AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Point de Départ d'une étoile montante [PV Toshiro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Point de Départ d'une étoile montante [PV Toshiro & Naga]   Mar 9 Aoû - 0:07

InvitéInvité
avatar



Sérieusement de temps en temps je me demandais bien ce qui pouvait me passer par la tête... Traversé un désert brûlant comme une four... Oui oui comme un four j'avais l'impression de devenir un streak... D'ailleurs je me serais bien mangé puisque je commençais à avoir vraiment faim, enfin bref retournons à nos moutons... Hum des moutons j'en mangerais bien un ou deux d'ailleurs... Rha aller Black☆Star reprend toi !!!! Donc comme je disais j'étais dans un désert sur l'île d'Alabasta, j'étais seul... Sans nourriture ni eau... Autant dire que je cherchais à mettre fin à mes jours oui je suis d'accord, mais qu'est-ce que j'en savais moi que c'était dangereux à ce point ! Sérieusement je les retiens ce qui m'ont accompagné ici, ils auraient tout de même put m'avertir... Il faisait tellement chaud que je ne savais plus vraiment depuis combien de temps j'étais coincé sous cette chaleur et avec pour seul décors du sable... Encore du sable et à perte de vue !!!! Rhaaaaa je pétais littéralement un plomb quand soudain... J’aperçus au loin des palmiers ainsi que quelque chose de bleu... De l'eau !!!!!!! J'étais dans un tel état que ma vision se troublait déjà mais bon que cela ne tienne Oasis me voilà !!!! Vous l'aurez donc compris je me jeta sans attendre vers ma vision du paradis, je courais comme un dingue à en épuiser mes dernière forces, mais rien de grave j'aurais le temps de reprendre mes forces dans de l'eau ! Le pied !

Malheureusement pour moi, c'était ce que l'on pouvait appelé communément un magnifique mirage et lorsque je sauta pour aller dans l'eau... Ma tête eut pour seul zone d'atterrissage... Du sable... En plus j'en avais plein la bouche maintenant... J'éclatais de fureur tout en me relevant et en courant quelques secondes avant de m'écrouler de fatigue... J'utilisais mon écharpe comme protège soleil et m'accorda une toute petite pause histoire de reprendre un peu de force... Doucement, mais sûrement je sentis mes paupières se fermées toute seule...

Lorsque j'ouvris à nouveaux les yeux ce fut à cause de ma gorge horriblement sec, mais étrangement le décors désertique avait laissé sa place à une chambre agréablement aéré je laissais mes yeux se refermé quelques secondes lorsque je sentis que Masamune avait complètement disparut... Je sursauta et me mit à le chercher partout dans la chambre en jetant tout par terre... Quelques secondes plus tard ce fut le bazar et une personne entra dans la chambre avec a la ceinture mon sabre, je lui sauta immédiatement dessus en lui arrachant mon bien...


« Ho ! Calme toi veux-tu ! Rend moi cette arme !

- Même pas en rêve essaye plutôt de te toucher le fion... Au faite on est ou là ?

- Hein espèce de !!!! Tu es à la base de la marine tu as de la chance que l'on t'es trouvé alors soit reconnaissant et donne moi ton arme !

- Tu est sourd ou con ? Attend la marine !!!! Euh tes sympa et tout mais je vais y aller. »

J'attrapais le verre d'eau dans le plateau du soldat et me mit a courir en dehors de la chambre tout en buvant le verre, cependant il me laissa pas filé et demanda à ce que l'on m'arrête... Les pauvres j'étais maintenant en pleine forme bien que le ventre vide je dois l'avouer, mais cela était assez pour vaincre des débutants quelques coups bien placé et hop le travail étais à présent terminé et je pouvais enfin me jeté vers la sortit... La sortit... La sortit...

Ou elle est cette putain de sortit !!!!! J'avais beau monté, descendre que j'arrivais pas à trouvé une sortit en plus les mongoles qui me couraient après ne m'étais pas forcément... Pauvre de moi... Enfin on combat le feu par le feu donc je décidais à présent de plus me prendre la tête et d'exploser purement et simplement tous les murs pour aller tout droit et c'est ainsi que je réussit enfin à trouver, enfin me crée, une sortit.... Cependant mes soucis ne semblait pas totalement réglé puisqu'à peine sortit je tombais nez à nez avec un autre membre de la marine... Mais visiblement bien plus fort et coriace que les autres guignols...


« T'es qui ? Tu vas pas non plus me laissé partir je suppose ? Je le répéterais pas laisse moi passé ? »


Dernière édition par Black☆Star le Dim 14 Aoû - 17:11, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Point de Départ d'une étoile montante [PV Toshiro]   Mar 9 Aoû - 13:59

InvitéInvité
avatar


C'était une défaite au goût vraiment amère...Perdre contre Franky le Cyborg et Strange D Nana. En même temps, je n'étais pas de taille, car je n'étais qu'un colonel de la Marine. On m'assignais alors à une mission, aprés m'avoir bien grondé, car ma précédente mission était, en effet, un véritable échec. J'arrivais alors devant un gars qui semblait vouloir devenir un pirate. Je n'allais pas laisser un jeune poser des problèmes. Il me demanda alors ce que je voulais. Je ne me posais pas de question, et je fonca immédiatement vers lui...



"Crève, je ne laisserais pas plus de pirates nous embêter, nous, la Marine"



Je savais bien que j'allais mourir. Je sentais déjà une puissante aura en lui, et je savais que foncer vers ce gamin n'était pas la bonne solution. Je savais qu'en foncant vers lui, j'allais mourir. Ma vie était fini. Au final, je n'ai vécu que 19 ans, et quelques mois, dans ma vie. C'est dommage de l'avoir gâché comme ca, mais j'ai eu l'impression que se battre pour la Marine pouvait être une erreur. Depuis que je fus colonel, je sentis et remarqua que plusieurs grandes têtes de la Marine n'avaient aucune pitié, et étaient même mauvais. Je regardais ensuite le jeune homme, et sentais en lui qu'il allait devenir un grand et puissant pirate. Personnellement, je commencais à changer de côté, la Marine me dégoûtait de plus en plus. Dommage pour ce gars-là, il allait avoir une prime dés le départ de son aventure. Je dégaina alors mon épée. La douleur de la mort allait être rude pour moi, mais je devais l'ignorer..



[PS: Un trés trés petit post, mais j'ai plus du tout d'inspiration avec lui x) Tu peux me tuer au prochain post]
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Point de Départ d'une étoile montante [PV Toshiro]   Mar 9 Aoû - 16:26

InvitéInvité
avatar



Les guignols qui me couraient après ne voulais vraiment pas me lâcher pourtant j'ai été gentil avec eux, il n'y avais eut aucun mort juste des blessés et encore je me retenais après tout lorsque l'on voulait devenir le plus grand combattant qui soit ce n'étais pas quelques petits matelots de bas étage qui aurait put arrêté une personne aussi classe que moi... Pourtant même une fois sortit de ce qui semblait être leur base enfin aussi petit soit-elle les membres de la marin l'avais nommé ainsi, les guignols comme j'aimais les appelés ne s'arrêtèrent pas de me suivre, mais étrangement il n'osais pas sortir à la vue de la personne se trouvant devant moi. J'entendis même quelques marins l’appelé colonel Hitsugaya.... Alors comme ça un colonel de la marine venait arrêté un simple inconnu tel que moi, intéressant au moins contre lui j'aurais sûrement pas besoin de me retenir de plus en faisant du bruit maintenant en me faisant connaître je me rapprochais de l'un de mes objectifs. La main sur la garde de Masamune je sortit mon sabre de son fourreau tout en restant immobile, calme et concentré...

Dans ma tête raisonnais encore les conseils du Samouraï en plus de l’expérience que j'avais emmagasiné à force de combattre cette force de la nature. Je savais que je devais faire attention et pas me jeté la tête en avant face à un adversaire de ce calibre. La moindre erreur pouvait être fatale et je n'avais pas vraiment l'intention de mourir ici bêtement. Je me positionna en gardant une garde solide en tenant mon arme d'une main en effet durant mon entraînement j'avais perfectionné cette position de combat ainsi avec mon arbre je contrais les coups et de ma main j'utilisais mon haki pour porté un coup puissant et si je pouvais j'achevais ma cible dans la seconde d'après... Cependant contre lui je pensais vraiment pas pouvoir réaliser un tel exploit... Pourtant... Cet idiot hurla quelque chose avant de se jeté sur moi tête baissé... Voulait-il mourir... Ou me sous-estimait-il ?

Quoiqu'il en soit j'allais pas me privé d'un tel occasion, je restait calme et toujours immobile, j'attendais son attaque, j'attendis jusqu'au dernier moment pour évité son coup... Soit il était incroyablement faible ce que j'en doutais pour avoir atteins le rang de colonel après tout, soit j'avais vraiment amélioré mes capacités durant ces deux ans d’entraînement... Même si une tel pensé était flatteuse puisque c'est toujours gratifiant de sentir ses efforts récompensés, je sentais quand même en lui une certaine lassitude de la vie comme s'il toute sa vie il m'avait attendu pour que je mette fin à ses jours... Des regrets il devaient en avoir... Je les assumerais et puisqu'il combattait également au sabre je réaliserais le rêve de tous ceux combattant avec cette arme...

J'esquivais son coup en contrant avec Masamune abaissant au passage son arme puis sans attendre plus longtemps je lui assigna un puissant coup amplifié par mon haki au niveau de son ventre de manière à lui faire perdre l'équilibre un maximum. J'enchaina quelques coups coups de poing pour lui faire perdre sa garde puis au moment opportun j’enfonçais le tranchant de ma lame dans l'un de ses points vitaux, mon entraînement et mes gênes d'assassin n'étais pas si inutile que ça finalement. Cependant lorsque je lui donna le coup de grâce je le regarda dans les yeux... Je compris qu'il ne se battait pas à fond, qu'il ne voulait que la mort... J'avais l'impression que son âme était vraiment remplis de regrets, heureusement j'avais fait attention a le tuer sans le faire souffrir... Le respect de ses adversaires le Samouraï m'avais bien éduqué à ce niveau... Je retira la lame de mon arme que je rangea après l'avoir secoué afin de retiré le sang présent sur la lame, puis j’accompagna le colonel avec mon bras jusqu'au sol pour l'y déposé en lui fermant les yeux tout cela ce fit dans le silence le plus totale... Soudain plusieurs marins hurlera en demandant de vengé leur colonel mort au combat..


« Ah merdouille je les avais complètement oublié cela !!!!!  Vous allez me lâcher oui !!!!!!!!!»


Sans attendre je me mis à courir en plein cœur de la ville poursuivis par une ordre de marin heureusement la vitesse et moi ça faisait un et je put rapidement les semés... Voulant absolument quitté cette île de fou je me dirigeais vers le port... Dommage j'aurais bien aimé recruté une personne pour mon équipage ici même puisque sans bateau cela serait un peu dur de quitté Alabasta... M'enfin avec un peu de chance et de réussite je trouverais le bateau qui pourrait peut être me faire traversé tout Grand Line... Cependant une fois arrivé au port je compris que cette journée ne serais pas une journée de tout repos et qu'au contraire je devrais me battre de toute mes forces pour quitté cette île en vie... Puisqu'une troupe d'homme en blanc m'attendais au port... Eux je m'en foutais royalement cependant l'homme devant eux m'inspirait du respect, je sentait mon corps tremblé d'excitation devant le combat qui allait m'attendre... J’espérais que lui au moins ne courerait pas au suicide . Tenant le manche de mon sabre je fixais calmement mon futur adversaire potentiel en essayant de détendre l’atmosphère qui devenais de plus en plus pesant...

« Wouah !!! Quel accueil ! Vous cherchez quelqu'un ? Je peux passé mon bateau est juste derrière vous »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Point de Départ d'une étoile montante [PV Toshiro]   Mar 9 Aoû - 19:13

InvitéInvité
avatar












«Arrestation en douceur...»


L'accalmie omniprésente est troublante, dans un monde où les moments de répits se font rarissimes. Le calme pourrait-il présager d'une véritable tempête ravageuse ? Après tout, dans une aire de piraterie plus vive que jamais rien ne me surprendrait plus. Les premières prémisses de la prochaine guerre étaient déjà bien présentes dans les aires, un rien pouvait déclencher une énormité sans nom. Le respect et la puissance ne voulaient plus rien dire, dorénavant presque tous pense que la force n'est que dû aux fruits des démons. Où est passé l'esprit de combattant, celui de l'épéiste valeureux qui est prêt à mourir pour ses propres convictions ? Je me le demande... Tant de monde parcoure ces mers dans le seul but de mettre la main sur de l'or, l'appât du gain est la première contradiction d'un homme qui se prétend être puissant. L'avarice est pour les faibles d'esprit, ceux qui pensent pouvoir être un autre avec de l'argent... Je ne donne d'importance ni à mon statut, ni même à mes aventures durant le long de ma pénible vie. Non, rien de tout cela ne m'importe. Uniquement la valeur d'un combat entre deux hommes, l'épée à la main et le coeur valeureux. Il n'y a que ça de vrai ! Je rêve de trouver celui qui sera capable de m'affronter en protégeant les mêmes idéologies que moi, j'en rêve depuis tellement longtemps que je doute que ce jour arrive avant ma mort... Oublions un peu les valeurs d'un monde qui se meurt de l'intérieur, afin de revenir dans un présent bien glauque. Sur une terre éblouies constamment par un soleil surplombant toute l'île, rendant la terre brûlante et la vie ressemblante à une véritable fournaise. L'île de la sécheresse, celle où la température est toujours prête à vous faire faire marche arrière, pour vous enlever l'idée folle de rejoindre le nouveau monde. Puisque, par de-là ces mers, se trouve un univers bien plus affreux que celui que tous les petits « rookies » connaissent. Un monde fait de monstre, certains humains si puissants qu'ils vous feraient tomber dans les vapes d'un simple regard. Les gens se portent parfois mieux, sans savoir certaines choses. Les ignorants jouant les rebelles goûteront au gourou de ma lame, Koumei Ichimei, l'épée qui rend le verdict de la justice. Celle-ci n'a jamais loupée sa cible, puisqu'à chaque fois qu'elle fit dégainer elle goûta le sang de celui qui me faisait face.

Mes pieds venaient à peine de foulée les premières parcelles de terre de l’île que déjà mes chaussures semblaient fumées de l’intérieur, brûlant mes doigts de pied. L’impression qu’à chaque pas sur celle-ci de la fumée provenait de cet endroit, comme si je prenais littéralement feu. Je me demandais bien les raisons si folles soient-elle, m’avais poussée à venir faire une escale sur l’île d’Alabasta… Uniquement pour discuter avec la famille royale au sujet des trop nombreux pirates posant les pieds à terre sur leur terre sacrée, une solution devait être trouvé pour empêcher la plupart de pouvoir venir sur l’île. Il est vrai que récemment l’activité des pirates ici a décuplé du jour au lendemain, sans savoir réellement ce que cela signifie. Nous savions que quelque chose se tramait ici même, voici les raisons principales qui m’ont poussée à venir sur cette île. De plus, il y avait trop longtemps que je n’étais plus venu rendre visite à cette famille et à certains amis y résidant. L’occasion d’évoquer avec eux d’anciens souvenirs autour d’un verre d’alcool et entourée de ravissante serveuse… Loin de moi l'idée de pensée qu'à peine arrivée que les problèmes allaient s'offrir à moi, mais lorsque je vis ce jeune homme aux cheveux couleurs ciels azures et ébouriffé. Je ne sais pas pourquoi, mais je les sentais venir, dans se visage se lisait bien des choses, mais encore plus l'épée qu'il tentait de dissimuler tout en là serrant au cas où il aurait à se défendre. Tout dans son attitude montrait qu'il était craintif de se retrouver devant des marines, tandis que derrière moi se trouvait le contingent m'accompagnant comme lors de toute rencontre officielle. Celui-ci ne trouva rien de mieux qu'une petite phrase d'un ton moqueur et pressée, rien de mieux pour éveiller les soupçons sur lui... Question discrétion ce jeune homme ne semblait pas être très bon... Parfois l'illusion parfaite est celle qui paraît tellement grosse qu'on pense qu'elle ne peut pas exister... En gros, si vous voulez ne pas être repéré, souvent c'est les choses les plus simples qui marchent... En l'occurrence, son approche était loin d'être idéale puisqu'il attirait lui-même l'attention sur sa personne en nous adressant la parole. Dire que s'il n'avait rien dit et était tout simplement passé à côté de nous, il serait actuellement sur son fameux bateau... Quelques minutes suffisaient à changer le court de l'histoire, puisque derrière lui apparaissaient des marines de l'île criant de toute leurs forces « Ne le laissez pas passer ! » « Arrêtez-le ! ».

Il semble que tu es louper ta seule chance de quittez l’île, jeune garçon. Arrêtez-le, messieurs, j’aime être ponctuel lorsque je me déplace…

Le jeune homme don l'identité m'était encore inconnu n'avait plus rien à espérer pour un simple jeune garçon... Puisque derrière lui, des marines arrivaient surexcitée les armes à la main, puis devant lui mes hommes étaient en train de se diriger vers lui pour l'arrêter. Pour l'instant ce gosse ne m'intéressait nullement, qu'importe le petit crime qu'il avait pu commettre sur cette île aride. L'important était uniquement que j'arrive à l'heure chez mes hôtes et que ce petit incident de route ne dure pas trop longtemps...










Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Point de Départ d'une étoile montante [PV Toshiro]   Mer 10 Aoû - 18:33

InvitéInvité
avatar





Il y a vraiment des jours ou tout allait mal, eh bien fallait croire que aujourd'hui c'était à mon tour d'avoir emmerde sur emmerde... La journée avec plutôt bien commencé sous ce soleil de plomb... On sent toute l'ironie donc je fais preuve j'espère ? Car honnêtement je n'avais plus qu'une idée en tête quitté cette île maudite ! Oui oui elle est maudite ! A peine arrivé sur l'île je meurs presque de soif une fois réveillé je me retrouve en plein base de la marine dont la sortit est introuvable et une fois que je sors de ce nid de vipère je tombe sur un kamikaze de la marine qui viens s’empaler sur la lame de Masamune... Ah mais je sais en faite la chaleur qui règne sur cette rend toute les personnes du coins complètement taré c'est ça !? Enfin bref toujours est-il que je pensais vraiment qu'a quitté cette île, mais sans bateau c'était un peu dur donc j'avais choisit de me rendre sur le port... Ouais bah c'était une très mauvaise idée, sérieusement j'aurais mon équipage déjà formé sous la main je leur demanderai de me frappé la prochaine fois que j'aurais ce genre d'idée... En effet puisqu'une fois arrivé sur les lieux j'avais eu le droit a tout le gratin de la marine enfin vu comment le « chef » de ce petit monde était vêtu... Enfin trêve de plaisanterie puisqu'à présent j'allais devoir être sérieux et ce n'était pas petite phrase des plus idiotes qui avait aidé à arrangé les choses... Les machines a remonté le temps ça existe que je puisse aller me foutre une bonne baffe... Sérieux on a dit ! Bon au moins il me laissait une chance puisque pour seul adversaire j'avais pour le moment que une bande de guignols enfin venait s’ajouter à mon fan club les larbins de l'inconnu...

D'un coup mon visage se fermait et devenu beaucoup plus sérieux, j'étais encerclé puisqu'en face ce trouvait les nouveaux membre de mon fan club alors que derrière moi ce trouvais mes anciennes groupies. Je décida de resté à ma place sans rien faire tout en me mettant en position pour combattre au corps à corps. Le premier groupe arriva composé de deux marins envoyer par l'inconnu, deux ? Seulement deux pour arrêté celui qui surpassera les dieux eux-même, le premier tenta de m'attraper le bras, mais je le repoussa en me glissant de manière à me retrouver face à lui puis sans attendre je lui portait un puissant coup de poing dans l'estomac de manière à le faire se cambré... Le pauvre au moins il avait de la chance que je ne voulais en aucun cas sa mort c'est pour ça que je fis un petit saut afin de pouvoir lui logé mon pied dans la tempe et ainsi projeté le marin dans l'eau. Décidément les marins de bas étages n'était pas très intelligents puisque le second regarda passivement son compagnons juté dans l'eau, heureusement pour lui le seul et l'unique Black☆Star est quelqu'un de très généreux donc je lui permis de rejoindre son compagnon avec un nouveau coup de pied....

A peine que j'eus reposé le pied à terre que toutes mes anciennes groupies me foncèrent dessus avec leurs armes, je dégaina immédiatement Masamune et m’avança sans tremblé vers les marins. J'arrivais à toucher quelques soldats avec le dos de ma lame et ainsi a les immobilisé, mais c'était sans compté sur le nombre de marin, d'ailleurs l'un d'entre eux réussit à me toucher au niveau de l'épaule laissant mon sang coulé le long de mon bras. A peine j'eus le temps regardé ma blessure qu'un autre idiot me blessait dans le dos coupant au passage mon t-shirt... Alors là je rigolais plus du tout, j'avais voulu être sympa avec ces clowns enfin de les laissés en vie, mais bon trop con trop con n'est-ce pas ? J'utilisais cette fois ci mon haki pour donné de puissant coup à chaque marin, mais encore une fois je ne pris la vie d'aucun de ces clowns. Après quelques coups bien placé toutes mes groupies ce trouvais soit dans l'eau soit étalé sur le sol... Quant à moi je repris mon air détendu quelque instant pour regardé dans mon dos pour voir ma blessure, en vain certes...


« Hein quoi mon nouveau haut !!!!! Sérieusement je vais vous explosé les clowns !!!!! »

Soudain je me tournis vers l'inconnu le seul marin encore debout en même temps on ne s'était pas encore affronté, mais mon instinct de guerrier me disait clairement que cela ne serait pas une partit de plaisir loin de là... Je tenais toujours mon arme d'une main et je ne fit pas de geste brusque, je me contenta d'observé l'inconnu... Allait-il me laissé partir après avoir vu mon niveau ? J'en doutais mais une chose était sur s'il m'attaquait j'allais passé un sale quart d'heure...

« Et tu es ? Tu vas me laissé passer ou on va devoir se battre ? »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Point de Départ d'une étoile montante [PV Toshiro]   Jeu 11 Aoû - 18:18

InvitéInvité
avatar












«J'arrive, jeune garçon...»


Un nouveau vent de fraîcheur était en train de déferler dans la piraterie, une nouvelle génération de pirate avait pris la mer à la recherche de nakama. Une vague de jeunesse qui n'étais connu jusque là par personne, puisqu'il s'agit là de la génération faisant suite aux dernières paroles du légendaire Yonkou, Barbe Blanche. Cet homme, il n'y en avait vraiment pas deux comme lui. Même proche de la mort il arrivait à chambouler l'avenir de ce monde et ainsi de contrecarrée les plans de notre bon vieux gouvernement mondial. Mais, ce n'était pas tout. Dans ces mots il y a également un message d'espoir et de rêve pour tous les gens l'écoutant, c'est-à-dire tout le monde... Un discours qui avait d'étrange similitude avec celui du seigneur pirate, jurant sur son honneur et sur sa réputation de pirate que le plus grand trésor de tous les temps existent bel et bien ! A présent, chaque jeunes prenant la mer s'imaginent un rêve et un but à réaliser, ce disant chacun dans leur tête « je vis, donc je suis », pouvant ainsi être ceux qu'ils désirent. N'est-ce pas le rêve de chacun ? Pouvoir être celui que l'on désire ! En tout cas, c'est ce qui me vint naturellement à l'esprit pendant que je regardais méticuleusement le jeune homme combattre les marines. Pourquoi ? Tout simplement, car j'aimais son style de combat. Déjà à l'épée il avait une technique assez bonne, certainement apprise par un maître très doué. Cependant, j'observais quelques défaillances dans sa technique qui était étrangement incomplète... Il s'agissait peut-être là du fameux style du sabre dont j'avais entendu parler lors d'une soirée avec quelques anciennes connaissances autour de tonneau de bons rhums, une école de sabre réputé enseigner l'art d'une manière complètement innovante. Se pourrait-il que ce jeune en soit l'héritier ? Mes hommes n'étaient pas de taille contre lui et je l'avais remarqué depuis le moment où sa lame avait été dégainer, seul un débutant dans le maniement du sabre n'aurait pas remarqué la qualité hors du commun de sa lame... Sa force était parfaite, coupante comme une lame de rasoir et fine telle une dague d'assassins. Vous êtes sûrement en train de vous demander pourquoi je n'interviens pas si je sais que mes hommes ont perdus d'avance ? Eh bien, tout simplement, car l'art d'un combattant est quelque chose que l'on n'interrompt pas, un peu comme lorsqu'un lapin mange une carotte (Sérieux Nana ?! ♥). C'est un moment spécial et il est préférable de l'admirer afin d'en tirer des leçons très utiles pour la suite, puisqu'il semble inévitable que nous allions nous affronter quelques minutes.

De plus, je suis quelqu'un de très vertueux et pour moi la patience est une vertu importante à la dignité d'un maître d'arme, sans cela on perd vite son sang froid et on fonce sur l'ennemi trop inconsciemment... Plus les coups pleuvaient devant moi et plus ce jeune garçon me plaisait par son style farfelu et surtout par son ego, loin d'être sur-dimensionnée comme tous les jeunes « rookies » sans aucun talent et se prenant déjà pour les rois du nouveau monde. Même s'il se sait supérieur, qu'il le sent, il n'en profite pas pour autant afin de commettre des actes inutiles telle que tuer un homme moins fort que lui. L'âme d'un bretteur, indéniablement il était habité par cet art et cela me fait le plus grand plaisir, de voir un membre de la prochaine génération dotée d'une telle passion. Il y avait même de l'ironie dans ces mouvements, celui-là il ne doute vraiment de rien... Quel plaisantin... Dommage qu'il soit du mauvais côté de la justice, j'aurais aimé avoir un élève comme lui, car l'âge va commencer à peser sur mes épaules et dans quelques années mon corps ne sera plus autant performant. Enfin, pour le moment je suis au sommet de ma forme et de ma spécialité du maniement d'arme, donc inutile de m'obstruer de penser lointaine. Tous les hommes qui étaient dressés contre lui étaient maintenant à terre où encore dans l'eau juste à côté des bateaux qui étaient à quai... Son combat n'avait pas été si facile, puisqu'il était touché dans le dos et à l'épaule, mais cela ne semblait pas lui avoir enlevé l'idée de quitter l'île de sa tête.

Hum... Je me prénomme Tousen, cela suffira amplement pour l'instant. C'est une très belle lame et un très bon style de combat que tu détiens, ton maître à réaliser un très bon travail avec toi. Pour cela, je vous félicite tous les deux. Maintenant pour être un peu plus formel, je ne te laisserai pas quittez cette île, tu peux déjà te faire à cette idée. Voyons si le dos de ta lame sera suffisant, cette fois-ci...

Mes mots étaient sincères et mon opposition également, je n'allais pas faire semblant de lui faire face et je comptais bien lui faire mordre la poussière. Rien n'empêchait de complimenter un adversaire sur des qualités pas si fréquente, de nos jours. Koumei Ichimai était bouillante, une réaction que je n'avais que constater lors de quelques combats et pas n'importe lesquels... Sa lame était prête à trancher d'un coup rapide et sans hésitation, mais je n'avais pas encore décidé de dégainer véritablement. J'aimais prendre mon temps et je voulais aussi finir de fumer ma pipe, prenant soin de protéger mon chapeau sur ma tête en le calant afin qu'il ne s'envole pas lors de mes déplacements... Ma main vint se poser sur la cicatrice présente sur mon visage, celle-ci faite par un homme d'exception et l'uns des seuls à avoir réussi à me toucher aussi profondément. C'était comme un rituel avant qu'un combat commence avec la possibilité qu'un des deux protagonistes meurt sur le champ de bataille, car oui, il s'agissait désormais d'une bataille. Une lutte effrénée entre deux hommes, bien qu'il était encore jeune pour mourir... J'aviserai en temps et en heure... Ma main sortie gracieusement Koumei Ichimai, ma fidèle lame, tandis qu'elle était encore dans son fourreau. Mes premiers mouvements allaient être un test, rapidité et réactivité, deux éléments très important lorsqu'on me combat, si on veut rester en vie. Sachant, que s'il me surprenait lors de mon attaque, je n'aurais qu'à dégainer véritablement afin de lui montrer une puissance qu'il ne soupçonne pas encore.


Hum... J'arrive, puisque tu ne sembles pas vouloir venir à moi, jeune homme.







Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Point de Départ d'une étoile montante [PV Toshiro]   Ven 12 Aoû - 16:21

InvitéInvité
avatar



Le marin inconnu qui allait me servir d'adversaire se présenta simplement et efficacement certain aurait fait une longue tirade afin de dire simplement leur prénom alors que cette homme aux allures de Samouraï c'était simplement présenté avec quatre petits mots. La chose qui me rassurais c'était que vu la prestance et l'aura qui entourais ce certain Tousen j'étais sur d'une seule et unique chose il allait pas faire comme l'autre kamikaze... Au contraire j'avais vraiment l'impression d'être le plus faibles d'entre nous deux... En temps normal n'importe qui aurait tenté de fuir, mais s'il était bel et bien le plus puissants d'entre nous cela ne servirait à rien puisqu'il me rattraperais sans aucun soucis et en plus de perdre ma fierté j'y perdrai la vie à coup sur ! Et puis ce n'était vraiment pas mon genre de fuir la queue entre les jambes ni même de me rendre sans combattre, je suivais la voie du sabre et rien n'y personne ne me ferrais changé de voie, surtout pas un membre de la marine... Puis ce dernier complimenta mon maître en affirmant qu'il avait réalisé un bon travail avec moi, faut dire que le Samouraï qui m'avait entraîner en avait bavé de toutes les couleurs, mais honnêtement je lui devait tant au point que si je devais le remercier jusqu'à en perdre la voix je n'aurais plus de salive avant de l'avoir remercier suffisamment. Il avait été le tremplin pour la petite étoile que j'étais, maintenant j'étais une vrai star !!!! Et en tant que star digne de ce nom j'allais me battre avec tous ce que mon mentor m'avait enseigné... Quitte à en perdre la vie... Je n'avais pas peur, j'étais juste excité pas le combat que j'allais disputé, un combat à mort ou la mort de l'un des deux combattants étaient la seule issu possible... Deux combattant au sabre suivant le même chemin... Heureusement qu'il existait des personnes de ce calibre dans la marine, cela pimentait la vie et je remerciais le destin ou tout autre chose ayant le même but de m'avoir fait croisé le chemin de cet homme...

Il me testait cela ce voyait à travers ces provocations, la première avait été une provocation orale dans le sens ou il se demandais si cette fois-ci le dos de la lame suffirait ensuite la seconde avait été dans ses mouvements, vu que je restait immobile pour le moment ce fut lui qui eut l'honneur de lancer la première attaque de ce combat à mort... Cependant la manière dont il le fit eut le don de m’énerver grandement puisqu'en effet il m'attaqua avec son sabre rangé dans son fourreau, bon j'étais jeune et beaucoup moins expérimenté que lui certes, mais en aucun cas il avait le droit de me sous-estimé ! Je bloqua avec la paume de ma main gauche le fourreau de sa lame, s'il voulait être gentil ça ne serait pas mon cas, et avec ma main devant mon sabre je passa la lame de Masamune sous mon bras de manière à lui porté un coup à la fois mortelle et discret... Le combat allait-il se finir aussi rapidement... Non c'était sans compté sur la puissance et la qualité de cette adversaire de premier choix... Dès que j'avais attrapé son fourreau ce dernier dégaina sa lame pour me porté également un coup mortelle puisque si je ne faisais rien il m'empalerais sur place... Heureusement en inclinant ma lame vers le haut je réussit à faire entrechoqué nos armes et ainsi à faire dévié la trajectoire de son attaque, certes à cause de cela je ne pourrais pas le touché durant cette échange, mais au moins je survivrais quelques minutes de plus. Malheureusement son attaque réussit à me toucher assez profondément au niveau de mon épaule... Je sentis sa lame transpercé ma peau, je ressentit immédiatement une vif douleur a en grincé des dents tout en tirant une grimace de bête blessé... Cependant je ne laissa pas sa lame me traversé l'épaule puisque je réussit à m'éloigner de Tousen en prenant appuie sur lui avec ma jambe gauche.... Je laissa une grosse trace de sang s'écouler tout en jetant le fourreau de Tousen derrière moi, je regarda rapidement l'étendu de ma blessure, elle était douloureuse, mais durant mon entraînement avec le Samouraï Mifune j'avais connu plus grave d'où toutes les cicatrices qui parcouraient mon corps... L'ancien moi aurait perdu son sang froid et se serait jeté sur Tousen sans attendre... Cet ancien moi serait mort à ce moment, empalé sur la lame de ce guerrier...


« Grrr, Je n'ai pas eut le temps de me présenté le vieux ! Moi c'est Black☆Star celui qui te remplacera sur le chemin du sabre... J'ai pas besoin du dos de ma lame avec toi je crois que je peux y aller a fond ! Voyons voir comment tu te débrouilles sans ton fourreau ! »

Sans attendre j'allais me jeté sur lui pour la contre attaque, mais pas de n'importe quelle manière après tout je ne voulais pas mourir bêtement, j'avais l'intention de vaincre cet adversaire même si je devais y laisser la vie ! Heureusement pour moi Masamune ma lame, comme toutes celle qui faisait partit des douze lames avait une capacité, la vitesse déjà que j'étais plus agile qu'un macaque avec cette capacité j'avais réussit à développé une petite technique le Speed☆Star avec ça je pourrais sûrement m'approcher suffisamment de lui pour lui porté un coup avec Masamune du moins je fis en sorte pour que tout dans ma posture de combat laisse pensé cela je me pencha en avant de manière à toucher presque le sol lors de mon déplacement, je tenais fermement mon sabre d'une main que je plaça derrière mon visage en plaçant mon bras devant le bas de mon visage ainsi je pouvais soit porté une attaque horizontale ou même verticale je choisit de porté le premier type d'attaque. Cependant vu le calibre de mon adversaire c'était quasiment certain que mon coup ne toucherais pas sa cible c'est pourquoi je tenais ma lame d'une seul main afin de pouvoir frappé avec ma seconde main mon adversaire voilà pourquoi j'avais choisit une telle attaque en étant proche de Tousen je pourrais lui porté un coup amplifié par le pouvoir de mon haki, Kon I...

« Tu es prêt le vieux ! J'arrive ! Speed☆Star ! »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Point de Départ d'une étoile montante [PV Toshiro]   Sam 13 Aoû - 15:20

InvitéInvité
avatar












«Une technique, trois erreurs...»


Ce garçon me rappelait les bons souvenirs de la jeunesse, du bien fait de ce sentiment de liberté inconditionnel et de l'inconscience. Bien que celle-ci était belle et joyeuse, elle était également une faiblesse, puisque nos esprits à cette époque son encore fougueux et déborde d'imagination et d'envie. Ce genre de choses futiles qui peut vous coûter la vie sur une demie-seconde... Insouciance rime souvent avec insolence et la manière avec laquelle le hors-la-loi venait d'arrêter mon fourreau se dirigeant vers lui en étant l'exemple même. En même temps, pour un bretteur dans l'âme, être attaqué par une épée pas encore dégainer est une insulte, donc je pouvais un peu, comprendre son sentiment. Je suis réellement surpris, voir un bretteur aussi jeune animé par les valeurs de nos valeureux ancêtres qui ont donné vie à cet art honorable... Cependant, qu'importe l'adversaire qui se trouve devant vous, il faut savoir qu'il ne vous fera aucun cadeau et de ce fait n'avoir aucune crainte de blesser ou de tuer. Sans cœur, vous vous dites ? Non, juste réaliste, car dans un monde dépourvu de règlements loyaux il faut savoir vaincre le mal par le mal, tout en gardant une certaine classe. Enfin, cela c'est juste mon point de vue, car la classe est une chose qui m'est très précieuse. La première erreur se mon adversaire du jour était survenu bien tôt, je le croyais bien plus malin que cela, tandis qu'il tenait fermement mon fourreau me regardant d'un air de défiance et de volonté. Un grincement cinglant fendit les airs sous cette chaleur étouffante, tandis que Koumei Ichimai glissait le long du fourreau, mon fidèle compagnon. Pour moi ça place dans les plus grandes lames de ce monde m'était égale, je savais juste que je pouvais compter sur sa finesse et son tranchant... L'âme d'un bretteur réside dans l'épée qu'il manie, elle est aussi bonne pour celui qui le contrôle que les fraises pour la santé. Ma vitesse était trop surprenante et mon attaque trop soudaine pour qu'il puisse empêcher son sang de couler, arrivant tout de même, grâce à un temps de réaction extraordinaire à détourner la lame d'un de ces points vitaux. Une seconde de plus et son cœur aurait cessé de battre, alors que là, je n'avais qu'entailler son épaule puisqu'en prenant appuie sur moi avec sa jambe il avait réussi à ce tirer de cette mauvaise posture... Ah... Le sang... Qu'importe de quels côtés nous combattons, s'il y a bien une chose qui nous unit c'est la couleur du sang... Que vous soyez un pirate où un marin, au final votre sang coulera d'un rouge vif sur le lieu de votre défaite. Punaise, cette chaleur ce n'est pas croyable... Malgré mon chapeau de paille présent sur la tête, j'ai l'impression que celle-ci est en train de brûler. Il va falloir que j'écourte ce jeu, bien que je voulais en savoir plus sur lui...

Tant d'année à infliger des souffrances aux autres, parfois je m'imaginais vivant une paisible vie dans une maison en bord de mer, avec une femme et des enfants. Je me prenais dans mon esprit pour un autre, pacifique et gentil qui serait du genre à défendre des conneries du genre « faite l'amour pas la guerre »... Une vie sans violence, sans haine et sans rivalité entre deux camps... Pour ma part, je ne faisais qu'honorer la justice que je défendais, même si parfois certains de mes ennemis auraient pu être des amies, tellement leurs idéaux me plaisaient. Enfin, l'inverse est vrai également, certains alliés auraient été des adversaires tellement leurs mentalités me dégoûte... Enfin, j'ai tendance à m'égarer lors d'un combat... Il fallait dire que notre petit blessé à qui je n'avais rien demandé venait de me dévoiler son nom, plutôt étrange en plus. Avec une nouvelle petite touche d'ironie en reprenant ma construction de phrase, puis également une pincée de rêve, en pensant qu'il pouvait prétendre m'égaler en terme de niveau. L'impatience dont il venait de faire preuve va très bientôt lui retomber sur le visage, puisque même entailler à plusieurs reprises il comptait venir vers moi avec l'une de ces techniques. Certainement, celle avec laquelle il pense avoir le plus de chance de me toucher... Ignorant... Pourtant, l'idée est bonne, il prend de la vitesse et tien son épée qu'avec une main pour pouvoir changer de trajectoire d'attaque au dernier moment. Mais, car il y a un « mais »... Il manquait quelque chose pour qu'une attaque comme celle-ci puisse marcher... De la puissance et de la stabilité... Sa vitesse reposait sur le fait que son corps soit incliné d'une manière affolante, ainsi sa position aérodynamique était à son maximum... Deux atouts qui pourtant vont se transformer en défaut... La prochaine fois, apprend à connaître ton adversaire lavant de lui foncer dessus de la sorte...

Guanyin Fujin.

Spoiler:
 


Ma lame fracassa le sol ensablé d'une violence telle qu'elle fit tremblée la terre en dessous, en sorti une véritable onde de choc qui se dirigeait à toute allure vers le jeune Black Star. Du sable partait dans toutes les directions autour du point d'impact et une véritable faussée avait fait son apparition sur le sol. La vitesse exorbitante de mon adversaire était devenu un ennemi, puisqu'il est impossible d'éviter l'onde de choc sans ralentir et perdre tout l'intérêt de sa technique... De plus, avec le tremblement occasionné sa position proche du sol était devenue impossible... Mais, ce n'était là que l'encas, puisque le plat de résistance qui suivait était d'une tout autre puissance...

Nokami tsuta.

Spoiler:
 

Désorienté et ralentis par ma première attaque, puis également blessé auparavant, il était pour lui impossible d'esquiver cette attaque... Un vent d'une violence inouï se leva sur la zone du combat, faisant s'envoler mon chapeau de ma tête... Ce n'était pas un vent naturel, non. Koumei Ichimai, faisait des siennes et son attaque terrible partant des paumes fermées de mes deux mains avaient une puissance incommensurable. A ce moment-là, sa technique imparfaite allait également lui jouer un sale tour... Puisqu'il avait gardé son sabre dans une seule main, dans l'optique de son attaque sur moi, sans prendre en compte l'éventualité que j'allais pouvoir riposter avant qu'il n'arrive à ma hauteur. Avec une seule main il n'allait pas pouvoir bloquer entièrement mon attaque et l'impact allait être terrible... Même, s'il arrivait dans la situation actuelle à reprendre son sabre à deux mains, il ne pourrait que bloquer partiellement l'attaque, ce qui lui causerait d'irréversibles dommages... Un silence de mort suivis l'impact et dans ce chaos sans nom, je ne pouvais pas dire exactement si le jeune homme était déjà mort... Pour moi, il l'était en tout cas à ce moment.

Hum ?! J’ai dû y allez un peu trop fort, on dirait…










Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Point de Départ d'une étoile montante [PV Toshiro]   Dim 14 Aoû - 17:11

InvitéInvité
avatar



Au fond de moi je savais qu'entre ce vieux, comme je venais de prendre l’habitude de l’appeler, et moi il y avait un fossé de puissance, mais au moins je pensais être capable de tenir un temps soit peu... Ou au moins le toucher une fois... Cependant, je n'y étais pas parvenu et mon sang avait même été le premier à coulé... Étais-je trop faible pour pouvoir rivalisé, certes c'était le cas, mais j'avais l'intime conviction de pouvoir le toucher, de pouvoir lui donner du mal enfin tant qu'il n'y allait pas à fond... Pourtant ce ne fut pas le cas, pourquoi ? Eh bien la réponse à cette question était toute trouvé tellement elle était évidente...

Mon inexpérience en effet cet homme qui devais être largement plus puissant qu'un colonel de la marine, vu la facilité avec laquelle j'avais tué l'un d'entre eux, avait une grande habitude des combats à mort puisqu'il semblait serin et complétement décidé à combattre quitte à mourir... Je n'étais capable de ce genre de concentration que rarement puisqu'il me manquait à mon apprentissage l’expérience de la vie, après tout Alabasta était la première île de Grand Line que je découvrais et cet homme devais avoir vu un nombre incalculable de lieux tous différents les uns que les autres... Cela me faisait mal intérieurement de l'admettre, mais cet homme, Tousen était bien plus fort que moi...

Enfin revenons à nos moutons, me plaindre et abandonné n'était pas vraiment mon genre c'est pourquoi j'avais tout donné dans cette attaque. Je pensais que ma vitesse pourrait faire la différence, mais ce n'était sans compté sur plusieurs facteurs que le guerrier que j’affrontai avait lui pris en comptes c'était ma première erreur... Tout d'abord la chaleur du lieu, on devais être en plein après-midi là ou la chaleur et des plus intenses et je n'avais absolument rien pour cacher mon visage des rayons du soleil, certes j'étais tellement concentré sur le combat que je n'y prêtais guère attention contrairement à Tousen. La chaleur avait pour effet assez indésirable de rendre chaque mouvement beaucoup plus fatiguant et plus pénible à exécuté, alors que le marin avait opté pour des mouvements simples, mais efficaces moi j'avais opté pour des mouvements compliqués, rude pour le corps et en tenant compte de cette chaleur c'était un peu du suicide quand on y repensais... Pourtant ce ne fut pas la chaleur qui me mit à terre, mais bel et bien mon adversaire et en seulement deux coups. En effet il avait utilisé le principal défauts de ma charge, la vitesse en effet en plus d'être le principal atout pour une attaque surprise elle était le principal défaut d'une attaque anticipé et ce fut le cas... Projeté en avant que je l'étais je ne pouvais guère changé de direction surtout sous cette chaleur à coupé le souffle sans oublié l'espace réduit d'un pont de bois sur lequel on s'affrontait. Tousen envoyait sa première attaque de manière à me déséquilibré et ce ne fut pas tout puisque cette première attaque me blessa également sur mon flan gauche, mais malheureusement pour moi ce ne fut pas tout... Une seconde attaque plus meurtrière arriva sur moi sous la forme d'une lame de vent, vu mon déséquilibre, et ma vitesse encore présent il était physiquement impossible de l'évité, mais ma posture de combat avait un avantage celui de m’apporter une riposte rapide et en effet je pris le risque d'entrée en contact avec cette lame de vents en contrant avec Masamune... J'avais beau cette fois-ci utilisé la vitesse comme un allié afin de m'aider à percer le coup de Tousen je fut repousser par celle-ci et projeter quelques mètres plus loin m’écrasant sur le sable chaud d'Alabasta. Si seulement j'avais réussit à passer à travers cette attaque j'aurais put lui porté un coup puissant... Avec des si on refait un monde n'est-ce pas...


Mon corps me faisait atrocement mal, j'étais fatigué par cette chaleur, mais surtout par la rudesse et la dureté de ce combat. Je me relevé doucement, mais surement après tout j'avais déjà été blessé durant mes deux ans d’entraînement avec Mifune surtout que je n'étais pas du genre à fuir, après tout j'aurais put avec l'aide du brouillard de sable qui s'était élevé à cause du choc de mon corps sur le dit sable. Je m'aidais de ma fidèle lame pour me remettre debout, je perdais beaucoup de sang, d'ailleurs mon torse entier était presque couvert de mon liquide rougeâtre, mon haut tombait littéralement en lambeau avec deux grand coupure, la première verticale qui partait de mon pectoraux gauche pour descendre jusqu'à mon bas ventre et la seconde recoupait la première de manière horizontale au niveau de mon bas ventre. Sur mon visage coulait également du sang depuis mes lèvres, mon front et mon arcade sourcilière droite... Je tenais à peine debout et je voyais flou surement à cause de la chaleur et de la perte important de sang... J'aurais put demander grâce, fuir ou trouver tout autre manière de rester en vie, mais non j'avais trop de fierté pour ça, je préférait encore mourir, d'ailleurs c'est peut-être ce qui allait m'arriver, mais étrangement je n'avais pas peur...

J'étais comme complétement plongé dans le combat, cet état de concentration presque parfait, j'arrivais enfin à l'atteindre de nouveau. Je souffla un bon coup tout en reprenant ma position de combat... Vu mon état je ne pourrais porté qu'une seule attaque et je n'étais même pas sur que je pourrais le toucher... Ironie du sort je m'en contre fichais royalement, je ne voulais que toucher cet homme avec le peu de force qu'il me restait... Je laissa un courant d'air emporté le sable autour de moi afin que mon adversaire puisse me voir, je voulais un combat loyal a arme égale, l'un d'entre nous, surement moi, allait mourir, mais au moins j'aurais suivit le voix du sabre jusqu'au bout, je n'avais pas vraiment de regret puisque mourir fièrement au combat était une belle mort... D'un coup je m'élança vers mon adversaire pour un dernier choc, sans utilisé ma folle vitesse afin de pouvoir esquivé les nouveaux contre de cet homme, je m’avançais peu à peu avec réussite. Bien que je sentait mes forces me quitté peu à peu je réussit à avoir ce dernier choc avec Tousen, mais la seule chose que je sentis ce fut sa lame me touchant une nouvelle fois symétriquement à la première blessure, vous l'aurez donc compris cette fois-ci sur mon flan droit... Toujours en tenant Masamune je sauta après notre entrechoque de manière à regarder le vieux...


« Incroyable... Malgré ça.... Je l'ais pas toucher... Fortiche le vieux... »

Je sentais mes force complétement me quitté, je ferma les yeux et me laissa retomber brutalement sur le sol, malheureusement ce ne fut pas le sol mais bien la mer qui m'accueillis. J'allais mourir hein ? Je me laissa guidé par le courant en pensant seulement à une seule et unique chose... Tsubaki, mon amie d'enfance, j'aurais aimé la revoir pour lui dire que j'avais réalisé le rêve de son frère... Tout en tenant fermement ma lame, comme si je voulais partir dans un monde meilleur avec elle, je me laissa porté par le courant...

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Point de Départ d'une étoile montante [PV Toshiro]   Mer 17 Aoû - 19:44

InvitéInvité
avatar












«Adieu, sous la chaleur d'Alabasta...»


Toute chose à une fin et nous pouvons être sur tous autant que nous sommes, qu'un jugement nous attend sur les faits accomplis durant toute notre vie, à notre mort. Mais, là où certains s'égards et se trompe, c'est sur ce qui est jugé à ce moment-là. Croyant qu'il s'agit uniquement d'un récit des mauvaises et bonnes actions que nous avons réalisé, préférant blâmer un tel et un tel pour des choses futiles. Ces gens, n'ont rien compris. Au contraire, il s'agit de la manière dont on se voit et si nous avons su tirer des leçons de nos erreurs, afin de ne pas les réitérer et de les accepter. Le pardon de sois même pour les méfaits d'une vie, celui qui vous permet d'affronter l'extinction de votre âme avec la tête haute. Heureux d'avoir faits des choses et également heureux d'avoir compris pourquoi il ne fallait pas en refaire certaines autres... Aujourd'hui, la tristesse se ressent dans l'air, comme-ci les âmes de milliers de mort pleuraient autour de la scène se déroulant à Alabasta. Le monde pleurait l'âme d'un bretteur qui nous quittait bien trop jeune, son potentiel était si important, mais il semblait ne pas comprendre que mon regard sur lui se tournait vers l'avenir. Puisque, à ce moment il était bien trop faible pour n'espérer même que me toucher... Son entêtement aura finalement pris le dessus sur le reste, puisque je suis sûr qu'au fond de lui il savait déjà vers quel destin il se dirigeait en fonçant vers moi. Le fait de le voir se relever après une combinaison aussi violente m'avais surpris quelques secondes, puis finalement il ne fit que me soutirer un petit sourire. Anodin ? Non. Tout simplement, une petite marque d'admiration et de plaisir, de voir un jeune avec tant de courage et force d'esprit... Peu aurait eu le cran de se remettre en scelle dans l'état où il étais, puisque coucher sur le sol il aurait été enfermer, mais vivant... Dire que lui, semblait préférer mourir que d'être enchaîné comme un esclave, sans fierté ni liberté. Effectivement, il m'attaquait avec tout ce qu'il lui restait en force, c'est-à-dire, quasiment rien. Une mouche aurait pu esquiver son attaque tellement ces blessures et sa fatigue le ralentissait. De plus, la chaleur fulgurante qui frappait ces plais devaient rendre son corps vraiment douloureux, lourd comme une enclume... Tandis qu'il avançait vers un destin lugubre, il étais de mon devoir de l'honorer de ma lame dans ce qui était pour lui « son dernier coup d'épée ». La tradition allait être honoré et il a trouvé la mort par la main d'un bretteur habile et de renom, une belle mort dans notre monde, une mort « honorable ».

Black Star, ce nom m'est désormais graver à tout jamais. Que la mort te rend visite d'une manière douce, bercer par les vagues...

Mes paroles étaient accompagnées d’un geste pour libérer Koumei Ichimei qui l’avait à nouveau transpercé, pour le laisser tomber de plusieurs mètres afin de le voir recouvert par les éclaboussures de l’eau dans laquelle il venait d’entrée… Celle-ci avait maintenant son corps entre ces douces vagues, quelle plus belle fin que celle d’être bercée par dame nature ?









Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Point de Départ d'une étoile montante [PV Toshiro]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Point de Départ d'une étoile montante [PV Toshiro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Point de départ
» Un réveil difficile et un nouveau point de départ. [Libre à un membre de Fairy Tail]
» Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER] || Shoshana
» Point de départ : Port Enigme
» Le point de départ d'une idée dangereuse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Sandy-