AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'attraction des sucreries

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Message
MessageSujet: Re: L'attraction des sucreries   Mar 19 Fév - 20:05

InvitéInvité
avatar






Combattre pour le bien

Le soleil s'était déjà couché sur la magnifique cité d'eau. Ce n'était pourtant pas l'heure de dormir, qu'un combat venait de s'engager dans les rues de cette ville. Lloyd devait probablement faire face à une femme qui allait lui donner beaucoup de fil à retordre, étant donné sa notoriété il était plus qu'évident que ça n'allait pas être facile. Nana avait déjà facilement sorti sa lance de son dos, alors même qu'il n'aurait jamais cru à une planque puisqu'elle était assez dévêtue. En plus elle avait su esquiver toutes ses attaques. Il allait avoir besoin de ses camarades et espérait sincèrement que ceux-ci n'allaient pas le gêner. Il essaya à nouveau de lui porter des coups avec ses deux nouvelles armes, donnant un coup de gauche à droite avec sa faux tandis que le trident balayait le coté droit, rejoignant fatalement la faux. Il fallait qu'il tente de porter un coup au corps à corps, sa maîtrise d'armes blanches n'étant certainement pas parfaite.

- C'est ainsi, je ne souhaite ni la célébrité, ni la vantardise, alors je ne cite jamais mon nom. Tant pis pour ton orgueil qui t'as même poussé à dire que tu habitais à la Galley-La. Par ta faute notre bon maire va subir une enquête, étant donné qu'il a déjà sympathisé avec des pirates nous ne pouvons faire l'impasse sur ce que tu m'as dit.

Encore, elle venait d'éviter sa tentative de prise en tenaille. Il fallait qu'il innove sinon jamais le combat avec cette femme ne tournerait en sa faveur... Il décida donc de tenter le tout pour le tout, espérant qu'elle ne possède pas le haki de l'armement et il se lança sur elle, après avoir "rangé" son trident, il sprinta du mieux qu'il put, tentant un coup de faux plus défensif qu'offensif et il prit appui sur sa main libre, de toute sa force il se lança vers elle, le pied en avant, la faux juste derrière. De son pied sortit le bout d'une boule remplie de pics. Il regarda froidement son adversaire. Une femme improvisée pirate qui avait eu le culot de sauver Barbe Blanche et Ace alors même qu'ils étaient destinés à mourir pour le bien de la justice... A cause d'elle une nouvelle ère de piraterie débuterait probablement bientot, suite aux propos qu'avait tenu l'homme à la moustache blanche après que sa vie fut sauvée...

- Tu ne peux qu'aller derrière les barreaux, pour le bien du monde, de la population, de la paix, si tu te trouves prise alors l'espoir né de ton sauvetage s'effondrera...

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'attraction des sucreries   Sam 23 Fév - 23:10

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 17908

Navigation
Doriki:
3412/6000  (3412/6000)
Fruit du Démon: Sang

Combat sous la lune


La lune, contemplatrice silencieuse de tout ce qui se passe sous le voile de ténèbres qui plonge dans l'obscurité toute la surface de la terre. On pourrait croire qu'elle se moque tant elle regarde sans rien dire. Certains diront qu'elle veille sur les esprits endormis, d'autre qu'elle juge les méfaits nocturnes. Cette fois-ci, c'était sous la lumière qu'un duel avait lieux, il était nullement fait pour prouver une quelconque fierté mal placé ou encore capturer le cœur d'une gente demoiselle, juste un combat provoqué par une soi-disant justice entre le bien et le mal. Mais où se plaçait la notion de justice ? Celle-ci diffère selon chacun alors comment pouvait-on parler de justice ? Est ce que le mal n'était pas justement d'imposer sa justice sans même prendre le temps de partager l'avis d'un autre et de le sanctionner sans savoir s'il pouvait avoir raison dans sa vision à lui ? Où était le bien dans vouloir tuer un enfant avant même sa venue au monde juste à cause du sang qui coulait dans ses veines ? Ou était le mal dans le sauvetage d'une personne cher et ensuite une fuite constante pour sa propre survie ? Tout était dicté et imposé, on forçait les gens à porter des œillères pour ne leur montrer qu'une seule voix possible, celle dicté par le gouvernement mondiale.

Voilà le bien triste spectacle auquel assistait la lune ce soir-là ; un combat dont la seule raison était de suivre les ordres sans chercher plus loin. Les soldats bien dressés ne valaient guère mieux qu'un chien de combat entrainé à qui on avait retiré la muselière. La rouquine en revanche avait une vision beaucoup plus négative de la prétendu justice qui érigeait le monde depuis trop de temps déjà. Nana vomissait leur existence qui pour elle, n'avait pas lieux d'être, et maudissait leur ablation de la réalité. Qu'il crève tous, voilà un résumé grossier de sa pensée. Ce soldat pour qui elle avait presque eut de l'estime il y a peu venait de faire une chute radicale -non pas parce qu'elle savait dans quel camps il était, car elle l'avait su dès le début de leur relation-, c'était son attitude qui la rebutait. Ne pas avoir de respect pour l'ennemie en préférant lui cacher son identité comme un vulgaire anonyme qui n'assumait pas ses actes préférant l'anonymat pour ne pas prendre conscience de ses propres crimes, ou encore menacer le maire innocent de toute responsabilité alors qu'il venait déjà de lui cacher son rêve en la traquant comme un X. Un mélange de dégout et de lassitude avait prit le pas sur les sentiments plus commun de la colère et de la haine.


« Ce n'est pas mon orgueil qui ma poussé à dire où je logeais, mais mon honnêteté, merci de ne pas confondre ou revoyez la notion de ses termes. Je ne m'en fais pas là dessus, il sera juste déçu en apprenant ma véritable identité. Quand à votre excuse pour ne pas dire votre nom est des plus ridicule mais bon quand on porte la casquette d'un chien dressé je pense qu'on l'est forcément, la preuve la notion de respect entre deux tiers vous échappes ... »

Des coups encore des coups, elle en donnait, il en donnait, elle en prenait, il en prenait, c'était toujours le même schémas jusqu'à ce que l'un d'eux se décident à mettre fin à cette comédie utilisant trop longuement le comique de répétions mal utilisé. Cela devenait si lassant que Nana n'y montrait aucune motivation, son dégout si profond que lorsqu'il la touchait de ses armes elle ne prenait même pas la peine de soigner ses plaies comme si de toute façon ça ne servait à rien. La notion de douleur ne l'atteignait même plus tant à l'intérieur le soldat l'avait tué en la faisant réfléchir sur le faite qu'on puisse être une telle machine qu'on dirait abolie de tout libre arbitre. Voyant ce qu'il allait faire sans pour autant avoir l'envie d'y échapper, la pirate esquiva de moitié la boule de pique qui écorcha sauvagement une partie de sa peau avant de parer avec sa lance la faux. Le soldat la regardait froidement, il voulait sa mort c'était certain, l'inverse en revanche n'était pas vrai, c'était de la pitié qui se lisait aux fonds des yeux pourpres de la rousse.


« C'est bien xxx comme vision de mon avenir, pour avoir commis comme seul crime de sauver un proche … vous suivez les ordres sans avoir s'ils sont juste ou pas, juste une machine obéissante. Vous poussez les gens à devenir pirate et ensuite vous les condamnés à la potence ...  »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'attraction des sucreries   Lun 4 Mar - 17:51

InvitéInvité
avatar






Joute verbale

Lloyd commençait à se poser des questions. Il avait un léger avantage sur le combat mais la façon d'agir, de bouger, de Strange D. Nana l'intriguait, il ne fallut pas longtemps pour que les paroles qu'elle proféra claque dans l'air comme du tonnerre aux oreilles du marine. Elle en venait à le critiquer lui, comme s'il ne faisait qu'écouter et obéir aux ordres, ignorant tout du monde. Elle voulait aussi, comme une lubie connaitre son prénom, comme on l'aurait fait de manière peut-être plus musclée à un interrogatoire. Il stoppa soudainement ses assauts. Toujours attentif à ce qu'on lui disait même s'il répondait comme il l'entendait, Lloyd se devait de répondre à son tour. De son point de vue, la femme qui se battait avec lui avait soulevé des propos plus qu'interpellant et il était rare que des pirates en soulèvent, des propos pertinents. Bien sur, il n'était pas naïf au point de croire que tout les pirates étaient idiots, mais à Water Seven rare étaient les lumières...

- Je ne peux pas croire qu'Icebarg ne savait pas que tu es en réalité une pirate. Si encore ta prime était petite, mais beaucoup de gens ont encore ton nom dans la tête, Strange D. Nana. Tu es bien vaillante pour critiquer un marine dans l'exercice de ses fonctions, mais je comprends ta colère. Mais nous ne sommes pas tous des machines sans conscience, je sais parfaitement que dès qu'Akainu sera au pouvoir je ne pourrais plus vivre comme je le fais, garder mon nom secret est une de mes lubies envers n'importe quelle personne. Ce n'est pas pour exclusivement manquer de respect, c'est pour faire passer un message...

Il laissa un blanc. Un moment d'attente qui lui paru extrêmement long. Ses yeux d'un noir d'encre perçant ceux de la jeune femme, ses compagnons toujours en position mais qui commençaient à avoir mal aux genoux, à force. Il parvint à en entendre certains marmonner de mécontentement mais il ne distinguait pas leurs paroles. La lune était bien haute dans le ciel, le combat s'éternisait. Il faudrait encore qu'il s'explique devant son chef... La vie administrative de la marine ne l'intéressais à vrai dire pas beaucoup, il aimait rester dans son monde et ne pas être déranger. Expliquer un bête retard avait même réussit à l'énerver une fois alors que se n'est qu'une broutille, un de ses coéquipiers avait été blessé mais les chefs du chef du chef n'avaient pas voulu l'entendre... Cette hiérarchie l'ennuyait assez, c'était le mot.

- C'est facile de dire cela, j'ai voulu sauver un proche, mon avenir ne se réduit pas à une cellule,... Il fallait y penser avant, non? Déjà parce que ton ami est un sacré pirate, et que sauver un pirate qui en plus allait se faire exécuter te rend toi même hors-la-loi. Bien sur je ne dis pas que la marine est parfaite et que la piraterie est mal, mais il y a d'autres manières de vouloir faire changer les choses que par la force. C'est bien pour ça que je suis resté dans la marine sans pour autant l'apprécier dans son intégralité, étrangement j'ai eu un cerveau à la naissance et lorsqu'on est à l'intérieur on peut voir plus de choses encore que dehors. Je ne légitime pas ton acte, je pense d'ailleurs que tu aurais du laisser mourir cet homme, au final il ne t'a apporté qu'une prime remarquable sur la tête à moins que vous soyez plus loin que de simples amis? Probable. Malgré tout j'aimerais savoir comment la marine fait pour pousser les gens à devenir pirate, étant donné que nous les capturons ou les pourchassons et que certains finissent leurs jours sur le billot ou dans une prison. Si j'étais un civil je me tiendrais bien, la population vit très bien le fait d'être protégée...

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'attraction des sucreries   Lun 4 Mar - 22:14

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 17908

Navigation
Doriki:
3412/6000  (3412/6000)
Fruit du Démon: Sang

Des mots qui dérangent


Le combat était aussi bien physique que mental, bien que la rouquine, bien qu'elle sache parler avait un défaut quand il s'agissait d'écouter, ou peut être de comprendre ce qu'elle écoutait, faut dire qu'être dans un équipage qui ne pense qu'à boire encore et encore comme des trous ça n'aide pas pour une bonne connexion entre les neurones. Durant les réponses, par respects ou quoi que se soit d'autre, les deux combattants arrêtaient les attaques, cela devait surement être un moyen de facilité la compréhension, c'est vrai qu'écouter et réfléchir aux esquives n'étaient pas chose aisé. Là ce qu'il lui dit la laissa presque sans voix, Nana en tira même une tête de six pied de long, c'était tellement illogique pour elle ses propos. Alors comme ça quelqu'un qui avait pour devoir de se tenir informer des primes et nom des pirates connus pouvait être ignorant même si, comme il le disait si bien, beaucoup de gens avaient le nom en tête, mais un maire d'une ville qui en plus d'être charpentier qui s'occupait d'un projet colossale qui lui bouffait tout son temps, lui se devait de connaître encore mieux que l'officier de la justice les noms des pirates. Alors là elle en restait presque sans voix.

« Vous vous le saviez pas et pourtant c'est votre métier de le savoir non ? Donc oser dire malgré ça que les autres doivent savoir qui je suis … c'est me donner trop d'importance, déjà que cette prime je la mérite pas, elle est bien trop grosse pour mes petites épaules ! Faire passer un message bah voyons ...  »

Durant sa réponse, elle avait accompagné ses paroles de soupire désespérer et de haussement d'épaule. C'est vrai sa prime était trop grosse pour elle. Bon quand elle avait combattu après Marinford Akainu et que cet sagouin avait brûlé une partie de la ville, pour sûr que le saligot lui avait fait payer l'ardoise alors que la pauvre même pas officiellement pirate et sans équipage qui plus est. C'était facile de prétendre que les autres étaient des criminelles quand on leur faisait porter les crimes des autres.

La conversation durait, la lune silencieuse observatrice écoutait comme un témoin, les soldats qui l'avaient en joue eux, n'avaient visiblement qu'une envie, la transformer en passoire pour enfin soulager leurs genoux et rentrer se coucher. L'un d'eux allait surement finir par tirer par impatience. Là ce que qu'il lui dit la dérangea, comme si elle n'avait pas penser aux risques en le sauvant ! Mais qu'est qu'une vie de fuite comparer à une vie sauver ? Heureusement qu'il reconnaissait que la marine n'était pas parfaite, car niveau défaut, elle en avait la bougresse et pas qu'un peu. Mais bon il la fit rire à lui rappeler qu'il avait un cerveau, c'est qu'à pas connaître son métier et les primes, on pourrait en douter. Sauf que ce qu'il dit sur Ace lui fit disparaître tout signe de sympathie sur son visage, le laisser mourir, si ce genre de propos ne la rendait pas malade, il lui avait rendu la parole, la joie de vivre, et ça pour Nana ça fallait tous les sacrifices. Un regard en colère se posa sur lui, surtout avec ses dernières paroles qui intérieurement la faisait doucement rire, quand on voyait les civils sacrifier inutilement.


« Pour sûr qu'il est pirate quand on le force à aller dans cette voix ! C'est bien gentil de critiqué, mais quand depuis toujours et avant même de voir le jour on cherche à vous tuer alors que vous n'avez encore rien fait on a pas beaucoup de choix … Parce que la marine, la grande marine à forcer des femmes à perdre leur enfant, en a même tuer dans le doute juste pour faire payer à un nourrisson le crime de son père … Quelle justice ! Vous avez commis un crime ? Pas de problème même vos enfants qui n'ont rien fait et rien demandé en payerons le prix ! Bravo, j'admire le sens de la justice, on ne peut faire plus efficace en faisant payer tout le monde même les civils innocents … D'ailleurs vous avez expliquer comment au famille dont le père ou mari à été tuer par Akainu pour la seule faute a été d'avoir préférer les retrouver que de mourir en combattant des pirates trop forts pour eux ? Vous pensez que les civils qui sont tué en prétextant les dommages collatéraux pour la capture d'un seul gros pirates le vivent bien ? »



_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'attraction des sucreries   Ven 8 Mar - 14:47

InvitéInvité
avatar






Joute verbale (2)

Le duel entre les deux adversaires de toujours, la marine et la piraterie, avait tourné court. A la place, à la lueur de la lune, un groupuscule de marines pouvait assister aux joutes verbales de leur responsable face à une supernova notoire, Strange D. Nana. Bien sur, ces deux caractères avaient des choses auxquelles s'opposer mais l'homme aux cernes était persuadés que n'importe quel être humain ne disait pas que des choses inutiles. Il n'aimait pas forcément écouter les personnes qu'il connaissait et qui l'entouraient, mais lorsque venait quelqu'un d'autre avec de fortes revendications il ne pouvait s'empêcher de les écouter, même si le débat était quasiment impossible avec cette femme en l’occurrence. Bien sur elle avait raison sur certains points et Lloyd ne détenait pas la "Vérité" mais elle restait obstinément fermée au discours du marine ce qui le déboussolait quelque peu, il faut bien l'admettre...

- Moi je suis un marine un peu spécial et marginal, je suppose que vous avez pu le remarquer. Quant à Icebarg, c'est le maire d'une ville, il doit se tenir au courant des forbans qui rôdent! Maintenant je ne crois pas qu'on t'a donné trop d'importance, étant donné que tu as sauvé Ace aux Poings Ardents, indirectement Barbe Blanche et qu'en plus tu as pu échappée aux mains d'Akainu. Reste réaliste.

L'air se rafraîchissait. Les compagnons de Lloyd étaient maintenant tous debout, la dureté et la froideur du béton ayant eu raison de leurs genoux. Mais une tension restait dans l'air, certains ne comprenaient pas pourquoi ils ne devaient pas tirer. Après tout, ils étaient en face d'une grande criminelle en devenir et sur chaque prime était annoté "mort ou vif", alors pourquoi attendre? D'autres encore pensaient plus à leur situation personnelle, serrant les dents et se maudissant de s'être mouillé plus tôt dans la journée. Quoi qu'il en soi la situation n'allait certainement pas durer encore longtemps. C'était évident.

- Ce que je t'ai dit tout à l'heure était cru mais reflétait tout de même la vérité; tu n'auras pas du le sauver. Condamné dès la naissance assez injustement par la marine, je l'admets. C'est en partie pour cela que je veux gravir les échelons. Moi j'ai été séparé de ma famille dès la naissance, on m'a choisit un destin. Il y a des choses à modifier c'est certain. Quant à Akainu c'est un homme forgé par les temps de crises, il est extrême et tu ne te rends pas compte de comment la vie changera lorsqu'il sera devenu l'amiral en chef. Sengoku ne savait pas tout contrôler au sein de la marine mais lui, lui va rendre la mer aussi rouge que le pouvoir qu'il dégage. Les hommes morts de sa main sont une injustice déguisée aux familles sous un honneur de bataille mais le crime n'en reste pas moins grave. Mais présentement ce n'est pas moi qui vais pouvoir y remédier. La seule chose que je puis tenter c'est de t'empêcher de nuire et de porter une nouvelle ère de piraterie avec Portgas D. Ace!

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'attraction des sucreries   Lun 11 Mar - 1:25

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 17908

Navigation
Doriki:
3412/6000  (3412/6000)
Fruit du Démon: Sang

Adieux sous la lune


Dans une vie de pirate on s'attend à beaucoup de violence, de combat, de coup, des blessures à transformer votre corps en album photo, à finir pendu au dessus du vide avec pour dernier bruit votre nuque qui se rompe sous la corde. Mais un affrontement verbale nocturne avec pour spectateur des soldats de la marine qui n'ose même pas vous tirer dessus. Pour ce qui était du ridicule on nageait en plein dedans, et pas qu'un peu. Ça devenant si lassant qu'elle ne pouvait s'empêcher de soupirer, la discussion tournait à un navrant sans nom qui devrait être juger comme crime. Depuis Marinford, l'infirmière en avait vu défiler des marines, tous avec des idéaux plus ou moins loufoque et mal placé pour certain, mais là on battait presque les records, c'est qu'elle en regretterait la compagnie de l'amiral de magma, au moins il aurait assassiner L pour manquement à ses devoirs les plus élémentaires.

« C'est juste hypocrite de dire ça. J'ai l'impression de tenir une discussion avec un forban de mauvaise fois … affligeant … si tous les maires et roi de chaque pays devaient se tenir au courant de tous les pirates qui existent ils auraient plus leur place à la marine que vous qui devriez allez à la taverne à tenir des discourt pour cacher l'inefficacité de leur travail… »

Osez comparer l'incomparable, comme si un maire se devait de tout savoir, mais où allez le monde. Dans l'absurdité alors là on touchait le gros lot. C'est qu'il rejetait presque la faute sur le maire qu'en avait rien à secouer des pirates, le gouvernement le laissait même travailler avec ! Il en avait le droit. Alors là dans les arguments risible difficile de faire mieux. Au secours était la phrase parfaite pour qualifier le niveau de la conversation. Mais bon en l'occurrence il avait raison, Nana avait beau se le cacher, on lui donnait l'importance qu'elle méritait, bien qu'un peu trop quand même, puisque jusqu'à cette guerre, elle n'était qu'une pauvre civile, et en plus son fruit n'avait toujours pas été montrer au grand jour. La rousse esquissa un sourire lorsqu'il reconnu l'injustice pour Ace ou encore les familles des victimes d'Akainu, ce marine n'était pas totalement dénué de bon sens, juste sur ses propres erreurs.

« Au si je m'en rend compte, les marines qui auront peur ou qui comme vous ne sauront pas faire leur métier seront tuer, les civils aussi, la mortalité sera en hausse et ça viendra même pas de la piraterie qui elle sera en baisse vu qu'il fera surement en sorte qu'ils soient tous abattu sans jugement pour gagner du temps. Je n'ai nullement envie de porter une nouvelle ère à la piraterie, déjà que j'aime pas les pirates et que j'avais pas envie d'en devenir une … »

Le temps défilait, il faudrait penser à partir, son yagara aussi commençait à s'impatienter, c'est alors qu'une idée germa dans sa tête, n'aimant pas se battre, filer à l'anglaise serait bien plus adapter pour elle, de toute façon seule contre toutes cette petite troupe, c'était déjà pas équitable. Elle se mit d'un coup à courir en retournant sa lance, avec le bout elle poussa le marine vers ses coéquipier pendant que son yagara leur jeta de l'eau pour les tremper, le froid et l'annulation des fruits du démon seraient parfait pour les retarder. Nana sauta donc sur sa monture marine et partirent. Souriant elle leur faisait signe de la main amicalement pour leur dire au revoir, car ils n'étaient pas près de se revoir de si tôt, la prochaine fois qu'elle reviendrait ici, elle serait mieux déguisé. Par contre il fallait chercher Figaro chez Galley-La rapidement. Avec de la chance, des pirates seraient encore là bas.

« A la prochaine, quand j'aurais appris votre nom ! N'oubliez pas de mettre dans votre rapport que vous avez défendu une criminelle et que vous étiez entrain de l'escorter jusqu'à son lit sans rien tenter à son égard jusqu'à la brillante arrivé de vos subordonné qui mérite d'avoir une augmentation au dessus de la votre ! Et on se demande pourquoi la piraterie va de bon train en ce moment … forcément avec des marines qui savent pas qui sont leur ennemie, on risque pas grand chose ! »

[Pour ton profil : la valeur n'est plus sous forme de point]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'attraction des sucreries   Jeu 14 Mar - 10:06

InvitéInvité
avatar






Tombé sur la tête

La colère montant de plus en plus, que ce soit chez Nana ou Lloyd. Il se retenait d'ailleurs de plus en plus de ne pas l'attaquer au vu des insultes qu'elle lui proférait sans pour autant connaitre son quotidien. Ses hommes s'étaient rapprochés de lui, devenus plus une sorte de troupeau qu'une ligne droite, ils n'auraient certainement pas du. Lloyd venait de le penser mais ne se douterait pas que ça lui porterait préjudice. Il écouta jusqu'au bout ce que lui assénait violemment cette femme visiblement lasse d'être une pirate mais prisonnière de ses actes néanmoins. Il allait lui répondre lorsqu'elle fondit d'un coup sur lui, la lance retournée. Le regard fixé sur elle et descendant sur sa lance, il s'apprêta à la recevoir, prenant encore mieux appui sur le sol pour ne pas tomber sous l'effet du choc. Enfin, il n'était pas fait pour encaisser les coups donc il partirait forcément mais il essayait de s'en convaincre... Il le va un bras, signalant à ces hommes de finalement se préparer à tirer.

- Tu ne pourras pas me pousser je suis un...

Il n'avait pas remarqué le yagara de la criminelle. Grand mal lui fit. L'animal visiblement très loyal envoya une grade gerbe d'eau sur le groupe de marines, bien trop proche de Lloyd. Une partie des fusils furent trempés, tout comme notre ami qui d'un coup se dit qu'il allait se faire avoir pour une fois. Encaissant le coup de lance de Nana il fut repoussé sur ses collègues, le sol devenu glissant aidant d'autant plus. Des coups d'armes à feu partirent mais les hommes étant juste devant le commandant, ils furent bousculés par son arrivée subite. Résultat tout le monde fut étalé à terre! Le marine fut le seul à pouvoir voir la pirate s'en aller en leur faisant un signe de main. Profondément mauvais perdant, seule une moue désappointée sortit de son visage, les yeux encore plus noirs. Il ne pouvait s'en empêcher, malgré qu'on ne pouvait être d'accord que la stratégie fut bonne. Ils e remit debout bien vite, occultant ce qu'il venait d'entendre.

- Debout tout le monde, on fonce à la Galley-La!

Malheureusement, ils perdirent trop de temps, la petite maligne avait déjà eu largement le temps de reprendre ses affaires, si elle en avait. De toutes façons l'un de ses coéquipiers avait eu la cheville tordue dans la chute et il n'eut plus l'espoir de continuer les recherches. Dépité, il les reconduisit à la base, allant seul en réunion pour expliquer ce qu'il s'était produit. La nuit fut non seulement longue mais la matinée aussi car il se fit engueulé jusqu'aux aurores. Il fut momentanément rétrogradé au rang de matelot pour l'exemple pendant une semaine, se consolant avec l'avis d'une femme proche de l'hystérie à chaque réponse, mais il ne pouvait s'empêcher d'être d'accord avec elle sur certain point. Ses collègues le rappellaient bien vite à l'ordre lorsqu'il y pensait d'ailleurs un peu trop longtemps...

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'attraction des sucreries   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

L'attraction des sucreries

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Un jour, les sucreries domineront le monde et je serai leur plus fidèle serviteur [en cours]
» Cours de niveau 2, L'Attraction et la Répulsion.
» Attraction Animale (Pv Isaac)
» [PM] Sucreries et discrétion • Ariel
» Une attraction qui tourne au cauchemar... Oh shit. [PV Nathan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Water Seven-