AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Remake ; Le Nain contre la Masse! [PV: Kraft]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Remake ; Le Nain contre la Masse! [PV: Kraft]   Ven 13 Avr - 21:26

InvitéInvité
avatar


L'archipel de Shabondy, un endroit qui me poursuivra jusqu'en enfer sans doute. Malgré l'activité que cette île dégage, toutes les attractions, tous ces touristes qui viennent des quatre coins de cette planète, jamais je ne pourrais oublier. Ceux qui ont fait pleurer Akito ont perdu le droit de vivre, et c'est bien ici sur cette île maudite que j'ai perdu le droit de me regarder dans un miroir. Ne pas pouvoir protéger celui que je considère comme un petit frère, c'est un fait. Mais perdre son honneur est bien pire.. Depuis ma défaite, j'ai jurer de ne plus perdre, même si la fuite est nécessaire, je partirai en arrière pour survivre. Le moine Urouge m'ayant privé de cet honneur, je n'ai plus rien à perdre aujourd'hui. Rien qu'en y repensant, la rage me consume. Mais maintenant que ma tête est mise à prix, il fallait que je prenne mes précaution, surtout sur Shabondy.

Heureusement pour moi, j'ai pus progresser depuis le massacre, je ne suis pas devenu plus fort, mais plus prudent. Mon instinct me jouait des tours, lorsque je posais mon air treck droite sur le sol de l'archipel, un frisson me parcourut le corps. Était-ce parce que j'avais un mauvais pressentiment ? Ou alors était-ce à cause de la peur que je refusais d'admettre ? Il fallait vraiment que j'oublie. Je n'ai plus le droit à l'erreur, et cette fois-ci, Nana ne sera pas là pour nous sauver la vie une seconde fois.

* Agito... J'ai peur... Et si Urouge était encore là ? *


En roulant à basse vitesse et en enfilant ma capuche pour cacher un maximum ma tête, je devais faire quelque chose. Akito avait peur, nous avions besoin de repos c'était certains. La fatigue psychologique est bien pire que la fatigue physique, avec ce passé qui me hante, je ne pourrais pas réfléchir correctement. Si nous avions décidé de revenir ici, c'était pour collecter des informations comme nous l'avions toujours fait. Je ne vois pas pourquoi est-ce que j'arrêterai à suivre ma voie juste parce que je repense un peu au passé. Mais je devais quand même avouer que cette fois-ci, je ne sentais vraiment pas cette petite balade sur Shabondy.

La main droite dans la poche, je tenais une photo de papa dans l'autre main. En questionnant chaque habitant ou visiteur de l'île, personne ne pouvait me donner d'information sur lui. A croire que tout le monde le connaît sous le nom de Haku Men et que personne n'a pût voir à travers son armure blanche. Je ne compte même plus toutes les îles que nous avions parcourut à la recherche d'un indice, ou d'une piste menant vers notre père, la seule façon était d'aller à Marinford, mais nous en étions incapable.. Avec la tragédie que l'équipage à connue, je pouvais abandonner l'idée de demander à Ace de me conduire là-bas.

«  Bon.. Il me faudrait quelqu'un qui ait un peu de vécu, peut-être qu'en demandant à des dur à cuire, on aura une chance de tomber sur un mec qui a réussi à voir Papa en l'ayant combattu non ? »
*  Sans doute, qui ne tente rien n'a rien ! *


On était fixer. Mais ça faisait déjà une heure et demi que je n'arrête pas de poser la même question, je devais faire une petite pause en sortant du centre ville.. En me posant sur un rocher pour refroidir les air treck qui commençaient à trop chauffer, je commençais à perdre espoir.. Déjà plus d'un ans de recherche et rien. Mais il ne fallait pas être défaitiste.. Soudain, un homme s'avança hors du centre ville et s'approcha de ma position. J'étais fatigué, en laissant la place à Akito qui était plus doué que moi pour parler avec les gens, je changeais donc discrètement le cache-oeil pour que Akito puisse prendre le contrôle de son corps.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Remake ; Le Nain contre la Masse! [PV: Kraft]   Sam 14 Avr - 18:03

InvitéInvité
avatar


Non pas qu'il puisse être qualifié de curieux ou qu'il soit particulièrement enclin à en apprendre d'avantage sur les différentes régions du monde, Kraft se devait d'admettre, pour cette fois, qu'un endroit avait piqué sa curiosité. L'endroit en question était l'archipel de Sabaody. Bien que cela tombe sous le sens et pardonnez moi si cette précision venait à légèrement vous offenser, ce n'était ni l'originalité de cet île, j'entends par là les immenses arbres sur lesquels étaient fondés les habitations, ni les bulles qui suintaient de ces mêmes arbres et encore moins la réputation de l'immense fête foraine qui s'y trouve. La raison pour laquelle Kraft se trouvait désormais sur Sabaody, était qu'il voulait en apprendre d'avantage sur le commerce d'esclave qui avait lieu ici. Comment ne pas vous rappelez qu'au delà d'être un guerrier qui ne jurait que par la confrontation, Blow Kraft était quelqu'un de profondément cupide, avide d'argent. Blow Kraft s'était donc pour la première fois mit en quête d'autre chose que d'informations permettant à mettre la main sur un pirate de renom. Il voulait en savoir plus sur le fonctionnement de ce commerce. Qui étaient ceux qui achetaient ces esclaves ? Combien dépensaient-ils pour pour pareille acquisition ? De quel façon les esclaves étaient-ils évalués ? Tant de question sans réponse, qui lui tenait particulièrement à cœur aujourd'hui.

Mais pour l'instant, malgré lui, l'heure était au tourisme plus qu'autre chose. En effet, c'était un endroit particulièrement vaste, beaucoup de commerces y étaient représentés et les gens affluaient. C'est donc contraint d'évolué dans une foule qui ne cessait de s'accroître que le colosse tentait tant bien que mal de se frayer un chemin dans cette immensité. Non pas que le temps particulièrement clément de ces derniers jours ne se portait pas à la marche à pied et à l'exploration, Kraft se trouvait irrémédiablement agacé par cette excursion, car bien qu'il aimait attiré l'attention au vue d'une puissance qu'il jugeait exceptionnel, ce n'était pas ce critère qui lui valait ses regards. Effectivement, si bien qu'il s'en souvienne, cette île étaient peuplés en majeur partie de pirate et de chasseur de prime et c'était l'intérêt qu'il pouvait porté au vue du commerce d'esclave qui avait lieu ici qui lui valait ses nombreux regards. Si la plupart des passants c'étaient juste arrêtés sur son physique hors du commun, Kraft était persuadé d'avoir surpris certains groupes à l'examiné et à le désigné comme une éventuelle cible. Évidemment et à sa grande satisfaction, personne ne s'était risqué à engager la confrontation et c'était d'autant mieux au vue du fait que Kraft se voyait mal recadrer des individus un peu trop téméraires à son goût.

Il continuait donc son chemin, désireux d'en apprendre d'avantage sur le commerce d'esclave, si pour l'instant rien ne lui avait sauté aux yeux et lui laissait penser que cette journée serait pauvre en conclusion, il tentait de se réconforter en s'imaginant peut-être découvrir une autre information, qui bien qu'elle n'était pas sa priorité actuellement était tout aussi importante. En savoir d'avantage quant au modalité pour accéder à la seconde partie de GrandLine. Il s'agissait en effet de quelque chose dont Kraft devrait se préoccuper tôt ou tard, mais pour l'instant il était soucieux d'augmenter sa notoriété et sa fortune avant d'entreprendre quoi que ce soit d'autre.

C'est donc après une légère baisse de moral que le colosse décida de s’arrêter devant une petite milice qui à l'aide d'un large tableau en bois affichait de nombreuses affiches de mise à prix. A sa grande surprise, Kraft constata que malgré la réputation de cette île, de nombreux pirate ou ennemis du gouvernement et de la marine se trouvaient sur cette île. Alors, anticipant le fait que sa journée pourrait se conclure sans la moindre information, il arracha toutes les fiches dans l'optique d'être capable de repérer un des brigands dont la tête était mise à prix, si il devait en croiser un. Une action qui évidemment arracha quelques yeux ébahies des différentes personnes se trouvant à proximité à de Kraft à ce moment là. En effet, ces affiches destinés à informer le grand public des brigands recherchés n'avaient aucunes vocations à devenir la propriété de quelque personne qui soit. Mais Kraft à sa grande habitude avait passé outre mesure cette règles et en avait désormais fait son bien, persuadé que personne n'y trouverait quelque chose à y redire, ce qui fut le cas.

C'est donc en possession d'une dizaine de fiches de mise à prix que Kraft continua son chemin, examinant celles-ci une à une. Mais alors qu'il abaissa une des fiches qui se trouvait devant ses yeux pour regarder dans quelle direction il se dirigeait, une chose l'interpella. Se trouvait, assis sur un rocher, un individu qui ne manqua pas de lui échapper et pour cause, il s'agissait selon lui, de la personne même qui se trouvait sur la fiche qu'il venait de regarder. Ce fut donc désireux de savoir ce qu'il en était réellement qu'il décida de se diriger vers ce dernier. Alors qu'il n'était plus qu'à quelques mètres de l'individu en question, les quelques doutes qui avaient subsisté en lui quant à l'identité de celui-ci disparurent immédiatement. Il n'y avait aucunes incertitudes possibles, il s'agissait de Wanajima Akito, un pirate qui voyait sa tête mise à prix à la somme de vingt-sept millions de berrys. Une récompense plus que conséquente que Kraft ne se voyait pas ignorer. C'était donc désormais dans l'optique clair et précise de capturer ce dernier que Kraft parcourait le peu de distance qui le séparait désormais de ce dernier. A sa grande surprise, l'individu en question était bien aussi jeune qu'il y paraissait sur la photo de sa fiche, Kraft lui accordait une quinzaine d'années tout au plus. Mais loin de lui l'idée de s'attarder à s'intéresser à son physique, qui en globalité s'accordait particulièrement à son supposé âge à l'exception peut-être d'une couleur de cheveux virant au bleu qui se voyait lui donner un look qui ne passait pas inaperçu. Alors arrivé devant ce dernier, il entama une conversation, qui bien que futile, se voyait être la moindre des choses :


- Dis moi petit, n'est-ce pas un brin provocateur de s'adonner à un repos aussi peu discret quand on se trouve dans ta situation ? Je crois savoir que cette région n'est pas sans risques pour quelqu'un dans ton cas, aussi je te conseillerais à l'avenir d'être un peu plus prudent. Cela dit tu n'en aura l'occasion que si tu venais à te libérer de la peine à laquelle tu es condamné ou si tu venais à survivre, dans le cas ou tu t'opposerais à ce que je te remette à la Marine, car oui, j'ai bien l'intention de toucher la récompense promise pour ta capture... Affiche qui stipule d'ailleurs « mort ou vif », ce qui me laisse donc le choix d'opérer comme je l'entends...

Tout était dit, Kraft bien qu'il s'était efforcé d’entamer la conversation avec tact ne s'adonnerait pas à faire durer celle-ci, dans leurs intérêts mutuels. Il attendait désormais la réponse du jeune pirate, qui selon lui ne se rendrait évidemment pas sans opposer de résistance. Et bien qu'il ne doutait aucunement d'une supériorité qu'il estimait être la sienne, il s'efforçait de rester concentré et attentif au cas où le jeune garçon venait à tenter de fuir subitement ou à l'attaquer par surprise...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Remake ; Le Nain contre la Masse! [PV: Kraft]   Dim 15 Avr - 12:10

InvitéInvité
avatar


Agito était fatigué, c'était donc à moi de jouer ! Même si personne n'a d'information sur papa, il ne pourra pas se cacher éternellement. En vue de l'homme qui s'approchait de moi, au loin je n'avais pas remarquer sa carrure. C'est le premier atout physique qui survint dans ma tête. Tenant la photo de papa, je pensais qu'il s'agissait d'Urouge.. Celui qui a réussi à nous faire frôler la mort ici même sur Shabondy. Plus la distance se réduisait entre nous, et plus mes battement de cœur s'accéléraient. La pression montait, l'angoisse me serrait dans ses bras, la peur gagna petit à petit mon corps. Avec l'expérience que j'ai vécu, je sais que ces brutes n'ont aucune pitié même pour les enfants de mon âge. Je tremblais, je n'arrivais plus à bouger comme paralyser. Il arrivait, il était venus finir le travail qu'il n'avait pas terminer la dernière fois. Serrant la photo de mon père dans ma main, je devais penser à autre chose. Je devais faire face à cette peur qui m'empêchait de partir loin de cet individu. Soudain, je m’aperçus qu'il ne s'agissait pas d'Urouge le moine déchu, la tentions qui régnait autour de moi se dissipa d'un seul coup. Le soulagement total ! Soufflant un bon coup, je m'apprêtais donc à le questionner sur mon père. Vu sa carrure, il était bien un combattant ! Et avec de la chance, il a déjà eut à faire à mon papa !

Il est vrai que des hommes aussi imposant comme lui, on n'en voit pas tellement.. Il était moins grand que Urouge, maintenant qu'il était face à moi, je pouvais m'en apercevoir. La peur que j'ai ressentis plutôt a laissé sa place à une bonne humeur et un large sourire. En tendant la photo de mon papa, j'allais engager la conversation. Mais ce dernier fut plus rapide que moi ! Malgré ses muscles, son vocabulaire montrait clairement qu'il n'avait pas que du muscle mais belle et bien un cerveau fonctionnel ! Mais le sens de ses mots ne jouaient pas en ma faveur, car les affiches qu'il tenait semblaient vouloir dire qu'il était un chasseur de tête. En sachant que la mienne vaut 27 millions de berry, il ne pouvait pas ignorer cela. Deux choix s'offraient à moi dès lors que cet homme est venus à moi. Soit je part très vite, soit je joue avec lui ! Comme Agito était fatigué, et que je n'avais pas envie de poser mille fois la même questions, alors j'opte pour le second choix ! Rangeant la photo dans ma poche, je devais faire la tronche du gamin qui n'a pas compris un mot de ce qu'on lui dit. En le regardant de haut, j'enclenchais donc la marche arrière sur mes air treck.

«  Vous êtes venu jouer avec Akito ? »
En lui tendant mes deux bras en l'air, mes air treck se mirent à rouler à toute vitesse en arrière, en lui faisant un signe d'adieu avec un sourire moqueur, j'allais bien voir si il était le genre de personne déterminé à gagner beaucoup d'argent quitte à mettre sa fierté de côté et frapper un gosse de 14 ans. J'espère pour moi qu'il était un gentil monsieur, mais vu sa tronche je ne pense pas.. En espérant qu'il me poursuive, je pourrais déterminé la vitesse à la quelle il courre. Mais vu sa carrure, il ne doit pas être très rapide. Déjà que Urouge n'était pas bien rapide, lui doit l'être un peu plus tout de même. Mais pas aussi rapide que moi ! Il reste encore à déterminé une chose primordiale : avait-il manger un fruit ? En faisant attention à où je me dirigeais vu que j'étais en marche arrière, j'étais impatient de voir ce gros tas de muscle courir ! Parce qu’il faut mériter son argent, il devait bien me poursuivre non ? Je compte bien le faire suer jusqu'au bout, il n'a pas la chance d'avoir une énergie motrice comme moi, vu que je ne peux pas gagner en combat pur, autant le fatiguer et venir le tuer lorsqu'il sera Hors service !

«  C'est toi le chat !! » criais-je avant de le perdre de vue.
Si jamais ce dernier ne voulait pas jouer avec moi, alors c'était le bon moment pour moi de partir. Ou alors de jouer à cache cache avec lui, mais ce ne serait pas intéressant. Il est bien trop gros pour passer inaperçu, de plus c'est à lui de venir me chercher et petit comme je suis. Il n'a aucune chance.. A part si il a mangé un fruit qui lui permet d'avoir une vue plus aiguisée ou autre. Tout ça reste encore à déterminer. Sachant que j'ai moi aussi mes propres limites, il ne fallait pas que j'en fasse trop si je ne veux pas que mes air treck ne soient en surchauffe.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Remake ; Le Nain contre la Masse! [PV: Kraft]   Dim 15 Avr - 20:04

InvitéInvité
avatar


Fallait-il ne serait-ce que se questionner quant à l'attitude du jeune homme ? Si l'opinion commune se serait accorder à dire que oui, ce n'était pas du tout l'avis de Blow Kraft, car les réactions imprévisibles et inadéquates caractéristiques de la jeunesse étaient d'une époque révolue depuis bien longtemps pour lui. On pourrait même se risquer à dire en toute impunité que c'était une phase qu'il n'avait jamais traversé et qu'il n'avait donc jamais pris soin d'étudier ou d'analyser, ni même de comprendre. En effet, alors que le jeune individu vers qui Kraft s'était diriger avait, pendant un cours instant, affiché un air terrorisé, celui-ci s'estompa assez rapidement quand le colosse arriva à une distance qui permettait au jeune pirate d'identifier son son futur interlocuteur. Sûrement, selon Kraft, s'attendait-il à la venue de quelqu'un d'autre, une personne qui de toute évidence n'était pas signe de bonne augure pour lui et qui devait avoir une carrure semblable au colosse. Mais pour Kraft, ce ne fut pas ce soudain changement de réaction qui l'étonna. Il s'agissait en fait de la réaction qu'il avait affiché après que Kraft ce soit adressé à lui. Aussi bien qu'il s'en souvienne, le jeune pirate n'avait pas l'air de ne pas avoir compris ce que le colosse lui avait dit. Mais après une réflexion qui ne dura l'espace que d'un souffle il lui répondit :

- Vous-êtes venu jouer avec Akito ?


Aussi étrange soit-elle, la réponse du pirate soulagea Kraft d'un léger doute qui subsistait encore en lui, l'identité du pirate. Effectivement il s'était malgré une tournure de discussion peu conventionnelle, présenté comme se dénommant Akito. Nom qui était en parfaite adéquation avec la fiche que Kraft tenait toujours en main. Désormais, il n'y avait plus aucuns doutes quant à la valeur de ce pirate aux yeux de la marine. Mais passé ce soulagement, il dut s'interroger sur l'improbable réponse de son interlocuteur. Jouer ? Cette phrase, aussi simple était-elle, avait eu pour effet de faire émettre au colosse plusieurs hypothèses. Pensait-il tout simplement que Kraft était là pour jouer avec lui ? Etait-ce une provocation pur et simple avec pour but de l'énerver ? Ou était-il tout simplement dénué de tout sens de la réalité. Toutes ces idées étaient valable, même la dernière, ça n'aurait pas été la première fois qu'un pirate de renom soit susceptible d'être catégorisé comme fou. Bien que cette question avait eu pour mérite d'éveiller la curiosité de Kraft, il passerait outre ce subit intérêt pour ce personnage et s'entendrait à la capturer mort ou vif pour obtenir la récompense promise par le gouvernement. Il passerait d'ailleurs aussi outre son jeune âge, car même si le jeune pirate ne semblait pas dépasser la quinzaine d'années, Kraft ne s'arrêterait pas faire pareille concession en raison de son supposé jeune âge. Pour autant qu'il sache d'ailleurs, il devait amplement mérité les vingt-sept millions de berrys promis pour sa capture et n'était donc par ce fait, pas si innocent qu'il y paraissait. Puis au final, peu l'importait, il voulait simplement remplir son tableau de chasse. Car il fallait savoir que Kraft ne s'était posé, depuis le début de son aventure, aucunes limites quant aux conditions de réussite de celle-ci. Il était prêt à tout pour parvenir au rang auquel il aspirait et bien qu'il ne s'adonnait jamais à frapper une femme ou un enfant, si cela devait être nécessaire un jour pour parvenir à ses fins, il le ferait. Oui, Blow Kraft était de ces bêtes qui vivaient selon la loi de la jungle, celles qui prônaient tout simplement à la survie du plus fort.

A peine ces quelques mots lancés, le jeune pirate se redressa et fit face au colosse et alors que Kraft se risqua à espérer que celui-ci allait traduire son désir de jouer par un affrontement qu'il lancerait immédiatement, il déchanta rapidement. Car ce fut logiquement que le pirate n'engagea pas les hostilités mais bien au contraire pris la fuite. Kraft qui avait bien sûr en majeur partie miser sur cette éventualité ne fut pas surpris et s'y était préparé. En revanche, il ne s'était pas imaginé voir son futur adversaire fuir en restant face à lui, sans le moindre effort et à une vitesse plus que conséquente. En effet, le jeune pirate utilisa une sorte de paire de rollers qui se trouvait à ses pieds pour se propulser vers l'arrière. De toute évidence il s'agissait d'un équipement très récent et assez perfectionné, Kraft entrevu alors l'idée que ces drôles de rollers étaient peut-être alimentés par ce qu'il connaissait sous le noms de dials, d'étranges coquillages d'origine inconnue qui avait pour certains la particularité de libéré des formes importantes d'énergie de façon différentes. Mais pour l'instant, l'heure n'était pas à s'attarder au fonctionnement des rollers du pirate, il fallait réduire la distance qui commençait à les séparer. D'autant plus qu'après avoir démarré, le jeune individu se risqua à faire des gestes avec ses bras en signe d'adieux et lança au colosse :


- C'est toi le chat !


Phrase qui fut accompagné d'un sourire qui avait indéniablement pour but de narguer le colosse. Désormais une chose était sûr pour Kraft, ce jeune pirate était loin de l'adolescent innocent et perturbé qu'il laissait paraître et il était persuadé de n'éprouver aucuns remords à le battre de toutes ses forces si cela était nécessaire. Alors sans attendre il se lança à la poursuite de ce dernier. Mais bien que les surpuissants muscles de ses gigantesques jambes lui permettaient de regagner du terrain, il lui paraissait évident qu'il ne pourrait continuer à la courir après indéfiniment pour deux bonnes raisons. La première, qu'il se fatiguerait inutilement et la deuxième qu'il perdrait très vite patience, et étant peu pourvue de cette dernière il fallait trouver un moyen de le stopper.

Alors, utilisant le fait qu'il avait à ce moment là son adversaire en vue, il se décida à user de son pouvoir pour arrêter ce dernier. Mais soucieux de garder une part de mystère concernant l'ensemble des pouvoirs qu'il possédait il devait le stopper de manière qui ne laisserait pas son adversaire analyser directement l'étendu de ses pouvoirs. Lui vint alors une idée des plus simples mais des plus efficaces. Il allait à l'aide de ses pouvoirs faire sortir de la terre deux petites tentacules du sol, celles-ci bien évidemment en terre, mais assez solide et compact pour s'entourer aux chevilles du pirate et le faire tomber par terre. La grande vitesse à laquelle se déplaçait le pirate et l'instantanéité qu'il allait s'employer à administrer à cette technique lui permettrait sûrement de prendre le pirate par surprise et donc de le faire chuter. Il userait alors de sa vitesse naturelle pour rattraper ce dernier et lui faire comprendre que la fuite était impossible face à lui...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Remake ; Le Nain contre la Masse! [PV: Kraft]   Dim 15 Avr - 21:44

InvitéInvité
avatar


Visiblement, il n'étais pas motivé pour me poursuivre. Avait-il réaliser qu'il ne pouvait pas me suivre ? Ou alors, il savait que ce n'était qu'une perte de temps que de me sauter dessus aveuglement ? Un adversaire sensé, je devais l'admettre. Quoi qu'il en soit, l'idée me venu très vite à l'esprit ; partir loin d'ici. Après avoir parcourut quelques mètres, je me retournais donc pour voir où j'allais. Je ne devais en aucun cas stopper ma course, et vu la distance parcourut, je pense être tranquille pendant au moins dix bonne minutes. En laissant le temps à mes air treck de faire le plein d'air de sorte à ce qu'elles refroidissent au maximum, j'avais penser trop vite. Comme le calme avant la tempête, le gros balourd se manifesta en dévoila une facette de son pouvoir.

«  Trop calme.. »

En me retournant, j'aperçus de face deux pointes qui se dirigeaient à toutes vitesse vers moi. En me décalant légèrement sur le côté, je pouvais clairement voir qu'ils s'agissait en faite de deux lianes faites à partir de terre. Une création qui n'était pas humaine c'était certain, cerise sur le gâteau, ces choses avaient une cible bien précise ; mes jambes. Plus aucun doutes, la brute savait où frapper. L'élément clés qui me permet de vaincre : les jambes. Il espérait donc m'immobiliser pour mieux me botter les petites fesses, mais je ne devais pas me laisser faire non plus. Reprenant une vitesse proche de celles des lianes, j'esquivais les tentatives de prise, il semblerait que cet homme possède un fruit qui lui permet de savoir où sont ses proies et de les capturer sans trop se fatigué. Sauf que là c'était moi qui usait le temps précieux que mes air treck m'accordaient. Dans l'espoir de déterminer la portée que mon adversaire avait, je continuais de reculer, mais son attaque persistait. A croire que son fruit est plus que pratique pour le combat à distance. Je devais mettre fin à son attaque. Dommage que l'autre montagne ne soit pas présent pour admirer mon trick, en puissant dans la force de mes cuisses, je fis un bon en l'air, bien évidement, les deux lianes terreuse me suivirent, mais au contacte de mes air treck, elles se coupèrent en deux. Mettant respectivement une air treck sur chaque liane, les roues tranchantes n'avaient aucun mal à fendre les lianes faites de terre.

Je pris mes précaution et changea les lianes en mille morceau. Une fois les pieds a terre, je pense qu'il était inutile de fuir d'avantage. Si cette brute était à l'origine de cette attaque alors il doit déjà connaître ma position, d'après son attaque il est capable de suivre le moindre de mes mouvements. Il peut donc magner la terre comme bon lui semble, une capacité qui ne jouait pas du tout en ma faveur.. Il ne restait plus qu'à savoir si il pouvait vraiment repérer ma position. J’aurai très bien pus faire des zig zag et partir vers l'est ou l'ouest. Mais il savait exactement où placer son attaque. Peut-être que je réfléchissais trop ou alors il était simplement question de chance. Mais pour mettre au point une attaque qui suit les mouvements de ses proies, on ne peut plus parler de chance mais de talent. Il ne me restait plus qu'à vérifier toutes mes hypothèses. En partant en direction du centre ville, je devais me cacher et l'attendre. Logiquement, il se servira de son pouvoir pour repérer ma présence, il s'agit peut-être d'un haki. Ou alors le fait qu'il puisse contrôler la terre lui permet de sentir chaque vibration que l'on produit à chaque pas, et selon cette vibration, il retrouve celui ou celle qu'il recherche.

C'était une partie de cache-cache que je lui proposais, ce « jeu » me permettra aussi de voir si il osera montrer son pouvoir en public. Si il sait se contrôler sans faire de victime innocente, en mettant ma capuche sur ma tête et en me faufilant dans la foule, je profitais donc de ma petite taille pour me cacher. Je devais éviter le combat rapprocher avec cette masse.. Il avait nettement plus de force que moi, et visiblement, le combat à distance ne le gêne pas trop non plus. Passant dans un magasin de vêtement, je devais changer de look, à fin de me fondre dans le décors. La seule chose qui me restait à faire était faire attention à toutes les personnes mesurant plus de deux mètres de large.

*  Akito qu'est-ce que tu fous bordel ? *
«  Je me cache, un chasseur de prime est à notre poursuite, j'essaye de confirmer certaine thèse »
*  Grand ? Petit ? Fort ? Il est comment ? *
«  Urouge Junior »


Aller.. Je sais que tu peux me trouver. Maintenant que Agito est réveiller, je pourrais le laisser s'amuser avec cette montagne. On pourra couper ses muscles pour les manger qui sait.. Pour être sur de ne pas être en contacte avec le sol, je me contentais de faire plsueirs tours de grande roue, et d'utiliser la vue aiguisée du léviathan pour que je puise voir par où est-ce que ce barbare pourrait bien être.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Remake ; Le Nain contre la Masse! [PV: Kraft]   Mar 1 Mai - 14:59

InvitéInvité
avatar


Si Kraft n'était pas du genre à éprouver de l'intérêt pour le vécu de ses futures victimes, il se retrouvait étonnement à se poser une question. Ce jeune pirate méritait-il vraiment les vingt-sept millions de berrys promis pour sa capture ? Si bien qu'il s'en souvienne, les pirates à partir d'un certaine renommé étaient tous de fiers combattants. Lui revenait en mémoire un adversaire qu'il avait eu récemment, Ryuu Karot, qui bien que conscient de son infériorité face au colosse et dont la prime était nettement moins élevé, s'était montré direct et combatif, comme il l'attendait d'un véritable guerrier. Ce n'était en aucun cas la méthode qu'adoptait Akito, ce jeune pirate d'une quinzaine d'année. Il s'était simplement contenter de fuir. Peut-être était-ce une stratégie ou peut-être savait-il pertinemment qu'il n'avait aucune chance contre lui ? Dans tous les cas, Kraft se devait de ne pas s'écarter de son but, qui était tout simplement d'agrandir son tableau de chasse.

Étonnement, il ne fut pas surpris de voir le jeune garçon parer son attaque, il fallait bien qu'il ai un minimum de capacité pour prétendre au titre de pirate recherché par la marine et sa capacité à fuir s'accordait forcément avec une capacité de parade. C'est donc à la vu de ses tentacules de terre qui après une veine course finirent par se retrouver découper en multiples morceaux qu'il compris qu'il faudrait alors adopter une toute autre méthode. Une fois de plus, c'était grâce à l'utilisation de ses fameux rollers qui lui permettaient une vitesse d'action impressionnante qu'il s'était défait de la précédente attaque du chasseur de prime. Et sans prendre le temps de s'attarder sur les supposées pouvoirs de son adversaire il avait continué son chemin afin de mettre le plus de distance possible.

Ce fut donc après un court instant que Kraft perdit sa cible de vue. Comme il en avait jugé quelques secondes avant, il fallait réellement qu'il adopte une nouvelle manière d'appréhender la chose. Si il voulait contraindre son adversaire à l'affronter et donc d'être à sa portée, il fallait attaquer à plus grande échelle. Mais pour l'instant l'heure n'était pas spécialement à la réflexion concernant ses futurs actions, pour Kraft, une chose était avant tout nécessaire et primordiale, le retrouver. Il se dirigea donc aussi vite que ses jambes lui permirent en direction de ce dernier. Malheureusement le résultat ce voulue plutôt contrariant. En effet, il déboucha sur une zone infesté de monde. Des dizaines de commerces de toute part, des passants et des touristes rendant l'accès à ses derniers difficiles et une fête foraine avoisinante qui drainait aussi bien d'avantage de monde que de bruit. Les coups d'oeil rapides et déterminés qu'il s'était efforcé de jeter alors, lui firent admettre un constat affligeant, première il ne l'avait pas repéré dans l'immensité de la foule et deuxièmement il se pourrait que même si il était apparut dans son champ de vision, il ne l'aurait pas reconnue.

Contraint donc d'évoluer dans une situation qu'il n'avait guère l'habitude de gérer et qui pesait lourdement sur ses nerfs, il tenta de recouvrir son calme afin de réfléchir à la solution de son problème. Ce fut donc après quelques secondes de réflexion qu'il se retrouva à admettre qu'il devrait s'adonner à une méthode qui n'était guère son point fort, s'informer. Il ne lui restait qu'une solution, demander aux divers passants et commerçants si ils avaient put voir celui qu'il recherchait.

Alors, il se résigna à cette tâche qui bien qu'elle lui était particulièrement désagréable était celle qui se voyait octroyer le plus de chance de succès. Commença alors un long interrogatoire. Interrogeant chaque passant sur l'éventualité où il aurait aperçut un jeune garçon aux cheveux bleus chaussant une étrange paire de roller. Dans un premier temps, une fois de plus, ce fut sans succès, en effet, trop occupés ou s'adonnant à d'autres choses que d'observer la foule qui les entouraient, les divers passants interrogés n'avaient en aucuns cas remarqués la présence d'une personne correspondant à la description de Kraft. Alors lui resta l'éventualité qu'il se soit caché dans un commerce. Après quelques essais toujours aussi peu concluant Kraft finit par tomber sur un commerçant qui lui permit de retrouver un peu d'espoir :


- Ha oui ! Je vois de qui vous voulez parlez, il est venue ici acheter quelques vêtements et est sortie en les arborant. Il semblait assez pressé d'ailleurs.


De toute évidence, Kraft avait vraiment à faire avec un adepte de la fuite et de la discrétion, mais surtout quelqu'un de rusé. Après s'être informer auprès du commerçant sur quels vêtements le jeune pirate avait-il acheté et où il s'était dirigé, il sortit du magasin aussi vite qu'il y était entré sans « un merci » ou un « au revoir ». Oui à ma grande satisfaction Kraft était toujours aussi aimable avec autrui. Il se précipita donc dans la direction que lui avait indiqué le vendeur dans l'espoir de repéré celui qui le faisait tant courir. Mais une fois de plus, il fut désemparer lorsqu'il trouva un point de chute. Il se trouvait désormais en face de la fête foraine, l'endroit le plus bondé de la zone. Pour le malheur de Kraft, en plus d'abriter des centaines de personnes, cette dernière se voyait évidement l'endroit idéal pour se cacher du fait de ses multiples manèges et attractions...

Enclin à sombrer dans une colère noire, qui serait de mauvaise augure pour les passants l’avoisinant, Kraft s'efforça de garder le contrôle de lui même. Non pas parce qu'il ne voulait pas blesser d'innocent, mais parce qu'un carnage et du bruit n'aurait pas été ses meilleurs alliés pour retrouver le jeune pirate. Il s'avéra une fois de plus alors, qu'il devrait à nouveau tenter d'obtenir de plus amples informations quant à l'hypothétique position de Akito. Après de nouveaux interrogatoires sans succès Kraft se demanda si il devait continuer de la sorte. Évidemment que non, pour attraper une proie, il fallait se mettre à la place de celle-ci. La solution lui sauta aux yeux, il fallait qu'il se mette à la place de sa cible. A quel endroit se cacherait quelqu'un de la sorte ? Lui vint en tête alors, plusieurs éléments, tout d'abord il lui fallait un endroit où il pouvait l'observer facilement, bien que Kraft ne soit pas du genre à passer inaperçu, il fallait qu'il puisse avoir une vue d'ensemble sur ce dernier. Peut-être un endroit en hauteur ? Il lui fallait aussi une cachette avec assez de distance pour anticiper l'arrivé de son ennemi. Enfin son adversaire se devait d'être protégé d'éventuelles attaques du colosse, ayant sûrement compris que ce dernier contrôlait la terre ou pouvait attaquer à partir de cette dernière. C'est donc dans l'hypothèse où sa cible était dans un endroit à l'écart, en hauteur, même le plus possible en hauteur, que Kraft regarda l'ensemble des attractions qui se présentaient dans cette fête.

Rapidement, un endroit lui sauta aux yeux, la grande roue, l'endroit était assez haut pour se sentir en sécurité et à distance de qui que ce soit, bien que ça pouvait aussi être les montagnes russes, la vitesse de cette attraction empêcherait une hypothétique cible de surveiller son chasseur. Vint alors un nouveau problème, si son adversaire était bien situé à cet endroit, comment ferait-il pour l'atteindre avant que celui-ci le remarque et n'anticipe son arrivé ? Si il adoptait une méthode conventionnelle pour le rejoindre, il prendrait à nouveau la fuite sans que Kraft ne puisse lui mettre la main dessus, il se devait de procéder autrement. Après quelques secondes de réflexion lui vint une idée, qui faute d'être à coup sûr couronner de succès, était celle qui lui semblait la mieux. Le temps jouant contre lui, il allait la tester immédiatement.

Le chasseur de prime pris alors le soin de s'approcher de la grande roue, en surveillant celle-ci du coin de l'oeil pour avoir une vision d'ensemble de cette dernière au cas où le jeune pirate venait à s'en aller. Une fois arrivé à une distance raisonnable de l'attraction, il ne fit pas face à l'immense roue qui se dressait devant lui, cela aurait été effectivement une attitude des plus suspect de la part du colosse qui aurait immédiatement alerté le pirate. Il se figea, feintant une nouvelle recherche en tournant sa tête de droite à gauche, dans l'espoir de ne pas montrer au jeune adolescent qu'il l'avait repéré. Alors il se décida à agir. Imaginant l'attention du jeune homme portée exclusivement vers lui , il n'allait pas l'attaquer directement, mais plutôt tenter de l'obliger à se mettre à découvert. Usant alors de tous les pouvoirs que pouvaient lui conférer le fruit qu'il avait ingéré, Kraft s'exécuta.

Alors, au bon vouloir de Kraft, le sol qui se trouvait sous deux des quatre pieds de l'armature de la grande roue se ramollie subitement, tant et si bien que les pieds en questions commencèrent rapidement à s'enfoncer dans la terre. Inévitablement l'attraction commença à basculer sur le côté, menaçante de s’effondrer complètement. Inutile de s'attarder à ce moment là sur le cri de stupeur qui envahit soudainement la foule qui rapidement fut gagné pour une cacophonie générale et une panique indéniable. Les divers personnes présentes dans les alentours prirent la fuite à la vue de l'énorme attraction susceptible de leur tomber dessus. Rapidement la zone commença à se dégager au grand plaisir de Kraft qui non soucieux de faire des victimes innocentes, préférait largement que personnes ne soit présent pour éventuellement le gêner. Évidemment, son seul but n'était pas de faire simplement tomber la grande roue dans laquelle se trouvait le jeune pirate, celui-ci s'en sortirait sûrement sans problème. Non, il devait user de ce fait pour pouvoir l'attaquer en profitant de cette situation pour l'empêcher d'anticiper quoi que ce soit correctement. Alors que la grande roue continuait à basculer vers le sol et allait bientôt tomber à terre il continua son offensive. Il usa à nouveau de ses pouvoirs pour faire sortir du sol, dans un énorme périmètre comprenant la grande roue et son futur point de chute évidement, un nombre incalculable d'énormes pics acérés qui ne cessaient de monter. Inutile de s'attarder sur le but de ses pics, il me paraît évident aux yeux de tous. Mais soucieux de faire mouche, il ne s'arrêta pas là. Il se décida à foncer vers Akito qu'il avait réussi à garder en vue malgré la chute de la grande roue, en matérialisant ses poings en deux gigantesques marteaux de terre afin de lui porter deux puissants coups dans l'optique où celui-ci arrivera à s'en sortir indemne, le premier de manière verticale suivit d'un second, lui, porter de manière horizontal si il venait à esquiver le premier. Mais réellement désireux à ce que ses efforts ne soit pas vain, sorti de son torse un nouveau pic, tout aussi acéré qui les autres, qui pris comme cible le jeune pirate qui était en face de lui.

Une chute d'une hauteur dangereuse, un danger mortel venant du sol, une offensive direct prenant en compte quelque esquive qu'il soit... Toute cette organisation allait-elle payer ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Remake ; Le Nain contre la Masse! [PV: Kraft]   Lun 7 Mai - 19:51

InvitéInvité
avatar


Aucune activité suspecte, rien de particulier à dire. Aucun géant n’était venu à proximité de la roue. Etrangement, ce fut comme sa première attaque. Trop calme pour qu’il n’agisse pas et pourtant, un mec de deux mètre de large se fait très vite remarquer. Mais ma cachette avait pour but de lui faire cracher le morceau. Qu’il me montre un peu ce qu’il a dans le ventre. Et justement, le voilà qu’il mord à l’hameçon. La grande roue commençait à s’enfonce bouger anormalement. C’est à ce moment-là que j’ai compris qu’il avait un pouvoir qui s’exerçait sur la terre. Un tel pouvoir existait ? En tout cas, je devais agir vite si non, je pourrais finir dans ses bras. Sans aucun scrupule, il agissait publiquement, il n’avait pas pensé que des gens étaient dans la roue avec moi. Visiblement, il avait faim. Peu importe les gens, il ne pensait qu’à lui et son argent. J’avais l’intention d’aider les gens qui étaient en train de paniquer, mais la brute était pressée d’en découdre. Une seconde fois, la roue bascula vers le sol et entendre le cries des gens affolés. Moi-même, je commençais à paniquer, mais en fonctionner rouler mes air treck, je devais me sortir du pétrin avant tout et c’est en me servant de la structure même de la roue comme d’une rampe pour exercer mes trick. Mais entendre des gens crier voir pleurer n’était pas mon genre de musique. C’était plus dans le style d’Agito. Et c’est en lui laissant la place que ce combat pouvait réellement commencer.

(Changement de personnalité)

Akito avait des ennuis. Et quiconque osait l’embêter devait être punie. Que ce soit un colosse ne me dérange pas. Car il a beau avoir des muscles, il doit avoir un cerveau aussi petit qu’une fourmi. L’avantage qu’il gagne en tuant tous ces gens ? S’attirer des ennuis. Les chasseurs de primes n’avaient tout de même pas le droit de tuer des civils ? A moins que le système soit vraiment corrompu.. Le côté penchant de la roue allait se terrer dans un champ d’épine plutôt grosse ma foi. Surement une œuvre de ce grand et énigmatique géant. Comme Akito le dit, il avait faim.. Trop même. Mais je pense qu’il ne sait pas encore que ce qu’il venait de faire allait lui coûter cher. Ne pouvant rien sauver, je devrais présenter des excuses à Akito. Mais pour le moment, je devais faire face au sérieux problème de l’homme qui avait la dalle. Car aussi tôt sur la terre ferme, je sentis une masse qui s’approchait de moi. Il était lourd, assez pour faire trembler le sol lorsqu’il se déplaçait. C’est alors l’ombre de deux énormes poing firent leurs apparitions, il avait même le pouvoir de changer ses mains en terre à fin d’augmenter sa force de frappe. Je voulais tester la force de ce dernier, car je voulais comparer la différence qu’il y avait entre sa force et celle d’Urouge. En prenant mes précautions, c’est la queue du dragon marin qui sortit de la colonne vertébrale.

Deux marteaux voulaient dire deux coups, il doutait même de sa vitesse mais en observant la mienne, il devait se douter que j’esquiverais son premier coup. Ce fut effectivement le cas, en me décalant sur le côté les mains dans les poches, son prochain coup venait ensuite du côté. Une attaque facile à prévoir, il était donc bien moins rapide qu’Urouge et avait besoin de son fruit pour augmenter sa force. Bilan final : décevant. En formant un ressort avec ma queue de Léviathan, celui-ci ne fit que me pousser vers la droite c’est-à-dire à l’opposer de la roue. Je n’avais pas l’intention de fuir comme Akito, je voulais lui parler. C’est en freinant dès le début de ma course qu’il augmenta la distance entre lui et moi. Encore une fois, j’étais confronté à un géant ! Les gens autour de nous fuyaient car effectivement, il y avait un conflit encore une fois, et la marine aura vite été au courant. Je pense que comme son corps est bien trop musclé pour être abimé, je vais devoir attaquer sa cervelle.

« Je crois que tu ne fais pas le poids de face, essaye de m’attaquer en pute par derrière comme avec tes tentacules de terre, t’es trop nul pour m’avoir loyalement. »

Une première provocation, je me demande bien comment est-ce qu’il allait réagir. Sachant qu’il peut m’attaquer par derrière avec son pouvoir, je devais rester sur mes gardes. En restant attentif, à mon environnement, je devais continuer la provocation et esquiver ses attaques. Car le combat contre Urouge m’a fait comprendre que même avec mon fruit, je ne suis pas prêt pour le combat rapproché. Se faire juger par un gamin de quatorze ans devait déjà être dur pour lui, et j’espérais bien continuer à le critiquer. Pour qu’il perde tout moyen, et qu’il agisse n’importe comment. Cette tactique à failli marcher avec Urouge, et vu qu’il a l’air moins fort que lui alors cette fois, je vais pouvoir faire mouche.

« Tu es faible.. Tu devrais te rabaisser aux gens de ton niveau comme les civils que tu as tué sur la grande roue. »
En enlevant les freins de mes air trecks, je devais me préparer à faire un run très vite, c’est en faisant tourner les roues sur place que je préparais ma fuite. Bien sûr avec son pouvoir, il devait sentir le mouvement que mes air treck faisaient. Il était au courant que je voulais fuir, et je voulais l’induire en erreur. Si c'est un combat d’homme à homme qu’il voulait, alors j’espère pour lui qu’il a des oreilles qui tiennent le coup. Car il avait beau avoir des muscles, en criant aussi fort que je le pouvais en me transformant en Léviathan complet, j’allais surement lui faire exploser les tympans. Pourvu qu’il fonce vers moi, à l’occasion je pouvais voir s’il s’agit bien d’un logia. Mais vu le contrôle parfait qu’il a sur la terre, il n’y a pas de doute. Un paramécia ne change que les propriétés du corps, un logia agit sur l’environnement même. Mais cela était tout de même à vérifier. Et c’est en le regardant avec un sourire arrogant que je saurais s’il a l’habitude de répondre aux provocations. J’ai envie de voir la colère s’exprimer sur son visage, qu’il fonce comme un abruti vers moi. Je veux qu’il se sente supérieure à moi. Il a toutes les raisons pour le faire. J’étais tout petit, moins âgé que lui, et il avait l’avantage du terrain. De plus, j’avais les mains dans les poches et je le provoquais comme s’il était un amateur. Signe de supériorité. Et je pense qu’il avait un honneur à défendre, et se faire blâmer par un gosse ne devait pas trop lui plaire.

Je me demande même s’il a remarqué que ce n’était plus Akito face à lui. Ma voix était bien plus grave que celle du petit ange. Et mon air était bien plus effrayant que la bouille toute mignonne d’Akito. Voir si il avait fait attention à un si petit détaille me montrera à quel point il peut être méfiant. Le fait qu’il utilise le pouvoir de son fruit montre qu’il est tout à fait sérieux, surement parce que ma prime est assez élevée. Ou alors sa soif d’argent ? Pour tuer des innocents.. Et bien sûr, lorsque la marine arrivera, il fera croire aux larbins que je suis à l’origine de toutes ces victimes. Mais manque de chance pour lui, il y a des témoins ici. Mais je n’avais pas mon mot à dire, car je suis un pirate.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Remake ; Le Nain contre la Masse! [PV: Kraft]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Remake ; Le Nain contre la Masse! [PV: Kraft]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le nain contre la masse ! [PV Urouge & Nana]
» [750] les gobelins sont descendus des montagnes
» Tactique gobelins contre nains
» Que faire contre un trébuchet?
» Lutte contre le deboisement: Une victime de plus des anti-nationaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Sabaody-