AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ♦A meeting is a fight, I beat death and threaten the life♦ [Nana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Message
MessageSujet: Re: ♦A meeting is a fight, I beat death and threaten the life♦ [Nana]   Jeu 9 Fév - 3:07

InvitéInvité
avatar


♦ Just like that ♦



La route à dos de Figaro se poursuivait. Les combats s’étaient vite terminés, mais il restait pas mal de ventes, les deux premières étaient assez simples, les autres devaient êtres plus difficiles. Dans ce genre de combat, le plus compliqué n’était pas de battre les quelques hommes d’armes qui défendaient la vente, loin de là. C’était la protection des esclaves, car aucun d’eux ne connaissaient réellement les conditions de combat. Je veux dire, que si une balle me transperce l’épaule, je saurais tout de même me défendre un minimum. Alors qu’eux, une balle, et il pouvait y rester, restant immobile, perdant leur sang. Cette mission était plus dure que l’on ne l’imaginait, en effet, la protection des esclaves étaient plus difficiles, surtout lorsque les adversaires étaient avec un tel surnombre. Nous étions deux, et ils étaient beaucoup à nous attaquer, il fallait tous les contrôler pour laisser les esclaves s’échapper. Être attaché, et enfermé dans ses conditions étaient horribles. Je pouvais en témoigner, même si cela avait été que pour une courte durée, et les conditions étaient sûrement pas aussi terrible. Je me souvenais, c’était un peu avant que je ne rencontre Luffy. Le fils arrogant, cette enflure, après le marché qu’on avait passé, il m’avait attaché, et je devais tenir un mois sans manger, sans boire ni rien. Rien qu’une dizaine de jours et je ne sentais plus mes bras crucifiés. Mes jambes étaient toute engourdies, ma gorge sèche, et j’avais faim, très faim. A cette époque je mangeais peu, je ne mangeais que ce que les habitants, parfois trop gratifiant, m’offrait. L’argent que je gagnais des primes étaient uniquement fait pour réparer ou m’acheter d’autres lames. Après tout c’était mon outil de travail, sans elles je ne pouvais pas vraiment atteindre mon rêve, et je ne savais pratiquement que me battre de cette manière. Je courais à ma perte sans lames, j’avais de la force physique, c’était sûr, mais les katanas offraient tout un tas de possibilités.

Je n’avais pas choisis la voie du style de combat à l’épée. Je pourrais dire que c’est elle qui m’a choisis, mais ça fait trop destinée pour moi. J’avais été recueilli par le dojo, j’étais orphelin, ainsi, pour m’adapter au groupe je n’avais pas vraiment eu le choix. En ce temps là je n’avais que ça, je pouvais donc tout donner dans ce nouveau hobby. A vrai dire, c’est sûrement pour ça que j’ai progressé vite, je me suis en quelques sorte trouvé un don, un talent inconnu, caché. Peut être qu’il y a une part de destin dans tout ça. Le destin ? Une chose peu croyable, et pourtant, parfois nous sommes obligé d’y croire. Ou alors nous nous renfermons à croire que c’est une heureuse coïncidence. Il y en a tellement qui parcourt ma vie. Si j’avais été élevé par mes parents, je serais peut être pas devenu un bretteur, je n’aurais pas du tout cette vie là, pas cette pensée là. Puis, si je n’avais pas perdu contre Kuina j’aurais jamais fais cette promesse. Si elle n’avait pas trébuché je serais peut être avec elle en train d’essayer de devenir le meilleur épéiste du monde. Si je n’avais pas fais ce marché avec Helmepp, je n’aurais sûrement jamais rencontré Luffy, et cela ne se serait pas produit si je n’étais pas devenu chasseur de pirate et que j’avais navigué au hasard. Et puis le reste de ma vie aurait été différente. Si je n’avais pas rencontré Luffy, je n’aurais pas eu la chance d’affronter Mihawks lorsque l’on était au Baratie, je ne me serais pas fais autant d’amis, je n’aurais pas rencontré tant d’adversaires qui m’auraient permis de progresser dans ma quête. Le destin, je ne pourrais dire s’il existe vraiment, mais je sais que la vie, son cours, m’a toujours sourit, et que je dois devenir plus fort, toujours plus fort, pour affronter et passer les obstacles qui arrivent, et alors, j’en serais remercié, j’en suis sûr..

Alors que nous venions d’arriver, Nana alla voir un peu comment se déroulait la scène de vente. Avec Figaro, nous l’attendions, sagement. Elle revint et expliqua son plan. Cette fois c’était elle qui fixait les règles. Je souriais. J’écoutais attentivement, notant ce que je devais faire. Tout était plutôt clair, je devais détruire les bocaux des sirènes pour qu’ensuite Figaro les transporte en mer. La chance était avec nous, nous étions proche de l’océan, ainsi, les sirènes et les hommes poissons pourront fuir plus rapidement, sans que les hommes d’armes, ou mêmes les préparateurs ne puissent les capturer une nouvelle fois. J’empoignais mes deux sabres, et le troisième en bouche. Je fis un signe de tête à Nana pour lui montrer que j’avais compris, et que je lui souhaitais bonne chance, oui une hochement de tête pour autant de mots, je suis comme ça moi. Nous étions fin prêt, nous pûmes attaquer. Je ne pouvais pas vraiment être discret, je devais passer devant pas mal d’hommes pour rentrer là où était les sirènes. Ainsi je courais au milieu, fonçant le plus rapidement possible, dès qu’ils me virent, la plupart se dirigeaient vers moi. Dans mes mouvements, seuls quelques coups du dos de mes lames suffisaient pour les assommer. J’entrais enfin là où était retenu les sirènes. J’endormais facilement les quelques soldats les protégeant.


« Shishi Sonson. »

Rangeant le sabre qui était dans ma bouche, je me concentrais sur les trois bocaux, sentant la respiration des objets, je pus les trancher facilement. Cette technique que j’avais acquise en combattant Mister One, son corps entièrement fait d’acier avait été un problème pour moi, mais je l’avais résolu, et cette technique fut née. L’eau se déversait, je passais à l’action numéro deux. Alors que Nana devait couvrir mes arrières, je me dépêchais, elle allait s’occuper de la fuite des esclaves. J’allais retenir les hommes de mains. Très hâtivement, je me retrouvais face à tous ses ennemis. Ils s’étaient amassés devant l’entrée. Je demandais à Nana de s’écarter et lançait une technique qui nous ferait gagner un peu de temps. Avec mes sabres rengainés, j’effectuais une technique assez puissante.

« Iaï Rashômon »


Ainsi les hommes face à moi se retrouvaient assommés, certains n’avaient pas été atteint au vue de la distance qui nous séparait. Je les retenais en attendant que Nana agisse de son côté avec Figaro.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ♦A meeting is a fight, I beat death and threaten the life♦ [Nana]   Lun 13 Fév - 11:56

InvitéInvité
avatar


Bon c'est à moi je vais venir à ta rencontre Zoro et de toi Nana :) !!!!!

Retour sur l'archipel !!!!


Deux longue années avaient donc passées depuis que Luffy avait lancé le message disant à ses Nakamas de se retrouvé sur l'archipel dans deux années et voilà nous y étions (et oui je parle de nous car je fais partit intégrale de Luffy maintenant!!!) .Bref tout exciter et caché sous un costume complètement ridicule Luffy rentra dans l'archipel . Pendant un court instant une odeur de nostalgie de l'ancienne époque planait mais bientôt Luffy se rappela de ce qu'il venait faire ici : Retrouver enfin ses nakamas et juste à cette idée il était vraiment impatient de voir à qu'elle point Nami , Sanji , Zoro et tous les autres avait changé en 2 ans .

Après avoir traversé plusieurs Groove , Luffy se retrouva au dernier endroit de shabondy ou il avait été : une grande plaine où on voyait encore les traces du combat entre les mugiwaras contre le shishibukai ours cyborg qui avait causé la séparation des pirates mugi’ . Les souvenirs se bousculait dans l’esprit de Luffy un sentiment de colère et de joie s’entremêlait bientôt Luffy se rendit dans le magasin de Silvers et il apprit rapidement que Zoro le cherchait en compagnie d’un Na je ne sais quoi.


Strange D. Nana et Zoro trop bien !!!!!

En effet Nana n’était pas une étrangère pour Luffy celle-ci possédait tout comme lui la volonté du D et cela n’était pas sans importance en effet Luffy voulait à tout prix savoir pourquoi toute les personnes portant ce D devenait des grandes personnes dans l’histoire . Bon remettons-nous dans l’histoire ….. . On me dit dans l’oreille que … Put** Luffy c’est barré à fond la caisse .

Ceci est une ellipse relativement mal placé mais vu que je viens de perdre la trace de luffy ^^ !!!!

BOUM !!!!! Nous revoilà la rencontre fatidique Luffy venait de tomber face à face avec deux de ses bon amis la joie était énorme et bien entendu des larmes coulait se qui est tout à fait mon cas (voir fin) .

ZORO!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! NANA !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!






Voili voilou ce n’est peut-être pas un super long rp mais j’aimerais remercier plusieurs personnes à commencer par Sanji qui m’a un peu ouvert les yeux sur le fait que me suis engagé sur ce forum et que mon activité doit être présente ensuite je remercie Nana que j’harcèle par sms quand je suis en cours et que je ne me sens pas bien à, cause de mes problèmes familiaux que je veux citer pour les personnes du forum envers qui je n’ai pas tout dit : Mon oncle et mon frère sont mort en peu de temps et je me suis retrouver à m’occuper de ma famille pour les souvenirs le problème de connexion que j’ai dit lors de mon retour était une mascarade . J’ai versé une petite larme lors de ce rp car c’est un énorme plaisir que de rpg avec ma façon assez étrange de faire parler le narrateur ce qui j’espère vous aura fait marrer .

Je vous aime tous et toute !!!!!!!! Luffy
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ♦A meeting is a fight, I beat death and threaten the life♦ [Nana]   Mer 15 Fév - 15:22

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 17899

Navigation
Doriki:
3412/6000  (3412/6000)
Fruit du Démon: Sang

Cette fois-ci il fallait vraiment assurer au point que même Figaro soit de la partie, restait juste à ce qu'il soit bien calme et ne tue personne, déjà que vu son physique les sirènes risquaient d'avoir un peu peur alors si en plus il devait être recouvert de sang, jamais elle ne se laisserait sauver par lui. Mais bon au moins Zoro et Figaro avaient comprit le plan qu'elle leur avait expliqué et c'était tant mieux, même si pour seule réponse elle avait eut un hochement de tête et un grognement, bah venant d'eux c'était largement suffisant. Restait maintenant à le mettre en place. Zoro partit en direction des bocaux et Figaro le suivait loin dernière pour ne pas devoir affronter qui-que se soit, il avait comprit qu'il ne devait pas tuer, mais c'était tellement profond dans sa nature, que lors d'un combat il serait obliger d'enfoncer ses crocs dans la chaire de ses ennemies dans un plaisir sadique au moment de leur ôter la vie. Son plus gros défaut. Dès qu'ils s'étaient montrés les combats étaient laissés, et c'est le bretteur qui ouvrait le bal, avec ses trois sabres tandis qu'elle lui suivait dans la danse avec sa lance. Jamais elle n'avait autant utilisé sa lance avec plaisir qu'aujourd'hui c'était plutôt une bonne chose. Dommage qu'elle n'ait pas connus Barbe Blanche plus que ça, après tout il avait une lance lui aussi, il aurait pu lui apprendre beaucoup de chose.

Sans la moindre difficulté, il explosa les trois bocaux, l'eau se répandant sur le sol avec les sirènes qui avaient été prisonnières. Maintenant il fallait agir vite, d'abord les sirènes puis les hommes poissons. Sous les conseils du bretteur elle s'écarta pour le laisser agir plus librement, mettant hors d'état de nuire une bonne partie des ennemies, se qui rendait leur tâche beaucoup plus facile, il commença alors à les retenir, il ne fallait donc pas qu'elle mette trop de temps à le rejoindre. Figaro se posta à côté d'une des premières sirènes, celle-ci avait peur de l'animal, faut dire qu'il y avait de quoi lorsqu'on le voyait pour la première fois, entre sa musculature et ses dents démesurés … bref. La pirate les rassura en leur disant de manière brève et rapide qu'ils étaient là pour les protéger et que Figaro les transporterait une par une jusqu'à la mer. Un peu réticente, les sirènes finirent par accepter, elles remarquaient bien qu'ils se battaient pour eux, et entre être transporté par un monstre et devenir esclave, leur choix fut vite fait. L'animal se baissait suffisamment pour que les sirènes puissent se positionné de manière à bien s'accrocher à son pelage, enfin il n'irait pas aussi vite qu'à son habitude mais il ne fallait pas qu'elles tombent. Lorsque la première sirène fut partit sur le dos du félin, Nana partit immédiatement en direction des cages des hommes poissons. Quelque coup de lance assez puissants et les barreaux cédèrent laissant les pauvres esclaves rejoindre la libertés dans la joie, courant aussi vite qu'ils le pouvaient vers l'eau qui les appelaient.

Les sirènes et les hommes poissons étaient maintenant libre, Figaro s'occupait des deux dernières pendant que sa maitresse était retourné au combat, épaulant Zoro. Il avait bien avancé le travail, elle ne pouvait que sourire, sans lui elle aurait vraiment eut du mal, et elle n'aurait surement pas sauvé autant de personne allez savoir. Quoiqu'il en soit, en combattant ensemble et faisant en sorte de couvrir les arrières de l'autre et de ne pas être une gêne pour les mouvements d'attaque, en peu de temps ils purent vaincre tous les marchants et achetant de la vente aux esclaves. Ils étaient tous allongé sur le sol pour un bon moment, aucun n'avait été tué, bien que leur vie ne soit pas utiles, mais les deux pirates n'étaient pas des assassins. L'animal revint auprès d'eux après avoir déposé la dernière sirène à la mer. Elle caressa alors sa brave bête pour le fait qu'il n'ait fait aucune bêtise avant de regarder le bretteur avec un large sourire.


« Merci de ton aide, trois ventes annulés grâces à nous ♥ »

Elle était toute contente de cette journée qui s'annonçait magnifiquement bien et qui allait en s'améliorant. Peut après qu'elle ait remercier Zoro de son aide, une ombre apparut au dessus de leur tête, une sorte de point noir leur tombant dessus à vitesse folle. S'écartant un peu pour ne pas être écrasé, c'est avec une immense surprise et joie qu'elle reconnu Luffy lorsque celui-ci atterrit devant eux. Sans perdre une seconde elle se jeta sur lui, et le serra très fort, la joie de leur revoir était plus qu'immense. Il avait l'air d'aller bien et d'être en bonne santé, c'était rassurant.

« Luffy ♥ !!! Tu m'as manqué !!! Je suis si heureuse de te revoir ! »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ♦A meeting is a fight, I beat death and threaten the life♦ [Nana]   Dim 19 Fév - 5:56

InvitéInvité
avatar


♠ It's good to see you ♠



Je retenais autant que je le pouvais les adversaires. Les assommant à tour de rôle, je laissais Nana et Figaro s’occuper de la fuite des esclaves. Sur cette vente là, ils étaient bien plus nombreux, et les esclaves étant composés de sirène et d’hommes poissons, la fuite était également plus dure à mettre en place. Cependant, tout se déroula bien, le plan était simple et fluide. J’avais réussi à empêcher quiconque essayant de rattraper les esclaves en fuite, et Nana gérait également comme une chef. Sans oublier Figaro qui nous fut très utile, pour les déplacements, et pour la fuite des sirènes. A trois nous avions réussis à stopper trois ventes, sûrement en faisant échouer quelques autres qui devaient se dérouler dans la journée par les mêmes personnes. La gloire de la réussite d’une mission était toujours sympathique. Je n’aimais pas vraiment l’échec, alors la réussite était toujours gratifiante. J’avais toujours eu pour mot d’ordre d’éviter au maximum les échecs, me poussant hors de mes limites pour y parvenir. Grâce à cela j’avais souvent réussis à atteindre quelques chose, que ce soit sur le plan physique que psychologique. J’en étais même assez fier. Cette mission n’était pas les plus difficiles, mais ça m’avait remis en jambes, et dans une position plus que profitable pour la suite des aventures. En effet, chaque victoire, même minuscule, nous redonne confiance, foi en nous, et j’avais pu voir que mon entraînement avec Mihawks avait vraiment bien payé, mes capacités étaient devenus plus puissantes, et moi même je le sentais.

Les combats s’enchaînaient donc, pour ensuite se terminer avec l’aide de mes deux compagnons, Nana et Figaro. Une fois terminé, je rangeais mes katanas, cela devait être tout pour la matinée, nous avions un peu de temps devant nous. L’énorme bête revenu, il semblait heureux d’avoir participé cette fois ci, même s’il n’avait pas combattu. Pour n’importe qui cela était une chose magnifique que de se sentir utile. Dans la vie de tous les jours, ne rien faire du tout, ni pour ses compagnons, ni pour sa famille, ou pour les gens des alentours, devaient être pesant un jour. Être utile était une façon de prouver qu’on avait une place dans ce monde, même si nos agissements n’étaient pas les plus honorables, ou les plus conséquents, sentir que nous avons un rôle, même minime sur cette terre était quelque chose d’unique. J’aimais pensé à mes actes en imaginant une suite de l’histoire dont je ne faisais pas partie. Par exemple, là, pour la liberté des esclaves, j’imaginais bien quelques uns d’entre eux, heureux de revivre à nouveau, de renaître, racontant notre combat face aux soldats à leurs amis, leurs familles, comme si c’était un combat épique, grossissant les traits, peut être même en y ajoutant des choses. Cela ne faisait rien, mais l’histoire continuait, et j’adorais pensé y faire partie, laisser une trace dans la vie d’une personne, ça c’était quelque chose de grand. Nous avons tous nos vies avec ses soucis et autres, mais qui peut se vanter d’avoir la tête haute ? De vivre libre, de surpasser ses problèmes pour rencontrer des gens et faire partie intégrante, ou passagère de leurs passages sur ce monde. Moi j’étais l’une de ses personnes, je ne parlais pas souvent de moi, de mes raisons ou autres, ce que je savais par contre, c’est que les Mugiwara et moi, nous ne faisions qu’un, avec chaque membres, et que chaque personne que j’ai aidé, c’était une partie de ma vie que je laissais avec eux. Les rêves sont magnifiques, mais il faut toujours quelqu’un pour les perpétuer, et au delà du rêve d’être le meilleur bretteur du monde, j’espérais que je sois l’un de ses hommes.

Nana me remercia, je luis souris. J’aurais bien répondu mais une personne s’écrasa à vive allure près de nous. Je ne sortis pas les armes, je vis directement la silhouette ombragée dans le nuage de fumée provoqué. Le sourire aux lèvres, on entendit nos noms, à Nana et moi, résonné dans tout Shabondy. Cette silhouette était personne d’autre que Monkey D. Luffy. Enfin, je pouvais enfin revoir Luffy, le deuxième arrivant de notre équipage, notre Capitaine et meilleur ami, Luffy. Je ne pouvais m’arrêter de sourire. La fumée se dégagea et nous pûmes voir son visage. Il n’avait pas réellement changé, gardant son visage enfantin, souriant, enthousiaste. Il avait évidemment son chapeau de paille, et la seule chose qui changeait était cette énorme cicatrice en croix au milieu de son torse. Je ne m’inquiétais pas pour lui, il était fort. Nana se rua sur lui, l’enlaçant en exprimant le bonheur de son retour. A vrai dire, je ne savais pas vraiment comment aborder la chose, devais-je aussi le prendre dans mes bras ? Cela ferait peut être trop étrange ? J’optais pour une simple phrase, attendant sa réaction après coup.


« Heureux de te revoir, Luffy. »


Imposant simplement mon style habituel, les yeux dans les yeux, ils savaient que j’étais heureux, comme jamais, de le revoir enfin, après ses deux années, qui semblent aujourd’hui, tellement lointaine.

Hrp : Ce n’est pas quelque chose d’aisé d’annoncer ses soucis comme cela, encore plus d’avouer ses torts, et pour cela, j’aimerais vraiment que l’on reconnaisse ton courage. Il t’arrive quelque chose d’horrible, et encore ce n’est sûrement pas assez fort pour qualifier cela, alors j’aimerais aussi te dire, et je pense pouvoir joindre à moi plusieurs personnes ici, que l’on te soutient. Bon courage à toi, Luffy ~
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ♦A meeting is a fight, I beat death and threaten the life♦ [Nana]   Dim 19 Fév - 11:55

InvitéInvité
avatar





Une demande !!!!



Luffy était donc face à ces deux compagnons de longues dates et il voyait le bonheur de ces retrouvailles à travers les yeux de Zorro toujours peut expressif au niveau du bonheur pour quelqu’un qui ne le connait pas mais pour Luffy la moindre expression du visage de son bretteur lui suffisait pour comprendre ce que son nakamas voulait lui dire ….. Et en ce moment cela penchait vers le : Heureux de te revoir capitaine …..

Beaucoup d’émotions submergeait le capitaine au chapeau de paille même si celui-ci devait garder son objectif en tête, rejoindre le nouveau monde qu’il pouvait désormais toucher du bout des doigts !!!! Fière d’avoir retrouvé Zorro, Luffy proposa à ces deux pirates maintenant face à lui :

Allons retrouver les autres avant que la Marine ne sache que les mugiwaras sont de retour !!!

A ces mots, Luffy commença à partir en direction du parc (l’instinct mes amis …. L’instinct) , ce même instinct qui avait conduit les mugiwaras vers un avenir plein d’aventures et riche en émotions comme la première partie de leurs péripéties !!!! Les MUGIWARAS étaient belle et bien de retour en près à conquérir le célèbre Shin Sekai !!! Cependant après quelques pats , Luffy s’arrêta et se retourna et était maintenant face à Zorro et Nana puis pris une respiration et enfin posa une question qui pourrait peut-être changer le monde de la piraterie à tous jamais !!!!:

Nana rejoint notre équipage !!!!



Cette question mis tout à coup une atmosphère lourde dans la zone où se trouvait les trois amis !!!! Qu’elle allait être la réponse qu’elle serait le résultat de cette peut être future venu dans les Mugiwaras ?!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ♦A meeting is a fight, I beat death and threaten the life♦ [Nana]   Mer 22 Fév - 15:47

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 17899

Navigation
Doriki:
3412/6000  (3412/6000)
Fruit du Démon: Sang

Cette journée rappelait tellement de souvenir à la jeune fille. Lorsqu'elle était petite, sa mère lui lisait souvent ses œuvres, racontant des histoires de pirates, des batailles contre la marine, mais aussi le gouvernement mondiale. S'y revoyant comme si c'était hier, elle se rappela l'histoire de cet homme qui avait libéré les esclaves de ces infâme Tenryuubito, enfin homme c'était vite dit car il s'agissait en vrai d'un homme-poissons, le grand Fisher Tiger. En libérant les esclaves actuels elle souriant bêtement comme une enfant, revivant les aventures qu'on lui disait petite et se sentait proche si ce n'est dans la peau de cet homme qui autre fois avant libéré tant de vie. Malheureusement il était aujourd'hui mort, injustement assassiné alors que c'était un saint homme, mais ainsi était la justice en ce bas monde. Dommage elle aurait tant voulu le rencontrer, peut être que de là haut il la regardait ? Et peut être même que de là où il était, voir deux humains se battre pour libérer des esclaves aussi bien humain qu'homme poisson sans oublier les sirènes lui mettrait un peu de baume au cœur, car lui aussi avait libéré les esclaves sans prendre part à une quelconque forme de racisme en ne choisissant que ses frères. C'était peut être bête, mais se dire qu'elle suivait ses traces la rendait un peu plus heureuse et la motivé encore plus à réussir sa mission d'annulé les ventes.

En plus d'être elle même contente, elle voyait bien que c'était également le cas pour le bretteur. A un moment elle avait été un peu gêner qu'il se fasse ainsi remarqué alors que pendant deux ans il avait été passé pour mort et avait vécu dans la discrétion, mais lorsqu'elle le regardait ça n'avait pas l'air de le déranger plus que ça, ce qui la rassurait. Nana n'avait pas envie de lui attirer des ennuies après tout. Mine de rien à peine elle l'avait rencontré qu'ils avaient fait une mission en commun, si ça c'était pas une vie active, même pas le temps de se reposer. Et bien que c'était une simple mission, elle avait été heureuse de la faire avec lui, après tout ce n'est pas tous les jours qu'on peut dire qu'on fait équipe avec l'homme qui deviendra le meilleur bretteur du monde n'est ce pas ? Même Figaro était content d'avoir aider et d'avoir rencontrer Zoro, surtout que l'animal aimait les hommes fort, là il était servit ! Elle le remercia d'ailleurs en lui faisant tout un tas de caresse et de papouille, ce qui le fit ronronner comme un vulgaire petit chaton. Il les méritait bien, ça avait été très dure pour lui de retenir ses instincts d'assassins, à chaque moment du combat il avait eut envie d'enfoncer ses crocs pour sentir la chaire se déchirer et le sang recouvrir ses babines. Son respect pour sa maitresse était plus fort que ses propres envies.

Après avoir remercié Zoro, sans même avoir le temps d'avoir la moindre réponse, un élément imprévu mais fort agréable arriva ; Luffy. Se jetant sur lui le sourire aux lèvres et les larmes aux yeux, elle était si heureuse de le revoir, elle l'aimait tant son petit chapeau de paille. Son corps coller au sien, elle sentit la terrible balafre qui défigurer sa poitrine, ça lui déchira le cœur de sentir une telle cicatrice, mais au moins il allait bien. Zoro lui était plus simple pour exprimé sa joie de ses retrouvailles, il avait peut être raison. Était-elle finalement trop expressive dans ses sentiments ? Se calmant alors, peur d'en faire un peu trop, elle regarda son ami, écoutant ce qu'il disait. Il avait pas tord, ne voulant pas être tout de suite séparer des deux hommes à ses côtés, elle envoya alors Figaro vérifier les autres ventes aux esclaves, au mieux il n'y en avait plus, ceux qui devaient les faire étaient tous mi hors jeux par les deux pirates, et les autres ne devaient pas être très rassurer de savoir que deux supernova mettaient à mal les ventes, au pire il en restait une ou deux.

Pendant que Figaro allait de son côté, elle suivait Luffy, faisant confiance à la direction qu'il prenait, c'était surement dangereux, mais sa confiance était aveugle concernant ses proches. Même dans le cas de Zoro, ne connaissant pas bien son manque total d'orientation, elle serait capable de le suivre de manière insouciante. Mais soudain le capitaine stoppa sa marche pour leur faire face, ce qui l'inquiéta un peu, y avait-il un problème ? Non il y en avait pas, il posa juste une question qui fit couler encore une fois les larmes sur les joues de la rouquine sous le coup de l'émotion, elle était si heureuse d'entendre ça. Son cœur allait explosé, il était serrer dans sa poitrine, entre malaise et bonheur. Son but depuis toute petite était d'écrire l'histoire du futur seigneur des pirates, le mieux était en effet d'accepter l'invitation de Luffy.


« Je suis pas sûr que Ace serait d'accord pour que je fasse du temps plein ailleurs ... »

Quelle horrible situation frustrante, elle avait tellement envie de dire oui, mais elle ne pouvait pas laisser Ace non plus. Rah pourquoi est ce que les deux frères n'étaient pas ensemble bon sang ?! Jamais elle n'avait eut autant envie de se couper en deux pour être avec les deux en même temps ! La pauvre ne savait plus quoi faire, elle voulait être avec les deux, sa vie était de les protéger quoiqu'il arrive, mais pour le coup s'était si dure … que faire ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ♦A meeting is a fight, I beat death and threaten the life♦ [Nana]   Mar 28 Fév - 22:11

InvitéInvité
avatar


♣ Tralala ~ ♣


Ce bon vieux Luffy, le retrouver me remplissait de joie et de bonheur. Il n’avait pas énormément changé physiquement, et mentalement non plus de ce que j’avais pu voir pour le moment. Enfin, c’est ce qui était le plus apparent, car si Luffy semblait si enfantin et si insouciant dans la vie courante, lors de combat ou bien dans certains moments, sa fluidité d’esprit et sa volonté pouvait tout remettre en question. Je souriais depuis son arrivée. Deux ans, cela faisait deux ans que nous nous étions plus vus. Aujourd’hui était un grand jour pour l’équipage, nos retrouvailles allaient être épique, mémorable même. Ma journée semblait de ne pouvoir devenir meilleure que cela. Alors que je n’avais pas fait grand chose la veille, aujourd’hui j’avais pu voir ce que mon entraînement donnait sur mes capacités. J’avais réussi à palier force et vitesse, accentuant mes efforts, mon souffle, j’avais bien appris aux côtés de mon rival. Je lui en serais toujours reconnaissant, mais malgré cela, je prendrais sa place, j’en ai besoin. En plus de ça, j’avais rencontré Strange D. Nana, une jeune femme, ayant un caractère presque similaire à celui de Luffy, au près duquel elle avait grandie. Elle cachait notamment quelque chose, cela se sentait. Ce n’était pas réellement quelque chose contre nous, non, loin de là, mais elle avait l’air d’avoir des choses à dires, à faire, et ces dernières ne devaient pas êtres faciles, ni à entendre, ni à annoncer. J’avais en tête ce sentiment lorsque je la regardais, lorsqu’elle se battait. Mon instinct me trompait rarement, mais cela ne me regardait pas. Je continuais de sourire, fier de ma journée. Je n’oublie pas également Figaro, cet énorme fauve qui nous aura bien aidé et soutenu sur notre mission. J’avais été content de sauver ces esclaves, toute action contre des personnes comme les Tenryuubito et leurs actes cachés était bonne à prendre, surtout lorsque les « représentants de l’ordre » ferment les yeux. Le résultat semblait rendre heureuse Nana également. Mais nous n’avons pas eu le temps de reprendre une discussion, Luffy était arrivé en trombe, et j’en étais des plus heureux.

Dès son retour sa bonne humeur et sa voix mirent une ambiance magnifique. Dès que j’entendis cette voix que j’avais presque oubliée pendant ses deux ans, je repensais à nos souvenirs ensembles. Que ce soit lorsqu’il m’a délivré, notre premier voyage en barque, son accrochage à une mouette, nos différents avec Baggy, et il y en avait tellement d’autres. Cette voix me fit chaud au cœur, et lorsqu’il annonça l’endroit où il se dirigeait, je le suivais. M’étonnant d’avoir gardé ce réflexe, peut importe ses dires, je le suivrais, c’était comme cela, c’était notre capitaine. Nous avancions donc, posté derrière lui, je le regardais. Notamment ce chapeau, à la base, il n’était pas grand chose pour nous, l’équipage, mais on y tenait aussi fort que Luffy pouvait le faire. Après tout ce chapeau avait inspiré notre nom, notre drapeau, et il nous avait même conduit jusqu’ici, sain et sauf. Luffy y faisait très attention, et même après deux ans, il l’avait sur sa tête, le sourire aux lèvres. Alors que je partais dans mes pensées, je me stoppais lorsqu’il se retourna d’un coup, regardant Nana. Je vu ce regard, et je l’assemblais directement à mes souvenirs, lorsqu’il me regarda, moi, attaché, lorsqu’il regarda Nami lorsqu’elle lui dit qu’elle était navigatrice, le même regard qu’il eut avec chacun de nous lorsqu’il nous recrutait. Et cela ne fit pas l’exception, il lui demanda directement. Je riais légèrement, j’avais presque été étonné. Je n’avais plus l’habitude de ce genre de situation. Ces choix impulsifs étaient une mine d’or pour nos souvenirs, ce sont rarement des choses qu’on arrive à oublier. Je riais encore, me retenant, reprenant mon sérieux naturel, rejoignant Luffy, comme si j’appuyais sa demande, je voulais l’avais dis, peut importe sa direction, je la suivrais.

Nana eut l’air étonnée de la demande, ce qui était normal, elle faisait partie de l’équipage du frère de Luffy, Ace. Ce dernier avait reprit le flambeau de Barbe Blanche à sa mort. Elle ne refusa pas réellement, se contentant d’exposer le probable refus de son capitaine actuel. Je souriais, car c’était une réponse qui ne suffirait pas à Luffy, il ne lâchait jamais l’affaire, et arrivait souvent à ses fins. Après deux ans de séparation, nous aurons peut être une mugiwara en plus avec nous, une aide précieuse dans ce qui nous attends, un appui en plus, une connaissance des profondeurs du Nouveau Monde. Un bénéfice non négligeable pour nous, en retard de deux ans, et inconscient des soucis nous attendant dans ces terres qu’on appelle Enfer ~


Ps : C'est pas très bon mais je me suis hâté, désolé pour l'attente une nouvelle fois, ma connexion n'est pas encore bien rétablie, et mon temps limité.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ♦A meeting is a fight, I beat death and threaten the life♦ [Nana]   Ven 9 Mar - 10:08

InvitéInvité
avatar


Une promesse !



Quelque part Luffy s'attendait à cette réponse qu'il trouvait plus que jolie car il pouvait avoir confiance en Nana pour défendre Ace , néanmoins le monde pirate avait beaucoup trop changé ces dernière années et Luffy qui allait partir pour le nouveau voulait et c'est normale mettre toute les chances de son côté pour faire de son retour dans le monde de la piraterie un évènement mondiale majeur qui allait bouleversé ce monde pour des années à venir !!!!

"Nana , je te remercie pour ses quatre années où tu m'as surveiller et que tu as veillé sur mon grand frère maintenant ........"

Luffy ne finassa pas sa phrase qu'il se mit à genoux pour montrer son extrême reconnaissance mais il y avait quelque chose de différent en effet des petites perles salés roulaient maintenant sur le joue du capitaine pirate !!! L'émotions dans l'atmosphère était plus qu'incroyable je dirait magique !!!!! Jamais notre capitaine ne c'était retrouver dans une situation comme celle là .


"Maintenant c'est à moi de te protéger et je te promet que je révolutionnerais le monde pirate et que à mon tour je te défendrait contre tout les maux de ce monde !!!!!!"

Voila maintenant que Luffy avait dit se qu'il avait sur le coeur ... Luffy ne pouvait pas voir la réaction mais il se doutait que celle-ci devait être émut se qui était normale après se qu'avait dit Luffy . Maintenant il allait être l'heure de partir pour de nouvelles aventures qui ramènerait sans aucun doute ses deux grands pirates à se rencontrer .... Sans même la regarder notre capitaine accompagner de son bretteur prit le chemin opposé à celui de Nana... C'était des au revoir de courtes durées car Luffy et Nana avaient tout les deux l'envie certaine de se revoir dans le nouveau monde en tant que pirate de légende !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ♦A meeting is a fight, I beat death and threaten the life♦ [Nana]   Sam 10 Mar - 23:07

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 17899

Navigation
Doriki:
3412/6000  (3412/6000)
Fruit du Démon: Sang

Ps : pas grave Zoro t'inquiète pas x)

Après tout ce temps, la jeune pirate était plus qu'heureuse de revoir celui qui pourrait être son petit frère, elle l'aimait énormément, peut être pas autant que Ace mais ce n'était quand même pas loin derrière. La joie de le revoir était donc immense. Malheureusement cette joie se changea presque rapidement en un sentiment proche de la frustration suite à la demande qu'il venait de lui faire. Zoro ne l'aidait pas vraiment puisqu'il appuyait son capitaine, ce qui au fond était plutôt normal, et même flatteur pour elle. Plus que surprise au début, elle ne savait quoi répondre, elle l'adorait et il est indéniable que navigué à ses côtés seraient le plus grand des bonheurs, mais de l'autre côté elle était déjà aux côtés de son grand frère. Elle réussit cependant à répondre quelque chose, sans pour autant donné une véritable réponse, mais il est vrai qu'en réfléchissant bien, elle pouvait naviguer à leurs côtés, durant un moment. La princesse Vivi l'avait bien fait après tout, et même Ace, il ne lui tendrait alors pas rigueur pour du temps partiel, surtout si c'est avec son petit frère adoré, au contraire, dans le nouveau monde ça serait plutôt rassurant. Ce que répondit lui fit énormément plaisir, quoi de plus normal puisqu'elle l'aimait très fort. Ce fut avec son plus beau de ses tendres sourire qu'elle lui répondit.

Sans même finir sa phrase il se mit à genoux, et des larmes coulaient de ses yeux pour s'écraser sur le sol. Voir son petit Luffy dans un tel état lui serrait le cœur, l'affection qu'elle avait pour lui était telle qu'elle ne supportait pas de le voir avec une expression triste sur le visage. Dès qu'elle les remarqua, la pirate se jeta sur le sol pour le prendre dans ses bras, n'écoutant que son cœur qui voulait sécher ses pleures. Le serrant fort contre elle, la tête posé dans le creux de son cou, caressant ses cheveux comme à un petit garçon, son sentiment maternelle envers lui devait jouer sur la tendresse qu'elle dégageait. Ce qu'il lui dit lui tira également les larmes qui perlaient alors ses grands yeux en amandes, c'était si touchant ce qu'il lui disait. Oui ça la touchait énormément de savoir qu'il voulait la protéger, et qu'il la défendrait contre tout, faisant alors de ce moment une séquence émotion émouvante. Jamais elle ne lui en aurait demandé autant, surtout que pour elle, c'était à elle de le protéger et non l'inverse, après tout c'était lui qui allait devenir le seigneur des pirates, sa vie était plus précieuse alors que la sienne. De toute façon c'était le but de sa vie, protéger le fils du seigneur des pirates et le futur seigneur des pirates, pour ensuite raconter ses aventures dans ses romans biographique.


« Tu sais Luffy … Tu n'as pas à me remercier, et puis sans vous je ne serais pas ce que je suis aujourd'hui, c'est plutôt à moi de te remercier. Je suis heureuse que tu veuille me protéger, c'est un honneur venant du futur seigneur des pirates. »

C'est vrai, sans lui et Ace elle ne serait pas comme cela aujourd'hui. Pour commencer elle n'aurait pas retrouver la parole, ce fut pour eux qu'elle la retrouva, et sans eux à ses côtés lorsqu'ils étaient petits, elle n'aurait jamais retrouver le goût de continuer à vivre, d'avoir même la joie de vivre. Nana serait rester à jamais cette petite fille traumatisé, enfermer dans un état de catatonie profond jusqu'à se laisser mourir si elle n'avait pas fait la rencontre des deux garçons à Fushia Town il y a de ça maintenant douze ans. Douze ans, comme le temps passe vite, elle avait vécu dix ans avec Luffy et seulement sept avec Ace sur l'île mais deux de plus sur leur navire, au final en y repensant cela lui paraissait trop peu, elle aurait voulu vivre plus longtemps à leur côté à tous les deux. Quelle idée ils avaient eut aussi de ne pas être dans le même équipage ! Bah c'est vrai qu'ils se seraient battu pour être capitaines, c'était alors peut être mieux ainsi. Si seulement elle pouvait se dédoubler pour être avec les deux êtres qu'elle aimait tant ...

Malheureusement pour elle, c'était déjà l'heure des séparations, c'était peut être mieux ainsi, bien qu'elle n'avait pas envie de se séparer aussi vite de lui. Son cœur lui faisait mal rien que d'y penser. Elle les serra dans ses bras, très fort même, puis elle les regarda partir au loin, la tristesse dans les yeux, espérant les revoir le plus vite possible, ne supportant pas d'être trop éloigné.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ♦A meeting is a fight, I beat death and threaten the life♦ [Nana]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

♦A meeting is a fight, I beat death and threaten the life♦ [Nana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» We will fight to the death [Livre I - Terminé]
» Jamaica struggles to fight crime
» Bite fight...
» Meeting with the infinity [TERMINE]
» Davy Back Fight !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Sabaody-