AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un savant fou (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message
MessageSujet: Un savant fou (libre)   Lun 21 Mai - 13:15

InvitéInvité
avatar


Accostée sur une île avec son équipage, Tooru avait eu pour ordre de s'occuper du ravitaillement avec deux autres membres de l'équipage. Sachant comment pouvait énormément manger son Capitaine Bonney, la navigatrice s'y prit le matin même pour acheter ce qu'il fallait de nourriture...Et fit tout porter à ses camarades de voyage qui malgré quelques protestations s'exécutèrent. Et bien oui, même si la jeune Lafe pouvait paraître petite fille sage, elle n'en était pas moins quelques peu fourbe et manipulatrice. Jouer la carte de « vous ne ferez quand même pas porter quelque chose d'aussi lourd à une jeune femme quand même? » était trop facile.

En fin d'après midi, les trois membres des Bonney Pirates avait le nécessaire en nourriture et malgré tout ce qu'ils avaient acheté , il restait encore un peu d'argent. Tooru – qui avait biensur demandé la permission à son Capitaine avant- décida de se rendre dans un magasin d'armurerie pour faire quelques achats d'objets pour entretenir son sabre. Elle demanda aux deux autres membres de retourner au navire et qu'elle les y rejoindrait une fois fini ici. Dans le magasin, tenu par un vieil homme, une autre personne faisait également des achats. To-chan salua rapidement les gens présent avant de demander au gérant de l'huile pour lame qui permettait de créer un film protecteur autour de la lame et prévient de l'oxydation. Du fait que l'huile sèche avec le temps , il était nécessaire de renouveler l'application au moins une fois par mois. Elle demanda aussi une boule de poudre pour polir la lame-aussi appelé Uchiko- qui permet d'enlever la vieille huile qui colle à la lame et embellit sa surface.
Elle fit tranquillement ses petits achats quand on entendit une explosion au loin.

Tooru sortit voir se qui se passait, comme de nombreux passants. Elle crut d'abord à une attaque, un combat ou quelque chose dans le genre...Mais non. L'explosion était provenu d'une maison d'où de la fumée noir en sortait.

« Eh bien , ce vieux fou a encore fait des siennes! »
« On en a marre à la fin de ses inventions débiles... »

Les gens passèrent leur chemin comme si tout ca était normal. Curieuse, Tooru alla vers la maison et se pencha à une fenêtre ouverte.

« Bonjour! Vous avez besoin d'aide? »

Un viel homme , le visage noir de suie apparut et la regard tout d'abord choqué puis amusé.

« Et bien, ca faisait longtemps qu'on ne m'a pas proposé d'aide. »

To-chan sourit et regarda à l'intérieur de la maison où des tonnes d'objets bizarroïdes jonchaient sur le sol, mais également les murs , les meubles... Un en particuliers attira l'attention de la jeune Lafe. Elle le pointa du doigt.

« Qu'est-ce que c'est? »
« Aaah ca...c'est une de mes inventions. C'est un gant magnétique qui qu'en on l'allume permet d'attirer à soit l'arme désiré... »

Hum intéressant.

« Cela vous intéresse-t-il aussi? »

Tooru cru d'abord que l'homme lui parlait mais son regard se portait par dessus son épaule. La navigatrice se tourna pour retrouver la personne qui était également présente dans l'armurerie plus tôt.


Dernière édition par Lafe Tooru le Dim 3 Juin - 17:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un savant fou (libre)   Lun 28 Mai - 17:19

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3277

Navigation
Doriki:
2517/6000  (2517/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    Le Yukifune avait fini par accoster sur une île alpha, qui semblait tout à fait banale. Le but était simplement de se ravitailler, on allait donc pas y rester longtemps. Enfin en théorie. C'était à mon tour d'aller chercher des provisions, et je descendais donc du navire tandis que les autres vaquaient à leurs occupations habituelles. J'aurais pu rester sur le navire, me prélasser sur le pont, supervisant un peu tout ça, mais j'avais envie de me dégourdir un peu les jambes. Les sacs sous le bras, je me dirigeais donc vers le village le plus proche.

    Là, il me fallut un certain temps pour trouver les marchands de nourriture, c’est qu’il n’y en avaient pas beaucoup. Ils se comptaient sur les doigts d’une main en fait. Mais leurs étals étaient plutôt bien fournis. Bon, je prenais un peu au hasard, si Aokami était avec moi j’aurais pris des trucs un peu plus précis mais bon. Elle m’avait dit que n’importe quoi ferait l’affaire alors…

    Je remplis donc mes sacs puis je partis voir le magasin d’arme juste à côté. Peut-être avait-ils quelques trucs pour ma lance. Je regardais donc un peu tous les produits qui pourraient m’intéresser, bien que je ne sois pas très au courant. Le seul produit qui m’attirait vraiment, c’était un flacon qui disait contenir un produit prétendant augmenter la résistance du bois, ce qui est pratique pour une lance où le manche est sensible. Il y avait deux gérants, dont un qui s’occupait d’une jeune femme qui cherchait des affaires pour sa lame. Je demandais donc des conseils au second, et finit par lui prendre ce flacon.

    Alors que je comptais sortir pour rejoindre le navire, une explosion survint juste à côté du bâtiment où j’avais regarder tout ça. Je sortis donc en hâte du magasin, et me dirigeais là où la foule se trouvait. Ils parlaient d’un vieux fou et d’inventions. D’inventions ? Comme Danna ? Bien sûr, cela raviva ma curiosité, et je m’approchais un peu plus, chose étonnement facile, personne n’était resté, sauf une fille qui s’était penchée à la fenêtre, la fille de l’armurerie, et se mettait à discuter avec un vieil homme à moitié cramé.

    Celui-ci annonça, suite à une demande de la jeune femme, qu’il avait inventé un gant magnétique. Cela m’a l’air sympathique, même si je n’en aurais pas trop l’utilité. Attirer ma lance n’attirerait que les pointes, et tenir une lance par la pointe n’est pas pratique. Pareille pour mon épée bien que là le problème soit moins flagrant. Mais de toutes façons, même désarmé il me reste mon fruit qui m’aidera, alors… Et pourtant, contre toute attente, il me demanda à moi si cela m’intéressait. Oui, à moi. Vive la galanterie… Je m’approchais donc (j’étais resté en retrait puisqu’ils discutaient entre eux).

    Je sais pas trop si j’en aurais vraiment l’utilité…


[HRP : faudra qu'on voit avec la timeline du coup X)]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un savant fou (libre)   Dim 3 Juin - 14:01

InvitéInvité
avatar


Tooru se tourna vers la personne à qui le vieil homme avait adressé la parole. La jeune pirate se demanda pourquoi elle n'avait pas fait plus attention à cet individu. Il dégageait une certaine aura de force tout de même...Mais bon, c'était peut-être le fait qu'elle avait été perdu dans ses pensées où la préoccupation de son sabre qui passait avant tout.
Quand le jeune homme répondit, l'inventeur avait eu l'air contrarié. Comment ça il n'en aurait pas vraiment l'utilité!? Un objet pareil ca pouvait servir à n'importe qui. Suffisait d'avoir un peu d'imagination pour se qu'on pouvait faire avec. Il ouvrit la bouche pour argumenté mais fut devancé par la navigatrice des Bonney pirates.


« Tu peux pas dire ca! Un objet pareil ca peut servir à n'importe qui, même si ton arme n'est pas en métal . Exemple, si tu te fais prisonnier- j'ai dis SI je ne remets pas cause ta puissance, sourit-elle pour vexer personne,- tu pourras attirer les clefs jusque toi. »

Bon , elle ne savait pas exactement quel était le taux de puissance de cette individu mais ca l'étonnerait qu'il se fasse capturer. Mais c'était juste un exemple. Et en plus, à en juger par ses vêtements , il faisait pirate...
Tooru se tourna de nouveau vers le vielle homme.


« Moi il m'intéresse votre objet. Si vous me le donnez, je veux bien en faire la pub un peu partout et... »
« 20 000 Berry »
« !! »

Hein! C'était pas donné ca! Elle avait pas assez en plus. Et impossible pour elle d'aller demander à sa Capitaine pour ca. Elle ne lui donnerai jamais cette somme pour un objet qui se mange pas...Hum...Pourtant elle était quasi sur d'avoir fait son plus beau sourire et son air le plus mignon. Ca fonctionnait pas sur les inventeurs!? Au pire c'était une pirate. Elle avait juste à se servir et basta...Mais vu que l'objet avait l'air d'être un peu abimé, elle ne saurait comment faire pour le réparer seule...Elle ne savait pas si dans son équipage il y avait quelqu'un de doué pour ca.
La jeune Lafe posa ses deux mains sur le remord de la fenêtre , affichant un air menaçant qui fit reculer le vielle homme de quelques pas. Elle avait pas toute la journée non plus.


« Bon écoute vielle homme! C'est trop cher ton objet là! J'suis sure que t'as aucun clients alors soit tu baisses le prix à maxi 100 berry, soit je viens avec des amis pirates te faire la peau et saccager ta maison et tes inventions! »

Bon okay, c'était du bluff. Dans le pire des cas , elle l'aurait simplement volé et voilà. Mais son changement soudain fonctionna. Elle réussit à avoir l'objet pour 100 berry. Avec un grand sourire polie elle remercia l'inventeur avant de lui tourner le dos. Ce dernier souffla « aah les pirates... » comme ci il avait l'habitude d'avoir affaire à eux et retourna à ses occupations.
Le problème, qui avait été dit plus tôt, c'est que l'objet était abimé, et que Tooru ne savait pas du tout comment le réparer. Elle le mit à sa main pour l'activé . Quelques objets métalliques bougèrent pour arriver à ses pieds- dont quelques-uns du pirate présent- mais un peu trop lentement. Elle désactiva l'objet.

« Comment j'vais faire pour arranger ca »

Soupira-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un savant fou (libre)   Mer 6 Juin - 14:10

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3277

Navigation
Doriki:
2517/6000  (2517/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    J'avais croisé les bras en signe d'ennui devant cet inventeur qui, lui, arborait une mine plutôt maussade. Je veux bien que ça fasse un choc que je lui dise que son joujou me soit inutile, mais bon, chaque personne est différente, on ne peut pas faire un truc utile à toute la population. Et malgré l'exemple de la jeune femme, je n'étais pas plus convaincu. Qu'aurais-je comme utilité à choper les clés si je ne peux pas m'en servir? Car oui, la marine ne sait que trop bien que je possède les pouvoirs d'un fruit du démon, et donc les menottes qu'ils me mettront seront en granite marin, et, n'ayant jamais testé personnellement, il n'est pas impossible que je n'aie même plus assez de force pour tourner la clé. D'autant que niveau discrétion je ne sais pas trop ce que cela vaudra. Et puis il faut déjà qu'ils m'attrapent avant de me menotter, et annihiler un zoan mythique, ce n'est pas donné à tout le monde !

    J'allais donc lui répondre que même dans ce cas ce ne m'était pas utile, quand elle se retourna vers l'inventeur, se déclarant intéressée. Au final ça l'arrange que je n'en veuille pas. D'ailleurs, si cet inventeur était un peu plus galant il ne m'aurait même pas demandé en premier. Seulement, la désillusion fut rapide. Ce gant avait un prix exorbitant. Raison de plus pour ne pas en vouloir. C'est bientôt plus cher qu'un navire son truc à moitié rouillé !

    Seulement elle n'était pas décidée à se laisser faire, et annonça ramener ses potes pirates si il baissait pas le prix à 100 berrys, somme déjà plus honnête pour son machin. Elle l'eut donc à prix mini, et le testa. Tout ce qui était métallique fut attiré. N'ayant pas fait attention, ma lance et ma muselière partirent aussi pour atterrir à ses pieds. Les attaches assez rudimentaires qui les retenaient dans mon dos n'avaient pas suffi. Ils n'y allèrent pas à toute vitesse, mais le temps que je comprenne ce qui se passe, c'était trop tard.

    Je me rapprochais donc pour ramasser mes biens tandis qu'elle soupirait en se demandant comment elle pourrait le rafistoler. Je m'agenouillais devant elle, récupérant lance et muselière, avant de me relever, face à elle, regardant vaguement le gant métallique.

    "T'as failli bien te faire arnaquer finalement... Je l'avais dit que ce ne serait pas utile !"

    Et pourtant, j'avais un peu de compassion pour elle. La vie de pirate est dure financièrement, alors se faire avoir sur des choses pareilles, c'est un peu beaucoup balot. Si je l'avais pris moi, Danna aurait peut-être pu le réparer, mais elle, a-t-elle un inventeur sur son navire? Elle a plutôt intérêt, sinon c'est que la malchance la poursuit.

    "Personne pourrait te le réparer dans ton équipage de pirates? Peut-être que certains sont doués en mécanique..."

    Au pire je l'amène voir Danna. Ou encore mieux, elle n'a qu'à forcer ce vieux fou à le lui réparer, à coups de menaces s'il faut. Après tout, il lui doit bien ça après avoir tenté de l'arnaquer...

    "Ou au pire tu redemandes u vieux !"


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un savant fou (libre)   Dim 10 Juin - 9:36

InvitéInvité
avatar


Les yeux dirigés vers le ciel, Tooru baissa la tête en direction du jeune homme qui récupérait ses affaires. Elle le regarda un instant sans trop d'émotion sur le visage avant de gonfler les joues et de paraître un peu boudeuse.

« Non mais! C'est UTILE! Suffit d'avoir le cerveau remplit d'idées et voilà, ca deviendra un objet de vole super intéressant ou bien même une arme qui sait? »

Retournant à ses petites pensées, Tooru se dit que finalement, même si ce gant semblait plus qu'intéressant, si il ne se faisait pas réparer et augmenter sa puissance , ca n'allait pas servir à grand chose. Et ca serait fort dommage. A sa connaissance il n'y avait pas de grand pro de la mécanique sur son navire, des petits bricoleurs, mais peut-être personnes aptes à réparer cette machine. Ce qui était problématique. Elle avait peur de ce faire un peu disputer par sa Capitaine, si elle ramener un objet inutile sur le bateau...Objet qui ne se mangeait pas...

« Non pas vraiment.-elle soupira- Finalement t'as raison, 'me suis surement fait avoir! »

C'était pas de sa faute après, si elle s'emballait dés qu'elle voyait quelque chose de curieux qui faisait travailler à toute allure son imagination, ...
Elle se tourna vers l'inventeur. Hum lui demander des réparations? Ou peut-être pas...Vu le regard malicieux qu'il avait, on dirait qu'il n'attendait que ca. Et en effet, c'était le cas. Si il avait accepté aussi facilement un prix plus bas que la somme réclamée au départ ce n'était pas pour rien. Il avait l'habitude de commencer des réparations mais de ne jamais les finir , pour qu'au finale, au fil des petites sommes données, il puisse avoir le maximum. La Navigatrice des Bonney pirates était peut-être naïve mais elle avait le nez des fois pour sentir les choses. Il reposa ses yeux cuivrés sur le pirate en face de lui.
Ils ne se connaissaient pas et pourtant , elle pouvait bien essayé de lui réclamer un petit coup de main non? Bon elle pouvait se lancer. Petite présentation avant tout.

« Je suis Lafe Tooru , Navigatrice des Bonney Pirate- elle était trop fière de le dire haha !- et je te serais trééés reconnaissante si tu m'annonçais que dans ton équipage il y aurait un personne douée en mécanique apte à réparer ce gant et acceptant de le faire? »

Yeux doux en passant et petite moue mignonne. Non elle n'était pas manipulatrice! C'était juste qu'il fallait savoir se montrer persuasive autre que la menace où le regard noir. Ca fonctionnait avec les hommes de son équipages alors pourquoi pas là?


(bon c'est court et mon poste ne fait pas beaucoup avancer les choses. Mais j'attends ta réponse pour bouger tout ca et si oui ou non tu m'amènes voir un inventeur \o/)
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un savant fou (libre)   Lun 11 Juin - 9:36

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3277

Navigation
Doriki:
2517/6000  (2517/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    Et elle me soutenait, avec une expression digne d'une petite fille qui boude, que ce gant à deux berrys avait une utilité. Elle est quelque peu bornée cette fille ma parole ! Mais enfin, il fallait que je me calme. Elle n'est pas non plus censée savoir que je peux me transformer en dragon à tout moment. Et pour cause, en général j'en garde la surprise, bien que au final les marines commencent à connaître ma renommée, à savoir que j'ai ingurgité le zoan mythique. Information qui finit par se propager dans d'autres milieux, dans la population ou dans les pirates. Mais apparemment, jusque là, elle n'est pas assez importante pour eux. Et c'est tant mieux, ça me permet de me balader tranquillement, sans que tout le monde me fuie, ou, dans le cas des pirates, ne me fasse quelque proposition pour rejoindre leur équipage.

    J'avais donc remis ma lance dans mon dos, ma muselière sous ma veste, et je regardais de nouveau la demoiselle pirate qui semblait réfléchir. Peut-être pensait-elle finalement à une réelle utilité? Quoiqu'il en soit, je n'en veux pas personnellement de ce gant. Et pour cause, même elle baissa les bras, déclarant s’être fait arnaquer, n'y trouvant pas d'utilité. C'est ça à pas m'écouter, on se fait avoir ! C'est donc en haussant les épaules que je lui rétorquais :

    "Je l'avais dit..."

    Puis elle se retourna vers l'inventeur qui lui avait refourgué cette invention toute pourrie, inventeur souriant à pleines dents. Après quelques secondes d'analyse, elle laissa tomber. En même temps il est vrai que pour avoir osé vouloir vendre ce tas de ferraille à un tel prix, cet inventeur ne devait pas vraiment être très fiable. C'est là qu’elle se présenta, et un mot, un seul fit tilt dans ma tête. Un mot qui m'arracha un haussement de sourcil, un mot doux à entendre : "Bonney". Elle faisait donc partie de l'équipage de ma chère Bonney? Ça change tout ! Bien sûr que je vais l'aider, et pas à cause de ses yeux doux. C'est surtout que je ne vais pas laisser un membre de l'équipage de ma chère et tendre dans la panade.

    "Tu tombes bien, j'en ai un ! Kokaku Shiraho, des Yukiryuus!"

    Était-elle au courant de notre relation? Bonney en avait-elle parlé? Je n'en sais rien et je m'en fiche. C'est donc sous les yeux déçu de l'inventeur de l'île que je fis signe à Tooru de me suivre, me dirigeant vers mon navire où se trouvait pour l'instant Danna. Content ou pas, il le fera, pour moi, son capitaine !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un savant fou (libre)   Mar 10 Juil - 15:34

InvitéInvité
avatar


Tooru avait remarqué la petite lueur qui était passée dans les yeux du jeune homme en face de lui quand elle évoqua le nom de sa Capitaine. Elle comprit également que c'était le fait d'avoir parlé de Bonney qui avait du convaincre Kokaku Shiraho de l'aider. La jeune Navigatrice marcha à sa suite, se demandant à quoi pouvait bien ressembler la personne qu'allait lui présenter le brun et si oui ou non il allait lui faire payer les réparations...Parce que là, elle commençait sérieusement à être à sec.
Ah mais attendez....Pourquoi n'avait-elle pas réagis tout de suite.


« Ah mais tu es...Kokaku Shiraho, le Capitaine des Yukiryuus! »

Oui sa Capitaine en avait parlé quelques fois, et la jeune femme se demanda vraiment pourquoi elle n'avait pas réagit plus tôt. Elle porta ses deux mains devant sa bouche, un peu rougissante, gênée d'être tombé -par hasard- sur la personne qu'aimait sa Capitaine sans l'avoir remarqué. Bon en même temps elle ne l'avait jamais vu en vrai.


« C'est toi...
.-Elle sourit.- Kokaku Shiraho! Et bien désolée de mettre montré un peu désagréable avec toi haha! Enchantée vraiment de te voir en chair et en os... »

En route toujours vers la personne qui devait regarder et peut-être améliorer le gant de la navigatrice, cette dernière se demanda si elle pouvait ou non poser quelques questions sur la relation qu'avait cet homme avec sa Capitaine. Elle ne pouvait pas s'en empêcher, elle était curieuse. Bon tant pis, au pire il l'enverrait sur les roses si il le voulait.

« Dis, comment vous vous êtes connu? Tu ne voudrais pas la voir? On risque de bientôt partir...On s'est arrêter pour faire un peu le ravitaillement de nourriture...D'ailleurs, il faudrait que je me dépêche, si je suis trop longue je ne voudrais pas inquiéter mon équipage... »

C'est vrai, qu'elle avait dit aux deux hommes des Bonneys Pirates qui l'avaient accompagnée qu'elle ne serait pas longue....Il fallait peut-être qu'elle les prévienne avant de suivre Kokaku Shiraho... Mais elle ne voulait pas déranger non plus et lui faire perdre son temps...Même si elle adorerait qu'on lui améliore son gant. Elle soupira.


« Ko-chan- oui Tooru aimait donner des surnoms aux gens autour d'elle- Ca ne te dérangerait pas de passer voir Jewelry ? Comme ca je le préviendrais de mon achat et aussi que tu vas me présenter à un inventeur qui réparera mon gant, hum? »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un savant fou (libre)   Lun 16 Juil - 12:56

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3277

Navigation
Doriki:
2517/6000  (2517/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    Au bout de quelques pas, la navigatrice finit par comprendre qui j'étais. Les capitaines sont assez connus après tout, peut-être avait-elle la tête dans les nuages à cause de son gant. Quoiqu'il en soit, maintenant elle avait compris mon rang, et avait maintenant ses mains sur sa bouche du genre "ho zut je l'avais même pas compris", preuve que c'était une simple étourderie. Suivirent bon nombre de politesses qui me tirèrent un léger rire. Après tout, même si j'étais connu, ce n'était pas forcément dans le bon sens du terme. Enfin, cela me flattait tout de même, comment ne pas l'être face à cela.

    "C'est pas grave, t'inquiètes pas !"

    Finalement Bonney avait dû parler de moi à son équipage. En effet, Tooru commença à me poser des questions sur notre rencontre, si je voulais la voir avant qu’elle ne quitte l'île et tout ça. Effectivement je ne louperais pas une occasion pareille. Si je peux la revoir, ce qui est assez rare étant donné que l'on est des pirates, et que l'on n'est pas sur le même navire, je ne m'en priverai pas. Quant à notre rencontre, ça tenait presque du coup de foudre.

    "Hé bien, on s'est rencontré une fois à Bulgemore, bon feeling, et quand je l'ai aidé face à des marines sur Skull, ce feeling s'est révélé sous sa vraie nature...Sinon je veux bien la revoir oui, je te suis."

    De guide je passais à guidé. En même temps, comme elle le disait, il fallait bien prévenir sa capitaine. J'attendais donc, et la suivais pour qu’elle me guide jusqu'au navire de la douce Bonney...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un savant fou (libre)   Lun 16 Juil - 16:54

InvitéInvité
avatar


Tooru eut un grand sourire. Elle allait pouvoir assister à de belles retrouvailles entre sa Capitaine et l'homme qu'elle aimait....Trop bien. La navigatrice lui fit signe de la suivre. En gros ils partaient dans l'autre sens où devait se situer le navire de Kokaku. En route, la jeune femme lui redemanda de ne pas oublier de lui présenter la personne qui pourra améliorer son gant et aussi...De ne pas dire à Bonney combien elle avait faillit débourser pour l'objet...D'ailleurs avec l'agent qu'il lui restait elle s'arrêta un instant dans une boulangerie , prendre quelques pâtisseries à offrir à sa Capitaine...Elle piocha dedans quand même...

« T'en veux aussi? »

Demanda-t-elle la bouche encore un peu pleine.
Elle le laissa se servir si il voulait, avant de reprendre le chemin vers le Food'ship qui était amarré dans un lieu un peu reculé, pour éviter tout problème si la marine passait par là... Ils marchèrent dans une petite forêt avant d'arriver sur une zone dégagée où on pouvait apercevoir les voiles du bateau au loin.


« J'espère qu'elle n'est pas partie faire un tour....Dans un resto par exemple...Parce que sinon il faudra faire demi tour et la rejoindre...Parce que rester sur la bateau ca reviendrait à l'attendre pendant des heures... »


Elle souffla. Tooru commençait sérieusement à connaître sa Capitaine et comment elle fonctionnait. Elle demanda à Ko-chan d'attendre , alors quelle monta sur le bateau. Les autres membres de l'équipage se demandèrent en premier lieu qui était l'inconnu ramené par la jeune Navigatrice avant de reconnaître le Capitaine des Yukifune.


« Woha, Tooru, t'le connais aussi? »
« C'est Capitaine Bonney qu'va être contente! »
« Ah oui, justement je la cherche, elle est sur le navire? »
« Surement dans sa cabine... »
« Elle a emporté le stock de bouffe qu'on a rapporté... »

Tooru roula des yeux. Aucun des hommes sur l'équipage n'étaient assez courageux pour dire à Bonney d'arrêter de manger toute la nourriture indispensable pour leur voyage. La jeune Lafe se dépêcha..En espérant qu'il reste encore quelque chose.
Une fois arrivée devant la porte, Tooru l'ouvrit pour tomber sur sa Capitaine entrain de manger...


« Capitaine...Vous ne devriez pas manger tout ca....On en a besoin pour repartir en mer et regardez je vous ai acheté des viennoiseries. »

La brune montra ses achats à la femme aux cheveux roses.

« Ah et aussi, il y a quelqu'un qui aimerait vous voir. »

La navigatrice afficha un sourire espiègle avant de demander à Jewelry de la suivre jusque Kokaku avant de se mettre en retrait, et admirer les retrouvailles de ses deux amoureux!


[Bonney va nous rejoindre, elle va répondre aprés moi normalement ^^]
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un savant fou (libre)   Ven 20 Juil - 2:01

InvitéInvité
avatar


    Des problèmes, encore et toujours des problèmes. Il n'y a toujours que des problèmes avec ces gens ! D'abord, je mange, comme une personne normale et ensuite ils me gueulent à moitié après parce que je mange. Du coup après on est obligé de s'arrêter sur je ne sais quelle île pour racheter à manger parce que ces gens n'avaient pas pris assez de nourriture. Des fois je me demande pourquoi je suis devenue capitaine sérieusement ! Ces gens ne sont vraiment pas logiques ... Ces gens en question, c'est mon équipage. Bon, d'accord je ne devrais pas être méchante parce qu'ils veulent bien être mon équipage et tout le tralala. Mais pourquoi personne ne plaint jamais le capitaine quand c'est comme ça ?! Et dire qu'ils font tous exprès de m'affamer pour pouvoir se ravitailler sur une île où il y a une ville où ils pourront profiter pour aller s'acheter je ne sais quelle cochonnerie inutile qui ne se mange pas. Non mais des fois on se demande si on ne marche pas sur la tête ... BREF, j'étais donc assise dans ma cabine, occupée à me nourrir comme une personne parfaitement normale quand quelqu'un rentra dans ma petite pièce.

    Il se trouve que c'était Tooru Lafe, la navigatrice du Food'Ship mignonne et sexy qui arrivait dans ma cabine pour faire je ne sais quoi. Supposant que c'était pour m'annoncer une bonne nouvelle, vu qu'elle rentrait avec un grand sourire, je l'accueillis avec une ambiance pas trop désagréable.

    « Mgrphnuoui ? » (J'ai jamais vraiment su écrire les bruitages ._.)

    Je précise quand même que j'avais deux parts de pizza de chaque côté de la bouche, ce qui explique le bruit bizarre avant le oui. Derrière Tooru, je voyais une ombre qui ne m'était pas inconnue. Qui m'avait-elle donc ramenée ?

    « Capitaine...Vous ne devriez pas manger tout ça ... On en a besoin pour repartir en mer .... »

    Autant vous dire que le début de sa phrase ne m'inspira pas trop à écouter davantage. Finalement elle était bien comme les autres à me dire d'arrêter de manger ... Aaaaaah cette pauvre petite Tooru ... Si mignonne ... Quand donc l'ont ils convertit à leur culte infernal des protecteurs de bouffe ?!

    « ... et regardez je vous ai acheté des viennoiseries. »

    I LOVE YOU TO-CHAN !!!
    Je n'entendis même pas la fin de la phrase. Un filet de bave coulait déjà sur mon menton. Je l'essuyai très vite en découvrant qui se cachait derrière Tooru. C'était un homme, je le vis quand il passa devant la navigatrice pour se placer dans la lumière. Mais pas n'importe quel homme. Shiraho. Kokaku Shiraho. Nous ne nous étions pas revus depuis que nos chemins s'étaient séparés à Skull. Pas un jour ne passait sans que je repense à lui ... Mais je vous épargne mes textes d'amour. x) Dès que je le vis, mon visage déjà détendus par l'annonce des gâteaux s'attendrit un peu plus. Je me levai de mon siège pour aller le rejoindre.

    « Shiraho ? Ça fait longtemps ... »

    Non, je ne trouvai rien de mieux à dire. Moi qui avait tant attendu le jour où je le retrouverais la seule chose me venant en tête était « ça fait longtemps » ... Pathétique ! Tout en disant ceci je m'approchai de lui et l'enlaça tendrement. Bien que nous étions des capitaines, cela me faisait tellement plaisir de le revoir. Il m'avait tellement manqué ...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un savant fou (libre)   Ven 20 Juil - 12:17

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3277

Navigation
Doriki:
2517/6000  (2517/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    J'avançais à la suite de Tooru avec une impatience montante à chaque pas. Cela faisait si longtemps que l'on ne s'était pas vu, alors avec l'espoir de la revoir, je n'attendais plus que ça. C’est comme si j'étais sur un petit nuage en direction du paradis. To-chan fit une pause dans la boulangerie du coin, bien que j'aurais préféré y aller directement. En échange elle me proposa une des viennoiserie qu'elle venait d'acheter, et j'acceptais un simple croissant, la remerciant au passage, que je mangeais le long du trajet. Trajet pendant lequel elle me fit un peu peur en émettant l'hypothèse que Bonney soit parti en goguette dans un quelconque restaurant, auquel cas il faudra encore attendre, et surtout trouver dans lequel elle pouvait bien être. Ah non, je veux pas que ça arrive, je veux être sûr de la voir et au plus vite !

    Une fois arrivés devant le navire, je dus attendre au sol, pendant que To-chan demandait si Bonney était là. D'ici j'entendais les paroles de quelques matelots. Il semblerait que je sois très connu ici. Une vraie star. Enfin, quand To-chan se fut assurée que Bonney était dans sa cabine (après avoir embarqué un stock de nourriture à en croire les rumeurs) je la rejoignis, et elle m'emmena à ladite cabine sous les regard de l'équipage entier. Certains même me disaient bonjour, voulaient me serrer la main, et je leur répondais bien qu'étant un peu pressé. Finalement je me retrouvais devant la porte, attendant dans l'ombre de Tooru qu'elle m'introduise, ce qu'elle fit rapidement après lui avoir présenté ses achats à la boulangerie. Elle finit par s'écarter, me laissant entrer devant Bonney.

    Une joie immense me prit, cela faisait si longtemps que je n'avais pas vu ce doux visage. Elle dit un simple "ça fait longtemps", mais au vu de son visage, je comprenais ce fait. Elle en perdait les mots, moi même je ne savais même plus quoi dire.

    "Oui Bonney, c'est moi !"

    Un large sourire sur mon visage, et je passais mes mains autour de sa taille quand elle m'enlaça. Puis j'approchais mes lèvres des siennes pour lui donner un doux baiser, et ce même si Tooru était ici, je m'en fichais un peu, de toutes façons ce n'est pas comme si ça allait être une révélation pour elle, puisqu'elle était déjà au courant. Après ce baiser assez long, j'écartais quelque peu ma tête pour essayer de dire quelque chose.

    "Ça va depuis le temps?"

    Quelle banalité !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un savant fou (libre)   Ven 20 Juil - 14:44

InvitéInvité
avatar






C'est l'heure de serrer la ceinture.


X jours auparavant au siège du Gouvernement Mondial, Kaku a été convié pour une mission spéciale. Ses instructions furent claires, chopper la supernova Jewelry Bonney qui a été vu ressèment sur Grand Line. Cette femme pirate à la réputation d'un être abjecte et impitoyable doit être mise sous les verrous et envoyée à Impel Down. Une mission largement à la hauteur de l'un des meilleurs agents au monde. C'est alors qu'il fit route sur une île qui ne se situe pas sur les cartes très prisées par les pirates pour leur ravitaillement.

Une fois sur place, Kaku infiltra l'île et se fit passer pour un marchand; après tout si on l'a choisi c'est pour son professionnalisme hors pair et son perfectionnisme. Il gardait toujours un oeil sur les quais, il regardait arriver les différents bateaux pirates, mais pas l'ombre du navire de cette diabolique femme. C'est alors qu'un jour il repéra en train de faire des courses une étrange jeune fille. À première vue, elle n'avait rien de suspect, mais ce qui donna l'indice à l'agent du CP9 c'est la quantité de nourriture quèlle a achetée. Une Quantté pour ravitailler toutes une armée et en général un bateau pirate ne dépasse pas plus de vingt hommes, sauf les flottes du Moby Dick et quelques exceptions...

Ainsi Kaku la suivi discrètement sans se faire repérer, jusqu'au niveau de son navire. Le drapeau noir qui y flottait est bien le Jolly Roger de la vil Jewelry Bonney, la reine des gloutons, mais un nouvel obstacle empêche l'agent d'agir immédiatement, c'est le pirate du dragon Kokaku Shiraho. "Qu'est-ce qu'il fou-là cette racaille, en face du navire." Ce capitaine pirate n'est pas connu pour être un enfant de choeur, bien que cela fera une double prime pour l'agent du CP9 pour le capturer, mais mieux vos prévoir ses arrières.

Kaku toujours déguisé utilise son Den Den Mushi pour contacter le quartier général. Une fois toutes les informations nécessaires transmisent. Il prend son costume noir et attend doucement le coucher du soleil. Après une bonne demi-heure que Kokaku soit entré dans le navire pour faire il ne sait pas quoi... L'agent se met un masque au visage et pénètre dans le navire aussi silencieux qu'un chat. Il assomme deux ou trois imbéciles qui se saoulaient et s'engouffre dans le navire de Bonney silencieusement. Une fois arrivée dans sa cabine, le capitaine pirate n'est pas seul... C'est alors qu'il attend le moment propice pour se mettre à découvert et sort un katana comme un ninja puis il parle d'un accent reposé, strict et ferme aux pirates derrière son masque d'halloween.

- Jewelry Bonney, Kokaku Shiraho et la fille là, vous êtes en état d'arrestation au nom du Gouvernement Mondial. Rendez-vous sans faire d'histoire où je vais devoir employer la manière forte. Je vous laisse une minute pour réfléchir...

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un savant fou (libre)   Ven 20 Juil - 16:50

InvitéInvité
avatar


Jewelry était assez heureuse du petit présent que venait de lui apporter sa navigatrice mais surement encore plus en voyant Kokaku rentrer dans la pièce.
Reculant dans un coin de la cabine, Tooru regarda la scène devant elle en grignotant un petit pain fourré de chocolat. Elle ne jugea pas bon de les quitter pour les laisser tranquilles, entre amoureux. Parce que curieuse aussi de voir comment agissait sa Capitaine en présence de l'homme qu'elle aimait. Car avec ceux de l'équipage, à part leur crier dessus et les frapper à longueur de journée..Elle était pas très gentille avec eux.

Avec de grands yeux curieux, et essayant de se faire oublier pour pas se faire virer de la pièce, Tooru lâcha un « oooh » et rougit quand Ko-chan embrassa sa Capitaine. Bon quand même à partir de ce moment elle se dit que finalement elle allait les laisser. Elle s'ébroua leur faisant signe qu'elle était toujours là et déposa le reste de viennoiseries sur le bureau de Bonney.

« Je vais vous laisser entre vous- Elle se dirigea vers la porte- Mais Ko-chan oublie pas que tu dois m'amener à la personne qui pourra réparer mon gant! »

Elle se tourna vers sa Capitaine, jugeant bon de quand même lui expliquer l'histoire du gant magnétique, en un court résumé qu'elle expliquerait surement en détail une fois que les deux Capitaines aient fini ce qu'ils avaient à faire ensemble.

« Hé aussi: n'écoutez pas cet homme si il vous dit que je me suis fait arnaquée. Mon gant est super! »

La jeune femme tira la langue gentiment à Kokaku avant de se diriger vers la porte et de l'ouvrir. Elle fit à peine deux pas dans le couloir qu'un homme armé avec un masque apparut devant elle. Instinctivement, Tooru fit un bon en arrière, sortant ses deux revolvers cachés sous sa robe et les dirigea en direction de l'inconnu, prête à tirer si il tentait quelque chose. Biensur elle ne savait absolument pas qui se trouvait derrière ce masque. La navigatrice jeta un regard furtif à sa Capitaine et et Ko-chan pour voir leurs réactions . Si ils se battaient ici, ils allaient tout détruire c'était certain, il n'y avait pas la place. La jeune femme jura entre ses lèvres, comment ce gars avait réussit à venir jusqu'ici sans qu'aucun des membres des Bonney Pirates ne réagissent!? Ca semblait impossible! C'est pour ca que la méfiance de la brunette augmenta aussi que son attention sur cet individu.

« Jewelry Bonney, Kokaku Shiraho et la fille là, vous êtes en état d'arrestation au nom du Gouvernement Mondial. Rendez-vous sans faire d'histoire où je vais devoir employer la manière forte. Je vous laisse une minute pour réfléchir... »
« La fille s'appelle Lafe Tooru! Et tu te prends pour qui pour rentrer comme ca chez les gens sans prévenir, non mais! »

Elle tapa du pied, mais garda ses armes en direction de l'homme au masque. Il y allait avoir une belle scène romantique qui allait se passer en plus. Il avait tout gâché..Sinon...Ne venait-t- il pas de dire qu'il venait du Gouvernement Mondial!?Aïe! Ils étaient mal. Surtout si il avait prévenu le reste de ses amis!
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un savant fou (libre)   Mer 25 Juil - 11:41

InvitéInvité
avatar


    Dans le Food'Ship, les événements défilaient à la vitesse grand V. D'abords on m'annonce qu'il n'y a plus de nourriture et qu'on doit s'arrêter sur la prochaine île, après Tooru arrive en m'engueulant un peu et en m'offrant un gâteau, ensuite à ma grande surprise apparaît derrière elle Shiraho que je n'avais pas revu depuis notre fantastique nuit à Skull et pour le final, pour gâcher nos retrouvailles débarque un agent du GM masqué. Mais quelle journée ! Enfin bon, c'est plutôt divertissant après avoir passé tant de jours sur l'eau sans rien faire. Bon, revenons là où je m'étais arrêtée à mon précédent récit ...

    J'enlaçais tendrement Shiraho que je n'avais pas vue depuis extrêmement longtemps ... Enfin, extrêmement longtemps, en termes de temps pour toutes les autres personnes je ne sais pas trop mais, en terme d'amoureux oui. J'avais comme l'impression que le vide qu'il avait laissé en me quittant la dernière fois venait de se remplir et que je l'aimais deux fois plus fort aujourd'hui. Il m'offris ensuite un tendre baiser. Je pouvais sentir mon coeur qui battait à toute allure depuis que mon amoureux était apparu ralentir, comme pour allonger le moment présent. Lorsque le baiser pris fin, il s'écarta un peu de moi pour me demander si j'allais bien depuis le temps.


    Je n'eus pas le temps de répondre, car mon attention s'était un peu recentrée sur Tooru qui annonçait son départ. Elle avait le visage un peu rouge, c'est à ce moment que je me rendais compte que j'avais embrassée Shiraho devant elle. Plus qu'àespérer qu'elle ne le dise à personne, sinon j'allais sans doute perdre une grande partie de ma réputation d'affreuse capitaine. T^T Elle rappela ensuite à Shiraho quelque chose à propos d'un gant. Je n'avais aucune idée de pourquoi est-ce que Tooru devait aller faire réparer un gant. D'ailleurs ... faire réparer un gant ?! Shiraho avait il une couturière dans son équipage ? Pourquoi déranger alors que j'avais moi-même une petite boite avec du fil et des aiguilles. Pas pour moi bien sûr, j'ai horreur de ces choses-là mais pour servir si jamais. J'allais lui dire que j'avais ce qu'il fallait pour elle quand elle reprit la parole pour me dire de ne pas écouter Shiraho s'il disait qu'elle s'était fait arnaquer. ... Comment se faire arnaquer en achetant des gants ?! Peut être les avait elle achetée à un bon pris et qu'ils s'étaient troués dès qu'elle les avait portés ou quelque chose d'autre. En tout cas elle avait l'air de bien s'entendre avec Shiraho à qui elle avait déjà donnée un surnom. En même temps comment s'en étonner, Tooru s'entend bien avec tout le monde. Elle quitta ensuite la pièce.

    « Qu'est-ce que c'est que cette histoire de gant ? »

    Il n'eut pas le temps de me répondre qu'un bruit venant de là où Tooru était partie arriva jusqu'à nos oreilles. En courant, jeme glissai dans le couloir où je vis Tooru les deux pistolets sortis en face d'un homme, enfin supposons que c'était un homme vu qu'il avait un masque.


    « Jewelry Bonney, Kokaku Shiraho et la fille là, vous êtes en état d'arrestation au nom du Gouvernement Mondial. Rendez-vous sans faire d'histoire où je vais devoir employer la manière forte. Je vous laisse une minute pour réfléchir... »

    Et voilà qu'un mec du GM nous en voulait maintenant. Comme s'il avait une chance face à deux capitaines et une navigatrice aussi mignonne que dangereuse. Enfin le danger était surtout que livrer un combat dans un endroit aussi étroit que le petit couloir où nous étions, les chances étaient grandes pour que le Food'Ship soit détruit.

    « Pfff ... Vous n'avez rien de mieux à faire que d'attaquer de pauvres pirates ? Bon, je sais que vous avez des ordres et tout mais bon, c'est pas super sympa. Enfin bref, je ne tiens pas à me mêler de la vie privée de mes ennemis, je voulaisjuste vous demander si on pouvait utiliser la manière forte sur le pont, car ici on risquerait d'endommager le bateau et de ne pas pouvoir bouger correctement. Je pense que vous n'êtes pas du genre d'un rustre qui ignorerait la requête d'une femme non ? »


[Désolée pour le temps que je met à poster mais je ne suis pas souvent là pendant la journée T^T]
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un savant fou (libre)   Jeu 26 Juil - 9:53

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3277

Navigation
Doriki:
2517/6000  (2517/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    Si seulement ce baiser avait pu durer une éternité. Je ne m'en lassais vraiment pas, d'autant plus avec le temps depuis lequel on ne s'était pas revus. Cela faisait presque trois mois que l'on ne s'était pas vus, mais pour nous c'était encore beaucoup plus long. Mais bon voilà, on ne peut pas garder nos lèvres l'une contre l'autre, il faut tout de même respirer un peu. Et puis il fallait bien que je prenne de ses nouvelles. Seulement avant qu'elle n'ait pu me donner une réponse ce fut Tooru qui intervint, annonçant nous laisser seuls. Mon regard se tourna vers elle, elle était rouge. Mmmmh, elle avait beau le savoir je n'aurais peut-être pas dû le faire devant elle. Mais bon, ce qui est fait est fait après tout, on n'y peut plus rien.

    Elle me rappela au passage le gant à réparer. Elle a bien fait, j'aurais fini par oublier. Seulement pour Bonney qui n'avait pas été là cette après-midi, c'était un peu du charabia. D'autant qu'un gant... A la base c'est plutôt en tissu dit comme ça. Et puis en plus elle avait reparlé du fait que je pense que c'était une arnaque alors ça devait être encore moins compréhensible... Du coup bien sur Bonney me demanda ce que c'était que cette histoire, et j'allais me lancer dans une explication brève mais, je l'espère, efficace.

    "Ben..."

    Mais une nouvelle voix me coupa dans mon élan, et une voix fort peu sympathique. Enfin, la voix en elle-même n'avait rien de bien méchant, mais les paroles qu'elle déclamait, c'était autre chose. Il comptait nous mettre en état d'arrestation tout trois, et si nous n'étions pas consentants, il userait de la manière forte. Une minute pour choisir était bien trop ; un pirate ne se laisserait pas capturer aussi facilement. Je me retournais pendant que Bonney donnait son point de vue là-dessus, demandant que cela se fasse sur le pont et non dans la cabine. Ça vaut mieux effectivement, je risque d'être quelque peu bridé dans un espace aussi restreint. L'homme qui comptait nous arrêter avait un masque, ce pouvait être n'importe quel marine connu ou non. Seul truc qui me fit tout de même un peu sourire, c'était ce long nez carré. Original pour un masque. Quoiqu'il en soit, il semblait armé, deux bout de bois pendaient à ses flancs. Peut-être des fourreaux qui sait, après tout on cache bien des épées dans des cannes alors...

    "Je rejoins ma collègue, se battre ici ne sera pas aisé pour qui que ce soit, vous ou nous..."

    Pas besoin de faire les présentations, il nous connaissait. Quant à notre relation avec Bonney, il n'avait pas besoin de la savoir. Nous étions camarades pirates pour lui, un point c'est tout. En tout cas, j'étais bien content d'emmener mon arme dans toutes mes sorties, celle-ci prouverait l'utilité d'avoir ma lance accrochée au dos...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un savant fou (libre)   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Un savant fou (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Autre îles-