AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Oh, de la neige! [P.V. Rob Lucci]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Oh, de la neige! [P.V. Rob Lucci]   Mer 9 Jan - 15:54

InvitéInvité
avatar


Après avoir quitté l’île de Whiskey Paek, où j’avais rencontrer Kaze, j’approchais maintenant d’une nouvelle île. Je sentais déjà que le climat était tout autre que sur la précédent, et plus j’avançais, plus cela se confirmait.
Je mis finalement pieds sur une île couverte de neige, qui se baptisait « Drum ». Le temps qui régnait ici n’était pas du tout à mon goût, moi qui étais habitué aux lieux chauds, avec un certain taux d’humidité. En plus de ça, en cas d’une éventuelle transformation, je ne passerais pas inaperçue…

J’aurais aimé quitter cette île au plus tôt, mais il fallait que j’attende que mon Log se recharge ? Et chaque débarquement sur une île signifiait faire le plein de nourriture et autre choses indispensable durant un trajet en mer.
J’arrimais donc mon petit bateau, avant de filer me mettre autre chose sur le dos, des vêtements plus approprier aux températures local. En effet, sort en haut de maillot de bain, et en short, alors qu’il neige dehors n’est pas vraiment l’idée du siècle, c’est moi qui vous le dis !
Je troqua ma tenue habituelle contre ce que j’avais de plus chaud : un pantalon et un t-shirt ! Mouai, ce n’était pas vraiment mieux… J’enfilais aussi une paire de botte, et ma cape noire.
En sortant dehors, je mis la capuche sur ma tête, afin d’éviter que les flocons qui tombaient du ciel de me dérange. Je tendis ma main, paume ouverte, et regarda les petits cristaux de glace tomber dedans.
Je n’avais pas vue de neige depuis que j’étais partie sur l’île où j’avais passé deux ans afin de devenir plus forte. C’était aussi avant la mort de mon père… Ce souvenir m’arracha une larme, que je m'empressa d‘essuyer du revers de ma main.
Le froid me mordait, ce qui me poussa à continuer ma route, le neige accumulée au sol chuintait à chacun de mes pas. Une odeur de fumée vint bientôt me chatouiller les narines, je releva la tête et vis un village devant moi. J’accéléra mon pas, à l’idée d’entrer dans une quelconque échoppe surchauffée.

Arrivée à la hauteur d’une boutique de vêtements, je poussai la lourde porte en bois, qui fit retentir une clochette, pour prévenir les propriétaires de mon arrivée. Je fis de rapide emplettes, où j’acquéris une tenue bien plus chaude, en outre, un magnifique manteau noir.

Une fois revêtue des cela, je ressortie dehors, cette fois à la recherche de nourriture. Je pénétra dans un restaurant, où je m’assis à une table, près d’une fenêtre. Je regardait autours de moi : il y avait quelque clients, mais rien de bien folichon. Dans l’air flottait des odeurs de nourriture, cela va de soit dans ce lieux vous me direz, mais il y avait aussi autre choses, c'étais plus animale… Mais je ne m’attardais pas plus que cela, après tout, j’étais venu ici pour manger, pas pour courir après une bestiole.
J’attendis donc patiemment que l’on vienne m’apporter de quoi me rassasier, tout en regardant par la fenêtre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Oh, de la neige! [P.V. Rob Lucci]   Mer 9 Jan - 21:00

InvitéInvité
avatar


HRP: Désolé du retard

Un grand navire qui navigue. Un grand navire arborant le logo du Gouvernement Mondial avançait sur les flots, malgré sa stature imposante, il était rapide, très rapide. Sur le pont, des dizaine de marins, ayant pour but de maintenir le cap du navire. Les cris, et les ordres s'entre mêlérent, les vagues qui tapant contre la coque donnait l'effet que l'équipage connaissait une véritable tempête. Cela faisait des heures que cela duraient, un jeune homme aux cheveux frisés, portant un chapeau inimitable était assit sur une chaise, malgré le tangage aux subissait le navire, il ne bougeait pas, comme insensible. Il ne connaissait pas le mal de mer, ces voyages qui devaient être fabuleux, qui sont gâché par des nausées insupportable.

Enfin, après cette sorte d'érrance en mer, il y avait une île en vue, une île vêtu que de blanc, un vent frais fouettait le visage de l'assassin gouvernemental, les marines étaient simplement émerveillé par tant de beauté, tant de blancheur. Cela faisait plusieurs semaines qu'ils étaient en mer, ne croisant pas une seule île. Le navire s'y amarra, les marines descendirent, ils firent ensuite deux lignes parallèles avec un assez large espace. Lucci, son pigeon sur l'épaule droite longit l'espace, ces deux lignes de pirates aux garde-à-vous, les fusils pointés vers le ciel.

Les flocons de neige tombèrent à l'instant où Lucci mit les pieds sur le royaume de Drum, royaume qui avait subit une rébellion, ayant abdiqué de force l'ancien roi Wapool. Les pirates aux chapeau de paille, en etaient pour quelque chose. Cette neige céleste se déposant délicatement sur les vêtements de Lucci, il avait un grand et long manteau de soie plutôt chaud sur lui, mais contrairement à l'habitude, il avait mit complètement le manteau, sans seulement le mettre sur ses épaules, flottant au vent.

Lucci, après avoir scrupté les alentours et n'avoir rien trouvé, décida de partir seul, et en incognito à la recherche d'informations concernant ces rumeurs, il frappa sur le sol, et disparu. Les marines abasourdi purent voir, de la "poussière" laissé par chaque rebonds de Lucci dans le ciel, il utilisait le Soru, ainsi que le Geppo. Il arriva bien vite en ville, stoppant ses deux arts corporels à l'entrée de celle-ci, il continuait à pied, à la recherche de potentiels informateurs.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Oh, de la neige! [P.V. Rob Lucci]   Jeu 10 Jan - 15:19

InvitéInvité
avatar


Une fois mon repas fini, je régla rapidement l’adition et ressorti dans le froid. Je me dirigeais à présent vers mon embarcation, espérant pouvoir quitter l’île, mais j’eu une mauvaise surprise si je puis dire : un navire ayant pour pavillon celui du gouvernement mondial. Il y avait longtemps que je n’en avais pas vu, et à vrai dire, il ne m’avait pas manqué le moins du monde !
Je me dis que partir maintenant, alors que je risquais sans doute de me faire repérer n’étais pas quelque chose à faire. Il valait mieux que je reste ici en attendant qu’ils partent… Je monta quand même sur ma barque, comme j’aime l’appeler, pour prendre avec mon ma faux. Si je tombais sur un quelconque Marine qui me chercherais des noises, lui couper la tête serait la meilleure chose à faire… Enfin, cela dépend de plusieurs circonstances, qu’il serait bien trop long à énumérer.

Je repartie ensuite vers l’intérieur de l’île, malgré la température, je marchais dehors, sans but précis, errant aux grés de mes envies. Je restais cependant en ville, où je pouvais sans problème me fondre dans la masse. Il n’y avait pas grand-chose pour se divertir, et je trouvais cet endroit quelques peu triste. Pourtant, les habitants devaient êtres habituer à ce climat, et sortir plus volontiers dehors.
Je fus étonnée par le nombre de boutique ou autre qui avaient un lien avec la médecine. J’avais eu en effet vent d’une île qui était connu pour ça médecine, si je voulais faire le plein de médicament ou de produits soignant, j’étais au bon endroits. Je m’empressa donc de me réapproprier ( oui, je sais, encore des courses… ), mais je savais qu’ils me seraient très utile plus tard…

Une fois cela achever, je me demandais si le navire du Gouvernement mondial avait quitter les lieux. Je marchais, plongée dans mes pensées, sans faire attention à ce qui m’entourait, c’est là que je heurta par mégarde quelqu’un. Je releva la tête et découvrit un homme, grand et mince, au visage peut commun. Il portait un chapeau, et il avait un pigeon sur l’épaule, oui oui, un pigeon… Je pouvais sentir que ce n’était pas quelqu’un de « gentil » si je peux m’exprimer comme cela. Son aura n’était pas la même qu’une personne ordinaire, de tout à fait banal et qui na jamais fait de mal à quelqu’un. S’il faisait partit du navire du Gouvernement, cela ne m’aurais pas étonner le moins du monde.
Je m’empressai donc de m’excuser rapidement :

« Pardonnez-moi, je ne regardais pas où je marchais. »


Dis-je, en regardant le sol, puis je releva la tête, et passa une main dans mes cheveux, en signe de gêne. Chose que je n’aurais, au grand Dieu, jamais faire, car la manche ample de mon manteau tomba légèrement, découvrant mon poignet. Ceci eu pour effet de dévoiler mon tatouage, devenu maintenant objet de dégoût à mes yeux, car c’était le symbole du Gouvernement mondial. Je l’avait fait faire il y à bien des années, alors je j’avais prêter sermon pour servir dans la Marine, sermon que j’avais briser et piétiné à la mort de mon père. Et non contente de ce tatouage, l’emblème de la Marine trônait sur mon poignet droit ( quand je fait quelque chose, je le fait pas à moitié ), mais celui-là était effacer défiguré par les cicatrices d’une autre erreur de ma vie.
J’étais troubler d’avoir un membre du Gouvernement sous les yeux, et une vague de violence envahie mon corps Je m’empressai de la retenir, continuant de fixer d’un regard noir cet homme.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Oh, de la neige! [P.V. Rob Lucci]   Dim 13 Jan - 15:48

InvitéInvité
avatar


[i] Une bousculade. Une rencontre. Lucci vagabondait dans les hauteurs d'un des villages du royaume hivernale, Lucci pouvait voir une horde de villageois, malgré le froid qui règne ici, la population riaient, s'amusaient et couraient dans la neige blanche. L'agent avait tout de même un petit problème, lui n'était habillé que d'un simple manteau ainsi que son costume noir, et il commençait à avoir froid. Mais contrairement aux simples civils, Lucci à reçu un entraînement corporel très spécial, lui apprenant à repousser ses limites. Le froid faisait parti des obstacles qui composait son entraînement. Hatori etait le seul qui ne ressentait en aucun cas, cette sensation, ses plumes blanches couleur neige, le réchauffant à chaque moment de froid.

Lucci regardait un peu partout, dans l'espoir de trouver une bande de pirate, ou une personne à l'air louche, mais il ne voyait personne, tout était normale, les enfants jouaient à la bataille de boules de neige sous le regard vigilant de leurs parents qui souriaient. Puis d'un seul coup, un choc, une personne venait de se heurter à l'assassin, elle s'écroula sur la neige. Lucci la darda du regard, un regard noir, un regard plutôt terrifiant. Il s'agissait d'une jeune fille, une jeune fille aux longs cheveux châtain, elle ressemblait à un chat.

«Pardonnez-moi, je ne regardais pas où je marchais. »

Elle passa une main sur ses cheveux, la manche de son manteau tomba suite au geste, dévoilant un tatouage de la marine sur la main de la jeune personne. Elle semblait gêné, voulant sans doute garder cette information pour elle. Mais il était trop tard, Lucci avait vu, et n'oublierait sûrement pas ceci. La jeune personne lui jeta un regard noir, un regard ampli de rage, de colère refoulé. Lucci lui rendit son regard, et en voyant l'amplitude qu'avait la rage de ses yeux, l'assassin au pigeon souria, un sourire bien plus que malsain. Le pigeon blanc s'échauffa la voix, se préparant la voix.

" Et bien, quel regard ! Effrayant, Quel est ton nom ?

La surprise de la jeune fille pouvait être perçu à des kilomètres à la ronde. Elle ne le quitta pas des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Oh, de la neige! [P.V. Rob Lucci]   Mar 15 Jan - 20:12

InvitéInvité
avatar


Cet homme continuait de me fixer, tout en souriant. Un sourire que j’avais vue bien des fois, que je ne connaissais que trop bien. Je le trouvais particulièrement intimident, alors qui me toisait de toute ça hauteur.
Le pigeon sur son épaule remua, et se mit à parler :

" Et bien, quel regard ! Effrayant, Quel est ton nom ? "


Oui oui, il parle ! Alors comme ça, il trouvait mon regard effrayant. Je me demandais ce qui, entre un oiseau qui parle, et un regard noir était le plus effrayant… J’étais plus qu’étonné, et mis quelques secondes avant de répondre à ça question :

« Heu, Vesperine, je m’appelle, Vesperine. »


J’aurais dis que le pigeon parlais pour son maître, pourquoi ? Peut-être avait-il une voix de fillette et que tout le monde se moque de lui… Mais vu ça carrure, c’était peu probable, il pouvait tout aussi bien être muet, et avait appris à parler à cet oiseau… Quoique, si il pouvait pas parler, comment le piaf le saurait. Tout cela était bien trop compliquer pour moi !
Je repris la parole, mais cette fois plus assurée :

« Pourquoi votre oiseau parle, vous êtes muet, Monsieur qui sent le Gouvernement Mondial et le sang et la violence à plein nez ? »

J’avais dis tout cela sur un ton un peu plus méprisant, c’était culotté de s’adresser à lui comme ça, mais n’est ce pas l’un de mes plus grand trait de caractère ? Même si je n’étais pas pleinement sur qu’il fasse partit du GM, m’étais permis de le supposer. Ayant déjà travailler avec certain d’entre eux, dans le passé, j’avais vite appris à en reconnaître quand j’en croisais un. Plus particulièrement les violents, qui constituent un potentiel danger pour ma petite- personne à l’heure actuelle.
Autour de nous, tout était calme, la neige continuait de tomber, comme des milliards de minuscules étoiles toute plus complexes les une que les autres.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Oh, de la neige! [P.V. Rob Lucci]   Dim 20 Jan - 1:32

InvitéInvité
avatar


« Heu, Vesperine, je m’appelle, Vesperine. »

[i] Le vent ne pouvait s'arrêter de soufflé, comme si il était devenu maître des lieux, comme si il instaurait sa loi dans les environs. Le petit pigeon blanc installé sur l'épaule droite de l'assassin, il secoua ses ailes dans le vide. comme les humains, les animaux avaient un reflexe de vigilance, lorsqu'ils commencent à s'ennuyer, ils ont un mouvement de "réveil" pour rester vigilant, chez l'homme cela se concrétise par ce que l'on appelle le baillement. Donc. à sa manière, Hatori baillait.

Vesperine, ce n'était pas ce que l'on pouvait appeler un nom très courant, mais bon, Lucci non plus n'en n'était pas un. Le regard de la jeune fille était ampli de colère et de haine, mais pas contre Lucci lui même, mais plutôt contre le gouvernement mondial qu'il représentait. Elle devait être une pirate, Lucci en était pratiquement sûr.

La jeune pirate dévisagea Lucci de la tête au pied, elle semblait interrogative, elle devait se poser des dizaines de questions, voir des centaines concernant l'agent gouvernemental. elle ressemblait à une petit fille qui découvre un objet pour la première fois. Pour la plupart des gens, cela devrait être attendrissant, une petite bouille qui vous dévisage comme une gamine, mais pour Lucci cela n'avait aucun intérêt, et rien de mignon, il ne voyait rien de mignon dans n'importe quoi.

« Pourquoi votre oiseau parle, vous êtes muet, Monsieur qui sent le Gouvernement Mondial et le sang et la violence à plein nez ? »

Lucci souria, un sourire franc, amusé. La jeune fille avait du tempérament, tant mieux. il détestait les êtres faibles et soumis. Il s'approcha de la jeune fille, et de sa vraie voix. sa voix rauque et mystérieuse à la fois, il lui dit.

" Non, je ne suis pas muet. Et mon oiseau, est juste très intelligent, au point de savoir parler. Mais dis moi. tu ne serais pas une pirate par hasard ?"

Lucci la fusilla du regard, mais ne perdit pas. son sourire amusé. Il connaissait la réponse, mais il se demandait, comment et se qu'elle allait lui répondre. La curiosité le dévorait.



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Oh, de la neige! [P.V. Rob Lucci]   Mar 22 Jan - 20:39

InvitéInvité
avatar


Malgré mon ton arrogant, l’homme que j’avais en face de moi ne sembla pas s’en offusquer. Au contraire, il affichait un sourire amusé, comme s’il aimait mon insolence à son égard. Oui, il y a des gens qui aiment qu’on leur parle mal, c’est tout à fait compréhensible….

A moins qu’à ses oreilles, mes paroles sonnent comme un compliment. C’était l’option la plus envisageable, pensais-je.
Quoi qu’il en soit, il s’approchât légèrement de moi et dit :

" Non, je ne suis pas muet. Et mon oiseau, est juste très intelligent, au point de savoir parler. Mais dis moi tu ne serais pas une pirate par hasard ?"

Il avait une voix grave, intimidante, comme le reste de sa personne, d’ailleurs. L’air qui s’échappait de ses poumons formait des volutes qui disparaissaient au bout de quelques secondes. Il avait dit que son oiseau était suffisamment intelligent pour savoir parler. Mais bon, tout cela restait bien étrange pour moi…

Après cela, il m’avait demandé si j’étais une pirate. La situation sociale dans lequel je me trouvais était quelque peu difficile. Je m’explique : le pirates voyage en groupe, sur un grand bateau, ils pillent, ils tuent et tout ça… Moi, je voyage seule, sur une petite barque, je ne pille pas (trop), mais je tue.

J’avais à mon actif bien des crimes, que j’avais arrêté depuis déjà bien longtemps.
J’étais donc recherché par la Marine, pour une somme dérisoire comparée à d’autre, donc, aux yeux de cette dernière, j’étais une criminelle, mais pas une pirate, nuance ! Même s’il faudrait que je rejoigne un équipage, pour ma survie.

Je répondis donc la stricte vérité à la question qui venait de m’être posée :

« Non, vous vous tromper’, je ne suis pas une pirate, seulement une criminelle, rechercher par la Marine depuis peu. »


Une fois encore, j’en avais peut-être trop dis. Avouer ses crimes devant un membre supposé du Gouvernement Mondial est légèrement un actes inconsidéré et iréfléchit. Au moins, il ne pouvait pas me traiter de menteuse, c’était déjà ça de prit !
Je le regardais, jugeant ses réactions.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Oh, de la neige! [P.V. Rob Lucci]   Mar 5 Fév - 23:30

InvitéInvité
avatar


« Non, vous vous tromper’, je ne suis pas une pirate, seulement une criminelle, rechercher par la Marine depuis peu. »

Lucci se trouvait dans un bon jour, il ne souhaitait pas massacrer cette jeune criminelle. On ne pouvait pas dire qu'il s'identifiait à cette jeune personne, mais il devait admettre qu'il avait un certain respect pour son répondant, son regard froid et terrorisant, menaçant et mettant en garde. Inconsciemment il repensait à ses jeunes années, la folie des mots, l'enivresse procuré par cette sensation de puissance, de totale liberté. À sa façon, Lucci connaissait ce sentiment, et rien que pour cela, il ne souhaitait pas faire un bain de sang. Et en plus de cela, Lucci ne serait dire pourquoi mais elle avait une odeur connu, pratiquement attirante, et cela était tout bonnement incontrôlable, car oui, Lucci est bel-et-bien capable de maîtrisé les différentes formes possible avec son Fruit du démon, mais néanmoins. il y avait des réflexes propres aux félins, qu'il ne pouvait refouler, malgré sa maîtrise hors norme de son corps.

Les flocons de neige se remettaient doucement à tombés, comme en pleine attraction avec le sol, une attraction bien trop puissante, et impossible à stopper. Les regards noirs que s'echangeaient les deux personnes ne semblait pas vouloir s'interrompre, et malgré ses airs de rebelle complètement sûre d'elle, Lucci pouvait voir une petite parcelle de peur, d'intimidation. Lucci se décida à bouger, s'approchant de la jeune fille, comme pour la tuer. Il n'en fit rien.

Il lui fallut se mettre à seulement quelques centimètres de la jeune criminelle avant qu'il ne se stoppe complètement. Son regard restait idem. Impénétrable tel la fraîcheur, la froideur même des brises glaciales d'hiver. Hatori ne tenait plus en place, car ce petit pigeon avait beau être membre de la Cipher Pol number 9, une surpuissante organisation gouvernementale secrète, qu'une poignée d'hommes sur la planète, avaient le privilège d'en connaître l'existence. Bref, Il avait beau en être membre, il n'était pas reelement d'un grand sérieux. et se prenait très vite d'affection pour les gens.

" Bien. Tu n'es pas celle que je recherche. Adieu, vermine pirate. "

La fin de la phrase, il commençait à s'en aller, ses pas s'enfoncèrent dans la neige. Quoiqu'il en soit, il s'éloignait de la jeune Vesperine, Lucci avait une petite faim, et il prit la direction le plus proche de sa position actuelle. Un café, et une part de gâteau devrait sûrement lui suffir.


Dernière édition par Rob Lucci le Jeu 7 Mar - 16:03, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Oh, de la neige! [P.V. Rob Lucci]   Dim 10 Mar - 19:34

InvitéInvité
avatar


Il s’approchât lentement de moi, je croyais qu’il allait me frapper, ou un truc dans le genre, mais il ne fit rien. Son piaf s’excita sur son épaule, je me demandais si il était comestible ou non… Il dit :

" Bien. Tu n'es pas celle que je recherche. Adieu, vermine pirate. "


Il partit, me tournant le dos. Visiblement il n’avait pas tout compris ce que je venais de lui dire, ce qui me fit légèrement sourire.
Cependant, on ne me traite pas de « vermine » impunément. On m’avait insulté bien des fois, mais jamais avec ce mot là.
Le bruit des ses pas s’éloignait imperceptiblement, je les comptais dans m tête « 1, 2, 3, 4 … » Lorsque je jugea qu’il suffisamment loin, je ramassa Hadès.

Le manche était gelé, et mes doigts engourdis par le froid, cela n’allait pas m’aider. Je me redressais lentement, alors qu’il marchait toujours. Je pris rapidement ma forme hybride, même si se n’est pas celle que je préfère adopter. Personnellement, je trouve que je ne ressemble à rien, soyons franc, qui trouve que c’est séduisant, hein ?! Au moins, elle était pratique, et c’est toujours bien de voir sa force, sa vitesse et tous se qu’il s’en suit être décuplé.

Je ferma lentement les yeux, me concentra sur le bruit de la neige. Sans même le voir, je savais où il était. Je pris une profonde inspiration, et ouvrit les yeux. Les flocons semblaient s’être figés dans leur chute, comme si le temps c’était arrêter. Mais non, il continuait toujours…

« Je suis pas une pirate ! »


En à peine quelque seconde, je bondis sur lui. Je m’attendais à une riposte immédiate, quelque chose de violent et de rapide. Tout mes muscle était tendu, prêt à encaisser un coup.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Oh, de la neige! [P.V. Rob Lucci]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Oh, de la neige! [P.V. Rob Lucci]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» neige et eau
» Un souffle dans la neige... [Syndrell, Snow]
» Pas sur la neige...[Libre]
» Neige demande un RP...
» Neige, espionne [Fiche PNJ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Drum-