AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Entraînements dans le désert [PV : Yukiryuu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Message
MessageSujet: Entraînements dans le désert [PV : Yukiryuu]   Lun 20 Juin - 13:36

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3258

Navigation
Doriki:
2417/6000  (2417/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi



    Shira s'ennuyait à la vigie au dessus du mât. Oui, c'était son tour de corvée d'y aller. Bon, il n'allait pas non plus se plaindre, pour une fois qu'il était pas en salle des machines, là au moins il avait de l'air frais. La machine avait assez de chaleur pour tourner longtemps. L'avantage pour lui, c'est qu'il pouvait se réchauffer en repartant de Drum, un dragon qui a froid on aurait tout vu tiens ! Mais maintenant l'air se réchauffait, et il avait toujours ses habits d'hiver. Il les enleva et une fois que son blouson eut fini de lui cacher la vue, il vit une terre.

    "Terre en vue, tout droit !"

    Une fois que le bateau eut atteint la rive, les autres virent sans doute une simple étendue désertique, peu accueillant en soi. Mais Shira depuis son perchoir, voyait une ville au loin. Il descendit donc en forme hybride question de pas sauter dans le vide comme ça, et s'adressa aux Yukiryuu. Il avait déjà en tête quelques idées de ce qu'il viendrait faire ici.

    *Cette technique me semble plus que nécessaire à moi qui manque de vitesse...*

    "Alors les filles, nous voilà arrivés à Alabasta d'après ce que j'ai compris. Il y fait chaud, alors ne vous habillez pas trop !"

    Regards accusateurs de Yuzuriha entre autres, mais de toutes façons elle allait rester sur le bateau, comme d'habitude.

    "Woh woh woh, du calme hein, c'est pour vous que je dis ça moi, pas pour moi ! Bon donc pour moi je passerai faire un tour en ville voir s'il y a une bibliothèque. Puis j'irai dans le désert pour m'entraîner à... certaines attaques. Vous pouvez aller où vous voulez pendant ce temps, pas besoin que vous veniez vous ennuyer avec moi dans le désert, mais on se retrouve à la tombée de la nuit ici sur le bateau. Sur ce, allons-y les amies !

    Shira descendit donc du bateau, suivi de Tino, Aokami et Miwa, et se dirigea vers la ville qu'il avait vue, espérant que s'y trouve une bibliothèque, et surtout un livre sur les zoans.

    *On est jamais à court d'information, surtout sur les fruits du démon...*

    Arrivé à la ville nommée Nanohana, Shira chercha une bibliothèque et finit par la trouver, assez rapidement étonnement. A l'intérieur, Shira se dirigea vers une pancarte "Fruits du démon", et il trouva un livre spécialisé sur les zoans. Il le lut et apprit un détail qui allait modifier ses plans d'entraînement qui allaient suivre.

    *Tiens? Je pensais qu'un zoans n'avait que trois formes distinctes ! On pourrait ne changer qu'une partie de son corps?*

    Sa rencontre avec Akito lui revint en mémoire et lui affirma ce détail. En effet, il l'avait vu avec seulement un bras de léviathan.


    *Je n'ai plus qu'à réfléchir à quelles parties du corps je veux transformer... Mais vu la technique que je veux maîtriser, je pense déjà avoir ma petite idée... Sinon ils disent quoi d'autre? La forme éveillée? Non là ça tape vraiment haut dans la maîtrise...*

    Une fois ses lectures finies, Shira sortit et se dirigea vers nulle part.



[HRP : Vous me dites si je m'avance trop, mais je vous voyait mal RP seulement sur le débarquement à Alabasta ^^]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Entraînements dans le désert [PV : Yukiryuu]   Lun 20 Juin - 16:51

InvitéInvité
avatar


Arabasta... On se retrouve... S'il le faut je fuirait le bateau la nuit pour revenir au petit matin... Mais hors de question de ne pas profiter des nuits silencieuses et froides du désert... La méditation... Si je me concentre assez... Avec mon Mosu Katana je devrai être capable de trancher la roche... Et si je les rencontre.... Je sais que je suis assez forte... Si je les rencontre, je les tuerais. Un à un. Aussi inhumain que sera mon acte... Ce ne sera jamais aussi intense que toute la souffrance qu'ils ont pu créer... Je veux les voler à la mort, ce ne sera pas sa faux mais mon katana qui décidera de leur sort.

Miwa profita du détour de son frère vers la bibliothèque pour acheter quelques livres de médecine à l'aide des bourses préalablement volées à Drum. Ceux-ci devaient parfaire ses connaissances générales sur les muscles et le sang.
Une fois sortie de la bibliothèque, elle prit direction du désert. Elle marcha deux heures durant, avant de trouver l'endroit parfait: une pierre, seule au milieu des étendues de sable. Elle sortit du petit sac qu'elle avait pris son matériel de calligraphie, étendit le papier sur la roche, s'agenouilla face au soleil et se mit à méditer. Son esprit se vidait entièrement. Après une demi heure sous les rayon du soleil elle ouvrit les yeux et comme lui avait conseillé son maitre, elle inscrivit les trois premier mots qui lui vinrent à l'esprit. Shiraho, Lumière Éternelle. Elle sourit en voyant que ses premières pensées avaient été tournée vers son frère de cœur.

Du milieu du désert surgit alors un rire qui n'avait retentit depuis des semaines.

Que ça fait du bien de se sentir vivre. Ce soir, je prend mon courage à deux mains et je les amène dans le désert. Je veux leur montrer les étoiles de ces nuit magiques d'Arabasta.

La jeune fille s'escrima alors à trouver une oasis et à la repérer sur une carte qu'elle avait amenée avec elle afin de ramener ses compagnons sans qu'ils aient à préparer un camp. Elle dressa ainsi un foyer pour un futur feu, et marqua les arbres aptes à supporter un hamac pour la nuit. Heureuse de son travail, Miwa se dirigea en chantonnant vers le navire. Au même instant, cette chanson résonnait plus loin sur Arabasta , dans la barbe d'un homme qui enseignait à un petit garçon à méditer et dans une tour, sur une île oubliée où une femme révolutionnaire se devait de guetter l'arrivée de leur chef.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Entraînements dans le désert [PV : Yukiryuu]   Lun 20 Juin - 23:42

InvitéInvité
avatar


    Aokami entendit le cri de son capitaine et se dirigea à l'avant du bateau pour observer l'île d'Alabasta se rapprocher peu à peu. Elle n'y avait jamais mis les pieds et avait hâte de pouvoir visiter cet endroit dont elle avait tant entendu parler. Elle devait aussi penser à acheter des provisions pour le prochain voyage. Elle sourit intérieurement, c'était la première fois qu'elle se souciait du bien être d'autrui. D'habitude elle aurait déjà été en train de réfléchir à autre moyen de transport.

    Elle se retourna pour observer et aider à la manœuvre l'équipage dont elle faisait maintenant partie. Tino gambadait sur le pont tandis que leur navigatrice surveillait leur entrée au port. Shira descendit de son poste d'observation en planant et se posa près d'elle pour faire un petit spitch. La jeune fille eu directement un regard désapprobateur à la remarque de son capitaine tout en grommelant:


    -Caaapitaine... Faites un peu attention à ce que vous dites...

    C'est vrai quoi, à la fin on l'arrêterait pour harcèlement sexuel sur employés! D'ailleurs, un regard autours d'elle lui permettait de remarquer le goût de son capitaine en matière d'accompagnement... Les trois autres filles étaient... *hum hum tu jugeras ton capitaine plus tard, fais attention à ce qu'il dit* Elle était tout de même heureuse de savoir qu'elle ne devrait pas ressembler à un sumo surremballé comme à Drum.

    En repensant à l'équipage, Aokami s'était tout de suite entendu avec Shira (si on omettait l'affaire de la tarte) et deux des filles mais la doctoresse était beaucoup plus difficile à cerner. Elle était gentille et aidait toujours mais elle avait le regard de quelqu'un qui avait vécu beaucoup trop pour son jeune âge et était un peu plus renfermé que le reste de l'équipage. Seul Shira avait le don de la mettre à l'aise, dès qu'une des filles l'approchait elle bafouillait et rougissait comme une collégienne. Aokami rigola intérieurement: l'enrôlage de Miwa dans l'équipage avait lui aussi commencer par un combat dans un bar. A la différence près que Miwa et le capitaine se connaissaient déjà.


    -Très bien, de mon côté je vais voir pour des provisions mais je passerais surement aussi ensuite à la bibli...

    Elle attrapa ensuite Yuzuriha par le bras. Elle avait besoin de savoir combien de jours étaient nécessaires pour recharger le log pose et passer à l'île suivante.

    Après avoir récolté les informations dont elle avait besoin, Aokami se diriga donc vers la ville avec l'intention de faire des emplettes et ensuite de se diriger vers la bibliothèque. Elle avait appris que cette bibliothèque était très fournie et voulait en savoir plus sur les cinq sens... Malheureusement pour elle, elle entendit sur le chemin le bruit familier des machines à sous et se retrouva sans la vouloir vraiment (bon elle le voulait d'accord mais disons que c'était plus fort qu'elle) à une table de craps. Au bout de deux heures, sans se souvenir exactement comment, elle était dans un salon privé plein de fumée noir dans un sous sol et, après avoir dilapidé toute sa fortune, hésitait beaucoup à miser l'argent des provisions.


[hrp: je quitterais peut etre le rp a un moment pour cause de vacances mais je mettrais juste Aokami dans le navire pour ne pas vous gener :D ]


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Entraînements dans le désert [PV : Yukiryuu]   Mar 21 Juin - 20:44

InvitéInvité
avatar


Enfin! Enfin! Après un temps infini sur les mers, enfin, ils étaient arrivés! Tino était vraiment pressée d'arriver et de visiter l'île! Qu'est-ce qui pourrait y avoir dans cette île? Et la voilà encore une fois en train d’imaginer des multiples choses venant d'un monde où règne le grande n'importe quoi : c'est à dire le monde de Tino. Un monde où on ne devrait pas pénétrer sous peine de perdre la raison. Donc, il est préférable de ne pas parler de son contenu. Très vite, la Pirate rejoignit Shira accompagné du reste de l'équipage : les deux nouvelles, toutes des filles (pour le malheur de Shira devenu gay depuis un moment) que Tino avait vraiment envie de connaître. Pour l'instant, elle savait juste leur nom : La belle Aokami et la renfermée Miwa. Ensuite, le Capitaine commença à parler : tout d'abord, il conseilla à son équipage de ne pas trop s'habiller (une remarque bien perverse d'ailleurs ...) puis il leur dit qu'il comptait aller sur l'île pour aller à la bibli et s'entrainer (ou un truc du genre car Tino n'est pas très forte en vocabulaire et elle ne comprend pas tous les mots ...).

Hein? Que se passe t-il? Le diable se serait-il emparé de la jeune Tino? Qu'avait-elle fait? Avait-elle mérité que, tout à coup, elle se retrouve seule sur la bateau? Alors qu'elle voulait enfin qu'elle ne soit plus seule!!! Pourquoi tout le monde partait, l'abandonnait? ... ... C'est pas juste. Tant pis, elle allait devoir se débrouiller toute seule et visitait l'île tout seule. Et puis, après, elle pourrait très bien essayer de retrouver l'une des deux filles pour mieux faire connaissance.

Tino descendit du bateau et observa le paysage ... Oh!!! C'est un cauchemar! Oui!!! ça ne pouvait être que ça ... Elle était dans un cauchemar, elle ne voyait que ça. Pour qu'il y ait des tonnes et des tonnes de sables chauds sous un soleil brulant, ça ne pouvait n'être qu'un horrible cauchemar dont elle allait bientôt se réveiller ...

pince me, pince moi

...

Niaaaaaaaaaaaaaah!!!!! Ce n'était pas un cauchemars!!!! Alors ... Cela voudrait dire ... Que Satan existe vraiment et qu'il la martyrise ...? Non!! NON! Pourquoi elle? Qu'avait-elle fait pour mériter cela? Qu'avait-elle faut pour que Satan maudisse ainsi? Peut être parce qu'elle cotoie l'ange Mickael ... (Shiraoh). Bah! Même si c'est le cas, Tino ne se séparera pas de Shira!! Elle restera avec lui même si Satan la maudis! Déjà, Satan est méchant de maudire les gens comme ça (ça se fait pas quand même!!). Mais bon voilà, maintenant, elle allait devoir s'habituer à être maudite si elle voulait rester avec Shira (Que la vie Satan est cruelle). Après quelques réflexions, Tino décida d'ignorer cette malédiction et de se changer les idées en visitant l'île comme elle avait prévu de le faire au début.

Ainsi, elle marchait dans la ville regardant ce qu'elle cachait, en quoi elle était différente des autres. Déjà, les tenue des femmes était vraiment très jolie (et légère, le genre de chose qui plait à Shira) et Tino aurait aimé en portant une ... Ensuite, elle regardait les personnes (très bizarre) qui, par exemple, s'allongeaient sur des piques ... Il faut être taré pour faire une chose pareille ... Encore quelqu'un qui n'a plus toute sa tête ... Pour finir, elle sortit de la ville pour se retrouver dans un paysage impressionnant où il n'y avait que du sable, du sable et du sable tout aussi brulant. Quand même, que pouvait faire Tino dans une île pareille?! En plus, elle ne pouvait même pas s'entrainer avec son fruit du démon tellement il faisait chaud ... La neige, ça fond. Puis, elle vit la lueur d'espoir qu'elle attendait tant la venue.

Assise, là, sur un petit rocher, cette lueur était en train d'écrire quelque chose sur du papier. Qu'elle était belle avec ses beaux cheveux noirs attachés à une simple en couette se balançant au vent. Tino trouvait ça vraiment beau ... En plus, elle était contente car ... C'était Miwa!!

"Niaaaaaaaaah!!! Miwa!!! Ah .. Heu ... Hum ... Je peux rester avec toi? Sauf si je te gêne vraiment, je ne le ferais pas ... Et je partirais. C'est juste que je voulais te parler pour bien te connaître maintenant que tu es mon nakama"


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Entraînements dans le désert [PV : Yukiryuu]   Mer 22 Juin - 10:27

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3258

Navigation
Doriki:
2417/6000  (2417/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi



    Shira finit par trouver un endroit... que l'on va dire idéal : un pauvre palmier perdu dans cette vaste étendue sablonneuse. Le truc, c'est qu'à la fin de l'entraînement, il ne devrait plus y avoir de palmier...Enfin, un choix était à faire.

    *Je commence par apprendre la technique de lame, puis celle de mon fruit, pour ensuite tester les deux couplées, ou bien d'abord celle de mon fruit, puis celel de lame que je pourrai expérimenter après avec l'autre...*

    Shira décida au final de la deuxième option, cela rallongerait la vie du pauvre palmier. Il s'assit donc en tailleur contre c arbre qui lui prodigue au passage un peu d'ombre (vraiment un peu !), ferma les yeux et se concentra sur comment il avait appris ses formes de zoan, et comment il pourra faire pour cette nouvelle étape.

    *Bon, avec mes formes, je pensais fort audites formes, je pense pas que ce soit aussi simple avec ça, c'est un organe après tout...*

    Shira resta donc là, immobile, les yeux fermés, à penser à ses poumons. Relativement souvent il ouvrait les yeux, soufflait, espérant une flamme qui lui indiquerait une réussite. Il vidait son esprit pour la première fois, les prochaines fois où il se servirait de cette technique, il devrait pouvoir le faire sans cette étape.
    Les heures passèrent sans qu'il s'en rende compte. Midi était passé depuis longtemps, il ne pensait même pas à manger (chose étonnante de sa part), et continuait à tenter de cracher des flammes. Ce n'est qu'à deux heures de l'après-midi, quand son ventre commençait à râler plus que sa tête (qui elle était vide) qu'il arriva enfin à son but (à croire que son corps en avait marre de jeûner et qu'il lui permit ceci). Une belle flamme sortit de sa bouche (oui, il ne peut pas faire de petite flamme pour sa première fois, les poumons restent les mêmes du début à la fin). Il s'entraîna ensuite sur le chemin du retour vers Nanohana à alterner poumons normaux et de dragons. Le chemin était assez long, ce qui lui permit de bien s'entraîner. A l'arrivée dans un restaurant, il ratait le changement 1 fois sur 3.
    Il commanda deux plats et mangea voracement pour combler son ventre.


    *Au fait, un nom pour cette technique... Poumons du Dragon... En japonais ça donne quoi... Ryuu No Hai? Ça me va !*

    ---------------------------------------------------

    Une fois son repas terminé, il repartit là où avait eu lieu son entraînement du matin, enfin, à peu près quoi, pas sûr que c'était le même arbre, et commença par des exercices de respiration.

    *La base de cette technique, c'est la respiration... Inspirer... Bloquer... Expirer.. Inspirer... Bloquer... Expirer...

    Ainsi, Shira s'entraînait à voir ce qu'il pouvait stocker dans ses poumons, et pendant combien de temps. Une fois qu'il se fut assuré de ces paramètres, il prit son épée en main, et, après une grande inspiration, enchaîna des coups sans logique apparente, mais avec une vitesse un peu plus grande que d'habitude. L'air qu'il déplaçait ainsi jouait, à ses oreilles, une sorte de mélodie.

    *Le nom de cette technique lui collera bien, même au niveau des sons...

    Il continuât ainsi, refaisant cette technique pendant des heures jusqu'au coucher du soleil, faisant quelques pauses entre deux pour reprendre correctement son souffle, et même ainsi, il retourna au bateau bien épuisé.

    *Le Requiem Rush... A ne pas trop utiliser... Enfin, je dormirai bien ce soir...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Entraînements dans le désert [PV : Yukiryuu]   Mar 28 Juin - 19:36

InvitéInvité
avatar


L'équipage fixait Miwa du regard. Jamais elle ne s'était sentie aussi mal.

- En fait ... Heu... Voila.. J'ai passé quatre années de ma vie sur cette île... Et je voulais vous faire découvrir quelque chose... Mais que l'on ne peut voir qu'en plein désert. Du coup pendant la journée j'ai trouvé une oasis où on pourrait passer la nuit.. Mais si vous ne voulez pas, c'ets pas grave hein...

La jeune fille n'osait regarder ses compagnons et essayait tant bien que mal de se concentrer sur ses deux index qu'elle faisait rouler l'un contre l'autre. Contrairement à ce qu'elle pensait, la nouvelle réjoui assez ses nakamas,et le capitaine bien que visiblement épuisé, affichait a présent une mine réjoui, voyant que sa sœur de cœur commençait à se lier au groupe.

Fiuuu la déclaration c'est fait... Je n'ai plus qu'à les ammener à l'endroit prévu.

Après avoir préparé couvertures et nourriture, l'équipage suivi le médecin jusqu'à l'oasis. Il avait alors eu à loisir de contempler le coucher de soleil sur les dunes d'Arabasta et les lumières lointaines des villes. Lorsque plus une lumière ne pouvait éclairer le chemin et que seuls les bras de roches incandescentes de Miwa éclairaient le chemin, elle s'arrêta et dit:

- Voila. C'est ici. Il fera encore chaud quelques heures, mais les nuit désertiques deviennent rapidement froides. Si vous voulez plonger dans l'oasis c'est maintenant. Ce que je voulais vous montrer c'est... ca.

Elle tendit son doigt vers les cieux, et tous dirigèrent leur regards vers la voute céleste, illuminée de milliers d'étoiles.

- C'est le seul endroit où l'on peut en voir autant. Autrefois je passais mes nuits à les regarder... Et ... Je voulais partager ça avec vous.

Goji sensi... Merci pour tout...

Un feu de camp fut allumé. Les saucisses grillèrent en nombre. Tous chantèrent (certains bien d'autre beaucoup moins...). Tous dansèrent. Sous cette nuit étoilée, Miwa se sentait vraiment chez elle. Elle savait qu'ici, rien ni personne ne pouvait se mettre sur son chemin. Le désert était devenu son refuge.

Un à un tous les membres s'allongèrent pour dormir... Miwa décida quand à elle de s'offrir une ultime ballade nocturne au cœur du désert avant de rejoindre ses compagnons dans les bras de Morphée...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Entraînements dans le désert [PV : Yukiryuu]   Mar 12 Juil - 12:44

InvitéInvité
avatar


    Juste avant de jouer sur sa bourse, Aokami reprit ses esprits. C'était la nourriture de son équipage qu'elle allait jouer, et elle ne pouvait en aucun cas risquer ca! Et si elle se faisait virée? Non, non et non... Elle abandonna le jeu, faisant fi de son mauvais esprit qui la poussait au vice et écoutant sa bonne conscience. Elle se dirigea ensuite vers le marché où elle commença a faire les emplettes des provisions. Heureusement pour elle, juste au moment où ses sacs commençaient à être un peu trop lourd (en les portant tous les deux sur les bras, elle ne voyait pas devant elle), elle entendit qu'on l'appellait. Elle se retourna, c'était Yuzuriha qui s'était arrêtée devant une échoppe d'armures diverses.


    - Yuzuriha quel plaisir de te voir! Un peu d'aide ne serait pas de refus...

    Et sans attendre son avis, elle lui fourgua un de ses deux sacs sur les bras. Elles finirent les courses puis se dirigèrent vers leur navire. Là, elles commencèrent a ranger tout (enfin, Yuzuriha commença à l'aider mais arrêta vite, exaspérée par la manie de Aokami a tout réarranger toutes les cinq secondes « pour plus d'efficacité ». Après avoir tout ranger, Aokami sortit sur le ponton et s'étendit de tout son long. La chaleur était encore très présente même si on s'éloignait peu a peu de l'heure la plus chaude.


    - On dirait une grosse étoile de mer cuite...


    - Qui est ce que tu traites de grosse? Viens ici et demande pardon!

    Aokami s'élanca à la poursuite de son nakama afin de lui faire payer son affront. Yuzuriha, elle n'avait pas du tout l'air de se repentir et arrivait à peine à courir tant elle rigolait. Leur course poursuite fut vite interrompue par le retours de leurs compagnons. Raiji Miwa avait l'air de demander la parole aussi Aokami et Yuzuriha s'arrêterent net pour écouter ce qu'elle avait a dire. Le fait qu'on la regarde avait l'air de gener encore plus cette fille *je me demande comment elle est au combat si elle ne supporte pas qu'on la regarde?* L'équipage écouta son idée et agréa tout de suite! Et ni une ni deux, l'équipage, guidé par Miwa se dirigea vers l'oasis où ils montèrent le camps. Puis elle écouta Miwa. C'était la première fois qu'elle parlait autant et surtout sur elle-même. Ensuite, Aokami du empêcher ces imprudents de manger les saucisses sur le feu (voyons il faut les cuire sur les braises, sinon c'est immangeable!). Après avoir nourri tout le monde et fait une dernière trempette dans l'oasis, Aokami se posa sur le sable tandis que tout le monde dansait et regarda les étoiles. Elle n'en avait vraiment jamais vu autant et aussi etincellantes.


    - C'est magnifique, merci Miwa-chan.

    Elle lui sourit puis retourna dans son sac de couchage pour s'endormir.


[hrp: voilaa désolée pour l'attente , je sais que je le dis souvent, mais je ferais mieu la prochaine fois et je ne pars plus en vacances avant septembre donc :D ]
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Entraînements dans le désert [PV : Yukiryuu]   Sam 16 Juil - 13:44

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3258

Navigation
Doriki:
2417/6000  (2417/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi



    Une fois de retour au bateau, Miwa proposa à l'équipage d'aller dormir près d'une oasis. Après avoir un peu rechigné du fait qu'il fallait encore marcher, Shira accepta, et tout l'équipage suivit Miwa jusqu'à l'oasis. Et au final il ne le regretta pas. Après un magnifique coucher de soleil, l'équipage put piquer une tête dans l'oasis.

    *Ah que ça fait du bien de se retrouver dans l'eau après un tel entraînement, et surtout sans couler comme une enclume !*

    Shira profita un maximum d'être dans l'eau, et n'en sortit que quand il eut trop froid, ce qui lui valut de garder une couverture autour de lui pour la fin de la soirée, sous les yeux amusés des filles qui étaient autour de l'oasis. Il purent ensuite regarder les étoiles, Shira couché sur sa couverture après avoir mangé les saucisses, des étoiles qui d'après Miwa étaient en plus grand nombre que n'importe où ailleurs. La fin de la réplique de Miwa fit sourire Shira.

    "Je vois que tu n'as pas perdu ton esprit poétique depuis le temps."

    Vinrent ensuite les chants et les danses, mais Shira ne força pas trop sur ce point, il était fatigué. Il fut d'ailleurs le premier à se coucher et à dormir.

    ----------------------------

    Au petit matin le lendemain, Shira se leva et vit les yeux presque horrifiés de Miwa et Aoakmi. Il regarda là où elles regardaient et prit le même air qu'elles : Tino et Yuzuriha avaient disparu. Elles n'avaient laissé aucune trace, l'équipage réduit se trouvait donc sans savoir pourquoi elles étaient parties.

    *Yuzuriha on s'en fiche, ca ne m'étonne pas d'elle elle était louche depuis le début, mais Tino pourquoi?

    "Bon on s'affolle pas, Yuzuriha j'étais sûr qu'elle allait nous faire ce genre de coup, vérifiez les provisions qu'elle n'aie pas tout emporté. Tino par contre c'est très bizarre..."

    Rien n'avait disparu dans les provisions, il fut donc décidé d'aller à la recherche des deux filles manquantes. Le petit groupe se sépara pour couvrir plus de zone. ce que personne ne savait, c'est que Tino avait laissé un mot durant la nuit pour expliquer sa fuite, mais qu'il s'était envolé durant la nuit...




[HRP : Alors, Yuzuriha vous en faites ce que vous voulez, si vous voulez la retrouver, vous battre, avoir des explications n'importe. Tino il ne faut pas qu'on la retrouve. Ensuite on cherche les deux jusqu'à l'arrivée en scène de notre future navigatrice Cielo Meranii et de l'historien Demonoïe Jack. On va donc finir le tour pour que vous donniez vos impressions suite à ces disparitions, puis Jack et Meranii posterons et on continuera en les rencontrant. (de plus sachez qu'on ne partira pas tout de suite d'Alabasta, on va avoir une rencontre avec Akito et Nana).]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Entraînements dans le désert [PV : Yukiryuu]   Mar 19 Juil - 15:17

InvitéInvité
avatar


Yuzuriha... Tino... Pourquoi?

- On se retrouve sur la navire !

Sans même attendre les ordres de son capitaine, Miwa s'élança dans le désert, courant sans s’arrêter à la recherche de ses compagnons.

Yuzuriha... Si c'est toi qui a entrainé Tino dans tes filets. Si l'a persuadée de te suivre... Je te ferai la peau. Elle est la première à m'avoir sourit sur ce navire. Tu ne peux pas me la retirer comme ça. Tu nous regardais de haut tandis qu'elle était à nos côtés...

Du fin fond du désert surgit alors un cri mêlé de rage et de désespoir.

Vaincre ma rage dans l'épuisement. Goji Sensi, je suivrai vos préceptes.

Des roches noires couvrirent doucement le bras de Miwa tandis qu'elle dégainait son sabre.

Je suis trop faible en vérité... Trop faible pour me protéger de mes sentiments, trop faible pour les protéger... Trop faible pour les empêcher de partir.

Un murmure s'échappa des lèvres de la jeune fille : Mosu Katana...

La lame rougeoyante de son sabre s'éleva alors et fendit l'air à grande vitesse. Dès cet instant, la pirate ne s’accorda une seule seconde de repos, dansant au gré des vents désertiques, faisant jaillir sa lame flamboyante, entamant un combat contre ses propres limites et contre et les dangers du désert. Dans cette étendue de sable qui était depuis des années devenue son refuge, Miwa criait sa rage, et calligraphiait l'air des lueurs de son sabre. Sa décision était prise, pour se prouver sa force, elle écumerait le désert cette nuit pour trouver la trace d'une caravane d’esclavagiste... et les réduirait à néant.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Entraînements dans le désert [PV : Yukiryuu]   Mar 19 Juil - 20:10

InvitéInvité
avatar


    Si la soirée c'était passé comme un rêve, le réveil fût comme un brutal cauchemar. Deux membres de leur équipage, deux camarades manquaient! Aokami pensa directement à un enlèvement, pire à des meurtres mais après étude des signes: aucun signe de combat ni de lutte, elle commença à penser à un départ voulu... *Comment? Pourquoi?* La jeune fille ne savait que dire ni que faire, ce départ, cet abandon la prenait totalement au dépourvu et la laissait terriblement... lasse. A quoi cela servait il de commencer à s'ouvrir à des personnes quand celles ci disparaissaient sans laisser d'indices?

    Elle resta donc amorphe pendant plus d'une heure, écoutant d'une oreille très peu attentive, comme à travers un coton, les remarques du capitaine (à quoi servait un capitaine si l'équipage disparaissait?), regardant comme à travers un voile la colère de Miwa. Comment ces deux filles avaient elles pu cacher leur jeu? La veille même elles rigolaient ensembles, Tino... Yuzuhira...Non cela ne se pouvait pas! Elle voulait croire, non elle croyait à leur innocence. Il ne fallait pas accuser tout de suite, si elles étaient parties c'était surement pour de bonnes raison ou on avait pu les enlever dans leur sommeil!

    Bon sang...elle ne s'était encore jamais fait abandonner, d'habitude c'était elle qui abandonnait les équipages au milieu de la nuit. Elle ne savait pas ce qui lui faisait le plus ma: qu'on la trahisse ou de comprendre ce qu'elle avait infligé à tous les autres équipages qu'elle avait trahit de la même façon... Equipage qu'elle appréciait moins mais elle pensa qu'elle avait surement du poser problèmes et questions quant à ses départs. Elle n'avait jamais regretter ses actes mais là elle commençait à douter d'elle même. Elle devait changer et penser plus aux autres, sinon pour elle mais au moins pour les deux membres qui restaient de cet équipage déchiré.

    Cela ne servait à rien de se lamenter, Aokami se releva, elle transforma mentalement cette boule d'émotion qui la contrariait en une autre émotion... De la rage! On l'avait trahie et quelqu'un, quelque part allait payer. Elle ne savait pas encore qui, ou et quand mais cela n'allait pas tarder.

    Tenant enfin compte des ordres de son capitaine, Aokami se dirigea vers la ville, à l'opposé des directions des deux autres. Après quelques minutes, poussée par une force de détermination elle commenca à trottiner puis à courir. Rien ne pourrait l'arrêter, elle l'avait décidé. Elle se lia les poings et utilisa sa technique pour décupler sa vue.


    - Jitai!

    D'habitude elle n'aimait pas utiliser cette technique, ne sachant pas l'annuler quand elle le voulait. Mais, encore une fois, sa détermination lui permettait de se dépasser. Une fois sure de ne rien apercevoir, elle arrêta la technique (ses yeux prirent tout de même un peu trop de temps pour redevenir à la normal) et utilisa, cette fois, la technique pour décupler son ouïe.

    Une fois à la ville, elle écouta enfin son corps et s'arrêta afin de ne pas s'écrouler. Elle voulait aussi se faire un peu plus discrète et commença à faire le tour de la ville en alternant ses sens décuplés afin de trouver une piste...




[hrp: ok donc on fini ici et recommence autre part? désolée si vous comprenez pas tout j'avoue que c'est fait un peu rapidement :p

edit: désolée Shira, j'avais mis le hrp avant d'écrire et j'ai oublié de modifier quand tu m'as tout expliqué :D oki d'oki tu sais qui tu rectrutes ou on voit plus tard?]


Dernière édition par Hakase Aokami le Mar 26 Juil - 21:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Entraînements dans le désert [PV : Yukiryuu]   Mar 19 Juil - 20:21

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3258

Navigation
Doriki:
2417/6000  (2417/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

[hrp: non, Jack et Meranii vont entrer en scène (je leur laisse le soin de preparer comment on va se rencontrer, si y aura du fight pour les sauver comme jai fait a chaque fois, ou plus pacifique), puis on reprendra. Miwa étant partie à la recherche d'esclavagistes, je propose que je recrute l'un des deux, et toi Aokami l'autre]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Entraînements dans le désert [PV : Yukiryuu]   Dim 24 Juil - 11:13

InvitéInvité
avatar




    Je n'aimais pas ce désert, il était bien trop grand et bien trop monotone à mon goût, en plus, j'étais en colère parce qu'il venait de m'arriver. Depuis que j'étais arrivée à Alabasta, je n'avais que des problèmes qui me tombaient dessus, je n'ai encore rien eu de positif. Je continuais de marcher dans cette immense "bac à sable", j'en avais assez de marcher, j'avais envie de manger quelque chose et de boire en grand verre d'eau. Qu'est-ce qu'il pouvait m'arriver de pire? J'étais déjà dans l'enfer. Je n'étais vraiment pas habituer à ce genre de climat, normalement, là où je vivais, il faisait plus doux et moins chaud, tandis que qu'ici c'était la canicule. Je posa ma main sur la poignet de mon katana, un peu nostalgique en repensant au entraînement avec l'homme de la montagne, il me manquait, mais je savais qu'il serait toujours avec moi. Je n'avais pas beaucoup de bon souvenir de mon passé, à part ces dix ans avec l'homme de la montagne, tout le reste était plus un cauchemar. Je leva la tête au ciel, le regard perdu dans les souvenirs, je fixa le soleil qui était un peu comme un dieu dans cet immense ciel bleu. Il nous regardait en permanence, il y a des fois ou il doit bien rigoler de nous, car nous sommes si bête et si avare. Il n'y a pas grand chose à dire sur nous, nous ne sommes bon qu'à rêver, non, pas seulement, nous pouvons aussi accomplir nos rêves. Serrant les poings, je me remis en marche dans ce désert, j'avais l'impression d'être une guimauve qui peut fondre à tout moment. Je sortis un livre de mon sac et je gribouilla quelque truc sur une des page, il valait que je prenne mes repères dans ce désert ou que je trouve un guide aussi non, j'étais fini pour toujours. Est-ce que beaucoup de pirate se balade dans un désert? Une drôle de question, mais qui en disait aussi long sur ma bêtise, j'aurais du repartir en mer immédiatement. C'est alors que j'entendis un bruit étrange, le sol se souleva d'un coup en face de moi et un monstre surgit, je le fixa longuement sans rien dire. J'allais l'attaquer d'un coup, mais un deuxième apparus derrière moi, puis deux autres de chaque côté, j'étais complètement encercler par ces monstres. Serrant les dents et râlant à moitié, je leur cria avec un regard malicieux.



"Vous cherchez la bagarre, petit monstre du désert! Sachez que vous mourrez tous!!"

    Sans leurs laissaient le temps de réagir, je sortis mon katana et je fonça vers eux, je n'étais pas d'humeur à jouer. J'avais une petite idée derrière la tête, mais j'allais devoir apprendre à contrôler mes émotions. Je ferma les yeux, une queue et des oreilles de lynx apparurent sur ma tête, ma vitesse changea et les monstres ne purent me suivre. Je frappa les premiers qui tomba au sol, mort. Je continua mon assaut, il n'en restait plus que deux, mais l'un d'eux réussis a m'attaquer, je vola un peu plus loin pour m'arrêter sur un rochet, j'avais super mal au dos après. Je me releva encore plus fâcher qu'au début, je passa cette fois en mode Lynx et je les fixa froidement, ces monstres qui cherchaient la baston.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Entraînements dans le désert [PV : Yukiryuu]   Lun 25 Juil - 13:15

InvitéInvité
avatar


Le Royaume Alabasta


Jack naviguait sur une petite barque depuis quelques jours , il était sûrement un peu dingue de s'aventurer sur l'océan de Grande Line avec une si petite et fragile embarcation, mais il était de nature intrépide et il n'avait pas froid aux yeux. Le jeune homme naviguer se dirigeait faire la destination que lui indiquait son Logue Pose à savoir Alabasta ,le Royaume désertique qui avait échappé à une tentative de coup d'état d'un ex Shichibukai Crocodile .

Jack avait un seul but, il voulait vivre des aventures qui relateraient dans son propre ouvrage ,mais pour ça il devait trouver des personnes pour l'accompagner dans son voyage, la solitude était devenue agaçante pour le Blondinet, il avait besoin de découvrir la joie de l'amitié, il a vécu seul beaucoup trop longtemps .

Jack arriva alors en vue du royaume d'Alabasta , le soleil plongeait dans l'horizon de mer, la nuit approchait . Il arriva alors au port principal du Royaume, il amarra alors son modeste bateau qu'il utilisait autrefois pour la pêche . Jack prit alors son sac qui contenait tous ses livres si précieux à ses yeux et partit alors en direction de la ville la plus proche , le temps devenait plus doux la fraîcheur de la nuit arrivait maintenant . Jack avec le sac sur son dos pris alors la route pour l'agglomération, les rues étaient plutôt agitées, les citadins sortaient tard pour profiter du climat beaucoup plus clément comparé à la chaleur de la journée .

Il fallait que Jack trouve un endroit pour passer la nuit , faire une nuit à la belle étoile ne le dérangeait pas vraiment, même fraîche les nuits restaient tout de même plus chaude que celle de son île natale. Jack trouva alors un endroit où il pourrait se reposer quelque heure avant de repartir pour Rain Base, il tenait à voir l'endroit où autrefois siégeait Crocrodile le Shichibukai déchu . Le jeune s'installa alors sur un toit d'une maison qui semblait abandonné et proche de la ruine . Il se sentait plus au moins en sécurité et il pouvait voir tout ce qui se passait dans les rues sans être vu à son tour ...

Jack s'appuya alors contre la cheminée de la battisse, les mains derrières la tête il commença lors alors à fermer les Yeux et à sombrer dans les abysses de Morphée . Mais il fût réveillé par quelque chose où quelqu'un qui approchait vers lui, la nuit avait avancé ,il devait être tard et les rues étaient redevenues désertes, enfin ce qui croyait jusqu'à qu'il aperçut une personne approchant, malgré l'obscurité ambiante Jack réussit à déterminer si c'était des ennuis où pas. L'individu était en réalité une jeune demoiselle qui semblait épuisé et à la recherche de quelque chose . Le jeune homme avait assez dormi et il avait envie de faire un peu d'exercice, il décida d'aller voir la fille .

Jack se désintégra alors en milliers de petits morceaux de papier et l'ensemble se dirigea alors juste de derrière la demoiselle , Jack reprit alors forme d'un humain juste derrière elle ... La jeune Femme eu un peu sursaut et elle se tourna alors vers Jack sur la défensive . Jack s'adressa alors à elle :

Citation :
« Heeuu, je suis désolé si je vous ai fait peur, mais vous semblait chercher quelque chose où peut être quelque un, vu que je m'ennuie assez fermement je peut vous aider si ça vous dérange pas évidemment ... »









Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Entraînements dans le désert [PV : Yukiryuu]   Lun 25 Juil - 19:23

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3258

Navigation
Doriki:
2417/6000  (2417/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi



    Les Yukiryuus venaient tout juste de se séparer que Shira entendit un bruit au beau milieu du désert.

    "Beleup Beleup beleup, beleup beleup beleup !"

    Après quelques secondes à se demander d'où cela pouvait venir, il comprit que c'était le Den Den Muchi que lui avait donné Nagato. Il le prit donc à l'oreille et c'était ce dernier. Le message qu'il lui délivrait était bref et peu argumenté, trop rapide pour que Shira y réponde, et le contenu n'était pas au goût de ce dernier. En effet, Nagato lui annonçait que les Stormbreakers n'existaient plus, que chacune des flottes redevenaient un équipage indépendant. Cela lui valu un cri qui aurait choqué les gens qui l'auraient entendu.

    "MAIS QUELLE JOURNÉE DE MEEERDE !"

    Cela le poussa aussi à redoubler d'efforts pour retrouver Tino, il se mit donc à courir dans le désert, un peu au hasard certes, mais la volonté y était.

    ----------------


    Après un ou deux heures de courses effrénée, Shira tomba sur un groupe de monstres qui semblaient être en train d'encercler quelque chose de bien plus petit, mais pour le coup Shira s'en foutait, il comptait bien en profiter pour se défouler ! Il allait se lancer quand il prit conscience d'une hypothèse qui ne fit qu'accroître son désir d'aller les battre.

    *Et si c'était Tino qui était au centre de ce cercle?*

    Sa fureur redoubla donc et, contrairement aux combats habituels où il commence avec sa forme humaine, il passa en forme hybride et s'envola.

    "Hiryuu Kouka !"

    Il plongea en piqué sur le premier monstre, un lézard géant, plantant son arme dans sa tête, le laissant sur le carreau, cerveau atteint. Cependant il se prit ensuite un coup de pince qui l'envoya valser bien loin, son arme toujours plantée sur la tête du lézard. Il décida donc de devenir un dragon pour combattre le crabe géant qui lui avait fait ça. Il se jeta dessus, écartant ses pinces de ses pattes et lui infligeant un coup de crâne violent. Le crabe un peu sonné se reçut ensuite un Juutsume qui entama sa carapace, plaie que Shira écarta ensuite avec ses griffes, laissant le crabe en deux. Mais un scorpion n'était pas de cet avis. Une fois que Shira fut repassé en forme hybride, il reçut un coup de queue, évitant de justesse le dard empoisonné qui se trouvait au bout. Shira se rua donc sur le lézard poru récupérer son arme, évitant de son mieux les assauts du scorpion, puis il vola jusqu'à l'arrière de la bête, se placa au niveau de sa queue et la coupa d'un puissant coup d'épée.

    "Kaze Nakami !"

    Le scorpion s'enfuit sur le coup, ce qui ne fut pas le cas du dernier monstre, le serpent, qui enroula sa queue autour de lui serrant plus fort à chaque seconde. Mais la bestiole n'avait pas prévu le changement de taille quand Shira se transforma en dragon. L'anneau du serpent s'écarta largement et Shira s'envola. Puis il redescendit toutes griffes dehors, et le serpent se retrouva sous une pluie de griffes et de crocs.

    Les monstres étaient enfin battus, Shira redevint humain au sol et alla voir la personne qui était le centre d'intérêt de ces monstres défaits. au grand dédain du jeune capitaine, ce n'était pas Tino. C'était une jeune fille aux cheveux et aux yeux rouges. Shira s'en approcha donc et se présenta.


    "Bonjour, je suis..."

    La réplique n'eut pas de fin. L'adrénaline et la rage du combat commençait à s'estomper, et Shira comprenait qu'il avait utilisé bien trop de forces pour lui dans ce combat. Il tomba donc au pieds de l'inconnue, inconscient, repensant une fois à Tino, certainement perdue dans ce désert sans fin...



Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Entraînements dans le désert [PV : Yukiryuu]   Lun 25 Juil - 23:23

InvitéInvité
avatar


Voilà quelques heures déjà que le soleil a commencé sa lente chute vers l'ouest des terres arides d'Arabasta. Le ciel se teintait doucement d'un rose nacré, tandis que la lune faisait son apparition. Cependant, les vents balayant les dunes, rameutaient avec eux de noirs nuages venant de ces contrées où la pluie est accompagnatrice de la plupart des heures de leurs habitants. Ces nuages, s'ils annonçaient une bénédiction tant attendue pour nombre d'Hommes sur ces terres, reflétaient la superbe volonté de destruction qui animait Miwa. Cette nuit allait être une nuit de vengeance. Une nuit de vengeance et de libération.


Courant à travers le désert sans s’arrêter, la jeune pirate se trouvait dans une quête insatiable de violence, de sang et d'apaisement. Une quête absurde. Une quête pour se sentir exister. Une quête pour souffrir. Une quête vers la libération. Libérer ces esclaves. Libérer ceux qui, comme elle, on subi l'affront de leur joug arbitraire. L'affront d'être marqué au fer rouge. Cette nuit, elle retirera ses bandages. Laissera apparente son appartenance aux anciens esclaves. L'oiseau cloué sur son dos se nourrira du sang des tortionnaires.


Des traces. Oui. J'en ai enfin trouvées.


Un sourire où la folie semblait commencer à s'installer se posa sur les lèvres de la jeune fille. Ses foulées gagnaient en ampleur depuis la découverte des traces de caravanes. Les nombreuses empreintes de pieds indiquait la présence d'une foule de personnes devant marcher. Les empreintes n'étaient que peu espacées et portaient des traces entre elles : des traces de chaines. Miwa n'avait plus aucun doute. Sa vengeance se trouvait au bout de ces traces. La nuit tombait, les nuages avançaient inexorablement dans le désert recouvrant toute source de lumière céleste. La seule lumière qui sera visible ce soir sera celle de sa lame rougeoyante de chaleur et de sang, dansant par la fureur de sa manipulatrice.

*
**
***



Ils sont là. Deux gardes aux rochers à droite. Trois au niveau du périmètre de sécurité. Des archers sur la colline au dessus. Bande d'idiots. Votre peine de fait que commencer.


Tout en silence, la jeune pirate se mit à escalader la colline sur laquelle se trouvaient les archers. Le premier n'avait rien senti, si ce n'est une ferme emprise sur son menton et le haut de son crâne. Le craquement des cervicales fut le seul son produit. Le second archer n'avait eu que le temps de se retourner, la main droite de Miwa s’enfonça dans sa pomme d’Adam, suivie par la main gauche qui s’abattit sur la carotide de l'archer à la suite d'une rotation du corps. L'homme chuta. Le silence retomba sur la colline. Deux hommes venaient de mourir en quelques secondes, et la jeune fille n'éprouvait aucun remord. Ses pas silencieux la guidèrent alors vers les rochers.


Ils sont trop armés. Ils les offrent à leur ennemis. Merci à vous.


La pirate s'approcha d'eux, rompit le cou de la femme qui se tenait le plus proche d'elle, récupéra la dague que celle-ci portait à la ceinture, s'en servit pour trancher la gorge de la seconde sentinelle en étouffant ses cris et finit par la laisser plantée dans le crâne du troisième homme.

Plus que deux gardes.


Dans le camp, plusieurs esclavagistes dormaient dans leurs tentes. Le chef lui, se tenait au centre du camp, accompagné de deux gardes du corps. Il passait en revue les esclaves, vérifiait leur présence. Les humiliait. Généralement c'était un spectacle très apprécié des autres membres de la caravane. Ceux de celle-ci qui ne dormaient pas, la majeure partie, étaient réunis en cercle autour du grand feu, profitant de l'humiliation offerte par leur chef. Parmi les esclaves, un petit garçon était très différent. Il possédait le don de Mantra. Il pleurait. Beaucoup riaient de lui. Mais il ne savait s'il devait être heureux ou effrayé. Des voix d'esclavagistes se perdaient dans la nuit. Elle s'éteignaient brusquement... Et pourtant rien ne semblait changer face à lui... Il espérait que cette force qui se déplaçait silencieusement dans la nuit était son père, qu'il le ramènerait au pays natal. On le racontait mort. Mais lui était sur que tout était faux. Tandis qu'il rêvait de son père, des cris surgirent au fond du camp et se répandirent au fur et à mesure dans les différentes tentes où dormaient des trotionnaires..


*
**
***



Ils sont tous autour du feu. Séance d'humiliation... Je vais la noyer dans la panique. La panique... et le sang.


Durant sa course effrénée dans la désert, la fille vengeresse avait eu le plaisir de tomber sur des plantes médicinales. Ces plantes peuvent guérir grâce à leur poison. Lorsque celui-ci est dosé. Dans un autre cas, elles provoquent la mort subitement, en envoyant une surdose d'information nerveuse au cerveau. Ces informations passent par les canaux nerveux de la douleur. On ne ressent rien. Jusqu'au moment fatidique.

Cet instant, c’est vous qui l'avez provoqué...


La jeune fille se déplaçait de couches en couches pressant sur les bouches de ses victimes les feuilles, les tiges les pétales des fleurs mortelle jusqu'à ce qu'un peu de sève coule entre leurs lèvres.


Encore 50 secondes avant le premier cri. Et l'ambiance de mon retour sera installée.


Tout en retirant les bandelettes qui couvraient son dos, la jeune fille écoutait les élucubrations du chef esclavagiste. Le dernier à mourir ce soir. Lorsque l'oiseau cloué qui figurait sur le dos de Miwa fut entièrement visible, le premier cri retentit. Dès lors, telle une symphonie monstrueuse, grandissaient en l'enceinte du camp la peur, l'angoisse, les cris et la panique. Le chef hurla des ordres. Ses subordonnés cessèrent tous mouvements. Les esclaves à genoux retenaient leur larmes.


Goji Sensi... Vous m'avez fait partager ce souvenir avec vous. Aujourd'hui à travers ma voix, ce sont vos mots qui parlent.


– Car sous les étoiles, ma lame devient l'objet de la vengeance. Créant les rivières de sang sur lesquelles le ciel se reflète, j'avance au gré des vents du désert, tranchant sur mon chemin le rocher noir d'une justice corrompu grandissant en leur veine. Toi qui te déclarait maitre des âmes que tu voulais dominer, te voilà placé sous le joug de tes propres craintes. Ton nom est inconnu. Tu mourra ce soir, avalé par les sables d'Arabasta.


- Quoi ? Qu'est-ce que c’est que ces conneries ? Écoute bien ma petite on aimerait pas te faire trop de mal, mais vu que tu t'es donné la peine de venir jusqu'ici, on en profiter tu me comprend ?
Parlez... Ce sont vos derniers mots.

Mosu Katana



Le sourire de la jeune fille révélait à présent son besoin carnassier d'assassiner. Elle bondit sur le chef des esclavagistes, et lui trancha les tendons à l'aide d'une dague récupérée, afin que celui-ci puisse contempler sa défaite. Le bond de Miwa avait provoqué une cohue inimaginable. Tous les hommes de mains s'étaient levé et se ruaient sur la jeune fille hurlant leur rage de se faire ainsi humilier par une gamine. Celle-ci, prise dans sa rage, dansait au gré des attaques adverses, traçant dans la nuit des courbes harmonieuses et meurtrières de son katana rougeoyant. Le sang coulait, abreuvant les sables du désert. Les esclaves n'osaient bouger de peur de subir les coups de la jeune furie eux aussi. Nul ne le voyait, mais au sang se mêlaient les larmes. Les larmes provenant d'un souvenir d'horreur encré dans l'esprit de la pirate. Des larmes de désespoir. Des larmes de vengeance. Les tortionnaires tombaient les uns après les autres, dans un concert de cri étouffés par le sang, de chair brulées et de gorges ouvertes. Lorsque le dernier homme tomba, un lourd silence s'abattit sur le camp.


– Je... Je peux te donner ce que tu veux. Je suis riche et influent tu sais ! Tu ne me ferais pas ça !


- Les Hommes comme toi sont la cause des plus grands malheurs, des plus grands désastres. Le spectacle que je t'ai offert ce soir n'est rien. Tu restera en vie pour parler de cette nuit. Et crois moi que je serais te retrouver. Mais ta vie... Par de simple blessures éternelles, je te promet d'en faire un enfer, tout comme tu as fait un enfer de la vie de ceux qui sont passé sous ton joug.



Tout en prononçant ces paroles, la jeune fille se retourna et montra sa marque au chef.


– Vous croyiez vraiment pouvoir enlever la liberté d'une personne par le fer rouge ? Par le viol ? Par l'exploitation ? La liberté, c'est ce que je vais te retirer aujourd'hui pour l'offrir à ces personnes à genoux. Contemple bien cet oiseau. C'est la dernière image que tu verras.


Miwa projeta alors son pied sur la poitrine de l'homme, le bloquant au sol. Son doigt brûlant se posa sur la lame de son katana.


Mosu Katana


La lame rougit alors de plus en plus. Miwa décala son pied et l'appuya contre la joue de l'homme pour l’empêcher de tourner la tête... Et de crier . La lame s'approcha de son œil. Un cri étouffé surgit des entrailles de l'ancien chef, tandis que l'odeur de chair brulée s'élevait dans la nuit. La jeune fille recommença sur l'autre œil. Aucune pitié ne se lisait sur son visage. Il avait voulut voir plus que ce qu'un homme normal ne peut voir. Il avait voulu voler la liberté d'autres hommes. Un sort particulier est réservé aux voleurs. La lame se leva, tomba. L'odeur de chair brulée s'éleva à nouveau tandis que la main droite de l'homme continuait de saigner, à l'écart du corps. La jeune pirate affligea ainsi le corps de l'homme déchu de multiples blessures, tout en s'assurant qu'il lui serait possible de vivre par la suite.


– J'ai connu un homme qui n'avait plus ses jambes. Il était malade à mourir et avait une atrophie des poumons. Je n'ai rencontré sur cette terre qu'un seul Homme plus heureux de vivre que lui. Je ne te retire en aucun cas tes chances de vivre heureux. Je te retire tes chances de redevenir l'enfoiré que tu es.


Elle conclut alors son discours en assommant de la garde de son sabre l'homme au sol. Elle se tourna alors vers les esclaves et fendit une à une les chaines de son sabre. Elle leur ordonna de récupérer tout objet de valeur leur permettant de gagner un peu d'argent pour commencer leur nouvelle vie d'Hommes libres. Parmi eux, un petit garçon lui promit tout l’accueil possible si elle venait un jour à passer par les terres du clan Chidoshaburi puisqu'elle l'avait sauvé et donné un sens à sa vie : retrouver son père.


La caravane repris le chemin de la ville au matin, guidée par de nouveaux hommes qui goutaient à présent chaque seconde de leur liberté nouvelle. Le soleil naissant à l'horizon colorait le ciel d'un rouge pourpre rappelant les abominations de la nuit. Miwa quant à elle, portait sur son épaule l'ancien chef des esclavagistes encore inconscient. Sa rage était apaisée. Une fois arrivée à la ville, elle laissa la quasi totalité de ses économies sur le comptoir d'une auberge en demandant à ce qu'on prenne soin de l'homme qu'elle y laissait. Elle en profita pour récupérer la dernière arme qu'il lui restait : un poignard de haute manufacture, équilibré et fin. Elle décida de le conserver en souvenir de cette nuit, à la fois mortelle et sublime. Tant bien que mal, la jeune pirate erra dans les rues de la ville pour retrouver le port et le navire de son équipage. Elle arriva à bout de force, reprenant sur elle le coup de toutes les pertes d’énergie que l'adrénaline lui avait fait oublier. Miwa tenta de rejoindre ses quartiers en titubant, mais sombra dans l'évanouissement au milieu du pont principal.


Dernière édition par Raiji Miwa le Jeu 18 Aoû - 12:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Entraînements dans le désert [PV : Yukiryuu]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Entraînements dans le désert [PV : Yukiryuu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Perdu dans le désert !
» Sauvetage dans le désert [PV Jake & Blaid]
» Un squelette dans le désert (Jour VI - Walnut Grove)
» Dans la solitude du desert.
» une station de ski dans le désert de Dubaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Sandy-