AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un Nouveau Commencement [PV : Kaze]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Message
MessageSujet: Re: Un Nouveau Commencement [PV : Kaze]   Lun 19 Mar - 16:44

InvitéInvité
avatar


Et bien dite donc, lorsque vous entendez une histoire comme celle que venait de lui raconté Karot, vous ne pouvez être quand admiration devant un gars tel que lui. Si vous aussi vous vous retrouvez droguer et laisser pour mort et que vous arrivez à recommencer une nouvelle vie après tant d’évènement passé, et bien vous méritez beaucoup de respect car refaire sa vie après un tel coup du sort ce n'est vraiment pas chose facile et peu de gens arrive à s'en remettre pleinement. Seul ceux qui sont fait de la trempe des véritables hommes à l'esprit inébranlable peuvent se remettre d'une telle chose. Kaze était admiratif devant Karot, voilà le genre de pirate qu'il aimerai bien devenir, un pirate sans peur et qui avance un peu plus chaque jour vers son objectif avec un mental d'acier.

Voilà ce qu'on pouvait appeler un véritable pirate. Sans doute y en avait-il encore beaucoup encore plus loin sur Grand Line et Kaze était impatient de pouvoir faire partir de l'un d'entre eux. Un de ses pirates dont le nom est sur toutes les lèvres et envers qui le respect est chose primordial lorsque vous vous adressez à lui. De tel personnage Kaze n'allait sans doute pas tarder à en rencontré d'autre et il se faisait déjà une joie de pouvoir parlementé avec eux pour en apprendre encore plus sur comment devenir un pirate craint et respecter. Mais dans l'immédiat, il fallait encore en finir avec cette mission rapidement pour se débarrasser de cette dent pour le moins encombrante. Arriver aux pieds des grands escalier de citée royale d'Alubarna, Karot et Kaze commencèrent à monter les fameuses marches de la ville pour arriver dans son enceinte. Arrivant dans une grande rue assez animée, les passants ne pouvaient faire rien d'autre que de rester quelques peu surpris en voyant ce que Kaze trimbalait sur son épaule.

Un peu gênait voyant qu'il faisait plus qu'attirer l'attention tout les deux, Kaze sorti le papier que lui avait remis le marchand qui lui avait donné la mission pour voir comment s'appeler l'atelier du forgeron dans lequel ils devaient à présent se rendre tout deux. Tenant la dent d'une main le temps de lire son papier, Kaze essaya de relire ce que lui avait écrit le vieux marchant mais ce dernier avait une écriture ridiculement petite, donc pas facile à lire. Après avoir forcé comme un malade retourner le papier dans tout les sens au moins deux fois, Kaze réussi à traduire ce que lui avait écrit le marchand de Nanohana.


- Bon, il semblerai que le forgeron que nous devons aller voir se retrouve dans le quartier Ouest de la ville et que son atelier s'appel " Aux épées du roi ". Drôle de nom. Tu crois qu'il fourni les armes pour les soldats du roi?

Quoi qu'il en soit, pour en être sur, il suffisait de s'y rendre et de vérifier sur place une fois arriver. Kaze rangea alors le papier du marchand dans la poche gauche de sa veste puis il reprit à deux mains la dent qu'il portait sur son épaule droite. Toujours suivi par Karot, les deux jeunes pirates suivirent l'avenue principal jusqu'à pouvoir tourner sur la gauche pour accéder à la partie Ouest de la ville. Après quelques minutes de recherche dans les rues du quartier Ouest, Karot et Kaze finirent enfin par trouvé la fameuse forge où ils devaient se rendre. Elle était plus grande pour une simple forge de ville. Peut être qu'il fournissait belle et bien l'armé pour le roi. Quoi qu'il en soit, si s'était bien le cas, il devait être un forgeron de renom. Tout cela donna encore plus envi à Kaze de voir à quoi pouvait bien ressemblait ce fameux forgeron.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un Nouveau Commencement [PV : Kaze]   Lun 19 Mar - 20:28

InvitéInvité
avatar


On ne va pas chez n'importe qui apparemment.


C'était vraiment dur d'avoir un mental d'acier vous savez ? C'était son père qui avait fait de Karot l'homme qu'il était aujourd'hui et c'était pour cela qu'il le remerciait jour après jour... Le jeune homme savait qu'il ne pourrait rien faire si il n'avait pas reçu cette éducation et les gènes de ses parents. Il se souvenait que ses parents ne perdaient jamais le sourire eux aussi, ils étaient même morts avec le sourire... Heureux d'avoir pu sauver leur fils, le jeune homme avait aussi laissé ses larmes couler avec un sourire comme toujours lorsqu'il pleurait. Oui, le sourire du jeune homme ne disparaissait presque jamais de son visage à part pour laisser la place à la haine quand on le poussait à bout, chose qui était plutôt très rare... Car il avait plutôt tendance à sourire même en plein combat, il fallait qu'on touche à ses amis pour que son sourire s'efface de son visage en fin de compte, ou à un de ses héritages qui lui venaient de ses parents donc son bateau et son Kimono. Mais bon... Il était essentiel de rester solide mentalement quand on était seul sur les Mers de Grand Line, faire de soi-même son propre ennemi n'était pas du tout un bon plan quand des centaines d'ennemis potentiels se trouvaient non loin de vous. Enfin, je dis centaines mais cela se rapprochait sûrement plus de milliers car il y avait énormément de Marines sur Grand Line.

Bref, ils étaient finalement arrivé au niveau de la cité qu'était Alubarna, pas n'importe quelle cité hein... C'était une citée royale, il fallait bien le préciser. Pourquoi ? Juste pour se la raconter un peu ? Non je rigole, c'était juste par souci du détail, il y avait des gens comme cela vous savez, et Karot en faisait parti comme vous l'aurez sûrement deviné. Il avait l’œil affûté, l'esprit vif, l’ouïe fine, le toucher sensible, l'odorat développé et l'instinct plus qu'entraîné. Non, il n'était pas un animal, il était juste très bien entraîné. Enfin, tous les sens cités précédemment demeuraient tout de même humains et ne valaient rien face aux sens qu'avaient développés les animaux par exemple. Mais passons, Karot était assez amusé de voir que tout le monde semblait choqués ou peut-être devrait-on dire surpris ? Peu importe l'adjectif qui était utilisé, le fait était que tout le monde les regardait. Enfin c'était surtout les dents géantes venant du monstre qu'ils avaient tué tout à l'heure que les passants de cette ville regardaient. Il y avait de quoi me direz-vous, ce n'était sûrement pas tous les jours qu'on voyait de telles dents transportées par de simples humains... Enfin... Simples... C'était vite dit. Kaze possédait apparemment un Zoan Mythique tout comme Shira' et Karot possédait deux des lames rares du monde. Et ils étaient tous les deux des pirates, enfin bref.


"Aux épées du Roi ? Dans le quartier Ouest ? Il semblerait en effet qu'il fournisse le Roi, cela se verra de toute façon sans doute à l'aspect de sa forge. Allons-y."

Ce fut bien pour cela qu'ils se dirigèrent vers les quartiers Ouest. Karot souriait toujours mais on pouvait sentir énormément de choses en lui. L'expérience qu'il avait engrangé se voyait dans ses yeux, tout comme le charisme qui lui avait un jour permis d'être Capitaine. Ses espoirs aussi pouvaient se lire dans ses yeux, sa puissance aussi car elle se trouvait dans son cœur. Ce n'était pas pour rien que son regard changeait lorsqu'il se devait de protéger quelqu'un, c'était parce qu'il devait protéger quelqu'un que son cœur parvenait à devenir plus déterminé lui conférant ainsi son ultime puissance... Celle qui lui permettait même de donner sa propre vie. Karot avait toujours une aura bénéfique autour de lui, on ne pouvait pas l'imaginer combattre parfois tellement il semblait être pur... C'était l'exemple même prouvant la véracité du proverbe qui disait qu'il ne fallait jamais se fier aux apparences car celles-ci étaient bien souvent trompeuses et qu'il était facile de tomber de haut. Enfin, il n'y avait pas qu'un seul proverbe là mais vous avez bien compris le message n'est-ce pas ? Quoi qu'il en soit, ils avaient fini par arriver chez le forgeron, ils n'avaient pas eu du mal à le retrouver étant donné la grandeur de sa forge par rapport à toutes celles qu'on pouvait voir. Assez impressionnante. Karot rentra donc avec Kaze, salua le forgeron, qui était tout aussi impressionnant que son échoppe de par la précision de son travail reflété par la beauté des lames qui se trouvaient dans sa forge, mais ne parla pas plus. C'était Kaze qui avait une requête et il était sûrement capable de la soumettre lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un Nouveau Commencement [PV : Kaze]   Mer 21 Mar - 4:35

InvitéInvité
avatar


C'était bien la bonne adresse. " Aux épées du roi ", c'était la seule forge qui portait ce nom dans le quartier Ouest qui plus est, s'était une forge pour le moins impressionnante de par sa taille et le bon nombre d'armes qui étaient installer à l'extérieur de la dite forge. Kaze qui était plus encombré par la taille et le poids de la dent qu'il transporter décida de la poser juste devant l'entrée de la forge pour éviter de mettre le bordel dans cette dernière si jamais il bougeait un peu trop avec la dent sur son épaule. Il fallait mieux prévenir que guérir comme on dit alors restons rationnel et fessons les choses bien. Après avoir poser se qui pouvait être qualifier de presse papier géant, Kaze suivi de près par Karot entrèrent dans la forge faisant en sorte bien entendu de signaler leur présence au propriétaire. Mais à peine était-ils tout deux entrés dans la forge que leur yeux restèrent exorbité en voyant le nombre incroyable de sabres et autres armes qui étaient exposer sous leurs yeux.

Vous vouliez des armes? Ici vous étiez servis. Vous vouliez des armes mais de qualité supérieur? Encore une fois vous étiez servis ici. On comprenait maintenant pourquoi ce forgeron avait une forge portant un tel nom. Il était clair à présent que le roi devait souvent lui passé commande pour armé ses hommes. Kaze était ravi il en était maintenant à la dernière étape de sa mission, puis après quoi, il ne lui manquerai plus qu'à rentré en quatrième vitesse à Nanohana pour faire le troc avec le vieux marchand. Kaze d'une voix haute et clair signala sa présence ainsi que celle de Karot au maître des lieux qui devait certainement être à l'arrière de son atelier en train de fabriquer une arme de pur beauté. Il ne fallu pas longtemps au dit forgeron pour réalisé qu'il venait de recevoir deux clients dans sa forge en ce jour si ensoleillé. Attendez on vient de parler météo la non? On s'en fou de la météo, le plus important était ce qu'il se passait dans la forge. Le propriétaire arriva dans la boutique même car la forge et la boutique où les armes étaient vendu ne faisait qu'un seul et même bâtiment. Les deux étaient simplement séparer par un mur de pierre avec une seule entrée creusé dans la roche pour limité l’afflux de chaleur dans la boutique et pour limité le bruit du travail à la forge.

Le forgeron se présenta sous le nom de Sahotori expert dans l'art de la forge et le maniement de toute sorte de métaux forgeable. Il était clair à présent que s'était ce genre d'homme qui était capable de créer une épée avec une dent géante arraché à un lézard géant précédemment tuer dans le désert. Mais cessons de radoté sur le sort tragique du lézard carnivore géant et revenons à nos boutons. Le propriétaire des lieux était un homme d'une quarantaine d'années au bas mot mais ayant encore une corpulence tout à fait bien conserver et assez muscler. Surtout en ce qui concerner ses bras et je vous laisse devinez pourquoi même si la réponse est des plus simple. Bref, pour terminer la description du maître artisan, il devait mesurer un bon mètre quatre vingt cinq et pas un seul cheveux blanc sur la tête. C'était qu'il avait l'air plus que bien conserver cet homme la dite moi. En tout cas, le simple fait que l'homme se montre face aux deux pirates suffi à Kaze pour lui faire entièrement confiance et lui demander de traiter sa requête pour lui. En quelques mots, Kaze expliqua la situation au maître artisan devant lui qui écouta toute l'explication du jeune pirate avec attention. Après quelques minutes d'explications détaillé, le forgeron prit à son tour la parole.


- Hum je vois, c'est donc mon père qui t'a envoyer chercher cette dent pour que j'en fasse une épée. Il est fou le vieux. Je me demande ce qu'il a dans la cervelle parfois. Mais vous avez du courage d'avoir accepter tout les deux c'est digne d'admiration bravo.

Attendez une seconde! Son père?! Alors le vieux marchand de Nanohana était en faite le père de cette homme? Le forgeron que Kaze devait trouvé après avoir réussi à trouvé une dent de lézard géant était en faite le fils de ce vieux marchand! Voilà qui pouvait expliquer bien des choses comme par exemple le fait que le vieux de Nanohana sache parfaitement qui allait voir et où trouvez la personne qui saurai tailler une épée dans une dent de lézard. Enfin bref, c'était peut être bel et bien son père mais tout cela ne regardait pas vraiment Kaze, certes la situation le fit quelque peu ricaner mais il aurai put être son neveu ou même son gendre, cela n'aurai rien changer pour le jeune homme aux cheveux bleus. D'ailleurs maintenant que les choses étaient tirer aux clairs, Kaze n'attendait qu'une chose, savoir si ce maître forgeron accepterai de lui forger une épée en se servant de la dent que le jeune pirate avait laisser dehors. D'ailleurs l'artisan se rendit à l'extérieur pour examiner la dent que lui avait ramener le jeune pirate. Pendant quelques minutes, il l'observa et l'examina avec attention et précision.

- Hum... elle m'a l'air pas trop abîmer. C'est une belle canine que tu as réussi à lui retirer la. Ce sont les dents les plus durs à retirer pourtant. Tu as du réessayer plus d'une fois pour parvenir à la lui retirer. C'est bon, j'accepte de vous faire votre sabre avec cette dent, amener à l'intérieur de l'atelier en passant par la porte de derrière je vais vous ouvrir. Ensuite donnez moi jusqu'à demain matin et votre sabre sera prêt. Vous n'aurez qu'à visiter un peu la ville en attendant. D'autant qu'il ne doit pas beaucoup rester de temps avant la tomber de la nuit. Je vais devoir travailler toute la nuit pour vous la finir à temps. Mais cela faisait longtemps que je n'ai pas eu de dent de lézard géant à forger. Sa va me permettre de m'amuser un peu.

Ravi d'une telle réponse de la part du forgeron, Kaze ne perdit pas une seconde pour le remercier et obéir à sa requête. Le jeune pirate souleva une dernière la dent énorme du lézard puis il fit le tour du bâtiment suivi par Karot pour aller déposer le " colis " à l'entrée de la forge comme leur avait demander le propriétaire. Maintenant tout était entre les mains du maître artisan qui allait avoir du travail devant lui pour faire de cette dent un sabre efficace qui pourra être ensuite certainement revendu par le vieux marchand de Nanohana.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un Nouveau Commencement [PV : Kaze]   Mer 21 Mar - 19:28

InvitéInvité
avatar


Une soirée à Alabasta.


Oui, il était vrai que cette forge était sûrement l'un des endroits les plus étonnants que le jeune homme qu'était Karot n'avait jamais vu de toute sa courte vie. Il ne savait pas si il verrait d'autres endroits aussi impressionnants pour ce qui était des forges mais il savait d'ores et déjà où il aurait été faire ses achats si il ne possédait pas déjà Ten et Ryuu. Vous me direz, c'était le genre de choses auxquelles on pouvait s'attendre venant d'un Royaume tel que celui d'Alabasta donc la ville principale était celle où ils se trouvaient et qui n'était autre qu'Alubarna. Enfin bref, Kaze avait laissé sa dent à l'entrée, il était vrai que c'était une chose des plus encombrantes et puis... Ils ne risquaient pas de se les faire voler étant donné que leur poids était plus ou moins aussi impressionnants que leur apparence. Et oui, ce n'était pas parce que Kaze et Karot étaient capable de les porter sans énormément de difficultés, si ce n'était l'encombrement que cela provoquait, que cela signifiait que c'était à la portée de tout le monde. N'oublions pas que les bons pirates avaient tous sans exceptions, ou presque, subi un entraînement plus ou moins difficile, certains même inhumains... Karot faisait parti de cette dernière catégorie d'ailleurs si vous voulez savoir. Enfin passons, après que cela eut été fait, ils avaient put rentrer...

Dans le paradis des Armes ! Si ce n'était pas cet endroit alors lequel était-ce au juste ? Karot ne voyait pas comment on pouvait faire plus somptueux que les Armes exposées ici, peut-être même avait-il l'une des Lames Rares dans sa forge mais le jeune homme en doutait quelque peu pour être sincère, après tout... C'était rarement le genre de choses qu'on trouvait dans une forge, aussi prestigieuse soit-elle, c'était souvent des trésors assez difficiles à récupérer par soi-même et qui passaient de ce fait de main en main... Un peu comme les Fruits Du Démon de type Logia que possédait le Gouvernement Mondial de la Marine si les souvenirs de Karot ne lui faisaient pas déjà défauts à son jeune âge. Enfin bref, cela n'intéressait pas vraiment le jeune homme qu'était Karot car il avait déjà Ten et Ryuu à ses côtés et il ne les aurait échangé contre rien au monde, même pas une des 12 lames de qualité supérieure. Oui, parce que Ten faisait parti des 50 lames et Ryuu des 21 lames mais aucune d'entre eux ne faisaient parti des 12... Karot n'avait aucun regret par rapport à cela, ce n'était pas la lame qui faisait le bretteur mais le bretteur qui faisait la lame dans un sens. Autrement dit, avoir une des 12 lames ne suffisait pas forcément un bretteur, un lien se tissait entre les Katanas et leur possesseur et c'était ce lien qui était le plus important à la puissance que pouvait déployer l'épéiste avec ses armes de prédilection.

Sahotori, tel était le nom du forgeron d'après ses propres dires... Oui, car il était finalement arrivé après que Kaze et Karot aient signalé leur présence à ce dernier qui semblait se trouver dans sa forge à défaut d'avoir de clients et de se trouver dans la boutique. Enfin, maintenant il en avait des clients justement étant donné que les deux hommes venaient de pénétrer dans sa boutique avec la ferme idée de lui demander de faire une épée avec l'une des dents qu'ils avaient récupéré sur le monstre géant dont il valait mieux arrêter de parler histoire qu'il puisse enfin reposer en paix à un moment... Si tant est que ces trucs-là aient une âme d'ailleurs, enfin... Théoriquement, tous les êtres vivants étaient censés avoir une âme non ? Et même une conscience bien que chez certains elle était parfaitement endormie et que l'instinct était beaucoup plus puissant que la conscience poussant à quelques inconsciences justement. La preuve en était que cette bestiole avait voulu les bouffer pour son quatre heures, car c'était l'heure du quatre heures à ce moment-là, il ne fallait pas le nier et maintenant... Elle s'était sûrement faite bouffer par ses congénères qui devaient être cannibales ou peut-être l'avaient-ils enterrés, ça se faisait ça chez eux ? Enfin bref, et comble du comble, il lui manquait deux dents, enfin c'était peut-être pas le pire en fait...

Karot ne savait pas qui était ce marchand qu'avait rencontré Kaze à Nanohana mais apparemment... L'homme qui était en face d'eux était son fils. Eh bien, on pouvait presque dire que les Armes étaient une affaire de famille chez eux, il y avait d'ailleurs des chances que le vieux marchand qu'avait rencontré Kaze fournisse aussi les forces armées Royales qui se trouvaient à Nanohana. Bah oui, lorsqu'ils étaient en déplacement jusque là-bas, ils n'avaient pas le temps de se réapprovisionner jusqu'à la boutique d'Alubarna même, il leur fallait sûrement un fournisseur qui se trouvait sur place et c'était peut-être le père de ce fameux forgeron... Ou peut-être le vieux marchand faisait-il simplement cela pour faire du profit et vendre des armes aux touristes et à tous ceux qui avaient de l'argent. Enfin, après c'était leur problème... Karot n'était pas de ce royaume de toute façon et il semblait en plus que cela arrangeait Kaze qui allait pouvoir obtenir l'arme qu'il désirait tant en échange de cette lame qui allait être forgée par le forgeron avec cette fameuse dent géante. Enfin, encore fallait-il qu'il accepte, il connaissait les détails certes mais il fallait maintenant qu'il donne sa réponse. Il fallait se souvenir d'une chose, les forgerons travaillaient seulement si ils le désiraient, bon à part peut-être quand c'était un ordre du Roi mais la plupart du temps, ils étaient libres d'accepter ou de refuser.

En fin de compte, le forgeron avait accepté mais il lui faudrait jusqu'au lendemain matin pour pouvoir forger l'épée. En sachant que le soir était bientôt aux portes d'Alubarna cela signifiait qu'il devait travailler extrêmement vite car... Même en s'y mettant tout de suite, un simple forgeron n'aurait pas pu faire une arme de grande qualité pour le lendemain matin, enfin... Karot n'y connaissait pas grand chose vous me direz. Et puis, ils avaient simplement à lui faire confiance de toute manière, vu toutes les belles lames qu'il y avait dans son magasin, il n'y avait pas de raisons pour que celle qu'il allait faire avec cette dent qu'ils lui avaient apporté par la porte de derrière soit une exception à la règle. Karot expliqua alors au Forgeron qu'il allait lui laisser sa dent à lui, enfin celle qu'il avait lui-même récupéré du monstre, soit l'autre canine de ce dernier, mais qu'il ne devait pas la forger. C'était juste qu'il ne désirait pas créer la panique en ville, c'était plus une demande qu'autre chose et le forgeron accepta d'ailleurs avec un sourire. Karot avait aussi remarqué qu'il avait porté un regard très intéressé sur ses deux Katans, ainsi il pouvait reconnaître les lames de qualité de ce monde hein ? Il les sortit par lui-même et le laissa les regarder quelques minutes ce qui le rendit très heureux. Il ferait sûrement encore mieux son travail désormais. Ils finirent par sortir de la forge et Karot regarda alors Kaze tout sourire.


"Il me semble qu'on a fait tout notre possible. Si ça te dit, on peut visiter la ville comme l'a conseillé le forgeron et dormir dans mon bateau à la fin ? Je ne sais pas si tu as de l'argent à dépenser, voilà pourquoi je te propose cela et puis... On invite bien ses amis chez soi après tout, c'est normal."
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un Nouveau Commencement [PV : Kaze]   Lun 16 Avr - 20:00

InvitéInvité
avatar


"Il me semble qu'on a fait tout notre possible. Si ça te dit, on peut visiter la ville comme l'a conseillé le forgeron et dormir dans mon bateau à la fin ? Je ne sais pas si tu as de l'argent à dépenser, voilà pourquoi je te propose cela et puis... On invite bien ses amis chez soi après tout, c'est normal."

Cet fois encore, Karot avait raison. Il ne restait à présent qu'à attendre pour les deux jeunes pirates qui avaient eux tout deux une journée plutôt mouvementée par la chasse au lézard géant du désert d'Alabasta. Kaze avait d'abord pensé après les paroles de Karot à trouvé un hôtel dans un des nombreux quartier d'Alubarna. Avant donc de répondre au jeune pirate aux cheveux blond, Kaze alla interpeller rapidement des passants pour les questions sur les divers endroit ou passer la nuit dans la capitale. D'après les passants, les auberges et hôtel étaient monnaie courante dans la ville mais hélas étant dans une ville royale, les prix étaient plutôt élever. Et hélas pour les deux jeunes hommes, le pirate aux cheveux bleus n'avait hélas pas assez d'argent sur lui pour se payer à l'hôtel ou même invité son nouvelle ami. Il devait à peine lui restait de quoi se payer un bon repas mais rien de plus. Kaze remercia les personnes qu'il avait arrêté puis il revint près de Karot.

Bon, pour un hôtel je crois que c'est raté pour cet fois. Comme tu l'as suggérer on peut aller faire un tour en ville pour ensuite aller manger un morceau et après rejoindre ton bateau s'il n'est pas trop loin. Allons faire un petit tour de la ville veux-tu.

Kaze fut le premier à marcher suivi sans aucun doute de Karot qui n'allait certainement pas rester la devant la forge à attendre que le temps passe. D'autant que c'était lui qui avait eu l'idée d'aller visiter la ville, alors visitons un peu. Les deux amis marchèrent sans vraiment savoir quel direction prendre. Après tout c'était cela jouer les touristes non? Visiter un lieu inconnu sans vraiment savoir par quel chemin emprunter pour trouver des spécialités locale ou plus encore. Ils passèrent même devant le grand palais royale qui surplomber la ville de sa magnificence architecture pour le moins magnifique. Continuant leur marche en effectuant le tour complet de la ville, les deux amis arrivèrent à nouveau à leur point de départ à savoir la place de la ville juste devant l'entrée du palais. Maintenant qu'il avait tout visité de fond en comble ou presque, le soleil avait déjà commencer sa descende vers l'horizon. Le ventre de Kaze commença alors à crier famine. C'était l'heure d'aller casser la croûte. Pendant leur visite, Kaze avait repéré une sorte de petit restaurant qui avait l'air bien sympa. Il proposa donc à son camarade d'aller manger la-bas afin de calmer leur appétit grandissante.

Karot aussi devait sans doute avoir un peu faim après s'être battu contre le lézard. Enfin battu c'était vite dit, car il lui avait seulement fallu un seul coup de sabre pour trancher la tête à la bestiole pour lui faire rendre l'âme. Bref que cette pauvre bête repose en paix à présent et rejoigne ses congénères au paradis des lézards. Ce n'était plus leur de parler combat, mais plutôt de parler repas! Arrivant dans le restaurant dont émaner déjà une bonne odeur de plat préparer, Kaze suivi non loin par Karot entrèrent tout deux dans l'établissement. En entrant, les deux jeunes hommes purent remarquer que la salle n'était pas extrêmement bondé. Une aubaine pour eux car cela voudrai dire qu'ils pourrai manger rapidement. Enfin c'était ce que ce disait Kaze en tout cas. A peine entré dans le restaurant et en se dirigeant vers le comptoir qu'un serveur vint à leur rencontre et les interpella leur demandant de faire demi tour et de partir. Kaze ne compris pas la réaction du serveur et lui demanda quelques petites explications.


S'il vous plait messieurs veillez quitter les lieux sans plus tarder je vous pris ou nous allons au devant de gros ennuis.

Des ennuis? Voilà qui devenait de plus en plus étrange aux oreilles de Kaze qui demanda au serveur de développer ses dires afin de mettre les choses au clair.

Nous sommes Vendredi soir messieurs. C'est le soir où la bande de chasseur de prime appelé " les chasseurs du sable mouvant " viennent se restauré dans notre établissement. Mais ils exigent à chaque fois à avoir le restaurant pour eux seuls. Vous voyez les gens qui étaient déjà ici commencent à partir d'eux même.

Et effectivement, Kaze en regardant autour de lui vit les personnes déjà présentes finir leur assiettes à vitesse grand V. Kaze ne comprenait pas pourquoi les gens se laissaient faire comme cela. Pourquoi n'allait-il pas prévenir la garde ou carrément le roi des agissements de cette bande de malfrats. D'après lui les bandits les auraient menacés de brûler leur établissement s'il ne faisait pas leur quatre volonté et s'il les dénoncé à la garde. Kaze ne put s'empêcher de ressentir du dégoût et de la colère envers ses gens la. Il posa une main sur l'épaule du serveur et lui dit

Ne vous inquiétez pas. Dès ce soir, vous n'aurez plus jamais à craindre ses bandits. Je vais m'en charger ne vous inquiétez pas. Karot j'ai un service à te demander. Quoi qu'il arrive, ne t'en mêle pas d'accord? Reste à l'extérieur du restaurant caché et occupe toi des bandits qui voudrai s'enfuir. Moi je m'occupe du reste d'accord?

Kaze demanda ce service à Karot en lui montrant qu'il n'avait aucune hésitation dans sa demande. Le jeune pirate aux cheveux bleus était sur de lui et de se qu'il avait à faire. Il allait donc pouvoir montrer de quoi il était capable lui aussi. Karot l'avait déjà prouver en mettant à terre une créature gigantesque en un seul coup, cette fois, c'était Kaze qui allait montré de quoi il était capable à son nouvelle ami qui pourrai tout voir depuis l'extérieur du restaurant.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un Nouveau Commencement [PV : Kaze]   Jeu 19 Avr - 23:29

InvitéInvité
avatar


Quelle Belle Ville.


Il était vrai que la ville dans laquelle ils se trouvaient actuellement était particulièrement magnifique mais il y avait une chose à ne pas oublier et qui expliquait un peu cela... C'était le fait qu'ils se trouvaient actuellement dans la ville royale d'Alabasta, et une île royale était bien souvent très belle n'est-ce pas ? Le jeune homme avait aussi proposé d'aller sur son bateau pour passer la nuit, mais ce n'était pas parce qu'ils se trouvaient dans une belle ville... C'était surtout parce qu'ils se trouvaient dans une ville royale où, vous vous en doutez peut-être, les prix étaient sûrement exorbitants, ce n'était pas vraiment que Karot était pauvre mais il venait un peu de sortir du coma et, même si il avait trouvé la plupart des objets importants sur son bateau après sa sortie du coma, il n'avait pas retrouvé son argent. Il ne croyait pas aux contes de fées de toute façon et il se doutait bien que les chances qu'il avait de retrouver son argent à ce moment étaient infimes et de toute façon... A l'époque, il avait été bien content de retrouver son bateau, dire que ce n'était pas si longtemps que cela avant sa rencontre à Kaze. Enfin, il valait peut-être mieux revenir au présent ne pensez-vous pas ? Kaze avait demandé à plusieurs personnes si ils pouvaient trouver des hôtels en ces lieux et... Comme Karot le pensait, il y en avait certes beaucoup, mais ils étaient tous chers.

Donc, le programme était le suivant, ils allaient très simplement visiter la ville, manger un morceau et ensuite aller sur le bateau de Karot qui ne se trouvait pas très loin pour finir la soirée et dormir. Le jeune homme acquiesça lorsque Kaze lui soumit le programme, si on pouvait se permettre de parler ainsi, il avait parlé mais ce n'était pas nécessaire de rapporter ces propos de manière directe, ce serait une simple perte de temps voyez-vous, et ce serait une coupure inutile dans notre récit. Encore plus que ce minuscule intermède explicatif. Enfin bref, c'était Kaze qui avait ouvert la marche et bien entendu, Karot l'avait suivi de près, qu'aurait-il pu faire d'autre de toute façon ? Il n'allait pas rester dans la forge jusqu'à ce que le forgeron aie fini avec les armes qu'ils devaient ensuite ramener au marchand qui les avait demandé pour que Kaze puisse finalement avoir la lame qu'il désirait. Cette ville était vraiment magnifique, tout était beau au niveau de l'architecture et les gens de cette ville étaient loin d'être désagréable et ça aussi... C'était plutôt cool, lorsqu'on arrivait dans cette ville, on ne se sentait pas en danger ou quoi que ce soit du genre puisqu'on était justement en très grande sécurité. C'était sûrement l'une des villes où il y avait le plus de sécurité sur Grand Line, enfin... Plus ou moins.

Le temps de leur visite avait suffit à ce que le soleil puisse aller se coucher. Vous l'auriez bien compris, ce dernier avait déjà commencé sa lente descente dans le ciel et laissait petit à petit la place à sa sœur ou peut-être était-ce son ennemi ? Ou une simple remplaçante qui sait ? Enfin, tout dépendait de la façon dont on voyait les choses. En réalité, c'était juste que l'endroit où ils étaient actuellement avait suffisamment tourné, sans même qu'ils ne le ressentent, pour être face à la lune à défaut d'être face au soleil. C'était une particularité assez étrange des planètes que Karot ne s'était jamais cassé la tête à comprendre et pourquoi commencerait-il à le faire aujourd'hui ? Aucune raison ne l'y poussait vous avez bien raison. Il y avait en plus une chose qui intéressait beaucoup plus Karot que les astres, qu'ils soient lunaires ou solaires, et cette chose était son ventre qui grognait à cause de la faim qui se faisait de plus en plus insistante. Heureusement que Kaze avait repéré un restaurant qui avait l'air pas mal et dans lequel ils pourraient tous deux manger, c'était aussi la preuve qu'il avait aussi faim et c'était tant mieux et surtout plutôt normal vu la journée qu'ils venaient de passer. Ils s'étaient pas mal dépensés quand même vous ne trouvez pas ? Et puis, Karot avait très souvent faim pour sa part, pour ne pas dire tout le temps.

L'endroit où les avait emmené Kaze était un endroit d'où émanait une odeur fort appétissante qui attestait d'ores et déjà de la qualité de la nourriture qui était sans doute servie ici. L'odeur trompait rarement quant à la qualité d'un plat voyez-vous. Enfin, c'était en tout cas ce que pensait le jeune homme et jusqu'à preuve du contraire, cela s'était révélé plus juste que faux. Mais bien entendu, il y avait sûrement une exception qui confirmait la règle comme pour toutes règles dignes de ce nom. Enfin bref, maintenant qu'ils étaient devant ce restaurant et que Karot avait senti cette si bonne odeur, il avait de plus en plus faim, il en avait l'eau à la bouche comme on disait parfois. Mais il n'avait pas encore le léger filet de bave qui s'échappait de sa bouche, il savait se tenir même lorsqu'il avait faim tout de même. Il le fallait bien de toute façon, non ? Et ce n'était pas uniquement parce qu'il était accompagné et qu'il voulait bien paraître, c'était simplement parce qu'il aimait bien demeurer toujours présentable quoi qu'il advienne. Enfin, c'était son éducation quoi. Mais passons, l'endroit dans lequel ils étaient rentrés, ils en furent bien vite rejetés, enfin invités à sortir en tout cas. Mais la question qui subsistait toujours était pour quelle raison et Kaze posa cette question avant même que Karot n'aie eu le temps de le faire.

Tout comme Kaze, Karot était véritablement révolté par ce que lui avait dit le patron du restaurant. Une bande qui exigeait d'avoir le restaurant pour eux tout seul ? Mais pour qui se prenaient-ils ? Karot se les serait bien fait mais Kaze lui demanda de le laisser s'en occuper et de sortir pour s'occuper des personnes qui s'enfuiraient peut-être suite au combat. Le jeune homme regarda alors son ami dans les yeux et... A ce moment, il vit la confiance qu'il avait en ses propres paroles et ne put que lui faire aussi confiance, aussi acquiesça-t-il à nouveau avec sourire et d'un regard qui lui montrait toute la confiance qu'il avait en lui. Il allait enfin pouvoir voir de quoi était capable Kaze, il avait vu les attributs de son fruit mais jamais sa façon de combattre et il devait avouer que c'était une chose qui l'intéressait pas mal. Aussi sortit-il dehors et se cacha à l'extérieur comme lui avait demandé de le faire son ami. Quelques minutes après, tout le monde était sorti du restaurant sauf Kaze et encore quelques minutes plus tard, les fameux membres de la bande arrivèrent. Karot eut du mal à résister à l'envie de s'en occuper mais il avait confiance en Kaze et il lui avait demandé de le laisser faire alors il resta calme. Il s'était mis de sorte à pouvoir voir tout ce qui allait se passer et pouvoir intervenir si quelqu'un essayait de s'échapper de quelque manière que ce soit. Restait plus qu'à voir ce qu'il allait se passer, en tout cas... Ils étaient pas mal armés ces bandits, et ils avaient l'air violents.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un Nouveau Commencement [PV : Kaze]   Dim 22 Avr - 22:55

InvitéInvité
avatar


Règle numéro un, quand quelque chose vous empêche de pouvoir prendre votre repas quand vous mourrez de faim, faite en sorte de vous débarrasser de ce qui gêne. Même s'il s'agit de personne ou d'un quelconque autre souci. Kaze crever littéralement de faim car n'ayant rien manger depuis ce midi tout de même, alors qu'il était déjà bien 21h00 passé, il n'était pas surprenant que l'estomac du jeune pirate demande à recevoir sa collation du soir. Le patron du restaurant était de plus en plus dans tous ses états. Voyant les minutes qui défilaient, se rapprochant de l'heure à laquelle les bandits étaient censés arriver. Ce dernier était en train de suer à grosse gouttes, espérant que Kaze et son ami quittent rapidement le restaurant avant qu'il ne soit trop tard. Kaze avait demandé à Karot s'il voulait bien laissé faire le jeune pirate aux cheveux bleus pour cet fois. Ce dernier avait très sympathiquement accepté la requête de son nouvel ami et il était sorti pour aller se camouflé devant l'entré de l'établissement dans lequel ils étaient entrés. Kaze laissa son ami sortir, puis il reporta son attention vers le propriétaire des lieux.

Posant alors sa main droite sur l'épaule gauche du patron du restaurant, Kaze lui fit un léger sourire pour essayer de lui faire comprendre que tout aller bien se passé et que très bientôt, il n'aurai plus à se soumettre aux volontés de ses pillards du désert sans scrupule. Kaze avança dans le restaurant avec le directeur des lieux à ses côtés lui expliquant ce qui risquer fortement d'arriver. Il était déjà clair dans l'esprit du jeune pirate qu'il allait devoir se battre dans le restaurant afin de mettre hors d'était de nuire les bandits afin qu'ils puissent répondre de leur actes devant la cour suprême et le roi d'Alabasta lui même, le grand Nefertari en personne. Kaze regarda en coin toutes les personnes déjà présentent dans la salle, les voyants finir leur assiettes à la vitesse du son. C'est simple, ils n'avalaient pas, ils gober, ingurgiter, enfin tous ce que vous voulez mais sa en était presque triste pour eux. Mais après tout, ils avaient choisi de vivre sous la peur de ces hommes, alors c'est qu'ils devaient aimés leur sort, même si de cela, Kaze n'en était pas très convaincu. Arrivant au comptoir du restaurant, le jeune pirate à la chevelure bleue, demanda au patron de l'auberge de lui sortir une belle assiette de son meilleur plat, histoire de pouvoir récupérer un peu afin de mette les points sur les I avec les bandits. Le patron quelques peu retissant au départ, fini par servir Kaze ayant alors l’intuition que le jeune pirate pourrai peut être faire bouger les choses. Kaze commença alors à manger son plat tranquillement restant au comptoir pour pouvoir manger tout de suite.

Alors que le jeune pirate était en train de manger tranquillement son plat, les gens autour de lui commencèrent à tous quitter les lieux en payant rapidement leur consommation regardant Kaze avec un regard à la fois apeurer mais aussi plein d’espoir sans doute. Il était clair que même les clients en avaient marre de devoir quitter les lieux à heure fixe et de ne pas pouvoir profité comme bon leur semble. Kaze rappela le patron qui vint derrière le comptoir pour écoutait le jeune pirate aux cheveux bleus. Ce dernier demanda depuis quand tout ce manège avait commencer et pourquoi justement cette établissement. La réponse du patron fut très brève alors qu’il continuait à suer à grosse gouttes alors que les minutes défilés les unes après les autres. Les explications étaient les suivantes: Un jour sans crier garde cette bande de malfrats arriva dans le restaurant et fit sortir tout le monde pour pouvoir se mettre à leur aise dans la salle. Le chef des bandits vint parler au patron et lui exigea qu’à partir de maintenant et jusqu’à nouvel ordre, ce restaurant devait être réserver chaque soir à la bande des « chasseurs du sable mouvant ». Devant le surnombre et bien entendu paralyser par la peur de se voir trancher la gorge, le patron du restaurant ne put qu’abdiquer devant eux. Et depuis ce jour et cela depuis environ un mois, tout les soirs c’est la même rengaine. Les bandits arrivent, exigent tous ce qu’ils veulent et repartent sans payer et en laissant un bordel monstre dans le restaurant. Kaze écouta tout cela avec attention ressentant de plus en plus de dégout et de colère envers ces malfrats, dont il allait pouvoir bientôt s’occuper sans tarder.

Les minutes passèrent les unes après les autres alors que Kaze terminait son repas et ceux juste à temps. Un grand bouquant se fit entendre au dehors de l’établissement. Des bruits de pas et de tapage qui se dirigeaient tous par ici. Kaze compris que l’heure était venu et que le ménage aller pouvoir commencer à présent. Les brigands rentrèrent les uns après les autres mener par leur chef qui entra le premier. A peine arriver que ces derniers commencèrent à mettre le bocson dans le restaurant. Alors que leur chef apparemment ravi d’être ici s’avança ce dernier n’avait pas encore remarquer la présence de Kaze.


- Allez patron sert nous ton plat du jour. Mes hommes et moi on a faim comme toujours alors dépêche toi un peu compris!

A peine le chef des brigands avait-il fini sa phrase que Kaze dans un mouvement vif et rapide se leva de sa place et se retourna aussi vif que l’éclair et lança en pleine face son assiette avec quelques restes qui étaient encore dedans à la figure du brigand. Ce dernier n’eu le temps de rien comprendre et se mangea le projectile en pleine face ce qui le fit tomber en arrière par la surprise portant alors sa main à son visage qui se retrouva entailler au dessus de l’arcade gauche. Les hommes du chef commencèrent à venir au secours de leur chef et ils l’aidèrent à se remettre sur ses pieds remarquant enfin par la suite la présence de Kaze dans le restaurant. Le jeune pirate se mit alors devant ses ennemis et les regarda faire en ricanant les regardant faire comme des novices.

- TOI LA! C’EST TOI QUI VIENT DE ME JETTER CETTE ASSIETTE A LA FIGURE!!! HEY PATRON JE CROYAIS AVOIR ÉTÉ CLAIR! PERSONNE DANS LE RESTAURANT QUAND ON DOIT VENIR C’EST PAS COMPLIQUER!!! Cria alors à plein poumon le chef des bandits se tenant toujours le visage qui saignait

- Laisse ce pauvre homme. Il voulait me faire partir; mais quand il m’a raconté toute l’histoire, je me suis dis que j’allais m’occuper de vous, afin que vous ne puissiez plus l’importuné très longtemps. Rétorqua alors Kaze

Entendant les paroles du pirate seul, les brigands se mirent tous à se moquer de lui en lui riant au visage le chef aussi. Kaze resta stoïque alors que ses adversaires se ventaient d’être bien plus nombreux que lui et de faire parti de la terrible bande des « chasseurs du sable mouvement  » Kaze posa alors sa main sur le manche de son arme ne le sortant pas encore restant simplement sur ses gardes. Les bandits eux commencèrent à encerclés doucement Kaze qui ne bougea pas d’un pouce restant toujours aussi froid, ne montrant aucune émotion de peur ou quelconque autre expression sur le visage. Une fois que tous les bandits eurent fini de décrire un cercle pour enfermé le pirate qui leur faisait face seul, l’un d’eux eut alors une intuition qui lui traversa le cerveau ( si il en avait un ). Ce bandit précis s’éloigna laissant ses camarades faire puis il chercha quelque chose dans une montagne de papier ( il s’avait ce que c’était au moins ). Il revint alors auprès de son chef et lui montra ce qui semblait être un avis de recherche.


- He He He. Kaze alias le pirate du Vent Noir. Ta tête est mise à prix pour trois millions cinq cents mille berries ce n’est pas rien. C’est une belle prime, mais tu ne fais pas le point face à nous tous. Nous des chasseurs de prime.

Kaze sourit alors entendant les derniers paroles du chef des bandits du sable. Ainsi donc, ils étaient une bande de chasseurs de prime. Et qui dit chasseur de prime dit pirate à chassé et à ramener à la Marine pour touché la récompense. Une fois de plus, Kaze allait devoir se battre pour éviter de se retrouver chez les hommes en uniforme et éviter de se retrouver trainé en justice. Kaze ricana à cet instant, sortant alors sa lame de son fourreau d’un geste lent et fluide. Tel une lame qui rencontrait la surface d’un silex, la lame de Kaze émit un petit grincement alors qu’il la tira de son fourreau. Une fois totalement libérer, la lame rouge rubis de son arme scintilla à la lumière de ses reflets rouge pur. Kaze se mit en position de combat prêt à accueillir ses opposants. Il ré ouvrit alors les yeux les posant sur ses adversaires en souriant légèrement en coin.

- Si vous me voulez, venez me chercher. Mais ce n’est pas gagné croyez moi.

Sur ses mots, deux des bandits autour de lui se jetèrent sur Kaze l’épée lever pour essayer de le neutralisé. Le jeune pirate n’eut aucun mal à parer les deux lames dangereuses qui arrivèrent sur lui avec sa seule lame sur laquelle il pouvait toujours compter. Donnant alors un peu plus de force dans son bras, le pirate solitaire repoussa ses premiers adversaires d’un coup sec et enchaina d’un mouvement circulèrent horizontal pour les tranchés au niveau de l’estomac les faisant se plier de douleur au sol en lâchant leur armes.

- Et de deux. Plus que huit messieurs. Dit alors Kaze faisant le décompte du nombre d’ennemis qui lui restait à terrasser.

Trois nouveaux bandits se ruèrent sur Kaze cet fois attaquant de plusieurs front différents. Avec une seule lame, impossible de tous les parer avant qu’il ne soit touché. Le pirate aux cheveux bleus fit alors un bond en l’air et attrapa le lustre qui était accroché juste au dessus de lui et il se balança dessus venant percuté les deux premiers bandits avec chacun de ses pieds les faisant tombés à terre quelques secondes. Puis avec le balancement arrière du lustre, il frappa avec le talon le menton de son troisième adversaires qui tomba a son tour au sol. Une fois les trois bandits au sol, Kaze remit les pieds à terre et vint désarmés les trois bandits en les assommant avec le plat de sa lame pour deux d’entre eux. Mais le troisième s’était déjà relever et il dut lui faire une belle entaille au niveau du dos pour le faire restait à terre se tordant de douleur comme ses compagnons.

- Et de trois. Plus que cinq messieurs. Vous voulez encore tenté votre chance? Dit alors Kaze pour les énervés encore plus alors que lui n’était même pas essoufflé et qu’il n’avait même pas encore montré le quart de son talent.

Tout à coup, deux des cinq brigands restant se mirent à fuir par l’entrée du restaurant. Kaze ne pouvait pas partir à leur poursuite car il devait encore s’occuper des trois qui restaient donc le chef parmi eux. Mais même si deux brigands s’étaient échappés, ils n’allaient sans aucun doute pas aller très loin, car normalement Karot ne devait pas être très loin à l’extérieur et il pourrai s’occuper d’eux sans trop de soucis. Kaze ricana après avoir vu les deux bandits fuir vers l’extérieur et il fixa alors le chef des chasseurs de prime.

- Pas très courageux tes hommes mon vieux. Vous n’êtes plus que trois, le nombre diminue rapidement à ce que je vois. Tu veux essayer toi-même de me faire la peau maintenant? Demanda alors Kaze pour mettre encore plus hors de lui le chef des brigands qui avait surement envi de bouffer ses propres cheveux devant l’humiliation qu’ils étaient en train de subir.

[HRP: désolé du pavé les bastons sa m'inspire moi ^^" ]
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un Nouveau Commencement [PV : Kaze]   Ven 27 Avr - 13:56

InvitéInvité
avatar


Moi ? J'applique juste la sentence.


Ils étaient vraiment dans une situation triste vous savez ? De qui je parle ? Des clients du restaurant et du patron de ce dernier. Karot ne comprenait pas vraiment comment on pouvait se laisser intimider de cette façon, bon... Ils étaient confrontés à des bandits qui étaient sûrement pas mal armés donc c'était dur d'agir par soi-même mais... C'était tout de même une ville royale et c'était assez étonnant que personne ne soit allé se plaindre auprès du Roi d'Alabasta, le Roi Neferteri ou même sa fille, Vivi Nefertari... Ces deux personnes étaient pourtant très à l'écoute de leur peuple de ce que le jeune Karot avait entendu, ils auraient sûrement envoyé des gardes royaux pour vérifier la véracité des plaintes et seraient intervenus une fois que la présence de ces bandits aurait été confirmé. Mais ils avaient sûrement été menacés par les bandits et avaient laissé la peur l'emporter sur la raison, c'était assez stupide mais parfaitement compréhensible... Ils n'étaient pas des guerriers après tout. Mais bon, Kaze allait les débarrasser de ces déchets et le jeune Karot allait s'occuper de ceux qui tenteraient de fuir, car il y en aurait assurément lorsque ces sales bandits se rendraient compte de la différence de force qu'il existait entre eux et le Pirate. Le jeune Karot avait confiance en ses prédictions, il était sûr de la force de son ami après tout.

Et cela allait bientôt pouvoir être prouvé parce que les brigands ne mirent pas longtemps à arriver. En attendant, Kaze avait eu le temps de manger, sans doute pour reprendre des forces avant de donner une leçon aux imbéciles qui osaient terroriser ce restaurant. Même si il était sans doute infiniment plus puissant qu'eux, lorsqu'on avait faim il fallait manger... Surtout lorsqu'on était un guerrier, et puis... Il y avait des gens comme Karot qui n'étaient plus eux-même lorsqu'ils ne mangeaient pas quand ils avaient faim. Peut-être que Kaze était du même genre ? Le jeune homme ne savait pas vraiment mais ce n'était pas ça le plus important. Le jeune homme aussi avait faim mais il fallait se montrer patient pour le moment, ces bandits allaient payer le fait de l'avoir fait attendre pour manger à cause de leurs bêtises quand ils tenteraient de s'enfuir. Mais pour le moment, ils arrivaient ou plutôt, ils venaient d'arriver et de toute évidence... Ils étaient tellement égocentriques qu'ils n'avaient même pas remarqué qu'il y avait Kaze dans le restaurant. Mais, ils n'allaient pas tarder à s'en apercevoir, la première chose que vit celui qui semblait être leur chef fut l'assiette de Kaze... C'était vraiment un amateur pour ne pas avoir réussi à l'éviter même si elle avait été lancée avec une grande vivacité. Il était sans aucun doute blessé au visage et aidé par ses compagnons, quels faibles je vous jure.

Eh bien... Au vu de leur faiblesse, le combat allait sans aucun doute tourner court et ce, même si ils étaient en supériorité numérique. Lorsqu'on était faibles, le nombre ne servait à rien... Combien de fois Karot avait affronté des dizaines de Marines ? Plusieurs je puis vous l'assurer mais... Comme ils étaient faibles, ils n'avaient rien pu faire contre et ils s'étaient tous fait éclatés mais... Au contraire, il avait déjà perdu contre des personnes en un contre un.... Car oui, il détestait être en supériorité numérique lorsqu'il combattait, il préférait soit être en un contre un, soit être seul contre tous ou en tout cas en infériorité numérique si il était accompagné. C'était exactement le choix qu'avait fait Kaze, étaient-ils similaires lui et Karot ? Il y avait des chances que ce soit le cas, pour plusieurs choses en tout cas. Le jeune Pirate Blond observait la scène qui était en train de se dérouler, les bandits qui encerclaient Kaze, l'un d'entre eux qui sortit un avis de recherche, sûrement celui de Kaze... Le jeune homme se demandait d'ailleurs à combien était estimée la tête du jeune homme. Sa prime était-elle supérieure à la sienne ? Etait-il au-dessus des 5 millions auxquels était Karot en ce moment ? Ce n'était pas vraiment important mais il y avait des questions comme ça qui traversaient parfois l'esprit.

Karot observait la lame de Kaze tandis que celui-ci la sortait de son fourreau... Elle était vraiment magnifique, peut-être pas une lame d'exception au niveau de sa qualité et de sa solidité comme l'étaient les deux Katanas de Karot, Ten et Ryuu mais... D'une beauté exceptionnelle et rare, le jeune homme se demandait à quoi pouvait ressembler la jumelle de cette dernière pour laquelle se battait Kaze si Karot avait bien compris. Pas ce soir hein, mais avec le monstre du désert de l'après-midi qui avait précédé cette soirée à Alabasta. Eh bien, Karot ne regardait que le combat que pour éviter que des personnes ne puissent fuir mais... Il était déjà sûr que Kaze allait gagner comme déjà dit précédemment. Enfin bref, il en avait battu deux en un simple coup de lame ce qui était encore significatif de la faiblesse de ces derniers, ils étaient vraiment ridicules, pour le coup le jeune homme aurait presque eu envie de rire mais bon... La situation n'était pas sujette à rire, pourquoi ? Auriez-vous déjà oublié que ces hommes étaient des bandits qui avaient intimidés le patron du restaurant et les clients de ces derniers pendant un long moment ? Karot n'avait pas entendu toute la conversation de Kaze et des hommes présents dans le restaurant donc il ne savait pas depuis combien de temps cela durait, mais c'était déjà trop.

Soudain... Deux des hommes du groupe des brigands se décidèrent enfin à suivre... Ils étaient d'une lâcheté sans pareille ou alors ils étaient les plus intelligents de leur groupe quoi que... L'un n'empêchait de toute manière pas l'autre, si ? Enfin bref, alors qu'ils pensaient s'être échappés, Karot sortit de sa cachette et se présenta devant eux avec un grand sourire, un sourire sans pareil. Les brigands eurent aussi un sourire, de toute évidence ils n'avaient pas compris que Karot était aussi un pirate et cela était encore plus drôle. Lui... L'homme qu'on nommait Dragon Soul, mais passons car cela n'avait que peu d'importance. Ils lui demandèrent qui il était et... Lorsqu'il leur dit leur nom, ils devinrent blêmes, le connaissaient-ils ? Il n'avait que 5 millions sur sa tête pourtant. Enfin... Il ne leur laissa pas le temps de réellement réaliser, il sortit ses Katanas et les assomma en dégainant, il les avait attaqué avec le plat par contre pour ne pas tuer, il n'aimait pas tuer les gens lorsqu'il n'y était pas obligé mais passons. Il semblait que Kaze n'en avait plus pour très longtemps voire même qu'il en avait fini avec les bandits du restaurant, alors le jeune homme se décida à rentrer et il vit qu'en effet, Kaze semblait venir d'en finir avec ses adversaires. Il sourit alors à son ami tout en traînant les deux bandits avant d'arriver à ses côtés.


"Comme je le pensais, tu es vraiment fort Kaze. Patron, on te confie ces hommes, tu ferais mieux d'appeler la garde royale et de prévenir tous tes clients qu'ils pourront rester autant qu'ils le veulent désormais vu que ces bandits ne séviront plus jamais, si ce n'est au fond de leur cellule je pense. Si tu pouvais nous mettre quelques assiettes par contre, j'ai une faim de loup."

[Aucun soucis, c'était agréable à lire ^^].
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un Nouveau Commencement [PV : Kaze]   Mar 1 Mai - 16:48

InvitéInvité
avatar


Kaze avait bien fait le ménage dans le restaurant se trouvant à Alubarna, la ville royale d'Alabasta. Les fameux brigands du désert n'étaient pas si féroce que cela apparemment. Juste une bande de gros bras qui pensaient pouvoir jouer aux durs simplement parce qu'ils avaient des armes avec eux. Tout cela n'avait fait que dégoûter Kaze au plus haut point. C'était donc devenu aussi une satisfaction personnelle que de pouvoir juger ses hommes pour leur crime. Certes Kaze n'étais pas un Marine et il n'avait aucune raison de juger les justiciers. Mais que voulez-vous? C'était dans sa nature que d'agir ainsi, il n'aimait pas voir des faibles être oppresser par une bande de petits joueurs qui veulent jouer aux grands. Au moins maintenant, avec la dérouillé qu'ils venaient de se prendre, ils n'allaient plus jouer très longtemps avec le pauvre patron du restaurant. Ce dernier était encore caché derrière son comptoir, ne ressortant que très légèrement la tête entre chaque assauts lancé contre le pirate aux cheveux bleus. A chaque fois qu’il levait les yeux de derrière sa cachette, il pouvait voir que le nombre de bandit aller en décroissant. De l’espoir commença alors à naitre dans ses yeux commençant à pensé que tout aller peut être commencer à s’arranger. Kaze n’avait pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin, il se s’arrêterai que lorsque tous les brigands serai à terre ou derrière les barreaux. Pour ce qui était des deux fuyards, il y avait fort à parier qu’ils s’étaient fait prendre par Karot en sortant du restaurant. Il fallait même en être sur.

Kaze regarda les trois derniers brigands devant lui, dont parmi eux leur chef qui ne savait plus où se mettre, à cause de la raclée magistrale qu’il venait de se prendre lui et ses hommes. Kaze ricana, il avança vers son ennemi en posant sa lame sur son épaule en relevant légèrement la pointe vers le haut pour pouvoir agir rapidement en cas de pépin. Il s’approcha alors jusqu’à se retrouvait juste sous les yeux du brigand ( oui car il tout de même de grande taille comparer à un humain. Voyez Aokiji pour vous faire une idée de la taille de se bandit mais en moins fin et plus baraquer avec de la barbe au menton. ) Bref, après avoir récris rapidement et seulement sur quelques point le physique de cet homme repoussant, Kaze leva la tête et le regarda dans les yeux, gardant son sourire narquois aux lèvres, lui montant bien que tout était fini pour lui et ses hommes désormais. Vent noir tourna alors les talons, tournant à présent le dos à son ennemi. Était-ce bien prudent? En temps normal, on ne tourne pas le dos à son adversaire. Encore plus quand celui-ci est encore armé. Mais cela ne fit pas une trop grande différence pour Kaze qui en décida autrement. D’une rotation sur lui-même à vitesse fulgurante, Kaze réussi à tourner assez vite pour friser en deux les sabres des trois bandits qui étaient encore debout devant lui mais plus pour très longtemps si vous voulez mon avis. Un nouveau sourire cette fois un peu plus prononcé se dessina sur le visage de Kaze qui fit un tour de lame pour pouvoir frapper ses ennemis avec le plat de cette dernière.

Comme dit avant, Kaze n’aimait pas tuer pour rien, même s’il savait faire couler le sang de temps en temps quand cela était nécessaire. Mais pour cette fois, ses adversaires étaient tellement faibles qu’ils ne méritaient même pas de périr de la main du pirate du Vent Noir. Une fois sa lame retourner, Kaze assomma en premier les deux sbires du chef qui restaient avec lui, le laissant seul avec son destin à présent. Kaze s’avança jusqu’à lui, puis il l’attrapa par le col et le fit s’agenouiller au sol posant son pied sur son dos le faisant rester incliner. Il appuya parfois avec son pied sur le dos du brigand, l’obligeant à présenter ses plus plates excuses au propriétaire du restaurant qui commença à sortir de sa cachette doucement se demandant si touts étaient finis. A sa grande surprise, il put voir avec stupéfaction que touts les brigands venaient de se faire exterminés par un seul homme, ou plutôt un seul pirate du nom de Vent Noir. Kaze appuya sur le dos du brigand tant que ce dernier n’avait pas présenté ses plus plates excuses au patron du restaurant qui tremblé du bout des doigts. La, et seulement après être quasiment en parallèle avec le sol, le chef des brigands accepta en fin de présenté ses plus plates excuses pour ce qu’il avait fait lui et ses amis avant que Kaze n’arrive sur les lieux et leur montre qu’ils ne faisaient pas la loi ici en tout cas.

Alors que Kaze avait la situation bien en main, Karot entra derrière lui ramenant les deux bandits qui s’étaient enfuis. Voilà qui montrait bien que Karot monté effectivement bien la garde à l’extérieur et ces deux la en firent les fraies à leur dépends. Kaze ricana voyant arriver son ami et il rangea sa lame dans son fourreau avant d’assommer d’un coup de coude son dernier adversaire qui tomba au sol. Karot félicita en quelques mots Kaze puis il demanda au patron du restaurant de prévenir la garde d’ici peu et de servir quelque chose à manger aux deux pirates car ils crevaient littéralement de faim. Ce dernier ne perdit pas une seconde pour remercier ses sauveurs en leur ramenant tout ce qu’ils demandaient autant qu’ils le souhaitaient. Kaze laissa d’abord Karot s’installer, le pirate du Vent noir ayant déjà manger un peu, il pouvait attendre un peu plus de Karot alors il en profita pour attaché tous les bandits inconscients sur le sol, pour éviter que l’un d’entre eux ne se carapate pas. Puis le pirate aux cheveux bleus vint à la table de Karot et mangea encore un peu avec lui en parlant un peu quand ils n’avaient pas la bouche pleine. Une fois leur repas fini, Kaze demanda au patron du restaurant d’appeler la garde royale. Les bandits étaient tous encore dans les vapes et attachés donc il ne manquait plus qu’à les pêcher. Après avoir fait cela, le propriétaire des lieux remercia encore une fois ses sauveurs pour le gratitude et leur dit qu’ils seraient toujours les bienvenues dans son humble établissement. Quittant les lieux avant que la garde royale ne se pointe, Kaze et Karot restèrent tout de même au coin de la rue en attendant que la garde arrive pour être sur que tout ce passe bien à présent.


- Bon, on a fait notre bonne action de la soirée et en plus on a eu droit à un repas. C’est plutôt pas mal non. Maintenant que la nuit et bien avancer, il ne nous reste plus qu’à rentré dormir n’est-ce pas? Dit moi où est ton bateau et je nous emmènerez là-bas en volant se sera plus simple et rapide.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un Nouveau Commencement [PV : Kaze]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Un Nouveau Commencement [PV : Kaze]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» le nouveau gouvernement
» Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport
» nouveau supplement-non officiel?
» La drogue en Haiti, un phénomène nouveau !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Sandy-