AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une tige se retrouvant au beau milieu d'un tourbillon [Pv Marco]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message
MessageSujet: Une tige se retrouvant au beau milieu d'un tourbillon [Pv Marco]   Mer 4 Avr - 19:46

Hamelin RiitoCivil
avatar

Messages : 358

Navigation
Doriki:
0/0  (0/0)
Fruit du Démon: -

Grand Line... La route de tout les périls. Cela faisait un mois que notre pirate à l'oeil blessé parcourait ces mers avec un log pose au poignet. Son moyen de transport variait à toutes les tempêtes, à toutes les îles. Il n'était pas très bon navigateur mais il savait bien se débrouiller. Il avait déjà trouvés quelques trésors par ci par là mais tous finirent à chaque fois au fond de la mer à cause d'une tempête. Il ne comptait plus le nombre de navire qui n'avait pas survécu à son périple. Il n'avait en réalité jamais pris un bateau en état, tous possédait quelque chose qui menaçait de se casser à la moindre vague un peu trop grosse. Il était à chaque fois ébahis par les forces de la nature qui occupait ces mers, et à la fois excité. Il se sentait plus vivant lorsque la mer faisait ses caprices et menaçait de le tuer. Il pouvait voir à Grand Line des caprices impressionnants que l'on voit rarement dans les 4 mers. De même pour les animaux et les poissons, tous finissant comme repas mais restant digne de la réputation de Grand Line. En tout cas le voilà maintenant, sur un tout petit navire suffisamment grand pour une personne. Ce n'est pas qu'il a fait tout un trajet avec, à la base il possédait un galion... qu'il l'avait volé oui mais ce n'est qu'un détail. Suivant l'aiguille pour rejoindre la prochaine, une tempête survint sans crier gare et réduisit en morceau le galion déjà en mauvais état. Kojiro avait juste eu le temps de monter dans un petit bateau de sauvetage qu'il renforça grâce à sa limaille de fer. Le voilà maintenant sur des mers paisibles d'un bleu ciel sans égal, allongé en train de fumer sa pipe. La fumée se dirigeait vers les cieux de manière droite lorsque tout d'un coup elle se mit à pencher. Le vent commença à se lever, et quelques plus tard des coups de canons se firent entendre. Un combat en pleine ? Kojiro se redressa pour voir cela, des navires de la marine encerclant un autre navire dont il ne put voir que l'ombre. Derrière cette bataille se trouvait une île avec une montagne au beau milieu clairement visible au loin. Ainsi ce n'était pas une bataille en pleine mer mais comme s'il se disputait... Bah peu importe sur quoi il se disputait car Kojiro a failli se prendre un boulet dans la gueule.

Participer à la bataille ? Évidemment ! Car l'emmerde quand un boulet de canon tombe à côté et que votre bateau est assez petit, c'est l'eau qui vient sur la gueule et vous éteint la pipe. C'était l'heure de se venger, le problème était l'origine du boulet de canon. Ils sont plusieurs sur un navire au centre, alors comme c'était un tir perdu, on va taper là où yen a le plus : la marine. Non, c'est seulement par pur coïncidence. Vraiment. Kojiro n'a pas ciblé volontairement la marine. C'est faux... Son grand sourire ne prouve rien lorsqu'il sauta sur un navire de la marine. La distance donna tout de même un soucis pour charger un si grand navire avec ce qui semblait être une planche de bois à côté. C'est pour cela qu'il renforça un peu le petit bateau avec sa limaille et à l'arrière, c'est à dire en se levant et en se retournant, donna un coup de sabre assez puissant pour faire voler le petit bateau. Ce dernier restant entier malgré la puissance grâce à la limaille de fer qui se retira en vol comme une poussière noire afin d'éviter d'alourdir et de faire tomber le petit bateau. Ce petit bateau qui ne ressembla plus un rien avec la fusille que fit les marines en voyant Kojiro leur arrivé au dessus d'eux. D'ailleurs Kojiro non plus ne ressemblait plus à grand chose à part peut-être à du gruyère noir. Il reprit forme avant d'arriver au sol et commença en détruisant le bateau, le scindant en deux par une longue lame noire. Alors que le bateau était en train de sombrer en s'inclinant vers le centre où il fut coupé, un marine sauta sur Kojiro pour le trancher en deux et finit à l'eau, Kojiro le regardant tomber en ayant commis un acte futile, le corps scindé en deux avant de se recomposer lentement. Des marines... Kojiro devina facilement que ça ne devait être que de simples, il y aurait au mieux peut-être un lieutenant voir deux, mais bon. Il dégaina à nouveau son sabre pour couper le mat en deux avant que le navire sombre, courant ainsi sur le mat pour aller sur le bateau suivant et refaire la même chose. Il y avait un total de trois navires, il pensait pouvoir les enchainer rapidement mais alors que c'était facile de couler le première navire, un colonel se trouvait sur le second. Voir même un autre colonel sur le troisième. Il voyait depuis sa place qu'il s'agissait du drapeau des pirates de Barbe Blanche. Il devait être ici peut-être pour rappeler à tous que l'équipage est toujours vivant, mais comment se faisait-il qu'ils avaient tant de difficulté ? Aucune idée, en tout cas des combats éclataient de partout avec des fracas d'armes et de boulets de canons. Quant à Kojiro, il était occupé à croisé le sabre avec le colonel mais au premier éclat, le colonel fixa avec surprise le sabre d'un sombre étincelant :


- Encore un enfoiré de pirate qui possède un bon katana... Un sabre maudit, ça va bien à un pirate quand même ! Mais je vais devoir te le confisquer, alors rends-toi !

Kojiro comprit pas vraiment sur le moment. Il vit simplement que le marine désirait ce sabre mais Kojiro était loin de laisser ce trésor de son père s'en aller facilement. Kojiro s'en foutait ce que disait le soldat de la marine clairement et répondit sur un ton provocateur :

- Ramène toi au lieu de débiter des conneries, si tu restes pas concentrés tu vas perdre la vie gamin.

Un grand sourire, presque sadique, sur le visage. Le colonel devait avoir au moins 4ans de plus que Kojiro mais bon, c'est pas comme s'il en avait quelque chose à fou... faire. C'est un combat d'épéiste qui commença, le colonel sortant évidemment du lot personne n'osait s'interposer entre les deux combattants qui montrait une force bien supérieur aux simples soldats de la marine qui était autour. Le nombre de colonel était assez conséquent dans la marine et seulement quelques uns d'entre eux était vraiment d'un bon niveau, les autres semblaient avoir eu le grade dans une pochette surprise comme le colonel nezumi. Le colonel qu'affrontait Kojiro restait moyen, Kojiro menant le combat, mais ses capacités étaient suffisamment bonne pour empêcher le pirate de mettre un terme au combat immédiatement. Après quelques échanges de forces, le sabre de Kojiro finit par être littéralement scindé en deux. La moitié de la lame tomba au sol sous le regard anéanti de Kojiro. Son précieux sabre fut coupé. Le colonel sourit et pointa sa lame sur lui :

- Mon katana fait partie des 12 sabres d'exceptions, alors abandonne sagement !

Kojiro ramassa le bout de la lame planté au sol et la fit glisser au fond du fourreau. Puis il rengaina le reste du katana, le rangeant à sa ceinture. Le colonel croyait qu'il était en train de se rendre. Faux. Kojiro déroba un sabre banal qui trainait au sol, sûrement un soldat qui avait lâché son arme après avoir subi un coup. Il ramassa donc ce sabre et donna un dernier coup en sautant pour arriver au dessus le colonel. De sa main libre il alla tenir l'autre avant bras, décuplant ainsi la force du coup en diagonal avec le sabre qui envoie une vague d'air tranchant sur le colonel à bout portant. Le sabre du colonel ne céda pas mais la faiblesse de ce dernier fit lâcher le sabre et eut le bras coupé au niveau de l'épaule. La vague d'air continua son chemin mais comme le colonel avait déjà pris pas mal des dégâts du coup, la vague d'air n'atteignit pas le fond du bateau qui flottait donc toujours. Alors que le colonel tomba dans le navire, il n'allait pas survivre avec une telle perte de sang. Fixant le corps du colonel tombant, Kojiro prononça humblement :

- Ittoryu : Tsubame no Michi (Voie de l'Hirondelle).

Les soldats de la marine encerclaient Kojiro qui les regarda lentement. Ils ne bougeaient pas, restant stoïque face à la défaite de leur colonel. Kojiro voulu terminer rapidement cela, surtout après avoir entendit une explosion sur l'autre navire de la marine. Apparemment il semblerait qu'un oiseau de feu l'ait eut un coup. Kojiro ne pouvait donc pas faire trainer les choses, il fut alors comme aspirer au centre de son corps, se transformant en grosse boule noire. Et soudainement, des pics noirs s'étendit sur un rayon de quelques mètres depuis le centre de la boule, transperçant les marines et le navire qui finit en plusieurs morceaux. Avant que le navire ne sombre totalement dans l'eau, Kojiro ramassa le sabre et le fourreau qui allait avec que le colonel avait fait tombé. Il savait que ce sabre était de haute qualité lorsqu'il échangea des passes-d'armes. Il allait aussi devoir trouver un endroit pour que repose son sabre cassé. Il choppa le fourreau qui était encore sur le cadavre du colonel, de justesse avant que le corps finisse à l'eau. Et pour éviter lui-même de finir à l'eau, pour un logia c'est pas ce qu'il y a de mieux, il reprit forme humaine et se fit un petit pont de limaille de fer pour rejoindre le navire pirate. Il sortit sa pipe et l'alluma, fumant tranquillement en regardant l'équipage et surtout, l'homme qu'il avait vu en forme d'oiseau de feu.


Dernière édition par Sasaki Kojiro le Dim 22 Juil - 23:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une tige se retrouvant au beau milieu d'un tourbillon [Pv Marco]   Jeu 5 Avr - 14:04

InvitéInvité
avatar



Alors là, on se demande ou-est-ce que Marco a bien pu tomber ?! Le tristement célèbre pirate du Moby Dick, faisait une sieste, car cela faisait environ une semaine qu'il navigue à travers les flots et il n'y avait pas un chat... Enfin pas un bateau dans le coin, même pas un navire marchand à attaquer, en bref cela faisait une semaine qu'il se fait chier...

Jusqu'à que le navigateur détecte une ile avec sa Log pose. Une grande montagne entourée d'une forêt remplie de champignons géants, un lieu bizarre qui mérite une petite escale, pour un pied-à-terre et ce ressourcer. À l'aide d'une petite embarcation à moteur, Marco et quelques camarades descendent du navire pour aller rejoindre l'ile. Sur les lieux, il y a avait des champignons de toutes formes et de toutes couleurs qui forment un barrage naturel tout au tour de l'ile, mais pas assez résistante pour se faire un passage à l'aide d'une machette. En coupant plusieurs dizaines de champignons, les pirates tombèrent sur une merveille de la nature... Une oasis au pied de la montagne, il y a des cascades, des pierres scintillantes, de la végétation luxuriante, en bref un lieu parfait pour passer du bon temps... Marco décida qu'ils feront une pause de trois jours sur cette ile si amicale. Le soir venu, une grande fête a eu lieu sur les plages, un feu jaillissant au centre de leur campement, des dizaines de tonneaux de rhum et un poisson géant qui cuit comme un BBQ accompagné de différents fruits de mer.

Les pirates festoyaient, car ils en avaient bien besoin. Grand line est un endroit dangereux qui ne demande pas de répit pour les marins et autant qu'homme libre, il est normal de faire la fête dès que l'occasion se présente... Puis peu à peu, l'alcool, la fumette et la fatigue s'emparent de l'équipage qui s'endort peu à peu sur les côtes de l'ile. Le matin, un bruit de boulet du canon se fait entendre, ce qui fait sursauter Marco de son réveil qui dormait sur le sable... Surpris et inquiet le pirate se lève pour scruter l'horizon, il y a trois galions appartenant à la Marine, le Moby Dick est attaqué et aucun pirate ne les a vus venir... Néanmoins, Marco n'a vraiment pas de quoi s'inquiéter, les membres de sa division sont loin d'être des enfants de cœur et ils ont connus bien pire... S'il cherche la bagarre, les Marines ont sonné à la bonne porte. Le premier commandant se précipite pour réveiller tous ses camarades qui dorment encore...

Réveillez-vous, il y a la Marine qui nous rend visite.


Tous les frères prirent leurs épées et leurs flingues et prirent les embarcations à moteur pour aller s'attaquer au trouble-fête... L'abordage est une question de quelques minutes, les pirates utilisent leur grappin pour monter sur le galion Marin, une vraie boucherie entre les deux camps, pendant ce temps, Marco le phénix se transforme en phénix pour aller rejoindre un autre navire de la Marine, comme un boulet de feu flamboyant, Marco fonce comme une fusée pour aller s'engouffrer à travers le plancher du galion pour le détruire de l'intérieur, ni les épées, ni les balles ne peuvent l'arrêter, même en reprenant sa forme humaine, mais ses flammes bleues le rendent quasiment indestructible...

Malgré sa réputation grâce aux fruits du zoan mythique, les marins ne reculeront pas face à ce criminel, ainsi plusieurs Marines courageux fonce sur Marco pour lui faire sa fête, mais le pirate infiltrer, arrête le cross d'une arme d'un marin pour le tabasser à coup de poing, puis vole son sabre avant de le pousser à terre, puis un autre fonce sur son dos pour le trancher en deux, mais son sabre passe à travers son corps... le pirate fainéant rit et dit...

Pas de chance mec !

Marco utilise son attaque du pied flamboyant, le HOO HOO KICK ! Pour envoyer valser son adversaire à travers les cloisons du navire. Ensuite avec l'aide de son sabre, il utilise son fluide (Haki) de l'armement pour trancher les fondations, puis il accède à la chambre forte ou son stocker les armes. Le pirate prend ce qu'il y a d'utile, un fusil, des balles, un poignard, puis il fout le feu aux tonneaux remplis de poudre à canon, en quelques minutes Marco profitent pour shooter un maximum de Marine avec ses armes. Puis quelques minutes plus tard, une grande explosion jaillit du galion, faisant propulser Marco le phœnix comme une boule feu vers le ciel... Ensuite il se dirige sur le dernier navire qui hélas vient de couler. D’ailleurs il est toujours sous forme d'oiseau et il voit un étrange type capable de se changer en une sorte d'oursin avec un bandage sur l’œil et une pipe à fumé. Il ne portait pas l'uniforme réglementaire de la Marine, ce qui lui a valut d’être épargné par le pirate. L'oiseau de feu le survole quelques secondes et se dirige vers l'ile....

Pendant ce temps les quelques Marines survivant prirent leurs jambes à leur cou sur plusieurs radeaux... Marco savait que la Marine allait revenir. Il est donc temps de mettre les voiles, mais en attendant il veut découvrir plus en profondeur le secret de cette ile et savoir qui est ce voyageur de type logia...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une tige se retrouvant au beau milieu d'un tourbillon [Pv Marco]   Sam 7 Avr - 15:23

Hamelin RiitoCivil
avatar

Messages : 358

Navigation
Doriki:
0/0  (0/0)
Fruit du Démon: -

Kojiro arriva d'un pied léger sur le pont du navire en forme de baleine. D'ailleurs, sur le coup il se dit qu'il aurait pu reconnaître de loin une telle forme. Des bateaux pirates qui ressemblent à ça il n'y en a pas quinze et ils n'appartiennent uniquement à l'équipage de feue Barbe Blanche. Mais bon, avec tout ces navires de la marine autour il n'était pas simple de le discerner. Navires qui ne sont plus là d'ailleurs. On pouvait entendre quelques cris de marines au loin, en train de prendre la fuite la queue entre les jambes. Kojiro ne pouvait s'empêcher de sourire à la vue de cette justice qui prend les jambes à son cou pour éviter d'avoir plus de bobos. En même temps, l'équipage de Barbe Blanche n'a pas pour réputation d'être des pirates tout doux et Kojiro non plus d'ailleurs... Kojiro n'aimait pas être enchaîné, pour lui la liberté se trouvait dans la solitude : aucune entrave, tu peux aller où tu veux quand tu veux sans avoir personne dans les pattes pour te gêner. Ainsi, pour la première il s'était allié en quelques sortes à l'équipage de Barbe Blanche même si c'est un bien grand mot. Contre la marine, les pirates coopéreront toujours ensemble avant de se taper dessus. Mais s'il y avait bien un équipage que Kojiro respectait, c'était bien celui-ci. Combien d'histoires il eut entendu sur eux avant de s'endormir, combien d'éloges son grand-père fit sur l'homme à la fois respecté et craint, le plus fort et le plus proche des rêves de tout les pirates : Barbe Blanche. En effet, l'icône de Barbe Blanche fut imprégné dans l'esprit de Kojiro. Il aurait tant aimé se confronter à cet homme qui battu si facilement son grand-père sur les mers. Oui, comme de plusieurs vieux pirates qui combattirent autrefois le roi des pirates ou bien l'ennemi juré de ce dernier, le grand-père de Kojiro faisait parti du lot. Bon évidemment, ce n'est pas un adversaire dont on se souviendrait car Barbe Blanche battait ce genre d'adversaire une fois par semaine au moins alors de là à se souvenir de tous... Mais malgré le fait que son équipage fut dissout et qu'il arrêta la piraterie, le grand-père de Kojiro continuait de faire des compliments sur cet homme et le désignait à Kojiro comme un exemple que tout les pirates devraient suivre. Lorsque Kojiro apprit la nouvelle de la mort de Barbe Blanche dans le journal, un oeil ne put s'empêcher de verser une larme de tristesse. Kojiro ne comprit pas immédiatement le sentiment qui le prit à ce moment là mais par la suite il se dit que cette larme était à la fois pour ce grand pirate et pour son grand-père, après tout ces deux là appartenaient à la même génération de pirates. Et le voilà maintenant sur un navire de l'équipage de cet homme. Un sentiment de regret le prit au fond de lui. Il aurait tant aimé lui aussi essayé de prendre la tête de ce grand homme. Un léger rire s'échappa de ses lèvres en fixant le drapeau avec l'emblème de l'équipage dessus. Il se dit qu'il aurait essayé de prendre sa tête, mais qu'il aurait sûrement préféré échouer. Après tout, si un homme comme lui arrivait à prendre sa tête, il n'aurait jamais combattu le grand pirate qui balaya l'équipage de son grand-père à lui seul et sans difficulté.

Mais revenons dans le présent. Kojiro ne savait plus très bien quoi faire maintenant... Après tout, son petit bateau fut détruit à l'abordage. Les navires de la marine aussi, ça lui apprendra à pas réfléchir avant d'agir. Et la seule fois où il était sur le navire d'un autre équipage pirate, et bien c'était pour le voler. Ce qui n'allait surtout pas être possible, il était tout de même réaliste. Ces gars étaient capable de protéger leur bateau face à trois navires de la marine et sans être au complet. Kojiro ne serait pas intervenu ça aurait été là même chose. Dans tout les cas il n'avait aucune idée de ce qu'il allait faire maintenant mais il ne pensait pas se casser la tête plus longtemps. Il s'assit sur un tonneau au beau milieu de l'équipage, fumant sa pipe tranquillement :


- Je suis Sasaki Kojiro, enchanté. On dirait que vous avez des amis qui vous rend souvent visite non ? En tout cas j'ai perdu mon petit navire dans la précipitation, ça dérange si je squatte un peu ?

Il était assez intrigué par cet équipage, après tout il aurait tant voulu rencontrer le grand barbu en personne mais n'a pas pu. Il aimerait donc en apprendre un peu plus sur les grandes figures de cet équipage, et surtout sur ce Portgas D. Ace qui serait le fils de Gol D. Roger et qui aurait repris l'équipage. Kojiro avait un très grand respect pour le barbu, transmis par son grand-père, mais ne connaissait pas grand chose sur Ace et aurait aimé en savoir plus. Et puis de toute manière, il fallait bien qu'il puisse naviguer toujours et il aurait peut-être accès à des paysages encore plus surprenant en leur compagnie. C'était comme faire une expérience, alors il espérait rester un peu sur le navire pour en apprendre plus et découvrir plus de choses.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une tige se retrouvant au beau milieu d'un tourbillon [Pv Marco]   Lun 16 Avr - 14:27

InvitéInvité
avatar



La bataille contre les galions de la marine fut rapide, une victoire facile arrachée au représentant de l'ordre par les pirates du Moby Dick. C'est alors que Marco retourne sur l'île pour y mettre pieds à terre et reprendre son apparence humaine. Pendant ce temps au large des côtes, les autres hommes retournèrent sur l'île à l'aide de leur barque acoustique, puis l'étranger borgne du type logia entame la conversation avec yogi, un pirate vétéran qui mesure environ deux mètres dix, avec une barbe et quatre flingues sur la ceinture. Le pirate a pour habitude de mâcher du tabac à longueur de journée, puis doucement le pirate se tourne en direction du Kojiro et le regarde parler tout en mâchouillant. Une fois que le cyclope a fini sur ce qu'il avait à dire, Yogi lève d'un cil et lui répond d'une voix grave.

« Non » yogi lui jette une rame à la place. « Ta qu'un ramé, jusqu'à l'île là-bas. On n'accepte pas d'étranger sur le Moby Dick. Au pire tu n'auras qu'à demander au 1er commandant, Marco. Je ne vais pas prendre de responsabilité si jamais tu fous le bordel à bord. Je t'ai vu couler le bateau de la marine et c'était impressionnant. Bon moins que notre frère Marco, mais impressionnant quand même et qui nous dit que tu ne feras pas la même chose sur le Moby ? » Yogi est quelqu'un de prévoyant puis avec tous les autres pirates, ils accostent à nouveau l'île bizarre pour accéder au campement.

L'homme attend Sasaki sur la terre ferme et lui fait signe de l'accompagner. Il l'emmena à travers la jungle de champignon puis il entama à nouveau la conversation avec le borgne. « Le premier commandant sera curieux de te rencontrer et si tu veux avoirs une chance de faire de l'auto-stop avec nous, tu devras le convaincre, mais après cette bagarre contre la marine, je te ne garantit pas de son humeur. » Yogi arrive enfin sur les lieux du campement, une magnifique oasis avec une cascade sortant de la montagne où tout au tour il y avait des dizaines de tentes avec un feu de boit au milieu des tentes. Marco est assis sur le tronc d'arbre près du feu en train de descendre une bouteille de rhum avec d'autres camarades, puis il remarque l'arrivée de yogi accompagné de l'homme qu'il avait aperçu plutôt sur-le-champ de bataille. Le molosse se rapproche du commandant et lui chuchote la situation à l'oreille. Marco très intensif hoche la tête de haut en bas tout en regardant le samurai borgne. La situation est claire, Marco lui fait un signe de la main pour l'indiquer de s'approcher...

Une fois l'interlocuteur assez proche, le tristement célèbre pirate du phénix a toujours son air endormi, mais lui parle avec son fort accent du sud « oy j'ai vu ce qu'à tu as fait contre les marines, tu les transpercais avec des piques en utilisant ton corps en quelque sorte, j'en déduis que tu as mangé un fruit du démon et que tu dois être très fort. Mon frère Yogi ma mit en courant que tu recherches un nouveau moyen de transport... » Soudain, Marco boie un coup sec sur sa bouteille puis il se lève pour marcher jusqu'à être dos-à-dos avec Sasaki. « J'ai un service à te demander, as-tu déjà entendu parler de la Golden pose. Un instrument légendaire capable de conduire toute destination sur la mer de tous les périls... Alors, Sasaki Kojiro qu'en dis-tu ? Vas-tu m'aider à mettre la main dessus et en échange, tu seras bienvenue à bord. En attendant viens t'asseoir avec nous.» Marco lui donne le reste de sa bouteille de rhum et retourne s'asseoir près du feu; ensuite, il sort du papier et de l'herbe de sa poche pour commencer à rouler...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une tige se retrouvant au beau milieu d'un tourbillon [Pv Marco]   Mar 17 Avr - 19:15

Hamelin RiitoCivil
avatar

Messages : 358

Navigation
Doriki:
0/0  (0/0)
Fruit du Démon: -

Shin reçu un accueil... assez imposant. L'homme de grande taille qui s'adressait à lui semblait montrer sa supériorité face à notre jeune pirate qui fumait tranquillement sa pipe. C'était pas la mer à boire non plus ce qu'il demandait, il voulait juste éviter de se retrouver dans une petite barque sur Grand Line. Shin ne disait rien, il laissait simplement le pirate faire son speech. Il semblait avoir un rang ou une ancienneté assez importante sur le navire qui lui permettait de prendre les devants. Kojiro restait donc passif avec sa main gauche sur le pommeau de son katan et la main droite tenant sa pipe pour la retirer lorsqu'il expirait la fumée. Kojiro ne pouvait pas réellement lui dire qu'on a tord, après tout on est jamais trop prudent. Mais tout de même Kojiro se disait que cela devenait un peu paranoïaque. Kojiro a lancé un assaut sur les deux navires de la marine, les détruisant en deux morceaux grâce à son fruit du démon et son sabre. Pendant l'assaut il perdit le dernier moyen de transport qui lui restait qui n'était pas non plus très fiable pour voyager sur Grand Line. On peut aussi rajouter à cela que c'est les pirates de Barbe Blanche tout de même. Des pirates qui ont vogué sur les mers du nouveau monde ! Kojiro était déçu que l'oiseau ailé, qu'il put reconnaître comme étant le 1er commandant Marco, soit parti. Il aurait bien aimé le rencontrer plutôt que parler à ce... rustre. Il était plutôt rustre tout de même. Du moins, c'est l'impression que ressenti Kojiro. Il était tout de même au fond de lui content puisque ce pirate qui semblait être un bon pirate de Barbe Blanche lui avait fait un compliment sur sa force... Mais il n'aimait pas trop le fait d'être considéré un ennemi, s'il voulait détruire le navire il l'aurait fait dans le feu de l'action. Alors lorsque le pirate qui ne prit même pas la peine de se présenter lui posa la question, Kojiro répondit immédiatement avec sa voix grave, marquant une évidence un peu comme s'il prenait le pirate comme un léger idiot parce qu'il ne voyait pas ce qui était évident :

- Vous êtes les pirates de Barbe Blanche non ? Si vous n'êtes pas capable d'empêcher un gars comme moi de détruire votre navire, ce serait vraiment décevant...

Il dit cela qui après tout n'était que la vérité. Ils étaient tout de même fort, leur réputation ne devait quand même pas être du qu'aux commandants et à Barbe Blanche, après tout ce sont aussi des pirates qui ont du faire face à de nombreux équipages tous plus fort les uns que les autres, des mers et des îles dangereuses. Alors s'il n'avait pas à défendre leur navire d'un simple utilisateur de fruit du démon, c'est que leur réputation ne vaut pas grand chose sans les commandants. Il le suivit par la suite sur l'île en montant sur leur petit bateau. Il aurait pu utiliser son logia pour faire des plateformes de métal pour aller sur l'île mais bon... Autant garder ça comme surprise pour plus tard. Il suivait le pirate, affichant un visage neutre. Il ne tirait pas la gueule et ne souriait pas bêtement non plus, il regardait simplement les alentours avec curiosité en fumant sa pipe. Kojiro aimait voir des choses nouvelles. Il s'arrêta même deux secondes en chemin pour prendre une pomme. Le combat ça creuse ! Il mangeait ainsi tranquillement sa pomme, ayant éteint sa pipe du coup. Essayer de manger une pomme tout en fumant une pipe, c'est pas le pratique ! Des fois faut savoir faire des choix... Il fumera à nouveau dans dix minutes de toute manière. Kojiro avait l'impression que le pirate se foutait de sa gueule. Si le premier commandant de la flotte de barbe blanche était de mauvaise humeur parce qu'il avait détruit en un instant des gêneurs, ce serait tout de même surprenant. Kojiro pariait lui qu'il était plutôt en train de boire et de faire la fête. Ils arrivèrent enfin au campement, Kojiro était un peu surpris. C'était vraiment un bel endroit, très agréable, idéal pour passer du bon temps. Il restait d'abord debout un peu en retrait en voyant le pirate discuter avec Marco. Il ne savait pas à quoi s'attendre, après tout il ne connaissait pas du tout cet équipage alors au cas où il pourrait prendre la poudre d'escampette. Le commandant lui fit signe d'approcher, ce qu'il vit. Il vint en face de lui un peu sur le côté en restant debout. Il ne disait mot, il se contentait de garder sa main sur le pommeau de son katana. En même temps il avait pas grand chose à dire puisqu'il attendait simplement une réponse. Mais il en profitait qu'il buvait sa bouteille d'un coup sec avant de se lever pour tout de même caler une phrase sur sa situation :

- C'est plus ou moins ça. En abordant leur navire j'ai détruit mon petit bateau. Et puis j'aimerai en connaître un peu plus sur ce fameux équipage de Barbe Blanche.

Il sortit ensuite sa pipe, elle était éteinte du coup il devait donc se rapprocher du feu pour la rallumer. Il attendit d'abord avant de le faire, le commandant lui parlant dos à dos. Un marché donc, il leur rendait un service et eux lui rendait un service, donnant donnant en somme. En même temps ça allait le permettre de le tester, de voir ses réactions, pouvoir juger s'il est un minimum fiable ou non. Kojiro n'hésita et donna immédiatement son accord, après tout c'est pas comme s'il avait un emploi du temps chargé. En vivant au jour le jour, on cherche toujours à savoir comment remplir sa journée si ce n'est pas en buvant et en fumant. Il finit très rapidement la bouteille de rhum que lui avait donné le commandant, ça tombait bien puisqu'il était à sec. Il rejoignit les autres autour du feu en y rallumant sa pupe. Il commençait à fumer tranquillement en faisant connaissances avec les personnes autour du feu. Kojiro était amical et gentil, empruntant une bouteille parmi toutes celle qu'il y avait. Ils passaient un bon moment, Kojiro s'amusant avec eux. Au bout d'un moment ils quittèrent le camp pour aller se mettre à la poursuite du Golden Pose, fallait bien y aller un jour ! Il mettait bien son katana à sa ceinture et suivait Marco dans les profondeurs de la forêt. Il restait près de lui car l'avantage d'être avec Kojiro dans une forêt épaisse comme celle-ci, c'est qu'au fur et à mesure qu'il avançait il pouvait découper ce qui était devant son passage grâce à son fruit du démon.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une tige se retrouvant au beau milieu d'un tourbillon [Pv Marco]   Mer 18 Avr - 13:08

InvitéInvité
avatar


Ce soir-là, Marco fessait la fête avec le nouvel arrivant, tout le monde riait, tout le monde se saouler, éclairer par un feu de camp et le rayon clair de la lune dans une oasis paradisiaque et même Yogi qui avait l'habitude de ne jamais être content se plaisait ici, tandis que le nouveau n'avait pas l'air de se plaindre non plus, il parlait avec les autres membres de l'équipage comme s'ils les connaissaient depuis toujours. Tandis Marco fumé son joint avec le reste de la bonne compagnie... Après des heures festives et de détentes, vers le crépuscule, les membres de l'expédition préparée leur matériel pour aller s'enfoncer dans la forêt de champignon, Marco sélectionne le samurai pour être en tête de fil indien, après tout son couteau géant doit bien lui servir à quelque chose .

En étant juste derrière lui, Marco marché sur les pas de l'homme avec un bandeau sur l'oeil, il le regardait dégager le chemin à coup de katana, le premier commandant n'y connaît rien en technique du sabre, mais la manière dont il coupait la végétation prouvée une certaine classe dans son style du maniement. C'est alors que le pirate du phénix l'arrête brusquement en l'attrapant par l'épaule. « Hey l'ami attention où tu mets les pieds ! » Marco lui montre le sol par les yeux, car, il y avait des sables mouvants et se serait dommage de tomber là-dedans par inadvertance. Le colosse Yogi arrête la marche en fessant une halte par la main, Marco attrape Sasaki en glissant son bras sur son épaule comme s'ils sont de très bon ami. Puis le 1er Commandant le regarde avec son air avachi. « Pfffff la barbe, il va falloir contourner... » On peut dire que cela faisait chier Marco, car il lui suffisait de voler à travers les champs de sable pour pouvoir passer de l'autre côté au risque d'abandonner tous ses frères...

Bien entendu ce n'est pas le genre de choses qu'il risque de faire, ainsi il fait signe de faire un détour avec le reste du groupe. Après une longue marche à travers la forêt, (environ trois heures de marche) l'épuisement commence à se faire sentir dans l'équipage, Yogi propose de faire une halte de 20 minutes pour se restaurer et reprendre rapidement des forces, bref cela ne dérangea pas Marco qui ordonne de faire un campement en cercle au milieu de la végétation. Puis le commandant se rapproche du samurai avec une gourde (remplie d'eau avec une dose de rhum), il voulait profiter de cette occasion afin de faire plus ample connaissance avec le samurai. « Alors, l'ami, je pense qu'on n'a pas eu le temps de se présenter, moi c'est Marco et va savoir pourquoi on me surnomme le phénix, a mon avis j'aurais préféré Marco le grand, ça sonne plus classe; sinon toi, comment t'appels tu ? Qu'est-ce que fais-tu ici ? Vas-y raconte-moi un peu sur ce que tu as fait jusqu'à ce jour ? Heuuu ce n'est pas interrogatoire, si tu ne veux rien dire je comprendrais. Ici on s'en fiche du passé des gens, on ne juge personne et on est tous frères »

Marco hurle brusquement en direction de ses camarades qui ont dû l'entendre converser avec Kojiro. « Pas vrai les gars ?! » Tous répondirent positivement en choeur. « OUAIIIIIIIIIIIIIIIIS » Marco ricane puis il tape le dos de Sasaki avec un sourire aux lèvres et les yeux lui donnant l'impression qu'il est complètement déchiré, car en fait c'est réellement le cas. D'ailleurs il lui rappelle avec humour. « Attention à la gourde, ne la boit pas trop vite sinon tu vas planer en orbite. » Une fois tous l'équipage restauré, la marche allait reprendre son cours, après cette petite discussion, Marco a une meilleure idée sur cet individu borgne, après tout, il a accepté de l'aider sans broncher, après plusieurs heures de marche à travers la jungle, un nouvel obstacle fait face à l'équipage, un ravin de trente mètres de larges séparé la jungle de champignon à une autre jungle totalement bizarre, on pouvait voir de l'autre côté que la végétation et cette fois faite de plusieurs milliers de ronces, mais cela n'est pas le plus inquiétant, car pour traverser le ravin, il y avait seulement un petit pont suspendu fait de bois pourri et de corde...

On peut dire que le pont n'est pas sûr pour traverser. Naturellement Marco décide de changer en oiseau de feu et de transporter plusieurs matériels de l'équipement en fessant plusieurs voyages, hélas il ne pouvait pas porter le matériel le plus lourd, les hommes sachant qu'il est fait de feu, il risquerait de les brûler. Tant pis, ainsi yogi se proposa de passer le premier, bon on peut dire que le pont l'inquiéter, mais il faut plus ça pour lui faire peur, doucement mais sûrement il décide de traverser le pont en se tenant sur les cordes et en enjambant les marches de bois pourris, quand soudains. Un monstre marin gigantesque de plusieurs tonnes surgit du ravin pour dévorer tous les hommes qui ont osaient marcher sur son pont. Marco hurle par surprise « WTF .»

pnj
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une tige se retrouvant au beau milieu d'un tourbillon [Pv Marco]   Mer 18 Avr - 21:26

Hamelin RiitoCivil
avatar

Messages : 358

Navigation
Doriki:
0/0  (0/0)
Fruit du Démon: -

Rien de mieux qu'un feu de camp et de l'alcool pour faire connaissance. Kojiro a une grande préférence pour le saké, sa boisson favorite, mais il apprécie aussi le goût du rhum. Il a quand même regardé s'il n'y avait pas une bouteille ou deux de saké avant de se jeter sur le rhum. Ils étaient pénard au beau milieu de la forêt, la lumière des flammes permettaient de se voir les uns et les autres. Les rayons de la lune couvrait comme un drap nos amis ainsi que la jungle mais elle ne permettait que de voir que la surface de la jungle et non l'intérieur. Kojiro en tout cas semblait bien s'amuser, ce qui le surprit. Il s'arrêta de parler un moment, écoutant simplement les autres entre deux gorgées. Il se demanda combien de temps ça faisait qu'il n'avait pas connu une ambiance pareille. Il était un peu solitaire, mais il avait aussi oublié combien c'était agréable d'être en bonne compagnie. Il se remémorait entre deux rires les feux de camp qu'il faisait avec son ami la nuit sur son île natal, ce qui leur valait souvent d'être engueulé par leur parent à de l'heure tardive. Il trouva l'équipage sympa et s'entendait facilement avec eux. Après, autour d'un bon verre, tout le monde devient de bons amis. Ou ça part en marave général. Cela dépend... Au bout d'un certain temps il fallait se mettre en marche. Il ouvrait la voie en coupant le chemin grâce à son katana. Mais il eut vite ras le bol. Utiliser son katana pour ça était un peu vexant alors il utilisait les pouvoirs de son fruit pour dégager le chemin, beaucoup plus simples et même pas besoin de faire des mouvements. Kojiro continuait d'avancer, se demandant si cette jungle de champignon n'avait donc pas de faim. Il gardait sa pipe entre les dents pour continuer à fumée, les manches du kimono flottant dans le vide puisqu'il y avait retiré ses bras pour les mettre à l'intérieur, croisés et posés contre le vêtement. Cela commençait à l'agacer cette jungle épaisse, coupant de plus en plus ce qui était sur leur chemin. Il ne fit pas attention à ses pieds et fit surpris d'être arrêté par la main du commandant sur son épaule. Il regarda à ses pieds, ha, des sables mouvants. Il faisait tellement noir qu'on ne voyait pas plus de cinquante mètres et on arrivait pas à savoir si les sables mouvants prenaient un grand espace ou c'était juste un petit truc. Kojiro ne pouvait donc pas utiliser son fruit du démon pour faire un pond car si c'était trop long, le pont ne tiendrait pas à cause du sable mouvant qui aurait empêche toute fondation en pilier. Il ne réagit pas quand le commandant passa un bras autour de lui, il le laissait faire même. Ça le dérangeait pas il trouvait que c'était un gars sympa donc bon... Ils firent donc un détour... Mais un sacré détour ! Il a passé trois heures de plus à couper du champi et la flore de la jungle. Il étendait les coups de lame avec sa limaille pour qu'il en ait de moins en moins à en faire. Cela se voyait qu'il commençait à en avoir marre au fil du temps puisqu'il coupait plus que nécessaire, faisant des larges coupures en dégageant largement le passage qu'il n'y en avait besoin. Ils s'arrêtèrent enfin au bout d'un moment, Kojiro commençant peu à peu à perdre son calme. En même temps c'était lui qui s'occupait d'ouvrir le chemin avec son fruit, pendant trois heures, dans une jungle qui ne semblait être sans fin. C'est comme s'il marchait et qu'il n'allait jamais s'arrêter. Et en plus de cela, sa pipe s'était éteint en cours de route, même pas à la moitié du trajet. C'était donc le temps de faire une pause. Kojiro soupira, relâchant ses muscles pour se décontracter. Un petit feu au milieu des arbres, Shin en profita pour s'occuper de sa pipe. Il tapa dessus à l'envers pour faire tomber les cendres, il n'y avait plus de tabac du tout. Il sortit alors un papier plié d'une certaine pour conserver le tabac sans le perdre. Il bourra sa pipe de tabac, ne voulant pas qu'elle lâche à nouveau en chemin. Il mit ensuite sa pipe dans le feu, toujours à l'envers pour allumer sa pipe. Cela se fit vite, il remit sa pipe en bouche pour prendre une bouchée. Il relâcha un soupire d'aise, il l'apprécia encore plus après avoir tant marcher. Puis le commandant vint s'approcher de lui une gourde en main. Il la prit en souriant, retirant sa pipe pour boire une gorgée. Il sentit rapidement la dose de rhum dedans. Heureusement qu'il ne prit pas une gorgée car on ne vide pas une bouteille de rhum en une traite non plus, même si là c'était mélangé à de l'eau. Il reprit une autre gorgée avant de remettre sa pipe, écoutant le commandant. Il semblait vouloir en savoir plus sur Kojiro ce qui fit sourire ce dernier. On avait beau être rejeté de la société, des pirates qui faisaient ce qu'il voulait, cela nous empêche d'avoir une belle vie. Kojiro répondit alors à toutes ses questions sur un ton très amical et un sourire aux lèvres :

- Je t'avais déjà reconnu quand tu as détruis ce bateau de la marine. J'ai déjà vu une affiche de recherche à ton nom, dur de se tromper à moins que tu ais un sosie, haha. Moi je m'appelle Sasaki, Sasaki Kojiro. En voyant la p'tite fête j'ai pas pu m'empêcher de venir m'amuser, mais du coup j'ai perdu ce qui restait de mon bateau. Ce que j'ai fais ? J'ai pas fais grand chose... Je me balade simplement pour découvrir des nouveaux paysages, j'ai pris la mer pour me balader tout simplement. Le saké et la bouffe c'est pas gratuit, du coup j'avais pas d'autre choix que d'en piquer avec quelques trésors au passage pour être pénard. Alors les marines ont essayés de me chopper, et je suis devenu officiellement pirate quand j'ai détruis un navire tentant de m'arrêter. J'ai pas été dans des équipages jusque là, j'ai rencontré des types par ci par là, mais j'ai jamais fais trop attention. C'est plutôt sympa de faire la fête ensemble en réalité !

Il partageait sa bouteille avec l'oiseau de feu qui était par ailleurs plutôt défoncé, ce qui faisait un peu rire Kojiro. Il était sincère dans ses mots tout en étant détendu, comme s'il parlait avec un ami qu'il connait depuis pas mal de temps. Kojiro n'a pas souvent intérêt à mentir, sauf pour qu'on le laisse tranquille. Il va pas se balader avec une pancarte pirate non plus, comment l'accepter dans les restaurants sinon ? Il aura du mal à bouffer à l'oeil. Tiens, cela rappelle un peu Hiken no Ace lorsqu'il était de passage au Royaume de Drum, laissant un message à luffy avant qu'on cri aux autres de l'attraper parce qu'il a pas payé l'addition. Kojiro fait à peu près pareil, mais sans laisser de message bien sûr. Ils reprirent ensuite la route, dans la bonne humeur et la sympathie. Kojiro était beaucoup plus décontracté, évidemment vu que maintenant il avait sa pipe allumé. Il ouvrait donc le chemin jusqu'à qu'il n'ait plus à le faire. La végétation laissait un peu de terre libre et cela pour une raison qui rend les choses plus chiant : un ravin de 30mètres d'écart. Kojiro pouvait essayer de renforcer le pont, mais il ne pouvait non plus faire un pont lui-même. Un point de trente mètres lui demanda du temps pour faire des fondations solides pour éviter qu'il s'écroule. Il regardait le commandant faire des va et viens entre les deux côtés du ravin en transportant les marchandises. Pendant ce temps Kojiro posa ses mains sur les deux poteaux qui retenaient le pont, il solidifiait tout le bois et les cordes qui constituaient ce pont grâce à sa limaille de fer. Il était ainsi plus solide et empêchait ainsi que le pont craque facilement. Kojiro continuant de répandre la limaille jusqu'au bout pour que la corde ne se casse pas facilement ainsi que les planches. Yogi était arrivé à peu près à la moitié du pont, tout allait bien. Soudainement, un monstre énorme surgit des ténèbres du ravin. Le monstre apparu d'un coup seul et détruisit en une bouchée le pont. C'est sûr que si un monstre s'y met, le pont risque pas de tenir limaille ou pas de limaille ! Mais quelque chose de plus inquiétant était en train de se passer. Yogi avait vu suffisamment à l'avance le monstre pour éviter de finir dans la gueule mais comme le pont était détruit, il allait tomber dans le vide. Kojiro avait déjà réagit en voyant le monstre détruire le pont et Yogi sauter pour s'en échapper. Seul le son de son fourreau qui tombait avait fait remarqué sa présence. Il était déjà en train de courir sur le pont qui tenu quelques secondes grâce à la limaille avant de tomber. Kojiro commença un peu à tomber comme Yogi, il se mit alors à sauter le plus loin possible pour se rapprocher le maximum de Yogi. Il avait le bras pliait, il était pas face à face à Yogi mais un peu en dessous de lui. Il concentrait toute sa force dans son bras avant de le déplier en un mouvement puissant qui relâcha un tourbillon avec le haut du corps de Yogi en son centre. Ce dernier se mit à voler et à tourner, passant devant le monstre avant de s'écraser contre un arbre de l'autre côté du ravin.

- Ittoryu : Mizu no Michi ! (Voie de l'Eau)

Il dut encaisser un peu de dégât mais rien de grave, c'était surtout une attaque pour éviter qu'il ne chute dans le vide. Le pont finit sa course en s'écraser contre la paroi, il était déjà en très bon état donc le fait de s'écraser contre ne changeant pas grand chose à part quelques planches en moins. Kojiro était en train de tomber dans le vide, le monstre se ruant sur lui. Il n'avait pas vraiment d'idée, disons qu'il improvisait sur le moment pour survivre. Il devint un hérisson avec des pics énormes. Il plia à nouveau son bras et refit de nouveau sa technique. Il n'avait pas besoin d'autant de puissance qu'avec Yogi il put donc la faire le plus tôt possible. Son corps fut propulsé vers le monstre marin, ou du moins les pics. Il se planta contre le corps du monstre qui hurla de douleur, se mettant à se secouer de partout. Il bougeait de gauche à droite, secouant sa tête. Kojiro s'était enfermé dans une sphère complètement avec plein de pics tout autour. La bête continuait de se secouer férocement pour décrocher la boule de pique qui était sur son cou. Il avait une peau très dur, ainsi les pics n'étaient pas complètement enfoncés et donc au bout d'un moment le monstre avait propulsé la boule de pique dans la jungle du côté de Yogi. Kojiro ouvrit sa boule et en sortit. Il leva son bras faire le ciel pendant que le monstre hurlait de rage dans le fond du ravin. Plus le temps passer, plus la masse noire qui se formait au dessus de Kojiro prenait forme : celle d'une épée géante. Il avait utiliser la limaille de sa boule aussi pour accélérer les choses. Le monstre ne faisait plus de bruit, il allait sûrement revenir à la charge pour se venger. Kojiro abaissa sa lame, pointé vers le ravin. Le monstre surgit soudainement et Kojiro se jeta à nouveau dans le ravin avec force, comme s'il allait se faire bouffer par le monstre. Avec sa lame il transperça le corps du monstre depuis l'intérieur, la bouche de ce dernier. Le monstre, dans la douleur et le coup recula alors avec la lame dans la bouche et Kojiro au bout. Il alla de l'autre côté du ravin, la lame qui ressortait du monstre alla se planter dans la roche. Il était ainsi cloué contre le paroi, remuant le reste de son corps en attendant la mort. Kojiro ne pouvait retirer son épée pour achever le monstre car sinon il allait tomber au fond du ravin. Il regardait en haut, les pirates lui avaient jeter une longue corde. Il monta sur la gueule du monstre grâce à la limaille, attrapant ainsi la corde près de la paroi en sautant. Ils se mirent à tirer, Kojiro regardant en bas pour voir le monstre en tenant la corde d'une main, fumant sa pipe de l'autre. Une fois en haut il se rappela qu'il avait laissé son katana de l'autre côté. Il expira un bon coup une fois retourné sur la terre ferme. Il osait pas trop toucher à la lame en limaille de fer non plus, s'il la faisait parti en pique de toute part il risquait d'abimer la roche et de la fragiliser donc trop de risque. Ils entendaient les cris du monstre un moment, et au bout d'un certain temps plus rien. Kojiro était assis, fumant sa pipe en reposant un peu. Son coeur reprenait un rythme normal, il s'était affolé le long du combat car une seule manœuvre foiré le faisait tomber dans le vide ou bouffer par le monstre. Il regarda ensuite le commandant et parlait tranquillement :

- Commandant Marco, vous pourriez aller attraper l'autre bout du pont et le ramener au milieu ? Avec ma limaille en la solidifiant au maximum le pont ne devrait pas céder malgré qu'il soit tomber. Je peux remonter le morceau de ce côté vu que j'y suis et que tout à l'heure j'ai mis de la limaille tout le long du pont, mais de l'autre côté je peux pas. Ah, et il faudra pas passer à plus de quatre ou cinq, tout seul s'il y a un équipement à transporter. Je peux le solidifier mais maintenant qu'il s'est cassé une fois, y'a une limite après tout je vais le tenir sans réelles fondations.

Il soupira une dernière bouffé de fumée et se rapproche du bord où il y avait le pont. Il prit une corde et l'attacha autour d'un arbre puis autour de sa taille. Avec son logia il mit des pics sous ses pieds, ainsi il pouvait descendre le long de la paroi en plantant les pics dans la roche. Puis, à l'aide du reste de l'équipage il remonta rapidement en tenant le bout du pont. Il donna ce bout à des membres de l'équipage, puis il remplaçait les planches de bois par de la limaille de fer, faisant ainsi un chemin en métal. Il durcissait les cordes avec la limaille de fer. Il restait en dessous et il était en train de mettre des pics en diagonal entre le pont et la roche jusqu'à ce que la distance le permettait. Ensuite il remonta complètement, le début du pont reconstruit. De la limaille venait du fond du ravin, il prit la moitié de l'épée géante de toute à l'heure, laissant la partie qui était planté dans la roche. Il consolidait ainsi le pont, marchant dessus puisqu'il avait bien solidifié les choses. De plus il était tout seul. Il continuait de refaire le pont, il y avait toujours les cordes mais la moitié au moins du pont était fait de limaille de fer. Une fois qu'il arrivait au bout il raccorda au morceau que le commandant retenait avec ses serres avec sa limaille de fer. Il répandit le plus rapidement possible la limaille de fer, il ne pouvait faire comme son côté. Au bout de 20 à 30minutes le pont était enfin terminé. C'était rare pour Kojiro de produire autant de limaille, mais il était de type logia donc c'était dans ses cordes. Mais s'il ne restait pas là, le pont ne tiendra pas longtemps, peut-être un jour ou deux. Une fois qu'il avait terminé le pont il alla chercher son sabre, le rangea dans son fourreau et se reposait tranquillement en fumant sa pipe le temps que tout les autres passent...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une tige se retrouvant au beau milieu d'un tourbillon [Pv Marco]   Lun 30 Avr - 11:30

InvitéInvité
avatar



"Pas de soucis mec. Franchement ton pouvoir nous est bien efficace.

Marco alla aider Kojiro en attrapant solidement la corde du pont et essaye de le hisser par l'arrière en attendant que Kojiro solidifie le passage avec sa limaille de fer. Décidément un logia est toujours efficace dans le coin. Le samurai a fait preuve d'une force sans pareille et a prouvé sa valeur face au monstre sans demander rien à personne, puis il sauva les grosses fesses de Yogi. Le pirate du phénix réfléchi, plus sur cet homme et se demande s'il n'est pas mieux de le recruter. Après tout c'est un vagabond et il est fort, un homme qui mérite sa place en sauvant l'un de ses frères sans se plaindre.

D'ailleurs même l'intégration de Yogi dans l'équipage il y a trois mois à être plus difficile, il a été intégré en sauvant l'un de nos camarades de la marine et possède un fort caractère, mais Marco a toujours eu un doute à son sujet par rapport à la confiance, tandis que Sasaki haaa. Un type borgne qui fume et glande à longueur de journée avec une puissance phénoménale et qui ne se plaint jamais. Comment ne pas avoir confiance à un tel homme se demande Marco, qui se voit un peu à travers lui. D'ailleurs après que le pont soit fixé et que le reste du groupe a réussi à passer, le 1er commandant appel tout le monde pour se réunir en cercle à l'écart de Kojiro, dont seuls des chuchotements peut être entendu. Après une brève discussion, Marco se rapproche du samurai borgne et le prend à nouveau avec son bras par-dessus son épaule avec un grand sourire.

"Hey Korjiro, avec les copains on se demandait si ça t'intéresse à nous rejoindre, tu sais faire partie d'un équipage, les frères ont reconnu ta valeur et un mec fort et sympa comme toi est toujours le bienvenue parmi nous. Une aventure grandiose t'attend mon pote. Tu auras tout, richesse, femme, pouvoir. Ensemble on fera trembler les océans. Alors, ça t'intéresse ?

Après la brève discussion, le groupe est à nouveau paré pour s'enfoncer dans la jungle de ronces. Après plusieurs kilomètres de marche en essayant de ne pas se blesser par les écorces noires de la jungle, l'aurore commence à montrer ses tout premiers rayons de soleil. Le groupe a marché toute la nuit et la rencontre avec le monstre marin a dû épuiser tout le monde. Au beau milieu de la forêt, les pirates ont donc décidé de faire une pause matinale, histoire de dormir un peu est de reprendre ses forces. Sauf pour Marco, car en utilisant ses flammes il peut retrouver une pêche de fer, alors il est donc normal qu'il commence le premier tour de garde. Après une installation brève, tout le monde est parti se coucher sur le sol.

En attendant, le commandant du phénix a décidé d'aller jeter un oeil aux alentours du campement. Avec une machette en main il coupe les plantes pour ce faire un passage. Quand soudain, une vue extraordinaire paralyse Marco. Au milieu-de-nulle-part il trouve un temple fait de centaines de statue de pierre du type Inca. Un endroit où seul des singes vivant dans le coin ont élue domicile. Le bâtiment à moitié en ruine est ancien très ancien... Jamais le pirate n'a vu pareille architecture... Sans perdre une seconde il retourna au campement pour aller avertir ses camarades. Il n'en réveilla que deux, Yogi et Kojiro, mais laissa les autres se reposer qui dormaient profondément. Une fois Yogi réveillé, Marco secoue le samurai.

" Hey mec, réveil-toi je pense que j'ai trouvé ce que nous cherchons. N'oublie pas ta pipe et ton sabre."

Ainsi le commandant tel un guide les diriges vers ce fameux temple ancien, un site extraordinaire pour les archéologues. Yogi émerveillé par la beauté du site propose. " Et si on allait voir à l'intérieur ." Marco le regarde avec son air avachi. " Tu es sérieux sans les autres." Yogi hausse des épaules. " Ben ouais pourquoi pas, de toute façon ils dorment, puis nous sommes les trois meilleurs de groupes." Un argument valable pour Marco qui fait signe de la tête à Sasaki pour approuver son accord.

Ainsi les trois pirates entrèrent dans les ruines. Le phénix trouve une torche à l'entrée est l'allume de son feu bleu flamboyant et commence à prendre la tête du groupe dans un sombre tunnel qui a l'air de conduire dans les profondeurs de la terre... Le groupe avance doucement, mais sûrement. Yogi remarque d'étrange peinture sur les murs de la galerie souterraine,. " Hey les gars, regardés on dirait des sorts de hiéroglyphe." Marco dirige sa torche sur les murs et remarque des individus dans d'étranges costumes en train de hisser une longue corde qui s'étale sur plusieurs mètres vers les profondeurs. Instinctivement les pirates suivent la ligne en descendant toujours plus bas. On ne voyait même plus la sortie tellement nous sommes descendus... Jusqu'à trouver une forte massive qui barre le passage. Marco éclaire la porte dont sa surface est décorée d'une étrange sphère en forme d'oeil. Jamais le pirate du phénix n'a vu pareille chose dans son existence il se retourne légèrement en direction de ses camarades. " Qu'est-ce que sait ?" Yogi sort rapidement un carnet de notes de sa veste et la feuillette rapidement en tournant les pages.

Yogi n'est pas un archéologue, mais il avait pour habitude de faire ses petites recherches sur l'histoire du monde pour passer le temps. Il se rapproche doucement pour traduire les hiéroglyphes gravés sur la porte puis il regarde Marco et Kojiro avec effroi. " PAR LA TOMBE DE DAVID JONES ! C'EST... C'EST L'ARME LEGENDAIRE. " Le phénix hausse un sourcil et le reprend. " L'arme légendaire ?" Yogi hurle. " Bon sang, Marco c'est PLUTON !"Surpris le commandant hurle de surprise. "QUOOOIIIII", le Pluton l'arme la plus puissante au monde disparu lors du siècle perdu ?!" Yogi hausse de la tête et dit. " Nous devons voir à l'intérieur, qui sait sur ce que nous trouverons..." Marco regarde Sasaki et lui pose la question. " Alors, camarade, tu es près à te diriger vers l'inconnu. Qui sait ce que nous trouverons derrière cette porte ?" Ainsi Yogi utilisa ses puissants muscles pour pousser les portes massives en pierre....
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une tige se retrouvant au beau milieu d'un tourbillon [Pv Marco]   Jeu 10 Mai - 20:44

Hamelin RiitoCivil
avatar

Messages : 358

Navigation
Doriki:
0/0  (0/0)
Fruit du Démon: -

    Le combat s'était plutôt bien déroulé. Le dénommé "Yogi" ne s'était tiré qu'avec de légères blessures malgré le coup porter par Kojiro, bon en même temps le coup était retenu pour ne pas blesser mais simplement repousser. C'est comme voler avec un turbo. Le pont aussi fut un travail satisfaisant, finissant plus à ressembler à un pont en fer noir bien solide qui ne rappelle en rien l'ancien pont en bois qui semblait se dissoudre à la moindre brise. Un pont qu'il continuait de solidifier encore et encore pour qu'il tienne le plus longtemps possible. Il était fier de son travail, ils allaient facilement pouvoir passer le retour sur ce pont. Il le laissa donc ainsi, reprenant leur routes. Même s'ils mettaient quelques jours à se perdre, le pont sera toujours là. Tout le monde était passer sans aucun soucis, il n'y avait plus qu'à reprendre la route. Kojiro attendait que Marco vienne lui faire signe pour se lever et reprendre la tête de la marche, mais il n'en fit pas. Kojiro restait assis contre un arbre, le katana rangé dans son fourreau était posé entre ses jambes et contre son épaule gauche. La pipe dans la main droite, il continuait de fumer paisiblement. Il se demanda ce qu'ils faisaient tous à chuchoter dans leur coin, Kojiro se demanda ce qui leur prenait à se réunir en cercle comme ça. Il se dit rapidement que peu importe en fait, ils sont un équipage, Kojiro un squatteur. Un vagabond. Un solitaire. Alors bon, chacun dans son coin pour ses projets personnels sûrement. Soudainement le bandage tomba, sûrement à cause de l'affrontement d'avant. Il a du se défaire ou une connerie dans le genre. Kojiro fouilla l'intérieur de son kimono pour sortir un nouveau bandage, rangeant l'autre pour le laver plus tard et mettant ainsi à nouveau. Le temps qu'il remette correctement tout ça, sans trop difficulté puisque maintenant il ne saignait plus du tout. Il se leva quand il avait fini et surtout parce que Marco venait le voir. Il laissa mettre Marco par dessus son épaule, il se demanda si ça allait pas devenir une habitude d'ailleurs... Mais il s'en fou carrément, ça ne le dérangeait pas du tout. C'est alors qu'il lui fit une proposition que Kojiro n'aurait jamais imaginé... Rejoindre l'équipage de Barbe Blanche. Jusque là Kojiro évitait d'être dans un équipage car il n'aimait pas du tout la restriction qu'on lui imposait : suivre les ordres d'un capitaine. Il n'était jamais tombé sur quelqu'un digne de respect ou incapable de survivre à sa lame. Mais Barbe Blanche, c'est carrément autre chose. Bon le hic qui empêcha la réponse direct de Kojiro, c'est que Barbe Blanche est mort. C'était l'homme qu'il pouvait suivre sans broncher, mais ce Portgas D. Ace... Il connaissait rien de lui et n'avait aucune idée de sa valeur. Contrairement à Marco qui semblait digne de respect par les informations que Kojiro put avoir. Suivre Marco d'accord, mais Kojiro voulait en savoir plus sur ce Ace... Richesse, femme, pouvoir, ça ne l'intéressait pas tellement. La richesse il s'en tape, c'est un pirate alors s'il veut un truc il le prend et pis c'est marre. Le pouvoir il a déjà un bon pied de temps, il a plus qu'à continuer d'avancer. Et les femmes, il a besoin de la marque de Barbe Blanche pour avoir une femme dans son lit, ou du moins il espérait quand même ! Il expira une fumée avant de répondre en souriant :

    - Si le vieux Barbe Blanche était encore à la tête j'aurai immédiatement répondu oui... Mais ce gamin, Portgas D. Ace, j'ai aucune idée du gars que c'est. Jusque là des tas de gars m'ont proposé de rejoindre leur équipage et ils ont rampé à pied en un coup de lame. Je connais pas votre nouveau capitaine, mais si toi tu es sous ordre, ça doit pas être n'importe qui non plus. Je ne sais vraiment pas te répondre vu que je connais que ce Ace par ce que j'ai lu dans le journal, mais je pourrai suivre un gars comme toi Marco. Y'aurait moyen de faire le tatouage dans mon dos dés qu'on aurait récupéré le log machin ?

    Bien évidemment, la question était soulevé pour donner une affirmation. S'il posait la question, c'était qu'il rejoignait bien sûr l'équipage. Il avait envie de les connaître un peu plus, et puis il y a des gens forts dans cet équipage comme Marco, c'est surtout ce dernier qui fit peser la balance dans le pour. Ils se remirent à marcher ensuite, après la petite discussion. Kojiro était toujours à la tête pour dégager le chemin en utilisant les pouvoirs de son fruit de démon. Ils marchèrent si longtemps que le lever du soleil vint éblouir leur visage. Kojiro était toujours sur pied malgré le combat, il n'était pas trop fatigué. Pas comme certains derrière. Mais quand il était question de roupiller, il n'était pas contre. Comme tout le monde il alla se caler. Mais en territoire inconnu il avait toujours une position spéciale, il était assis en tailleur contre un arbre. Il tenait le fourreau dans la main gauche et dormait ainsi. Il dormait tranquillement, il semblait même dormir profondément. Mais son corps était comme à chaque fois prêt à agir sur n'importe quoi, immédiatement et sans contrôle de Kojiro. C'est pour cela que lorsque Marco vint le toucher pour le réveiller, la lame fut immédiatement dégainé et posé contre le cou du phénix. Réflexe inconscient, il était tout de même rapide comme l'éclair, il lui suffisait d'un instant pour dégainer. Il bailla et ouvrit les yeux, remarquant la lame à son cou il la retira en sortant un petit désolé. Il l'écouta en se relevant. Il fouilla dans son kimono pour trouver sa pipe, galérant un peu. Il finit par mettre la main dessus et il utilisa le feu de camp pour rallumer, prenant une bouchée. Il le suivit, regardant à gauche et à droite pour chercher un peu d'alcool. Il finit par trouver une gourde de saké dans la main d'un mec endormi. Parfait ! Son alcool favori. En plus il dort donc il compte pas s'en servir et en plus il risquait d'en renverser. Il choppa la bouteille et but un coup en continuant de suivre Marco. Le sabre bien évidemment rangé à sa ceinture sur son côté gauche, pipe qu'il tenait dans la main droite et le saké dans la main gauche. Bref', il était paré quoi. En tout cas, il était pas paré à ça. Ils tombèrent sur des ruines tout simplement sublimes. Elles rayonnaient par les lumières du soleil, c'était tout simplement magnifique. Kojiro restait stoïque face à cela, ne pensant même pas à fumer sa pipe ou à boire une gorgée, ses yeux simplement fixé dessus. Un petit moment seulement après il se remit à fumer et à boire, les suivant sans rien dire. Mais lorsqu'ils entrèrent, les pas de Kojiro laissait derrière lui une barre de limaille de fer qui se plantait dans le sol et ressortait de deux centimètres. La technique du petit poucet quoi, tout le monde connait cette vieille combine ! Kojiro se méfiait toujours ruines, surtout celles qui s'enfonçaient sous terre. Un coup à se perdre ou à finir dans un labyrinthe ce genre de chose. Ils finirent par arriver à un cul de sac. Kojiro se demanda quand même s'ils allaient pas finir par arriver de l'autre côté du monde à force de marcher sous terre. Bref', Marco et Yogi semblait être occupé par des icônes sur un mur, Kojiro lui à vider sa gourde de saké. C'est alors qu'ils se mirent à gueuler dans tout les sens, Kojiro se demanda ce qu'ils foutaient avec son air blasé. Il se demandait pourquoi ils criaient comme ça et ce qu'était cette arme nommé PLUTON. Kojiro ne connaissait rien du tout à l'archéologie et encore moins aux armes antiques. Il n'avait pas eu la chance de découvrir un truc dans genre sur South Blue ou les quelques îles de Grand Line. Alors Kojiro regardait d'un air normal les deux pirates en train de s'exciter, remarquant qu'il n'y avait plus rien dans sa gourde. Elle était déjà à moitié vide quand il l'avait pris alors c'est sûr qu'il n'avait pas pu en profiter longtemps... Il soupira puis il regarda Marco qui lui posa une question. Prêt vers l'inconnu ? Toujours. Mais sans saké, c'est chiant. C'est pourquoi il répondit avec un sourire aux lèvres et un léger rire dans l'intonation :

    - Y'a plus de saké...

    Pendant que Yogi s'occupait de faire bouger la roche avec sa masse de muscle, Kojiro tenta de récupérer les dernières gouttes avant de fumer sa pipe. Ça commençait à bouger quand Kojiro entendit un bruit, comme une sorte de mécanisme. Il expira la fumée mais avant que Yogi finisse de virer complètement la roche, Kojiro lui sauta dessus et la gourde de saké qui se réduisit en miette au sol résonna. Il créa immédiatement un mur épais de limaille de fer devant eux avant de repousser Yogi en arrière. Des fracas se faisaient entendre contre le métal un long moment avant qu'il n'y ait plus rien. Kojiro fit alors tomber la limaille de fer au sol, leur laissant ainsi voir les milliers de flèches au sol. Un piège. Pas étonnant si ce lieu renferme une telle arme, et ce n'était sûrement qu'un avertissement. Kojiro se dit qu'il allait sûrement devoir couvrir Yogi qui ne semblait pas avoir des capacités spéciales à part sa force musculaire, contrairement à Marco et Kojiro.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une tige se retrouvant au beau milieu d'un tourbillon [Pv Marco]   Mar 15 Mai - 13:04

InvitéInvité
avatar



Marco réfléchit sur le fait de faire un tatouage au samurai puis il regarda Kojiro durant un petit moment et constata que sa bouteille est vide. Hélas le phénix n'a rien pris sur lui, sauf son paquet de cigarettes roulées d'herbe magique et se contente de lui répondre en tirant la gueule et en haussant des épaules avec un sourire à deux balles. Soudain, sans faire attention le grand Yogi déclencha un piège mortel, des centaines de flèches tombent sur les pirates comme une pluie torrentielle, heureusement que Kojiro et sa limaille de fer sont là pour lui sauver les fesses, du moins si Yogi était un incapable, mais c'est bien mal le connaître. Marco regardé Kojiro est lui dit.

"Relax Koji tu vas voir..." Marco ne perd pas de temps pour filer de petit pseudo aux membres de l'équipage après tout il les considérait comme ses frères. Ensuite part un réflexe surhumain Yogi fait face aux flèches pour prendre une profonde inspiration en gonflant ses poumons qui le font doubler de volume puis crache un jet l'eau d'une telle ampleur que toute la galerie se trouve submergée comme une rivière. Sa technique qui a la particularité d'arrêter tous les tirs d'un seul coup à cause de la force d'impact que l'eau peut produire...

En une fraction de seconde les centaines de flèches ne sont plus une menace puis le molosse se retourne avec les pupilles de ses yeux qui sont devenus verticaux, comme ceux d'un monstre. Yogi n'est certes pas très bavard sur ses origines, mais contrairement à d'autre il préfère évitait d'utiliser ses pouvoirs dès qu'il y a une difficulté. Marco peut imaginer la surprise de Kojiro peut avoir à ce moment-là, puis le phénix le tape amicalement sur le dos.

" Tu crois que tout même pas que les membres de mon équipage soit tous des faibles, hein... ?" Après tout c'est Yogi le second commandant des flottes est aussi un utilisateur du démon parce qu'il a il a mangé le Kappa Kappa no Mi, un zoan mythique aussi rare que les logias. " Yogi croise les bras et commence à ouvrir la bouche pour faire un rire gras.

"Ha ha ha,, ouais, ce n'est pas pour rien qu'on me surnomme Yogi le Kappa. Bon allez, continuons, la voix est libre."
Le molosse prend les devants et s'enfonce dans les tunnels toujours en profondeur, Marco profite pour sortir une cigarette et utilise son pouce comme un briquet avec son feu bleu flamboyant puis il marche sur les pas du Kappa. Au bout d'une trentaine de minutes de marche dans les profondeurs de la terre, les pirates arrivent dans un lieu étrange. En arrivant Marco n'en croyaient pas ses yeux, car ébahi face au spectacle, il ouvrit la bouche et fait tomber sa cigarette au sol sans même y prêter attention. Le tunnel les a emmenés dans une gigantesque grotte, le plafond devait se trouver à environ 800 mètres au-dessus de nos têtes et le sol s'étendait au loin de l'horizon, seule lumière de la type fluorescente et produite par d'étranges champignons géants qui se croise et doit pousser là depuis un millier d'années. Les couleurs variées de toutes les couleurs, bleu, rose, jaune, rouge, mauve etc. Puis au centre de la grotte se trouve un étrange édifice de pierre brute construite non sur le sol, mais suspendu au plafond. Yogi est le premier à dire un commentaire...

" On dirait un château." En effet le lieu ressemblé à un château de glace spécialement construit à l'envers. Marco n'a pas pu s'empêcher d'être sarcastique.

" Hum, les gens qui ont construit cela devait être drôlement retourné à l'époque..." Un commentaire qui fit sourire Yogi puis sans crier gare, il saute pour atterrir à 20 mètres plus bas puis nous fait un signe de la main pour nous indiquer de le suivre. Marco se contente de hausser les épaules et regarde Kojiro.

"Hum j'ai la flemme de marcher, je vais emprunter la voie des airs" Brusquement d'immense flamme bleutée enveloppe le corps de Marco pour le transformer en un oiseau majestueux de plus grandes tailles et on pouvait sentir la forte chaleur qui s'échappe de lui. Ensuite le phénix avec ses yeux noirs endormis fait un clin d'oeil au samurai borgne avant de déployer ses longues ailes bleues intangibles pour s'envoler dans les airs. Le volatile de feu et la tortue géante se dirigeaient à vif allure vers l'étrange forteresse, puis sous le bâtiment au sol yogi ne trouve aucun moyen pour y accéder. Il se contente d'ouvrir son carnet et la feuilletée pour finalement sortir de sa sacoche un Den den mushi miniature. Bien entendu il faisait cela sans que personne ne le remarque...

Pendant ce temps, le phénix s'engouffre par l'une des fenêtres pour arrivée dans un lieu étrange, tous les murs sont remplis de statue étirant leur bras dans les couloirs, une scène un peu macabre qui inquiète le pirate en général si nonchalant, puis il tombe dans une espèce de cage avec un troue au milieu. Cela devait être sûrement l'ascenseur pour accéder la forteresse depuis le bas, mais malheureusement tout est rouillé et usé avec le temps. Néanmoins, cela ne l'empêche pas d'essayer de déverrouiller le mécanisme.

Tout d'abord, il essaye de tirer le levier avec les mains, rien ne se passe, il réessaye encore en utilisant toutes ses forces, rien ne se passe, puis un sentiment d'impatience envahit son esprit et frappe brusquement la mécanique avec son pied qui déverrouille la cage puis qui s'élance vers le bas à une vitesse ahurissante.. L'ascenseur s'arrête à 5 cm au dessus du sol, heureusement la chaîne qui est suspendue au-dessus de la cage possède la distance idéale. Marco n'ayant pas réellement fait exprès, il s'inquiète en regardant discrètement vers le bas et hurle de toutes ses forces. " Hey hoooooo, rien de casser en bas ?"

Yogi cache directement son Den den mushi dans la sacoche, puis il fait signe que tout va bien et finalement yogi entre dans la cabine au barreau de fer....
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une tige se retrouvant au beau milieu d'un tourbillon [Pv Marco]   Dim 20 Mai - 12:01

Hamelin RiitoCivil
avatar

Messages : 358

Navigation
Doriki:
0/0  (0/0)
Fruit du Démon: -

    Kojiro était toujours prêt à réagir à n'importe quoi sans réellement analyser la situation. Quelqu'un qui apparaît soudainement derrière lui sans qu'il le remarque et lui pose la main sur l'épaule pour lui dire bonjour fera dégainer la lame de notre sabreur qui sera prêt à couper en deux une personne qui voulait simplement discuter avec lui. Il ne semble pas être comme ça sous ses airs d'ivrogne ahuri mais il réagit toujours au quart de seconde, faisant bouillir son sang à chaque instant. C'est pour cela qu'il voulu immédiatement protégé Yogi, mais à peine s'était-il transformé en limaille que le bonhomme cracha un jet d'eau à haute pression qui balaya les flèches. Kojiro était très étonné, restant le visage fixé. Il disparu avec légèreté sous forme de poussière de limaille, posant pied à terre derrière Yogi en reprenant forme humaine et le fixant. Il fumait sa pipe, se demandant ce que cet homme était. Il a déjà vu des gens boire de l'alcool et cracher du feu, mais cracher un jet d'eau capable de faire ça, il n'avais jamais vu ça avant. Il était tellement intrigué par Yogi qu'il ne sentit pas la main de Marco venir et ne la sentit que lorsqu'elle tapa son dos. Kojiro posa alors ses yeux sur Marco, toujours le visage un peu surpris malgré son air je-m'en-foutiste, posant à nouveau ses yeux sur Yogi en écoutant le commandant. Un kappa !? Kojiro ne put s'empêcher de trouver ça cool. Il avait une légère connaissance des animaux mythologiques comme le dragon, le phénix, et aussi le kappa. Il n'a jamais vu de dragon et pour ce qui est du phénix il a enfin rencontré le commandant Marco. Mais un Kappa en chair et un os, ça le laissait tout de même sur le cul et il n'a pas pu s'empêcher de lâcher quelques mots à ce sujet, ou tout du moins deux mots :

    - Trop classe.

    Deux simples mots, basique, on peut même pas dire que c'était une phrase puisqu'il n'y a ni sujet ni verbe, mais bon au moins c'était sincère et puis il y avait pas besoin de bloquer là dessus cent-dix ans. Kojiro était tout de même satisfait, après tout il était membre de l'équipage de Barbe Blanche alors il devait être capable de ça. Mais un phénix, un kappa, il ne restait plus qu'à voir le dragon en espérant qu'il soit dans l'équipage. Enfin bref', les revoilà arpentant un chemin inconnu en restant légèrement sur ses gardes. Qui sait combien de pièges peuvent se trouver dans cet endroit, ou bien quel édifice leur tombera sur la tête parce qu'il tient plus sous le coup de la vieillesse. Et oui, il n'y a pas que les humains qui finit en tas de poussière. Ils finirent par sortir de ce tunnel, arrivant à un sorte de plateforme de terre qui sortait de la roche. Mais le plus impressionnant était le spectacle qui s'offrait à leurs yeux. Ils ne s'étaient pas rendu compte à tel point ils s'étaient enfoncé sous terre. Levant la tête, le plafond était si haut que cela donnait le tournis. Kojiro était incapable de dire s'il était à 600, 800 ou 1000mètres au dessus, il pouvait simplement dire qu'il était trèèèèèès haut. Et en bas, un amas de champignons fluorescents tout droit sortis d'un conte de fée. Apparemment la source de lumière de cet endroit, Kojiro se demandait si le champignon c'était pas un peu la mascotte de l'île. Il n'avait vu que ça en se baladant sur cette île, à part les ronces bien sûr. Et bien sûr, le plus impressionnant, le château. Enfin, pas un château banal. Un château à l'envers, d'ailleurs la remarque de Marco ne put empêcher à Kojiro de laisser s'échapper un grand sourire avec un léger rire qui sortit entre ses dents. Il aimait bien ce genre d'humour, il n'y avait pas de quoi se rouler par terre mais c'était drôle quand même à son goût. Kojiro s'avança pour voir à quel point c'était bas, à peine avait-il eu le temps de regarder que le gros gaillard s'empressa de sauter pour arriver vingt mètres plus bas. Et il aurait fait quoi si c'était rempli de gros serpents vénéneux hein ? Kojiro lui en tout cas avait pas envie de sauter. C'était haut quand même merde... En plus le commandant était en train de tricher en se transformant en phénix. Kojiro lui bougeait pas, continuait de fumer alors que le commandant s'apprêtait à s'envoler. Lorsqu'il commença à battre des ailes, Kojiro prit appui et comptait sauter pour s'agripper à lui mais... trop tard. Il hésitait un peu à le faire, et le temps qu'il soit sûr de le faire ou non et bien le commandant était déjà en train de se balader. Kojiro soupira, il avait pas trop le choix. Bon bah quand faut y aller faut y aller, Kojiro s'approcha de la falaise et sauta au dessus du plus haut champignon. Il prit appuis sur ce champignon qui avait une forme rebondi, sautant ensuite sur un autre champignon un peu plus bas pour arriver au sol. Tout dans la finesse, ça évite une chute brutale ou de se faire mal aux pieds, autant profiter de la nature en fait. Il marchait avec Yogi, mais rapidement il emprunta un autre chemin. Il alla vagabonder dans son coin, et il ne savait pas trop pourquoi il était inquiet. Enfin, il avait une petite idée là dessus mais comme il n'y avait rien de concret il évitait de trop s'en faire. Il regardait aux alentours, ne trouvant rien de probant pour le moment. Il inspectait les lieux pour voir s'il ne trouvait pas de l'alcool quelque part, en vain évidemment. Pas très loin de Yogi, cherchant à le rejoindre, il tomba sur un tas d'os. Un être humain, vieux. Il était assez étonné de tomber dessus, mais c'était pas trop son truc les squelettes, enfin il s'en foutait quoi comme pas mal de choses. Il nota simplement le trou dans le crâne de celui-ci, comme si un croc avait été planté dedans. Il expira la fumée de sa pipe avant d'entendre un bruit sourd venant de la direction de Yogi. Il se demanda ce qui se passait alors il hâta le pas pour aller voir ce qui se passait. Il vit une sorte de cage d'ascenseur et le commandant qui demandait si tout allait bien. Kojiro se demanda si le phénix allait pas tout casser et les ensevelir sous la roche sur le coup à faire des trucs pareils. Il regarda Yogi qui semblait ranger quelque chose, peut-être son carnet. Il grimpa avec lui dans l'ascenseur pour rejoindre Marco. Une fois arrivé en haut il fit une sorte de petit rapport, mais commençant avec une p'tite remarque avec un sourire aux lèvres :

    - Avec tout ces champignons sur l'île, pas étonnant qu'ils construisaient les choses à l'envers. Sinon je suis tombé sur un squelette en bas, on dirait qu'il s'est fait choppé par un gros truc avec des crocs, il devait pas être bon chasseur en tout cas...

    Kojiro réfléchissait en même temps, si ce lieu renfermait une arme légendaire alors ça ne devait pas être étonnant de tomber sur des bêtes aussi énorme que celle du ravin. Mais cet endroit semble assez vieux, et pas entretenu. Kojiro n'est tombé sur un aucun animal pendant sa petite balade, en somme il n'y avait rien pour maintenir en vie l'animal qui avait tué le bonhomme en bas. Et bien sûr ce serait étonnant qu'un animal qui plante ses crocs dans la tête d'un mec soit herbivore. En somme il se dit qu'il n'y avait pas de risque de tomber sur un gros serpent. Oui, Kojiro n'aime pas les serpents. Dés qu'il en voit il a une envie irrésistible de planter sa lame. Chacun ses craintes hein. En attendant ils étaient fin arrivé dans le château, plus qu'à trouvé bidule là, Kojiro avait déjà oublié le nom de l'arme. Mais il avait pas envie de se paumer dans ce château gigantesque, il avait arrêté de planter des pics depuis qu'ils sont arrivés sur la plateforme, et il osait pas en planter ici. Le château était à l'envers, il voulait pas fragiliser quelque chose et finir par tout péter à cause d'une connerie. Une solution simple, la poussière de limaille. Il suffisait de laisser tomber la poussière de limaille que faisait un tracé de leur chemin. C'est comme une ficelle en sorte. Mais Kojiro restait derrière la file, après tout la seule chose qu'il savait faire c'est : boire, fumer, se battre. Il savait naviguer en mer, mais encore sur grand line il a failli se retrouver plusieurs fois à la flotte. Donc bon, les châteaux anciens et autre labyrinthe, c'est pas pour lui. Encore moins les armes antiques. Il suivait le commandant et le kappa, ils vont bien finir par tomber sur patron... Ah non, c'était platon le nom de l'arme, du moins c'est ce à quoi réfléchissait Kojiro. Pendant que eux ils cherchaient l'arme, lui il cherchait à se rappeler le nom de l'arme et de l'alcool par la même occasion. Il profita aussi de la tranquillité du moment pour en savoir un peu plus sur l'équipage. Après tout, il n'a jamais été dans un équipage donc il ne sait ni comment sa fonctionne ni comment agir. Il a toujours vécu pour sa pomme et non celle des autres, alors il se mit à poser quelques questions à Marco.

    - Je déteste qu'on me donne des ordres mais pour certaines personnes je veux bien faire exception. Mais j'imagine que je vais devoir suivre certaines règles sur le navire non ? Comme donner une part de mon butin, partager, des trucs chiant dans le genre. J'ai jamais été en équipage alors j'y connais rien, si tu pouvais m'en parler ce serait cool.

    Ce n'est pas que Kojiro était égoïste et radin, mais c'est simplement qu'il déteste les contraintes. Comme un oiseau, il donnera toujours des coups de becs pour sortir de sa cage si on l'enferme sans son accord. Tout être humain est égoïste, mais Kojiro ne disait pas dans sa phrase qu'il voudrait garder ce qu'il trouve pour lui, ça ne le dérange pas de partager tant qu'il donne son avis et qu'il est pris en considération. Et pour ce qui est de suivre les ordres, il a un déjà un respect pour Marco mais aussi pour d'autres de l'équipage. Pour Yogi c'était pas gagné non plus, il le trouvait classe mais il ne savait pas combien de temps il tiendrait sous ses ordres... Il se dit alors que Kojiro serait sous les ordres de Marco. Kojiro préfère ne pas avoir de supérieur à part celui qui est à la tête de l'équipage, le dénommé Portgas D. Ace. Mais entre Yogi et Marco, Kojiro préfèrerai de loin être sous les ordres de Marco. Il ne savait pas comment ça allait se passer, mais ça ne le faisait certainement pas revenir sur sa décision.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une tige se retrouvant au beau milieu d'un tourbillon [Pv Marco]   Ven 15 Juin - 18:31

InvitéInvité
avatar


(Désolé du retard.)

Finalement les deux potes arrivèrent à l'intérieur de la forteresse. Yogi laissa l'honneur à Sasaki de sortir le premier, ensuite avec émerveillement il observe l'étrange structure de statue qui fessait office de décoration de l'endroit. Il savait qu'il est tout près du but c'est alors qu'il dit:

- Les gars il va falloir se séparer pour fouiller cet endroit. Je ne vais pas m'éterniser ici.

Pour Marco cela semblait une bonne idée, ce qui nous offre trois plus de chances de trouver un trésor dans cet endroit. Le phénix désigne Yogi et Sasaki du doigt pour avoir chacun un chemin, Marco le couloir de gauche, Sasaki celui de droite et Yogi dans les escaliers d'en bas qui mènent aux fondations. C'est alors que le phénix prend un air sérieux qui ne lui aller pas du tout.

- Soyez prudent, qui sait s'il y a des créatures qui habitent ces murs.

C'est alors que le groupe se divise en trois. Une fois les deux pirates perdus de vue, Yogi s'arrêta de descendre les escaliers, ensuite il ouvre grand ses oreilles pour attendre que notre bruit de pas soit assez loin. C'est alors que le molosse sort à nouveau son escargot phone et passe un appel.

Voix inconnue : "allô qui est à l'appareil ?"

Yogi : Nom de code Yogi, agent immatriculé 7705 CP8.

Voix inconnue : Au rapport Widow Yojimbo dit le kappa du CP8. Quelle est votre situation ?

- Mon infiltration est réussie. J'ai la confiance d'Ace et de Marco et j'ai été promu comme second commandant.

- Bien continué...

- Je me trouve sur une étrange île, dans les fondations qui doivent dater de l'histoire perdue. Nous sommes sur les traces de Pluton.

- Bien joué, agent Yojimbo, envoyé nous votre position exact, débarrassé vous des pirates, emparé vous de pluton où tout ce qui concerne ses informations et détruisé toute trace de ce vestige du siècle perdu... Pouvez-vous assurer ?

L'agent infiltré fit un sourire sarcastique et dit: " Je suis le meilleur."

C'est alors qu'il interrompt la connexion et sort tout le matériel dans sa sacoche pour changer de costume. Il porte son célèbre costard noir, des gants en cuir, il attache ses cheveux en arrière, il porte des lunettes noires et attache sa cravate orange. L'agent Widow Yojimbo le Kappa est paré à l'attaque. Pendant ce temps pas si loin, Marco tombe dans la salle un conseil, un endroit gigantesque avec des vieux parchemins sont une vue imprenable sur toute la grotte fluorescente. Pour le phénix, cet endroit est superbe, c'est alors qu'il fouille toute la vielle paperasse qui devait dater de plusieurs centaines d'années et retrouve une écriture inconnue à son langage...

C'est à ce moment-là que Marco rêverait d'avoir un archéologue dans son groupe. Puis dans l'un des documents il retrouve un dessin qui représente le logo de pluton, l'arme légendaire. Soudain ses invincibles s'affolent, son mantra de l'observation qui lui permet de pressentir une attaque, puis il saute brusquement en galipette arrière et voie le plafond s'écraser sur la table la détruisant en mille morceaux et sur le plafond une gigantesque silhouette noire familière, mais Yogi a totalement changé de look . Ou cachait-il un tel costume ? C'est alors qu'il se retourne et sort une espèce de matraque à base de granite marin puis il fonce sur le pirate du phénix et lui donne un puissant coup qui envoie valser le pirate contre le mur et la perfore...; Marco ne comprend pas ce qui sa passe, Yogi n'est plus le même c'est alors que son ennemi dit :

- Pirate, je ne suis point ton ami ou ton nakama, mon vrai nom est Widow Yojimbo.

Agent infiltré du CP7. Ma mission fut de vous surveiller tous vos faits et geste et de le rapporter au gouvernement mondial, mais elle a changé depuis la découverte d'informations sur l'arme Pluton. Quel enfoiré pensa Marco qui sortait des gravats et cracha du sang par terre. Puis il se frotte la bouche et pense durant quelques instants... Un sourire narcissique se dessine sur son visage et dit.

- Yogi ou Yojimbo, je croyais que tu étais un bon gars. Voir un trop bon gars... J'ai toujours eu quelques doutes à ton sujet, mais rien de bien concret...

C'est alors que Marco utilise ses flammes de régénération et déploie ses longues ailes de feu... C'est alors qu'un violent combat s'engagea et que toute la forteresse suspendue comme à vibrer comme un séisme. Marco utilise la puissance de ses ailes pour se propulser contre l'agent et utilise ses pieds comme une arme extrêmement efficace pour placer de puissant coupq à yogi qui finit par traverser le plancher pour tomber au niveau inférieur, la salle fut sombre, mais avec les flammes du phénix d'un bleu éclatant donne une ambiance glauque, mais sortir de nulle part un monstre géant attrape le pirate part derrière traversant ainsi ses flammes pour le plaquer au sol puis le monstre géant crache une quantité d'eau sur le pirate pour diluer son feu avant de le cogner de toutes ses forces sues le sol. Ensuite, le fameux kappa le prend entre ses puissants bras pour l'étouffer, mais Marco utilise son mantra de l'armement pour lui faire un coup de boule en plein visage pour que son adversaire le relâche...; Puis le kappa géant se frotta le visage à son tour et lui parle avec une voix cassée .

- Tu es un bon Marco dit le phénix, mais voyons voir ce que tu veux avec le Ronkyaku.

Le kappa géant rentre dans sa carapace de pique et fonce en roulait boulet sur le pirate, c'est alors qu'en utilisant son don de l'observation, Marco réussi à se dégager de justesse, mais le kappa passe à travers le mur et tombe irrémédiablement sur Sasaki qui devait se trouver de l'autre côté. Le kappa ne perd pas de temps... Il crache un puissant jet d'eau et ne laisse pas le temps à Sasaki de comprendre la situation. Il lui donne un violent coup qui le propulse dans un mur. Pendant ce temps... le phénix alla voir ce qui se passe de l'autre côté quand soudain... Une autre personne frappe le pirate sur la nuque avec la matraque de granite qui assomme le pirate sur le coup...


Condition : Yojimbo ne pourra pas être vaincu ce tour et annule temporairement le FDD (10 minutes pour être exact).


Dernière édition par Marco the Phoenix le Lun 27 Aoû - 14:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une tige se retrouvant au beau milieu d'un tourbillon [Pv Marco]   Sam 14 Juil - 16:43

Hamelin RiitoCivil
avatar

Messages : 358

Navigation
Doriki:
0/0  (0/0)
Fruit du Démon: -

    Leur route séparé, Sasaki se promenait dans ce bâtiment à l'envers en cherchant... Bah il ne savait pas vraiment ce qu'il cherchait. Il se dit que s'il trouvait un truc qui sortait de l'ordinaire ça ferait l'affaire. Ou mieux s'il trouvait de l'alcool, ça ferait très bien l'affaire ! Enfin quoi que... Ces ruines peuvent avoir plusieurs siècles et au bout d'un moment est ce que l'alcool sera toujours bon ? Un vin qui a fini par tourné par exemple ne donnera que des vomissements. En attendant fallait au moins trouvé quelque chose, mais Sasaki ne trouvait rien. Il montait, descendait, allait à gauche puis à droite. C'était trop grande cet endroit ! Du coup il marquait des pauses pour fumer tranquillement, se disant que les autres finiraient bien par trouver quelque chose. Il fumait tranquillement, calé dans un coin en fixant le plafond. Il remarqua alors que la fumée partait dans une fissure dans le mur contre lequel il était collé. Il se releva alors et recracha la fumée en direction du mur et en effet il y avait un courant d'air. Un passage secret? Peut-être vers une réserve de saké !? Pas le temps de chercher le moyen d'ouvrir, en un mouvement de sabre l'obstacle disparu. Quand du Saké est en jeu, on rigole plus ! C'était une pièce assez sombre donc il n'était pas facile de voir ce qu'il y avait. Il utilisa alors son sabre pour rediriger la lumière et balayer la pièce. Aucune trace de saké. Juste une plaque avec une langue illisible dessus. Ça lui faisait penser à la langue que Yogi et Marco discutait à propos de Platon... Ou Pluto ? Bref' du machin. En tout cas aucune trace de saké, c'était une simple plaque, alors il alla voir ailleurs. Il marchait tranquillement en prenant son temps et sifflotant. La main posé sur le pommeau du katana et l'autre main rangé à l'intérieur du kimono. Sa pipe qui tenait entre ses dents, il ouvrait simplement la bouche pour expirer la fumée. Les ruines semblaient vieille mais capable de résister à n'importe quoi, des murs parfois recouverts par les plantes. Il arriva dans un couloir assez étroit mais pas trop non plus, disons simplement que seulement deux personnes pouvaient rester côte à côte. Dans ce couloir des plantes recouvraient les murs de chaque côté ainsi que le sol et le plafond. La nature commençait à reprendre ses droits, ou tout simplement ça manquait d'un bon coup de balai depuis longtemps. C'est alla qu'il marcha sur dalle cassé. Enfin, il cru qu'elle était cassé car quand il posa le pied dessus elle s'enfonça. Il se demanda sur le coup s'il n'allait pas faire une chute de plusieurs mètres... Mais il comprit rapidement qu'en réalité c'était le déclencheur d'un piège. En effet une lance était censé le transpercé d'un coup depuis le plafond mais elle était retenu plusieurs secondes par une sorte de plante collé contre le trou d'où devait sortir la lance. Il eut donc ainsi le temps d'esquiver et ce fut le cas toute la traversée du couloir. Chaque lance ne sortait pas immédiatement mais avait un temps de latence qui permettait à Kojiro d'esquiver aisément en un mouvement d'épaule ou de jambes. Une fois qu'il était arrivé au bout les lances se sont rétractés. Il reprit alors son chemin dans les couloirs douteux même si les pièges n'étant pas réellement un problème pour lui. Il entendit alors un son étrange, un son cristallin. Il s'approcha alors de cette résonance et finit par arrivé à une porte en bois plutôt épaisse. Un mouvement de sabre à nouveau et la porte tomba, laissant alors Kojiro face à un somptueux trésor. La pièce était recouverte de cristaux à la lumière blanche douce, c'était ces cristaux qui émettaient ce son. Mais plus important la pièce était remplie de tonneau et de gourde de saké de tailles différente. Il prit alors une grosse gourde de saké dont la taille était si importante qu'il la trainait derrière lui. Si Barbe Blanche était encore en vie, la taille serait parfaite pour lui. Alors Kojiro trainait cette grosse gourde grâce à la corde qu'il tenait dans sa main droite et dans sa main gauche il y avait une autre gourde de saké, plus petite que celle qu'il trainait bien sûr. Une gourde simple, pour un humain normal. Même si dans ce monde on ne peut pas vraiment dire ce qui est normal ou pas. Il pouvait enfin boire, se revigorant sans retenu. Il relâchait un soupire de plaisir après une bonne gorgée, se contentant de marcher et de boire. Buvant son bonheur, il ne remarqua même pas les tremblements qui se ressentait dans tout le bâtiment. Et pourtant c'était pas faute d'avoir des indices, comme la poussière tombant du plafond ou les secousses au sol. Mais notre samourai n'entendait que le bruit de ses geta en bois qui frappaient le sol et de sa gorge se remplissant de son nectar favori. Il montait et descendait les escaliers, il ne faisait pas trop gaffe où il allait.

    C'est alors que des fissures apparurent sur le mur à côté ce qui attira son attention, le faisant s'arrêter fixant ce dit mur en rassemblant de la poussière de limaille autour de lui. C'est alors qu'un monstre énorme en sorti, une sorte de grosse carapace de tortue avec des pics. Il fit un saut en arrière pour que le recul diminue l'impact et ainsi affaiblit la puissance de l'attaque. Il ne savait pas qui c'était, mais une fois que la grosse carapace stoppé, Kojiro cria de surprise et aussi de mécontentement. La corde avait été rompue dans l'action et la grosse gourde en miette, le saké coulant par terre. Kojiro regarda la grosse bête, il ne savait pas vraiment ce qu'était un kappa à part la créature mythologique. Du moins il ne savait pas la différencier des autres animaux. Alors qu'un phénix, bon des oiseaux tout feu tout flammes on en croise pas dix par jours. Cette énorme bête attaque alors Kojiro immédiatement. Il avait pas compris que c'était Yogi, alors il se protégea du mieux qu'il put sur le coup. Il tendit ses bras en joignant ses mains devant lui, formant un cône avec la limaille de fer. Ainsi le jet d'eau était moins efficace mais cela bloquait complètement la vue de Kojiro. En recevant l'attaque, Kojiro se dit qu'il l'avait déjà vu quelque part. Cela ressemblait au jet d'eau qu'avait craché auparavant Yogi. Mais il n'eut pas le temps de réfléchir plus. Le monstre le chargea et alors que Kojiro croyait simplement se transformer en limaille de fer, il n'avait pas prévu une matraque en granit marin. Il encaissa alors de plein fouet l'attaque qui l'envoya voler sur plusieurs mètres avant de se castrer dans un mur, du sang coulant du coin de ses lèvres. Il se releva en frottant sa tête et s'essuyant les lèvres pour nettoyer le sang. Il retrouva ses pouvoirs d'utilisateur de fruit de démon puisqu'il n'était plus touché par la matraque, il se demandait alors ce qu'il se passait. Peu importe si l'attaque était délibéré ou non, Kojiro compte contre attaquer dés la prochaine. Le mur continuait à tomber mais le noir persistait, il créa alors de la poussière de limaille de fer qui flottait autour de lui pour combler l'absence de lumière. Il ne voyait plus que le noir complet, alors il allait utiliser son pouvoir pour pouvoir localiser ce qu'il y a autour de lui. Une bien naïve pensée. Un jet d'eau puissant s'abattit sur Kojiro d'un coup, ça allait si vite qu'il eut à peine le temps d'esquiver et détruisit complètement le mur derrière lui. Et pendant qu'il esquivait de justesse, un autre coup violent de matraque fut porter sur sa joue gauche laissant ainsi une marque rouge. Il posa alors sa main sur le manche de son katana et sentit que son poignet était plus lourd. Il posa alors ses yeux dessus. Le mur complètement détruit fit apparaître des cristaux de lumière et de son comme tout à l'heure. Il put ainsi voir les menottes en granit marin. Il n'allait pas pouvoir utiliser son fruit du démon, mais ce n'était qu'un détail. Kojiro n'était pas un homme à se reposer sur le pouvoir de son fruit, c'était un épéiste après tout. La lumière revenu, le kappa était plus prudent puisque l'avantage qu'il avait disparu. Kojiro dégaina son sabre, la lueur de la lame mise en évidence avec la lumière. Un regard glacial et meurtrier dans les yeux de Kojiro. Peu importe ce qu'il se passait, Kojiro allait empêcher cette bête de faire le moindre mouvement. On réfléchira après. Les ombres s'étendirent, le combat commença en un éclatement de métal.

    Une matraque en granit contre un sabre de qualité, Kojiro était surpris de la résistance de la matraque. Mais aussi de la résistance de la carapace que le monstre portait, il n'allait pas être simple de le vaincre. Kojiro bloqua une attaque et fit un saut en arrière rapide, c'est à dire qu'il ne sauta pas très haut mais resta près du sol pour retomber rapidement et reculer à nouveau en un appui. Le Kappa gonfla ses joues pour à nouveau tirer un canon d'eau sous pression. Kojiro était assez loin pour avoir le temps de lancer une attaque contre celle du Kappa :


    - Ittoryu : Mizu no Michi ! (Voie de l'Eau)

    En un mouvement de sabre en concentrant la force dans son bras, il créa un tourbillon d'air qui se projeta sur le canon et créant ainsi un choc à leur rencontre. Mais la force manquait face à la pression de l'eau et la rapidité de l'attaque du kappa qui empêcha pas Kojiro de se préparer correctement. Ainsi le canon d'eau passa au delà du tourbillon d'air qui disparu et alla ensuite s'abattre contre Kojiro. Il partit quelques mètres en arrière, se protégeant du mieux qu'il pouvait avec son sabre. Il se redressa lentement, le kappa prenant son temps pour avancer. Il semblait sûr de lui. Kojiro lui finit par se relever complètement au bout d'un moment, trempé de la tête aux pieds et reprenant sa respiration. Le kappa prononça un mot que Kojiro ne réussit pas à entendre. Il s'agissait de deux syllabes qu'il put voir sur ses lèvres mais comme il ne savait pas lire sur les lèvres Kojiro ne put comprendre que le kappa avait dit Soru. Simplement, il disparu en un instant. Kojiro était tellement surpris qu'il eut une réaction immédiate mais dépourvu de réflexion. Il mit sa lame parallèle au sol et donna un coup droit devant lui avec toute sa force et avec rapidité. C'était comme un coup de canon mais d'air :

    - Ittoryu : Tetsu no Michi ! (Voie du Fer)

    Le kappa fut touché à l'épaule par l'attaque mais une blessure pas très sévère, du moins pas allant jusqu'à invalidé de son bras, un simple léger hématome. Pourtant l'attaque continua derrière lui pour faire un trou circulaire dans le mur au fond. L'attaque de Kojiro n'empêcha pas le kappa de continuer son attaque et de réapparaître seulement devant les yeux de Kojiro qui venait tout juste de lancer l'attaque il y a deux secondes à peine. Les coups et les contre-attaques se faisant toutes dans un intervalle très court. Le kappa asséna d'un coup puissant Kojiro qui alla à nouveau percuter un mur, du sang commençant à couler depuis son crâne, apparaissant sous sa chevelure. Kojiro mit son pied droit plus en avant et plia sa jambe droite. Le sabre rengainé mais pas entièrement. Le pied gauche placé en arrière avec la jambe gauche tendue. La tête relevé pour voir son adversaire. Kojiro, en colère, voulait en finir une bonne fois pour toute...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une tige se retrouvant au beau milieu d'un tourbillon [Pv Marco]   Lun 27 Aoû - 13:32

InvitéInvité
avatar



THE DARK WEAPON

Yogi Theme

Dans la vieille forteresse suspendue, une bataille fait rage. Les vibrations du combat créent un séisme qui provoque des écroulements des morceaux d'une ancienne civilisation oubliée. À l'intérieur oppose Yogi agent infiltré du CP8, un maudit à la capacité de l'animal mythique le kappa contre Kojiro Sasaki le samurai alcoolique dans un combat non amical mais bel et bien à mort dans un isolement total avec la surface de la terre. Le kappa maléfique a réussi à se débarrasser de Marco on ne sait pas trop comment, mais le phénix se trouve nulle-part, mais il lui manque bel et bien un opposant à abattre, se samurai borgne qui commence sérieusement à lui prendre la tête et à l'énerver.

De plus il a réussi à lui porter un coup à l'épaule, on peut dire que Yogi la échapper belle, avec quelques centimètres de plus, il lui aurait sectionné le bras. Le kappa regarde son égratignure pour s'assurer qu'il ne souffre pas. L'agent du CP8 sait qu'il fait face à un ennemi redoutable, car rare son ceux qui arrivent à le toucher. Non, en fait personne n'a réussi à le toucher, il incarne après tout, l'élite des assassins du Gouvernement Mondial. Rob Lucci le chef du CP9 est un rigolo à côté de sa force. Yogi étire sa grosse nuque de gauche à droite créant un craquement sonore de muscle, puis il sourit montrant sa dentition monstrueuse digne des requins et s'exprime d'une voie rocailleuse.

- Sasaki, tu es une des rares personnes à pouvoir me toucher, je reconnais ta force autant que guerrier, mais cela veut dire que je ne peux pas te laisser partir de ce lieu vivant. Tu incarnes un danger mondial et te voir rejoindre le Moby Dick, rendra cet équipage trop puissant. Au nom du Gouvernement Mondial tu dois être exterminé. Tu vas crever !

Le kappa prépare ses six revolvers au niveau de sa ceinture et tire une rafale de balles en granite marin. La rafale donne l'impression qu'il tire une centaine de balle, bien entendu Yogi et loin d'être un imbécile, il sait que Kojiro a la capacité nécessaire pour stopper ou esquiver ses balles, mais son plan et de tirer sur les cristaux derrières lui qui se brise dans des centaines de morceaux afin d'assombrir la salle. Néanmoins, cela provoqua des fissures et le plafond s'effondre sous une mer de sable qui s'engouffre dans la salle créant un nuage de poussière. Dorénavant seul la silhouette du monstre avec ses yeux blancs fluorescent est visible. Le Kappa utilise son nez pour repérer l'odeur du pirate et hurle brusquement.

- JE TE VOIE !!!!!!!!!

Yogi fonce droit sur le samurai comme un boulet du canon et termine sa course en entrant dans sa carapace dure comme l'acier et faite de pointe pour s'écraser sur le pirate qui devrait subir de lourds dégâts, mais en même temps il pulvérise l'un des murs porteurs qui fait effondrer une partie de la forteresse suspendue qui s'écrase au sol. Heureusement le kappa a sorti son bras de justesse pour se rattraper et rester à l'intérieur des lieux, mais ne voyant plus aucun signe de Sasaki croyant qu'il a dû sombrer avec le reste de la forteresse. Le Kappa baisse ça garde et se réjouit de sa courte victoire en fessant un rire gras.

- Wha ha ha

Soudain sortant de nulle part une boule de feu bleu venant du ciel fonce sur Yogi à toute vitesse. C'est Marco qui réapparaît et fait un Hoo hoo Kick sur son adversaire. Heureusement par réflexe Yogi du CP8 atténue les dégâts en se mettant en position de défense en entrant de sa carapace, mais qui a pour effet de le propulser entre les cloisons comme un ballon fessant d'énormes dommages sur la forteresse. Marco sait qu'il faut bien plus qu'un coup pour le terrasser. Alors, il se régénère grâce à ses flammes pour être en pleine forme. Dans les décombres Yogi atterrit dans une étrange salle et au centre de celle-ci se trouve un brillant objet sur un piédestal. Il se dirige vers elle pour jeter rapidement un oeil. On dirait une sorte de champignon bizarre ne ressemblant à aucun autre, il le prend et le mange naturellement. Il pense sur le moment si c'est une partie du trésor de l'arme légendaire de Pluton. Puis,il sent sa tête tourné et sent une grande force d'énergie qui l'enveloppe.

Pendant ce temps, Marco cherchait son camarade.

-OYYYY Sasaki tu es où ?

Soudain il sent grâce à son haki de l'observation beaucoup d'énergie négative et voit une gigantesque ombre surgir du néant de la nuit avec des yeux flamboyant. C'est Yogi qui a grandi de dix fois sa taille et en force et il a dorénavant de la lave qui s'échappe de sa bouche au lieu de l'eau. La monstre titanesque s'exprime toujours de ça voie rocailleuse.

Spoiler:
 

Le kappa crache dorénavant des jets de lave et détruit littéralement tout sur son passage...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une tige se retrouvant au beau milieu d'un tourbillon [Pv Marco]   Mar 25 Sep - 0:14

Hamelin RiitoCivil
avatar

Messages : 358

Navigation
Doriki:
0/0  (0/0)
Fruit du Démon: -

    Kojiro ne pensait passé une journée si mouvementé. Son quotidien de fumer, boire, et dormir lui va totalement. Mais bon, un peu d'action de temps en temps ne le dérange pas tant que ça. La vie en devient que plus excitante. Et puis il allait sûrement devoir s'y habituer avec un tel équipage. Et il n'était que sur une île de Grand Line, Kojiro alla sûrement devoir aggraver ses entrainements s'il souhaite devenir plus fort et ainsi rester en vie. Ça peut être sympa, de rester en vie, quand même. Il n'a pas trop de connaissance sur le Cipher Pol, il connait rapidement le nom. Donc il ne savait pas si son ennemi était fort ou non. Il est censé être satisfait de pouvoir toucher un adversaire aussi redoutable, mais pour lui Yogi est juste un mec avec un fruit rare, rien de plus. Alors voyant que son attaque au sabre n'atteignit pas correctement sa cible, il se dit immédiatement qu'il avait encore beaucoup de chemin à faire. Un tel maniement du sabre est loin d'être suffisant. Mais il ne devint pas pour autant défaitiste, il était loin d'abandonner. D'ailleurs, dans un combat à mort, il n'abandonne jamais. Du moins, jusqu'à aujourd'hui. Mais il triplera quand même la difficulté de ses entrainements. S'il coupait un arbre en deux en un mouvement, alors il en coupera trois ! S'il renforçait sa musculation en faisant 1000pompes le matin et le soir, alors il en fera 3000! L'une des rare crainte de Kojiro, c'est d'être faible. Lorsque l'on est faible, on ne peut obtenir ni protéger ce que l'on désire. En somme, on ne peut rien faire. Et ça, il le refuse complètement. Ainsi, une nouvelle volonté émergea dans les yeux de Kojiro. Ils devinrent beaucoup plus vifs, beaucoup plus... meurtrier. Un regard glacial qui semble pouvoir ôter la ville comme en coupant un fil. Bien loin est le sabreur ivre.



    Un souffle régulier, paisible. Contrastant son aura meurtrière. Il semblait guider sa lame comme une goutte glissant sur une feuille avant de tomber dans le lac. Des balles semblèrent arriver à une vitesse devant lui, mais dans un mouvement nonchalant il esquiva simplement. Une balle de trop qu'il dévia d'un simple mouvement de sabre pour éviter d'être toucher. Il fixa son adversaire, son oreille permettant de l'informer de ce que ses yeux ne voyaient pas : le plafond se fissurait. Rapidement, des débris s'écroulèrent créant ainsi un épais nuage de fumée. Ridicule. Kojiro ne pouvait voir que les yeux luisants du monstre. Il se pencha alors légèrement en pliant un peu les jambes. Le sabre dégainé, il le plaça à côté du fourreau en tenant fermement le manche. La tête un peu baissé, il avait les yeux levés pour voir la lumière des yeux de son adversaire. Un bruit de course, puis la lumière disparu. C'était signe qu'il était rentré dans sa carapace comme auparavant. Et dés ce moment là, Kojiro tourna sur lui-même avec force et rapidité. Le nuage de poussière commença à se soulever et une tornade de lame entoura l'épéiste :

    - Ittoryu : Taka no Michi (Voie du Faucon)

    Le timing était bon, car au delà de complètement faire voler la poussière et la faire disparaître, le monstre arriva sur lui en même temps que la lame tourna. Alors, puisque Kojiro tournait en même temps que le monstre était sur lui, la lame résonna contre la carapace, déviant ainsi la trajectoire du monstre. Mais celui s'étant élancé de toutes ses forces, Kojiro fut tout de même projeter contre un mur adjacent en passant au travers. Il souffla par les narines, le regard fixant le décor au dessus de lui. Il resta dans les décombres, sans bouger. Encore un échec pour lui, son but était de le trancher en deux lorsque celui-ci aurait été sur lui. Il ne faisait pas trop attention à ce qu'il y avait autour de lui, il patientait simplement. C'est alors qu'il entendit la voix de Marco. Ce disant que la moindre des choses quand on l'appelle, c'est de répondre, Kojiro se leva. Il commença à marcher, c'était vraiment pas éclairé, du moins que légèrement. Il crut voir la flamme bleue plus loin devant lui mais une ombre se leva devant Kojiro. C'était vraiment une ombre très... mais alors vraiment très grosse. Il ne lui a pas fallu longtemps avant de comprendre que c'était l'autre monstre qui devint plus... monstrueux. Ce rocher géant était devenu si confiant en son pouvoir qu'il ne remarqua même pas la présence de Kojiro quelques mètres derrière lui. Le sabreur en profita alors, rengainant son sabre. Il se mit alors à courir soudainement et sauta sur Yogi en tournant sur lui-même en plein vol. De la limaille de fer l'enveloppait avant de se transformer lui-même. Il passa au travers de Yogi, l'enveloppant dans une tornade horizontale.

    - Tetsu no Gekido ! (La Colère du Fer)

    La limaille de fer tournait constamment autour de lui, égratignant sa carapace épaisse. Certes des égratignures mais qui n'arrêtaient de se cumuler. Kojiro se reforma en ayant passé rapidement Yogi. Il était donc à côté de Marco, pendant que la limaille de fer continuaient de tournoyer autour du monstre qui avait ses mouvements réduits à cause de cela. Kojiro se tenait à côté de Marco, mais sans dire mot. Il était simplement à côté de lui, le regard toujours froid et meurtrier poser sur le monstre. Le monstre qui devint rapidement impatiemment et d'un simple mouvement de bras dégagea la limaille autour de lui. D'un pas lent et très sûr de lui, le monstre rocailleux s'avançait vers les deux pirates. Kojiro prononça enfin quelques mots, mais il semblait être un tout autre homme, beaucoup plus distant :

    - Désolé Marco-taichô. Je vais le tuer.

    Honnêtement, pour lui Yogi était dans l'équipage depuis un bout de temps donc il était lié d'amitié avec les autres membres dont Marco. Et Kojiro qui allait lui ôter la vie se sentait presque obligé de s'excuser auprès de Marco puisque ce dernier était censé être son ami. Il expira, comme s'il se déchargeait d'une lourdeur et que son esprit devenait plus léger. Un regard, un mouvement, une coupure. Kojiro exécuta une technique qui revenait du domaine de l’instantané. Une technique effroyable qui a pour but de pouvoir couper n'importe quelle matière solide. Que ce soit l'os d'un être humain ou une armure de métal, ou encore la carapace d'une tortue. Cette technique le faisait passé de devant l'ennemi à quelques mètres derrières lui. Cela allait tellement vite qu'on ne voyait pas le sabre se dégainer, simplement qu'il finissait de rentrer dans le fourreau à la fin. Kojiro se redressa et regarda derrière lui pour voir le monstre qui avait été coupé à l'épaule.

    - Kamikaze no Michi. (Voie du Vent Divin)

    Du sang avait jailli, une coupure qui partait de sa poitrine droite pour aller jusqu'à l'épaule juste au dessus. Il allait être difficile pour lui de se servir de son bras. Mais c'était déjà étonnant qu'il ait résisté, cette technique était l'une des fétiches de Kojiro. On voyait bien le monstre qui était toujours prêt à en découdre malgré sa blessure profonde. Ça tombe bien, Kojiro aussi. De plus, Marco allait combattre avec lui. Il allait donc être beaucoup plus facile pour Kojiro d'arriver dans les angles mort du monstre, qui sera occupé par le phénix, afin de lui couper un morceau du corps. De préférence la tête, si son attention est suffisamment distraite pour que Kojiro arrive à y parvenir.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une tige se retrouvant au beau milieu d'un tourbillon [Pv Marco]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Une tige se retrouvant au beau milieu d'un tourbillon [Pv Marco]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Flashback] « Mon amour, je t'ai vu au beau milieu d'un rêve... » ft. Moïra Fisher
» Début de soirée en milieu hostile ...
» TEMOIGNAGE D'UN BEAU-CORPS DEVENU ADVENTISTE !
» LE PROFILE D'1 BEAU- CORPS LAVALASSIEN DE PETIT-GOAVE..
» Décès d’Ernst Bennett, ex-beau-père de Jean-Claude Duvalier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Autre îles-