AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Au revoir Compagnon - Partie 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Au revoir Compagnon - Partie 1   Ven 21 Oct - 23:13

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2551

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi




Le navire avançait au rythme des vagues, l'ambiance à son bord était assez triste. Loti restait dans son coin, il préférait être seul avec lui-même pour réfléchir tandis qu'Anna s'occupait de soigner et d'aider toujours le capitaine du fameux Killers Hell. Le temps était plutôt favorable aux trois voyageurs qui ne faisaient pas grand-chose de celui-ci à part manger et dormir.

Une semaine d'ennui total s'écoula. Le Nazario allongé sur un vieux matelas au bot milieu du pont supérieur, le soleil lui tapait sur son front couvert de sueur mais, cela ne le dérangeais guère car il était si bien allongé. D'après la doctoresse de l'équipage, sa vue devrait revenir dans moins de deux mois. Avait-elle raison, il n'en avait franchement aucune idée, mais il croyait en elle et en ces verdicts même si certains laissaient à désirer.

Il s'abandonna à la mélancolie en repensant à ses anciens compagnons, tous morts pour sa cause totalement folle. Ils étaient dingues et très stupides de se donner à la mort pour que leur capitaine puisse continuer dans ce pauvre monde. Ce n'est pas aux pirates de se donner pour leur capitaine mais le contraire, car le capitaine est là pour les protéger et non pas pour les laisser mourir.

Cela démontre une chose très importante, Taizone n'était donc pas à la hauteur de ce rang. Il n'aurait jamais dû devenir capitaine, encore moins du Killers Hell, car sa force et son pouvoir n'était pas assez élevé pour cela. Il aurait dû le comprendre après MarinFord où déjà la moitié de ces compagnons de bord ont rejoints les cieux.

Le Nazario se leva ensuite doucement, il se jeta alors au sol pour envoyer un coup de poing plein de tristesse dans le pauvre pont supérieur qui n'avait absolument rien demandé. Le poing du jeune homme transperça le bois du sol. De chaudes larmes coulèrent des yeux aveugles de Taizone.

Anna et Loti quittèrent leurs activités pour se rendre le plus vite possible sur le pont, ils arrivèrent tout chambouler de peur qu'il soit arrivé malheur à leur capitaine déchu. Ils virent les larmes lui couler des yeux et le poing dans le sol et ils comprirent alors qu'il y avait un problème.

Taizone se leva tout aussi doucement que précédemment, il avança lentement vers la rambarde la main en avant pour savoir si quelque chose se trouve en travers de sa route. Il s'appuya ensuite à la rambarde. Le Nazario respira profondément puis il se gratta la tête avant de commencer.

- La vie est si triste mes amis, nous vivons tous pour mourir, mais tous ceux qui mon suivis dans mon aventure sont morts.

Anna qui regardait son capitaine depuis plusieurs instants baissa les yeux.

- Tu sais très bien que ce n'est pas de ta faute s'ils sont morts, ils ont voulu te suivre mais c'est juste qu'ils n'étaient pas à la hauteur.

Cette phrase raisonna dans la tête du jeune homme, cette phrase lui fit un choc, il était obligé de réagir.

- Quoi ? Tu veux dire que tous nos compagnons qui sont morts n'étaient pas à la hauteur ? Demon, Danny, Elisa, Milly, Giggs, Yuko, Nina, Hozen, Nick, Orock, Yamato, tu veux dire qu'eux tous n'étaient pas la hauteur ?
Ils étaient plus qu'à la hauteur, grâce à eux nous aurions pu arriver très haut dans le monde de la piraterie mais rien ne s'est passé comme prévu.


- Je suis d'accord avec toi chèr capitaine, ne prend pas mal les paroles d'Anna, elle c'est juste mal exprimée. Mais tu peux être sur que nous te suivrons comme tous les autres jusqu'à la mort.

La doctoresse de bord adressa un sourire à son capitaine puis remercia son ami l'homme crabe. Elle avoua à son tour qu'elle aussi suivra son capitaine jusqu'à ce que mort suive.

- Mais vous ne comprenez pas ! Je ne veux pas que l'un de vous deux meurt, j'ai réussi par chance à sauver Noctis en le laissant sur l'île où j'étais.
Je souffre trop à cause de tous ces morts, vous me comprenez maintenant ?


Anna et Loti se regardèrent silencieusement, c'était comme s'ils discutaient par télépathie. Malgré que se soit impossible cela le paraissait sur le moment, ils avaient l'air d'être près à soutenir leur capitaine quoi qu'il arrive mais ce n'était pas ce que Taizone voulait. Lui, voulait leur bien et pour ce, il faut qu'ils partent de ce navire et de la vie du Nazario.
Le jeune homme lâcha la rambarde et se retourna brusquement, il s'écria ensuite :

Vous ne comprenez pas, notre amitié est finie ! Je vous remercie pour tout ce que vous m'avez apporté mais c'est ici que nos chemins se séparent. Je suis désolé, mais je vous ordonne comme dernier ordre en tant que capitaine d'abandonner le navire et de partir sur-le-champ.

Ces deux compagnons versèrent quelques larmes puis Loti, jetant un dernier regard à une qu'il appréciait, qu'il considérait comme un frère de coeur. Il se jeta ensuite à l'eau. Anna embrassa sur la joue le Nazario puis elle mit la barque à l'eau et quitta le navire.

Il se retrouva alors seul, seul sur un navire aussi détruit que son capitaine. Taizone s'écroula de suite, il était véritablement abattu de se retrouver sans personne, de plus il ne voyait rien et cela était encore plus embêtant pour lui.

La pluie fit son apparition. Normal pour un si triste jour comme celui-là. La fin d'un équipage et de longues amitiés. Taizone souffrait beaucoup d'avoir dû les mettre dehors de cette façon mais bon, c'était la seule solution pour qu'ils puissent vivre une vraie vie loin de la mort.

Allongé telle une étoile sur ce pont ruisselant, il pleurait de chaudes larmes tandis que l'orage grondait.
Le temps passa aussi vite que les Killers, le jeune Nazario se lamentait sur son sort nuit et jour sans jamais s'arrêter.
Le sort de Taizone avait l'air d'ennuyer l'océan qui fit en sorte que son pauvre navire percute des côtes rocheuses.

Il perdit ensuite connaissance à cause d'un choc contre une des rambardes du pont supérieur. Ce n'est que quelques jours plus tard qu'il se réveilla dans une petite pièce. Une odeur de moisissure empestait dans toute cette petite pièce, elle devait être faite de bois moisi par le temps.

Où se trouvait il ? Qui l'avait emmené ici ? Qu'était devenu son navire ? Où était ces armes ? Tant de question l'envahissait.





Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au revoir Compagnon - Partie 1   Jeu 27 Oct - 12:53

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2551

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

Suite à ce lien
Revenir en haut Aller en bas
 

Au revoir Compagnon - Partie 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Au revoir Compagnon - Partie 1
» Un nouveau compagnon de route
» Manigat dit Au revoir à Marc Bazin
» Partie de plaisir
» L'heraldique des blasons - Partie 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Autre îles-