AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand un homme se pensait seul...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Quand un homme se pensait seul...   Dim 4 Nov - 20:34

InvitéInvité
avatar






Meat and beer, a new way of thinking.

Encore une dure journée était passée sur le rafiot du si terrible Barbe Noire. Enfin, ça dépend pour qui. Le géant San Juan Wolf se plaignant sans arrêt il avait surtout cassé les oreilles de toute la clique de joyeux lurons. A leur échelle, tout les membres de l'équipage s'était épuisé à la tâche, devant lutter contre les péripéties que pouvait donner Grand Line et présentement ils dégustaient tous un sympathique petit en-cas avant le souper.
Pendant qu'ils étaient concentrés sur leur repas, le géant remarqua une tâche à l'horizon. Une terre, enfin. Peu importe laquelle, même Marineford, Teach était décidé à y manger dans un bon vieux bar jusqu'à plus faim, au grand dam du barman! Reprenant momentanément du poil de la bête, ils se mirent tous à nouveau à leurs postes pour y parvenir dès que possible. Après deux heures, ils purent enfin poser pied à terre. Rien n'était meilleur après un long jour de combat avec la mer.

Tous. Ils étaient tous allés accompagnés Barbe Noire, aussi assoiffés et affamés que lui même si certains rechignaient à montrer des sentiments sur leurs visages. Le ciel était couvert, mais on pouvait déjà distinguer la lune qui commençait à prendre plus d'ampleur dans le ciel s’obscurcissant. Sans réfléchir, dès l'apparition d'un nom enclin à la boisson, ils s’engouffrèrent tous à l'intérieur de la bâtisse, s'accoudant à plusieurs tables, du fait de leurs carrures imposantes.
Puis le ballet incessant des chopes et des plats de viandes commença, tout comme certains regards horrifiés et la sueur toujours plus abondante du tenancier se demandant s'il devait fuir ou prier pour son âme. Teach n'eut plus la notion de temps, cela aurait pu faire moins d'une heure comme la moitié de la nuit, l'appétit vorace de chaque membre n'en finissant jamais, alors que le barman s'aidait de plusieurs traiteurs pour subvenir à leur besoins, qu'un homme entra dans le bâtiment.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand un homme se pensait seul...   Lun 5 Nov - 10:34

Styx H. HelgrindPirate de Barbe Noire
Pirate de Barbe Noire
avatar

Messages : 142


XXX
Une île dont il connaissait tous les moindres recoins. Une île de charbon, avec un volcan en son centre, imposant, dominant.
Ce dernier venait d'être visité par Helgrind, qui n'avait pas été déplu de la visite : Alors qu'il s'y rendait, il voyait de la fumée sortir des craquelures. Lorsqu'il était arrivé au sommet, il avait vu de la lave. Ce volcan était encore très actif, entraînant des coulées plus qu'habituelles, à en juger par le tas de cendres et de roche du côté est de l'île. Ca devait être un ancien village.
Puis, après ces belles émotions de mort et de souffrance, un gros grondement s'était entendu, non pas du volcan, mais du ventre du Diable.

Aussitôt dit, aussitôt fait. Il venait de descendre de la côte alors qu'il remarquait tout juste qu'il faisait nuit noire, mais bon, "les bars ça doit être ouvert la nuit" pensait Helgrind. Il avait remarqué également qu'un bateau pas des moins connus avaient amarré aujourd'hui au port : celui de l'Empereur des Ténèbres, celui qui avait le Fruit du Démon des Ténèbres, Marshall D. Teach, dit Barbe Noire.
Cela n'était pas sa préoccupation pour le moment, c'était de manger. En arrivant devant le bar, il perçut une grande agitation, et resta deux secondes pour constater. Il y avait 2 parties nettes dans celui-ci : au fond se trouvaient les hommes "normaux", et devant il y avait tous les subordonnés de Barbe Noire, et ce dernier honorait également le bar de sa visite.
Helgrind avança, doucement, et captait absolument tous les regards. Il restait une place au comptoir, à côté de Teach, mais cela ne l'impressionnait pas le moindre du monde. Ou du moins il ne laissait rien paraître. Il s'assit donc et commanda un plat au barman, apparemment déjà dépassé par toutes les commandes de l'équipage.
"Je ne répèterai pas deux fois, je vous préviens. Je veux ça."
Helgrind montrait un plat d'une des personnes, et le barman s'empressa de noter sur son bout de papier puis de disparaître en cuisine.
Le Diable entendit alors des choses qui ne lui firent pas plaisir de la part des grosses personnes de la table du fond :
"Hé toi, le gars qui vient d'entrer, faudrait enlever ton costume c'est pas Halloween !!! Hahaha ! Et pis t'as pas assez de tunes pour t'offrir une cape pas déchirée ?!!"
C'était la parole de trop. Helgrind se leva doucement, et courra très vite, vers la table des personnes qui l'avaient insulté, faisant mine de se téléporter. C'était des gens bourrés, mais chacun avec un katana.
"Quoi ?! Tu me cherches mec ?" disait le plus musclé.
Ce dernier se leva et brandit son arme, ainsi que toute sa tablée. Rapidement tout le bar vint se mêler de la discussion et forma un cercle autour de la table du conflit. Le Diable était debout, regardant ses adversaires.
"Ben alors t'as pas de couilles ? Viens te battre si tu es un homme !!"
"J'espère que ton âme soit tourmentée à jamais aux Enfers."
disait Helgrind, en soutenant son regard.
"Allez-y les mecs, tuez-le, ce n'est que ce qu'il mérite !"
Ses hommes se mirent à attaquer avec leurs katanas, devenant à la portée de l'Homme en Sang.



"Tornade de Sang !!!"
Le Diable se mit à tourner de plus en plus vite, déviant dans un premier temps toutes les armes braquées sur lui, essayant de le blesser, puis commença à attaquer. Les hommes atteints ne pourraient plus jamais être identifiés : ils se faisaient littéralement découper, envoyant de sang sur les murs, Helgrind essayant de ne pas trop en envoyer sur les membres de l'équipage de l'Empereur, ni sur ce dernier. Une marre de sang se formait au fur et à mesure qu'Helgrind découpait les personnes qui avaient voulu le tuer. Une fois toutes hachées, il s'arrêta et regarda celui qui l'avait insulté.
"3 parts !"
Le Diable se lança sur son ennemi, puis à sa portée lui assena un grand coup partant de son entre-jambe jusqu'à son coup. Enfin, il s'arrêta et décapita l'homme qui avait osé l'injurier.


Dernière édition par Styx H. Helgrind le Ven 16 Nov - 16:55, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand un homme se pensait seul...   Mer 7 Nov - 20:07

InvitéInvité
avatar






A bloody stranger

La soirée allait prendre des couleurs vives, mais la bande de joyeux lurons n'en savait encore rien; les gens trop occupés soit à les maudire entre leurs dents soit à pisser dans leurs frocs d'hommes virils ou bien encore à s'enfuir comme les petits grains de poussière squ'ils représentaient aux yeux des ambitions de Barbe Noire. Se dernier, maintenant assis au bar pour avoir plus vite à manger (selon lui) et être tout près des tonneaux de rhum qui ne demandaient qu'à être bu. Quand à un certain moment, un nouvel acteur entra sur le devant de la scène, passant outrageusement calme à côtés des hommes (et de la femme) de l'équipage du bellâtre ténébreux; il vint finalement s'asseoir aux côtés de Teach. L'ayant pris tout d'abord pour un suicidaire en lui ayant jeté auparavant un coup d'oeil parfaitement dédaigneux entre deux tartes. C'est alors que deux-trois gueux dans l'arrière salle se mirent visiblement à se foutre de sa pomme. Tout d'abord pouffant de rire dans son coin, notre ami put admirer la force combative du gamin lorsqu'il exécuta sans merci les malheureux qui l'avait injurié.

Le combat, ou plutôt l'altercation, fut de courte durée, il est venu à bout de tout les alcooliques en deux temps trois mouvements mais avec une pluie assez futile de sang. Par pur hasard ou par calcul, et fort heureusement pour cet homme, aucune goutte de sang ne vint se loger près de l'équipage de Barbe Noire. Il fallait tout de même le lui dire, à un petit rien il aurait volé bien loin... Mais comme l'avait déjà dit quelqu'un dans la mémoire de Teach; "il faut laisser sa chance à la jeunesse"... Il se leva donc, d'un pas lourd se retourna, regardit son équipage totalement insensible à la situation et se décida enfin à se poser devant le bain de sang dans le coin de la pièce. Finissant maintenant une agréable cuisse de poulet, il lança négligemment l'os fraîchement dénudé derrière lui et adressa un fort agréable juron au public dans son dos qui n'avait guère le droit d'augmenter le volume du bruit de fond lorsqu'ils étaient là, par la suite il se retourna vers l'invité.


- FERMEZ VOS GUEULES! Quant à toi, petit, il libre à toi de venger les petites insultes qu'on te portes mais il serait sage que tu fasses ça dehors à l'avenir. 'Pas qu'on soit choqués ni rien mais vu qu'on a déjà du sang sur les mains en général, on aime manger notre nourriture sans qu'il y en ai dessus. Enfin t'as de la chance, y a rien eu sur nous...



Dernière édition par Marshall D. Teach le Mar 13 Nov - 15:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand un homme se pensait seul...   Sam 10 Nov - 10:50

Styx H. HelgrindPirate de Barbe Noire
Pirate de Barbe Noire
avatar

Messages : 142


XXX
Helgrind regardait les morts par terre. Ils baignaient dans leur jus qui étonnament restait sur la scène et ne partait pas dans le sol du bar. Ils venaient de se faire éventrer puis décapiter par le Diable.
Puis le Maître des Ténèbres se leva de son siège et d'un coup le silence revint partout. C'était la première fois depuis le début de la soirée.
Juste après, Barbe Noire prit la parole :
"FERMEZ VOS GUEULES! Quant à toi, petit, il libre à toi de venger les petites insultes qu'on te portes mais il serait sage que tu fasses ça dehors à l'avenir. 'Pas qu'on soit choqués ni rien mais vu qu'on a déjà du sang sur les mains en général, on aime manger notre nourriture sans qu'il y en ai dessus. Enfin t'as de la chance, y a rien eu sur nous..."

Comment lui dire... Helgrind adorait par dessus tout Marshall D. Teach. Il voudrait tellement le rejoindre, assister à sa découverte du One Piece si un jour elle se réalisait. C'était le seul homme au monde qui devait comprendre Helgrind., qui lui donnait les moyens de l'aider dans sa quête de détruire la vermine qui hante la terre. Mais il se contenta de dire simplement :
"Oui je sais que vous avez du sang sur les mains, et partout d'ailleurs. C'est normal que vous n'en ayez pas eu sur vous, j'ai fait très attention à cela afin de ne pas déclencher votre fureur. Je ferai en effet cela dehors à l'avenir. Excusez-moi pour vous avoir dérangé."

Helgrind paraissait tout petit à côté du sinistre Barbe Noire. Il l'avait déjà vu dans les livres, ainsi qu'avec ses Fruits du Démon, mais en réalité cella produisait un autre effet, beaucoup plus grand et imposant. Il avait beaucoup de bijoux en or, qui s'assortissaient avec sa barbe. Le Diable adorait. Il avait même envie de s'agenouiller, mais il se dit qu'il était trop tôt. Il avait déjà eu le privilège de s'asseoir à côté de lui, et de lui parler, et il considérait cela comme un grand honneur car généralement quand il croisait des personnes il les tuait "tout simplement"
A l'intérieur, Helgrind était en adoration, mais comme à son habitude ne laissait rien paraître.


Dernière édition par Styx H. Helgrind le Ven 16 Nov - 16:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand un homme se pensait seul...   Mar 13 Nov - 15:30

InvitéInvité
avatar






Surprising supposition.

Teach ne savait pas pourquoi mais quelque chose clochait avec ce garçon. Sa tirade n'eut comme seul effet que de le faire s'excuser du mieux qu'aurait pu le faire un homme voulant rester viril mais en sachant où est sa place. Il avait d'ailleurs une apparence plutôt attrayante; vêtu de rouge et de noir, peu lui importait que le sang ruisselle sur lui. Barbe Noire n'arrivait pas à déduire pourquoi un tel homme agissait comme ça... La situation habituelle fut qu'il aie mis en garde de son arme le yonkou, suant à grosse goutte peut-être mais il lui aurait tenu tête, là il s'excusait carrément et disait même qu'il ne recommencerait plus, à la manière d'un gosse devant sa maman... Un gosse face à sa mère. Le cerveau de Teach eut un déclic. Est-ce que cet homme l'admirait?! D'un seul coup, toutes ces actions prirent sens! Mais encore fallait-il que notre ami bedonnant aie vu juste. A peine quelques secondes d'un calme d'apparence pesant s'était écoulées pendant ce temps, hors de ses pensées. Ses membres toujours entrain de rire, n'ayant aucunement peur des loques présentes dans le bar. Barbe Noire brisa ce pseudo-silence avec sa supposition, sans détours.

- Mon esprit me joue des tours ou bien tu agit comme face à ta mère? Tu m'adorerait tant que ça, petit? Zehaha! Soit c'est ça, soit t'es qu'une foutue poule mouillée! Aie au moins le mérite de me le dire, je te promet de t'épargner, si tu as peur de moi. Tu m'es trop amusant pour te frapper. Zehahahaha !

D'apparence tout guilleret avec son sadisme habituel, Teach n'en était pas moins très intéressé par ce gamin. Jusqu'alors peu de personnes n'avaient jamais éprouvé de l'admiration pour lui, une partie des membres de son équipage seulement. Si tel était le cas, cet énergumène pourrait faire un allié de choix, surtout vu comment il se débrouillait avec son katana et ce qui semblait être un fruit du démon qui pouvait le faire se mouvoir rapidement... Seul l'avenir le lui dira, mais il attendait avec impatience la réponse que lui donnerait son interlocuteur.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand un homme se pensait seul...   Mar 13 Nov - 18:43

Styx H. HelgrindPirate de Barbe Noire
Pirate de Barbe Noire
avatar

Messages : 142


XXX
Décidément aujourd'hui le Diable passait une merveilleuse journée. D'abord il avait vu le Maître des Ténèbres, s'était assis à côté de lui, ce qui n'est pas donné à tout le mone, et enfin il lui parlait ! Cela n'était absolument pas donné à tout le monde. Il avait également utilisé sa technique favorite sur des types absolument impuissants, et enfin il avait du sang sur ses habits, ce qu'il adorait. Par un fait étrange sur la cape le sang coagulait très peu, lui permettant de rester sur la cape jusqu'à qu'il tombe en restant rouge vif, la couleur préférée de Helgrind.
Apparement Babre Noire voulait le jauger, voir ce qu'il valait, et imposait une épreuve morale au Diable, qui pesait parfaitement ses mots et savait mettre les émotions qu'il fallait sans pour autant les montrer explicitement.

Après quelques secondes de silence, Teach avait repris en disant d'une voix ténébreuse :
" Mon esprit me joue des tours ou bien tu agit comme face à ta mère? Tu m'adorerait tant que ça, petit? Zehaha! Soit c'est ça, soit t'es qu'une foutue poule mouillée! Aie au moins le mérite de me le dire, je te promet de t'épargner, si tu as peur de moi. Tu m'es trop amusant pour te frapper. Zehahahaha !
Ce que disait le Maîtes des Ténèbres touchait au plus profond Helgrind. Il se rappelait encore le Manoir... L'expression de ses faux parents qui lui apprirent la vérité le jour de ses 16 ans, Leur expression lorsqu'ils virent leur "fils" brandir Shadow...
"ASSEZ !!!!"
D'un coup le bruit cessa une nouvelle fois dans le bar. Sa voix extrèmement grave et caverneuse avait fait un écho et avait retenti telle sorti de nulle part. Il sentait ses yeux s'emplir de sang, puis ce dernir se déverser sur l'iris, qui, comme il l'avait déjà vu, donnait des impressions de mouvements dans ses yeux sans pour autant lui troubler sa vue.
Puis pris d'un élant de courage, il lança à Barbe Noire de sa voix grave :
Ma mère a été tuée par ceux qui se prenaient pour mes parents adoptifs. Ceux là je les ai tués. Alors non, je n'ai pas ce comportement-ci avec vous, bien que je vous admire, mais Maître des Ténèbres ou pas je ne peux et je ne sais avoir ce comportement !

Il fallut un grand effort à Helgrind pour se maîtriser. Il ne pouvait pas supporter que l'on parle de son enfance ou de ses parents. S'il ne se maîtrisait pas, il aurait provoqué la Tornade de Sang, mais sachant que Barbe Noire est un Yonkou, il l'aurait évité et aurait aisément blessé, voir tué le Diable sans aucun soucis, ni aucun remords.
Il ne pouvait se rsquer à ce geste qui lui coûterait la vie, même pour son honneur. Il devait rester calme et il comptait sur Barbe Noire pour ne pas en remettre une couche, bien qu'il pensait que ce ne serait pas le cas.


Dernière édition par Styx H. Helgrind le Ven 16 Nov - 16:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand un homme se pensait seul...   Jeu 15 Nov - 9:56

InvitéInvité
avatar






Guts. That guy has!

Barbe Noire admirait la scène. Enerver les gens était un de ses passes-temps favoris et là, force était de constater qu'il avait encore réussit son coup. Il souriait, montrant ses dents, les poings serrés au cas où l'invité ne serait plus raisonnable; ce qui ne les auraient arrangés, ni l'un ni l'autre. Ainsi ce gamin était une âme en peine, ses parents étant visiblement assez secret et meurtriers. A cet instant Teach pensa qu'il avait eu pire de ce côté, tout simplement parce que c'est son père qui avait voulu le tuer et pas l'inverse, mais là n'était pas le moment... Il leva sa main gauche, déplia ses doigts et se gratta négligemment la barbe. Du coin de l'oeil il remarqua que Lafitte et Doc Q les regardaient, visiblement attirés par la beuglante qu'avait poussé l'homme en rouge et noir. Burgess et Catarina quant à eux pouffaient, tandis que les autres étaient tout aussi insensible à la scène. Barbe Noire refixa ses yeux sur le petit, après n'avoir écouté que la deuxième partie de ses paroles. Il remarqua qu'il avait la main serrée autour de son katana.

- Zehahahaha... Tu as du cran, petit. C'est indéniable, mais je te conseille de ne pas faire usage de ton arme sur moi, surtout si tu m'admire, comme tu dis. Je me fiche éperdument de ta triste enfance. Tout ce qui m'intéresse s'est de savoir si tu es digne de me rejoindre ou pas; car vois-tu, les gens fidèles sont difficiles à dégoter. Après avoir vu tes talents de boucherie, que dirais-tu de cette offre? Pourquoi ne pas rejoindre ma cause, mon but et régner à mes côtés sur ce monde?!

A nouveau une période de silence mal à l'aise s'installa. Les autres personnes dans le bar étaient pétrifiées par ce que Teach venait de dire, ainsi cet homme dont ils se foutaient de son style vestimentaire allait rejoindre le pire équipage du monde? Ils avalèrent tous leur salives, priant pour que ce type en rouge n'aie pas entendu leurs langues de vipères. Personne n'osait se lever et s'encourir, de peur de briser le silence et s'attirer les foudres, ou plutôt les séismes de l'énorme homme qui se tenait au milieu du bar. L'équipage de ce dernier avait aussi fait grand silence maintenant. Tous regardaient leur capitaine et le petit en face de lui pour connaitre le fin mot de l'histoire. Eux aussi redoutaient peut-être de briser ce calme apparent. Après quelques secondes qui semblaient des heures, le gamin se décida à parler...

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand un homme se pensait seul...   Ven 16 Nov - 17:17

Styx H. HelgrindPirate de Barbe Noire
Pirate de Barbe Noire
avatar

Messages : 142


XXX
Alors que Barbe Noire parlait, Helgrind se rendit compte d'une chose : depuis le début de l'entretien avec le Maître des Ténèbres, il avait la main sur le pommeau de Shadow, son katana de l'Obscurité, qu'il avait trouvé sur son île natale, Pluton.
Il préférait cependant cela. On était jamais trop prudent. Surtout avec Barbe Noire qui pouvait l'attaquer à moment où à un autre, bien qu'il n'ait pas vraiment de raison...

À présent Helgrind écoutait les paroles de la grosse personne en face de lui :
"Zehahahaha... Tu as du cran, petit. C'est indéniable, mais je te conseille de ne pas faire usage de ton arme sur moi, surtout si tu m'admire, comme tu dis. Je me fiche éperdument de ta triste enfance. Tout ce qui m'intéresse c'est de savoir si tu es digne de me rejoindre ou pas; car vois-tu, les gens fidèles sont difficiles à dégoter. Après avoir vu tes talents de boucherie, que dirais-tu de cette offre ? Pourquoi ne pas rejoindre ma cause, mon but et régner à mes côtés sur ce monde ?!

La première partuie de la réponse était évidente. Barbe Noire n'avait pas que cela à faire d'écouter chacune des personnes qu'il croise.

Non !
Barbe Noire lui demandait de rejoindre son équipage ? Le seul qu'il avait jamais eu avait été celui qui l'avait amené jusqu'à Grand Line, que d'ailleurs Helgrind avait massacré dès le premier pied mis sur la première île. Là ce serait un peu différent. Ce n'était absolument pas un équipage de pacotille, et le Diable ne le terrasserait pas comme ça.
Il ne le terrasserait pas du tout.
Pour lui, c'était l'occasion de sa vie. Il pourrait enfin réaliser son but, aux côtés du Futur Roi des Pirates !
Finalement ces dures années d’entraînement avec Maître Akakdori lui permettaient de rejoindre Barbe Noire ?! Helgrind se promit que s'il revenait sur son île natale, il le serrerait dans ses bras, chose qu'il n'avait jamais fait à personne, ou il lui creuserait et lui mettrait des fleurs sur sa tombe si jamais il était mort.

Dans l'excitation Helgrind n'avait même pas vu que toutes les personnes du bar s'étaient maintenant toutes tues en entendant que Barbe Noire lui proposait de venir sur le Radeau, et de le seconder. Elles avaient toutes des têtes à mourir de rire, chose que malheureusement Helgrind n'avait encore jamais fait.
Le silence était lourd, même pesant. Ne faisant pas durer le suspense plus longtemps, Helgrind répondit :
"Je serais à vos côtés lorsque le monde sera à vos pieds."
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand un homme se pensait seul...   Mer 21 Nov - 20:35

InvitéInvité
avatar






Another one is coming with us!

Il était amusant pour Teach de pouvoir toujours surplomber de sa taille et de sa corpulence toutes les personnes qu'il avait pu rencontrer dans sa longue vie. Bien sur il subsistait toujours quelques exceptions comme les géants ou des ennemis tel que Sengoku, mais lorsque viendrait l'heure de son règne il ne doutait pas, non, il savait même, de toute son arrogance, que tous seraient à genoux devant lui. Peu importait le temps ou même, à la limite, les petits imprévus. Depuis des années il avait mis en pratique l'adage populaire très connu; "Tout vient à point qui sait attendre". Pour le pouvoir il savait attendre patiemment, dans son trou. Maintenant qu'il le possédait enfin, il ne comptait plus attendre, que du contraire. Il voulait s'étoffer, agrandir ses bases. Ensuite Grand Line, le Shin Sekai, puis avec le One Piece, le monde fléchirait sous son poids! Barbe Blanche était mort, seul restait trois yonkous qu'il rejoindrait bien assez tôt puis qu'il détruirait. Son rêve, ce pourquoi il vivait prenait déjà forme sous ses yeux. A l'égal de la pauvre populace de gueux imbibés d'alcool qu'il avait en face de lui et qui pissaient presque dans leurs frocs! Tout le monde allait les imiter et ça ce n'était pas pour lui déplaire à lui, l'homme qui n'aura pas seulement les richesses mais contre qui la marine ne pourrait rien...

Ses désirs mégalomaniaques devaient donc d'abord être appuyés et ce par tout les hommes aussi fidèles et forts qu'il pouvait observer. Bientôt, après les hommes, la course sur l'autre partie de Grand Line, son futur paradis prendrait place et l'idée d'y être annoncé vainqueur d'office sonnait déjà à ses oreilles comme une tarte au goût inégalé! Son équipage de taulards avait beau être indisciplinés, au plus il recrutait d'admirateurs, au mieux la cohésion pourrait s'améliorer. C'est un esprit fort qui gouverne avec les esprits forts, en l’occurrence, ce petit était bien partit. Il était pile poil sur la longueur d'onde de Teach, il serait facile de l'ajouter à l'équipage sans grandes vagues.


- Bien, j'aime entendre ça. Zehahaha! Alors bienvenue, tu seras à la bonne place pour voir ce mode changer comme je l'entends! Et les épaves comme celles qui sont ici se multiplieront bientôt partout dans le monde. Un nouveau genre de Seigneur des Pirates va naître! N'en déplaise à la marine impuissante et aux yonkous pantouflards! Zehahahahahahaha !

L'esprit comme profondément amusé par ses propres paroles, imitant l'effet de l'alcool, Son rire n'en finit plus. Une longue minute passa jusqu'à ce que tout son souffle fut évacué de ses poumons. Ensuite il fixa encore l'assemblée, regardant chaque visage pour y imprimer la peur. Terminant le tour de la salle il fit signe à ses compagnons d'embraquer tout ce qu'il pouvaient. Puis il passa à côté d'Helgrind, son sourire carnassier fendant son visage, et lui souffla comme on chuchoterait une berceuse à un enfant.

- Détends-toi, sort ton épée et déchaîne-toi. Laisse en vie le barman et deux poivrots. Ensuite rendez-vous au Radeau...

Ensuite il passa son chemin, suivit de toute sa clique. Les événements récents lui donnaient envie de chanter, danser, trépigner comme le ferait un enfant ayant reçu son cadeau de noël. Il craqua ses doigts puis comme revigoré continua à rire encore pendant que derrière il entendait déjà des bruits plus qu'amusants.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand un homme se pensait seul...   Sam 24 Nov - 12:59

Styx H. HelgrindPirate de Barbe Noire
Pirate de Barbe Noire
avatar

Messages : 142


XXX
Après sa petite phrase très expressive, le Maître des Ténèbres songea, parfois avait même de la joie dans les yeux, puis finalement dit :
Bien, j'aime entendre ça. Zehahaha ! Alors bienvenue, tu seras à la bonne place pour voire ce monde changer comme je l'entends ! Et les épaves comme celles qui sont ici se multiplieront bientôt partout dans le monde. Un nouveau genre de Seigneur des Pirates va naître ! N'en déplaise à la marine impuissante et aux yonkous pantouflards ! Zehahahahahahaha !

Cette longue tirade de son Maître lui provoqua une grande cascade d'émotions. D'abord la fierté de faire partie de l'équipage du futur Seigneur des Pirates, puis la joie : il avait enfin les moyens d'accomplir son rêve, d'exterminer la misérable population humaine ! Il était désormais avec quelqu'un sur la même longueur d'onde que lui, voulant assouvir le monde !
Alors que le rire de Barbe Noire continuait de résonner dans le bar, devenu silencieux, Helgrind réfléchissait, il pensait à son avenir sur le bateau de son capitaine, à ses nouveaux compagnons qu'il ne connaissait pas, à sa future vie pleine de pouvoir et de peur...
Quand enfin le rire de Teach s'arrêta, un silence de mort rôdait dans le bar. Ce dernier s'amusait à faire peur aux gens. Lorsque vint le tour de Helgrind, d'être dévisagé, Le Diable leva la tête vers son Maître et le regarda dans les yeux, qui semblait ne pas être étonné de sa réaction. Barbe Noire se détourna et fit un signe à son équipage, qui commença à se lever et à prendre tout ce qui était intéressant pour eux, puis à partir. Alors le Maître des Ténèbres passa devant Helgrind, et, s'arrêtant un instant, il lui souffla :
Détends-toi, sort ton épée et déchaîne-toi. Laisse en vie le barman et les 2 poivrots. Ensuite rendez-vous au Radeau....

Cette petite phrase parvint au cerveau du Diable très rapidement, qui, indépendamment de celui-ci, avait éveillé la colère de ce dernier. Alors que Teach quittait les lieux, Helgrind passa à l'action. L'Homme en Sang prit les personnes dont son Maître avait parlé et les emmena en lieu sûr, puis commença à se déchaîner. Il sentait ses yeux s'emplir et sa force se décupler sous l'effet de l'adrénaline.
Dans la soirée, il avait remarqué qu'un vent assez fort était présent à la fois en altitude, car il faisait se déplacer les nuages rapidement, et au sol, il faisait tourbillonner ses cheveux. Helgrind se déplaça jusqu'à proximité de ce qui semblait être une mairie, et invoqua sa plus puissante technique de combat :
Tornade de Sang !!

La mairie s'effondra dans un vacarme assourdissant. Les débris, qui volaient de partout, que ce soit des papiers, de la poussière, ou encore des matériaux assez légers. Ce fut assez pour permettre à Helgrind de maîtriser le sens des vents, se plaçant à un endroit stratégique pour les faire tourbillonner. L'effet fut immédiat. Unissant les vents d'altitude, en sens contraire des autres, et le vent au ras dus sol qui tourbillonnait, les deux se rejoignirent. Une tornade avait été provoquée autour du Diable, qui maîtrisait les vents en régulant leur vitesse et leur direction avec son katana, Shadow, qui ne se voyait pratiquement pas malgré la pleine lune.
Quelques minutes après, la ville était détruite. Il ne restait plus que des débris et la tornade. Le Diable arrêta celle-ci, son exercice le plus périlleux, car il demandait beaucoup d'efforts, et surtout une adresse extrême. Il réussit à rétablir les vents comme il le fallait et alla à un endroit spécifique de la ville, où il avait repéré une habitation luxueuse, qu'il avait pris garde de ne pas détruire. Il défonça la porte et vola tout l'or et les pierres précieuses qui se trouvait à l'intérieur, tout l'argent, et toutes les choses qui pourraient servir un jour. Après s'être servi, il retourna vers les 3 personnes sauves et leur donna un peu d'argent, à vue de nez 100 000 Berrys, et devant leur mines ébahies il leur dit :
J'obéis aux ordres, rien de plus. Vous prendrez la seule embarcation qui reste pour quitter cette île et vous vous reconstruirez une vie ailleurs. Maintenant disparaissez.

Avec leur argent, les 3 personnes partirent en vitesse. Clair net et précis, c'est ainsi qu'il donnait ses ordres à des civils. Helgrind retourna donc au port à pleine puissance, et s'arrêta devant le radeau et vit Barbe Noire et son équipage en train de l'observer avec minutie, le comparant aux dégâts qu'il avait causés...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand un homme se pensait seul...   Sam 24 Nov - 12:59

Styx H. HelgrindPirate de Barbe Noire
Pirate de Barbe Noire
avatar

Messages : 142


XXX
Après sa petite phrase très expressive, le Maître des Ténèbres songea, parfois avait même de la joie dans les yeux, puis finalement dit :
Bien, j'aime entendre ça. Zehahaha ! Alors bienvenue, tu seras à la bonne place pour voire ce monde changer comme je l'entends ! Et les épaves comme celles qui sont ici se multiplieront bientôt partout dans le monde. Un nouveau genre de Seigneur des Pirates va naître ! N'en déplaise à la marine impuissante et aux yonkous pantouflards ! Zehahahahahahaha !

Cette longue tirade de son Maître lui provoqua une grande cascade d'émotions. D'abord la fierté de faire partie de l'équipage du futur Seigneur des Pirates, puis la joie : il avait enfin les moyens d'accomplir son rêve, d'exterminer la misérable population humaine ! Il était désormais avec quelqu'un sur la même longueur d'onde que lui, voulant assouvir le monde !
Alors que le rire de Barbe Noire continuait de résonner dans le bar, devenu silencieux, Helgrind réfléchissait, il pensait à son avenir sur le bateau de son capitaine, à ses nouveaux compagnons qu'il ne connaissait pas, à sa future vie pleine de pouvoir et de peur...
Quand enfin le rire de Teach s'arrêta, un silence de mort rôdait dans le bar. Ce dernier s'amusait à faire peur aux gens. Lorsque vint le tour de Helgrind, d'être dévisagé, Le Diable leva la tête vers son Maître et le regarda dans les yeux, qui semblait ne pas être étonné de sa réaction. Barbe Noire se détourna et fit un signe à son équipage, qui commença à se lever et à prendre tout ce qui était intéressant pour eux, puis à partir. Alors le Maître des Ténèbres passa devant Helgrind, et, s'arrêtant un instant, il lui souffla :
Détends-toi, sort ton épée et déchaîne-toi. Laisse en vie le barman et les 2 poivrots. Ensuite rendez-vous au Radeau....

Cette petite phrase parvint au cerveau du Diable très rapidement, qui, indépendamment de celui-ci, avait éveillé la colère de ce dernier. Alors que Teach quittait les lieux, Helgrind passa à l'action. L'Homme en Sang prit les personnes dont son Maître avait parlé et les emmena en lieu sûr, puis commença à se déchaîner. Il sentait ses yeux s'emplir et sa force se décupler sous l'effet de l'adrénaline.
Dans la soirée, il avait remarqué qu'un vent assez fort était présent à la fois en altitude, car il faisait se déplacer les nuages rapidement, et au sol, il faisait tourbillonner ses cheveux. Helgrind se déplaça jusqu'à proximité de ce qui semblait être une mairie, et invoqua sa plus puissante technique de combat :
Tornade de Sang !!

La mairie s'effondra dans un vacarme assourdissant. Les débris, qui volaient de partout, que ce soit des papiers, de la poussière, ou encore des matériaux assez légers. Ce fut assez pour permettre à Helgrind de maîtriser le sens des vents, se plaçant à un endroit stratégique pour les faire tourbillonner. L'effet fut immédiat. Unissant les vents d'altitude, en sens contraire des autres, et le vent au ras dus sol qui tourbillonnait, les deux se rejoignirent. Une tornade avait été provoquée autour du Diable, qui maîtrisait les vents en régulant leur vitesse et leur direction avec son katana, Shadow, qui ne se voyait pratiquement pas malgré la pleine lune.
Quelques minutes après, la ville était détruite. Il ne restait plus que des débris et la tornade. Le Diable arrêta celle-ci, son exercice le plus périlleux, car il demandait beaucoup d'efforts, et surtout une adresse extrême. Il réussit à rétablir les vents comme il le fallait et alla à un endroit spécifique de la ville, où il avait repéré une habitation luxueuse, qu'il avait pris garde de ne pas détruire. Il défonça la porte et vola tout l'or et les pierres précieuses qui se trouvait à l'intérieur, tout l'argent, et toutes les choses qui pourraient servir un jour. Après s'être servi, il retourna vers les 3 personnes sauves et leur donna un peu d'argent, à vue de nez 100 000 Berrys, et devant leur mines ébahies il leur dit :
J'obéis aux ordres, rien de plus. Vous prendrez la seule embarcation qui reste pour quitter cette île et vous vous reconstruirez une vie ailleurs. Maintenant disparaissez.

Avec leur argent, les 3 personnes partirent en vitesse. Clair net et précis, c'est ainsi qu'il donnait ses ordres à des civils. Helgrind retourna donc au port à pleine puissance, et s'arrêta devant le radeau et vit Barbe Noire et son équipage en train de l'observer avec minutie, le comparant aux dégâts qu'il avait causés...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand un homme se pensait seul...   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Quand un homme se pensait seul...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand un homme a honte de lui, il est impitoyable pour les autres. [PV Take et Shy]
» PAS DE FAUX RHUM , SANG , KAKA , KOK .......
» Quand un homme se prend pour dieu, mieux vaut lui ramener ses pieds divins sur terre. [Mission S][Feat Misory]
» Vous voyez, quand un homme et une femme partagent une délicieuse étreinte ...
» Quand un playboy est triste! [SEUL]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Autre îles-