AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le léopard et la femme brutale [PV Rob Lucci]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Message
MessageSujet: Re: Le léopard et la femme brutale [PV Rob Lucci]   Lun 17 Fév - 3:04

InvitéInvité
avatar






LE LÉOPARD ET LA FEMME BRUTALE

Autour de la table, la conversation n'allait pas plus loin que quelques phrases banales. Le CP9 me regardait d'une drôle de façon. Je ne sais pas ce qu'ils ont ce matin, mais je n'appréciais pas cette situation. Au moins, Jabura alimentait sa conversation avec Kaku grâce à quelques rires. Je les ignorais en buvant une tasse de thé et en lisant un article dans le journal. Je terminais l'article en laissant seul le CP9. Au lieu de rester assisse à rien faire, je préférais aller m'occuper de mes fleurs.

Je remplissais un arrosoir d'eau froide et alla la vider sur mes belles fleurs colorés. C'était un pur plaisir m'occuper d'elle. Je reniflais leur douce odeur en caressant les pétales du bout de mes doigts. Quand je finis d'arracher les courtes mauvaises herbes qui les entouraient, une silhouette venu me faire de l'ombre. Je me retournais et voyais Lucci, prêt à me parler. Je me relevais pour lui faire face et souriais.

« Rrrrrrou, rrrrrrrrrou ! Ecoutez Makota-San, il y a eu... Vous n'avez pas bien comprit Lucci hier. Il n'a jamais prétendu quoique ce soit sur vous. Il.. houhou.. Lucci dit toujours la vérité, quand il n'aime pas quelqu'un il le lui dit tout de suite. Et il n'a aucune raison de vous tuer. Rhouuuu rhouuuu ! »

Ça m’étonnait beaucoup qu'il vienne me dire ça. Enfin... Il le disait par son oiseau. Celui-ci semblait inquiet, peut-être que Lucci était inquiet ? Pour venir me prévenir qu'il n'a aucun problème avec moi et qu'il ne veut pas me tuer, c'est que ça le rendait mal. Oh c'est mignon ! Papy Lucci est gentil finalement. Ça restait à voir, mais j'appréciais son geste. Je continuais de sourire en ne sachant pas quoi dire. Lucci ne voulait pas me tuer, bien. Même si je trouvais ça étrange, je restais silencieuse en laissant continuer Hattori.

« Lucci est dans la même situation que vous, il a est traqué, et on l'a retiré de sa maison, de son groupe. Et lui aussi depuis quelques années ne peut que se cacher. Et il souhaite lui aussi se venger du responsable. Et son ennemi est le même que le vôtre : la marine. C'est de Mihawk en personne que viennent ces blessures. Rhhouuuuuu... Vous voyez, vous n'êtes pas très différent de moi.... heuheuheu, de Lucci ! RHOU RHOU ! »

Je décrochais un sourire au dernier mot de l'oiseau. Belle discrétion Lucci, et dire que je me suis fait berner par lui depuis le début. Je venais tout juste de comprendre que l'oiseau ne parlait pas, mais qu'il agitait son bec et ses ailes pour imiter Lucci. Finalement, la personne qui dévoilait ses sentiments, c'était bien Lucci. Ça m’étonnait un peu, mais je trouvais ça adorable. Quand il me parlait de Mihawk, je restais étonné qu'ils soient tous en vie. Ils ont eu de la chance de survivre.

« C'est vrai qu'on se ressemble, alors vous n'avez vraiment aucune raison de me détester... »

Je passais la main dans mes cheveux en regardant Lucci. Je n'avais rien à lui dire. C'était trop bizarre venant de lui et ça me bloquait les mots. Je sentais surtout un malaise se fondre dans le décor. Même mon sourire devenait faux et forcé.

« Nous vous remercions de votre aide Makota. »

« Oh... Vous n'avez pas à me remercier, mais c'est gentil. Vous pouvez revenir sur l'île n'importe quand, vous serez toujours la bienvenue. Le CP9 et toi aurez toujours une place dans ma maison tout comme sur cette île. »

Le petit oiseau s'inclinait d'une façon si mignonne. Je tendais ma main devant l'oiseau pour qu'il vienne s'y installer. Je ne pense pas que ça dérangeait Lucci, mais l'oiseau finit par s'installer dans mes mains chaudes. Je le caressais en lui faisant un bisou sur sa petite tête. Il ne semblait pas être prêt à repartir sur l'épaule de son maître, alors je le gardais. Je marchais un peu autour de Lucci en allant m'asseoir sur une chaise.

« Je le savais que vous n'alliez pas rester longtemps, de nouvelles aventures se dressent devant vous. Considérer ça comme une chance énorme d'avoir vos amis encore en vie... Je suis peut-être mal placer pour donner des conseils, mais quoi qu'il arrive, garder les proche de vous. Quoi qu'il arrive, protéger-les comme si votre vie en dépendait. Même si vous arriver trop tard sur les lieux du combats et qu'ils sont tous morts, continuer de vous battre. C'est le plus important de leur rendre honneur, même si ça peut prendre des années. Perdre ses compagnons donne l'effet d'avoir un cœur coupé en deux. C'est mourir en restant vivant. »

Cette fois-ci je faisais référence à moi, mais en souriant. Donner ce conseil à Lucci me faisait du bien. Il devait protéger ses amis, même s'ils étaient tous forts. Enfin, là où ils vont aller, je ne connais pas les dangers. Déjà qu'ils se sont fait attaqué par un homme autant fort, ils devraient rester méfiant.

« Vous savez... Comparer à ce que je pensais au tout début, je remarque que vous n'avez pas un cœur de pierre. Je croyais que vous étiez un monstre, un assassin, un homme sans cœur, cruel... Bien sûr, vous êtes un assassin cruel, mais vous cachez très bien vos sentiments. Vous avez un fidèle compagnon depuis des années, vous vivez bien avec vos compagnons, vous me remerciez en me rassurant que vous n'avez aucun problème avec moi... Moi aussi je vous remercie d'avoir éclaircie mon chemin, maintenant je sais que je dois absolument redevenir une pirate. »

Je sentais que c'était risquer de lui dire qu'il avait un cœur, mais je n'avais plus rien à perdre. Il m'a dit une vérité hier alors j'avais tous les droits de lui dire qu'au fond de lui, il a un cœur, mais un cœur qui a souffert. Je regardais Hattori et le caressais en continuant de le submerger de baisers sur sa tête. Je n'imaginais pas sa réaction, mais je finis par lever la tête avec un sourire coller aux lèvres.

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le léopard et la femme brutale [PV Rob Lucci]   Mer 19 Fév - 1:24

Rob RucciAgent Supérieur|Cypher Pole 0
Agent Supérieur|Cypher Pole 0
avatar

Messages : 1093

Navigation
Doriki:
4418/6000  (4418/6000)
Fruit du Démon: Neko Neko no Mi, modèle Léopard


« Oh... Vous n'avez pas à me remercier, mais c'est gentil. Vous pouvez revenir sur l'île n'importe quand, vous serez toujours la bienvenue. Le CP9 et toi aurez toujours une place dans ma maison tout comme sur cette île. »

Encore une fois la pudeur et l'agacement de Lucci le conduisaient à forcer un peu sur son échine, devant une gentillesse si énorme et imméritée. mais il s'habituait. Il trouvait même un peu de chaleur dans ce foyer, où pour la première fois ils étaient les bienvenus. Il pourrait ressentir le bon de cela plus facilement des heures plus tard, avec le recul. Ne parlons plus de ce qu'il ressent, c'est assez.

Le pauvre Hattori avait encore une fois un énorme succès. Lucci n'aimait pas trop qu'on joue comme ça avec lui, cela le gênait comme quand une amie prend votre poupée, mais il se rendit compte que son compagnon appréciait visiblement. Hattori était un peu vieux, il pouvait faire le chat pépère, il le méritait après tout ce temps et tant mieux pour lui. Sentant cela, Hattori ne revint pas vers lui.

« Je le savais que vous n'alliez pas rester longtemps, de nouvelles aventures se dressent devant vous. Considérer ça comme une chance énorme d'avoir vos amis encore en vie... Je suis peut-être mal placer pour donner des conseils, mais quoi qu'il arrive, garder les proche de vous. Quoi qu'il arrive, protéger-les comme si votre vie en dépendait. Même si vous arriver trop tard sur les lieux du combats et qu'ils sont tous morts, continuer de vous battre. C'est le plus important de leur rendre honneur, même si ça peut prendre des années. Perdre ses compagnons donne l'effet d'avoir un cœur coupé en deux. C'est mourir en restant vivant. »

Lucci écouta attentivement. Il ne su pas quoi répondre, mais il y réfléchissait. S'il s'inquiétait de perdre ses compagnons ? L'ancien CP9 avait réalisé leur attachement mutuel à un moment précis : quand ils s'étaient battus à Saint-Poplar pour trouver de l'argent pour sauver Lucci mourrant, et quand il s'était réveillé et qu'ils l'avaient accueillis tout sourire. Quand on a rien d'autres que les être humains, n'est ce pas là qu'on est le mieux pour le connaitre ? Avec Mihawk, leur stratégie avait prouvée à quel point ils s'appréciaient mutuellement, risquant leur vie l'un pour l'autre. La douleur de l'un seul d'entre eux, et Lucci le savait, et la brute épaisse qu'il était verserait une larme dans son âme.

- " Merci à toi. Rassure-toi, nous avons fait cet accord ensemble il y a bien longtemps, près de deux ans je pense. Nous avons un but, la mort des autres membres nous permettra toujours à notre façon, de s'en rapproche si nous mourrons. Nous avons une cause, c'est de survivre jusqu'au bout, faire Hara-Kiri serait compromettre notre but. Mais nous n'avons pas qu'un but : il y aura aussi une vengeance... Et dans quelques années nous saurons si elle s'accomplit. Mugiwara no Luffy, le symbole de cette ère, poursuit sa route dans le Nouveau Monde, et il arrivera un jour ou l'autre au bout de Grand Line comme Gol D. Roger y parvint. S'il ne le fait pas, Barbe Noire peut être y arrivera, ou Kaido. Mais le One Piece sera bientôt déterré. Et du peu que nous savons sur lui, c'est une arme qui changera l'ordre du monde. Dans quelques années vous aussi pensez-y... Il y aura la bataille que Barbe Blanche a prédit, alors si vous tenez à la vie restez le plus éloigné possible de l'action. Si vous voulez y participer, rangez vous derrière le gamin, vous n'aurez pas meilleure protection. "


Plus tard, elle pu lui faire ce commentaire plus important encore.

« Vous savez... Comparer à ce que je pensais au tout début, je remarque que vous n'avez pas un cœur de pierre. Je croyais que vous étiez un monstre, un assassin, un homme sans cœur, cruel... Bien sûr, vous êtes un assassin cruel, mais vous cachez très bien vos sentiments. Vous avez un fidèle compagnon depuis des années, vous vivez bien avec vos compagnons, vous me remerciez en me rassurant que vous n'avez aucun problème avec moi... Moi aussi je vous remercie d'avoir éclaircie mon chemin, maintenant je sais que je dois absolument redevenir une pirate. »

C'était plus fort encore que tout ce qu'il avait vu, mais la conclusion était évidente. Il ne retira pas ses yeux d'elle quand elle dit.

- " Je ne me demande jamais si j'ai un coeur. Je fais toujours ce qui me semble le mieux, à ma façon.. Tant mieux si mes actes t'ont plus. C'est là tout ce qui compte : les personnes bonnes ou mauvaises ça n'existe pas, il n'y a que ce qu'elles font qui détermine qui elles sont. Quand tu redeviendras pirate, penses-y. "


Il avait reprit un air un peu froid mais elle devait être habitué. Hattori, perché sur le bras de Makota, le regardait avec patience. C'est là que Lucci reprit la parole, avec un ton plus rapproché et un timbre plus grave :

- " Je te vois mal dans un navire pirate à vrai dire. Je te vois davantage dans une cause. Aider ton village, c'est la preuve que tu veux bien faire. Et c'est surement mieux que voler les richesses des innocents. Mais mon équipage a l'air de te proposer quelque chose, un petit boulot de passage... Nous partons dans deux jours donc, mais au cas où n'importe quel ennemi nous tombe dessus, peut être Mihawk encore une fois, nous avons besoin d'une personne puissante supplémentaire. Un fruit du démon est l'idéal. Tu as été payé pour nous loger, tu peux encore te faire une jolie somme. Si tu nous accompagnes jusqu'à la prochaine ile, tu auras 100 000 berrys pour les efforts et risques. Qu'en dis-tu ? " ]

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le léopard et la femme brutale [PV Rob Lucci]   Jeu 20 Fév - 0:59

InvitéInvité
avatar






LE LÉOPARD ET LA FEMME BRUTALE

« Je ne me demande jamais si j'ai un coeur. Je fais toujours ce qui me semble le mieux, à ma façon.. Tant mieux si mes actes t'ont plus. C'est là tout ce qui compte : les personnes bonnes ou mauvaises ça n'existe pas, il n'y a que ce qu'elles font qui détermine qui elles sont. Quand tu redeviendras pirate, penses-y. »

Ça m’étonnait de l'entendre dire ça, mais je souriais à ce petit conseil. Je hochais de la tête en faisant signe que j'allais y penser. Je me sentais un peu préoccuper par ce qu'avait dit Lucci... Non pas sur le cœur, mais sur la future bataille. Le gamin, comme disait Lucci, je ne le connais pas du tout. J'ai lu plusieurs articles sur lui dans les journaux, mais c'est peu comparer à ce que Lucci pouvait en savoir. Au moins, je connaissais l’essentiel. De toute, il me reste encore du temps pour questionner le grand matou. J'ai besoin de m'informer sur plusieurs sujets si je veux retourner naviguer sur la mer.

« Je te vois mal dans un navire pirate à vrai dire. Je te vois davantage dans une cause. Aider ton village, c'est la preuve que tu veux bien faire. Et c'est surement mieux que voler les richesses des innocents. Mais mon équipage a l'air de te proposer quelque chose, un petit boulot de passage... Nous partons dans deux jours donc, mais au cas où n'importe quel ennemi nous tombe dessus, peut être Mihawk encore une fois, nous avons besoin d'une personne puissante supplémentaire. Un fruit du démon est l'idéal. Tu as été payé pour nous loger, tu peux encore te faire une jolie somme. Si tu nous accompagnes jusqu'à la prochaine ile, tu auras 100 000 berrys pour les efforts et risques. Qu'en dis-tu ? »

Était-il sérieux ? J'avais arrêté mes douces caresses sur le plumage d'Hattori et je regardais Lucci avant de grands yeux ronds. Je n'arrivais pas à y croire, il venait de m'offrir une place sur son bateau pendant un voyage jusqu'à une prochaine île. C'était une chance de repartir à zéro pour moi. Lucci disait mal me voir sur un navire de pirates, et pourtant pendant plus de dix de ma vie j'avais été accompagné de pirates. Ils ont été ma famille, mais peut-être qu'il a raison. Je ne savais plus trop quoi penser, l'offre m'avait un peu troublé. J'appréciais les compliments posé sur ma force, mais depuis quelques années, mes entraînements étaient devenus rare. Même si je garde une puissance surhumaine grâce à mon fruit du démon, mes stratégies de combats ou mes attaques ont surement perdu de la force. Enfin, ce n'était qu'un détail. Avant que Lucci perde patience, je répondis.

« Je croyais que nous allions tous être séparer dans deux jours, que nous n'allions plus jamais nous revoir. Cette pensée me fait mal puisque que je me suis attachée à vous, le CP9 libre. J'accepte ton offre Rob Lucci, ça me fera plaisir de vous défendre pendant votre voyage. Mais je dois t'avertir que ça fait longtemps que je ne me suis pas entraîner, j'ai perdu de la finesse, même si je garde une certaine force. »

Au moins, j'avais avoué mon problème principal. Il est vrai que je ne devais pas cacher cette information. Mais peut-être que Lucci et ses coéquipiers voudront voir ma force pendant un combat... Je ne serais pas prête à me battre avec l'un d'eux, même pas Fukuro ! Le CP9 est si fort, je n'ose même pas imaginer que je vais être à leur côté pendant un voyage... C'est super. Je ne pensais jamais dire ça, mais si je me bats pendant le voyage, je vais devoir prouver que je suis belle et bien une vraie pirate qui jadis fut très forte. De plus, une somme de 100 000 berrys... J'en bave presque juste à m'imaginer le nombre dans ma tête. Étrangement, même si je n'aurais pas eu cette énorme somme, j'aurais accepté l'offre. Je crois bien aimer le CP9 libre, chaque membre est unique, même s'ils ne m'aiment pas tous. Parlant d'offre pour le voyage...

« Tu sais Lucci, je suis prête à venir même sans les 100 000 berrys... Mais j'aimerais bien avoir ce magnifique oiseau, si adorable et mignon. » Dis-je en caressant la tête d'Hattori.

Celui-ci me regarda avec de grands yeux et j'éclatais de rire. Mes caresses s’enchaînaient sur son doux plumage, simplement pour le rassurer de ma petite plaisanterie. Décidément, il était bien attacher à son maître. C'est mignon comme relation.

« Panique pas belle créature de la nature, c'est une plaisanterie ! »

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le léopard et la femme brutale [PV Rob Lucci]   Dim 23 Fév - 3:30

Rob RucciAgent Supérieur|Cypher Pole 0
Agent Supérieur|Cypher Pole 0
avatar

Messages : 1093

Navigation
Doriki:
4418/6000  (4418/6000)
Fruit du Démon: Neko Neko no Mi, modèle Léopard


« Je croyais que nous allions tous être séparer dans deux jours, que nous n'allions plus jamais nous revoir. Cette pensée me fait mal puisque que je me suis attachée à vous, le CP9 libre. J'accepte ton offre Rob Lucci, ça me fera plaisir de vous défendre pendant votre voyage. Mais je dois t'avertir que ça fait longtemps que je ne me suis pas entraîner, j'ai perdu de la finesse, même si je garde une certaine force. »

Elle acceptait ? Ça avait été si facile ?
Enfin bon, voilà. Oui, Lucci avait accepté... une pirate. Non, non, une ancienne pirate. C'était fini. De même que lui n'était plus du CP9, plus aussi mal placé pour la hair. N'empêche si quelqu'un osait proférer que Lucci avait comme compagnon une pirate, cette mauvaise interprétation le ferait déchirer la gorge de celui qui la proférerait.

- " Le combat... Pas grave. Tu sauras bien te défendre quand on sera tous en danger, parce que si un de nous l'est tu le seras toi aussi face à la marine. Et on fait régulièrement des entrainements, tu participeras aux échauffements avec nous... "


Il attendit un peu. Elle semblait contente. Elle qui était prête à rester en place jusqu'à la fin de ses jours la veille encore, il n'avait pas eu de mal à la changer.

« Tu sais Lucci, je suis prête à venir même sans les 100 000 berrys... Mais j'aimerais bien avoir ce magnifique oiseau, si adorable et mignon. »

Hattori semblait aussi mal à l'aise par moment que son compagnon, il eu de grands yeux effrayés devant cette plaisanterie. Lucci resta sa voix, mais cette blague l'amusa.

« Panique pas belle créature de la nature, c'est une plaisanterie ! »

Pour une femme forte, elle semblait étrangement attendrie par les animaux, comme si on lui présentait le bambin de sa nièce, elle avant en cela un véritable côté enfant (comme beaucoup de femmes de cet univers en vérité). Hattori était décidément une véritable arme pour se faire des alliés, si Lucci parcourait le monde il finirait par se faire davantage d'alliés que Luffy (mais toutes des femmes)...

- " Ne le gâte pas trop, il va perdre son courage à force, c'est éprouvant aussi pour lui ce qui nous arrive à tous. Et son aile a été blessée par Mihawk il y a peu, vas-y doucement. "


Il s'efforçait de ne pas être vexant mais n'arrivait pas à faire paraitre un peu de gentillesse dans sa voix.

Voilà, Makota acceptait de participer. Cela leur couterait une forte somme, mais il valait mieux être sans argent que sous la mer. Lucci eu une désagréable impression en songeant que Mihawk aurait facilement pu les jeter à la mort en découpant leur navire en plusieurs parties, du fait de leurs fruits du démon. Si un amiral arrivait, ce serait pareil, ils n'auraient aucune chance, même avec Kuzan, ou un autre Shishibukai. Même Makota ne pourrait pas les sauver... D'où l'urgence d'atteindre en vitesse le Nouveau Monde, là où ils seraient assez loin des territoires contrôlés et en zone assez dangereuse (malgré le déplacement du QG là où l'on sait..). Il faudrait peut être réentrainer cette femme en effet, ce serait utile.

Un peu plus tard il annonça sa décision à son équipage, en quelques mots pragmatiques "Elle nous accompagnera jusqu'à la prochaine île". N'en croyant pas ses yeux, l'équipe était proche de bondi de joie. Des imbéciles que ses collègues, de Jabura à Kaku en pensant par Kumadori et Kalifa. Le Gouvernement Mondial ne les avait pas éduqués pour qu'ils soient intellectuels, au final seuls Lucci et Blueno tiraient leur épingle du jeu. Kalifa semblait mécontente de ne plus être la seule femme à bord, bientôt, elle trouvait déjà le moyen de critiquer la taille pas assez maigre de Akishima Makota, ses cheveux courts et sa voix pas assez féminine -ce que bien sûr personne n'écoutait. Kalifa s'ennuyait beaucoup à bord, dans cette vie de fille cachée, elle ne voyait plus assez de monde, autrefois elle aimait projeter sa séduction sur toutes sortes de personnes pendant ses missions, comme elle l'avait fait sur Sanji. Elle n'était cependant pas tout à fait stupide au fond, c'était seulement confrontée à l'action qu'elle avait de manières bizarres.
Bref, l'équipe était d'ensemble satisfaite, non seulement d'être soutenus, mais aussi distraits, c'était devenu et ennuyeux cette vie ou même de temps en temps on ne voyait personne.

- " Compte rendu : je vous préviens juste, ne jouez pas avec elle des objets de valeurs ou quoi que ce soit. C'est une petite filou qui n'a pas oublié son instinct de pirate. En dehors de ça il n'y a rien à dire, je sais qu'elle restera fidèle, elle est très attachée à nous. Si un de vous tente quoi que ce soit d'irraisonné sur elle, je pense notamment à Kalifa ou Jabura qui reste un animal stupide, il le regrettera entre mes propres mains. "


Fukuro, le plus content sans doute, ne fut cependant pas autorisé à parler avec elle en leur absence bien qu'il était impatient. Il était encore trop tôt pour risquer tous leurs secrets (par exemple, l'acte de massacre de Lucci enfant, ou le nombre exact de personnes que des familles avaient pleuré comme elle avait pleuré son meilleur ami qui ressemblait davantage à un frère ou un amant.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le léopard et la femme brutale [PV Rob Lucci]   Ven 28 Fév - 18:53

InvitéInvité
avatar






LE LÉOPARD ET LA FEMME BRUTALE

« Ne le gâte pas trop, il va perdre son courage à force, c'est éprouvant aussi pour lui ce qui nous arrive à tous. Et son aile a été blessée par Mihawk il y a peu, vas-y doucement. »

« Désolé, je vais faire attention. »

Je le flattais encore pendant quelques minutes et le relâchait. Il pouvait enfin aller sur l'épaule de son maître. Je me relevais en saluant Lucci de la main. Je sortais de ma maison, d'où la porte était presque toujours ouverte, sauf la nuit. J'avais oublié de vérifier dans le village si quelqu'un avait communiqué avec la marine, mais c'était peu probable, alors je laissais tomber l'idée. Peut-être que j'irais faire mon tour plus tard dans le village.

Après la discussion avec Lucci, je me rendais derrière ma maison en faisant bien attention de vérifier si quelqu'un m'avait suivi. Devant la tombe de mon cher ami Odin, je me mettais à genoux devant la croix et l'observais avec un faible sourire. En époussetant les toiles d'araignées qui s'étaient formés sur la croix en bois, je commençais à parler avec Odin.

« Je vais devoir partir pendant un certain temps... Ne t'inquiète pas, je vais revenir un jour pour continuer de m'occuper de toi, je ne pourrais jamais t'abandonner. Disons que je vais juste faire un voyage. Je ne pensais pas que cela allait arriver un jour, mais une certaine personne m'a convaincue de retrouver mon chemin de pirate. Il vient tout juste de m'offrir une place sur son navire. Je crois que je vais revoir d'anciens membres de notre bateau. Je vais m'ennuyer de toi... »

Une douce secousse de vent venait me caresser le dos. Peut-être que c'était un signe d'Odin, ou une simple coïncidence. Mais je souriais par ce signe, je considérais ça comme un adieu. J'observais encore mon ami et décidais de retourner dans la maison. Au moins c'était fait, je lui avais parlé. Vous devez me trouver folle, mais je suis persuadée qu'Odin m'écoute quand je parle.

Quand je franchis la porte, je croisais Fukuro. Il me souriait mais refermait tout de suite sa bouche. Bizarre, lui qui adore parler, il ne m'adressait même pas un petit salut. Lucci est surement allé dire quelque chose à son équipage. Enfin, ce n'est pas grave. J'espère que ce voyage va me permettre de mieux connaître le CP9 et de pouvoir les protéger. Ça m'étonnait qu'ils me choisissent, je ne suis pas si forte, pas autant qu'eux ! Et les futurs entraînements me rendent nerveuse... Mais je suis fière de les accompagner. Après tout, je suis faite pour naviguer sur les mers.

FIN

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le léopard et la femme brutale [PV Rob Lucci]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Le léopard et la femme brutale [PV Rob Lucci]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Compliments à ma femme et à ses Léopards
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» Une femme aurait accouché d’un poisson...
» L'écrivain Georges Anglade et sa femme sont morts dans le séisme
» Et Dieu créa la femme.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Autre îles-