AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rémission à Moon Sea, royaume stellaire des minéraux (avec Nana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message
MessageSujet: Rémission à Moon Sea, royaume stellaire des minéraux (avec Nana)   Lun 1 Aoû - 23:26

InvitéInvité
avatar


À l'horizon, une aurore boréale extrêmement familière apparut dans le coeur de la nuit. À mesure que l'embarcation de guerre s'en rapprocha, le point brillant droit devant la proue grossit et devint un jet de lumière artificielle. C'était le phare indiquant l'emplacement du port principal de l'île pour tous les navires appartenant à la marine, à l'alliance du gouvernement et ceux commerçant avec la permission de l'instance absolue. L'image de la disciplinée et neutre officier féminin se changea en un air radieux rempli d'un pur bonheur. Plus d'une année et demie s'était écoulée depuis sa dernière visite de ce pays qui l'avait vu naître en une remarquable combattante de la justice. L'attaque de criminels au moral défaillant était une mésaventure du passé quasiment oublié par la population. En débarquant au quai assigné, Saya s'imaginait retrouver la même glorieuse cité, les mêmes habitants patriotiques au bon coeur, sa famille. Repenser à eux après tout ce temps la fit soupirer de nostalgie. Devant quelques soldats présents pour le voir, elle pria au clair de nuit, en silence, avec les mains jointes.

Saya débarqua sur la terre ferme suite à la vérification du matricule du navire. Ce sol solide et riche en matière minérale était tout ce qu'offraient les grandes plaines vierges et trouées de cratères au coeur de l'île. Tout visiteur non-membre du gouvernement devait mouiller l'ancre sur une plage plus loin et isolée et passer par un détour sinueux de plusieurs heures. En moyenne, quelques voyageurs marginaux y laissèrent leur vie sans jamais se retrouver. Quant à Saya, être une marine lui donna le privilège d'accéder directement à la capitale par un chemin direct et rapide, le portail de granit à l'Est. L'accueil des passants une fois dans une artère de la ville se fit unanimement par une acclamation de bienvenue à l'image d'une figure royale. Ce fut embarrassant, mais surtout admirable ainsi de gagner ainsi le respect de ses semblables.

Un ami de ses parents l'intercepta en pleine déambulation dans le quartier commercial. Outre les salutations et le câlin sympathique, il lui raconta un léger incident impliquant une étrangère venue de la plage isolée. Saya et cet homme marchèrent vers la demeure familiale tandis qu'il expliqua le reste de l'histoire. En bref, cette personne était arrivé de la porte Sud. Faible, sale et déshydratée par le voyage, elle tomba inconsciente au milieu de la foule.


- Votre père a ramené cette demoiselle chez vous pour la soigner. Cela dure au moins un jour. C'est bien son genre d'aider les jolies filles, ce pervers. Hahaha.

- Il ne changera jamais, mon vieux. J'espère au moins qu'il ne fera pas de geste obscène à son égard.

- J'en doute. La panthère qui accompagnait la rouquine est très farouche et protectrice. Ce n'est pas dans son intérêt de servir de repas pour cet animal pour une erreur idiote.

Un arrêt brusque dans sa marche, une paire de yeux exorbitées un souffle coupé par le choc de la révélation indirecte de l'ami de la famille. Rousse, panthère, jeune demoiselle, Saya arriva chez elle en courant un sprint bref et intense. Le vestibule était silencieux. Elle chercha à l'étage supérieur, la chambre de ses parents et la salle de repos en vain. Puis la panthère lui revint à l'esprit. Une bête si grosse et proche de sa maîtresse mais trop gros pour entrer dans la maison sculptée dans la pierre. Ahurie elle était de conclure que l'invitée surprise récupérait ses forces dans la propre chambre de Saya. Elle entra et la trouva allongée de son long sur le lit, la poitrine couverte par un bandage médical. Saya prit place sur sa chaise et observa la belle au bois dormante. Son compagnon à quatre pattes dormait dans la cour. La fenêtre de la chambre s'ouvrait vers la cour. La coïncidence choquait la jeune marine. Une fois encore, après Ukkari, elle et Strange D.Nana se retrouvèrent sur la même île dans une situation où la capturer était moralement inadmissible. Saya s'en mordit la lèvre tandis que le clair de lune illumina le visage du pirate. Quand cette dernière sembla se réveiller, elle remplit un verre d'eau et le fit boire à Nana.

- Le goût est étrange pour une étrangère comme toi, mais il va purifier ton organisme ou du moins ton sang.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rémission à Moon Sea, royaume stellaire des minéraux (avec Nana)   Ven 5 Aoû - 2:16

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 17888

Navigation
Doriki:
3412/6000  (3412/6000)
Fruit du Démon: Sang



La bataille fut rude pour sauver leur camarade Marco qui s'était fait capturé aux quartiers général numéro cinq de la marine, le pire quartier de la marine car il était le plus loin. Ce fut surement l'expérience la plus troublante qu'elle est eut, quoique Marinford était pas mal aussi, mais là c'était bien trop proche de son ile natale pour qu'elle reste intacte psychologiquement. Le but de la mission était simple puisqu'il fallait seulement sauver Marco, sauf que voilà tout ne se passait pas de manière aussi simple. Depuis peut elle avait recruté Akito dans l'équipage, qu'elle voyait comme un petit frère, voir plus, elle savait à quel point il était troublé de savoir qu'un vice amiral portait le même nom de famille que lui, sauf que voilà, ledit vice amiral était de la partie et elle devait elle même l'affronter … Comment pouvait-elle faire du mal au père de son petit protégé ? Elle était bien trop maternel pour un tel acte, mais les deux ne pouvaient pas rester là à se regarder dans le blanc des yeux en parlant de la vie du petit garçon entant que pirate.

C'est à cause de cela qu'elle fut blesser grièvement, la petite pirate avait oublié une détaille fort important, les vices amiraux possèdent tous le Haki, et son corps de logia ne pouvait pas résister. C'est ainsi qu'elle fut grièvement blessée, ne voulant pas inquiété le reste de l'équipage, elle cacha sa blessure aux yeux de tous et porta le poids de la douleur seule. C'était dure mais elle persista, pourtant Figaro l'incitait à aller de soignait, il ne supportait pas de la voir autant souffrir, mais elle préférait cela que provoqué l'inquiétude de tous et prendre ainsi le risque d'être un fardeaux. Mais après deux jours de souffrance trop importante elle se décida, elle allait beaucoup trop mal pour continuer à le cacher, elle partit alors avec Figaro trouver un endroit où se soigner.

Durant plusieurs heures elle voyagea sur son dos en s'endormant tellement elle était faible, et il lui fallut beaucoup de force pour voler jusqu'à une île qu'il pensait sans danger. Une fois arrivé sur une île, elle essaye de marcher au milieu de la foule jusqu'à chercher de quoi se soigner mais s'évanouit après avoir fait quelque pas dans le lieux inconnue. Quelqu'un eut la bonté de prendre soin d'elle, et Figaro suivit alors sa maitresse qui était transporter par un homme, si celui-ci avait le moindre comportement suspect, l'animal montra ses crocs et son envie de meurtre dans ses yeux pour refroidir n'importe quelle ardeurs. Les soins durèrent un jours, Figaro attendait tranquillement dans la cour, faisant une mine abattu par l'inquiétude. Pas une seule fois depuis qu'elle s'était évanouit dans tout le monde elle ne s'était réveillée, elle avait vraiment eut besoin de repos.

Mais voilà, il était temps pour elle se sortir de son coma, et elle ouvrit avec difficulté les yeux, sentant quelqu'un l'aider à boire elle se laissa faire, mais le gouts de l'eau était si étrange qu'elle en laissa la moitié couler le long de sa bouche. La pauvre ne comprenait pas grand chose à ce qui lui arrivait, mais lorsqu'elle entendu la voix elle la reconnue, et ouvra grand ses yeux. C'était bien la Marine qu'elle avait vu lors d'une nuit où elle était avec l'impératrice Boa Hancock. Mais qu'est ce qu'elle pouvait bien faire là ? Et pourquoi elle lui avait fait boire quelque chose qui pouvait la soigner ? C'est un regard plein de doute qu'elle lui lança avant de lui adresser la parole
.

« Qu'est ce que tu fais là ? C'est toi qui m'a soigné ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rémission à Moon Sea, royaume stellaire des minéraux (avec Nana)   Sam 6 Aoû - 22:28

InvitéInvité
avatar


Cette femme pirate était fascinante à observer dans son existence et sa volonté de survivre. Lui lire les yeux il y des jours de cela lui fit savoir que ce corps visiblement fin et fragile se battrait sans relâche pour ne jamais trépasser prématurément. On la savait donc hors de danger et proche de retrouver le monde réel. Mais quelque chose d'autre se révéla alors que la lumière lunaire baigna son invitée surprise. Depuis ce jour fatidique où elle rencontra en personne la fameuse Strange D.Nana pour la toute première fois, elle sut au fond de son âme que leur voyage de toute une vie en ce monde en constante instabilité allait se croiser plus d'une fois. Une attraction étrange, surnaturelle, dirigeait corps et âme vers cette rousse. La trêve de Ukkari était un acte prescrit par l'interruption de la corsaire Boa Hancock. À peine une heure avant cela, la blonde avait le sang chaud et prêt à traquer sa proie. La suite se transforma en paix avec la femme en cavale. Et voilà que Saya la retrouva en convalescence, dans sa maison et terre natale, à sa merci la plus absolue. Mais les griffes du prédateur restèrent silencieuses à l'égard de Nana. En la regardant dormir Saya s'ouvrit humblement à cette révélation et en accepta la décision du ciel étoilé, sa guide éternelle. Encore fallait-il que la pirate rousse le réalise et qu'elle en accepte ces lignes écrites dans le livre de son existence.

Enfin la belle se réveilla doucement, les yeux embrouillés par le sommeil forcé. La faire boire son verre d'eau curatif ne se fit simplement. Nana étant étrangère elle ne pouvait très bien supporter la saveur de l'eau but par tous les habitants. La moitié du récipient en verre coula des coins de sa bouche pour mouiller la tête d'oreiller. Tant pis pour le gaspillage, la quantité qui avait passé dans la gorge suffirait pour le moment. Saya recula un peu la tête en soupirant de déception. La rouquine l'observa avec une surprise totale et un doute palpable dans ses yeux quant aux raisons de son geste si normal et humain. En apparence, son préjugé des officiers de la marine hantait toujours son âme blessée par de mauvaises rencontres. Saya posa sa paume de main sur le front de Nana pour mesurer sa température. Les questions lui vibrant les oreilles la fit froncer légèrement les sourcils. Sa paume la garda clouée un instant au lit, le temps de lui expliquer calmement:


- C'est ici dans cette chambre que je suis née et que j'ai grandie pendant dix-sept ans et demi. Bienvenue chez moi, à Moon Sea, ma patrie.

On toqua à la porte de sa chambre. Saya retira sa paume et se leva pour ouvrir à une dame d'âge mûre. Elle parla brièvement avec la jeune blonde qui acquiesça de la tête, lorgnant la pirate d'un oeil. Elles se retrouvèrent de nouveau seules dans la pièce creusée dans la roche bleu foncé brillante de milliers petites lumières inoffensives pour les yeux. Si Nana doutait de se trouver dans une pièce avec une ennemie et demoiselle qui la respectait, cette dernière se demandait si passer le message de la dame serait une idée bien prise. Bref, lle l'invita à se relever et se rhabiller le haut de son corps bandé.

- Celui qui t'a aidé l'autre jour est mon vieux. Et maintenant, ma mère voudrait savoir si tu veux rester pour le dîner. J'hésitais un moment pour te le dire. Mais au fond, je ne suis pas contre sa proposition.

Elle sortit une veste de son armoire et le tendit à la rouquine. Un vent très froid balaya la chambre à partir de la fenêtre. Saya sourit faiblement, un peu embêtée.

- C'est une île automnale. Mieux vaut se couvrir le soir.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rémission à Moon Sea, royaume stellaire des minéraux (avec Nana)   Dim 7 Aoû - 0:14

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 17888

Navigation
Doriki:
3412/6000  (3412/6000)
Fruit du Démon: Sang



Lorsqu'elle dormait seule, les nuits de la pirate étaient agitées ou plus exactement troublées par des cauchemars. D'habitude elle dormait toujours contre la fourrure de son fauve. Quand elle était petite c'était avec Ace et Luffy, lorsqu'ils étaient partie, elle dormait dans la même chambres que les brigands des montages, au début Dadan n'appréciait pas, mais Garp lui avait raconté son funeste arrivé sur l'ile de Down et elle ne pu dire non à l'enfant traumatisé. Seul la chaleur d'un corps près d'elle faisait fuir ses mauvais rêves, et lorsqu'elle avait rejoint l'équipage du Moby Dick elle ne se privait pas lorsqu'elle avait trop peur de rejoindre Ace dans sa cabine. Le massacre de sa mère la hantait toujours, et son fruit du démon morbide ne l'aidait en rien à se remettre de cette vision d'horreur puisque tout était lié au sang. Pour ne pas arranger son esprit dérangé, la blessure profonde qu'elle reçut lorsqu'elle fut choquée à vit lui développa un démon intérieur qui avait décider de sortir de son cœur maintenant que sa vie était tourmenté par les nombreux combats et mort qui s'y accompagné. Un démon de haine qui la rongeait et qui l'effrayait, car lorsqu'il prenait possession de son cœur, elle n'avait plus aucune conscience de ses actes, et tout n'était que désolation à son retour à la réalité, si ça continuait, un jour sans qu'elle ne s'en rende compte elle tuerait un de ses proches de ses propres mains.

Mais tout cela c'était arrêter lorsqu'elle ouvrit les yeux et qu'elle découvrit qu'elle était dans un lieux qui lui était totalement inconnue. Encore dans le coaltar il lui était impossible de se rendre compte de ce qui se passait, et se laissa faire sans chercher à comprendre. Elle finit pourtant par réalisé que la marine qu'elle avait déjà rencontré était là à son chevet, et ne pouvait s'empêcher de lui lancer un regard méfiant. C'était tout naturelle après tout elle était pirate et elle marine. Pourtant elle était trop faible pour faire quoique se soit et fut obligé de la laisser poser sa main sur son front et de la coller contre le lit. À se contacte elle fit une grimace, mais n'avait pas la force de s'extirper de cette emprise. C'est alors que le Colonel Saya lui expliqua qu'elle se trouvait dans sa chambre et même dans son lit. L'île était celle de Moon Sea, l'ile natal de la marine. À ses mots de la tristesse apparut dans le regard de la jeune fille, sa patrie hein ? Elle aussi aimerait pouvoir dire ça un jour mais c'était impossible tout était partie en fumée, à part des cendres il ne devait rien rester du lieux où elle fut venue au monde … Elle posa alors son regard vers une lumière qui se trouvait sur les murs, pensant nostalgiquement à son île.

Elle était bien trop secoué par son passé pour répondre à ce qu'elle venait de dire, et même lorsqu'on frappa à la porte de la chambre elle ne trouva pas le goût d'y jeter un coup d'œil, laissant son regard sur la lumière traversant la fenêtre. À force d'y penser elle avait presque envie de pleuré, pourquoi est ce que d'un coup tout lui manquait ? Elle savait pourtant que jamais plus elle ne pourrait revoir le sourire de sa mère … Jamais elle ne pourrait pardonné qu'on lui ait séparé la tête de son corps. Heureusement avant qu'elle n'y repensant trop à en être réellement triste, Saya l'invita à s'habiller ce qu'elle fit aussi tôt, bien que lasse, avant de l'écouter parler. Son haut était petit et avait quelque trace de sang, sa plaie n'avait après tout pas guérie lorsqu'elle était arrivé ici, c'était normal. Ainsi c'était le père de la marine qui l'avait sauvé ? Le hasard fait bien les choses, à moins que la volonté du D y soit pour quelque chose ? Elle lâcha un soupire, manger avec sa famille … est si c'était un piège ? Comment être sûr ? Elle n'avait pas la tête à réfléchir
.

« C'est un piège ou c'est sincère ? »

Son regard n'avait aucune émotion, et elle s'était redresser du lit pour se tenir sur le sol. Nochalement elle prit la veste que la marine lui tendait et l'enfila en écoutant sa réponse, tien son ile était une automnale ? Pour le coup elle ne se rappelait pas si la sienne avait une saison particulière, à cette pensée elle se sentit encore plus triste. D'un coup elle réalisa, il manquait quelque chose, une chose très importante, une présence était absence à ses cotés ; Figaro. Son fauve n'était pas dans la pièce et elle se mit à paniquée, elle était effrayé de le savoir loin d'elle. Son regard parcourut toute la pièce en se tournant sur elle même tellement le stresse la prenait à en faire strier sa respiration.

« Figaro ?! Où est Figaro ?!!! »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rémission à Moon Sea, royaume stellaire des minéraux (avec Nana)   Mer 10 Aoû - 1:42

InvitéInvité
avatar


Kodaï Saya n'était pas une médium, maîtresse la lecture mentale de ses sujets. Elle n'était qu'une militaire du grade de colonel, une spécialiste de la filature intelligente et déductive. Les secrets les plus douloureux et secrets d'une personne, elle préférait attendre qu'on s'ouvrait de son plein gré. Quand sa main garda la rouquine sur le lit, la blonde lut sur son visage les prémices à un chagrin profond et poignant dont l'existence ne s'affichait pas encore à sa vue. À cet instant, elle ne comprenait pas ce qui poussait la jeune pirate au bord des larmes. Le fait d'être dans la gueule du loup et trop faible pour riposter, pire encore que sur un vaisseau de la marine ? Encore une peur illogique d'être trahie par celle même qui lui avait montré patte blanche quelques jours plus tôt ? Si sa mère n'était pas venue cognée à la porte, Saya aurait dévisagé Nana d'un air exaspéré. Quoi qu'il en soit, Nana se leva, se rhabilla promptement et accepta la veste pour la basse température du soir. Un sourire se dessina, le soupir de son invitée laissa croire qu'elle resterait à manger en bonne compagnie.

La main sur la poignée de porte, elle resserra son emprise sur l'objet métallique quand de nouveaux mots s'écoulèrent d'une certaine bouche redondante. Heureusement, Say put cacher l'assombrissement dans ses yeux grâce à son dos tourné vers Nana. Celle-ci répéta son même manège qu'à Ukkari en jouant la méfiante, la fille seule et incertaine sur l'intention de n'importe qui et n'importe quoi. Une tornade de sentiment négatif balayait la tête de la blonde devant une pareille question qui lui sembla très insultante. Pauvre idiote de rouquine, elle ne pouvait pas raisonner. L'excuse pouvait tenir en ce sens, mais Saya en avait marre de la voir se tenir en garde même après ses soins de la main du vieux de la marine. Pire encore, le délire de Nana atteint un nouveau paroxysme quand elle chercha son animal comme une folle en faisant la toupie. Quelque chose en Saya se brisa à cet instant. Voir la pirate devenir aussi mentalement pitoyable la fit rager et refermer son poing de fureur. Ce n'était pas pour une débile de ce genre qu'elle tut à la garder libre, à lui donner une chance de vivre et lui donner le grand combat qu'elle souhaitait entre les deux femmes.

Saya n'était pas psychologue. Alors, elle leva la main et gifla avec force la pirate. Bien sûr, elle imprégna son coup de haki pour capturer le corps du logia et l'envoyer valdingué vers le sol. Une grande colère anima son oeil rougeâtre.


- Strange D. Nana, il y a des limites à ton obsolète paranoïa !!! Ainsi qu'à ma patience ! Tu crois vraiment que je mettrais mes parents en danger pour te piéger, une tactique je n'utilise jamais ?! Autant te donner une raclée ici même et te livrer au vaisseau de guerre stationné au port si je le voulais !

À l'appel de son nom, la panthère noire se leva de sa sieste et observa par la fenêtre ouverte la scène en grognant férocement. Sa maîtresse a été giflée sous ses yeux. Mais Saya défia l'animal du regard et lui indiqua le chemin vers la fenêtre de la cuisine. Elle l'avertit:

- Si tu oses montrer les dents devant ma famille, je te montrerai qui est le plus féroce et dangereux entre nous deux.

Elle renversa une chaise d'un coup de pied tout en pestant. Quelle bande de têtes de mules ! Sa main se crispa sur son visage. Elle se concentra en haletant pour calmer son coeur emballé. Si proche de perdre également l'esprit et présenter son horrible face à ses pairs. Pensée à sa mère et son père la calma rapidement. Maintenant son expression se radoucit et aida Nana à se relever du sol. En ouvrant la porte, elle ajouta:

- J'en ai marre, marre et marre de votre méfiance à mon égard. N'avez-vous rien apprit de moi à Ukkari ?

D'un geste de main suppliant, elle invita la pirate à la suivre vers la cuisine. Là-bas, la table était servie pour quatre personnes, un cristal servit de lumière artificielle au-dessus de la table. De nombreux cristaux incrustaient les murs, donnant l'impression de vivre dans une caverne aux milles merveilles.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rémission à Moon Sea, royaume stellaire des minéraux (avec Nana)   Jeu 11 Aoû - 0:15

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 17888

Navigation
Doriki:
3412/6000  (3412/6000)
Fruit du Démon: Sang


["Bien sûr, elle imprégna son coup de haki pour capturer le corps du logia" > personne ne sait que j'ai un logia =3]

Depuis sa plus tendre enfance, la jeune femme n'avait jamais aimé la marine et pour cause, depuis toujours elle ne voyait que le mal en eux. Cet être avait après tout tué le sauveur de son île alors qu'eux n'avaient jamais rien fait pour la protéger. Et quand on est enfant avoir se genre de pensé négative forcément s'encrer et devenait une vision même de ce qu'était la marine, pourtant durant son enfance elle avait aussi rencontré Garp, qui avait passer les mailles du filet de sa vision déformé de ce qu'était la marine. Les œuvres de sa mère avait toujours dénoncé les bavures du gouvernement mondiale et de la Marine, elle connaissait bien les obscures facettes que ses prétendus justicier avait, c'est d'ailleurs parce que sa mère parlait trop de leurs erreurs fort nombreuse qu'elle fut tué. Ce n'est pas avec ce genre de vision qu'elle allait les porter dans son cœur, et dans son cœur leur vision néfaste si profonde qu'elle les détestait tous trouva une preuve de ses propres yeux. Pour elle ça avait toujours été normal de les haïr, et même de les maudire, mais elle n'en n'avait jamais vu en vrai, sauf que voilà sa première rencontre avec ses êtres qui selon elle sont infâmes, ne fut pas dans les meilleurs conditions pour lui faire changer d'avis au contraire, ça avait renforcé ça haine. Toucher à l'homme de sa vie fut une grave erreur, déjà qu'elle les avait toujours maudit de vouloir le tuer sous prétexte d'être le fils du seigneur des pirates. À deux reprises elle avait affronté Akainu, et cet homme était la personnification que ce qu'elle pensait des marines, ils étaient d'une cruauté telle qu'elle ne pouvait toléré son existence et ses paroles hypocrites lorsqu'il parlait de justice alors qu'il n'hésitait pas à tuer des innocents. Oui depuis Marinford, même Garp avait perdu le statut d'exception qu'il avait à ses yeux d'enfants, tous les marines quels qu'ils soient, étaient devenus des monstres à fuir pour son esprit déjà perturbé.

Rajoutons à tout cela qu'elle est chassé et persécuté par la marine, en à peine moins d'un mois elle se retrouve avec une prime de 202million de Berry … Elle a été capturé, blessé, elle qui ne supportait pas les combats avait les marines en horreur. Surtout que pour ne pas aider elle était à moitié schizophrène, la plongeant dans une peur d'elle même. Donc lorsqu'elle réalisa que la colonel Saya était à ses côtés elle n'était à l'aise, sa haine était trop profonde pour qu'elle soit sereine et se sente en total sécurité, elle avait été trop chassé pour ne pas être méfiante. Ses yeux avaient vue trop d'horreur de la part des marines pour que même en étant soigné par le père de l'un d'eux elle efface ses sentiments négatifs à leur égard. Surtout que si on l'avait soigné c'était parce qu'elle était mourante et surement pas connue, seulement par les hauts rangs de la marine qui avait fait courir le bruit de son existence, et sa fuite d'un navire de la marine l'avait rendu connue auprès de tous les marines de Grand Line. Dire qu'elle n'aspirait qu'à une vie tranquille à écrire des biographies de pirates et des ouvrages dénonçant comme sa mère les monstruosité commis par le gouvernement mondiale et ceux qui le sert.

Alors qu'elle était prête à aller manger en espérant que ce ne soit pas un vulgaire piège, elle réalisa que la seule chose qui restait de son ile natale, son seul réconfort qui lui procurait un sentiment de sécurité n'était pas à ses cotés la fit paniqué. Jamais au grand jamais ils n'avaient été séparé depuis qu'ils s'étaient retrouvé, les deux étaient comme une seule personne, les seules fois où ils s'étaient retrouver éloigné c'était quand elle lui demander de rester à l'écart pour ne pas qu'il soit en danger. Mais là il n'était pas près d'elle, sa fourrure si rassurante n'était pas dans son champs de vision. Et alors qu'elle criait son nom en le cherchant elle se prit une claque qui la fit tomber sur le sol, si seulement elle n'était pas paniqué et à peine sortie du lit, la pirate serait rester de marbre. Surprise elle resta sur le sol, son esprit à moitié entrain de partir, elle ne comprenait qu'à moitié les paroles que la colonel lui adressait. Qu'est ce que ses parents venaient faire dans l'histoire ? En quoi étaient-ils en danger ? Il n'avait jamais été question d'eux alors pourquoi elle parlait d'eux ? Le reste était plus incompréhensible pour son esprit encore sous la surprise. Vraiment elle ne comprenait pas.

Tout ce qu'elle comprenait c'était le son des rugissement de Figaro qui lui remirent les idées en place. Elle fixa son animal avec un regard rassuré, il avait l'air d'aller bien pour grogner autant, c'était tout lui ça ! Mais le fait que Saya s'adresse ainsi à son animal la mit hors d'elle, lui qui pouvait mangeait des colonels facilement, sa puissance lui permettait d'avoir un niveau d'égalité avec un contre amiral et on osez lui parler si un tel ton ? Le son d'une chaise et des injures firent perdre la tête à la jeune fille. Le choque de la gifle avait déjà ouvert la brèche de son esprit et son sombre côté avait vu le moyen d'en profité. Lentement elle se redressa, laissant les mèches de ses cheveux tomber sur son visage sombre et ses yeux remplit de haine, elle n'était plus tout à fait elle même, l'autre essayé de prendre inlassablement le contrôle. Sentant cela, Figaro se tu immédiatement et se coucha, sa maitresse lança alors un regard des plus haineux à la marine, jamais elle ne lui pardonnerait son geste aussi bien elle que se sombre côté, levé la main sur quelqu'un qui venait de se réveiller d'une rude blessure était trop facile. Un sourire sadique sur les lèvres, son autre elle voulait voir le sang
.

« Tu ose parler ainsi à Figaro ? Sache qu'il en a déjà manger des colonels, je suis d'un niveau égal à Akainu, et sans relâche il s'est entrainer pour pouvoir me défendre, il n'est pas à prendre à la légère. C'est mon bien le plus précieux. »

Une irrésistible envie de faire souffrir autrui envahi son être dirigé par sa noirceur. Si elle avait mise à terre alors son agresseur aussi, car oui elle s'était encore une fois fait agressé par un membre de la marine sans aucune raison. Le sang, elle plongea son regard dans celui de la colonel pour la regarder souffrir pendant qu'elle faisait bouillir son sang de l'intérieur, une chance que celle-ci ne soit pas une logia, cela aurait été impossible. Faire bouillir son sang jusqu'à ce qu'elle explose tel était la volonté de son sombre coté qui la torturait jusqu'à ce qu'elle s'effondre. Doucement elle avança, elle voulait l'écraser, la fouler au pied, jouir du plaisir de voir quelqu'un souffrir. Cela aurait pu se faire si son fauve n'avait pas grogner de peur que sa maitresse ne perdre pour toujours le contrôle d'elle même. Seul la voix de l'animal pouvait la ramener à la raison, le jour où il se ne serait plus là, elle serait perdu pour toujours. D'un coup elle ouvrit grand les yeux et relâcha son emprise sur la marine, sa respiration de fit saccadé, la peur la prenait. Encore une fois son autre elle avait prit le dessus sans qu'elle ne s'en rende compte, elle cacha son visage dans ses mains et hurla. Elle ne pouvait supporter ça, elle qui détestait le combat et la mort, elle avait été prête à faire exploser une marine comme des œufs dans un micro onde. Sa haine pour les marines étaient peut être forte, mais son dégout de la mort qu'il causait était plus fort encore pour s'imaginer se rabaisser à un tel niveau. Nana avait envie de vomir, pour le coup elle se détestait, et elle écarta ses doigts et lança un regard perdu à Saya, elle même était perdu et ne savait pas comment agir, elle se savait dangereuse, mais jamais ce n'était réellement volontaire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rémission à Moon Sea, royaume stellaire des minéraux (avec Nana)   Ven 2 Sep - 6:44

InvitéInvité
avatar


(Bon, c'est repartit pour la suite. Désolée pour le méga retard >.<)

Saya ne bougea pas de sa position entre la pirate parano et la porte menant à sa famille. Son regard endurcit par une attitude disciplinaire. Un sentiment de protection pour sa famille, une espèce de désir à vouloir rendre Nana sainement présentable la poussa à lever la main sur la demoiselle au bord de la folie. Le sang circula vivement dans ses veines et l'adrénaline lui coupa le pont avec sa morale si forte et supérieure aux communs des militaires. Ce moment ne lui fit rien regretter, soutenant la rousse et les grognements de la prétentieuse panthère comme une mur inébranlable. Même quand sa bouche montra à la blonde les signes d'une haine - jugée stupidement de temporaire - Saya reste sur ses positions et leva le sourcil aux paroles de la pirate. L'animal mange les colonels en repas et collation ? Ça sonnait trop comme une moquerie de mauvais goût, une farce grossière pour la déstabiliser. Aussi loin qu'elle respectait son ennemi, cela était poussée le bouchon trop loin.

- Et j'imagine fort bien ces misérables avoir eu leur grade dans une pochette surprsie. Il y aune différence entre ces colonels qui volent les honneurs et moi qui défonce mon propre cul pour gagner les gallons à la sueur de mon front ! Ta panthère a de meilleures chance de...

Une aura sale, mauvaise et maléfique empoigna ses muscles et son coeur, lui coupant la voix à la manière d'un poulet décapité. L'expression sur cet animal à son dernier moment ressemblait à Saya quand elle prit conscience que Nana était devenue une différente personne. La colonel se croyait impossible à intimider avec un regard psychopathe ou de prétention, bref de tous ce qu'on voyait sur une face de flibustier. Mais la rousse était autre chose, plus terrifiant. Il n'y aucune explication objective. La comparaison était concluante entre celle-ci et un autre pirate vicieux. Mais Saya transpira, bafouilla silencieusement et recula au rythme de la distance que voulait réduire l'autre demoiselle. La peur...c'était donc ça. Elle comprit aussitôt pourquoi ; Nana avait la douleur et un désir de vengeance si puissants et écrasants, les autres le faisaient que pour la belle apparence. Cette femme était du sérieux, plus dangereux que ça et tu mourrais d'une crise cardiaque. Pour la première fois de sa vie après être devenue une militaire, Saya se sentit terrorisée.

Ce supplice cruel et trop poignant la fit s'écrouler sur ses genoux. Notre pirate rousse l'accompagna dans une chute théâtrale et dramatique. Chacune partageait les émotions de l'autre à la manière d'un renvoi dans une partie de tennis. La violence entraînait la haine, la haine entraînait la peur et la peur entraînait le chagrin. Saya ne hurla pas, mais les larmes lui remplirent les yeux. Un lien invisible la connectait à la pirate. Nana lui avait partagé ses émotions à la manière d'un message involontaire pour se faire comprendre de l'intérieur. La blonde sentit et vit entre les doigts la détresse. Elle réalisa alors l'erreur monumental de son geste indigne d'une femme mature et logique. La première chose qu'elle voulait faire que plus que tout à cet instant était de s'agenouiller devant la pirate. Doucement, elle baissa la tête contre le sol. Les larmes tombèrent sur la surface de roche.


- Nana...j'ai vu ton coeur. Je ne chercherai pas à sortir une excuse merdique, je ne mérite pas de laisser passer ça sans te montrer du remord. Je...m'excuse de t'avoir donné une gifle. Que tu me pardonnes ou non est ton affaire. Mais si tu peux sentir ma sincérité dans ma voix, cela me suffira.

Saya redressa le ahut de son corps en montrant son âme à la pirate. Elle montra sa main qui se posa sur la fermeture éclair et la rabaissa. La veste d'officier rejoignit le sol.

- Tu te souviens de ce geste symbolique ? Je ne suis plus ton ennemie, pas dans cette maison ni sur cette île tant que je ne serai pas contrainte par mes fonctions. Ce sera ma promesse d'honneur à ton seul égard.

De retour sur ses pieds, elle fit relever dignement son invitée et montra plus de respect pour la panthère d'un hochement de tête. Ne se sentant pas digne de la toucher de nouveau, elle se mordit la lèvre en époussetant et replaçant les cheveux de Nana. Un faible sourire l'encouragea à la guider vers la porte, la cuisine dont un repas généreux attendait les deux femmes séparéespar leur clan, mais unies par l'expérience douloureusement émotive de leurs âmes.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rémission à Moon Sea, royaume stellaire des minéraux (avec Nana)   Sam 10 Déc - 0:25

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 17888

Navigation
Doriki:
3412/6000  (3412/6000)
Fruit du Démon: Sang

[Ce n'est rien je suis pas mieux]

La pauvre pirate ne supportait pas de se retrouvait loin de sa moitié, c'était comme si on lui retirait son âme à la faire suffoqué jusqu'à la mort. Il était tellement tout pour elle, jamais elle n’aimait le perdre de son champs de vision sauf si c'était volontaire, et comme un automatisme, lorsqu'il n'y était pas elle se mettait à paniquer de peur qu'il ne lui soit arrivé quelque chose. Malheureusement pour elle, la marine n'aimait pas son comportement, et pour la calmer de son comportement semblable à une hystérique, la gifla net. Choqué par ce geste cruelle, son esprit s'embrouilla dans la faille de être laissant alors son sombre coté sortir de celle-ci fourbement.  Le choc était si puissant qu'elle ne se rendait plus compte de rien, comme bloqué dans un autre espace temps, seul les bruits sourd des rugissements de son animal résonnait dans sa tête lui faisant perde la raison tandis que la douleur de sa joue libérait sa haine, pourtant les paroles concernant son fauve était vrai, le nombre de ses victimes étaient certes mince, très mince même avouons le, mais pas inexistant.

Son esprit était si loin à présent qu'elle ne pouvait même plus répondre de manière cohérente et sincère à la colonel, et ce par ce que ce n'était plus elle qui était maître de son corps et de ses paroles. Un rictus malsain se dessinait sur ses lèvres, elle n'était plus que haine et colère, la petite Nana qui était la douceur et l'innocence c'était fait engloutir par le choque de la douleur. Son esprit était enchaîné inconscient dans un bloque de cristal à l'image d'une chenille dans sa chrysalide en attendant de devenir un papillon, sauf que là elle ne deviendrait jamais un papillon, bien au contraire. Son propre fauve n'osait rien faire lorsqu'elle était dans un tel état semblable à une transe violente aux allures de schizophrénie poussé. Après tout il savait la violence dont elle était capable ainsi, ami et ennemie n'avaient plus aucune importance maintenant, tout ce qui se trouvait face à elle devait périr dans la souffrance, comme un enfant qui s'amuse sadiquement à torturer un papillon en lui arrachant les ailes, se délectant alors des cries de souffrance de ses victimes dans une cruauté sans fin. Tout cela causé par un traumatisme lointain qui avait alors créer son cœur en deux, une partie pleine de douceur pour se relever de cette blessure et l'autre qui prenait tous les sentiments malsain qu'elle pouvait nourrir. Même son amour puissant pour Ace pouvait difficilement rivalisé avec ses noirs sentiments , oui lui même s'il la croisait dans cet état pouvait alors risquer sa vie car il n'était alors plus rien pour cette masse de haine concentré en ce bout de femme.

L'enfant sadique qu'elle était devenue regardait sa victime d'un regard méprisant emplit de haine si pure qu'on s'y noyait, jubilant de l'intérieur de la voir ainsi la faisant souffrir sadiquement en la faisant cuir de l'intérieur se voulant ainsi plus psychopathe que celui qui avait tuer le père adoptif de l'homme de sa vie. Sauf que voilà, un tel taux de cruauté était trop pour elle qui n'en était pas habituée à en abriter autant en elle, et avant que son esprit soit totalement engloutit une petit brèche se vit entrevoir permettant à son esprit véritable de reprendre conscience et de revenir à la réalité dans un choc aussi violent que la foudre tombant sur le sol. Envoyant le tragique spectacle sous ses yeux elle se retrouva effrayé, réalisant que c'était elle qui avait fait se carnage sans nom. Elle s'en voulait, elle en souffrait, elle ne supportait pas d'être ainsi et de ne pas pouvoir se contrôler se comportant alors plus mal qu'un animal des plus sauvage. Sa respiration se faisait haletante, son regard remplit de terreur et remord. Plus que de la panique elle avait peur d'elle même et ne savait plus comment agir ni même ce que pensait la marine maintenant d'elle après avoir vu son autre être.

La marine eut alors un geste dont jamais la pauvre pirate n'aurait pensé, voir un colonel se prosterner devant soi alors qu'elle avait involontairement tenté d'abréger sa vie dans la plus grande souffrance, qui pourrait y penser ? Nana la regarda stupéfaite, elle ne savait même pas quoi dire devant ses excuses alors qu'elle même s'en voulait pour son actes. Doucement elle se calma et reprit ses esprits en respirant lentement. Comment rester indifférente devant de telles larmes après ce qui venait de se produire ? Fermant une dernière fois les yeux, toujours replier sur elle même dans un coin de la pièce après avoir reculer jusqu'à se cogner contre quelque chose face à panique de reprise de réalité, elle lui répondit.


« Je … je m'excuse également de ne pas avoir pu me contrôler … et je crois en la sincérité de ton message. »

La voyant ensuite se redresser, elle se rapprocha un peu d'elle tout en l’observant retirer sa veste se rappelant alors leur rencontre par une douce nuit en compagnie de l'impératrice des femmes. À sa question elle aquiéça silencieusement avant de répondre à ses dires dans un calme presque serin.

« J'accepte volontiers cette promesse Saya. »

Il était indéniablement plus facile pour la pirate de parler à la marine lorsqu'elle ne portait pas son uniforme, la vue de celui-ci la bloquait automatiquement lui faisant revivre des souvenirs dont elle aimerait bien ne pas se rappeler. Elle pu même lui faire un léger sourire, et se redressa alors laissant alors son hôte s'occuper de remettre ses cheveux en place sans la moindre protestation avant de la suivre dans la cuisine pour se remettre de toutes ses émotions par un bon repas ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rémission à Moon Sea, royaume stellaire des minéraux (avec Nana)   Dim 18 Déc - 6:45

InvitéInvité
avatar


Cette chambre représentait beaucoup pour Saya. C'était la fameuse pièce et ses premiers cris et sa première respiration se produisit, là où elle avait grandi et apprise à devenir une demoiselle humaine et de haute stature, son origine. Entre ces murs de pierre devait se trouver un hâvre de paix rempli d'onde positive. Mais en pratiquant la discipline de fer des militaires sur une invitée, Saya réalise que sa réaction était la pire qui soit. Non seulement cette peur qui l'avait envahit en voyant le démon en la pirate rousse, mais remplir ainsi le lieu de terribles vibrations négatives lui nouèrent le coeur jusqu'au point de rupture. Était-ce une manière de remercier ses parents pour ce don qu'était la vie en remplissant leur maison, surtout la chambre de sa naissance, de haine noire et d'une profonde tristesse ? Car Nana revint miraculeusement à ses sens et ébranlée par l'intervention de la personnalité horrifique cachée dans les profondeurs de son âme. Laisser un monstre pareil surgir de la sorte dégoûta la soldate qui rejetta toute forme de fierté pour s'excuser platement à la pirate. Avec une mine basse, elle replaça la coiffure de Nana sans rien attendre de sa part.

Contre toute attente de sa part, la pirate lui pardonna son erreur. Saya aurait pu lui répliquer de ne pas s'excuser, que toute la responsabilité lui revenait entièrement, qu'elle était une misérable dont le coeur était couvert par la doctrine de pierre de la Marine. Pas un mot lui sortit de sa bouche. Le sourire faible et très adorable de la rouquine lui plaça un baume sur la conscience. Et la confiance obtenue en retirant sa veste de colonel ouvrit la voie vers une interaction plus conviviale. Le manque de communication, la blonde se doutait que s'en était la source plus profonde de cette guerre entre faction pirate et marine. Désromais, elle était intriguée sur la tournure d'un dialogue sans barrière en compagnie de Nana.

Par contre, l'heure était maintenant pour le repas de leur veillée sur l'île natale de la colonel. Saya conduisit son invitée de marque vers la salle à manger modestement décorée. La table était servie pour quatre personnes, un cristal sculpté en chandelier à 4 branches servit de lumière artificielle au-dessus de la table. De nombreux cristaux incrustaient les murs, donnant l'impression de vivre dans une caverne aux milles merveilles. Une seule fenêtre s'ouvrait à la cour, d'où la panthère vintse présenter un instant après.


- Ce pays possède un sous-sol riche en roches, pierres et minéraux de toutes sortes. Il constitue notre économie nationale et notre style de vie, en dehors comme à l'intérieur. Les pierres fluorescentes servent d'éclairage comme tu peux le voir, par exemple.

Saya lui indiqua sa place. Elle resta debout et attendit avec le sourire aux lèvres. Une odeur de viande parfumée lui donna bonne humeur et appétit en souvenir de sa jeunesse. Une femme d'âge mûr, brune à queue de cheval et tout aussi pâle au niveau de la peau, arriva de la cuisine avec un large plateau couvert. Elle ressemblait à sa fille au niveau du regard et du physique. Puis un homme enlaça Saya par derrière en échappant sans explication logique à l'attention de la militaire qui sursauta de peur. Il disait bonsoir à son enfant, qu'elle lui a manqué. Mais ses mains étaient pervers et allèrent vers des endroits douteux. Saya répliqua en tordant le poignet de celui dont elle avait hérité la chevelure blonde.

- Dis donc,j'espère que tu n'as pas profité de notre invité durant son coma, n'est-ce pas ? Vieux pervers.

- Moi...mais pas du tout ma puce. D'ailleurs, je pensais juste qu'avec ton service militaire ton corps serait devenue plus...aouch.

- Pas de soucis. Je lui ai donné un "interrogatoire" de mon cru la nuit dernière. dit-elle en caressant étrangement la lame d'un couteau.

Le pauvre homme commença à avoir les larmes aux yeux pour cette présentation cocasse, puisque les deux adultes n'avaient pas oublié pour autant la demoiselle rousse qui observait de sa chaise la scène brulesque.En un instant, il éclaircit sa gorge et prit place d'une manière mille fois plus civilisée. La matriarche également posa l'ustensile et fit un sourire accueillant à l'égard de Nana. Tout le monde se retrouvait donc autour de la table à manger. Saya se plaça juste à côté de la pirate.

- Voici mes parents : Kodaï Anya et Yori. Ce sont des géologues et des spécialistes en astronomie. Maman et papa, voici Nana et son compagnon Figaro...des connaissances à moi.

Elle se tourna vers la pirate avec un visage paisible. Mais la lueur dans ses pupilles la suppliait d'inventer quelque chose, mais de ne pas révéler son identité de criminel aux yeux du gouvernement.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rémission à Moon Sea, royaume stellaire des minéraux (avec Nana)   Mer 21 Déc - 0:27

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 17888

Navigation
Doriki:
3412/6000  (3412/6000)
Fruit du Démon: Sang


Saya avait bien de la chance d'avoir encore sa maison, sa chambre, toute cette atmosphère agréable d'un doux foyer familiale. Dans un sens la jeune pirate l'enviait un peu, elle aussi aimerait pouvoir retourner dans sa maison, prendre son repas avec sa mère comme n'importe qu'elle famille normale. Malheureusement des gens d'une grande cruauté lui avait retirer se droit, réduisant à néant tout ce qu'elle avait, ne lui lançant ainsi aucune chance de retour vers un passé agréable. Tout n'était plus que cendre et souvenir nostalgique, combien de fois avait-elle rêver de retourner sur son île dans l'espoir d'y retrouver quelque chose encore en vie de son passé ? Elle ne les comptait plus, Figaro aussi y rêvait souvent, il était peut être le dernier de son espèce qui sait. Parce qu'il était justement le seul souvenir vivant de son île, et qu'il était peut être un être absolument unique au monde, la pirate en prenait le plus grand soin, plus qu'un animal de compagnie, c'était un compagnon, un ami, un frère bien que poilu. Mais bon maintenant elle c'était fait une nouvelle vie, avec de nouveau souvenir et un nouveau foyer où elle pouvait retourner quand elle voulait, enfin la Marine avait quand même tenter de réduire à néant son doux foyer encore une fois, en tenter d'exécuter Ace pour des prétextes ridicules.

C'est à cause de tous ses chocs à force de tenter de détruire son point de repaire qu'elle avait fini par développer une brèche dans son esprit, créant ainsi un monstre pour la protéger de la souffrance du monde extérieur. Ce n'était peut être pas la meilleure des solutions, mais c'était la seule que son cerveau encore jeune et fragile à l'époque avait trouver pour éviter qu'elle ne soit totalement détruite psychologiquement. Sauf que paradoxalement, les ravages que faisaient son sombre côté ne faisait qu'agrandir la brèche qui se trouvait dans son esprit, ne faisant alors que renforcer la violence de son coté sombre, jusqu'à ce qu'un jour ce dernier prenne totalement possession de son corps. Et là le faite d'avoir montrer son autre elle et avoir manquer de faire du mal à la marine, risquant le point de non retour, la faisait paniqué, elle reprit cependant son calme grâce aux excuses de celle-ci, mais quand même c'était perturbant. Imaginez que vous vous retrouvez avec du sang sur les mains mais que ce ne soit pas vous mais votre autre vous qui ait commit le crime ? Il y a en effet de quoi devenir fou.

Mais qu'importe, l'heure du repas ayant sonné, la colonel conduisit la jeune rouquine vers l'endroit où tout le monde se réunit pour manger. Nana était émerveillé par la décoration, principalement les cristaux, dans son île natale aussi il y en avait beaucoup, mais seul l'animal sacré en bénéficiait réellement, mais est ce qu'il était aussi lumineux ? Elle ne saurait le dire, ça remontait à trop loin dans sa mémoire. Puis Figaro montra sa frimousse par la fenêtre, aussitôt elle s'y précipita pour caresser le museau de celui-ci et lui faire des mamours pendant qu'il ronronnait, avant de répondre à ce que lui expliquait la marine.


« C'est vraiment magnifique, vous en avez de la chance. »

Son visage était tout souriant, elle c'était remise de la petite scène de tout à l'heure, et alla s'installer à sa place, elle était toute intimider de manger chez une marine, mais surtout dans une vrai famille, depuis combien d'année n'en avait-elle pas vue de complète ? Bien trop longtemps à son goût. D'ailleurs l'odeur de viande lui rappela à quel point Luffy et Ace lui manquait, les deux seraient surement jaloux de savoir qu'elle allait manger un bon repas. Puis sa mère entra dans la pièce, contrairement à Saya, elle était brune, mais pourtant la ressemblance était frappante. Ce fut ensuite le tour à un homme bizarre, enfin il avait de bizarre son comportement, selon ses dires et ses cheveux, il était le père de la marine, pourtant il la tripotait à des zones qu'il ne faudrait pas. Tout comme Saya, Nana aussi avait hérité de la chevelure de son père, du moins c'est ce qu'elle pensait car sa mère n'avait pas du tout une couleur de cheveux rouge flamboyante. Pour en revenir à la petite famille, ceux-ci avaient des conversations vraiment étrange, la pauvre jeune fille ne savait pas vraiment où se mettre, n'ayant jamais vécu une tel atmosphère familière. Cependant ils reprirent une attitude des plus normale si l'on peut dire, et elle leur rendit leur sourire, essayant de ne pas trop montrer le fait qu'elle soit intimidé. Elle espérait juste que ses parents ne lisez pas le journal et qu'ainsi ils ne sachent pas qu'elle était une supernova, car une colonel de la marine qui invite à sa table une pirate hautement recherché … ça pouvait paraitre suspect.


« Enchanté et merci de m'accueillir chez vous. J'ai rencontrer Saya grâce à Figaro, il voulait lui voler son repas le bougre. »

Dit-elle après que Saya l'ait présenter elle et Figaro à ses parents. Elle lisait dans le regard de celle-ci que visiblement ses parents ne savaient pas qu'elle était une pirate, heureusement d'ailleurs, imaginez qu'après le repas ils se jettent sur elle pour la capturer ? Rien qu'à cette idée la pauvre petite tira une moue d'angoisse et frissonna. Mais bon elle avait réussit à inventer une petite histoire pour expliquer leur rencontre avant qu'on ne lui pose la question.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rémission à Moon Sea, royaume stellaire des minéraux (avec Nana)   Ven 27 Jan - 7:00

InvitéInvité
avatar


Si on lui avait dit qu'une pirate mangerait à sa table en compagnie avec de sa famille, Saya ne l'aurait pas trouvé drôle. Mais dans ce monde surréaliste, tout ne cessat jamais de devenir possible. Car la voilà de retour chez elle, en compagnie de la rookie aux cheveux de braise qu'elle jurait de combattre et vaincre en combat. Inconfortable était un faible pour définir la sensation lui parcourant l'échine au moment de prendre place à table face à ses parents. Ces derniers avaient beau ne rien savoir sur les primes des criminels, ils étaient capables de déduction et de raisonnement à comparer de la peuplade normale que le gouvernement adorait dominer. De son expérience militaire, Saya savait contenir son stress et cammoufler la tension. Mais la pirate rousse n'avait pas autant de chance. Après la petite improvisation, on voyait tous la pauvre bougre frisonnée et agnoissée. Saya comprenait ce qui passait dans la tête de la pirate. Encore et toujours cette peur de la capture. Tout comme ce côté obscur qui la rongeait de l'intérieur à chaque instant de faiblesse, sa paranoïa la plus refoulée engageait un freinage net, la sclérosant sur place. Pour qu'une guerrière aussi redoutable tremble comme une feuille devant deux parents, la tragédie vécue devait être crève-coeur.

- Figaro crevait la dalle à ce point. J'ai dû lui partager la moitité du repas. Mais pour ça, j'ai pu rencontrer sa maîtresse, une fille tout à fait gentille et respectable dont je ne regrette pas d'avoir croisé sur mon chemin.

Saya fit un rire jaune avant de tendre le bras. Au maximum, elle prit la main de Nana et la serra entre ses doigts. Si son rire sonnait un peu faux, son sourire se montrait plus réconfortant et paisible. Ainsi, elle tenta un dernier effort pour rassurer complètement son invitée. Lui prendre la main était son m oyen de dire qu'elle était là pour l'aider. De leur côté, Anya prépara et donna les assiettes pleines à tout le monde et Yori se gratta le menton en observant la pirate. Voir son père réfléchir dans cette pose était potentiellement dangereux dans le sens où il pouvait poser une question perçant le secret que les filles cachaient de leur mieux.

- Je dois dire que ça me surprend. Normalement, notre fille ne se montre pa si ouverte avec les étrangers. Elle a déjà eu un souvenir peu reluisant d'une visite massive de "peau normale" comme vous.

- Chérie, ne parle pas de ces choses devant notre fille et son amie.

- Ahem...toujours est-il que la situation est très différente maintenant. Si je puis me permettre, vous devriez dénoncer vos aggresseurs à Saya. Sur cette île, les actes criminels des visiteurs sont sévèrement réprimandés.

Il lâcha son moulin à parole pour commencer à déguster le rôti de taupe à la sauce épicée. Saya mangea son place en silence avec une certaine lenteur. Si Nana avait montré son démon, la référence de Yori réveilla un bien mauvais souvenir pour la jeune blonde. Dieu merci, sa mère détourna le sujet vers autre chose de plus adéquat. Le repas se passait de bon train. Anya expliqua la recette à Nana et comment se faisait la cuisson, Yori sortit quelques blagues sans peu d'effet. Saya finit par terminer plus rapidement son plat et fixa la pirate.

- C'était la spécialité de maman, j'espère que tu as aimé.

Puis Yori continua de parler directement à Nana au sujet de la criminalité réduite de l'île.

- Depuis que Saya est une officier de la marine, sa majesté l'impératrice Luna a obtenu un contrat autre que notre rapport commercial avec le gouvernement. Pour faire simple...notre fille adorée est la protectrice officielle de notre nation.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rémission à Moon Sea, royaume stellaire des minéraux (avec Nana)   Dim 29 Jan - 3:35

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 17888

Navigation
Doriki:
3412/6000  (3412/6000)
Fruit du Démon: Sang

Dire que durant la libération de Marco les deux femmes menaient une guerre des plus violente contre le groupe de l'autre. La pirate avait fait un carnage là bas, et la colonel avait du affronter les jeunes recrut de l'équipage du Moby Dick. L'enchainement de Marinford et de la libération du phœnix la marquera à jamais, ces deux guerres à leur façon l'avait marqué. Dire qu'elle avait tué des marines, et surtout elle avait reçut des blessures qu'elle n'arrivait pas à guérir toute seule, le granite marin était vraiment une plaie lorsqu'on avait un fruit du démon. Elle avait bien cru mourir cette fois là, enfin c'était toujours mieux que de croire que que Ace allait mourir. Dire que maintenant elle mangeait à la table de la colonel avec sa famille en plus, comme quoi tout est possible dans la vie, ou la volonté du D s'amusait à faire des rencontres hors du commun. Après tout c'est vrai que Luffy était ami avec Cobby, un jeune sergent chef de la marine qu'il avait aider justement à rejoindre, comme son grand père était ami avec Gol D. Roger, le seigneur des pirates, quoique non, eux c'était juste pour Ace qu'il s'entendait. Elle était intimidé, mais ce n'était pas parce qu'elle se trouvait chez une marine particulièrement, c'était le fait qu'elle soit dans une famille, ce qui la rendait aussi nostalgique. Son regard se posait partout en détaillant tout, et en imaginant que ses parents apprennent qu'elle était une supernova, elle eut un moment de frisson avant de reprendre son calme, elle n'avait pas envie qu'il y ait d'histoire durant le repas, ce qui pouvait se comprendre, c'est pas tous les jours qu'elle vivrait un tel repas il ne fallait donc pas le gâcher. La marine continua d'expliquer l'histoire fictive de leur rencontre, suivant le contexte que la rouquine avait imposé, cela la fit sourire, surtout ce qu'elle disait sur elle.

Puis d'un coup elle vit le bras de la colonel s'allonger vers elle et lui prendre la main en la serrant. Ses yeux s'écarquillèrent, ne comprenant pas pourquoi elle agissait ainsi, elle n'avait pas l'habitude de se comportement, mais elle lui rendit son sourire ne sachant quoi faire d'autre. Heureusement la mère de celle-ci installa les assiettes remplit de bonne chose. Ça sentait drôlement bon, et la pirate n'avait qu'une envie dévorer le repas, bien que là elle serait obligée de manger de manière convenable, un peu de tenue quand même face à une famille aussi accueillante. Elle n'avait pas manger un bon repas depuis si longtemps que son ventre fit un petit bruit qui lui colora les joues en rose de gêne. Soudain son père se mit à parler, mais la jeune fille ne comprenait pas ce qu'il disait. Qu'est ce qu'une peau normale ? C'est avec un air interrogateur qu'elle fixait le paternel de la colonel. Cela paraissait encore plus suspect puisque la mère coupa court à la discussion en disant que ce n'était pas des choses à dire, ce qui attisait la curiosité de la jeune fille. Et même la site de la conversation elle ne la comprit pas, dénoncer ses agresseurs ? C'est vrai qu'il l'avait retrouver blessés, mais comme ses agresseurs n'étaient pas sûr l'île et que ce n'était pas ici qu'elle s'était faite agresser, elle se disait que ça ne servait pas à grand chose d'en parler
.

« C'est gentil à vous, mais je pense qu'ils sont déjà loin. »

Pour sur, certain d'entre eux étaient même de l'autre côté par sa faute. Mais mieux fallait ne pas y penser, sinon la peur d'elle même et la déprime allaient la frapper. À la place elle réfléchit à ce que le père de famille avait dit, c'était si étrange, quelle était la raison de ces dires ? Que c'était-il passait avec Saya et cette autre personne ? Elle aurait voulu savoir. Mais pour le moment c'était l'heure du repas, l'odeur des épices manquait de la faire bavé, et si elle avait été en présence de son équipage elle se serait surement permis de le faire. Elle dégusta alors le repas, savourant chaque bouché, c'était drôlement bon, heureusement qu'en vivant avec Luffy et Ace petit elle était habituer à manger n'importe qu'elle viande, contrairement à son île natale. La mère de Saya expliqua avec soin comment elle avait préparer le repas, détaillant la recette, suffisamment pour que la jeune fille puisse la refaire. Peut être que Ace aimerait lui aussi ? Faudra qu'elle le lui prépare. À la fin du repas, lorsque la marine et la pirate avaient terminé leur assiette, celle qui travaillait pour la justice brisa le silence pour s'adresser à la rouquine.

« Oui, c'était délicieux, j'espère réussir à la refaire un jour. »

Suite à quoi le père expliqua à Nana que la colonel était la protectrice officielle de l'île. Elle sourit, cela lui rappelait le faite que Barbe Blanche aussi était, au temps où il était encore envie, le protecteur officielle de certaines île. Et dire que malgré cela la marine avait abréger la vie de cet homme si respectable.

« C'est géniale ça ! Protectrice officielle, quel noble titre. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rémission à Moon Sea, royaume stellaire des minéraux (avec Nana)   Mar 14 Fév - 4:24

InvitéInvité
avatar


La gloire et la célébrité, c'étaient des concepts égocentriques dont le but consistait à satisfaire l'individu dans son seul petit intérêt. On aimait volé ou obtenir - à la sueur du front des plus honorables personnes - la vedette pour s'afficher au sommet d'une structure pyramidale et par conséquent se sentir important. PLus important que tous les autres humains et autres races au monde. La noblesse mondiale dans ses odieuses et dégoûtantes manières en était le pire pêcheur. Saya voyait être une image dans la mire de millions de regards de dindons comme un embarras. La popularité n'était pas son truc, et surtout l'horreur de se sentir comme un de ces esclavagistes de Dragon Céleste. Après tout, travailler et ressembler à ses employeurs étaient deux choses très différentes. Le fait que son père évoqua son titre honorifique à la jeune pirate la coinca, silencieuse et incapable de répondre à la réaction joyeuse. Saya se concentra à terminer son assiette les yeux fixés sur un point invisible en baissant les sourcils.

Accomplir un geste qui lui valait la défense de sa patrie comportait deux facettes. La première était la patriotisme pur, par amour pour ses sesmbles et sa famille. Comme la pirate Rookie, elle se battait pour des êtres chers au prix de son sacrifice en sang ou par le trépas sur le champ de bataille. D'où le second point de la blonde: la laideur de l'action. Qu'importe si c'était de naviguer avec une famille de pirates ou servir la justice, se battre était un acte de laideur, la réalité étant ainsi. Pour sauver la beauté de sa terre natale, la blonde s'était enlaidie d'une manière peu reluisante. D'ailleurs, est-ce que ses parents connaissaient la vérité sur cet incident ? Fort certainement, puisqu'on ne pouvait leur cacher des secrets sur leur seule fille. Elle se sentit fort honteuse. Protectrice officielle de l'île c'était, mais pas au prix d'une tâche noire dans ses souvenirs et son honneur personnel. Yori hocha un non catégorique de la tête à l'égard de la pirate.


- Jeune demoiselle, vos agresseurs ne sont pas être très loin de ces terres.

- Il raison, Nana. Sur Moon Sea, il n'y a que deux endroits où peuvent aller des visiteurs et hors-la-loi: la capitale ou une plage isolée à des kilomètres de marche sur une plaine recouverte de cratères. De plus, il faut cinq jours pour recharger le log pose.

Le façade pour protéger l'identité de la rouquine commençait à être secouée par la logique d'un esprit comme celui du paternel de famille. Saya se leva en terminant son verre d'eau minéral. Elle lorgna Nana ds son oeil rouge en clignant subtilement de la paupière. Ce n'était pas difficile de sortir de cette petite situation. Sous prétexte qu'elle comptait faire sa ronde routinière en ville pour trouver les soit-disant criminels, Saya remercia sa mère et la cajola ainsi que son père. Quoi que pour lui, elle dut lui tordre le bras pour empêcher une main d'aller se ballader dans les zones restreintes. Puis elle se tourna vers Nana, lui demandant de se préparer à partir en enfilant la veste offerte contre la température froide du soir. Lorsqu'elle se tourna vers sa mère qui avait un oeil perçant, son corps frisonna au point où son verre secoua légèrement. Si son père était la logique, la maman était l'instinct dont Saya héritait depuis sa naissance. La blonde sourit d'une manière si fausse qu'Anya le vit tout de suite.

Saya sortit de sa maison, une veste bleu la couvrant pour remplacer celle de la marine qui effrayait la rouquine. Un autre soir au ciel étoilé honorait la colonel de sa présence. Elle tourna la tête vers Nana et lui pointa le ciel du doigt en expliquant que les jours sont gris, mais que chaque nuit était l'Équivalent de vivre dans un monde des rêves. Pour la convaincre, elle l'invita à passer par le coeur de la capitale.


- Si tout ce passe bien, j'essaierai de te montrer le palais impérial. Quoi que l'endroit est bien surveillé par la garde, je doute qu'elle restera indifférente à la présence de ton compagnon.

Une fois les deux femmes côte à côte, elles marchèrent dans les rues du quartier résidentiel pourtant bien animé. Pleins de voisins se tenaient ensemble pour discuter et d'autres firent des tâches quotidienne comme en plein jour. Saya salua les personnes la saluant comme envers une célébrité et suggéra à la pirate de mettre le capuchon compris avec la veste pour cacher son profil.

- Écoute Nana, comme mon père l'a dit je suis la gardienne de l'île. Mais la vérité est que je suis liée à un contrat entre Moon Sea et le gouvernement mondial.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rémission à Moon Sea, royaume stellaire des minéraux (avec Nana)   Mer 15 Fév - 16:28

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 17888

Navigation
Doriki:
3412/6000  (3412/6000)
Fruit du Démon: Sang

Edward Newgate, aussi appeler Barbe Blanche pour une raison inconnue à la jeune fille qui avait chercher des photo de lui à chaque moment de sa vie et jamais elle ne le vit avec la moindre barbe au menton. Enfin là n'était pas la question, la jeune fille repensait à lui entant que protecteur des petites îles du nouveau monde qui était d'ailleurs son royaume, surnommé la mer blanche. Malheureusement il n'était plus là pour les protéger, et certaine s'était déjà fait attaqué, cependant Ace ayant reprit le flambeau il s'occupait maintenant de protéger les îles comme son père adoptif. Elle ne savait plus trop quoi pensé de cette légende vivante, avant elle l'admirait, il était le meilleur ami e Gol D. Roger, il avait refuser de prendre le One Piece pour s'occuper de son équipage et il protégeait des îles pour ne plus qu'elles se fassent attaqués. Jusque là tout était parfait chez lui, mais voilà depuis que Ace était partie en guerre contre Marshall D. Teach, Barbe Blanche qui était censé être son père avait agit par égo. Shanks était venu le prévenir des dangers que représentait Barbe Noir, mais juste par esprit de contradiction envers le roux, l'ancien capitaine du Moby Dick avait refusé de l'écouté et condamner ainsi Ace à la potence. Depuis elle ne savait plus quoi pensé de cet homme dit le plus fort du monde, lorsqu'on devient protecteur d'autant d'île finit-on pas devenir égocentrique ? Heureusement Saya n'en était pas encore là, la pirate n'avait donc pas à s'inquiéter pour le moment.

La discutions se retourna sur les soit-disant agresseurs de la jeune fille, bien qu'elle avait été réellement blessé, cela avait été fait par des membres de la marine, et non n'importe quelle personne se trouvant sur cette île. Enfin elle ne pouvait pas le dire et il fallait garder leur mensonge logique jusqu'au bout, bien que se soit difficile, surtout s'ils lisaient le journal. Elle écouta alors ce que lui répondait la colonel, ce qu'elle dit manqua de faire hurler la pirate, il fallait cinq jour pour recharger le log pose ? Mais c'était horrible ça ! Sur le coup la pirate s'inquiéta avant de porter son regard sur son animal, c'est vrai qu'avec lui elle n'avait pas besoin d'attendre que le log pose soit rechargé. Cinq jour c'était beaucoup trop long, son équipage allait s'inquiéter si ce n'était pas déjà le cas, et puis elle avait envie de revoir ses petits protégés, c'est qu'elle les aimait les deux petits poussins de l'équipage.

Voyant le regard que lui lançait Saya, la supernova se leva, remerciant encore une fois les parents de la marine pour le repas et se prépara sortir. Elle souriait car elle pourrait retrouver son félin et lui faire autant de papouille qu'elle voulait. D'ailleurs dès qu'elle sortit elle se jeta à son encolure pour lui faire un énorme câlin qu'il lui rendit en ronronnant. Après ce petit moment de câlin, elle écouta ce que la marine lui disait et regarda la beauté du ciel. Elle se sentait nostalgique, cela lui rappelait son île natale mais surtout les soirées à la belle étoile avec les trois garçons quand ils étaient petits. Ça lui manquait, mais maintenant ils avaient chacun prit un chemin différent hélas, peut être qu'un jour ils pourraient en refaire une tous ensembles. Elle lui parla aussi d'un palais impérial, à ses mots la rouquine se demanda si le palais de son île natal était toujours debout où s'il avait succombé au flamme, et puis l'animal sacré ? Qu'était-il devenu ? Ça la rendait un peu triste tous ses souvenirs.


« Ce n'est pas grave si on peut pas, mieux vaut éviter qu'on s'attire des ennuies. »

C'est vrai, elle et son animal avaient déjà une assez belle prime sur leur tête, pas besoin de leur rajouter d'autre ennuis. Figaro marcha à côté de sa maitresse, si la soleil était encore dans le ciel il lui aurait fait de l'ombre vu qu'il faisait sa taille ou presque et du coup il lui cachait la moitié de la vue, mais en échange il la cachait un peu. Sous les bons conseils de la marine, la pirate mit le capuchon de sa veste, c'est vrai qu'avec ses cheveux elle pouvait être parfaitement repérable et que sa tête avait fait plusieurs fois les journaux. À visage découvert elle risquerait d'attirer des ennuies à la colonel. Ce qu'elle lui dit l'intrigua, il est vrai que le nom du gouvernement mondiale était déjà sortie, mais en parlant de relation commerciale, là ça semblait d'un tout autre niveau.

« Comment ça ? Le gouvernement mondiale carrément ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rémission à Moon Sea, royaume stellaire des minéraux (avec Nana)   Mar 28 Fév - 7:20

InvitéInvité
avatar


- C'est un peu long à expliquer. Mais pour toi, je vais tout résumer.

À mesure que les deux femmes s'approchèrent du coeur de la capitale, la lumière artificielle des pierres fluorescentes se faisait plus présente et intense. La présence humaine aussi se faisait plus envhaissante. D'un clin d'oeil quasi magique, la rue devenait désormais active avec tous ces gens vivants de nuit comme durant le jour. Tout le contraire du système diurne du reste de l'humanité. Les souvenirs de ses premiers pas dans le monde extérieur resurgirent chez la jeune blonde. Insomnie, déboussolement, humeur instable et fatigue lui avaient donné toute une épreuve d'endurance morale et physique les mois précédents son enrôlement. Heureusement, elle tint le coup et put se considérer méritante de rejoindre la marine. Au fil du temps, son horloge biologique était devenue extrêmement maniable. Quart de nuit ou de jour, l'heure devenait presque inutile pour Saya, sauf pour la ponctualité. Son invité n'avait pas cette chance et ne pourrait certainement pas profiter de toute la vibrante nuit à venir. Si cela devait être la seule nuit de la pirate sur cette île, la colonel se résolut à lui tenir compagnie jusqu'au bout.

Elles passèrent à côté d'une route d'asphalte noire. Une série de bancs de parc en pierre donnait une vue objective sur les structures gigantesques en granit de la capitale et son lagon d'une eau argenté. Saya l'invita à prendre place et se dépêcha d'expliquer que le plancher sous-marin donnait cette élégante illusion. Elle rajoute que les lumières douloureuses se jetant vers le ciel servaient de phare pour les pirates venant des plaines lunaires de l'île, que sans eux on se prendrait dans le champ de cratère sans jamais pouvoir retrouver son chemin. Puis vint les lucioles. Les petits insectes vivants dans la végétation installée un peu partout terminait de peindre la féérie du pays de Saya. Mais bref, elle revint au véritable sujet de la conversation.


- Mon peuple est différent des autres peuples. Nous vivons dans la nuit et notre peau est devenue pâle fantomatique à travers les siècles. "Peau normale" est le terme utilisé pour désigner tous les autres venant de l'extérieur, si tu veux savoir. Bref, c'est plus un sentiment d'orgueuil et de fierté qui nous anime tout en restant qu'un pays minier pour le gouvernement. Quelques années plus tôt, des pirates ont saccagé notre capitale et tué des centaines de personnes. Tout le monde était furax par l'incident. Je...voulais changer les choses. J'ai fait le pas que personne d'autre n'a jamais fait en devenant une militaire.

Saya pencha la tête, les mains jointes et un regard centré sur un point invisible sur le sol. Elle avait un peu de peine dans la voix, un espèce de regret inexplicable qui la rendait inconfortable, elle qui croyait en parler sans s'y montrer un minimum sensible. Avec un faible sourire, elle continua:

- En les rejoignant, j'ai acquis une force si naturelle qui dormait en moi. Je suis devenue l'épée de ma patrie à travers les mers, leur fierté nationale. Sa majestée l'impératrice a alors adopté un pacte avec le gouvernement mondial pour s'assurer qu'aucun pirate ne cause un nouveau désastre. Mon rôle ici est de devenir leur épée et leur bouclier. "Saya Kodaï doit intervenir contre toute attaque ennemie sur le territoire de Moon Sea. Les criminels sont épargnés tant qu'ils gardent profil bas." C'est la loi.

Elle se prit une pause méritée après l'exposé de sa situation.Le vent froid se levaitet souffla sur son visage.

- Voilà pourquoi tu es en sécurité dans l'immédiat et pourquoi je devais improviser notre départ de la maison.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rémission à Moon Sea, royaume stellaire des minéraux (avec Nana)   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Rémission à Moon Sea, royaume stellaire des minéraux (avec Nana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Le Royaume perdu d'Arnor
» [FSR]Mission "Moon Plague"
» [Mission de passage Rang S] On ne rigole pas avec les poneys ! [pv Valkiryon]
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Autre îles-