AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un révolutionnaire ... mon fils ? Non ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message
MessageSujet: Un révolutionnaire ... mon fils ? Non ...   Ven 1 Juin - 22:39

La chèvreMange les documents officiels
Mange les documents officiels
avatar

Messages : 1587

C'est un jour sombre qui se levait sur le monde, un jour que Monkey D. Garp redoutait depuis quelque temps même s'il savait pertinemment qu'il allait arriver. La grande bataille entre l'amiral Aokiji et l'amiral Kizaru allait avoir lieu. Pour des raisons de sécurité, le combat aurait lieux dans le nouveau monde, Punk Hasard plus précisément, l'île était déserte à cause d'un accident qu'il y a eut quelque année auparavant. Un combat de titan entre la glace et le magma qui déterminerait non seulement l'avenir de la marine, car le gagnant serait le nouvel amiral en chef, mais par extension, celui du monde, car la marine était la justice du monde. Le vieux loup de mer avait un très mauvais pré-sentiment, il en regrettait parfois de ne pas avoir choisit la place d'amiral en chef lorsqu'on le lui avait proposé. Ce qui est fait est fait, on ne pouvait pas revenir sur le passé, sinon il changerait beaucoup de chose, c'était certain. Au fond de lui même, il espérait très fort que se soit Aokiji qui gagne cette bataille, c'était son préféré des amiraux et surtout il vouait une haine sans borgne à Akainu. Bien sûr si Akainu venait à gagner cette bataille, il ne lui ferait rien et inversement, même s'il ne pouvait lui pardonner ce qu'il a manqué de faire à la grande guerre de Marinford.

Pour ce changer les idées, le Grand père c'était rendu à Barano, l'île où son petit fils adoptif Ace c'était fait battre par le tristement célèbre Barbe Noire. Eux aussi, avaient livré un combat titanesque, il était impressionnant de voir que son petit fils avait tenue tête à ce pirate d'une extrême puissance. Garp n'en était pas revenu de voir à quel point son petit fils était puissant pour réussir à faire pratiquement égalité avec un des monstres les plus puissants des mers, il en était fière en plus et ça le rassurait, même si au final Ace avait perdu sans pour autant mourir sous les attaques destructrice, surement un manque d'endurance. Bientôt ça serait son autre petit fils, de sang cette fois, Luffy qui deviendrait tout aussi puissant, il n'en doutait absolument pas, et il avait hâte que se jour arrive, même si à cause de ses bêtises il allait donner beaucoup de fil à retordre et de travail à la marine. Garp ne pouvait être que fière de sa descendance, même de Dragon, son propre fils était quand même l'homme le plus recherché du monde mais ça ne l'empêchait pas de l'aimer et qui sait de le revoir.

Le vieil homme fit un tour de l'île, constatent les dégâts fait par leur combat, regardant les villageois qui étaient revenu tenter tant bien que mal de tout reconstruire avec difficulté. C'était triste à voir, mais c'était la vie, la marine aussi détruisant des villes lors de leur attaque, et c'était arrivé plus d'une fois même si l'on en parle pas dans les journaux, ce genre de bavure, il faut les camouflés sous des actes héroïques. Puis il alla se poser sur la plage, regardant l'horizon avec son paquet de gâteaux qu'il commençait déjà à manger. Le plus vieux des Monkey D. pensait à ce qu'allait devenir la marine si l'un ou l'autre gagnait, et il lui arrivait d'avoir un peu peur devoir le chien rouge remporter la victoire pour ensuite transformer la marine en quelque chose de bien plus violent. Mais il avait encore espoir car Aokiji n'avait jamais été aussi motivé pour un combat que celui là. Son fils et ses petits fils allaient avoir bien des difficultés si jamais Sakazuki venait à gagnait le titre d'amiral en chef, il ne pouvait s'empêcher de penser constamment à eux.

" Ha Dragon, quelque chose me dit que tu vas avoir beaucoup de difficulté dans les années à venir ... "

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.one-piece-rpg.com
MessageSujet: Re: Un révolutionnaire ... mon fils ? Non ...   Lun 4 Juin - 15:51

InvitéInvité
avatar


-- Une rencontre inespérée --

Je naviguais tranquillement sur les mers de Grand Line en cette journée ensoleillé, la mer était d'un bleu magnifique et les reflets des rayons du soleil rendait ce spectacle encore plus merveilleux. J’étais paisiblement en train de maintenir mon cap lorsque mon Den Den mushi se mit a sonner, cela ne pouvait être que le QG de Baltigo qui voulait me confier une mission, ce Den Den mushi était prévu à cet effet :

"Kilik, c'est moi, comme tu t'en doutes on a une mission pour toi mais cette fois c'est différent, c'est une mission pour laquelle le boss t'as recommandé personnellement, chanceux va, bref, tu dois te rendre à Banaro, lieu où un combat entre Ace aux points ardents et Barbe noire à fait beaucoups de dégâts et d'après Dragon tu risques d'avoir une surprise en te rendant la bàs"


Génial, j'adore les surprises, bref je devais me rendre sur cette île et j'avais un grand sourire aux lèvres car c'est Dragon qui m'a spécialement recommandé pour allez faire un état des lieux, mais quelle surprise m'attendais là bas ? J’appréhendais beaucoup mon arrivée surtout que l'île commençait à apparaître dans mon champ de vision. Au moment d'accoster, j'ai eu un petit choc visuel, en effet je viens de Water Seven une île très moderne où il fait bon vivre, et là, j'avais l'impression d'avoir fait un bond dans le passé, les maisons étaient en bois, les habitants avaient des allures de péquenaud, bref, j'étais vraiment dépaysé. Outre ce dépaysement la ville était très calme, seul le bruit des marteaux se faisait entendre, il faut dire que cette île se remettait toujours des dégâts causés par ce combat qui a changer la face du monde car bien sûr c'est en quelque sorte le combat qui a condamné Ace et Barbe Blanche et qui a sonné le renouveau de tout un système déjà en place. Alors que je progressais dans l'île, j'ai remarqué que les habitants ne disait rien, ils se contentaient de réparer sans même me regarder. Mais que se passait-il ? C'est alors que mon oreille capta une conversation intéressante :

"Tss se ramener ici maintenant, ils se foutent vraiment de nous - Ouais Justice en bois"


De qui parlaient-ils ? Quelle Justice en bois, est-ce que la Marine était présente ? Non je n'ai vu personne c'est impossible... Mais étrangement au fur et à mesure que j'avançais, mon cœur battait de plus en plus vite, j'avais la même sensation que lorsque mon ami est mort, mais pourquoi cette sensation, pourquoi maintenant, que se passait-il... Je suais, comme si un danger imminent était là. Je me suis mis à courir sans aucune raison, je ne savais pas où j'allais, quelle était cette sensation, j'avais l'impression que peu importe l'endroit où j'allais j'étais toujours piégé. Je me suis arrêté pour reprendre mon souffle, et quand j'ai levé la tête je vis le dos de quelqu'un mais le plus choquant c'était le fait qu'il y ai écrit "Kaigun". Plus de doute possible c'était un Marine, toute mon anxiété était justifié, ce choc que j'ai subi lors de la perte de mon ami qui s'est fait abandonné par la Marine était toujours présent. Je me contentais de rester là, à l'observer, jusqu’à ce qu'il tourne légèrement sa tête, j'aurais juré que mon cœur s'était arrêté pendant 2 secondes, car le visage qui est apparu n'était autre que le visage de Monkey D. Garp, héros de la Marine et Père de notre chef Monkey D. Dragon. Mes jambes tremblaient je le fixais mais il ne m'avait pas encore remarqué, je ne pouvais pas fuir car j'étais en mission, et soudain tout pris un sens, la surprise de Dragon c'est ça, il voulait que je rencontre Garp mais pourquoi, j'avais 99% de chances de mourir s'il savait que j'étais un révolutionnaire, mais même s'il ne le découvrirai pas, j'étais obliger d'attaquer car je me suis juré de ne laisser aucun Marine sur ses deux jambes lorsque j'en croiserait un, mais je m'attendais pas à trouver Garp ici, Pourquoi Dragon, Pourquoi ? Alors que je le fixais toujours, il m'a finalement remarqué...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un révolutionnaire ... mon fils ? Non ...   Ven 15 Juin - 23:36

La chèvreMange les documents officiels
Mange les documents officiels
avatar

Messages : 1587

La grande guerre de Marinford avait énormément secouer le grand père, il avait quand même vu son petit fis sur l'échafaud près à se faire trancher la tête, et avec son petit fils de sang qui venait à son secoure. C'était dure pour lui d'imaginé l'image du corps sans vie de ses deux petits fils encore si jeune et plein de vie. À chaque fois qu'il y pensait Garp se sentait mal, pas assez mal pour rendre ce qu'il avait digérer, il en avait vu d'autre, mais suffisamment mal pour douter de ce qu'il considère comme la valeur sûr de la justice. Tapant du poing sur le sable, il n'avait pas supporter le sort que Sengoku leur avait réservé, mais maintenant si c'était l'amiral Sakazuki qui reprenait les rennes, alors le pire était à imaginé. Il avait bien vu durant la guerre, la haine que cet homme ressentait pour ses petits fils. Si le vieux loup de mer n'appartenait pas à la marine, il lui aurait coller la tête contre sol et l'aurait même surement tué pour ce qu'il avait tenter de faire. Garp haïssait cet homme, et imaginer qu'il puisse être son capitaine le révulsait. La peur pour la vie de ses proches étaient trop grande, mais il ne pouvait quitter la marine, il devrait alors de l'intérieur surveiller priant pour qu'il ne leur arrive rien, une fois avait suffit à son cœur de grand père affectueux.

Puis il se calma, pensant à son fils, espérant qu'il ne lui arrive rien, car si Aokiji ne gagnait pas se combat de titan, c'était sûr et certain que la traque sur lui serait bien plus travaillé, il était l'ennemie numéro un du monde, en tête de la liste noire de ce cher Akainu. Garp avait en même temps peur pour lui et en même temps il était confiant, son fils Dragon n'était pas l'homme le plus recherché du monde pour rien, et puis si durant toutes ses années la marine n'avait pas réussit à lui tombé dessus ça n'était pas prêt d'arrivé de si tôt. Mais quand même, son inquiétude paternel était présente. Mangeant ses gâteaux le plus normalement du monde à regarder les vagues, il s'imaginait ce que son fils pourrait bien préparer contre le gouvernement mondiale cette fois, une nouvelle ère était arrivé, il n'allait donc pas rester les bras croisé bien longtemps, on parlait de Dragon tout de même. Puis il sentit une présence derrière lui, un gamin, un peu plus vieux que ses petits fils surement, en y pensant ça le fit sourire. Garp tourna légèrement la tête pour l'avoir dans son champs de vision et tendit son paquet de gâteau.

Alors gamin qu'est ce que tu fais ici ? Tu veux des gâteaux ? J'aurais voulu les manger avec mon fils mais il bien trop loin, ça me rend triste. "

Le sourire aux lèvres et confiant, il regardait ce jeune homme qu'il voyait comme un gamin à cause de son jeune âge, ce qui est plutôt normal vu que lui était d'un age avancé. Garp avant bien besoin de partager un moment avec quelqu'un, sa famille lui manquait beaucoup, il avait envie de les savoir en sécurité mais n'en avait aucune preuve, et il voulait aussi les prévenir du danger qui risquait de planer sur leur tête prochainement et de surveiller se combat qui changerait la face de la marine, tout comme Marinford avait changer la face du monde.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.one-piece-rpg.com
MessageSujet: Re: Un révolutionnaire ... mon fils ? Non ...   Dim 26 Aoû - 17:05

InvitéInvité
avatar


[On se calme, j'étais en vacances]


-- Détermination --



" Alors gamin qu'est ce que tu fais ici ? Tu veux des gâteaux ? J'aurais voulu les manger avec mon fils mais il bien trop loin, ça me rend triste. " Me lança t-il, j'étais très surpris de ce comportement, alors que je n'avais qu'une seule idée en tête qui était de lui faire du mal, lui me proposait des gâteaux. Quel était son but et pourquoi était-il ici, et pourquoi Mon chef m'a envoyé ici à la rencontre de son père, je mis toutes ces questions dans un coin de ma tête et me dirigeais vers Garp avec un regard qui en disait long sur mon intention, mes larmes commençaient à couler le long de ma joue, les souvenirs refaisaient surface, j'éprouvais une telle haine a ce moment là que je ne faisais plus attention a ce qui se deroulait autour de moi. Une fois près de Garp, j'ai envoyé boulé son paquet de gateaux tout en le regardant d'un air menaçant :

"Comment osez-vous me proposer des gâteaux espèce d'assassins sans cœur, vous et votre clique n'êtes que des fouteurs de boxon sans aucune vergogne, vous devriez tous mourir, le monde s'en porterait mieux"

Après ces durs mots le visage de Garp resta de marbre, je ne sais pour quelle raison mais j'avais l'impression que mes mots l'avait touché ce qui ne retira pas ma haine pour autant, je détesterais toujours la Marine et ce jusqu’à mon dernier souffle de vie. Il ne savait bien évidemment pas que j'appartenais aux révolutionnaires mais il n'allait pas tarder à le savoir. Pendant que je fixais Garp mon Den Den mushi se mit à sonner :

"Kilik, t'es arrivé ?" - Ouais je suis arrivé et il se pourrait que je ne revienne pas - Que veux-tu dire par là ? - Je suis tombé sur le fameux Monkey D. Garp, c'était surement ça la surprise... - Attends, ne fait rien de stupide, je sais que tu t'es juré de mettre un terme à la Marine mais celui-là est d'un autre calibre - Désolé, mais je dois le faire, je suis un révolutionnaire et je fais juste mon travail, si jamais je ne reviens pas tu diras merci à Dragon ciao... - Kilik ! Kiliiiik! *ka-tcha*"


Une fois le Den Den mushi raccroché je vis que Garp tirait une tête étrange, car il avait entendu toute la conversion et savais que j'étais un révolutionnaire obéissant à son Fils et que j'étais prêt à mourir pour mes convictions, j'étais sur le point de dégainer mon bâton lorsque...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un révolutionnaire ... mon fils ? Non ...   Mer 19 Sep - 0:02

La chèvreMange les documents officiels
Mange les documents officiels
avatar

Messages : 1587

Pour ce changer les idées et oublie son travail, Garp c'était réfugier sur cette île maudite où son petit fils Ace s'était fait battre par Barbe Noire, ce qui l'entraina à Impel Down en attendant son exécution prochaine. Pour lui tenir compagnie il y avait un jeune garçon, plus jeune que son fils de toute évidence, et le grand père avait bien besoin de compagnie, même si c'était un parfait inconnu. Hélas ce n'était pas si réciproque et le gamin avait une animosité envers lui. Garp regarda tristement ce jeune homme qui pleurait avancer vers lui, avant de regarder son paquet de gâteau tomber sur le sol. Il ne disait rien, il écoutait attentivement, une certaine tristesse en lui et aussi un dépitement d'un tel comportement. Garp comprenait le garçon mais en même temps il savait qu'il était trop jeune pour tout comprendre au subtilité de la vie, rien n'est tout blanc dans la vie, il y a du noir, le yin et le yang représentent parfaitement la vie. Lorsque le jeune homme eut fini de parler, Garp le regarda avec tristesse avant de pousser un soupire, ça lui faisait mal d'entendre ce genre de discourt de la part d'un gamin qui n'avait pas encore vécu autant de chose que lui avait vécu.

Tu es encore bien jeune et tu crois tout savoir. C'est vrai que parmi les marines il y en a qui n'ont aucune pitié, mais il y a aussi des hommes de valeurs. Tu dis qu'on devrai tous mourir mais qui protégerais les civils ? Toi peut être ? J'en doute, tu ne pourrais rien contre tous ses pirates qui tuent des villages entier. Je suis sûr que tu ne te bats pas contre eux pour protéger des gens tu as mieux à faire. Alors dis moi qui protégerait tous ses gens si plus aucun marine n'existait ? Tu préférerais que tous ses innocents meurt ? Sache qu'au court de ma carrière j'ai sauvé plus de vie d'un royaume n'a d'habitant, j'ai même sauvé le fils de mon pire ennemie. Tu es loin d'avoir sauver beaucoup de vie et d'avoir combattu des pirates pour tenir un tel discourt. "

Garp était désolé de voir qu'un enfant voyait le monde si noir. Tout le monde avait sa part de souffrance, mais là il avait plonger dans l'extrême, et en tant que sage, le vieux loup de mer savait que c'était dangereux. Un den den mushi sonna, Garp s'étonna car le sien était rester sur son navire, mais il remarqua vite que ce n'était pas le sien mais celui du garçon, et le grand père pu entendre toute la conversation. Il était surprit de voir qu'enfaite il travaillait pour son fils Dragon, il savait bien que les révolutionnaires ne s'en prenait jamais à la marine pourtant, ils attaquaient directement le gouvernement mondiale jamais en dessous pourtant lui semblait prêt à attaquer. Garp soupira une nouvelle fois, il n'avait pas le cœur à se battre, encore moins contre quelqu'un travaillant pour son petit fils.

Ainsi donc tu travail pour mon fils, j'espère qu'il se porte bien, j'avais pensé qu'il viendrait à Marinford, je m'étais donc inquiété de ne pas l'avoir vu. J'espère qu'il n'a pas eu de problème, enfin je pense que tu ne me répondra pas et qu'il faudra que je lui demande moi même. De toute façon tu n'as pas l'air de vouloir m'écouter … mais pense tu vraiment que se soit une bonne chose de m'attaquer ? "

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.one-piece-rpg.com
MessageSujet: Re: Un révolutionnaire ... mon fils ? Non ...   Dim 23 Sep - 18:47

InvitéInvité
avatar


-- La Sagesse de l'âge --

Partenaires