AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un sabre d'exception, une chevelure ensanglantée, et des géants. [Pv Nana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Message
MessageSujet: Re: Un sabre d'exception, une chevelure ensanglantée, et des géants. [Pv Nana]   Ven 18 Jan - 1:05

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18131

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang

Frustration, quelle femme avec un minimum de goût ne serait pas frustrer d'être entourer d'autant de bel étalon à porter de main qui s'amusait avec ses sens de luxure sadiquement comme pour la torturer sur ses désirs inavouable. Quand elle regarda le visage de Kojiro une sorte de frisson lui parcouru l'échine. Une sensation étrange la perturbait, un mélange de peur et de trahison, impossible de tout comprendre. Plus ses yeux fixait le sourire qu'il avait sur les lèvres et plus ce sentiment étrange grandissait parcourant chacune de ses cellules sans qu'elle n'arrive à comprendre pourquoi. Cet homme avait tout du succube, Nana était comme hypnotisé sans comprendre, l'espace temps lui même semblait se distordre dans on esprit si naïf. Étrangement le bruit de l'alcool coulant dans la coupelle lui semblait beaucoup plus fort que d'ordinaire, d'ailleurs elle ne percevait que se son, rien d'autre. Son regard toujours envouté était remplit d'une multitude d'émotion, observant cette coupelle qui s'avançait vers ses lèvres, surprise qu'il la fasse boire au lieu de simplement la lui remettre. Sans tout comprendre, la rouquine avala instinctivement cet alcool fort, jusqu'à ce que sa gorge soit trop remplit et qu'il déborde en un liserait coulant le long de ses lèvres jusqu'à rejoindre son cou. Un étrange parfum.

Sa main allait essuyer ce qui avait débordé, mais s'arrêta de bouger par surprise en voyant la coupelle prendre place dans sa poitrine. Elle allait lui faire part de son étonnement, sans se douter que le nouveau commandant de la seconde division coupa son mouvement de tête pour la lui tenir et la lécher sensuellement. Puis il reprit une attitude normal, buvant sa propre coupelle, qui une fois vide n'avait plus aucun intérêt à ses yeux. Nana ne pu détourner le regard sa chute, comme si son inconscient comprenait la suite sans que son esprit le réalise. Pétrifier, rouge au possible, ce qu'il lui dit ne l'aidait en rien à redevenir normal. La rousse ne savait quoi faire, une véritable guerre intérieur se passait en elle, une bataille d'émotion et de sentiment, sa propre fierté y participait. Impossible de savoir qui allait l'emporter. La passion, la raison, tant de notion abstraite dans sa tête prenaient les armes pour défendre leur propre honneur. Nana n'arrivait plus à faire la différence entre le réel et l'irréel, totalement déconnecté par cette guerre intérieur.

Même les goutes d'eaux qui coulaient de ses cheveux pour tomber sur sa peau semblait être aussi bruyante qu'une pluie battante un jour de tempête. La pauvre ne savait plus comment agir, ni quoi dire, ni quoi faire. Rien. Nana ne savait bel et bien plus rien faire du tout, comme si elle avait été toucher par le regard de la gorgone qui l'aurait alors pétrifiée. Quand le corps du pirate collait le sien, ce dernier tremblait par réflexe, tous ses sens étaient à vif, son regard ne pouvait de détacher du sien, plonger littéralement dedans. Elle aurait bien voulu agir, dire quelque chose, mais c'était le vide, rien ne venait, même pas une idée. Le temps semblait ralentit, son être tout entier frissonnait en le sentant se rapprocher, incapable de bouger il lui était impossible de fuir ses lèvres qui arrivaient vers les siennes. Envoutée, oui elle l'était complétement. Son cerveau c'était arrêter, trop d'émotion se livrait bataille, c'était trop dure à supporter, tout s'était éteint lorsque ses mains touchèrent son corps sous un dernier tremblement. Le temps semblait ralentit, le faite qu'il arrive lentement comme un serpent jouait surement sur cet effet temporel si troublant.

Nana céda, ou plutôt ne réagit pas, hypnotisé sans comprendre ce qui se passait, son corps réagit d'instinct primaire, laissant leurs lèvres fusionner. Ses yeux avaient finit par se fermer après le contacte. Un baiser, un long baiser savoureux qu'aucune gourmandise ne pourrait réussir à prodigué une sensation égale à celle ressentit actuellement. Leurs langues se mélangèrent, s'enroulant, se déroulant, dansant dans une salive commune. On ne saurait même plus dire où finissait celle de l'une et celle de l'autre, comme de bête qui ne faisait plus qu'une. Une sensation agréable et douce, comme si on la berceau l'envahi. Le moment semblait éternel dans l'espace temps, comme s'il était arrêté momentanément. Tout à coup des voix, des voix l'appelaient sans avoir de visage, c'était faible mais néanmoins présent. Puis d'un coup les voix eurent des visages, c'était les membres du Moby Dick qui l'appelaient de loin. Ses yeux s'ouvrir instantanément comme pour une sortie d'un rêve brutale. Voilà qu'elle se retrouvait presque à être une vierge effarouchée. Nana profita du besoin d'oxygène pour reculer légèrement sa tête, mettant fin à cet échange suave, reprenant son souffle avec une certaine gêne ambiguë. Une chose était sûr, la rousse était complétement troublée.

« Euh … pardon … euh … je … je sais pas ce qui m'a prit ... »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un sabre d'exception, une chevelure ensanglantée, et des géants. [Pv Nana]   Sam 23 Mar - 14:00

Hamelin RiitoCivil
avatar

Messages : 358

Navigation
Doriki:
0/0  (0/0)
Fruit du Démon: -

    Cette nuit semblait être prometteuse dans la cabine du capitaine, les festivités étaient déjà entamés. Bien qu'il fut surpris de voir une femme aussi sexy rougir autant pour un simple baiser. Avec un corps aussi généreux, il supposait qu'elle connaissait déjà bien le sujet dés leur rencontre. Et même plus, profiter de ses formes afin de faire des allusions et ainsi mettre à ses pieds n'importe quel type d'homme. Mais elle ne semble pas être du genre à faire cela, au contraire elle semblait plutôt naïve. Mais ça n'allait pas arrêter Kojiro. Il sourit et retint un léger rire lorsqu'elle recula, le visage complètement rouge, s'excusant pour le baiser. C'était amusant puisque c'était Kojiro qui avait prit l'initiative et non pas elle, alors c'était plutôt lui qui devait s'excuser. Elle avait mis de la distance entre eux deux, alors il s'avança afin de pouvoir se recoller à elle. Alors qu'il commençait à faire quelques pas, une douleur le lança sur son oeil gauche. Celui était presque soigné, il allait pouvoir retirer son bandage et retrouver ainsi une vue complète de ses deux yeux. Mais il lui arrivait de temps à autre qu'une douleur le lance à cet endroit. Une marque profonde qui ne lui fera jamais oublier ce dure combat contre ce soldat de la marine. L'instant qui, jusque là était plus qu'agréable pour Kojiro, changea soudainement à cause de cette douleur. Il sentait sous son bandage la sensation de l'épée qui transperçait sa peau. Il n'en dit rien, mais le sourire quitta alors immédiatement son visage qui devint plus sérieux.

    Cette douleur affreuse avait gâché tout le plaisir et l'envie qu'avait ressenti Kojiro jusque là. Cette douleur qui lui rappelle que s'il n'avait pas fais son pas en arrière, cela fait longtemps qu'il ne serait plus de ce monde. De la chance, un réflexe, peu importe. La victoire fut amer ce jour là, et la douleur à son oeil sera toujours là pour lui rappeler. Mais il n'est pas du genre à exposer ce qu'il a en tête, ni à partager ce qu'il ressent. Il reprit alors un sourire aux lèvres, faux mais convaincant. Il s'approcha d'elle, posant ses mains sur sa taille avant de déposer un baiser sur sa joue en pressant son torse contre sa poitrine très généreuse. Il chuchota ensuite à son oreille sur un ton langoureux.


    - Je vais te laisser mon lit pour cette nuit. Après tout, une si belle invité, elle peut bien prendre la chambre du capitaine pour la nuit.

    Son corps eut bien le temps de sécher, il retira alors sa serviette. Il finit complètement nu, éloigné de quelques pas de Nana. C'était pour la taquiner, s'amuser à voir la réaction de cette dernière lorsqu'il serait nu. Il prit ensuite un simple pantalon et sa veste, restant torse et pieds nus. Il prit ensuite sa pipe, commença à l'allumer avant d'aller à la porte et l'ouvrir. Il s'écarta de la porte en la tenant grande ouverte, invitant ainsi l'imposant animal à rentrer. Il posa par la suite son regard sur Nana.

    - Je vais prendre l'air un peu, peut-être que je te rendrai visite un plein milieu de la nuit. Qui sait...

    Une allusion marquée de son regard provocateur et son sourire aux lèvres, il quitta la cabine en fermant la porte derrière lui. Il laissa ainsi Nana seule, ça ne l'embêtait pas. Les autres membres de l'équipage étaient déjà bourrés et à moitiés endormis sur le pont, sans lumière. Seul le clair de lune illuminait le navire. Kojiro se trouva un coin tranquille et vide pour fumer sa pipe sous les rayons lunaires et le vent des mers. Une longue nuit où son regard semblait se pencher vers un autre monde...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un sabre d'exception, une chevelure ensanglantée, et des géants. [Pv Nana]   Mer 17 Avr - 20:12

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18131

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang

Parfois dans certain moment, pour des raisons inexpliqué, un trop plein de sentiment inonde votre être comme une ivresse indescriptible, comme si la raison avait quitter votre corps pour un moment que tout n'agissait que par instinct presque primaire. Un animal lui même pourrait être plus civilisé s'il le voulait, histoire de prouver que lui aussi savait se comporter en société et parfois mieux qu'un être juger civilisé et au dessus de lui. Là n'était pas la question, ce qui importait vraiment c'était que l'infirmière de l'équipage agissait de façon inhabituelle aux côtés de se nouveau commandant, comme si toute son innocence et son côté chaste disparaissait totalement de manière inexpliqué. Une nouvelle facette d'elle même dont elle ignorait l'existence prenait place, et pourtant ce n'était pas son sombre côté qui menait la danse dans sa tête. Qui aurait crû qu'un homme lui ferait autant d'effet ? La ferait se comporter de la sorte et abandonner tout ce qui faisait d'elle une pure jeune fille ? La pauvre se surprenait tellement elle-même qu'elle en était troublée. Pendant un instant Nana ne savait plus qui elle était. À mi chemin entre gênée et excité, impossible de savoir sur quel pied danser, impossible d'agir en étant sûr que c'était le bon choix.

Ne se reconnaissant pas, se rappelant de son comportement d'avant, Nana était devenir aussi rouge que ses cheveux et fit un mouvement de recule. Ne sachant si c'était la bonne solution ou non, c'était tout ce que son corps fut capable de faire. Le visage de Kojiro devenant soudain plus sérieux, la pauvre s'inquiéta de savoir si c'était de sa faute, ignorant la douleur qu'il ressentait alors. La culpabilité l'assaillit alors, son regard devient triste et le rouge quitta alors ses joues. Il retrouva alors son sourire, mais le fait de l'avoir perdu un moment pour tout autre visage laissait comprendre qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas et qu'il ne voulait pas en parler. Cependant le faite d'avoir un baiser sur la joue et une accolade fort chaleureuse la rassura un peu, il ne lui en voulait pas du moins c'est ce qu'elle pensa peut être naïvement. Ce qu'il lui murmura la refit rougir, mais moins teinté cette fois, c'est avec un regard chaleureux et un sourire qu'elle hocha la tête avec un simple « merci » un peu embarrasser de rester dormir ici.

La pauvre était loin de se douter de ce qui l'attendait : le corps nu de Kojiro. Ses yeux grands ouverts restèrent bloqué dessus pendant que petit à petit son visage devenait rouge écarlate. Complétement figé impossible pour Nana de bouger ni de tourner la tête, une véritable statue en terre cuite pour la couleur. Il fallut l'arriver de Figaro pour que son cerveau se remette à fonctionner normalement. Que d'émotion en si peu de temps, son esprit n'y était pas habituer il risquerait de surchauffer. Ses paroles la firent sourire, comprenant le sous entendu et elle le regarda partir, pendant que son fauve s'installa dans ses bras pour un gros câlin avant de s'allonger à ses côtés et lui servir de peluche durant la nuit comme à son habitude. La douceur de la fourrure de son compagnon eut raison d'elle, et en y posant sa tête, Morphée l'attrapa immédiatement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un sabre d'exception, une chevelure ensanglantée, et des géants. [Pv Nana]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Un sabre d'exception, une chevelure ensanglantée, et des géants. [Pv Nana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Fruit du Démon et Sabres d'exception oubliés ?
» Énième recensement des armes d'exception.
» La Voie Du Sabre [Shimotsuki, Rang B, CdP, Apprentissage, Réservée]
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» [Cours] La voie du sabre [Ouvert à tous]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Little Garden-