AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre inattendue [PV: killer's hell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message
MessageSujet: Rencontre inattendue [PV: killer's hell]   Dim 5 Juin - 0:19

InvitéInvité
avatar


Road venait d'arriver à peine d'arriver sur Water Seven qu'elle était déjà émerveillée. En temps normal, tant de flotte ne lui aurait fait aucun effet car elle avait prit l'habitude de naviguer sur les mers mais ce paysage était tout simplement sublime. Les bâtiments de blanc marbre se mariaient parfaitement avec les canaux d'eau azur. Le ciel aussi était exactement comme la petite fille aimait; ni trop nuageux ni trop clair. Un parfait équilibre entre le bleu turquoise et le blanc perle.
L'artiste en herbe commençait à avoir envie d'immortaliser ce paysage cependant, quelque chose laissait à désirer. En analysant plus profondément le spectacle, elle finit par comprendre pourquoi; la perspective laissait un peu à désirer et le jeu de lumière et d'ombre n'était pas très satisfaisant non plus.

C'est alors que Kamelot décida d'aller chercher un endroit plus approprié pour dessiner. Elle grimpa tant bien que mal sur les bâtiments et se déplaça de toit en toit. Elle devait faire vite car c'était l'un d'un seul moment de la journée où les lumières et les ombres s'harmonisaient entre eux. Autrement, elle devrait attendre le couché du soleil ou son lever pour peindre mais c'était ce genre d'instant qu'elle voulait glorifier et aucun autre! Ce genre de caprice pouvait paraître bizarre en apparence mais seul quelqu'un doté d'un sens artistique pouvait le comprendre. On l'appelait "L'inspiration".
Tout à coup, la jeune fille s'arrêta pour regarder en bas. Puis elle dépouilla du regard chaque trait, chaque élément de l'endroit concerné. Elle décida d'admirer davantage mais en étant sur place cette fois. Elle n'eut aucun mal à descendre et examina ce qui se trouvait autours d'elle. Le lieu était assez délabré. Une personne normale serait passée sans y prêter une quelconque attention puisqu'elle n'y aurait trouvé rien de spécial. Néanmoins, Road n'était pas une personne normale et elle trouvait que cette place avait beaucoup de potentiel.

Un sourire se dessina sur son visage. Elle sortit ses affaires d'aquarelle, mit son parapluie de côté et s'appliqua à la tâche tout fredonnant une de ses chansons dont seule elle connaissait le secret. L'adolescente paraissait bien insouciante. Elle ne savait pas que ce coin paumé était fréquenté par des brigands et même si elle le savait, elle était trop têtue pour trahir son inspiration et aller autres parts. Quelques uns des dits brigands passèrent par là et virent Road en train de confectionner son oeuvre. Cette dernière les avait remarqué mais les prenant pour de simples passants, elle ne leur adressa pas un seul regard. Elle avait mieux à faire d'ailleurs. Les crapules qui étaient trois en tout furent surpris de trouver quelqu'un sur leur territoire, une "petite" fille qui plus est. Ils se lancèrent des clins d'oeil, signe qu'ils avaient envie de taquiner la "fillette". Ils s'approchèrent d'elle et lui demandèrent:


« Qu'est-ce que tu fais ici petite? »


Road continua à dessiner sans prendre la peine de lever sa tête pour parler ces interlocuteurs:


« Ça s'voit pas? J'cultive des champignons... Nan. Sérieusement les gars, j'ai pas l'temps de causer là. Et j'suis pas p'tite, j'ai 30 ans. »


Le groupe de racaille éclatèrent de rire sauf l'homme ayant prit la parole le premier. Quant à la "petite", elle commerçait à montrer des signes d'irritation car elle avait l'impression que ces "gars" allaient la déranger pendant son travail.


« On a du caractère à ce que je vois. Et puis, c'est pas très beau de mentir sur son âge pour se faire passer pour une grande. »


*quels pots de col ces mecs, j'ai pourtant été très claire sur le fait que j'voulais pas qu'on me dérange* « Pourquoi est-ce que j'mentirai? C'est pas comme si j'avais peur de vous ou un truc dans l'genre... »

« Bah, dans ce cas... Il n'y a qu'une seule façon de le savoir... »


L'interlocuteur s'approcha de Kamelot et tendit sa main pour lui enlever son chemisier à ruche. Avant que son membre n'atteint le vêtement, elle se retourna et le saisit tout en prenant le soin de lui faire faire un tour complet sur son poignet:


« On peut savoir ce que tu mijotes? »


Le scélérat poussa un cris de douleur et essaya de dégager sa main, sans succès. Kamelot prit son parapluie posé par terre et envoya valsé celui qui avait voulu harceler sexuellement. Le reste du groupe sortir leur sabre et attaquèrent grossièrement la jeune fille qui fit un salto arrière et appuya plusieurs fois sur la gâchette. Quelques balles blessèrent les deux assaillants mais leur plaies n'étaient pas grave. Cela ne leur empêchèrent de s'évanouir comme des femmelettes. Road regarda autour d'elle et fut très déçu; son inspiration été passée de ce fait elle ne trouva plus le paysage si sublime que ça. Et ces corps de délinquant faisaient tâches dans le décor. La peintre soupira profondément et s'assit en tailleur tout en mordillant une sucette qu'elle avait sorti auparavant:

« Quels bande de ploucs! A cause d'eux, j'peux plus continuer à dessiner et cet image restera incomplète. »


Sur ces mots, l'aquarelliste se leva, fixa un moment son dessin puis la comprima nerveusement avant de la jeter par dessus son épaule. Sans faire exprès, elle atterrit sur la tête d'un inconnu. La jeune fille ignora ce fait et reprit à mordiller sa sucette de plus belle.



Dernière édition par Kamelot Road le Mer 6 Juil - 23:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre inattendue [PV: killer's hell]   Mar 7 Juin - 23:54

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2542

Navigation
Doriki:
3240/6000  (3240/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

Le voyage fut tranquille, après que Orok réussi à ramener le Nazario et Noctis au navire.
Quelques petits contre-temps firent perdre du temps aux Killers dans leur lutte pour fuir Jaya en quête d'une île où ils pourraient être tranquilles. Le navire fut attaqué une bonne dizaine de fois durant leur départ de cette île soit par des navires du gouvernement soit par des navires remplies de chasseur de primes. Heureusement que Loti ainsi qu'Orok furent en pleine forme car sinon l'équipage du Killers Hell seraient tous en prison voir exécuter.
Taizone était allongé dans l'infirmerie, sur un lit, pour se reposer. Anna s'occupait de Noctis car lui non plus n'était pas sortit d'un combat avec l'Amiral et de chasseurs de primes sans dégâts.

Loti se trouvait sur le pont supérieur, il respirait le grand air marin, se rappelant les moments passés sur l'île des hommes poissons et comment il avait rencontré le capitaine. Orok et Nick s'occupèrent de la navigation et de la question qu'était comment allait il faire avec le bateau dans un état pareil : quasiment détruit, pouvant lâcher dans les jours qui suivent.
Taizone se réveilla par la suite, malheureusement pour lui, il n'avait toujours pas retrouver la vue. Il était toujours aveugle, le Nazario devait donc réussir à vivre avec. Il se leva et avança tout droit avant de se prendre la mur, Anna se retourna de suite en demandant au capitaine de ne pas bouger pour le moment. Elle partit en courant le laissant seul dans un certain sens. Elle fit son retour quelques minutes plus tard, elle saisit la main de Taizone puis elle lui passa l'un de ces sabres. Il le saisit d'une poigne de fer puis il tâta ce qu'il avait dans la main pour conclure après mure réflexion qu'il tenait son Espada de la Muerte, la lame bien sûr ranger dans son fourreau. Il essaya de marcher en se guidant grâce à son sabre, se fut dur mais il arriva jusqu'au pont, montant les escaliers avec quelques difficultés.
Le Nazario s'allongea alors sur le pont supérieur non loin de Loti. Son compagnon lui indiqua que le navire se dirigeait vers Water Seven, la cité aquatique ou un truc du genre, Taizone était assez fatigué voilà pourquoi il ne savait plus trop le surnom de cette île même si le savoir n'était pas une chose d'une importance capitale.
Il resta allongé pendant une bonne demi heure avant qu'une voix grave se fit entendre, cette voix était celle d'Orok que le Nazario pouvait reconnaître entre mille. Il dit que Water Seven n'était plus qu'à quelques minutes. Taizone demanda alors :

- Bon cela vous dérangerait il de m'accompagner à terre, j'aurais une personne à aller voir.

Nick se proposa pour l'accompagner. Le Dark killer sentit des choses touché son torse alors il mit sa main et là il sentit une matière qu'il connaissait, il attrapa ceux ci en souriant. Anna arriva demandant au Navigateur de ramener leur capitaine à l’intérieur du navire pour qu'il mette d'autres habits car cela étaient couvert de sang et de transpirations, ils puaient. Taizone fut donc transporter jusqu'à dans sa chambre où à l'aide de Nick il enfila d'autres fringues propres. Son ami l'aida ensuite pour quitter le navire. Orok indiqua alors qu'il les rejoindra ensuite quand il aura terminé de nettoyer le sang qu'il y avait sur le sol. Taizone avait attaché ces sabres que son compagnon lui avait passé quelques temps auparavant, il avait aussi prit deux pistolets rangés à ça ceinture.
Nick aida le capitaine à marcher puis il lui posa une question :

- Eh capitaine ! Ou allons nous en faite ?

Taizone répondit directement après :

- Nous allons aller chez une de mes amies car j'ai promis que je lui passerais le bonjour quand je serais de retour à Water Seven.

Le Nazario expliqua par la suite où se trouvait la maison de son amie. Ils y firent escale une bonne heure plus tard vue la cadence à laquelle ils y allaient. Nick toqua à la porte et un vieil homme leur ouvrit. Le viel homme demanda alors :

- Mais je te connais toi ! On c'est déjà vu n'est pas ?

Taizone répondit ensuite que oui, il se connaissait, il s’appelait Taizone Nazario. Le vieil homme poussa un cri de joie, il lui dit que ça faisait longtemps qu'ils ne l'avaient pas vu.

Le vieil homme se prénommait Juni et c'était grâce à lui que le Nazario ne s'était pas perdu dans cette grande île mais c'était aussi grâce à cet homme qu'il avait dormi sous un toit pendant plus d'une semaine. Juni avait une femme, Nina, une femme qui pensait tout le temps au bonheur des autres avant le sien. Mais Taizone se rappelait surtout d'une jeune demoiselle du nom de Maria ,les cheveux châtains arrivant jusqu'aux épaules, de superbe forme, de très beaux yeux vert, elle était très belle. Cette belle jeune fille était, à l'époque tombé amoureuse du Nazario certes lui non mais il était par ailleurs tombé sous son charme.

Juni fit entrer les deux pirates, puis un autre cri de joie se fit entendre. Taizone entendit des bruits de pas, c'était une fille qui courait dans sa direction. Il sentit alors des bras qui le prirent autours de la taille, une poitrine se coller contre son torse et un doux visage se coller contre le sien. Le Nazario sourit, il la serra contre lui, la repoussa doucement avant de lui faire un bisous sur la joue. Nick proposa à tous le monde de s'assoir car Taizone était assez fatigué alors ils s'assirent tous à table. Le Nazario prit alors la parole :

- Bon, mes amis, je suis très heureux de vous revoir enfin... je suis devenu aveugle alors je ne peux plus vous voir mais n'ayez craintes d'après un médecin je n'en ai que pour plusieurs mois au minimum et quelques années !
Je suis devenue un pirate très rechercher, je me suis trompé en chemin mais maintenant je me suis reprit grâce à un des Amiraux.


Ils discutèrent pendant plusieurs heures puis ils y passèrent la nuit. Maria et Taizone furent partit faire un tour dans cette grande île puis tous les deux passèrent une nuit dans la nature à discuter et ils firent quelques choses que la jeune fille aurait voulu faire avec lui par la passé mais qu'elle n'avait pas fait car le Nazario ne voulait pas le faire avec elle dans la maison de ces parents. Ils rentrèrent au petit matin, Nick dormait dans le canapé. Maria indiqua à Taizone qu'il était huit heures passés alors il allèrent se laver. Plus tard dans la journée, les deux pirates quittèrent les amis du Nazario avec un cadeau de la part de la belle jeune fille qui lui offrit un bandeau pour les yeux.
Ils marchèrent pendant plus de vingt minutes quant il sentit une odeur de sang. Ils continuèrent leurs chemin puis Taizone se prit quelques choses dans la tête. Nick demanda alors :

- Eh jeune fille, n'embête pas le capitaine car il est en mauvaise état là !


Nick regardait la jeune fille avec un regard plutôt amical même si il ne voulait pas qu'elle refasse une choses pareil. Orok arriva ensuite, se mettant à gauche du Nazario tandis que Nick se trouvait à droite.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre inattendue [PV: killer's hell]   Mer 8 Juin - 22:58

InvitéInvité
avatar


Road était en train de remuer ses idées noires. Elle n'arrivait toujours pas à accepter que ses bandits de seconde zone l'aient interrompu pendant qu'elle exécutait son art. Décidément, les bons à rien ne savaient plus où était leur place.
Mais ce que la jeune fille regrettait le plus dans cette histoire, c'était son dessin incomplet. Un dessin incomplet est condamné à rester ainsi pour toujours et il ne sera jamais beau aux yeux de quelqu'un. Il sera piétiné par les passants qui ne lui jetteront pas un seul regard de sympathie et finira sa misérable vie dans les poubelles. Du moins, c'est ce que la brune imaginait. Tout à coup, une voix la fit sortir de ses pensées:



- Eh jeune fille, n'embête pas le capitaine car il est en mauvaise état là !


La jeune fille se retourna. Elle se trouva face à 2 hommes dont un qui portait un bandeau sur les yeux. C'était surement le dit "capitaine" puisqu'il avait la boulette de papier à ses pieds. Comme les dires du jeune homme, il avait vraiment l'air en mauvais état. Il portait des bandelettes et avait l'air un peu désorienté. Surement venait-il de perdre la vue et il ne s'était pas encore habitué à sa cécité. *Quel triste cas* pensait ironiquement Kamelot. Et bizarrement, l'homme qui lui avait parlé n'avait pas l'air d'être en colère contre elle. Au contraire, il lui souriait mais d'après son ton, il ne voulait que la peintre recommence à jeter du papiers froissés sur la tête de son cher "capitaine".
Elle n'avait pas l'intention de recommencer de toute façon, sa colère commençait à s’atténuer et elle n'était pas assez lâche pour s'en prendre à un aveugle. Quant au comportant clément de l'étranger, il était certainement lié au fait qu'il pensait avoir à une gamine.
Pas que cela ne déplaisait. Pour elle, c'était un avantage à ne pas négliger. Ainsi, elle pouvait aisément tromper ses ennemis et s'attirer la sympathie des autres. Qui pourrait douter d'une adolescente?


« Oh ça va! C'est pas comme si je l'avais fait exprès non plus... voilà voilà, je le ramasse... »


Sur ses mots, elle se dirigea vers ses interlocuteurs qui étaient à présent au nombre de trois et ramassa le papier qu'elle avait jeté auparavant. Elle l'ouvrit, soupira puis le mit négligemment dans sa poche. C'est qu'il lui tenait vraiment à coeur ce dessin! Ensuite, elle se concentra sur le visage du "Capitaine". Elle l'avait déjà vu quelques parts mais elle ignorait où exactement. Road n'oubliait jamais un visage, elle avait juste un peu de mal à s'en souvenir quelques fois c'est tout. Et puis, ses traits de construction étaient vraiment intéressants à disséquer.
L'aquarelliste eut une idée. Elle joint ses deux mains, cligna d'oeil tout en affichant un grand sourire et changea de tons:


« Désolée pour tout à l'heure mais j'avais les nerfs en boule à cause de ses bons à rien qui m'ont interrompu pendant que je peignais puis ont défiguré le paysage... m'enfin c'est une longue histoire et je veux pas vous ennuyez avec les détails. Bref, pour vous prouvez ma bonne foi, que diriez-vous de me servir de modèle pour dessiner, mon bon monsieur? »


Et sans attendre la réponse du modèle, Road l'empoigna avec force et le traîna vers son tabouret. Elle le fit s’asseoir dessus et prit sa place après avoir sorti tout une panoplie de crayons plus en moins gras.


« Tournez votre tête sur la droite... Un peu sur la gauche maintenant! STOP! Parfait... Soyez pas trop crispé et essayer d'être le plus naturel possible. Bougez plus maintenant et vous inquiétez pas, ça prendra que quelques minutes. »


La jeune artiste s'attela à l’ouvrage. Elle dessina d'abord les lignes de construction du visage, puis son contours, ensuite elle s'occupa du bandeau, du nez et de la bouche et elle termina de dessiner les oreilles en même temps que le visage. Pour finir complètement le portrait, elle dessina les ombres à l'aide d'un crayon bien gras et du fusain. Quand elle eut terminé, elle était assez contente du résultat car le dessin est fidèle à l'original.


« Terminé! »


Les deux hommes qui accompagnaient leur capitaine s'approchèrent pour voir le dessin et parurent bluffé par la ressemblance. Pendant qu'ils avaient le dos tourné, un des délinquants étendus par terre commença à reprendre conscience. Quand Road se retourna en sa direction, il fit rapidement semblant d'être toujours inconscient mais son rythme de respiration le trahissait. Pendant que personne ne la regardait, Kamelot prit discrètement le couteau qu'elle utilisait pour tailler ses crayons et elle le jeta rapidement sur la tête du criminel. Cet objet s'enfonça dans son crâne et l'acteur raté retomba dans les pommes.
Quant à Kamelot, elle afficha son sourire "tout va bien" les yeux mi-clos comme si de rien n'était.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre inattendue [PV: killer's hell]   Sam 11 Juin - 14:02

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2542

Navigation
Doriki:
3240/6000  (3240/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi


Taizone se demandait bien qui pouvait être cette personne qui venait de lui jeter quelques choses à la tête, il sentait l'air sur son visage ainsi que ces cheveux qui bougeaient selon le vent. D'après Nick c'était une jeune fille, donc elle ne devait pas savoir ce qu'elle faisait mais il n'allait pas se mettre en colère pour une bêtise pareille. Orok regardait la jeune fille avec son air toujours sérieux car il ne savait pas se qui c'était passé alors il préférait rester sur ces gardes.
La jeune fille indiqua qu'elle n'avait pas fait exprès avant d'aller ramasser le papier qu'elle venait de lancer. Le Nazario restait calme, toujours avec le sourire il ressentait les présences qu'il y avait autour de lui, il les voyait d'une certaine façon.
Nick vit qu'elle regardait ensuite le capitaine comme si elle venait d'avoir une idée, elle le regardait fixement. Puis elle lança :

- Désolée pour tout à l'heure mais j'avais les nerfs en boule à cause de ses bons à rien qui m'ont interrompu pendant que je peignais puis ont défiguré le paysage... m'enfin c'est une longue histoire et je veux pas vous ennuyez avec les détails. Bref, pour vous prouvez ma bonne foi, que diriez-vous de me servir de modèle pour dessiner, mon bon monsieur ?


Elle saisit la main de Taizone avant de le faire assoir sur un tabouret, Nick commença à dégainer son couteau mais Orok mit sa main sur la sienne pour l'en empêcher. Le navigateur lui demanda pourquoi il l'avait empêcher de protéger le Nazario, Orok jeta un regard à la jeune fille avant de dire :

- Mon ami, si le capt'ain aurait préférer rester là, il l'aurait fait savoir. Il se remet peu à peu, ces forces lui reviennent de la même façon et on voit à son sourire qu'il est heureux de poser.

Les deux hommes regardèrent ensuite la suite des événements et effectivement la jeune fille voulait qu'il pose, Nick n'avait pas compris mais grâce à Orok il venait de comprendre quelque chose. Elle prie ces instruments et elle commençait son dessin. Les deux pirates se demandaient bien à quoi pouvait ressembler ce dessin qu'elle avait commencer il y a même pas cinq minutes.
Taizone restait sur place tel une statue de marbre, ces anciens méfaits lui avait appris à rester jusqu'à plus d'une heure sans respirer, et oui les meurtres sont tout un art. Il repensa à Noctis qui était, quant ils quittèrent le navire, sur celui ci. Était il partit pour faire un petit tours dans la cité aquatique ? Était il rester sur le navire pour se reposer ?
Le Nazario ne savait guère se qu'il fessait en ce moment mais il espérait au fond de lui qu'il ne lui arriverait rien.
Il écoutait les indications qu'elle donnait puis les exécuta.
Quant la jeune fille leur dit qu'elle venait de terminer, Nick s'approcha suivit de Orok qui regardèrent le dessin, ils étaient ébahies par l’œuvre d'art qu'elle venait de réaliser. Taizone sentit ensuite quelque chose fendre l'air, cela devait être une lame ou un truc du genre. Il entendit par la suite des respirations qui se turent alors il se retourna dans cette direction puis il sentit une main sur son épaule, Orok venait de poser sa main, il demanda alors :

- Bon cap'tain si nous allions boire un petit coup avec la demoiselle, histoire de la féliciter pour son œuvre d'art. Hein ??

Taizone sourit avant d’acquiescer de la tête. Orok l'aida à se relever. Ils commencèrent à partir vers un restaurant car, c'était pas le tout de boire mais il fallait aussi manger, le Nazario s’arrêta, se retourna en souriant et fit un geste de la main pour indiquer à la jeune fille de venir.
Ils partirent par la suite, tous les quatre dans un restaurant cinq étoile car le capitaine était une personne qui aimait les bonnes choses. Ils se trouvèrent alors devant un très grand restaurant où cinq étoile d'or se trouvait gravé dans le mur. Ils rentrèrent alors, s'assirent à une table magnifiquement décorer puis un serveur arriva pour prendre commande.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre inattendue [PV: killer's hell]   Mar 14 Juin - 19:13

InvitéInvité
avatar


Noctis était allongé dans son lit, endormie, encore inconscient après le combat contre l’amiral. Il revivait la scène du combat, ses erreurs…ses blessures…il ouvrit alors les yeux d’un coup…Noctis regarda autour de lui et posa le bras sur ses yeux. Un sourire apparu alors sur son visage…comme si il était devenu fou…comme si cette bataille lui avait fait perdre l’esprit, mais Noctis allait bien. Il avait juste trouver une raison de se battre…il allait s’entrainer et devenir plus fort que cette amiral. A leur prochaine rencontre, il le battrait! Soudain une voix résonna dans la pièce, celle d’une femme…Noctis eu un sourire doux au lèvre mais ne bougea pas.

-comment tu te sens Noctis?

« comme un bretteur qui a perdu Anna… »

-si seul ton orgueil est blessé c’est que ca va!

« tu doit avoir raison… »

Le jeune garçon se leva, fessant la grimace…Anna arriva pour le forcé a se couché mais elle croisa l’œil rouge de Noctis, qui affichait un sourire sadique…se regard et ce sourire, il était déterminé a se lever et elle ne l’arrêterait pas, elle le savait. Noctis se leva et demanda ou était le capitaine…elle lui dit qu’il était aller a terre et Noctis grogna. Taizone était un abruti de première! Aller a terre dans son état! Noctis alla vers l’escalier pour monté en se tenant au mur et prit son arme avant de la mettre dans son dos. Arrivé sur le pont, un de ses camarade voulu le stoppé mais Noctis l’écarta du bras, s’approchant du bord du bateau, prêt a sauté a terre. Alors qu’il tenta de le retenir, Noctis disparu, réapparaissant sur le sol, lui fessant signe de la main.

« désolé, je doit retrouver Taizone… »

-Noctis! Fait pas le con!

-Noctis reviens! Dans ton état tu doit resté au lit!

« ca ira… je ramènerait cet idiot de capitaine! »

Noctis leur sourit et disparu. Il chercha un long moment le capitaine dans la ville et fini par le voir entré dans un restaurant. Le jeune pirate afficha un sourire et disparu dans une légère brume…alors que l’équipage se mettant assis, il apparu a coter de la petite fille qui les accompagnait, juste en face de son capitaine.

« capitaine, t’est un abruti d’être partie dans ton état… »

Le jeune Noctis affichait un sourire, heureux de voir que son capitaine avait survécu au combat. Il regarda ensuite ses deux camarade, puis la petite fille a coter de qui il était apparu sans prévenir, la dévisageant. Noctis sentait qu’elle n’était pas aussi faible et frêle qu’elle peu en avoir l’air…
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre inattendue [PV: killer's hell]   Dim 19 Juin - 16:06

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2542

Navigation
Doriki:
3240/6000  (3240/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

Tout les quatre furent assis sur une table carré, chacun d'eux s'assirent de chaque côté de celle-ci. Taizone se demanda si Noctis allait bien car la seule image qu'il se souvenait de lui, c'était son compagnon en sang sur le sol. Depuis il ne voyait plus, la vie était plus dure mais d'un autre côté cela allait le faire devenir plus fort, ces sens allait ce décupler grâce à cet état.
Le serveur prit la commande des clients, les trois pirates prirent le plat du jour et la jeune fille quand à elle commanda ce quelle voulait car de toute façon le capitaine des Killers allait payer.
Taizone et ces compagnons demandèrent ensuite au serveur quand il fit son retour avec les plats qu'il plaça en face de chaque personne, des boissons : cola, rhum, eau. Il repartie alors marquant ce qu'avait demander le Nazario sur un petit carnet.
Un nuage de brume fit son apparition, Noctis était là. Orok affichait par la suite un grand sourire, il se leva et cria :

- Eh serveur ramène toi ! Tu dois prendre la commande de mon compagnon si tu veux pas que je te refasse le portrait.

Il s'était assis à côté de la jeune fille, il la regardait d'un air supérieur ce qui fit bien rire Nick qui rigolait souvent pour rien. Taizone avait compris que c'était Noctis qui venait d'arriver, il était assez heureux qu'il aille mieux car il était dans un sale état à Jaya. Le possesseur du Logia de la brume prit alors la parole.

- Capitaine, t’est un abruti d’être partie dans ton état…

Sur le visage du Nazario, un grand sourire apparu puis il poussa un léger soupir.
Taizone chercha ensuite ces couverts avec quelques difficultés, il les trouva enfin, il les saisit et chercha par la suite où se trouvait l'assiette.
Il galéra quelques temps puis commença à manger comme ci de rien n'était. Le serveur arriva avec les boissons qu'ils avait commander, il demanda à Noctis se qu'il voulait puis s'en alla chercher sa commande. Orok se leva et servit un peu tout le monde avec ce qu'il voulait, lui et Nick prirent du rhum tandis que le capitaine du Killers se fit servir du cola qu'il bu grâce à l'aide de Nick.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre inattendue [PV: killer's hell]   Ven 24 Juin - 20:32

InvitéInvité
avatar


HRP : désolée pour le retard mais mon ordi m’a lâché et là j’suis sur un drôle de clavier qwertz et ça fait 4 fois qu’j’appuie sur une drôle de touche et tout mon texte s’efface -_-*

Le dessin de Road avait fait son effet voulu, personne ne se rendit compte du couteau lancé par la gamine. Sauf peut-être le capitaine car il semblait avoir entendu quelque chose. Cependant, il laissait penser qu’il ne s’était pas encore adapté à sa cécité. De ce fait, il ne fit rien remarquer. Ses hommes l’aidèrent à se relever et lui proposèrent d’aller boire un coup pour fêter le chef d’œuvre de l’artiste. Cette idée eut l’air plaire au chef qui fit quelques pas avant de se retourner et faire un signe de la main envers Kamelot comme pour l’inviter.

Elle eut quelques soupçons tout en ne laissant rien transparaître. Après tout, l’un d’entre eux s’était alarmé et avait tiré son arme ce qui laissait paraître le fait qu’ils soient pour une raison ou une autre, méfiant et protecteur envers leur commandant. Peut-être aussi que ce dernier était recherché ou au contraire quelque de très important qui sait. Cela aurait expliqué cette sensation de déjà vu qu’avait ressenti la petite. Elle aurait soit vu son visage dans les journaux soit sur un Wanted ou encore sur les deux.
Malgré tous ses doutes, la brune était disposée à accepter l’invitation. Elle était de bonne humeur et avait envie de grignoter quelque chose. Et puis, s’ils étaient vraiment dangereux, elle n’aurait qu’à se battre et au pire, fuir car elle n’était pas du genre téméraire. Elle ne menait un combat que si elle était sûre de gagner ou de s’en tirer sans dégât important.

Road ramassa ses affaires en vitesse et rejoignit la joyeuse troupe. Bientôt, ils s’arrêtèrent dans un restaurant cinq étoiles. Elle en fut agréablement surprise. Etant donné ses origines modestes, elle n’a jamais pu fréquenter ce genre d’établissement de luxe.
Le restaurant avait une ambiance calme et chic. Les murs étaient clairs et des gracieux signes peints les décoraient. Des chandeliers en cristal descendaient du plafond et leurs bougies diffusaient une agréable odeur de vanille. La seule tâche au décor était les gens qui fréquentaient ce lieu. Ils n’arrêtaient pas de chuchoter des messes basses au sujet de petit groupe et avec son ouïe fine, l’aquarelliste les entendaient toutes. Cela l’irritait quelque peu mais elle préférait se concentrer sur ses hôtes. Ils n’avaient pas l’air de rouler sur l’or pourtant ils pouvaient côtoyer ce genre d’endroit.


« J’me suis pas présentée. Je m’appelle Road Kamelot et j’suis pirate et artiste en herbe. »


Road commanda tout ce qu’elle voulait, après tout, ce n’était pas elle qui allait payer. Tout à coup, pendant qu’elle sirotait son jus de fruit –malgré qu’elle ne soit plus une mineure, elle ne pouvait pas boire d’alcool car cela ne concordait pas avec son physique- , une légère brume se leva. Elle entendit des bruits de pas et une respiration régulière mais à peine perceptible. Quelques secondes plus tard, un jeune homme d’à peu prés le même âge que Kamelot –âge réel bien évidemment- faisait son apparition. Un des hommes se leva et ordonna à un serveur de venir prendre la commande du nouvel arrivé s’il ne voulait pas qu’on lui refasse le portrait. Ce dernier s’exécuta l’air crispé.
Le nouveau venu regardait le capitaine et le traita d’idiot mais le concerné laissa échapper un rire. D’après cette attitude décontractée et conviviale, la jeune fille conclut qu’ils se connaissaient. L’inconnu regarda ses deux compagnons puis il posa son regard sur Road. Il arborait une certaine méfiance envers et affichait un regard supérieur très proche de celui d’un dévisage. Kamelot voulut le taquiner un peu et le provoquer par la même occasion en lui souriant comme si de rien n’était.

La porte du restaurant s’ouvrit une seconde fois et cette fois, c’est tout un groupe d’hommes menaçants qui entrèrent. La brune reconnu l’un d’entre eux, il était l’un des trois bandits qui l’avait abordée plus tôt. Ce dernier aussi semblait l’avoir remarquer et glissa quelques mots à l’oreille de ce qui semblait être le chef. Ce dernier, accompagné de toute son escorte, s’approcha vers la table où la gamine était assise. Un des malfrats désigna Road du doigt et dit :


« C’est elle Boss ! La morveuse qui nous a manqué de respect ! »


« Ne me pointe pas du doigt, c’est très malpoli. Et puis, on se connaît ? On a gardé les cochons ensemble c’est ça ? »


La racaille perdit patience et saisit la morveuse de son col :


« Fais pas ta maligne, tu me dois des excuses sale gosse ! »


La sale gosse ne répondit pas, elle afficha un air calme et serein. Elle marqua un silence puis répondit d’une voix détendue voire froide :


« Je ne le dirai pas deux fois ; Repose-moi par terre, tu me fais mal. »


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre inattendue [PV: killer's hell]   Mar 28 Juin - 0:24

Maître du JeuPnj | Maître du Jeu
avatar

Messages : 1466

[N'oubliez pas de répondre.]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre inattendue [PV: killer's hell]   Mar 28 Juin - 18:33

InvitéInvité
avatar


Noctis était apparu peu de temps avant sans se faire remarqué grâce a son logia qu’il maitrisait bien maintenant. Son capitaine semblait heureux de l’entendre, tout comme ses deux camarade, sans doute soulagé que le jeune pirate est pu se lever malgré ses blessures. La jeune femme elle, dégageait quelque chose d’étrange…elle semblait plus jeune que Noctis, mais elle sentait le sang…elle afficha un sourire innocent au regard insistant du pirate quand le serveur arriva. Noctis se frotta les mains avec un sourire comme seul lui ne avait le secret. Il affichait volontairement un sourire un peu stupide pour faire rire les autres…sourire que ses camarades appréciait.

« je vais vous prendre deux entrecôtes, une bouteille de saké…deux bouteille de saké! »

-tu changera jamais Noctis

« hey, on vie qu’une fois mon amis »

Le serveur apporta la commande du jeune Caelum qui afficha un large sourire a l’idée de manger de la bonne viande…en effet, il n’avait rien avalé depuis son combat contre l’amiral. Mais comme son amis le taquinait, Noctis chahuta un peu avec ce dernier quand la porte du restaurant s’ouvrir. Le sourire du logia disparu soudain de son visage, lançant un regard glaçant a ceux qui venait d’entré. Ils dégageait une tel aura meurtrière que personne ne pouvait ne pas els avoir remarqué, pourtant Noctis ne semblait pas inquiet quand a leur force. En effet, plus ils son nombreux, plus il sont faible. Soudain l’un d’entre eux montra la petite fille a coter de Noctis. Noctis lui, tenait sa bouteille de saké a la main, buvant des gorgé a même la bouteille comme ci ce n’était que de l’eau. Alors que road se montra insolente ce qui fit sourire Noctis, l’homme l’attrapa par le col et la souleva. Elle demanda a l’homme de la posé ce qui le fit rire.

-sinon quoi morveuse!

Noctis aurait aimé la voir agir mais Orok posait déjà sa main sur la table pour y aller…mais un simple geste de Noctis le fit se figé. Ce dernier avait tendit la main vers son amis avec un sourire. Orok émit un léger rire et se rassis, savant ce que Noctis avait en tête. L’autre pirate se mit aussi a sourire et fit signe a Noctis qu’ils ne bougerait pas. L’homme but encore un peu de saké et se leva, laissant son épée derrière lui.

« hey mon gros…il me semble qu’elle t’as demandé de la lâchée… »

-tu me veut quoi toi?! Puis t’est qui? Son petit copain?

« je te conseil fortement de la lâchée sans quoi, je devrait intervenir.. »

-ah ah ah, j’aimerais bien voir ca gringalet!

En effet, Noctis n’était pas très musclé…mais il n’en avait pas besoin pour faire mal. Le jeune homme était resté de profil tout le long, sans bougé, les yeux fermé. Il ne daignait même pas regardé ce gros porc qui se pensait supérieur. Quand l’homme posa road, Noctis afficha un sourire, murmurant une simple phrase a la jeune fille: ‘écarte toi petite…’. au même moment, le brigand prit son élan et lança un grand coup de poing vers Noctis. Ce dernier l’arrêta de la main, sans bougé et sourit. Il lança un regard démoniaque, affichant un sourire sadique…ses yeux rouge était encore lus effrayant qu’a la normal.

« c’est tout? Maintenant…laisse moi te montré la différance de niveaux entre nous deux… »

Noctis déplaça sa jambe droite, pliant son bras. D’un coup sec, il frappa l’homme de la paume de la main en plein ventre. Au premier regard, rien ne se passa, mais Noctis lui souriait, tout comme les membres des killer hell pressent. Soudain l’homme fit une grimace et fut projeter en arrière, traversant la porte du restaurant. Noctis regarda ses camarade avec un sourire, haussant les épaules.

« désolé, je pensait pas avoir taper si fort, je payerai pour les dégâts »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre inattendue [PV: killer's hell]   Mer 29 Juin - 21:41

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2542

Navigation
Doriki:
3240/6000  (3240/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

Taizone mangeai, à une vitesse phénoménal. Il mangeai tel un paresseux, à une lenteur folle. Il piquait avec sa fourchette sur de nombreux endroits devant lui mais il ne prenait rien avec celle-ci alors il refaisait la même chose mais i n'y arrivait toujours pas alors Nick s’étouffa tellement il riait. Orok frappa un bon coup dans le dos du navigateur et là un bout de viande sortit de sa bouche, il ria encore et encore, cette fois de s'être étouffer. Il y avait une bonne ambiance à table malgré les gens qui assis aux autres tables dévisageaient les pirates et la jeune fille mais cela n'était pas un problème , ils étaient habitué sauf peut être la jeune fille. Le Nazario sentait les regards souvent haineux que jetaient les clients de se fameux restaurant enfin ce restaurant était cinq étoiles donc les pirates se faisaient rare à part pour le pilier.
La jeune fille qui mangeait à leur table et qu'il avait rencontré plus tôt dans la journée se présenta ensuite, elle s'appelait Road Kamelot. Elle se disait être pirate mais cela n'était pas qu'une façon d'être, c'était un métier qui lorsqu'on le commence le seul moyen de le terminer ou de le quitter était la mort. Certains pirates réussissent à changer de vie part la suite mais la moindre petite erreur, s'y le gouvernement les connaissent risque de faire en sorte qu'ils soient emmenés en prison pour leurs méfaits. Taizone savait cela, et franchement, il aimait cela. Il trouvait cette vie de rebuts du gouvernement très excitant car avec le temps, il savait que la marine finirait par le craindre. Son fruit du démon, qui lui donne les pouvoirs de l'acide, ces compagnons pour la plupart puissant, et son habilité à combattre avec les armes blanches.
Le repas se passait bien, rires et bonnes paroles en faisait un agréable repas pour les cinq jeunes gens jusqu'à ce qu'un bruit fasse changer le cours de leurs repas. La porte d'entré s'ouvrit, laissant entré un groupe de malfaiteurs surement là pour une mauvaise raison. Taizone entendit une voix, celle d'un homme qui se prenait pour un grand, il devait vu le ton de sa voix avoir reçu une bonne correction de la part d'une personne et il serait venu après avec son chef ainsi que toute la troupe. Tout se passait comme le Nazario venait de le prédire, ce n'était pas non plus extraordinaire non plus. Un homme, le chef des malfrats, avait l'air de vouloir s'en prendre à Road. Il la saisit par le col en lui parlant mal. La jeune fille devint insolente envers son interlocuteur qui était près à l’agresser pour avoir des excuses. Orok voulu s’emmêler pour faire taire ces pauvres gens qui osent interrompre un bon repas dans un très bon restaurant et ils ont osez s'en prendre à une invité des Killers. Noctis mit sa main devant celui-ci alors il se rassis, poussant un léger rire car il savait se qu'y allait se passer. Le jeune Logia avait pas l'air mais il était très puissant physiquement sans être un monstre de muscle.
Le nouveau Killers bu un peu de saké puis il avança vers le malfrat. Quand il demanda à l'homme de relâcher Road l'homme lui demanda s'il était son petit copain, cela fit sourire la plupart des pirates toujours assis à leur table. Tous les gens qui se trouvaient dans ce cinq étoiles commencèrent à paniquer de peur que les malfaiteurs s'en prennent à eux. Orok se leva d'un bon et cria :

- Eh bande de bourge vous vous rasseyez tout de suite sinon nous allons refaire la tapisserie avec votre sang ! Compris bande de richards ?

Ils se rassirent tous à leurs tables, ils avaient encore plus peur qu'avant quand les petits malfaiteurs avaient fait leurs entrés. Noctis le prévient que s'il ne la relâchait pas il interviendrait, l'homme ne la relâcha pas mais quand il continua d'avancer, il la relâcha et fonça vers le Killers brumeux qui arrêta son coup avec une main d'une façon assez tranquille. Quand il l'arrêta, Noctis ressemblait à un démon et Taizone ressentait cet état, il souriait en buvant du cola. Le démon de brume s’exclama pour la dernière fois envers le malfrats :

- c’est tout ? Maintenant…laisse moi te montré la différence de niveaux entre nous deux…

Il envoya un coup de paume dans le ventre du malfaiteur qui pendant un cour instant ne bougea pas et un silence totale régnait en ces lieux. Orock, Nick et Taizone sourirent, les deux Killers ( sans compter Taizone ) rigolèrent ensuite car cela les faisaient vraiment rire de voir des gens qui se croient supérieur se faire battre en seule coup. L'homme traversa ensuite la pièce pour allez s'éclater contre la porte en l'emmenant avec lui dans l'action. Ils applaudirent, les Killers tapèrent tous dans leurs mains pour féliciter leur compagnon qui venait de montrer à tous le monde la puissance des Killers. Noctis sortit ensuite une petite phrase qui fit mettre KO Nick et Orok qui rigolèrent à n'en plus finir. Taizone se leva ensuite, il mit la main dans sa poche et sortit une liasse de billets de plusieurs milliers de berry's. Il prit trois d'entre eux et il les déposa sur la table avant de s’exprimer :

- Bon ne restons pas là, nous avons mis de l'ambiance mais cela ne convient pas au goût de tous le monde, le gouvernement doit être déjà au courant et des soldats de la marine doivent déjà être en route alors on va y aller.

Ils étaient en train de partir quand des bruits assez lointain se rapprochait de plus en plus, les Killers se tenait sur leur gardes. Qui allait pouvoir faire son entré dans l'histoire maintenant ? La marine s'en doute mais le Nazario malgré son état voulait se battre, il mit la main sur l'un des sabres et attendit.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre inattendue [PV: killer's hell]   Mar 5 Juil - 19:35

InvitéInvité
avatar


Plusieurs jours s'étaient écoulés depuis le retour de Kodaï Saya du Nouveau monde. Après y avoir vu une mer infernale infestée de conditions météorologiques extrêmes et des gens extrêmement puissants, elle retrouva enfin sa mer patrie, la Grandline. Une sage devise disait: "Grandline est le paradis". Y retrouver pour combattre le crime était l'équivalent de vacances à comparer d'un intensif entraînement dans l'océan ultime. Et quoi de mieux que de commencer par une excursion dans la zone maritime de Water Seven. En chevauchant les calmes vagues à bord d'un navire qui n'était pas le sien, elle reçut des informations sur la présence de pirates dangereux dans la ville lacustre. Lorsqu'elle entendit parler de primes supérieures à cent millions et d'un logia probable dans ce groupe, elle comprit aussitôt la raison de sa présence pour cette mission. Depuis la guerre au sommet, on commençait à prendre au sérieux son potentiel, et la force dévastatrice qui naîtra dans un futur proche. Le temps venait pour la jeune colonel de se mettre de grosses prises sous la dent. Mais d'ici là, elle pouvait profiter du voyage de plaisance. Le jour suivant, la vue panoramique de Water Seven apparut à sa sortie de cabine, quand un matelot cria terre à l'horizon. Saya observa la gigantesque fontaine trônant en hauteur de la cité, les différents canaux se jetant dans la mer et qui séparait les docks. Quel endroit fantastique et ahurissant ! Jamais on ne devinerait comment de simples humains peuvent bâtir une structure pareille des siècles avant la naissance la génération actuelle.

La passerelle de bois toucha terre et l'heure était arrivée où la jeune blonde partit vers les quartiers, à pied, en compagnie d'une troupe de soldats en formant une rangée de deux lignes juste derrière elle. Saya était à l'avant, au centre, paire de lunette de soleil devant ses yeux lui donnant un air plus endurci pour les personnes présentes et sa veste officielle de la marine. C'était habituel de voir un officier masculin diriger des militaires dans le cadre d'une opération contre la piraterie. Mais voyant que c'était une femme, et jeune pour couronner le tout, on l'observa avec méfiance. Ce ridicule préjugé des sexes ne la dérangea pas. Une fois ses preuves faites, ils ne penseraient plus jamais rien de déplacé à son égard.

Sa piste commença dans un quartier reculé où les malfrats aimaient y élire domicile. N'importe qui dans la marine ferait de même à sa place. Elle traversa le quartier avec son bataillon en traçant le périmètre, ne pas s’enfoncer à l’intérieur avec des hommes incapables de tenir tête aux pirates avec une prime. Les histoires de matelots tombant aux mains d’un criminel trop fort pour eux, ça s’accumulaient à la pelle dans la Marine. Mais le protocole était strict et même la blonde devait l’accepter et jouer le jeu. En fait, tout ressemblait à une partie d’échec : il suffit de mettre ses pions au bon endroit, le sacrifice étant nécessaire. Elle n’aura qu’à réduire au minimum le nombre de victimes en donnant les ordres appropriés.

À une intersection délabrée, elle stoppa sa troupe d’un geste de main et s’appuya contre un mur. La voix d’un brigand parlait d’un règlement de compte à un restaurant contre une gamine qui se disait une adulte. Histoire étrange en soi, mais qui devenait vite un cas d’homicide. Car quand les types se retirèrent, elle put découvrir un cadavre avec un couteau dans le crâne. Ce n’était rien d’un coup de débutant. L’arme fut projetée avec force et précision. Serait-ce la fameuse demoiselle mystère ? La discussion interceptée en était une preuve possible. La colonel voyait mal comment ces hommes pouvaient raconter n’importe quoi avec un camarade mort. Quoi qu’il en soit, elle donna ses ordres tandis qu’elle retira le couteau du cadavre.


- Messieurs, formez un périmètre autour du quartier et ne laissez aucune mouche passer à travers ! À en jugez les circonstances de notre présence ici et de ce meurtre de sang froid, la suspecte pourrait bien être tombée sur les pirates à plus de cent millions. Et je compte bien faire deux pierres d’un coup ! Que seul les plus audacieux me suivent.

Saya reprit sa marche avec quelques volontaires pour la suivre au cœur des rues malpropres et du marbre blanc mal entretenu. Elle suivait ses sens pour deviner le trajet emprunté par la fille et les pirates. De fameux criminels avait assez de richesse pour se permettre un bref luxe le temps d’une escale. Elle chercha donc une zone particulière avec ce genre de restaurant, peut-être le plus à l’écart du quartier louche. Enfin, sous une marche faisant très militaire et disciplinée, elle tomba sur son fameux groupe de flibustiers. Les deux « Débutants » et quelques lieutenants étaient présents. Mais surtout, elle voyait clairement une fille d’apparence juvénile. Lui lire le regard était deviner sa culpabilité.

- Mademoiselle Kodaï, ce sont les Killers Hell !

- Qu’importe leur nom, ce n’est pas plus différent d’une autre bande avec des primes de leur niveau.

Elle chercha le contact visuel avec la jeune femme aux côtés des Killers Hell et sortit le couteau de son décolleté.

- Je me fiche que ce soit un simple citoyen ou un bandit de rue, tu as commis un meurtre, gamine. Je te mets en état d’arrestation.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre inattendue [PV: killer's hell]   Mer 6 Juil - 18:58

InvitéInvité
avatar


  • Cela faisait déjà quelques temps déjà que Namikaze Minato avait quitté le siège de Marineford, quartier général de la Marine où il avait eu un entretien avec le célèbre Vice-Amiral Haku Men avec qui il avait un peu discuté. A la suite de cette conversation, Minato avait été affecté dans une autre division : celle de Kodaï Saya, colonelle, afin de réaliser une mission d'envergure pour évaluer plus précisément son niveau en combat et face à de puissants adversaires. Ces cibles étaient d'ailleurs de tailles puisqu'il il s'agissait de Nazario Taizone et de Noctis Lucis Caelum, deux pirates forts de plus de 350 millions de berrys de prime. Rencontrer de si puissant hommes était bien évidemment très surprenant pour Minato qui évoluait encore il y a une semaine dans une base marine de West Blue où les primes étaient 30 fois plus importantes ! Malgré ce danger qu'il allait courir, le marine était serein et attendait patiemment la fin du voyage qui avait pour destination l'île étrange mais non moins exceptionnelle de Water Seven.


  • Le navire finit par arriver sur l'île spécialisée dans la construction navale qui s'était fait connaître notamment grâce à son architecture innovante et surprenante mais plus particulièrement grâce à sa spécialité qui attirait ici de nombreux marine mais aussi de nombreux pirates qui provoquaient du grabuge inutile en commettant crimes et autres délits nuisant à la paix. Le matelot suivit donc les quelques ordres qui furent lancer aux quelques hommes de même classe que lui qui étaient d’amarrer le bateau au quai et de descendre la planche de bois qui servirait de "pont" pour descendre du bateau. Il fut d'ailleurs emprunter de suite par le colonel suivit de des autres lieutenants et gradés de l'équipage. Minato suivit le convoi qui se regroupa en deux rangées distinctes et où il se plaça dans la deuxième en suivant la logique des grades. Devant marchait le colonel Kodaï Saya d'un pas ferme et décidé bien qu'elle se faisait quelque peu dévisager par les quelques passants curieux de ce débarquement à l'improviste. Peut-être étaient-ils ahuris de voir une femme commanditer cette troupe de soldat pensa Minato qui se doutait de que Water Seven devait voir très souvent des marines débarquer pour chasser les pirates de la vermine qu'était les pirates.


  • Le cortège poursuivit donc sa route en direction des bas quartiers de la ville moderne, lieu mal famé où il était fréquent de rencontrer des pirates et autres malfrats responsables de la majorité des crimes de la ville navale. Cette colonel devait savoir où elle allait et ce qu'elle faisait jugea donc le matelot ce qui lui poussa à lui faire confiance. Il ne savait pas grand chose d'elle si ce n'est qu'elle avait voyagé quelques temps dans les périlleuses eaux du Nouveau Monde et ainsi côtoyer de puissants pirates ce qui en disait long sur sa force et de quoi rassurer le matelot sur le risque encouru. Malgré tout, cela n'effaçait pas le risque pour un soldat faible comme Minato de tomber sur beaucoup plus fort que lui et la possibilité d'y laisser la vie comme de trop nombreux marines avant lui. Il fallait donc être prudent et être efficace mais surtout assez fort pour survivre voir se surpasser pour espérer vaincre et capturer l'ennemi. Et de tout cela, Minato s'était préparé lors de leur traversée et se sentait prêt à combattre. Par prudence il restait cependant sur ses gardes guettant le moindre recoin des rues qu'ils traversaient au cours de leur progression dans les profondeurs des rues mal fréquentés de l'île navale.


  • Le cortège finit par arrivé à une intersection que le temps n'avait pas épargné où la colonel arrêta ses hommes d'un geste de la main puis se mit contre le mur de manière à pouvoir entendre ce qui semblait être une conversation de l'autre côté de la ruelle. Minato qui était trop loin pour entendre commença à bouger la tête dans plusieurs directions guettant une éventuelle attaque surprise. Après quelques instant à attendre, les soldats furent appelés par la colonelle et ils découvrirent ensemble une scène macabre : un cadavre gisait à terre, mort poignardé avec un couteau et à en juger par la couleur du sang cela devait être il y a peu. Le chef de l'opération distribua quelques ordres et ils se lancèrent prudemment à la poursuite de ce qui semblait être une meurtrière.


  • Deux groupes se formèrent pour traquer plus efficacement la fugitive avec à la tête du première groupe Kodaï Saya qui ordonna aux plus audacieux et courageux de la suivre, étant donner qu'elle suspectait avoir trouver les dangereux pirates. Sans la moindre hésitation, le matelot s'avança dans ce nouveau cortège de courageux combattants. S'il voulait faire ses preuves, faire partie de ce commando était sans doute la meilleur solution et Minato n'avait pas peur de combattre. C'est ainsi qu'ils se mirent en route pour vers leur prochaine bataille.


  • Le convoi commandité par Kodaï Saya était composé de plusieurs lieutenants ainsi que de deux matelots dont faisait partie Minato qui pensait être le seul matelot qui avait eut la folle idée de se lancer dans cette dangereuse bataille. Le matelot aux cheveux dorés n'aimait pas tellement l'idée d'en découdre mais c'était une bataille nécessaire pour la paix dans le monde, surement que le monde se porterait mieux sans ces misérables pirates et sanglants meurtriers de personnes innocentes. Minato n'hésiterais pas en combat, son aversion pour les crimes de ce genre étant plus grande que son faible dégout pour les combats. Il était déterminé à capturer ses criminels et à les faire croupir dans Impel Down où ils mourraient afin d'expier leurs pêchers. Après quelques réflexions sur la paix et ses fondements, Minato et ses compagnons finirent par trouver les fuyards après une marche courte mais disciplinée. Son collègue matelot ne manqua pas de faire remarquer à la colonelle l'identité des malfrats qui se tenaient devant eux. La jeune femme prit alors la parole et déclencha les hostilités en sortant son arme.


Dernière édition par Namikaze Minato le Sam 9 Juil - 19:56, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre inattendue [PV: killer's hell]   Mer 6 Juil - 23:54

InvitéInvité
avatar


Le bandit n’avait pas l’air de relâcher la gamine. Qu’importe, elle avait déjà prédit ce genre de comportement. Elle tâtait discrètement l’aiguille empoisonnée qu’elle cachait dans sa manche droite et s’apprêta à viser le cou, là où la chair est tendre et où une simple pression peut provoquer la mort. Elle n’eut pas le temps d’intervenir puisque l’un des ses hôtes, celui qui semblait se prénommer Noctis intervint. Il n’avait pas l’air d’être particulièrement puissant. Cependant, Road était la mieux placée à savoir qu’on ne juge pas un livre sur sa couverture. Et puis, ses compagnons avaient l’air de lui faire confiance alors elle le laissa se charger de l’affaire. Le malfaiteur ne desserra son étreinte qu’après un moment. Profitant de sa fixation sur son futur combat, la jeune fille planta discrètement son aiguille dans la nuque. Non pas qu’elle n’avait pas confiance en sauveur, elle voulait juste lui rendre la monnaie de sa pièce car elle lui en voulait encore de l’avoir interrompue pendant qu’elle dessinait.

Voyant qu’une bagarre allait être amorcée, les gens assistant au spectacle s’inquiétèrent. Quelques uns essayèrent même de filer en douce mais c’était sans compter sur Orok qui leur cria de bien vouloir rester sur place s’ils ne voulaient pas retapisser les murs avec leur sang. Cette métaphore morbide arracha un rire à Kamelot. C’était bien dit.
Le combat ne dura pas plus d’une minute. Le malfaiteur donna un coup qui fut aisément bloquer avant de recevoir un coup au ventre et virevolta de l’autre côté de la pièce en emportant la porte sur son passage. Les pirates applaudirent l’exploit de leur compagnon et la brune en fit de même. Elle trouvait ses types particulièrement intéressants et avait aimé le côté démoniaque de l’héros. Ce dernier s’excusa pour les dégâts et promit de payer les réparations.


« Mon héros ! Dit-elle d’un ton faussement admiratif. Merci beaucoup de ton aide. Pour ton information, je ne suis plus une gamine. J’aurai 31 ans la semaine prochaine. »


Ce n’était pas sûr que Road aille être crue néanmoins cela ne la dérangeait pas d’être traiter comme une gamine. Elle voulait juste être claire sur ce point c’est tout. Elle-même se comportait de la même manière qu’une enfant entant donné que le contraste entre sa manière d’être et son physique serait trop effrayant si elle agissait en adulte.
Après une bonne rigolade, Taizone sortit une liasse de billet, posa de l’argent sur la table et annonça qu’il était temps de partir. Après ce genre d’incident, la marine n’allait pas tarder à pointer le bout son nez. Il n’avait pas tort puisqu’à peine quelques instants plus tard, ils se retrouvèrent encerclés par la marine. La femme qui semblait être leur chef porta son attention sur Kamelot. C’était une jeune femme aux cheveux blonds dont l’âge était sûrement égal à celui de Road ou peut-être un petit peu plus. Elle portait des lunettes noires qui lui donnaient un air sérieux et le blason de la marine. Elle sortit un couteau de son décoté et annonça :


- Je me fiche que ce soit un simple citoyen ou un bandit de rue, tu as commis un meurtre, gamine. Je te mets en état d’arrestation.

« J’ai commis un meurtre tu dis ? »


La gamine mit un peu de temps à comprendre. Elle ne se souvint pas d’avoir tué qui que ça soit. Puis elle se rappela le couteau qu’elle avait planté dans la tête de la crapule. Il n’était pas destiné à le tuer mais à le faire pioncer pendant un moment et il avait marché mieux que prévu. A moins qu’il ait fait une hémorragie sans recevoir de traitement. C’était sûrement la seule explication possible. Elle avait surestimé son coup et l’endurance de son ennemi mais qu’importe. Le fait qu’il soit mort ne l’affectait pas particulièrement. On pouvait même dire que cela la réjouissait un peu.

« Ah oui ! Je vois de qui tu veux parler. Mais ça compte pas ça, c’était de la légitime défense… Si malgré tout, tu tiens encore à m’arrêter. Sache que j’ai ni l’humeur ni l’envie de me montrer coopérative ! »


Sur ces mots, la meurtrière brandit son parapluie vers la direction de son interlocutrice. Elle n’avait aucune raison de se montrer si hostile puisqu’elle se considérait comme non coupable mais comme citer plus haut, elle n’était pas d’humeur à se comporter docilement et son instinct lui disait de ne pas se laisser faire…
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre inattendue [PV: killer's hell]   Jeu 14 Juil - 17:50

Maître du JeuPnj | Maître du Jeu
avatar

Messages : 1466

Que deviens le rp ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre inattendue [PV: killer's hell]   Dim 17 Juil - 3:03

La chèvreMange les documents officiels
Mange les documents officiels
avatar

Messages : 1484

[N'oubliez pas de répondre]

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.one-piece-rpg.com
MessageSujet: Re: Rencontre inattendue [PV: killer's hell]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre inattendue [PV: killer's hell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» Retrouvaille inattendue [pv Zarathos]
» 05. What the hell are you waiting for.
» Welcome Hell
» Drag Me To Hell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Water Seven-