AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La politesse, ça existe! Non mais rhôô! [RP Karot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: La politesse, ça existe! Non mais rhôô! [RP Karot]   Sam 14 Avr - 2:16

InvitéInvité
avatar


Le soleil était à peine levé que déjà on entendait quelqu'un ronchonner. Oui, et ce quelqu'un n'était autre qu'un jeune homme qui regardait droit devant lui, assit sur le rebord du navire marchant sur lequel sa sœur, sa cousine et lui se sont embarqués. Ils avaient payés rien que pour le voyage, et ils avaient tous été déçus de ne pas rencontrer ne serait-ce déjà qu'un navire pirate afin de s'y engager. Oui, mais qu'avaient-ils ces soit-disant "grand bandits"? De tout le voyage, ils n'en avait rencontrer aucun. Même pas un petit radeau avec trois gueux à épée, dont un borgne avec une jambe en bois avec en prime un perroquet vert sur les épaules répondant au nom de "Coco"! Est-ce qu'ils faisaient la grève? Sans doute, mais Abbanadrël se lassait d'attendre de devoir rencontrer alors des pirates.

Le navire marchand était au port depuis pas plus d'une journée et voilà ce qu'il faisait depuis qu'ils s'étaient tous arrêtés à Water Seven : il attendait sa jumelle et sa cousine, parties toutes deux visiter la ville, la première précisant qu'elle allait chercher un bar, la seconde n'ayant rien dit afin de l'agacer ne serait-ce qu'un peu plus que d'habitude. Il laissa échapper un soupire et fit du tamtam avec ses pieds contre la coque du bateau. Non, qu'est-ce qu'il s'ennuyait. Remarque, tout l'ennuyait ici, en particulier le capitaine qui, justement, venait vers lui à sa rencontre afin de lui donner un ordre. Malheureusement, on ne donne pas d'ordre à Abbanadrël, oh non, jamais. Ainsi lui ria-t-il au nez après l'avoir fait tomber en le poussant, afin de partir alors à la recherche de son ainée et de la chose qui lui servait de cousine.

Il marcha pendant quelques temps, se demandant alors où est-ce qu'elles étaient passées. Bon, d'accords, Abygail était dans un bar, et ça il n'y avait aucun doute là-dessus, à moins qu'elle ne se soit décidée pour une fois à devenir un peu plus féminine et à s'acheter une robe comme n'importe quelle noble, bien que cela était plutôt impossible. Quant à Aibhistin, c'était un grand mystère. Etait-elle allée achever quelqu'un qui aurait tenter alors de la tripoter? Vue comment elle était canon, qu'elle attirait les hommes facilement, mais qu'elle était sauvage, il y avait quelques possibilités sur ce sujet. Par contre, il était sûr et certain qu'elle n'était pas partie faire les soldes. Quoique....

Abbanadrël se mit vite à maudire alors les canaux. Il y en avait tellement qu'il fallait donc se déplacer avec des petits bateaux. Où était le problème? Il devait donc se mettre à parler aux gens. Or... l'hémophile détestait vraiment être sociable et taper la conversation aux gens, même si cela était juste pour demander de l'aide. Il laissa échapper un soupire et regarda autour de lui. Il devait bien y avoir des ponts, n'est-ce pas? En tout cas, il l'espérait bien. Mais à moins que ce n'était par fatigue, il ne trouvait rien... Mis à part des passants qui se mettaient à le pousser. Si il y avait tous ces gens, il devait bien y en avoir des ponts! D'ailleurs, qu'est-ce qu'ils les dérangeaient ces riverains! Mais pourquoi est-ce qu'ils étaient autant en ce monde? Non, vraiment. Si il pouvait réduire la population d'au moins un tiers, il le ferait volontiers rien que pour son petit plaisir.

Alors qu'il marchait tout près d'un des canaux, pensant que les gens se serraient plus du côté des murs, il sentit quelqu'un le pousser plutôt brusquement et cela le faillit le pousser. Or, quand on est hémophile, que la moindre égratignure peut être mortelle, forcément, on est pas sympathique quand quelqu'un a faillit nous pousser. Surtout Abbanadrël. Ce dernier n'hésita pas à attraper alors le type par le col pour le mettre face à lui, et de dos au courant d'eau.


"Et "pardon"?! C'est pour les chiens!?"

Il était vraiment en rogne. Déjà qu'il était sur les nerfs mais là. Et pourtant, il gardait un air calme, juste qu'il fronçait les sourcils, haussait la voix et prenait un de ces airs hautains qu'on déteste tant voir. Il n'hésita pas à pousser légèrement la personne en face de lui, s'étant décidé alors à lui apprendre qu'on lui devait quand même du respect.

"Oh je vois! Ca ne doit pas te déranger n'est-ce pas!? Malpoli! Je vais t'apprendre moi à dire "pardon"!

A peine ces dernières paroles furent-elles prononcées qu'il crachat comme à son habitude sur celui qui avait osé le pousser avant de lever la jambe assez rapidement pour le pousser avec son pied, afin de le faire tomber dans l'eau... espérant entendre un "splouf".
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La politesse, ça existe! Non mais rhôô! [RP Karot]   Lun 16 Avr - 11:10

InvitéInvité
avatar


Rencontre singulière.


Une matinée qui commençait comme presque toutes les autres à quelques différences près. Aujourd'hui c'était une des journées de rêves qui commençaient pour Karot. Les journées de rêves qu'il passait en compagnie de la jeune femme qu'il aimait plus que tout Fitku Hinaya. Oui, car il était à Water Seven uniquement pour elle en ce moment, elle était en congé comme vous le savez peut-être et le jeune homme vivait chez elle pendant cette période, que de souvenirs qui remontaient à la surface pendant ce petit séjour en amoureux chez la maman de Hinaya. Pour ce qui était de l'équipage de Karot ? Ils avaient prévu de se voir tous les jours pour faire le point, Karot leur avait distribué l'argent pour qu'ils puissent bien profiter de leur quelques petites semaines à Water Seven. Ils s'entraîneraient aussi assez souvent ensemble étant donné qu'il était très important qu'ils continuent à s'entraîner afin de devenir un véritable équipage puissant et reconnu. Et, si jamais il pouvait recruter quelques personnes à Water Seven, bien entendu ce ne serait pas de refus mais avez-vous déjà vu un Capitaine refuser des recrues ? Oui, bien entendu mais... Avez-vous déjà vu Karot refuser quelqu'un sur son bateau pour une raison x ou y ? La réponse ne change-t-elle pas instantanément ? Nous sommes bien d'accord il me semble.

Enfin, Karot avait déjà passé la matinée avec sa petite amie, elle allait un peu mieux mais ce n'était pas encore le top. Il était arrivé la veille et l'état dans lequel il avait trouvé cette dernière lui avait fait un petit quelque chose au cœur. Aussi était-il heureux de voir que sa petite amie allait mieux aujourd'hui, même si ce n'était qu'un tout petit peu pour le moment. Si il était sorti, il y avait bien entendu une raison parfaitement logique à cela, sa petite amie s'était endormie, c'était un peu l'heure de sa sieste quotidienne étant donné qu'elle était encore extrêmement malade en ce moment, même si elle allait mieux vous l'aurez bien compris. Le jeune homme en avait alors profité pour sortir et faire quelques courses pour sa future belle-mère. Il était aux environs de midi lorsqu'il sortit donc, il avait une assez longue liste de courses à faire mais ce ne serait pas grand chose pour lui de toute manière. Il avait l'habitude de faire des courses à chaque fois qu'il mettait les pieds sur une île pour se réapprovisionner. Alors, ce n'était pas parce que cette fois ce n'était pas pour lui qu'il trouverait plus dérangeant de faire les courses aujourd'hui que les autres jours. Enfin, inutile de parler plus longtemps de cela, le plus important dans la ville de Water Seven était de ne pas se perdre... Heureusement qu'il connaissait cette ville comme sa poche hein.

Est-il nécessaire que je vous rappelle la principale façon de se déplacer dans cette ville si singulière qu'était Water Seven ? N'avez-vous jamais mis les pieds sur cette dernière ? Ou ne serait-ce qu'entendu parler de celle-ci ? Pourtant, elle était pas mal connue pour bien des raisons que je ne me fatiguerais actuellement pas à énoncer toutes tellement il y en avait. L'une des plus intéressantes et notoires était sûrement le fait que c'était le Paradis pour ceux qui voulaient réparer leur bateau ou en acheter des nouveaux. Mais aussi parce que c'était une ville qui avait vu naître le fameux train des mers qui se déplaçait à divers endroits sur Grand Line. En dernier lieu, la beauté de cet endroit était sans aucun doute un des grands autres facteurs qui faisaient de cette ville de Water Seven un paradis pour les Pirates mais aussi pour tous les Civils normaux. Et le jeune homme ne disait pas tout cela uniquement car cette ville était extrêmement importante pour ce dernier, c'était un avis parfaitement neutre je peux vous l'assurer. Enfin... Peut-être pas parfaitement, mais bon. Vous aurez compris que c'était ce que pensait profondément le jeune homme. Moi qui ne voulait pas vous faire tout un truc sur Water Seven, la passion que j'ai pour cette ville et île m'a forcé à le faire sans même que je m'en rende compte. Eh bien, si vous ne connaissiez pas grand chose à son sujet, vous avez peut-être appris quelques petits trucs à ce niveau-là... Enfin, je sais pas.

Enfin bref, le jeune homme était donc en train de faire ses courses avec un sourire comme toujours, il avait très vite fini comme on pouvait s'y attendre de sa part. Il n'avait même pas fallu une heure pour qu'il termine les courses, il revint alors chez sa petite amie et donna les courses à sa mère. Il l'aida un peu à préparer à manger et une fois que cela fut fait, ils mangèrent tous deux laissant une portion pour Hinaya lorsqu'elle se réveillerait. C'était ensuite l'heure que le jeune homme aille retrouver Ashura et Onizuka pour leur entraînement quotidien et surtout pour savoir comment leur première journée à Water Seven s'était passée. C'était important de prendre soin de ses amies, encore plus lorsque vous étiez plus ou moins le chef, enfin... Carrément le chef en fin de compte pour parler franchement même si il n'aimait pas trop se comporter en chef la plupart du temps. C'était son caractère quoi, il écoutait tout le monde et n'apparaissait pas vraiment comme un chef la plupart du temps... A part lorsque c'était nécessaire, il n'avait pas l'air d'un tyran comme ça et il aimait plutôt ça puisqu'il n'en était pas un, logique non ? Il était donc assez pressé, il préférait être le premier sur place. Si bien qu'il bouscula quelqu'un sans faire exprès puisqu'il marchait, vous l'aurez sans aucun doute deviné, très vite.

Il était sur le point de s'excuser lorsqu'il se fit violemment attraper par le cou par l'homme qu'il venait de bousculer sans le vouloir. Eh bien, il était plutôt impulsif ce jeune homme vous ne trouvez pas ? Il avait l'air plutôt énervé pour tout vous dire mais cela ne faisait pas vraiment peur au jeune homme qu'était Karot, il n'y avait pas de quoi pour le moment et puis... Il était bel et bien en tort pour ce coup même si la réaction pouvait paraître légèrement excessive. Il s'excuserait simplement une fois que l'autre aurait fini de s'énerver tout seul, il suffisait d'être patient et c'était quelque chose que le jeune homme savait plutôt bien faire, patienter. Il avait pris l'habitude avec le temps même si il n'aimait pas forcément cela comme tout humain. L'homme le lâcha alors tout en lui crachant dessus, ce que Karot évita avec une rapidité hors du commun qui lui était propre et il se prit alors un coup de pied qui était sans doute destiné à le pousser dans l'eau sauf que... Le jeune homme qu'était Karot ne bougea même pas d'un millimètres. Le coup avait certes été placé rapidement mais il manquait de beaucoup de force, pas assez pour faire bouger le jeune Karot. N'oublions pas qu'il pesait approximativement 480 Kilos actuellement avec ses poids de 400 Kilos qu'il portait depuis son entraînement avec Law. Il en fallait de la force pour pousser 480 Kilos, même si c'était à la portée de tout combattant entraîné en fin de compte. Karot regarda donc le jeune homme avec un sourire en s'approchant de lui.


"J'étais sur le point de m'excuser mais passons. Tu sais que tu as un certain potentiel au niveau de la rapidité ? Tu n'es pas encore très fort mais avec un peu d'entraînement tu pourrais devenir puissant. Je suis Karot Ryuu, Capitaine Pirate."
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La politesse, ça existe! Non mais rhôô! [RP Karot]   Lun 16 Avr - 15:29

InvitéInvité
avatar


Cet homme... Il n'avait pas bouger d'un seul poil.... Et bien sûr, cela énervait encore plus Abbanadrël qui tenta alors de redonner un coup, mais en vain. Mais, combien pesaient cet homme pour ne pas faire juste un tout petit geste? En tout cas, cela ne rassurait évidement pas l'albinos qui sentait qu'il n'y avait rien qui vaille chez cet inconnu. Ce dernier s'approcha de lui avec un sourire. Le jeune noble qui n'avait pas bougé non plus, et qui toisait du regard celui qui était face à lui. *Mais qu'est-ce qu'il a un air niais* se disait-il, ne s'étant pas décidé à être vraiment sympathique avec lui. Est-ce que l'inconnu allait le frapper pour avoir voulu lui cracher dessus tel un lama polaire en colère et/ou de l'avoir frappé pour le pousser en vain dans l'eau? Peut-être. Mais qu'il vienne lui chercher querelle et il allait voir de quel bois il chauffe... Mais au lieu de se recevoir un coup, ou alors même une insulte, voire quelque chose dans ce genre, Abbanadrël eu le droit de recevoir comme... un compliment? "Tu sais que tu as un certain potentiel au niveau de la rapidité?" avait dit cette tête blonde. L'albinos était un peu perdu. Lui? Un certain potentiel en rapidité? Etait-ce vrai? Il n'en savait rien, mais si c'était le cas, sans-doute le devait-il à Abygail. Pourquoi donc? Disons que fuir sans cesse cette dernière alors qu'elle le menaçait avec un couteau pour jouer avec son hémophilie, ou alors la poursuivre dans tout le manoir (ou du moins, c'était presque un château ce qu'ils avaient) parce qu'elle lui avait volé sa tenue du dimanche et qu'il fallait être bien présentable devant Monsieur le Maire...

Mais revenons à nos moutons. Sans doute Abbanadrël aurait apprécié ce qu'il aurait pu prendre comme un compliment si jamais l'inconnu n'avait pas préciser qu'il n'était pas encore assez fort. Il allait le rembarrer, mais il entendit ensuite son nom. Karot Ryuu? Il se présentait comme ça aux gens qu'ils poussaient? Peut-être.


"Mais tu es neuneu ou quoi? Comme ça, dans la rue, tu te présentes comme pi....."


Il avait bien dit "Capitaine Pirate"? Non, c'était peut-être une blague. Bien que... C'était peut-être vrai. En tout cas, il était vraiment pas futé pour dire qu'il était un capitaine de brigands de grands chemins. Mais... il avait l'air si gentil, voire même trop. Pourtant, Abbanadrël avait entendu dire que les pirates étaient des êtres méchants, brutes... et il avait plus l'impression d'être en face d'un nounours qu'autre chose. Mais il semblait aussi fort, ou du moins plus fort que lui puisqu'il n'avait pas bougé d'un poil lorsqu'il lui avait donné un coup de pied...

"Tu as... bien dit que tu étais pirate?"

Est-ce qu'il devait le rembarrer d'être si peu discret? Il n'en savait rien, après tout il avait peut-être la seule chance de sa vie d'être enfin embarqué dans un équipage de brigands. Mais en même temps, Karot l'avait bousculé, humilié en ne bougeant pas d'un poil, et était si peu discret... ce qui lui donnait vraiment envie de le rembarrer. Mais il eut alors une sorte de vision, une petite Abygail à sa gauche et une petite Aibhistin à sa droite. Cette dernière commença à lui parler, avant de laisser place alors à la jumelle de son cousin.

"Je te promets Abba', si jamais tu nous fais louper notre chance, alors je t'attacherais à un arbre, je ferais tout pour que tu ne bouges plus. Après je prendrais des aiguilles et ferais des trous dans ta peau pour que tu saignes abondamment, te laissant agonir dans d'horribles souffrances avant de te découper en rondelle et te manger...."
-VODKA!


Non, il ne fallait pas qu'il fasse rater leur sans-doute unique chance, au risque de se faire tuer par sa cousine, et se faire embêter par son aînée. Il laissa échapper un soupire, et croisa les bras. Non, il ira rembarrer après être sûr d'être pris comme membre de l'équipage. Devenant un tout petit peu rose de honte (bien qu'avec son albinisme et donc le fait qu'il soit vraiment pâle ça se voyait énormément), et s'étant un peu résigné il se décida à se montrer un tout petit peu plus doux. En tout cas, il n'allait pas tourner du pot pour affirmer à cet homme ce qu'il souhaitait.

Dis le neuneu! Est-ce que tu prendrais trois personnes dans ton équipage?"

Au moins, Karot comprendrait alors ce que voulait le jeune homme. Ce dernier soupira une nouvelle fois. Avait-il bien fait de demander cela à un homme comme celui qui était en face de lui? Il n'en savait rien. Puis il repensa au coup de l'entraînement. Il pouvait devenir plus fort alors? Impossible, il était hémophile et si on lui sortait qu'il fallait attaquer les membres de la Marine avec leurs vêtements bleus et non les pirates alliés habillés en gris... il n'était pas dans de sérieux problèmes. Cependant, si une tête de nounours comme celle qui était devant lui était pirate....Devait-il vraiment s'entraîner? En tout cas, il avait vraiment mal pris le "Tu n'es pas [ce mot fut coupé lorsqu'il a entendu la phrase] très fort".
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La politesse, ça existe! Non mais rhôô! [RP Karot]   Mar 17 Avr - 17:30

InvitéInvité
avatar


Quel caractère amusant.


Eh bien... Le jeune homme ne s'attendait pas à tomber sur une personne aussi amusante que cela en ce jour, il n'aurait même pas pensé qu'il rencontrerait quelqu'un qui attirerait son attention lorsqu'il était sorti. Pour lui, il était simplement sorti pour rejoindre ses compagnons et s'entraîner avec eux et bien entendu savoir comment tout se passait et si ils se plaisaient en ces lieux mais... Pensez-vous vraiment qu'il aurait pu imaginer à une seule seconde qu'il se retrouverait en face d'un homme aussi étrange, amusant et, il fallait bien l'avouer derrière tous ces adjectifs qui avaient l'air tout sauf mélioratifs, des plus intéressants. C'était rare une telle réaction et le jeune homme aimait bien ce qui sortait du troupeau, ce qui n'était pas commun et qui étonnait lorsqu'on le voyait, même qui pouvait parfois énerver car c'était un type de personne qu'on avait encore jamais vu jusqu'à ce jour. Ainsi, même si aux premiers abords on aurait pu croire que le jeune homme allait s'énerver et frapper la personne qui était en face de lui pour avoir osé faire ce qu'il avait fait... Ce n'était pas du tout le cas, il affichait toujours son sourire et il ne comptait aucunement faire payer quoi que ce soit à cet homme. D'une parce qu'il n'aimait pas abuser de sa force sur les gens, et aussi parce qu'il était intéressant ce petit homme.

Le jeune homme semblait être quelque peu étonné du fait qu'il puisse posséder un certain potentiel au niveau de la rapidité, cela signifiait sans doute qu'il n'avait pas reçu un entraînement particulier et qu'il avait simplement développé cela au cours de sa vie... Cela voulait aussi dire qu'avec un peu d'entraînement, il pourrait devenir un combattant tout à fait intéressant voire même puissant. Mais, il était étrangement pâle, ou même tout simplement blanc... Comment dire, il avait la teinte qu'avait les Albinos un peu... Peut-être l'était-il ? Il n'en savait rien mais en tout cas, il n'avait pas les yeux rouges caractéristiques de ces derniers, alors il devait sûrement être atteint d'autre chose en plus, ou tout simplement d'autre chose ? Enfin bref... Neuneu ? Voilà une expression que Karot n'avait pas entendu depuis des lustres maintenant, il devait être encore tout petit la dernière fois qu'il avait entendu cela mais passons. C'était vrai que le jeune homme qu'était Karot était des plus étranges, il était fier de qui il était et il était aussi fier d'être Pirate. Comment ne pas l'être en même temps hein ? Il fallait assumer ce qu'on faisait mais aussi qui on était, vous ne pensez pas mes chers ? Enfin passons, il sembla que le jeune homme dont Karot ne connaissait pas encore le nom venait d'être victime d'une sorte de blocage...

Pourquoi avait-il ainsi bloquer sur le mot Capitaine Pirate ? Ou peut-être était-ce simplement Pirate ? Cela n'était pourtant pas rare de voir des Pirates sur Grand Line et encore moins à Water Seven étant donné que tous Pirates dignes de ce nom se devaient de venir ici au moins une fois pour acheter un bateau ou pour réparer le leur... Mais ça vous le savez déjà n'est-ce pas ? Tout comme dire en pleine rue qu'il était un Capitaine Pirate n'était pas aussi dérangeant que dans la plupart des autres villes, exceptée Jaya peut-être mais... L'exception était assez étrange et singulière parce que le fait de dire cela à Jaya pouvait apporter des conflits avec des Pirates à défaut de poursuite par des Marines finissant bien souvent par des combats quoi que... En fait, à Jaya il avait un peu les deux situations, à la suite ou en même temps bien souvent. Enfin, aucune importance étant donné qu'ils étaient à Water Seven et que cela ne risquait pas d'arriver étant donné que c'était plus ou moins normal ici comme tout le monde le savait ici... Sauf le jeune homme en face de lui apparemment. Mais de quelle campagne ce dernier pouvait-il venir ? Enfin, Karot venait bien d'une île d'East Blue peu connu. Mais il avait eu des parents Pirates et avait grandi dans ce monde alors ils étaient dans des situations un peu différentes de toute évidence.

La réponse du jeune homme après son léger blocage était la preuve qu'ils n'avaient pas du tout grandi dans le même milieu. On aurait même dit que c'était la première fois qu'il voyait un véritable Pirate. Si c'était le cas, il devait tomber des nues parce que le jeune Karot n'était pas du tout le type de Pirate qu'on voyait dans les livres, sans foi ni lois, méchants et l'archétype parfait du bandit, voire même du criminel, quelle différence de toute façon ? Non, le jeune homme était un sorte d'ange qui n'avait même pas l'air capable de se battre contre qui que ce soit, une aura bénéfique... Voilà ce qui flottait autour du jeune homme lorsqu'on le regardait rapidement ou qu'on tentait de l'analyser en profondeur. Mais il émanait aussi un charisme mystérieux chez le jeune homme, on voyait que c'était un Homme plein de rêves mais aussi un de ceux qui semblaient capables de réaliser leurs rêves, même si il n'avait rien qui se rapproche de la volonté du D qui demeurait un mystère pour toutes les personnes vivantes en ce monde. Il s'avérait juste que toutes les personnes qui avaient ce D dans leur nom semblaient être promis à un destin hors du commun. C'était assez incroyable d'imaginer que cela puisse être vrai mais plus rien n'étonnait le jeune homme en ce bas de monde, il ne pouvait se le permettre voyons.

Enfin bref, le jeune homme semblait tout de même être en plein débat intérieur et cela était assez intéressant à voir pour ne pas dire totalement drôle. Le jeune Karot aurait aimé être dans la tête du jeune homme qui deviendrait sûrement son ami... Et pourtant il ne le savait pas encore et de toute manière, comment aurait-il pu le deviner ? Le jeune homme n'était pas devin après tout, il avait beaucoup de connaissance de la vie et du comportement humain malgré son jeune âge mais c'était tout. Il était aussi vrai qu'il avait tendance à créer des liens très facilement et il n'y avait pas de raison que cela ne se passe pas pour cette personne aussi, après tout... Il était étrange, mais il en demeurait un des nombreux êtres vivants possédant tous des caractères différents que le jeune homme avait rencontré dans sa courte vie. Le jeune Karot se disait d'ailleurs qu'il devait aussi être un sacré phénomène dans son genre, il était loin d'être normal et il l'avait toujours revendiqué de toute manière, ne vous l'avais-je pas déjà dit quelques minutes auparavant ? Le principal pour un homme était de s'assumer lui-même, et après seulement... Il pouvait prétendre être Homme et aussi avoir la force de réaliser des rêves. C'était en tout cas ce qu'il pensait profondément mais, il n'avait pas la science infuse après tout, ça se saurait.

Karot eut extrêmement envie de rire lorsque le jeune homme s'adressa à nouveau à lui... Non, ce n'était pas le fait qu'il lui ait parlé qui lui donnait envie de rire à ce point, c'était la façon dont celui-ci lui avait en gros demandé si il pouvait rejoindre son équipage, avec deux de ses amis. Eh bien, cet homme était vraiment singulier, de plus en plus intéressant et de plus en plus drôle. Bien entendu, le jeune homme rigola légèrement et surtout très gentiment, on ressentait d'ailleurs qu'il n'émanait aucune moquerie du rire du jeune homme, et que c'était même tout le contraire pour tout vous dire. Il devait réfléchir dans un certain sens mais il savait déjà ce qu'il allait répondre alors pourquoi réfléchir ? Ou en tout cas, pourquoi faire mine de réfléchir, cela pourrait être drôle de faire patienter l'homme qui était en face de lui vous me direz, et d'ailleurs... Quel était son nom à lui ? Il était bien gentil à vouloir intégrer son équipage mais il ne savait même pas quel était son prénom, vous avouerez que c'était assez bizarre non ? Il n'était vraiment pas social ce petit, Karot ne savait pas quel âge il avait mais en tout cas il le faisait bien rire et c'était pour cela qu'il se permettait de le qualifier intérieurement de petit. Il n'était aucunement question de petitesse d'esprit, ne déformez pas mes propos je vous pris. Il finit donc par regarder l'homme dans les yeux toujours avec son sourire.


"Eh bien... En voilà une façon bien étrange de formuler une demande. Tu es vraiment intéressant mais... Avant de vous intégrer à mon équipage, je pourrai savoir comment tu te nommes ? Et qui sont les deux autres personnes ? Je vous accepterai sans doute mais il faut tout de même que je vous rencontre tous, pure logique."
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La politesse, ça existe! Non mais rhôô! [RP Karot]   Mar 17 Avr - 23:21

InvitéInvité
avatar


Mais qui était donc cet homme pour être si doux, si... calme? Et aussi pour avoir un air si niais? Tout son trip sur les pirates, sur le fait qu'ils étaient violents, qu'ils étaient des brutes épaisses qui n'hésitaient pas à tuer tout le monde. Mais là, il avait devant lui une autre créature, sans doute venue d'un autre monde! Karot se mit un peu à rire, pas méchamment... Abbanadrël hésitait vraiment à rentrer dans son équipage si il l'acceptait, ou plutôt à se mettre à courir pour échapper à cet alien. Mais ayant trop de fierté pour fuir quelqu'un, il écouta jusqu'au bout ce qu'avait à dire alors ce capitaine pirate. Il leva un sourcil lorsqu'on lui demanda alors son nom, ainsi que l'identité des deux autres personnes qui étaient avec lui. Comment l'annoncer? Les Ordhainet étaient plutôt connus sur West Blue comme étant les plus actionnaires. Mais aussi parce que sa cousine Aibhistin fut autrefois sur un bateau qui avait fait naufrage et avait donc du faire du canibalisme. Ainsi avait-elle légèrement sali le nom de la famille, et avait fait rire ses deux cousins après que ces derniers l'aient évité quelques temps, de peur de finir dans une assiette. Tiens, en passant, ils étaient tout trois partis sans prévenir leur famille... Cette dernière devait être morte d'inquiétude et a sans doute envoyer des gens pour les rechercher. Rien qu'en pensant au visage de sa mère qui sans doute était là à se dire "non, mon petit Abbanadrël est peut-être plus de ce monde à cause d'une petite coupure" le fit légèrement sourire. Mais ce n'était pas un sourire comme affichait alors le capitaine devant lui. Non, c'était un sourire bien sadique. Mais ce dernier disparut assez vite pour laisser alors l'adolescent prendre un nouvel air blasé.


"Abbanadrël Ordhainet. C'est mon nom..."
Est-ce qu'il devait préciser qui étaient les deux autres? Sans doute qu'il le valait mieux, avant qu'il ne se décide au milieu du chemin de jeter son ainée et sa cousine par dessus bord. D'ailleurs, préférait-il le préparer psychologiquement à les rencontrer.


"Les personnes qui sont avec moi sont des membres de ma famille. Ma sœur jumelle Abygail et notre cousine Aibhistin qui est plus âgée que nous..."
Qu'est-ce qu'il était blasé! Non mais il était vraiment obligé de raconter tous ça? De toute façon, il lui aurait posé la question si ils étaient de la même famille en voyant les trois réunis... Autant le prévenir. Mais le plus important était sans doute ceci :

"Par contre, je te signale que l'une a tendance à vider des bouteilles, l'autre a autrefois fais du cannibalisme et il est pas improbable qu'elle ait encore des envies de chaires humaines... Tiens d'ailleurs je me demande quel goût ça a..."

Il laissa échapper un nouveau soupire avant de regarder les alentours pour voir si justement les deux sujets de la conversation venaient. Mais malheureusement elles ne venaient pas, dommage. Elles auraient pu parler à sa place à ce blondinet. Mais la phrase en quoi qu'il avait du potentiel au niveau de la rapidité et qu'il lui fallait un peu d'entraînement lui revint en tête. Est-ce que cela le stressait tant que ça? Oh que oui. A vrai-dire, il semblait être vraiment intéressé par faire cet entraînement. Depuis toujours, c'était Abygail qui le défendait contre ceux qui lui voulaient du mal. C'était toujours aussi cette dernière qui était là à l'aider quand il se fessait mal et risquait alors une mort par hémorragie... Oui, il avait envie d'être cette fois-ci celui qui aiderait sa soeur (les autres pouvaient se débrouiller par eux-même!) et il lui montrerait alors qu'il pouvait être assez fort. Abbanadrël rosit encore un peu plus de honte de devoir demander quelque chose...


"Par contre, dis-moi le blondinet! Vois-tu, si ma jumelle Abygail est une ivrogne sans égale et que ma cousine est une mangeuse d'hommes... Je suis... Disons, hémophile et daltonien... Alors....."
Il se mit à rougir. Là il prenait vraiment dans pour sa fierté. Il s'éclaircit alors la gorge avant d'achever assez vite sa phrase pour se retourner et cacher ses yeux humides d'humilité...


"Avant qu'on aille les chercher, je voudrais savoir si quelqu'un comme moi aurais le droit à un entraînement malgré son handicap de ta part."
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La politesse, ça existe! Non mais rhôô! [RP Karot]   Mar 24 Avr - 20:14

InvitéInvité
avatar


Hémophile ? Daltonien ? Et alors ?


Comment ça ? Karot n'était pas un véritable pirate ? Il n'avait rien de ce qu'avaient les véritables Pirates ? Mais que devait avoir un Pirate selon vous ? Une lame remplie de sang ? Un sourire sanguinaire ? Et une pitié inexistante ? Mais, ne seriez-vous pas trop plongé dans les anciennes histoires de piraterie qui faisaient peur aux enfants et qui faisaient rêver les bandits de bas étage ou même de grands chemins ? Eh bien... Ici, il y avait l'exception, bien qu'il ne fusse pas la seule, qui confirmait la règle. Je m'explique, Karot était plutôt le genre de Pirate qui effrayait les bandits de par sa puissance malgré son attitude dégoûtante pour un Pirate qui se devait soi-disant d'être mauvais mais... Il était aussi le genre de Pirates qui passionnait les enfants parce qu'il était juste, c'était ce genre de choses qui avaient en tout cas fait rêver le jeune homme lors de sa jeunesse... Lorsqu'il voyait à quel point ses parents étaient justes, bons et aimés de tous sauf de la Marine... Il ne pouvait s'empêcher d'être heureux et de se dire que c'était la voie à suivre malgré tout ce que pouvaient dire les autres personnes. Il était pirate mais n'agissait pas comme on aurait pu s'y attendre de sa part ? Et alors ? Aimiez-vous les gens normaux et comme tout le monde vous ? Ce n'était aucunement le cas de Karot, c'était d'un ennui.

Le fait de donner son nom semblait fortement ennuyer la personne qui se trouvait en face de lui... Enfin, peut-être qu'ennuyer n'était pas le bon mot mais, n'ayant pas d'autres mots me venant à la tête, c'est celui-ci qui sera utilisé pour le coup. Karot se demandait bien en quoi cela pouvait être difficile de donner son nom, il fallait aussi dire qu'il le donnait dès lors qu'il se présentait et ce, depuis qu'il était tout petit alors... Pour lui c'était quelque chose de normal, tout comme de s'entraîner tous les jours vous voyez. Enfin... Il savait aussi que ce n'était pas le cas de tout le monde et c'était d'ailleurs tant mieux, c'était d'ailleurs cela qui faisait qu'il était particulier entre bien d'autres choses avec lesquelles je ne vous ennuierai pas rassurez-vous. On pouvait d'ailleurs dire que le sourire qui était présent sur le visage du jeune homme qu'était Karot s'opposait à celui qui était présent sur celui de l'homme qui était en face de lui. En effet, si celui de Karot était empreint d'une pureté angélique, celui de son interlocuteur était simplement sadique... Karot ne voulait pas savoir à quoi ce dernier pensait d'ailleurs, ce n'était sûrement rien de bon et peut-être que c'était personnel en plus de cela. Mais passons, il semblait que l'homme en question était sur le point de parler et de ce fait, il allait sûrement se présenter.

Abbanadrël Ordhainet... C'était donc ainsi que se nommait le jeune homme avec qui Karot parlait depuis désormais quelques minutes... Il avait un air blasé qui donnait assez envie de rire au jeune Pirate pour qu'il puisse le faire mais il n'en ferait rien. Il comprenait un peu la position du dénommé Abbanadrël que Karot appellerait dans le futur Abba-kun pour aller plus vite mais... Nous n'y étions pas encore n'est-ce pas ? Et puis, il y avait autre chose qui était important dans l'histoire en cours. C'était le fait que ce jeune homme ne soit en effet pas seul, il aurait d'ailleurs été étonnant qu'il puisse naviguer seul sur Grand Line vu son niveau qui, bien qu'il fusse acceptable, n'était aucunement suffisant pour prétendre pouvoir survivre seul sur des mers aussi dangereuses que celles de Grand Line. Il était accompagné de deux femmes de sa famille, l'une était sa sœur jumelle et se nommait apparemment Abygail et l'autre était leur cousine à tous deux et était un peu plus âgée qu'eux... Elle se nommait Aibihstin. Le jeune homme les nommerait sans doute Aby-chan et Ai-chan parce qu'il ne se voyait pas dire leur nom complet à chaque qu'il voulait les appeler. Ce serait beaucoup trop long, ne serait-ce qu'en cas de combat. Et puis, Ai... Cela signifiait amour et le jeune homme trouvait cela très beau.

Eh bien... C'était un drôle de de tableau que le jeune homme aurait bientôt sur son bateau si il acceptait toujours de prendre dans son équipage les trois personnes qui venaient sans doute d'une des Mers Cardinales et qui finiraient bien par se faire tuer si elles continuaient à voyager ainsi sur Grand Line sans aucune protection. Et puis... Etant donné qu'en plus d'être drôle, le tableau serait sûrement aussi des plus intéressants, le jeune Karot avait justement décidé de s'y intéresser au risque d'être déçu d'une manière ou d'une autre. Il ne savait pas grand chose à propos du dénommé Abbanadrël mais il savait en tout cas qu'il avait vachement mauvais caractère et c'était déjà pas mal pour commencer vous ne pensez pas ? Et puis, il était un peu obligé de s'en contenter pour le moment de toute manière, il n'allait pas tenter de lui tirer les vers du nez, il préférait largement être patient si vous voulez tout savoir. Et puis, même si il n'en avait pas appris énormément sur lui, il avait quand même appris que les personnes qui l'accompagnaient étaient assez singulières... L'une était un peu accroc à la bouteille et l'autre... Avait fait du cannibalisme. Karot ne jugeait jamais les gens à leur passé alors il s'en moquait complètement mais il fallait avouer que c'était vraiment intéressant, et du point de vue de certains, sûrement assez effrayant.

Finalement... Karot finit par en apprendre plus sur l'homme qui se trouvait en face de lui... Il apprit d'ailleurs quelque chose d'assez important. Il fit mine d'ignorer les effets physiques que demander quelque chose avaient sur lui et se contenta simplement de l'écouter avec attention, comme il le faisait toujours de toute manière. Il était donc en face d'un hémophile daltonien hein ? Et il était muni d'un caractère aussi trempé ? Comment avait-il fait pour survivre depuis qu'il était sur Grand Line ? Ou même devrais-je dire, depuis qu'il était en âge d'utiliser ce caractère, soit depuis qu'il avait atteint un niveau de conscience suffisamment élevé pour faire. Enfin passons, c'était sûrement sa sœur et peut-être sa cousine qui l'avaient protégé durant toutes ces années, le jeune homme n'en savait rien et il s'en moquait un peu. Le fait était qu'il avait réussi à survivre malgré les deux handicaps importants qu'il avait était déjà assez impressionnant, peu importe les recours. Allait-il pouvoir s'entraîner malgré ces lourds handicaps qui l'affectaient depuis toujours ? Vous posez des questions bien étranges des fois vous savez ? Je n'aurai presque pas envie de vous répondre mais comme Karot vous aurez répondu, je vais le laisser faire... Mais, la réponse à la question que le jeune homme avait posé était pourtant des plus évidentes...


"Hémophile ? Daltonien ? Et alors ? Tout le monde peut être entraîné. Il suffira de trouver un style de combat adéquat à ton handicap. Ne t'inquiètes pas, tu peux devenir fort et protéger ceux que tu aimes toi aussi. Bon, maintenant allons chercher ta sœur et ta cousine, tu veux bien ?"
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La politesse, ça existe! Non mais rhôô! [RP Karot]   Jeu 26 Avr - 14:26

InvitéInvité
avatar


Si il y avait bien une chose à laquelle ne s'attendait pas vraiment le jeune homme, c'était que Karot acceptait donc de lui donner un entraînement malgré tout ces handicaps qui lui empoisonnaient la vie. Enfin, c'est du moins ce qu'il avait compris. De toute façon, il préférait vraiment que ce soit cette petite tête d'ange qui lui fasse faire un entraînement que n'importe qui d'autre ; il était au moins sûr que le capitaine était trop gentil pour pouvoir jouer avec son hémophilie. Abbanadrël regarda alors une nouvelle fois le blondinet se demandant si il avait vraiment fait un bon choix de s'entraîner avec un bisounours. Mais bon, il laissa échapper un nouveau soupir comme à son habitude avant d'entendre le blondinet lui demander d'aller chercher sa sœur et sa cousine. Etait-il si pressé que cela de rencontrer alors ces deux évadées d'asile? Bonne question. En tout cas, il se sentait plutôt...bon quoiqu'il était vraiment méfiant avec ce type, il pensait que c'était plutôt sympathique d'être dans son équipage.... même si il pensait plutôt lui empoisonner la vie. Et pourquoi cela? Tous simplement il n'avait pas dit "va chercher ta sœur et ta cousine"! Non! Mais "Maintenant, allons chercher ta sœur et ta cousine,tu veux bien?"! Où était la différence? Dans la deuxième phrase, il y avait "tu veux bien?" ce qui ne signifiait donc pas que c'était un ordre, mais une proposition. Donc, une demande gentille sans autorité qu'acceptait donc Abbanadrël sans broncher. Ne s'imaginant pas répondre "non, je ne veux pas! je ne suis pas ta bonniche!" ou "Oh non, laisse-moi encore respirer deux secondes sans qu'elles ne viennent m'encombrer!" il répondit :


"D'accords, suis-moi alors."

Mais lui-même ne savait pas où elles se trouvaient. Il lui fallait juste un indice, au moins un seul. Que ce soit pour l'une ou pour l'autre, même si il préférait retrouver Abygail avant Aibhistin. Alors, il fallait trouver une bouteille vide quelque part, ou un join. Pardon? Sa jumelle était fumeuse? Abbanadrël pensait qu'elle serait bien capable. De toute façon, rien était impossible avec elle. Il marcha alors quelques temps silencieusement avant de remarquer quelque chose dont il ne s'était point aperçu : il avait empoigné le capitaine par l'avant-bras, le forçant à venir bel et bien avec lui au cas-où le blondinet s'était bien foutu de sa poire. Mais pourtant, il ne le lâcha pas. Et s'il s'en allait, comme ça? Au moment-même où il lui laissait tranquille, il partait en courant, tel un lâche? Non, le jeune noble ne pouvait pas ainsi lâcher Karot. Au pire, si il tentait quoiqu'il soit, il lui sauterait sur le dos pour l'empêcher de fuir.


"Au fait, merci."

Si Abbanadrël était désagréable avec les autres personnes, il n'en restait pas moins poli. La politesse était la base de tout. Sans elle, une personne ne serait pas civilisée. Mais il se retourna plutôt assez vite avant de récupérer ce qui semblait être alors une marque de faiblesse chez lui.


"Mais ne crois pas que je te dois pour autant quelque chose! Tss!"

Il n'était pas ingrat. Enfin, si peut-être un tout petit peu, mais il n'aimait devoir quelque chose à quelqu'un, et encore plus à des personnes qui avaient l'air plus pacifistes qu'un petit lapin enfermée dans une cage. Abbanadrël s'arrêta au bout d'un moment et regarda autour d'eux si il n’apercevrait pas par hasard une de ces femel... de ces demoiselles dans la rue. Non, il y avait trop de gens, il ne pouvait pratiquement rien voir. Il se retourna et regarda alors Karot avant de donner quelques indications.


"Bon, Abygail me ressemble mais en fille avec les cheveux courts et le même style de vêtement que moi. Et des yeux rouges aussi. Quant à l'Autre [il aimait bien appeler sa cousine de cette manière puisqu'il ne pouvait vraiment pas la supporter à certains moments] pareils, mais avec les cheveux longs et habillée comme, je cite : "une demoiselle de bas étage". Compris? Désolé, mais je ne vais pas m'amuser à les chercher tout seul! Tu trouves aussi un morceau de bras,de bouteilles, un cadavre entier, du sang ou une fille torchée par terre, ou même un bar préviens-moi."


Autoritaire? Lui? Non, sans doute pas! En tout cas, il avait envie de cracher sur ces personnes qui le poussaient sans cesse. Mais ils avaient quoi à être si nombreux? C'était la fête de l'île ou quoi? Il ne pouvait décidément pas chercher ses "choses" tranquillement. De toute façon, ils étaient deux alors ils y aurait plus de facilité. Il scruta une nouvelle fois les environs.Deux folles habillées bizarrement, ce n'était pas dur à trouver non? De plus, ces cours d'eau qui l'énervaient rien qu'à la vue puisqu'il avait envie de jeter quelqu'un dedans et qu'il devait se retenir. Abbanadrël prit des ponts, suivi de Karot qu'il tenait toujours, manquant plusieurs fois de faire tomber quelqu'un dans l'eau : si on le poussait, alors pourquoi pas lui tiens? Oh et puis. Mais une curiosité vont toucher alors le jeune homme qui ne s'était pas demandé alors quelque chose qui lui semblait pourtant important.

"Comment tu es devenu pirate au fait?"
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La politesse, ça existe! Non mais rhôô! [RP Karot]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

La politesse, ça existe! Non mais rhôô! [RP Karot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La perfection n'existe pas sur terre. Parfois je me demande d'où je viens
» On dit que la perfection n'existe pas sur terre, parfois je me demande d'où je viens
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Est-ce que Haldir existe? O_o

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Water Seven-