AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bataille pour le royaume de Saturio et l'histoire des Nazario

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Bataille pour le royaume de Saturio et l'histoire des Nazario   Dim 24 Juil - 16:30

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Nazario Taizone

Messages : 2683

Navigation
Doriki:
3893/6000  (3893/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

FLASHBACK

Cela faisait un peu plus d'un mois que Taizone allait d'île en île pour manger et se reposer. Il avait reçu lors d'une nuit passée sur une petite île du nom de Gongy, un appel d'une personne faisant partit de la famille du Nazario et, c'était aussi le dirigeant d'un royaume. Cet homme s'appelait Ezio Nazario, il dirigeait l'île de Saturio. Ce royaume comptait un peu plus de quatre millions d'habitants et de très puissant guerrier. Mais venons en au fait, Ezio Nazario est un des oncles du jeune pirate (un oncle éloigné) et il avait appelé celui-ci pour lui demander de l'aide, son pays était menacé par une alliance encore inconnue.

Taizone était dans son bateau de pêche, la mer était calme, heureusement pour le jeune homme, le soleil brillait en se reflétant sur cette mer d'un bleu magnifique. Il s'allongea alors sur le pont de ce petit bateau pour pouvoir regarder les nuages, quelques rares oiseaux vole-voltaient ici et là mais aucune mouette à l'horizon. Le Nazario était près à rejoindre le royaume de Morphée quand un bruit fort le réveilla en sursaut. Il leva la tête juste pour voir un gros boulet passé à quelques mètres du petit bateau. Le jeune homme ne sachant quoi faire prit un bâton qui lui servait de canne à pêche et il y accrocha un T-Shirt blanc, son seul qui lui sans compter celui qu'il portait sur lui. Le navire arrêta de tirer quand il arriva à quelques mètres du bateau de Taizone, ils jetèrent une échelle par dessus bord. Le jeune pirate réfléchit quelques instant à sa situation, son oncle lui avait demandé d'arriver avant la fin du mois au royaume de Saturio, il avait donc un peu plus de trois semaines pour y arriver. Il sauta alors de son bateau et réussi à attraper l'échelle, il grimpa ensuite. Il arriva donc sur le pont supérieur et là, il vit une trentaine d'hommes qui, armes pointés sur le Nazario le surveillaient.
Un homme très bien habillé avança de quelques pas vers Taizone qui attendait. L'homme demanda :

- Que fais tu pécheur aussi loin de ton île ?
- Moi, je ne suis pas un pécheur ! dis le Nazario en souriant
- Quoi ! Alors qui es tu ?
- Je suis Taizone Nazario, pirate solitaire et vous ?
- Nous nous sommes les Stars Kaizoku.
- Ah d'accord bon ...
Je vous propose un marché, vous m'emmener sur l'île de Saturio et en échange je vous laisse la vie sauve ou sinon vous refuser et je vous tue tous un par un.

- AhAhAh ! Arrête de dire des betises microbes car c'est plutôt nous qui allons te tuer.
- Ok alors je vais en terminé avec votre misérable existence.

Taizone souffla puis souri un instant avant que ces bras deviennent peu à peu recouverts d'un liquide assez étrange, ces bras étaient maintenant recouverts d'acide. Les pirates le regardèrent avec stupéfaction, la peur pouvait se lire dans leurs regards et sur leurs visages qui se transformaient en grimaçant. Le Nazario cracha sur le sol de bois un liquide blanchâtre et l'endroit où le jeune pirate avait cracher un gros mollard grâce à ces pouvoirs, fondit petit à petit. Il pointa ensuite ces bras en direction d'un groupe de pirate, il ouvrit ces main pour faire en sorte que ces paumes soit en direction du groupe puis un rayon d'acide sortit de ces paumes en allant s'écouler violemment sur les pirates qu'il visait.
Ils commencèrent à se tordre de douleur, sur ce plancher à moitié user et crasseux, l'acide commençait déjà à ronger leur peau, l'un d'eux se trouvait à terre la bouche grande ouverte. Il en avait surement avaler ou il était peut être déjà blessé, non cela ne pouvais pas être une blessure car sinon il crierait de douleur.
Taizone lâcha un léger sourire avant de s’exclamer d'un ton un peu provocateur.

- Alors vous m'y emmenez ?

Le capitaine se mordit les lèvres, il avait l'air triste et en colère ais en voyait qu'il avait peur, alors il baissa les yeux, signe de soumission se rappela le Nazario avant que le capitaine réponde d'un air pâteux.

- Oui, nous allons vous y emmenez mais vous ne nous tuerez pas, hein ?
- C'est vrai, je vous remercie. Et non, bien sur que non je ne vous ferez rien si vous m'y emmenez. Mais il ne faut pas me chercher des ennuies sinon je vous tue tous et j'y vais seul.

Le capitaine fit un hochement de la tête puis il demanda à ces hommes passer à bâbord pour aller à Saturio, il continua de donner ces ordres tandis que les matelot firent se qu'il demandait. Pendant se temps là, Taizone alla dans le bureau du capitaine et s'assis à ça place mettant les pieds sur le bureaux bien rangé de cet homme.

_________________
« Ne juges pas un homme au chemin qu'il choisit.
À moins d'avoir toi-même parcouru le même chemin de bout à bout, tu ne peux dire à autrui ce qui l'attend, ni ce qu'il laisse derrière lui. »
Thème :
Partenaires