sur le lit et sombre dans l'inconscience pour 2 heures. Au réveil, j'ai l'impression que mon corps me fait souffrir deux fois plus. Je m'en contre-fiche, il faut que je parle à Mihawk. J'ai besoin de savoir où était mon capitaine et le rejoindre au plus vite. Croisant Nana dans le couloir, elle m'accompagne jusqu'au salon et retourne dans la chambre. Je fais face à un Mihawk étrangement calme. Je peine à marcher, à respirer et j'ai l'impression d'être complètement cassé mais je ne perds pas la face devant lui. Il me reste un peu de fierté. Il m'explique alors que Luffy a été sauvé par un grand corsaire et que ce dernier l'a emmené avec lui dans son sous-marin. Malgré ces informations, Mihawk fut incapable de me dire précisément où Luffy était. Je suis soulagé qu'il aille bien... mais terriblement déçu de ne pas savoir où se trouvait mon capitaine. Je serre doucement les dents et les poings. J'étais son second et qu'avais-je fait pour le protéger ? Absolument rien... et ça me rendait malade. Je me détourne doucement avant de déclarer.

- Dans ce cas, je ne te dérangerais pas plus longtemps

J'avance vers la sortie et Perona hurle toute sorte de chose à mon encontre. Et alors, qu'est-e que ça pouvait bien me faire ? Je n'avais qu'une idée en tête... Rejoindre mes nakamas... même au péril de ma vie. Contre toute attente, Mihawk m'interpelle et je m'arrête sans pour autant me retourner. Il m'indique alors la position d'un bateau à l'est de son château en me mettant, toutefois, en garde contre les Mandrills.

- Merci pour tout

Fut la seule chose que je lui réponds avant de sortir et fermer la porte derrière moi. Je regarde en direction de la chambre que j'occupais avant... Je n'ai pas dit au revoir à Nana... C'est peut-être mieux après ce qu'il s'est passé. Et c'est sans lui dire au revoir que je sors du château pour trouver la barque à l'endroit exact que Mihawk m'avait indiqué. Je tire le bateau au travers de la forêt à l'aide de la corde qui s'y trouvait... et je finis par tomber sur des Mandrills survoltés

- Dégagez de mon chemin ! Je n'ai pas le temps de jouer avec vous saletés de babouins !

Déclarais-je en m'attaquant à l'un d'eux... qui venait de parer mon attaque avec une de mes techniques. J'attaque une nouvelle fois et parviens à toucher le babouin... La barque se casse dans l'intervalle... Et merde. Une voix se fait entendre derrière moi alors que je suis en position d'attaque. Mihawk... Même les babouins semblent avoir peur de lui. Il m'explique deux, trois choses sur les Mandrills et remarque la barque cassée.

- M'en fiche ! J'aurai qu'à faire comme si tu m'avais donné une planche et je m'accrocherais à elle pour traverser la mer !

Je n'aime pas le ton qu'il emploie quand il me répond de retourner au château, le seul endroit où je serais en sécurité et aussi le seul endroit que les babouins refusent d'approcher de trop près... Il semble tellement... paternel... que je n'ai pas l'impression d'avoir Mihawk en face de moi. Et pourtant, en bon fils que je suis, je ne peux m'empêcher d'être encore plus borné et fais de nouveau face aux singes, légèrement énervé. Je déteste me faire sermonner...

- De quel droit tu me donnes des ordres ?! Pour qui tu te prends ?! J'ai dit que je prendrais la mer, rien ne m'en empêchera

Même pas le temps de finir de parler ou de penser que les babouins attaquent. Me ménager ? Quelle idée absurde ! Je me défends une nouvelle fois... Tout ce dont je me souviens c'est d'un coup porté sur les flancs... Un coup qui rouvre mes blessures et me fait cracher du sang. Un coup qui me fait perdre mes sabres et définitivement sombrer dans une inconscience bienfaitrice.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mais pourquoi t'es là toi? [PV : Zoro]   Mar 7 Avr - 11:10

Dracule MihawkRoyal Shichibukai
Royal Shichibukai
avatar

Messages : 298

Navigation
Doriki:
5080/6000  (5080/6000)
Fruit du Démon: Aucun ou aucun connu

Quelques heures passèrent, et tandis que Mihawk fini de lire son journal et de boire sa bouteille de vin, il avait une drôle d'impression. Mais cette impression ne venait pas de nulle part. Il décida de sortir du chateau, laissant Perona et Nana seule dans la demeure, si elles étaient encore à l'intérieur. Il prit avec lui son sabre noir ainsi que son manteau, mais garda sa chemise blanche sur lui, puis alla vers les ruines, où il présentait la présence d'un regroupement assez important de mandrills. Comme il s'y attendait, Zoro y était, ses sabres en mains, de nouveau avec du sang plein les bandages et la barque cassé. Lorsqu'il arriva, les babouins cessèrent le combat, par peur du shichibukai.

-Je vois que la barque que je t'ai donné est en mille morceau et te sera inutile.

Comme il s'y attendait, Zoro n'en fit qu'à sa tête et tenta de trouver n'importe quelle solution pour ne pas perdre la face contre le grand corsaire, et pour enfin retourner on ne sait où.

-Même si tu parvient à utiliser la barque, ou du moins ce qu'il en reste, comment comptes-tu t'y prendre? Ces babouins, comme tu les appelles, sont la meilleur façon à un homme trop sûr de lui même de s'exercer. Vois-tu une autre personne ici à qui je pourrai dire ça? Ces babouins sont doté d'une intelligence humaine formidable, voire même supérieur. En temps de paix, ils évoluent pacifiquement, mais lorsqu'ils sont face à la guerre, ils évoluent en tant que guerriers. Il y a quelques années, ce pays traversa une guerre terrible qui ne laissa aucun survivants. Tous ces babouins étaient présent et y ont vu les hommes se battre. Ils ne pouvaient qu'évoluer qu'en soldats. Ils ont appris à mimer les humains et prirent les armes. Ils sont devenu les protecteurs de la forêt. Maintenant que tu sais tout, rentre dans le chateau. C'est le seul endroit sur cette île qu'ils n'ose pas approcher, et où tu seras en sécurité.

Malgré la proposition de le protéger, Zoro refusa l'offre, et agi tel un enfant refusant l'aide d'un père, ce qui à la fois fit rire Mihawk, mais lui donna plus l'impression d'avoir à faire à un sourd plutôt qu'un homme sensé.

-Comme tu voudras.

Mihawk quitta les lieux, redonna ainsi la force aux mandrills de se battre tranquillement. Il arriva au chateau rapidement, où Perona était restée et attendait le retour du shichibukai. Mihawk lui demanda de préparer la chambre, car il sentait que Zoro pourrait bel et bien revenir, malgré sa témérité.

Le reste de la journée passa, et lorsqu'il était de nouveau dans la salle principale, Zoro vint lui faire la cour, à genou, et plein de sang, afin que Mihawk le prenne en tant qu'élève, avec Perona présente et Nana cachée derrière la porte.

-Tu me fais honte Roronoa. Un homme de ta stature ne devrait pas à se mettre à genou.


Dernière édition par Dracule Mihawk le Mar 7 Avr - 14:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mais pourquoi t'es là toi? [PV : Zoro]   Mar 7 Avr - 13:48

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18036

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang



Mais pourquoi t'es là toi?


Finalement, je me demandais si ce n'était plutôt pas lui et Luffy qui avait une drôle de notion du mot piraterie, c'est quand même le banditisme marin le terme, mais eux, ils ne gardaient pas les trésors ... En fait, ça me rassurait, car si jamais le Moby Dick était de pirate sanguinaire, je ne sais pas comment je ferai pour survivre parmi eux, j'aurai envie de les dénoncer sans pouvoir le faire, ça serait une vie terrible. Et puis Zoro avait déjà tué ... Pour se défendre ou défendre ses proches, certes, et j'aurai surement à faire pareille un jour, mais est-ce que j'y arriverais ?

« Mais oui ... »

À sa remarque comme quoi il devrait me tuer, j'avais penché la tête avec un léger sourire, comme si j'allais le croire, enfin j'espérais, si c'était vrai, je serais bien embêter car il était plus fort que moi et je ne ferai pas long feu. Déjà que maintenant avec une vie de pirate ma durée de vie allait être grandement réduite, ça m'inquiétait un peu, j'avais jamais imaginé ma vie autrement que tranquille. Quand j'étais petite ça aurait été sur mon île natale, puis à East Blue, mais jamais de grande aventure, j'avais bien trop peur de revoir ce que j'avais vu il y a dix ans. Pourtant, une fois l'idée de vengeance m'avait traversé la tête, mais elle était impossible à réaliser.

« C'est bien le seul truc qu'on a en commun, car moi j'ai l'impression qu'il me porte la poisse ... Et puis ça veut dire que t'as un D caché toi ? »

C'est vrai ça, je n'aime pas le sang, je tombe sur le fruit du sang, je n'aime pas combattre, je me retrouve toujours dans une bataille, mon D se foutait grandement de ma gueule à longueur de temps j'avais l'impression. Et puis lui aussi était têtu et pourtant à ma connaissance, il n'avait pas de D, ou j'avais loupé une information importante. Comme si un jour, il allait surpasser Mihawk.

Après la conversation, à qui serait le plus têtu des deux concernant la supériorité de Mihawk entant que bretteur, ce fut l'humiliation. C'est sûr, ça ne serait pas lui qui deviendrait plus fort que le faucon, si c'était pour entraîner les autres dans sa chute et ensuite ne pas écouter ce qu'on lui dit. Je ne pourrai plus jamais le regarder, faite que mon équipage ne croise pas souvent celui de Luffy.

« Je ne sais pas, mais je t'aurai au moins fait le massage cardiaque, on aurait bien vu si c'était efficace ou pas ! Et oui, je peux refaire battre un cœur ! Enfin en théorie, mais ça doit se faire ! »

Si je refaisais circuler le sang ça devait être possible, il faudrait que je me renseigne, que j'essaie, que je trouve un médecin compétant pour que je maitrise mieux mon fruit du démon. D'ailleurs si on pouvait m'apprendre à me concentrer pour arrêter mon cœur ça m'arrangerait, surtout là, avec Mihawk qui nous voyait ainsi. Bien que juste sa présence faillit le faire arrêter, ça ne fut pas suffisant, j'aurai surement eut moins honte si j'étais morte à l'instant.

Après avoir continué à le soigner en silence, j'étais allé voir Mihawk pour m'excuser, le sermon d'avant m'avait plus que chambouler, puis je lui avais amené Zoro qui désirait lui parler, avant de revenir le voir. J'étais heureuse qu'il m'autorise à rester un moment ici, j'en avais grand besoin. Mais savoir que Zoro était parti tout seul dans la nature, dans son état et avec son sens de l'orientation m'inquiéta. Aussi je partis avec Mihawk et Figaro dans la forêt à sa recherche. Une fois arrivé, le pauvre avait sa barque en morceau, j'observais la discussion père fils des deux, et cela m'amusa un peu. Mais la suite fut plus tragique, lorsque mon faucon partit, Zoro sombra dans les pommes, les mandrills y étaient aller un peu trop fort. Bah voyons c'était à moi de l'aider ?

« Bon sérieusement Figaro, tu ne vas pas me laisser galérer à le porter ? Il est en sang et il est lourd, un peu de compassion pour ta maîtresse ! »

Bon, après une dernière hésitation, il céda, mais on voyait bien que ce n'était pas de bon cœur, il m'avait quand même aidé à faire fuir les singes, n'avaient-ils pas attaqué fort parce que j'étais venu avec Mihawk ? Qu'importe, j'avais hissé le bretteur sur le dos du félin avant de m'installer dessus comme si c'était ma monture pour rentrer au château plus rapidement. Mine de rien l'animal était très rapide. Une fois au château, Perona m'aida à le mettre dans la chambre qu'elle avait ranger, c'était gentil, faut dire que le mettre dans un lit mouillé ça aurait pas été très agréable. Mais je lui en voulais beaucoup, j'avais passé du temps à nettoyer ses plaies et ses bandages pour rien !!! Tout à refaire. Gros soupire.

« Je le hais. »

Au moins vu qu'il dormait ça serait plus facile cette fois, et aucun risque d'accident, même si je surveillais du coin du regard Perona quand elle porta la bassine, une si mauvaise chute était vite arrivée. Mais rien, par chance. Je ne pue m'empêcher de fixer encore sa longue cicatrice, elle me fascinait, c'était maladif, mais le regard jaloux de Figaro me ramena à la réalité. Perona n'aida alors à arranger ma chambre avec ses goûts douteux, mais bon, tant que je pouvais y dormir, elle prit également le journal de Mihawk quand il eut fini de le lire, cherchant des informations sur Moriah, tien elle travaillait pour se Shichibukaï ? Le monde était petit, et là on vit quelque chose qui pourrait intéresser Zoro à son réveil, alors on attendit devant son lit. J'avais une furieuse envie de sauter sur le lit pour le réveiller, mais repenser que deux fois je l'avais soigné dans la journée me suffisait à ne pas le faire.

« Ah bah enfin ! La vache, j'ai cru que tu ne te réveillerais jamais ! Tien on a trouvé ça, on pense que ça t'intéressera ! »

Perhona lui montra alors l'article de Luffy qui était retourné à Marinford ...

©Strange.D.Nana


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mais pourquoi t'es là toi? [PV : Zoro]   Mer 8 Avr - 17:30

Roronoa ZoroBretteur des Mugiwara
Bretteur des Mugiwara
avatar

Messages : 1815

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Nope




Feat Strange D. Nana

Mais pourquoi t'es là toi ?



Je ne m'attendais pas vraiment à me réveiller sur l'île où vit Mihawk... et encore moins rencontrer une jeune femme qui semble connaître l'endroit mieux que personne. Nous faisons plus ample connaissance et parler avec elle me fait presque tout oublier... sauf que je n'ai que 3 jours et que je dois partir très rapidement ! Sa question me surprend et je secoue négativement la tête

- Moi ? Ah non absolument pas ! Le seul a avoir un « D » dans l'équipage c'est Luffy. Quant à la poisse que te porte ton « D », prends des cours avec Luffy, tu verras, tu pourrais même être fière de le porter après

Elle en est peut-être déjà fière... Mais elle le sera encore plus à l'avenir. Nous parlons ensuite de tout et de rien... Puis du fait que je veuille surpasser Mihawk. Elle ne veut pas me croire... Pourtant, un jour, j'y arriverais ! Même si je dois patienter des années pour ça, je sais qu'un jour, j'arriverais à le vaincre. Pendant qu'on se parle, elle me soigne... Normal pour une infirmière me diriez-vous ? Mais est-ce normal pour elle de m'enlever ma chemise et mon pantalon sans mon accord ? Ouais, c'est bien ce que je me disais... Ce n'est pas normal ! La suite de nos aventures n'est guère mieux. Suite à une erreur d'inattention, je trébuche et emmène Nana dans ma chute. Elle se retrouve sur moi – je suis en boxer soit dit en passant – et elle... elle perd le haut de son kimono. Manquant d'air – puisque ma chère Nana a décidé de me couper le souffle – je me redresse en repoussant la jeune femme et je n'aurais pas dû. Elle me crie dessus et je détourne le regard en m'excusant platement... Je n'ai pas fait exprès ! Mais elle ne veut rien entendre.

- Désolé de te décevoir mais je ne vais pas mourir juste pour que tu testes les pouvoirs de ton fruit du démon ! J'ai encore trop de choses à faire pour m'y risquer. La suite m'enchante encore moins En théorie ? Ouais on va tester sur un cadavre avant je préfère !

Je ne tiens pas spécialement à mourir à 19 ans ! Comme si cette petite honte ne suffisait pas, il a fallu que Mihawk fasse sa grande entrée au même moment ! Se faire surprendre dans une situation aussi gênante par son ennemi juré... n'est pas une chose à faire tous les jours. Il nous sermonne à sa manière puis s'en va. Je comate deux heures avant de le retrouver dans le salon – Merci Nana de m'avoir indiqué le chemin ! - puis je lui demande des nouvelles de Luffy. Il se trouve dans l'incapacité de me répondre... Tant pis, je retournerais sur l'Archipel des Sabaody et j'aviserais une fois sur place. Mihawk m'indique l'emplacement d'une barque, je le remercie puis pars chercher l'embarcation et me dirige vers le rivage. Enfin, j'essaie. Ces foutus babouins ! Ne peuvent-ils donc pas me laisser tranquille ?! Je n'ai pas le temps de jouer ! Soudainement, ils sont terrifiés et je ressens une présence... Mihawk. Il me sermonne comme s'il était mon père... et ça a le don de m'agacer. J'arque un sourcil quand il me dit que ces babouins sont le meilleur entraînement qui soit pour un homme trop sûr de lui.

- Parce que je dois me sentir visé ?!

Mais il a réponse à tout... et c'est ça qui m'énerve ! Je n'ai pas envie de perdre face à lui... Ni en combat ni verbalement... Pas deux fois. Il continue son discours et reprend ce ton paternel qui m'agace. Il pense peut-être que je vais sagement obéir ? Il n'est ni mon père... ni mon maître... Il ne peut donc rien exiger de moi. Plus têtu qu'une mule, je lui tourne le dos et refais face aux Mandrills. Il s'en va... Je reprends mon combat... et je ne sais plus vraiment ce qu'il se passe ensuite. Tout ce que je sais, c'est que j'ai ressenti un coup violent dans mes côtes, la désagréable sensation de cracher du sang et finalement, s'écrouler lamentablement au sol.

Réveil... Je dois me réveiller... Mais je n'y arrive pas. Ce n'est que lorsque que j'ai l'impression d'avoir dormi 10 jours que je me réveille enfin... Mon corps tout entier me fait souffrir mais ce n'est pas le cadet de mes soucis. Non, je sursaute légèrement en entendant Nana crier à mes côtés et je grimace doucement... ça fait mal ce geste ! Perona me tend un journal...

- Vous pourriez au moins attendre que je reprenne vaguement mes esprits quand même...

Mais non, il faut que je regarde le journal. Que pouvait-il y avoir d'important là-de... Je n'ai même pas le temps de finir mes pensées que je vois l'image de Luffy à Marineford... Autant de bandages que moi, son chapeau contre son torse... Il se recueille ?! Pour Barbe Blanche sûrement... J'observe la photo... J'ai l'impression que quelque chose m'échappe... Mes yeux s'écarquillent soudainement et je lâche plus pour moi que pour les filles

- J'ai compris Luffy...

Je me redresse tant bien que mal, je souffre. Je ne devrais pas bouger... Même les filles tentent de m'en empêcher mais ma décision est prise. Je sors... J'ai une dernière chose à faire avant... Non, je ne mourrais pas... Je deviendrais plus fort et tiendrais la promesse qu'on s'est faite. Je rentre quand il fait nuit, les filles n'ont pas l'air heureuse... Je les coupe avant même qu'elles n'aient pu commencer à me sermonner.

- Mihawk... Je dois le voir... Maintenant...

J'embarque mes sabres, ils m'aident pour marcher... Chaque pas est un vrai combat mais je m'en balance. Je dois voir Mihawk... Lui seul peut m'aider. J'arrive enfin dans le salon... Ce que je m'apprête à faire va me blesser... moralement... Mais en réalité, je ne fais même pas ça pour moi... et c'est bien la première fois que je ressens ça. Je me mets à genoux devant mon éternel ennemi, pose mes sabres sur le sol et pose mon front contre le sol. Ce que je fais ? Je mets ma putain de fierté au vestiaire et je tente le tout pour le tout. Ses dires me blessent mais qu'importe, je ne reculerais pas.

- J't'en prie. J'te le demande... Entraîne-moi à combattre à l'épée

Tout le monde semble choqué... Il continue de parler... ça fait mal. Je mérite ces dures paroles. Partir ? Non, je ne peux pas partir... Pas en étant si faible. Je n'ai rien pu faire pour protéger mon capitaine alors comment pourrais-je l'aider si je repartais maintenant ?

- J'dois être plus fort, il le faut ! Encore cette histoire de Mandrills... Pourtant, je ne bouge pas. J'accepte chacun de ses mots aussi durs soient-ils. Je marque une pause avant de reprendre Je les ai tués jusqu'au dernier... Il ne me reste plus qu'à te couper la tête... Mais je ne suis ni assez stupide ni assez arrogant pour croire que je pourrais te battre maintenant

Même comme ça, on dirait que j'arrive à surprendre mon pire ennemi. Quand il me demande quel est mon véritable objectif, je relève la tête et plante mon regard dans le sien. Cette fois-ci, je suis plus que déterminé

- C'est bien simple, je veux te surpasser

Je suis surpris par son éclat de rire. Qu'est-ce que j'ai dit de drôle ?! Je serre les dents quand il ajoute que mon comportement n'est pas digne d'un escrimeur... Veut-il réellement m'achever ?! Mais la suite de son discours me surprend et quand il accepte, enfin, de m'entraîner, je ne peux m'empêcher de sourire, heureux. Je m'attendais réellement à ce qu'il refuse mais il va m'entraîner ! Bon, j'ai plutôt intérêt à être à la hauteur maintenant ! Je reprends mes sabres et j'entends Perona lâcher un « Bon file dans ta chambre »... Je retiens de justesse un « oui maman »... Ouais ça fait ça en fait... Papa Mihawk, Maman Perona et le gamin borné et têtu... Non deux gamins bornés et têtus. Il n'y a pas à dire, une famille comme ça, on ne doit pas en croiser tous les jours ! Je retourne enfin dans ma chambre et m'assois sur le lit... Je ne sais pas pourquoi mais j'ai un drôle de pressentiment tout d'un coup.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mais pourquoi t'es là toi? [PV : Zoro]   Mar 21 Avr - 6:14

Dracule MihawkRoyal Shichibukai
Royal Shichibukai
avatar

Messages : 298

Navigation
Doriki:
5080/6000  (5080/6000)
Fruit du Démon: Aucun ou aucun connu

Zoro faisait son entêté comme à son habitude. Et il continua à se tenir à genoux, le suppliant de l'entraîner.

-Que fais-tu encore ici? Aller, part. Je n'ai rien à apprendre à un homme qui se met à genoux et qui n'a même pas réussi à vaincre des babouins.

Après que Zoro ai dit qu'il les vaincu, Mihawk fut surpris et se dit "Il les a vraiment tous vaincu?". Il posa son verre de vin sur la table et reprit la parole.

-Alors pourquoi? Je suis ton pire ennemie. Pourquoi désires-tu avoir mon entrainement? Quel est ton but véritable?

En entendant la réponse du sabreur, mélangé à son regard droit et ambitieux, Mihawk ne put s'empêcher de lancer un rire.

-Whahahahaha. Pourquoi accepterai-je d'entraîner un homme dont le but de faire tomber ma tête? Tu es une personne bien étrange, Roronoa Zoro. Mais il semblerait que tu ai trouvé quelque chose de plus grand que ton ambition propre. Princesse fantôme. Amènes le dans sa chambre et prend soin de ses blessures. Son entraînement commencera dès qu'il sera complètement rétablie.

Un grand sourire apparut sur le visage de Zoro, qui alla dans sa chambre avec Nana et Perona. Mihawk l'observa partir, tout en se parlant à lui même.

-Il s'y prend mal. Un homme de son calibre ne se mettrait pas à genoux à supplier pour son propre intérêt. Il doit le faire pour quelqu'un d'autre.

Mihawk termina son verre, et deux jours passèrent, pendant lesquels Mihawk ne fit pas grand chose à part attendre le sabreur. Zoro, après avoir récupéré assez de force, suivit Mihawk à l'extérieur du chateau, avec ses trois sabres à la taille, suivit de Perona et Nana.

-Il faut que tu saches que ces babouins ont une hiérarchie similaire aux humains. Les babouins que tu as vaincu avaient des maîtres.

Une grande armée de babouins fit son apparition hors de la forêt, ce qui surprit les trois jeunes pirates. Zoro remarqua que le plus grand avait un sabre similaire à celui de Mihawk, ce que Mihawk ne manqua pas de commenter.

-En effet. Ce babouin a mimer mes techniques et est devenu le maitre sabreur des babouins. Ceux que tu as battu ne lui arrivaient même pas à la cheville.

Mihawk laissa Zoro faire son choix, et observa le sabreur prendre son courage afin de combattre les aobouins. Mihawk resta, afin de donner les techniques et l'apprentissage que Zoro voulait. Mihawk avait quelques idées sur le comment apprendre certaines bases, et également certains pouvoirs comme le Haki, car Zoro en aurait besoin pour son propre bien.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mais pourquoi t'es là toi? [PV : Zoro]   Sam 25 Avr - 16:41

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18036

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang



Mais pourquoi t'es là toi?


« J'aurai dû plutôt rejoindre votre équipage que celui de son frère alors. »

Être fière de son D ? C'était possible ? J'avais d'ailleurs appris, durant mon voyage jusqu'à Marinford, que les porteurs du D étaient rare et que le gouvernement mondial ne les portaient pas dans leurs cœurs, je devais même éviter de le dire, mais j'y arrivais pas, bien trop l'habitude de l'avoir et de ne pas le cacher. Faut dire aussi que quand j'étais muette, j'ai pas eu beaucoup l'occasion d'en parler, mais je le tenais de ma mère, c'était tout ce qui me restait d'elle.

En tout cas lui, il croyait dure comme fer qu'un jour il battrait Mihawk, le pauvre, mais bon je le soignais quand même, c'était beau de rêver après tout. Surtout que le faucon avait été bien gentil de ne lui laisser qu'une cicatrice, et quelle cicatrice en plus ! En l'ayant déshabillé j'avais pu l'admirer entièrement, avant que je ne lui tombe dessus, et je l'aurai bien remercier de m'avoir empêché de me faire mal si … Si je n'avais pas fini les seins à l'air ! Je lui avais dit de pas bouger !!! Mais non, il n'en fait qu'à sa tête, alors que même s'il était mort j'aurai pu le sauver, du moins en théorie.

« JTu pourrais avoir plus de compassion, je viens de perdre ma dignité ! En plus ça se trouve tu l'as fais exprès pervers ! »

De tous ceux que j'aurai pu rencontré par erreur ici, ce qui était en soit déjà improbable, j'étais tombé sur le pervers ! Ça expliquait tout ! Ou du moins pourquoi il m'avait pas écouté. Mais ce n'était pas le pire, non le pire était l'arrivé de Mihawk, je me sentais mal si mal, et ses reproches étaient si dure à entendre. Déjà le fait d'être surpris était un coup dure, mais il avait le don pour faire un discours bien pire après, je voulais mourir. Après être aller le voir pour m'excuser j'emmène Zoro faire de même, il avait à lui parler et … Il n'était pas très doué pour trouver son chemin. Après l'avoir laisser discuter avec Mihawk, j'apprends qu'il est partit, je pars donc le retrouver avec le Shichibukai, et on le trouve à combattre les mandrills.

Ça m'amuse beaucoup de voir les deux discuter, cependant quand il s'en va, je reste avec le blessé qui finit par tomber sur le sol inconscient suite à ses blessures. Encore plein de sang, je lui avais dit pourtant que je ne supportais pas le sang ! Une chance que Figaro soit avec moi, je l'oblige à le porter jusqu'à son lit, où je le soigne une nouvelle fois avec l'aide de Perhona. Il finit par se réveiller après un long, très long moment, avec la fille fantôme nous n'attendions que ça, on avait quelque chose pour lui : le journal.

« JNon c'est trop important. »

Il regarde un moment le journal, il doit être inquiet, Luffy à l'air très blessé sur la photo, il a prit de gros risque en y retournant. Ma surprise est grande, qu'avait-il comprit ? Luffy avait mi un message ? Son bras … Il y avait quelque chose de marqué, mais je ne comprenais pas la signification, Zoro oui, normal c'était son second.

« JAttends encore un peu tu es vraiment dans un sale état ! »

Et j'en avais marre de changer si vite ses bandages ! Même si à chaque fois je pouvais admirer cette belle cicatrice … Mais c'était pas vrai, il sortait dehors en plus ?! J'attends toute la journée aux côtés de Mihawk, je suis inquiète, pourquoi je m'inquiète ?! Je le connais à peine ! Mihawk me dit de ne pas le sous estimer et que je devrais lui faire confiance, comment confiance il savait même pas trouver son chemin ! Quand la nuit commence à tomber je sors avec Figaro, faisant le tour, Perhona m'attendant devant la porte. Soudain on le voit arrivé, il veut voir Mihawk, et il a l'air encore mal en point, décidément il aimait faire couler son sang … Ce type était masochiste, complétement masochiste. Je lâche un gros soupire en l'accompagnant voir le faucon, mais là sa réaction me surprend, à genoux ? Lui à genoux ? Alors qu'il voulait le surpasser il lui demander de l'entrainer ?!

« JTu fais ça pour ton capitaine ? »

Je lui avais demandé ça sur le chemin vers sa chambre, ça serait idiot sinon de demander à son ennemie de l'entrainer pour pouvoir le tuer ensuite, surtout qu'il s'était empressé de sortir et de combattre les singes dès qu'il avait vu la photo de Luffy … Une fois dans sa chambre je m'assoie sur le lit avec lui.

« JDu coup tu compte faire quoi ? Tu ne va pas retrouver Luffy tout de suite ? »

Après deux jours, nous retrouvons Mihawk, Zoro n'était pas totalement rétablit pourtant, on se dirigea vers l'extérieur du château, des mandrills étaient encore vivants, contrairement à ce que Zoro avait dit, et selon le corsaire ils avaient une hiérarchie. Ce qui me surpris ce fut celui qui ressemblait à Mihawk, les autres ne lui arriveraient pas à la cheville alors qu'il avait lutter comme un diable contre eux ?!


[parler avec elle me fait presque tout oublier → Olala ! ]

©Strange.D.Nana


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mais pourquoi t'es là toi? [PV : Zoro]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Mais pourquoi t'es là toi? [PV : Zoro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Mais pourquoi tout le monde s'endort ?
» Heu... J'ai jamais bu de bière, mais pourquoi pas ! [PV Silver]
» hein ? Oh vous me cherchiez ! Mais pourquoi ?...
» Tu m'évites, maintenant? |Ft. Maël
» Mais pourquoi ? Je ne comprend pas. - Feat Cerfy [END]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Kuraigana-