AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Enfin une Mugiwara with Robin [deux ans plus tard]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Message
MessageSujet: Re: Enfin une Mugiwara with Robin [deux ans plus tard]   Ven 13 Juil - 12:51

InvitéInvité
avatar


Robin était allongé sur le sol complètement épuisé par le granit marin, cette fameuse roche qui faisait à la fois fuir les monstres marins habitants dans les mers ainsi que supprimer les pouvoirs des détenteurs d’un fruit du démon causant un sentiment très fort de fatigue. C’était exactement ce que ressentait l’archéologue brune des mugiwara à cet instant, elle était épuiser. L’homme qui venait de l’attacher s’éloigna peu a peu d’elle visiblement tout exciter devant, ce qu’il pensait, allait ce passer. Dans un sens on pouvait le comprendre. Deux magnifiques jeunes femmes rien que pour lui. Si encore elles étaient d’accord il n’y aurait aucun problème sauf que dans ce cas ni Robin et ni Nana n’étaient d’accord pour passer un « bon moment » avec lui. Du moins c’était ce que Robin pensait jusqu'à ce que son amie rousse prenne la parole pour répondre à la demande de l’idiot survivant.

- Soit, si cela permet de la sauver alors je suis à vous ...

- Nana….

La brune n’en croyait pas ses oreilles. Elle acceptait la requête de cette.. chose immonde. Visiblement l’archéologue brune c’était royalement tromper sur son amie. Elle pensait qu’elle avait un fruit en sa possession mais apparemment elle ne possédait rien de tout cela. La rousse ferma les yeux sous ceux d’une Robin choqué et démunie. Si seulement ce granit ne la privait pas de ses pouvoirs tout cela serait terminé et Nana n’aurait jamais eu besoin de faire une chose qu’au fond d’elle-même elle ne voulait pas faire. Soudain un cri strident et rempli de peur résonna. L’homme hurlait de douleur et du sang commençait à sortir de ses naseaux ainsi que de sa bouche. Robin comprit que son sang était en train de bouillir de l’intérieur mais par quel miracle ? La brune fixa Nana et capta directement que c’était l’œuvre de son amie. Robin poussa un soupir de soulagement car en fin de compte si Nana avait accepté la demande du pervers hideux c’était simplement pour endormir sa vigilance et c’était une bonne stratégie. En effet ce genre de personne pense plus généralement avec son entre jambe plutôt qu’avec sa tête donc accorder lui ce qu’il veut et il sera incapable de penser à autre chose. Leur agresseur tomba dans les pommes et Nana s’approcha de Robin.

- Robin tout va bien ?! Je pense qu'il ne faut pas rester là, les autres risquent de rappliquer, tu connais un endroit où on peut se réfugier un moment le temps que ça se calme ?

Figaro brisa les menottes en granite marin, libérant ainsi l’archéologue qui se frotta les poignets.

- Oui il y a bien un endroit. Le bar de Madame Shakey. Mais on doit s’arranger pour ne pas être vu sinon elle aura des problèmes.

Nana était déjà sur le dos de son animal favoris et elle tandis une main, que Robin prit, afin de la faire grimper sur le dos de Figaro. Une fois bien installer la course folle commença afin d’éviter les troupes de la Marine. Evité d’être capturé n’était pas le seul enjeu en ce moment. Il fallait éviter également que les soldats ne tombent sur le Thousand Sunny sinon cela serait une catastrophe, bien que maintenant que la Marine est au courant de la présence de Robin sur l’archipel il était fort probable qu’une rumeur du genre : les mugiwara sont de retour était en train de circuler.

La chevauché était vraiment rapide et la première partie du trajet se déroula sans aucune rencontre désagréable au grand plaisir de Robin. Mais l’une des lois de la nature reprit ses droits en décidant que la chance devait tourner. Au recoin d’un des grooves, les fuyardes tombèrent nez a nez avec un groupe de soldat tout de blanc vêtu qui leurs demandait de s’arrêter au nom de la justice mondial. Figaro s’arrêta net et fit demi-tour tandis que leurs ennemis les pourchassaient. Afin de gagner plus de temps Robin utilisa son pouvoir pour faire apparaître un mur de mains pour les ralentir, mur que la Marine prit de plein fouet. L’archéologue souffla un moment tandis que les deux amies prirent de la distance.


- Voila qui devrait ralentir tout ce beau monde. Dis moi Nana, ce que notre agresseur a subit tout a l’heure c’était à cause de toi n’est-ce pas ? Ton pouvoir doit être une sorte de contrôle sur le sang. Si c’est le cas c’est un pouvoir bien effrayant que tu possèdes. Je comprends mieux la prime sur ta tête et pourquoi tu as sauvé Ace d’Akainu.

Le reste du chemin se fit sans encombres et les deux amis arrivèrent enfin devant le bar. Robin mit pied à terre et prit la main de Nana pour l’aider à descendre puis l’archéologue lui adressa un sourire et fit une chose assez inhabituelle pour elle : elle serra très fort Nana contre elle avant de la libérer.

- Merci de m’avoir sauver tout à l’heure.

Aucun doute possible pour Robin, Nana était devenue une véritable amie. Pour la brune, la rouquine avait le même statut que ses compagnons et si elle était en danger sans hésiter elle la protégerait. Robin guida Nana à l’intérieur du bar, s’installa et posa une question qui lui brûla les lèvres tandis que Shakey leurs servit une boisson afin qu’elles se remettent de leurs émotions du jour.

- Nana. Comment as-tu eu ton fruit du démon ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Enfin une Mugiwara with Robin [deux ans plus tard]   Ven 13 Juil - 17:23

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18008

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang

Tout ce qui était entrain d'arriver ne faisait que rappeler à la rouquine le pourquoi du comment elle n'avait jamais souhaité devenir pirate. Décidément ses derniers temps, maintenant qu'elle l'était devenue involontairement, tout lui rappelait en pleine fasse qu'elle n'aurait jamais dû le devenir, car c'était comme si le mauvais sort s'acharnait sur elle. Tout ce qu'elle avait tant redouté lui tomber dessus comme la foudre. Sa vie tranquille dont elle avait toujours aspirée n'arriverait plus jamais c'était sûr et certain maintenant. En tout cas dans tout ce qui arrivait, il y avait au moins une chose positive, son fruit du démon était encore inconnu au monde entier, la marine n'apprendrait son existence que lorsqu'elle irait sauver Marco, car pas bête la guêpe elle savait que son fruit du démon ne ferait que lui pourrir la vie encore plus si on savait de quoi il s'agissait. C'était vraiment une chance, sinon tout comme Nico Robin, la pauvre Nana aurait aussi eut le droit à des beaux bracelets en granite marin, et cet immonde personnage aurait pu disposer de ses deux femmes à son bon vouloir. Nana accepta donc la requête de ce vaurien, lançant un regard triste à son amie lorsqu'elle prononça son nom comme si elle acceptait à contre cœur son sort, enfin ce n'était qu'une feinte.

En effet la rouquine avait déjà prévu ce qu'elle allait lui faire à ce mâle en rûte qui visiblement était obligé d'utiliser la force pour se sentir supérieur à une femme et profiter d'elle. Un déchet en gros. Il s'avançait vers elle à pas lent, le sourire aux lèvres qui laissait imaginer ce qu'il pouvait bien penser d'horrible dans son esprit malade. Un pas, encore un pas, ça y est c'était parfait, d'un coup il se mit à hurler et gesticuler dans tous les sens, se vidant de son sang, ses yeux devenant gonflés et rouge, avant de finir par s'évanouir en tombant presque raide mort par terre. Bien évidement il ne l'était pas, Nana n'aimait pas tuer, son autre elle peut être, bien que ce ne soit pas encore fait, mais elle non. Figaro en revanche lui, mais elle n'aimait pas ça, l'odeur du sang et de la mort la rendait folle, ironique pour quelqu'un qui manipulait le sang. Le fauve géant en profita pour libéré la belle archéologue de ses chaines et sa maitresse monta sur son dos pour partir au plus vite. Robin connaissait visiblement un endroit parfait, la rouquine espérait qu'elle serait en sécurité là bas.

« D'accord parfait, Figaro tu passe par les arbres une fois qu'on sera proche d'accord ? »

L'animal rugit pour acquiescé les dire de sa maitresse. Celle-ci tendit sa main pour aider sa nouvelle amie à monter d'un geste puissant, et une fois les deux sur son dos, le félin partit à tout allure, courant à grande vitesse à travers les grooves. Tout ce passait bien, c'était même presque trop parfait. Et justement c'était tellement paisible que le destin se permit de pimenté quelque peu la course poursuite par une petite armée de soldat. S'arrêtant net Figaro montra ses crocs prêt à tuer tout le monde, mais ce fut Robin qui se chargea cette fois de les arrêter, laissant l'animal reprendre sa course. L'archéologue avait visiblement comprit le fruit du démon qu'elle avait, ce qui la gêna un peu, elle qui pensait réussir à le cacher le plus longtemps possible, enfin c'était une amie maintenant, donc rien de grave à ce qu'elle le sache après tout.

« Merci Robin de les avoir ralentit. Et oui c'était bien moi, et tu as bien deviner pour le fruit, mais c'est un secret personne ne le connait encore, car sinon j'aurais des problèmes il est jugé interdit comme celui de Barbe Blanche. En tout cas j'avais pas prévu d'avoir une aussi grosse prime, j'aurais même aimé ne jamais en avoir. »

Puis Figaro commença à grimper aux arbres et sauver de branche en branche en essayant de faire le moins de bruit possible comme lui avait demander Nana. De toute façon vu la hauteur des arbres de l'archipel peut de chance que quelqu'un les remarques. Une fois près du bar, il entreprit de descendre des arbres pour s'y rendre discrètement, enfin autant que possible vu sa taille. La rouquine s'aida de la main de l'archéologue pour descendre de son fauve avant de se retrouver serrer contre son corps, ce qui la surprit énormément mais se laissa faire.

« Mais c'est normal, j'allais pas te laisser ! »

Et oui pour Nana c'était absolument naturel d'aider quelqu'un encore plus si c'était une amie, laisser Robin en danger aurait été inconcevable. Aujourd'hui la rouquine avait fait une bien belle rencontre et surtout une incroyable amitié. Cette dernière suivit alors son amie à l'intérieur du bar, s'installant a une table avec celle-ci et bu un coup avant de répondre à la question de Robin. Ah la rousse s'en souviendrait longtemps de comment elle a eut son fruit du démon.

« Et bien j'avais lu dans le journal peu de temps avant que Luffy quitte l'île qu'un fruit du démon serait offert au roi, et là je me suis dit que ça serait peut être utile si jamais Ace qui était déjà partie et Luffy qui allait partir avait besoin d'aide, du coup je suis aller voir c'était quoi le fruit et … je l'ai voler ! Quand j'ai vu de quoi il pouvait être capable j'ai pas hésiter et je l'ai manger ! Et toi ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Enfin une Mugiwara with Robin [deux ans plus tard]   Dim 29 Juil - 22:48

InvitéInvité
avatar


Robin sirotait son café servit par Shackey afin de se détendre devant les évènements qu'elle venait de vivre avec son amie Nana. Après tout il était normal de s'accorder un moment de pause après avoir assister à une moitié de concert chaud bouillant, à échapper à la Marine une première fois, avoir failli être violer par deux hommes des plus ignobles et échapper une nouvelle fois à la Marine. Bref Robin et Nana avaient, toutes les deux, droit à un repos plus que mérité. Sa tasse de café à la main et bien callé au fond de la chaise en bois, l'archéologue brune fixait son amie rouquine en attendant une réponse à la question qu'elle venait de lui poser. Cette dernière étant : comment avait-elle obtenue son fruit du démon. Aux yeux de Nico Robin c'était toujours bien de savoir comment une personne avait obtenue ses pouvoirs. Etait-ce par choix ? Ou bien par stupidité ? Ou encore par ignorance total sur ces fruits ? La belle rousse ne tardait pas à mettre une réponse derrière l'interrogation de l'archéologue.

- Et bien j'avais lu dans le journal peu de temps avant que Luffy quitte l'île qu'un fruit du démon serait offert au roi, et là je me suis dit que ça serait peut être utile si jamais Ace qui était déjà partie et Luffy qui allait partir avait besoin d'aide, du coup je suis aller voir c'était quoi le fruit et … je l'ai voler ! Quand j'ai vu de quoi il pouvait être capable j'ai pas hésiter et je l'ai manger ! Et toi ?

Oui et elle ? Comment Robin avait-elle obtenue le fruit de l'éclosion ? Personne ne le savait, hormis elle même bien entendu. L'équipage de Luffy aussi l'ignorait. La jeune femme brune reprit une gorgé de café et s'enfonça encore plus dans le fond de la chaise avant de croiser ses bras sous sa poitrine non négligeable. Puis d'une voix calme et poser elle commença son récit.

- Avant toute chose Nana il faut que tu saches que tu es la première personne à qui je raconte ça. Je n'ai pas pour habitude de raconter l'origine de mes pouvoirs mais je vais quand même te dire toute l'histoire.

Robin ferma les yeux un moment et chercha le meilleur moyen pour commencer à conter son histoire. Après un petit moment de silence, l'archéologue rouvrit les yeux puis commenca.

- J'étais très jeune à l'époque. Je devais avoir dans les 6 ans environ. Ma mère était partie depuis 4 ans et je me sentais terriblement seule. Dans mon village, a Ohara, personne ne voulait de moi en tant qu'amie et ma tante, qui m'hébergeait, était une femme qui me détestait. Mon oncle lui aurait pu m'aimer mais sa femme lui faisait tellement peur qu'il n'osait rien faire. J'avais une cousine aussi mais elle se prenait pour une princesse et à ses yeux je n'étais rien d'autre qu'une femme de ménage. Si tu veux j'étais comme cette fille dans les livres de contes pour enfant. Tu sais cette histoire où une jeune femme est maltraitée par sa marraine et qui l'oblige à faire toutes les corvées. Moi j'ai vécu cela et a titre de comparaison mon prince charmant, celui qui ma sortie de tout cet enfer c'est Luffy.

Robin but une nouvelle gorgé de café puis continua.

- Bref. J'étais donc une fille sans aucuns amis pour jouer et détester de tout le monde. Mes seuls amis étaient les archéologues de mon village et ce sont eux qui m'ont apprit tout le savoir que je possède actuellement, en plus de mon travail personnel. Un jour j'ai fait la découverte d'un fruit bizarre lors du naufrage d'un navire non loin de l'île. Tout le monde était partie à la rescousse des passager et moi j'ai trouvé ce fruit dans les décombres du navire mais je ne l'ais pas dit aux autres. Le soir venu ma tante avait refusé de me nourrir pour une raison absurde comme souvent et j'avais tellement fin que j'ai mangé le fruit.

L'archéologue décroisa ses bras qui étaient sous sa poitrine et vint placer une main devant sa bouche pour dissimuler un petit rire.

- Hi hi hi. J'ai été idiote. Je ne savais pas encore grand chose sur les fruits du démon. Lorsque je l'ai mangé je me suis sentie toute drôle et je suis allé voir mes amis archéologues qui m'ont appris ce que j'avais mangé. Après cela plus personne n'osait s'approcher de moi. Mais dans se malheur, je dois admettre que mon fruit est bien pratique.

Robin fit un sourire à Nana et termina son café tandis que dehors on pouvait entendre Figaro grogner. Shackey s'avança vers les demoiselles et les informa qu'un groupe de la Marine s'approcha d'ici. Elle les fit sortir par la porte de derrière le plus discrètement possible et Robin dit à Nana.

- On retourne au Sunny et ensuite on attendra les autres bien sagement.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Enfin une Mugiwara with Robin [deux ans plus tard]   Mar 31 Juil - 18:50

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18008

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang

Des abrutis, des pervers, mais c'est magnifique comme concert, les deux pauvres femmes avaient du voir la à baisse leur temps à s'amuser et à la hausse celui de fuir. Enfin heureusement il ne leur était rien arrivé de grave et elle avait même réussit à fuir, et en comptant sur la rapidité folle de Figaro elles avaient même semés les forces de l'ordre. Tout ça pour se retrouver dans le bar d'une amie du bras droit de Gol D. Roger si c'était pas rassurant tout ça. Sans compter que les deux femmes pouvaient maintenant boire tranquillement en se sentant en sécurité. Nico Robin avait opté pour un bon café bien chaud, mais Nana trouvait encore cela trop fort et avait opté plutôt pour quelque chose de chaud mais de plus doux ; un thé au fruit. En plus cela avait un petit goût sucré dont elle raffolait particulièrement.

Après quelque gorger pour essayer de se changer les idées, mais surtout pour se remettre bien les idées en places et se souvenir de comment elle avait gagnée son fruit. C'est surement quelque chose qu'elle n'oublierait jamais, puisqu'elle avait du voler le roi de Goa Kingdom. Dans un sens c'était volontaire et mais aussi par stupidité, car elle n'avait pas penser à la douleur de ne plus jamais se baigner normalement dans la mer, chose que Nana avait toujours adorée. Elle aurait put passer sa vie dans l'eau sans le moindre souci. Mais elle avait sacrifié son plaisir pour être sûr d'avoir un pouvoir capable de le faire.

Maintenant c'était à Robin de raconter son histoire. La rouquine était toute curieuse à l'idée de savoir comment sa nouvelle amie avait pu manger un fruit aussi puissant que celui qu'elle avait. En plus il était vraiment beau à voire. Elle observait alors avec attention l'archéologue qui remonter sa poitrine par le croisement de ses bras. Ainsi donc elle était la première personne qui le savait ? Même l'équipage de Luffy n'avait pas cette chance. Pour le coup la pirate était un peu fière et observa un moment Figaro qui buvait énormément d'eau, fatigué par l'effort sans doute. Il avait beaucoup courut le pauvre, et n'avait même pas déguster le pauvre type qu'il avait égorgé.


« C'est donc un honneur ! Je ne dirais rien promis. »

Souriante la rouquine attendit alors que Robin commence son récit. Par contre le récit lui fit perdre son sourire, ce n'était pas une très belle histoire. Faut dire que Robin c'était retrouvé seule à deux ans seulement, aucune chance d'avoir des souvenirs de sa mère à un age aussi bas. Nana avait beaucoup de peine pour l'histoire de son amie, quelle triste enfance vraiment. Cependant lorsque Robin compara Luffy a un prince charmant, la rouquine avait quand même du mal, faut dire qu'il n'avait absolument rien qui pouvait y faire penser, et imaginer Robin en princesse et Luffy en prince, mettre les deux ensembles donnait quelque chose de … fort étrange.

« C'est une bien triste histoire tout ça ... »

Même si Robin avait réussit à en rire un peu, Nana elle n'y voyait que de la tristesse et n'arrivait alors pas à rendre le sourire que son amie lui avait fait. Figaro se mit alors à grogner ce qui changeant radicalement ses pensées. Sortant par l'arrière grâce à l'aide de Shackey, Nana siffla son fauve pour qu'il se prépare rapidement à de nouveau courir.

« D'accord, j'espère qu'ils arriverons vite. »

La rouquine tendit sa main à la belle brune pour l'aider à monter une nouvelle fois sur Figaro. Une fois que les deux étaient bien accrochées à sa fourrure, il partit à vitesse folle, loin dans la foret, contournant ainsi la marine, et remonta une nouvelle fois sur les arbres, on pouvait d'ailleurs les voir un peu plus loin, enfin surtout beaucoup plus bas. Ils finirent par arriver à Thousand Sunny. Comme elles étaient restées un petit moment à boire des boissons chaude, les soldats qui étaient rester surveiller le navire avait finit par partir aider les autres à les chercher. Maintenant elles n'avaient plus qu'à attendre les autres.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Enfin une Mugiwara with Robin [deux ans plus tard]   Dim 19 Aoû - 17:10

InvitéInvité
avatar


Robin avait laissé sa tasse de café sur la table et elle venait de donner un violent coup de reins sur sa chaise afin de la faire reculer afin de se dépêcher de quitter le bar de Shackey. En effet l'animal de Nana venait de grogner, ce qui signifiait que des soldats de la marine commençaient à venir dans la direction de Nana et de l'archéologue brune. La tenancière du bar venait de les faires sortir par derrière et après que Robin l'ai aimablement remercié, Shackey ferma la porte derrière elles et Nana siffla Figaro. La brune lui conseilla d'aller en direction du Thousand Sunny, qui devait ne plus être sous surveillance maintenant. Nana acquiesça sans broncher.

- D'accord, j'espère qu'ils arriverons vite.

Elle parlait bien sur des autres membres de l'équipage de Robin et pas de ses imbéciles de marine en bas de l'échelle militaire. La rousse lui tendit la main afin qu'elle puisse monter sur le dos de Figaro et, une fois de plus, elles fuyaient l'endroit pour éviter d'être prise. Tandis qu'elles commencèrent à quitter les lieux, les deux femmes pouvaient entendre la voix de Shackey résonner depuis son bar.

- Non mais on n'a pas idée de débarquer chez les gens comme ça ?!!!

- Nous pourchassons de dangereuses criminelles madame.

- Je ne veux pas le savoir. Allez ouste !!!!

Robin eu un petit sourire. Visiblement la patronne du bar venait de leurs sauver la mise pour cette fois. L'archéologue s'agrippa à Nana en positionnant ses bras autour de sa poitrine afin de ne pas tomber sous la vitesse de Figaro.

Les deux fugitives filèrent a toute vitesse entre les grooves et Robin devait se baisser afin d'éviter certaines branches qu'elle aurait pus prendre en pleine face. La fuite se déroulait sans aucunes encombres et les deux amies arrivèrent devant le Thousand Sunny tranquillement. Robin lâcha Nana et descendit mettre pied à terre avant de prendre Nana pour l'aider à descendre. Elle analysa les environs avant de prendre la parole


- Visiblement il n'y a plus personne. Même les deux hommes pervers qui voulait de nous ne sont plus la. C'est une bonne chose.

La brune posa son regard sur la rousse avant de reprendre.

- On ferait mieux de se cacher si jamais ils reviennent faire un tour par ici. Viens suis moi.

Robin attrapa la main de Nana et la fit monter à bord du navire afin de se cacher. Une fois à bord, pour combler l'attente, l'archéologue lui fit faire un petit tour du propriétaire pour qu'elle puisse voir le bateau. La visite s'effectua dans le calme et Robin n'hésitait pas à lui expliquer pourquoi il y avait un cadenas sur le frigo dans la cuisine ainsi que toutes sortes de choses. Puis elles terminèrent leur visite dans la cabine des filles et Robin pria Nana de s'installer sur le lit.

- J'y pense les marines ont du voir tes habits. Je vais te donner des vêtements à moi afin que tu ne te fasse pas repérer lorsque tu partiras.

Robin farfouilla dans son armoire et en sortit un pull rayé vert et blanc ainsi qu'un pantalon allant à merveille avec se pull puis elle lui donna une paire de bottes hautes vertes clair.

- Tiens prends ça je te les donnes. Considère ça comme le remerciement de m'avoir sauvé aujourd'hui et puis je n'aimerais pas que tu te fasse attraper. Tu peux mettre tes habits ici si tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Enfin une Mugiwara with Robin [deux ans plus tard]   Lun 20 Aoû - 0:22

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18008

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang

Après avoir été alerté par Figaro de la présence de la Marine, les deux jeunes femme sortirent du bar par la porte arrière. Shackey était vraiment quelqu'un de bien, et elle avait toujours son caractère bien trempé, engueulant la marine comme pas permis. C'est le genre de femme que la rouquine voulait devenir, tout pareille, surement parce que la tenancière était une amie proche de Silvers Rayleigh le bras droit de Gol D. Roger, un de ses héros de jeunesse. Le seul problème c'est qu'avec sa prime de supernova, et le faire qu'elle soit dans l'équipage de feue Barbe Blanche, Nana n'aurait jamais la chance de pouvoir un jour avoir une vie tranquille et monter son propre bar. Toute sa vie ne serait que poursuite et traque. Un jeu du chat et la souris éternel alors qu'elle n'avait rien demandé à personne qu'une vie simple.

En une journée, c'était la deuxième fois qu'elles se retrouvaient à fuir, décidément. C'était terriblement frustrant de ne plus pouvoir assister à un concert sans devoir prendre à son cou, ni même prendre un café en discutant paisiblement avant de se retrouver avec la marine sur le dos. Aucune chose banale de la vie ne pouvait être faite sans se retrouver à se cacher. C'était dans se genre de situation à répétition que la rousse regrettait presque amèrement sa nouvelle vie. Voilà ce qu'elle pensait sur le dos de Figaro, les bras de Robin serrant sa poitrine généreuse, rejoignant le Thousand Sunny, sans rien pour ralentir leur course, si ce n'est quelques branches d'arbres par lesquels passait l'animal.

Une fois arrivé à destination, la pirate s'aida de son amie pour descendre de son félin. Ainsi il n'y avait plus personne, c'était pas plus mal, et Nana en poussa un soupire de soulagement. Revoir ses deux horribles types auraient été plus fort qu'elle n'en pouvait. Peut être qu'elle en aurait tuer un, voir même les deux vu les immondices qu'ils étaient. Mais voilà que l'archéologue voulait se cacher au cas où quelqu'un reviendrait ici. La brune n'avait pas tord, maintenant que tous savaient où se trouvait le navire de l'équipage du chapeau de paille, c'est sûr que beaucoup allait venir fouiner, si ce n'est faire des rondes.


« Tu pense qu'ils voudrons encore de nous ? C'est vrai que nous sommes charmantes, qui pourraient se passez de nous, la preuve, certain nous coursaient, des fans sans doute. »

Lança t-elle sur le ton de l'humour. Il fallait bien ça pour oublier ses malheurs, on dit que l'humour apaise les maux. Serrant sa main, la rouquine la suivit à bord du Sunny Go. Nana pu en profiter alors pour avoir le droit à une visiter guidé de la part de son amie, c'était bien mieux que d'attendre en se tournant les pouces que quelque chose n'arrive. C'est fou ce que le navire était spacieux, bon bien évidement c'était beaucoup plus petit que celui du Moby Dick, en même temps il n'avait pas de géant dans leurs équipages, et ils étaient moins surtout. La cabine des filles étaient superbes, apparemment le navire n'était pas assez grand pour avoir une cabine par personne.

Une fois installé sur le lit, surement celui de Robin, celle-ci lui proposa de prendre certain de ses vêtements, lui rappelant un faite auquel la rousse ne pensait pas assez souvent, mais il était certain qu'on pouvait facilement la reconnaître si elle ne changeait pas de tenue régulièrement. Quelle vie difficile vraiment, surtout que les tenues trop couverte ce n'était pas son truc. Les vêtements étaient jolie, une tenue complète, mais totalement recouverte, d'un côté on la reconnaitrait justement moins facilement que dénudée comme à son habitude.


« Merci beaucoup, j'aurais un souvenir de toi alors ! Et puis je n'ai pas fait grand chose, toi aussi tu m'as beaucoup aidé ! Sans toi j'aurais jamais vu Brook en concert pour commencer ! »

Sous les bons conseils de la brune, la rousse changea alors de tenue, mettant tout de suite ceux qu'elle venait de recevoir. C'est donc sans aucune gêne qu'elle se déshabilla devant elle, retirant sa tenue légère qui se composait d'un petit haut et d'une jupe, les laissant plier sur le lit sans prendre la peine de chercher à les reprendre. Une tenue contre une autre tenue.

« Alors tu me trouve comment ? Encore merci Robin ! C'est bientôt l'heure de nous quitter, mais j'espère te revoir bientôt ! »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Enfin une Mugiwara with Robin [deux ans plus tard]   Jeu 30 Aoû - 11:21

InvitéInvité
avatar


La brune archéologue regarda Nana se lever de son lit puis elle prit sa place en croisant les jambes et en posant son coude sur son genou. Enfin elle plaça sa tête dans le creux de sa main et souriait comme une grande soeur devant son amie qui était en train de se changer sans aucune gêne, ce qui n'était nullement choquant puisqu'elles étaient entre filles. Une fois que la rouquine avait terminé de se changer elle laissait ses anciens habits sur le lit et se tourna vers l'archéologue pour prendre la parole.

- Alors tu me trouve comment ? Encore merci Robin ! C'est bientôt l'heure de nous quitter, mais j'espère te revoir bientôt !

Robin souriait toujours autant. C'était amusant de voir une demoiselle aussi pleine de vie et aussi innocente se comporter de la sorte. Cela lui faisait très plaisir puisqu'elle même n'avait pas vraiment eu l'occasion de sourire et d'être débordante de vie durant les vingt-huit premières années de sa vie. Cela était agréable à regarder.

- Tu es belle a croquer Nana. Cet ensemble met ta poitrine parfaitement en valeur ainsi que ta magnifique silhouette. Je suis persuadé que l'homme que tu aimes tombera sous ton charme.

Nul doute que la mugiwara faisait référence au capitaine de la rouquine car même si elle avait démenti qu'elle était amoureuse de lui, Robin n'était pas idiote et savait que Nana l'aimait plus que tout. Ha l'amour. Voila bien une chose qu'elle n'a jamais connue et ne connaitra sans doute jamais. Toujours souriante Robin continua son discours.

- Et tu n'as pas besoin de me remercier. Je t'offre cette tenue de bon coeur. Parce que tu m'as aider aujourd'hui, sans toi j'aurais été violer, et aussi pour marquer l'amitié qu'il y a entre nous.

La belle archéologue se leva du lit et se positionna juste devant son amie rousse avant de reprendre.

- Tu as raison. Il est l'heure de se dire au revoir Nana.

Robin la serra dans ses bras comme elle l'avait fait un peu plus tôt dans la journée, avant de lui glisser dans l'oreille une dernière parole.

- Prend soin de toi Nana. J'espère que l'on se reverra bientôt. Je dirais à Luffy que tu étais ici.

L'archéologue des mugiwara la libéra de son étreinte avant de la reconduire en bas du navire.

- A la prochaine Nana.

Une bien belle rencontre se terminait aux pieds du Sunny. Cela ne faisait aucuns doutes que la rouquine de l'équipage d'Ace resterait à jamais dans le coeur de la brune. Il faut se faire des amis surtout en cette période de transition. Avoir des alliés est une chose précieuse mais avoir des alliés sur qui on peut compter en toutes circonstances c'est encore plus précieux. Aujourd'hui Robin a rencontré Nana et fait clairement partie de cette catégorie de personne.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Enfin une Mugiwara with Robin [deux ans plus tard]   Mar 4 Sep - 12:51

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18008

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang

Entre fille ou pas, la rouquine n'était pas la personne la plus pudique au monde, habituer à des tenues légères et peu couverte en toute occasion pour le grand dame de certain. Une fois un chasseur de prime lui avait même demandé si elle pouvait mettre quelque chose d'autre car il n'osait pas regarder son corps si peu vêtue. Enfin ce genre de chose arrivait extrêmement rarement, et puis de toute façon avec son fruit du démon elle avait bien besoin d'un maximum de peau à l'air libre pour ce couper. Et oui certain fruit on des inconvénients assez important.

L'avis de son amie Robin lui décrocha un large sourire avant qu'elle ne vire au rouge cramoisie lorsqu'elle évoqua son amoureux. La pauvre Nana était toute gênée et cachait la moitié de sa tête dans le pull pour ne pas qu'on voit ses joues d'une couleur primaire très repérable. Même son sang n'était pas d'une couleur aussi vif. L'amour était une notion encore difficile à admettre chez la rousse qui avait bien du mal à s'avouer elle même qu'elle était amoureuse même si elle reconnaissait qu'il lui plaisait et qu'elle ne supportait pas être loin de lui.

Heureusement que l'archéologue changea de sujet en la remerciant pour ce qui s'était passé dans la journée, le sérieux de la conversation permit à Nana de revenir sur terre et de sortir la tête des vêtements qu'on venait de lui offrir. Ce qui la rendait heureuse était le faite que Robin parle de l'amitié entre elle, comprenant que c'était bien réciproque. Avant qu'elle ne puisse parler la brune se leva et commença les au revoir en la prenant dans ses bras.

« Si on a réussi à s'en sortir c'est parce qu'on s'est entraider surtout. Au revoir Robin, tu vas me manquer, j'espère que tout ce passera bien pour vous ! »

La petite pirate la serra fort à son tour, espérant que leurs chemins se recroiseront rapidement. De toute façon il y avait beaucoup de chance pour que Ace surveille d'assez près son petit frère, surtout en connaissant les dangers du nouveau monde. Nana lui fit énorme sourire à la remarque de son amie, puis elles commencèrent à descendre du navire.

« Merci Robin, toi aussi, tu l'embrassera de ma part après lui avoir ébouriffer les cheveux ! À bientôt »

Dis elle en rigolant avant de monter sur le dos de Figaro, un dernier sourire et les deux partirent. C'était triste, dommage qu'elles ne soient pas dans le même équipage mais c'était la vie. Mais une chose était sûr, elles se reverraient dans le nouveau monde, il fallait juste espérer que les circonstances soient bonnes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Enfin une Mugiwara with Robin [deux ans plus tard]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Enfin une Mugiwara with Robin [deux ans plus tard]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Deux jours plus tard [PV Sybille et Luna]
» Serpent et Chat [Nami]
» Il était une fois... Deux blonds ! (Enfin trois)
» Deux assassins,ca donne quoi ? (Law et Robin)
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Sabaody-