AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'alcool rend fou... [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: L'alcool rend fou... [libre]   Sam 16 Mar - 16:40

InvitéInvité
avatar






















❝ Ah... L'alcool... ❞
Bye bye petits verres



Avais-je un peu de chance ? Voilà quelques jours que j’étais à Katoera, la traversé du désert avait été longue et pénible. J’avais cru mourir de soif… Oui ! Je n’avais pas très bien préparé mon voyage et n’avait pas prévu assez d’eaux… Enfin… J’avais imaginé que la traversée soit plus rapide. Je soupirai. Il fallait que je trouve de l’argent ! J’avais besoin de pièce pour boire. Et pas de l’eau… J’avais besoin du liquide qui me permettait d’oublier en ce moment. J’avais besoin d’alcool et pas un petit alcool, non le plus fort possible ! Avais-je donc de la chance ? Certain vous dirons qu’ils en ont tout le temps, qu’il baisse la tête et hop ! Une bourse. Moi je n’en avais pas vraiment eut jusqu’à maintenant… Pourrais-je espérer une fois … ?

Il faut croire que oui… Je marchai tête basse recherchant le moindre berry tombé d’une poche. Je ne faisais pas tellement attention aux gens devant moi, mais jamais je ne percutais quelqu’un. Je portais toujours et encore la veste de mon frère. Une veste pas très adapté pour le climat, oui c’est vrai, mais je ne pouvais pas m’en séparer. C’était une longue veste marron, les manches étaient un peu trop longue pour moi du coup je les remontais le plus possible. Dans le dos, un grand 5 était brodé, je n’ai jamais compris pourquoi… Elle comportait aussi de nombreuses poches intérieures où je pouvais cacher de nombreuse choses et deux poches extérieures dont je ne me servais jamais. Dessous je portais une simple robe légère. Ce que normalement on porte ici mais sans la veste… J’avais aussi une grande paire de botte, à talons bien évidement. Enfin je ne passais pas tellement inaperçu dans la rue… Etrange pour quelqu’un qui tente sans cesse de se cacher non ? A ma taille j’avais toujours Kaita. Je marchai donc dans une rue ni déserte ni noire de monde, soudain mes yeux s’arrêtèrent sur quelque chose qui me donna le sourire jusqu’aux lèvres. Je m’accroupis et attrapa la petite bourse. Me relevant je l’ouvris et mon sourire devint de plus en plus grande. La petite bourse était remplie… Je sais, je sais, cet argent était à quelqu’un, mais il l’avait perdu, je ne l’avais donc pas volé, je récupérais seulement ce qu’il y avait par terre. La chance était de mon côté ! Ce fut la gorge entièrement sèche que je rentrai dans le premier bar que je trouvai. Je m’installai directement au comptoir et commanda quelque chose de très fort. J’enlevai ma veste et la posai avec délicatesse sur un tabouret et bu une grande gorgée du verre qu’on venait de m’apporter. Ça faisait du bien !

Une petite demi-heure passa. J’avais déjà attaqué le deuxième verre du même alcool. Vous l’aurez compris je commençais déjà à ne plus avoir les pensées claires et ma tête tambourinait. En fait je n’avais déjà plus les idées claires. Je parlais fort ne sachant même plus ce que je disais. Je ne supportais pas très bien l’alcool… C’est alors que j’eu un éclat de rage. Un de mes fameux sauts d’humeur fit son apparition. Pour je ne sais quelle raison, je fus d’un coup folle de rage. Je pris mon verre à moitié plein et le jetai à l’autre bout de la pièce. J’attrapai les verres de mes voisins et leur fit subir le même sort que le mien. J’avais sans doute visée malencontreusement quelques personnes. Mais peut importe. Je devais me défouler sur quelque chose et aujourd’hui ce fut ces verres, dommage pour eux…


cette fiche de RP provient de Never Utopia


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'alcool rend fou... [libre]   Ven 29 Mar - 21:44

InvitéInvité
avatar






Arrivé neutre...

Enfin. Depuis un peu plus d’un jour maintenant Teach avait soif. Et surtout faim. Mais qu’en était-il de son équipage ? Il n’en savait foutrement rien et ne voulait pas le savoir, comme tout bon râleur égocentrique. Sans doute avaient-ils faim, mais il n’était pas là pour les écouter pester. Adossé au mât central du Radeau il avait commencé à vociférer à la seconde ou la viande et la binouze étaient venues à manquer. Et il avait fidèlement tenu son poste, aidant un minimum aux manœuvres mais en donnant comme tout bon capitaine chiant, son avis sur absolument tout ce qui se passait. Tout cela pendant un peu plus d’une journée ! Dieu seul sait quel était l’état d’esprit de ses compagnons mais dès que l’éternal pose qu’ils avaient volés précédemment leur permis de voir la terre à l’horizon Barbe Noire ne pu se contrôler. A l’instar de Luffy lors de son débarquement à Alabasta, il descendit à toute vitesse et se rua au bar le plus proche, Van Auger et Lafitte sur ses talons.

Arrivé dans le rade miteux, car oui c’était son nom, l’énorme corsaire préféra aller directement au bar, menacer le barman pour ensuite aller se rasseoir immédiatement à une grande table. Bien rapidement, plusieurs dizaines de tartes et quelques tonneaux arrivèrent près du petit groupe et le repas pu enfin commencer. Teach était comblé, avalant les tartes une par une sans prendre la peine de les mâcher, il commençait à peindre son visage en violet, contrastant totalement avec Lafitte et Van Auger qui, eux, mangeaient normalement, presque à la manière de gentleman.
Entrecoupant son repas avec de grandes rasades d’alcool, il ne porta bientôt plus aucune attention à ce qu’il se passait alentour, comme une femme qui était aussi rentrée dans le bar et qui s’était dirigée vers le comptoir. Mis à part ça, certaines personnes le fixaient pourtant, dans un premier temps dubitatif, puis paniqués d’avoir enfin découvert qui se cachait derrière un masque de saleté. Finalement, quand Teach eut fini de se gaver et d'utiliser sa manche pour se nettoyer le visage tout en ponctuant son action d’un fort joli renvoi résonnant presque dans la bâtisse, il se reçu subitement un verre de bière dans la poire.


- AOUCH ! BORDEL ! Qui m’a balancé son verre ?! Vous ne savez donc pas qui je suis bande de larves ?! On vous a jamais appris à vous écraser devant le prochain maitre de cette nouvelle ère ?!

C’est à cet instant qu’il remarqua la femme, une fille qui faisant tâche au milieu du bar rempli de porcs. Son sang ne fit qu’un tour. Il rejoignit la petite inconnue bien vite, à la manière « vol d’oiseau », où il passa au travers des tables de certaines personnes en les ignorants totalement. Ses deux compagnons sur ses talons. Maintenant la toisant de toute sa hauteur, il se retenait de l’étrangler tout de suite et préféra encore vociférer et encastrant son poing dans le comptoir, le faisant plier sous le choc. Néanmoins, au lieu d'user des ses poings il décida de faire autre chose pour faire payer cette petite garce de son affront, il allait lui en faire la démonstration dès la fin de son speech.

- Tu te prends pour qui, petite morveuse ? Tu veux te faire tuer de mes mains ?! Tu vas voir... Evite ça!

Ses comparses essayèrent de l'en empêcher mais il souleva prestement une table avoisinante comme on prendrait un bic tombé à terre et il la fit passer au dessus de sa tête pour la faire se fracasser sur l'auteure de l'affront. Lafitte secoua la tête tandis que Van Auger se contenta d'admirer un spectacle qui maintenant l'échapperait totalement.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'alcool rend fou... [libre]   Ven 29 Mar - 22:43

InvitéInvité
avatar






















❝ Une table ? ❞
Va falloir trouver mieux, BAKA !



Je n’avais pas fait grandement attention à tout ce qui se tramait autour de moi. Mais l’homme qui vociférait ne passa pas inaperçu à ma vision. Je le fixai d’un œil mauvais en particulier quand il fonça vers moi tel un vautour sur sa proie. Mais je ne fis aucun mouvement, restant droite face à lui, sans bouger le moindre doigt. L’homme s’énerva… Là on ne pouvait pas dire autre chose. Le comptoir en prit un coup. Face à lui j’étais vraiment une naine. Mais peu m’importait. C’était l’effet de l’alcool, je ne contrôlais plus rien.

« Tu te prends pour qui, petite morveuse ? Tu veux te faire tuer de mes mains ?! Tu vas voir... Evite ça! »

Je ne remarquai qu’à ce moment qu’il avait des compagnons près de lui, mais ce détail n’était pas très important. L’homme attrapa une table comme si c’était seulement un vulgaire sac et l’envoya dans ma direction. Je fronçai les sourcils et dégainai Kaika en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Je tranchai alors purement et simplement la table en deux parties parfaitement identiques et symétriques. Ce n’était pas l’effet de l’alcool qui faisait que j’avais tranché cette table, non ça je pouvais le faire n’importe quand. Mais ma rage était toujours là. Un sourire sadique apparut sur mes lèvres. Je regardai l’inconnu toujours avec ce regard mauvais. Il avait osé m’envoyer une table quoi !! Je pointais le bout de ma lame vers l’inconnu. Tout mes gestes, toutes mes phrases, je ne m’en souviendrais peut être pas demain… Mais pour le moment mon petit excès de colère contre les verres quelques minutes plus tôt n’était plus rien face au petit mélange qui se passait en moi. Colère face à cet homme qui me balançait une table à la tête, et ce côté sadique toujours là à chaque combat…

« Une table ?! Il va falloir trouver mieux, Baka ! »

Mon sourire sadique était toujours accroché sur mes lèvres. Avec agilité et rapidité je m’éloignais de l’homme. On ne sait jamais, s’il me balançait deux tables à la tête je pourrais quand même les couper et puis d’ici j’avais la possibilité d’analyser la situation. Car oui, j’avais beau avoir bu, un combat il faut l’analyser et pas se jeter tête baissée dedans ! Ma tête tambourina. Eh l’alcool ! Commence pas à faire des tiennes ! J’aurais mal à la tête demain ! Peu à peu les personnes quittaient le bar. Je ne faisais pas trop attention à eux, je fixai toujours durement le géant. Je tenais Kaika à deux mains prête à couper la première chose qu’on m’enverrai dessus ou à parer une attaque pour contre-attaquer juste derrière. Pour quelqu’un qui était bourrée j’étais très réactif je sais ! Mais ça c’est toujours le cas dans un combat. Je penchai un peu la tête sur le côté droit et ajoutai avec malice :

« Tu me fais perdre mon temps, la porte est juste dans ton dos, tu ne veux pas partir maintenant ? Sinon je serais obligée de combattre et je n'ai pas trop envie qu'en plus de changer son comptoir le barman soit dans l'obligation de changer son décor ! »

Je serai un peu plus mon arme. Généralement les personnes n’aimaient pas ce genre de paroles, mais je n’avais pas pu m’en empêcher. La tentation avait été trop forte ! D’ailleurs c’était qui cet homme pour qu’il ai vociférer dans le bar tout à l’heure ?! Et je n’avais pas trop apprécié le morveuse en passant… On me lance une table et on me traite de morveuse… Non je ne l’aimais déjà pas ! S’il ne partait pas je n’hésiterais pas à combattre ! Un autre des symptômes de l’alcool, je ne faisais plus attention à quel point mon adversaire pouvait être fort ! Peu importe sa réaction mon regard froid et mon sourire sadique seront toujours là.


cette fiche de RP provient de Never Utopia


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'alcool rend fou... [libre]   Jeu 4 Avr - 11:13

InvitéInvité
avatar






... Devenu colérique

La petite garce avait eu assez de cran pour faire face à l'imposante stature de Teach, tranchant au passage la table qu'il lui avait lancée. Il ne fut guère impressionné par le maniement au sabre de cette gamine, ayant déjà eu l'occasion de voir Lafitte à l'oeuvre, il n'attendant pas plus de personne d'autre. Les deux compères du corsaire étaient restés statique. Pensant tous deux que cette fille fut folle de tenir tête à Teach alors qu'il était énervé. Van Auger hésitait à lui mettre une balle dans le bassin pour lui éviter de trop souffrir tandis que Lafitte dégaina son arme, comme pour s'occuper d'elle à la place de leur capitaine. Malheureusement ils savaient tout les deux que Barbe Noire ne supportait pas les affronts venant de la petite populace, comme si n'importe qui pouvait prétendre à se foutre de sa gueule sans qu'il réagisse. Il était déjà bien énervé, voir son opposante à terre l'aurait calmé mais le fait qu'elle soit toujours debout l'insupporta d'avantage.

- Tu me tiens tête à moi, Barbe Noire? Et en plus je te fais perdre ton temps?! Tu sors d'une grotte, gamine?! Tu va crever pour t'être crue supérieure!

La majorité des personnes avaient déjà déserté le bâtiment dès que Teach s'était levé pour engueuler l'espèce d’hurluberlue du bar. Malgré tout, le barman était resté, collé sous son bar, il priait pour sa vie. Il avait entendu parler de Barbe Noire et des pouvoirs incommensurables qu'il possédait. Il savait que son comptoir en bois ne retiendrait jamais ce taré et il sanglotait quand tout à coup il remarqua une ombre qui grandissait étrangement vite sous lui et son comptoir. Il émit un hoquet de stupeur et lorsqu'il retenta de se lever pour voir d'où provenait l'ombre il vit Barbe Noire rire comme un fou, puis il cru tomber à la renverse mais il se rendit bien compte qu'il était comme aspiré par cette ombre. Il ne comprit pas ce qui lui arriva et puis il fut entièrement aspiré par les ténèbres...

Teach venait de "poser" son poing sur le sol. Son énorme sourire prenait la place de sa moue colérique. Il jubilait, jubilait de savoir que bientôt cette enquiquineuse allait prendre conscience de sa petitesse face à lui. Pour ça il décida d'absorber l'intégralité du bar, mis à part ses membres d'équipage qui le protégeaient durant tout le temps que prit l'action, au cas où, et cette gamine prétentieuse. Il poussa un long rire sardonique puis quand tout ce fit aspiré et que le soleil parvint sur cette nouvelle place déserte, il expulsa tout les copeaux de bois dans ses ténèbres, suivit du corps sanguinolent du barman. Il eu la présence d'esprit de penser qu'à cet instant une meute de marines allaient arriver mais il voualit d'abord apprendre la leçon à cette imbécile.


- Et maintenant?! Toujours aussi présomptueuse, sale morveuse?! Goute donc à mes pouvoirs!

Barbe Noire prépara son poing, une aura blanche émanait maintenant de son poing droit, il le porta à son visage; et le maintenu en suspension à gauche de son faciès. Il le lança, l'arrêtant non pas sur sa proie, mais juste à côté parce qu'il avait envie de jouer et que même si elle n'était pas en face, si elle restait statique, elle allait morfler.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'alcool rend fou... [libre]   Jeu 4 Avr - 18:19

InvitéInvité
avatar






















❝ Une trop grande différence de niveau ❞
Que faire... ?



Non je ne savais pas qui il était. Je ne sortais pas d’une grotte mais c’était à peu près la même chose, j’avais juste vécut sept ans loin de tout. Et je ne me croyais pas vraiment supérieur, en fait j’avais juste une colère noire contre ce fameux Barbe Noire qui m’avait appelé morveuse. Et oui ce nom était totalement inconnu pour moi ! Mais maintenant c’était sûr que je ne l’oublierais pas de si tôt… Surtout par ce qu’il suivit… L’homme posa, enfin si l’on peut dire poser, son poing sur le sol et une étrange ombre qui grandissait à vue d’œil. Une personne censée aurait surement pris la fuite, mais il y avait deux raisons pour lesquels je ne bougeais pas. Pas que j’avais peur et que mes pieds ne pouvaient plus bouger, non je pouvais faire tout ce que je souhaitais à ce moment, mais j’étais à la fois intriguée et toujours énervée face à lui. Intriguée par ce pouvoir… J’avais le nom de la cause sur le bout des lèvres !!! C’est à ce moment que je remarquais qu’il absorbait tout ce qu’il y avait autour de lui… Tout se passa très vite… Le soleil fit son apparition, le bar avait totalement disparut. Aller un petit effort et j’allais me rappeler du nom ! Je tenais fortement mon arme à deux mains. Le Barbe Noire se mit à rire sadiquement, mais mon sourire sadique à moi il était toujours là même si intérieurement ma tête me criait de déguerpir… Je sais !!! Un fruit du démon !!! D’un coup tous les morceaux du bar réapparurent avec le barman par la même occasion. Je me mis alors a tenter d’arrêter et tenter d’esquiver tout ce qui allait me frapper de pleins fouet, mais autant vous dire que j’avais un peu, non plutôt beaucoup de difficultés. Je finis même par perdre mon petit sourire. Inutile de vous dire que lorsque tous les morceaux furent au sol j’étais déjà pas mal blessée, mon épaule gauche me faisait d’ailleurs encore plus souffrir que le reste de mon corps, je n’osais même pas regarder son état. Heureusement pour moi que j’avais bu avant, sans doute ressentais-je moins la douleur que je n’aurais du. Mais alors que je comprenais tout juste ce qui venait de se passer l’homme fit une étrange manipulation avec son poing tapant dans le vide. Si je me rappelais de ce qu’on m’avait appris on ne peut avoir qu’un fruit du démon non ? Donc il allait m’envoyer des ombres ou je ne sais quoi, mais je commençais à prendre peur… Surtout en remarquant une aura blanche se dégager de son poing. Je me reculai le plus rapidement possible, sans doute pas assez… Je vis l’air se fissurer. Scientifiquement parlant c’était impossible ! Mais j’avais vu des ténèbres engloutir un bar après tout… Je sentis tout d’un coup une forte douleur, encore plus que celle dans mon épaule, se propager dans tout mon corps. Je grimaçais sur la douleur me mordant les lèvres, hors de question de crier ! Je fus comme qui dirait un peu expulsée et j’atterris douloureusement sur le sol. Je crachai du sang, le coup avait été violent… Trop violent… Des larmes avaient même fait leur apparition dans même que je puisse les contrôler. Je souffrais vraiment beaucoup et si ce n’était pas assez la douleur dans ma tête du à l’alcool avait repris. Comment était-ce possible ?! Deux pouvoirs, donc deux fruits du démon… On m’avait bien dit que c’était TOTALEMENT impossible… Je grimaçais encore. Je tenais mon arme dans ma main droite, le bras gauche me faisait encore plus mal. Une personne normale aurait abandonné et serait restée à terre, mais comme vous l’avez cru comprendre, je n’étais pas normale… Et même s’il était incroyablement fort, je n’acceptais pas le fait qu’il m’ai traité de morveuse ! Je posais un genou à terre puis un pied après l’autre, je me relevai avec difficultés. Je sentis que j’avais peut être mordu mes lèvres un peu trop fort… Elles saignaient. Je fixai avec dureté l’homme tentant de rester droite le plus possible. Tous mes muscles me faisaient énormément souffrir et je n’avais pas envie de voir ma tête à ce moment là… Je devais être bien amochée. Vous me diriez pourquoi s’être relevée alors qu’on peut à peine rester debout et qu’on a mal comme jamais ? Je ne savais pas moi-même, j’étais un peu poussée par mon propre caractère et ses sauts d’humeur. C’était insensée comme situation, je n’avais vraiment pas le niveau face à cet homme, ses acolytes n’avaient même pas besoin d’intervenir… J’étais en colère contre moi-même maintenant ! Pourquoi Sane m’avait-il sauvé ? C’était lui le plus fort entre nous deux, alors pourquoi n’avait-il pas continué à vivre et ne m’avait-il pas laissé ?! J’étais à bout de souffle, je restais seulement droite à fixer Barbe Noire dans les yeux folle de rage, mais j’étais incapable de me battre réellement… Je n’avais déjà plus de force, il y avait une trop grande différence de niveau et je ne le remarquais que maintenant ! Que pouvais-je faire ?


cette fiche de RP provient de Never Utopia


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'alcool rend fou... [libre]   Ven 5 Avr - 10:24

InvitéInvité
avatar


Je m'excuse d'avance, je n'ai pas eu vraiment d'idée pour bien relancer le RP... J'ai pas vraiment envie que ça tourne en mini RP...





... Passant par être dédaigneux

Le combat fut très bref. Si l'on pouvait appeler ça un combat; parce qu'un combat implique qu'au moins deux personnes se battent farouchement, cherchant l'une et l'autre à mettre son adversaire au tapis. Enfin c'est comme ça que le pensais Teach. Tandis qu'un duel ne servait à rien, juste à savoir lequel des deux hommes ayant voulu combattre seul allait trahir son adversaire en appelant du renfort. Ici c'était encore différent; cette gamine n'avait même pas su lever le petit doigt contre lui. Peut importe sa maitrise du sabre, peut importe qu'elle s'était crue plus forte. D'abord incapable d'éviter les débris elle ne put éviter correctement son coup sismique. Des yeux du corsaire, elle n'était guère plus qu'à l'agonie. Il avait cru voir des larmes perler. Qu'elle pauvre petite naïve idiote... Il n'avait guère plus envie de s'amuser, quel plaisir y avait-il à jouer avec quelqu'un sans aucune endurance, sans plus de jugeote? Est-ce que vous continueriez à combattre un adversaire qui pleurerait pour sa vie à vos pieds?Ce ne fut que du dédain que Barbe Noire ressentait face à cet insecte.

Mais étonnamment elle se redressa. Prenant aussi péniblement appui sur ses jambes que l'aurait fait un vieil homme de quatre-vingt ans. Le regard fixement posé sur lui, les yeux dans les yeux. Un regard noir, dissimulant sans aucun doute de la colère émanait d'elle. Etait-ce contre Teach ou contre elle-même? Le gros lard n'en avais cure. Tout ce qu'il voyait c'était l'ultime défiance que pouvait tenter un enfant face à un adulte. Puisqu'un regard n'engage rien. C'en était navrant, il poussa à nouveau son rire avant de parler.


- Zehahahaha! Ainsi donc c'est tout ce que tu as à me montrer? Un petit regard méchant face à la démonstration de mes pouvoirs? Tu es bien pire qu'un insecte. Au moins lui il connait sa place. Rassure toi sale morveuse, je ne te buterais pas. Tu peux te dire que tu as eu de la chance. Tu peux rentrer chez toi et méditer sur le fait de ne pas sous-estimer les gens que tu rencontres.

Il regarda aux alentours. Son coup avait fait des ravages. Des bâtiments s'étaient écroulés sur eux-même soit entièrement, soit en partie. Il avait frapper trop fort, bien trop fort pour un adversaire pareil... La marine allait rappliquer à la seconde, étant donné le vacarme que ça avait du provoquer. On entendait des gens crier, pleurer, geindre. Sans plus grande considération pour la femme face à lui, il tourna la tête derrière lui. Ses deux sbires toujours présent. Le fusil de Van Auger fumait encore, du probablement aux coups de fusils qu'il avait dû tirer. Quant à Lafitte il souriait joyeusement en tournant sa canne. Ce sabreur l'étonnerait toujours...

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'alcool rend fou... [libre]   Dim 14 Avr - 0:04

InvitéInvité
avatar






















❝ Je ne peux plus rien faire ❞
Je jure que la prochaine fois c'est moi qui te battrai !



Morveuse, insecte. Cet homme avait un don pour m’irriter encore plus, mais la douleur eut raison de mes pensées. Je ne pouvais pas me battre face à ce Barbe Noire… J’étais beaucoup trop faible. J’entendais les gens tout autour de moi. En fait je commençais à remarquer tout ce qui c’était passé. Les bâtiments alentours c’étaient écroulés sur eux-mêmes. Les gens s’étaient éloignés le plus possible de nous mais j’en voyais quelques uns blessés, notamment le barman… Je commençais à voir trouble mais je faisais tout mon possible pour rester droite. Je ne pouvais pas abandonner et tomber tant qu’il me regardait ! Je ne savais même plus contre quoi je luttais… Mon épaule me faisait souffrir énormément. Tentant d’oublier la douleur je serrais aussi fort possible mon sabre dans mon autre main jusqu’à ce que mes ongles rentrent dans ma peau. L’homme tourna la tête. Je fermai les yeux. Cette lutte contre moi-même était complètement insensé, mais plus j’y pensais plus je me disais que j’avais une bonne raison de rester debout… Imaginer que son personnel soit ici… Ils profiteraient de la situation pour me tuer… Je perdis l’équilibre tombant alors à genoux et lâchant mon sabre. Je posais ma main sur mon épaule blessée. Foutu douleur ! Disparait ! Autant vous dire que ça ne marchait pas trop… J’entendis des bruits au bout de la rue. Des cris. Des pas de courses. Tous les sons autour de moi commençaient à se mélanger. Je cédais et tombais entièrement sur le sol tentant de rester éveiller. Je luttai toujours. Mais sans doute avais-je perdu beaucoup de sang… Je m’évanouie priant pour que son personnel ne soit pas dans le coin et n’en profite pas…

Lorsque j’ouvrais les yeux j’étais allongée dans un lit. Toutes mes blessures étaient bandées et mon arme était posée près de moi. Je tournai la tête pour voir où j’étais. Une simple maison, une femme semblait préparer quelque chose dans un coin. Je soupirai. J’étais en vie. Ils n’avaient peut être pas pu profiter de la situation. L’inconnue se retourna et vint m’apporter un peu de nourriture m’expliquant alors ce qui c’était passé. Après m’être évanouie la Marine était arrivée, elle, elle était venue m’aider et m’avait ramenée chez elle, c’était un médecin et me voyant en mauvaise posture elle n’avait pas pu faire autrement. Elle ajouta alors qu’elle m’obligerait de rester quelques jours dans ce lit le temps que mon épaule soit plus belle à voir. Je la remerciai et elle me laissa seule. Je soupirai et regardai par la fenêtre. En fait je ne faisais pas confiance à cette femme mais me reposer un peu ne serait pas plus même… Je sentis une décharge dans mon bras partant de l’épaule. Je grimaçais. Maudit Barbe Noire ! Je compte bien devenir plus forte te retrouver et cette prochaine-fois c’est moi qui t’infligeras une blessure dont tu te souviendras !!!


cette fiche de RP provient de Never Utopia


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'alcool rend fou... [libre]   Mar 30 Avr - 20:39

Maître du JeuPnj | Maître du Jeu
avatar

Messages : 1464

N'oubliez pas de répondre.
13 Avril → bientôt trois semaines.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'alcool rend fou... [libre]   Mar 30 Avr - 21:59

InvitéInvité
avatar


Mes excuses... Mon post clôt le rp. ^^





En route, mauvaise troupe!

Il venait à peine de détourner le regard, en l'espace d'un instant le spectacle navrant finit devenir pitoyable. La jeune fille c'était évanouie. Barbe Noire ne put se retenir de rire... Qui était-elle, après tout, pour s'être crue toute permise? Même l'alcool ne savait pas rendre les gens inconscient lorsqu'ils voyaient Teach. Tous savaient déjà que si un jour ils devaient assister à sa rencontre ils n'en ressortiraient pas vivant. Après tout, cette gamine, ce cafard, n'avait que ce qu'il méritait. Dorénavant, si elle survivait, elle allait savoir où se placer dans la pyramide. Tout en bas, avec les vers. Notre ami riait, riait à gorge déployée encore et encore, jusqu'à n'en plus finir. Laffite pouffait de rire et Van Auger restait parfaitement indifférent, préférant toiser ce corps léthargique encore un peu, comme pour s'assurer qu'elle ressente tout le dédain qu'il lui vouait.

- Zehahahahahahahahahaha! Il est temps de s'en aller les gars, on en a finit pour cette île... J'espère que vous avez pu prendre de la bouffe et d'l'alcool bande d'incapables !

Mais visiblement beaucoup de personnes devaient être recadrées aujourd'hui; la marine tentaient d'encercler le petit groupe de pirates, néanmoins imposants de par leur statures respective. Le combat ne fut pas bien long, Lafitte usant de ses compétences de volatiges et Van Auger snipant à une vitesse folle les pirates qui faisaient feu face à eux. Teach n'eu qu'à poser la paume de sa main à terre et récolter à nouveau de nouvelles bâtisses en bois avec le restant du bar pour venir à bout des plus énergiques. Cela ne fit guère plus peur à Barbe Noire que l'affront qu'avait tenté de lui faire cette femme. Il jeta un rapide coup d'oeil derrière lui en y pensant et remarqua que son corps avait disparut! Un habitant aurait-il eu assez de cran que pour venir jusque derrière eux pour la récupérer et la soigner?

Il ne prit même plus la peine d'y penser et continua à avancer, en direction de son navire où ses autres compagnons l'attendaient déjà, revenu à cause du grabuge intense. Il ne fallu qu'à San Juan Wolf de joindre les mains dans l'eau, les porter au dessus de la compagnie qui restait à leur trousses pour que celle ci ne puissent lus rien faire. A la manière de fourmi qu'on arroserait. Ils purent enfin lever l'ancre et partir vers une nouvelle et cependant certainement funeste pour quelque uns. En observant l'ile du pont du navire Barbe Noire lâcha à nouveau un rire gras et sardonique, il n'avait pas détruit l'ile mais le lieu de sa "rencontre" avait été comme écrasé par un pied géant. Une dizaine de maisons n'étaient que ruines et les alentours fumaient... Quel douce vision aux yeux de notre homme...


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'alcool rend fou... [libre]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

L'alcool rend fou... [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Saloon, alcool et bagarre [LIBRE]
» L'alcool rend les autres intéressants [Pv]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Sandy-