AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fin de course [PV Strange D. Nana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Fin de course [PV Strange D. Nana]   Lun 20 Fév - 21:35

InvitéInvité
avatar





Bien peu de navires pouvant se valoir de jouer à armes égales avec les destroyers de la Marine. Tant au niveau de l’envergure que de la puissance de feu, les bâtiments de l’Organisation de la Justice étaient à l’image même de l’idéal que voulait faire véhiculer le Gouvernement Mondial « rien ne peut nous atteindre ». Et de fait la plupart étaient construit sur des schémas de construction depuis longtemps oublié, éprouvés aux pires épreuves qu’avait à offrir Grand Line : des tempêtes aux attaques de monstre marin, et bien entendu aux combats avec les pirates. Suffisamment puissant pour venir à bout d’une île entière une fois réuni en meute, assez imposant pour embarquer à son bord un géant, peu de choses semblaient pouvoir venir à bout de ses véritables arches flottantes. Mais toutes ces qualités étaient à ranger au rang des illusions dans le Nouveau Monde. Quiconque pensait qu’une coque solide et une batterie de canons puissants étaient des garanties suffisantes pour se croire en sécurité dans cette partie de l’océan, méritait amplement l’appellation de « naïf suicidaire ». Ces faits établis, la Marine était entrain des les éprouver cruellement. Plongée dans une véritable bataille apocalyptique, au milieu d’une mer déchaînée par les éruptions volcaniques sous-marines, le 16eme Régiment de Fusiliers Marins rattaché au G5 était aux prises avec rien moins qu’une flotte pirate au grand complet.

Les pavillons des sinistres forbans se succédaient dans l’horreur. Tous s’étaient distingués par leurs actes de piraterie sur Grand Line et à présent dans le Nouveau Monde. Des guerriers aguerris qui avaient maintes fois prouvés leur résolution et surtout leur force, à leur manière ils triomphaient chaque jour du Nouveau Monde. Mais ils n’en étaient pas moins logés à la même enseigne, et leurs navires coulaient une fois disloqués par les boulets, ravagés par les éruptions ou même engloutis par les lames de fond. En l’espace d’un instant, pas moins de cinq galions venaient ainsi de couler à pic, et ce sans même avoir eu le temps d’ouvrir le feu. L’amiral Kizaru à la tête du Contingent savait apprécier à sa juste valeur cette ironie du sort qui avait le don de le faire sourire. Il n’ignorait pas que le navire où il se trouvait pouvait subir le même sort, et même son logia ne l’aiderait en aucune façon face à l’océan en furie. Effrayant, effrayant. Le Nouveau Monde était vraiment la mer des « Elus ». Un lieu où ses dons étaient mis à profit à leur juste valeur, un champ de bataille qui valait le déplacement en somme. En cela il n’était pas déçu, tandis qu’un énième boulet lui frôlait la tête pour venir exploser contre le mât principal. Un chaos indescriptible régnait tout autour de lui, les navires de la Marine aux prises avec les pirates, les abordages et les bordées de canon se succédant dans des fracas de tonnerre.

Les hurlements des morts et des blessés se joignaient au grondement sourd et puissant des volcans qui vomissaient leur torrent de lave. Une douce mélodie en sorte. Un sifflement aigu attira son attention et il leva la tête juste à temps pour qu’un harpon géant lui passe à travers, dispersant son crâne en particules lumineuses. *Aaaah, vraiment voilà qui est dangereux*, pensa l’amiral en avançant vers l’adversaire, un corps sans tête en marche. Bâti sur le modèle d’une gigantesque tortue marine, le bâtiment pirate semblait à même de résister à un coup direct des immenses canons du destroyer. Kizaru se demanda brièvement si son apparence invulnérable était justifiée. Trop rapide pour être vu par un œil, il délivra un puissant rayon de feu constituée de pur lumière qui renversa comme un jouet malmené le galion corsaire.

- Keriageru no Denkou

Une explosion titanesque acheva de venir à bout de l’impudent pirate, les vestiges du navire rapidement avalés par les flots. Il était temps après cette petite mise en jambe de se mettre en chasse. Car Kizaru était ici pour une bonne raison. Cette escadre de forban faisait l’objet d’une surveillance accrue depuis de nombreux temps déjà, et l’on avait de bonnes raisons de croire qu’en son sein se trouvait la pirate Supernova Strange D Nana. Un membre de l’équipage de Barbe-Blanche. En temps normal un tel statut l’aurait gardé de toute atteinte directe de la part de la Marine, soucieuse alors de maintenir l’équilibre avec le célèbre Edward Newgate. Mais cette ère était à présent révolue, et la jeune femme n’était rien moins qu’une tête primée parmi d’autres. Une prime qui valait le coup de s’y intéresser. Plus de deux cent millions de Berrys, une petite fortune pour une si petite femme. Néanmoins plus intéressant que sa prime, les informations qu’elles détenaient avaient mené l’amiral à traquer ses pas. Voilà qu’il arrivait au bout de la course. Les pans de son immense manteau battant au vent, il prit une puissante impulsion et quitta le plancher de son navire pour aborder un bateau pirate d’une manière bien singulière.

Celui-ci manque de se rompre en deux sous la force de l’impact. A peine dérangé par le trouble ambiant et le roulis monstrueux l’amiral s’avança jusqu’à faire face au capitaine. Une démarche lente et mesurée, les mains dans les poches, le géant de la Marine écrasait totalement son interlocuteur.

-Eeeeh…je suis arrivé sur le mauvais bateau on dirait. Peut être pourrais-tu me dire où je peux trouver Strange D. Nana ? Tu es un de ces camarades pas vrai ?
-Crève !

Levant un pistolet d’aspect antique il fit feu, accompagné par les membres de son équipage qui ne tarda pas à délivrer un véritable déluge d’acier sur l’amiral passif. Les balles traversaient son corps sans lui causer le moindre dommage. Même si cela n’entamait pas l’ardeur des assaillants, cela eut le don de très vite ennuyer Kizaru. Il n’avait pas de temps à perdre.

-C’est une mauvaise réponse je le crains.

D’un nouveau coup de pied projeté à la vitesse de la lumière il coupa littéralement en deux le corps du capitaine, vaporisant son buste et dévastant le navire par la même occasion. Le premier choix n’était pas le bon, peut être que le second serait le satisfaire. Sans même y penser il laissa derrière lui le carnage et monta à bord d’un nouveau bâtiment. Cette fois-ci on semblait l’attendre de pied ferme. Elle, l’attendait de pied ferme.

-Strange D. Nana ! Oooh…tu m’a l’air fidèle à ta réputation. Peut être accepterais-tu de me suivre sans opposer de résistance, j’ai quelques…questions à te poser. Hiken no Ace…où est-il ?


<
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fin de course [PV Strange D. Nana]   Mar 21 Fév - 1:26

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 17933

Navigation
Doriki:
3532/6000  (3532/6000)
Fruit du Démon: Sang

[Tu me dis si ça te vas pas ou autre hein é_è à 1h du mat je fais plus trop attention à ce que j'écris désolé T_T]

Il est impressionnant de remarquer les sacrifices que l'on ait près à faire pour sauver l'être aimé. N'aimant pas combattre, la jeune fille c'était plus imaginer vivre une vie tranquille, bien sûr il y avait l'appel du large et d'aventure, mais elle se voyait plus agir dans l'ombre comme le fond les révolutionnaires et dénoncé à travers ses ouvrages les crimes commis par le gouvernement mondiale et la marine qu'elle aurait découvert durant ses voyages. Oui c'était la vie qu'elle avait pensée avoir mais tout ça fut réduit à néant lorsque la nouvelle de l'exécution de Ace fut annoncé. Son sang ne fit qu'un tour, tant pis pour sa vie tranquille à dénoncé les bavures de ses prétendu défenseurs de la justice, il fallait qu'elle le sauve quel qu'en soit les risques ! Plus jamais elle ne pourrait rêver de tranquillité et de discrétion avec la prime qu'on lui avait mit sur la tête, faisant d'elle une supernova du jour au lendemain alors que son seul but était de sauver son bien aimée. C'est fou comme le destin peu basculer aussi facilement. Cependant elle ne regrettait rien puisque ce sauvetage lui avait peut être voler son plan d'avenir, mais celui qu'il lui offrait en contre partie lui allait bien mieux : être aux côtés de Ace sur son navire. Oui sa vie avait changer radicalement et de manière plus que rapide, passant de jeune fille sans histoire à supernova avant de devenir très rapidement un membre important de l'équipage du Moby Dick.

Enfin sans histoire c'était quand même vite dit, car la belle rouquine n'était pas moins la seule survivante de l'île juste avant Rough Tell, qui avait été rayé de la carte par le Gouvernement Mondiale qui avait payé une coquette sommes des pirates pour qu'ils mettent l'île à feu et à sang sous prétexte que sa mère dénonçait les crimes du Gouvernement et qu'elle portait gloire à Gol D. Roger. Mais ce n'était pas les seules raisons qui avait fait que cette île devait disparaître avec ses habitants. Non l'autre raison était que Roger venait souvent raconter ses aventures sur cette ile appeler le joyaux du nouveau monde, car en plus de protéger cette île en la mettant à son nom tout comme l'a fait Edward Newgate avec l'île des hommes poissons, il leur avait expliqué comment se rendre à Rough Tell. Il savait que les habitants n'étaient pas possédés par l'avarice et que donc ils n'iraient pas se risquer à aller sur cette île, non s'il leur avait fait cadeau de cette information mais également des secrets que renfermait le monde c'était pour les remercier de toujours prendre soin de son équipage lorsqu'ils accostaient ici. Son histoire débuta donc entant que seule survivante d'une île détruite sous les ordres de la plus haute autorité du monde, pour ensuite trouver refuge dans le petit village de Fushia Town sur les eaux calmes de East Blue. Et c'est là, au royaume de Goa qu'elle sella son destin avec deux autres garçons portant comme elle le fameux « D » dans leur nom.

Que d'aventure avait fini par amener la jeune femme sur ses eaux du nouveau monde, ses eaux qui l'avait vu naitre et prendre la fuite pour des plus calmes, avant de revenir des années plus tard sauver ce cher Marco qui avait été capturé peu de temps après la bataille de Marinford et donc la mort de Barbe-Blanche. Ace ayant reprit de commandement de l'armada, tous étaient partie pour le quartier général de la marine le plus éloigné du nouveau monde : le G5. Une bataille bouleversante mais dont ils en étaient ressortit victorieux ou presque, en tout cas il avait réussit leur mission de sauvetage, mais depuis ce passage, la pirate avait décider de prendre du recule vis à vis de son équipage. La raison ? La peur. La pauvre avait peur d'elle même et de son côté presque schizophrène. Elle était incapable de contrôlé la haine qui se trouvait en elle, et lorsque celle-ci s'échappait et prenait possession de son corps, elle n'était qu'une machine à tuer sans état d'âme. L'idée même qu'elle puisse accidentellement tuer un camarade la dégoutait, et elle avait fuit.

Cependant la séparation était trop dure et elle n'avait pas tenue bien longtemps loin de celui qu'elle aime. Et puis elle avait jurer de le protéger quoiqu'il arrive, ce n'était pas en restant loin de lui qu'elle pourrait veiller sur lui. Elle était donc revenue avec Figaro dans les eaux du Nouveau Monde. Ce qui l'avait fait revenir plus vite sur cette mer était le fait de savoir que les hauts gradés de la marine s'y trouvaient, mettant ainsi la vie de son capitaine en danger. Cette partie de Grand Line était fourbe et imprévisible, on ne pouvait jamais être sûr de rien, il fallait donc qu'elle soit à ses côtés pour le protéger. Durant sa course sur le dos de son animal, une information titilla son esprit : un Amiral était proche. Ni une ni deux, elle partie à la recherche de cet ennemie, c'était trop dangereux que son capitaine tombe dessus, Nana le connaissait bien et savait qu'il était du genre à foncé tête baissé dans le tas comme le dernier des imbéciles, à ce demander comment Garp l'avait éduqué lui et Luffy.

Le retrouver ne fut pas très compliqué, comme une route de miette de pain, c'était des bateaux en morceaux qui la guidèrent. La vision était triste, elle pensait à ses pauvres navires détruit tristement sans compassion, sans même pensés aux heures de travail qu'avait mi le charpentier à les construire. Mais bon lorsqu'on est pirate, on a pas le temps pour penser à ce genre de chose, des vies sont en jeux à chaque instant et la marine n'est jamais loin pour vous tomber dessus. C'était justement le cas de pauvre pirate qui avait eut le malheur de voir leur route croisé celle de l'amiral Kizaru. Ses yeux virent le corps du capitaine se couper en deux faces à l'attaque du marine, elle en avait presque un haut le cœur, la vue du sang, sa faiblesse qui la plongeait dans la folie. Quelle ironie pour quelqu'un qui manipule ce liquide indispensable à la vie.

Reprenant son calme pour ne pas céder à son autre partie d'elle même, se rendant alors sur le navire de la marine, attendant sagement que l'Amiral revienne de son carnage. C'était de toute façon trop tard pour qu'elle sauve qui que soit. Ce qu'il lui dit lorsqu'il monta sur son navire la fit sourire, ainsi donc elle avait une réputation et malgré cela il lui proposait comme même de ne pas opposer de résistance ? Enfin si son sourire resta sur ses lèvres, le faite qu'il prononce le nom de Ace changea radicalement son regard qui ne collait plus avec le trait sur ses lèvres.


« L'Amiral Kizaru en personne ! Et bien je suis flattée, je pense que suivre gentiment sera difficile car je doute fortement que votre bonté me laisserait m'en aller tranquillement après avoir discuter. Et puis, puis-je savoir ce que vous voulez à Ace ? Il est très demandé vous savez ... »

Le petit bout de femme qu'elle était serrait sa lance dans sa main, elle avait beau savoir que la lame avait un recouvrement en granite marin elle savait que ça ne serait pas suffisant, ça l'avait juste aidé lors de son combat contre Akainu à Marinford et encore … La pirate était mal et elle le savait, elle avait pleinement conscience de la puissance du marine de lumière, sa durée de vie ne tenait qu'à un fil, mais il fallait qu'elle soit forte, il cherchait Ace, rien que savoir cela, son envie de vivre pour le protéger s'en retrouvait doublé !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fin de course [PV Strange D. Nana]   Mer 22 Fév - 18:57

InvitéInvité
avatar





Il était légitime de se demander si les bourreaux pouvaient parfois haïr leur triste office. Après tout n’était-il pas eux-mêmes des hommes donnant la mort à d’autres hommes. Le fait de savoir qu’ils mettaient fin à la vie de criminels apaisait-il les tourments de leurs nuits ? Quel visage voyait-il durant le grand acte final, lorsque la hache à la main, prêt à s’abattre, il côtoyait cet être rejeté par la société et voué au néant ? S’identifiait-il malgré eux à ce malheureux qu’il ne connaissait pas et contre qui il ne nourrissait aucune haine ? Pouvait-il y reconnaître un frère, un père ou un fils ? Les exécuteurs pouvaient donc connaître le remords. Un reproche constant qui rongeait leur âme et les laissant dépossédé de leur humanité, relégué au rang de Pourvoyeur de Cimetières. Mais l’amiral Kizaru lui ne connaissait pas le doute, pas plus que la pitié. Ce n’était pas un pur sadisme qui mouvait son bras qu’il abattait sur l’ennemi, pas plus que le goût du sang. Non. L’amiral savait qu’il avait de son côté le plus irréfutable des motifs, et que celui-ci lui donnait le droit de vie ou de mort sur son semblable : la Justice approuvait ses actes et c’était en son nom qu’il faisait couler le sang. La Justice réclamait que de tels actes soient commis pour triompher du crime. L’officier de la Marine se confortait-il dans cette idée illusoire ? Non, l’amiral en était convaincu. Ce qu’il faisait ne semblait peut être pas juste aux yeux des lâches et des hypocrites, mais assurément c’était là nécessaire. Le Monde s’était construit sur la violence, et c’était la violence, la peur et le sang qui le maintenait uni sous une seule et même bannière : celle du Gouvernement Mondial. Il n’y avait pas d’autres alternatives possibles.

Il n’eut donc aucune trace de regret lorsqu’il envisagea sérieusement l’hypothèse de devoir tuer la jeune femme effrontée qui se trouvait devant lui. Un sourire malsain éclaira alors son visage. Il devait reconnaître que parfois son devoir était plus agréable à faire qu’on ne l’imaginait. Malgré la menace évidente qui pesait sur elle la jeune femme faisait preuve d’un aplomb presque surprenant. Sans doute était-ce là commun à tous les pirates du Nouveau Monde, pensa l’amiral. La plupart étaient eux-mêmes des monstres terrifiants qui ne méritaient plus l’appellation d’humain, et ce depuis bien longtemps. En dépit de son air fragile et de sa jeunesse, la jeune femme ne devait sans doute pas faire exception. Il était presque curieux à dire vrai. Voir en action la pirate qui avait tenu tête à Sakazuki-san et semé tant de troubles durant la guerre contre Barbe-Blanche…voilà une occasion qui ne se représenterait peut être plus jamais. Il préférait la capturer vivante pour des raisons…pratiques, mais il imaginait que s’il ramenait sa tête à la place le QG ne lui tiendrait pas grief. Son regard s’éclaira d’une lueur inquiétante à mesure qu’il marchait en direction de la jeune femme, et celle-ci devait s’estimer heureuse de ne pouvoir voir ses yeux dissimulés par ses lunettes de soleil.

Sa confiance affichée l’irritait quelque peu, ses espoirs semblaient tout accrochés à la lance en granit marin qu’elle tenait fermement en main. Un espoir bien mince somme toute et si fragile. Mais son amour pour le Portgas D. Ace était évident, et celui-ci devait la soutenir quelque part. Comme c’était touchant. Mais il n’était pas là pour faire de la sensiblerie, il avait des ordres et même s’il devait reconnaître qu’il aurait apprécié en savoir plus sur cette femme il n’avait tout simplement pas le temps. Tout ceci allait se terminer promptement, jugea l’amiral en affichant son naturel excès de confiance.

-Eh bien et eh bien quelle effronterie ! Malheureusement je ne pense pas que tu serais très accord avec mes projets concernant Portgas D. Ace…et visiblement tu ne sembles pas prêt à coopérer. Tu ne m’es donc d’aucune utilité et maintenant je ne peux pas te laisser partir…"Bloody Queen", Strange D. Nana. Tu as causée beaucoup de problèmes tu sais…et une grosse prime est sur ta tête…

Acheva-t-il d’un air sombre, tout en considérant le nombre de pirates qui se mobilisaient en armes derrière la jeune femme. Le nombre n’était pas un problème, il devait en finir vite pour se remettre au travail. Un frisson de plaisir d’anticipation sembla le gagner à l’idée du combat à venir, néanmoins le même masque de sang-froid habitait son visage. Il leva un index vers la jeune femme tandis que celui-ci se mettait à luire intensément, accumulant une masse de particules lumineuses circulant à la vitesse de la lumière pour créer un laser.

-Connais-tu les propriétés de la lumière ? Tout est dans…l’accélération.

Dit-il en levant les sourcils tandis qu’un rayon de pure énergie partait en direction de la pirate à une vitesse inconcevable pour l’esprit humain.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fin de course [PV Strange D. Nana]   Mer 22 Fév - 22:20

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 17933

Navigation
Doriki:
3532/6000  (3532/6000)
Fruit du Démon: Sang

Le court d'une vie tient à peu de chose, un rien et le destin peu basculer dans un sens ou dans l'autre, par exemple si la jeune fille n'avait pas une vision si négative de la marine, elle aurait surement rejoint leur rang comme l'avait suggéré Monkey D. Garp lorsqu'elle l'avait rencontré à Fushia Town. Malheureusement voilà, ils avaient commis une erreur que jamais elle ne leur pardonnerait ; l'hypocrisie. Des gens qui disent servir la justice mais qui ne respecte même pas leur dire étaient tout simplement abjecte selon elle. Ils se gardaient bien des pots de vins des marchants d'esclaves, laissant ainsi se commerce humain continuer à proliférer, ils n'hésitaient pas à sacrifier la vie d'innocent pour capturer juste une seule vermine. Est ce ça la justice ? Détruire plein de vie d'honnête gens pour attraper une mauvaise âme ? Leur but n'est-il pas plutôt de protéger justement ses innocents ? Non décidément elle ne pouvait pas respecter de tel personne, et pire encore ils n'hésitaient à entreprendre de tuer un futur nouveau né sous le prétexte ridicule que son père était un malfrat. Comment peut-on envisager de tuer un enfant qui vient de naitre pour les crimes se son défunt père ? Tout cela était inconcevable pour la jeune femme, elle ne pouvait pas avoir du respect pour ces prétendus défenseur de la justice alors qu'ils ne le faisaient même pas. Attenter à la vie de Portgas D. Ace était le plus grand crime qu'ils pouvaient faire, jamais elle ne leur pardonnerait.

Tout ce méprit lui permettait des les combattre sans être freiné par une trop grande compassion, car même si elle les avait en horreur, elle savait que certain d'entre eux étaient de braves gens qui voulaient sincèrement amélioré la justice de ce monde. En revanche quand elle voyait les amiraux, elle avait de puissant doute sur leurs actions, enfin plus exactement après avoir vu l'amiral Akainu tuer sans état d'âme des innocents juste pour essayer de la capturer, elle se disait qu'il était pareil, à la seule différence c'est qu'il ne pourrait pas lui prouver puisqu'il n'y avait pas d'innocent autour d'eux. À moins qu'il ne tue ses propres troupes ? Qui sait … Akainu n'avait pas hésiter une seule seconde à Marinford, il avait été prêt à tuer des marines comme un monstre, Kizaru ne serait peut être pas si différent, il était bien amiral aussi. Surtout qu'elle sentait qu'il n'hésiterait pas à abréger sa vie s'il le fallait, et elle deviner que son regard derrière ses lunettes était inquiétant, ne présageant rien de bon pour elle.

Mais cela ne changeait pas une chose, elle n'aimait pas se battre. Cette situation ne l'arrangeait pas vraiment, mais elle ferait n'importe quoi pour progresser et être utile à son capitaine, peut importe les risques qu'elle pourrait encourir, après tout elle préférait mourir que lui ou Luffy ne soit en danger. Elle savait que l'issue du combat était incertaine, et qu'elle avait peu de chance, son seul véritable espoir résidait dans sa lance, son bisento, mais contre un logia de son niveau même le recouvrement en granite marine ne serait pas suffisant. Tant pis elle y croyait, il le fallait, elle prenait exemple sur son capitaine qui ne partait jamais défaitiste, il y croyait toujours jusqu'au bout tout comme son petit frère.


« Vos projets pour Ace ne m'iront jamais et jamais je ne vous laisserez lui faire du mal !!! … Que ? … Comment sais tu ça ?! C'est pas possible … Tant pis ... Quand à ma prime c'est pas moi qui l'ai choisit mais vous, je n'ai jamais demander a en avoir une aussi grosse, tout ce que je veux c'est le protéger de vous. »

Le surnom qu'il venait de cité la déstabilisa, ainsi donc son fruit du démon était connu de la marine ? Pourtant elle avait bien fait attention à ne pas l'utiliser de manière voyante, juste en chauffant le sang des gens comme un micro-onde. Devait-elle en conclure que sa supercherie n'avait pas réussit à tous les tromper ? Le seul à connaître son fruit était Garp, mais elle doutait que celui-ci la dénonce, elle protégeait ses petits fils après tout, et puis si son fruit interdit venait à être connut, elle se retrouverait vite avec Barbe Noir sur le dos puisqu'il cherchait les fruits les plus puissant pour s'accaparer leur pouvoir. À cause de ça elle était beaucoup moins rassurer sur le combat, elle ne pensait pas utilisé son fruit d'entré de jeu, mais le fait de savoir qu'il n'était plus un secret comme elle le pensait l'inquiétait au point qu'elle ne faisait pas attention aux personnes qui l'entouraient.

Du côté de l'amiral tout était claire, il fallait la vaincre, pas le temps pour les doutes ou hésitation, il commença les hostilité sans attendre qu'elle reprenne ses esprits calmement. Ce fut de justesse qu'elle évita le tire, si ses attaques n'étaient pas si lumineuses elle se serait surement pas décalée pour éviter l'impacte du rayon laser contre son corps, laissant celui-ci détruire ce qui se trouvait sur sa route. Ses attaques étaient bien trop rapide pour elle, et son haki de prévoyance elle ne le maitrisait absolument pas. Intérieurement elle rageait de ne pas avoir suivit un entrainement pour le maitriser, il lui serait bien utile pour le coup !


« Tant de violence ... »

Lâcha t-elle d'un ton lasse, tout en se redressant. Après tout il est normal qu'il ne soit pas tendre avec une jeune femme si celle-ci est rechercher par les autorité. L'inverse serait surprenant, quoique le colonel Saya avait essayé de se lier d'amitié avec elle, pourquoi d'ailleurs ? La question n'était pas là. Elle prit en main son bisento et fonça sur l'amiral jusqu'à se trouver coller devant lui, en prenant appui à la dernière seconde sur ses jambes elle fit un bond relativement haut pour le dépasser de près d'un mètre. Ses jambes replier, elle tenait le manche de sa lance des deux mains, la lame fonçant droit sur le marine attendant le choc de l'impacte. C'était à elle maintenant d'attaqué, prête à riposter à n'importe qu'elle moment.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fin de course [PV Strange D. Nana]   Jeu 23 Fév - 21:06

InvitéInvité
avatar




Il ne faut jamais se fier à un livre d’après sa couverture. Une maxime de sagesse que l’amiral Kizaru avait apprise il y avait de cela bien longtemps et qui s’était vérifié à de multiples reprises. Dans le Nouveau Monde, cette maxime devenait la règle. Au cours de sa longue carrière, les choses les plus insignifiantes s’étaient souvent révéler comme étant autant de périls mortels qui avaient eu raison de bon nombre d’inconscients. Il se souvenait encore de cette fameuse fois où, faisant ses armes dans le Nouveau Monde, un insecte dévoreur de chair en était venu à dévaster sur pied la plupart de ses compagnons. Ils avaient eu une mort particulièrement lente et douloureuse. Encore maintenant il songeait ô combien il aurait été préférable pour eux de finir dévoré par un quelconque monstre marin. Mais tout ceci relatait un passé lointain qu’il pouvait quasiment considérer comme détacher de lui. En devenant Amiral il avait accédé à un tout autre univers, et à une autre sphère de pouvoir en acquérant les pouvoirs du Pika pika no mie. Le plus grand avantage des logia, contrairement à ce que pouvait penser le commun, n’était pas donner force et puissance à son utilisateur. Non. C’était la confiance. Une confiance absolue en une certitude unique et élémentaire : rien ne pouvait l’atteindre. Mais tout utilisateur de Fruit de Démon devait apprendre, en une amère leçon, tôt ou tard que rien n’était moins vrai. Kizaru néanmoins, guerrier aguerris aux épreuves de la mer et du combat, n’avait plus eu à faire face à de véritables combats ayant pu remettre en cause sa supposé invulnérabilité. Voilà qui allait bientôt lui coûter.

Aussi vulnérable et fragile que semblait être la jeune pirate elle n’en était pas moins une personne capable de résister aux horreurs du Nouveau Monde, et d’y survivre au sein du plus élitiste des équipages. Elle ne devait pas être sous-estimée. Elle n’aurait pas dû être sous-estimée. Visiblement elle avait les moyens de soutenir son outrecuidance et son aplomb arrogant. A la plus grande surprise de l’amiral, celle-ci avait esquivée avec une relative facilitée sa première attaque. Certes il ne s’était pas offert la peine de mettre toute sa force dans ce qui était tout compte fait un simple « test », mais celle-ci était déjà venue à bout d’individu plus puissant auparavant. Du moins le croyait-il jusqu’à présent. Il fut donc complètement pris au dépourvu lorsque dans une détente impressionnante la jeune femme le pris de vitesse. Prendre de vitesse un « homme lumière » pouvait être considéré comme un fait remarquable, mais Kizaru le prit comme une insulte personnelle et un acide reproche à son excès de confiance. Trois choses dans un combat n’étaient pas permises : l’hésitation, la pitié et l’erreur. La sanction qui venait avec la violation d’une de ces règles d’or était la mort. C’était aussi simple que ça. Heureusement pour l’amiral il n’eut à endurer qu’un supplice moindre. La femme maniait la lance avec une agilité qui n’était plus à prouver, et l’œil de l’officier de la Marine accrocha le reflet menaçant du fer en Granit Marin. Celui-ci était mortel…même pour lui.

Avec une vitesse de réaction suprême, il se décala de quelques centimètres dans la durée de l’action, pas assez rapide cependant pour éviter l’arme qui fendant l’air s’enfonça profondément dans son épaule pour découper le bras proprement. La coupure était nette et précise. Un coup de maître assurément. Plus que la douleur qu’il ressentait dans sa chair, Kizaru avait son orgueil mit à vif. Il recula malgré lui sous le choc, son manteau immaculé pour la première fois depuis longtemps par son propre sang. Mais ce fut de courte durée et dans un flamboiement lumineux éclatant, le bras mutilé vint se dissoudre en particules flottantes qui vinrent se rattacher au corps de l’amiral, reconstituant un bras neuf. Néanmoins l’attaque avait prélevé son lot de souffrance moral sur l’amiral qui se sentait le souffle court. *Cette lance est dangereuse…* pensa-t-il fixant le bisento de la jeune femme. Tout à fait réveillé par cette attaque inattendue, il reprit très vite ses esprits en homme de sang-froid et d’expérience. Il plia et déplia les doigts de sa main, tournant l’articulation de son bras.

-Eeeeh…je vois que ta détermination de sauver ton précieux Ace se reflète dans ta manière de combattre. Que de nobles sentiments…vraiment.

Ajouta l’amiral d’un air moqueur, avant de se déplacer dans les airs à une vitesse insoupçonnée. D’un saut prodigieux il gagna en altitude, défiant les lois de la gravité. Joignant les paumes de ses deux mains il concentra un prodigieux flux d’énergie lumineuse pour faire naître un torrent de lasers meurtriers sur la jeune femme.

-Yasakani no Magatama.

Une pluie de traits explosifs et meurtriers se déversa des cieux. Il était temps de vérifier les rumeurs qui couraient sur la jeune femme.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fin de course [PV Strange D. Nana]   Mar 28 Fév - 0:19

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 17933

Navigation
Doriki:
3532/6000  (3532/6000)
Fruit du Démon: Sang

En étant née sur les mers du Nouveau Monde, la jeune femme savait à quel point elle était dangereuse, son île natal avait été la preuve même de la cruauté des êtres qui peuplaient cette partie du monde. Tout ici était dangereux, même les Log Pose n'était plus les mêmes tellement l'environnement même était suspect, avec des chemins et des îles improbables, des champs magnétique qui eux même se voulaient fourbe. Depuis sa naissance elle connait les histoires de cette partie du monde, les coins les plus dangereux, les faux semblants, comme se repérer pour survivre dans ses eaux, elle n'avait donc pas peur de cette mer appartenant aux domaines des Yonkou. Ce vent marin si particulier lui rappelait sa vie d'avant, lui donnant dans un sens l'impression d'être de nouveau chez elle, lui procurait une certaine sensation de confiance. Pourtant si ses eaux l'avaient vue naitre il fallait aussi se dire qu'elles la verraient aussi périr. Mais il est vrai que malgré l'horreur de cette partie, elle se sentait chez elle, une sensations étrange la parcourait lorsqu'elle s'y trouvait, une forte poussé d'adrénaline qui l'enivrait, traversant son corps dans de petit frisson excitant. La peur que provoquait son souvenir de destruction mélangé aux souvenirs agréables qu'elle avait de cet endroit était responsable de ce qu'elle ressentait.

Enfin là son sentiment de confiance n'allait pas durée, c'était quand même un Amiral qu'elle avait en face d'elle pas n'importe quel petit marine. Mais plus que de la confiance, lorsqu'on évoquait le doux prénoms de Ace, c'était de la détermination qu'elle avait. Lorsqu'un marine parlait de lui, elle le revoyait enfin, se battant parce que tout le monde voulait sa mort juste parce qu'il était l'enfant du seigneur des pirates, sans même chercher à comprendre qui il était. C'était la marine qui l'avait condamner au bûcher avant qu'il ne voit le jour, et ça jamais elle ne leur pardonnerait. La souffrance qu'il avait ressentit à cause de cette décision, elle ferait tout pour leur faire payer. Là c'était une parfaite occasion, surtout que l'amiral en voulait à son cher et tendre, il fallait donc l'empêcher au plus vite d'atteindre son objectif. Évitant sa première attaque, elle partie avec fougue attaquer à son tour ne pensant qu'à protéger son capitaine. Son bisento en main, elle tenta une attaque aérienne, prête à le couper en deux s'il le fallait, bien qu'au fond, elle voulait éviter le meurtre. La rouquine fut surprise de sentir à travers son arme la lame pénétrer la chaire, et de voir le sang recouvrir celle-ci. Elle avait même quelque éclaboussure sur ses mains et son visage à cause de la position qu'elle avait eut en attaquant. Son attaque se termina sur le sol, enfonçant celui profondément, laissant un enfoncement et des fissures tout autour, avec un tour à l'endroit où sa lame c'était enfoncé.

Dès que ses jambes touchèrent le sol elle se redressa net, retirant la lame du sol. Heureusement il n'y avait pas suffisamment de sang pour qu'elle ne perdre la raison et devienne une arme de guerre sans âme juste bonne à ôter la vie. Nana observa se bras qui retourner à son propriétaire comme si de rien n'était. Le combat risquait d'être dure et éprouvant puisque les attaques ne risquaient pas de lui faire grand chose, les corps des logia étaient bien trop compliqué. Pour le coup elle n'avait aucune idée de comment réussir à le mettre à mal. Mais elle ne perdait pas son moral pour autant, et regardait toujours l'amiral avec défis.


« Je le prend comme un compliment, et il est sûr que mes sentiments seront toujours meilleurs que les votre ! »

L'air moqueur qu'il avait eut l'avait quelque peu agacé, renforçant ainsi sa colère envers la marine. Sauf qu'à trop être en colère elle perdait de sa concentration, très mauvais point pour un combat, surtout de ce niveau. L'homme de lumière disparut alors de son champs de vision pour se retrouver dans les airs. Le regardant avec surprise, la pirate sentit le danger arriver sur elle. C'était la même attaque que sur Marco lors de Marinford, du moins c'est ce qu'elle pensait. Une pluie se rayon de lumière s'abattit alors sur elle, c'était la pire des attaques qu'on pouvait lui faire, jamais encore elle n'en avait eut des semblables, si elle avait autant en horreur ce genre d'attaque c'est qu'elle ne pouvait pas cacher son fruit. En effet elle se faisait transpercer de par en par mais ses blessures se rebouchait aussi vite, ainsi on savait qu'elle avait un pouvoir qui lui permettait de guérir ou qu'elle était un logia. Dire que jusque là elle avait tout fait pour cacher son fruit, maintenant c'était foutu à cause d'une seule attaque. La pauvre avait beau tenté d'éviter l'attaque, elle se la prit de plein fouet, se retrouvant clouer un instant au sol trouer de partout, elle se mordit les lèvres, honteuse de se faire avoir ainsi. Bien sûr elle avait le choix de ne pas utiliser son fruit du démon, mais elle était bien trop transpercée pour survivre, et ses plaies se refermèrent tandis qu'elle se redressait avec une légère difficulté à cause de l'attaque.

« Tsss mes vêtements sont en lambeau maintenant … Dire que tu m'as forcé à utilisé cette capacité que je faisais tout pour cacher ... »

Soupirant elle ramassa son arme. Maintenant son fruit de type interdit était connu, même Ace ne le savait pas encore, faut dire qu'en sachant que Barbe Noire recherchait les fruits du démon les plus puissants, il était sûr qu'elle irait sur sa liste et que son idiot de capitaine repartirait chasser cet homme. Sa tenue en morceau, elle avait du mal à se mouvoir correctement, elle n'avait pas l'habitude de finir en passoire et de guérir de telle blessure, et à chaque fois qu'elle utilisait son fruit cela l'épuisait. Ses gestes s'en retrouvait moins fluide, mais cela ne la démotivait pas à combattre pour autant, au contraire, elle préférer subir ça plutôt que se soit Ace à sa place. Aussitôt elle repartit en chasse, fonçant sur l'amiral en pourfendant l'air avec son bisento, essayant de le déstabiliser comme elle pouvait avant de l'asségné de coup. Sa seule chance de l'avoir était de le blesser avec son granite marin, ses autres attaques ne lui ferais rien n'ayant pas le haki de l'armement. Décidément il fallait vraiment qu'elle s'entraine plus si elle voulait protéger celui qu'elle aimait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fin de course [PV Strange D. Nana]   Mar 28 Fév - 21:14

InvitéInvité
avatar







Les pirates les plus intrépides ne craignaient pas les dangers des océans. Ils ne craignaient pas de se frotter aux pires horreurs des abysses. Ils partaient même au combat le sourire sur le visage et le juron aux lèvres. Mais aucun forban des mers n’étaient assez fou pour méconnaître la puissance destructrice qu’incarnaient les Amiraux de la Marine. Face à l’équipage du galion encore secoué par la violence de l’attaque, Kizaru venait une fois encore d’en faire la « brillante » démonstration. Si la majeure partie d’entre eux réussirent à conserver leur calme, la plupart préféra risquer sa chance en pleine mer plutôt que de rester un instant de plus sur ce lieu de mort. D’autant plus que le bâtiment semblait prêt à sombrer à tout moment. Atterrissant brutalement sur le pont ravagé par son assaut l’amiral pu constater lui-même de l’état déplorable du navire. Il ne devait lui rester qu’une vingtaine de minutes au mieux pour achever ce combat. Il ne tenait en effet nullement à faire couler en même temps que ses victimes. Sans compter que cela pourrait lui être fatal. Eeeeeh…un vrai problème en effet. Reportant son attention sur sa cible il pu constater avec une certaine surprise que la jeune femme était sauve…et sans une égratignure. L’amiral se gratta la tête devant ce curieux phénomène. Il était pourtant sûr de l’avoir touchée. Non. Il l’avait touchée. C’était le genre de chose qu’il ne lui échappait pas. Les traits mortels avaient proprement transpercés de par en par la jeune femme. C’était indéniable. Alors comment expliquer ce phénomène. Le Marine remarqua alors que le corps de la jeune femme semblait se…régénérer de lui-même.

Il y avait beaucoup de mystères dans le Nouveau Monde, et des gens aux capacités exceptionnels y naviguaient. Mais au cours de sa longue carrière et son expérience du combat, il ne connaissait qu’une seule chose pouvait conférer une telle habilité : un Fruit du Démon. Les rumeurs qu’il avait entendu à ce sujet au QG étaient donc vrai. Il devait bien se douter que pour avoir créé une telle pagaille la jeune pirate devait être quelque peu spécial. Kizaru se passa la main négligemment dans sa barbe mal taillée. Il pencha la tête dans un air interrogatif. Pouvait-il s’agir d’un logia ? Dans ce cas le combat deviendrait gênant. Les affrontements entre logia donnaient rarement des résultats très probants. Les dernières traces de blessures de la jeune Nana s’effaçaient progressivement, laissant place à une peau nette et sans marques aucunes. Quel était donc sa mystérieuse habilité ?

-Eeeeh…effrayant, effrayant, vraiment. Il semble que tu sois un véritable monstre…toi.

Bien qu’essoufflée la jeune femme ne semblait pas pour autant prêt à abandonner le combat. Sa persévérance était louable, mais peu efficace face à l’Amiral. Bien qu’indemne elle semblait en effet en proie à une fatigue importante qui se ressentait dans ses mouvements. Aussi l’officier n’eut-il aucun mal à esquiver dans un premier temps ses attaques grossières. Kizaru prit soin d’éviter le granit marin qui pouvait lui être mortel, tout en gardant en tête que la capacité de la jeune femme pouvait à tout moment entrer en jeu. La lame du bisento lui passa tout prêt du visage, lui creusant une profonde coupure sur la joue gauche. Celle-ci se referma aussitôt, démontrant une fois encore la nature particulière de l’amiral. Comme un rappel sinistre de la situation, la coque du bateau grinça dangereusement. D’un instant à l’autre celui-ci allait se rompre. Il était temps de mettre un terme à cette mascarade, tant pis pour les précautions. Levant un index nonchalant un laser d’une précision insoupçonnée partit pour heurter la base du fer de la lance et le sectionner en deux. Voilà qui la laissait sans arme.

-Tu as une capacité n’est-ce-pas ? Je pense que c’est le moment de t’en servir.

Ajouta l’amiral d’un air sombre avant de lever un pied d’une lueur mortelle et aveuglante. Soudain il fut attiré par une présence inattendue. Un énorme bâtiment pirate venait de dévier de sa course pour se placer à portée de canon. Espérait-il venir porter assistance à la jeune femme ? A en croire les cris d’encouragements qu’il entendait à bord cela était le cas. Malheureusement, l’amiral n’avait pas le temps de jouer davantage.

-Vous êtes sur le chemin ooooh.

Son pied changea de cible et un faisceau d’énergie concentré partit de sa jambe, délivrant un impact mortel qui souleva l’énorme bateau pour le coucher sur le flanc, avant d’exploser dans un souffle ravageur. Il n’en avait pas fallu plus pour éliminer cette présence gênante. L’amiral se retourna vers l’objet premier de sa mission et leva de nouveau sa jambe.

- Sentou no Bachi.

Un nouveau rayon partit en direction de la jeune femme. Allait-elle succomber à cette attaque portée à la vitesse de la lumière ou bien sa capacité allait-elle la sauver ?


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fin de course [PV Strange D. Nana]   Lun 5 Mar - 23:31

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 17933

Navigation
Doriki:
3532/6000  (3532/6000)
Fruit du Démon: Sang

Ce qu'elle aimait le plus dans son fruit du démon, ce n'est pas qu'il était d'une puissance impressionnante, la soignant instantanément de n'importe quelles blessures, non, ce qu'elle aimait c'était le faite qu'il soit plus que pratique pour soigner les autres. C'est donc pour cela qu'elle l'avait choisit et qu'elle avait jouer des pieds et des mains pour l'obtenir, voulant à tout prix un fruit pouvant sauver autrui. Depuis toujours elle faisait passer les autres avant elle, ce qui était actuellement le cas, puisque la protection de son capitaine passait avant même sa propre survit. Enfin c'était normal pour un pirate dévoué ce genre de chose après tout. En plus, n'aimant pas plus que cela le combat, elle n'utilisait presque jamais son fruit, c'était plus son autre elle qui l'utilisait sadiquement en faite, Nana se contentait de son bisento. Pourtant la pauvre en avait mener des combats, mais jamais elle n'était aller les chercher, ils lui étaient tous tomber dessus sans qu'elle ne demande quoique se soit, à croire que le destin s'acharnait. Enfin la première fois qu'elle affronta Akainu ce fut de son propre chef, tout comme là avec Kizaru, bien que se soit lui qui engagea le combat. À croire que bien qu'elle n'aimait pas le combat, d'instinct elle allait affronter les plus puissant. Le risquait qu'elle risquerait fort d'y passer un jour à force d'affronter des êtres aussi redoutable, et il était probable que ce soit pour cette fois.

Avec son attaque il avait mit à nue le pouvoir de son fruit du démon à défaut que se soit elle, et encore. Même Akainu ne l'avait pas poussé à le montrer, les attaques de Kizaru était véritablement un problème pour elle, et s'il y mettait le Haki, sa vie s'arrêterait clairement ici. Debout, serrant son bisento, elle observa le navire sur lequel elle se trouvait pour combattre, plus ça allait et plus il tombait en miette, de plus les attaques des deux n'aidait pas le bateau à tenir correctement, accentuant à chaque coup son état déplorable. Peut être qu'elle pourrait entrainer l'amiral au fond des abysse en dernier recourt ? Quitte à sacrifier sa propre vie juste pour l'emporter avec elle. Un petit moment de répit s'installa, elle l'observait, essayant de savoir pourquoi il la dévisageait ainsi. Avait-il découvert quel était son fruit ? Non, mais il avait comprit qu'elle pouvait être dangereuse et encore il n'avait pas rencontrer son autre partie.


« Ce n'est pas très courtois de me traiter de monstre … sachant que tu n'es pas mal dans ton genre. »

La rouquine s'adressait à lui le plus naturellement du monde, soupirant presque pour avoir été traité de monstre. Ne perdant pas son aplomb elle repartit à l'attaque, bien qu'encore engourdit à cause de l'attaque qui l'avait frappé de plein fouet. Ses mouvements étaient devenus trop facile à éviter pour l'amiral, ce qui l'énerva quelque peu, se sentant encore plus faible qu'elle ne l'était. Elle ne réussit qu'à lui faire une coupure des plus inutiles puisqu'elle disparut à peine faite. Mais en un instant la balance avait complétement été retourner en sa défaveur, sa lance se retrouva inutilisable et c'est horrifier qu'elle regarda son arme se séparer en deux. La mort passa devant ses yeux, et son cœur manqua de s'arrêter pendant une seconde, perdant tout espoir de ressortir vivante de se combat. Même les grincement menaçant du navire ne lui faisait rien, de toute façon elle se savait foutu, sans compter qu'elle s'était déjà résigner à couler en cas de destruction total du navire en emportant l'homme de lumière avec elle, enfin là cette dernière éventualité était à abandonner. Jetant un regard noir à son ennemi sans pour autant lui répondre elle rangeant la lame de son bisento dans sa botte, déchirant un peu celle-ci. Ça serait gênant mais elle n'avait aucun autre endroit où la ranger, et en la gardant à main nue, elle ne pourrait plus utiliser son fruit, tant pis si elle devait sacrifier sa cheville dans certain mouvement complexe.

Lorsque Kizaru levant dangereusement sa jambe, elle eut presque le souffle couper, elle ne savait plus quoi faire maintenant qu'elle ne tenait plus son arme, comme si toute son assurance c'était envolée. Heureusement qu'un vaisseau pirate arriva, enfin heureusement c'est ce qu'elle pensa brièvement, car bien qu'elle n'avait pas réussit à voir s'ils étaient des membres de l'armada de Barbe Blanche ou simplement des alliés de celui-ci, le simple fait qu'ils la soutiennent lui suffisait à les prendre en affection malheureusement cela leur couta cher. Au lieu de voir sa vie se finir ce fut celle de ceux qui voulaient l'aider. L'explosion la laissa sans voix, lui rappelant le douloureux souvenir de son île natale disparaissant dans les flammes. C'était effrayant et plein de cruauté, sa haine contre la marine, elle n'était pas prête de la voir disparaître un jour s'ils étaient tous aussi barbare et dénué d'humanité que cet amiral censé être la lumière de la justice. Quelle justice ? Prendre la vie des gens sans la moindre once d'humanité ? Elle les méprisait et sa colère ne faisait qu'augmenté.


« Ordure … »

Son regard était noir, luisant de haine. Voyant l'attaque arrivé sur elle, l'idée folle de foncer droit sur lui la prit, espérant juste que le sol sous ses pieds n'allaient pas rompre durant sa course. Se décalant au dernier moment pour éviter le rayon qui déchira son bras droit en deux sans pour autant arrêter sa course, sa rage était trop grande pour penser à la douleur, et puis elle avait une idée bien en tête. Tant pis pour le secret de son fruit, elle lui ferait l'honneur de lui montrer, il serait le premier marine à le voir. Comme c'était un logia elle ne pouvait le faire bouillir comme un vulgaire humain, elle était obligé de se servir directement du sang présent, et justement il en avait sur sa veste, c'était parfait ! Son fruit était ressent pour elle, elle ne le maitrisait pas assez pour de grande attaque, mais assez pour le déstabiliser, au moins ce qu'il faut pour trouver une idée, tout en étant consciente qu'elle n'avait aucune chance de le vaincre. Dans son esprit elle visualisait clairement ce qu'elle voulait faire, et en bougeant ses doigts comme un marionnettiste, elle réussit a faire que les tâches de sangs qui tâchaient la veste de l'amiral se regroupe, en un fil suffisamment long, et tournant son index droit, le fils s'entortilla autour du coup de l'amiral, puis elle referma son poing, serrant ainsi le fils sur la gorge de l'amiral. Plus elle se trouvait près de ce qu'elle contrôlait et plus elle pouvait en faire ce qu'elle voulait, ainsi elle s'arrêta lorsqu'elle fut suffisamment proche de Kizaru, mais est que cela serait suffisant contre lui ? À vrai dire elle n'en savait rien, elle espérait juste que cela l'affaiblisse, même juste un peu. Son envie de revoir Ace était revenue, elle ne voulait plus mourir ici sans l'avoir au moins serré contre elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fin de course [PV Strange D. Nana]   Sam 10 Mar - 0:57

InvitéInvité
avatar





Devait-il s’avouer surpris ? Au cours de sa longue carrière, l’Amiral avait eu l’occasion de voir à l’action des créatures qui méritait amplement le qualificatif de monstre qu’on leur adjoignait. Le nom de Barbe-Blanche lui vint immédiatement à l’esprit. Une véritable force de la nature, un mythe vivant. Tel était la force du Nouveau Monde et de Grand Line : tous deux forgeaient de véritables monstres. Il n’y avait donc rien d’extraordinaire à voir la jeune femme user d’un tour qu’il n’avait, il devait bien se l’avouer, jamais vu. Possédant la capacité d’un logia, il avait eu largement eu l’occasion de subir toutes les « morts » virtuelles possibles et imaginables que son corps pouvait subir. Brûlé, haché, percé, écrasé et même électrifié. Néanmoins jamais encore personne n’avait usé de son propre sang contre lui. Voilà qui était assez pervers, songea-t-il d’un air narquois, sans esquisser le moindre geste pour contrer la technique de la pirate. Il restait assez curieux de voir ce qu’il allait advenir. Une curiosité qui allait de paire avec sa confiance innée en ses capacités, et que rien ne pouvait ébranler. Aussi fit-il de son mieux pour mimer la surprise lorsqu’un véritable filin sanguin fut matérialisé pour bientôt venir s’enrouler autour de son cour, comme doué de vie propre. Si mince qu’il put être, il pouvait sentir la morsure de ce fil qui lui enserrait la trachée, l’écrasant sous le poids de la jeune femme, dans le but visiblement de l’étrangler. Une intention et un essai louable il devait bien le reconnaître…mais ce n’était là guère suffisant. Il était temps de montrer qu’il méritait son titre d’ « Elite de la Marine ».

Ignorant le danger imminent, l’Amiral fit un pas en avant vers sa cible, les mains dans les poches de son pantalon, sans daigner marquer la moindre hésitation. La corde se resserra et il pu la sentir pénétrer dans sa chair, sciant son cou qui se mit à luire intensément. Visiblement cette chose gardait une consistance physique qu’il pouvait encore éviter. Un soulagement peut être, se prit-il à penser avec amusement. Phénomène inhumain et répugnant, sa tête quitta le contact avec son cou et le reste de son corps pendant un court instant, avant de s’y recoller dans un éclatement de particules lumineuses. Faisant mine d’avoir subit un léger désagrément il se détendit les articulations et se gratta négligemment la tête, dévoilant une mine embarrassée. Vraiment il ne s’attendait pas à ça à dire vrai. A moindre de s’y tromper il avait bien en face de lui un type logia. Il était pratiquement sûr que sa précédente attaque lui avait au moins arraché le bras. Il gratta sa barbe naissante d’un air songeur. Qui aurait pensé que cette jeune femme se monterait détentrice d’une telle habilité ? Pour le moment elle n’était pas assez dangereuse pour s’opposer à lui, mais dans le futur…D’autres pirates avaient témoignés par le passé que le potentiel n’était pas chose à prendre à la légère. Tant pis pour les informations concernant Hiken No Ace. De toute façon elle ne semblait pas disposer à vouloir répondre, il savait reconnaître le fanatisme lorsqu’il y faisait face. Or il avait l’intime conviction qu’aucun interrogatoire au monde ne pourrait lui arracher de la bouche la moindre parole, susceptible d’entraîner un mal pour son précieux Ace. La camaraderie était une chose magnifique pensa-t-il d’un air moqueur.

Mais Portgas D. Ace allait finir par sortir de sa cachette, il allait y veiller. Lorsqu’il ne pourrait plus compter le nombre de cadavres amoncelés morts pour le protéger, il viendrait à lui de son plein gré. L’amiral Kizaru était bien déterminé à commencer avec Strange D. Nana. Incarnation froide de la mort, assassin calme et méthodique, Kizaru Borsalino s’avança d’un pas lent et mesuré. Sa taille immense écrasait littéralement sa future victime.

-Ooooh…voilà qui était vraiment surprenant ! Eeeeh, tu es un logia donc. Tu es dangereuse vraiment…c’est pourquoi je ne peux pas te laisser en vie.

A présent tout proche de la jeune femme, il choisit ses mains avec soin, l’air sinistre un sourire malsain se dessina sur son visage.

-Strange D. Nana…tu vas...mourir.

Dans un bond spectaculaire il gagna de nouveau les hauteurs à la vitesse de la lumière, sans offrir le moindre temps de repos ou d’hésitation il frappa à nouveau un coup de pied à haute vitesse qui perça l’atmosphère, créant plusieurs bangs supersoniques propres à créer une onde de choc monstrueuse. S’il ne pouvait lui opposer des coups physiques directes il était bien déterminé à la vaporiser proprement. L’onde de choc se propagea jusqu’au navire qui manqua de s’éparpiller en mer. Un mini tsunami s’éleva sous la puissance de l’impact, soulevant cadavres et débris par la même occasion, renversant un navire à la dérive. Redescendant sur terre, il gagna un poste d’observation plus sûr sur le bâteau où se tenait sa victime, constatant d’un air appréciateur les dégâts environnants. Le gallion ne tenait en un seul morceau que par pur miracle. L’équipage entier devait être mort, les survivants ne valant guère mieux. Strang D. Nana cependant semblait toujours se tenir debout. Il leva deux doigts lumineux, prêt à l’achever. Tout à son office il ne se rendit compte que trop tard du changement de l’atmosphère ambiante.

Il est étrange que le Destin vienne à jouer un rôle chez ceux portant le D. Cette fois le coup de pouce de la providence se matérialisa sous la forme d’une éruption volcanique sous-marine qui termina le travail de l’Amiral. Dans une explosion incandescente, une colonne de feu et de flammes mélangées à de la roche en fusion perça ce qui restait de la coque pour couper en deux le bâtiment. L’officier de la Marine resta de marbre en voyant les roches volcaniques s’éparpiller autour de lui, sa plateforme n’était plus aussi sûre à présent et il ne tenait pas à tomber à l’eau. Levant un regard irrité vers l’autre portion de son ancien champ de bataille, celui-ci avait déjà été emporté au loin par le courant et masqué par un épais nuage de fumée. La pirate lui échappait. Se résignant à contre cœur, il regagna le bord d’un destroyer de la Marine survivant. La flotte pirate avait été quasiment vaincue mais cette victoire ne calmait pas l’amertume de voir sa cible lui échapper. Il considérait cela comme une insulte personnelle. Strange D. Nana…un nouveau nom s’ajoutait à la liste.


[HRP: désolé si j'ai clos le Rp trop vite ou sans te prévenir , je peux modifier l'issue si tu veux. Désolé également pour la pauvre qualité de ce Rp ^^"]
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fin de course [PV Strange D. Nana]   Dim 11 Mar - 18:13

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 17933

Navigation
Doriki:
3532/6000  (3532/6000)
Fruit du Démon: Sang

C'était surement l'un des combats les plus difficiles et les plus éprouvant qu'elle n'ait jamais vécus jusqu'à ce jour, même le combat contre Akainu lui semblait différent, peut être parce que contre ce dernier, elle fonçait avec acharnement totalement aveugler par la haine qu'elle avait, l'empêchant de réellement réfléchir au propre du combat. Contre Kizaru tout lui semblait différent, c'était extrêmement déstabilisant, surtout qu'elle n'aimait pas combattre et que son seul soutien véritable, qui lui donnait également son assurance, était son bisento qui était maintenant briser par l'amiral. On peut dire qu'elle avait vu vert et perdu tout espoir, mais sa volonté était loin d'être totalement brisé, il y avait un homme qui l'empêchait de mourir, un homme a qui elle avait jurer de toujours rester à ses côtés pour le protéger, elle ne pouvait se permettre de mourir si vite. Même loin d'elle, il la motivait, la magie de la puissance de l'amour sans doute. En reprenant confiance elle n'avait pas hésiter à dévoiler son fruit du démon à l'homme de lumière malgré le fait qu'elle ne l'avait encore jamais montrer à personne pour tenter de le vaincre. La pauvre ne se rendit même pas compte qu'il se jouait d'elle, simulant la surprise de se faire avoir par son propre sang. Nana avait vraiment cru à ce moment là qu'elle avait une chance, c'était bien cruel de se jouer d'elle en lui laissant de faux espoir.

Par contre bien qu'elle soit celle qui avait lancé l'attaque contre Kizaru, elle ne pouvait s'empêcher d'avoir une certaine surprise lorsqu'elle se rendit compte de se que son pouvoir pouvait faire. À vrai dire elle ne l'avait encore jamais utiliser pour couper la chaire en utilisant un filet de sang, en forme d'arme blanche oui, mais là c'était surtout parce qu'elle avait été prit de court, son but premier avait été de l'étouffer. Voir la tête de l'amiral quitter, même un court instant le tronc de son corps, avait quelque chose de perturbant et de surprenant. Elle en resta figer sur place, le souvenir du corps sans tête de sa défunt mère traversa en une fraction de seconde son esprit, manquant de la faire déglutir. Heureusement que les particules lumineuses rendaient la décapitation moins sinistre. À cet instant son pouvoir lui parut ignoble et effrayant, elle en avait soudain peur, craignant de l'utiliser et de faire du mal. Bien sûr elle l'avait toujours su dangereux, mais là cette nouvelle forme d'attaque, de meurtre même lui glaça son propre sang.

Secouant un moment sa tête pour ne plus penser à des choses aussi glauque, voir dérangeante, elle se concentra à nouveau sur son adversaire. En observant l'Amiral, Nana se sentit soudain impuissante et toute petite, elle ne saurait même pas dire s'il était plus grand que Edward Newgate ou pas. L'idée que son Ace puisse un jour se retrouver contre ce monstre l'inquiéta, il était bien trop impulsif pour affronté quelqu'un d'aussi réfléchit, le risque était alors trop grand. Le défiant du regard, elle se mordit les lèvres en l'écoutant, elle se savant impuissante mais ne pouvait s'y résoudre, elle avait trop de chose à faire encore.


« Tu es bien plus dangereux et pourtant tu es toujours en vie. »

Son côté haineux pour la marine était revenu, il osa dire qu'elle était dangereuse, mais il était bien pire, surtout après avoir détruit avec une aisance déconcertante le navire pirate qui était visiblement venue la soutenir dans cet affrontement. Ce n'était qu'un assassin comme tous les autres de la marine, c'était eux qui méritait la lourde sentence de la mort.

Plus que de la peur, c'était le sentiment de ne pas savoir quoi faire qui l'empêcha de bouger lorsqu'il se rapprocha d'elle, annonçant sa mort avec un sourire malsain. Sans le quitter des yeux, elle le regarda dans les hauteurs du ciel, son cœur battait à tout rompre, elle savait le danger, la mort même, peser au dessus de sa tête comme l'épée de Damoclès. Pousser par son instinct de survit, elle essaya de se mettre à l'abri là où l'onde serait surement moins puissante, la rouquine n'avait pas envie d'exploser à cause de la pression du choc, en plus ça serait assez frustrant de finir dans le même état que les victimes de son attaque la plus puissante. Ainsi comprenant que ses chances de survit était plus que faible, frôlant le zéro, elle se jeta par dessus bord, pouvant être prit comme un geste de suicide désespéré. Loin d'elle l'idée de mettre fin à sa propre vie, au moment du grand saut elle avait sortit la lame de son bisento qu'elle enfonça dans la coque du navire pour s'y agripper et ainsi ne pas tomber à l'eau pour se noyer. De son autre main, elle sortit un pique de sang pour mieux s'agripper, mais l'onde de choque fit trembler tout autour d'elle, sentant la mort proche, tout proche comme si elle lui murmurait son requiem dans un murmure au creux de son oreille. La situation où elle se trouvait été vraiment effrayante. Une vague l'écrasa contre la parois du navire, et comme c'était de l'eau de mer ses forces c'était envolé pendant qu'elle prenait la tasse, son pique de sang avait disparut avec l'eau et elle tenait avec grande difficulté à la lame de son bisento. Heureusement que la vague fit chavirer le navire de manière à ce qu'elle se retrouve, non pas sous l'eau, mais au dessus. Elle haleta, totalement à bout de force à cause de la tasse d'eau salé, elle se sentait faible, sans la moindre force, mais continuer de regarder l'Amiral avec détermination à ne pas mourir et lui faire payer à l'avance ses projets concernant le fils du seigneur des pirates.

Dans son esprit au seuil de l'évanouissement, tout était claire, elle refusait de mourir, elle se répétait sans cesse comme un disque en boucle qu'elle ne devait pas mourir ici, elle devait retrouver Ace et le protéger, elle refusait de mourir sans l'avoir revu au moins une fois. Peut être que cette volonté de fer inébranlable avait poussé le destin à lui apporter un peu d'aide ? Allez savoir, il y a tant de chose inexplicable dans se monde. Le fait qu'il s'apprêtait à l'achever avec sa prochaine attaque n'arrêtait pas le regard défiant de la pirate, et sans qu'elle s'y attende, un grondement venu du fond des mers remonta à la surface brisant la coque du navire en deux, séparant alors les deux opposants. Continuant de regarder son ennemie, elle ne pu s'empêcher de ressentir un réel soulagement lorsqu'elle se rendit compte qu'elle s'éloignait de lui et qu'il ne devait qu'un petit point à l'horizon. Après se combat, il était sûr qu'il fallait qu'elle progresse encore si elle voulait survivre dans le nouveau monde et sauver Ace de tous les dangers. Ça l'avait rebooster à bloque, et comptait bien devenir encore plus puissante pour se venger.

[HRPG : Mais ce n'est rien, j'ai bien aimé comment ça se termine, j'ai eu une chance de survit, merci ! Lol, et ton poste était de bonne qualité voyons =O]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fin de course [PV Strange D. Nana]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Fin de course [PV Strange D. Nana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Duo Nana Mouskouri ,Charles Aznavour
» 07. Strange Case of Dr Jekyll and Mr Hyde
» You met me at a very strange time of my life. |-| w/ Harley Teller
» Nana, bientôt censurée ?
» Ma p'tite NaNa ! Un p'tit cadeau pout touwa !!! (END)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Shin Sekai-