AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre inattendue [PV: killer's hell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message
MessageSujet: Rencontre inattendue [PV: killer's hell]   Dim 5 Juin - 0:19

InvitéInvité
Anonymous


Road venait d'arriver à peine d'arriver sur Water Seven qu'elle était déjà émerveillée. En temps normal, tant de flotte ne lui aurait fait aucun effet car elle avait prit l'habitude de naviguer sur les mers mais ce paysage était tout simplement sublime. Les bâtiments de blanc marbre se mariaient parfaitement avec les canaux d'eau azur. Le ciel aussi était exactement comme la petite fille aimait; ni trop nuageux ni trop clair. Un parfait équilibre entre le bleu turquoise et le blanc perle.
L'artiste en herbe commençait à avoir envie d'immortaliser ce paysage cependant, quelque chose laissait à désirer. En analysant plus profondément le spectacle, elle finit par comprendre pourquoi; la perspective laissait un peu à désirer et le jeu de lumière et d'ombre n'était pas très satisfaisant non plus.

C'est alors que Kamelot décida d'aller chercher un endroit plus approprié pour dessiner. Elle grimpa tant bien que mal sur les bâtiments et se déplaça de toit en toit. Elle devait faire vite car c'était l'un d'un seul moment de la journée où les lumières et les ombres s'harmonisaient entre eux. Autrement, elle devrait attendre le couché du soleil ou son lever pour peindre mais c'était ce genre d'instant qu'elle voulait glorifier et aucun autre! Ce genre de caprice pouvait paraître bizarre en apparence mais seul quelqu'un doté d'un sens artistique pouvait le comprendre. On l'appelait "L'inspiration".
Tout à coup, la jeune fille s'arrêta pour regarder en bas. Puis elle dépouilla du regard chaque trait, chaque élément de l'endroit concerné. Elle décida d'admirer davantage mais en étant sur place cette fois. Elle n'eut aucun mal à descendre et examina ce qui se trouvait autours d'elle. Le lieu était assez délabré. Une personne normale serait passée sans y prêter une quelconque attention puisqu'elle n'y aurait trouvé rien de spécial. Néanmoins, Road n'était pas une personne normale et elle trouvait que cette place avait beaucoup de potentiel.

Un sourire se dessina sur son visage. Elle sortit ses affaires d'aquarelle, mit son parapluie de côté et s'appliqua à la tâche tout fredonnant une de ses chansons dont seule elle connaissait le secret. L'adolescente paraissait bien insouciante. Elle ne savait pas que ce coin paumé était fréquenté par des brigands et même si elle le savait, elle était trop têtue pour trahir son inspiration et aller autres parts. Quelques uns des dits brigands passèrent par là et virent Road en train de confectionner son oeuvre. Cette dernière les avait remarqué mais les prenant pour de simples passants, elle ne leur adressa pas un seul regard. Elle avait mieux à faire d'ailleurs. Les crapules qui étaient trois en tout furent surpris de trouver quelqu'un sur leur territoire, une "petite" fille qui plus est. Ils se lancèrent des clins d'oeil, signe qu'ils avaient envie de taquiner la "fillette". Ils s'approchèrent d'elle et lui demandèrent:


« Qu'est-ce que tu fais ici petite? »


Road continua à dessiner sans prendre la peine de lever sa tête pour parler ces interlocuteurs:


« Ça s'voit pas? J'cultive des champignons... Nan. Sérieusement les gars, j'ai pas l'temps de causer là. Et j'suis pas p'tite, j'ai 30 ans. »


Le groupe de racaille éclatèrent de rire sauf l'homme ayant prit la parole le premier. Quant à la "petite", elle commerçait à montrer des signes d'irritation car elle avait l'impression que ces "gars" allaient la déranger pendant son travail.


« On a du caractère à ce que je vois. Et puis, c'est pas très beau de mentir sur son âge pour se faire passer pour une grande. »


*quels pots de col ces mecs, j'ai pourtant été très claire sur le fait que j'voulais pas qu'on me dérange* « Pourquoi est-ce que j'mentirai? C'est pas comme si j'avais peur de vous ou un truc dans l'genre... »

« Bah, dans ce cas... Il n'y a qu'une seule façon de le savoir... »


L'interlocuteur s'approcha de Kamelot et tendit sa main pour lui enlever son chemisier à ruche. Avant que son membre n'atteint le vêtement, elle se retourna et le saisit tout en prenant le soin de lui faire faire un tour complet sur son poignet:


« On peut savoir ce que tu mijotes? »


Le scélérat poussa un cris de douleur et essaya de dégager sa main, sans succès. Kamelot prit son parapluie posé par terre et envoya valsé celui qui avait voulu harceler sexuellement. Le reste du groupe sortir leur sabre et attaquèrent grossièrement la jeune fille qui fit un salto arrière et appuya plusieurs fois sur la gâchette. Quelques balles blessèrent les deux assaillants mais leur plaies n'étaient pas grave. Cela ne leur empêchèrent de s'évanouir comme des femmelettes. Road regarda autour d'elle et fut très déçu; son inspiration été passée de ce fait elle ne trouva plus le paysage si sublime que ça. Et ces corps de délinquant faisaient tâches dans le décor. La peintre soupira profondément et s'assit en tailleur tout en mordillant une sucette qu'elle avait sorti auparavant:

« Quels bande de ploucs! A cause d'eux, j'peux plus continuer à dessiner et cet image restera incomplète. »


Sur ces mots, l'aquarelliste se leva, fixa un moment son dessin puis la comprima nerveusement avant de la jeter par dessus son épaule. Sans faire exprès, elle atterrit sur la tête d'un inconnu. La jeune fille ignora ce fait et reprit à mordiller sa sucette de plus belle.



Dernière édition par Kamelot Road le Mer 6 Juil - 23:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre inattendue [PV: killer's hell]   Mar 7 Juin - 23:54

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Nazario Taizone

Messages : 2683

Navigation
Doriki:
3893/6000  (3893/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

Le voyage fut tranquille, après que Orok réussi à ramener le Nazario et Noctis au navire.
Quelques petits contre-temps firent perdre du temps aux Killers dans leur lutte pour fuir Jaya en quête d'une île où ils pourraient être tranquilles. Le navire fut attaqué une bonne dizaine de fois durant leur départ de cette île soit par des navires du gouvernement soit par des navires remplies de chasseur de primes. Heureusement que Loti ainsi qu'Orok furent en pleine forme car sinon l'équipage du Killers Hell seraient tous en prison voir exécuter.
Taizone était allongé dans l'infirmerie, sur un lit, pour se reposer. Anna s'occupait de Noctis car lui non plus n'était pas sortit d'un combat avec l'Amiral et de chasseurs de primes sans dégâts.

Loti se trouvait sur le pont supérieur, il respirait le grand air marin, se rappelant les moments passés sur l'île des hommes poissons et comment il avait rencontré le capitaine. Orok et Nick s'occupèrent de la navigation et de la question qu'était comment allait il faire avec le bateau dans un état pareil : quasiment détruit, pouvant lâcher dans les jours qui suivent.
Taizone se réveilla par la suite, malheureusement pour lui, il n'avait toujours pas retrouver la vue. Il était toujours aveugle, le Nazario devait donc réussir à vivre avec. Il se leva et avança tout droit avant de se prendre la mur, Anna se retourna de suite en demandant au capitaine de ne pas bouger pour le moment. Elle partit en courant le laissant seul dans un certain sens. Elle fit son retour quelques minutes plus tard, elle saisit la main de Taizone puis elle lui passa l'un de ces sabres. Il le saisit d'une poigne de fer puis il tâta ce qu'il avait dans la main pour conclure après mure réflexion qu'il tenait son Espada de la Muerte, la lame bien sûr ranger dans son fourreau. Il essaya de marcher en se guidant grâce à son sabre, se fut dur mais il arriva jusqu'au pont, montant les escaliers avec quelques difficultés.
Le Nazario s'allongea alors sur le pont supérieur non loin de Loti. Son compagnon lui indiqua que le navire se dirigeait vers Water Seven, la cité aquatique ou un truc du genre, Taizone était assez fatigué voilà pourquoi il ne savait plus trop le surnom de cette île même si le savoir n'était pas une chose d'une importance capitale.
Il resta allongé pendant une bonne demi heure avant qu'une voix grave se fit entendre, cette voix était celle d'Orok que le Nazario pouvait reconnaître entre mille. Il dit que Water Seven n'était plus qu'à quelques minutes. Taizone demanda alors :

- Bon cela vous dérangerait il de m'accompagner à terre, j'aurais une personne à aller voir.

Nick se proposa pour l'accompagner. Le Dark killer sentit des choses touché son torse alors il mit sa main et là il sentit une matière qu'il connaissait, il attrapa ceux ci en souriant. Anna arriva demandant au Navigateur de ramener leur capitaine à l’intérieur du navire pour qu'il mette d'autres habits car cela étaient couvert de sang et de transpirations, ils puaient. Taizone fut donc transporter jusqu'à dans sa chambre où à l'aide de Nick il enfila d'autres fringues propres. Son ami l'aida ensuite pour quitter le navire. Orok indiqua alors qu'il les rejoindra ensuite quand il aura terminé de nettoyer le sang qu'il y avait sur le sol. Taizone avait attaché ces sabres que son compagnon lui avait passé quelques temps auparavant, il avait aussi prit deux pistolets rangés à ça ceinture.
Nick aida le capitaine à marcher puis il lui posa une question :

- Eh capitaine ! Ou allons nous en faite ?

Taizone répondit directement après :

- Nous allons aller chez une de mes amies car j'ai promis que je lui passerais le bonjour quand je serais de retour à Water Seven.

Le Nazario expliqua par la suite où se trouvait la maison de son amie. Ils y firent escale une bonne heure plus tard vue la cadence à laquelle ils y allaient. Nick toqua à la porte et un vieil homme leur ouvrit. Le viel homme demanda alors :

- Mais je te connais toi ! On c'est déjà vu n'est pas ?

Taizone répondit ensuite que oui, il se connaissait, il s’appelait Taizone Nazario. Le vieil homme poussa un cri de joie, il lui dit que ça faisait longtemps qu'ils ne l'avaient pas vu.

Le vieil homme se prénommait Juni et c'était grâce à lui que le Nazario ne s'était pas perdu dans cette grande île mais c'était aussi grâce à cet homme qu'il avait dormi sous un toit pendant plus d'une semaine. Juni avait une femme, Nina, une femme qui pensait tout le temps au bonheur des autres avant le sien. Mais Taizone se rappelait surtout d'une jeune demoiselle du nom de Maria ,les cheveux châtains arrivant jusqu'aux épaules, de superbe forme, de très beaux yeux vert, elle était très belle. Cette belle jeune fille était, à l'époque tombé amoureuse du Nazario certes lui non mais il était par ailleurs tombé sous son charme.

Juni fit entrer les deux pirates, puis un autre cri de joie se fit entendre. Taizone entendit des bruits de pas, c'était une fille qui courait dans sa direction. Il sentit alors des bras qui le prirent autours de la taille, une poitrine se coller contre son torse et un doux visage se coller contre le sien. Le Nazario sourit, il la serra contre lui, la repoussa doucement avant de lui faire un bisous sur la joue. Nick proposa à tous le monde de s'assoir car Taizone était assez fatigué alors ils s'assirent tous à table. Le Nazario prit alors la parole :

- Bon, mes amis, je suis très heureux de vous revoir enfin... je suis devenu aveugle alors je ne peux plus vous voir mais n'ayez craintes d'après un médecin je n'en ai que pour plusieurs mois au minimum et quelques années !
Je suis devenue un pirate très rechercher, je me suis trompé en chemin mais maintenant je me suis reprit grâce à un des Amiraux.


Ils discutèrent pendant plusieurs heures puis ils y passèrent la nuit. Maria et Taizone furent partit faire un tour dans cette grande île puis tous les deux passèrent une nuit dans la nature à discuter et ils firent quelques choses que la jeune fille aurait voulu faire avec lui par la passé mais qu'elle n'avait pas fait car le Nazario ne voulait pas le faire avec elle dans la maison de ces parents. Ils rentrèrent au petit matin, Nick dormait dans le canapé. Maria indiqua à Taizone qu'il était huit heures passés alors il allèrent se laver. Plus tard dans la journée, les deux pirates quittèrent les amis du Nazario avec un cadeau de la part de la belle jeune fille qui lui offrit un bandeau pour les yeux.
Ils marchèrent pendant plus de vingt minutes quant il sentit une odeur de sang. Ils continuèrent leurs chemin puis Taizone se prit quelques choses dans la tête. Nick demanda alors :

- Eh jeune fille, n'embête pas le capitaine car il est en mauvaise état là !


Nick regardait la jeune fille avec un regard plutôt amical même si il ne voulait pas qu'elle refasse une choses pareil. Orok arriva ensuite, se mettant à gauche du Nazario tandis que Nick se trouvait à droite.

_________________
« Ne juges pas un homme au chemin qu'il choisit.
À moins d'avoir toi-même parcouru le même chemin de bout à bout, tu ne peux dire à autrui ce qui l'attend, ni ce qu'il laisse derrière lui. »
Thème :
Partenaires