AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 fruit défendu (pv: seule)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: fruit défendu (pv: seule)    Mer 8 Juin - 16:37

InvitéInvité
avatar



Dans une taverne de Jaya, un tournoi de poker faisait rage depuis plusieurs heures. Il ne restait plus que deux joueurs en lice: le capitaine Umbrella, qui avait sa tête à prix depuis une semaine, et Kakeru, une jeune fille aux cheveux bleus. Cette dernière avait tout perdu la veille et devait absolument gagner cette partie si elle voulait pouvoir quitter l'île. Un capitaine ayant accepté de la prendre moyennant une somme d'argent pour oublier ses scrupules qui interdisait les femmes à son bord.

Les deux joueurs se jaugeaient du regard depuis plusieurs minutes maintenant, le silence s'épaississait autours d'eux et le public devenait de plus en plus stressé. Pourtant et comme à chaque fois qu'elle jouait, Kakeru restait concentrée sur elle-même et son adversaire. Elle savait que le capitaine Umbrella était connu pour ses magouilles et faisait autant attention à ses yeux qu'à ces mains. Elle ne pouvait pas le laisser rajouter des cartes cachées dans son jeu. Elle même pensait parfois à tricher mais elle trouvait tellement cela moins amusant et captivant! De plus, cette fois ci, ses cartes étaient très bonnes et elle n'aurait pas besoin de bluffer pour gagner.

Abattant sa dernière carte, Kakeru dévoila une suite et se prépara à prendre la mise. Un murmure s'éleva de la foule les entourant « c'est de la triche ». Bleuette (roussette mais en bleue) cria dans la direction de la voix sans arrêter d'empocher son magot dans une bourse:


«  -Si j'avais triché, je l'aurais fait de manière plus subtile et vous n'auriez rien vu.» 

Le bras de son adversaire l'arrêta tout de même avant qu'elle n'ait fini de tout mettre dans sa bourse. Il abattit ses cartes et montra aussi une suite. Kakeru eut d'abord peur d'avoir fait match égal quand elle remarqua qu'il s'agissait de la même suite, de la même couleur! Elle ne l'avait même pas remarqué, quelle idiote! Elle éclata de rire.


« - Umbrella je t'explique, quand on rajoute des cartes, on fait attention a ne pas faire de doublons, c'est les bases voyons » 

Malheureusement, le public environnant était à 70 pour cents composé de l'équipage d'Umbrella et rien d'indiquait qu'ils allaient la laisser partir entière et surtout emporter toutes leurs économies. Elle se rassit donc calmement et tenta d'évaluer ses chances et ses possibilités. Se tournant vers l'équipage elle expliqua:


« -Soyons adulte, pour partir je n'ai besoin que de la moitié. On fait fiftyfifty et tout le monde est content. » 

Les pirates ne l'entendaient pas ainsi, Kakeru vit du coin de l'œil les personnes non pirates s'effacer discrètement derrière les statures imposantes des pirates. En combat singulier, elle pourrait peut être en battre quelques un mais elle n'avait aucune chance contre le capitaine où certains des hommes qui possédaient une prime. Elle se leva donc calmement, déposa la bourse sur la table et fit semblant de sortir.

Les hommes lui créèrent un espace, même eux ne voulaient pas trop faire de grabuge... Sur cette île on ne savait jamais vraiment la force des gens. Et une petite fille se baladant seule était souvent soit dingue soit forte (après tout, l'ancien capitaine qui faisait régner sa loi avait été battu rapidement par un garçon au chapeau de paille qui ne payait pas de mine). Au dernier moment, jouant sur la surprise et sa rapidité, Kakeru se retourna, attrapa la bourse et saura sur la table puis en utilisant la tête du capitaine comme appui, elle sauta par dessus vers la porte de sortie.




«Botan » 

Tout en s'appuyant sur le capitaine, elle l'avait rendu hypersensible... Il avait alors sentit la charge qui pesait sur sa figure comme si on lui avait donné un coup de point. Au début, Kakeru avait voulu lui couper la vue mais elle s'était ravisée au dernier moment. La pitié ne lui aurait servit a rien si le capitaine l'avait attrapée. De plus, le coup n'était pas assez fort pour réellement blessé une personne bien constituée, c'était plus la chance et l'effet de suprise qui lui avait permis de mettre les voiles.

Sur de les avoir semés, Kakeru marchait sur les docks à la recherche de son futur bateau. Ne le trouvant pas, elle demanda à un vieux pécheur qui lui indiqua que le bateau était parti deux heures plus tôt, sans l'attendre. Rangeant tout bas, Kakeru se mit donc à la recherche d'un autre moyen de transport. Elle allait demander à un nouveau bateau quand un navire particulier attira son attention.

Ce navire, elle le reconnaissait. Elle ne l'avait plus vu depuis plus d'un an, presque deux maintenant. Cela lui rappela beaucoup d'anciens souvenirs et son départ de Longuetown, son village natal. Une semaine avant ses 18 ans, elle se baladait sur le port, accompagné d'un ancien camarade de classe. Ils parlaient de leur futur respectif. Il voulait reprendre le commerce de ses parents et elle, elle rêvait de voyages et d'aventures. L'autre se moqua, lui dit qu'elle n'oserait jamais quitter son pays et encore moins monter sur un bateau! Il la défia de monter sur un navire... Celui qui se trouvait maintenant devant elle. Il y a une année, elle avait du attendre de longues heures avant que le gué quitte enfin son poste. Elle était directement montée sur le pont du bateau. Voulant remporter le défi du garçon mais aussi se prouver à elle-même qu'un jour elle quitterait Longuetown.

Sur le bateau, elle chercha quelque chose qu'elle pourrait emporter, prouvant au garçon sa bravoure mais elle n'arrivait pas à soulever les cordes qui trainaient et encore moins l'ancre. Elle descendit donc dans la cale pour chercher un petit souvenir. Bien sur, la plupart des portes étaient fermé et elle entendait du bruit qui venait de la salle de repos. Elle ne pouvait avoir accès qu'à une certaine porte: les provisions. Il y en avait beaucoup, mais toutes ses provisions venaient de Longuetown et ne prouverait en rien sa venue sur le bateau. Parmi les fruits, un l'intrigua tout de même. Il était mauve avec des lignes. Elle n'en avait jamais vu de pareil. Poussée par un instinct étrange, elle y gouta mais recracha très vite. Ça avait un goût atroce! Kakeru embarqua à la place un boîte de biscuits qui ne venaient de la mer du sud et donc pas d'ici.

Personne ne la remarqua quand elle sortit du bateau. Il se faisait tard aussi se dit elle qu'elle irait le lendemain chez le garçon. Rentrant chez elle, elle croisa son père. Il voulait encore lui parler d'un mariage ou de sa vie aussi Kakeru monta dans sa chambre. Quand son père l'attrapa par le bras, elle voulu se dégager mais ce fut son père qui tomba à la renverse en hurlant. Elle comprit un peu plus tard que la toucher l'avait rendu aveugle et hypersensible, son ancienne brulure a la jambe lui faisant aussi mal que si le feu la dévorait encore. Bien sur, sur le coup elle ne comprit pas tout ca et attrapa son père avant qu'il s'écroule, le soutenant pour aller sur la chaise, n'ayant pas conscience d'être la source de son mal. Mal qui cessa dès qu'elle lâcha son père pour aller chercher le médecin.

Le lendemain, Kakeru eu l'illumination sur le chemin la menant au camarade de la veille. Elle entendit deux des matelots du navire parler du pouvoir du fruit du démon qui avait été volé « le capitaine étant déçu que sa ruse de cacher le fruit parmi les fruits n'ait pas marché ». Kakeru n'alla pas jusque chez le garçon qui n'eut donc jamais conscience qu'elle était montée sur le navire.

Rentrée chez elle, elle prit sa décision. Les pirates recherchaient quelqu'un avec de nouvelles capacités, ce qui voulait dire qu'elle en avait. Mais elle ne pourrait pas les découvrir en restant ici si elle ne voulait pas mettre en danger sa famille. Un bateau de la marine engageait toute personne de plus de 18 ans sans autorisation de la famille. Elle parla de son départ mais pas de son fruit du démon à sa famille. Le jour de son anniversaire, elle parti.

Sur ce bateau de la marine où elle officia quelques mois en tant que cuistot, elle prit petit à petit connaissance de son don et de ses limites. De la malédiction de l'eau de mer d'abord puis de toutes les capacités. Sa capacité à augmenter le sens du gout lui permis, avec son don de cuisinière, de devenir très vite assistante du chef cuistot (elle lui augmentait son odorat ou son sans du gout pour qu'il puisse sentir toutes les saveurs).

Un jour, un navire pirate les prit a l'abordage et tout le monde, même les cuisines, durent se battre pour protéger leurs vies. Kakeru se battit aux côtés de son maître cuistot, armée d'une courte épée qu'elle ne maîtrisait pas du tout. Au cotés, c'est beaucoup dire car le chef la protégeait en la mettant toujours derrière son dos. Mais à un moment, un pirate lanca un long couteau en direction du dos du cuisinier, Kakeru se jeta sur ce dernier et la lame lui passa dans le dos, lui laissant une longue entaille.

Elle réussit tout de même à se relever et fonça vers le pirate lanceur de couteaux. Elle remarqua trop tard qu'elle était désarmée et elle voulu le repousser avec ses mains nues. Heureusement pour elle, l'homme n'était pas aussi fort de près qu'au lancer et elle arriva à le toucher tout en le rendant, inconsciemment, aveugle.Le coup le déséquilibra et il passa par le hublot, tombant dans la mer. Kakeru, de son coté, s'évanouit à cause de sa blessure.

C'est ainsi qu'elle prit conscience que son don pouvait servir dans les combats. Après que la marine ait repris le dessus et que Kakeru se remit de sa blessure. Elle s'entraina avec quelques marines de la flotte au combat, développant sa rapidité et palliant son manque de force par son pouvoir du fruit Gokan. Elle continua son entrainement, seule, lorsqu'elle quitta la marine.


Et aujourd'hui, des mois et des mois après l'incident du fruit défendu. Elle se retrouvait devant ce navire. Il lui paraissait maintenant assez dérisoire qu'un si petit navire ait pu être le déclencheur de tout ce qu'elle avait accompli depuis.

Elle ne savait pas si elle devait leur en vouloir pour l'avoir séparée de sa famille ou si elle devait les remercier de toutes les aventures qu'elle avait vécu depuis lors. Oserait-elle allé voir de plus près ces pirates qui, par hasard, lui avait permis d'acquérir ce pouvoir qu'elle découvrait et apprivoisait de plus en plus chaque jour?Après un moment de réflexion, elle se dit que ce défi là pouvait être reporté à plus tard et tourna les talons.


Revenir en haut Aller en bas
 

fruit défendu (pv: seule)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La quête d'un fruit défendu...
» Le fruit défendu ♦ fanfic Dimitri/Elsa
» À la quête du fruit défendu [Solo]
» Le fruit défendu
» Demande de Fruit du Démon [YA]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Jaya-