AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre inattendue [PV: killer's hell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Message
MessageSujet: Re: Rencontre inattendue [PV: killer's hell]   Dim 24 Juil - 10:43

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Nazario Taizone

Messages : 2683

Navigation
Doriki:
3893/6000  (3893/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

Le jeune capitaine du Killers Hell savait qu'il allait être un poids pour ces compagnons, étant aveugle et ne sachant pas encore bien se diriger en tant que tel. Water Seven était une cité magnifique qu'il avait connue par le passé, il connaissait des gens qui pourraient l'aider s'il en avait vraiment besoin. Maria habitait non loin du restaurant ou les pirates se trouvaient mais Taizone n'espérait guère la mêler à toutes leurs bêtises, elle l'aimait. Un sentiment que le jeune capitaine n'exprime que rarement vu que souvent les gens le craignent, avant cela ne se passait pas comme ça, personne n'avait peur de lui.
Taizone entendit alors que les bruits de pas se rapprochèrent de plus en plus avant de se stopper, ils devaient être là pensa le jeune pirate. Effectivement, le gouvernement avait été mis au courant car une jeune femme d'après la voix qu'entendait le capitaine des Killers.

- Je me fiche que ce soit un simple citoyen ou un bandit de rue, tu as commis un meurtre, gamine. Je te mets en état d’arrestation.

C'était une voix féminine, c'était plutôt rare un femme officier mais Taizone était pour l'égalité entre homme et femme même si le monde ne pensait pas vraiment la même chose. Maintenant des officiers de sexe féminin, il y en avait plus qu'il y a plusieurs années. Elle avait l'air de parler à Road, de lui demander de se rendre d'une certaine façon, cela n'était pas de l'avis du pirate qui n'allait pas la laisser se faire capturer s'en rien faire malgré sa grosse faiblesse du moment.
Un serveur arriva l'air de rien derrière le Nazario qui se retourna d'un bond, le sabre brandit devant lui. L'homme prit de panique demanda en bégayant s'il pourrait prendre l'argent pour le mettre dans la caisse alors le sabre s'abaissa laissant le serveur mettre la main sur les trois billets de mille berry's pour repartir en courant vers la caisse, le front couvert de sueur. Les clients de se fameux restaurant avait peur et Taizone les entendait murmurer des prières pour être épargné. Le capitaine soupira puis il fit un geste de la main, indiquant par celui-ci à son ami Orok de briser un peu le mur pour que tous ces bruyants peureux s'en ailles et pour que le combat puisse commencer.
La masse imposante qu'était Orok s'éloigna du groupe, allant vers le mur à droite du Nazario, il mit l'un de ces monstrueux poings américains et il assainit un coup qui le fracassa presque avant d'en envoyer un second plus bas que le premier laissant apparaître une ouverture.
Taizone avait le sourire aux lèvres, il était tout excité de ce qui allait pouvoir se passer, combattre ou mourir voilà ce qu'avait appris le jeune capitaine de son maître mais la vie ne donnait pas que ces deux choix, il y en avait plusieurs autres à chaque fois. Il fallait les choisir rapidement pour éviter d'y laisser sa vie. Le Nazario s'exprima à son tour, s'adressant aux clients.

- Bon, mon ami vous a fait une sortie alors veuillez quittez cet endroit sur le-champ, cela sans faire aucun bruit sinon il vous broiera le crâne pour son plus grand plaisir. Si vous avez compris dépêchez vous de vous en allez sans le moindre bruit.

Les clients allèrent assez vite pour quitter les lieux mais un comique se trouvait parmi eux, il s'était arrêté devant Orok et il le dévisagea en grimaçant avant de se diriger vers la sortie en marchant au ralentit. Le grand pirate attrapa le comique par la gorge et il lui envoya un violent coup de tête dans le nez avant de le jeter sur le sol pour mieux lui détruire le visage à coup de poing. Quand il eu terminé il se tourna vers l'officier et lui adressa un léger sourire, ces poings étaient couverts de sang. Taizone cracha mais cela n'était pas de la salive mais du sang, il inspira et expira avant de prendre la parole une nouvelle fois.

- Alors miss, je pense que vous savez qui nous sommes, si oui, je vous conseille de vous en allez. Je suis fatigué de vous, j'aimerais me reposer tranquillement. Alors veuillez partir sinon je pense que nous allons devoir nous battre.

Il dit cela avec un sourire digne d'un psychopathe et il attendit ensuite la réponse de la jeune demoiselle du gouvernement.

_________________
« Ne juges pas un homme au chemin qu'il choisit.
À moins d'avoir toi-même parcouru le même chemin de bout à bout, tu ne peux dire à autrui ce qui l'attend, ni ce qu'il laisse derrière lui. »
Thème :
Partenaires