AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Monde cruel... [ PV Ryuu ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message
MessageSujet: Monde cruel... [ PV Ryuu ]   Mer 4 Avr - 20:18

InvitéInvité
avatar


Imaginez un monde où seuls les plus forts subsistent au détriment des plus faibles qui au vue de leur seul et unique statut de victime potentiel ne peuvent avoir foi qu'en une justice et une protection gouvernementale quasi-inexistante. Imaginez ensuite que ce monde soit le seul et unique véritable reflet de la société actuelle. Et pour finir imaginez dans ce monde un homme défiant toute concurrence en matière de force et de volonté de vaincre. Cette succession d'image vous permet-elle de vous faire une idée globale sur une situation donnée ? J'espère bien, car il s'agit du contexte exact dans lequel l'on retrouve Blow Kraft. Et j'en veux pour preuve, le simple fait que cet homme d'une quarantaine d'année, fort de son allure et impétueux par son regard, qui venait de bousculer Kraft par mégarde sans s'être excusé par la suite, se retrouvait désormais avec le crâne encastré au beau milieu du pan du mur appartenant à la la boutique de souvenir qui longeait la rue. Bien que le sang qui coulait le long de sa tête laissait paraître de la gravité de la situation, ce qui était encore plus grave selon moi, était la détachement avec lequel les passants avait assister à la scène et surtout le manque total de réaction que cela avait susciter de la part des deux soldats de la marine qui se trouvait à la porte de cette même boutique de souvenir...
Oui, il s'agit bien d'un monde pourrie, ou seul la loi du plus fort est appliqué et ou le semblant de règles sur lesquels se base le gouvernement, n'est guère appliqué, ou du moins que dans les cas ou cela est profitable à ces derniers.
C'est donc après cette légère altercation, que Kraft, l'homme de 3,47 mètres de haut qui venait, à sa grande satisfaction personnel, de montrer qu'il était le maître des lieux en ce moment, ressenti le besoin d'aller se désaltérer, la chaleur provoquer par le soleil battant, l'incommodant quelques peu.
Il décida donc de rejoindre la taverne la plus proche, celle-ci se trouvant être placé en face de la boutique de souvenirs dont-il fut question tout à l'heure. Une aubaine, quand on connaît le manque de patience caractéristique de Kraft et les conséquences pour ceux l’avoisinant quand il venait à perdre patience.
C'est donc après avoir traversé la rue, en trois pas seulement, allonge oblige, que le colosse passa la porte de la taverne. Quelques têtes se risquèrent à le regarder avec insistance suite à la prestation qu'il venait d'effectuer, les autres, soit par crainte ou par total manque d'intérêt au personnage malgré sa taille, préféraient rester à regarder leurs divers interlocuteurs ou le fond d'un verre qui venait à se dégager de plus en plus. Le chasseur de prime, après avoir traversé une salle, il faut l'admettre, fort bien remplie. Arriva au comptoir, s'accouda au bar et laissa échapper quelques mots de sa voix rocailleuse :


- Une pinte, de la brune.


Ha, je pense que je ne me lasserais jamais d'entendre Kraft exprimé une requête, le minimum de mot possible, un ton sec et impératif et pas une seule formule de politesse ! Du grand art en matière d'instauration de terreur. Et surtout en matière d'efficacité, il ne lui fallut même pas compter dix secondes entre le moment où le tenant de la taverne avait d'un hochement de tête approuver sa demande et le moment où la pinte de bière bien fraîche se trouvait entre les mains du colosse.
C'est après une savoureuse et grande gorgée plus désaltérante que jamais que le regard de Blow Kraft se posa sur l'ensemble de la salle. Non pas qu'il s'intéressait aux commérages ou aux faits et gestes des différentes personnes avoisinantes, ni à l'état plus que discutable dans lequel se trouvait la taverne. Le chasseur de prime se demandait se qu'il allait bien pouvoir faire de sa journée, il était midi passé, il n'avait rien de prévu aujourd'hui et aucun bandit notoire susceptible d'être un gain d'argent ne faisait office dans les alentours. C'était donc d'un regard désespéré, bien que toujours aussi effrayant, que Kraft balayait la taverne, perdu dans ses pensées, à la recherche d'une quelconque occupation. Le destin serait-il au rendez-vous aujourd'hui ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Monde cruel... [ PV Ryuu ]   Mer 4 Avr - 20:43

InvitéInvité
avatar


Que d'agitation.


Karot se trouvait actuellement en ville, il n'avait pas grand chose à faire en ce moment. Cela faisait bien longtemps qu'il naviguait, quasiment 8 semaines s'étaient écoulées depuis la fin de Marinford et il se demandait bien ce qu'avaient pu devenir les personnages importants qui avaient participé à ce combat de malade. Il savait qu'Ace était toujours vivant pour le coup, que Barbe Blanche avait tué par un Amiral du nom de Tousen Naga mais il ne savait rien par rapport aux Mugiwara... Ah si, ils semblaient qu'ils avaient été attaqué par Kuma ou peut-être était-ce l'inverse ? Enfin, ils s'étaient fait éclatés en tout cas et personne ne savait si ils étaient vivants ou non mais le jeune homme était convaincu que oui. Il ne les connaissait certes pas mais il les admirait un peu pour être franc et il ne pensait pas qu'ils puissent mourir pour si peu, si on pouvait se permettre de dire si peu, d'après ce que Karot avait entendu, ils étaient passés par tellement d'autres choses. Enfin, ils réapparaîtraient bien un jour où l'autre si ils étaient vivants, il suffisait d'être patient, bien que le jeune Karot n'avait pas vraiment à être patient puisqu'il ne les avait jamais connu. Enfin je me comprends personnellement et non je n'ai rien consommé d'étrange je vous assure. Enfin bref, revenons-en à l'intrigue principale si vous voulez bien ?

Il avait rencontré une jeune femme du nom de Demonio Hilda quelques jours auparavant, enfin cela remontait à peine à hier en fin de compte. Une chose était étrange, lorsqu'ils étaient arrivés dans cette ville il n'y avait personne et peu de temps après le départ de la jeune femme... Les gens avaient commencé à réapparaître, enfin... Avant même qu'elle ne parte en fin de compte, l'activité avait reprise tandis qu'il l'aidait à préparer son bateau puisqu'elle comptait partir. C'était vraiment bizarre vous ne trouvez pas ? Mais peut-être était-ce simplement parce qu'ils se cachaient la nuit ou quelque chose du genre ? Apparemment, ils étaient tous partis sur une autre île pas loin pour fêter quelque chose à la demande du maire, seul un vieil homme avait refusé de venir et il avait d'ailleurs été tué la veille au soir. Karot avait appris cela peu de temps après le départ de la jeune femme et cela ne faisait en réalité que quelques heures qu'elle était partie là. Le jeune homme pensait à cela lorsqu'il entendit un bruit, un homme avait put voir sa tête se faire encastrer dans un mur par un colosse de plusieurs mètres de haut. Karot était assez étonné mais bon, il décida d'aller dans le bar dans lequel le colosse s'était rendu. Il se demandait bien qui il était. Il entra donc dans le bar en question et s'assit à côté de l'homme en question le bousculant légèrement au passage et commandant un cola. Fallait dire que cet endroit était pas mal bondé. Il souriait.


"Je vous ai bousculé non ? Désolé ce n'était pas voulu. Dîtes-moi, peut-on savoir ce que l'homme encastré dans le mur vous a fait ? Que j'évite de faire le même type d'erreur. Ah en fait, je me nomme Karot Ryuu, Pirate."
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Monde cruel... [ PV Ryuu ]   Mer 4 Avr - 23:17

InvitéInvité
avatar


Loin de moi l'idée d'éprouver une quelconque satisfaction aux malheurs des autres, mais dans certains cas, la spontanéité prend le dessus et je ne peux que m'amuser de certaines situations pour le moins cocasse, quand je sais, en plus de cela, d'avance sur quoi cela va débouché. Et comme je ne suis pas du genre à tout garder pour moi, voici un brève aperçu de la situation. Rappelons qu'avant d'être accoudé au comptoir de ce bar en train de se déshydrater, à l'aide d'une bière fraîchement servit, Blow Kraft s'était auparavant illustrer pour ses talents de tolérance, de compréhension et de pacifisme. Oui, je fais bien preuve ici d'ironie quand on sait que je fais référence à l'homme, qui après l'avoir bousculer par mégarde sans être excusé, se voyait toujours avec le crâne encastrer dans le pan d'un mur d'une boutique de souvenir. Ironie du sort, des souvenirs, il en aura pour le coup. Bref, si je vous rappel cela, c'est parce qu'alors que le colosse était perdu dans ses pensés, à la recherche d'un quelconque objectif ayant pour but d'égayer sa journée qui s'annonçait plutôt triste, Blow Kraft se fit bousculer une seconde fois.
Le destin est farceur n'est-ce pas ? S'ennuyait-il au point de montrer une fois de plus à Kraft que sa pathétique journée ne serait ponctué que par des bousculades qui seraient pour lors des occupations majeurs ? Espérons que non, sinon celui-ci serait bien cruel...
C'est donc après que son regard se soit perdu dans l'intensité de la foule polluant le bar, que le chasseur de prime sortit malgré lui de sa torpeur. Il tourna la tête afin de pouvoir identifier l'auteur de cet acte. Devant lui se tenait assis sur un tabouret, tabouret que, je rappel, Kraft ne peut se permettre d'utiliser au vue de son poids, un jeune homme d'apparence plutôt ordinaire. De taille respectable, celui-ci lui paraissait quand même relativement maigre, mais au vue de la carrure de Kraft il s'agissait selon lui d'un avis qui manquait d'objectivité. Une tenue particulière, comme on en trouve fréquemment de nos jours. Il s'arrêta ensuite rapidement sur sa tête et son visage, premièrement, des cheveux blonds, mi-longs, un trait qui vaudrait à cette homme la qualification de « tarlouze » par Kraft au vue de son vocabulaire particulièrement dévellopé. Si on ajoute à ça, des traits véritablement fin et des yeux bleus rendant l'homme d'apparence général assez séduisant au yeux de la gente féminine selon Kraft, il le qualifierait sans équivoque de « baltringue » ou « pédale », bref on se rapproche de sa première idée concernant les cheveux blonds, mi longs. Mais bien que cet homme, qui malgré le manque de respect qu'il inspirait de par son apparence à Kraft, venait de le bousculer, ce n'est pas ceci qui avait retenue l'attention du colosse. Alors que Kraft observait justement, de son habituel regard froid celui qui allait bientôt devenir son interlocuteur, il ne put s'empêcher de rester accrocher à un détail quand celui-ci s'exprima :


- Je vous ai bousculé non ? Désolé ce n'était pas voulu. Dîtes-moi, peut-on savoir ce que l'homme encastré dans le mur vous a fait ? Que j'évite de faire le même type d'erreur. Ah en fait, je me nomme Karot Ryuu, Pirate.


Ce n'était ni le fait qu'il s'était excusé, chose justement que Kraft appréciait particulièrement, et qui lui évitait bon nombre de corrections à la journée. Ni le fait qu'il lui demande la raison pour laquelle il avait encastré un homme dans un mur pour ne pas faire ce qu'il appelait « le même type d'erreur ».Ni son nom mais bien le dernier mot de sa phrase, pirate. Certes il trouvait la façon dont s'était excusé cet homme un peu exagéré, frôlant le cirage de pompe, mais il se disait qu'il valait mieux ça, qu'aucunes excuses et n'avait en aucuns cas prévu de faire justice lui même. Tout cela était véridique juste que ce que le jeune homme, qui se nommait donc Karot Ryuu, se présente comme étant un pirate. La premier sentiment qui envahit Kraft fut l'étonnement. En effet il avait bien du mal à croire qu'un véritable pirate puisse s'excuser de cette façon. Mais les temps changent, et il fallait parait-il, vivre avec son temps. Mais lorsque ce sentiment d'étonnement fut passé, il laissa place à quelque chose de plus élémentaire chez le colosse, la satisfaction d'avoir trouver une cible. En effet, cela faisait un bon moment que Kraft était à la recherche d'une cible potentiel afin de renflouer ses caisses personnelles. Alors désormais, seules deux choses l'intéressait, la puissance de cet éventuel adversaire, nécessaire à l'augmentation de sa réputation et indégnablement nécessaire à son équilibre personnel au vue de sa soif de satisfaction personnelle et la prime qui était donné en échange de sa capture ou de son élimination, gage de qualité concernant sa cible et instrument de ses finances. Alors, après avoir saisit de nouveau sa chope de bière à pleine main, il en vida tout le contenue à une vitesse ahurissante, laissant un petit filet de bière et de mousse s'échapper du coin de sa bouche et couler le long de son menton. Il fixa le pirate et après avoir afficher un sourire, qui pourrait paraître des plus inquiétant pour ce pirate si il le connaissait, lui dit de son habituelle voix rauque :

- Un pirate... voyez-vous ça... Et ce très cher Ryuu Karot jouit-il d'une quelconque réputation qui pourrait lui permettre de croire qu'il peut s'adresser à moi aussi naturellement ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Monde cruel... [ PV Ryuu ]   Jeu 5 Avr - 12:26

InvitéInvité
avatar


Il semble que ça va chauffer.


De fait, Karot avait bel et bien annoncé à l'homme qui se trouvait en face de lui et qui faisait deux fois sa taille ou peut-être plutôt trois fois... Enfin, lorsqu'on en était à ce niveau de différence, que ce soit deux fois ou trois fois plus grand n'importait que peu ne pensez-vous pas ? On aurait presque pu dire que c'était la rencontre entre un enfant de quelques années à peine et un adulte à l'achèvement de sa croissance. Dans un sens cela pouvait paraître effrayant mais ce n'était pas les genre de choses qui faisaient peur au jeune homme. Il était certes jeune et avait moins d'expérience que beaucoup, mais de fait... Il avait déjà vu beaucoup de choses et avait malgré tout une certaine expérience, qu'il continuait de développer jour après jour bien entendu. Enfin bref, il savait que dire cela allait faire fuir une partie des personnes présentes dans le bar, il fallait aussi dire que le sourire qui venait de s'afficher sur le visage du colosse qui se trouvait en face de lui pouvait être qualifié d'assez inquiétant. Karot ne savait pas pourquoi mais il sentait que ça allait tourner au vinaigre, la pression montait petit à petit dans le bar. Les deux sourires des deux hommes s'opposaient littéralement, un sourire d'ange cachant une puissance hors du commun face à un sourire limite carnassier qui était justement preuve de la force hors du commun que possédait sûrement l'homme en face de lui.

Tiens tiens, ne serait-ce pas un Hunter que Karot avait en face de lui ? Son discours était assez étrange après tout mais il ne semblait pas pour autant faire partie de la Marine, c'était même sûr qu'il ne faisait pas parti de la Marine... Les membres de la Marine n'encastraient pas les gens dans un mur comme ça sans raison voyons... Quoi que, tout le monde était différent après tout, quoi qu'il en soit, l'homme en face de lui avait plus l'air d'être un Hunter comme dit précédemment. Il était intéressé par la prime qu'il y avait sur sa tête, peu de pirates demandaient cela aux primés, à part lorsqu'ils voulaient savoir si ils pouvaient se permettre de les plumer mais... Quelque chose disait à Karot que quel que soit le statut que possédait le géant, cela allait donner lieu à un combat et qu'il y aurait pas mal de dégâts dans la ville. Eh bien, cela lui permettrait sans doute d'augmenter sa prime d'une manière ou d'une autre et puis... Il n'allait pas refuser un combat tout de même, ce n'était vraiment pas son genre, il fallait au moins essayer même si la cause paraissait désespérée et pour le coup... Elle ne paraissait pas du tout désespérée, il y avait une grosse différence physique mais ce n'était pas si important que ça. Enfin bref, Karot regarda donc continuellement l'homme en face de lui droit dans les yeux avec son petit sourire. Il était déjà prêt au combat contrairement à ce que sa position et son sourire pouvaient laisser croire, cependant... Son aura était passée de celle de l'ange à celui du combattant, elle était loin d'être au max, c'était juste une mesure de sécurité après tout.


"Uniquement à quelques millions je dirais. Enfin, si vous voulez vous battre, pas la peine de prendre des chemins croisés, dîtes-le tout de suite."
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Monde cruel... [ PV Ryuu ]   Jeu 5 Avr - 17:12

InvitéInvité
avatar


Est-il vraiment nécessaire de faire état de l'évolution globale de l'ambiance de la taverne en ce moment ? Selon moi, il s'agit d'une perte de temps pur et simple, tant celle-ci paraît évidente et frise le comique au vue de son manque d'originalité. Mais, comme en aucun cas je ne voudrais vous laisser dans l'ignorance, je vais m'atteler à cette pénible tâche tant bien que mal. Songez tout d'abord au simple fait que l'entrée de Blow Kraft dans cette taverne, suite à son altercation précédente, qui ma foi maquait cruellement de discrétion, avait jeter un léger froid tout à fait compréhensible au milieu de la salle bondé. Mais, dans le monde actuelle, cela ne relevait pas de l'inconcevable et les personnes qui peuplaient la salle étaient rapidement passer à autre chose. Cependant, la suite des événements semblait tourner de manière plutôt inquiétante, j'en veux pour preuve, l'apparition d'un homme qui après avoir bousculer le colosse c'était en plus de cela présenté publiquement comme étant un pirate. Si certains ne voyaient les pirates présents dans les tavernes, comme de simples clients, d'autres avaient appris au fil des années que leurs présences engendraient généralement de nombreux conflits. Et une bonne partie de la salle, en observant les deux hommes, avait rapidement compris que la situation allait dégénérer. Alors, quand celui, qui se présentait comme un pirate, eut finit sa phrase :

- Uniquement à quelques millions je dirais. Enfin, si vous voulez vous battre, pas la peine de prendre des chemins croisés, dîtes-le tout de suite.


Une partie des clients présents dans le bar, ne faisant appel qu'a leur bon sens, sortit immédiatement de la taverne. L'autre catégorie de personne se trouvant dans la taverne, tirailler entre un sentiment de terreur et de curiosité resta dans la taverne, plus attentifs que jamais à la discussion entre les deux hommes. Inutile de vous dire que la cacophonie qui régnait, il y a de ça cinq minutes, dans la taverne, s'était totalement estompée, laissant place à un calme et un silence insoutenable de suspens. Seuls les employés et le tenant de la taverne tentaient tant bien que mal de se concentrer sur leurs tâches respectives. Mais qu'en était-il de Blow Kraft ? Le chasseur de prime, regarda avec amusement le pirate qui venait de lui répondre. Cet amusement avait été provoqué par deux éléments de sa réponse, le premier, la valeur de sa tête aux yeux de la justice. En effet, Blow Kraft avait éliminé plus d'un homme recherché par la marine ou le gouvernement avec des primes bien loin du million de berrys. Alors quand le colosse appris que le pirate en question avait une valeur de plusieurs millions de berrys, il ne put s'empêcher de se dire que le destin s'était personnellement engagé à veiller sur le bon développement de sa « carrière ». En effet, une valeur de plusieurs millions de berrys était à l'heure actuelle, bien plus qu'il n'en fallait à Kraft pour se charger de quelqu'un. Mais l'autre élément, qui avait eu le mérite d'amuser le colosse d'avantage, était la façon dont laquelle le pirate venait de le provoqué, au point même de l'inciter à se battre. Si le pirate avait eus quelques connaissances sur les caractéristiques morales de Kraft, il aurait su qu'il n'en fallait pas tant pour l'inviter à combattre, mais d'un point de vue purement personnel, le colosse estimait qu'au moins, avec une entame de la sorte, il n'aurait même pas l'occasion de songer à exprimer quelques remords qu'ils soient, à l'issue d'un affrontement qui allait inévitablement débuter.
C'est donc avec un sourire qui traduisait toujours autant, si ce n'est plus, son envie de combattre, que Kraft continua d'observer le pirate avant de lui lancer :


- Tu me facilites tellement la tâche petit... Et sache que pour moi, tu es une vrai bénédiction du ciel. Mais trêve de plaisanterie Ryuu Karot, voyons-voir si ton arrogance est à la mesure de tes capacités...

Et sans plus attendre, le colosse qui était toujours accoudé au bar, se redressa de toute sa hauteur face à ce qu'il considérait comme une future victime. Mais bien qu'il s'étaient relevé assez brusquement, quand il fut face au pirate, il pris bien soin de ne faire aucuns mouvements brusques qui aurait put laisser penser à son futur adversaire qu'il allait l'attaquer par surprise. Au contraire, en Kraft naissait le désir de faire de ce combat, qui pour lui était relativement exceptionnel compte tenue de la prime que le pirate arborait, un combat mémorable et il allait s'y employé avec attention. Alors, après avoir élargit d'avantage son sourire, si caractéristique de sa soif de combat, en ne quittant pas le regard du pirate, il leva légèrement son avant-bras, puis sa main, de façon horizontale, pointant deux doigts vers le ciel, d'un mouvement vif et rapide qui pouvait présager que quelque chose allait subitement se produire. Et au grand plaisir d'un public plus attentif que jamais, c'est ce qui allait se passer...
Soudainement, dans un fracas assourdissant, le sol se mit à trembler, puis laissa place à des remonter de mottes de terre venant de celui-ci, de part et d'autres de la taverne. Taverne qui vit en quelques secondes ses fondations s'écrouler laissant place à des murs de terre sortant subitement du sol. Et après, une panique plus que compréhensible des personnes se trouvant de le bar, au vue principalement de leurs incapacités à sortir des limites qui se créait, de la taverne qui tombait petit à petit en morceau et laissait place à des nuages de poussière immenses, tous se rendirent compte d'une chose. La taverne avait disparu et laissait maintenant place à ce qui semblait être une arène de combat. En effet, autour d'un périmètre qui avoisinait en surface la taille d'un terrain de davy back fight, se dressait des murs de terre gigantesques qui laissait ensuite place à des rangées de bancs, toujours composé uniquement de terre, sur lesquels toutes les personnes qui étaient présentes de la taverne s'étaient retrouvé inexplicablement assis. Seul deux personnes se trouvaient au milieu de cette fortification, Blow Kraft et le pirate qui l'avait provoqué.
Oui, une chose était désormais sûr, Kraft avait un goût très prononcé pour le spectacle, si bien que dans l'arène de terre qu'il venait de créer, il avait pris soin de créer des entrées afin que des personnes présentes dans la rue, intrigués par cette subite apparition, prennent place au spectacle. Une conception pour le moins rentable, au vue de la foule de personne qui envahissait petit à petit les gradins de cette arène de fortune.
Oui, Kraft possédait un immense pouvoir, il était le détenteur du pouvoir du fruit de la terre, qui lui permettait de la maîtriser à son gré et même de se transformer en cet élément qui était selon lui le parfait reflet de sa personne au vu de l'image de force et d'invulnérabilité qu'elle inspirait. Alors, après avoir terminé de savourer sans modération ce qu'il venait de faire, il lança au pirate :


- Voilà... Si tu es prêt, on peut commencer !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Monde cruel... [ PV Ryuu ]   Jeu 5 Avr - 17:51

InvitéInvité
avatar


C'est parti !


Alors comme ça il lui facilitait la tâche hein ? Disons que comme ça tout le monde était content... A part peut-être le tavernier qui sentait sûrement d'ores et déjà qu'il n'allait plus rester grand chose de sa taverne une fois que le combat aurait commencé. Les deux sourires des hommes qui allaient s'affronter étaient les plus grands annonciateurs du combat qui allait bientôt commencer, avec leurs paroles bien entendu. C'était une chose à laquelle Karot commençait à s'habituer, combattre sans cesse était plutôt fun en fin de compte. On gagnait tellement d'expérience sans même s'en rendre compte souvent, c'était un sentiment magnifique si vous voulez tout savoir, c'était peut-être un peu fou mais... Le jeune homme adorait se battre plus que toutes autres choses en réalité, mais il détestait par contre tuer, cela avait toujours été dans son caractère et ça ne changerait sans aucun doute jamais, il ne faisait rien pour me direz-vous. Il était de toute manière inutile d'aller contre sa nature et je pense que vous le savez aussi bien que moi n'est-ce pas ? Chasser le naturel et il revenait au galop, vous connaissez sûrement cette expression vous aussi, non ? Alors pas la peine de tergiverser davantage avec des explications qui seraient inutiles à moins que vous ne soyez complètement stupides, ce que je n'espère pas pour vous.

Une bénédiction du ciel ? Karot aurait presque pu être flatté par les paroles du géant qui était en face de lui. C'était assez flatteur vous l'avouerez. Mais c'était simplement parce qu'il devait avoir besoin d'argent et que quelques millions de Berrys n'avaient jamais fait de mal à personne. Surtout qu'il ne savait pas exactement à combien de millions était estimé le jeune homme qu'était Karot. Plus d'un million ça c'était sûr... Mais c'était plutôt vaste vous en conviendrez, il se souvenait qu'il avait eu une prime de 5 millions de Berrys après voir affronté un Colonel de la Marine à South Blue peu avant Marinford mais il s'était passé tellement de choses depuis qu'il ne savait pas à combien sa prime était montée. Il ne s'en occupait pas vraiment pour être franc avec lui, il n'était pas vraiment intéressé par la prime qui avait été mise sur sa tête, qu'est-ce que ça pouvait bien changer pour lui hein ? Du moment qu'il devenait plus fort avec le temps et grâce à son entraînement il n'en avait rien à faire de sa prime. Il voulait juste être capable de protéger les personnes qui lui étaient chères et il devait être fort pour cela comme vous le savez sans doute. Il n'y avait pas à en savoir plus ni à poser d'autres questions. Il ne savait pas à combien s'élevait réellement sa prime et il s'en moquait éperdument, retenez juste cela au pire.

Arrogant ? Vous trouviez que le jeune homme était arrogant vous ? Après c'était une question de point de vue me direz-vous, mais il était vrai qu'il avait été plutôt provocateur face au colosse qui était f ace à lui... Enfin, en apparence seulement parce qu'en réalité, il avait simplement été franc et avait décidé de ne pas passer par quatre chemins. Ils n'avaient tous deux pas de temps à perdre en discussions futiles après tout, alors autant annoncer les choses au plus vite lorsque ces dernières étaient claires. Le jeune homme était certes bon diplomate, mais il savait aussi que des fois... La diplomatie ne résolvait rien et qu'elle apparaissait comme une simple solution de lâche et... Le jeune Pirate était loin d'être lâche comme vous l'aviez sans doute remarqué par vous-même suite à cette petite discussion. Quoi qu'il en soit, que le jeune homme soit arrogant ou pas, le fait était qu'il avait de réelles capacités et qu'il était capable de le prouver mais... A quoi bon lui dire puisqu'ils allaient de toute façon se battre, le colosse pourrait bien voir cela par lui-même et juger. Le jeune Karot n'était pas comme tous ces Pirates qui se pensaient invincibles avec une prime ridicule, il ne sous-estimait jamais un adversaire et se battait toujours sérieusement, même contre une personne d'apparence faible, on ne savait jamais sur qui on tombait après tout.

Il était fair-play et c'était quelque chose qui plaisait à Karot en tout cas, il ne l'avait pas attaqué par surprise ce que beaucoup d'autres personnes auraient fait après cette petite provocation de la part du jeune homme. Cependant, il levait deux de ses doigts en l'air et Karot n'avait pas vraiment compris pourquoi en premier lieu mais... Il suffisait d'être patient pour voir ce qui allait ensuite se produire, une chose assez impressionnante pour tout vous dire, en effet... L'arène faite de terre que l'homme venait de créer simplement avec deux doigts ne pouvait être que l'effet d'un fruit du démon, et d'un fruit du démon particulièrement bien contrôlé. Voilà qui était intéressant, la question était la suivante... Etait-ce un Logia ou un Paramecia, si c'était le premier des deux... Karot était un peu dans la... Je vous passe le mot mais vous avez bien compris. De fait, Karot ne maîtrisait pas encore le Haki et il n'était donc pas capable de toucher de Logia même si il possédait des lames de qualité. Mais qu'importe, cela se verrait de toute façon à la première attaque du jeune homme. En attendant, il regardait autour de lui et ne pouvait s'empêcher de se dire que cet homme avait un sacré sens du spectacle. Il avait presque l'impression qu'un Davy Back Fight allait avoir lieu pour le coup. Sauf qu'en fait c'était juste un Fight. Bon, de toute évidence tout était prêt, Karot sourit donc en regardant l'homme droit dans les yeux.


"C'est parti !"

Aussitôt dit, aussitôt fait. Karot fonça vers son adversaire après avoir dégainé ses deux lames de qualité, Ten et Ryuu. Hum, il ne devait quand même pas trop se précipiter, sinon il risquait de tomber bêtement dans un piège par exemple. Il fallait toujours être prudent au début d'un combat, surtout lorsqu'on était sur un terrain qu'on ne connaissait pas et qu'on ne connaissait pas la force de son adversaire. Enfin, tout ça c'était ce qu'il se disait à l'intérieur de sa tête. Pour le moment, il apparaissait bien qu'il fonçait vers son adversaire mais avec vitesse et non précipitation comme le conseillait si justement le proverbe. Par quel genre de coup allait-il bien pouvoir commencer ? Utiliser un enchaînement à grande vitesse pourrait être une bonne idée pour voir si ce colosse était rapide malgré sa masse, ce que Karot suspectait. Oui... Il ne fallait pas se fier au corps d'une personne, il était persuadé que cet homme avait de très bons réflexes et une certaine rapidité. Mais il doutait tout de même qu'il soit aussi rapide que lui, enfin... Il ne le saurait pas avant d'avoir essayé mais une chose était sûre, il devait se faire toucher un minimum par son adversaire qui était sans doute très fort physiquement, tout comme l'était son élément qu'était celui de la terre. Karot exécuta donc l'un de ses enchaînements les plus rapides et puissants.

"Ryuu No Hikari !*"

Cette technique est un enchaînement à la fois ultra-rapide et ultra-puissant. Cette technique est l'une des seules techniques de Karot qui ne comporte quasiment aucunes failles. Elle mêle parfaitement les coups d'estocs et de tailles des Katanas utilisés.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Monde cruel... [ PV Ryuu ]   Jeu 5 Avr - 20:58

InvitéInvité
avatar


Autant Blow Kraft n'éprouvait d'admiration pour personne quelque soit sa puissance ou son statut, autant il savait mieux que quiconque apprécier les qualités d'un combattant. La raison ? Non pas une soif de connaissance et d'expérience en l'art du combat quelconque, à noter qui plus est, selon lui, qu'il s'agit d'un sujet maîtriser à la perfection depuis bon nombre d'année. Mais bien justement, cette même maîtrise qui ne demandait qu'à être mis en application afin d'évaluer son réel niveau. C'est donc au fur et à mesure que la tension grandissait à l'intérieur de l'arène, qu'en parallèle, l'excitation et l'envie de combattre de Kraft ne cessait de croître. Tant et si bien que le colosse laissa éclater un rire tonitruant digne d'une bête au beau milieu du champ de bataille, laissant sans voix les spectateurs abasourdies par la puissance de se voix. La cause de ce rire ? Le début des hostilités qui avait été lancé par son désormais adversaire, le pirate Karot Ryuu :

- C'est parti !


Deux mots si simple prononcé par le pirate, qui serait pourtant, malgré eux, par la suite sûrement lourd de conséquence pour l'un des deux combattants. Et pour Blow Kraft, il n'y avait aucun doute quant à l'identité du combattant qui en subirait les conséquences, c'était cet homme, Ryuu Karot. Car, si en aucun cas il ne prenait son adversaire à la légère, l'issue de ce combat tournerait indéniablement à l'avantage du colosse, il le fallait et il mettrait tout en œuvre pour. Certes son adversaire avait eu un léger avant-goût des capacités du chasseur de prime après avoir vu comment celui-ci avait fait se matérialiser une immense arène à base de terre au détriment de l'ancienne taverne qui se trouvait auparavant au même endroit. Et c'était donc désormais à son tour de se faire une idée de son adversaire, chose qu'il put faire brièvement durant le court laps de temps entre lequel celui-ci avait officialisé le début du combat et le moment où celui-ci se lança à l'attaque. Comme mentionné précédemment, Kraft attachait beaucoup d'importances aux qualités de ses adversaires, et c'est donc tout naturellement qu'il dressa rapidement un portrait du jeune pirate. D'apparence, celui-ci semblait relativement confiant, et bien que selon Kraft une confiance excessivement affichée n'était que la traduction et le masque d'un manque réel de capacités ou d'une inconscience incompréhensive, cela ne semblait pas être le cas de son adversaire. En effet, celui-ci semblait arborer une confiance aussi justifié que mesuré, une première qualité des plus importantes pour un combattant digne de ce nom. C'est ensuite à la façon dont le pirate dégaina ses deux sabres que Kraft put noter que celui-ci jouissait sans aucun doute d'une dextérité et d'une agilité hors du commun, un deuxième qualité, qui mis un peu plus le combattant en valeur aux yeux du colosse.
A ce moment-là, Blow Kraft fut convaincu d'une chose, ce bretteur hors-pair allait livrer un duel intensif qui donnerait tout son sens à ce combat.
Et même si cette conviction fut estomper un court instant à la vue d'une attaque, qui semblait à Kraft un peu trop spontané, orchestré subitement par le pirate, il se rassura en se disant que la fougue qui semblait conduire l'attaque de ce jeune guerrier n'était autre qu'une caractéristique inévitable de sa jeunesse. En effet, il lui paraissait inconcevable qu'un escrimeur puisse attaquer de façon aussi franche un adversaire qui venait de s'illustrer par ses pouvoirs de manière aussi impressionnante. Mais finalement, lui vint à l'esprit qu'il n'avait encore découvert qu'une infime partie de ce monde si vaste, et tâcha de se rappeler qu'il avait pris connaissance auparavant de certains artifices permettant de porter atteinte aux détenteurs de pouvoirs de fruit du démon, aussi puissant soit-il. Effectivement, lui revenait en tête une roche qui permettait d'affecter tout particulièrement ceux qui possédaient de tels pouvoirs, le granit marin. Peut-être ses sabres étaient-ils forgés dans cette roche, peut-être aussi était-il détenteur d'un pouvoir dont il avait appris l'existence récemment, le Haki, qui permettait tout simplement de pouvoir blesser les détenteurs de pouvoir de type logia. Car oui, Blow Kraft possédait bien les pouvoirs du logia de la terre, et semblait virtuellement indestructible, mais l'idée de devoir se mesurer à un adversaire possédant la capacité de contrecarrer cette indestructibilité lui permit de se rappeler qu'il fallait toujours être vigilant lors du début d'un combat. Chose qui était particulièrement logique du fait que lui même trouvait la façon dont son adversaire allait l'attaquer manquant de prudence.
C'est donc, forcé de constater de la rapidité impressionnante de son adversaire, qu'il prit soin de ne pas directement s'exposer au pirate. Ryuu Karot était effectivement très rapide, l'attaque qu'il allait porter semblaient parfaitement exécuté et ne cédait pas, après une observation plus précise, à la précipitation.
Alors, désireux de montrer dans un premier temps qu'il était intouchable, Kraft décida dans un premier temps d'utiliser son pouvoir afin d'adopter une attitude défensive, qui laisserait aussitôt place à une contre-attaque. C'est donc avant que le pirate atteigne Kraft que celui-ci fit sortir du sol un épais mur de terre, qui allait se solidifier au maximum, afin de représenter un obstacle conséquent pour le pirate. Certes, si il était un sabreur digne de ce nom, il arriverait sûrement à briser ce mur qui n'était pas d'une épaisseur telle qu'il pourrait encaisser sans broncher les véritables coups d'un bretteur aguerri. Mais là n'était pas son but, évidemment, il avait pour objectif avec cette création de stopper le guerrier dans son élan, qui même si il continuait sa charge sur le mur allait être ralenti par celui-ci mais aussi et surtout de sortir du champ de vision de son adversaire. C'est donc en utilisant le précieux temps que ce mur de terre lui faisait gagner qu'il recula de six mètres à l'aide d'un bond vers l'arrière. Oui, sa taille lui permettait aisément de reculer de plusieurs mètres quand il s'y attelait. Il décida, une fois son retrait exécuté, dans la foulée, de faire sortir du sol une multitude de pointes de terre dans un large périmètre comprenant évidemment le mur et la zone même où se trouvait son adversaire. C'est donc plusieurs centaines de pointes, d'une largeur d'environ vingts centimètres mais surtout d'une hauteur avoisinant les deux mètres et particulièrement acérées qui sortirent du sol à une vitesse ahurissante, nourrissant un seul but commun, transpercer le pirate, quelque soit l'endroit.
Et si la zone était telle que le pirate n'avait quasiment aucunes chances d'esquiver les pointes en bondissant sur le côté, il lui restait peut-être la possibilité de sauté en hauteur et Kraft désirant de montrer à son adversaire qu'il maîtrisait parfaitement l'art du combat, ne voulait pas lui laisser cette occasion. Le colosse s'employa donc à faire de son bras une allonge de terre tellement grande que son bras semblait être celui d'un géant et envoya alors son énorme poing constituer de terre à la rencontre du pirate si celui-ci venait à éviter les pointes en sautant...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Monde cruel... [ PV Ryuu ]   Jeu 5 Avr - 21:51

InvitéInvité
avatar


Très intéressant.


Le rire déployé par le colosse peu de temps avant que le combat ne commence était des plus annonciateurs du combat qui allait démarrer. Karot se sentait presque tout excité, il savait que ça allait être du grand art et qu'il ne serait pas déçu par son actuel adversaire. Comme la plupart des adversaires de taille qu'il avait eu dernièrement, Karot ressentait déjà l'aura de l'homme et son envie de combattre. Il avait l'impression de ressentir la même chose que lui, ils étaient tous les deux dans une cage qui avait pris le nom d'arène. C'était le combat de deux hommes prêt à tout pour gagner qui allait bientôt avoir lieu... Oui, c'était deux hommes qui allaient bientôt mettre leur vie en jeu qui s'apprêtaient à s'affronter. Karot se souvenait que son père et maître lui avait toujours dit d'attaquer en premier lors d'un combat, sans pour autant se précipiter et devenir vulnérable à un quelconque contre. La première attaque devait toujours faire office de test et laisser une possibilité d'échapper à une quelconque contre-attaque. C'était une des leçons primordiales que lui avait appris son père alors qu'il était tout jeune et il n'avait jamais oublié cette dernière pour être franc avec vous, elle lui avait tellement servi... Enfin, il avait fini par lancer l'assaut comme vous vous en doutez sûrement, ils n'étaient pas là pour se regarder dans le blanc des yeux après tout.

Oui, il avait utilisé une de ses meilleures attaques pour commencer et il avait trouvé en face de lui une opposition de taille... Eh bien, il aurait pu détruire le mur de terre que son adversaire venait de créer très rapidement mais il se dit que ce n'était pas la chose la plus prudente à faire. Si il avait construit un tel mur, ce n'était pas pour arrêter réellement son attaque ou alors il le sous-estimait vraiment et il le payerait cher, ou alors il était stupide mais c'était une chose dont le jeune homme doutait un peu. Quoi qu'il en soit, Karot avait appris auprès de son père qu'il valait mieux rester prudent dans un combat, aussi allait-il jouer la carte de la sécurité même si cela paraissait stupide. Comment allait-il faire ? Lorsqu'il vit le mur de pierre, de roche ou de terre selon l'appellation que vous en préférez, il ne fit pas une seule attaque à l'encontre de ce dernier et profita plutôt de sa grande vitesse pour sauter sur ce dernier, prendre appui dessus et se propulser à l'autre bout de l'arène... Il fallait qu'il puisse avoir une vue d'ensemble de ce qui allait se passer afin d'être sûr de ne pas être pris dans une attaque de son adversaire, après tout... Le colosse qui lui servait d'adversaire était un peu complètement sur son terrain là. Mais ce n'était pas ce qui allait décourager le jeune homme, non, c'était même encore plus excitant.

Quelque chose d'étrange était en train de se passer là, Karot sentait que le sol commençait à subir des changements... Alors, l'homme qui était derrière son mur de terre préparait bien quelque chose pour piéger le jeune homme. L'instinct disait au jeune homme que ça allait être quelque chose de très dangereux et qu'il allait encore falloir qu'il use d'une de ses techniques si il voulait ne serait-ce qu'y survivre. Le jeune homme sourit alors encore plus tandis qu'il voyait des centaines de pointes de terre d'environ vingt centimètres de largeur et de 2 mètre en hauteur qui avaient pour but évident celui de tuer le jeune Karot. Eh bien, il n'y allait pas de main morte, son instinct ne s'était pas foutu de lui à nouveau... Si il ne se dépêchait pas de trouver une solution, il allait se faire transpercer et allait mourir sur le coup. Il décida alors de sauter à mi-hauteur après quelques pas tout en tournant légèrement sur lui-même, il était toujours touchable par les pointes mais son but n'était pas celui de ne pas se faire toucher bien au contraire. Il voulait juste être dans un vide total avec aucun obstacle, pas de murs, pas de plafond, ni de sol pour le gêner. Sauter à mi-hauteur était parfait pour cela. Il ferma alors lentement les yeux pendant quelques centièmes de seconde durant lesquelles son corps continua à tourner de plus en plus vite grâce à la force centrifuge, on aurait pu croire qu'il s'était d'ores et déjà tout bêtement résigné mais c'était loin d'être le cas. Alors que les pointes furent sur le point de l'embrocher, il ouvrit les yeux tout en gardant son sourire et on put l'entendre dire d'une voix puissante.


"Ryuu No Shippû ! Air Mode."

Cette technique était une attaque qui touchait tout ce qui entourait Karot. De base, elle lui servait surtout lorsqu'il était encerclé au sol, il pouvait en effet grâce à sa haute vitesse tourner sur lui-même grâce à la force centrifuge très rapidement de sorte à avoir une portée d'attaque de 360°. Il avait ici utilisé une variante grâce à laquelle il avait pu accumuler une petite dose de vitesse au sol avec quelques pas qui lui avait permit de tourner très vite sur lui-même dans les airs et de détruire toutes ces pointes de terre qui fonçaient vers lui. Une lui avait légèrement effleurer le bras, il ne maîtrisait pas très bien cette technique pour le moment mais il n'avait pas le temps de s'occuper de ça. Mais un poing de terre géant se dirigeait actuellement vers lui, il se dit qu'il devrait peut-être utiliser le Ryuu No Fukyû mais il était trop vulnérable après cette attaque si elle était esquivée. Alors il rangea ses deux Katanas et fit face au poing avec ses deux mains. Quelle puissance ! Il fut propulsé jusqu'au mur de l'arène avec le poing géant, l'impact avait fait mal mais.. Quelques mètres avant d'heurter le fameux mur, il se jeta lui-même en arrière en poussant sur ces mains et utilisa la puissance de ses jambes pour foncer son adversaire à toute vitesse. Il arriva alors nez à nez avec lui, ils étaient en effet face à face et Karot souriait, encore. Mais à peine une seconde plus tard, le jeune homme se trouvait derrière son adversaire... Il dégaina alors son Sabre d'Or, Ryuu, qui était l'un des 21 Lames d'exception à une vitesse hors du commun en direction du flanc droit de son ennemi. Tsss, il était vraiment lent aujourd'hui à cause de ses poids, une seconde, c'était beaucoup trop !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Monde cruel... [ PV Ryuu ]   Ven 6 Avr - 22:55

InvitéInvité
avatar


Mais alors que le combat, qui faisait rage au milieu de l'arène, battait de son plein, qu'en était-il du public qui y assistait ? Tout d'abord il fallait savoir que la démonstration de puissance orchestrée par Blow Kraft avait tout bonnement ébahit l'ensemble des personnes qui se trouvaient dans la taverne au moment du début des hostilités , en effet la plupart n'avait pas même imaginer avoir l'occasion de voir un homme créer une arène entière à l'aide de sa simple volonté. Mais désormais ce n'était plus l'arène qui était au centre des préoccupations de ces spectateurs malgré eux, mais bien le duel qui s'y déroulait. C'était la hargne et la férocité délivrés par les deux adversaires qui monopolisaient l'attention. N'avait-on jamais, pour certains, rêver d'assister à pareil affrontement ? Comment pouvait-on prédire ce qui allait ensuite se produire ? Si certains ne concevaient même pas qu'un colosse tel que Blow Kraft, doté de pouvoirs qui semblaient sans limites, puisse finir à terre à l'issue de ce duel, d'autres accordaient une foi sans égale au jeune pirate qui lui faisait face. Mais alors que les pronostiques et les paris fusaient de toutes parts entre les gradins, un homme était totalement déconnecté de cette attraction, pour la simple et bonne raison que lui, en faisait partie intégrante, cet homme, c'était Blow Kraft.
L'importance qu'il accordait au début au public c'était subitement estomper, et offrir aux gens présents un spectacle digne de ce nom lui importait maintenant peu. Dorénavant, il ne se concentrerait que sur un seul et même objectif, vaincre son adversaire quoi qu'il en coûte. La raison à cela ? Tout simplement parce que le colosse fut forcé de constater que ce duel ne serait finalement pas aussi simple qu'il l'avait présagé. En effet, son adversaire opposait clairement une résistance et ne comptait pas se laisser abattre malgré les pouvoirs que possédait le chasseur de prime. Celui-ci avait indéniablement les capacités pour résister aux attaques de Kraft et comptait apparemment bien s'en servir. Chose qui à défaut de remplir de joie le colosse, qui avait pour habitude d'expédier rapidement ses combats, eu le mérite d'éveiller en lui un élan de motivation qui lui permettrait sûrement par la suite d'innover en matière de techniques offensives. Mais ne nous attardons pas inutilement sur l'ensemble des sensations éprouvées par Kraft dans un combat, car j'ai bien peur que cela nous tiennes pour un long moment.
Revenons à la raison même de ses lignes, l'opposition entre ces deux hommes. Alors que Kraft avait mit au point un enchaînement d'actions offensives afin de donner le rythme dans ce combat il du faire état que le pirate Ryuu Karot n'avait en aucuns cas l'intention de subir et qu'au contraire celui-ci comptait même tenter d'imposer sa dynamique de combat. Évidement, inutile de vous dire que le colosse était loin de l'entendre de cet oreille et que si cette première combinaison d'attaque n'avait pas aussi bien porter ses fruits qu'il l'espérait, il songeait simplement à progressivement augmenter le niveau de ses offensives jusqu'à faire mouche.
La situation était maintenant telle que le colosse ne possédait plus l'avantage mais était même susceptible de subir une attaque de la part de son adversaire. Comment en était-on arrivé là ? Reprenons tout d'abord la séquence orchestré par le chasseur de prime. Alors que le pirate avait fondu sur Kraft d'entrée de jeu, le colosse, soucieux de laisser planer le suspens quand aux capacités totales de son pouvoir, c'était accorder à utiliser divers techniques afin de se défendre et de contre-attaquer. Il avait, avant que le pirate l'atteigne, ériger face à lui un mur de terre, bloquant la ligne de vue de son adversaire, utilisé ce temps pour reculer de plusieurs mètres, écart qu'il utilisa afin de déployé dans une large zone, dans laquelle se trouvait le bretteur, d'énormes pics de terre acérés afin d'atteindre celui-ci. Enfin, déterminé à l'atteindre, il matérialisa un poing de terre gigantesque qu'il envoya vers la position éventuelle où allait se trouver son adversaire. Mais tout ceci fut loin d'être aussi efficace qu'il l'avait imaginer, après s'être servit du mur comme tremplin pour reculer de façon significative, il utilisa à l'aide de sa dextérité et de son agilité une autre technique de combat au sabre qui lui permit de se débarrasser de la quasi totalité des pics de terre qui avaient émergés du sol. Kraft espérait que malgré l'efficacité de la technique que l'homme avait utilisé, peut-être avait-il été touché malgré tout, mais son sens du réalisme l'amena qu'il y avait très peu de chance, et qu'il fallait se contenter de la fatigue que celui-ci avait sûrement éprouver à réaliser ceci. Le colosse, conscient de la supériorité de sa puissance offensive fut réellement surpris de constater que son adversaire possédait lui aussi une force d'attaque telle qu'elle lui permettait de se défendre plus que correctement. Mais pour le chasseur de prime, l'heure n'était pas au constat, mais bel et bien à l'action, car son adversaire désireux de montrer l'étendu de son talent enchaîna avec une contre-attaque plus que probante. En effet celui-ci après avoir totalement écarté le danger qu'aurait pu représenté les pics, décida de faire face à l'énorme poing qui arrivait sur lui en encaissant le coup. Encaissement qui malgré le choc certain qu'il représenta pour le pirate lui permit, à l'aide de la propulsion engendrée pour celui-ci, de revenir vers le colosse d'une manière aussi rapide que spectaculaire. Et à peine celui-ci face au colosse, il se lança à l'assaut du chasseur de prime à l'aide d'un sabre qui avait pour but de l'atteindre sur le flanc droit.
Cependant et bien que sa carrure puisse le laisser penser, Blow Kraft était loin d'être lent, sa taille exceptionnel et son poids défiant toute concurrence était pour lui loin d'être un handicap pour le guerrier, les multiples années d’entraînement qu'il avait passé avant de posséder un pouvoir de fruit du démon lui avaient permis de développer une vitesse et une réactivité hors du commun. Et bien que la vitesse de son adversaire était loin d'être sujet à débattre, Kraft avait eu le temps d'analyser la situation afin d'y préparer une sévère riposte.
C'est donc à la vue d'un adversaire qui se faisait des plus oppressants que Blow Kraft s'employa à lui faire comprendre que l'approcher de trop prêt ne serait en aucuns cas la solution à ses problèmes. Le colosse utilisa donc à nouveau son pouvoir pour parvenir à ses fins. Cette fois-ci, ce ne fut non pas du sol, mais bel et bien de son corps, que des pics de terre émergèrent de tout son corps. Toujours aussi acérés mais bien moins imposant que les précédents, du fait que la surface d'émergence n'était pas aussi grande, une centaine de pointes firent irruption du corps du colosse, et ceux à une vitesse nettement plus grande que les autres. Et soucieux de porter atteinte à son adversaire, ils eurent la particularité de sortir de toute part,que ce soit en face, derrière, sur les côtés ou même au dessus. Et toujours dans un soucis d'efficacité, la longueur de ces pics était telle qu'ils atteignirent tous les bords de l'arène.
L'infime distance qui séparait les deux hommes et la manière dont le colosse avait orchestré cette attaque lui laissa penser que cette fois-ci il réussirait à atteindre le pirate comme il le désirait...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Monde cruel... [ PV Ryuu ]   Ven 6 Avr - 23:47

InvitéInvité
avatar


Un peu de sérieux voulez-vous ?


Première chose à observer pour le moment ? Le public peut-être ? Il ne fallait pas que celui-ci s'ennuie étant donné que c'était un peu comme un spectacle n'est-ce pas ? Pensiez-vous vraiment que Karot pensait à ce genre de futilités ? Cela ne l'avait pas intéressé une seule seconde, il y avait toujours des gens qui regardaient lors d'un combat ou presque... Mais qu'il y en ai ou pas ne changeait rien à l'issue du combat vous savez? Le jeune homme savait faire omission des choses extérieures depuis bien longtemps pour se concentrer sur le principal, son adversaire. Il savait à quel point avoir son attention détournée par quoi que ce soit pouvait être dangereux lorsqu'on était dans un combat contre une personne qu'on n'était pas sûr de pouvoir battre. Il n'y avait de toute manière aucun combat réellement facile. Lorsque c'était facile, ce n'était pas un combat mais juste un petit amuse-gueule, Karot avait rencontré beaucoup d'amuse-gueule pour être franc avec vous, mais il les avait tous mangé comme si ils étaient son plat principal. Alors lorsqu'un plat de choix se montrait devant lui, il était bien obligé de lui donner l'importance qu'il méritait n'est-ce pas ? Nous sommes bien d'accord. En attendant, revenons-en à des choses plus intéressantes, le combat si vous préférez que je dise les choses clairement.

Le lieu du combat vous dîtes ? N'avez-vous donc aucune mémoire ? Ils se trouvaient dans une arène de terre que l'adversaire de Karot avait lui-même construit grâce aux pouvoirs de son fruit du démon. Il n'y avait d'ailleurs plus aucun doute sur la nature de ce dernier désormais, c'était un Logia... Cela signifiait qu'il était invulnérable face aux attaques du jeune homme, cela aurait dû plongé le jeune homme dans un état de désespoir dîtes-vous ? Mais pourquoi souriait-il alors encore plus que précédemment ? Il était parfaitement excité par toute cette pression qu'il ressentait lors de ce duel, il savait qu'il avait peu de chances de gagner et cela lui donnait encore plus envie de gagner. Il savait qu'il survivrait car il avait encore des centaines de choses à accomplir, mais ce n'était pas la seule chose qu'il voulait. Il voulait montrer à ce Logia que même sans Haki il était parfaitement capable de se défendre contre lui, aussi longtemps qu'il le faudrait. Il finirait bien par se fatiguer de toute manière. Vous l'avez sans doute bien compris, c'était soit la vie de Karot qui était enlevée, soit l'endurance de son adversaire qui finissait par s'épuiser, ou peut-être son envie de combattre. C'était un pari risqué hein ? N'était-ce pas extrêmement excitant ? Karot trouvait que si en tout cas, pourtant le combat venait à peine de commencer.

La situation actuelle de Karot ? Eh bien, il était au top de sa forme pour le moment, il avait une petite égratignure liée à l'attaque de son adversaire précédemment mais ce n'était rien de grave. Cela partirait au cours même du combat vous pouvez me faire confiance. L'état d'esprit du jeune homme ? Il était parfaitement déterminé à gagner comme déjà dit précédemment mais surtout... Il sentait que tout se mettait en marche en lui, tout venait à peine de commencer pour lui. Ces premières attaques n'étaient que des tests après tout, l'auriez-vous déjà oublié mes chers amis ? Il allait bientôt pouvoir se donner sérieusement et ça allait être vraiment beau je vous assure. Il sentait Ten dans sa main gauche et Ryuu dans sa main droite, leur état d'esprit aussi était bon... Oui, il était important de ressentir l'état d'esprit de ses armes avant chaque combat, elles possédaient aussi une âme après tout. C'était en tout cas ce que pensait Karot, tout comme il fallait bien traiter son corps, il fallait aussi bien traiter ses armes. Même si les entraînements intensifs étaient souvent de mise chez Karot. N'oubliez pas une chose, bien traiter quelqu'un ne signifiait pas prendre tous ses désirs pour des ordres et devenir son esclave. C'était quand même Karot qui demeurait le maître dans cette position d'amitié, quoi que... Cela dépendait des fois en fait.

Karot s'était parfaitement défait des techniques de son adversaire comme vous le savez déjà sans doute mais pour lui aussi cela venait sûrement de commencer alors on ne pouvait pas vraiment se permettre de se réjouir n'est-ce pas ? Il fallait savoir prendre les choses avec parcimonie, il ne fallait pas penser que tout était gagné ni que tout était perdu... Peut-être était-ce simplement rester neutre en fin de compte ? Le jeune homme ne savait pas vraiment qualifier cela et il n'avait pas que cela à faire de penser à cela voyez-vous ? IL était en plein combat après tout, et toutes les réflexions dont je vous fais part se faisaient en quelques centièmes de seconde, si bien qu'il n'était toujours pas arrivé au niveau de son colossal adversaire pour mettre en place la technique qu'il avait prévu d'exécuter contre lui. Mais avant toute chose, il fallait qu'il remette en place les choses dans son esprit vous voyez, la première technique de son adversaire du moment avait été de faire jaillir des pics de terre du sol, cela signifiait donc que le jeune homme n'était à l'abri nul part dans cette arène étant donné qu'il pouvait les faire jaillir de n'importe où. Il pouvait aussi matérialiser son poing en Terre hein ? Et bah ça promettait pour la suite n'est-ce pas ? C'était de plus en plus intéressant et Karot allait enfin pouvoir porter son attaque.

Finalement, il était à sa portée et il allait enfin pouvoir faire ce qu'il avait prévu de faire depuis tout à l'heure, ce n'était pas trop tôt vous dîtes ? Eh bah, peut-être que la réflexion de Karot a été longue mais le tout n'a duré en réalité que quelques secondes. Oui, cela ne faisait même pas une minute que le combat avait commencé en réalité. Le temps vous paraissait-il si long que cela ? Je ne pense pas vraiment, avez-vous seulement réussi à suivre toutes les actions vous qui êtes spectateurs ? J'espère bien vu le peu qu'il y a eu pour le moment. Sans doute n'avez-vous pas pu compter le nombre de coups d'épées que mettait Karot à chacun de ses enchaînements mais cela était normal... Si vous le pouviez cela signifiait qu'il était vraiment trop lent et ce serait vraiment très affligeant pour lui comprenez-vous ? Mais n'ayez crainte, pour le prochaine coup vous saurez exactement combien de coups il portait à son adversaire étant donné qu'il n'en portait qu'un seul et unique avec un de ses Katanas en direction de son flanc droit. Son deuxième Katana ? N'ayez aucune inquiétude, il allait servir à un moment ou à un autre mais pas pour le moment mes chers. Pourquoi ? Veuillez être patient s'il vous plaît, c'est une vertu important vous savez ? Merci bien de votre patience, la sauce arrive, enfin ça arrive quoi.

Karot ne s'attendait par contre pas à ce qu'il se produit ensuite pour vous dire la vérité. Alors que son Katana gauche, soit Ten, se dirigeait vers le flanc droit de son adversaire, ouais Karot avait fait une attaque retournée, des pics de terre surgirent du corps de ce dernier... Et de tout son corps ! Si Karot ne savait pas ce qu'était un Logia, il aurait vraiment été surpris et sa surprise ne lui aurait pas permis de réagir assez vite pour survivre mais... Il n'était pas un novice vous savez et ce n'était pas la première fois qu'il faisait face à des situations où tout le monde pensait qu'il allait mourir. Saviez-vous pourquoi avait attaqué avec son Katana le moins puissant ? Tout simplement parce qu'il avait prévu son Katana le plus puissant en cas de protection pour pouvoir amoindrir les dégâts. Ainsi, il para tous les pics qui se dirigeaient vers ses points vitaux et fut seulement touché aux deux bras légèrement, eut une égratignure sur la joue et un pic qui s'était planté quelque part dans son ventre. Il cracha bien entendu du sang mais il continua tout de même de sourire tout en attrapant un des pics qui étaient sortis du corps de son adversaire. Le fait que Karot continue de sourire malgré sa situation pouvait paraître effrayant, surtout que son regard était toujours aussi déterminé. Eh bien, laissez-moi vous dire quelque chose...


"Il est temps de commencer ce combat je pense."

Oui, le combat venait à peine de commencer mes chers. Karot enleva les poids qui se trouvaient à ses poignets et à ses chevilles, soit un poids de 100 Kilos en moins sur lui... Il se sentait infiniment plus léger et aussi beaucoup moins entravé... N'était-ce pas normal après tout ? Il devait bien faire le poids de son adversaire précédemment avec ses 180 Kilos, maintenant il faisait 100 Kilos de moins soit 80 Kilos. Vous ne vous rendiez peut-être pas bien compte de la différence que cela faisait ? Laissez-moi vous illustrer cela à l'issue de la prochaine attaque. Karot fonça vers l'homme qui était en face de lui et qui était son adversaire pour le moment et... Alors qu'il donnait l'impression de foncer sur lui, il disparut subitement et atterrit derrière lui pour lui mettre un coup de genou magistral derrière le crane, il disparut tout de suite après devant lui et lui mit un coup de poing surpuissant dans le ventre pour ensuite à nouveau disparaître dans les airs et lui mettre un coup de pied qui devait s'abattre sur le haut de sa tête avec violence. Pour finir, il comptait bien lui faire un enchaînement surpuissant et extrêmement rapide de face. Si ses coups allaient toucher ? Il ne savait pas, son plan était en tout cas parfaitement fait dans sa tête. Ses déplacements ultra-rapide donneraient l'impression qu'il disparaissait même si il n'en était rien, bien loin du niveau du Soru ce serait sans doute quand même suffisant. Il avait aussi pris en compte sa blessure au ventre, plan parfait. On y va !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Monde cruel... [ PV Ryuu ]   Sam 7 Avr - 23:21

InvitéInvité
avatar


- Il est temps de commencer ce combat je pense.

Si en aucun cas je ne m'emploierais à porter l'ombre d'un jugement quant à la façon dont l'adversaire de Blow Kraft appréhendait son combat, du fait qu'un tel débat manquerait totalement d'objectivité. La manière dont ce dernier agissait m'invitait fortement à me poser plusieurs question.
Si Kraft, lui, ne portait aucun réel intérêt à l'image que laissait paraître son adversaire, j'étais bien plus dubitatif à ce sujet. Entre autre, comment pouvait-on garder la même mentalité au cours d'un combat comme celui-ci ? Dans le cas de Ryuu Karot, comment pouvait-on toujours arborer un tel sourire à la vue du déroulement d'un tel affrontement ? Car clairement, au fur et à mesure de celui-ci, l'avantage commençait peu à peu à tourner en faveur du colosse malgré l'opposition tenace de son adversaire. Blow Kraft à l'aide de ses pouvoirs avait pourtant l'instant, malgré la vitesse et la réactivité de son adversaire réussi à imposer un rythme soutenue lors de ce duel. Et pour le chasseur de prime, d'ailleurs, il ne faisait aucun doute quant au fait que son adversaire finirait inlassablement par s'épuiser devant la charge colossale d'effort physique que lui résister demandait. Mais pourtant, le pirate se voulait toujours plus entreprenant et plutôt que de se laisser abattre, celui-ci redoublait d'effort et de motivation pour faire basculer ce combat en sa faveur. Une situation qui me poussait à m’interroger sur lui.
Indéniablement, il était loin d'être du même acabit que Blow Kraft, au delà de la différence physique, son caractère et son comportement le poussait même à être diamétralement opposé au colosse. Alors que Blow Kraft était en réalité un personnage d'une conception morale pour le moins relativement simple et compréhensible au vue de ses objectifs et de sa façon d'être, Ryuu Karot, lui, alors que de prime abord le pirate se voulait être la représentation classique du commun des mortels, se trouvait animé par un état d'esprit le rendant finalement exceptionnel aux yeux des autres. Il était irrémédiablement un de ces guerriers, qui pour la plupart du temps se trouvait être des pirates, animé par de solides convictions et une volonté à toute épreuve. Il était de ces rêveurs, que rien ne pouvait décourager et qui animé par une foi sans égale pensaient que tout était possible et que rien ne pouvait se mettre en travers de leur chemin.
C'était en fait, un type d'adversaire que Blow Kraft n'avait jamais eu l'occasion rencontrer, le colosse, malgré lui, avait toujours fait face à des ennemis pauvres en convictions et bien loin de renvoyer l'image de la piraterie qui faisait tellement rêver les enfants. Il se trouvait face à ce type de pirate, qui compensait leur manque de puissance brute par un espoir et une volonté à toute épreuve qui se trouvait finalement devenir une force inégalable.
Évidemment, le chasseur de prime, bien qu'il l'ai constaté, ne s'y attarda pas de la sorte, pour lui, une seule chose comptait, la puissance à l'état pur.
Et c'était l'occasion d'en faire usage, car le pirate n'en démordait pas et si le colosse voulait un jour mettre fin à ce duel, il fallait qu'il s'emploie à attaquer de manière de plus en plus efficace.
C'est donc après avoir constater avec satisfaction que sa dernière attaque avait fait mouche, blessant partiellement le pirate à plusieurs endroit mais surtout lui perforant sa paroi abdominale que Blow Kraft se réjouit de voir que l'avantage tournait en sa faveur.
Mais comme mentionné précédemment, cela n'avait nullement entravé l'esprit combatif du jeune pirate qui allait d'ailleurs redoublé d'effort par la suite.
En effet, après avoir essuyé l'attaque du chasseur de prime, le bretteur s'employa à se débarrasser de ce qui semblait être des poids selon Kraft. Et effectivement, il s'agissait de poids, présents aux poignets et aux chevilles, des poids qui au total représentait une centaine de kilogrammes. Cela conduisit le colosse à en déduire une chose, soulager de ce fardeau, son adversaire serait désormais bien plus rapide. Et il fallut bien peu de temps au colosse pour constater cela. A peine libéré de ses poids, le pirate se précipita à une vitesse folle en direction de son adversaire.
La poussière soulevé par cet affrontement, les bruits de fracas et la libération d'énergie provoqués ne cessaient de faire gagner en intensité l'intérêt de la foule, désormais en délire, qui y assistait. Et alors que les clameurs du public résonnaient au beau milieu de l'arène, que le soleil battait de son plein le combat se poursuivait.
A peine arrivé, en fin de course, face à son adversaire, le pirate se volatilisa subitement aux yeux d'un public ébahit pour se retrouver dans le dos de son adversaire afin de lui porter un coup de genou sur l'arrière du crâne.
Une chose était désormais sûr pour Kraft, il était indéniablement plus rapide qu'avant, et même si le colosse pensait, malgré sa carrure, avoir les moyens de rivaliser, en terme de vitesse d'action, avec son adversaire, il ne se voyait pas s'épuiser inutilement à parer des coups qui ne représentaient pas une réelle menace pour lui. C'est donc à la grande surprise des personnes qui siégeaient sur les gradins que le genoux du pirate qui s'écrasa sur la tête du colosse fit littéralement exploser la tête de ce dernier. Pendant un court laps de temps le silence gagna l'ensemble de l'arène, jusqu'à ce que inexplicablement, la tête du chasseur de prime qui venait de disparaître se reforma depuis l'extrêmité vide de son coup. En effet, la tête de Blow Kraft venait d'exploser, mais aussi étrange que celui puisse paraître, aucuns morceaux d'os, ni gouttes de sang n'avait résulter de cette explosion. Seule de la terre avait voler en éclat, et se fut cette même terre qui après être sortit du coup du colosse, qui avait après s'être aggloméré, donna forme à son crâne et son visage jusqu'à lui redonner son entier aspect de départ.
Oui, telle était la capacité des détenteurs de pouvoir de fruit du démon de type logia, une totale invulnérabilité aux attaques physiques. Comment allait réagir l'adversaire de Blow Kraft face à un fait, dont certes il était conscient, mais qu'il n'avait pas encore eu l'occasion d'observer ?
La réponse n'allait pas tarder à être dévoilé, mais soucieux de garder l'emprise sur le rythme du combat, Kraft ne s'adonna même pas à cette réflexion et poursuivit.
Il poursuivit face à un adversaire qui après le coup qu'il venait de lui porter, s'exécuta, après s'être une fois de plus déplacé à une vitesse inouïe, cette fois-ci, face à son adversaire, à lui donner un violent coup de poing dans le ventre.
Mais là, ni le pirate, ni le public n'eut l'occasion de constater de l'invulnérabilité que les pouvoirs de Blow Kraft lui conféraient. Le poing du pirate vint effectivement s'écraser dans le ventre du colosse, mais celui-ci désireux de montrer à son adversaire un différentiel de puissance entre eux deux, dont-il était persuadé, n'utilisa pas son pouvoir.
Alors le poing de Ryuu Karot vint se heurter aux abdominaux contractés du colosse, qui bien qu'il sentit clairement le choc, pris un malin plaisir à le regarder d'un air qui lui ferait comprendre qu'il ne possédait pas la force suffisante pour l'atteindre.
Mais tandis que le colosse arborait un sourire fier, son adversaire était loin d'en avoir finit et comptait bien multiplier les tentatives, tant et si bien qu'après l'avoir touché une seconde, il se retrouva alors juste après au dessus de son adversaire dans le but d'abattre son pied violemment sur le haut du crâne de son adversaire.
Mais cette fois, Kraft ne comptait pas encaisser cette attaque et afin de montrer à son adversaire que lui aussi bénéficiait d'une vitesse d’exécution aussi efficace que lui, il s'entendit à reculer d'un pas afin d'esquiver cette attaque.
Désormais, il était pour Blow Kraft, grand temps d'augmenter lui aussi son rythme de combat. Alors à peine s'était-il dégager du point d'impact de l'offensive du pirate qu'il s'empressa de riposter.
Pour ce faire, se mis aussitôt à la tâche après avoir lancer à son adversaire :


- Ne soit pas si hâtif petit, si le combat venait à réellement commencer, tu n'en profiterais qu'un court instant, crois-moi !


Et c'est sur ces mots qu'il lança son offensive. Son adversaire qui piquait désormais vers le sol allait devoir à nouveau faire face aux pouvoirs de Blow Kraft. Le sol sous les pieds du colosse n'était constitué que de terre, et le colosse comptait bien utilisé cette caractéristique à son avantage. Alors le sol de l'arène, devenue aussi sec que dur suite aux attaques inévitables du soleil prit un nouvel aspect. Rapidement, celui-ci devint d'une fraîcheur à toute épreuve, tant et si bien que le sol sec et craquelant était désormais tellement humide qu'il s'apparentait presque à des sables mouvement, j'en veux pour preuve le nombre incalculable de pierres qui se trouvaient sur celui-ci, qui avaient désormais été complètement aspiré. Désormais, le moindre solide qui toucherait le sol, s'enfoncerait irrémédiablement dedans et ce serait le cas du jeune pirate qui allait bientôt atterrir dessus. Exception fait à Blow Kraft, qui utilisant son unique composition de terre, baissa la densité de ses particules de terre afin de ne faire qu'un avec le sol et de surfer sur celui-ci. Son adversaire allait-il trouver une parade à cela, le colosse en doutait et espérait voir rapidement celui-ci bloqué, car si le sol était désormais inexplicablement absorbant il n'en demeurait pas moins des plus dense et plonger dedans le pirate ne pourrait alors plus faire le moindre mouvement. Mais craignant que celui-ci trouve une parade, il s'empressa de continuer son offensive dans le but de le blesser à nouveau. Alors à la manière dont-il avait fait de son bras un gigantesque membre de terre, il réédita l'opération à l'exception faite que ce n'était plus un poing ordinaire que son bras avait pour extrémité mais un énorme marteau. Utilisant alors le fait que sa réelle composition ne possédait pas réellement d'articulation, il fit de son bras qui était alors une masse gigantesque une arme qui tournait, à une vitesse inconcevable, de façon verticale, dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, tout en se dirigeant vers son adversaire afin de lui asséner un ou plusieurs coups si violent qu'en plus d'être à nouveau très violemment blessé et de voir sa récente blessure s'aggraver, celui-ci se verrait propulser vers le sol qui s'apparentait désormais à une prison...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Monde cruel... [ PV Ryuu ]   Dim 8 Avr - 12:33

InvitéInvité
avatar


Le Rythme a vraiment augmenté.



Vous vous souveniez que Karot avait décidé d'augmenter le rythme n'est-ce pas ? Il n'avait pas changé d'avis entre temps rassurez-vous. Vous savez, c'était très important d'augmenter et de diminuer le rythme d'un combat... Pourquoi ? Le pire n'était pas d'avoir un rythme lent dans un combat contrairement à ce que beaucoup de personnes semblaient croire. Non, le pire dans un combat... C'était d'avoir un rythme parfaitement prévisible car toujours le même. Peu importe la rapidité d'un rythme, à partir du moment où on s'y était habitué, on pouvait facilement le lire et de ce fait passer au travers... Il n'y avait qu'un seul pré-requis pour cela, il n'était certes pas des moindres mais il était tout de même le seul à posséder, c'était d'être un bon combattant qui possédait un sens du combat suffisant pour lire le rythme. Ou tout simplement posséder le Haki de l'Observation et le maîtriser, chose que Karot était bien loin de savoir faire, il ne savait même si il avait le Haki ou pas, il devait sûrement être encore en train de dormir comme chez la plupart des humains. Il s'en moquait un peu de toute manière pour le moment, tout ce qui lui importait... C'était d'avoir assez de puissance pour accomplir ses rêves et surtout pour protéger les personnes chères à son cœur... Il ne prétendait pas en avoir assez pour le moment, mais il continuerait à s'entraîner.

Vous demandiez toujours pourquoi le jeune homme continuait de sourire malgré la situation qui n'était apparemment pas à son avantage ? Plus que pourquoi, vous vous demandiez peut-être même comment cela était-ce possible ? Non, le jeune homme n'était pas idiot et était parfaitement conscient de la situation dans laquelle il se trouvait mais... Cela ne changeait absolument rien pour lui, il n'avait jamais aimé les combats faciles de toute façon, il avait toujours préféré affronter plus fort que lui pour devenir lui-même de plus en plus fort. Il y avait une chose qu'il fallait que vous sachiez à propos du jeune homme qu'était Karot Ryuu... Il était le type de personnes qui évoluait tout au long du combat, en somme... Plus le combat durerait longtemps, plus il aurait de chances de gagner. Il était une personne particulière vous savez ? La fatigue l'affectait comme tout le monde mais ne l'empêchait jamais de combattre jusqu'à la fin. Il ne se reposait qu'après en avoir fini avec son adversaire... En avoir fini ne signifiant bien évidemment pas le tuer, simplement avoir gagné contre ce dernier et que le combat soit fini. La balance tournait pour le moment en faveur de l'adversaire de Karot mais, ce dernier n'était pas le genre d'homme à se laisser abattre simplement parce que la roue ne tournait pas en sa faveur, il n'était pas non plus le genre de personnes à attendre que la roue tourne... Il la ferait tourner par lui-même !

Sachez une chose... Le jeune homme ne mourrait pas avant d'avoir réaliser les rêves qui le portaient actuellement... Parce qu'il n'était pas uniquement question de ses propres rêves là... Mais des rêves de tous ceux qui avaient sacrifié leur vie pour lui ainsi que du sien. La volonté de ses parents et de leur équipage lui avait été transmise et il n'oublierait jamais cette volonté, il respecterait cette dernière jusqu'à ce que la mort elle-même vienne à sa rencontre et... Même face à cette dernière, il se battrait si il n'avait pas encore pu réaliser ses rêves, le jeune homme était un peu de ces fous qui pensaient que tout était possible tant qu'on y croyait de toute son âme en effet mais... Il prouverait au cours de ce combat et de sa propre vie que ce n'était pas du tout de la folie... C'était même parfaitement vrai. Les rêves n'étaient pas seulement faits pour les enfants, les rêves n'étaient pas tous illusoires... On pouvait atteindre ses rêves si on le désirait vraiment, la détermination était la clé de voûte. Tout ce qui comptait était de ne pas rêver sa vie de vivre ses rêves, il fallait croquer la vie à pleine dent avant qu'elle ne vous mange et... Les rêves aidaient bien souvent à s'en sortir dans bien des situations vous savez ? C'était grâce à ses rêves que Karot avait survécu jusqu'à aujourd'hui et... C'était aussi grâce à eux qu'il allait s'en sortir aujourd'hui aussi.

L'esprit combatif de Karot ne cessait d'augmenter au fur et à mesure que le temps passait, il allait finir par devenir énorme si le combat continuait et c'était bien ce qu'espérait le jeune homme inconsciemment. Il avait toujours eu l'avantage dans les combats qui s'étaient révélés être long. Il avait déjà une forte endurance et son mental boosté par ses rêves faisait qu'il ne ressentait quasiment jamais de faiblesses à ce niveau-là. Et, c'était bien connu, lorsqu'on avait du mental, on pouvait se tenir sur ses jambes même inconscient. De plus, l'inconscience avait quelques avantages non négligeables vous savez ? Lorsqu'on avait subi un entraînement acharné aux Arts Martiaux ou aux Arts des Katanas comme c'était le cas pour le jeune homme... Le corps répétait tout ce dont il se souvenait de manière automatique selon les situations... C'était un cas propre à l'inconscience bien souvent, il y avait bien sûr les réflexes qui se rapprochaient de cet état mais ce n'était pas aussi avancé que lors de l'inconscience. Pour palier à cela, lorsqu'il était conscient, le jeune homme utilisait simplement son instinct naturel de combattant, qui avait été acéré par tous les combats qu'il avait fait jusqu'à maintenant, et il laissait tout simplement son instinct contrôler ses membres avec la plus haute des confiances. Il réfléchissait certes mais seulement après qu'il ai lancé l'attaque, oui c'était fou... Mais, il était très imprévisible grâce à cela.

Enfin, vous vouliez peut-être revenir au combat non ? Eh bien, sachez que cela faisait aussi parti du combat dans un sens... Un combat n'était pas seulement un échange de coups entre deux personnes de niveaux différents ou égaux... Non, seuls les amateurs pensaient cela, un combat était bien plus que cela. Lors d'un combat, on pouvait comprendre avec les poings ce qu'on aurait pas été capable de comprendre avec des mots par exemple. Pour vous dire les choses clairement, les combats avaient pour attribut de permettre de connaître les personnes, enfin... Dans beaucoup de cas en tout, par exemple... Dans tous les combats qu'il avait vécu jusqu'à présent, le jeune homme en avait beaucoup plus appris sur son adversaire que si il avait parlé avec lui, en supposant que la discussion et le combat dureraient le même temps je précise. Enfin bref, le combat c'était aussi les émotions des deux combattants, leur volonté et bien d'autres choses. Karot avait par exemple pu comprendre de son adversaire qu'il privilégiait la puissance à l'état brut et qu'il semblait avoir l'habitude d'écraser ses adversaires en une ou deux attaques à peine. Mais... Karot n'allait pas s'ajouter à son longue liste d'imbéciles qu'il avait battu sans aucun mal parce qu'ils étaient trop faibles ou pour d'autres raisons, peu importe... Le jeune homme ne ferait pas parti de ce lot là, il ne serait pas un nom parmi tant d'autres sur un tableau de chasse.

C'était bien la raison pour laquelle le jeune homme avait enlevé ses poids aussi tôt dans le combat vous savez ? Il aurait très bien pu les garder encore quelques actions mais il savait que cela aurait été beaucoup trop risqué face à l'adversaire qu'il avait en ce moment en face de lui. Il ne fallait pas faire n'importe quoi dans ce genre de situations, surtout lorsqu'on était en désavantage physique important vous comprenez bien n'est-ce pas ? Et puis, il avait aussi pu constater comme il s'y attendait que le colosse était très rapide malgré sa taille imposante alors... Déjà qu'il perdait au niveau de la force, si en plus il n'arrivait pas à le surclasser niveau vitesse, cela risquait vraiment de devenir très dur pour lui vous en conviendrez bien je suppose si vous êtes intelligents, et vous l'êtes. Enfin bref... L'action qui allait se dérouler, était-il vraiment utile d'à nouveau vous la décrire ? Vous la connaissiez n'est-ce pas ? La foule en délire et tout le reste, cela ne vous a pas échappé je suppose puisque vous faîtes parti des spectateurs. De fait, la seule chose intéressante que je pense avoir à rapporter par rapport à l'action qui venait de se dérouler... C'était que, comme Karot le savait déjà, il lui était impossible d'atteindre son adversaire qui était un Logia, aussi... Quand sa tête explosa en particules de terre, il savait que c'était loin d'être fini.

En tout cas, même si le jeune homme était au courant des facultés des Logia et que ce n'était pas la première fois qu'il en croisait un... C'était toujours aussi impressionnant de voir de quelle façon les attaques physiques étaient inefficaces contre eux, et... Le plus impressionnant était sans doute la façon dont leur corps était détruit avant de se reconstituer comme si de rien était, c'était vraiment au-delà de l'humain normal... Enfin, ils n'étaient plus vraiment des humains normaux après avoir mangé des Fruits du Démon de Type Logia. Ils étaient, comme vous vous en doutez sûrement, des détenteurs de Fruits Du Démon de Type Logia, des Logia pour faire simple. Le Logia de la Terre... Karot n'en avait jamais entendu parlé jusqu'à ce jour, il fallait dire que les Logia étaient des fruits tellement précieux qu'on en entendait rarement parlé à part quand ils étaient détenus par quelqu'un de très connu... Un exemple demandez-vous ? Eh bien, ceux qui avaient un jour été Amiraux de la Marine et qui l'étaient toujours pour certains. Je pense bien sûr à Akainu, Kizaru et Aokiji au cas où vous n'auriez pas fait le lien par vous-même. Pour être franc, ces trois personnes étaient trois des personnes contre qui le jeune homme n'avait surtout pas envie de tomber au vu de son niveau actuel, le combat ne durerait pas assez longtemps, ce serait une mort trop rapide et bien trop honteuse.

Enfin, pour en revenir au combat qui vous intéressait sûrement davantage, le jeune homme s'attendait à ce qu'il se passe cela et c'était la raison pour laquelle il n'avait pas arrêté son attaque après avoir lancé la première phase de cette dernière... Oui, il restait encore deux phases à son attaque pour qu'elle puisse être considérée comme terminée voyez-vous ? Et la deuxième phase, vous la connaissez sûrement n'est-ce pas ? Elle consistait en un coup de poing magistral au niveau du ventre du colosse qui servait d'adversaire à Karot, il le toucherait sans doute grâce à sa vitesse mais toucher n'était pas tout mes chers...Tsss... Les muscles de l'adversaire du jeune homme n'étaient pas là seulement pour impressionner de toute évidence. Comme vous l'aurez deviné, le jeune homme venait de frapper son adversaire là où il avait décidé de le faire et ce dernier n'avait même pas daigné utilisé son fruit du démon pour lui montrer quelle différence il y avait entre leurs capacités physiques. Vexé ? Non, Karot n'avait pas le temps pour cela, il savait qu'il n'était pas assez fort pour abîmer son adversaire pour le moment mais... Si ce dernier continuait à faire des trucs de ce genre il l'aurait à l'usure de toute façon. Quoi qu'il en soit, le sourire du jeune homme était toujours là, bien présent sur son visage d'ange mais aussi de combattant.

Son adversaire aussi arborait un sourire des plus fiers, était-il vraiment fier d'avoir réussi à lui montrer leur différence au niveau physique ? Le jeune homme en était conscient depuis le début du combat alors cela ne l'avait pas plus affecté que cela vous savez ? Et puis, ce n'était pas le genre de choses qui l'intéressait vraiment ça, et vous le savez sans doute déjà vous-même. La différence physique n'était pas ce qui importait le plus, il y avait aussi la technique, l'endurance, la volonté et pleins d'autres facteurs qui entraient en jeu dans un combat. Si il y en avait un où le jeune homme se donnerait l'avantage c'était sa volonté car il était porté par ses rêves. Pour ce qui était de la technique, il aurait donné un pied d'égalité, l'endurance il n'en savait rien et un dernier point... L'expérience, elle revenait sans doute haut la main à son adversaire, tout comme les capacités physiques. Le jeune homme était donc légèrement désavantagé pour le moment, mais ce n'était pas si grave que ça en fin de compte. Quoi qu'il en soit, le jeune homme ne s'était pas arrêté à cette deuxième, auriez-vous oublié que c'était une attaque qui comportait trois phases ? La dernière venait d'être exécutée mais... Le colosse l'avait, malheureusement pour Karot, parfaitement esquivé, ce qui montrait qu'il était lui aussi très rapide.

Hum ? Les paroles de l'adversaire de Karot étaient annonciatrices de quelque chose, le jeune homme en était sûr. Une nouvelle offensive se préparait à son encontre et il fallait qu'il soit très prudent. Le rythme allait enfin pouvoir augmenter, le combat allait devenir un vrai combat et tout le public allait bientôt ne plus en croire ses yeux. Mais le fait était que le jeune homme était actuellement en l'air pour encore une seconde ou deux tout au plus et qu'il était donc très vulnérable durant ce court laps de temps. Même si c'était extrêmement court, c'était largement suffisant pour un bon combattant... Le jeune homme était d'ores et déjà sûr que son adversaire allait profiter de cette soudaine faiblesse du jeune homme pour l'attaquer sans plus d'attente. Il fallait que le jeune homme laisse complètement les commandes à son instinct pour le coup, et pour cela... Il fallait qu'il continue à garder une pleine confiance en lui, il ne mourrait pas aujourd'hui. Peu importe ce qu'il se passerait, il trouverait le moyen de réaliser ses rêves. Il avait l'habitude d'être en mauvaise posture et de retourner la situation de toute manière, ça lui était arrivé pas mal de fois vous savez. C'était aussi grâce à cela qu'il avait toujours énormément progressé après chacun de ses combats les plus difficiles, loin d'être un secret étant donné qu'il ne se rendait lui-même pas compte.

Euh... Le sol devenait menaçant là... C'était le désavantage d'affronter un Logia dans son environnement me direz-vous, et vous avez bien raison sur le coup. Pourquoi tout ce qui était solide et qui se trouvait sur le sol était aspiré ? Eh bien, cela ressemblait fort à des sables mouvants et c'était vraiment dangereux pour le jeune homme qui était en train de se diriger vers le sol. Il fallait vite qu'il trouve une solution pour se sortir de ce petit problème auquel il ne s'attendait pas du tout. Hum, comme dit précédemment, ce n'était pas lui qui réfléchissait mais son instinct qui ferait les choses. Il prendrait une seconde pour réfléchir alors que son instinct n'aurait besoin que de quelques centièmes de seconde pour agir. Le calcul et le choix étaient tous deux vite faits ne pensez-vous pas ? Il était à quelques mètres du sol, entre 3 et 4 mètres... Il n'avait pas beaucoup d'opportunités pour fuir ce désert dans sa position actuelle... Si il entrait en contact avec le sol s'en était fini de lui... Et si il ne faisait rien, il entrerait en contact avec le sol. Une situation pas mal désespérée n'est-ce pas ? Le jeune homme regardait pourtant toujours son adversaire avec le sourire, il n'avait pourtant aucun plan pour se sortir de là, mais il n'avait pas encore cédé au désespoir... Il en fallait bien plus que cela pour le faire sombrer dans les ténèbres du désespoir, beaucoup plus.

Et en plus de cela, il semblait que son adversaire voulait s'assurer qu'il allait sombrer dans ces sables mouvants étant donné qu'il prépara une attaque qui emprisonnerait sans doute le jeune homme dans ces mêmes sables mouvants si il était touché par cette dernière. Son bras s'était encore transformé mais ce n'était plus aussi gentil que précédemment... C'était une véritable masse qu'il avait désormais à la place du bras et cette dernière allait s'avérer très menaçante pour le jeune homme. Il devait cependant garder son calme malgré la dangerosité de la situation à son égard. Perdre sa concentration ne servirait à rien de toute manière. Le plan de son adversaire était quasiment parfait mais il devait sans doute y avoir une faille... Il n'y avait plus rien de solide sur le sol mais pas loin de lui se trouvait un mur... Il était cependant trop loin pour l'atteindre avec son bras... Il n'avait pas le temps de réfléchir, fermer les yeux et garder le sourire, toujours se dire qu'il y avait une solution... Laisser son instinct faire les choses, avoir confiance en sa force, écouter ce qui l'entourait. C'était toutes les choses que le jeune homme devait faire si il voulait avoir une chance de survivre à cette action, et il y survivrait faites moi confiance... Il sentait qu'il pouvait faire quelque chose, il ne lui restait qu'une seule seconde avant que cette masse n'arrive, vite !

Ten et Ryuu étaient à sa ceinture... Il eut alors un éclair de génie, pourquoi n'y avait-il pas pensé plus tôt ? Ses Katanas étaient un prolongement de ses membres non ? Enfin, ils étaient une partie de ses membres eux-mêmes... Et avec ses Katanas il pourrait atteindre le mur. Ainsi, il sortit Ten de son fourreau et le planta d'un geste fermement dans un des murs de terre. Son adversaire pouvait maîtriser ces murs alors ce n'était pas si prudent que ça alors... Le jeune homme se servit de ce Katana planté dans le mur pour prendre une légère impulsion et foncer contre ce même mur. On aurait pu croire qu'il préférait le suicide à la mort mais ce n'était aucunement le cas. Peut-être que son adversaire l'avait déjà compris d'ailleurs, il sortit aussi Ryuu de son fourreau et détruisit le mur de Terre d'un geste de Katana. Il se retrouva alors dehors, dans la rue. Où le sol était bel et bien en asphalte. Il ne pouvait cependant plus rien faire contre la masse géante qui s'abattit sur lui à plusieurs reprises, lui faisant cracher du sang à chacun des coups. Beaucoup seraient morts à la suite de cet assaut mais ce n'était pas le cas du jeune homme. A un moment, la masse géante fondit à nouveau sur lui et alors qu'elle allait à nouveau l'écraser, il put faire une roulade latérale pour l'éviter. Ce n'était pas faute d'avoir essayé plusieurs fois mais c'était la première fois qu'il réussissait. Peut-être qu'il fatiguait, le colosse..


"Tu es très fort. C'est un honneur de t'avoir pour adversaire. Mais le combat n'est pas encore fini ! Quel est ton nom ?"

Karot avait perdu beaucoup de sang actuellement et il avait plusieurs côtes cassés, sa blessure au niveau de son ventre était encore plus ouverte qu'avant. Il avait uniquement réussi à protéger ses bras et ses jambes d'une manière ou d'une autre. Mais il ne s'avouait pas encore vaincu. Sa détermination était encore plus grande que précédemment et cela se voyait dans ses yeux, dans son sourire et dans sa façon de parler. Ses rêves, il n'oublierait jamais ce pourquoi il était là. Son esprit combatif continuait de grandir et sa force aussi, il sentait qu'il n'avait pas encore perdu malgré la gravité de la situation. Il était ensanglanté, il nettoya cependant son sang avec ses poing, le sang qui se trouvait sur son visage j'entends bien. Il savait que techniquement c'était l'eau qui affectait les Logia mais il n'en avait pas à proximité alors... Il allait essayer avec du sang. Ten et Ryuu avaient été assez sollicités pour aujourd'hui, ce serait désormais un combat au corps à corps malgré la différence physique et la différence d'état. Un pur combat qui s'annonçait désormais, ce fut d'ailleurs seulement après la réponse éventuelle de son adversaire que le jeune homme attaquerait, il avait posé une question alors il n'allait pas attaquer sans donner à son adversaire la chance de répondre, c'était un combat mais un peu d'éducation je vous pris.

"Je sais pas si tu comptes à nouveau le faire mais, je ne te laisserai pas le temps de refaire une arène de Terre."

A peine ces paroles furent-elles prononcées que le jeune homme qu'était Karot fonça vers son adversaire, il espérait juste que le sang sur ses poings allaient lui permettre de toucher ce dernier, sinon il ne pourrait vraiment rien faire... Enfin, il trouverait quand même un moyen si celui-ci ne fonctionnait pas. Tant qu'il ne perdait pas son sourire et sa détermination, tout était encore possible. Il surplomberait toutes les barrières physiques ou autres grâce à sa volonté et à son esprit combatif. Il était peut-être trop rêveur, un peu trop fou aussi. Peut-être aurait-il dû fuir ? D'une, il ne pouvait pas, de deux... Il ne voulait pas ! Le combat était enfin devenu intéressant, ou plutôt devrais-je dire... Karot avait enfin un combat des plus intéressants, il en avait déjà eu par le passé, beaucoup même. Mais, avec les petits Marines qu'il avait du affronter ces derniers jours, il n'avait pas été satisfait, il parlait bien entendu des non gradés hein. Enfin bref, l'attaque de Karot allait de toute façon être des plus simples étant donné qu'elle consistait juste à vérifier si le sang pouvait affecter un Logia tel que celui de la Terre. Quel genre d'attaque cela allait être ? Eh bien, il allait simplement foncer vers son adversaire à toute vitesse comme il était en train de le faire mais... Aucune tactique particulière, il allait simplement lui mettre des coups de poings en veux-tu en voilà, il continuerait si ça touchait son adversaire, et il se préparerait à esquiver si ce n'était le cas. Mais, une petite précision, la hausse de l'esprit combatif du jeune homme et la manifestation de sa volonté faisaient que ses poings étaient plus lourds... Par plus lourds, je veux dire plus puissants. Le jeune homme souriait toujours, et il souffrait le martyr, mais il devait attaquer, il devait protéger ses rêves... Si il ne pouvait protéger ses propres rêves, comment pourrait-il protéger ses amis un jour ? Faites que le sang marche ! A l'attaque !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Monde cruel... [ PV Ryuu ]   Dim 8 Avr - 21:21

InvitéInvité
avatar


Aux yeux de Kraft, le sourire que s'efforçait d'afficher son adversaire venait à prendre des allures malsaines. Si bien qu'il en venait même à s'interroger sur la raison pour laquelle son opposant continuait de lui résister. Pour ma part et malgré mes précédents propos, je devais admettre que cette utilisation abusive d'une confiance, dont je ne remettrais en cause en aucuns cas la véracité, me faisait désormais me questionner. Admettons, que totalement conscient la situation actuelle, l'adversaire de Blow Kraft s'adonnait à accepter le fait que le combat tournerait difficilement en sa faveur. Pouvait-il sciemment afficher un air qui laissait penser qu'il maîtrisait parfaitement le déroulement de ce duel ? Car pour l'instant c'était loin d'être le cas, si l'ont pouvait observer quelques gouttes de sueur perler sur le crâne du colosse, il ne s'agissait non pas d'un quelconque signe de fatigue mais juste le résultat des rayons du soleil qui terminaient leurs courses sur celui-ci. Alors que son adversaire, bien que lui aussi ne laissant transparaître aucuns signes qui pourraient porter à croire qu'il s'épuise, devait désormais faire avec le fait qu'il était désormais porteur de nombreuses blessures et cela se voulait comme une différence notable. En vérité et à l'instar de Kraft, qui lui était désormais persuadé qu'il sortira vainqueur de cet affrontement, j'admettais que la seule chose que pouvait espérer Ryuu Karot désormais était de tenir en échec son adversaire à défaut de pouvoir le battre. Finalement, peut-être était-ce ce qui réussissait à entretenir l'espoir chez ce pirate. Sûrement était-il de ce genre de guerrier, qui persuadé de leurs capacités d'évolutions combattaient jusqu'aux frontières de la mort dans le but, après-coup, de se voir envahit d'une puissance accrue. Loin de moi l'idée de vous laissez penser que le chasseur de prime s'était adonné à ce genre de réflexion. Pour lui, seule la victoire permettait d'améliorer son niveau et il entendait bien avancé dans cette direction.
Mais alors que l'heure était aux question, elle l'était aussi au combat, et bien plus d'ailleurs au vue de la situation, celui-ci étant loin d'être terminé.
Conscient du danger imminent que représentais le sol qui avait été préalablement été modifié par Kraft, le pirate avait pris ses dispositions de ne pas donner satisfaction à ce dernier. Ce fut donc à l'aide d'une manipulation, mêlant agilité et force, que le jeune bretteur s'était totalement dégagé de cette zone. En effet, il avait fait usage de son premier sabre afin d'atteindre un mur qui lui permettrais de ne pas poser pied à terre et utilisa le second pour détruire celui-ci et se propulser à l'extérieur de l'arène.
Forcé de constaté de l'ingéniosité et l'habilité de son adversaire, Kraft laissa échapper un léger soupir mêlant à la fois lassitude et admiration. La ténacité de son adversaire lui permettait de se tirer plus ou moins bien de chaque situation, repoussant le dénouement final du combat. Et bien que le chasseur de prime n'était pas un exemple en matière de patience, la façon dont son adversaire se défaisait de ses attaques le porta à apprécier cela. En effet, il savait désormais que contre des adversaires plus coriaces, des attaques de cette envergure nécessiteraient quelques mises au point afin d'être plus efficace.
Mais même si Kraft n'eut pas la satisfaction de voir son adversaire prisonnier, il eut la joie de lui porter de nombreux coups jusqu'à ce que le pirate réussisse à se dégager de l'enchaînement de frappe qu'il s'était décidé à lui administrer.
Plus amoindris que jamais, le pirate semblait à la merci de Kraft qui à la vue de son adversaire couvert de sang, avait décidé qu'il fallait mettre un terme à ce duel assez rapidement.
Mais ce même adversaire n'avait pas encore dis son dernier mot et pour cause, afin de meubler un combat qui semblait pauvre en remarque, il lui lança :


- Tu es très fort. C'est un honneur de t'avoir pour adversaire. Mais le combat n'est pas encore fini ! Quel est ton nom ?


Bien qu'il ne fut pas touché par les dires de son adversaire, Kraft ne put s'empêcher d'éprouver une certain fierté avant de lui répondre :

- Je sais bien que je suis fort... Et j'en veux pour preuve la branlée que je suis en train de te mettre ! Je m'appelle Blow Kraft et si le combat n'est pas encore finis c'est parce que je ne l'ai pas encore décidé... Mais sache qu'au vue de ta performance et de ta persévérance, je me ferais un plaisir de t'épargner si tu m'implores. Mais si ce moment n'arrive jamais tu finiras par mourir...


Oui, Kraft était de ces personnes cruels, qui au delà du plaisir qu'ils éprouvaient à vaincre leurs adversaires, trouvaient malin plaisir à leurs faire admettre leurs faiblesse. Mais le jeune pirate était loin d'admettre une quelconque faiblesse et après s'être essuyé un visage couvert de sang à l'aide de ses mains rétorqua au colosse :

- Je sais pas si tu comptes à nouveau le faire mais, je ne te laisserai pas le temps de refaire une arène de Terre.

Alors, le colosse, bien décidé à dominer ce duel d'un bout à l'autre répondit :

- T'aura bien l'occasion de le voir, mais saches qu'en aucun cas tu ne sera dans la capacité de m'en empêcher, microbe...


Mais à peine ces mots prononcés, c'est en arborant ce même sourire, qu'on pouvait désormais établir comme sa marque de fabrique, que le pirate se rua sur Blow Kraft dans l'intention de le frapper à l'aide de ses poings. Inutile de vous dires que le colosse fut légèrement étonner de voir l'option qu'avait choisit son adversaire. Il se demandait quel était le but réelle de cette attaque. Pour lui, son adversaire avait maintenant compris qu'il était dans l'incapacité totale de porter le moindre coup ayant pour effet de le blesser. Kraft se laissa surprendre à penser qu'il s'agissait d'un test, mais cette idée disparu aussi vite qu'elle avait fait son apparition. C'est en observant son adversaire fondre vers lui qu'il compris. Le colosse laissa alors éclater un rire tonitruant. Pour lui, son adversaire espérait l'atteindre grâce au sang qui était sur ses poings, effectivement certains logias étaient réputé pour avoir une faiblesse naturelle, c'était par exemple le cas du logia du sable qui était justement sensible à l'eau et plus particulièrement toute forme de liquide. Mais jusqu'à nouvel ordre, Kraft n'avait eu aucuns problèmes avec les liquides. A l'exception évidemment de l'océan faiblesse commune à tout utilisateur de pouvoirs de fruit du démon. C'est donc à la vue de son adversaire désireux de porter une attaque qui pourrait l'atteindre, totalement inutile, qu'il lui lança :

- Haha ! Oublie ça, petit !


Alors, soucieux de montrer à son adversaire que son idée ne lui serait d'aucuns secours, il s'exécuta à encaisser les premiers coups de poings en contractant tous les muscles de son corps, puis laissa la deuxième vague le traversé laissant place à des éclats de terre dans tous les sens. Puis, dans l'optique de garder un rythme de combat correct, le colosse n'attendit pas d'observer la réaction de son adversaire et s'empressa d'attaquer à nouveau. Cette fois-ci, il se devait de durçir le ton.
C'est donc devant les spectateurs envahissant la rue, qui avaient désormais quitter l'arène qui n'était plus le lieu du combat, que le colosse s'exécuta. Alors que les deux combattants étaient face à face, des pics sortirent à nouveau, comme précédemment, du corps du colosse, mais il sortirent aussi du sol dans un grand périmètre, longs et acérés, prêt à embrocher quiconque se trouverait au dessus d'eux. Et par la suite, ce même périmètre fut bientôt bordé de murs qui s'élevèrent du sol afin de se rejoindre et de former au dessus des adversaire un dôme. Et faute d'originalité, Kraft s'employa à faire sortir de l'ensemble de la paroi, qu'était désormais ce dôme, de nouveaux pics qui gardaient le même but, transpercer tout ce qui se trouverait sur leurs chemins. La proximité de son adversaire sans armes, la vitesse d'exécution, le nombre d'endroit d'où venait les pics et la nouvelle prison que venait de créer le colosse rendrait la survit du pirate peu probable, et Kraft s'en satisfaisait d'autant plus...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Monde cruel... [ PV Ryuu ]   Dim 8 Avr - 23:33

InvitéInvité
avatar


Est-ce que c'est fini ?



Est-ce que le jeune homme pensait que le combat allait à un moment ou à un autre tourner en sa faveur ? Bien sûr, il savait en tout cas qu'il n'avait pas le droit de s'avouer vaincu. Il savait qu'il lui faudrait encore jouer au jeu de la survie pendant longtemps si il espérait pouvoir ne serait-ce qu'espérer avoir une petite chance de gagner mais... Il n'hésiterai pas à une seule seconde tant qu'il y aurait de l'espoir... Aussi infime celui-ci soit-il, pourquoi ? Ne connaissez-vous pas vous même la réponse au fond de vous même mes chers amis ? On ne pouvait pas se permettre de s'avouer vaincu lorsqu'on avait des rêves aussi importants que ceux qu'avaient le jeune homme. Son sourire était la clé de voûte de sa volonté... Si il perdait son sourire, il perdrait cette volonté pendant quelques secondes et il perdrait instantanément le combat. Le seul moyen pour Karot de perdre son sourire était de se transformer en démon... Par cela, il fallait comprendre laisser la haine le gagner mais il détestait faire cela et lorsque cela arrivait, ce n'était que parce qu'il s'était passé une chose ou une autre avant. C'était une chose assez aléatoire sur laquelle le jeune homme détestait compter de toute manière... Ce n'était plus vraiment lui qui agissait, c'était juste une bête assoiffée de sang quoi qu'il en coûte... Cette partie de lui le dégoûtait franchement.

Être un combattant de type ultra-évolutif avait beaucoup d'avantages vous savez... Mais, le problème était que l'évolution n'était pas forcément aussi rapide qu'elle devrait l'être. Souvent, c'était lorsqu'on était aux portes de la mort qu'on réussissait à montrer sa vraie puissance lorsqu'on était un combattant de ce type enfin... Ce n'était pas vraiment question de montrer sa véritable puissance en vérité, c'était plutôt d'acquérir une nouvelle puissance au cours du combat... Une puissance qu'on aurait jamais pensé pouvoir posséder un jour, vous connaissez peut-être ce sentiment ? Le jeune homme l'avait ressenti plus d'une fois, notamment contre Barbe Noire et... Si pour certains combats, cela lui avait permis de gagner in extremis... Ce n'était pas le cas de tous ces combats... Bien entendu, il avait toujours réussi à survivre et la preuve en était qu'il était aujourd'hui devant un adversaire colossal mais... Le jeune homme se demandait si il était vraiment fort... Pourquoi avait-il toujours du mal dans ses combats? Peut-être parce qu'il ne choisissait jamais la voie de la facilité ? Ce n'était pas qu'il était faible, c'était qu'il était jeune et qu'il manquait encore de force... Cela viendrait avec le temps et les combats. Inutile de s'en faire, le combat allait continuer pour le moment alors il fallait se donner à fond.

D'ailleurs, le jeune homme qu'était Karot se demandait encore comment il avait réussi à réaliser un tel tour de force quelques minutes auparavant... Vous ne voyez pas de quoi je veux parler ? Lorsqu'il était dans l'arène de Terre et que les sables mouvants le menaçaient de leurs douces vaguelettes... Je devrais même dire qu'ils tentaient de l'attirer dans leur méandres afin de le tuer à petit feu mais bon, c'était juste une question d'interprétation ça après. Le jeune homme ne s'était pas vraiment rendu compte de ce qu'il avait fait pour vous dire la vérité, comme cela a si justement été dit précédemment... Le jeune Karot avait laissé la main à son instinct pour s'occuper de cette action et on pouvait en un sens dire que son cerveau s'était déconnecté tandis que son instinct avait pris toute la place. C'était schématique comme tableau mais c'était juste pour que vous compreniez un peu ce que je veux dire. Vous voyez le tableau j'espère ? Enfin bref, que vous le voyez ou non... Le fait était que le jeune homme était vraiment fier et heureux d'avoir un tel instinct de combat. C'était dans ce genre d'instants qu'il remerciait son père de l'avoir fait commencer à combattre aussi jeune. Et il remerciait son père à beaucoup d'autres moments aussi hein, mais ils n'avaient rien à voir avec ce combat alors passons.

Enfin... Karot s'était plutôt bien sorti de la première phase grâce à son ingéniosité qui lui avait permis de survivre mais pour ce qui était de la deuxième phase... Il n'avait eu aucune chance de s'en sortir d'une manière ou d'une autre... Pourquoi dîtes-vous ? Eh bien, il avait déjà fait un effort hors du commun pour se sortir de la première situation dans laquelle il se trouvait et en plus... La masse était arrivée bien trop vite sur lui pour qu'il n'aie le temps de faire quoi que ce soit. Ce n'était pas tout ça mais il ne fallait pas oublier qu'il s'était légèrement fait perforer le ventre quelques minutes avant cette action qui datait désormais de quelques secondes ou plutôt dizaines de secondes. Et oui, il y avait beaucoup de facteurs à prendre en compte pour comprendre le fait que le jeune Karot n'aie pas tout de suite réussi à se défaire de l'assaut qu'avait porté à son encontre le colosse. Si il avait été au top de sa forme et qu'il n'était pas blessé, il aurait sans mal pu éviter cet assaut entièrement mais le fait était qu'il était bel et bien blessé... Et pas qu'un peu si vous voulez tout savoir. Un trou dans le ventre, vous savez ce que ça fait ? Vous qui pleurez quand vous vous coupez avec un couteau de cuisine, imaginez la douleur d'un pic de terre solide vous traversant quasiment entièrement le ventre, belle image n'est-ce pas ?

Donc, vous l'aurez bien compris... Avec le dernier assaut de son adversaire, les blessures du jeune homme s'étaient encore plus aggravées et d'autres s'étaient même crées. Autant dire qu'il était à la merci de son adversaire et que ce dernier pouvait presque faire ce qu'il voulait de lui. C'était l'impression que cela donnait n'est-ce pas mais... Vous connaissez Karot maintenant non ? Vous savez bien que ce n'était pas le genre de choses pour lesquelles le jeune homme abandonnait le combat, même si celui-ci semblait perdu d'avance, il n'abandonnerait pas pour autant... Il avait provoqué ce combat n'est-ce pas ? Alors il ferait en sorte que celui-ci se prolonge un maximum. De fait, lorsque son adversaire après s'être présenté et avoir attesté de sa propre force, un peu prétentieux le type au passage mais il disait simplement la vérité en fin de compte, lui dit qu'il se ferait un plaisir de l'épargner si le jeune homme implorait sa pitié. Karot rigola légèrement, il ne put s'en empêcher... Pensait-il vraiment qu'il était si lâche que cela ? Il fallait accepter de perdre à certains moments mais implorer la pitié d'une personne qu'on avait provoqué était vraiment au-delà des forces d'une personne comme Karot. Son père lui avait toujours appris à assumer ce qu'il faisait, il ne prit pas la peine de répondre, son rire étant assez explicite de sa pensée à ce propos.

Mais une chose était vraie dans ce qu'avait l'homme qui se nommait Kraft... Si le combat continuait ainsi, le jeune homme risquait fort de mourir au bout d'un certain moment mais... Même si cela pouvait paraître bizarre, plus le combat durait... Plus le jeune homme qu'était Karot augmentait ses chances de survie d'une manière ou d'une autre. Il y avait des choses qu'il ne valait mieux pas chercher à comprendre dans ce monde, surtout lorsqu'on était face à l'homme étrange qu'était Karot. Sourire autant alors qu'on était dans une situation aussi dangereuse était vraiment étrange non ? Vous connaissez beaucoup de personnes qui souriaient alors qu'ils étaient en train de perdre un combat et qu'ils risquaient fort de ne pas pouvoir faire tourner la balance en leur faveur ? Moi non, et c'était peut-être pour cela qu'il y avait beaucoup de personnes qui sombraient dans le désespoir au cours d'un combat et qui se faisaient éclater à cause de cela. Karot n'était pas ce type de personne, même si il savait qu'il allait perdre ce combat, enfin qu'il y avait de grandes chances qu'il perde... Tant qu'il pouvait tenir ce colosse de Kraft en échec et lui empêcher d'obtenir une totale victoire sur lui... Il continuerait à combattre et à garder l'espoir et... Si il devait mourir aujourd'hui... Il ne mourrait pas pour autant !!

Quoi qu'il en soit, le jeune homme qu'était Karot s'était désormais rué sur Kraft avec le but clair de l'enchaîner de coups de poings avec son propre sang en espérant que cela fasse son effet... Il ne savait pas du tout si cela allait marcher mais comme on disait... Celui qui ne tentait rien n'avait rien, ce fut au moment où il entendit le rire de Kraft et que celui-ci lui dit que cela ne servirait à rien que le jeune homme comprit que son adversaire avait compris sa tactique et qu'elle ne servirait à rien face à lui... Qu'allait-il faire ? Il allait quand même attaquer son adversaire de toutes ses forces, que pouvait-il faire d'autre pour l'instant hein ? Rien nous sommes d'accord. Karot se permit deux uniques vagues d'attaques... La première fit mouche uniquement parce que son adversaire voulait lui montrer à nouveau la différence physique sans doute et la deuxième... Lui passa littéralement au travers ce qui lui prouva que le sang n'avait aucun effet mais... Si ce n'était que ça, la contre-attaque de Kraft promettait d'être fulgurante... En gros, il les avait enfermé dans un dôme et des piques sortaient à la fois de son corps, du sol et des murs du dôme... Et comment était-il censé survivre à ça au juste ? Pas de panique, il devait y avoir une faille, il y avait toujours une faille dans une technique aussi puissante soit-elle... Instinct...

Encore une fois, à la seconde où il fut question de laisser la place à l'instinct... Le jeune homme déconnecta son cerveau et se retrouva dans une position accroupie... Mais qu'est-ce qu'il foutait ? Les piques allaient sortir du sol dans à peine une seconde. Il ne tentait pas de s'enfuir ni quoi que ce soit de ce genre ? Mais de toute façon comment aurait-il pu s'enfuir d'un tel lieu ? Il n'avait aucune échappatoire. Le sol allait bientôt être submergé de piques, les murs aussi... Kraft avait retenu la leçon de tout à l'heure de toute évidence. Tsss ! Est-ce que c'était fini ? Allait-il mourir ainsi ? Il ne pouvait pas accepter cela et vous le savez aussi bien que moi mais... Que pouvait-il faire ? Il avait déjà presque tout tenté et réfléchit dans sa tête mais il n'était pas capable de trouver une seule échappatoire. Son instinct de combat était certes ultra-développé mais lorsqu'il n'y avait pas d'alternatives, comment faire ? Sans savoir pourquoi il le faisait, le jeune homme qu'était Karot regarda vers le ciel, il était si bleu... La liberté qu'il représentait non ? Il semblait n'y avoir aucun mouvement d'ailleurs, pas comme sous les pieds de Karot et du côté des murs où on pouvait entendre le bruit des pics qui allaient bientôt sortir de Terre... Pas de mouvements... Mouvements... Pas de mouvements... Mouvements...


"Mais oui !"

Oui, Karot s'était exclamé cela d'un coup sans que son sourire l'aie quitté. Voilà pourquoi il était accroupi depuis tout à l'heure ? Maintenant qu'il y pensait, il avait instinctivement accumulé pas mal d'énergie dans ses jambes et... Ces dernières n'avaient pas été touché et étaient donc en pleine possession de leur moyen. Mais voilà qui était parfait ! Le jeune homme utilisa alors toute la puissance de ses jambes pour effectuer un saut prodigieux. Aux premiers abords on aurait pu se dire que cela ne ferait que repousser l'heure de sa mort mais c'était pour quelque chose qu'il faisait cela. Alors qu'il était à quelques mètres de la paroi supérieure du dôme, le jeune homme sortit alors ses deux Katanas et se prépara à lancer une attaque qui allait peut-être lui sauver la vie cette fois encore. Il commença à lancer des coups d'estocs et de tailles très rapidement contre cette paroi, elle était solide mais il devait la briser, les pics se dirigeaient dangereusement vers lui en plus. Alors qu'ils étaient à quelques mètres de lui, la lueur de détermination dans ses yeux brilla des plus intensément et le jeune homme finit par réussir à briser la paroi dans un cri d'effort surhumain. Mais il n'était pas tiré d'affaire pour autant, les pics continuaient à monter sans limite mais... Ils ne venaient que d'une direction maintenant. Aussi, Karot mit ses deux Katanas en croix en direction des piques qui fondaient vers lui tout en protégeant ses points vitaux. Deux piques lui traversèrent à nouveau le ventre, un frôla sa nuque lui laissant un filet de sang au passage, et les autres se confrontèrent à ses Katanas. Il était donc doublement empalé mais heureusement pour lui, les pics n'étaient pas ressortis de l'autre côté... Pourquoi ? En resserrant la prise de ses Katanas autour de ces deux piques tout en continuant à protéger ses points vitaux, il avait pu stopper leur progression avant de se faire transpercer totalement. Une fois que la montée fut fini, le jeune homme rangea ses Katanas et s'extirpa d'un geste qui lui arracha une vive douleur des piques. Il ne devait pas rester à la merci de cet homme qu'était Blow. Il atterrit sur un bâtiment non loin de l'endroit où ils combattaient. Il perdait de plus en plus de sang. Il allait bientôt mourir. Le jeune homme n'était cependant pas prêt à abandonner, pas encore. Il allait repartir à l'assaut lorsqu'il se mit à pleuvoir en trombe, une véritable averse ponctuée d'éclairs... Ce genre de phénomènes diminuerait le pouvoir de Kraft, Karot ne voulait pas l'affronter dans ces conditions. Il se dit aussi qu'il avait de la chance que cela tombe, comme quoi... Il avait bien fait de tenir aussi longtemps le coup. Ne vous avais-je pas dit que la détermination était la clé de voûte de la concrétisation des rêves ? Non ? Alors je vous le dis maintenant. Ne perdez jamais espoir, la chance est aussi un facteur important dans un combat, et c'était à vous de la provoquer cette chance. Son adversaire était plus fort que lui mais serait diminué par cette pluie, car la pluie transformait la terre en boue. Il le regarda alors toujours avec son sourire, apparut soudain derrière lui, récupéra ses poids avant d'à nouveau disparaître. Toute l'action ne dura que quelques secondes. Au ralenti le jeune homme avait sauté jusqu'au sol, avait utilisé sa vitesse surhumaine pour courir sur le bâtiment afin d'arriver plus vite au sol, avait couru sur le sol jusqu'à derrière Kraft, avait récupéré ses poids qu'il avait repéré dans les restes de ce qui avait été des sables mouvants. Pourquoi une telle attache ? Ils avaient été faits par son père après tout.. Après cela, il était parti à l'opposé de l'endroit où était Kraft, soit vers son bateau. Chacune de ces actions à très haute vitesse lui avaient arraché une douleur hors du commun, particulièrement la prise de ses poids mais il n'avait pas d'autre choix que de forcer son corps une dernière fois avant de pouvoir se reposer. Sinon, si il se ménageait, il mourrait peut-être sous les assauts du colosse qui n'était peut-être pas satisfait par ce résultat. Mais il était passé tel un fantôme de toute manière et... La seule chose qui put attester du fait que le jeune homme venait bel et bien de passer fut la chose suivante...

"Une telle pluie diminuerait trop tes pouvoirs pour que cet affrontement continue., je ne veux pas affronter une personne qui possède un handicap, ce serait une honte. Nous continuerons ce combat une autre fois, et je t'apporterais un vrai challenge. Je te donnerai rendez-vous sur une île déserte, pour éviter de détruire toute la ville comme nous venons de le faire."

Oui, la ville était complètement dévastée, mais ce n'était pas de Karot que cela venait en grande partie, plutôt de Kraft. Les paroles de Karot résonnèrent comme celles d'un fantôme dans la ville tandis que celui-ci disparaissait à l'horizon. Il était à mi-chemin lorsque son corps commença à tituber et qu'il s'écroula sur le sol... Oh non, pas maintenant ! Son corps n'avait pas le droit le lâcher maintenant ! Il se releva difficilement après une bonne minute d'efforts. Un temps précieux qu'il venait de gaspiller et il allait le payer au prix fort. Disons les choses clairement, le jeune homme n'avait pas fuit, il ne trouvait juste plus d'intérêt au combat étant donné que Kraft ne pouvait pas se battre à fond à cause d'intempéries.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Monde cruel... [ PV Ryuu ]   Lun 9 Avr - 16:18

InvitéInvité
avatar


Si l'opacité n'était plus de mise quant au dénouement du combat, c'était pour la simple et bonne raison que désormais et aux yeux de tous, le combat allait toucher à sa fin et allait, comme Kraft l'avait laissait transparaître depuis le début, lui donner raison. Et alors que les clameurs d'un public totalement happé par l'intensité de cet affrontement ne cessaient de résonner à travers la rue qui était désormais le nouveau terrain de bataille des deux guerriers, que le soleil battait toujours de son plein, faisant gagner en chaleur tout ce qui s'exposait à lui et éclairant sans contre-partie tout le champ de bataille, le combat se poursuivait. Et il était maintenant donné à Ryuu Karot d'échapper à une attaque qui en cas de réussite le conduirait à une mort certaine. Si bien, que le jeune pirate ne s'en priva pas, celui-ci tant enclin à vivre et à continuer l'aventure qui était la sienne. Bien que la dernière attaque de Blow Kraft si impressionnante soit-elle et laissant penser aux spectateurs que le jeune pirate n'en sortirait pas vivant, celui-ci ne s'avoua pas vaincu pour autant. Car une fois de plus, Kraft avait user de son pouvoir, cette fois d'une manière complète et intransigeante qui s'adonnait à lui laisser caresser l'espoir qu'elle était sans faille. Désireux de garder une maîtrise totale du combat, il avait matérialiser autour de lui et de son adversaire un dôme de terre qui les emprisonnaient tout deux afin d'ensuite s'exécuter à faire sortir de toutes parts des pics de terre acérés qui n'avait qu'un seul but, transpercer à nouveau le jeune pirate. Mais malgré l'efficacité de cette attaque le jeune pirate allait encore une fois partiellement déjouer celle-ci. En effet, après s'être accroupi laissant penser qu'il attendait simplement son heure, le bretteur s'exclama :

- Mais oui !

A peine ses mots prononcés, il s'employa à utiliser la puissance de ses jambes toujours intacts pour se propulser, d'un bond, vers le toit du dôme. Arrivé au niveau du celui-ci, il fit usage de ses deux sabres afin de détruire celui-ci. Malgré la confiance que Kraft portait en son offensive et l'état de faiblesse dans lequel son adversaire se trouvait, il ne fut pas étonner de voir celui-ci tenter de s'en tirer avec autant de réussite. Il s'était pendant tout le combat, toujours employé à déjouer les attaques du colosse. Pourquoi cela devait s'arrêter brusquement ? C'est donc avec un léger amusement que Kraft observa les actions de son adversaire qui à la suite d'un enchaînements de coups de sabres et au dame d'un effort surhumain, qui lui arracha au passage un cri de souffrance intense, réussi à détruire ce nouvel obstacle. Mais la situation n'en restait pas moins préoccupante pour le jeune pirate qui devait maintenant faire face aux pics qui sortaient du sol. Une fois de plus, à l'aide de ses précieux sabres, il se protégea, se servant de ses armes comme d'un bouclier afin de préserver ses points vitaux intacts, mais loin d'être aussi efficace qu'un bouclier, certains pics réussirent à nouveau à l'atteindre. Il était désormais porteur de deux nouvelles blessures à la paroi abdominale, qui laissaient, à la grande satisfaction de Kraft, s'évacuer une quantité de sang très importante.
Mais enclin à ne pas rester à la merci du colosse, le pirate, au prix d'un nouvel effort aussi surhumain que douloureux, réussi à s'extirper d'une zone qu'il jugeait trop dangereuse, et pour cause, puis finis par atterrir sur un bâtiment avoisinant. Mais alors qu'il continuait à perdre du sang, à résister contre la douleur qui l’envahissait d'avantage chaque secondes, le pirate se positionna d'une façon qui laissait à penser qu'il allait attaquer à nouveau. Inutile de vous dire qu'à cette vue, Blow Kraft commença sérieusement à douter de la santé mental de ce dernier, n'accordant aucuns crédits à la sur-motivation qu'était censé lui donner la détermination de réussir, encore et toujours, qui portait ce jeune guerrier. Mais alors que Kraft, qui avait désormais les yeux rivés sur un adversaire qui semblait réellement déterminé à l'attaquer à nouveau, le soleil s'éclipsa. Et non content de simplement se volatiliser, il laissa place à une multitude de nuages noirs, qui furent immédiatement accompagné d'une pluie battante et de quelques éclairs. Une violente averse venait d'éclater. A la vue de cette pluie, l'adversaire de Kraft se résigna à attaquer, mais aussitôt utilisant les dernières forces qu'il lui restait, s'employa à se précipiter à une vitesse folle derrière Kraft, à récupérer des poids auxquels il semblait particulièrement tenir, puis à repartir dans la direction opposé en lançant à Kraft :


- Une telle pluie diminuerait trop tes pouvoirs pour que cet affrontement continue., je ne veux pas affronter une personne qui possède un handicap, ce serait une honte. Nous continuerons ce combat une autre fois, et je t'apporterais un vrai challenge. Je te donnerai rendez-vous sur une île déserte, pour éviter de détruire toute la ville comme nous venons de le faire.


Comment s'imaginer à un seul à l'instant, à la vue du caractère de Kraft, que celui-ci allait laisser tranquillement quitter son adversaire. J'en veux pour preuve le rire tonitruant qui éclata à nouveau au beau milieu de la rue. Non, le chasseur ne comptait en aucuns cas laisser filer sa proie et encore moins après l'usage d'un prétexte qui lui paraissait aussi lâche que grotesque. Car si effectivement, la pluie qui s'était soudainement abattue pourrait désavantagé Kraft, elle était bien trop récente pour véritablement affecté, selon lui, les pouvoirs du colosse. Et par ailleurs, il savait qu'il possédait malgré la présence de l'eau, la capacité nécessaire à se vouloir toujours aussi menaçant.
Face à un adversaire qui s'éloignait maintenant significativement de lui, Kraft se précipita vers lui dans l'optique d'user à nouveau de ses pouvoirs pour lui montrer que la pluie ne serait en aucuns cas sont issue de secours. Mais alors qu'il s'apprêta à attaquer, le pirate qui avait déjà mis une distance considérable en eux deux, s'écroula subitement. De toute évidence, ses forces l'avaient abandonnées et ses blessures l'avait bien trop impacté pour qu'il puisse continuer. Alors profitant de ce coup du sort, Blow Kraft qui avait en se précipitant à la poursuite du pirate réduit la distance qui les séparait, s'entendit à finir la trajet à pied, afin de montrer sa domination. Arrivé alors devant le pirate qui peinait à se relevé il l'attrapa par le coup et le souleva afin de le regarder dans les yeux, ce dernier se trouvait d'ailleurs maintenant à plus d'un mètre du sol au vue de leurs différence de taille, et lui lança :


- Finalement, la pluie aura pas vraiment été un problème, non ? En tout cas, crois-moi, ça aurait véritablement un plaisir de te montrer le contraire si tu avais tenue plus longtemps. Mais bon... c'est pas le cas... Laisse moi te dire en tout cas que tu t'es plus qu'admirablement défendu vu la différence de niveau et que pour cette simple raison, je te laisserais la vie sauve, pour te laisser entretenir l'espoir qu'un jour tu pourrais me vaincre. Cela dit... J'vais devoir te remettre aux mains de la marine pour toucher ma récompense, faut bien que j'paye mes bières !


Et Kraft ne croyait pas si bien dire, car si la pluie n'avait pas fait fuir toutes les personnes qui avait assister au combat, celle-ci fut soudainement anormalement dispersé. Elle laissa place alors un un homme, vêtu des couleurs de la marine qui se dirigeait vers Kraft et le pirate. Celui-ci s'efforçant de maintenant l'allure la plus noble et autoritaire possible s'avança jusqu'à Kraft et lui dit :

- Bonjour, je suis l'officier Hailton Jauns, j'ai pris connaissance du combat qui se déroulait ici même grâce à l'un de mes hommes. Quand celui-ci après avoir pris connaissances de vos différent statuts, m'informa que le duel tournait en votre faveur, j'ai décidé de me déplacer personnellement afin de vous remettre la récompense promise pour la capture de ce dangereux individu et de le récupérer. Voici vos cinq millions de berrys, veuillez me remettre le pirate.


Inutile de vous faire part de la joie qui envahit Kraft à la vue des deux sac que l'officier lui jeta aux pieds, en plus de s'être fortement divertit, il n'avait finalement pas perdu son temps pour rien. Alors à la vue de cet homme qui malgré l'autorité qu'il tentait d'imposer laissait transparaître quelques signes de frayeurs quant à la réaction du colosse, il se saisit des deux sacs et jeta le pirate à terre, à la manière dont celui-ci avait jeter les sacs de berrys. Il plongea son regard terrifiant dans les yeux du marine puis le posa ensuite sur le pirate qui était désormais à nouveau à terre puis laissa échapper quelques mots :

- Qu'il en soit ainsi... Tâches de vivre Ryuu Karot... Je ne t'ai pas épargné pour rien...

Alors, après s'être détourné de l'officier et de son récent prisonnier, il se dirigea vers le port d'une démarche nonchalante, désireux de rencontrer de nouveaux adversaires de la trempe du jeune pirate qui pourraient lui apporter de nouveaux défis...

[ HRP : Sortie du post de Blow Kraft, un peu de contrôle comme prévue, mais dans le plus raisonnable possible. GL pour fuir l'officier. :p Et désolé pour le post un peu court et de qualité moyenne mais y'a des jours sans x) ]
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Monde cruel... [ PV Ryuu ]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Monde cruel... [ PV Ryuu ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» La famille est un refuge dans ce monde cruel.
» Une nuit irréelle dans un monde trop cruel. '' Lyleïa&Swann "
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Whiskey Peak-