AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une princesse captive [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Une princesse captive [Libre]   Sam 26 Nov - 16:39

InvitéInvité
avatar


Perona ne se souvenait plus très bien comment elle en était arrivée là !
Tout au plus se rappelait-elle que depuis qu'elle avait aidée cet imbécile de Roronoa Zorro à échapper à la Marine, afin de lui permettre de rejoindre l'équipage de Chapeau de paille, tout avait semblé partir de travers.
D'une part, après s'être facilement débarrassé des marines, elle avait dut affronter les pacifistas, et là c'était pas gagné car les pouvoirs de la princesse fantôme s'étaient montrés inutile face à des cyborgs - en effet, comment voulez-vous faire déprimer des machines dénuées de la moindre émotion ? - mais par dessus le marché, il avait fallut qu'un amiral vienne se joindre à la fête !
Evidemment, ce qu'il devait arriver arriva, et notre amie gothique n'eut aucune chance face à un tel adversaire. Résultat des courses : voilà qu'elle se trouvait à présent au marché aux esclaves, enfermée dans une cage en granit marin, aux côtés de tout un tas de roturiers qui sentaient aussi mauvais qu'ils étaient laids.

"Mais pourquoi je me retrouve ici moi d'abord ?" pestait Perona. "Depuis quand la Marine livre-t-elle les pirates au marché aux esclaves ?"

"Te tracasse pas bobonne !" fit un drôle d'oiseau au sourire édenté et vêtu de loques. "On va tous finir aux ordres d'un richeton mais avec un peu de chance on pourra s'évader. Estime-toi heureux que les dragons célestes soient plus dans le coin !"

"Ne me parlez-pas, espèce de malotrue ! Je suis une princesse, je n'ai rien à faire dans un tel endroit. GARDES, JE VOUS ORDONNE DE M’ÔTER CES CHAINES !!!"

"LA FERME !" fut la seule réponse que la princesse fantôme obtint de la part des gardes, sa noblesse pourtant évidente ne semblant pas être reconnu en ces lieux.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une princesse captive [Libre]   Sam 10 Déc - 13:33

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 17899

Navigation
Doriki:
3412/6000  (3412/6000)
Fruit du Démon: Sang


Sabaody, la dernière île de Grand Line, cette île était synonymie de plein de chose différente, tout d'abord, c'était sur cette île qu'on faisait revêtir son navire pour qu'il puisse se rendre sur l'île des hommes poissons, c'était également sur cette île que les pirates ayant une prime de plus de 100.000.000 étaient nommés supernova. Mais ce n'était pas tout, sur cette île se trouvait également un grand parc d'attraction, c'était la facette visible de l'île, car cette île était aussi connu pour sa vente d'esclave, aussi bien d'humain que d'homme poisson et sirène … Vraiment quand on pense que la Marine fermait les yeux là dessus il y avait de quoi être en colère vous ne trouvez pas ? Et le pire c'est que malgré ça la Marine ose encore dire qu'elle agit pour la justice et le bien des citoyens du monde, quel beau discourt hypocrite qui dégoutait au plus haut point notre jeune femme qui avait ses pseudos justicier en horreur. Elle l'avait d'ailleurs plus que bien montrer lors de la grande bataille de Marinford où elle leur avait craché dessus, surtout sur Sengoku où elle ne s'était pas retenue de lui dire le fond de sa pensé aussi cru qu'elle soit.

Depuis la mort de Barbe Blanche, la jeune femme qu'était Nana avait rejoint l'équipage du Moby Dick, aujourd'hui sous les ordres de Portgas D. Ace, le seul et unique homme de sa vie. Comme tout le monde le sait, le Yonkou aujourd'hui décédé était le protecteur de l'île des hommes poissons, d'ailleurs il avait en vrai plein d'île sous sa protection, et tout le nouveau monde était son domaine. C'est donc justement parce que l'équipage du Moby Dick était connu comme étant les protecteurs des hommes poissons, car lorsque Ace reprit l'équipage, il avait fait l'annonce sur Fishman Island que comme son père spirituel, vu que son père biologique était Gol D. Roger, il continuait de protéger cette île, que notre jeune femme se trouvait sur cette île. Et bien oui, s'ils protégeaient les hommes poissons, ils devaient aussi les sauver de l'esclavage sous ne pensez pas ? Ainsi donc la pirate faisait le tour de l'île, tant de souvenir sur celle-ci, c'est en effet ici qu'elle avait rencontrer Akito et qu'elle l'avait prit sous son aile, en le faisant intégré son équipage, mais passons ses souvenirs nostalgique, elle devait toujours les marchés aux esclaves !

Vu son statu de supernova et sa haute prime, elle portait une longue cape pour caché son physique très visible, après tout des longs cheveux rouges ça se repère de loin, et elle se faisait discrète, n'attirant nullement l'attention sur elle, du moins pour le moment. Surtout qu'apparemment des pacifista étaient encore présent sur l'île, mon dieu mais qui avait bien pu inventé de pareille machine ? Son fruit du démon n'était que clopinettes face à quelque chose mécanique ! Il lui fallait du sang et de la chaire, pas des rouages ! À la rigueur sa lance en granite marin lui serait peut être utile, et encore aurait-elle la force contre ses monstres ? Mieux valait ne pas s'en préoccuper pour le moment, qui sait peut être qu'elle n'en affronterait pas. Pour mieux trouver ce qu'elle cherchait elle demanda aux personnes qui semblaient suffisamment louche pour s'y connaître en esclavage, et fut vite renseigné. Ayant ainsi son chemin elle s'y rendit rapidement, en se rapprochant elle entendit une fille qui hurlait, ne supportant pas cela, cacher sous sa cape elle serra son étreinte sur sa lance, juste au cas où du mal soit faite à celle qui se plaignait de son traitement.

Une fois sur place, elle pu observer que toutes les personnes présentes étaient ou des pirates qui étaient loin d'être amicaux, surement ceux qui vendaient des prisonniers, ou des riches gens qui venaient surement voir la marchandise, prenant les hommes comme de la marchandises qu'on achetait pour ensuite les traiter encore plus mal que du bétail, même de vrai domestiques avaient plus de respect que les pauvres êtres vendu ici. Son regard se posa sur une grande cage où des hommes en piteux état se trouvaient, non, pas que des hommes, une jeune femme surement de son age s'y trouvait également, ça devait être elle qui avait hurler il y a peu. Vraiment mettre de pareille personne en cage pour les vendre … ils n'y avaient pas de mot pour décrire la haine que ressentait la pirate envers ceux qui osaient agir de la sorte. Maintenant il fallait qu'elle attende le meilleur moment pour agir, le commencement des ventes, c'était là où tous étaient plus préoccupés par les prix qui étaient annoncer que parce qui se passaient autour, espérons juste qu'elle aurait le temps d'agir à temps pour sortir ses pauvres gens de là.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une princesse captive [Libre]   Sam 10 Déc - 23:22

InvitéInvité
avatar


(Je ne sais pas trop, je n'y ai pas vraiment réfléchi en fait. XD On peut dire que cela se passe deux ans après si tu veux, ça me dérange pas)

Perona, qui boudait dans son coin, remarqua soudainement qu'une femme aux cheveux de feu semblait l'observer depuis un moment. Se demandant bien de qui il pouvait s'agir, elle se mit à la surveiller du coin de l'oeil. Ce dont la princesse fantôme fut rapidement certaine, c'est que l'inconnue n'était pas de la Marine, elle n'en avait vraiment pas le style.
Qui était-elle alors ? Une pirate ? C'était en effet une possibilité. Mais dans ce cas que fichait-elle dans le coin et pourquoi la dévisageait-elle de la sorte ?
Chassant ses questions d'un revers de la main, Perona senti brusquement quelque chose lui courir le long de la jambe. Relevant légèrement sa robe pour savoir ce que c'était, elle se mit à pousser un hurlement de tous les diables, qui fit exploser les tympans de toutes les personnes présentes.

"UN CACA... UN CACA... UN CAFAAAAAAAAAAAAAAAAAARD !!!!!!!!!!!!"

La pauvre bestiole fut elle-même terrifiée par le cri d'horreur de l'humaine, et sauta illico presto de la jambe de Perona pour aller se réfugier dans un endroit bien moins dangereux que cette cage.
La princesse fantôme elle, était tombé dans les pommes et faisait de l'écume.

"Cette nana est complètement folle ma parole !" fit un prisonnier tout en se frottant les oreilles pour en chasser les bourdonnement causés par le hurlement de Perona. "Faut vraiment qu'elle se fasse soigner d'urgence, mais alors vraiment quoi !"
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une princesse captive [Libre]   Dim 11 Déc - 18:04

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 17899

Navigation
Doriki:
3412/6000  (3412/6000)
Fruit du Démon: Sang

[si tu veux que je modifie quelque chose tu me dis, en commençant à écrire l'inspiration m'ait venue et j'arrivais plus à m'arrêter ^^"]

Toujours à l'affut pour guetter la moindre petite ouverture pour agir tel un suricate qui surveille les fauves avoisinant. En parlant de fauve, Figaro n'était pas au rendez-vous, il l'attendait beaucoup plus loin, quoi de plus normal ? Vu l'envergure de l'animal, qui en plus avait une prime pour ne pas arranger les choses, il fallait mieux qu'il reste à l'écart vu qu'il était loin d'être discret. Cela ne le dérangeait nullement, lui qui était si paresseux était plutôt content qu'on ne demande pas ses services et ainsi, il pouvait roupillé peinard, comme un bon félin qu'il était. Toute fois s'il sentait que sa maitresse était en danger il accourait à en perdre haleine pour lui porter secoure comme le dévouer chevalier qu'il aurait pu être si toute fois il était un homme et non un animal à poile. Bien que malheureusement certains hommes aussi avaient cette particularité générique, oubliant que l'évolution de l'homme était justement la chute des poils pour ne pas être confondu avec un sanglier ou encore King-Kong. Enfin chacun ses gouts après tout.

N'ayant donc pas l'aide de son animal à patte, la jeune femme devait se débrouiller seule, dommage pour le coup elle réalisait que son fidèle ami aurait été fort pratique pour créer une diversion. Parce qu'elle n'y connaissait rien aux marchés aux esclaves elle avait préféré ne pas prendre de risque inutile, mais pour le coup c'était peut être une erreur de jugement ! Plus elle y réfléchissait et plus elle se mordait la lèvre inférieur, il fallait qu'elle trouve autre chose pour les sauver, mais elle avait beau attendre elle ne voyait pas comment elle pourrait faire. Certes elle savait que le moment le plus opportun était lors de la vente, quand tous les acheteurs se disputeraient le prix mais quand même, est ce que malgré cela elle arriverait à sauver tous les esclaves ? C'était risqué mais il fallait tenté, on ne pouvait pas laisser des pauvres gens être ainsi traité, quand bien même certain d'entre eux avaient plus que mérité leur sorts, beaucoup d'entre eux n'avaient absolument rien fait dans leur vie pour justifier un tel destin !

Et alors qu'elle réfléchissait à un plan, un hurlement déchirant se fit entendre, cela aurait presque pu être un cris d'agonie, mais non ce n'était qu'un hurlement d'effrois, et vu la tonalité des aiguë, celui-ci était poussé par une femme. La seule et unique femme parmi le groupe d'esclave enfermé dans la cage c'était évanoui à la vu d'un cafard, d'un certain côté c'était surement mieux pour elle, ainsi elle ne verrait pas l'ignoble visage de son acheteur, car vu son jolie minois, tous les hommes les plus vicelard qui se trouvaient dans les acheteurs seraient prêt à déversé des sommes folle pour l'avoir en leur possession et ainsi assouvir leur fantasme les plus innommable. Rien qu'à cette pensé, la rouquine fit une grimace de dégout, mais soudain elle tilta, elle était justement évanoui en écumant sous l'effet du choc ! En voilà une occasion rêvé pour agir, car si elle devait savoir une chose sur le marché au esclave c'est que la marchandise devait être en bonne état ! Il n'y avait aucun intérêt à acheter un vieillard mourant où quelqu'un qui n'avait plus aucun membre !


« Qu'est ce que c'est que ça ?! On ose nous proposer de la marchandise aussi fragile ?! Je ne suis pas venue ici pour acheter des choses qui devienne inutile à la vu d'un simple insecte, pour qui nous prenez vous ?! »

Nana avait prononcé son discourt sur un ton indigné baigné de reproche, faisant croire qu'on prenait tous les vendeurs pour des simples d'esprit alors qu'un seul esclave était devenue invendable, mettant ainsi en émois tous les autres acheteurs qui se mettaient alors eux aussi à se plaindre. Toute l'assistante devenait alors un terrain d'engueulade entre vendeur et acheteur, chacun protestant pour leur propre intérêt, ce qui était tout à fait justifiable. Certain voulais réussir à vendre leur marchandise qu'ils avaient surement attrapé avec difficulté, et les autres ne voulaient pas qu'on leur proposes des choses usagés et bonne à jeter.

Puisque plus personne ne se préoccupait du sors des esclaves, tous s'étant transformer en vendeur de poisson à brailler sur le marché de bon matin, elle se rapprocha furtivement de ladite cage où tous ses pauvres gens étaient entassé comme du bétail. Elle fit signe aux esclaves de rester discret pendant qu'elle ouvert la clé avec un petit crocher, lorsque le petit clic qui annonçait qu'elle avait réussit à déverrouillé la serrure se fit entendre, tous firent un sourire remplit de joie, sentant la liberté arrivé. Sauf que voilà, lorsqu'elle essaya d'ouvrir dans la plus grande discrétion la cage, celle-ci grinça dans un bruit strident, comme dans ongle éraflant un tableau à craie. Tous ceux qui se querellèrent alors se retournèrent vers la marchandise, un petit moment de silence s'installa, les esclaves regardant leur maitre et futur acheteur, et inversement, personne n'osa bouger sous le coup de la surprise, jusqu'à ce qu'un des marchants reprenne ses esprits et se mette à hurler que les esclaves s'enfuyaient.

D'un coup le calme se transforma en un grand chahut, et les esclaves sortirent en vitesse de la cage, bousculant la pirate sans aucun remord, la gratitude ne devait pas être une de leur notion, d'ailleurs ils n'avaient aucune pitié à laisser la jeune femme évanoui dans la cage, manquant de la piétiné durant leur fuite. Sans perdre une seconde, la pirate entra dans la cage et sortir avec la jeune femme, dans les bras, mais la perte de temps d'avoir était obligé de laisser les autres esclaves sortir la mettait dans une situation fort difficile. Si beaucoup parmi les vendeurs et acheteurs c'étaient précipité à la poursuite des esclaves en fuites pour les récupérer, certain dans l'espoir ainsi de ne pas avoir à les payer, un petit groupe c'était dressé devant les deux femmes et ils n'avaient pas l'air de vouloir les laisser fuir elles aussi. Ce battre avec quelqu'un dans les bras était relativement délicat, mais elle se devait de le faire, abandonné la jeune femme était in-envisageable pour la pirate qui préféré encore perdre un bras.

D'une main Nana serra alors fort la belle évanoui contre elle, et de l'autre elle brandissait sa lance qu'elle avait caché dans sa cape et se mit alors à se battre pour deux. De son propre corps elle prenait les blessures lorsqu'elle voyait que la jeune femme dans ses bras allait se prendre un coup, étant trop concentré dans son combat elle en oubliait de cicatrisé. Mais bien que son sang coulait elle était loin de se laisser abattre et une fois qu'elle réussit à faire tomber les armes de ses adversaires, elle les avaient amputer de leur membre supérieur de manière à ce qu'ils ne puissent plus jamais s'en servir pour enfermer des prisonniers sans pour autant leur prendre la vie, avant de fuir avec difficulté à cause des ses blessures.

En chemin elle tomba sur Figaro qui avait comprit qu'elle était en danger lorsqu'il avait sentit l'odeur de son sang dans l'air. Soulager de voir son compagnon, elle sourit et pu enfin soufflé, elle déposa en premier la princesse sur son dos avant de monter à son tour, puis il prit la fuite à grande vitesse. Tenant ladite princesse pour éviter qu'elle ne tombe du fauve, elle vérifia que celle-ci n'avait aucune blessure, ce qui était heureusement le cas et ce qui la rassura fortement. Elle pouvait maintenant s'occuper de soigner ses propres blessures en se concentrant uniquement sur son corps, le sang avait d'ailleurs déjà arrêter de couler, et ses entailles se refermaient petit à petit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une princesse captive [Libre]   Jeu 15 Déc - 16:16

InvitéInvité
avatar


Un périple qui continuait depuis bien deux ans pour le jeune homme, eh oui maintenant ce n'était plus un enfant. Longtemps à la recherche d'un grand homme ou monstre comme l'appelaient certaines personnes précédemment rencontré pendant ces passages sur des îles. En deux années, il avait rencontré plein de gens tous aussi différent les uns des autres mais en plus il avait apprit plein de chose.

Des mois et des mois franchement gâchés à rechercher Barbe Noire afin d'avoir une réponse à sa question. Enfin au jour d'aujourd'hui, il en avait fini avec cette quête. Non pas qu'elle soit terminé mais c'est juste qu'il en avait marre de cherché l'aiguille dans la botte de foin. De plus, son ancien capitaine était devenu extrêmement puissant grâce à un fruit du démon très ressemblant à celui du grand Barbe Blanche.

Les flots, son nouveau compagnon car Drakka l'avait laissé pour s'en aller au royaume des cieux. Peut être une vie meilleur pour lui, il l’espérait de tout coeur. Il continuait de naviguer sur son bateau à la recherche de nouveau compagnon. Pour le moment, il en avait rencontré pas mal mais il ne trouvait pas ce qu'il recherchait en ces personnes.

Terre en vu ! Ce fut la plus belle nouvelle qui put arriver car Drake avait une faim de loup. Il amarra ensuite la bateau à la grove 49 puis s'en alla pour découvrir l'archipel Shabondy, île où il aurait du si la vie c'était déroulé comme son cousin le lui à dit, rejoindre le défunt équipage des Killers.

Il découvrit le parc d'attraction, un endroit merveilleux. Après une bonne heure passé à s'amuser comme jamais il l'avait fait, il quitta le parc pour aller on ne sais où jusqu'à ce qu'il croise un homme au look assez étrange. Cet homme avait une sorte de bulle sur la tête et lorsqu'il marchait, tout le monde se baissait pour se prosterner.

Drake le regardait en souriant, l'homme ne le voyait pas, une bonne chose pour lui même s'il l'ignorait. Il parlait de marché aux esclaves avec un autre homme qui lui, était vêtu d'un costume noire ainsi que d'une paire de lunette de la même couleur. Un marché aux esclaves, des gens assez étranges, il devait s'y rendre par tout les moyens. Il décida de suivre les deux hommes.

Une bonne demi heure de marche puis il arriva devant une grande battisse, il y avait du monde et surtout des gens qui avaient tout l'air d'être des nobles. Après qu'ils aient tous franchit le pallier de cette grande battisse, Drake fit son entrée. Il s'asseya à un endroit où il n'y avait personne puis attendit que cela commence.

Quand tout allait enfin débuter un cri plein de dégoût se fit entendre puis une personne en cape cria quelques choses, le jeune Nazario n'avait pas entendu à cause d'un gros bonhomme qui parlait fort à son voisin. Sans qu'il s'y attende, un capharnaüm incroyable s'installa. D'un côté les acheteurs et de l'autre les marchands, il se crêpaient le chignon pour une raison qui lui était encore inconnue, peut être la qualité ou la quantité.

Ensuite un homme cria que les esclaves s'enfuyaient et quelques instants plus tard une femme arriva. Elle tenait une autre femme qui avait l'air d'être inconsciente. Un groupe d'homme alla à sa rencontre pour s'occuper de son cas, Drale décida d'y aller pour aider la jeune fille mais quand il se leva, sabre à la main, un vieil homme lui demanda de se rasseoir. Il prétexta qu'elle n'avait pas besoin d'aide car elle n'était pas n'importe qui, qu'est-ce que cela pouvait bien dire ?

Effectivement, la jeune fille réussi à se débarrasser d'eux avant de prendre la fuite. Le jeune Nazario était bien décider, il voulait savoir qui était cette fille. Il fit un signe de main au vieil homme pour le remercier puis s'en alla à la poursuite de cette fille. Il suivit le sang laissé par celle ci avant d'y aller à l’instinct. Heureusement qu'il possédait un bon instinct car sinon, il n'aurait jamais retrouvé cette fille même si cela lui à prit du temps.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une princesse captive [Libre]   Ven 16 Déc - 21:31

InvitéInvité
avatar


Quand Perona reprit ses esprits, elle se trouvait sur le dos d'une femme complètement inconnue. Pensant un instant qu'elle était en train de rêver, elle s'assoupit de nouveau, mais bringuebalée par les mouvements de la fille, elle réalisa soudainement qu'il s'agissait bien de la réalité. Hé non, elle ne rêvait pas le moins du monde !

Poussant un hurlement à faire peur à un castra, Perona se débâtie comme une forcenée pour s'extirper des épaules de l'étrangère. Une fois libre, elle se mit sur ses gardes, prête à en découdre à tout moment.

"T'es qui toi et pourquoi j'étais sur ton dos ?" questionna la princesse fantôme. "Et puis d'abord on est où là ? Pourquoi je suis plus en cellule moi ?"

Effectivement, Perona constata avec surprise qu'elle ne se trouvait plus du tout enfermée derrière les barreaux avec tout ce troupeau de futurs esclaves puants et insolents. Cela dit la surprise fut fort agréable, car notre amie aristocrate n'en pouvait plus de devoir supporter cette bande de dégénérés du bulbe qui ne valait vraiment pas tripette. C'en était presque si elle regrettait la présence d'un certain Zorro Roronoa qui, toute brute qu'il était, avait quand même plus de classe.
Tournant le regard de biais, elle remarqua que quelqu'un était en train de les observer.

"Je te signal qu'un type louche nous fixe en ce moment même, et il a l'air vraiment louche !" ajouta Perona en pointant son pouce en direction de Nazario Drake.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une princesse captive [Libre]   Ven 16 Déc - 23:29

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 17899

Navigation
Doriki:
3412/6000  (3412/6000)
Fruit du Démon: Sang


Transportant la belle aux bois dormants pour lui sauver la vie, la pirate continuait de fuir avec son fauve dont la taille était fort impressionnante, mais bon dans ce monde aucun animal n'avaient une apparence et une taille normal alors qu'importe. Quelle journée, si en arrivant ici elle avait prévu de sauver une belle demoiselle en détresse, voilà qu'elle jouer les chevaliers maintenant, manquait plus que l'armure étincelante vu qu'elle possédait déjà le fidèle destrier, mais soit, elle n'avait pas eut le cœur abandonner ses pauvres gens enfermer dans une cage, et encore moins cette jeune fille. D'ailleurs qui était-elle ? À son souvenir elle ne l'avait jamais vu en avis de recherche, ce n'était donc pas une pirate, comment avait-elle pu se retrouver dans une telle situation … Enfin maintenant elle était en sécurité.

Enfin sécurité était un bien grand mot car la belle aux bois qui dorent finit par s'extirper de ses doux rêves pour pousser un hurlement tout aussi puissant que le premier lorsqu'elle était encore enfermé. Même Figaro s'arrêta en se figeant, pensant qu'un danger qu'il n'avait pas remarqué venait de surgir, quand à la rouquine, elle manqua de devenir sourd. Si on lui avait dit qu'en la sauvant elle perdrait un de ses sens, elle aurait surement réfléchit à deux fois avant de le faire, heureusement elle n'avait que des bourdonnements dans les tympans, mais la vache qu'elle cri, la belle réveillé en avait dans le coffre, les sirènes d'alarme ou encore les cris d'agonies pouvaient allé se rhabiller, ils n'étaient rien comparé à ce que Nana venait d'entendre par deux fois.

Après ce hurlement à vous déchirer le ciel en deux, la jeune princesse qui venait de reprendre tous ses esprits agressa son sauveur. La pirate ne comprit pas tout à la situation, ni même Figaro, c'est vrai après tout elle l'avait sauver non ? Mais les craintes de la jeune femme était justicier quoi de plus légitime que de chercher à comprendre ce qu'il vous arrive, et pour ça elle n'y allait pas de main morte ! La rouge se gratta la tête ne sachant pas trop par où commencer, pourtant c'était pas quelque chose de bien difficile car il ne s'était pas passé grand chose, car niveau aventure la belle rousse en avait vécu des biens pires et bien plus turbulente. Cependant elle finit quand même par trouver ce qu'elle allait lui dire après l'avoir regarder en réfléchissant pendant deux bonnes minutes
.

« Euh … je suis Nana, et si tu étais sur mon dos c'est parce que je t'ai transporter après avoir fait évader tous les esclaves, comme tu étais évanoui tu pouvais pas t'enfuir alors je t'ai prise avec moi pour fuir. Et toi quel est ton nom ? »

Peu être qu'avec ça elle se calmerait, de toute façon tout ce que la pirate venait de lui dire était vrai, mentir n'était pas vraiment son genre, sauf si c'était pour le bien d'autrui ou parce que la marine la forçait à divulguée des informations, là vous pouvez être sûr qu'elle ne dira rien, quoique ne rien dire ce n'est pas vraiment mentir … Quoiqu'il en soit elle avait bien envie de connaître l'identité de la belle qu'elle venait de sauver, c'était normal après tout, surtout que ce n'était pas tout les jours qu'elle portait secoure à une jeune fille en grande difficulté.

Mais la jeune fille fit remarquer à Nana qu'un homme louche les regardait en le pointant du doigt, depuis un moment peu être. Qui était-il ? Un marchant ou un acheteur ? Avec le cri qu'elle avait poussée c'était normal qu'on les ait retrouvé, bien qu'elle aurait préféré que ce ne soit pas le cas. En regardant bien il avait l'air jeune, plus jeune qu'elle en tout cas, que faisait un gosse ici ? Elle espérait ne pas avoir à se battre contre lui, frapper des enfants n'était pas vraiment sa tasse de thé. Figaro se mit en position près à bondir comme le fauve qu'il était, quand à elle, elle était prête à dégainer sa lance à tout moment. Encore fallait-il être sûr qu'il soit un de leur ennemies
.

« En effet … Toi là bas qui es-tu ? Qu'est ce que tu nous veux ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une princesse captive [Libre]   Sam 31 Déc - 12:56

InvitéInvité
avatar


Le jeune Drake se tenait debout à moins d'une centaine de mètre des demoiselles, mains jointes derrière sa crinière de cheveux, il souriait. Repensant à la phrase du vieil homme, cette femme n'était pas n'importe qui ? Depuis quand le Crazy Boy était n'importe qui. Enfin bref, chaque humain est différent d'un autre donc chaque être est différent d'un autre mais celle-ci serait, si le jeunot à bien compris, une personne importante, à craindre.

Elle n'avait pas l'air bien méchante même s'il ne faut jamais se fier aux apparence, un jeune homme peut bien cacher un fou. N'empêche, l'animal assez imposant qui se trouvait à ses côtés avait l'air assez méchant même s'il cachait surement un petit animal tout mignon en lui. En regardant cet animal étrange, il ne pouvait s'empêcher de repenser à Drakka.

Il était toujours à l'écart pour le moment, cherchant comment entrer en scène. Divers scénarios lui traversaient l'esprit : arriver l'air de rien, arriver en géant, arriver en mode "bad boy", arriver pour se battre, ...
Il devait faire un choix entre ces divers scénarios car il devait se faire une image auprès de ces demoiselles.

Il cherchait toujours jusqu'à se que la demoiselle se réveille. Elle désigna par la suite le jeunot du doigt. Bon, le problème des scénarios étaient maintenant réglé mais comment allait il arriver ? Encore un problème super compliqué qui fut réglé plus vite qu'il l'aurait pensé.

Effectivement, la jeune demoiselle aux cheveux flamboyant le regarda méchamment et l'animal à ces côtés faisait de même. Il ne voulait pas se faire d'ennemi, surtout pas pour le moment. Certes les pouvoirs de son fruit était mieux maitriser que lorsqu'il était encore enfant mais il n'aimerait pas se battre contre une belle plante.

Toujours souriant, il avança doucement vers le petit groupe. Il s'arrêta à un peu moins de dix mètres de celui-ci quand la jeune demoiselle se mit à parler.
Elle posa la question de base, qui était Drake et que leur voulait-il.

- Ne vous inquiétez pas, je ne suis pas méchant. Je suis Drake Nazario et je vous ai vu il y a quelques instants vous battre, vous m'avez impressionnée.

Il attendait une nouvelle fois, souriant comme à son habitude. Il observait leur compagnon,le grand animal, il s'assit et le fixa avec de grands yeux admirateurs ainsi que son sourire.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une princesse captive [Libre]   Mar 3 Jan - 23:17

InvitéInvité
avatar


"Euh… je suis Nana, et si tu étais sur mon dos c'est parce que je t'ai transporté après avoir fait évader tous les esclaves, comme tu étais évanoui tu pouvais pas t'enfuir alors je t'ai prise avec moi pour fuir. Et toi quel est ton nom ?"

Et blablabla, et blablabla, et blablabla !

Perona écouta à moitié ce que racontait l'inconnue, préférant plutôt se concentrer sur l'autre clampin qui ne lui disait rien qui vaille. Il avait vraiment un air louche avec sa tronche de porc-épic et ses yeux de fouine. Perona se serait bien occupé de lui et de son air insolent mais elle ne voulait pas de nouveau attirer l'attention des marines sur elle.
L'autre sotte avait enfin terminée son discours et tout ce qu'avait réussi à capter la princesse fantôme était "je t'ai transporté après avoir fait évader tous les esclaves", aussi réalisa-t-elle qu'elle lui devait surement la vie.
Ravalant son attitude aristocratique, Perona se mordit la lèvre pour sortir un difficile : "oui bah, bon merci quoi !"

Puis elle tourna des talons et commença à s'en aller, ne désirant pas s'occuper davantage des affaires de ces deux énergumènes qu'elle ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam, avant de stopper net et de se retourner avec les yeux écarquillés de stupeur.

"Minute papillon !" s'exclama-t-elle. "T'as dis Nana c'est ça ? T'es Strange D. Nana ??? La Strange D. Nana de la flotte de Barbe Blanche ??? T'es la Bloody Fireworks of Rainbow ???... J'le crois pas, ho !"

Perona tomba littéralement à genoux par terre en comprenant à qui elle devait la vie à cet instant présent. Mais comment pourrait-elle rembourser une telle dette ?

"C'est bon, ma vie t'appartiens désormais" déclara-t-elle en s'inclinant respectueusement à même le sol. "Je te suis redevable alors tu peux en disposer comme bon te semble !"

Il en était devenu une question d'honneur pour Perona. Être sauvé par un individu d'un tel niveau, membre important de l'équipage de Edward Newgate, était un évènement qui la dépassait totalement. Jamais elle ne s'était imaginée qu'une chose pareille puisse lui arriver un jour.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une princesse captive [Libre]   Jeu 5 Jan - 0:11

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 17899

Navigation
Doriki:
3412/6000  (3412/6000)
Fruit du Démon: Sang


La pirate n'avait pas pour habitude d'être violente ou même méchante, bien au contraire puisqu'elle n'aimait pas se battre. Bon bien sûr cela lui arrivait de temps en temps, la preuve, elle venait de se battre il y a peu pour sauver la princesse fantôme, mais si elle peut éviter le combat alors elle l'évite. Elle préférait de loin être un élément de soutien et rester au retrait pour s'occuper des blessés que faire partie des attaquants à soigner. Quand on arrive pas à se contrôler parfaitement lors d'un combat mieux vaut alors rester à bonne distance, cela évite de faire des blessés inutiles parmi ses alliés par inadvertance et elle ne le savait que trop bien, elle qui partageait une sombre part à l'intérieur d'elle.

L'ironie du sort voulait cependant qu'une simple jeune fille qui ne pense qu'à écrire, parcourir les mers sans jamais à avoir à lever son arme, devienne une supernova. Et pour ne pas arranger les choses à se beau tableau, c'est qu'elle augmentait sa prime involontairement par des rencontres du destin qui la faisait combattre sans qu'elle n'ait rien demandé à personne. Sans compter que Figaro non plus n'avait rien demandé, encore moins lorsqu'il s'était fait enfermé et torturé par des marines de seconde zone. Bien que dans le cas de Figaro cela soit un peu différent, car cet animal sauvage était beaucoup plus hargneux et violent que sa maitresse, sans oublier qu'il était très paresseux.

Mais revenons à nos moutons, pour l'heure Nana était en compagnie de la belle aux bois qui dorent, et répondit alors à ses questions, ce qui visiblement n'avait pas l'air de vraiment l'intéresser, on pouvait se demander pourquoi elle les avait posé, mais il faut avouer que le fait qu'un jeune inconnu les observes soit beaucoup plus intriguant, surtout que c'est le jour du marché aux esclaves et qu'elles étaient toutes deux en fuites. Mais la jolie demoiselle en détresse avait quand même prit le temps de la remercier, bon à sa façon certes, mais elle le fit, c'était toujours ça de prit non ? La pirate lui adressa alors un large sourire, contente de ce simple remerciement, bien qu'elle n'ait pas eut le droit à son nom, avant de reporter son attention sur l'intrus. Ce dernier étant pointé du doigt par la princesse s'avança vers elle avant de s'arrêter à bonne distance et répondit aux questions que notre protagoniste venait de lui poser. Forcé de constaté qu'elle n'avait pas vu sa tête parmi les esclaves, et que donc il devait faire plutôt partie du groupe d'acheteur, bien qu'il soit jeune.


« Bien, enchanté Drake, moi c'est Nana, que viens tu faire ici ? Tu m'as l'air un peu jeune pour être un acheteur d'esclave. »

Ainsi donc il l'avait vu se battre, et il s'appelait Nazario Drake … sur le coup le nom lui disait vaguement quelque chose mais en même temps rien, il y a bien trop de pirate sur ses mers pour se souvenir de tous les noms de la liste. Figaro ne le lâcha pas du regard, et le petit Drake non plus d'ailleurs, ne le trouvant pas menaçant, la jeune femme elle, bien que méfiante, perdit son air menaçant.

La princesse quand à elle décida de les quitter, commençant alors à prendre le chemin de la route sous le regard bienveillant de sa sauveuse, quand soudain elle se retourna avec de grand yeux écarquillés. Nana la regarda un instant surprise, ne comprenant pas bien ce qui lui arrivait, mais lorsque l'intéressée s'expliqua, la rouquine n'en fut que plus surprise ! Elle connaissait même son surnom en entier, bien que ce soit le surnom de son autre elle, mais comment pouvait-elle en savoir autant ? Dire que la flibustière pensait être discrète, en même temps fallait si attendre en atteignant le rang de supernova. Elle voulu alors lui répondre, mais la princesse tomba sur les genoux alors qu'elle commençait à peine à ouvrir la bouche, la coupant ainsi dans son élan. Ce que la fille aux cheveux rose lui était des plus surprenant, si un jour on lui avait dit qu'on lui sortirait un tel discourt elle ne l'aurait jamais cru, et pour cause, dire qu'une vie lui appartenait et qu'elle pouvait en faire ce qu'elle voulait … Ce n'est pas rien. Durant un petit moment la pirate regarda la fille incliné sur le sol, ne sachant pas quoi dire, se retrouvant totalement déboussolé par la situation.


« Euh … C'est pas un peu exagéré ? En plus je ne connais même pas ton nom. Et puis fait attention, dire ce genre de chose à quelqu'un de mal intentionné et tu peux risquer gros. »

Nana aimait bien cette jeune fille, était pleine de surprise ! Bon, elle avait un caractère bien à elle, et n'écoutait qu'à moitié les personnes qui lui parlaient, mais malgré ça, Nana la trouvait attachante et amusante.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une princesse captive [Libre]   Lun 16 Jan - 14:51

InvitéInvité
avatar


(Désolé Drake, je m'immisce dans votre RP, celui-ci m'intéressant beaucoup ^^. Tu peux répondre à la suite il n'y a pas de souci)

Depuis qu’il avait quitté le berceau familial pour rejoindre la marine, Shelder n’avait fait que monter rapidement en grade, pour enfin atteindre à ce jour, le rang d'Amiral.
S’il avait rejoint la Marine, ce n’était certainement pas parce qu’il était habité par les mêmes désirs qu’eux, c’est à dire voir la piraterie éradiqué et instaurer un monde de justice absolue… Pour lui ce n’était sans aucun doute qu’une utopie, un beau rêve qui ne deviendrait jamais réalité… Pourquoi me direz-vous ? Tout bonnement parce que l’homme n’est pas un exemple d’équilibre, il existera toujours des hommes qui confondent un désir commun avec leurs propres désirs, faisant ainsi passer à leur insu peut-être, leurs désirs avant celui de la communauté qu’ils défendent.
Certains au contraire sont tout bonnement poussé par leurs désirs quels qu’ils soient. Pouvoir, Argent, ou tout simplement l’envie d’être mis en avant par rapport aux autres, tels sont les différentes formes de désirs qui font pencher la balance d’un monde ou les gens vivent pour l’intérêt commun, à un monde ou règne le chaos.
Bien entendu, il arrive que des hommes soient mués par l’envie de faire évoluer le monde vers quelque chose de meilleur et ainsi mettront de coté leurs propres désirs pour l’intérêt commun… Shelder en fait sans aucun doute partie, mais il sait mieux que quiconque que les personnes comme lui ne sont qu’un grain de sable dans l’immensité d’un désert.
Mais tout n’est pas si simple, rien n’est tout blanc ou tout noir, l’ensemble du monde étant régi par une multitude de nuance de gris…

Shelder c’est ainsi enrôler dans la Marine, en ayant quitté le monde dans lequel il était né, pousser uniquement par le désir d’aider autrui.
Les Dragons Célestes ou Tenryuubito, tels sont ceux à qui il appartient et qu’il à voulu fuir, leurs idéaux n’étant pas placé au même niveau que les siens.

C’est incognito ou presque, qu’il c’est intégré à la Marine et au reste du monde. Chaque galon qu’il à prit jusque là, lui on conférer une certaine aisance pour s’intégrer et ce rapprocher un peu plus de son but, faire en sorte que tous vive sur le même pied d’égalité. Pour cela, il a bien fallut prendre des mesures plus ou moins drastiques, mais jamais sans justification.

C’est ainsi que Shelder en vînt à atteindre l’île de Sabaody, refuge d’un réseau d’esclave dissimulé derrière un très jolie parc d’attraction… Ce n’est en rien un secret toute fois. Tout le monde est au courant du trafic d’esclave de l’île de Sabaody et ce n’est surement pas la Marine qui dirait le contraire, participant elle même un peu de temps à autres en revendant quelques pirates, hommes-poissons ou autres, histoire d’ajouter un peu plus d’argent dans les caisses… ou dans les poches de quelques marins avares.

Depuis quelques temps déjà Shelder, c’était mis en tête de mettre hors d’état de nuire les plus gros revendeurs, à défaut de pouvoir empêcher définitivement ce business, plus ou moins protégé par la Marine elle même. C’est donc en solitaire qu’il devait œuvré et en sans aucune aide extérieur… enfin c’est ce qu’il pensa jusqu’à aujourd’hui.

En effet, une jeune pirate à la chevelure flamboyante, c’était mise à libérer des esclaves, chose qui le surpris totalement, tellement qu’il ne pu ce ressaisir qu’après que celle-ci ce soit occupé des quelques barbares l’empêchant de ce replier avec une jeune femme apparemment inconsciente.

Il se mit à la suivre discrètement, avant de ce rendre compte qu’un autre pirate situé devant lui, la suivait également. Trouvant la tournure de cette journée plutôt intéressante, il décida d’attendre patiemment et de voir si il allait ou non, participé à la discussion qui s’établissait maintenant entre ses 3 personnes.

C
’était des pirates, il n’en avait aucun doute, mais ce qu’il le dérangeait le plus, au delà de leurs statut face au Gouvernement Mondial, c’est pourquoi cette jeune femme avait elle délibérément libérer des esclaves ? Non pas que ce n’était pas louable bien au contraire, pour Shelder c’était quelque chose qu’il respectait, mais c’est surtout l’intention profonde qui ce dissimulait derrière cela qu’il l’intéressait. Recrutait elle des membres ? Cherchait-elle de nouvelle victime ? Ou pire encore cherchait elle tout simplement à s’offrir gratuitement un esclave ?

Son sang ne fit qu’un tour lorsqu’il découvrit l’identité de la jeune femme aux cheveux flamboyants, Strange D. Nana. Une supernova qui avait participé à la libération d’un des plus grand pirate qu’il existe Portgas D. Ace, actuellement commandant de la flotte du défunt Yonkou, Barbe Blanche.
Reprenant ses esprits, il s’intéressa avec minutie à l’ensemble de la conversation et devint plus détendu quand la jeune esclave rescapé fit une demande d’allégeance à celle qu’il l’avait sauvé, cette dernière ne sachant visiblement plus ou ce mettre ni quoi répondre par la suite.

Devant une situation aussi comique, Shelder ne put ce retenir de rire et fit quelques pas en direction de ce cercle de pirate, et s’immobilisa à une distance suffisante d’eux, par simple sécurité, sans pour autant s’arrêter de rire, un rire qu’il espérait ne pas être le dernier en leurs compagnie.

Il finit par s’arrêter et regarda tout le monde avec un franc sourire, tout en ce présentant et en leur indiquant selon ses mots qu’il n’était pas un ennemi :

« Alucar D. Shelder. Amiral de la Marine et enchanté de vous rencontrer… Ne vous inquiétez pas surtout, je viens en paix ! ».

Comme-ci venir "en paix" pouvait être rassurant précédé de "Amiral" quand on parle à des pirates… Visiblement Shelder n'avait pas vraiment réfléchi...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une princesse captive [Libre]   Mer 18 Jan - 17:35

InvitéInvité
avatar


Assis devant l'imposant animal qui le dévisageait, Drake souriait toujours. L'une des jeunes femmes, celle qui venait de se réveiller il y a peu, avait l'air de regorger d'énergie. L'autre avait l'air plus calme que l'autre demoiselle et ses cheveux roses. Elle n'avait pas l'air vraiment exceptionnel, enfin c'est ce qu'il croyait.

Le jeune homme posa son sabre sur ses genoux et observa la scène qui allait suivre. La jeune demoiselle aux cheveux rouges expliqua qui elle était et comment celle-ci l'avait sauver des mains des acheteurs de la vente aux esclaves. L'autre demoiselle n'avait pas l'air d'être vraiment intéressé par ce que disait la dite Nana.

Puis la demoiselle aux cheveux roses prit enfin la parole pour dire des choses qui se trouvaient être vraiment intéressante. Elle était donc Strange D. Nana, les journaux ont souvent parlé d'elle pour ces actes. Actes qui n'étaient en rien sanglant comme certain pirates. Les informations qu'il avait lu dans les journaux étaient donc fondés, elle était bel et bien dans l'équipage du défunt Barbe Blanche.

Dans un sens, elle et lui, aurait et sont peut être ennemi. L'un était avec Barbe Noire, l'autre avec Barbe Blanche. La demoiselle s'adressa ensuite au jeune homme, lui demandant se qu'il venait faire ici, s'empressant de répondre, Drake n'hésita pas à dire la vérité.

- Je me balade depuis un peu plus de deux ans sur Grand Line car mon ancien capitaine, Barbe Noire m'a abandonné sur cette même île.
Oh ... c'est vrai que je suis un peu jeune mais vous savez, les apparences peuvent êtres trompeuses.


Le sourire aux lèvres, sans aucune arrière pensée même si on pourrait croire qu'il en avait à cause de son grand sourire. La jeune demoiselle dont il ignorait totalement le nom, quand elle apprit le nom de Nana, la remercia et s'abaissa devant elle en disant quelque chose que Drake n'écouta pas. Il observait l'animal qui avait emmené les deux demoiselles à cet endroit.

Un homme fit alors son entré dans la conversation, il riait, était il un ennemi ? Le jeune Nazario n'en avait aucune idée jusqu'à se que celui-ci se présente comme étant un amiral de la marine. Le poste le haut ou presque car il y avait d'après certaines rumeurs d'autres postes encore plus haut dans l'organigramme du Gouvernement Mondial. Il affirma venir en paix alors l'ancien membre de l'équipage de Barbe Noire décida d'une chose.

Il se leva d'un bond, posa son sabre au sol et avança doucement vers l'amiral. Gardant le sourire, même si la personne qui se trouvait devant lui avait l'air assez effrayant de part son rang. Drake avança et s'arrêta devant lui, tendant sa main pour le saluer, il prit la parole.

- Yo m'sieur l'Amiral, je m'appelle Drake Nazario.

Le jeune Nazario, tout sourire, regarda l'Amiral dans les yeux. Il lui proposa de lui serrer la main pour le saluer, il n'avait aucune mauvaise intention derrière ceci.
Il attendit alors la suite des évènements.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une princesse captive [Libre]   Sam 21 Jan - 0:21

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 17899

Navigation
Doriki:
3412/6000  (3412/6000)
Fruit du Démon: Sang

La supernova écouta alors les paroles du petit pirate, et à ce qu'il dit, elle comprit encore mieux pourquoi Figaro était si méfiant malgré son jeune âge. Deux ans seulement les séparaient mais il était déjà son ennemi. L'animal ne lâchait pas du regard le petit garçon, dire qu'il faisait partie de l'équipage de Barbe Noire, enfin ce dernier l'avait abandonné ici il y a deux ans, en faisait-il donc toujours partie ? Si c'était le cas alors il y avait de forte chance qu'ils doivent se battre, son capitaine, ancien ou pas, était son pire ennemie, et le fait qu'il soit de son équipage était mauvais, seul les êtres méprisable se rassemble. Au moins mouvement suspect de sa part, elle était prête à en découdre. Enfin pour l'heure elle voulait lui demander plus de renseignement sur son statut entant que membre de l'équipage de cet ignoble personnage.

« Équipage de Barbe Noire … si tu le retrouve, tu retourna avec lui ? »

Alors qu'elle allait recevoir la réponse de la princesse qu'elle venait de sauver, la présence qu'un membre de la marine gâcha l'ambiance. Figaro grogna tandis que sa maitresse tourna la tête pour regarder ledit marine et quelle surprise ! Ce n'était autre que ce cher Alucard D. Shelder, le hasard faisait parfois bien les choses. Dire qu'il y a deux ans elle l'avait affronter dans la base de la marine la plus éloigner du nouveau monde ; le G-5. Mais elle réalisa, lorsqu'ils s'étaient connus il n'était alors que Vice-Amiral, il avait donc eut une promotion ? Elle eut un large sourire sur les lèvres en y pensant. En revanche le petit pirate eut un comportement fort étrange, limite dérangeant selon l'avis de la femme pirate. Bien que Shelder avait dit qu'il venait en paix, ce n'était pas une raison pour être familier, et lui serrer la main, il avait quand même un statu derrière lui. Il était déjà bien gentil de ne pas les attaquer alors si en plus il devait se permettre un tel comportement relaxe avec des ennemies. Mais bon qu'importe, la jeune femme lui porta toute son attention, le regardant avec intérêt, un large sourire sur les lèvres.

« Drake soit plus respectueux envers cet homme. Alors comme ça on a eut une promotion ? Ça fait bien deux ans depuis la dernière fois non ? Que fais-tu ici ? »

La rouquine était bien curieuse de la raison de sa présence ici, surtout qu'il y avait plein de vente aux esclaves, en faisait-il partit ? Après tout la marine était souvent là pour ramener une partie de l'argent de ces ventes. Il était donc un vil marine qui ra-quettait ses marcher inhumains, c'était décevant.

[Désolé pour la qualité je n'avais pas d'inspiration, et comme Perhona passe son tour j'ai essayé de pondre un truc]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une princesse captive [Libre]   Ven 27 Jan - 14:19

InvitéInvité
avatar


Alucar, une fois son hilarité passé, se surprenait lui même d’avoir réagis ainsi et s’être approcher et dévoiler au yeux de ceux qu’il était sensé chasser. Etant complètement perturbé lui même, il en oublia totalement la situation tant il était perdu dans ses pensées, ce qui lui valût une nouvelle réaction instinctive, une présentation typique… qu’il rattrapa comme il pu…

Bien évidemment l’assemblé fut plus que surpris de ce trouver face à un Amiral vagabond et il pressenti les questions qui pouvait les tarauder à cet instant. Aussi calma t’il ceux qui aurai pu pensé qu’il venait en ennemi en affichant un sourire qui ce voulait être rassurant. A en juger par la tête qu’il faisait tous, ce n’était pas un franc succès.

Après un blanc qui, selon Alucar, parût s’éterniser, alors qu’il ne c’était passé que quelques petites secondes, le seul homme du petit groupe qu’il avait rejoint dégaina son sabre et le laissa tout bonnement tomber par terre, avant de s’avancer et de ce planter droit comme un piquet devant lui tout lui tendant la main pour une poignée demain en ce présentant.

Devant une réaction si surprenante l’Amiral ne réagit pas, laissant ainsi le jeune garçon la main tendu vers lui dans une attente interminable. Ce fut Strange D. Nana qui brisa ce nouveau blanc et indiqua à Nazario Drake, que ce qu’il faisait lui semblait véritablement déplacé, avant de ce retourner vers Alucar et de lui lancer quelques petites remarques décontracté sur son rang, un sourire espiègle sur son visage.

Considérant de nouveau la jeune femme aux cheveux de feu, il la regarda dans les yeux cherchant la lueur assassine et sanguinaire qu’il avait pu entrevoir il a 2 ans précisément. En effet, ils s’étaient tout deux rencontré brièvement au G5, les pirates de Barbe Blanche guidée par Portgas D. Ace l’ayant assailli afin de libérer un de leur plus grand même, Marco dit le Phenix. Bien que celui-ci ce soit aisément débrouillé seul durant la bataille pour s’évader avant d’être rattraper par quelques marines dont Alucar, il avait réussi à s’échapper aider par cette jeune femme.
Aussi fut-il surpris de voir un feu différent animer ses yeux, ce qui le détendit.

« Ma chère Nana ! Oui en effet, j’ai pris un galon supplémentaire depuis notre dernière entrevue. Il faut dire que résister face à un géant comme Marco, ou toi même n’étais pas une mince affaire. Aussi mes supérieurs ont-ils reconsidérés mon rang dans la Marine… Et me voilà propulser Amiral, hahaha ! »

Il fit une petite pause avant de reprendre :

« Et toi, qu’est tu donc devenue depuis ses 2 longues derniers années ? J’ai pu remarqué que tes talents en matière de sauvetage t’on encore permis de secourir cette jeune pirate. Mais sais tu au moins qui tu as sauvée ? Il s’agit d’un des anciens membres du Shichibukai Geko Moria, je pense qu’il ne t’est pas inconnu, je me trompe ? Enfin, je ne dénigre pas ce que tu as fait aujourd’hui même si il s’agissait de Perona, bien au contraire. Tes actes sont tout à fait louables. Tu m’intéresse de plus en plus tu sais », lui dit il, un sourire franc et bienveillant s’affichant progressivement sur son visage.

Ce rappelant que Drake était encore planté devant lui attendant une poignée de mains, il considéra de nouveau l’énergumène. Etant toujours bien renseigné sur l’ensembles des pirates les plus connus et leur entourage, il ce souvint d’un jeune garçon possédant le fruit du démon du géant et ayant commis quelques atrocité avec Barbe Noire, aussi ce demanda-t-il si il ce pouvait que ce soit lui. Ainsi un petit stratagème naquit dans son esprit.

Il empoigna la main du jeune Drake pour une poignée de mains, avant de resserrer sa prise de cyborg et de découvrir les infimes morceaux de granite marin dont son corps était pourvu dissimulé un peu partout sur son exosquelette. Voyant le teint du jeune homme passer progressivement d’une couleur normal à un blanc laiteux, il ce dit qu’il avait surement fait mouche.

« Alors comme ça mon garçon tu était membre de l’équipage de Barbe Noire ? Si je ne m’abuse, je crois que tu es le porteur du fruit du démon du géant. », lui dit il son sourire s’effaçant progressivement pour laisser place à un rictus mêlant l’écœurement et la haine.

« Si c’est bien le cas, sache mon garçon, que je HAIS au plus au point ceux qui font souffrir les autres par simple envie de pouvoir, donc ce que tu représente ! Je n’étais pas ici pour ça mais vue que tu m’es offert par la providence, mon cher Nazario Drake, je te met au arrêt ! »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une princesse captive [Libre]   Sam 28 Jan - 14:06

InvitéInvité
avatar


Drake attendait toujours la réaction de cet Amiral, il n'avait encore jamais vu de sa vie un homme possédant un rang aussi élevé dans l'organigramme de la marine. Il devait être extrêmement puissant et très connu dans ce vaste monde. Il espérait que celui-ci lui serre la main car un homme de se rang, sa ne se voit pas tout les jours.

Il est vrai qu'il aurait pu s'adresser à lui dans un autre registre de langue que celui qu'il avait utilisé, un peu trop familier. Sur le moment, cela ne lui était pas venu à l'idée, parlant à tout va de cette façon, il aurait dû tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler.

La jeune femme qui avait secouru les esclaves, posa une question au jeune Nazario qui avait beaucoup voyagé à sa recherche par le passé, il ne voulait en aucun cas le rejoindre s'il le retrouverait, juste lui poser une question. Il répondit alors :

- Non mademoiselle, si je le retrouve, je ne pense pas le rejoindre, je n'ai plus rien à faire à ses côtés.

La libératrice et le haut-gradé du gouvernement mondial convergèrent pendant quelques temps puis l'Amiral s'intéressa à lui. Drake, n'avait pas bougé d'un poil depuis le moment où sa main s'était tendu pour serrer la main de l'Amiral.

Sa main fut ensuite serré par le haut-gradé mais quand il voulu retiré la sienne, l'homme qui se trouvait en face de lui, exerça une pression assez importante. Ne pouvant retiré sa main, le jeune Nazario essaya de se transformer en géant, espérant que cet homme relâche sa prise.
Il n'y arrivait pas, au contraire, au lieu de libérer sa force, il la perdait petit à petit.

L'amiral se mit ensuite à parler, Drake perdit son sourire habituel. N'ayant aucune arme sur lui, il ne pouvait contre-attaquer, il essaya de dégager sa main en la tirant mais cela ne servait à rien alors il se tu et écouta le haut gradé.

- Alors comme ça mon garçon tu était membre de l’équipage de Barbe Noire ? Si je ne m’abuse, je crois que tu es le porteur du fruit du démon du géant.
Si c’est bien le cas, sache mon garçon, que je HAIS au plus au point ceux qui font souffrir les autres par simple envie de pouvoir, donc ce que tu représente ! Je n’étais pas ici pour ça mais vue que tu m’es offert par la providence, mon cher Nazario Drake, je te met au arrêt !


Choqué, le jeune Nazario s'empressa de répondre, il devait se défendre coûte que coûte.

- Oui c'est bien moi, j'étais bien sous le commandement de Barbe Noire mais cela n'a durer que très peu de temps car comme je vous l'ai dit, il m'a abandonner sur cette île il y a 2 ans.

Reprenant son souffle, il reprit ensuite.

- Vous vous trompez sur mon cas monsieur, je ne l'ai pas rejoint par envie de pouvoir mais simplement parce que je voulais avoir une prime, je voulais être connu. Je ne veux pas de puissance, mais simplement être connu.
Je ne suis pas méchant moi, je suis juste un peu stupide et naïf.
Depuis les évènements de MarinFord, ... , je n'ai qu'une envie, devenir quelqu'un d'autre car le fait d'avoir été dans son camp me répugne.


Drake perdait de plus en plus de force, il tomba ensuite au sol sur ses genoux. Il n'arrivait plus à rester debout, l'idée d'aller en prison lui rappela pourquoi il avait eu ce fruit, pour devenir quelqu'un d'important. Le jeune Nazario préférait encore passer l'arme à gauche et rejoindre le camp du gouvernement que d'aller dans une prison où il deviendrais surement quelqu'un de mauvais.

Versant de chaudes larmes, il avait peur, la prison était le seul endroit où il ne voulait pas aller, son pire cauchemar, certes il n'a pas toujours été quelqu'un de bien mais il ne voulait pas devenir le contraire pour toujours.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une princesse captive [Libre]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Une princesse captive [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Sabaody-