AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un destin brisé [P.V Nana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message
MessageSujet: Un destin brisé [P.V Nana]   Dim 6 Jan - 1:46

InvitéInvité
avatar


Tant que je tue.


Vent du désert, vent soufflant sans s'arrêté, un vent chaud et pesant en harmonie avec le sable sans fin qui ornait le désert. Un petit navire accosta sur la berge, Un petit navire simple parmis tant d'autre, qui venait "profiter des joies" que procuraient le pays du Sable. Un agent descendit de l'embarcation, son inimitable chapeau noir visé sur sa tête, son pigeon blanc installé sur son épaule droite. Il roucoulait, la chaleur l'étouffait, et il allait bientôt se transformer en poulet rôti.

L'agent fit ses premiers pas dans le pays, les grains de sable qui se deposaient sur ses chaussures noir, le sable était le véritable roi ici, Lucci n'aimait pas grand chose, et le sable en faisait parti, en même temps, il n'y avait pas beaucoup de choses qu'on pouvait aimer dans le sable: Sa pique les yeux, sa s'infiltre dans les vêtements et les cheveux. Une vraie plaie. Lucci regarda sa carte, elle était plutôt ancienne, mais indiquait belle bien l'emplacement de son point de rendez vous.

Lucci héla un drôle de taxi, un grand homme qui montait un veritable lézard. Lucci ne posa aucune questions, et monta dans la grosse sphère qu'il traînait derrière lui. Il lui indiqua un lieu, le Sand Cofee, un café plutôt réputé chez les terminés pirates en tout genre. Le grand homme ne put contenir sa peur, il connaissait la réputation de cet endroit, et il savait que le blanc bec, que paraissait être Lucci, n'avait aucune chance d'en sortir vivant, aucune. Mais le regard insistant de Lucci le contraint à obéir et à faire avancer la bestiole qui les tractaient, L'agent Rob et son coéquipier Hatori.

L'embarcation avançait rapidement, sous la force colossale du reptile violet à colerette, courrant sur leurs deux pattes arrières. Les deux envoyés gouvernementaux scruptaient le paysage, des dunes à perte de vu, des boutiques et restaurants à gogo, l'enivrante et insupportable fusion de tout les parfums du pays. Lucci décolla aussitôt son regard, se plongeant dans l'ordre de mission se trouvant dans son chapeau, lorsqu'il le prit, il le feuilleta.

Et bien ... Et bien, le gouvernement proposait un arrangement avec une supernova enrôlé dans l'équipage du défunt Barbe Blanche. Le Quartier Général aurait ouïe dire qu'elle ne souhaitait pas être une pirate, lui proposant donc un arrangement. Dû fait de son importance, et de sa force, ce fut Rob Lucci que le conseil envoya en mission diplomatique. Ce qui ne l'enchantait guère.

Sans qu'il l'eut vu, perdu comme il était dans ses pensées, le lézard avait atteint sa destination, il était vraiment très rapide, tant mieux. L'assassin descendit du "taxi du désert" et le payait, sans perdre un instant il entra dans la gueule du loup. Lieu de déboche. Alcool. Sex. Violence. Tout ce mélangeait dans les tavernes de pirates, devenait souvent le théâtre de bagarre sanglant, sans que personne ne sache où et pourquoi la bagarre a commencé. Néanmoins malgré l'ivresse générale, l'arrivée du marine spécial fut remarqué, et un calme totale s'installa, les regards noires et méfiants se posant doucement sur Lucci.

Les regards ne le derangeait aucunement. Il avança. Jusqu'à venir s'assoir à une table, attendant silencieusement l'arrivée de la supernova, Hatori à l'extérieur, était chargé de repéré la pirate pour l'emmené à la table où l'attendait Lucci, pour se faire il virevoltait devant la porte en roucoulant, elle ne devrait plus tarder.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un destin brisé [P.V Nana]   Dim 6 Jan - 16:30

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18131

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang

Nue au soleil tout simplement


Le royaume d'Alabasta, aussi nommé royaume du désert où Luffy et son équipage avait réussit à déjouer les plans du capitaine corsaire Crocodile et ainsi sauvé le royaume. Bien sûr les membres du gouvernement qui dirigeaient les médias c'étaient bien gardés de dire que c'était les pirates qui avait libéré le royaume, faisant passé Smoker pour le héros. C'était comme pour les évènements d'Ennies Lobby. Sa mère, de son vivant, avait eut pour habitude de dénoncé ce genre d'abus d'autorité du gouvernement à travers ses livres, et Nana comptait bien en faire de même, l'injustice la rendait malade, et accusé à tord des innocents la dégoutait. Même à Marinford on avait pas parler du faite qu'Akainu était du genre à tuer ses propres hommes s'il les trouvait trop moue, c'était un véritable sadique qui n'hésitait pas à tuer des innocents sans décences. Plus que n'importe qui, elle en avait peur et l'avait en horreur, même Barbe Noir lui semblait moins effrayant.

En venant ici, la rousse aurait surement la chance d'en apprendre plus sur la conspiration de Crocodile et comment Luffy avait fait pour sauver la princesse. Pourtant elle hésitait à publier toutes les informations après, car après tout il les avait aider à Marinford pour sauver Ace, même s'il n'avait pu s'empêcher d'attaquer Barbe Blanche, mais ça elle ne lui en tenait pas rigueur. En plus comme son île natale et son île où elle s'était réfugiée, Alabasta était un royaume, cela lui rappellerait d'agréable souvenir, mais aussi une grande nostalgie, le seul vrai bémol, c'est que les royaumes étaient sous la tutelle du gouvernement mondiale. Mais bon ici le roi avait une dette envers les pirates, donc elle aurait surement moins d'ennuis que sur d'autre île, cela lui permettrait peut être de prendre un peu de repos sans être attaquer par des marines ou chasseurs de prime.

Enfin avant de prendre du bon temps et de faire ses recherches sur ce qui c'était passé ici, la jeune pirate avait un rendez-vous important qu'elle c'était bien gardé d'en parler au reste de l'équipage. Avec le deuil de la mort de Barbe Blanche et le départ de Ace pour s'entrainer, leur dire qu'une lettre du gouvernement lui était adressé était surement la dernière chose à faire. Cependant l'idée d'avoir affaire au gouvernement l'effrayait beaucoup, c'était ses ennemies après tout, mais il fallait pourtant qu'elle sache de quoi il s'agissait, peut être que c'était un piège, peut être pas. Sa curiosité l'avait poussé à s'y rendre malgré les risques, si les autres membres de l'équipage avaient été mit au courant, tous lui auraient formellement interdit d'y aller.

À cause de la chaleur, la rouquine s'était vu obligé de laisser au port son fidèle animal -qui était également son protecteur autoproclamé-, en étant proche de la mer il pourrait profiter du vent marin qui était plus frai, son épaisse fourrure avait beau être agréablement douce, ici c'était une véritable torture. Nana était encore moins à l'aise à l'idée de ce rendez-vous sans son Figaro mais pour le bien de ce dernier elle n'avait pas le choix, et dû se résoudre à prendre un taxi local tirer par un lézard dont Ace lui avait parler. À cause de la réputation du café, le taxi la déposa un peu plus loin, la forçant à faire quelque pas à pied, une chance qu'elle aime la chaleur, cela allait parfaitement bien avec son style vestimentaire très dénuder, elle avait juste un voile sur la tête pour ne pas être victime d'une insolation.

Une fois arrivé au Sand Cofee, la rousse ne se sentait nullement bien, c'était pas vraiment le genre d'endroit où elle aimait se rendre, c'était bien trop malfamé, surtout qu'on avait beau dire que maintenant elle était pirate, c'était des pirates qui avaient tuer sa mère et réduit en cendre son île natale. Un ivrogne qui titubait devant l'endroit s'avança vers elle, essayant de parler en dégageant une forte odeur d'alcool, tentant visiblement de la séduire pour profiter d'un moment intime avec elle. Aucune chance. Mais une sorte de pigeon blanc lui permit de fuir la compagnie trop insistante du pochtron, il lui montra le chemin en volant. Nana n'avait aucune idée de qui était cet animal ni pourquoi il agissait ainsi, mais il lui avait permit de fuir, alors il n'y avait pas besoin de chercher plus loin. C'est alors qu'elle se retrouva devant un table où un homme très classe mais qui dégageait néanmoins une aura meurtrière se trouvait, d'ailleurs tous les regards étaient tournés vers lui. Vu qu'il n'allait pas dans le décor, il était surement l'homme envoyé par le gouvernement mondiale.

« Euh … vous êtes celui que je dois rencontrer ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un destin brisé [P.V Nana]   Dim 6 Jan - 22:55

InvitéInvité
avatar


« Euh … vous êtes celui que je dois rencontrer ?

Les regards noirs et insistant qui surveillaient le jeune homme à la barbe rasé bizarrement, changèrent, pourquoi ? parce qu'ils ne regardaient plus l'homme terrifiant rien que par sa présence, mais regardaient une femme. Une belle femme aux longs cheveux rouge flamboyant, non rouge sang, sa tenue n'était pas pour détourner leurs yeux pervers. Oui car chez les pirates, une femme qui entre dans leurs bars, n'était qu'un objet, un objet dont je vous laisse deviner l'utilité. Seul Lucci ne le regarda pas comme ça, entre une femme et un homme y n'avait pratiquement aucunes différences.

Le petit pigeon venait d'atterir sur l'épaule droite, il se secoua les plumes, comme sachant la suite des évènements. Lucci ne prit pas le temps de répondre à la question de la jeune femme aux cheveux rouges, il se leva, faisant face à la quinzaine de pirate qui étaient dans le Sans Cofee. Les bichets de bière furent posé, tout comme les bouteilles de Rhum. Lucci avait un regard froid, l'attention était tourné seulement sur lui, et c'est ce qu'il cherchait.

la tension montait dans le bar, le barman n'aimait pas du tout ça, regrettant d'avoir permis au deux nouveaux visiteur d'entrer. La jeune rouquine et le barman n'avaient aucune idée de se qui allait se produire. Beaucoup furent surpris, de voir la petite colombe-pigeon toussoter, comme préparant sa voix, ce qu'il faisait en réalité.

Une discussion top secrète va avoir lieu, toutes personnes surprise entrain d'écouter ou d'épier, sera considéré comme menacé potentielle contre le gouvernement, et sera exécuté ! Vous avez 30 secondes pour fuir

Des ricanements. Unique réponse. Aucune pirates n'étaient impressionné, ils se mouraient de la menace qui venait d'être exclamé, ils n'en avaient rien à faire était l'expression plus approprié tout en restant poli. D'ailleurs, un grand homme de couleur degaina son sabre, Il semblait en vouloir à l'agent spécial, où plutôt le grade de celui-ci. Dans un hurlement, il chargea donnant un coup de sabre au sommet du crâne, Lucci ne bougea pas, il prit l'attaqué de plein fouet, coupd'une puissance qui était sensé lui fendre la boîte cranienne. Rien ne se produisit, même le chapeau de l'agent Rob était intacte.

Mais... qui... qui s'est ce type ?

Les ricanements s'étaient estompé. Plus personnes ne disaient un mot. La peur était omniprésente, la haute estime qu'avait ces vermines pour elle même, descendait en flèche. Lucci quand à lui, ne dit qu'un seul et unique mot, dû moins un seul chiffre.

3

La panique gagnait le bar, les pirates s'enfuyaient en masse à la simple vue d'un cadavre, le grand homme noir venait de s'étaler sur le sol, le front perforée comme avec un revolver, mais l'action avait était trop rapide pour les yeux des pitoyables pirates, peut être la supernova avait pu voir, voir que dès que Lucci à prononcer le 3, son doigt de la main droite a était propulsé dans le front du pirate.

5 minutes plus tard, le bar était vide. Seul le barman était resté, Lucci le regarda avec un regard d'avertissement, signifiant "Si tu parles à qui que ce soit de se qui va se dire, tu finira comme lui". Hatori qui s'était envolé avant le combat, revenait sur l'épaule de son maître, qui s'était assit à nouveau. Hatori se remit à toussouter, préparant sa voix.

Excusez moi de ce contretemps, vous pouvez vous asseoir maintenant ! Je suis Hatori, et lui dit il en désigant Lucci il s'agit de mon maître, L'agent Rob Lucci. Inutile de te présenté nous connaissons ton nom.

Le corps du pirate noir jonchait toujours sur le sol, son sang coulait, les yeux ouvert, la langue pendante. Il n'avait vraiment plus rien d'impressionnant chez ce cadavre de pirate à 800 000 berrys.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un destin brisé [P.V Nana]   Lun 7 Jan - 0:46

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18131

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang

Rapide, simple et efficace


Ce genre d'endroit n'était vraiment pas fait pour elle, rien qu'en étant devant elle s'était demander pourquoi elle s'était laissée entrainer dans cette histoire, et une fois dedans elle regrettait son choix. Après l'ivrogne dehors, voilà les regards lubriques qui la déshabillaient du regard, pour la mettre à l'aise c'était complétement raté, tout son corps demandait à partir avant de de mains perverses ne viennent tâter sa peau. Rien que d'y penser elle sentait des frissons parcourir tout son corps tellement c'était dégoutant. Pour le coup Nana en voulait à ce bel et effrayant inconnu pour le choix de ce lieux de rendez-vous, surtout que les deux ne collaient en rien avec le décors, ni même la population de celui-ci.

L'inconnu ne prit d'ailleurs pas le temps de lui répondre, ce contentant de se lever dans un silence religieux, seul son regard froid ne disait long sur ses intentions. La rouquine se sentait encore moins à l'aise et soupira, sentant les ennuies arriver en même temps que la tension qui était presque palpable. C'est que l'infirmière détestait le combat et le sang, ironique quand on connaissait son pouvoir et sa faculté étrange à toujours se retrouver à combattre où qu'elle aille. Sa prime appétissante aidait fortement pour cela à son grand damne. En plus c'était pas n'importe qui qu'elle attirait, c'était souvent les amiraux, Akainu c'était même déplacé pour ses beaux yeux, même si c'était plutôt pour les faire fondre, c'était pas le genre de chose qu'on pouvait oublier facilement.

Là le pigeon tout blanc prit la parole pour sa plus grande admiration, oubliant presque l'immonde populace qui l'entourait, sauf que les paroles qu'il prononça l'inquiéta. Exécuté ? Avec le sang en horreur c'était vraiment pas la chose à faire, surtout que Figaro n'était pas à ses côtés pour la rassurer. Personne ne prenait ses paroles aux sérieux, c'était compréhensible pourtant Nana aurait aimer que oui, car elle sentait que ce n'était nullement des paroles en l'air. Même l'un d'eux se sentit d'humeur de faire gouter sa lame à l'homme au pigeon, voulant surement lui rappeler où il était et que les menaces n'étaient pas à balancer à la légère. Droit comme une statue, il se prit un coup mortel sans pour autant que ça lui fasse le moindre effet. La rousse était impressionnée, comme tous les autres.

En un mot, un tout petit chiffre, il avait réussir à faire fuir tous les forbans qui étaient venus se saouler pour évacuer le stresse des pillages, ou massacre. L'homme qui avait tenter de le tuer et qui c'était fait tuer à la place aidait aussi, augmentant la panique car personne n'avait rien vu venir. Même elle était pétrifié, son doigt c'était enfoncé dans son front comme dans du beurre, si rapidement, si facilement. Terrifiant. En peu de temps ce lieu d'alcoolique était vide, pourtant le barman était rester, ou il était courageux, ou il croyait stupidement que les deux allaient vidé ses réserves d'alcool. En ce qui concernait la rousse il n'aurait pas tout à fait tord. Qu'importe il s'était assit de nouveau, et elle fit alors de même. Encore une fois c'était l'oiseau qui s'adressa à elle.


« Oh ce n'est rien ne vous en faite pas, enchanté. Alors pourquoi le gouvernement mondiale vous envoie me rencontrer ? Je suis pas dans leur petit papier … d'ailleurs je suis plutôt sur liste noir ... »

Souriant, elle aurait bien dit qu'ils étaient là pour lui ôter la vie mais c'était si évident qu'elle ne jugea pas nécessaire de le dire. En tournant la tête et voyant le cadavre qui la regardait, Nana sentait son espérance de vie diminuer, pourtant elle n'avait pas peur, ça devrait arriver tôt ou tard de toute manière. Bien qu'il serait étonnant que le gouvernement se donne tout ce mal pour organiser un rendez-vous avec une simple supernova sortie de nulle part durant la guerre de Marinford.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un destin brisé [P.V Nana]   Lun 7 Jan - 20:48

InvitéInvité
avatar


« Oh ce n'est rien ne vous en faite pas, enchanté. Alors pourquoi le gouvernement mondiale vous envoie me rencontrer ? Je suis pas dans leur petit papier … d'ailleurs je suis plutôt sur liste noir ... »

Question inévitable, et bien plus que normale, le gouvernement avait bien évidemment prit contact avec la jeune supernova mais elle avait tu le pourquoi, attisant la curiosité, la poussant à sortir de la vigilance du Moby Dick, il ne voulait pas la tuer, certes, mais il n'empêchait que le marché qui à était envisagé, n'était pas des plus courant. Un vent brusque inondé la pièce, balayant la fine poussière de sable à travers la porte d'entrée, celui-ci se prit dans les cheveux de Lucci, qui instantanément suivirent le mouvement de la brise, transformé maintenant en veritable bourrasque.

Une porte qui se ferme. Un univers qui s'écroule. Le barman venait de réagir, de peur de leurs demandé leur autorisation, il avait prit l'initiative de lui même, et ferma la porte en bois dans un grincement mécanique que beaucoup pouvaient reconnaître entre mille. Mais le vent soufflant dehors, masquait le léger grincement. Lucci passa autre ce détail insignifiant, et regarda la jeune pirate aux longs cheveux rouges sanglant, un regard plutôt froid mais exempté de menaces, un regard avec une toute petite quonotation sympathique, trop petit et infime pour que la pirate puisse le voir sérieusement.

Hatori battait des ailes sans vouloir s'envolé, attirant l'attention sur lui et brisa le silence beaucoup trop pesant, sa cravate rouge gigotait, se secouant au rythme des battements d'ailes. 2 Minutes écoulés. Fin du battement.

Le Gouvernement Mondial fut mit au courant d'une certaine information qui démontrait que vous ne souhaitez pas rester pirate, je me trompe ? Nous vous proposons donc un arrangement
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un destin brisé [P.V Nana]   Lun 7 Jan - 22:49

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18131

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang

Bizarre, ais-je dis bizarre ? Comme c'est bizarre


Le vent qui rentrait dans le bar malfamé avait quelque chose de lugubre, faisant ressortir le silence lourd et inquiétant. Les pas du tenancier, le grincement strident de la porte mal graissé, montrant un manque d'entretien qui pouvait s'expliquer avec le nombre de bastons d'ivrogne qui devait avoir lieux ici, tout rendait l'ambiance pesante, comme si un crime allait bientôt avoir lieu. Nana commençait presque à ressentir une certain angoisse, le rital avait le visage bien trop sérieux pour qu'elle essaye de détendre l'atmosphère avec une phrase des plus inutiles. Heureusement, Hatori était là, avec sa petite agitation, la rouquine se sentait plus à l'aise et trouva même le moyen d'esquisser un léger sourire.

Ce que Hatori, ou plutôt Lucci par l'intermédiaire de l'oiseau la laissait quelque peu sans voix et pleine de question. C'est vrai qu'apprendre que le gouvernement mondiale était prêt à passer un marché avec un rookie aurait de quoi surprendre plusieurs pirates du monde, à commencer par tous son équipage. Ce qui l'étonnait le plus était que le gouvernement soit au courant du faite qu'être pirate n'avait jamais été son ambition, c'était effrayant, comment avaient-ils pu le savoir ? La rousse avait beau chercher elle ne voyait pas, un shichibukaï peut être ? À moins que ce soit une personne qu'elle ait rencontrer après la guerre et qui aurait des liens avec les membres de la justice sans qu'elle le sache.

Qu'est ce que le gouvernement mondiale pouvait bien lui vouloir ? Ce n'était qu'une simple pirate, ennemi juré de l'amiral Akainu, mais pirate quand même, bien que sa première prime la propulse au rang de supernova. Cela lui apprendra à faire un tour à Impel Down et attaqué Akainu à Marinford, mais au moins Ace était sauvé, Barbe Blanche avait peut être été sacrifié mais celui dont elle avait risqué la vie n'était pas mort, cela fallait tous les sacrifices. Même celui de sa propre liberté, car en participant à cette guerre, ses rêves d'être tranquille sur une île à écrire des ouvrages sur la piraterie était devenu impossible, à chaque fois qu'elle posait les pieds sur une île avec Figaro, les autorités lui tombaient dessus comme la misère sur le monde. Et ceux même si fauve géant n'était pas là pour effrayer la population de l'île.

Après ce qu'elle avait commit sans pensé aux conséquences de ses actes, c'était étonnant qu'on cherche à la contacter elle. De plus sa défunte mère avait plusieurs fois essayer de publier des romans discréditant le gouvernement mondiale et dénonçant leur bavure, grâce aux informations rapporter par le seigneur des pirates Gol D. Roger de son vivant. Peut être qu'enfaite les vieux du conseil des cinq étoiles voulait des informations sur le seigneur des pirates ou sur ce que sa mère savait sur les agissement douteux de la prétendu justice du monde. Il y avait tellement de supposition sur ce qu'ils voulaient que Nana ne savait plus où donner de la tête, son esprit devenant un véritable sac de nœud à lui faire exploser le cerveau.

« Non c'est vrai mais … Un arrangement ? Avec le gouvernement ? J'aurais jamais pensé qu'il me proposerait quelque chose … Le gouvernement est vraiment bien au courant des chose, quelle est la proposition ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un destin brisé [P.V Nana]   Mar 8 Jan - 21:04

InvitéInvité
avatar


Hatori, le petit pigeon ne lachait pas la jeune pirate des yeux, il essayait de la cerné, de comprendre comment elle réfléchissait, comment allait réagir à la suite de cette annonce. Elle fut troublé. Elle perdit le petit sourire au coin qu'elle arborait, cette nouvelle l'avait bel et bien secoué, rien de plus normale, apprendre qu'un Gouvernement Mondial qui la détestait, acceptait une négociation, une négociation pour lui permettre de retrouver une vie normale, sans aucun problème.

Elle fini par répondre, elle était désorienté, ne sachant la suite des événements. Elle croyait au piège, à l'arnaque. Elle n'avait pas si tort que ça de ce méfier, Le Gouvernement Mondial n'avait jamais proposé quelque chose à un pirate, sans avoir un ressentiment, une idée derrière la tête. Le barman, lui, écoutait sans vraiment comprendre. Il ignorait l'histoire de la jeune fille, il ignorait tout son passé, il ne voyait pas pourquoi elle était si choqué. N'osant dire un mot, il continuait d'essuyé le même verre depuis plusieurs minutes.

Lucci ouvrit un petit dossier de couleur rouge, qu'il venait de déposer délicatement sur la table en bois qui puait l'alcool et le moisi. Une petite étiquette à l'éfigie du logo de la marine était collé sur le côté en haut à gauche, de la quinzaine de pages qui formait le dossier de la supernova. En première ligne, le titre du dit sujet " Strange.D.Nana", Lucci se mit à le lire silencieusement, le calme était de nouveau de la partie. Chaque pages tournés étaient entendus par Nana, scruptant les moindres fait-et-gestes de l'assassin.

Hatori s'était poser sur la tête de Nana, parce que contrairement à son maître, ce petit pigeon blanc était très sociable, bien avant de le rencontrer, il lui arrivait souvent d'amuser lespetits garçons en mimant les actions des hommes ou femmes qui passaient devant lui, avec ses ailes qu'il bougeait comme si il s'agissait de bras. Hatori prit les cheveux de Nana, et fit un noeu avec ses cheveux sur son dos, donnant l'impression d'être une poule en chocolat.

Malheureusement Lucci avait terminé de lire, et le moment de "pause" était terminé. Se détachant des cheveux de la pirate, il rejoingnit l'épaule de son maître aux yeux froids, il s'échauffa la voix, encore une fois.

" Voici. Sur ordre du conseil, nous vous proposons ceci: " Nous retirons officiellement votre mise à prix, ainsi que votre rang de criminel mondial, si vous acceptez de nous livrer l'ancien corsaire Crocodile, ainsi que Baggy le clown. ou alors 2 autres pirates avec une mise à prix supérieur à 70 000 000 de berrys. Si vous ne souhaitez, ou ne pouvez pas répondre tout de suite, vous avez une journée pour vous décidez. L'agent Rob Lucci sera pendant ce laps de temps, à vous côté afin d'éviter toutes fuites. Il sera considéré au près du public comme votre garde du corps."

Lucci n'avait rien à ajouter, son avis ne comptait pas, et même si cela ne le plaisait pas beaucoup, il obeirait comme convenu. Hatori roucoulait évitant ainsi de revenir dans les ténèbres, sourd et insoutenable du calme plat.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un destin brisé [P.V Nana]   Mer 9 Jan - 1:01

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18131

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang

Entièrement nue


Le regard du pigeon blanc sur elle était pourtant très intense mais rien à faire, Nana ne s'en préoccupait pas, trop de question passait dans son esprit, essayant de trouver l'hypothèse la plus plausible quand aux idées du gouvernement mondiale la concernant. La rousse avait bien trop de chose que les autorités pouvaient essayer de négocier avec elle, mine de rien cette jeune fille sans histoire ou presque pouvait leur nuire sous bien des façons diverses et variées, ce qui rendait le raisonnement encore plus difficile. Si cela se trouvait, les cinq vieillards du conseil étaient juste de parfait sournois, en passant une négociation avec elle, peut importe qu'elle soit acceptée ou non, la rousse serait discrédité auprès de son équipage, ce qui ferait d'être une traitresse de la piraterie, ainsi elle serait persécuter par tous les autres. Fourbe comme technique pour éliminer quelqu'un.

Le papier rouge qui apparut dans son champs de vision lui provoqua momentanément un grand vide dans son esprit, il n'était pas très épais, mais un dossier de plus d'une dizaine de page lui était dédiée. Dans un sens, Nana se sentait violé dans son intimité, complétement nue devant lui sans pour autant être sûr de savoir ce qui composait ses pages. Comment le gouvernement avait-il pu avoir autant d'information sûr elle ? Mais surtout combien de personne avait pu poser leurs yeux sur ce qui détaillait sa vie ? Au moins la rousse pouvait se consolé en disant qu'ils avaient au moins fait l'effort de mettre un dossier à la couleur de fibre capillaire. Ils avaient de l'humour dans les hautes sphère de la justice auto-proclamé de ce monde. Mais le pire dans tous ça, c'était que sans gêné, le rital se mit à lire ce qui la concernait devant elle, ce qui la mit mal à l'aise d'être aussi exposée, ses yeux fixer sur le regard de Lucci et les pages qu'il tournait.

Hatori apaisa son cœur en se posant sur sa tête, ce qui dessina un radieux sourire sur les lèvres de la rouquine, qui le caressa contente d'avoir un peu de compagnie dans ce silence insoutenable. Nana s'amusa alors avec l'oiseau, le laissant jouer avec ses cheveux, et même de faire des nœuds avec ceux-ci, bien qu'elle accordait un soin tout particulier à ses derniers, car c'était important de prendre soin de sa chevelure, sinon on finissait chauve avant l'heure. Sauf que voilà, une fois les pages complétement lu, l'oiseau retourna sur son maitre pour continuer la discussion. Enfin elle savait ce qu'on lui voulait, la laissant sans voix, totalement choqué par ce que désirait le gouvernement mondiale. Crocodile et Buggy, deux compagnons qui avaient aidé à la libération d'Ace aux poings ardents, comment pourrait-elle essayer de leur faire quoique se soit après cela ? Même capturer d'autre pirate avec une prime aussi haute lui semblait impossible, c'était tout de même le niveau de Sanji la jambe de diable ! Contrairement aux pirates conforme à la tradition, la rousse n'aimait pas se battre et évitait autant que possible les affrontement.

« Eh … Euh … Hein ? Je devrais capturer des pirates ? Moi toute seule ? C'est … tellement étrange. »

Le silence s'installa de nouveau, même si Hatori en bougeait comblait le vide qui se créait dans l'air, même le barman qui essuyait ses verres ne faisait presque pas de bruit, comme s'il savait que s'il se faisait remarqué sa durée de vie serait recousit rapidement sans la moindre hésitation. Puis elle se sentit mal vis à vis de l'agent qui devait passer la journée en sa compagnie pour lui laisser le temps de réfléchir à la décision qu'elle allait prendre, sachant qu'il y avait une chance sur deux pour qu'après Lucci l'assassine. Lâchant un soupire à cette idée, elle esquissa un sourire amicale avant de reprendre la parole.

« Je suis désolée, à cause de mon indécision vous allez passer la journée avec moi … ça doit vous ennuyer plutôt qu'autre chose … Enfin pour une fois je peux me dire que j'ai un garde du corps, même si ce n'est pas la vérité ... »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un destin brisé [P.V Nana]   Mer 9 Jan - 13:37

InvitéInvité
avatar


Le temps d'un soupir, la tension s'appaisa. La jeune pirate abasourdie par une telle demande venant de la "bienveillante" justice mondiale, ne pouvait se résigner à décidé maintenant, il fallait du temps, du temps pour peser les pour et les contre, analyser la situation, trouver le traquenar si il y en avait un. Hatori semblait ravi, il avait un véritable coup de cœur vis à vis de cette jeune pirate, il tournait frénétiquement autour de sa tête, comme envoûté par sa chevelure flamboyante, poussant par moment quelques roucoulement ravi. C'était bénéfique pour la pirate rousse car Hatori serait une sorte de protecteur en cas de refus de celle-ci à la fin de la journée, Lucci est peut être un semi-monstre sanguinaire, mais il ne fera pas de mal à Hatori même si il doit enfreindre les ordres.

Lucci se leva, et prit la main de la pirate pour l'aider à se lever, tel un garde du corps attentionné. Même si la rouquine pensait que ce n'était valable que en public, elle se trompait, Lucci l'avait prit comme un ordre de mission, et s'investissait complètement dans ses missions. L'avantage c'est qu'il avait déjà le costume adéquate, pensant ainsi d'assassin professionnel à Garde du corps à titré (assasin).

Hatori virevoltait autour du cadavre, oui le cadavre que tout le monée avait oublié, ce cadavre qui commençait sa décomposition. Seuls les mouches ne l'avaient pas oublié, et arrivaient par vingtaine, créant un "bzzz" continu et vite insupportable. Lucci prit le cadavre d'une seule main, et frappa le sol dix fois, pas une fois de plus, pas une fois de moins, mais c'était plus subtile que ça, parce que ces coups dans le sol, personne ne pouvait le voir, la rétine humaine normalement constitué ne pouvait analyser l'action. Lucci disparu, et réapparu sans le cadavre quelques secondes plus tard, Lucci, venait d'utiliser le Soru, extrait du Rokushiki.

Le petit pigeon prenait place sur le sommet de la chevelure rouge de la supernova, c'était sa seconde place préféré après l'épaule de son maître. Hatori avait une expression ravi, il arborait un sourire avec son bec, tel un véritable humain. Lucci ouvrit la porte, après toutes ces longues minutes passés dans les ténèbres, les premières effluves de la lumière céleste, piquait les yeux fragiles de tous. Il fallut quelques secondes d'adaptation avant que l'effet s'estompe.

Lucci laissa le champs libre pour Nana, Hatori était toujours sur la tête de cette dernière, ne voulant sûrement pas descendre de si tôt. Lucci n'attendait que le moment où elle dirait l'endroit où il allait se rendre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un destin brisé [P.V Nana]   Jeu 10 Jan - 15:24

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18131

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang

Ennemie garde du corps


Une journée pour réfléchir à une décision capitale sur si elle devait ou non trahit son équipage était un délai bien trop court. Il lui aurait fallut plus pour demander des avis et en parler avec ses compagnons, surtout que pour une telle demande, un avis comptait beaucoup pour elle, celui de Dracule Mihawk. Oui il avait beau faire partie des Shichibukai, il était surement l'homme en qui elle avait le plus confiance, Nana le voyait comme le père qu'elle n'avait jamais eut depuis ce jour où il lui avait sauvé la vie et déposer sur les mers d'East Blue, pour ne plus souffrir de la cruauté du nouveau monde. Il ne s'était peut être pas revu avant la grande guerre de Marinford, mais jamais à aucun moment, la rousse n'avait cessé de penser à lui, comment oublier cet homme qui avait un regard aussi perçant comme s'il sondait votre âme.

Grâce à Hatori, l'infirmière du Moby Dick ne se prenait pas trop la tête, se disant qu'une journée c'était toujours mieux que rien, car cela aurait été bien pire de lui demandé une réponse immédiate. La pression lui aurait fait dire une réponse qu'avec le temps elle aurait surement regretté à s'en laisser mourir. À tourner autour de sa tête en roucoulant, il allait surement réussir à la faire rire avant la fin de la journée, avec toute cette pression sur ses épaules la rouquine en aurait bien besoin, sinon ses nerfs allaient bien finir par craquer à un quelconque moment. Depuis toujours, Nana avait toujours aimer les animaux, quand on née dans un royaume où règne un animal sacré le contraire aurait été étonnant, alors elle ne pouvait qu'apprécier l'oiseau si mignon avec sa cravate. En revanche c'était son félin de compagnie laisser au port pour profité d'un air plus frai qui risquait d'être jaloux de ce nouvel ami.

Tout à tout une main s'avança vers elle tendu presque chaleureusement. Surprise elle le regarda, ses yeux pourpres grand ouvert, avec un sourire timide, Nana la prit, cette main plus grande que la sienne et qui pourrait instantanément la tuer selon sa décision en fin de journée, et pourtant elle n'avait pas peur en la prenant. Hatori qui était l'animal de Lucci aidait beaucoup à avoir confiance. Une fois debout, l'agent du gouvernement prit le cadavre entouré de mouche vorace pour disparaître et ensuite revenir seul, sans le corps du pirate. C'était tant mieux, l'odeur de la mort n'était pas pour plaire à la rousse qui avait dû mal à supporter la vue de mort, cela nourrissait la folie de son esprit. Hatori se posant sur sa tête pour le bonheur de celle-ci, les trois étaient fin prêt à partir de ce bar de pirate où ils ne collaient pas à l'ambiance.

Il ouvrit la porte, laissant le soleil aveuglant les frapper en plein visage, les forçant un moment à plisser les yeux avant de faire un pas dehors. Une fois à l'extérieur, maintenant que les pupilles ne souffraient plus, les pirates qui avaient été chassés du bar attendaient, désirant reprendre leur beuverie pour se saouler et oublier qu'ils avaient fuit la queue entre les jambes. Il y en avait cependant moins qu'à l'intérieur au début. Observant l'horizon et le sable à perte de vue, Nana se mit à réfléchir, il fallait qu'elle trouve de quoi combler la journée sans pour autant que Lucci s'ennuie, ce qui paraissait compliqué, car comme elle ignorait tout de lui, impossible de savoir ce qu'il aimerait ou non. Elle lui proposa alors une idée simple et peu originale, mais il fallait bien commencer par quelque chose, aussi elle voulait son avis, puisqu'ils devaient rester ensemble toute la journée.

« Et si on en profitait pour visiter un des oasis réputer d'Alabasta et qu'on en profitait pour boire quelque chose dans un café beaucoup plus agréable que celui dont nous venons de sortir ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un destin brisé [P.V Nana]   Sam 12 Jan - 21:47

InvitéInvité
avatar


Chaleur. Chaleur étouffante. Alabasta n'était qu'un immense suna, un suna brouillard de milliers de petite fourmis, trop occupé pour remarqué les rayons du soleil qui faisait monter la tempà insoutenable. Lucci, ne bougeait pas, observant la jeune pirate du coin de l'œil, elle souriait. Hatori ne la lachait toujours pas, il ne pouvait se résigner à laisser cette tignasse couleur sang, tranquille. Donnant quelques coups de bec dans la chevelure sauvage de la supernova. Hatori, les yeux en étoiles, n'en pouvait plus. Contrairement que l'on pouvait croire, les plumes tenait chaud, et un faible petit être comme l'était le petit pigeon, ne l'avait pas supporter trop longtemps. Il tombait directement sur la chevelure de la jeune pirate. Un rire se fit entendre, un petit rire léger.

« Et si on en profitait pour visiter un des oasis réputer d'Alabasta et qu'on en profitait pour boire quelque chose dans un café beaucoup plus agréable que celui dont nous venons de sortir ? »

Tiens, cette Strange.D.Nana venait de mettre le doigt sur la seule chose matérielle que Lucci appréciait, la seule boisson que Lucci pourrait boire pendant des heures (façon de parler, bien sûr ). Mais bizarrement, il ne savait pas pourquoi, il avait tant d'affection envers cette boisson, c'etait peut être la cause de sa nature violente et sadique, même si il y avait très peu de chance pour que ça soit le cas. Lucci acquiesca en silence, un tour dans l'une des oasis de la ville ne fera pas de mal au pauvre acolite de l'assassin gouvernemental, qui cuisait à petit feu.

Lucci commença à marcher, il rythmait ses pas en balayant, la place d'un regard noir. Les gens effrayés n'essayaient pas de comprendre, ils s'écartèrent, mal à l'aise face à une personne si effrayante. Étant habitué à la visite de pirates, ils avaient l'habitude de ne pas les froissé, et donc ne posaient pas de questions. Lucci avait tout du capitaine pirate sans pitié, prenant une petite pause pour profité du royaume des sables. Lucci ouvrait la marche, mais suivait la supernova, c'était elle qui était sensé savoir où ils se rendaient. Donc il continuait de marcher, sous les roucoulements plaintif. Les cafés d'Alabasta se comptaient par centaines, et les oasis par dizaine, Nana avait des tonnes de choix.

Le soleil ne se retirait pas, le vent poussait toujours le sable à chacun de ses allé-et-venu, Lucci se demandait intérieurement comment on pouvait vivre ici, avec cette chaleur et cet poussière blanche s'écoulant comme dans un sablier. Cela ne dérangerait pas Lucci, tant que il lui était possible de tuer en toute impunité. Hatori roucoulait toujours, il avait entendu cet histoire d'oasis, ne pouvait plus tenir.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un destin brisé [P.V Nana]   Dim 13 Jan - 16:05

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18131

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang

Caresse mon corps de glaçons


La chaleur était presque étouffante, mais comme un lézard, la rouquine pouvait adapter la température de son corps passant de sang chaud ou froid. Enfin elle essayait, c'était bien plus dure, et elle subissait quand même la température et ce même si d'ordinaire elle préférait quand il faisait chaud que froid. Mais là, le soleil qui brûlait la peau était une torture. Son pauvre félin devait souffrir le martyre avec sa fourrure épaisse, c'est qu'il avait pas les poils ras le Figaro. Hatori aussi souffrait avec son plumage, qui après avoir fait des nœuds dans ses cheveux en donnant des coups de bec avait finit par s'écrouler sur sa tête, vaincu par la puissance des rayons du soleil qui l'avait presque cuit comme un poulet sur un grill de barbecue. La situation était très préoccupante, elle le prit alors dans ses bras, c'est qu'en restant sur sa tête, il serait plus proche du soleil, mieux fallait le mettre à l'ombre aux creux de ses bras, le recouvrant un peu avec des mèches de ses longs cheveux pour le protéger des rayons.

Nana était contente qu'il accepte ce qu'elle venait de proposé, surtout qu'il n'avait pas eut l'air de se forcer à accepter. C'était rassurant. Contente elle lui fit un grand sourire et le suivit de près, marchant à son rythme, essayant de résisté à l'insolation qui ne demandait qu'à la frapper pour la clouer au sol. À croire que le gouvernement avait choisit cet île pour être sûr que la pirate subisse des séquelles à cause du climat naturel, technique fourbe certes, mais qui peut être efficace. En marchant la rousse avait remarquer que les gens s'effaçaient au passage de Lucci, en lui jetant alors un regard, elle le trouva plus charismatique qu'effrayant. Continuant de marché, Nana regarda s'il n'y avait pas un coin tranquille avec un puits d'une oasis où l'on pouvait puiser l'eau sans souci. Au carrefour d'une rue, ses pas s'arrêtèrent une seconde pour observer les routes; et à sa droite au bout de la longue rue marchande, un grands puits siégeait sur une place.

Faisant signe à Lucci, elle commença à s'engouffrer dans cette rue bruyante où il y avait autant de boutique que d'étalage. Soudain une idée lui traversa l'esprit pour aider son nouvel ami à plume à mieux supporter l'infernal chaleur ambiante et les vents de sable qui agressaient ses plumes. Le bruit des clochettes tintèrent lorsqu'elle ouvra la porte d'une boutique, l'air ici était plus frais et elle en appréciait sa fraicheur avant d'aller voir le vendeur pour lui demander une tenue plus adapter à la vie dans le pays. Il lui apporta alors une tenue en tissu léger qui se mariait avec son physique, dans des couleurs pastel de violet et d'ivoire, avec un grand voile un peu plus épais en dégradé de blanc au violet sur les bords. Elle prit aussi un tissu pour Hatori, ça le protégerait mieux du soleil, puis elle ressortit. Si elle restait trop longtemps dedans, elle imaginerait Lucci avec les tenus d'homme du désert que possédait la boutique. Ça le changerait du tout au tout.

Puis maintenant qu'affronter le temps du désert était devenue plus facile, la rousse alla à l'oasis. Elle puisa l'eau de l'a source pour se rafraichir le visage mais également les jambes et la nuque avant de mouiller le tissu dans lequel l'oiseau avait enrouler pour l'humidifier et ainsi lui rendre plus supportable la température extérieur et le laissa boire à son aise tout ce dont il avait besoin. Tout de suite cette fraicheur prodigué par l'eau était très agréable, elle se sentait beaucoup mieux. Nana regarda alors Lucci en souriant et lui tendit l'eau qu'elle avait puiser, lui aussi devait souffrir de la chaleur même s'il ne s'en plaignait pas.

« Tu en veux un peu pou te rafraichir avant d'aller se poser dans un café ? D'ailleurs cette fois c'est toi qui choisis le lieu où on va prendre un verre ! »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un destin brisé [P.V Nana]   Lun 14 Jan - 0:26

InvitéInvité
avatar


Chaleur. la simple évocation de ce mot, nous rappelle des journées, des longues journées d'été entre amis à se prélassé sur un transat ou à faire les pitres dans l'eau d'une piscine ou d'un lac. Ici la chaleur avait une toute nouvelle définition, une définition que l'on peut comprendre reelement que lorsque l'on a subit. Cette définition est Souffrance. Et encore le mot était faible, comment pouvait-on vivre dans un pays où le soleil est plus puissant et omniprésent que n'importe quel pirate ou amiral. Un pays où chaque jour, les climats étaient les mêmes terriblement chaud le jour, terriblement froid la nuit.

Lucci, avait une très grande résistance à ce genre d'épreuve, le froid, le chaud, la fatigue, la douleur. Depuis son enfance, ils sont ses uniques amis, hormis Hatori son pigeon bien sûr. La chaleur ne lui faisait pas grand chose à vrai dire, mais il n'en était pas insensible pour autant, il transpirait peu, mais transpirait quand même. Enfin quelque chose que les hommes normaux et Lucci ont en commun, lorsqu'il fait chaud ou très chaud, il transpire. C'était quelque peu rassurant de pouvoir enfin le comparer à des êtres humains normaux.

Lucci vit la jeune supernova prendre dans ses mains, le petit pigeon blanc agent gouvernemental, le protégeant le plus possible des rayons du soleil. Lucci s'en réjouit antérieurement, accordant presque, et je dis bien presque, sa sympathie à la pirate. Mais en même temps, il ne la considéré pas comme une pirate. Pour lui un pirate est un être abjecte qui choisit de son plein gré, de voler, violer, tuer... sans limite et sans pitié. Elle n'était donc pas une pirate, du moins pour l'assassin, c'était comme ça.

Avançant toujours à travers la horde de civils mal à l'aise, Nana fit signe à l'assassin, eddlle tourna, il suivit. Elle deboula dans une rue encore plus bondé que la précédente, lui faisant signe d'attendre, elle entra dans une boutique, Lucci ne put entendre que la clochette annonçant l'entrée de la jeune femme, puis ensuite il resta seul à l'entrée, toujours d'un silence à tout épreuve, qui lui allait si bien. Dehors, le chahu généré par les boutiques et autres stands en tout genre ne desamplissait pas, Alabasta était aussi réputé pour être le Royaume qui ne dort jamais.

Il ne fallut à la jeune pirate qu'une dizaine de minutes avant de sortir de la boutique, elle avait changer de tenue, une tenue qui n'était pas moins aguicheur que la précédente, voir même plus. Le tissu contrasté de violet et d'ivoire, qui se coulait directement sur le corps svelte de la jeune pirate, comme se confondant avec celle-ci, n'était pas pour déplaire certains hommes qui détournait immédiatement le regard sur elle, fantasmant sur des scènes complètement improbable. Elle avait mit aussi un tissu pour son vieux acolite, ce qui n'était pas du luxe. Ils se remirent en route.

L'oasis n'était pas loin, et un petit quart d'heure de marche suffir pour l'atteindre. La supernova, qui n'avait pas remarquer qu'elle avait attiré pas mal d'hommes qui l'avait suivi depuis sa sortie du magasin, se baissa pour puisé de l'eau. Les petites secondes qui séparaient le moment où la jeune pirate se baissa, celui où elle puisa l'eau, et celui où elle se redresser passèrent comme au ralenti, les hommes un peu trop coulant tombaient comme des mouches sous les coups de Lucci, qui ne prenait "soin" de ne pas les tuer, malgré cela ils se rappeleraient toute leurs vies, le jour où le poing dévastateur de Lucci les a frappé.

Nana qui n'avait pas tout de suite remarqué les hommes gisant au sol, lui proposa de l'eau, Lucci ne se priva pas, adressant un hochement de tête respectueux en guise de merci. Pour une fois, il faisait en sorte que la jeune pirate ne se sente pas mal à l'aise, cela faisait selon lui, parti des attributions du rôle qu'on lui a confié pour cette mission.

« Tu en veux un peu pou te rafraichir avant d'aller se poser dans un café ? D'ailleurs cette fois c'est toi qui choisis le lieu où on va prendre un verre ! »

Lucci, la regarda dans les yeux, et pour la première fois lui répondit avec sa voix rauque et si ampli de mystère

" Nous nous y rendons dès maintenant !"

Elle sembla surprise, les yeux de celle-ci s'enfonçaient dans ceux de Lucci, l'assassin la prit "tendrement", enfin aussi tendrement qu'un grand sadique capable de tuer car il vous trouve trop faible peut le faire, et la posa "délicatement" sur son dos. Il frappa dix fois le sol avec son pied, avant de disparaître à une vitesse vertigineuse, il rebondissait dans les airs, seul le vent s'e écartant après le rebond permettait de savoir où il se trouvait.

Il réapparaîtra devant le "Italiano", un café très bien fréquenté où il est plutôt connu. Il déposa la jeune fille sur le sol, n'ayant sûrement pas comprit ce qui venait de se produire. Hatori lui roucoula, il se sentait beaucoup mieux maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un destin brisé [P.V Nana]   Mar 15 Jan - 18:56

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18131

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang

Téléportation !


[Attention : « eddlle tourna »]

Sa nouvelle tenue lui convenait bien mieux, bon elle était tout aussi légère, mais aussi plus transparence, avec juste un voile en plus sur la tête. L'insolation était évité mais les coups de soleil c'était pas encore ça, quand elle se sentirait cuire comme un pauvre homard qu'on ébouillante vivant, là peut être qu'elle prendrait conscience que son voile devrait recouvrir plus que sa tête et ses épaules. Il fallait tout de même admettre que cela restreindrait ses mouvements, et ça c'était insupportable, surtout pour quelqu'un qui avait pour habitude d'en être parfaitement libre. Comme Hatori qui pour se protéger et pas finir en poulet griller devait être recouvert d'un linge humide, l'empêchant de voler à son aise, mais pour ça, la chaleur étouffante s'en chargeait parfaitement bien sans avoir besoin de quelque chose qui bloque ses ailes. Ce pays, ou plutôt sa température pouvait être une véritable plaie pour ceux qui n'y était pas habitué, ainsi le pays n'avait pas beaucoup de garde armée partout puisque la nature constituait une défense. Maintenant qu'elle y était, Nana voyait plusieurs facteur qui faisait que Crocodile avait choisit ce royaume, et pas seulement pour une question de fruit du démon.

Sauf que sa nouvelle tenue n'était juste plus pratique pour supporter la chaleur, elle était aussi faite pour tous les voyeurs du coin, qui pouvait se rincer l'œil encore plus que d'ordinaire. La rouquine ne s'en rendait bien sûr pas compte, non pas qu'elle soit une aguicheuse en puissance, mais depuis petite elle préférait être à l'aise dans ses vêtements, donc les choses serrées ou qui recouvre trop de ses articulations n'étaient pas pour rendre la tâche facile à ses mouvements. C'est ainsi qu'elle c'était habituée aux tenues courtes dans l'age innocent sans penser aux conséquences, et maintenant il était trop tard pour qu'elle réalise la chose. Surtout qu'avec le temps, Nana pensait que c'était normal qu'on la regarde ainsi, pensant qu'ils faisaient tous de même avec les autres personnes. Et puis Lucci aussi attirait bien l'attention avec sa tenue peu conventionnel pour le pays, le noir c'était tout sauf judicieux quand le soleil tapait aussi fort, c'était une couleur qui l'attirait, comme des mouches sur du miel.

Nana était contente qu'il accepte son eau, même si bien sûr elle n'était pas à elle, toute souriante, elle fût bien surprise de voir que des hommes gisaient sur le sol et que des sectateurs semblaient effrayés. Il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre que c'était l'agent du gouvernement mondiale, momentanément chargé du rôle de garde du corps qui était responsable de leur état. Mais impossible pour elle de comprendre pourquoi il avait fait ça, son petit côté naïf l'empêchait de se rendre compte de tout ce qui la concernait la plupart du temps. Puis, une fois que les trois s'étaient enfin désaltérés, la rousse lui dit clairement que cette fois c'était lui qui devait choisir la prochaine destination, comme ça c'était sûr qu'il s'y détendrait pour boire un café. Du moins normalement. C'est alors que ce qu'elle pensait impossible arriva, Lucci prit la parole d'une magnifique voix masculine emplit de mystère, ses joues se teintèrent légèrement, son regard fixé sur lui totalement surprise.


« Oh quelle jolie voix ! »

Mais sa surprise ne s'arrêta pas là, loin de là ! Lucci l'attrapa avant de la déposer sur son dos, sans pour autant qu'elle lâche Hatori toujours bien serrer contre elle. Trop perturber pour se rendre compte de ce qu'il faisait, Nana n'arrivait même pas à fermer les yeux à cause du choc, qu'importe que le sable soit douloureux pour les pupilles puisqu'ils fendaient l'air grâce à la vitesse. Puis ils redescendit sur le sol. Là l'agent la déposa sur le sol devant un café italien, ce qui la fit sourire vu que Lucci devait très certainement être rital d'origine. Du moins son nom l'était en tout cas.

« Quelle rapidité ! Tu es vraiment impressionnant, et en plus bon goût un café réputé. »

Lui adressant un radieux sourire, Nana entra dans le café plus que charmant, il y avait du monde mais ce n'était pas bruyant pour autant, c'était juste vivant. Trouvant une table dans un coin un peu isolé avec peu de bruit ambiant, elle s'y installa suivit de Lucci et en profita pour retirer le linge qui recouvrait Hatori. Ici il faisait frai, il pouvait donc agir à sa guise. Un serveur arriva prendre leur commande, pour elle c'était du thé et une part de fraisier pour l'accompagner, laissant ensuite Lucci et Hatori passer commande, et il ne fallut pas beaucoup de temps pour que le serveur revienne avec leurs commande. Curieuse de nature, mais s'intéressant à cet homme troublant, lança la conversation.

« Dis moi je peux te poser une question ? Si tu veux pas répondre je comprendrais, mais je me demandais pourquoi tu étais un agent du gouvernement ... »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un destin brisé [P.V Nana]   Sam 2 Fév - 17:37

InvitéInvité
avatar


HRP:
Spoiler:
 

Les voilà entré dans "L'italiano", ce assez petit café qui était tout de même plutôt populaire dans le royaume et chez Lucci. La décoration du dit café était sobre, sans trop d'artifices, tout en restant classieux et jolie. Hatori lui ne s'était rarement senti aussi bien depuis son arrivée dans le pays, à peine les deux jeunes gens avaient franchit le seuil de la porte d'entrée, un vent frais ou plutôt le vent frais qu'il avait attendu arriva enfin, le rafraîchissant de sa légère brise. Il ne lui en fallut pas plus pour pousser un roucoulement de satisfaction. Roucoulement qui ne passa pas inaperçu pour les clients éparpillé dans la salle.

La jeune pirate ne perdit pas de temps, et s'installa à une table, Lucci bien évidement la suivit sans faire d'histoire. Et le petit pigeon se sentant bien mieux maintenant, reprit sa place favorite, c'est-à-dire la crinière sanglate imposante de la supernova, que si il se trouvait être un pigeon comme tous les autres, il aurait prit pour son nid. Mais heureusement pour elle, elle n'aura pas à maintenir des œufs de pigeon dans ses cheveux.

Nana commanda une tasse de thé, Lucci détestait cela, le café était comparable à du jus de fruits chaud, et bien sûr il n'y avait que d'infimes chances pour que Lucci s'abaisse à boire cette "boisson". Pour ceux qui ne saurait pas que Lucci ne buvait, hormis de l'eau, exclusivement du café, il pourrait avoir un choc lorsqu'une personne qui n'a rien mangé, commande à 2h de l'après midi, un café bien corsé et bien noir. Le serveur ayant sûrement l'habitude, s'en alla comme si de rien était.

« Dis moi je peux te poser une question ? Si tu veux pas répondre je comprendrais, mais je me demandais pourquoi tu étais un agent du gouvernement ... »

Le serveur qui avait malgré lui entendu la question, se braqua sur lui même, faisant tombéle café de l'agent gouvernemental, une faute qui pourrait en temps normale aurait pu s'arranger avec de simples excuses, mais dans ce cas présent, sa vie était réelement en danger. et bizarrement lui même en avait conscience. Lucci le fusila du regard, mais heureusement, il en resta là, lui ordonna de revenir avec un nouveau. Il se retourna ensuite vers Nana.

" Moi. Je suis né pour le devenir. C'est tout.

Il lui avait répondu avec son regard toujours aussi froid et menaçant, il n'avait rien à dire, et sa vie lui convenait parfaitement, il en était le maître, et la violence, et le sang lui convenait aussi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un destin brisé [P.V Nana]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Un destin brisé [P.V Nana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Fanfics?
» On ne contrôle pas le destin !
» Duo Nana Mouskouri ,Charles Aznavour
» 2ème entrainement de Nuage Brisé [PV Ombre du Crépuscule]
» Hasard ou destin? [Guenièvre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Sandy-