AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Duel sur les ruines d'un champ de bataille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message
MessageSujet: Duel sur les ruines d'un champ de bataille   Mer 2 Mai - 12:38

InvitéInvité
avatar


Mon bateau-avion en mode bateau fendait les plis-de-l'infini-bleu. Combien de jours je naviguais ainsi? Combien de semaine? Je ne sais pas. En tout cas, je devais vite trouver une proie à rapporté aux gens-en-bleu-et-blanc. Sur la dernière île que j'avais visitée, on m'avait dit qu'il s'était passe des choses dans un endroits-plein-de-gens-en-bleu-et-blanc. Apparemment, une troupe d'humain, de très-grand-humain et autre avaient essayé de récupéré leur frère (la dame qui m'as raconté ça prononçais bizarrement ce mot). Les personnes que j'ai rencontrées semblèrent plutôt inquiètes, partout on disait qu'un grand-plis de gens (une "vague de piraterie", je crois) allait devenir plus forte.

J'avançais tout en me remémorant les dires des humains. Soudain, je levai les yeux et me retrouva nez à nez avec des rochers. Ils étaient encore assez loin pour que je les évite, mais cela ne pouvais signifier qu'une chose : je m'approchais d'une nouvelle île. Je m'approchais d'humain. Les ennuis, le bruit... Je soupirai. En même temps, je trouverai peut-être une nouvelle proie que je pourrais échanger contre de la nourriture. Mais si ça se trouve, cette île était déserte, je préférais quand même m'attendre au pire, on ne sait jamais.

J'accostai sur l'île, me préparant déjà à affronté le bruit d'une ville que seul moi pouvais voire.

J'accostai à quelque mètre du seul port de l'île donnait à un petit village. Je contournai les maisons, pas question de me retrouvé entouré d'humain!

Au bout d'un moment, j'arrivai dans ce qui sembla être d'une part, le centre de l'île, et d'autre par, un cimetière. Les ruines d'un ancien village.

La première chose qui me choqua fut le 'trou', un trou énorme délimité par les rochées qui peuplai l'île. On aurait dit que deux très-grand-humain, deux force colossale s'étaient affronté ici.
Ho, ce n'était pas un trou comme ceux que l'on voit de temps en temps et qui crachent du feu liquide. Non, c'était plutôt comme si un très-grand-humain avait pris un objet très lourd en forme de tube et qu'il l'avait abaissé ici. Les bords du troue était légèrement enfoncé, de quelque millimètre à peine.
Le 'trou' était clairement divisé en deux, d'un côté, le sol semblait complètement calciné, et de l'autre, on pouvait voire des bouts de roche, et de bois éparpillé avec de temps à autre une sorte de fine couche noirâtre qui semblai à moitié vivante. Au centre, à la limite des deux zones, s'ouvrai une fissure, une plaie, immense. Au bord du 'trou', on pouvait voire des morceaux de bois, des semblant de toits, de murs… Tous renversé, éclaté, comme si une main avait pris le village qui ce tenait là il y à bien longtemps et qu'elle l'avait jeté, comme on jette des saletés dans le-tube-en-bois-ou-gris-pour-mettre-les-déchets. Au moins, j'étais sur d'une chose : il ne risquait pas d'y avoir âme qui vive dans ce coin là.

En inspectant mieux les bords du 'trou', je me rendis compte que les dégâts semblaient s'étendre bien au-delà des limites du cratère. En faite, je commence à me demandé comment le village que j'ai vue à pus survivre à une explosion pareille. La chance surement, à moins que les habitant de l'île l'ai reconstruit depuis. On aurait dit que toute l'île avait été reconstruite sauf cet endroit, pour la mémoire des âges sans doute.

J'étais encore en train d'inspecté les bords du 'trou' lorsque j'entendis un bruit. Je ressayerai ma main sur le centre de ma double-lame, et m'assura que la boule de métal qui me suivait depuis mon arrivé sur l'île était bien à mes pied (on n'est jamais assez prudent). Ces deux objets, seul vestige de mon bateau-avion me réconfortaient dans ce paysage de désolation. Puis me retourna.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Duel sur les ruines d'un champ de bataille   Mer 2 Mai - 14:45

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3267

Navigation
Doriki:
2417/6000  (2417/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    Et dire qu'on avait complètement raté les évènements de Marineford ! Non, non, je ne rigole pas, on a vraiment réussi cet exploit. Mais comment me direz-vous ? Tout simplement parce qu’on était dans le désert d’Alabasta, loin de toute agitation qu’aurait pu créer un tel événement. Et les lézards et autres bestioles peuplant le désert s’en fichaient un peu, et ne nous en avaient nullement informé. Enfin bref, il n’empêche qu’on était passé à côté de l’événement avec un grand E. Pas que l’on se serait jeté dans la bataille, mais au moins nous aurions pu se tenir au courant. Mais bon, ce qui est fait est fait, tant pis. On a quand même su ce qui s’est passé, grâce aux journaux et aux ragots des gens que l’on croisait sur les diverses île de l’océan de Grand Line.

    Ainsi on avait su que les pirates s’étaient ramenés pour sauver le fameux Ace aux poings ardents qui s’était fait capturer par un nouveau Shichibukai, Barbe Noire. Le combat avait dû être titanesque, Ace a une grande réputation pour quelque chose, et si ce Barbe Noire a réussi à le capturer, il devait être bon lui aussi… Enfin, l’envie m’avait prise d’aller voir le lieu de l’affrontement. Les conséquences d’un tel affrontement m’intriguaient, et puis ça me fera une balade. Nous voguions donc en direction de l’île de Banaro, après avoir acheté un Eternal Pose menant là-bas.

    Arrivés aux alentours de l’île, nous fîmes un détour pour ne pas se poser dans le port. Les pirates c’est jamais bien vu, alors si on commence à aller se poser tranquillement en public… Enfin, on trouva un coin tranquille où il n’y avait personne, et je descendis rapidement du navire. L’équipage avait quartier libre, s’ils ne voulaient pas venir avec moi tant pis. Et d’ailleurs aucun ne me suivit, ils vaquaient tous à leurs occupations. Je me dirigeais donc vers… nulle part en fait, je n’avais aucune idée d’où pouvait se trouver le champ de bataille. J’avais juste pris ma lance et ma muselière accrochée à ma ceinture, juste au cas où un marine passe par là. Mais j’espérais qu’il n’y ait personne, Nana m’a bien dit d’attendre avant de reprendre des gros combats. Bon, cela fait un peu plus d’une semaine maintenant, et j’ai passé la majorité de mon temps sur le navire à m’entraîner, mais quand même.

    J’arrivais donc en un lieu tout à fait atypique. Certaines montagnes cachent des cuvettes, mais là, c’est encore pire que ça. Disons que c’était pas une cuvette naturelle quoi. Enfin le lieu en soi ce n’est rien, mais il fallait voir le sol. J’étais pile à la limite d’une large fissure béante séparant le cercle en deux parties égales et distinctes : une ou toute trace de végétation avait été brûlée, et l’autre qui tenait plus des ruines que d’un réel paysage. Les morceaux de bois, de pierres, s’étalaient là de manière totalement aléatoire et archaïque. Les rumeurs disaient vrai, il y a eu un sacré grabuge ici. Car oui, on sentait que c’était ici que le combat avait eu lieu, ne serait-ce que par le fait qu’un côté soit brûlé. Je m’avançais donc fasciné dans ce décor lugubre pour voir s’il n’y avait pas quelque chose d’intéressant.

    Au fur et à mesure que j’avançais, une silhouette se dessinait. Prudent, je faisais gaffe à où je mettais les pieds, tout en m’approchant pour déceler si c’était un marine ou pas. La silhouette était armé étrangement, avec une sorte de mélange entre une lance et une lame, et avec une boule de métal à ses pieds. Enfin, la blondinette ne semblait pas être de la marine, elle n’en avait pas l’uniforme. Car oui, elle a aussi des cheveux blonds relativement longs, assez pour que je juge que ce soit une fille. Mais je l’analysait un peu trop et je ne regardais plus où je mettais les pieds, et je finis par faire craquer une planche, et elle se retourna vers moi. Je lui adressais un grand sourire, accompagné d’un geste de la main.

    "Faites pas attention à moi, je ne fais que passer !"

    Puis je pris un léger virage pour la contourner. Un peu sur mes gardes quand même, si elle est armée c’est pas juste une civile qui vient pleurer sur les restes d’une sorte de village en bois…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Duel sur les ruines d'un champ de bataille   Mer 2 Mai - 18:56

InvitéInvité
avatar


Je me retournai pour voire arriver un jeune homme aux cheveux noir et aux pupilles d'une étrange couleur. Il me fit un signe puis, s'adressa à moi :

"Faites pas attention à moi, je ne fais que passer !"

Un mince sourire ce dessina sur mes lèvre, j'avais enfin trouvé une proie :

Je ne crois pas, non.

Mon sourire s’élargit un peut plus en songeant que cette humain allait la prendre pour une folle qui l'attaque sans raison.

Mais j'avais mes raison, ho, oui, une très bonne raison même : "La faim"

Non, je n'allais pas aller jusqu'à manger ce garçon, mais même si il n'avait pas l'aire très fort, mais il me rapporterait sans doute assez de rondelles-doré-déformable-pas-solide à échanger contre de la viande, ou des fruits.

La boule à mes pieds commença à 'bouillir', une moyen boule ce détacha puis ce divisa en une multitude de boules grosse comme un œil. Je ramassai une poignée de ces grosse billes, et les lança vers l'humain. Inoffensif, vous dites vous?

A quelques centimètres du garçon, les grosses billes commencèrent elle aussi à 'bouillir'. Elles s'ouvrèrent, laissant voire des dents de métal triangulaire. Dents, qui vinrent se planté dans la peau du nouvel arrivant.
Haha, pas si inoffensif en fin de compte hein?

Mon sourire s’élargit. J'étais sur qu'il allait succomber à cette attaque ("vite fait bien fait" comme les humains disent). Pour plus de sureté, d'un léger mouvement du poignet, je fis tourner ma double-lame. Un tour, deux tours. Les lames frôlaient la pierre, en produisant des étincelles. Un tour, deux tours. Maintenant, j'avais assez de puissance pour pouvoir me mouvoir sans que le mouvement s'arrête. Je me projetai en avant, serrant les dents à cause de la légère douleur, qui, je savais allait augmenter au fur et à mesure. Mais j'avais l'habitude.

Mon sourire désormais était tellement grand qu'on pouvait voire mes cubes-blanc apparaitre. Je pouvais déjà sentir l'odeur des fruits que j'irais prendre ensuite.

[H-rp]C'est un peut cours désolé[/H-rp]


Dernière édition par Ôkamino Musume le Jeu 17 Mai - 17:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Duel sur les ruines d'un champ de bataille   Mer 2 Mai - 19:43

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3267

Navigation
Doriki:
2417/6000  (2417/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    Comment ça non ?

    D’où elle me dit non ? Pas que je ne veuille pas me faire diriger par cette inconnue, mais le problème, c’est de savoir ce qu’elle me voulait. Je veux juste passer moi, je n’ai pas très envie d’avoir des embrouilles. Mais bon, apparemment un pirate ne peut pas se promener tranquillement de nos jours. Les conséquences de Marineford ? Peut-être, même si ce n’est pas une marine. Mais alors pourquoi elle veut m’empêcher de passer ? C’est pas possible ça… Enfin, du coup quelque chose m’intriguait chez elle. Sa boule de métal. Elle était bizarre. Elle bougeait bizarrement. Un peu comme si, tout à coup, c’était devenu de la pâte à modeler qu’une main invisible malaxait assidûment. Qu’est-ce que c’est encore que cette chose étrange ?

    De cette grosse boule sortit ensuite une boule un peu moins grosse, qui elle-même se divisa en pleins de petites billes. Enfin petites, c’est relatif. C’est plus petit que les précédentes boules, mais ça a quand même une taille plus grosse qu’une vraie bille. Enfin bref, elle ramassa quelques unes de ces balles de métal, et me les jeta dessus. Pas que ce soit flippant, mais ça allait faire mal vu qu’elles sont en métal, non ? Enfin, je ne vais quand même pas utiliser mon zoan tout de suite, je ferai juste gaffe à ma tête… Enfin c’est ce que je pensais au départ. Ces billes à portée de mes mains se remirent à bouger bizarrement, comme la grosse e toute à l’heure. Sauf que cette fois, c’était pour dévoiler des dents à priori acérées, et pas pour libérer d’autres billes. Je fermais les yeux devant ce spectacle, entamant ma transformation en hybride mi-humain, mi-dragon, en espérant que ça se fasse assez vite.

    Une douleur à la poitrine, mais une seule…

    Une seule bille, un peu en avance sur les autres, avait atteint ma poitrine avant que mes écailles ne recouvrent cette partie de mon corps. Les autres étant arrivées trop tard s’étaient cognées à mes écailles, ne me faisant aucun dégât, et sont retombées au sol. Celle qui avait atteint sa cible à temps s’était détachée quand les écailles ont poussé, et est retombée avec les autres. Mais ça faisait mal. Elle va me le payer celle-là ! De toutes façons, elle m’avait attaqué, elle cherchait le combat, j’allais lui en donner. J’empoignais donc ma lance, tout en regardant son style de combat quelque peu étrange. Sa lance-lame tournait autour de son poignet, sans qu’elle ne la tienne, et elle fonçait sur moi, un large sourire défigurant son visage. Elle croit m’avoir aussi simplement ? Dommage, j’ai de quoi m’en sortir !

    Un, deux, trois… Maintenant !

    Je plaçais ma gueule ouverte dans l’axe de la lame, comptant bien la bloquer avec mes crocs, puis je tentais tout simplement de la faucher au niveau des jambes avec ma lance. Pour l’instant, je voulais juste la jauger, on verra ensuite si je dois y aller plus fort. Si elle s’étale bêtement, pas la peine, si elle arrive à esquiver par contre…


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Duel sur les ruines d'un champ de bataille   Ven 4 Mai - 18:40

InvitéInvité
avatar


Je voulu m'arrêter. Mais je ne pouvais pas. Mon corps me poussait toujours vers l'avent, poursuivant mon mouvement. Mon sourire avait étrangement disparu. Et là vous vous dite : Mais pourquoi veut-elle s’arrête alors que c'est elle qui c'est projeté sur lui?

Et bien tout simplement parce que les choses changes vite. De 'loup-féroce' j'étais devenu 'petit-loup'.

En même temps, comment j'aurais pus prévoir que cet humain pouvait ce modifier? Oui, il pouvait ce modifier, c'était bien là le problème, au début, on avait : un gamin tout gentil, tout mignon, qui ne faisait que passé (avant que je l'attaque sans raison apparente), puis, soudain, on à eu : un gros-lézard-géant-humain-pas-gentil-et-pas-beau-blizzard-avec-des-ailes.
Et moi dans tout ça? Et bien, je me précipitais comme les boules-déformable-que-crachent-les-animaux-en-bois (1) vers le prédateur n°1 du moment.

Le lézard-humain ouvris grand ça bouche.

Plus que quelques mètres et ma lance risquait fort de ce retrouvé entre les dents du Lézard. Soudain, ledit lézard fit un mouvement en avant avec ça lance (parce que oui, les lézards-humains on besoin de lance pour ce battre). Je sautai pour éviter l'arme. Je sautai, mais pas assez haut. Je tombais en avant droit dans la bouche du monstre.

Je ne sais pas trop ce qui c'est passé à ce moment là, j'ai dut utiliser mon pouvoir inconsciemment, car alors que j'allais entrer dans ce qui ressemblai fort au début du truc-tout-noir-avec-du-feu-des-trucs-blizzard-et-tout-méchant que les humains appels "enfer", ma double-lace, mes bracelets et les boules que j'avais lancé un peut plus tôt ce liquéfièrent et s'assemblèrent pour formé un mur de métal.

Je heurtai durement le mur, mais réussi, à moitie sonné à roulé loin du monstre.

[H-rp](1) Traduction : les boulets de cannons [/H-rp]


Dernière édition par Ôkamino Musume le Mar 8 Mai - 15:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Duel sur les ruines d'un champ de bataille   Dim 6 Mai - 14:50

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3267

Navigation
Doriki:
2417/6000  (2417/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    Elle n’avait vraiment pas dû compter sur un quelconque pouvoir de ma part. Son large sourire s’était plus vite effacé qu’il ne s’était dessiné en voyant ma forme hybride. Bah, ça lui apprendra à s’attaquer aux gens comme ça sans raisons. Et pourtant elle n’avait pas stoppé sa course. Elle continuait à me foncer dessus. La peur ne suffisait pas à l’arrêter à priori. Mais bon, j’étais prêt à parer son coup donc… Sa lame était trop épaisse pour que je la brise en croquant dedans, mais au moins je pourrai la bloquer. Enfin c’est ce que je pensais. Car elle se prit les jambes dans ma lance avant que je n’aie réussi à choper sa lame. Elle avait tenté de sauter, mais avait dû mal calculer son coup et était en train de tomber sur moi. Elle va se péter la tête sur mes écailles, et je vais me retrouver par terre sous elle. Quel mauvais plan ! D’autant qu’il est trop tard pour que je réagisse…

    Mais sa lame et ses boules de métal réagirent, elles. Elles fusionnèrent, puis se placèrent enter elle et moi pour parer sa chute grâce à un mur métallique. Ledit mur m’avait aussi repoussé en arrière, mais au moins je n’étais pas rentré dedans. Elle par contre, vu le bruit, ça a dû faire mal… Je pris mon envol pour voir par-dessus le muret, et vis qu’elle était tombé relativement loin. Elle semblait pas vraiment dans son assiette. En même temps c’était un peu bête de faire ça, alors qu’elle aurait pu me coincer au sol. Mes ailes sous moi, je n’aurais pas pu en profiter pour l’embarquer et lui faire manger un méchant Locked Death alors… Enfin, ce n’aurait pas été drôle d’en finir aussi vite. Mais bref, était-elle au moins encore en état de se battre ?

    Hé, ça va ?

    Si ça va pas je me casse. Elle avait qu’a pas m’attaquer comme ça sans raison. Et puis bon, elle s’est juste un peu sonné, elle se réveillera au cas où, et pourra rejoindre la ville…


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Duel sur les ruines d'un champ de bataille   Mar 8 Mai - 15:05

InvitéInvité
avatar


Je me redressai avec difficulté. Le lézard-humain me demanda si j'allais bien. Je lui répondis en grognant. Ho pas un grognement de douleur, non, plutôt le genre de grognement que poussent les animaux quand ils ce sentent en danger. Les lèvres retroussé, le visage contracté, du fond de ma gorge sortait un bruit inhumain. Je voulu me redressé d'un bon pour lui montré que, oui, j'étais en parfaite forme. Mais mes muscles ne me répondaient plus aussi bien, il faut dire qu'on ne se prend pas un mur sans en subir les conséquences. Je me relevai donc tant bien que mal. Mon corps me faisait souffrir, je devais avoir des bleus partout! Je plantai mes yeux violets dans ceux du lézard. Je ne sais pas pourquoi, mais je ne le sentais pas très bien. Pas bien du tout même. Ce lézard risquais de me donner plus de cordes à retorde que ce qu'il était prévus.


Le pire dans tout ça s'était que l'humain-lézard (ou le lézard-humain) pouvais ce déplacé dans l'infini-bleu-claire (qui commençais à viré un peut au gris en passant). Il pouvait effectivement étendre ces grandes ailes et ce déplacer dans les aires! Autan vous dire que j'étais mal. En même temps c'était moi qui l'avait attaqué (et pas sans raison).


C'est à ce moment là que mon cher ventre eu la bonne idée de me rappeler pourquoi j'avais justement attaqué ce monstre. Le bruit retenti étrangement dans le silence. Je senti mes joue s’embraser.


Pour dissimulé mon gène, je me dirigeai 'discrètement' (si il m'était encor possible d'être discret) vers ma boule-de-matière-transformable afin de recrée mon arme.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Duel sur les ruines d'un champ de bataille   Mer 9 Mai - 18:10

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3267

Navigation
Doriki:
2417/6000  (2417/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    Je commençais à me demander où était passé son vocabulaire. A part toute à l’heure quand elle m’a empêché de passer, elle n’a pas dit un mot. Et en plus, elle répondait en grognant. Moi qui voulais savoir comment elle allait après ce coup, tant pis si elle veut peux un peu de compassion… Mais il me semblait qu’une pointe de peur ressortait de ce grognement. On aurait presque dit une bête sauvage. Oui bon je sais, vu ma forme je peux dire, sauf que elle, c’est pas à cause d’un zoan. C’était juste son visage qui s’étirait comme celui d’un animal, un chien je dirais. Ou en tout cas un canidé. Elle me regardait droit dans les yeux, tout en se relevant difficilement. Bah, au moins j’ai mas réponse. Son corps a pas vraiment aimé le contact quelque peu violent avec cet obstacle. La suite du combat, s’il y en a, n’en sera que plus facile. Dommage, j’aurais pu m’entraîner en conditions réelles… Enfin, de son côté elle avait aussi repéré que c’était pas gagné d’avance. Elle semblait pas très contente de me voir voler…

    Et là, un autre bruit se fit entendre. Pas un second grognement, enfin c’en était pas loin. Un énorme gargouillement rompit le silence léger qui s’était installé entre nous. Elle comptait me bouffer en fait ? Non, les cannibales ça court pas les rues quand même… Ou alors elle a juste oublié son ventre avant de m’attaquer, ce qui est une grossière erreur. Se battre sans carburant, c’est un combat vite perdu. Elle se dirigeait donc vers sa boule de métal, aussi rouge qu’une tomate. Je la suivais du regard, après tout c’est mon adversaire du jour. J’hésitais entre la laisser reprendre son « arme » par pitié, question qu’elle me donne un vrai combat malgré son estomac, ou la bloquer avant pour gagner rapidement.

    Je choisis une option à mi-chemin entre les deux. Je pris ma lance bien au milieu, avec la main droite, et la lançais avec un maximum de force, sur le trajet entre elle et sa boule. Je me retrouvais désarmé, mais en vol ce ne serait pas compliqué de récupérer mon arme. Et puis, elle a une chance d’éviter le tir malgré l’état de son corps. Après tout, la lance est une arme d’hast à la base, donc une arme à lancer. Je restais donc en vol stationnaire, bras croisés, pour voir un peu comment elle allait réagir…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Duel sur les ruines d'un champ de bataille   Jeu 17 Mai - 16:43

InvitéInvité
avatar


Je sais que je me répète, mais là, j'étais mal. Et ce de plusieurs points de vue :

1-Déjà, mon adversaire (le méchant-lézard) était beaucoup plus puissant que ce qui était prévu.
2-Les deux cotées de mon corps et mon arrière me faisait mal.
3-Mon ventre aussi me faisait mal, mais pas pour la même raison.
4-La lance du gamin-bizarre-avec-des-ailles arrivait très vite vers moi.

Instinctivement, je bondis vers-là-où-j'étais, évitant ainsi la lance.
Avez-vous déjà essayé de faire un bon vers-là-où-vous-étiers?
Vous bondissez, vous vous pencher dans le sens-contraire-à-d'habitude, vous poser un pied, un autre, vous agiter les bras, et là, soit vous vous remettez normal, soit vous tomber.
Et bien moi voyez-vous, je me retrouvais par terre dans la poudre-très-fine. Avec deux nouveaux mauvais points :

5-La lance m'éloignait de ma boule.
6(bientôt 7)-J'était (encor) tombé.

En plus, si je ne me redressais pas vite fait, le monstre-humain avait toute ces chances de me blesser (encor plus qu'avant).
J'avais l'impression d'être devant une armé, pourtant il n'y avait qu'un seul humain.

Une sensation étrange, mais familière m'envahit, quand ça m'arrive, les gens disent que j'ai le regard flou.
Les choses autour de moi commencèrent à prendre un nom.
Je me relevai, sentant mes côtes craqué d'indignation pour les mauvais traitements qu'elles avaient subis.

Dragon, comment as-tu put t’allie avec un humain?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Duel sur les ruines d'un champ de bataille   Ven 18 Mai - 13:53

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3267

Navigation
Doriki:
2417/6000  (2417/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    Je regardais donc avec attention comment elle allait se tirer de son mauvais pas. Il lui fallait esquiver ma lance, elle n'a pas des écailles comme moi. Si elle se précipitait trop sur sa boule, elle se ferait transpercer, à moins d'être assez rapide. Peut-être cache-t-elle un peu son jeu, qui sait. Elle choisit donc de sauter de manière étrange pour esquiver mon tir. Elle se retrouva par terre en retombant, et ma lance alla se planter un peu plus loin que j'avais prévu. Il est vrai que je ne me suis pas vraiment entraîné au lancer sur le navire, la taille du pont n'est pas vraiment pratique, et je n'ai pas de cible d'entraînement. Mais bon, pour un premier essai, c'était tout de même convenable.

    Quant à mon adversaire, je commençais presque à m'inquiéter pour elle. Entre sa collision avec son mur et sa chute malencontreuse, elle doit vraiment être dans un sale état. C'est à se demander ce qui la pousse encore à se battre. Car oui, elle se relevait encore. Mais cette fois-ci, il y avait une différence. Quelque chose, dans son regard, je ne saurais dire quoi. Elle semblait différente, comme si j'allais avoir à affronter une toute autre personne. Elle m'appela dragon, et me demanda comment j'ai pu m'allier à un humain. Je ne comprenais pas vraiment le sens de sa question à vrai dire. Après tout je suis un humain à la base. Et de quel humain parle-t-elle? Je crois que je suis vraiment tombé sur un cas étrange...

    "Mais, je suis un humain ! J'ai juste mangé un fruit du démon..."

    Oui, non, franchement, j'avais beau tourner et retourner la phrase dans ma tête, je n'en trouvais pas le sens, elle n'avait ni queue ni tête pour moi...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Duel sur les ruines d'un champ de bataille   Jeu 24 Mai - 11:57

InvitéInvité
avatar


"Mais, je suis un humain ! J'ai juste mangé un fruit du démon..."
"Un fruit?"

De vieux souvenir remontait à la surface :

Deux enfants,
Les cales d'un bateau,
Un fruit.

Je secouai la tête pour chassez cette visions. Cette humain mentait, il n'avait pas pus manger un fruit, ce fruit sinon, il aurait les même pouvoir que moi, or, il ne les à pas. Conclusion : il mentait!

"Faut! Un fruit ne peut pas transformer un humain en dragon. Vous êtes tous pareilles vous autres, les humains, vous mentez comme vous parlez, on ne peut pas vous faire confiance! Vous tuez pour un rien! Vous tuer, vous bruler pour vous amuser! Jamais vous n'aurez la noblesse des animaux sauvages!

Tu t'es forcément allier avec un dragon! Sinon, tu n'aurais pas ces écailles! Que lui as-tu promis en échange de ça liberté? De l'or? Des joyaux? Je savais les dragons cupides mais pas à ce point là! Comment à tu pus dragons? Comment as-tu pus traire les tiens?"


Je fini ma tirade exténué, ma gorge me brulait, mon ventre, mes côtes et mon dos me faisait souffrir (mais pas pur les même raisons), la haine faisais tremblé ma voix et des larmes emplissait mes yeux. Je les essuyai d'un mouvement rageur de la main. Pas question de pleuré comme un louveteau devant un humain!

Je regardai autour de moi. La lance c'était planter plusieurs mètres derrière moi et ma boule de métal était toute proche. Pourtant je ne me dirigeai pas vers elle, l'homme-dragon m'avais empêché de l'atteindre, si je recommençais ma tentative, ce ne serait pas une lance qui foncerait vers moi mais des écailles bien dure et non-déformable par-dessus le marcher.

Je reculai donc prudemment sans quitter mon adversaire des yeux. D'une main je pris le bâton de la lance et tira. Rien ne ce passa, je dus faire plusieurs tentative avant de réussir à la sortir de terre. L'arme en mains, j'essayai de la faire tourné comme j'en aie l'habitude, mais le poids était mal réparti et le lance piqua vers l'avant. Je renonçai donc à ma technique, je savais que ça ne servirait à rien de la lancer, je n'avais jamais utilisé une arme comme ça et même sont possesseur semblait ne pas réussir à l'utiliser parfaitement bien. Mais j'étais décidé à ne pas me laisser faire, quitte à me servir de la lance comme d'une épée.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Duel sur les ruines d'un champ de bataille   Sam 26 Mai - 9:41

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3267

Navigation
Doriki:
2417/6000  (2417/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    Cette fille était vraiment étrange. Elle semblait ne pas connaître les fruits du démon. Chose étonnante, après tout sur les mers c'est monnaie courante. D'autant qu'elle en a elle-même mangé un, d'après ce qu'elle fait avec sa boule de métal. Elle me fit même tout un speech sur les hommes qui tuent, la noblesse des animaux, une alliance avec un dragon... Enfin je ne suivais pas vraiment ce qu'elle disait, j'avais juste l'auriculaire au niveau de l'oreille, ne comprenant pas un mot de ce qu'elle me racontait. Quand elle eut fini, elle semblait bien énervée, et était à la limite de lâche une grosse larme qu'elle essuya rapidement. Je restais là, en vol stationnaire, tandis qu'elle reculait.

    "Crois bien ce que tu veux, je te garantis que le goût d'un fruit comme celui qui m'a donné mon pouvoir, on ne l'oublie pas de si tôt !"

    C'est vrai qu'ils sont parfaitement dégueulasses ces fruits. mais bon, pour le bonus non négligeable qu'ils donnent sur le champ de bataille, c'est un prix assez peu élevé. Enfin bref. Je la suivais des yeux, regardant jusqu'où elle allait. Elle pris ma lance, et tenta plusieurs fois de la sortir de terre avant d'y arriver. Elle tenta de faire avec ma lance ce qu'elle faisait avec son arme bizarre, mais en vain, et décida de s'en servir comme une vulgaire épée. Quelle honte ! Mais bon, elle avait repris du poil de la bête, était armée contrairement à moi, et semblait prête à l'assaut. Bien sûr, mon corps pourrait suffire, mais au niveau des possibilités d'attaque, il me fallait une arme. Comme je n'en avais pas, je décidai de mettre la muselière de Danna, pour avoir au moins l'appui du feu. Et tant pis pour la discussion.

    Je la mis donc, bloquant mes crocs, et je fondis en piqué sur elle. Seulement, ce n'était pas qu'un demi-dragon qui lui fonçait dessus. Je crachais des flammes durant ma chute, me transformant en projectile flamboyant, une technique un peu improvisée je l'avoue. Mes jambes, bien que non ignifugées, ne pouvait pas brûler, car je perçais au fur et à mesure le feu qui partait sur les côtés, mais je faisais tout de même attention. Mes yeux de dragon pouvait voir au travers, cela me permettra de vérifier que le mur de fer ne se reforme pas. Il ne m'infligerait pas de blessure réelle, mais pourrait bien me sonner. Quand à ma lance, pas de soucis avec mes écailles...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Duel sur les ruines d'un champ de bataille   Jeu 7 Juin - 12:22

InvitéInvité
avatar


[H-rp] Oui, désoler, je suis un peut déborder ces temps si >< , mais voila, j'ai fini, en espérant que ce n'est pas trop farfelu ^^ [/H-rp]

Le garçon me fonçais dessus, sa bouche ouverte crachait un torrent de flamme, flammes qui faisait comme un cocon autour de son corps. Je réfléchit, il fallait que je trouve vite une solution, sinon, je risquait de finir aussi grillé qu'un steak au barbecue. Il fallait que je trouve une solution et vite... Je regarda autour de moi, mon cerveau marchait à plein régime (1), ma boule n'avait pas miraculeusement rouler vers moi et donc, elle était toujours trop loin (on peut toujours rêver). Le dragon, après s'être liée à cette humain (avec ou sans fruit), avait du perdre sont instinct animal, d’ailleurs, il mettait même un truc-de-cuir autour de sa gueule ! Mais il savait toujours cracher du feux, en plus les humains sont connu pour inventer des tonnes d’objet. Ce sont des créatures malines et dangereuse. La question maintenant, c'était de savoir si cette humain pourrait ce montrer plus malin qu'une louve. A quoi pouvait bien lui servir le truc-de-cuir ? C'est juste après l'avoir mis qu'il avait commencer à cracher des flammes, pourquoi ? En tout cas, si j’arrivai à lui arracher, je pourrait peut-être m'en servir comme moyen de pression. Oui, avec un peut de chance, il tenait suffisamment à cette objet pour mettre à bien mon plan. Mais en attendant, je ne pourrait pas m’approcher de lui tant qu'il y aurait ces fichu flammes.
Je souris. Ma boule commence à ce troubler, comme toujours, l'impossible ce produit, impossible comme cette homme-dragon : la matière ce tord, ce déforme. Un grand pilier de métal, une boule, situé à la hauteur de mon ennemis est posé dessus. La boule est creuse, un trou c'est former du coter du vent. L'aire s’engouffre dans la boule, le trou ce referme. La boule devin de plus en plus petite, pas trop, sinon, elle exploserait. Je vois déjà des fissures apparaître. Alors un autre trou apparaît, du coter de l'homme-dragon cette fois. L'air s’échappe avec force.(2) Le 'vent' n'est pas assez fort pour éteindre les flammes, mais peut-être assez pour dévier mon adversaire de sa trajectoire. Au pire, cela ne créerait qu'une diversion, ou ferait juste gagner un peut de temps.

[H-rp] (1) oui, elle à un cerveau mais elle ne peut l'utiliser que sous ça forme ''éveiller'', et encore
(2)
Spoiler:
 
[/H-rp]


Dernière édition par Ôkamino Musume le Sam 9 Juin - 12:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Duel sur les ruines d'un champ de bataille   Sam 9 Juin - 11:12

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3267

Navigation
Doriki:
2417/6000  (2417/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    Voir à travers du feu, c'est un peu embêtant pour le commun des mortels. Mais heureusement, les yeux d'un dragon sont bien entendus habitués à cet exercice, puisqu'un dragon crache naturellement du feu, et qu'il faut bien qu'il vise un tant soit peu. Je pouvais donc aisément savoir où se trouvait ma cible malgré les flammes qui m'entouraient. Et étrangement, elle ne bougeait pas. Elle semblait... réfléchir. Chose fort peu croyable vis-à-vis de ce qu'elle a fait durant le début du combat. Mais bon, si elle réfléchissait trop, elle finira par cramer, à moins de réussir à sauter assez loin de mon angle d'action.

    Finalement elle exécuta une technique un peu étrange. Un pilier devant moi apparut, surmonté d'une boule, le tout en métal. La boule finit par se rétracter, mais étonnement, j'avais l'impression qu'elle galérait, cette pauvre boule. Enfin, en tous cas il fallait que je dévie un peu ma trajectoire pour ne pas me prendre le pilier dans la tête. Mais à peine avais-je commencé à le contourner qu'un énorme coup de vent me fit valser, déviant encore plus ma trajectoire. Je n'étais plus du tout sous un angle propice à l'attaquer.

    "Tssss..."

    Il fallait donc que je trouve autre chose, et pour commencer j'arrêtais de cracher des flammes, au cas où si avec mon changement brusque j'atteigne mes jambes. Pour l'instant, par chance, elles n'avaient pas été touchées, mais il valait mieux être précautionneux. L'un des gros problèmes, c'est qu'elle avait encore ma lance, je ne pouvais pas la récupérer. Et mon épée était restée sur le navire. Je n'avais donc comme seule arme que mon corps et ma muselière. Je pourrais me changer en dragon total, mais je préférais garder cette forme pour les cas extrêmes, les cas où je n'avais plus le choix. Là, j'avais toujours de quoi faire du feu, ce qui était non négligeable.

    Et pourtant, rien pour l'enfermer dans un cercle de flammes, rien pour la bloquer tout court. Même mon fameux Locked Death qui m'a sauvé plus d'une fois la mise était inutilisable. Pas par impossibilité, mais parce qu'elle pourrait très bien me surprendre avec son métal étrange, qui me ferait des dégâts dans cette attaque où je suis censé être sain et sauf. Ne me restait donc plus qu'à essayer de la faire flamber. L'avantage de cette muselière, c'est qu'elle marche sur mon souffle, donc tant que je peux respirer, je peux cracher du feu, je ne suis pas dépendant d'un quelconque autre carburant. Je pris donc ma queue, usant du Nibai Nakami sans deuxième arme, me souvenant que j'avais toujours une arme sur moi. Puis je me dirigeais vers elle, prête à croiser le "fer" avec cette arme de fortune, prêt aussi à cracher du feu pour donner un peu plus de piment à l'assaut...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Duel sur les ruines d'un champ de bataille   Lun 18 Juin - 12:55

InvitéInvité
avatar


Ma technique avait réussi! L'homme-dragon avait été obliger de ce poser! Et mieux encore : à éteindre ses flammes!
Mais alors que je voyait la victoire toute proche, le dragon, dans l'humain positionna sa queue comme si c'était une épée! 'Les bras m'en tombe!' Comme disent les humain. Qui pourrait imaginer utiliser une telle arme! tien, ça m’apprendra à sous-estimer mes adversaires!
Je sais une chose : je ne suis pas très bonne en combat rapprocher, surtout dans mon état! Si quelqu'un m’aposte de la viande et de l'eau maintenant, je lui serait éternellement reconnaissant (sauf si c'est un humain, bien sur. faut pas rêver non plus (tien, encore une expression humaine, il faut vraiment que je me reprenne!))!
Bon, de toute façon, je n'avais pas trop le choix. La technique et les stratégies, on verra après.
Je me positionna de manière à ne pas trop solliciter mon dos qui me faisait encore souffrir. Mais je savais que e toute fasson, il fallait bien que je l'utilise un jours.
La lance que je tenait devant moi était prête a recevoir une attaque, tout ce que j’espérai, c'est qu'elle tienne le choque. Et que l'autre tiendrait trop à celle si pour la briser.
Pour la force physique, c'est sur que ces cette humain-dragon qui l'emporterait, il ne me restait plus que la ruse. Et s'est à la ruse que je réfléchissait en attendant le choque.
Vue de l'extérieure, je devait avoir l'aire sur de moi, sur de ma victoire, peut-être que ça le déconcentrerait, peut-être pas. Mais à l'interieure, une peure annimal s'emparait de mon être tout entier. Peur que je m'efforçais de combattre pour mieux pouvoir réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Duel sur les ruines d'un champ de bataille   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Duel sur les ruines d'un champ de bataille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» La mort
» Pourquoi le sol du champ de bataille de Warterloo était boueux?
» Documentaire bataille de Gettysburg
» Yondaime Hokage... [À tous]
» Vérité historique: Profil du roi Henry Christophe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Banaro-