AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kenzan et la fin d'un équipage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Kenzan et la fin d'un équipage   Jeu 6 Oct - 0:44

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2549

Navigation
Doriki:
3240/6000  (3240/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

Le voyage sur ce bateau ou rafiot, hélas ce mot serait plus approprié pour une embarcation de ce type. Noctis et Taizone étaient étendus sur des poissons, dans la cale du bateau. L'endroit n'était sans doute pas le meilleur, mais pour se cacher, un vieux bateau et faisant le mort sur plus d'une centaine de poissons, il n'y avait rien de mieux. Surtout pour sentir le poisson pourrit, enfin humouristiquement parlant bien-sur.
Juni, naviguait tranquillement, sans se presser pour ne pas se faire remarquer. En vrai, ce bateau ne pouvait simplement pas aller plus vite.

Le voyage dura un peu moins de deux semaines, le bateau fut arrêté une seule fois durant leur périple par un navire de la marine. Le gouvernement était donc toujours à leurs recherches. À la vue de la colline de poisson ainsi que l'odeur de la mort, décidèrent de ne pas fouiller le tas, ces marins étaient des amateurs car leurs méthodes n'était pas très évolué. Le rafiot pourri, les poissons sentant la mort et un vieux bonhomme, voilà de quoi leur faire pitié.

Après la venue de ces marins, rien de très intéressant se produisit. Noctis dormait encore aussi paisiblement, Taizone se trouvait toujours sans l'un de ces sens et Juni naviguait encore et toujours.

Le Nazario pour se remplir un peu l'estomac, mangeait de poissons cru. Un vrai supplice, un poisson ne se mange pas cru car leurs écailles sont indigestes, mais lui les dévorait avec les écailles. Il se forçait à ne pas vomir et se retenait le plus possible pour ne pas évacuer ces besoins, cela le brulait énormément au ventre, mais il ne devait pas tous lâcher dans le bateau. L'odeur des poissons était horrible alors plus l'odeur du reste en plus, cela donnerait surement envie de se tirer une balle.

Les trois hommes débarquèrent plus tard sur une île montagneuse. Noctis fut placé dans une brouette qui d'habitude sert à transporter le poisson chez le vieux ou chez le poissonnier. Ils traversèrent des bois, des centaines et des centaines d'arbres. Taizone tenait l'une des poignées de la brouette pour ne pas perdre ces compagnons dans cette forêt, il utilisait de son autre main son sabre telle une cane pour ne pas tomber par terre.

Les heures passèrent à une vitesse folle et le second des Killers dormait. Allait-il se réveiller un jour, il l'espérait de tout son coeur, son pauvre coeur qui avait connu tant de choses bonnes et mauvaises.

Ils arrivèrent ensuite à la lisière de la forêt, Juni poussa la brouette sur le côté pour faire tomber Noctis sur le sol, par chance il ne saignait pas et allait bien, mais il dormait toujours. Le Nazario sortit un bout de papier de l'une des poches, il le tendit au vieil homme en demandant :

S'il te plait mon ami, met ce papier dans sa poche ceci est au cas où il voudrait me joindre.

Taizone déposa l'imposante épée de son compagnon de voyage à ces côtés puis ils s'en allèrent, laissant l'homme de la brume dormir dans la verdure.

Sur la petite plage où le rafiot était amarré, Juni composa un numéro avec son escargophone. Il appela alors Anna, la doctoresse des Killers grâce à l'un des numéros que lui avaient passés l'ancien capitaine des Killers Hell. Le vieil homme appela la demoiselle pour lui indiquer la position de leur capitaine.

Après ceci, le Nazario lui demanda si lorsqu'il voudra une vie paisible, il pourrait épouser sa magnifique fille. Juni le sera très fort dans ses bras en lâchant un petit « Bien sûr mon ami ! ». Il s'en alla alors, rendant les sabres de cet homme recherché sur le globe entier.



Dernière édition par Nazario Taizone le Jeu 6 Oct - 23:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kenzan et la fin d'un équipage   Jeu 6 Oct - 0:48

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2549

Navigation
Doriki:
3240/6000  (3240/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi


Il se retrouva donc seul, sur cette triste plage. Attendant le retour de son navire et de ces deux derniers occupants. Qu'allaient ils faire par la suite ?
La réponse était évidente, ils iraient chacun de leur côté pour réalisé leur rêve. Taizone ne pouvait pas retourner à Water Seven à cause des soldats gouvernementaux, donc il devait trouver un endroit pour récupérer de ces blessures.

Le sable était chaud, le soleil tapait fort et le Nazario commençait à avoir faim. Pas de chance pour lui, il n'y avait pas de poisson pourri tout autour de lui mais de vrai poisson dans l'eau. Ce cher liquide dans lequel il ne pouvait plus se baigner sans devoir couler en son fond.
C'est vrai que certain soir, il rêvait de nager dans une grande étendue d'eau pour y prendre plaisir ou pour se battre contre d'immense monstre marin.

Le jeune ex-capitaine, de son jeune âge, n'ayant même pas atteint ces vingt ans est déjà connu comme un monstre sans pareil dans le monde entier. C'est assez normal car lorsque un jeune est jeune, il découvre la vie, le bien et le mal, etc. Taizone, lui, découvrit le cannibalisme et le goût de la chair humaine. Pendant plusieurs années, il continua d'en manger. Jour et nuit s'il le pouvait, il était accrocs puis avec le temps, on se détache de certaines habitudes notamment de son appétit pour la chair humaine pour l'ancien Lunatique Cannibale d'East Blue.

A cause de son penchant pour le cannibalisme, les gens le rejetait et lui le prenait mal. Il les dévorait ensuite en les torturant petit à petit pour qu'ils puissent à quel point il souffre. Mais il avait mal compris les choses, ce n'étaient pas en mangeant les gens que l'on devenait une autre personne mais en les laissant tranquille dire leurs avis sur tout comme des commères.

Mais maintenant, il était enfin il allait redevenir un homme solitaire. Naviguant sur un bateau, n'ayant comme seul compagnon ces souvenirs et le vent qui jouerait avec ces cheveux. Que fera t'il de sa vie ? Il n'en avait franchement aucune idée, il n'osait pas y penser, préférant laisser arriver le temps comme il devrait arriver.

Sur la plage, il refoulait ces souvenirs, essayant de les visualisés telle qu'il s'en rappelait. Il essayait de s'en rappelait comme il les avait vécu. Du moment où il quitta Loguetown pour la première fois à bord d'un navire pirate, les Stars Kaizoku. Au moment où il proposa d'échanger sa vie contre celle de jeunes gens à Jaya, en passant bien sûr par de nombreux meurtres sur tout GrandLine.
Il ne commettait pas que de mauvaises actions car il voulait donner sa vie pour en sauver d'autre, une preuve donc qu'il était humain et qu'il avait un cœur.

Le soir tomba sur cette petite plage, le soleil se reflétait majestueusement sur l'eau, pas de chance pour Taizone car étant donner qu'il ne voyait pas, il ne pouvait pas le voir. Cela faisait déjà plusieurs heures qu'il se trouvait là, à attendre que ces deux derniers compagnons de voyage fassent leurs entrés la baie. A cette heure çi, Noctis devrait normalement s'être réveiller sinon cela voudrait dire qu'il est mort ou dans le coma.

Le Nazario espérait le revoir un jour, lorsqu'il aura retrouver la vue. Il savait que son ancien second était voué à une grande et belle carrière dans la piraterie. De part ces pouvoirs, il était doté d'un sens de la justice bien à lui que l'ex-capitaine aimait particulièrement.

La vie n'allait plus être la même, plus triste et plus sombre que part le passé mais cela ne changera rien en la manière de la vivre de Taizone, il la croquera à pleine dent histoire de ne rien regretter par la suite.



Dernière édition par Nazario Taizone le Ven 7 Oct - 0:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kenzan et la fin d'un équipage   Jeu 6 Oct - 23:50

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2549

Navigation
Doriki:
3240/6000  (3240/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi


En que quelques années, le Nazario était devenu l'un des plus grands criminel d'East Blue.
Il avait détruit des dizaines et des dizaines de familles en tuant certains membres de celle-ci, laissant quelques fois des pauvres enfants seul, livrés à eux mêmes. Son envie de meurtre était immense, il était obligé de tuer pour ne pas souffrir de sa folie.

Grâce à Gilvary, son maître de Loguetown, il avait appris quasiment tout ce qu'il sait à ce jour. Normalement, il n'aurait pas du passer autant d'année dans son manoir mais à cause de la tragédie qui est arrivé après la fin de son entrainement aux armes lors de son enfance. Lorsqu'il est arrivé chez lui ne retrouvant que la tête de ces parents reposant sur le sol, il décida de prendre ces affaires et de retourner chez son maître. Ceci, à la suite de l'enterrement de la tête de son père et de sa mère. D'après un médecin légiste, ils furent décapités et leurs corps fut mangé car dans les environs de la maison, aucune trace de terre retourné ou de marque de brulure sur le sol.

Dans sa tête, ces souvenirs allaient et venaient dans un désordre immense. Il repensa au jour ou il avait sauvé une bande de révolutionnaire à Water Seven lors de son premier passage, certes qu'un seul parmi eux décida de rejoindre le jeune capitaine qui les avait sauvé. Ce fut le fameux Nick, un homme qui ne vivait que pour découvrir le monde. A cause de ce jour, Nick devait une dette au capitaine des Killers, c'était lui qui l'avait sauvé et c'est pourquoi il n'a pas hésité à donner la sienne pour sauver celle de Taizone.

Il se rappela d'Orok, un esclave qui se faisait battre par son propriétaire, un homme qui ne pensait qu'à sa petite personne. Il voyait les esclaves comme des objets, non pas comme des humains ressentant des sentiments. Le Nazario, complètement fou à cause de son amour pour la chair, détruisit l'île et tous ceux qui se trouvaient sous les ordres du propriétaire. Les esclaves furent à quatre vingt pour cent libéré, le reste fut tué par le propriétaire pour montrer qui était le chef mais il perdit à se jeu face au Fou des mers. L'ancien esclave fut souvent en mauvaise position, le capitaine réussissait tout de même à le sauver à chaque fois mais c'était dur.

Ces deux personnes étaient beaucoup pour le Dark Killer, des amis ainsi que des frères. Son équipage était sa famille, la seule qu'il possédait avec Gilvary. Il fallait qu'il le revoie ce vieil homme qui avait tant fait pour lui, il le poussait à faire ce qu'il souhaitait et ne l'a pas renié lorsqu'il à su que son élève était cannibale. Grâce à lui, il savait se battre avec deux sabres et lancer des couteaux avec une bonne précision mais il ne finalisait jamais vraiment comme il fallait malgré qu'il le pouvait.

Il faisait nuit sur cette plage, le vent était encore plus violent que dans la journée. L'eau montait de plus en plus sur le sable dorée que Taizone dû monter plus haut pour ne pas se faire prendre par une vague. Le Nazario était peut être aveugle mais il était armé, trois sabres dont deux pour se battre plus plusieurs autres armes mais cela ne sert à rien de toutes les décrire.

Une silhouette fit son apparition dans cette nuit ténébreuse, un navire à l'apparence d'un rafiot hanté. C'était sans aucun doute le Killers Hell, complètement décoré par la marine lors de la fin du périple de Jaya. Le navire amarra à quelques mètres de la plage, laissant l'ancien capitaine monter à l'échelle pour quitter l'île. Une voix féminine se fit entendre de loin, celle-ci le guida juste à l'échelle pour qu'il puisse y monter.

Anna et Loti se trouvaient sur le pont, la doctoresse assise sur la rambarde, lui adressait un sourire mais on lisait dans ces lèvres de la joie et de la tristesse. L'homme crabe ne réagissait pas. Il remonta ensuite l'ancre tandis qu'Anna accompagnait Taizone à l'infirmerie du navire pour refermer certaines de ces blessures.

Taizone ne voyait toujours rien mais il devrait retrouver son état normal bientôt.




Dernière édition par Nazario Taizone le Jeu 6 Oct - 23:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kenzan et la fin d'un équipage   Jeu 6 Oct - 23:57

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2549

Navigation
Doriki:
3240/6000  (3240/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi


Fin

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kenzan et la fin d'un équipage   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Kenzan et la fin d'un équipage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le système d'équipage
» L’équipage du Scarlet Lions Marine se forme lentement ! [flashback pv Lion Kirito]
» Fiche d'équipage : Système
» Présentation de l'Équipage
» L'équipage du Chapeau de Paille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Kenzan-